HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON"

Transcription

1 HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON XXIII èmes journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST Valérie Canva, Centre Expert Hépatites CHRU Lille & Réseau Hépatites Nord - Pas de Calais

2 Les enjeux de l éradication virale GUERISON PSYCHIQUE «L horizon s éclaircit» «L épée de Damoclès a disparu» GUERISON SOMATIQUE Stabilisation/régression des lésions hépatiques Amélioration : - Qualité de vie - Manifestations extra-hépatiques - Pronostic lié au VHC - Moins de cancer - Moins de décès

3 Réversibilité des cirrhoses Adapted from Farazi PA et al. 2006

4 Réversibilité des cirrhoses 50 à 60 % (range %) régressent d au moins un stade de fibrose La fréquence semble temps dépendante Adapted from Farazi PA et al. 2006, Pol et al. Human Pathology 2004 Akhtar E et al, Liver Int 2015

5 Modification moyenne du score SF-36 Weighted Mean Change in SF-36 Score Hépatite C et qualité de vie 0 Atteinte fonctionnelle Capacité fonctionnelle Douleur Santé en général Vitalité Intégration sociale Impact émotionnel Santé mentale L infection par l hépatite C peut diminuer la qualité de vie même en l absence d atteinte clinique significative du foie par l intermédiaire de symptômes extra hépatiques physiques ou cognitifs Spiegel BMR, et al. Hepatology 2005;41:

6 Les enjeux de la guérison : Amélioration de la qualité de vie Evolution des «PRO» (patient reported outcomes) à 3 mois post-traitement Harvoni/RBV Harvoni n=299 n=706 Younossi et al., J Hepatol 2015

7 Mortalité cumulative (%) Mortalité cumulative (%) VHC et surmortalité hépatique 20 Maladie hépatique 12 CHC % % % 0.7% % 0.3% Suivi (années) Suivi (années) AC anti-vhc positif, ARN-VHC détectable AC anti-vhc positif, ARN-VHC indétectable AC anti-vhc négatif Lee MH, J Infect Dis 2012

8 Les enjeux de la guérison : Amélioration du pronostic Hill et al., AASLD 2014

9 Mortalité cumulative (%) VHC et sur-mortalité extra-hépatique Maladies extra-hépatiques Suivi (années) 19.8% 12.2% 11.0% Association significative : Diabète (OR = 1,8) Morbidité cardio-vasculaire (OR = 2,37) Mortalité cérébro-vasculaire (OR = 2,7) Cancers extra-hépatiques (OR = 2) Maladie rénale (HR si < 59 ans = 7.8 vs. 3.2) AC anti-vhc positif, ARN-VHC détectable AC anti-vhc positif, ARN-VHC indétectable AC anti-vhc négatif Kakinami L, Int J Clin Pract 2013; Lee MH. Stroke 2010; Su FH BMC Cancer 2011, Lee MH, J Infect Dis 2012

10 VHC et sur-mortalité extra-hépatique Hazard ratio [95 % CI] Toutes causes 1,89 [1,66 2,15] Maladies hépatiques Maladies extra-hépatiques Maladies circulatoires Gnéphrites/ sd néphrotique Cancer de l œsophage Cancer de la prostate Cancer de la thyroïde 12,48 [9,34 16,66] 1,35 [1,15 1,57] 1,50 [1,10 2,03] 2,77 [1,49 5,15] 4,08 [ ] 4,19 [1,18 14,94] 8,22 [1,36 49,66] CI : confidence interval Lee MH, et al. J Infect Dis 2012;206:469 77

11 VHC et risque de cancers Nyberg AH. EASL 2015

12 VHC et poids des comorbidités Base PMSI ( adultes hospitalisés au moins une fois) Informations recueillies (IC-10) Hépatite C Désordres liés à l alcool Comorbidités : VHB, VIH, transplantation d organe Facteurs de confusion patients VHC+ vs VHC- VHC+ VHC- RR (IC 95 %) Désordres liés à l alcool 20,8 % 2,4 % 6,33 (6,23-6,43) > 1 comorbidité sévère 56,2 % 28,7 % 2,43 (2,40-2,46) Schwarzinger M, et al. EASL 2015, Abs. G16

