DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL"

Transcription

1 DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL Lieux de vie de la personne Hospitalisation Macro cible de sortie D.L.U. Fiche de liaison Sésame relationnel Lieux de vie de la personne pratiques du 13 octobre 2015

2 CONTENU DES OUTILS Eléments socio démographiques (Nom, prénom, date de naissance, lieu de résidence, coordonnées du référent de l entourage, du médecin traitant ) Evaluation médicale (pathologies en cours, antécédents, poids, taille, traitement actuel ) Evaluation des soins et de l autonomie (autonomie de la personne, aides techniques et matérielles, soins techniques, )

3 LA FICHE DE LIAISON VILLE-HÔPITAL Gwendal ROLLAND Directeur Espace Autonomie Seniors Centre Ouest Morbihan

4 Origine de l outil : Constat partagé entre acteurs de la nécessité d un outil de transmission de l information en cas d hospitalisation Création d un groupe de travail (SAAD, SSIAD, établissements d hébergement, infirmiers libéraux, CHCB, AHB, HAD, CLIC) Enjeu : permettre une meilleure transmission de l information entre la ville et l hôpital afin d améliorer la prise en charge des personnes âgées de 60 ans et plus Format de l outil : papier A4 recto verso joint à la carte vitale

5 Constats : Outils de plus en plus connus, mais encore peu utilisé Le format freine son utilisation La mise à jour à domicile est délicate De multiples outils de liaisons existent Perspectives : Communiquer plus largement sur cet outil Création d un outil plus synthétique Liens avec les travaux autour du dossier médical partagé (DMP)

6 LE DOSSIER DE LIAISON D URGENCE Sylvie GASCHARD Directrice Isabelle PENAULT Infirmière cadre EHPAD Le Cosquer LE QUILLIO

7 Origine de l outil : Circulaire interministérielle du 13 mai 2008 Enjeu : permettre aux médecins intervenant en urgence dans l établissement de pouvoir accéder 24h/24h au dossier individuel du résident afin de disposer des informations indispensables à un diagnostic précis Format de l outil : 4 pages papier A4 joint à l attestation carte vitale sous enveloppe cachetée

8 Constats : Facilite l échange d informations exactes Facilite l évaluation Difficulté d appropriation par les urgences Perspectives : Document type publié par l ANESM et l HAS

9 DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL Lieux de vie de la personne Hospitalisation Macro cible de sortie D.L.U. Fiche de liaison Sésame relationnel Lieux de vie de la personne

10 LA MACO CIBLE DE SORTIE Anne GRANDVALET Cadre supérieur de santé Centre hospitalier Du centre Bretagne

11 Origine de l outil : Outil existant depuis des années mais sous différentes formes Constat partagé entre acteurs de la nécessité d un outil de transmission de l information en cas de sortie d hospitalisation Création d un groupe de travail (SAAD, SSIAD, établissements d hébergement, infirmiers libéraux, CHCB, AHB, HAD, CLIC) Enjeu : permettre une meilleure transmission de l information entre l hôpital et la ville afin d améliorer la prise en charge des personnes suite à leur hospitalisation Format de l outil : format papier qui est un document extrait du dossier patient informatisé ( mis sous enveloppe)

12 Constats : Outils de plus en plus utilisé Le format est mise à jour automatiquement par le logiciel avec les numéros de téléphone de l unité d hospitalisation Perspectives : Associer cette macro-cible avec le courrier du médecin Liens avec les travaux autour du dossier médical partagé (DMP)

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles LAB 3 L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées Caroline DUBOIS Pierrick PENVEN Vincent COULIER Karl OPSOMER - Directrice GCS MATISS - Chef de projet GCS

Plus en détail

Sixième table De concertation tactique

Sixième table De concertation tactique Sixième table De concertation tactique Janvier 2014 Territoire du Clic de Sully sur Loire, Gien et Montargis Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et Orpadam Clic Rappel de

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction générale de la cohésion

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 PR OPC 13 Page 1 sur 6 Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 Objet de la procédure Décrire les étapes de la prise en charge d une patiente

