Guide de mise en oeuvre d un programme de mieuxêtre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de mise en oeuvre d un programme de mieuxêtre"

Transcription

1 Guide de mise en oeuvre d un programme de mieuxêtre au travail

2 Table des matières Avantages d un programme de mieux-être au travail 3 Processus 4 Formuler une politique relative au mieux-être au travail 5 Choisir un champion du mieux-être 7 Établir un comité de mieux-être 8 Évaluer les besoins et analyser les données 13 Préparer un plan d action 14 Communiquer et mesurer 17 Réévaluer et planifier annuellement 18 Ressources 19 Le présent guide se veut une démarche à sept étapes pour la création d un programme de mieux-être au travail. Pour obtenir de plus amples renseignements sur chaque étape, veuillez consulter la Trousse à outils Le mieux-être à cœur. 4

3 Avantages d un programme de mieux-être au travail Amélioration de la santé et du bien-être Amélioration de la morale et de la satisfaction au travail Amélioration de la culture du milieu de travail Réduction des dépenses personnelles liées aux soins de santé Diminution de l absentéisme Diminution du présentéisme (où les employés se trouvent au travail, mais ne donnent pas leur plein rendement) Réduction du nombre de blessures Diminution du taux de roulement Augmentation de la productivité Diminution du nombre de demandes de règlement auprès des compagnies d assurance et du système d indemnisation des accidents du travail Amélioration du maintien en poste et du recrutement Consolidation de la réputation de l entreprise et de la fidélité de la clientèle Si le milieu de travail influence le bien-être du travailleur, la santé du travailleur, elle, influence la réussite de l organisation. Votre comité de mieux-être et votre comité de santé et de sécurité au travail doivent travailler main dans la main afin d améliorer la santé globale, le mieux-être et la sécurité de vos employés. Le comité de santé et de sécurité au travail doit être créé en vertu des règlements fédéraux et être évalué régulièrement afin d assurer sa conformité aux règlements fédéraux en matière de santé et de sécurité. 3

4 Processus Énoncé de politique relative au mieux-être Comité de santé et de sécurité au travail (milieux de travail comptant 20 employés ou plus) Choix d un champion du mieux-être (ne se limite pas aux membres du Comité de santé et de sécurité au travail) Établissement d un comité de mieux-être Évaluation des besoins et analyse des données Préparation d un plan d action Communication et mesure Réévaluation et planification annuelles 4

5 1 re étape Formuler une politique relative au mieux-être au travail Une politique relative au mieux-être au travail décrit une «façon de faire des affaires» axée sur les communications efficaces, l équité, un leadership dynamique, une culture d entreprise saine et des politiques relatives à l équilibre travail-famille. Formulez votre politique en choisissant l une des politiques types suivantes ou en créant votre propre politique. 5

6 Déclaration de politique relative au mieux-être Nos employés sont notre ressource la plus précieuse. À, nous appuyons et favorisons les initiatives de mieux-être. Le mieux-être est une approche dite proactive qui permet de modifier les comportements de façon positive et d éviter la maladie parce qu elle est préventive et de longue durée. Les programmes de mieux-être améliorent la santé des employés, l assiduité au travail, la morale et la productivité. Signature du directeur de la société Déclaration de politique relative au mieux-être À, nous croyons qu il est important d accroître et de développer le potentiel de nos employés. Par nos initiatives de mieux-être, nous offrons la possibilité d améliorer le mieux-être. Nous encourageons et appuyons les programmes de mieux-être qui renforcent la vie, réduisent l incidence de maladie et aident tout le monde à adopter un mode de vie productif et enrichissant. Signature du directeur de la société Déclaration de politique relative au mieux-être À, nous croyons que nos employés sont une ressource précieuse et nous respectons leurs talents. Nous fournissons des programmes de mieux-être. Le mieux-être est une approche de prise en charge qui permet de modifier les comportements de façon positive et d éviter la maladie parce qu elle est proactive, préventive et de longue durée. Les programmes de mieux-être améliorent la santé des employés, la morale et la productivité Signature du directeur de la société 6

7 2 e étape Choisir un champion du mieux-être Cherchez une personne qui comprendra l importance de promouvoir les initiatives de santé et les bienfaits d un mode de vie sain. Une personne qui s intéresse aux questions liées à la santé Une personne dont le mode de vie témoigne de choix santé Un chef naturel qui fait preuve d esprit d équipe OU donnez le projet en sous-traitance, un jour par semaine ou au besoin, à un spécialiste du mieux-être. 7

8 3 e étape Établir un comité de mieux-être Le comité a pour responsabilité de déterminer l orientation stratégique du programme et d assurer son respect, ce qui comporte à la fois la planification et la direction d activités visant à favoriser un milieu de travail sain. Les équipes favorisent la participation des principaux acteurs de l organisation. En obtenant la contribution de chacun de vos secteurs stratégiques, vous augmenterez vos chances d intégrer le mieux-être à la culture de l organisation. Les équipes allègent le fardeau. Les équipes renforcent la crédibilité. Les équipes assurent une sécurité. Les équipes assurent une stabilité. Gestionnaires supérieurs et intermédiaires Gestionnaire des avantages sociaux Représentant du service des ressources humaines Représentant du service de marketing et de communications Employés de première ligne Représentant du système d information de gestion Chef d exploitation Il faudra peut-être se retrousser les manches pour trouver les bonnes personnes pour siéger au comité, mais l effort en vaudra la peine. 8

