2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs))

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs))"

Transcription

1 Res$tu$on)de)l étude)de)préfigura$on)pour)la)mise)en)place) d un)centre)de)ressources)sur)les)captages))! 17)Novembre)2014) )Siège)de)l Inra)Paris 2) )Evolu$on)de)la)poli$que)eau)potable)et) pollu$ons)diffuses):)principes,)organisa$ons)et) acteurs)) Dikran)ZAKEOSSIAN,)Epices) Avec)la)contribu$on)de)JeanOPhilippe)HOUSSE)

2 Les)origines)de)la)poli$que)eau)potable)et)pollu$ons)diffuses) Historiquement)des)approches)sectorielles,)mais)sans)disposi$f)spécifique) Sur!les!pollu*ons!diffuses,!une!poli*que!qui!se!structure!progressivement!en!lien!avec!les!injonc*ons!de!la!la! Direc*ve!nitrate!:!Programmes!d ac*on!zones!vulnérables!/!démarches!volontaires!prenant!appui!sur!les!mae! «"l équilibre"de"la"fer/lisa/on"»""et"les"«"bonnes"pra/ques"»"comme!principes!clé!de!la!maîtrise!des!pollu*ons! A)par$r)du)milieu)des)années)2000)(LEMA/)Grenelle),)une)poli$que)spécifique)aux)AAC)se) met)en)place) Un!disposi*f!spécifique!ZSCE!et!une!échelle!d interven*on!!les!aac! Des!objec*fs!(500!captages!prioritaires/!grenelle)! Une!place!plus!importante!des!DDT/MISE!et!des!agences!de!l eau!pour!organiser!la!mise!en!œuvre!! Une)nouvelle)poli$que)mais)des)principes)techniques)très)similaires)) La!reconquête!de!la!qualité!de!l eau!comme!un!enjeu!«!d ajustement!agronomique!»!sur!le!territoire!de!l aire! d alimenta*on!! Une!approche!territoriale,!mais!mobilisant!!pour!l essen*el!une!«!ingénierie!agronomique!et!hydrogéologique/ hydrologique!»!! 2

3 Quel)cadre)de)ges$on)aujourd hui?) Un)avancement)des)«)programmes)d ac$ons)»)par$el)) )Une)poli$que)na$onale)plus)ou)moins)structurante) selon)les)contextes)régionaux) La!ges*on!des!captages!abordée!souvent!en!référence!à! d autres!disposi*fs!! """""contrats"des"agence,"disposi/fs"régionaux,"opéra/ons" agroenvironnementales"! )Mais)une)poli$que)na$onale)qui)a)plusieurs)fonc$ons):) La!désigna*on!(liste!des!captages)! L harmonisa*on!du!corpus!technique!et!méthodologique! La!collec*vité!au!cœur!de!la!démarche! Menace!réglementaire!(ZSCE)! Situa/on"des"captages"prioritaires"selon"SOG" Disposi&f(public(qui(semble(le(plus(moteur(localement( 100%# 80%# )Un)cadre)ZSCE)plus)présent)dans)l Est)et)Nord)) de)la)france,)que)dans)l Ouest)) Une!gouvernance!autour!des!démarches!plus!! «!ins*tu*onnelle!»!dans!l Est!que!dans!l Ouest!!!Mais!avec!des!acteurs!très!similaires!! 60%# Non#concerné# Peu#fréquent# 40%# Fréquent# Très#fréquent# 20%# 0%# Les#procédures#ZSCE#/# Contrats#territoriaux/# PoliEques#partenariales# Démarches# MISEN# globaux#des#agences#de# régionales#(ex#gp#5# agrienvironnementales# l eau# Bretagne,#ReMSources )# discutées#en#crae# Autres#situaEons# Captages"prioritaires"selon"enquête"ins/tu/onnelle"

4 Quelle)organisa$on)de)la)maîtrise)d ouvrage?)) Une)maîtrise)d ouvrage)confiée)aux)collec$vités)mais)plus)ou)moins)bien)assumée)!un!portage!privilégié! collec*vités!en!lr,!normandie,! Bretagne!!!Très!dépendant!de!la!taille!des! collec*vités!(nord^est)! Maîtrise"d ouvrage"«"effec/ve"»"selon"enquête"ins/tu/onnelle"!souvent!délégué!aux!chambres! d agriculture!!ou!syndicats! départementaux!centre^sud^ Ouest! Des!collec*vités!qui!dans!leur!majorité!ne!se!sentent!pas!très!porteuses/responsables!de! enjeux!de!l eau!:!un!engagement!«!hésitant!»!! Des!MO!«!ges*onnaires!d eau!potable!»!et!pas!forcément!des!collec*vités!porteuses!d une! ambi*on!poli*que!sur!la!reconquête!de!la!ressource!! Cf.!compétences/missions!historiques!et!l organisa*on!de!ceae!maîtrise!d ouvrage!(ressources! dispersées,!pe*tes!siaep )! 4