Plus en détail

CLASSEUR DE LIAISON METHODE D ACTION POUR L INTEGRATION DES SERVICES D AIDE ET DE SOINS DANS LE CHAMP DE L AUTONOMIE

CLASSEUR DE LIAISON METHODE D ACTION POUR L INTEGRATION DES SERVICES D AIDE ET DE SOINS DANS LE CHAMP DE L AUTONOMIE METHODE D ACTION POUR L INTEGRATION DES SERVICES D AIDE ET DE SOINS DANS LE CHAMP DE L AUTONOMIE CLASSEUR DE LIAISON : MAIA 65, 1 place Ferré, 65000 TARBES : 05 62 56 51 02 : 05 62 56 51 01 : maia@ha-py.fr

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Réseau Dousopal 44 Bd Stanislas Girardin 76140 Le Petit Quevilly Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL d une part, ET L Etablissement

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Dossier d inscription En établissement d hébergement pour personnes âgées d ALSACE

Dossier d inscription En établissement d hébergement pour personnes âgées d ALSACE Dossier d inscription En établissement d hébergement pour personnes âgées d ALSACE EHPAD du QUATELBACH 4 RUE DU QUATELBACH 68 390 Sausheim Tél 03 89 36 94 40 Fax 03 89 36 05 98 Courriel : secretariat@ehpad-quatelbach.fr

Plus en détail

Demande d inclusion Réseau Onco 94 Ouest cancérologie, gérontologie, soins palliatifs

Demande d inclusion Réseau Onco 94 Ouest cancérologie, gérontologie, soins palliatifs Demande d inclusion Réseau Onco 94 Ouest cancérologie, gérontologie, soins palliatifs Madame,Monsieur, Vous souhaitez faire une demande d inclusion au Réseau ONCO 94 Ouest. Notre équipe de coordination

Plus en détail

Logiciel ViaTrajectoire Medico social. Version cpc 30/07/2014 1

Logiciel ViaTrajectoire Medico social. Version cpc 30/07/2014 1 Logiciel ViaTrajectoire Medico social Version cpc 30/07/2014 1 Organisation d un territoire: gère Est hospitalisé Coordination SSR Demande de l aide Personne Sollicite le médecin pour mettre à jour le

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

AXE 4 : COORDONNER ET COMMUNIQUER

AXE 4 : COORDONNER ET COMMUNIQUER ANNEXE 1/4 P 70 AXE 4 : COORDONNER ET COMMUNIQUER OBJECTIFS ACTIONS 1 - Informer et communiquer auprès des professionnels, élus et bénévoles afin de développer l interconnaissance et la collaboration 1.

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

Réseau «ARCADE» Système d information

Réseau «ARCADE» Système d information Réseau «ARCADE» Système d information 28 septembre 2006 Objectifs du Réseau Arcade Evolution du Réseau expérimental de soins continus à domicile (1999-2004) : «Volonté de développer l offre Douleur - Soins

Plus en détail

ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE

ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE DOCUMENT MEDICAL A remplir par le médecin traitant* A insérer dans l enveloppe confidentielle destinée au médecin de la Direction de l Autonomie * ou en

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Les systèmes d information au service des parcours de santé

Les systèmes d information au service des parcours de santé PROJETS ET SERVICES Les systèmes d information au service des parcours de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 10 avril 2014 Introduction «Le parcours de santé des aînés Des acteurs coordonnés

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

Problématique du recours aux urgences pour les personnes âgées à domicile et en EHPAD dans une logique d'amélioration du parcours de l'usager

Problématique du recours aux urgences pour les personnes âgées à domicile et en EHPAD dans une logique d'amélioration du parcours de l'usager Problématique du recours aux urgences pour les personnes âgées à domicile et en EHPAD dans une logique d'amélioration du parcours de l'usager Territoires des CLIC d Orléans Val de Loire et Sully sur Loire

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail

Le Plan National Canicule 2011 Personnes âgées / Personnes Handicapées Situation au 6 juillet 2011

Le Plan National Canicule 2011 Personnes âgées / Personnes Handicapées Situation au 6 juillet 2011 Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale DIRECTION GÉNÉRALE DE LA COHÉSION SOCIALE Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie, des personnes âgées et des

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Elaboré par : FHF délégation Haute-Marne & le groupe de travail RéGéCA DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Reçu le / /20 NOM : Prénoms : Date et

Plus en détail

Parcours de soins de la personne âgée

Parcours de soins de la personne âgée Parcours de soins de la personne âgée Filière Gérontologique Territoriale Vichy Dr Régine MOUSSIER- DUBOST Pôle Réadaptation & Gériatrie Centre Hospitalier Jacques LACARIN SGCA 31 mai 2013 Un territoire

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand La Filière Gérontologique du grand Clermont Etat des lieux Le

Plus en détail

ViaTrajectoire EHPAD. Création d un dossier d inscription par l Usager

ViaTrajectoire EHPAD. Création d un dossier d inscription par l Usager ViaTrajectoire EHPAD Création d un dossier d inscription par l Usager Qu est ce que ViaTrajectoire ViaTrajectoire est un outil Web accessible de n importe quel navigateur et moteur de recherche. Il est

Plus en détail

3èmes Etats Généraux de la Personne Agée

3èmes Etats Généraux de la Personne Agée 3èmes Etats Généraux de la Personne Agée Le patient âgé, acteur de sa vie : comment l accompagner? 23 novembre - PAU 3èmes Etats Généraux de la Personne Agée En cas de crise, l hospitalisation estelle

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

ASSOCIATION ALT - Centre Thérapeutique Résidentiel «la Robertsau» 1, Chemin de l Anguille STRASBOURG

ASSOCIATION ALT - Centre Thérapeutique Résidentiel «la Robertsau» 1, Chemin de l Anguille STRASBOURG ASSOCIATION ALT - Centre Thérapeutique Résidentiel «la Robertsau» 1, Chemin de l Anguille-67000 STRASBOURG 03 88 31 33 45 03 88 31 63 59 DOSSIER D ADMISSION FICHE ADMINISTRATIVE NOM : Prénom : Date de

Plus en détail

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20...

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20... D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C Etabli à.., le 20... NOM : Prénom : Ce document comprend 4 parties : - 1. Objet et Durée du Document Individuel de Prise en

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Enquête EHPAD mai 2012

Enquête EHPAD mai 2012 Enquête EHPAD mai 2012 Enquête réalisée du 20 avril au 11 mai 2012 par questionnaire en ligne adressé à 4.200 kinésithérapeutes libéraux d Île-de-France 162 répondants, répartis sur l ensemble de la région,

Plus en détail

24 JUIN Table Tactique

24 JUIN Table Tactique 24 JUIN 2013 1 ORDRE DU JOUR Présentation du dispositif MAIA Les objectifs de la table tactique Le Guichet Intégré Mise en place des groupes de travail La Gestion de cas 2 1- Présentation du dispositif

Plus en détail

Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour

Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour LA MADELEINE LAMBERSART LOMPRET MARQUETTE-LEZ-LILLE Mars 2012 PÉRENCHIES QUESNOY-SUR-DEÛLE SAINT-ANDRÉ VERLINGHEM WAMBRECHIES Mieux vivre l hospitalisation

Plus en détail

ANNEXES LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF CANICULE PAR LES CCAS/CIAS

ANNEXES LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF CANICULE PAR LES CCAS/CIAS ANNEXES LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF CANICULE PAR LES CCAS/CIAS 1. MODÈLE DE REGISTRE NOMINATIF REGISTRE NOMINATIF DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES HANDICAPÉES AYANT DEMANDÉ LEUR RECENSEMENT DANS

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

Infirmier coordinateur en centre hospitalier, établissement médico-social ou SSIAD

Infirmier coordinateur en centre hospitalier, établissement médico-social ou SSIAD Réf. 918 12 jours Infirmier coordinateur en centre hospitalier, établissement médico-social ou SSIAD Certifiant Dans des structures où l équipe d encadrement est réduite, l infirmier coordinateur endosse

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER Route de Cuzieu 42330 SAINT-GALMIER Tél. 04.77.36.05.78 Fax. 04.77.36.05.99 E-mail : ssiad@hopital-saint-galmier.fr SOMMAIRE Le