9 Comité de mieux-être (suite) Le plan devrait comprendre : un énoncé de vision, des buts, des objectifs, les étapes et le calendrier de mise en œuvre, les outils de marketing et de communication (Les brochures, les bulletins d information, les courriels, l intranet et le site Web sont tous des véhicules possibles pour diffuser l information à vos employés.) un budget ventilé, un plan d évaluation. Déterminer le nombre de membres du comité. Bien qu il n y ait pas de limite minimale ou maximale à respecter, les équipes de mieux-être comptent souvent de 2 à 15 membres. Choisir un chef d équipe. Ce qui distingue la réussite de la faillite, c est le leadership. Il n est pas nécessaire de nommer un leader officiel permanent, mais il faut accorder au chef d équipe le temps d établir un ordre du jour et de faire bouger les choses. Établir un ordre du jour. Cet élément est plus important qu on ne le croirait. Si l on veut assurer le dynamisme et le zèle des membres de l équipe, il faut prêter une attention particulière à la préparation d un ordre du jour utile. Un ordre du jour trop ambitieux engendre souvent la désillusion, tandis qu un ordre du jour vague ne permet pas de retenir l attention des membres. Tenir des réunions régulières. Des rencontres régulières permettront aux membres du comité de se familiariser les uns avec les autres et d entamer le processus d élaboration. 9

10 Comité de mieux-être (suite) Officialiser l engagement attendu de chaque membre. Définir la durée du mandat de chaque membre. Résumer les rôles et les responsabilités précis de chacun. Rendre publique la composition du comité. Les membres de l organisation devraient savoir qui siège au comité de mieux-être. Prendre une photo de l équipe. Reconnaître les contributions individuelles et collectives du comité. Établir les priorités. Les membres du comité seront plus enthousiasmés et productifs s ils savent qu ils sont sur la bonne voie. Tirer profit des talents des membres individuels. Exemples de points à inclure à l ordre du jour Examiner les résultats de l évaluation des besoins. Recommander un plan d action pour le mieux-être en fonction de ces résultats. Étudier les ressources communautaires disponibles et dresser une liste des personnes-ressources et de leurs numéros de téléphone. Préparer un calendrier des initiatives de mieux-être. Préparer un plan d action. Préparer un tableau des résultats. Voir l exemple d ordre du jour. 10

11 Exemple de réunion du comité de mieux-être Date : Heure : Endroit : Thème : Date de la prochaine réunion : Heure : Endroit : 11

12 Exemple d ordre du jour d une réunion du comité de mieux-être But de la réunion : Endroit : Date : Heure de début : Heure de fin : N o Heure Point Type Décision ou mesure sommaire A/B Qui Quand Évaluation de la réunion Éléments positifs Difficultés à surmonter Solutions Participants : Échelle (1-10) Détails de la prochaine réunion 12

13 4 e étape Évaluer les besoins et analyser les données L évaluation des besoins particuliers de l organisation et des intérêts individuels, de même que l analyse de données pertinentes, sont essentielles à la réussite d un programme de mieux-être. Données démographiques Évaluation des risques pour la santé Sondages d intérêts Tests de dépistage Données tirées de demandes d indemnisation Rapports sur l absentéisme Rapports sur les incapacités Rapports sur la sécurité Analyses sur la culture de l organisation Rapports sur les installations 13

14 5 e étape Préparer un plan d action Les initiatives comprises dans votre plan devraient traiter précisément des préoccupations et des besoins signalés lors de l évaluation. Des buts spécifiques, mesurables, accessibles, réalisables et situés dans le temps (méthode SMART) Des mesures à prendre Des personnes responsables Des échéances Voir l exemple de plan d action. Évaluation Participation ciblée Interventions (saine alimentation, activité physique, mieux-être psychologique et vie sans fumée) Suivi Résultats Il peut être utile d appliquer les quatre stratégies de la page suivante à vos interventions afin d en assurer l intégralité. 14