5 Une)maîtrise)d ouvrage)peu)évidente,)très)dépendante)du) contexte)local) Une)responsabilisa$on)et)intéressement)des)MO)liés)) En!priorité!au!degré!de!dépendance!à!la!ressource!et!au!«!degré!d urgence!»! Facilitée!par!la!pe*te!taille!et!la!proximité!des!territoires!des!AAC! L existence!d un!projet!poli*que!au!niveau!de!la!collec*vité!:!ex.!passage!en! régie!! Un)grand)nombre)de)facteurs)de)«)désintéressement)»)) Une!responsabilité!qui!leur!a!échappé!historiquement!! Scep*cisme!sur!l état!ini*al!de!dégrada*on!des!ressources!ou!leur!caractère! stratégique! L existence!fréquente!de!solu*ons!pallia*ves!(traitement,!interconnexions,! nouvelles!ressources)! L existence!de!«!démarches!de!progrès!»!et!dont!on!aaend!les!résultats!! Une!stagna*on!de!la!qualité!de!l eau!ou!des!évolu*ons!posi*ves!mais! insuffisantes! La!taille!du!territoire!et!légi*mité!de!leur!portage!!! 5!

6 Des)maîtrise)d ouvrage)qui)adoptent)des)postures)différentes) Trois)situa$ons)de)maîtrise)d ouvrage))différentes)) Une!pleine!maîtrise!d ouvrage!et!portage!poli*que! Une!maîtrise!d ouvrage!assumée!du!processus!mais!moins!marquée!! Une!«!passivité!»!de!la!maîtrise!d ouvrage!et!une!volonté!de!déléga*on! notamment!pour!un!grand!nombre!de!pe*tes!collec*vités!! A)radacher)au)contexte)local)et)aux)ressources)mobilisées) 6

7 Quel)accompagnement)des)collec$vités)dans) les)démarches)locales)?) Une!forte!proximité!des!agences!de!bassin!assurant!un!appui!assez!transversal! Un!appui!administra*f!important!de!la!part!des!DDT!mais!moins!présentes!qu au! moment!de!l ingénierie!publique!«!ouvrages!»! Un!rôle!important!des!chambres!consulaires!(cf.!ci^après)! Des!collec*vités!départementales!ou!régionales!assez!peu!présentes!(hors!cas! par*culiers)!! Organismes"les"plus"présents"dans"l accompagnement"des"mo"" selon"enquête"animateurs"" 7

8 Quelle)anima$on)pour)accompagner)les)MO) dans)les)démarches)locales)?)) )Une)anima$on)assez)variable)selon)les) contextes)locaux)) Structures"hébergeant"l anima/on"captages"" selon"enquêtes"ins/t."et"anim."" d une!ingénierie!interne!permanente!(services! d eau!/ressources!des!grandes!collec*vités)!! des!moyens!d anima*on!ad!hoc!financés!le! plus!souvent!en!lien!avec!les!contrats!ou! conven*ons!des!agences!de!l eau!! Une!anima*on!externe!aux!structures!et! raaachée!aux!organismes!consulaires!! Les!moyens!d anima*on!soit!! spécifiques!aux!théma*ques!captages!&! agriculture!(normandie,!pc,!centre!lb,!sud! RMC)!! soit!plus!transversaux!aux!pollu*ons!diffuses!!ou! approches!mul*théma*ques!(!bzh,!ag,!sn,!rm)! 8 Nature"de"l anima/on"locale"selon"enquêtes"ins/t"

9 En)général,)des)réseaux)peu)structurés,)ac$fs)ou)spécifiques)) Des)réseaux)d animateurs)assez)fréquents)en)lien) avec)les)agences)de)bassin)mais)) Plus!ou!moins!ac*fs,!spécifiques,!stratégiques! (rarement!adossés!à!un!portage!poli*que!fort)! Quelques!réseaux!régionaux!plus!! marqués:!pc,!lr,!bretagne,!bourgogne! Des)réseaux)très)peu)structurés)ou)indirects)du)côté) des)collec$vités) )élus) Absence)de)réseaux)d exper$se)captages)ad)hoc)sauf) cas)par$culiers)) Des)réseaux)professionnels)agricoles)structurés))) Réseaux!mul*ples!autour!des!références! techniques!(non!spécifiques)! Des!équipes!départementales/!régionales! des!chambres!et!quelques!réseaux!plus! globaux!autour!des!captages!! 9 Organisa/on"des"réseaux"d animateurs"«"captages"»" selon"enquêtes"ins/t."et"anim."" Existence)d'une)mise)en) réseau)des)collec3vités) Oui$ 11%$ Non$ 53%$ En$par,e$ 36%$ Réseaux"d élus"ou""d exper/se"«"captages"»" selon"enquêtes"ins/t.""