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis http://reseau-sante-portlouis.org Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

Mesure 2 PLAN ALZHEIMER

Mesure 2 PLAN ALZHEIMER N de dossier (à remplir par l ARS DOMS):...... Dossier de candidature 2012 Mesure 2 PLAN ALZHEIMER FORMATION DES AIDANTS Région Département d implantation du demandeur No et nom Année de dépôt du dossier

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

MAIA de Saint-Quentin

MAIA de Saint-Quentin L accompagnement d une situation complexe MAIA de Saint-Quentin Assise régionale du sanitaire et du médico-sociale APF FEHAP : 2 ème édition : Quelle coordination des acteurs dans les parcours de vie?

Plus en détail

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée MALADIE D ALZHEIMER Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire DDASS et Conseil général de Vendée 29 juin 2006 - LA ROCHE SUR YON Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Le mot du Directeur La présentation du service Les droits des usagers Le fonctionnement du service Les personnes à contacter

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer?

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Coordination ville-hôpital et continuité des soins en ville Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Marina Dauzou, Hélène Labrosse Canat

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine 20 novembre 2015 Journée Nationale de la SFAP sur les Réseaux L avenir des soins palliatifs à domicile, quelle offre de

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :...

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :... RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... PREAMBULE En vertu du décret n 2003-1095 du 14/11/2003, le règlement

Plus en détail

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens

Réunion de coordination technique. Clic Seniors Loire et Cens Réunion de coordination technique Clic Seniors Loire et Cens 09/10/2012 Ordre du jour Clic/MAIA : Différents mais complémentaires Les axes d intégration de la MAIA Nouvelle fiche d entrée en gestion de

Plus en détail

Retours Enquête de satisfaction versant prescripteurs (région Poitou-Charentes du 14 au 30 avril 2015) MERCI à tous ceux qui ont donné leur avis!

Retours Enquête de satisfaction versant prescripteurs (région Poitou-Charentes du 14 au 30 avril 2015) MERCI à tous ceux qui ont donné leur avis! Qui a répondu? Taux de participation régional : 29% Retours Enquête de satisfaction versant prescripteurs (région Poitou-Charentes du 14 au 30 avril 2015) MERCI à tous ceux qui ont donné leur avis! Temps

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

Mettre en place et piloter une filière gériatrique à l'hôpital

Mettre en place et piloter une filière gériatrique à l'hôpital Mettre en place et piloter une filière gériatrique à l'hôpital Formation présentielle Cette formation est disponible en intra-établissement seulement Réf. hd06 Mettre en place et piloter une filière gériatrique

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers A Domicile

Service de Soins Infirmiers A Domicile Service de Soins Infirmiers A Domicile 16, rue de la Boutière BP 9 71150 CHAGNY Mot de la direction/3 Mission du service/3 Modalités de prise en charge/3 Le fonctionnement du service/4 Vos droits/5 Les

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Dr Valentine HOEUSLER GHICL Hôpital Saint-Vincent de Paul - Lille La prise en charge globale Diagnostic

Plus en détail

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière Catherine Faure, Béatrice Croze, Christia Gheno, Nathalie Armand, Marie-Claude Derbier, Mireille Roche, Joseph Hajjar. Lyon, 10 juin 2011. Centre

Plus en détail

Réunion des EHPAD. 30 septembre 2014

Réunion des EHPAD. 30 septembre 2014 Réunion des EHPAD 30 septembre 2014 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour Présentation actions médico sociales et SI à court terme Présentation projet

Plus en détail

Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui

Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui Le rôle de l infirmier de coordination au cœur du CRCM d aujourd hui Retour de l enquête sur les missions de l infirmier de coordination Journée des infirmiers, jeudi 17 novembre 2016 Anne-Sophie DUFLOS

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez.

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. - 2 - Madame, Monsieur, Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) a pour objectif.

Plus en détail

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Dr RAISON Dr MEZGHANI La Télémédecine permet Pratique médicale complémentaire d établir un diagnostic, d assurer un suivi à visée préventive

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE 3EME NORD CONDITIONS D ADMISSION (A REMPLIR IMPERATIVEMENT)

DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE 3EME NORD CONDITIONS D ADMISSION (A REMPLIR IMPERATIVEMENT) DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE EME NORD Médecin référent : Dr Pinganaud A adresser au : Cadre de santé : Mme Perroy Service de court séjour gériatrique

Plus en détail

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE ONCOLOGIE Fédération de Neurologie Mazarin Service du Pr. Delattre GH Pitié-Salpêtrière ORIGINES DU PROJET 2000 : Visite du Brain Tumor Center à London, Ontario

Plus en détail

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Siadpa Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Livret d accueil Siadpa 10, rue de la Paix 01 40 85 65 75 Sommaire Votre admission La demande d admission Page 4 Les professionnels du Siadpa

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS

RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ETAT CIVIL DOSSIER DE CANDIDATURE EN VUE D'UNE ADMISSION EN ACCUEIL FAMILIAL THERAPEUTIQUE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS A joindre sous enveloppe au volet médical avec les pièces à fournir à l attention

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ PROTECTION SOCIALE ASSURANCE VIEILLESSE MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ PROTECTION SOCIALE ASSURANCE VIEILLESSE MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE VIEILLESSE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

pharmaceutique informatisé

pharmaceutique informatisé Actualités s des EHPAD forfait médicaments, m dossier pharmaceutique informatisé Pr Philippe ARNAUD Hôpital Bichat Groupe hospitalier Universitaire Paris Nord val de Seine ABCPH_28 septembre 2012 Personnes

Plus en détail

Association gérontologique de Gâtine

Association gérontologique de Gâtine Association gérontologique de Gâtine (CLIC de Gâtine & Réseau de santé nord Deux-Sèvres & MAIA des Deux-Sèvres) «La coordination au service des usagers et des professionnels» Journées nationales FFMPS

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie François GRIMONPREZ Pierre BLAISE Avril 2012 Les enjeux de la prise en charge des personnes en risque de perte d autonomie Démographiques

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 Estel QUERAL ARS Centre 2 La GDR GDR : «Ensemble des actions mises en œuvre

Plus en détail

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Equipe Mobile de Soins Palliatifs des HUS Yvonne Maurice-Peiffer, assistante sociale Adeline Jung, IDE Elisabeth Mangin, médecin Les Hôpitaux

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

de Santé du Bessin ville / hôpital

de Santé du Bessin ville / hôpital Réseau de Santé du Bessin Réseau de Santé du Bessin et coopération ville / hôpital Dr Thierry Gandon Cafés Réseaux URML I.d.F 20.05.2008 France Normandie Caen Bayeux - 14 Bayeux Caen Le Bessin 100.000

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE : 2-STRUCTURE : Généralités.

FICHE SIGNALETIQUE : 2-STRUCTURE : Généralités. FICHE SIGNALETIQUE : Pour remplir les champs libres : «double clic» puis remplir «Texte par défaut». Pour cocher une case : «double clic» puis «case activée». Il sera nécessaire de faire signer l autorisation

Plus en détail

CLIC de l ALLIER C.L.I.C. «Vallée de Montluçon et du Cher» 26 rue Paul Constans MONTLUCON CLIC AMAGE. 5 Boulevard Gambetta VICHY

CLIC de l ALLIER C.L.I.C. «Vallée de Montluçon et du Cher» 26 rue Paul Constans MONTLUCON CLIC AMAGE. 5 Boulevard Gambetta VICHY CLIC de l ALLIER QUI SOMMES NOUS? C.L.I.C CLIC AMAREIS 5 Boulevard Gambetta 03200 VICHY «Vallée de Montluçon et du Cher» 26 rue Paul Constans 03100 MONTLUCON CLIC AMAGE Immeuble SESAME 1-3 rue Berthelot

Plus en détail

Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale

Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale Dispositif expérimental d'astreinte d'infirmier(ère) de nuit mutualisée entre plusieurs EHPAD Cahier des Charges Direction de l Offre Médico-Sociale et de l Autonomie 2013/2014 Sommaire Contexte et objectifs

Plus en détail