15 Une stratégie de sensibilisation et d information exige une promotion continue de la documentation liée au mieux-être. Elle expose les employés à de l information qu ils pourraient ne pas connaître et les conscientise davantage au concept de mode de vie sain. Les activités sont menées de façon conviviale, touchent un grand nombre de personnes et sont offertes par des professionnels qualifiés possédant une expertise dans le domaine visé (p. ex., saine alimentation diététiste). Les séances d information devraient être offertes à différentes heures tout au long de la journée afin que l ensemble du personnel puisse en bénéficier. Tenir une activité spéciale sur le thème du mode de vie sain (p. ex., Février est le Mois du cœur Les stratégies de développement des compétences et d apprentissage ont pour but de fournir aux employés l occasion de mettre en pratique et d adopter des comportements de mieux-être. Elles peuvent englober des activités pratiques, ce qui s avère plus efficace que les activités théoriques pour amener les employés à modifier leur comportement. Offrir aux employés une formation en matière de gestion du temps. Une stratégie axée sur l ambiance de travail consiste à fournir du soutien dans le milieu de travail afin d encourager les employés à adopter des comportements sains. L adoption et le maintien d un mode de vie sain nécessitent une ambiance de travail qui incite au changement positif. Les employés sont plus enclins à faire des choix sains si ceux-ci sont accessibles et favorisés par la culture de l organisation. Cette stratégie contribue à rendre le choix santé le choix facile. Offrir des options plus saines dans la cafétéria, à la cantine ou dans les distributeurs automatiques. Une stratégie politique traite de la nécessité d élaborer des politiques écrites concernant un mode de vie sain au travail. La mise en application de ces politiques peut être surveillée et soutenue par la haute direction ou par une équipe de sensibilisation à un milieu de travail sain. L adoption et le maintien de politiques aident à assurer la durabilité d un programme de mieux-être. Adopter une politique de lieux sans tabac. D autres exemples d activités et de politiques se trouvent dans les Ressources. 15

16 Exemple de plan d action pour le mieux-être But Mesure à prendre Date Personne responsable Offrir deux séances d information 1) Stress 2) Planification financière Recruter des conférenciers des organismes suivants : 1) Association canadienne pour la santé mentale 2) Groupe Investors À l heure du dîner, les mardis ou jeudis en novembre Jean Untel 16

17 6 e étape Communiquer et mesurer Communiquer clairement avec tous les employés. Promouvoir les programmes et les initiatives. Recevoir les réactions officielles. Faire connaître les réussites aux employés. Bulletins d information Babillards Photos de groupe La participation aux programmes de mieux-être La satisfaction des employés par rapport au programme Les coûts associés au programme Les résultats mesurables (p. ex., TA, kilomètres parcourus à pied) 17

18 7 e étape Réévaluer et planifier annuellement Le processus informel qui consiste à obtenir les commentaires et les réactions des planificateurs, des fournisseurs et des participants en leur demandant «comment vont les affaires?». L évaluation officielle, à long terme, de la situation actuelle et de l efficacité des initiatives de mieux-être. Le maintien de l engagement et des niveaux de participation. Peut inclure la création de nouveaux programmes et la refonte d anciens programmes. Communication des résultats des évaluations et des commentaires aux instances dirigeantes et communication des réussites aux employés. Quelques questions à considérer Votre programme a-t-il atteint les objectifs que vous vous étiez fixés? Quels changements sont survenus dans votre milieu de travail à la suite du programme de mieux-être? Quelle incidence ces changements ont-ils eue sur l entreprise? Pouvez-vous démontrer cette incidence par des analyses coûtavantage et de rentabilité? 18

19 Ressources La présente section contient des exemples de questionnaires, d activités et de politiques. Pour obtenir une liste complète de ressources à l appui de votre programme de mieux-être, veuillez consulter la section Ressources de la Trousse à outils Le mieux-être à cœur. 19

20 Exemple de sondage auprès des employés 1 Nous étudions la possibilité de mettre sur pied un programme de mieux-être destiné aux employés et nous aimerions connaître les activités qui vous intéressent dans les domaines du mieux-être et de la santé. Vos réponses nous serviront à planifier le programme et à décider des types d activités à y inclure. Veuillez donc prendre quelques minutes pour répondre à ce questionnaire. Comme nous tenons à ce que les renseignements individuels demeurent confidentiels, veuillez ne pas inscrire votre nom sur le questionnaire. 1. Sexe : Homme Femme 2. Groupe d âge : Moins de à à à à 60 Plus de Cochez toutes les réponses qui caractérisent vos habitudes de santé actuelles. Oui Non Exercice Je fais des exercices vigoureux pendant au moins 20 minutes trois fois par semaine. Je fais des exercices de temps à autre. Je fais rarement des exercices. Alimentation Je mange habituellement trois repas nutritifs par jour. Je mange souvent sur le pouce et je saute des repas. J évite de manger trop d aliments gras. Je m efforce de manger suffisamment d aliments riches en fibre. J aime que mes aliments soient très salés. Je prends un petit-déjeuner tous les jours. Poids Mon poids est à peu près idéal. J aimerais perdre du poids. Je pèse plus de 9 kg (20 lb) au-delà de mon poids idéal. Sommeil J ai habituellement une bonne nuit de sommeil. En moyenne, je manque de sommeil deux fois par semaine. Je manque souvent de sommeil

21 Tabac, alcool et autres drogues Oui Non Je fume des cigarettes de façon régulière. Je consomme au moins trois boissons alcoolisées chaque jour. Il m arrive parfois de prendre le volant après avoir consommé de l alcool. J évite de boire trop de boissons contenant de la caféine. J utilise régulièrement des tranquillisants et d autres médicaments semblables. Autres J applique régulièrement une technique de gestion du stress quelconque. J ai souffert de maux au bas du dos au cours des six derniers mois. Je consulte habituellement un livre d autogestion de la santé lorsque je suis malade. 4. Si vous ou votre famille avez des problèmes de santé, veuillez les énumérer cidessous. 5. Aimeriez-vous que nous organisions un programme de mieux-être? Oui Non Je ne sais pas. 6. Parmi les activités suivantes, auxquelles envisageriez-vous de participer? Oui Peut-être Oui Peut-être Exercices d aérobie Autres exercices Gestion du poids Salon de la santé Renoncement au tabac Analyse de sang Vérification du cholestérol Dépistage du cancer Gestion du stress Formation en RCR Abus d alcool et de drogues Présentations sur le mieux-être Sécurité et accidents Planification de la retraite Techniques parentales Maux de dos Programme de marche Autogestion de la santé Autres (veuillez préciser) 7. Quel moment vous conviendrait le mieux pour participer à ces activités? (Veuillez cocher toutes les réponses qui s appliquent.) Lundi Printemps En matinée Mardi Été Le midi Mercredi Automne En après-midi, après le travail Jeudi Hiver En soirée Vendredi Autres (veuillez préciser) 8. Quel endroit vous conviendrait le mieux pour participer à ces activités? (Veuillez cocher toutes les réponses qui s appliquent.) Au travail À l école YMCA/YWCA Centre de santé privé 21

22 9. Accepteriez-vous de partager les coûts de participation à ces activités? Oui Non 10. Autres commentaires : Merci de votre collaboration! 22

23 Évaluation du programme de mieux-être 2 Nom du programme : Date : excellent bon moyen passable médiocre 1. Dans quelle mesure a-t-on atteint les objectifs? Que pensez-vous de l information diffusée? Que pensez-vous de l organisation du programme? Dans quelle mesure la documentation a-t-elle été utile? Que pensez-vous du moniteur? Quelle est votre évaluation globale du programme? Qu est-ce que vous avez le mieux aimé? 8. Qu est-ce que vous avez le moins aimé? 9. Recommanderiez-vous ce programme à un collègue? 10. Autres commentaires : Réservé au coordonnateur du programme de mieux-être Titre du programme : Date et heure du programme : Description du programme : I. Le programme a-t-il été mis en œuvre comme prévu? Distribution du matériel : Exécution des activités : Écarts par rapport au plan : Offririez-vous ce programme de nouveau? Oui Non Pourquoi : Recommandations : II. Combien de personnes ont participé au programme? Nombre total d employés : Nombre total de participants : Nombre total d employés à risque : Objectif : (facultatif) 2 D. Hunnicutt, A. Baldwin, B. Baun, et W. Buffet (2000). Health Promotion: Sourcebook for Canadian business (pp ). Hamilton (Ontario) : Wellness Council of Canada. 23

24 POURCENTAGE DE PÉNÉTRATION Nombre de participants / nombre d employés x 100 = % III. Le programme était-il adéquat? Coût estimatif : Coût réel : Principaux postes budgétaires : Commentaires : IV. Les participants ont-ils été satisfaits du programme? Élément Pourcentage de participants ayant accordé la cote bonne ou excellente 1. Les objectifs ont été atteints. % 2. Le programme était bien organisé. % 3. La documentation était utile. % 4. Le moniteur était compétent. % 5. Évaluation globale % Commentaires : V. Quelle proportion des employés étaient au courant du programme? Nombre d employés joints : Méthodes utilisées pour joindre les employés : Recommandation pour programmes ultérieurs : 24

25 Exemples d activités de saine alimentation Ces exemples d activités ne sont que des suggestions : ne vous y limitez pas. Les initiatives de mieux-être au travail les mieux réussies sont celles qui répondent réellement aux besoins de l organisation. Sensibilisation et information Promouvoir des idées de repas et de collations santé à l aide de panneaux d affichage. Créer un jeu-questionnaire sur la saine alimentation et offrir un prix pour le gagnant, par exemple un chèque-cadeau valable dans une épicerie du coin ou un centre de santé. Promouvoir le Guide alimentaire canadien pour manger sainement. Afficher des pancartes offrant des suggestions d achat d aliments sains près de la caisse dans la cafétéria ou près des distributeurs automatiques. Envoyer des courriels hebdomadaires rappelant aux employés de faire des choix alimentaires sains, notamment le nombre et la taille des portions recommandés dans le Guide alimentaire canadien. Lancer un échange de recettes de mets santé parmi les employés. Mettre en vedette un aliment du mois et fournir des recettes et des idées pour l apprêter. Inviter les employés à s envoyer des «fruit-o-grammes» (p. ex., pour se féliciter d un travail bien fait ou s encourager lors d une journée difficile). Développement de compétences et apprentissage Organiser un tirage d un livre de recettes, par exemple, auquel les employés peuvent participer lorsqu ils achètent un aliment santé particulier à la cafétéria (p. ex., un fruit). Inviter une diététiste ou un chef à démontrer comment préparer des mets ou des recettes santé. Créer un jeu-questionnaire sur la saine alimentation et offrir un prix pour le gagnant, par exemple un chèque-cadeau valable dans une épicerie du coin ou un centre de santé. S inspirer des suggestions des employés pour offrir des cours pratiques sur différents thèmes associés à la saine alimentation, comme le diabète ou les maladies du cœur. Organiser des visites guidées d épiceries où une diététiste enseigne aux employés à lire les étiquettes alimentaires. Initier les employés au ProfilAN qui se trouve sur le site Web des Diététistes du Canada. Organiser un repas-partage où les employés préparent et apportent des mets santé à partager avec les autres (ils peuvent également échanger leurs recettes). Organiser un «défi bouffe» où la consommation de fruits et de légumes est enregistrée sur un diagramme à barres affiché bien en vue. Offrir aux employés l occasion d apprendre à cuisiner des mets multiculturels. 25