10 En)synthèse)) Malgré)un)assez)bon)encadrement)Ins$tu$onnel)et)une)certaine)disponibilité)d anima$on) Une)maîtrise)d ouvrage)plutôt)subie)en)lien)avec)) La!percep*on!des!enjeux!locaux!et!le!rôle!poten*el!des!collec*vités! Des!ques*ons!d appui!poli*que!et!d assistance!technique!face!à!un!dossier!complexe!! Les!enjeux!de!compétences!et!de!posi*onnement!au!regard!de!la!nature!du!disposi*f! 10

11 ! Merci)de)votre)aden$on

FD/JF N 1-6886 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Jerome fourquet Tél : 01 45 84 14 44 Jerome.fourquet@ifop.com. pour

FD/JF N 1-6886 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Jerome fourquet Tél : 01 45 84 14 44 Jerome.fourquet@ifop.com. pour FD/JF N 1-6886 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Jerome fourquet Tél : 01 45 84 14 44 Jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la conduite sans permis Résultats détaillés Le 21 février 2008 Sommaire

Plus en détail

La Ruche présente : Mamers, ville comestible

La Ruche présente : Mamers, ville comestible La Ruche présente : Mamers, ville comestible Ne te demande pas ce que ta ville peut faire pour toi, mais dis-toi : «qu est ce que je peux faire pour ma ville?» Café associatif La Ruche : présentation Les

Plus en détail

Détox.'Digitale' Prenez'soin'de'votre' cerveau'!'

Détox.'Digitale' Prenez'soin'de'votre' cerveau'!' Détox.Digitale Prenezsoindevotre cerveau! CaroleBlancot CEO de SpotPink (agence de communica@on digitale pour les acteurs RH), psychosociologue clinicienne & psychothérapeute. (NuméroADELI:789310596) Sommaire

Plus en détail

INSCRIPTION SCOLAIRE PÔLE OUEST RENTREE 2017/2018

INSCRIPTION SCOLAIRE PÔLE OUEST RENTREE 2017/2018 INSCRIPTION SCOLAIRE PÔLE OUEST RENTREE 2017/2018 Formulaire d inscription dans une école maternelle ou élémentaire publique du Pôle Ouest Nom de l enfant : Prénom :... Sexe : M F Date de naissance :...

Plus en détail

Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Premières Rencontres territoriales Argens

Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Premières Rencontres territoriales Argens Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Intervenants: Anne-Evelyne CHOLLET CCCP Matthieu SEBIRE SMA Sommaire I. Présentation de l outil «Contrat de Rivière»: Définition, objectifs,

Plus en détail

Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012. Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes. 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex

Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012. Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes. 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex Le prix de l eau dans les Hautes-Alpes 2012 Direction départementale des territoires des Hautes-Alpes 3, place du Champsaur BP 98 05007 GAP Cedex www.hautes-alpes.equipement-agriculture.gouv.fr Base de

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES Séminaire technique ACAI / CFAA 2013 Section Québec LA RÉDUCTION R DES ALARMES NON FONDÉES Yvan Chassé ministère de la Sécurité publique Association canadienne de l alarme incendie Section Québec Montréal,

Plus en détail

Construire la cohérence entre l intercommunalité et les communes dans l élaboration des PLU

Construire la cohérence entre l intercommunalité et les communes dans l élaboration des PLU Construire la cohérence entre l intercommunalité et les communes dans l élaboration des PLU Le cas de la Communauté d Agglomération du Pays Voironnais Gières - 3 décembre 2010 Les chiffres clés du Service

Plus en détail

Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud)

Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud) Nom de l en-té déposante : EPICEUM agence Nom de l agence de l annonceur : EPICEUM Pédagogie de l ac-on communautaire de MACS ( communauté de communes Maremne Adour Côte- Sud) DATE DE RÉALISATION : ATTRIBUTION

Plus en détail

Réseau Rural Auvergne Groupe NTIC et services aux populations

Réseau Rural Auvergne Groupe NTIC et services aux populations Réseau Rural Auvergne Groupe NTIC et services aux populations Journée d échanges sur les besoins des espaces numériques en Auvergne Résultats et synthèses des réponses au questionnaire Brioude, 19/04/2011

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Alimentation locale, participation et santé Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Marion Gassiot, Mission santé publique, Ville de Nantes Congrès «Paysage, urbanisme et santé»,

Plus en détail

Le risque routier lié au travail. Dr Martine Isnard

Le risque routier lié au travail. Dr Martine Isnard Le risque routier lié au travail Dr Martine Isnard 1 1.DEFINITION On appelle risque routier lié au travail les accidents matériels ou de personne occasionnés par un véhicule et survenus à l occasion :

Plus en détail

PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE)

PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE) PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE) INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DE SERVICE ACTIONS EUROPEENNNES, SOLIDARITE INTERNATIONALE ET COOPERATION DECANTRALISEE FAMILLE PROFESSIONNELLE : ADMINISTRATION Grade :

Plus en détail

BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME. Juillet 2016

BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME. Juillet 2016 BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME Juillet 2016 Rhône-Alpes tourisme, le CRDTA et Novamétrie s associent pour l enquête de conjoncture menée auprès de 801 professionnels du tourisme dans la région.

Plus en détail

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées Gestion de projets Informations légales: Tous droits réservés pour les méthodes utilisées et les marques ou sociétés citées (Tous droits réservés. eveillenvolmicrosoftprojectadvancedfunctionsv0.6fr.doc.

Plus en détail

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Un projet de programme de mesures coconstruit Concertation locale : RMC : 150 réunions (octobre

Plus en détail

BAROMÈTRE TOURISME. Vacances de la TOUSSAINT 2016

BAROMÈTRE TOURISME. Vacances de la TOUSSAINT 2016 BAROMÈTRE TOURISME Vacances de la TOUSSAINT 2016 Enquête réalisée auprès de 117 professionnels du tourisme dans le région du 26 octobre au 3 novembre 2016 par Internet. 1 Méthodologie Vacances de la Toussaint

Plus en détail

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011 1. Généralités Dans le cadre du PRS, l (ADQS) a organisé, en mars 2011, une tournée nationale auprès des représentants de parents d élèves (RPE) afin de les éclairer sur leur rôle et leur implication dans

Plus en détail

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel»

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» 16 mai 2012 A Morzine (Haute- Savoie) Organisa.on Elodie Magnier, doctorante en géographie physique à l université de Lausanne

Plus en détail

Projet agri-environnemental dans le site NATURA 2000 «Camargue» Territoire de Parc Naturel Régional de Camargue

Projet agri-environnemental dans le site NATURA 2000 «Camargue» Territoire de Parc Naturel Régional de Camargue * Périmètres NATURA 2000 concernés: - ZPS FR 9310019 «Camargue» - SIC FR 9301592 «Camargue» * Périmètre correspondant à celui du Parc Naturel Régional de Camargue. * Des habitats d intérêt communautaires

Plus en détail

Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire

Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire Une coopérative de conseil dédiée à l Économie Sociale et Solidaire Plus de 200 équipes accompagnées en 12 ans Aviso accompagne l émergence et la transformation des organisations de l économie sociale

Plus en détail

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION AU RESTAURANT SCOLAIRE DE LUMBIN

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION AU RESTAURANT SCOLAIRE DE LUMBIN FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION AU RESTAURANT SCOLAIRE DE LUMBIN ENFANT : NOM, Prénom : ----------------------------------------------------------- Classe fréquentée : ----------------- (*) Numéro Allocataire

Plus en détail

BAROMÈTRE AUVERGNE- RHÔNE-ALPES TOURISME. Bilan été 2016

BAROMÈTRE AUVERGNE- RHÔNE-ALPES TOURISME. Bilan été 2016 BAROMÈTRE AUVERGNE- RHÔNE-ALPES TOURISME Bilan été 2016 Rhône-Alpes tourisme Auvergne Tourisme et Novamétrie s associent pour l enquête de conjoncture menée auprès de 801 professionnels du tourisme dans

Plus en détail

Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement

Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement Historique Les Chartes Régionales pour les réseaux d assainissement La Charte Nationale pour les réseaux d assainissement La Charte pour les réseaux d eau potable Les Chartes régionales pour les réseaux

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

Pluviométrie du mois de mai Observatoire Régional de l Environnement Poitou-Charentes Bilan Etiage Annexe Pluviométrie.

Pluviométrie du mois de mai Observatoire Régional de l Environnement Poitou-Charentes Bilan Etiage Annexe Pluviométrie. Région Poitou-Charentes. Pluviométrie du mois de Mai 7. (source : MétéoFrance ; extrait du bulletin hydrologique DIREN Poitou-Charentes / ORE du mois de mai 7) Au cours du mois de mai, la région a été

Plus en détail

Didier MARTIN STRATÉGIE DE GESTION D UN PATRIMOINE ROUTIER EXEMPLE DU CONSEIL GÉNÉRAL DES VOSGES. Conseil Général des Vosges. La route, un patrimoine

Didier MARTIN STRATÉGIE DE GESTION D UN PATRIMOINE ROUTIER EXEMPLE DU CONSEIL GÉNÉRAL DES VOSGES. Conseil Général des Vosges. La route, un patrimoine STRATÉGIE DE GESTION D UN PATRIMOINE ROUTIER EXEMPLE DU CONSEIL GÉNÉRAL DES VOSGES Didier MARTIN Conseil Général des Vosges CETE de l Est 1 SOMMAIRE Le réseau départemental Organisation Budget Evolution

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE 1 ère Année : n 01 DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE MISSIONS PERSONNEL TEMPS AFFECTE PASSE COÛTS

Plus en détail

Synthèse du Rapport Annuel d Activités

Synthèse du Rapport Annuel d Activités Synthèse du Rapport Annuel d Activités Assemblée plénière du 02 juillet 2015 1 Rappel Depuis 2012 : nouveau rapport d activités dématérialisé disponible en ligne. 1 - Données du rapport type et données

Plus en détail

LA DROME POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

LA DROME POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources humaines CHARGE(E) D EVENEMENTIEL I CHARGE(E) DE COMMERCIALISATION DES STATIONS DE LA DROME POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction du Développement Économique

Plus en détail

Comment favoriser la consomma0on des légumes chez les enfants : le programme de recherche- ac0on EducAlim

Comment favoriser la consomma0on des légumes chez les enfants : le programme de recherche- ac0on EducAlim Comment favoriser la consomma0on des légumes chez les enfants : le programme de recherche- ac0on EducAlim Mohamed Merdji FFAS colloque du 26 octobre 2017 Programmes de préven0on alimenta0on- ac0vité physique

Plus en détail

Rapport d activités 2014 en images

Rapport d activités 2014 en images Rapport d activités 2014 en images Le SYndicat Mixte du Bassin de l Oudon pour la Lutte contre les Inondations et les Pollutions intervient sur l ensemble du bassin versant de l'oudon. Ses membres sont

Plus en détail

*Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation. d état écologique des Milieux Humides

*Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation. d état écologique des Milieux Humides *Projet de LIFE Environnement *Elaboration d une Boîte A Outils d évaluation d état écologique des Milieux Humides Cadre national 1 - Le programme RhoMeO : la création d une boîte à outils d évaluation

Plus en détail

Dossier d inscription périscolaire

Dossier d inscription périscolaire Service Affaires scolaires Dossier d inscription périscolaire Ce dossier sera à retourner au service Affaires scolaires Tout dossier incomplet sera renvoyé et l enfant ne pourra être accueilli. Pièces

Plus en détail

LE CONCEPT : BED&SCHOOL C EST QUOI? Texte

LE CONCEPT : BED&SCHOOL C EST QUOI? Texte OUVREZ VOTRE DOSSIER CONCEPT DE PRESSE STORE - 2013 BED&SCHOOL LE CONCEPT : BED&SCHOOL C EST QUOI? Texte QUELQUES CONSTATS : Les étudiants ont des besoins spécifiques quant à la consommajon de leur logement

Plus en détail

Promotion et fidélisation aux groupes de médecine de famille - Plan de communication -

Promotion et fidélisation aux groupes de médecine de famille - Plan de communication - Promotion et fidélisation aux groupes de médecine de famille - Plan de communication - Qu est-ce qu un plan de communication? Outil de gestion stratégique en communication; Portrait d une organisation,

Plus en détail

C- Le contrat de partenariat

C- Le contrat de partenariat C- Le contrat de partenariat Un nouveau type de contrat administratif instauré par l ordonnance du 17 juin 2004 Le cocontractant : a une mission globale relative au financement, à la réalisation, l entretien,

Plus en détail

Réflexion sur l animation sportive inter-régionale à partir de 2016 et l impact sur l animation nationale (inter-régionale / N3)

Réflexion sur l animation sportive inter-régionale à partir de 2016 et l impact sur l animation nationale (inter-régionale / N3) Réflexion sur l animation sportive inter-régionale à partir de 2016 et l impact sur l animation nationale (inter-régionale / N3) Suite au BEx de la FFCK du 23/01/2015 => Au 1er janvier 2016, la carte administra6ve

Plus en détail

Région de Chaudières-Appalaches. Communauté métropolitaine de Québec. 10 anciennes villes fusionnées. 3 arrondissements. 444 km2.

Région de Chaudières-Appalaches. Communauté métropolitaine de Québec. 10 anciennes villes fusionnées. 3 arrondissements. 444 km2. Région de Chaudières-Appalaches Communauté métropolitaine de Québec 10 anciennes villes fusionnées 3 arrondissements 444 km2 140 931 habitants -Applicable pour les états financiers de décembre 2015. -Obligation

Plus en détail

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Atelier éco évènement ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Comment organiser une anima>on préven>on lors d un éco événement : exemple des gobelets réu>lisables consignés. Animatrice : Catherine Guillaume

Plus en détail

Synthèse. 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur

Synthèse. 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur 201 THÈME 1 > De l individu à l acteur 202 THÈME 1 > De l individu à l acteur 203 THÈME 1 > De l individu à l acteur 204 THÈME 1 > De l individu à l acteur 205 THÈME

Plus en détail

Dossier d Inscription Accueil de Loisirs Pôle Ouest Année

Dossier d Inscription Accueil de Loisirs Pôle Ouest Année Dossier d Inscription Accueil de Loisirs Pôle Ouest Année 2017-2018 Pour toute participation à l accueil de loisirs, une inscription est obligatoire. L inscription de votre enfant se fait en 5 étapes :

Plus en détail

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 Politique n o 1999-ED-01 SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE ADOPTION : MISE À JOUR : RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 RÉSOLUTION N O 050622-ED-0195 NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé

Plus en détail

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE

SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE SERVICES À LA PETITE ENFANCE DE ST-LAZARE FICHE D INSCRIPTION 1. IDENTIFICATION DE L ENFANT Nom : Prénom : Sexe : F M Adresse : Ville : Code postal : Téléphone : Date de naissance : Âge : Langue(s) parlée(s)

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Synthèse et définitions D 2 1 SYNTHÈSE Règlement sur les conditions de location des logements à loyer modique DÉTERMINATION DU LOYER TOTAL À PAYER l occupant 1 l occupant 2 Loyer mensuel de base Loyer

Plus en détail

Abondance et répartition spatiotemporelle et fonctionnelle du Grand Dauphin dans le Golfe du Lion

Abondance et répartition spatiotemporelle et fonctionnelle du Grand Dauphin dans le Golfe du Lion Abondance et répartition spatiotemporelle et fonctionnelle du Grand Dauphin dans le Golfe du Lion Di-Méglio N., Roul M., David L., Gimenez O., Azzinari C., Jourdan J., Barbier M. et Labach H. Présenté

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Suivi des ISO après l hospitalisation en France

Suivi des ISO après l hospitalisation en France Suivi des ISO après l hospitalisation en France SF2H Lille-Juin 2012 M. Perennec, A. Tavenard, A. Jouve, L. Simon, F. L Hériteau, A.G. Venier, M. Giard, P. Jarno Origine de l étude 2008 : 50% des interventions

Plus en détail

Ressources!Humaines!et!Risk!Management! ENQUETES!2013! Résultats!détaillés!

Ressources!Humaines!et!Risk!Management! ENQUETES!2013! Résultats!détaillés! RessourcesHumainesetRiskManagement ENQUETES2013 Résultatsdétaillés Poursa2 ème édition,danslaperspectivedes«rendez"vousrmrh»organisésàreimsles2et3juillet2013, l AMRAEainterrogédu4avrilau17mai2013,lesadhérentsdel

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections

Plus en détail

Score clinique prédictif de la couverture antitétanique des blessés aux urgences

Score clinique prédictif de la couverture antitétanique des blessés aux urgences Score clinique prédictif de la couverture antitétanique des blessés aux urgences et intérêt médico-économique 1 P. Aegerter 1 D. Elkharrat 2 idir.ghout@apr.aphp.fr 1 AP-HP, Hôpital Ambroise Paré, Unité

Plus en détail

DE#L IDÉE#À#L ACTION:#PILOTER# SON#PROJET

DE#L IDÉE#À#L ACTION:#PILOTER# SON#PROJET DE#L IDÉE#À#L ACTION:#PILOTER# SON#PROJET DEFINITION Le#paradoxe Le projet c est faire entrer «la sphère de la théorie dans le cube de la réalité»# J.P.BOUTINET JIHO Défini,on.d un.projet (Selon#Turner)

Plus en détail

Tableau des postes POSTE NUMERO 128 POSTE NUMERO 149 POSTE NUMERO 155 POSTE NUMERO 216 POSTE NUMERO 226 POSTE NUMERO 265 POSTE NUMERO 294

Tableau des postes POSTE NUMERO 128 POSTE NUMERO 149 POSTE NUMERO 155 POSTE NUMERO 216 POSTE NUMERO 226 POSTE NUMERO 265 POSTE NUMERO 294 Tableau des postes POSTE NUMERO 128 Affichage # 1357 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 149 Affichage # 1355 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 155 Affichage # 1353 EQUIPE VOLANTE CS POSTE NUMERO 216 Affichage

Plus en détail

Pauline GERMANAUD, SICEC Contrat SEQUANA LAIGNES - 5 octobre 2015

Pauline GERMANAUD, SICEC Contrat SEQUANA LAIGNES - 5 octobre 2015 Pauline GERMANAUD, SICEC Contrat SEQUANA LAIGNES - 5 octobre 2015 Introduction Comment préserver les milieux humides? QUE FAIRE? Connaître Marais des Sièges, Fontette, CENCA, 2009 Nombreux intérêts des

Plus en détail

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Connaissance et gestion des zones humides : Lagunes et marais Formation ATEN / Pôle lagunes

Plus en détail

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012 Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages Assises de la Loue 11 octobre 2012 Objectifs du Comité des Sages Création d'un "Comité des Sages" par M. Le Préfet pour faire évoluer les postures

Plus en détail

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Gestion en Temps Réel de la Rivière Lorette - Congrès Infra 2015 Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Adaptation des outils de gestion et de prévision des inondations Denis Brisson, Ing., Ville de

Plus en détail

BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME. Bilan de la saison d hiver 2016/2017

BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME. Bilan de la saison d hiver 2016/2017 BAROMÈTRE AUVERGNE RHÔNE-ALPES TOURISME Bilan de la saison d hiver 2016/2017 quête réalisée auprès de 801 professionnels du tourisme dans la région du 18 au 21 avril 2017 par téléphone, selon la méthode

Plus en détail

Est-ce que l écriture a joué un rôle important dans la civilisation mésopotamienne?

Est-ce que l écriture a joué un rôle important dans la civilisation mésopotamienne? Est-ce que l écriture a joué un rôle important dans la civilisation mésopotamienne? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*L écriture en Mésopotamie et en Égypte» disponible dans les ressources

Plus en détail

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants?

Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Les PNR franciliens : quelle nature pour la ville et pour quels habitants? Monique Poulot Université Paris Ouest Nanterre Laboratoire GECKO Ségolène Darly INRA Unité SAD-APT, Région Ile-de-France Les parcs

Plus en détail

Maisons en bande zone verte

Maisons en bande zone verte Niveau Parking sous-sol 2 emplacements / maison FACADE NORD Type B5 122,5 m2 60,6 m2 120 m2 + 30 m2 servitude FACADE SUD PLAN DU 1er ETAGE Type B5 122,5 m2 60,6 m2 120 m2 + 30 m2 servitude N PLAN DU REZ-DE-CHAUSSEE

Plus en détail

SERVICE DES SPORTS DE REMIRE-MONTJOLY

SERVICE DES SPORTS DE REMIRE-MONTJOLY REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté - Egalité - Fraternité DEPARTEMENT- REGION DE LA GUYANE SERVICE DES SPORTS DE REMIRE-MONTJOLY DECOUVERTES ET INITIATION AUX ACTIVITES POUR LES JEUNES AGES DE 06 A 17 ANS DATES

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Innovations au service du Tourisme et de l Hôtellerie Durable

Innovations au service du Tourisme et de l Hôtellerie Durable Innovations au service du Tourisme et de l Hôtellerie Durable Equalto et Evalto deux familles d outils innovants pour la conduite de projets touristiques durables Bruno Carlier Président de la Cité de

Plus en détail

Fiche d inscription saison 2014/2015

Fiche d inscription saison 2014/2015 Fiche d inscription saison 2014/2015 Cette fiche d inscription doit être remplie avec le plus grand soin. Ces donnés resteront confidentielles et à la seule fin de garantir la sécurité des personnes durant

Plus en détail

Campagne de communication emplois d avenir

Campagne de communication emplois d avenir Campagne de communication emplois d avenir SOM MAIRE Les enjeux Les partis pris Le concept La signature Le dispositif d information média Le dispositif hors media Les enjeux 1. Les enjeux Un enjeu social

Plus en détail

Modes de garde pour votre enfant Le Relais accueil petite enfance vous guide

Modes de garde pour votre enfant Le Relais accueil petite enfance vous guide ASSISTANT.E MATERNEL.LE ASSOCIATIF MUNICIPAL GARDE À DOMICILE Modes de garde pour votre enfant Le vous guide Quels services peut me proposer mon Relais accueil? En vue de simplifier les démarches de recherche

Plus en détail

Velo-city NANTES-FRANCE 2015

Velo-city NANTES-FRANCE 2015 Velo-city NANTES-FRANCE 2015 Velo-city SERIES Qu est ce que Velo-city? Velo-City c est quoi? Congrès mondial du vélo urbain et approche cyclotouriste Evènement annuel accueilli en alternance par une ville

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE

PROTECTION JURIDIQUE PROTECTION JURIDIQUE 1 Gestion du contrat Engagements de services : relation contractuelle SMACL Assurances s engage à fournir les services suivants : - Mise à disposition d'un numéro de téléphone, d'une

Plus en détail

LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE

LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19

Plus en détail

UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC

UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC UN SOCLE COMMUN DE VALEURS POUR NOTRE ENGAGEMENT DE SERVICE PUBLIC L égalité d accès aux services dans un principe d u5lité sociale Un respect de l individu sans discrimina5on et en toute confiden5alité

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

Dans ce kit d inscription :

Dans ce kit d inscription : Dans ce kit d inscription : Les formalités d inscription auprès de l employeur et des structures CFDT Annexes : 1. Modèle de demande de congés formation spécifique au CHSCT 2. Demande de convention avec

Plus en détail

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016 C. Roux Surface du BV : 576 km² 33 communes 7 900 habitants 743 exploitations agricoles SAU : 36 000 ha 15 000 UGB Activités dominantes

Plus en détail

CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DE BAIGNADE

CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DE BAIGNADE Plage : LA GARONNETTE VAL D'ESQUIERES Contrôle réalisé le : 30 mai 2016 à 15h20 Température de l'air ( C) : 30 Température de l'eau ( C) : 19,5 Direction du vent : Sud-ouest Force du vent (degré beaufort)

Plus en détail

E C O L E N O R M A L E C A T H O L I Q U E

E C O L E N O R M A L E C A T H O L I Q U E Candidature en option : «Histoire et théorie des Arts» «Etudes théâtrales» Lettres classiques Vous souhaitez intégrer une option à l entrée en hypokhâgne. Au Lycée Blomet, vous avez le choix entre les

Plus en détail

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique IDEAL Connaissances Au service de la performance publique Présentation des premières conclusions de l enquête sur la gestion technique des aires d accueil Présentation du Réseau Gens du Voyage La gestion

Plus en détail

les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises

les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises les réseaux de chaleur géothermique : exper5se et expériences françaises Mercredi 27 mars 2013 au Centre Condorcet à Pessac (33) Philippe JAMET Vice président AFPG Usages Directs Directeur Technique &

Plus en détail

PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT

PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT Euro-RIOB Rome Novembre 2007 PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT Le cas du bassin Rhône-Méditerranée en France François GUERBER Directeur des Données, Redevances

Plus en détail

AYEZ LE REFLEXE. Coopération des secours entre services publics et industriels EN CAS D ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES

AYEZ LE REFLEXE. Coopération des secours entre services publics et industriels EN CAS D ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES AYEZ LE REFLEXE Coopération des secours entre services publics et industriels EN CAS D ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES QU EST-CE QUE LE PROTOCOLE TRANSAID? Le protocole TRANSAID est un dispositif

Plus en détail

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1

Conseil municipal de Fort-de-France du 02/03/10 1 Plan Le Contrat de La Baie de Fort-de-France : un outil de développement durable.. Conseil municipal de Fort-de-France le 3 mars 2010 ; Hélène MBOLIDI-BARON I. Problématique II. Présentation du Contrat

Plus en détail

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux.

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. ? Sem, vrai ou faux Avec 1 115 sociétés recensées et 54 200 emplois directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. Mais que connaissez-vous

Plus en détail

Délégations de service public de l eau et de l assainissement

Délégations de service public de l eau et de l assainissement Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Délégations de service public de l eau et de l assainissement Le contrôle des délégataires, gouvernance et transparence *1,2 million d habitants alimentés

Plus en détail

LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL L Ordre des Conseillers en Ressources Humaines RAPPORT D ANALYSE. Novembre 2016 CROP. de la vie aux idées

LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL L Ordre des Conseillers en Ressources Humaines RAPPORT D ANALYSE. Novembre 2016 CROP. de la vie aux idées LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL L Ordre des Conseillers en Ressources Humaines RAPPORT D ANALYSE Novembre 2016 CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE 3 LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL

Plus en détail

1906 : la loi du 15 juin 1906 sur les distributions d énergie reconnaît aux communes le pouvoir concédant en matière de distribution d électricité.

1906 : la loi du 15 juin 1906 sur les distributions d énergie reconnaît aux communes le pouvoir concédant en matière de distribution d électricité. CHAPITRE 1 LA DISTRIBUTION D ELECTRICITE EST UN SERVICE PUBLIC LOCAL En France, tout au long du vingtième siècle, l organisation de la distribution locale d électricité a connu de profondes mutations.

Plus en détail

Groupe addiction FICHE 1

Groupe addiction FICHE 1 FICHE 1 Situation de crise Situation mettant en cause un ou plusieurs agent(s) présentant un comportement perturbé, susceptible de porter à la sécurité : De l intéressé lui-même. De ses collègues. Du public

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE L ENFANT

1. IDENTIFICATION DE L ENFANT Fiche d inscription de l enfant (0-5 ans) (article 122 de la réglementation sur les services de garde éducatifs à l enfance) à remettre au parent lorsque les services de garde ne sont plus requis 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Bulletin de suivi hydrologique au 1 er décembre 2015

Bulletin de suivi hydrologique au 1 er décembre 2015 Bulletin de suivi hydrologique au 1 er décembre 2015 Bilan global du mois de novembre 2015 : Les précipitations ont été généralement déficitaires* sur une grande moitié sud du pays à l'exception du piémont

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DE LA CONSTRUCTION, DE L ASSAINISSEMENT, DE LA MAINTENANCE ET DE L ARCHITECTURE PROJET DE GESTION INTEGREE DU BASSIN VERSANT DU

Plus en détail

Formule de calcul P=V C Vulnérabilité (V) Constants Variables Cote de niveau de conséquences de rupture (C)

Formule de calcul P=V C Vulnérabilité (V) Constants Variables Cote de niveau de conséquences de rupture (C) Barrage Suite à mes recherches, je vous fais parvenir des informations générales qui pourraient vous aider pour la réparation de la pelle de contrôle du niveau du lac. A) Date d entrée en vigueur de la

Plus en détail

Formations pour les élus :

Formations pour les élus : Formations pour les élus : Renforcer l'équipe d'élus Faire vivre le projet L'élu et les tiers Contact KIPP 3 place Monthioux 23500 Felletin 09 84 31 44 88 www.les kipp.fr Aurélie Martin 06 84 49 60 43

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LOGEMENT PUBLIC 8 points de repère pour l action communautaire* Concerner un réseau Habitants, professionnels, élus, institutions. Se définit autour d un espace géographique,

Plus en détail

NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n. NOR : INTX1418448D/Rose-2 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration.

NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n. NOR : INTX1418448D/Rose-2 ------ Publics concernés : administrés dans leurs relations avec l administration. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur NOUVELLE RÉDACTION DU PROJET DE DÉCRET n du relatif aux dérogations au délai de deux mois de naissance de la décision implicite d acceptation sur le fondement

Plus en détail

Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C)

Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C) Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C) Application de la Directive cadre européenne sur l eau dans le cadre du Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE)

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Plénière Conseil Local du Développement

Plénière Conseil Local du Développement Plénière Conseil Local du Développement 25 Mars 2013 I. Bilan des Rencontres du Développement Durable de 2007 à 2012 Sujet Devt Durable + CDRA Format Film + présentations 2007 2008 2009 OGM (pour/ contre)

Plus en détail

Sem, vraioufaux Avec 1 003 sociétés

Sem, vraioufaux Avec 1 003 sociétés Sem, vrai oufaux Sem, vrai ou faux Avec 1 003 sociétés recensées et près de 70 000 salariés, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. Mais

Plus en détail