13 VHC et poids des comorbidités Influence des facteurs de confusion sur le pronostic chez patients VHC+ Facteurs de confusion Evénements hépatiques Décès hospitalier Patients (18,9 %) (13,5 %) Désordres liés à l alcool 46,3 % 33,7 % Comorbidités sévères sans alcool 39,9 % 57,5 % Aucun 13,8 % 8,8 % Schwarzinger M, Paris, EASL 2015, Abs. G16 actualisé

14 VHC et Stéatopathie + de lésions de NASH chez les SA Fibrose + sévère chez les SA Noureddin, Hepatology 2013.

15 Incidence cumulée des AVC et infection VHC dans les cohortes de patients diabétiques VHC - VHC+ non traités VHC+ traités Hsu YC et al, 16 Hepatology, 2014 Apr;59(4):

16 Plaques carotidiennes (%) Facteurs associés à la présence de plaques carotides chez patients HCV-G P=0.008 P= N=67 CHC Age 55 ans F0-2 N=21 CHC Age 55 ans F3-4 N=43 CHC Age > 55 ans F0-2 N=43 CHC Age > 55 ans F3-4 Petta S, et al. Hepatology 2012;55:

17 Diminution d incidence des AVC ischémiques chez les patients VHC traités AVC ischémique p<0.001 Yao-Chun Hsu et al. Gut 2015

18 Taux de récidive (%) Réinfection et usagers de drogues sous substitution 3,0 2,0 Réinfections Echec virologique 1,0 0,0 S10 ou S12 FU4 FU8 FU12 FU24 Réinfection, n (%) 0 (0,0) 0 (0,0) 5 (1,7) 0 (0,0) 1 (0,3) Echec virologique, n (%) 2 (0,7) 3 (1,0) 3 (1,0) 2 (0,7) 2 (0,7) Risque de réinfection faible et précoce : 8,4 pour 100 personnes-années (IC 95 % : 1,3-7,5) Dore G, Australie, EASL 2016, Abs. SAT-163 actualisé

19 Proportion sans infection Réinfection chez les HSH guéris HSH guéris VHC 0,75 0,5 19,9/100 p-a (IC 95 % : 13,3-29,7) 2 ème réinfection 29/69 (42 %) 0,25 0 Patients à risque Première réinfection Deuxième réinfection 0 2 Années IC 95 % IC 95 % Première réinfection Deuxième réinfection ème réinfection 4/13 (30,8 %) 4 ème réinfection 1/2 (50 %) Risque de réinfection VHC = 7,6/100 patients-année (25 % à 3 ans) Une clairance virale spontanée : réduit le risque de réinfection (HR = 0,55) augmente les chances de clairance spontanée (OR = 12,7) Martin TC, Grande-Bretagne, EASL 2016, Abs. PS006 actualisé

20 Hépatite C, l après-guérison Impact majeur de l éradication virale Régression I HAVE A DREAM fibrose/cirrhose Amélioration qualité de vie Réduction manifestations extra-hépatiques et mortalité Vigilance nécessaire au long cours Alcool Surpoids/Obésité Réinfection possible

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Virus C & Cancers Philippe Sogni Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Liens d intérêt Boards, workshops ou

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE Valérie Canva, CHRU Lille XXIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 13/1/215 Liens d intérêts Orateur, participation boards & symposiums, invitations congrès

Plus en détail

Hépatite C Un traitement pour tous?

Hépatite C Un traitement pour tous? Hépatite C Un traitement pour tous? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Histoire naturelle de l hépatite C F0 F1 F2 F3 F4 CTP B CTP C HCC (Adapted from Asselah T,

Plus en détail

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes,

Plus en détail

Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash

Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash Le Carcinome Hépato-Cellulaire Actualités Flash Jean-Marie Péron Service dʼhépato-gastro-entérologie Hôpital Purpan Toulouse Epidémiologie : rôle du diabète et de la stéatopathie métabolique Le traitement

Plus en détail

Congrès de l EASL 2017 ou comment démêler le Vrai du Faux à propos de 3 idées reçues

Congrès de l EASL 2017 ou comment démêler le Vrai du Faux à propos de 3 idées reçues Newsletter n 29 Mai 2017 Congrès de l EASL 2017 ou comment démêler le Vrai du Faux à propos de 3 idées reçues Professeur Dominique Thabut, UPMC Sorbonne Université, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui?

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Dr H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), GH Broca-Cochin Objectif = éradication virale puis Définition de la guérison = ARN

Plus en détail

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Evaluation non invasive de la fibrose dans les hépatites virales Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Hépatite C : la fibrose a une valeur pronostique

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV Difficulté d évaluer l incidence virale C chez les UD : suivi irrégulier situation précaire mauvais état veineux Dernière évaluation prospective en France = 1999-2001 Etude menée dans le Nord de la France

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose. Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon

Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose. Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon Plan Causes de diabète chez les malades atteints de cirrhose Diabète au cours

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique R. Gérolami Généralités Epidémiologie Evaluation du foie non tumoral Diagnostic du CHC Bilan d extension Classifications CHC : Epidémiologie 620

Plus en détail

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections VIH/VHC D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH 1 Cohortes concernées CO 3 Aquitaine CO 13 HEPAVIH EP 25 PRETHEVIC CO 12 CIRVIR

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

19 septembre Dr Valérie DURAND-ROUMY SFAUMB

19 septembre Dr Valérie DURAND-ROUMY SFAUMB 19 septembre 2015 Dr Valérie DURAND-ROUMY SFAUMB !!Connaître la place de l échographie abdominale dans le diagnostic étiologique d une hépatopathie chronique!!savoir suivre une hépatopathie chronique

Plus en détail

Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement

Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement Jean-Charles Nault Cours DES 13/02/2009 Hépatite C aiguë Années 0 Age à l infection 75-80 % Guérison 15-20 % Homme OH / insulinorésistance Co-infection

Plus en détail

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 6 èmes journées d infectiologie Nice 2005 FNPRRH Contexte de l étude Morbidité accrue progression

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013

La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013 La réactivation virale B Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013 Les 3 phases de l infection chronique à VHB Gerlich, Virol J 2013 L infection par le VHB est dynamique 9 Charge virale élevée

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B. Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse

Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B. Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse o Abbvie o Bayer o Boston Scientific o BMS o Gilead o MSD

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 4 décembre 2014 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie LC01 Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie Laurent CASTERA Service d Hepatologie, Hôpital Beaujon, Clichy Université Paris-7, France Justification du

Plus en détail

Acute on chronic liver failure: Critères diagnostiques et facteurs pronostiques

Acute on chronic liver failure: Critères diagnostiques et facteurs pronostiques Acute on chronic liver failure: Critères diagnostiques et facteurs pronostiques 20 ème Journée d hépatologie et de transplantation hépatique 9 Juin 2014 F. Lebossé, Z. Schmitt Services d hépatologie et

Plus en détail

L aspirine ralentit la progression de la fibrose hépatique lors de la récidive virale C après transplantation hépatique

L aspirine ralentit la progression de la fibrose hépatique lors de la récidive virale C après transplantation hépatique L aspirine ralentit la progression de la fibrose hépatique lors de la récidive virale C après transplantation hépatique Armelle Poujol-Robert 1, Pierre-Yves Boëlle 2, Filomena Conti 3, François Durand

Plus en détail

Histoire naturelle de l infection chronique VHB

Histoire naturelle de l infection chronique VHB 21emes journées nationales de la société Algérienne d hépato-gastroentérologie Histoire naturelle de l infection chronique VHB Dr Salima Cheraitia Service de Médecine Interne & de Gastro-Entérologie EPH

Plus en détail

Transplanta)on hépa)que : Qui? Dans quel délai? Sébas&en DHARANCY CHRU Lille

Transplanta)on hépa)que : Qui? Dans quel délai? Sébas&en DHARANCY CHRU Lille Transplanta)on hépa)que : Qui? Dans quel délai? Sébas&en DHARANCY CHRU Lille Syllabus 1. Pe)t état des lieux de la TH en France 2. Indica)ons en progression 3. Indica)ons stables 4. Indica)ons en dégression

Plus en détail

CIRRHOSE QUAND PENSER A LA TRANSPLANTATION HEPATIQUE EN 2011?

CIRRHOSE QUAND PENSER A LA TRANSPLANTATION HEPATIQUE EN 2011? CIRRHOSE QUAND PENSER A LA TRANSPLANTATION HEPATIQUE EN 2011? Professeur Didier SAMUEL Docteur Audrey COILLY CENTRE HEPATOBILIAIRE Unité Inserm 785 Université Paris XI HOPITAL PAUL BROUSSE VILLEJUIF, FRANCE

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire.

Carcinome hépatocellulaire. Carcinome hépatocellulaire. Epidémiologie, pronostic, dépistage et diagnostic Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie du CHC Forte association

Plus en détail

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Évolution des receveurs HCV+ en greffe d organes Utilisation de donneurs anti-hcv

Plus en détail

NAFLD: non alcoholic fatty liver disease

NAFLD: non alcoholic fatty liver disease NAFLD: non alcoholic fatty liver disease 1 CHC: carcinome hépatocellulaire Le CHC représente encore un défi majeur de santé publique, touchant à la fois les pays en développement et les pays développés

Plus en détail

Élargissement du périmètre de remboursement

Élargissement du périmètre de remboursement RECOMMANDATION DU COLLÈGE Prise en charge de l hépatite C par les médicaments antiviraux d action directe (AAD) Élargissement du périmètre de remboursement Date de validation par le collège : 7 décembre

Plus en détail

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C?

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? T.Fontanges FMC francophones 2005 quelles sont les particularités du sujet âgé porteur du VHC? existe-t-il un rationnel pour traiter? Définition

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

Construire un parcours de soins

Construire un parcours de soins Rapport Hépatites 2014 Construire un parcours de soins Georges-Philippe Pageaux CHU Saint Eloi, Montpellier M. Bonjour, M. Bourlière, N. Boyer, S. Chevaliez, D. Larrey, V. de Lédinghen, P. Marcellin, D.

Plus en détail

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment?

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Valérie Canva Hépatologie, CHRU Lille XXII ème Journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST 21/05/2105 Lettre d instruction

Plus en détail

Actualités sur les marqueurs non invasifs de la fibrose hépatique

Actualités sur les marqueurs non invasifs de la fibrose hépatique Actualités sur les marqueurs non invasifs de la fibrose hépatique paul.cales@univ-angers.fr Alger, 14/12/11 Plan Introduction Diagnostic Fibrose Cirrhose HTP Pronostic Dépistage Introduction Sujet limité

Plus en détail

Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge. Françoise Roudot Thoraval Santé Publique

Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge. Françoise Roudot Thoraval Santé Publique Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge Françoise Roudot Thoraval Santé Publique Cascade de prise en charge du VIH en France en 2010 160000 149900 140000 120000 100000 80000 100% 121100 81%

Plus en détail

L objectif de cette présentation est de faire le point sur la stéatose et son réel caractère bénin: maladie mortelle ou non?

L objectif de cette présentation est de faire le point sur la stéatose et son réel caractère bénin: maladie mortelle ou non? Les hépatopathies métaboliques sont un problème de santé de plus en plus fréquent. Il est communément admis que la stéatose pure est une maladie bénigne contrairement à la NASH et à la fibrose hépatique.

Plus en détail

18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin

18 es JNI, Saint-Malo, du 21 au 23 juin La durée d infection VIH est indépendamment associée aux cancers non liés au VIH et au VHC chez les patients co-infectés VIH/VHC O Billa 1, F Bani-Sadr 2, I Poizot-Martin 3, P Sogni 4, D Rey 5, J Chas

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Conflits d intérêts Roche : Speaker symposium, board BMS : Speaker symposium, board, soutien recherche MSD : speaker symposium, board Gilead : speaker symposium, board Bayer : speaker symposium Janssen

Plus en détail

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives VHD satellite du VHB AgHBc p24 p27 AgHBs ARN Delta ADN VHB Virus de

Plus en détail

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique Exploration non invasive de la fibrose hépatique Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Progression vers la cirrhose Hazard Ratio 1.00 0.83 0.67 0.50

Plus en détail

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC D. Salmon, A. Gervais, J. Durant, H. Stitou, Y. Quertainmont, E. Teicher, K. Barange, F. Bani Sadr pour

Plus en détail

Le VHC est un virus neurotrope de la famille des flaviviridae (comme ceux de l encéphalite japonaise, de la fièvre jaune, de la dengue Il n infecte

Le VHC est un virus neurotrope de la famille des flaviviridae (comme ceux de l encéphalite japonaise, de la fièvre jaune, de la dengue Il n infecte 1 2 Le VHC est un virus neurotrope de la famille des flaviviridae (comme ceux de l encéphalite japonaise, de la fièvre jaune, de la dengue Il n infecte probablement pas les neurones directement, mais les

Plus en détail

XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger Mai Samir ROUABHIA, Faculté de Médecine de Batna

XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger Mai Samir ROUABHIA, Faculté de Médecine de Batna XIII CONGRES NATIONAL DE DIABETOLOGIE Alger 27 28 29 Mai 2011 Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna Samir ROUABHIA, Faculté de

Plus en détail

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret.

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret. Pertinence de la mise en place d un programme de dépistage et de vaccination contre le virus de l hépatite virale B chez des patients hospitalisés pour une conduite addictive Pierre Lahmek, Nadine Meunier,

Plus en détail

Transplantation hépatique et Maladie Alcoolique du foie. Sébastien DHARANCY CHRU Lille

Transplantation hépatique et Maladie Alcoolique du foie. Sébastien DHARANCY CHRU Lille Transplantation hépatique et Maladie Alcoolique du foie Sébastien DHARANCY CHRU Lille Consommation en alcool Consommation en litres d alcool pur par habitant de plus de 15 ans Consommation en alcool Consommation

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge de l ascite ez le cirrhotique. M. Benazzouz Rabat. Paris 30 Janvier 2017

Optimisation de la prise en charge de l ascite ez le cirrhotique. M. Benazzouz Rabat. Paris 30 Janvier 2017 Optimisation de la prise en charge de l ascite ez le cirrhotique M. Benazzouz Rabat Paris 30 Janvier 2017 Objectifs Ascite chez le cirrhotique Quand ponction exploratrice Quels traitements diurétiques

Plus en détail

Indications de transplantation

Indications de transplantation Indications de transplantation Indications de transplantation hépatique: Beaujon 2000-10 13% 16% 17% Cirrhose alcool Cirrhose VHC Cirrhose VHB Biliaires CHC Fulminantes 34% 5% 4% 11% Autres Survie post-transplantation

Plus en détail

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Cas à épisodes de Mr S Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Monsieur S. Patient HSH âgé de 55 ans, coinfécté VIH/VHC(Génotype 3a) sur toxicomanie «ancienne» Sur la plan VIH : depuis

Plus en détail

L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky, B. Larroque, G. Babany, F. Durand, PE. Rautou, D. Valla. Hôpital Beaujon, AP-HP, Clichy

L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky, B. Larroque, G. Babany, F. Durand, PE. Rautou, D. Valla. Hôpital Beaujon, AP-HP, Clichy Le diabète est un facteur de risque de complications et de décès ou transplantation hépatique chez les malades atteints de cirrhose virale C, indépendamment du MELD L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky,

Plus en détail

Cancer du foie, quelle prise en soins en Forum SOS hépatites novembre 2016 Pascal Mélin

Cancer du foie, quelle prise en soins en Forum SOS hépatites novembre 2016 Pascal Mélin Cancer du foie, quelle prise en soins en 2016 Forum SOS hépatites 2016 29 novembre 2016 Pascal Mélin 2 7 8 4 3 6 5 1 Histoire naturelle Décennies Foie normal InflammaCon Fibrose Agent(s) responsable(s)

Plus en détail

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui?

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? FMC.JFHOD 2010 Fédération Digestive CHU Purpan Toulouse I2MR Rangueil U858 Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Pourquoi évaluer la

Plus en détail

Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna

Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna Journée AFEF SAHGE Alger, 13 décembre 2010 Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna ROUABHIA S, MALEK R, BOUNECER H, DEKAKEN A, BENDALI

Plus en détail

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Y.Yazdanpanah Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur C.H.Tourcoing

Plus en détail

Hépatites Autoimmunes (HAI)

Hépatites Autoimmunes (HAI) Hépatites Autoimmunes (HAI) Groupe (sans doute hétérogène) de maladies de cause(s) inconnue(s), caractérisées par des lésions hépatocytaires nécrotico-inflammatoires, la présence d'autoanticorps particuliers

Plus en détail

fibrose hépatique Prévalence de la chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France FOCUS

fibrose hépatique Prévalence de la chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France FOCUS FOCUS 17 Prévalence de la fibrose hépatique chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France Élisabeth Avril / Directrice de l association Gaïa-Paris En France, la première cause

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

ABOCIRRALVIR. Influence du groupe sanguin ABO sur le risque de complications en cas de cirrhose alcoolique ou virale C

ABOCIRRALVIR. Influence du groupe sanguin ABO sur le risque de complications en cas de cirrhose alcoolique ou virale C ABOCIRRALVIR Influence du groupe sanguin ABO sur le risque de complications en cas de cirrhose alcoolique ou virale C Etude nichée sur les cohortes nationales CIRRAL et CIRVIR de patients atteints de cirrhose

Plus en détail

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Marc Bourliere, MD Hôpital Saint Joseph Marseille, France 1 er colloque francophone méditerranée VIH / hépatites 27-29 Mars 2015 Alger Conflits d

Plus en détail

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Décrets des 21 décembre 2005 et 11 mars 2006 Protocoles dérogatoires : Dérogations permettant le recours à des donneurs présentant un risque

Plus en détail

Cirrhose, Thrombose et Anticoagulation

Cirrhose, Thrombose et Anticoagulation Journée d Hépatologie de l Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot 11 janvier 2014 Cirrhose, Thrombose et Anticoagulation Dominique-Charles Valla Cirrhose et Thrombose Lorsque les plaquettes sont > 50

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES Enquête Coquelicot 2011 INVS/ANRS/INSERM : Estimation de la séro-prévalence

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement

Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement Dr Mathieu Rougemont Infectiologue et ancien chef de clinique aux Hôpitaux de Genève, Suisse Conflits d intérêts

Plus en détail

Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie,

Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie, Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie, Hôpital Cochin; Paris, France 1 Hépatite C : WHO Weekly

Plus en détail

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Dr Caroline Dourmap Prévention CV CHU Rennes Journée Régionale de Tabacologie 28 janvier 2016 Epidémiologie

Plus en détail

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Les nouveaux traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Perpignan, le 27 Juin 2014 Qui traiter? Pourquoi traiter? La valeur du Fibroscan prédit la survie chez les malades

Plus en détail

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements?

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Molécules disponibles en France Sofosbuvir Ribavirine PEG interféron Daclatasvir Lédipasvir Siméprévir Indications Sovaldi

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

Foie cirrhotique > 90%

Foie cirrhotique > 90% Cirrhose et carcinome hépatocellulaire Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie (1) 1- Forte association avec les maladies chroniques du foie Foie

Plus en détail

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective 1 2 3 < F4 F4 Cirrhose Child B Echecs AVD Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf & prétraités Sof-sime 12s (G1b)(A) Sof-sim

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

DÉPISTAGE DU VIH, DÉCOUVERTES DE SÉROPOSITIVITÉ VIH ET DIAGNOSTICS DE SIDA,

DÉPISTAGE DU VIH, DÉCOUVERTES DE SÉROPOSITIVITÉ VIH ET DIAGNOSTICS DE SIDA, DÉPISTAGE DU VIH, DÉCOUVERTES DE SÉROPOSITIVITÉ VIH ET DIAGNOSTICS DE SIDA, 2003-2016 Unité VIH/sida - Hépatites B et C - IST, Direction des maladies infectieuses, Santé publique France CNR du VIH, CHRU

Plus en détail

Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac?

Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac? Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac? Dr Jean- Bap+ste Trabut Hôpitaux Henri- Mondor Créteil, Limeil- Brévannes L hépatite C dans le monde Modes de contamination par le VHC

Plus en détail

Prévention des maladies du foie

Prévention des maladies du foie Prévention des maladies du foie Mythe ou réalité? Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP et Université Paris 13 ou comment éradiquer les maladies du foie Epidémiologie des maladies

Plus en détail

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues?

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? EPU Paris-Diderot 7 janvier 2014 Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 Université Paris Diderot Hôpital Beaujon,

Plus en détail

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister?

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Luc PARIS Consultation des maladies infectieuses, parasitaires et tropicales Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France Epidémiologie du VIH Sang Toxicomanie

Plus en détail

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien? Education thérapeutique Quels changements pour les patients au quotidien? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Rapport Dhumeaux Dépistage Diagnostic Traitement Prévention

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

La transplantation hépatique

La transplantation hépatique La transplantation hépatique Homme, 36 ans, cirrhose VHB, Child C 12/15 thrombose de la veine porte, durée : 16 heures, sang : 30 + 40 US, 2 réinterventions : hémorragie puis péritonite biliaire, décès

Plus en détail

Histoire naturelle de la maladie alcoolique du foie. DES 08/02/2014 Morgane Flahault

Histoire naturelle de la maladie alcoolique du foie. DES 08/02/2014 Morgane Flahault Histoire naturelle de la maladie alcoolique du foie DES 08/02/2014 Morgane Flahault Absorption de l éthanol Diffusion lente au niveau gastrique Majeure partie absorbée par le duodénum et jéjunum (70-80%)

Plus en détail

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010 Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs Recommandations 2010 Co-infection VHC : Rappels Séroprévalence VHC chez ¼ des sujets VIH+ 90% chez UDI < 10% chez HSH Infection VIH virémie VHC d un

Plus en détail

Infection VIH Actualités : du dépistage à la prise en charge des comorbidités.

Infection VIH Actualités : du dépistage à la prise en charge des comorbidités. Infection VIH Actualités : du dépistage à la prise en charge des comorbidités. Magali Vidal Christine Jacomet Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Clermont-Ferrand 24 Octobre 2013 Estimation

Plus en détail

Le systeme MARS (Molecular

Le systeme MARS (Molecular Le systeme MARS (Molecular Adsorbents Recirculating System) Principes et place dans la prise en charge de l'insuffisance hépatique E.Chabrun,, interne Bordeaux Tursac,, avril 2006 Introduction Dialyse

Plus en détail

Épidémiologie du carcinome hépatocellulaire en Afrique

Épidémiologie du carcinome hépatocellulaire en Afrique Épidémiologie du carcinome hépatocellulaire en Afrique www.aqodad.ma Service d hépatogastroentérologie CHU Hassn II de Fès Faculté de médecine et de pharmacie de Fès Le 01/06/2013 Plan Incidence et mortalité

Plus en détail

Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES

Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES Le fibroscan Connaître la place du fibroscan dans l évaluation de la fibrose Savoir interpréter les résultats Conflits d intérêts Professeur V. de LEDINGHEN

Plus en détail

Hépatite alcoolique aiguë

Hépatite alcoolique aiguë FMC des hépato-gastroentérologues d Aquitaine Aquitaine Gastro Samedi 26 septembre 2015 - Bayonne Hépatite alcoolique aiguë Qui biopsier, qui traiter, qui greffer? JB Hiriart Hôpital du Haut-Lévêque CHU

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

Programme journée SPILF/SFGG 1 ER décembre 2016

Programme journée SPILF/SFGG 1 ER décembre 2016 Programme journée SPILF/SFGG 1 ER décembre 2016 Epidémiologie actuelle et future du VIH Déficit immunitaire des PvVIH vieillissantes versus immunoscénescence: quels points communs, quelles différences?

Plus en détail

BEST OF INFECTIOLOGIE

BEST OF INFECTIOLOGIE Session «Best of Infectiologie (2)» Vendredi 12 juin 2009 BEST OF INFECTIOLOGIE Les hépatites h virales en 2008-2009 Dr Karine Lacombe SMIT Saint-Antoine, AP-HP UPMC, site Saint-Antoine, Paris Inserm UMR-S707

Plus en détail