MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010"

Transcription

1 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier

2 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se rendent aux urgences ont des besoins non urgents ou peu urgents Réduire le nombre de visites aux urgences VISION DU RLISS : RLISS DU SUD-OUEST Le temps passé auxurgences est trop long : 90 % des patients sont traités dans les 9,4 heures suivant le triage Augmenter la capacité d accueil et le rendement des urgences L amélioration temps de déchargement du triage et des de ambulances l admission permettront et la réduction aux du cliniciens d offrir des soins plus efficaces permettra La réduction aux cliniciens du nombre de se de concentrer cas non urgents sur les aux patients urgences ayant des besoins critiques Le temps passé aux urgences est cinq fois plus long chez les patients qui seront admis à l hôpital (35 h); 75 % de ce temps (26 h) est passé à attendre un lit Améliorer l utilisation des lits L amélioration de l utilisation des lits accélérera le traitement des patients et maximisera la capacité d accueil de l hôpital Nombre de visites non prévues aux urgences par trimestre par habitants (Source : Base de données sur la planification des services de santé du MSSLD et du SNISA de l ICIS) Temps passé aux urgences par les patients qui nécessitent des soins aigus (patients admis + non admis de grade I, II et III selon l ÉTG) (Source : SPRSU) Objectif provincial (8 heures) Pourcentage de jours aux autres niveaux de soins (Source : BDCPde l ICIS) H eures T2 08/09 T3 08/09 T4 08/09 T1 09/10 T2 09/10 Exercices financiers 08/09 09/10 Temps passé aux urgences par les patients qui ne nécessitent pas de soins aigus (patients non admis de gradeiv et Vselon l ÉTG) (Source : SPRSU) Mesure proposée : Nombre de jours entre l assignation à un autre niveau de soins et la sortie, selon la destination (jours dans le 90 e percentile) (Source : BDCP de l ICIS Note : Les patients qui ont quitté l hôpital malgré l avis contraire du médecin et ceux qui sont décédés ont été exclus de cette analyse. Données des T2, T3 et T4 08/09 et des T1 et T2 09/10 non comptabilisées par l ICIS. Cible à déterminer. Le nombre de visites non prévues aux urgences par habitants dans le RLISS du Sud-Ouest n a pas réellement changé du T4 08/09 au T1 09/10. La comparaison avec l exercice précédent indique que la tendance perçue pour ces trimestres est semblable à celle des années précédentes. Un nombre légèrement inférieur de visites ont été effectuées au T1 cette année comparativement à l an dernier. Le temps passé aux urgences par les patients qui nécessitent des soins aigus a légèrement diminué au T2 09/10 comparativement aux trimestres précédents, mais il n y a aucune différence significative comparativement à la même période l an dernier (8,6 h au T2 08/09). Le temps passé aux urgences par les patients qui ne nécessitent pas de soins aigus n a pas changé significativement au T2 09/10, comparativement aux trimestres précédents ou à la même période l an dernier (3,7 h au T2 08/09). De façon générale, le RLISS continue d œuvrer selon l objectif provincial. Le pourcentage de jours aux autres niveaux de soins a augmenté légèrement à 10,15 %. Les raisons potentielles sont indiquées à la page 10. Le nombre de jours entre l assignation à l unité de soins de longue durée et la sortie n a pas changé significativement. 2

3 Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins GUIDE : Interventions au RLISS du Sud-Ouest Urgences et autres niveaux de soins Interventions Page Vieillir chez soi et Fonds pour les initiatives prioritaires urgentes Page 7 Réduire le nombre de visites aux urgences Augmenter la capacité d accueil et le rendement des urgences Programme de financement axé sur les résultats, A2 Page 8 Améliorer l utilisation des lits Vieillir chez soi et Fonds pour les initiatives prioritaires urgentes Page 9 LÉGENDE : Interprétation des données sur le rendement des interventions Mesures supplémentaires Valeur initiale Valeur cible Rendement trimestriel Considérations clés Illustre le rendement actuel relatif à la mesure supplémentaire en ce qui a trait aux cibles définies. Les diagrammes/tableaux sont entrés par Accès aux soins. Ensemble de mesures associées à une intervention/ stratégie précise et indirectement liées à un ou plusieurs objectifs essentiels de la stratégie La valeur initiale qui aura été déterminée sera entrée ici et sera identique d un trimestre à l autre La valeur cible qui aura été déterminée sera entrée ici et sera identique d un trimestre à l autre Le code de rendement rouge, ambre ou vert constitue un guide qui permet aux utilisateurs d évaluer facilement leur propre rendement en fonction des objectifs précisés pour un indicateur particulier; une cible sera choisie pour chaque mesure supplémentaire associée à une intervention. La couleur des indicateurs inclus dans l Entente de responsabilisation MSSLD-RLISS correspondra aux plages de rendement du RLISS. Satisfaisant : Conforme ou inférieur à la plage de rendement et inférieur au point de départ du RLISS À surveiller :Conforme à la plage de rendement et supérieur au point de départ du RLISS Attention : supérieur aux plages de rendement -rapport de variation de rendement selon l Entente de responsabilisation MSSLD-RLISS requis La couleur des autres indicateurssera établie selon les plages suivantes : Vert : le rendement atteint ou dépasse la cible précisée Donnent des explications sur le rendement actuel et sur les changements proposés pour l améliorer. L information est entrée par le RLISS. (Ces questions servent uniquement de guides) Ambre : le rendement est supérieur ou égal à 90 % de la cible précisée Rouge : le rendement est inférieur à 90 % de la cible précisée 3

4 RLISS DU SUD-OUEST Objectif : Réduire le nombre de visites aux urgences Intervention : Vieillir chez soi et Fonds pour les initiatives prioritaires urgentes Infirmière en gestion des urgences gériatriques Wellness for Seniors Programme Grey Bruce Falls Prevention and Intervention Logements avec services de soutien et vérifications de sécurité Responsables des cas dans les urgences Rapid Emergency Management Assessment for Community Transition (REACT) Mesures supplémentaires Valeur Valeur cible Rendement initiale À déterminer actuel À déterminer Renforcement des capacités des services communautaires de soutien Aidants en réseau Programmes/centres de jour pour adultes Logements avec services de soutien et vérifications de sécurité Projet Safe at Home Rendement trimestriel Considérations clés Nombre de visites non prévues aux urgences par trimestre par habitants S.O. S.O. 148 Le nombre de visites non prévues aux urgences par habitants dans le RLISS du Sud-Ouest n a pas réellement changé du T4 08/09 au T1 09/10. La comparaison avec l exercice précédent indique que la tendance perçue pour ces trimestres est semblable à celle des années précédentes. Un nombre légèrement inférieur de visites ont été effectuées au T1 cette année comparativement à l an dernier. Mise à jour des projets : les programmes (énumérés plus haut) affichent une bonne progression, mais comme les CASC commencent à dresser une liste d attente des services (pour les patients qui ne nécessitent pas de soins aigus) dans le cadre de leur stratégie d équilibre du budget, le nombre de visites risque d augmenter. (Source : Base de données sur la planification des services de santé du MSSLD et du SNISA de l ICIS) 4

5 RLISS DU SUD-OUEST Objectif : Augmenter la capacité d accueil et le rendement des urgences Intervention : Programme de financement des urgences axé sur les résultats, année 2 Rendement du facteur prédictif de sortie des urgences et d admission aux urgences Conformité accrue quant à l utilisation de l outil de prédiction Précision accrue de l évaluation des prédictions concernant les sorties des urgences - 75 % des sorties ont un code de rendement vert ou jaune Conformité accrue quant aux sorties avant 11 h et 14 h Cible de 75 % avant 14 h Réduction de la durée des séjours des patients admis aux urgences. En libérant des places et en favorisant les sorties tôt dans la journée, les nouveaux patients pourront être soignés plus rapidement. La durée des séjours aux urgences sera mesurée sous forme de total avec d autres initiatives Unité de décision clinique (UDC) Il est prévu que la capacité des urgences de LHSC sera accrue, ce qui permettra d évaluer, de traiter et d installer plus rapidement les patients des catégories 3-5 de l ÉTG. Le taux d admission des patients à l UDC sera surveillé, et il est estimé que ce taux sera inférieur à celui associé aux patients semblables qui attendent d être installés aux urgences. Mesures supplémentaires Valeur initiale Exercice financier Valeur cible Rendement actuel Rendement trimestriel (Source : SPRSU) Programme Fast Track aux urgences Réduction du délai de traitement chez les patients non admis des catégories 4-5 de l ÉTG Cible de 2,5 heures pour les patients Fast Track Utilisation accrue du programme Fast Track Cible de 20 patients par jour. Satisfaction accrue des patients Réduction du pourcentage de patients qui quittent sans avoir vu un médecin ou malgré les indications contraires du médecin Cible de 3 % Diagnostics LEAN Process Improvement Réduction du délai d obtention des résultats des épreuves de laboratoire Réduction de la durée des procédures d imagerie diagnostique Réduction du délai d obtention des résultats de l interprétation de l imagerie diagnostique Efficacité accrue quant à l utilisation de l équipement, du personnel et des médecins en imagerie diagnostique à LHSC et SJHC Réduction du délai d attente et satisfaction accrue des patients Considérations clés Proportion de patients admis traités dans le délai visé, soit 8heures 23 % Amélioration de 10 points du pourcentage 40 % De façon générale, le rendement de l hôpital universitaire s est amélioré au T2 09/10, comparativement au T1. La comparaison des trois indicateurs à ceux du T2 de l an dernier indique que l hôpital universitaire a eu un meilleur rendement pour le premier indicateur (27 % au T2 08/09), un rendement presque équivalent pour le deuxième (81 % au T2 08/09) et un moins bon rendement pour le troisième (71 % au T2 08/09 Voici une mise à jour de l évolution des programmes de financement axé sur les résultats : Proportion de patients non admis qui nécessitent des soins aigus, traités dans le délai visé (selon l ÉTG), soit 8heures pour les patients de grade I-II et 6heures pour ceux de grade III 82 % Amélioration de 10 points du pourcentage 81 % Facteur prédictif de sortie de l urgence et taux d admission à l urgence Toutes les activités d amélioration rapide ont été effectuées, et tous les nouveaux processus ont été mis en œuvre le 6 novembre. L équipe du projet travaille de concert avec l équipe de Gestion de l information pour mettre en place des mesures à jour et les rendre accessibles aux unités. L équipe du projet a commencé les révisions périodiques des unités pour revoir les mesures et déterminer comment perfectionner le processus d amélioration. Certaines unités ont montré une amélioration de rendement. Les principales améliorations comprennent les suivantes : l établissement de rôles clairs pour les tâches relatives aux facteurs prédictifs de sortie de l urgence, l amélioration des méthodes de communication entre les médecins et les équipes de soins, une plus grande visibilité des mesures de rendement et une responsabilisation accrue pour les mesures de rendement. Unité de décision clinique L équipe de direction de l urgence a rencontré le chef de l urgence et le chef de l établissement pour revoir le concept d unité de décision clinique et les résultats escomptés. Après cette discussion, la décision a été de modifier le projet en un projet d amélioration de la qualité au lieu de mettre en place un groupe de personnes et des processus pour une population de patients précise. L équipe de l urgence travaillera d abord avec les services de Neurosciences cliniques, de Médecine et de Chirurgie générale pour évaluer et mettre en place des améliorations de la qualité chez une population de patients précise pour chaque service. Des plans des soins et des préimpressions de commandes seront aussi conçus et mis en place. Programme de traitement en priorité à l urgence Au mois de novembre, le nombre moyen de patients traités en priorité était de 7,3 pour une durée de séjour moyen de 2,2 heures. Certains jours, l équipe n avait pas un nombre suffisant de patients pour répondre aux critères du programme de traitement en priorité. L équipe continue d utiliser les salles de santé mentale pour le programme de priorité, mais utilisera plutôt les chaises si les places sont insuffisantes. Proportion de patients non admis qui ne nécessitent pas de soins aigus, traités dans le délai visé, soit 4heures 72 % Amélioration de 10 points du pourcentage 71 % Amélioration du processus diagnostic LEAN Un plan d action vise actuellement à mettre en place les résultats de la cartographie de la chaîne de valeur. Ce plan peut comprendre d amener la ressource (technicien en échographie et échographe) à l urgence. Autres projets La direction du service d urgence de l hôpital universitaire a effectué une brève vérification du processus de collecte des données pour tenter de quantifier la durée et les occasions associées aux services de consultation de sous-spécialistes. 5

6 RLISS DU SUD-OUEST Objectif : Améliorer l utilisation des lits Intervention : Vieillir chez soi et Fonds pour les initiatives prioritaires urgentes Nouveaux lits et lits provisoires de SLD Attente dans les maisons de retraite Attente à domicile Unité de soins transitoires Équipes communautaires de réadaptation à la suite d un AVC Mesures supplémentaires Valeur Infirmière en gestion des urgences gériatriques Wellness for Seniors Programme Grey Bruce Falls Prevention and Intervention Logements avec services de soutien et vérifications de sécurité Gestion intégrée des cas Rendement actuel Initiative FLO Projet Enfin chez soi Rapid Emergency Assessment for Community Transition (REACT) Équipe d intervention infirmière en soins de longue durée Résidences pour personnes autonomes initiale Valeur cible Rendement trimestriel Considérations clés Pourcentage de jours aux autres niveaux de soins 10,7 % T4 06/07, T1-T3 07/ % 10,15 % Cible du RLISS du Sud Ouest, 09/10 (9,00 %) Le pourcentage de jours aux autres niveaux de soins a augmenté à 10,15 % depuis le T1 09/10. Ce pourcentage demeure considérablement inférieur à celui obtenu au T2 l an dernier (12,35 %). Ce pourcentage est très près de l objectif provincial de 9,46 %. La tendance perçue dans notre RLISS est semblable à celle perçue dans d autres RLISS et à l échelle provinciale. L information anecdotique indique que ce pourcentage continue d augmenter, alors que les CASC commencent à dresser une liste d attente des services afin d équilibrer leur budget. L ouverture de nouveaux foyers de soins de longue durée (FSLD) au printemps réduira sûrement en partie les pressions actuelles dans les autres niveaux de soins. Voici les dates d achèvement des quatre nouveaux FSLD à London et dans la région : PeopleCare (160 lits) mai 2010 Homewood (192 lits) mai 2010 Henley (192 lits) septembre 2011 Oneida (64 lits) été 2010 Source : BDCPde l ICIS Le nombre de jours entre l assignation à un FSLD et la sortie n a pas changé significativement et reste supérieur à celui de toute autre destination. Ce nombre de jours risque de diminuer avec l ouverture des nouveaux foyers au printemps. Nombre de jours entre l assignation à un autre niveau de soins et la sortie, selon la destination 43 jours Exercice financier À déterminer 42 jours Source : BDCPde l ICIS 6

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc Conférence plénière La gestion des urgences Yves Bolduc La gestion des urgences au Québec Yves Bolduc Ministre de la santé et des services sociaux Le 9 février 2012 1 Clientèles prioritaires Personnes

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine

Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine Mémoire présenté au Comité permanent de la condition féminine 2 avril 2014 M. Brent Diverty Vice-président, Programmes 2 Au nom de l Institut canadien d information sur la santé (ICIS), je vous remercie

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Feuille de renseignements

Feuille de renseignements Feuille de renseignements Le RLISS du Nord-Est investit 16,8 millions de dollars dans les aînés du Nord-Est de l Ontario Les programmes contribueront à réduire les pressions sur les services des urgences

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

Éléments de données du SNISA pour 2014-2015

Éléments de données du SNISA pour 2014-2015 Éléments données du SNISA pour 04-05 Le présent tableau contient une liste comparative s éléments données obligatoires et facultatifs du SNISA pour toutes les options soumission données ainsi qu une brève

Plus en détail

Services de soins à domicile

Services de soins à domicile Chapitre 4 Section 4.04 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de soins à domicile Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.04 du Rapport annuel 2010 Chapitre

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Pleins feux sur l amélioration de la qualité. Principales observations Plans d amélioration de la qualité 2014-2015 Hôpitaux

Pleins feux sur l amélioration de la qualité. Principales observations Plans d amélioration de la qualité 2014-2015 Hôpitaux Pleins feux sur l amélioration de la qualité Principales observations Plans d amélioration de la qualité 2014-2015 Hôpitaux Introduction L Ontario compte maintenant près de quatre années d expérience

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC)

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Partage de connaissances de l Atlantique sur la qualité des soins et la sécurité des patients; les 14 et 15 mai 2013 Jeanie Lacroix,

Plus en détail

PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville

PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville CLSC désigné Centre Affilié Universitaire PROJET SIPA Bilan de l usage des ressources alternatives d hébergement Site Bordeaux-Cartierville INTRODUCTION Le présent document vise à apporter un éclairage

Plus en détail

Forer plus loin : AQESSS Montréal (Québec) Jason Sutherland, Ph. D.

Forer plus loin : AQESSS Montréal (Québec) Jason Sutherland, Ph. D. Connaissez-vous vos données? Forer plus loin : les possibilités et les risques AQESSS Montréal (Québec) Le 11 novembre 2011 Jason Sutherland, Ph. D. Centre for Health Services and Policy Research Données

Plus en détail

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers

Congrès OIIQ 2012. La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers CSSS Laval Présentation modélisation et simulation, cliniques externes Congrès OIIQ 2012 La simulation : un atout pour la réorganisation des services hospitaliers Le cas du bloc d endoscopie du CSSS du

Plus en détail

Le début de l aventure

Le début de l aventure CONTEXTE L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium : au cœur du roulement de patient Contexte L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium forment un nouveau groupe hospitalier qui

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016)

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Table des matières Objet de cet aide-mémoire...2 Pourquoi est-il

Plus en détail

Chemin Nom d'objet Description Source Remarque 1. Attributes communs du SNISA\1. Date

Chemin Nom d'objet Description Source Remarque 1. Attributes communs du SNISA\1. Date Chemin Nom d'objet Description Source Remarque 1. Attributes communs du SNISA\1. Date Date de début Date à laquelle le patient sʹest présenté dans nʹimporte quel centre dʹactivité de soins ambulatoires

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE

LEAN HEALTHCARE. Points clés. Des résultats visibles et immédiats OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE LEAN HEALTHCARE OPERATIONAL EXCELLENCE IN HEALTHCARE Les établissements de santé ont la nécessité d améliorer la qualité de service et la sécurité du patient tout en réduisant considérablement leurs coûts.

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Bilan de l'année 2013-2014 Donner corps aux ressources humaines dans le domaine de la santé Introduction L'année 2013-2014 a été une année

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée

Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée Préparé pour les séances de formation du ministère, des exploitants des FSLD et des RLISS Mars-avril 2015 Objectifs Donner un aperçu

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Processus de placement en foyer de soins de longue durée

Processus de placement en foyer de soins de longue durée Chapitre 3 Section 3.08 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Processus de placement en foyer de soins de longue durée Contexte Les foyers de soins de longue durée (foyers de SLD) offrent

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Les personnes âgées de la région de

Les personnes âgées de la région de Juillet 2015 Favoriser une santé optimale chez les personnes âgées de la région de Simcoe Nord Muskoka OBJECTIFS POUR LES AÎNÉS : Santé et qualité de vie améliorées Capacité à rester chez eux plus longtemps

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS)

LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS) LE CENTRE VIRTUEL DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX (CvSSS) LA TÉLÉSANTÉ SIMPLIFIÉE! Interdisciplinarité: défi dans le partage des champs de pratique professionnelle Mme Danielle Boué, présidente Ordre des

Plus en détail

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto L innovation perturbatrice pour favoriser l intégration à l échelle du système dans les populations complexes 10 octobre 2012 16h25

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Les soins de longue durée en Ontario

Les soins de longue durée en Ontario Assurance soins de longue durée Les soins de longue durée en Ontario Établissements résidentiels Maisons de soins infirmiers Organisation et administration des maisons de soins infirmiers Les maisons de

Plus en détail

Caractéristiques des indicateurs

Caractéristiques des indicateurs Favorisons la santé des indicateurs Plan d amélioration de la qualité 2015-2016 Publié en novembre 2014 Le présent document précise les définitions des indicateurs, les périodes de référence et les autres

Plus en détail

Charte de Qualité. Engagement avec un accueil courtois, efficace et personnalisé

Charte de Qualité. Engagement avec un accueil courtois, efficace et personnalisé Charte de Qualité Engagement d assistance L équipe USF Valongo s engage à fournir des soins de santé humanisés et de proximité aux patients, contribuant pour l amélioration du niveau de santé de la communauté.

Plus en détail

«Sous-section 1 : Dispositions générales

«Sous-section 1 : Dispositions générales Version octobre 2008 DHOS/O1/DOCUMENT DE TRAVAIL MINISTERE DE LA SANTE, DE la JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE REPUBLIQUE FRANÇAISE PROJET DE DECRET relatif aux conditions d implantation applicables

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 Table des matières L engagement des HUG : réduire par deux le délai de prise en charge aux urgences... 3 Contexte général

Plus en détail

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008 TABLEAU DE BORD pour le conseil d administration INTRODUCTION L augmentation de la population âgée vulnérable, l augmentation incontournable des

Plus en détail

PROJET DE PRODUCTION DE RAPPORTS SUR LES HÔPITAUX CANADIENS DÉVELOPPÉ PAR L INSTITUT CANADIEN D INFORMATION SUR LA SANTÉ

PROJET DE PRODUCTION DE RAPPORTS SUR LES HÔPITAUX CANADIENS DÉVELOPPÉ PAR L INSTITUT CANADIEN D INFORMATION SUR LA SANTÉ PROJET DE PRODUCTION DE RAPPORTS SUR LES HÔPITAUX CANADIENS DÉVELOPPÉ PAR L INSTITUT CANADIEN D INFORMATION SUR LA SANTÉ ANALYSE DES RÉSULTATS DES HÔPITAUX DE LA MONTÉRÉGIE Présentation L Institut canadien

Plus en détail

Mise à jour concernant le projet de dictée/transcription provincial

Mise à jour concernant le projet de dictée/transcription provincial Volume 7 Numéro 2 Automne 2014 Des initiatives énergétiques génèrent des économies à Miramichi (p.3) De nouveaux uniformes pour le personnel de la Logistique (p.5) Dévoilement du rapport annuel 2013-2014

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS Liette St-Pierre, inf. Ph. D. Université ité du Québec à Trois-Rivières iè Liette.St-Pierre@uqtr.ca But de la

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Yves Bolduc Ministre de la Santé et des Services sociaux 13 mai 2011 1 Messages Le système de santé et de services sociaux du Québec

Plus en détail

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Améliorer la performance dans le système de santé par la méthode Lean Healthcare Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Par Dre Valérie Garneau Chef de l urgence Le modèle Toyota

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée?

Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée? Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée? CASC du Nord-Ouest Vous pensez avoir besoin de soins de longue durée? Il peut arriver un moment où vous avez besoin d aide pour vos soins de santé ou

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante

La santé et les soins de santé pour une population vieillissante La santé et les soins de santé pour une population vieillissante Sommaire de politique de l Association médicale canadienne Décembre 2013 1) Introduction et contexte En 2010, 14 % de la population du Canada

Plus en détail

Itransport au CHR Metz-Thionville

Itransport au CHR Metz-Thionville 23 mai 2012 Metz 29 e Journées nationales d étude et de perfectionnement de l Unaibode Itransport au CHR Metz-Thionville Frédérique LESAGE Cadre de santé, masseur-kinésithérapeute CHR Metz-Thionville Quelques

Plus en détail

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence Accessibilité Gestion de temps efficiente Sans rendez-vous planifié Utilisation optimale des ressources Autosoins Projet préparé par : Clinique

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

19-01-2012. Faire un «X» dans la case. Entente. Entente de rendement ministère- RLISS (ERMR) ANNÉE :

19-01-2012. Faire un «X» dans la case. Entente. Entente de rendement ministère- RLISS (ERMR) ANNÉE : NOM DE L INDICATEUR RNI PRÉVENTION DES INFECTIONS DES PLAIES OPÉRATOIRES NUMÉRO D IDENTIFICATION DE L INDICATEUR RNI 92 DATE DE LA DERNIÈRE RÉVISION (JJ-MM-AAAA) 19-01-2012 DESCRIPTION DE L INDICATEUR

Plus en détail

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines www.germico.com info@germico.com 418 977-2555 Finance Tableau de bord financier Maximisez la rentabilité de votre entreprise avec l aide de notre tableau de bord financier. UN OUTIL PERFORMANT La simplicité

Plus en détail

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont

Plus en détail

Les personnes âgées et les niveaux de soins alternatifs : mettre à profit nos connaissances

Les personnes âgées et les niveaux de soins alternatifs : mettre à profit nos connaissances Novembre 2012 Les personnes âgées et les niveaux de soins alternatifs : mettre à profit nos connaissances Performance du système de santé Sommaire La présente étude examine en profondeur les transferts

Plus en détail

Montfort à l ère LEAN. François Lemaire, RN, BScN, MBA Lise Vaillancourt, CD, B.Pharm, MPA 7 juin 2011

Montfort à l ère LEAN. François Lemaire, RN, BScN, MBA Lise Vaillancourt, CD, B.Pharm, MPA 7 juin 2011 Montfort à l ère LEAN François Lemaire, RN, BScN, MBA Lise Vaillancourt, CD, B.Pharm, MPA 7 juin 2011 OBJECTIF Sensibiliser aux possibilités de la méthodologie LEAN dans les hôpitaux 2 AGENDA Hôpital Montfort

Plus en détail

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement La prévention des chutes: du domicile à l hébergement CSSS de la Vieille-Capitale 8 centres d hébergement (1315 lits) 5 cliniques réseaux 4 unités de médecine familiale Serv. gériatriques spécialisés (SGS):

Plus en détail

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale UN PROCESSUS DE TRANSFERT DE LA CLIENTÈLE ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE L EST DE MONTRÉAL POUR ASSURER LA CONTINUITÉ

Plus en détail

DÉSIGNATION DE KINGSTON EN VERTU DE LA LOI SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS (LSF) : Les Services en français et vous

DÉSIGNATION DE KINGSTON EN VERTU DE LA LOI SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS (LSF) : Les Services en français et vous DÉSIGNATION DE KINGSTON EN VERTU DE LA LOI SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS (LSF) : Les Services en français et vous Le 1 er mai 2009, Kingston deviendra une région désignée en vertu de la Loi sur les services

Plus en détail

Regards sur les soins à l intention des personnes âgées du Réseau local d intégration des services de santé du Nord-Ouest

Regards sur les soins à l intention des personnes âgées du Réseau local d intégration des services de santé du Nord-Ouest Regards sur les soins à l intention des personnes âgées du Réseau local d intégration des services de santé du Nord-Ouest Automne 2014 Regards sur les soins à l intention des personnes âgées du RLISS du

Plus en détail

Plan d activités annuel

Plan d activités annuel Réseau local d intégration des services de santé du Nord-Ouest Plan d activités annuel 2014-2015 Le 28 février 2014 Plan d activités annuel 2014-2015 1 Plan d activités annuel 2014-2015 2 Table des matières

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Services des urgences des hôpitaux

Services des urgences des hôpitaux Chapitre 3 Section 3.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services des urgences des hôpitaux Contexte Les services des urgences des hôpitaux fournissent aux patients qui arrivent à l urgence

Plus en détail

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Health Sciences North / Horizon Santé-Nord 2012-2013 www.hsnsudbury.ca Partie A : Aperçu du plan d amélioration de la qualité de notre hôpital

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Direction réseau personne perte d autonomie

Direction réseau personne perte d autonomie Mai 2012 Véronique Fortin, Arh CSSS du Suroît CLSC Salaberry-de-Valleyfield Direction réseau personne perte d autonomie Suivi préventif dans le cadre d une relocalisation en résidence privée pour personnes

Plus en détail

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2013-2014. Vérification de l optimisation des ressources

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2013-2014. Vérification de l optimisation des ressources Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2013-2014 Vérification de l optimisation des ressources Printemps 2013 Personnes âgées en perte d autonomie Services à domicile

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Présentation aux utilisateurs

Présentation aux utilisateurs Présentation aux utilisateurs DSM Le 13 février 2012 Contexte Besoin sans cesse grandissant de disposer en temps réel d une information à jour et à valeur ajoutée, afin de soutenir la prestation de services

Plus en détail

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015 Ministère de la Santé et des Services sociaux La gestion des effectifs médicaux, les nouvelles règles et les impacts sur les nominations, statuts et privilèges Contenu de la présentation La gestion de

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Julie Guertin, Inf., BACC Scs. Inf., Infirmière clinicienne en don vivant rénale, Hôpital Notre-Dame, CHUM Collaboration de Isabelle

Plus en détail

ENQUETE DE Universitaires SATISFACTION de Genève PATIENTS 2013

ENQUETE DE Universitaires SATISFACTION de Genève PATIENTS 2013 Forum qualité sécurité HUG, 20 novembre 2014 Hôpitaux ENQUETE DE Universitaires SATISFACTION de Genève PATIENTS 2013 Patricia Francis Gerstel Pierre Chopard Service qualité des soins Etre Direction les

Plus en détail

March 2006. Congrès A.B.H. \ Jean-Michel Lebrun. Process Management

March 2006. Congrès A.B.H. \ Jean-Michel Lebrun. Process Management March 2006 Congrès A.B.H. Process Management \ Jean-Michel Lebrun 1/1 Contexte Le concept de «process management» Le concept de «process» a été développé en 1993 par M. Hammer (Reengineering the Corporation)

Plus en détail

Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010

Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010 Indicateurs de rendement de base de la Stratégie canadienne de l AVC Mise à jour de 2010 Préparé par le Groupe de travail sur l information et l évaluation Juin 2010 Tableau 1 : Ensemble d indicateurs

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail