Préparé par: Soumaya ZINAH

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparé par: Soumaya ZINAH"

Transcription

1 Préparé par: Soumaya ZINAH

2

3 P L A N PRINCIPE DEFINITION OBJECTIFS DEROULEMENT GAINS & AVANTAGES

4 Principe Un travail efficace et de qualité nécessite un environnement propre, de la sécurité et de la rigueur.

5 Définition Les 5S: - Pratique japonaise; - Outil puissant et multifonctionnel; - Moteur de progrès; - Permettent de construire un environnement de travail fonctionnel, régi par des règles simples, précises et efficaces.

6 Objectifs Améliorer les conditions de travail et le moral du personnel

7 Objectifs Réduire les dépenses en temps et en énergie

8 Objectifs Réduire les risques d accidents et sanitaires

9 Objectifs Améliorer la qualité de la production

10 Déroulement Les 5S représentent les 5 premières lettres des mots japonais: Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu, et Shitsuke.

11 Déroulement 5S japonais Sens 5S français Seiri Débarras Supprimer l inutile Seiton Rangement Situer les choses Seiso Nettoyage Scintiller Seiketsu Ordre Standardiser Shitsuke Rigueur Suivre

12 Seiri: Supprimer l inutile Principe: Trier, ne garder sur le poste de travail que le strict nécessaire et se débarrasser du reste

13 Seiri: Supprimer l inutile But: Alléger l espace de travail de ce qui est inutile

14 Seiri: Supprimer l inutile 1 ère étape: tri par utilité Trier objet par objet selon 3 catégories: 1. Les utiles; 2. Les inutiles; 3. Les indéterminés.

15 Seiri: Supprimer l inutile 2 ème étape:tri tri par fréquence d utilisation La méthode de classement ABC consiste à éloigner le rangement des objets en fonction de la fréquence de leur utilisation.

16 Seiton: Situer Principe: Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

17 Seiton: Situer But: Organiser l espace de travail de façon efficace, réduire les recherches inutiles

18 Seiton: Situer Le Seiton consiste à: 1. Disposer les objets utiles de manière fonctionnelle; 2. S astreindre à remettre en place les objets; 3. Donner un nom et une place aux outils; 4. Réaliser des accessoires et supports pour trouver les outils rapidement; 5. Définir les règles de rangement.

19 Seiton: Situer Exemple: panneau d outils Tous les outils sont bien rangés, ce qui facilite leur recherche, sans grand effort ni perte de temps

20 Seiso: Scintiller Principe: Nettoyage régulier S assurer de la continuité du nettoyage, formaliser le nettoyage

21 Seiso: Scintiller But: Améliorer l état de propreté des lieux, détecter les fuites ou toute autre anomalie plus rapidement et plus pratiquement

22 Seiso: Scintiller Seiso consiste à: 1. Diviser l atelier en zones; 2. Nettoyer le poste de travail et son environnement; 3. Identifier et éliminer les causes de salissures; 4. Définir ce qui doit être nettoyé, les moyens et la régularité du nettoyage.

23 Seiketsu: Standardiser Principe: Formaliser les règles de propreté et d ordre, faire participer le personnel à la définition des standards

24 Seiketsu: Standardiser But: Prévenir l apparition de la saleté et du désordre, éliminer la tendance naturelle au laisser-aller

25 Seiketsu: Standardiser Seiketsu consiste à: 1. Vaincre la résistance au changement; 2. Garantir l appropriation du projet; 3. Faciliter l adhésion au projet; 4. Faire appliquer et respecter les règles établies par le personnel lui-même.

26 Shitsuke: Suivre Principe: Implantation d un système de suivi et de vitalité des 4 premiers S

27 Shitsuke: Suivre But: Encourager les efforts allant dans le sens des 5S

28 Shitsuke: Suivre Shitsuke consiste à: 1. Surveiller l application des règles; 2. Remettre les règles en mémoire; 3. Corriger les dérives des règles déjà appliquées.

