2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs))

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs))"

Transcription

1 Res$tu$on)de)l étude)de)préfigura$on)pour)la)mise)en)place) d un)centre)de)ressources)sur)les)captages))! 17)Novembre)2014) )Siège)de)l Inra)Paris 2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs)) Dikran)ZAKEOSSIAN,)Epices) Avec)la)contribu$on)de)JeanOPhilippe)HOUSSE)

2 Les)origines)de)la)poli$que)eau)potable)et)pollu$ons)diffuses) Historiquement)des)approches)sectorielles,)mais)sans)disposi$f)spécifique) Sur!les!pollu*ons!diffuses,!une!poli*que!qui!se!structure!progressivement!en!lien!avec!les!injonc*ons!de!la!la! Direc*ve!nitrate!:!Programmes!d ac*on!zones!vulnérables!/!démarches!volontaires!prenant!appui!sur!les!mae! «"l équilibre"de"la"fer/lisa/on"»""et"les"«"bonnes"pra/ques"»"comme!principes!clé!de!la!maîtrise!des!pollu*ons! A)par$r)du)milieu)des)années)2000)(LEMA/)Grenelle),)une)poli$que)spécifique)aux)AAC)se) met)en)place) Un!disposi*f!spécifique!ZSCE!et!une!échelle!d interven*on!!les!aac! Des!objec*fs!(500!captages!prioritaires/!grenelle)! Une!place!plus!importante!des!DDT/MISE!et!des!agences!de!l eau!pour!organiser!la!mise!en!œuvre!! Une)nouvelle)poli$que)mais)des)principes)techniques)très)similaires)) La!reconquête!de!la!qualité!de!l eau!comme!un!enjeu!«!d ajustement!agronomique!»!sur!le!territoire!de!l aire! d alimenta*on!! Une!approche!territoriale,!mais!mobilisant!!pour!l essen*el!une!«!ingénierie!agronomique!et!hydrogéologique/ hydrologique!»!! 2

3 Quel)cadre)de)ges$on)aujourd hui?) Un)avancement)des)«)programmes)d ac$ons)»)par$el)) )Une)poli$que)na$onale)plus)ou)moins)structurante) selon)les)contextes)régionaux) La!ges*on!des!captages!abordée!souvent!en!référence!à! d autres!disposi*fs!! """""contrats"des"agence,"disposi/fs"régionaux,"opéra/ons" agroenvironnementales"! )Mais)une)poli$que)na$onale)qui)a)plusieurs)fonc$ons):) La!désigna*on!(liste!des!captages)! L harmonisa*on!du!corpus!technique!et!méthodologique! La!collec*vité!au!cœur!de!la!démarche! Menace!réglementaire!(ZSCE)! Situa/on"des"captages"prioritaires"selon"SOG" Disposi&f(public(qui(semble(le(plus(moteur(localement( 100%# 80%# )Un)cadre)ZSCE)plus)présent)dans)l Est)et)Nord)) de)la)france,)que)dans)l Ouest)) Une!gouvernance!autour!des!démarches!plus!! «!ins*tu*onnelle!»!dans!l Est!que!dans!l Ouest!!!Mais!avec!des!acteurs!très!similaires!! 60%# Non#concerné# Peu#fréquent# 40%# Fréquent# Très#fréquent# 20%# 0%# Les#procédures#ZSCE#/# Contrats#territoriaux/# PoliEques#partenariales# Démarches# MISEN# globaux#des#agences#de# régionales#(ex#gp#5# agrienvironnementales# l eau# Bretagne,#ReMSources )# discutées#en#crae# Autres#situaEons# Captages"prioritaires"selon"enquête"ins/tu/onnelle"

4 Quelle)organisa$on)de)la)maîtrise)d ouvrage?)) Une)maîtrise)d ouvrage)confiée)aux)collec$vités)mais)plus)ou)moins)bien)assumée)!un!portage!privilégié! collec*vités!en!lr,!normandie,! Bretagne!!!Très!dépendant!de!la!taille!des! collec*vités!(nord^est)! Maîtrise"d ouvrage"«"effec/ve"»"selon"enquête"ins/tu/onnelle"!souvent!délégué!aux!chambres! d agriculture!!ou!syndicats! départementaux!centre^sud^ Ouest! Des!collec*vités!qui!dans!leur!majorité!ne!se!sentent!pas!très!porteuses/responsables!de! enjeux!de!l eau!:!un!engagement!«!hésitant!»!! Des!MO!«!ges*onnaires!d eau!potable!»!et!pas!forcément!des!collec*vités!porteuses!d une! ambi*on!poli*que!sur!la!reconquête!de!la!ressource!! Cf.!compétences/missions!historiques!et!l organisa*on!de!ceae!maîtrise!d ouvrage!(ressources! dispersées,!pe*tes!siaep )! 4