26 Ambiance de travail Offrir des aliments sains et à faible teneur en matière grasse à la cafétéria, à la cantine et dans les distributeurs automatiques. Fournir du lait et du jus dans les distributeurs automatiques. S assurer que les choix santé sont bien en vue dans la cafeteria en utilisant de grandes pancartes et en les plaçant là où les gens circulent beaucoup. Fournir aux employés un lieu confortable, bien éclairé et stimulant pour prendre les repas. Recommander aux employés de prendre tout le temps qui leur est accordé pour les repas afin qu ils puissent manger sans se presser. S associer à des producteurs locaux afin d offrir des aliments locaux. Fournir aux employés des installations adéquates pour la préparation d aliments, notamment une cuisine équipée d un réfrigérateur, d un four à micro-ondes, d un grillepain et d un évier. Politique Des aliments sains doivent être offerts lors de toutes les activités organisées par l entreprise (p. ex., réunions du personnel, congrès, etc.) Les choix santé offerts dans la cafétéria doivent se vendre au même prix ou moins cher que les aliments moins bons pour la santé. Des choix santé doivent être offerts pour tous les repas servis à la cafétéria durant la journée. Les services alimentaires et les distributeurs automatiques doivent offrir des choix santé. Mener un sondage auprès des employés afin de savoir quels aliments santé ils aimeraient pouvoir obtenir à la cafétéria. 26

27 Exemples d activités physiques Ces exemples d activités ne sont que des suggestions : ne vous y limitez pas. Les initiatives de mieux-être au travail les mieux réussies sont celles qui répondent réellement aux besoins de l organisation. Sensibilisation et information Promouvoir l utilisation des escaliers à l aide d affiches et de défis. Envoyer des courriels hebdomadaires contenant des conseils sur l activité physique et mettant en vedette le Guide d activité physique canadien. Fournir des renseignements sur des programmes et des installations d activité physique, des sentiers de marche et des pistes cyclables de votre région, soit à l aide d affiches ou sur Internet. Promouvoir le transport actif (p. ex., se rendre au travail en vélo ou à pied). Développement de compétences et apprentissage Organiser des cours à l heure du dîner (p. ex., yoga, tai-chi ou entraînement de la force). Organiser un défi de podomètre ou d escaliers où les employés doivent parcourir une certaine distance pour se qualifier. Créer un club de marche ou de course dont les rencontres ont lieu à l heure du dîner. Organiser des cliniques d instruction sur diverses activités physiques, comme la course, la marche, le yoga, l entraînement contre résistance, le ski de fond, le patinage ou le vélo, ou encore des séances d information sur le choix des chaussures et du matériel. Ambiance de travail Mettre sur pied des équipes sportives (p. ex., baseball, hockey, basket-ball, quilles ou curling) qui pourront compétitionner à l interne ou contre d autres organisations. Créer un environnement attrayant, sécuritaire et sain dans vos puits d escalier en y intégrant un bon éclairage, une peinture fraîche, de la musique et des girons de caoutchouc. Incorporer l activité physique aux activités organisées par l entreprise, comme les piqueniques et les congrès. Inscrire une équipe à des activités communautaires comme des tournois de golf, des courses de bateau-dragon, des activités scolaires, etc. Prévoir des pauses ergonomiques régulières (p. ex., envoyer un rappel en ligne pour inciter les employés à se lever et à s étirer). Aménager une salle d exercice ou un centre de conditionnement sur le lieu de travail. Définir des itinéraires de marche sur le lieu de travail (à l extérieur ou à l intérieur). Prendre des dispositions avec d autres entreprises pour que les employés puissent utiliser leurs terrains de stationnement et vice-versa. 27

28 Politique Offrir une aide financière pour l activité physique (p. ex., adhésion au centre de conditionnement, inscription à des cours de yoga, etc.). Permettre des heures de travail flexibles pour ceux qui souhaitent intégrer l activité physique à leur journée de travail. Appliquer des politiques favorables à la santé et à l activité physique lors de réunions (p. ex., se lever et bouger aux deux heures). 28