29 Shitsuke: Suivre Shitsuke est aussi l implication du personnel. Ça consiste à: Réaliser des autoévaluations; Promouvoir l esprit d équipe; Instituer les règles de comportement; Mettre en place une bonne communication; Valoriser les résultats obtenus.

30 Gains & avantages Exemple concret: gains en qualité et en productivité Entreprise : NEU SF Activité: : Fabrication de modules de climatisation Effectif: : 65 CA: : 11 millions d euro Cette entreprise a implanté au sein de son atelier le système 5S, ce qui lui a permis d améliorer sa productivité et la qualité de ses produits

31 Gains & avantages Bilan après 3 mois sur les indicateurs de processus et de résultats. Quantitatif : initial après 3 mois écart Niveau 5S moyen 53% 70% 25% Temps de montage moyen 45h 38h -15% Nombre de non-conformités % Nombre de reprises/appareil % Temps de chaque reprise 0.8h 0.4h -50%

32 Gains & avantages Qualitatif: 1. Augmentation de la motivation des opérateurs; 2. Réalisation de propositions d amélioration; 3. Organisation de l atelier avec un travail en pièce à pièce sur des emplacements définis; 4. Approvisionnement des composants en bord de ligne; 5. Prise de nouvelles habitudes pour profiter au mieux d un agrandissement de l usine pour une extension de capacité.

THEME : la méthode des 5 S

THEME : la méthode des 5 S La compétitivité par l amélioration continue THEME : la méthode des 5 S Entreprise Marie, 2 février 2010 Au programme: - Le 5 S, qu est ce que c est? - Pourquoi le pratiquer? - Qui est concerné? - Où le

Plus en détail

Guide Ordre & Propreté

Guide Ordre & Propreté Conception graphique et rédaction : Agence Apostrophe & Cie - 1400 Lisieux. Imprimé sur papier recyclé. Ordre et propreté Respecter et montrer la sécurité Ordonner l espace de travail de façon efficace

Plus en détail

Les 5S Première pratique de la qualité totale

Les 5S Première pratique de la qualité totale Takashi OSADA Le préalable indispensable au TPM, au JAT et à l assurance qualité Les 5S Première pratique de la qualité totale Marie-Pierre Hirsch DU Qualitologie Sanitaire 2010 2011 Introduction Comment

Plus en détail

Guide pratique des 5S

Guide pratique des 5S Guide pratique des 5S Christian Hohmann Résumé du livre 15/05/2010 Ce guide écrit par Christian Hohmann, expert en performance opérationnelle, présente la mise en œuvre des 5S d une façon très concrète.

Plus en détail

Les normes ISO 900X et 1400X

Les normes ISO 900X et 1400X Sciences de l ingénieur Page 201 Série des normes ISO 9000 ISO 9000 désigne un ensemble de normes relatives à la qualité. Les normes ISO 9000 sont publiées par L'Organisation internationale de normalisation

Plus en détail

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL

AMELIORER L'ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL A l'époque de la production de masse, l'encombrement d'une usine était considéré comme un signe d'activité. A l'heure de la qualité totale c'est l'inverse Désordre Manque de de propreté Signes d'une organisation

Plus en détail

Who Collège are we? André-Laurendeau

Who Collège are we? André-Laurendeau Who Collège are we? André-Laurendeau Programme: SST - P'TIT RV SST du 30 avril, 2015 L utilisation de la méthode des 5S comme base de travail d équipe pour une tenue des lieux optimale Présentateur: André

Plus en détail

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com

Les Standards. Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les Standards Animé par Caroline Fréchet www.frechetconseil.com Les principes du Lean Le SMED Le Kanban L organisation en cellule Le Poka Yoke Le 5S Définition : Un standard est un mode opératoire défini

Plus en détail

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES

LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES LE LEAN ET SES GRANDS PRINCIPES Notions d'amélioration Continue : Les "5S" 1 2 Sommaire 4 ème partie 1. Introduction 2. Définition 3. Présentation d un chantier 4. Présentation des «5S» 5. Les 5 étapes

Plus en détail

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté.

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. L auteur Cette contribution est proposée par Christian KERMOAL : expert de la communauté Performance Industrielle, auditeur

Plus en détail

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005

Un préalable à toute démarche d amélioration continue. CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 Un préalable à toute démarche d amélioration continue CRITT Chimie - Marseille le 22 février 2005 APAVE sudeurope 8 rue Jean-Jacques Vernazza ZAC Saumaty Séon - BP193 13322 MARSEILLE cedex 16 www.apave.com

Plus en détail

LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE

LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE 2012-2013 Maintenance CHAIRE LOGISTIQUE- TRANSPORT-TOURISME Julien GRANGE Plan 1. Introduction «TPM» 2. Le 5S 3. Le SMED 4. Le TRS Plan 1. Introduction Kaizen : 5S

Plus en détail

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ)

Amélioration de la qualité. Le CYcle de la Qualité (CYQ) 71 Amélioration de la qualité Le CYcle de la Qualité (CYQ) 72 Outils de la qualité La bête à cornes (analyse fonctionnelle) Souvent, les acteurs projet privilégient des solutions déjà connues sans analyser

Plus en détail

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9 Catalogue des formations 21 septembre 2012 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 EFQM Page 5 Audit interne Page 6 Audit fournisseur

Plus en détail

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno)

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Conception et simulation des systèmes de production Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Quelques méthodes en provenance du Japon : 1. Les 5 S 2. La chasse aux gaspillages

Plus en détail

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir Le Lean management -Intoductionet défnition * principes du Lean * Méthodologie du Lean management I -approche LEAN A -Stratégie B -Système de production C -Changement de comportement II -conditions de

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations 23 mars 2013 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 Audit interne Page 5 Audit fournisseur Page 6 Développement

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.3 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 La raison d être d une entreprise HA Créer de la valeur ajoutée VA Les Salaires Les batiments et leur

Plus en détail

L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar

L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar AAKCP (Asia-Africa Knowledge Co-Creation Programme) Japan International Cooperation Agency L approche 5S/KAIZEN/TQM, un outil pratique de gestion de la qualité à Madagascar (http://www.jica.go.jp/madagascar/french)

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Préface à la deuxième édition

Préface à la deuxième édition Préface à la deuxième édition Le succès de la première édition confirme les hypothèses qui lui ont donné naissance, en particulier le besoin d aide et de références pour une démarche simple en apparence,

Plus en détail

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale

ENVIRODEBATS. Journées Techniques. Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France. L Entreprise Générale 31 16-17 Janvier Octobre 2013 Nanterre Aix en Provence Journées Techniques ENVIRODEBATS L Entreprise Générale Le LEAN dans la Construction Démarches entreprises chez Vinci Construction France Pierre BORTOLI

Plus en détail

D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L

D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L GUIDE 5S D A N S U N A T E L I E R B I O M E D I C A L SESSION: ABIH 2016 CERTIFICATION PROFESSIONNELLE {ASSISTANT BIOMEDICAL EN INGENIERIE HOSPITALIERE} DA CRUZ ROGER, DE OL IVEIRA ALEXANDRE, DANGOURI

Plus en détail

Lean Management. 9 juin 2005 1

Lean Management. 9 juin 2005 1 9 juin 2005 1 Q est-ce que c est que le??? 9 juin 2005 2 Le Lean Management c est: Un moyen de gestion de la production clair et visuel améliorant les performances au travers de processus stables et éprouvés

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

RECAPITULATIF 5S ATELIER

RECAPITULATIF 5S ATELIER VALIDATION DE LA PHASE I : «APPRENTISSAGE DES S» RECAPITULATIF S ATELIER Repère Séquence Validation Date DEBARRASSER LE TRI Rien que le nécessaire, le reste est à éliminer LA REMISE EN ETAT Organiser les

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 10 grands domaines

Plus en détail

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER

DÉMYSTIFIER L APPROCHE LEAN UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER UNE MÉTHODE DE GESTION À SURVEILLER En novembre 2011, le ministre de la Santé et des Services sociaux Yves Bolduc a annoncé que le Centre hospitalier universitaire de Québec Hôpital Saint-François d Assise,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

(Préparation des fêtes de fin d année)

(Préparation des fêtes de fin d année) V Formations Nous avons rendez-vous les: Juillet-août 2012 Numéro 5 Lundi 19 novembre Le Pain : retour vers l essentiel (Préparation des fêtes de fin d année) Lundi 3 décembre Vitrine de Noël 2012 La formation

Plus en détail

Comment déployer le «Lean Healthcare»?

Comment déployer le «Lean Healthcare»? ISO 9001:2000 Colloque L'urgence et le réseau : une synergie...ou deux solitudes? 20 février 2009 Chantal Friset, inf., MBA Line Provencher, MBA Engagement Excellence Loyauté Complicité Respect et confiance

Plus en détail

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources Le recueil des communications du deuxième colloque international sur : La bonne performance des organisations et des gouvernements Deuxième édition: La croissance des entreprises et des économies entre

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S

une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S une-entreprise-et-des-hommes.fr présente LA MÉTHODE 5S 1 Objectifs de la présentation Connaître la démarche 5S Maîtriser l'application des 5S 2 Sommaire Les définitions Les objectifs de la démarche Les

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com

Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean. www.leleanmanufacturing.com Christophe Rousseau Auteur, Blogueur et Expert en Lean 5S www.leleanmanufacturing.com Sommaire 1.Introduction 2.Contexte et Historique 3.Composants et mise en oeuvre 4.Ma méthode pour déployer efficacement

Plus en détail

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory Jeu de simulation 5S Guide d'animation page 1 INTRODUCTION L objet de ce guide est de servir de support pour l'animation du jeu de simulation 5S «Chaos Factory». La jeu permettra aux participants de prendre

Plus en détail

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer

B.2 La TPM : Qu est ce qu on peut prendre et appliquer SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

La méthode 5S a été développé au JAPON dans les année 80 par l entreprise TOYOTA.

La méthode 5S a été développé au JAPON dans les année 80 par l entreprise TOYOTA. La méthode 5S a été développé au JAPON dans les année 80 par l entreprise TOYOTA. 1 5S bureau 2 5S Usine 3 Exemples de résultats de la méthode 5 S 4 5 Conçu par N.POUCHIN. Reproduction interdite sans autorisation

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

20/07/2010 MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S RECONNAISSANCE DU SUCCÈS MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S TRAVAUX PUBLICS DE TROIS-RIVIÈRES

20/07/2010 MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S RECONNAISSANCE DU SUCCÈS MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S TRAVAUX PUBLICS DE TROIS-RIVIÈRES L équipe de cols bleus des travaux publics de Trois-Rivières MISE EN CONTEXTE D UN SUCCÈS 5S La ville de Trois-Rivières est actuellement le résultat d une fusion forcée de 6 villes en 2002 Nous avions

Plus en détail

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Restons pragmatiques! Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Conférence TOP TRANSPORT 2015 Marseille le 14 octobre 2015 Intervenants : Helmut Hintzer, président

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

L amélioration des postes de travail Par les 5S

L amélioration des postes de travail Par les 5S Les experts qui vous aident à communiquer L amélioration des postes de travail Par les 5S Type de stage : Organisation du travail. Titre du stage : L amélioration des postes de travail par les 5S Référence

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Newsletter SOMMAIRE. Le Vrai 5S. Le Juste A Temps dans la Supply Chain (JAT) Leçon de japonais de Koshi IIYAMA 日 本 語 レッスン

Newsletter SOMMAIRE. Le Vrai 5S. Le Juste A Temps dans la Supply Chain (JAT) Leçon de japonais de Koshi IIYAMA 日 本 語 レッスン Newsletter Septembre 2015 - Numéro 41 SOMMAIRE Le Vrai 5S. Entre ceux qui s engagent dans le 5S par «mode» et ceux qui s y engagent par philosophie et culture, il y aura un écart important de situation

Plus en détail

1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité

1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité 1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité 3. Préparer un poste de travail 4. Réaliser les opérations

Plus en détail

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79)

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79) 1 Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique Dépôt de Thénezay (79) Présentation de l entreprise 2 RUBRIQUE Etablissements concernés Activités du site Installations classées

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

SPS Système de production Schneider

SPS Système de production Schneider Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Schneider Electric Master Tech 70 Rue de la Grange Batie Centr alp 38430 MOIRANS Tel. 33 (0)4 76 57 72 72 SPS Système de production Schneider www.schneider-electric.com

Plus en détail

Optimiser Windows avec Wise Care 365

Optimiser Windows avec Wise Care 365 Optimiser Windows avec Wise Care 365 Wise Care 365 est un «tout-en-un», gratuit et en langue française, qui permet de conserver votre Windows sécurisé propre et rapide. Facile à utiliser et efficace, il

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.1 Principes PDCA

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.1 Principes PDCA Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principes PDCA Approche processus Politique Organisation Ressources Plans d actions 2 Né aux États-Unis dans le milieu

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition OUTIL Livret de suivi du parcours de développement des compétences Candidat Nom Prénom Entreprise Personne chargée du suivi du

Plus en détail

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING

INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING INTRODUCTION AU LEAN MANUFACTURING p.1 Les principes de l entreprise lean 1) Spécifier la valeur pour le client 2) Ne transférer que des produits bons 3) Eliminer le gaspillage, par une remise en cause

Plus en détail

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN Version 1 BBC Conseil 1 / 18 Plan de la présentation Présentation rapide du Lean Management 1. Le Lean est une démarche à long terme avec des résultats rapides.

Plus en détail

E 2 - Épreuve d étude de situations professionnelles UNITÉ : U 2

E 2 - Épreuve d étude de situations professionnelles UNITÉ : U 2 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL «LOGISTIQUE» E 2 - Épreuve d étude de situations professionnelles UNITÉ : U 2 SUJET Ce sujet comporte 16 pages numérotées de 1/16 à 16/16. Vérifiez que cet exemplaire est complet.

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

Boostez les performances de votre entreprise avec la démarche LEAN!

Boostez les performances de votre entreprise avec la démarche LEAN! RDV CCIMP en ZA Mardi 27 avril, de 8h30 à 10h00 En partenariat avec : Avec le soucen : Boostez les performances de votre entreprise avec la démarche LEAN! Géraldine ZANA, CCIP Pôle Innova6on Industrie

Plus en détail

I. LA CERTIFICATION DES PRODUITS EST UN GAGE DE SÉRIEUX ET DE COMPETIVITE.

I. LA CERTIFICATION DES PRODUITS EST UN GAGE DE SÉRIEUX ET DE COMPETIVITE. LA QUALITÉ M.Crozier, propose «l idée d un renversement du rapport quantité-qualité en attribuant un rôle majeur à la qualité de la production, comme pilier d une logique économique qui s oppose à une

Plus en détail

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on Phase 4 : Amélioration Revue de direction Actions correctives Retour expérience Valorisation Actions d amélioration Réexamen des risques significatifs non totalement éliminés ou les besoins non totalement

Plus en détail

Notice Technique de. Un jeu de simulation pour apprendre le MANAGEMENT DE L ESPACE. Sommaire OBJECTIFS...2

Notice Technique de. Un jeu de simulation pour apprendre le MANAGEMENT DE L ESPACE. Sommaire OBJECTIFS...2 Notice Technique de Un jeu de simulation pour apprendre le MANAGEMENT DE L ESPACE Sommaire OBJECTIFS...2 CONTEXTE D'UTILISATION...3 POUR L'ENTREPRISE :...3 POUR LES ORGANISMES DE FORMATION ET DE CONSEIL

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean Gestion des opérations et de la production Séance 12 4-530-03 Le juste-à-temps et la production Lean 1 2005, 2005, Service Service d enseignement d enseignement de la de Gestion la Gestion des Opérations

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Solutions de sécurité

Solutions de sécurité SOLUTIONS DE SÉCURITÉ Panneaux d avertissement...85 Panneau de sécurité stable...85 Bloc d absorbants Over-The-Spill...85 Cônes de sécurité et accessoires...86 Système de barricade mobile...87 Barre de

Plus en détail

Les 5S, Guide de mise en oeuvre

Les 5S, Guide de mise en oeuvre Les 5S, Guide de mise en oeuvre Guide rédigé par Anne Laure DELPECH Anne Laure Delpech Conseil 16 mai 2014 V1 al.delpech@parcours performance.com Aucune reproduction, même partielle, autres que celles

Plus en détail

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation C.1. COMMUNIQUER- INFORMER avoir faire C.1.1. : Communiquer avec le client Écouter le client Questionner le client sur le dysfonctionnement constaté et les conditions d utilisation du véhicule, du sous-ensemble

Plus en détail

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr

05/03/2012. Document public. labanquepostale-am.fr Politique de Best Execution 05/03/2012 Document public La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15 Société de gestion de portefeuille ayant obtenu l agrément

Plus en détail

Loi n 94-027. portant Code d Hygiène, de Sécurité et de l Environnement du Travail

Loi n 94-027. portant Code d Hygiène, de Sécurité et de l Environnement du Travail REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana Loi n 94-027 portant Code d Hygiène, de Sécurité et de l Environnement du Travail EXPOSE DES MOTIFS Conformément aux dispositions de l article

Plus en détail

Simplification administrative et bonne gouvernance, quel lien avec le PST? Namur, les 13 & 24 septembre 2013 PST Volet interne

Simplification administrative et bonne gouvernance, quel lien avec le PST? Namur, les 13 & 24 septembre 2013 PST Volet interne Simplification administrative et bonne gouvernance, quel lien avec le PST? Namur, les 13 & 24 septembre 2013 PST Volet interne Introduction 1. Le contexte de la simplification en Wallonie Les plans du

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com Imaginez Nettoyer avec moins de DETERGENTS EAU Réduire l empreinte du carbone Impact environnemental d un point de vue général Impact environnemental de la technologie ech20 Quand vous utilisez ech2o,

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

Parfois, il faut plus que de l eau. Il faut Ecoflex

Parfois, il faut plus que de l eau. Il faut Ecoflex Parfois, il faut plus que de l eau. Il faut Ecoflex Écologie et efficacité Nettoyer avec du détergent ou respecter l environnement en utilisant seulement de l eau? Notre réponse est : les deux. Nilfisk

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU

MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU Attention : cet aspirateur ne peut pas être utilisé pour aspirer du liquide! REF. 700104 Voltage: 220-240V~, 50-60Hz - Puissance: 2400W Max. Isolation:

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA Ingénieur

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention réseaux électriques monteur souterrain Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification

Plus en détail

Les méthodes classiques des coûts complets et la méthode ABC

Les méthodes classiques des coûts complets et la méthode ABC PARTIE 1 Les méthodes classiques des coûts complets et la méthode ABC THÈME 2 Le traitement des charges : les charges directes et indirectes EXERCICE 2 Méthode des centres d analyse et méthode simplifiée

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

Devenir un expert du Lean durable

Devenir un expert du Lean durable Devenir un expert du Lean durable 21 jours (7 x 3 jours) 9650 HT Piloter une démarche Lean durable en maîtrisant les outils du Lean et en intégrant les aspects culturels et de conditions de travail. Maîtrisez

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :...

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :......

Plus en détail

COMMENTAIRES DE L UNION CANADIENNE DES EMPLOYÉS DES TRANSPORTS sur le

COMMENTAIRES DE L UNION CANADIENNE DES EMPLOYÉS DES TRANSPORTS sur le COMMENTAIRES DE L UNION CANADIENNE DES EMPLOYÉS DES TRANSPORTS sur le PROJET DE LOI C-4 : LOI D EXÉCUTION DU BUDGET 2013 : PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE 2013, n o 2 AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE

Plus en détail