5 Une)maîtrise)d ouvrage)peu)évidente,)très)dépendante)du) contexte)local) Une)responsabilisa$on)et)intéressement)des)MO)liés)) En!priorité!au!degré!de!dépendance!à!la!ressource!et!au!«!degré!d urgence!»! Facilitée!par!la!pe*te!taille!et!la!proximité!des!territoires!des!AAC! L existence!d un!projet!poli*que!au!niveau!de!la!collec*vité!:!ex.!passage!en! régie!! Un)grand)nombre)de)facteurs)de)«)désintéressement)»)) Une!responsabilité!qui!leur!a!échappé!historiquement!! Scep*cisme!sur!l état!ini*al!de!dégrada*on!des!ressources!ou!leur!caractère! stratégique! L existence!fréquente!de!solu*ons!pallia*ves!(traitement,!interconnexions,! nouvelles!ressources)! L existence!de!«!démarches!de!progrès!»!et!dont!on!aaend!les!résultats!! Une!stagna*on!de!la!qualité!de!l eau!ou!des!évolu*ons!posi*ves!mais! insuffisantes! La!taille!du!territoire!et!légi*mité!de!leur!portage!!! 5!

6 Des)maîtrise)d ouvrage)qui)adoptent)des)postures)différentes) Trois)situa$ons)de)maîtrise)d ouvrage))différentes)) Une!pleine!maîtrise!d ouvrage!et!portage!poli*que! Une!maîtrise!d ouvrage!assumée!du!processus!mais!moins!marquée!! Une!«!passivité!»!de!la!maîtrise!d ouvrage!et!une!volonté!de!déléga*on! notamment!pour!un!grand!nombre!de!pe*tes!collec*vités!! A)radacher)au)contexte)local)et)aux)ressources)mobilisées) 6

7 Quel)accompagnement)des)collec$vités)dans) les)démarches)locales)?) Une!forte!proximité!des!agences!de!bassin!assurant!un!appui!assez!transversal! Un!appui!administra*f!important!de!la!part!des!DDT!mais!moins!présentes!qu au! moment!de!l ingénierie!publique!«!ouvrages!»! Un!rôle!important!des!chambres!consulaires!(cf.!ci^après)! Des!collec*vités!départementales!ou!régionales!assez!peu!présentes!(hors!cas! par*culiers)!! Organismes"les"plus"présents"dans"l accompagnement"des"mo"" selon"enquête"animateurs"" 7

8 Quelle)anima$on)pour)accompagner)les)MO) dans)les)démarches)locales)?)) )Une)anima$on)assez)variable)selon)les) contextes)locaux)) Structures"hébergeant"l anima/on"captages"" selon"enquêtes"ins/t."et"anim."" d une!ingénierie!interne!permanente!(services! d eau!/ressources!des!grandes!collec*vités)!! des!moyens!d anima*on!ad!hoc!financés!le! plus!souvent!en!lien!avec!les!contrats!ou! conven*ons!des!agences!de!l eau!! Une!anima*on!externe!aux!structures!et! raaachée!aux!organismes!consulaires!! Les!moyens!d anima*on!soit!! spécifiques!aux!théma*ques!captages!&! agriculture!(normandie,!pc,!centre!lb,!sud! RMC)!! soit!plus!transversaux!aux!pollu*ons!diffuses!!ou! approches!mul*théma*ques!(!bzh,!ag,!sn,!rm)! 8 Nature"de"l anima/on"locale"selon"enquêtes"ins/t"

9 En)général,)des)réseaux)peu)structurés,)ac$fs)ou)spécifiques)) Des)réseaux)d animateurs)assez)fréquents)en)lien) avec)les)agences)de)bassin)mais)) Plus!ou!moins!ac*fs,!spécifiques,!stratégiques! (rarement!adossés!à!un!portage!poli*que!fort)! Quelques!réseaux!régionaux!plus!! marqués:!pc,!lr,!bretagne,!bourgogne! Des)réseaux)très)peu)structurés)ou)indirects)du)côté) des)collec$vités) )élus) Absence)de)réseaux)d exper$se)captages)ad)hoc)sauf) cas)par$culiers)) Des)réseaux)professionnels)agricoles)structurés))) Réseaux!mul*ples!autour!des!références! techniques!(non!spécifiques)! Des!équipes!départementales/!régionales! des!chambres!et!quelques!réseaux!plus! globaux!autour!des!captages!! 9 Organisa/on"des"réseaux"d animateurs"«"captages"»" selon"enquêtes"ins/t."et"anim."" Existence)d'une)mise)en) réseau)des)collec3vités) Oui$ 11%$ Non$ 53%$ En$par,e$ 36%$ Réseaux"d élus"ou""d exper/se"«"captages"»" selon"enquêtes"ins/t.""

10 En)synthèse)) Malgré)un)assez)bon)encadrement)Ins$tu$onnel)et)une)certaine)disponibilité)d anima$on) Une)maîtrise)d ouvrage)plutôt)subie)en)lien)avec)) La!percep*on!des!enjeux!locaux!et!le!rôle!poten*el!des!collec*vités! Des!ques*ons!d appui!poli*que!et!d assistance!technique!face!à!un!dossier!complexe!! Les!enjeux!de!compétences!et!de!posi*onnement!au!regard!de!la!nature!du!disposi*f! 10

11 ! Merci)de)votre)aden$on

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Alimentation locale, participation et santé Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Marion Gassiot, Mission santé publique, Ville de Nantes Congrès «Paysage, urbanisme et santé»,

Plus en détail

Fiche d inscription saison 2014/2015

Fiche d inscription saison 2014/2015 Fiche d inscription saison 2014/2015 Cette fiche d inscription doit être remplie avec le plus grand soin. Ces donnés resteront confidentielles et à la seule fin de garantir la sécurité des personnes durant

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES Séminaire technique ACAI / CFAA 2013 Section Québec LA RÉDUCTION R DES ALARMES NON FONDÉES Yvan Chassé ministère de la Sécurité publique Association canadienne de l alarme incendie Section Québec Montréal,

Plus en détail

La Ruche présente : Mamers, ville comestible

La Ruche présente : Mamers, ville comestible La Ruche présente : Mamers, ville comestible Ne te demande pas ce que ta ville peut faire pour toi, mais dis-toi : «qu est ce que je peux faire pour ma ville?» Café associatif La Ruche : présentation Les

Plus en détail

PROGRAMME DE CONTRIBUTIONS POUR L ÈLABORATION DE POLITIQUES DEMANDE DE FINANCEMENT

PROGRAMME DE CONTRIBUTIONS POUR L ÈLABORATION DE POLITIQUES DEMANDE DE FINANCEMENT Pour des instructions spécifiques par rapport au formulaire de demande de financement, ainsi que le processus d évaluation, veuillez consulter le Guide du demandeur. Section 1 : Renseignements sur le projet

Plus en détail

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé

Enquête de satisfaction clients 2012. Rapport Associé Enquête de satisfaction clients 2012 Rapport Associé Mars 2012 Objectifs Améliorer la qualité de services Faire le point et mesurer les évolutions Animer la prise en compte de la satisfaction des clients

Plus en détail

Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012. Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes. 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex

Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012. Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes. 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012 Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex www.hautes-alpes.equipement-agriculture.gouv.fr Base de

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - ENTREPRISES PROGRAMME GÉNÉRAL D AIDE FINANCIÈRE LORS DE SINISTRES RÉELS OU IMMINENTS DATE DU SINISTRE : À expédier au plus tard trois mois suivant la date de publication à la

Plus en détail

Délégations de service public de l eau et de l assainissement

Délégations de service public de l eau et de l assainissement Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Délégations de service public de l eau et de l assainissement Le contrôle des délégataires, gouvernance et transparence *1,2 million d habitants alimentés

Plus en détail

Tableau des postes POSTE NUMERO 128 POSTE NUMERO 149 POSTE NUMERO 155 POSTE NUMERO 216 POSTE NUMERO 226 POSTE NUMERO 265 POSTE NUMERO 294

Tableau des postes POSTE NUMERO 128 POSTE NUMERO 149 POSTE NUMERO 155 POSTE NUMERO 216 POSTE NUMERO 226 POSTE NUMERO 265 POSTE NUMERO 294 Tableau des postes POSTE NUMERO 128 Affichage # 1357 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 149 Affichage # 1355 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 155 Affichage # 1353 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 216 Affichage

Plus en détail

Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud)

Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud) Nom de l en-té déposante : EPICEUM agence Nom de l agence de l annonceur : EPICEUM Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud) DATE DE RÉALISATION : ATTRIBUTION

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSE D ÉTUDES

DEMANDE DE BOURSE D ÉTUDES DEMANDE DE BOURSE D ÉTUDES Fonds de bourse de la Fondation de l Hôpital de l Enfant-Jésus Inc. 1988 La Fondation de l Hôpital de l Enfant-Jésus RHSJ est un organisme de charité enregistrée qui a comme

Plus en détail

les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises

les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises Mercredi 27 mars 2013 au Centre Condorcet à Pessac (33) Philippe JAMET Vice président AFPG Usages Directs Directeur Technique &

Plus en détail

Régie des Bâtiments - Wallonie Région Ouest. Localité/Ville: MONS Code postal: 7000. martine.loosen@buildingsagency.be

Régie des Bâtiments - Wallonie Région Ouest. Localité/Ville: MONS Code postal: 7000. martine.loosen@buildingsagency.be 1/ 5 BE001 23/06/2015 - Numéro FM: 2015-516231 Formulaire standard 50 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors.

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. DOMITYS: L G 1 N, DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. Il s agit de résidences non médicalisées proposant des acvités d hôtellerie, des services à la personne, et

Plus en détail

LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement

LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement LA COPROPRIETE Instances Gouvernance - Fonctionnement Adil 30 30 Septembre 2013 La copropriété Eléments de définition : (cf. article 1 loi du 10 juillet 1965) Le statut de la copropriété régit tout immeuble

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n. NOR : INTX1418448D/Rose-2 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n. NOR : INTX1418448D/Rose-2 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n du relatif aux dérogations au délai de deux mois de naissance de la décision implicite d acceptation sur le fondement

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants?

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Monique Poulot Université Paris Ouest Nanterre Laboratoire GECKO Ségolène Darly INRA Unité SAD-APT, Région Ile-de-France Les parcs

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Avec le soutien de l Office International de l Eau Contexte et objectifs Un contexte d évolution des lois et réglementations qui impose un diagnostic global du parc

Plus en détail

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel»

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» 16 mai 2012 A Morzine (Haute- Savoie) Organisa.on Elodie Magnier, doctorante en géographie physique à l université de Lausanne

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire DES VALEURS CHARGÉES D HISTOIRE Les premières organisa.ons de l économie sociale sont en effet nées au XIX ème siècle, en réponse à la brutalité de la révolu.on industrielle.

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

5 COMMERCES ET SERVICES

5 COMMERCES ET SERVICES 5 COMMERCES ET SERVICES COMMERCES ET SERVICES Pourquoi un portrait des commerces et services? La localisaon et la nature des commerces ont un impact important sur le dynamisme des quarers et sur les déplacements

Plus en détail

Le Edition Fév. 2013

Le Edition Fév. 2013 Le Edition Fév. 2013 Sommaire Général I. La Copropriété p. 3 II. Les organes de la copropriété p. 4-5 a) Le syndicat des copropriétaires b) Le Conseil Syndical c) Le Syndic III. Les charges de copropriété

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA FEUILLE DE SOINS EN CCAM

PRÉSENTATION DE LA FEUILLE DE SOINS EN CCAM é PRÉSENTATION DE LA FEUILLE DE SOINS EN CCAM Le remplissage n est plus recto/verso Tout est d un côté. Divers Iden;fica;on de l assuré et du pa;ent Iden;fica;on du cabinet ou de la structure Informa;ons

Plus en détail

JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com.

JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com. JF/AM N 1-18309 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com jerome.fourquet@ifop.com pour L intention des Français de faire un don pour la population

Plus en détail

Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire

Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire Plus de 200 équipes accompagnées en 12 ans Aviso accompagne l émergence et la transformation des organisations de l économie sociale

Plus en détail

Constructeur et gestionnaire de 15 000 logements locatifs sur 145 communes du Loiret

Constructeur et gestionnaire de 15 000 logements locatifs sur 145 communes du Loiret Constructeur et gestionnaire de 15 000 logements locatifs sur 145 communes du Loiret LogemLoiret en chiffres - 14 539 logements dont 73% de collectifs et 27% d individuels - 145 communes du département

Plus en détail

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Atelier éco évènement ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Comment organiser une anima>on préven>on lors d un éco événement : exemple des gobelets réu>lisables consignés. Animatrice : Catherine Guillaume

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION DU SITE T58053 LA BOUSSARDIERE LA BOUSSARDIÈRE 35000 RENNES

DOSSIER D INFORMATION DU SITE T58053 LA BOUSSARDIERE LA BOUSSARDIÈRE 35000 RENNES DOSSIER D INFORMATION DU SITE T58053 LA BOUSSARDIERE LA BOUSSARDIÈRE 35000 RENNES Date de réalisation : 01.12.2014 Affaire suivie par: BOUYGUES TELECOM : Jacques FOUCHET Tél : 02.28.08.26.23 GOBE : Régis

Plus en détail

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011 Programme général d aide financière lors de sinistres réels ou imminents Décret n 1271-2011 CONSTAT DE DOMMAGES Guide de préparation et formulaires Direction du rétablissement Décembre 2011 1150, Grande

Plus en détail

REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres --------------- REGLEMENT N 02/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL COMPTABLE OUEST AFRICAIN DANS L UNION ECONOMIQUE

Plus en détail

Le groupe des ami(e) s de:

Le groupe des ami(e) s de: Le groupe des ami(e) s de: Nom de l enfant Téléphone domicile Téléphone urgence Nom de l enfant Ses allergies Épipen Oui Non Nom de l enfant Informations importantes sur sa santé Reproduction interdite

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention Grille d inspection (accès) Objectif Cet outil a pour objectif de vous aider à déterminer les éléments qui devraient être inspectés dans votre établissement

Plus en détail

Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com

Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com Comment font les Français pour vendre ou acheter un bien immobilier? Que pensent les Français du marché de l immobilier en 2012? Janvier

Plus en détail

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Un projet de programme de mesures coconstruit Concertation locale : RMC : 150 réunions (octobre

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 Politique n o 1999-ED-01 SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE ADOPTION : MISE À JOUR : RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 RÉSOLUTION N O 050622-ED-0195 NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment. Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014

Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment. Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment Vincent Legrand - Institut négawatt 21 mai 2014 Financement Feuille de Route Efficacité Energétique Bâtiment Partie I : Introduction pour le

Plus en détail

Marché de fournitures et services Procédure adaptée (article 28 du code des Marchés Publics) 2 - ACTE D ENGAGEMENT

Marché de fournitures et services Procédure adaptée (article 28 du code des Marchés Publics) 2 - ACTE D ENGAGEMENT OUR Marché de fournitures et services Procédure adaptée (article 28 du code des Marchés Publics) 2 - Syndicat Départemental d Energies du Calvados Esplanade Brillaud de Laujardière CS 7 5046 14077 CAEN

Plus en détail

REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres --------------- REGLEMENT N 01/2009/CM/UEMOA INSTITUANT UN CONSEIL PERMANENT DE LA PROFESSION COMPTABLE DANS

Plus en détail

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées Gestion de projets Informations légales: Tous droits réservés pour les méthodes utilisées et les marques ou sociétés citées (Tous droits réservés. eveillenvolmicrosoftprojectadvancedfunctionsv0.6fr.doc.

Plus en détail

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES Nom Prénom M / F Date de naissance Pays d origine Public cible : FPI (Formation Professionnelle Initiale), scolaires Niveau d études Adresse e-mail ORGANISME

Plus en détail

«Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme»

«Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme» programme d humanisation des centres d hébergement Approche quantitative «Humaniser : rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l homme» Cinq ans après le lancement du programme d humanisation

Plus en détail

Synthèse du Rapport Annuel d Activités

Synthèse du Rapport Annuel d Activités Synthèse du Rapport Annuel d Activités Assemblée plénière du 02 juillet 2015 1 Rappel Depuis 2012 : nouveau rapport d activités dématérialisé disponible en ligne. 1 - Données du rapport type et données

Plus en détail

Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics

Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics AVIS D ANNONCE PUBLIC A LA CONCURRENCE MARCHE D APPEL D OFFRES OUVERT Marché de services - Seuil + 90 000 HT Nom et adresse de l organisme : COMMUNE

Plus en détail

*Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation. d état écologique des Milieux Humides

*Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation. d état écologique des Milieux Humides *Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation d état écologique des Milieux Humides Cadre national 1 - Le programme RhoMeO : la création d une boîte à outils d évaluation

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT PREAMBULE La ville d Osny organise un service de restauration pour les écoles publiques élémentaires et maternelles de la commune. Il fonctionne chaque jour scolaire de

Plus en détail

Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays

Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays Constats, problématiques, hypothèses Principaux constats: Déficit

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE

CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE CONSEIL GENERAL DE LA LOZERE FICHE DE POSTE POLE / COLLEGES... Classement du poste Filière professionnelle Cadre d'emplois correspondant au poste Grade correspondant au poste NBI Temps de travail Durée

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION LAUSANNE À TABLE

STATUTS DE L ASSOCIATION LAUSANNE À TABLE STATUTS DE L ASSOCIATION LAUSANNE À TABLE Article premier : constitution I DÉNOMINATION - SIÈGE - DURÉE - BUT Sous le nom «Lausanne à Table» (anciennement Lausanne ville du Goût»), il est constitué une

Plus en détail

UN RESPONSABLE COMMERCIAL

UN RESPONSABLE COMMERCIAL Direction des Ressources humaines CHEF DE SERVICE K UN RESPONSABLE COMMERCIAL DU LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D ANALYSES POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE DGA : DGA-Développement Direction : Laboratoire

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

Le Conseil Municipal, A/- Expose ce qui suit :

Le Conseil Municipal, A/- Expose ce qui suit : MF/MB SEANCE DU 19 NOVEMBRE 2001 2001/698 - CONTRAT DE LOCATION (TARIFICATION) APPLICABLE AUX MANIFESTATIONS ORGANISÉES AU PALAIS DES SPORTS DE GERLAND À COMPTER DU 1ER JANVIER 2002 (DIRECTION DES SPORTS)

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

Votre inscrip,on. Tél : Tél2 (votre portable) : Fax : C. Adresses spécifiques Adresse de facturation (si différente de l adresse «souscripteur») :

Votre inscrip,on. Tél : Tél2 (votre portable) : Fax : C. Adresses spécifiques Adresse de facturation (si différente de l adresse «souscripteur») : ! 1. Coordonnées Votre inscrip,on A. Données générales Souscripteur : Adresse : Tél : Tél2 (votre portable) : Fax : N TVA : Web site : E- mail : B. Personnes de contact Responsable du stand : N de portable

Plus en détail

Consignes pour l usage du modèle de rapport pour la reddition de compte

Consignes pour l usage du modèle de rapport pour la reddition de compte Consignes pour l usage du modèle de rapport pour la reddition de compte A. Le présent modèle a pour but de faciliter la reddition de compte par les organismes demandeur subventionnés par la CRÉ de l agglomération

Plus en détail

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée 1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée http://support.e-lycee-paca.fr Adresse du service en ligne à partir de tout point d accès internet, 24h/24. 1 Les identifiants sont

Plus en détail

LES ALARMES INCENDIE NON

LES ALARMES INCENDIE NON LES ALARMES INCENDIE NON FONDÉES 90 SECONDES POUR UNE PROTECTION SANS FAUSSE NOTE! Yvan Chassé Gouvernement du Québec Québec, le 18 février 2015 Plan de la présentation Groupe de travail sur les alarmes

Plus en détail

Guide du rapport financier 2014

Guide du rapport financier 2014 Guide du rapport financier 2014 Décembre 2014 Direction générale des finances municipales TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION... 3 1. ATTESTATION DU TRÉSORIER OU DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER (page S3)... 5

Plus en détail

Fiche sanitaire de liaison

Fiche sanitaire de liaison Fiche sanitaire de liaison Votre enfant : NOM : PRENOM : Age : Né(e) le : A : VACCINATIONS (Remplir à partir du carnet de santé et joindre les photocopies des pages correspondantes aux vaccinations). Vaccination

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2014 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2014 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Février 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE

PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE PROGRAMME FORMATION PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE Nutri&on parculiers (meilleure hygiène alimentaire) Praciens de santé Objec&f de la forma&on

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 NOM, ADRESSES ET POINT(S DE CONTACT : COMMUNE DE PELISSANNE Tél. 04 90 55 11 52 Fax 04 90.55 00 85 Adresse(s Internet : www.ville-pelissanne.fr

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE ATELIERS 2013 DU CNOP. Cahier de charges des commissions

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE ATELIERS 2013 DU CNOP. Cahier de charges des commissions . ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS DE COTE D IVOIRE ATELIERS 2013 DU CNOP Cahier de charges des commissions 1 Sommaire I. CONTEXTE JUSTIFICATION... 3 II. OBJECTIFS... 3 III. METHODES... 4 1- Période et lieu...

Plus en détail

Module Client. I- Créer vos clients : 1- Création d un client dans

Module Client. I- Créer vos clients : 1- Création d un client dans Module Client I- Créer vos clients : 1- Création d un client dans Cliquez sur le bouton puis sur le bouton. La fiche de création ci-dessous apparait : Nom : Prénom : Sexe : Titre : Date de naissance :

Plus en détail

Contrat de Services de Garde École des Trois-Soleils Boîte Postale 6030, 2820 Niaqunnguusiariaq Road

Contrat de Services de Garde École des Trois-Soleils Boîte Postale 6030, 2820 Niaqunnguusiariaq Road Contrat de Services de Garde École des Trois-Soleils ENTENTE INTERVENUE ENTRE PARENTS ET Nom : Nom : Service de Garde Prénom : Adresse : École des Trois-Soleils Adresse : Téléphone : 979-5849 Téléphone

Plus en détail

Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics

Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics Ville d Arnouville (95) Service des Marchés publics AVIS D ANNONCE PUBLIC A LA CONCURRENCE MARCHE D APPEL D OFFRES OUVERT Marché de services - Seuil + 90 000 HT Nom et adresse de l organisme : COMMUNE

Plus en détail

SCHEMA GLOBAL DE DEBROUSSAILLEMENT DU RESEAU DES VOIES DEPARTEMENTALES DU VAR

SCHEMA GLOBAL DE DEBROUSSAILLEMENT DU RESEAU DES VOIES DEPARTEMENTALES DU VAR Dénomination de la voie PR de départ Abscisse de départ PR de fin Abscisse de fin Largeur totale de débroussaillement Massif Rd 10 0 47 5 493 50 Rd 10 12 896 14 991 50 Rd 17 0 0 2 355 50 Rd 19 12 488 19

Plus en détail

SYNTHESE DES DONNEES DE RECHERCHE

SYNTHESE DES DONNEES DE RECHERCHE Build Personal Labour Acting in Net Leonardo da Vinci LLP 504648-LLP-1-2009-1-IT-LEONARDO-LPM SYNTHESE DES DONNEES DE RECHERCHE. Ce projet a été financé avec l aide de l Union Européenne. Cette publication

Plus en détail

Le coaching au service de l enseignement

Le coaching au service de l enseignement Le coaching au service de l enseignement Forma8ons Ateliers - Anima8ons MJf Notre mission Voici une dizaine d années que le coaching spécifique aux 15-25 ans est apparu en France. Décrié au début, il trouve

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ANNÉE 2OO6 rue des Écoles - BP 15-72250 Parigné-l

Plus en détail

Procédure pour l installation d une mise à niveau vers Antidote 9 sur Windows

Procédure pour l installation d une mise à niveau vers Antidote 9 sur Windows Prise en main Procédure pour l installation d une mise à niveau vers Antidote 9 sur Windows 1/9 1 Accédez à votre espace de téléchargement en cliquant sur le bouton vert Accéder à l espace de téléchargement

Plus en détail

K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial

K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial Direction des Ressources humaines CHEF DE SERVICE K Responsable commercial La Drôme Laboratoire - Ingénieur commercial POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE DGA : DGA-Aménagement Direction : Laboratoire

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif aux caisses de crédit municipal. (Urgence déclarée.)

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif aux caisses de crédit municipal. (Urgence déclarée.) PROJET DE LOI adopté N 122 SÉNAT le 5 mai 1992 SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif aux caisses de crédit municipal. (Urgence déclarée.) Le Sénat a modifié

Plus en détail

Commission. départementale d action sociale

Commission. départementale d action sociale Commission départementale d action sociale BILAN 2014 Crédits alloués, consommation, type de secours Evolution comparative, Fonctionnement de la CDAS,. En résumé Le commentaire des chiffres présentés a

Plus en détail

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement.

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement. Demande de bourse pour l Academie Passe a l action Cette bourse est disponible pour les jeunes Canadiens qui participent à une Académie Passe à l action au Canada. Les candidats doivent démontrer une passion

Plus en détail

Sous le nom de: Association des Etudiants en Comptabilité, Contrôle et Finance (AECCF)

Sous le nom de: Association des Etudiants en Comptabilité, Contrôle et Finance (AECCF) Statuts de L Association des Etudiants en Comptabilité, Contrôle et Finance de la Faculté des hautes études commerciales (HEC) des Universités de Lausanne et Genève (AECCF) Sous le nom de: Association

Plus en détail

FORMATION NATUROPATHE

FORMATION NATUROPATHE FORMATION NATUROPATHE Premier degré P 1 2015-2016 A qui s adresse la forma'on de Naturopathe? pour tout public : parculiers (hygiène de vie, hygiène alimentaire, connaissances personnelles) Praciens de

Plus en détail

STATUTS. I. Dispositions générales

STATUTS. I. Dispositions générales STATUTS I. Dispositions générales Art. 1 Dénomination Sous le nom de «Association Suisse des Conseillères en Planning Familial (ASCPF)», a été constituée en 1979 une association régie par les présents

Plus en détail

DÉMARCHE À SUIVRE POUR UN RACCORDEMENT DE CENTRALE AU RÉSEAU D'HYDRO-QUÉBEC PROCESSUS NORMAL

DÉMARCHE À SUIVRE POUR UN RACCORDEMENT DE CENTRALE AU RÉSEAU D'HYDRO-QUÉBEC PROCESSUS NORMAL DÉMARCHE À SUIVRE POUR UN RACCORDEMENT DE CENTRALE AU RÉSEAU D'HYDRO-QUÉBEC Applicables à toutes centrales raccordées sur le réseau de distribution et de transport d'hydro-québec, incluant les autoproducteurs

Plus en détail

Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement

Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement La Charte pour les réseaux d eau potable Les Chartes régionales pour les réseaux

Plus en détail

Mesures proposées. Améliorer l accessibilité de la salle du conseil lors des travaux de réaménagement de l hôtel de ville

Mesures proposées. Améliorer l accessibilité de la salle du conseil lors des travaux de réaménagement de l hôtel de ville Loi assurant l exercice s droits s handicaps en vue leur intégration scolaire, professionnelle et sociale intifiés proposs Accessibilité s lieux et s édifices publics Accessibilité restreinte pour les

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE Proposé par le CICOS Les statuts sont rédigés librement par les fondateurs ou l assemblée constitutive, et doivent tenir compte de la spécificité et du fonctionnement

Plus en détail

Campagne de communication emplois d avenir

Campagne de communication emplois d avenir Campagne de communication emplois d avenir SOM MAIRE Les enjeux Les partis pris Le concept La signature Le dispositif d information média Le dispositif hors media Les enjeux 1. Les enjeux Un enjeu social

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012 Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages Assises de la Loue 11 octobre 2012 Objectifs du Comité des Sages Création d'un "Comité des Sages" par M. Le Préfet pour faire évoluer les postures

Plus en détail

Bilan Carbone du secteur audiovisuel en France. Emmanuelle PAILLAT

Bilan Carbone du secteur audiovisuel en France. Emmanuelle PAILLAT Bilan Carbone du secteur audiovisuel en France Emmanuelle PAILLAT 1 Codes NAF pris en compte 59 Produc.on de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision ; enregistrement sonore et

Plus en détail

Journée des Présidents de Section. Le 5 juin 2014

Journée des Présidents de Section. Le 5 juin 2014 Journée des Présidents de Section Le 5 juin 2014 Journée des présidents de sections 5 Juin 2014 9h30 Accueil des participants. 10h00 Ouverture de la journée Simon FORTEL, coordinateur National Accueil

Plus en détail

Les Français et les soins à l étranger

Les Français et les soins à l étranger Les Français et les soins à l étranger Rapport de résultats Octobre 2014 Anne-Laure GALLAY Directrice adjointe de LH2 Opinion 01 17 16 90 88 Mail : anne-laure.gallay@lh2.fr 1 Rappel du cadre de l intervention

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DE LA CONSTRUCTION, DE L ASSAINISSEMENT, DE LA MAINTENANCE ET DE L ARCHITECTURE PROJET DE GESTION INTEGREE DU BASSIN VERSANT DU

Plus en détail

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants Règlement intérieur de l Union des Démocrates et Indépendants TITRE I - LES ADHERENTS Article 1 : Adhésions, cotisations et dons Les demandes d adhésion sont adressées soit aux fédérations, soit aux personnes

Plus en détail