29 Exemples d activités favorisant le mieux-être psychologique Ces exemples d activités ne sont que des suggestions : ne vous y limitez pas. Les initiatives de mieux-être au travail les mieux réussies sont celles qui répondent réellement aux besoins de l organisation. Sensibilisation et information Offrir aux employés l occasion de participer à des cours d éducation permanente. Organiser des dîners-causeries sur divers thèmes liés à la santé et susceptibles de promouvoir le mieux-être psychologique des employés (p. ex., leadership, gestion du temps, relaxation, équilibre travail-vie, gestion du stress, etc.). Annexer aux talons de chèque de paye un dépliant décrivant le Programme d aide aux employés et aux familles (PAEF) et énumérant les ressources disponibles. Créer un bulletin d information (papier ou électronique), un site Web interne, des affiches et d autre matériel permettant d assurer une diffusion continue de renseignements sur divers thèmes associés au mieux-être psychologique. Sensibiliser les employés aux bienfaits psychologiques de l humour et aux formes appropriées d humour en milieu de travail. Offrir des idées pratiques pour une utilisation efficace de l humour au travail. Développement de compétences et apprentissage Organiser des ateliers pratiques sur divers thèmes associés au mieux-être psychologique (p. ex., connaissances pratiques, renforcement d équipe, résolution de conflits et de problèmes, pensée critique, etc.). Offrir une formation sur les principes et les techniques de communication efficace. Offrir des ateliers interactifs sur les sources de stress, les symptômes du stress et les stratégies de gestion du stress, y compris des démonstrations d exercices de relaxation. Offrir des ateliers pour aider les employés à prendre conscience de leurs façons d exprimer la colère et à apprendre des manières constructives de gérer leurs sentiments de colère. Offrir aux superviseurs une formation relative aux techniques de gestion efficaces. Ambiance de travail Offrir des heures de travail flexibles. Encourager et appuyer les employés qui s intéressent à l éducation. Décourager les surcharges de travail continues, car elles nuisent à l équilibre travailvie. Afficher bien en vue, là où les gens circulent beaucoup, les valeurs et les buts de l organisation en matière d équilibre vie-travail. Permettre des congés d études visant l avancement de la carrière. Créer un programme de milieu de travail respectueux ou de reconnaissance du milieu de travail. Mettre en œuvre un Programme d aide aux employés et aux familles. 29

30 Politique Concevoir et mettre en œuvre des politiques et des stratégies qui favorisent la gestion efficace de la charge de travail. Instaurer des pratiques qui favorisent la vie familiale, comme des journées où les employés peuvent varier leurs heures de travail ou faire un partage d emploi. Encourager une politique de «décrochage complet» lors des vacances (c.-à-d. aucun téléphone cellulaire ou téléavertisseur). Créer une journée annuelle où les employés emmènent leurs enfants au travail et les encourager à y participer. Appuyer un programme de retour graduel au travail après un congé. Permettre des absences autorisées pour la contribution à des activités communautaires approuvées. 30

31 Exemples d activités favorisant la vie sans fumée Ces exemples d activités ne sont que des suggestions : ne vous y limitez pas. Les initiatives de mieux-être au travail les mieux réussies sont celles qui répondent réellement aux besoins de l organisation. Sensibilisation et information Mettre en exposition des ressources sur la vie sans fumée. Installer des enseignes à l extérieur du bâtiment afin d assurer que les gens savent que c est un lieu sans fumée. Envoyer régulièrement des courriels sur l importance de vivre sans fumée. Promouvoir le service d aide aux fumeurs ( ). Fournir au personnel des ressources sur la vie sans fumée (dépliants, livres et feuilles de renseignements). Organiser annuellement un salon de la santé afin de fournir les renseignements les plus récents sur la vie sans fumée. Organiser des concours de renoncement au tabac entre divers lieux de travail ou services. Utiliser des prix, des jeux-questionnaires hebdomadaires et un lancement tapageur pour accroître la participation. Recueillir et diffuser des témoignages de personnes qui ont réussi à arrêter de fumer. Offrir des séances d information le midi sur des thèmes comme «Comment élever des enfants sans fumée» ou «Comment profiter pleinement de la thérapie de remplacement de la nicotine». Organiser des concours et des activités spéciales sur le lieu de travail lors de la Semaine nationale sans fumée ou du Mercredi sans tabac en janvier, ou lors de la Journée mondiale sans tabac le 31 mai. Lier ces célébrations à la mise en œuvre de votre propre JSF. Jumeler les activités de la vie sans fumée à d autres activités visant à favoriser le mode de vie sain au travail, comme les groupes de marche à l heure du midi ou de la pause (marcher au lieu de fumer). Développement de compétences et apprentissage Proposer aux parents des techniques et un soutien permanent pour créer un milieu familial sans fumée et ainsi encourager les jeunes à maintenir une vie sans fumée. Par l intermédiaire du Programme d aide aux employés ou du personnel responsable de la santé au travail, fournir des séances de counselling individuelles ou de la documentation autodidactique aux personnes qui utilisent des produits du tabac. Inscrire les employés au service d aide aux fumeurs en demandant au personnel responsable de la santé au travail d envoyer une recommandation par télécopieur. Offrir des programmes collectifs de renoncement au tabac en milieu de travail ou subventionner la participation à des programmes communautaires. 31

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G La partie 1 permet de recueillir des renseignements sur l emploi de l employé et la couverture dont ce dernier

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Initiatives en matière d établissement de plans d urgence et de plans d action

