Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel?"

Transcription

1 Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel? Pr Florent APTEL Clinique Ophtalmologique Universitaire de Grenoble et Université Joseph Fourier 2015

2 Cas n 1: Homme, 42 ans, caucasien, Hypertonie oculaire OD et OG (PIO 26 mmhg OD et 24 OG) Pas de traitement, pas d antécédents familiaux de glaucome CCT 565 µm ODS, AV 20/20 ODG SC, SA normal

3 Champ visuel ODG

4

5 GCA

6 GCA (Cirrus) GCC (Autres OCT) NIDEK RT Vue Spectralis

7 RNFL GCC/GCA T scan patterns an patterns are available essment: T S N I T s d fast 3.4 RNFL ition

8 Conclusion cas n 1 : OCT normal Hypertonie oculaire

9 Cas n 2 : Homme, 60 ans, Hypertonie oculaire OD et OG (PIO 22 mmhg OD et 23 OG) PGA monothérapie ODG, antécédents familiaux de glaucome CCT 535 µm ODG, AV 20/25 ODG, SA normal, c/d vertical 0.8 ODG MD 2.14 db MD 3.14 db

10

11 Structure Fonction Dissociation MD 2.14 db NO VF DEFICIT NO ONH and RNFL EVOLUTION Bartz-Schmidt KU et coll. Surv Ophthalmol 44; S41-S53, 1999

12 MGCC-RNFL: diagnostic abilities

13 Conclusion cas n 2 : Glaucome débutant/modéré

14 Cas n 3 : Femme, 66 ans, Adressée pour chirurgie du glaucome, ATCD familiaux de glaucome PGA-timolol FC ODG, PIO 24 mmhg ODG, CCT 530 µm ODG, VA 20/30 ODS, SA cataracte corticale modérée MD db VFI 54% MD 9.63 db VFI 70%

15

16 RT Vue

17 Nidek RS 3000

18 Structure Fonction MD 9,36 et db NO ONH and RNFL EVOLUTION Bartz-Schmidt KU et coll. Surv Ophthalmol 44; S41-S53, 1999

19 Conclusion cas n 3 : Glaucome modéré (OD) et évolué (OG)

20 Cas n 4 : Homme, 58 ans, TRAB ODG, PG-BB FC ODG, PIO 18 mmhg ODG, AV PL- OD 20/60 OG, SA pseudophakie MD db VFI 14%

21

22

23 Structure Fonction Dissociation NO ONH and RNFL EVOLUTION Bartz-Schmidt KU et coll. Surv Ophthalmol 44; S41-S53, 1999

24 Conclusion cas n 4 : Glaucome évolué (OG)

25 Comment suivre un glaucome? En pratique

26 Quels examens à quels stades de la maladie?

27 Évaluation de la progression et diagnostic : glaucome débutant (pré-périmétrique) Évaluation biomicroscopique de la papille et photos : - garde tout son intérêt Diagnostic et suivi des glaucomes débutants : OCT (analyse des fibres optiques, de la papille et du CGA/GCC) Logiciels d analyse de la progression (HRT, OCT, GDX) : intéressants

28 Quels appareils? Nombreux appareils SD-OCT commercialisés : Cirrus (Zeiss), Spectralis (Heidelberg), RS300 (Nidek), RTVue (Optovue), Topcon 3D-OCT 2000 (Topcon), etc. Aptitudes diagnostiques, performances pour mettre en évidence une progression, ou relations avec les atteintes du champ visuel = comparables. Mesures ni comparables ni corrélables = appareils pas interchangeables.

29

30 Quels paramètres? Structure Parameter Glaucoma vs. healthy Suspected vs. healthy RNFL Average Temporal Superior Nasal Inferior GCA Average Minimum Best of the six sectors (GCA inferotemporal) ONH Rim area Disc area Average c/d ratio Vertical c/d ratio Cup volume Pollet-Villard F, Chiquet C, Romanet JP, Aptel F. IOVS 2014.

31 L OCT peut-il remplacer l examen clinique de la papille? Signes spécifiques : - hémorragie péri-papillaire (EMGT : risque accru de progression ; HR = 1.02 par pourcent supplémentaire d incidence d hémorragies) 1 - exclusion d un vaisseau circum-linéaire Analyses des papilles particulières (dysversion, drüses, myopie forte, atrophie péri-papillaire, etc.) Observateur entrainé peut égaler deux méthodes d imagerie combinées de la papille et couche des FO ² 1.Leske MC, et al. Factors for glaucoma progression and the effect of treatment: the early manifest glaucoma trial. Arch Ophthalmol Reus NJ, et al. Clinical assessment of stereoscopic optic disc photographs for glaucoma: the European Optic Disc Assessment Trial. Ophthalmology Apr;117(4):

32 Évaluation de la progression : glaucome évolué Majorité des cas (glaucomes pré-périmétriques moins diagnostiqués) Méthode de référence : périmétrie Examen de la papille et analyseurs de fibres : moins sensibles ++

33 Champ Visuel : Quel test utiliser? Préférer un appareil et un programme classique : - Humphrey 24.2 ou 30.2 blanc-blanc - Pas de 10.2 (scotomes périphériques ++) - Stratégie SITA-standard ou fast-pac (ou full threshold) - SITA-fast trop rapide, pas assez sensible (seulement si difficultés d attention) - Évaluation du seuil obligatoire : pas de périmétrie cinétique

34 A quelle fréquence? Nombre et fréquences des examens du CV nécessaires pour détecter une progression significative Chauhan et al, BJO 08;92:

35 Quelle méthode pour quantifier la progression? Analyse subjective : - indices globaux (MD ++) - points par points Analyse statistique : logiciels d analyse de la progression - analyse de tendance - analyse d événement

36

37 Conclusions : suivi du glaucome HTIO et glaucome débutant pré-périmétrique : étude de la structure (clinique, OCT) Glaucomes modérés ou évolués : champ visuel = méthode de référence ; intérêt limité des analyseurs de papilles et RNFL Périmétrie automatisée de type Humphrey 24.2 sita-standard (± 10.2 si atteintes para-centrales) 2 / an Analyse par GPA préférable, avec analyse de tendance (db/an ou % de VFI/an) A interpréter en fonction du degré d atteinte et de l âge du patient

38 Merci pour votre attention

La prise en charge du glaucome en pratique: La progression du glaucome

La prise en charge du glaucome en pratique: La progression du glaucome La prise en charge du glaucome en pratique: La progression du glaucome 1 2 Le Glaucome est une neuropathie chronique progressive Tous les patients progresseront à un moment donné au cours de leur vie Incertitudes:

Plus en détail

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT Spectral Domain et Glaucome Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris Principes de l OCT Utilise une lumière laser (840nm) Projetée sur l œil Analyse de la réflexion de cette lumière

Plus en détail

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO 1 ère journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel Sheraton - Club des pins - Alger Jeudi 1 er octobre 2009 APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO J.Aberkane, F.Kada, R.Halkoum, H.Lehtihet,

Plus en détail

Le glaucome maculaire

Le glaucome maculaire La 5 eme journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel ELDJAZAIR Alger le 9 nov 2013 Le glaucome maculaire KADA. F, ABDERRAHMANI. S, CHEMAMI. M, TERAHI.M, MERAD. Z, TIAR.M Introduction(1) - Les atteintes

Plus en détail

sur les cellules ganglionnaires,

sur les cellules ganglionnaires, La maculopathie glaucomateuse sur les cellules ganglionnaires en OCT Une nouvelle approche : son intérêt pratique Dr Michel Zeitoun* Introduction L examen du glaucomateux, ou du suspect de l être, comporte

Plus en détail

Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à

Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à GLAUCOME CHRONIQUE Définition Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à angle ouvert (le + fréquent)

Plus en détail

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Dr Cédric Lamirel Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Hôpital Bichat Les Glaucomes 6²7 millions!!! Cécité légale irréversible

Plus en détail

ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT

ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT Objectifs iecn : Connaître la définition, la physiopathologie, l épidémiologie, les principales étiologies de glaucome Connaître les éléments de surveillance et

Plus en détail

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger Le glaucome du myope O. Ouhadj C.H.U. Béni-Messous Alger Introduction Rapports complexes entre myopie et glaucome Myopie faible et moyenne : pas de pb Myopie forte : 6 8 dioptries LA 26 mm Myopie forte

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

Ce processus de vieillissement débute dès la naissance mais son effet apparaît classiquement à la quarantaine.!

Ce processus de vieillissement débute dès la naissance mais son effet apparaît classiquement à la quarantaine.! PRESBYTIE Définition Gêne en vision de près provoquée par la diminution naturelle avec l âge de la capacité d accommodation du cristallin Ad de la mise au point en vision de près. Ce n est pas une maladie

Plus en détail

La tomographie par cohérence optique (OCT) s est

La tomographie par cohérence optique (OCT) s est OCT : quelles nouveautés en 2015? Imaging: what s new in 2015? A. El Maftouhi (Centre Explore Vision, Paris ; Centre Rabelais, Lyon ; service du Pr C. Baudouin, centre hospitalier national d ophtalmologie

Plus en détail

SdHeerfordt: Uvéite, parotidite, paralysie faciale, fièvre Dans le cadre d une sarcoïdose

SdHeerfordt: Uvéite, parotidite, paralysie faciale, fièvre Dans le cadre d une sarcoïdose SdHeerfordt: Uvéite, parotidite, paralysie faciale, fièvre Dans le cadre d une sarcoïdose GAFA Physiopathologie Fermeture de l AIC par blocage pupillaire PUIS Fermeture de l AIC par blocage trabéculaire

Plus en détail

Analyse de la progression du champ visuel dans le glaucome

Analyse de la progression du champ visuel dans le glaucome Analyse de la progression du champ visuel dans le glaucome Visual field progression analysis in glaucoma F. May (Service d ophtalmologie, hôpital du Val-de-Grâce, Paris) Mots-clés. Glaucome Périmétrie

Plus en détail

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 Interne Kaouter Nagoudi Service d ophtalmologie du Professeur Eric Souied Centre hospitalier intercommunal de Créteil Histoire de la maladie Madame E.K. Agée de 32

Plus en détail

Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO

Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO duction 2014 10e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e Dr Olivier Laplace Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO CHNO 15-20 Centre Ophtalmologique Etoile Paris

Plus en détail

SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT

SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT F. Karaouat- R. Garout SERVICE D OPHTALMOLOGIE / HCA INTRODUCTION Sd PEX ou PEC :1917 / LINDBERG Etiopathogenie exacte inconnue Sd PEX: affection de la matrice

Plus en détail

LE GLAUCOME A PRESSION NORMALE

LE GLAUCOME A PRESSION NORMALE 1ÈRE JOURNÉE DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE DU GLAUCOME Jeudi 1 er Octobre 2009 -- Hôtel SHERATON, ALGER LE GLAUCOME A PRESSION NORMALE M.TIAR, Z.MERAD, J.ABERKANE CHU BAB EL OUED DÉFINITION Forme clinique de

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Cas clinique Mme L., 48 ans ATCD: Eczéma GCAO diagnostiqué il y a 4 ans Vient

Plus en détail

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous Le GPAO est une maladie cécitante classée en 2ème position par l OMS, après la DMLA dans les pays développés, après la cataracte dans les pays moins développés, cela

Plus en détail

Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques

Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques Pas d intérêt financier La Chirurgie Réfractive R dans le Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques Dr L. LESUEUR**, Dr S Moalic*, Pr JL Arné*, B Gambino-Gagean Gagean*, C Duval** Hyères** -

Plus en détail

SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire

SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire OCTOBRE 2015 Marque de commerce : Simbrinza Dénomination commune : Brinzolamide/Brimonidine (tartrate de) Fabricant : Alcon Forme : Suspension

Plus en détail

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes IRM chez le myope Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes MOR. M. née le 27/06/1954 MOR. M. née le 27/06/1954 ATCD phako ODG il y a 15 ans Diplopie le soir à la fatigue depuis des mois Esotropie brutale majeure

Plus en détail

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet

Simple. Portable. Puissant. SD-OCT. Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet Simple. Portable. Puissant. SD-OCT Amenez la puissance de l OCT spectral ivue dans votre cabinet RETINE pour la détection précoce du glaucome La puissance du scan GCC permet d identifier la perte de cellules

Plus en détail

OCT & Nerf optique. Pr. Jean-Philippe Nordmann. Centre du Glaucome - Hôpital des Quinze-Vingts, Paris

OCT & Nerf optique. Pr. Jean-Philippe Nordmann. Centre du Glaucome - Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT & Nerf optique Pr. Jean-Philippe Nordmann Centre du Glaucome - Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT & Nerf optique Pr. Jean-Philippe Nordmann Centre du Glaucome - Hôpital des Quinze-Vingts, Paris Edition

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX

RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX Lt Centre Hospitalier de Coulommiers RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX DR DUBIEZ DR BENSMAIL DR DESJARS DR BOUJONNIER DR CONVERS

Plus en détail

Voir le glaucome en OCT

Voir le glaucome en OCT Voir le glaucome en OCT Michel Zeitoun C est Wolfgang Drexler qui a souligné l intérêt de l OCT en ultra-haute résolution pour l étude des modifications des cellules ganglionnaires maculaires dans le glaucome.

Plus en détail

Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome

Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome D. BELLICAUD, A. DENOYER, J.M. GREGOIRE, P.J. PISELLA, F. TRANQUART TOURS - France étude n ayant aucun intérêt financier

Plus en détail

APPORT DU GDX VCC DANS LE DIAGNOSTIC DU GLAUCOME. Bitout. L, Mouaki-Benani.S, Kherroubi.R, Hartani.D CHU MUSTAPHA

APPORT DU GDX VCC DANS LE DIAGNOSTIC DU GLAUCOME. Bitout. L, Mouaki-Benani.S, Kherroubi.R, Hartani.D CHU MUSTAPHA APPORT DU GDX VCC DANS LE DIAGNOSTIC DU GLAUCOME Bitout. L, Mouaki-Benani.S, Kherroubi.R, Hartani.D CHU MUSTAPHA Introduction Le glaucome est une neuropathie optique caractérisée par la perte progressive

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Enseignement d ophtalmologie SÉMIOLOGIE OCULAIRE Rappel anatomique Examen clinique Interrogatoire Mesure de l acuité visuelle Examen du segment antérieur Gonioscopie Mesure de la pression oculaire Examen

Plus en détail

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Objectif : Evaluer l efficacité de l implant intra vitréen de fluocinolone

Plus en détail

EL AMEEN Ala a Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

EL AMEEN Ala a Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Service du Professeur E. SOUIED Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil INTRODUCTION DMLA: principale cause sévère et irréversible de perte de vision dans les pays développés (> 65ans)

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

Interne Kaouter Nagoudi Service ophtalmologie du Pr Eric Souied Centre hospitalier inter communal de Créteil Staff du 08/01/2014

Interne Kaouter Nagoudi Service ophtalmologie du Pr Eric Souied Centre hospitalier inter communal de Créteil Staff du 08/01/2014 Interne Kaouter Nagoudi Service ophtalmologie du Pr Eric Souied Centre hospitalier inter communal de Créteil Staff du 08/01/2014 But et méthodes Etudier au swept-source, les anomalies structurelles de

Plus en détail

Complications oculaires du diabète. Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac

Complications oculaires du diabète. Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac Complications oculaires du diabète Dr K.Averous-Clinique Mutualiste de Pessac Complications oculaires du diabète Fragilité de l épithélium cornéen et de la conjonctive Complications réfractives (rééquilibration

Plus en détail

Le glaucome est une neuropathie

Le glaucome est une neuropathie Apport des techniques d'imagerie récentes Résumé : L évaluation des atteintes de la structure a longtemps été limitée à l examen clinique de la tête du nerf optique et de la couche des fibres optiques

Plus en détail

Bibliographie. Salomé Egri Interne des hôpitaux de paris Service Pr SOUIED

Bibliographie. Salomé Egri Interne des hôpitaux de paris Service Pr SOUIED Bibliographie 03/02/2016 Salomé Egri Interne des hôpitaux de paris Service Pr SOUIED Contexte: enquête sur la fréquence l'évolution naturelle la nature histologique des couches hyperreflective sous l

Plus en détail

LES SIX POINTS CLÉS DU SUIVI DU PATIENT GLAUCOMATEUX

LES SIX POINTS CLÉS DU SUIVI DU PATIENT GLAUCOMATEUX GENERAL REVIEW LES SIX POINTS CLÉS DU SUIVI DU PATIENT GLAUCOMATEUX DETRY-MOREL M.* RESUME zzzzzz * Service d Ophtalmologie, Cliniques Universitaires St Luc, Université Catholique de Louvain Bruxelles

Plus en détail

Intérêt des angiographies à l'ère de l OCT. G Soubrane-Daguet, N Massamba, I Aknin, M Lehman

Intérêt des angiographies à l'ère de l OCT. G Soubrane-Daguet, N Massamba, I Aknin, M Lehman Intérêt des angiographies à l'ère de l OCT G Soubrane-Daguet, N Massamba, I Aknin, M Lehman Conflit d intérêt G Soubrane Bayer, Allergan, Théa, Biocodex N Massamba Novartis, Bayer I Aknin Théa, Edimark

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE 02.03.2016 2 DR ANDRÉ MERMOUD SPÉCIALISTE FMH EN OPHTALMOCHIRURGIE 02.03.2016 3 SCLERECTOMIE PROFONDE (1994) TDM PREMIER MICRO TUBE (2002) 02.03.2016 4 02.03.2016 5 BULLE DE FILTRATION

Plus en détail

Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO. Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B

Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO. Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B Introduction Après plus d un quart de siècle d oubli, certaines études

Plus en détail

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger Traitement antiglaucomateux et grossesse O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri C.H.U. Béni-Messous, Alger Introduction Pendant la grossesse : tt médicament administré par voie générale ou topique effet

Plus en détail

INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT

INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT Revue SOAO N 01-2015, pp. 32-38 EDUCI 2015 Revue SOAO - N 01-2015, pp. 32-38 INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT INTEREST OF OPTICAL

Plus en détail

ERG MULTIFOCAL EXEMPLES CLINIQUES D INTERPRETATION

ERG MULTIFOCAL EXEMPLES CLINIQUES D INTERPRETATION ERG Multifocal. Exemples cliniques d interprétation. Page 1/21 ERG MULTIFOCAL EXEMPLES CLINIQUES D INTERPRETATION J. Charlier en collaboration avec Pr Jean-Claude Hache, Dr Sabine Defoort-Dhelemmes, Dr

Plus en détail

Goldmann informatisé et Périmétrie motion

Goldmann informatisé et Périmétrie motion Goldmann informatisé et Périmétrie motion Jacques Charlier, Xavier Zanlonghi, Sabine Defoort-Dhellemmes Lille, Nantes Périmétrie standard automatisée: ses limites Échec chez les patients peu coopérants

Plus en détail

Expérience du service d ophtalmologie d Oran

Expérience du service d ophtalmologie d Oran Expérience du service d ophtalmologie d Oran Le glaucome affecte plus de 50 millions de personne dans le monde et ce chiffre ne cesse d augmenter. Pour faire face à cette affection on dispose de plusieurs

Plus en détail

Bibliographie du 23/01/13 Croci-torti Aurélie Immunologie-rhumatologie clinique Service Pr Jorgensen

Bibliographie du 23/01/13 Croci-torti Aurélie Immunologie-rhumatologie clinique Service Pr Jorgensen Rituximab in the treatment of refractory adult and juvenile dermatomyositis and adult polymyositis : a randomized, placebo phase trial Arthritis & Rheumatism, Oct 2012, Chester and al. Bibliographie du

Plus en détail

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA

Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA Baisse de l acuité visuelle : cataracte, glaucome et DMLA UE : Défaillances organiques et processus dégénératifs 2.7.S4 Bénédicte DUPAS Service d ophtalmologie Hôpital Lariboisière Introduction Vieillissement

Plus en détail

Malgré l avènement des dernières

Malgré l avènement des dernières : quand faut-il opérer? Résumé : Malgré l enrichissement de notre arsenal thérapeutique médical depuis vingt ans, il est encore souvent nécessaire de proposer une intervention chirurgicale hypotonisante.

Plus en détail

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER 5éme congres Societe Algerienne du Glaucome Alger Hotel El Djazair 9 Novembre 2013 INTRODUCTION La chirurgie réfractive attire de plus en

Plus en détail

Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique

Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique Naggara N, Aflalo-Hazan V, Nunes H, Bettahar Z,Valeyre D, Brauner M, Aidara O, Brillet PY Hôpital Avicenne,

Plus en détail

Consigne de sécurité urgente Field Safety Notice /01

Consigne de sécurité urgente Field Safety Notice /01 Consigne de sécurité urgente Field Safety Notice 2012-01/01 Aberrations dans les résultats d examens effectués avec le périmètre OCTOPUS 101 Koeniz, le 24 juillet 2012 À l attention de Ophtalmologistes

Plus en détail

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Centre hospito-universitaire Constantine Service d Ophtalmologie Dr M.Benlaribi LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Enseignement des externes 2015-2016 Dr. M.Benlaribi INTRODUCTION La rétinopathie diabétique :

Plus en détail

NEUROPATHIE OPTIQUE ISCHÉMIQUE ANTÉRIEURE (NOIA) Ce qu il faut savoir

NEUROPATHIE OPTIQUE ISCHÉMIQUE ANTÉRIEURE (NOIA) Ce qu il faut savoir neuropathie optique ischémique antérieure (NOIA) 130-2 - NEUROPATHIE OPTIQUE ISCHÉMIQUE ANTÉRIEURE (NOIA) Ce qu il faut savoir 1. Connaître succintement la vascularisation de la tête du nerf optique, 2.

Plus en détail

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM)

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) Iris plateau Apport de l UBM L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) INTRODUCTION (1) L iris plateau a été Chandler décrit il ya 5O ans par C est une anomalie

Plus en détail

Nouvelles recommendations pour l évaluation de la fonction diastolique. Présenté par Chimène Zaïani MD, FRCPC 5 Novembre 2016

Nouvelles recommendations pour l évaluation de la fonction diastolique. Présenté par Chimène Zaïani MD, FRCPC 5 Novembre 2016 1 Nouvelles recommendations pour l évaluation de la fonction diastolique Présenté par Chimène Zaïani MD, FRCPC 5 Novembre 2016 No disclosures 2 3 Objectifs 1. Déterminer la présence de dysfonction diastolique

Plus en détail

Glaucome : ce que je dois savoir

Glaucome : ce que je dois savoir Glaucome : ce que je dois savoir Le site du Docteur J. DA SILVA TAVARES Adresse du site : www.docvadis.fr/docteur.da.silva.tavares Validé par le Comité Scientifique Ophtalmologie Le glaucome est une maladie

Plus en détail

Les limites du traitement médical du glaucome

Les limites du traitement médical du glaucome Les limites du traitement médical du glaucome Etienne ESMENJAUD Montferrier sur Lez Conflit d intérêt: aucun Limites: Elles vont dépendre Des traitements dont on dispose de leur capacité à atteindre leur

Plus en détail

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»

Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Sylvia NGHIEM-BUFFET Centre d Imagerie et de Laser, Paris Hôpital Avicenne, Bobigny Sud Rétine, Monaco,14 juin 2013 INTRODUCTION

Plus en détail

INTRODUCTION SUJETS ET METHODES. DIPLOPIE ET ORBITOPATHIES BASEDOWIENNES Traitement chirurgical ORBITOPATHIES DYSTHYROÏDIENNES :

INTRODUCTION SUJETS ET METHODES. DIPLOPIE ET ORBITOPATHIES BASEDOWIENNES Traitement chirurgical ORBITOPATHIES DYSTHYROÏDIENNES : DIPLOPIE ET ORBITOPATHIES BASEDOWIENNES Traitement chirurgical N. Gambarelli T. Malet C. Lagrange-Teboul Marseille La présentation mise à votre disposition n'a pas fait l'objet d'une relecture par le comité

Plus en détail

Introduction. Amblyopie et PEDIG. Amblyopie fonctionnelle

Introduction. Amblyopie et PEDIG. Amblyopie fonctionnelle Amblyopie et PEDIG François Audren faudren@fo-rothschild.fr Introduction Amblyopie fonctionnelle 1ère cause d acuité visuelle (AV) basse chez l enfant Strabique ou réfractive Traitement de référence: occlusion

Plus en détail

Le rapport D-dimD. ne. Un nouvel outil diagnostique dans l embolie pulmonaire? SEMINAIRES IRIS. Mathieu Jeanmaire DES Médecine Interne INTRODUCTION

Le rapport D-dimD. ne. Un nouvel outil diagnostique dans l embolie pulmonaire? SEMINAIRES IRIS. Mathieu Jeanmaire DES Médecine Interne INTRODUCTION Le rapport D-dimD dimères/fibrinogène. ne. Un nouvel outil diagnostique dans l embolie pulmonaire? Mathieu Jeanmaire DES Médecine Interne INTRODUCTION L incidence de l embolie pulmonaire MTEV : 1,8 par

Plus en détail

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild. Edmond de Rothschild. Garder un œil sur votre vue

Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild. Edmond de Rothschild. Garder un œil sur votre vue Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Centre de Santé Edmond de Rothschild Garder un œil sur votre vue L'activité du centre de santé Edmond de Rothschild Le Centre de santé Edmond de Rothschild

Plus en détail

La méta-analyse en oncologie

La méta-analyse en oncologie La méta-analyse en oncologie Emmanuelle Paris Staff santé publique 25 janvier 2012 Introduction 1904 (Pearson) : Manque de puissance des échantillons de petite taille 1955 : Méta-analyse (MA) sur traitement

Plus en détail

L objectif de cette présentation est de faire le point sur la stéatose et son réel caractère bénin: maladie mortelle ou non?

L objectif de cette présentation est de faire le point sur la stéatose et son réel caractère bénin: maladie mortelle ou non? Les hépatopathies métaboliques sont un problème de santé de plus en plus fréquent. Il est communément admis que la stéatose pure est une maladie bénigne contrairement à la NASH et à la fibrose hépatique.

Plus en détail

semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017

semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017 semaine internationale du GLAUCOME 12 au 18 mars 2017 SWISS MEDICAL NETWORK MEMBER Semaine internationale du glaucome 12 au 18 mars 2017 Dans le cadre de la semaine internationale du glaucome, Genolier

Plus en détail

ECOS OPTOMÉTRIE EXEMPLE DE CAS NON-INTERACTIF

ECOS OPTOMÉTRIE EXEMPLE DE CAS NON-INTERACTIF CAS EXEMPLE Évaluation de la Macula et de la Rétine (DISPONIBLE AU WWW.CEO-ECO.ORG) Voici un exemple de cas des ECOS des CEO-ECO qui est publié sur le site Web des CEO-ECO. ECOS OPTOMÉTRIE EXEMPLE DE CAS

Plus en détail

Joyeuse. 30 Octobre Daniel Dupleix Présiedent ARRADV - Marseille

Joyeuse. 30 Octobre Daniel Dupleix Présiedent ARRADV - Marseille Joyeuse 30 Octobre 2014 Daniel Dupleix Présiedent ARRADV - Marseille 1. Organes de la Vision 2. Définition de la Vision 3. Utilité de la Vision Schéma de la structure de l œil Départ du nerf optique Macula

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAL DU GPAO. M. Tiar Z.Merad J.N.Aberkane

TRAITEMENT MEDICAL DU GPAO. M. Tiar Z.Merad J.N.Aberkane 2 ère journée de la société algérienne du glaucome 02 octobre 2010 Hôtel El Riadh, Sidi Fredj, Alger TRAITEMENT MEDICAL DU GPAO M. Tiar Z.Merad J.N.Aberkane CHU BAB EL OUED SERVICE D OPHTALMOLOGIE GPAO

Plus en détail

ETUDE DU GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT A L INSTITUT D OPHTALMOLOGIE TROPICALE AFRICAINE, MALI.

ETUDE DU GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT A L INSTITUT D OPHTALMOLOGIE TROPICALE AFRICAINE, MALI. ETUDE DU GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT A L INSTITUT D OPHTALMOLOGIE TROPICALE AFRICAINE, MALI. Study of Primary Open Angle Glaucoma at the Institute of Tropical Ophthalmology Mali Ramatoulaye KANE 1,

Plus en détail

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L ŒIL PAR SCANOGRAPHIE A COHERENCE OPTIQUE Classement CCAM : 02.01.03 code : BZQK001 JUIN 2007 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E

DÉCOL O L L E L MENT T D E R ÉTI T N I E DÉCOLLEMENT DE RÉTINE S. POMMIER Ref: Pr Philippe Gain DÉFINITION urgence ophtalmologique relative opéré généralement dans les 24 à 48 heures relativement rare (un ophtalmologiste en cabinet en voit 1

Plus en détail

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE

TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE TOMOGRAPHIE DU SEGMENT POSTERIEUR DE L ŒIL PAR SCANOGRAPHIE A COHERENCE OPTIQUE Classement CCAM : 02.01.03 code : BZQK001 JUIN 2007 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences Article publié dans le journal American Journal of Emergency Medecine en Mai 2012 Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un

Plus en détail

Examen préalable et tests préliminaires

Examen préalable et tests préliminaires Examen préalable et tests préliminaires 4 Dossier (modèle) Tests préliminaires Dominances visuelles Mise en évidence des hétérophories avec le test de Maddox Évaluation de la vision stéréoscopique Tests

Plus en détail

DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION

DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION Service évaluation médico-économique et santé publique Novembre

Plus en détail

Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie?

Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie? Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie? Nadjib Hammoudi Institut de cardiologie hôpital de la Pitié-Salpêtrière Echographie d effort En plus des éléments habituels:

Plus en détail

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction.

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction. Le cycloaffaiblissement par photocoagulation transsclérale au laser diode (CPTS) est l une des principales ressources dont on dispose pour le traitement des formes rebelles de glaucome La CPTS au laser

Plus en détail

OACR : Quel traitement au SAU en attendant l ophtalmo? Cédric CLEOPHAX Symposium DAU-SMUR Poissy Avril 2007

OACR : Quel traitement au SAU en attendant l ophtalmo? Cédric CLEOPHAX Symposium DAU-SMUR Poissy Avril 2007 OACR : Quel traitement au SAU en attendant l ophtalmo? Cédric CLEOPHAX Symposium DAU-SMUR Poissy Avril 2007 Rationnel «Vraie urgence ophtalmologique» «Time is rétine». Difficulté d avis spécialisé 24h/24,

Plus en détail

J ai un glaucome, qu est-ce que c est?

J ai un glaucome, qu est-ce que c est? Glaucome : ce que je dois savoir Le glaucome est une maladie courante dont la fréquence augmente avec l âge : 10 % des personnes de plus de 70 ans en sont atteintes. Il progresse pendant des années, sans

Plus en détail

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82 Item 82 GLAUCOME CHRONIQUE Anna Francoz, Pr Alain Bron Service d ophtalmologie, CHU de Dijon, France alain.bron@chu-dijon.fr RR OBJECTIFS DIAGNOSTIQUER un glaucome chronique. ARGUMENTER l attitude thérapeutique

Plus en détail

Evaluation fonctionnelle dans la prise en charge pharmacologique des nystagmus pendulaires une étude contrôlée, randomisée, en ouvert

Evaluation fonctionnelle dans la prise en charge pharmacologique des nystagmus pendulaires une étude contrôlée, randomisée, en ouvert Evaluation fonctionnelle dans la prise en charge pharmacologique des nystagmus pendulaires une étude contrôlée, randomisée, en ouvert E. Nerrant 1, L. Abouaf 1, F. Pollet-Villard 1, S. Vukusic 2, A. Vighetto

Plus en détail

Glaucomes graves : le bilan et la réadaptation orthoptiques basse vision sont indissociables de la prise en charge

Glaucomes graves : le bilan et la réadaptation orthoptiques basse vision sont indissociables de la prise en charge Glaucomes graves : le bilan et la réadaptation orthoptiques basse vision sont indissociables de la prise en charge Clémence Pedelahore, Lyse Libeau (orthoptistes), Xavier Zanlonghi (ophtalmologiste) U

Plus en détail

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique.

240 - GLAUCOME CHRONIQUE. Ce qu il faut savoir. 2. Enumérer les principales causes de glaucome chronique. glaucome chronique 240 - GLAUCOME CHRONIQUE Ce qu il faut savoir 1. Connaître la définition, la physiopathologie et l épidémiologie du glaucome chronique. 2. Enumérer les principales causes de glaucome

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Évaluation des compétences en communication Exemples de cas et méthode d évaluation

Évaluation des compétences en communication Exemples de cas et méthode d évaluation Évaluation des compétences en communication Exemples de cas et méthode d évaluation Ce document vise à mieux préparer les candidats à l Évaluation canadienne des compétences en optométrie (ECCO). Il contient

Plus en détail

réalités ophtalmologiques # 202_Avril 2013_Cahier 1

réalités ophtalmologiques # 202_Avril 2013_Cahier 1 L année ophtalmologique Glaucome : quoi de neuf? F. Aptel Service d Ophtalmologie, Clinique Ophtalmologique Universitaire, Grenoble. Le domaine du glaucome profite largement des avancées permanentes des

Plus en détail

Le traitement du glaucome

Le traitement du glaucome Le traitement du glaucome A.M.U.B. 2014 DUFRANE REBECCA SERVICE D OPHTALMOLOGIE Conflits d intérêt en rapport avec la présentation Honoraires de conférence : néant Participation à un «Advisory Board» :

Plus en détail

Tomographe à Cohérence Optique OCT à champ large

Tomographe à Cohérence Optique OCT à champ large Tomographe à Cohérence Optique OCT à champ large Large surface d analyse et OCT HD avec tracing SLO Le scan linéaire de 12 mm disponible sur le permet une observation détaillée du vitré, de la rétine et

Plus en détail

échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas

échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas Apport de l él échographie dans les complications ophtalmologiques du diabète A propos de 20 cas N.Mardhi,, N.El Benna, A.Bennani, A.Abdelouafi Service de Radiologie de l hôpital l 20Août t 1953 CHU Ibn

Plus en détail

Impacts de la déficience visuelle

Impacts de la déficience visuelle Impacts de la déficience visuelle Définitions de la cécité et de la malvoyance selon l OMS Type Acuité avec la meilleure correction possible Maximum Minimum Largeur du champ visuel Malvoyance 1 3/10 (0,3)

Plus en détail

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E.

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. Talbi ( HCA ) Introduction (1) Tous les ans, ~ 15 M de personnes dans le monde subissent

Plus en détail