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les vail et quels ffre-t-il? Comment égorie de l entreprise? n la cotisation applicable ment établit-on les factures prise? Que faire si un travailleur ntracte une maladie attribuable ler d une décision concernant

Plus en détail

Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale

Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale Étude SALVEO Deuxième volet L influence de l entreprise sur la santé mentale Améliorer la santé mentale en milieu de travail est un incontournable pour les entreprises d aujourd hui. Selon la Commission

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION

PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION La présente demande d assurance comprend deux formulaires : Preuve d assurabilité Description de la protection et Questionnaire relatif aux renseignements

Plus en détail

PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION

PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION PREUVE D ASSURABILITÉ DESCRIPTION DE LA PROTECTION La présente demande d assurance comprend deux formulaires : Preuve d assurabilité Description de la protection et Questionnaire relatif aux renseignements

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

Une vie saine à TELUS

Une vie saine à TELUS Une vie saine à TELUS Colloque du Conseil du patronat 17 septembre 2013 François Cliche Membre de l équipe TELUS 1 Introduction La santé mentale TELUS Stratégie d entreprise Stratégie santé et mieux-être

Plus en détail

TROUSSE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉSENTATION D UNE NOUVELLE DEMANDE

TROUSSE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉSENTATION D UNE NOUVELLE DEMANDE TROUSSE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA PRÉSENTATION D UNE NOUVELLE DEMANDE Voici une liste des documents et renseignements requis afin de présenter une demande de licence aux fins d examen par la Commission

Plus en détail

Guide des exigences de soumission obligatoires

Guide des exigences de soumission obligatoires - Présentez les reçus/les factures originales et détaillées des repas et des rafraîchissements admissibles durant les cours de formation. 1 Guide des exigences de soumission obligatoires Les soumissions

Plus en détail

Programme d assurance-invalidité de courte durée

Programme d assurance-invalidité de courte durée Programme d assurance-invalidité de courte durée Votre trousse de six pages Aperçu Le Programme d assurance-invalidité de courte durée (PAICD) assure un traitement uniforme pour tous les employés lorsqu

Plus en détail

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM)

2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) 2012, Direction des services aux familles des militaires (DSFM) TABLE DES MATIÈRES Présentation du sondage aux fins de l approbation du Comité d examen de la recherche en sciences sociales...4 Suggestions

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté de médecine offre des services à tous les étudiants en médecine pour les

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION RESTAURATION SCOLAIRE Chers parents, Nous souhaitons connaître votre avis sur la restauration scolaire de vos enfants. Cette enquête a pour but d évaluer votre degré de satisfaction

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

de permis de restauration et de vente

de permis de restauration et de vente Guide Demande de permis de restauration et de vente aide-mémoire Guide - Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis au

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école Autonomie d utilisation des outils face à leurs apprentissages. Projets à long terme: couture, papier mâché, cinéma, robotique. à FAVORISER LA RÉUSSITE chez l ensemble des élèves en respectant leurs différences.

Plus en détail

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel Outil proposé par les Relais Parents Assistants Maternels des Côtes d Armor dans le cadre de leur mission d accompagnement. Ce document n a pas de valeur légale ou réglementaire. Juin 2012 Projet d Accueil

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

4.12 Normes et modalités des services de garde

4.12 Normes et modalités des services de garde 4.12 Normes et modalités des services de garde (Résolution : C.C.2014-030) Page 1 sur 22 TABLE DES MATIÈRES 1. NATURE ET OBJECTIFS DES SERVICES DE GARDE 3 2. INSCRIPTION ET PRÉINSCRIPTION 3 2.1 Journée

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION SUR LE TIRAGE AU SORT PUBLIC

TROUSSE D INFORMATION SUR LE TIRAGE AU SORT PUBLIC BAILS FONCIERS POUR LES TERRAINS DE CHALETS SITUÉS LE LONG DE LA ROUTE INGRAHAM TRAIL TROUSSE D INFORMATION SUR LE TIRAGE AU SORT PUBLIC 1 er MAI 2015 Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest Ministère

Plus en détail

Si vous avez des questions, n hésitez pas à communiquer avec nous au 902-566-0529 ou à explore@upei.ca.

Si vous avez des questions, n hésitez pas à communiquer avec nous au 902-566-0529 ou à explore@upei.ca. Nous vous remercions de votre intérêt pour le programme d anglais langue seconde Explore du printemps de l Université de l Île-du-Prince-Édouard. Veuillez lire l information ci-jointe attentivement et

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Commission des services financiers de l Ontario Le 17 décembre 2010 Table

Plus en détail

Prévention des chutes

Prévention des chutes Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population de son territoire

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE

DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE Par la présente, je désire faire une demande de permis d établissement alimentaire. Pour appuyer cette demande, je fournis les renseignements suivants : (veuillez

Plus en détail

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite Prospectus de commandite de Santé arc-en-ciel Ontario Survol de la conférence La conférence biennale de Santé arc-en-ciel Ontario (SAO) est la seule au Canada à se consacrer à la santé et au bien-être

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

Ressources financières et autres

Ressources financières et autres Ressources financières et autres à la disposition des personnes arthritiques Plusieurs d entre nous avons besoin, à un moment ou à un autre de notre vie, d un soutien ou d une aide financière. Il existe

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Parce qu il est question de vous

Parce qu il est question de vous protéger Parce qu il est question de vous Le traitement de votre demande d assurance nous tient à coeur 03 Félicitations pour votre décision d adhérer à l assurance-prêt de Banque Nationale Assurances

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Gore 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Gore 2010-2013 Objectifs D ici 2013, la municipalité de Gore ciblera et mettra en place un minimum de trois zones «fumeur» dans divers lieux publics de son territoire. Résultats du portrait municipal -La loi sur le tabac

Plus en détail

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Plus en détail

Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A

Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A Direction générale des services de vérification interne Audit de l inscription automatique à une pension de la Sécurité de la vieillesse Phase 1A Février 2014 Non Classifié SP-611-03-14F Vous pouvez télécharger

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir

Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015. Lire, ça fait grandir! Merci à la famille Vézeau. Dates à retenir Apprenti-Sage Info Numéro 1 4 septembre 2015 Dates à retenir Lundi 7 septembre Mercredi 9 septembre à 19 h Jeudi 10 septembre à 19 h Lundi 14 septembre 2015 à 19 h 15 Lundi 21 septembre Congé de la fête

Plus en détail

Test d évaluation en éducation générale

Test d évaluation en éducation générale Test d évaluation en éducation générale GED : un service d évaluation permettant aux adultes d obtenir l équivalent d un diplôme d études secondaires INDEPENDE NT LE ARNI NG CE NTRE CENTRE D ÉTUDES INDÉPENDANTES

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

Serveurs/serveuses d aliments et de boissons

Serveurs/serveuses d aliments et de boissons Ressources humaines et Développement des compétences Canada Human Resources and Skills Development Canada Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Serveurs/serveuses d aliments

Plus en détail

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE Vivre seul CONTEXTE Un nombre croissant de personnes âgées vivent seules. Si elles sont atteintes de la maladie d Alzheimer ou de maladies apparentées, elles sont plus susceptibles d être diagnostiquées

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013 Objectifs Doter la municipalité de Saint-André-d Argenteuil de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

ÉCHANTILLON SEULEMENT

ÉCHANTILLON SEULEMENT Guide pour la soumission d une demande d enregistrement d un nouveau centre d apprentissage pour adultes 2008-2009 Date limite pour la réception des demandes : le 29 février 2008 Veuillez prendre note

Plus en détail

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Volume 20 Numéro 2 Mars 2014 Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Le renouvellement annuel de vos garanties au titre du Régime d assurance collective des chambres

Plus en détail

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Chers clients du PCHC, Nous aimerions que vous nous aidiez à évaluer nos services et nos programmes. Nous voulons savoir ce que vous pensez

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

La question financière. www.guidesulysse.com

La question financière. www.guidesulysse.com 1 La question financière Connaître le coût des études à Montréal, faire un budget efficace et réaliste, trouver des moyens pour financer ses études et comprendre les conséquences de l endettement, voilà

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

Survie de fin de session

Survie de fin de session Services-conseils il Survie de fin de session Conceptrice : France Landry, PhD Conseillère au soutien à l'apprentissage Adaptation : Annélie Anestin Psy.D, Sara Savoie, orthopédagogue & Cynthia Guillemette,

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie!

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13 Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Comment attirer et fidéliser un personnel qualifié dans un marché compétitif. Aux yeux des employés,

Plus en détail

EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION

EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION AGENCE CANADIENNE DU PARI MUTUEL EXAMEN GLOBAL DU CADRE DE RÉGLEMENTATION - DOCUMENT DE DISCUSSION - Mai/juin 2006 INTRODUCTION L industrie canadienne des courses de chevaux a connu une profonde mutation

Plus en détail

Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année

Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année Lignes directrices relatives à l'hébergement en famille d'accueil des étudiants étrangers en Colombie-Britannique, de la maternelle à la 12 e année ministère de l'éducation - 2015 Introduction À propos

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Cette initiative fait partie du plan quinquennal du Manitoba pour une meilleure protection du consommateur.

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu

Carlo Diederich Directeur Santé&Spa. Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Carlo Diederich Directeur Santé&Spa Tél. + 352 23 666-801 / c.diederich@mondorf.lu Mondorf Healthcare at work Nouveau service destiné aux entreprises en collaboration avec les Services de Médecine du Travail

Plus en détail

Assurances vie et accident facultatives sur mesure

Assurances vie et accident facultatives sur mesure Assurances vie et accident facultatives sur mesure Programme de prélèvement bancaire Police collective 21000-21999 et 78001 Offerte par l Association des hôpitaux de l Ontario Cette assurance est émise

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

Référence : F-600-2. Références : Autres :

Référence : F-600-2. Références : Autres : Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique) V6X 2W7 Téléphone (604) 214 2600 Télécopieur (604) 214 9881 Ligne gratuite 1 (888) 715

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT Chers parents, Plus vite, plus haut, plus fort! L année 2014-2015 réserve assurément de beaux défis aux élèves, aux parents et à l ensemble du personnel de l école. Notre première mission sera de développer

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail