La PCR en temps réel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La PCR en temps réel"

Transcription

1 La PCR en temps réel Hôpital La Rabta Tunis 6 juin 2013 Dr Sabine Favre-Bonté Maître de Conférences, Université Claude Bernard Lyon 1 UMR CNRS 5557 Ecologie Microbienne Equipe Multi-résistance environnementale et Efflux bactérien

2 Pourquoi utiliser la PCR en temps réel? Culture = méthode de référence Sensible Obtention des souches : analyse phénotypique, antibiogramme Large spectre d infection mise en évidence Faible coût Limites des méthodes par culture Micro-organismes à croissance lente et/ou difficile voire impossible (bactéries intracellulaires) Perte de viabilité durant le transport des prélèvements Traitement préalable par des antibiotiques 24 à 72 h = temps moyen incompressible pour l identification par les méthodes phénotypiques Alternatives : méthodes moléculaires Principe : Détection / identification directe par PCR d ADN bactérien dans des prélèvements biologiques

3 PCR en temps réel La réaction d amplification de la séquence ADN cible suit les mêmes étapes qu une PCR classique A la différence d une PCR classique, la PCR en temps réel utilise une sonde fluorescente qui permet la quantification et la caractérisation de l amplicon formé en temps réel

4 Historique 1992 : Russell Higuchi qui analyse la cinétique de la PCR «en temps réel» Système utilisé : Bromure d éthidium (BET) comme agent intercalant Thermocycleur modifié pour stimuler l émission des échantillons par rayonnements UV Détection de la fluorescence par une caméra CCD (charge-coupled device)

5 PCR conventionnelle Méthode d amplification d une cible spécifique d ADN suivie d une étape de révélation sur gel d électrophorèse Extraction (manuelle ou automatisée) Amplification Révélation par électrophorèse sur gel d agarose et visualisation sous UV

6 Principe de la PCR en temps réel Amplification et détection synchronisée : rapidité! Système fermé, pas de manipulation post amplification, faible risque de contamination Basée sur détection d un rapporteur fluorescent : - Génération de fluorescence : Agent se liant à l ADN double brin : SYBR Green I Sondes marquées (FRET, Taqman, Molecular beacons, ) - Signal proportionnel à la quantité d amplicons Se réalise dans un thermocycleur rapide couplé à un spectrofluorimètre piloté par un ordinateur (e.g. LightCycler, Roche)

7 La réaction Master Mix (Taq polymérase, dntps, amorces, MgCl2, H20, SYBR Green ou sondes fluorescentes) + ADN à amplifier

8 PCR conventionnelle vs PCR en temps réel

9 Quantification Ligne de base : bruit de fond de fluorescence Ligne seuil : au dessus de laquelle la variation de fluorescence suit une loi exponentielle Cycle seuil ou Ct ou Cp : Point d intersection de la courbe PCR avec la ligne seuil et qui est directement lié à la quantité de cible dans l échantillon Nb de cycles d amplification nécessaire pour obtenir un signal fluorescent statistiquement significatif par rapport au bruit de fond (valeur seuil)

10 Génération de fluorescence au cours de l amplification par : 1. Emission de fluorescence par un agent intercalant (ex : SybrGreen ) 2. Fluorescence par transfert d énergie de résonance (FRET) 3. Libération de fluorescence par : - l activité 5-3 exonucléase de la Taq polymérase (ex : TaqMan ) - l hybridation d une sonde (ex : Molecular Beacon )

11 Agents intercalants (SYBR TM Green) Avantages : Simple Fluorescence proportionnelle à masse de l ADN (= taille amplicon) Très sensible Limites : Spécificité : marquage de tous les ADNs doubles brins (spécifiques ou non dimère d amorces) mais possibilité Établissement de la courbe de fusion post-pcr

12 Le SYBR Green I

13 Le SYBR Green I Caractérisation de l ADN double brin synthétisé par sa température de fusion (Tm) Obtenue par réalisation d une courbe de fusion : Augmentation de la température Dissociation de l ADN double brin Diminution progressive de la fluorescence Quand 50% de l ADN double brin est dissocié, chute brutale de la fluorescence

14 SYBR Green I Se lie à ADN par mécanisme de liaison non défini, émission de fluorescence augmente lorsqu il est lié à l ADN double brin En solution émet peu de fluorescence Durant élongation, se fixe sur ADN double brin naissant entrainant augmentation de fluorescence ; émission décroit lorsque ADN est dénaturé à l étape suivante Émission de fluorescence mesurée à la fin de chaque cycle d élongation Spécificité repose entièrement sur les amorces

15 Avantages Économique Facile d utilisation SYBR Green I N est pas affecté par mutations dans ADN cible qui influence l hybridation de sondes spécifiques Inconvénients Spécificité des amplicons à vérifier (Identité du produit PCR via sa température de fusion, dépôt sur gel) Se fixe à n importe quelle molécule d ADN double brin (mauvais appariements, dimères d amorces,..)

16 FRET : Fluorescence Resonance Energy Transfer Principe basé sur utilisation de 2 sondes linéaires complémentaires d une séquence cible Sondes marquées : Une en 3 par marqueur fluorescent qui émet une fluorescence verte à faible longueur d onde Une en 5 par un fluorochrome accepteur (LC red640), émission de fluorescence rouge Hybridation «tête à queue» sur l ADN proximité des fluorochromes, transfert d énergie : fluorescence rouge

17 Chimie FRET Lors de l hybridation de 2 sondes (e.g. LightCycler hybridization probes) sur leur séquence cible conduisant à un rapprochement des fluorophores. Lors de l étape d élongation, les sondes sont décrochées mais non dégradées.

18 Principe de la chimie des sondes FRET

19 Avantages : Pas d hydrolyse : Sondes FRET Émission de fluorescence réversible Production d une courbe de fusion post-pcr Limites : Dans le choix du coupe de fluorophores, ce qui limite à 2 cibles maximum

20 Libération de fluorescence : l activité 5-3 exonucléase de la Taq polymérase s exerçant sur une sonde (e.g. TaqMan ) dont la dégradation, au cours de l élongation du fragment PCR, permet de lever l action inhibitrice d un quencher sur un fluorophore l hybridation d une sonde (e.g. Molecular Beacon, QuantiProbe ) lors de son hybridation sur sa séquence cible conduit à la levée, par éloignement, de l action inhibitrice d un quencher sur un fluorophore. Lors de l étape d élongation, la sonde est décrochée mais non dégradée.

21 Les sondes fluorogéniques Définition ADN monobrin Non extensible par ADN polymérase Spécifique du fragment cible amplifié Portant 1 ou 2 groupements fluorophores

22 Sondes d hydrolyse : TaqMan Principe basé sur l activité 5 exonucléasique de Taqpolymérase pour hydrolyser une sonde pendant l étape d élongation de la PCR Fluorochrome émetteur (reporter ou DYE) en 5 Fluorochrome suppresseur (quencher) en 3

23 Principe de la chimie TaqMan

24 Chimie TaqMan

25 Sonde d hydrolyse ou TaqMan Sonde clivée que si hybridée à son brin complémentaire Clivage de la sonde définitive pas de possibilité d établir une courbe de fusion post- PCR (sondes dégradées au fil des cycles)

26 Les sondes d hybridation

27 Sondes BeaconTM ou sondes d hybridation phare Sondes d hybridation en épingle à cheveux appelée balise moléculaire Une boucle : séquence complémentaire d une séquence cible de l ADN Deux bras de séquences complémentaires Un fluorochrome émetteur (e.g. FAM, TAMRA, TET, ROX) Un fluorochrome suppresseur (e.g. DABCYL), chromophore non fluorescent dissipe en chaleur l énergie de l emetteur (FRET)

28 Chimie Beacon

29 Molecular beacons : balises moléculaires

30 Avantages de la PCR en temps réel avec sondes très spécifique (car cette PCR nécessite l utilisation de deux amorces et d une ou plusieurs sondes spécifiques) possibilité de faire des multiplexes i.e. plusieurs PCR dans le même tube : détection de fluorochromes différents indicateurs de PCR différentes dans le même tube quantification relative directe, meilleure normalisation.

31 Limites de la Q-PCR avec sondes coût des sondes (surtout si nombreux gènes différents à quantifier)

32 Avantages / inconvénients de la PCR en temps réel SYBR Green FRET TaqMan Molecular beacons Avantages Économique, facile à utiliser, sensible Spécificité accrue, capacité de multiplexage Flexibilité dans le dessin des amorces, sondes réutilisables à chaque cible pour FRET Très spécifique détection de SNPs (single nucleotide polymorphisms) Inconvénients Se lie à n importe quel double brin d ADN faux positifs Moins efficace et moins flexible pour la détection de mutations spécifiques Difficulté du dessin des sondes d hybridation

33 Réalisation des expériences de PCR en temps réel Attention au transfert des conditions expérimentales de PCR en PCR en temps réel! Ce n est pas parce que les paramètres sont optimisés en PCR conventionnelle qu ils sont transférables en PCR en temps réel Optimisation des conditions de réactionnelles rendue difficile avec l usage des kits

34 PCR en temps réel : conseils d optimisation Notion d efficacité

35 Facteurs influençant la PCR en temps réel

36 Facteurs influençant la PCR en temps réel

37 Facteurs influençant la PCR en temps réel

38 Dessin des amorces

39 Rôle du magnésium

40 PCR en temps réel : les pré-requis

41 PCR en temps réel : les additifs

42 Exemple d optimisation : choix de la Taq polymérase

43 Exemple d optimisation : Pureté des amorces

44 Exemple d optimisation : température d hybridation

45 Limites de la PCR en temps réel Mêmes que PCR conventionnelle Transformer échantillon (ex : 25 g si aliment) en volume compatible (10-50 ml) en conservant 100 % ADN initial Détection de cellules non viables Coûts Thermocycleur 30 à $ Réactif jusqu à 25 $ pour un essai Difficulté de conception des sondes

46 Exemples d Appareils CFX384 Touch Real-Time PCR Detection System / BIORAD LightCycler LC480 / Roche TLDA 7900 / Applied Biosystems Mx4000 / Stratagene qtower / Eurobio...

47 Avantages de la PCR en temps réel et place en bactériologie Rapidité Spécificité Sensibilité Faible risque de contamination «Moindre coût» Place : Diagnostic d urgence Facilité de mise en œuvre Identification de germes non cultivables ou difficilement identifiables par techniques conventionnelles

48 Nouvel outil : droplet digital PCR

49 ddpcr Détection et quantification absolue par PCR en émulsion: ATTENTION - détermine nombre de copies sans courbe étalon - détecte de très faibles différences de concentration de cibles - augmente la capacité de détecter de rares copies Il ne s agit pas de PCR en temps réel à haut débit C est un système complémentaire de la qpcr standard où les aspects de sensibilité et de précision sont des critères déterminants.

50

51

52

53

54 ddpcr

55 ddpcr

56 ddpcr

57 ddpcr

58 ddpcr : avantages Signal augmenté : Nombre de copies cibles élevé et le bruit de fond sont dilués et les cibles rares sont enrichies (précision+/- 10%). Biais de la PCR supprimés : Les barres d erreur sont réduites et de petites différences sont détectables. Quantification simplifiée : Pas de nécessité de standards de calibration. Coût des réactifs réduit : Réactions en pl ou nl réduisant les réactifs et la quantité d échantillon de départ.

59 ddpcr : applications émergentes Copy Number Variation (CNV) : CNVs résultent de trés peu de différence de dosage de gènes responsables de variation phénotypiques, Detection de séquences rares : Amplifier un gène unique dans un échantillon complexe (cellules tumorales, ). ddpcr est assez sensible pour détecter des mutations ou des séqeunces rares Expression de gènes et l analyse de mirna : ddpcr permet de la quantification absolue de niveaux d expression (ARNm en faible abondance) avec une sensibilité et une précision élevées. Next Generation Sequencing (NGS) : Quantifier les préparations d échantillons NGS pour augmenter efficacité de sequençage et réduire le nombre de runs. Peut aussi être utilisée pour standardiser des standards internes de tests de PCR en temps réel..

60 Merci pour votre attention

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr INRA Centre de recherche de Bordeaux UMR Biologie du Fruit et Pathologie Historique 1985 : Invention par Kary Mullis de la technique de (PCR). 1991

Plus en détail

PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq

PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq PRINCIPES THEORIQUES DE LA PCRq Ce chapitre aborde les notions présentées rapidement dans l introduction (Ct, droite standard, principes de la quantification). Il détaille les différents formats de fluorescence

Plus en détail

ATELIER EPIGENETIQUE

ATELIER EPIGENETIQUE Juin 2012 ATELIER EPIGENETIQUE Utilisation de la Q-PCR pour analyser des données de ChIP ou de MeDIP Emmanuèle Mouchel-Vielh I. La PCR quantitative: principe et généralités II. Interprétation des résultats

Plus en détail

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Biologie moléculaire Amplification PCR I. Dénaturation ADN 95 C II. Hybridation t = Tm III. Extension t dépend de la polymérase employée PCR «classique»

Plus en détail

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 ED Biologie moléculaire E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 PCR 1983: Kary Mullis Amplification in vitro par une méthode enzymatique d'un fragmentd'adn en présence de deux oligonucléotides spécifiques

Plus en détail

LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA "TAQMAN"

LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA TAQMAN LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA "TAQMAN" I- Terminologie Le terme TaqMan est souvent utilisé par abus de langage pour désigner : - la technique de PCR quantitative par détection en temps réel de

Plus en détail

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green

Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Guide d utilisation des kits Perfect Master Mix SYBR Green Pour les produits AnyGenes : Cat # PMSX-F2S Cat # PMSX-F4S Cat # PMSX-F8S Cat # PMSX-F12S Cat # PMSX-F24S (* Cat # pour toutes les références

Plus en détail

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction)

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction) L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR (Polymérase Chain Reaction) ATELIER DE FORMATION SUR LE DIAGNOSTIC DE LA FIEVRE APHTEUSE 21 mai 2012 Corinne SAILLEAU Corinne.sailleau@anses.fr Agence Nationale de Sécurité

Plus en détail

PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION)

PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION) PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION) Amplification des acides nucléiques PCR RT-PCR Et leurs applications PCR en temps réel La PCR : une révolution technologique en biologie moléculaire APPLICATIONS : - Médecine

Plus en détail

Le marquage moléculaire

Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire regroupe un ensemble de techniques révélant des différences de séquences d (acide désoxyribonucléique) entre individus. Les marqueurs moléculaires permettent

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

De l histoire naturelle de la QPCR à ses développements actuels

De l histoire naturelle de la QPCR à ses développements actuels De l histoire naturelle de la QPCR à ses développements actuels Jean-José Maoret Frédéric Martins Contact : GeT-TQ@genotoul.fr Plan de la présentation. 1- Introduction 2- Projet de QPCR : quelles étapes?

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Février 2015 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

La PCR en temps réel: principes et applications

La PCR en temps réel: principes et applications Reviews in Biology and Biotechnology By The Moroccan Society of Biology in Canada Vol.2, No 2, December 2002. pp.2-11 Printed in Canada La PCR en temps réel: principes et applications Elyse Poitras et

Plus en détail

Les différentes stratégies de quantification :

Les différentes stratégies de quantification : Les différentes stratégies de quantification : Ce chapitre présente les 2 principales stratégies de quantification relative utilisée classiquement : la méthode des droites standards et celle des Ct. Les

Plus en détail

Introduction au PCR en. Par Philipe Lampron, M.Sc.

Introduction au PCR en. Par Philipe Lampron, M.Sc. Introduction au PCR en temps réel Par Philipe Lampron, M.Sc. Résumé Fondements du PCR en temps réel (qpcr) Théorie du PCR en temps réel Types de chimies Méthode de quantification Acquisition de résultats

Plus en détail

Infections aiguës respiratoires

Infections aiguës respiratoires Infections aiguës respiratoires Apport de la biologie moléculaire Marie-Claude Bernard D I symposium infections aiguës respiratoires 29/03/05 - p.1 Le diagnostic Culture EIA ICT (immunochromato) Immuno

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 10 PCR quantitative pour la détection d OGM F. Weighardt WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR EUROPE

Plus en détail

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin Les Evolutions techniques Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin 1 Les principales étapes de l évolution technologique 1975 Southern blot 1977 Séquençage Sanger

Plus en détail

Fanny Coulpier. http://www.transcriptome.ens.fr/sgdb/

Fanny Coulpier. http://www.transcriptome.ens.fr/sgdb/ Fanny Coulpier http://www.transcriptome.ens.fr/sgdb/ Un peu d histoire 1953 : Découverte de la structure en double hélice de l ADN par James Dewey Watson, (prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962).

Plus en détail

Manuel du kit ipsogen JAK2 MutaQuant

Manuel du kit ipsogen JAK2 MutaQuant Mars 2015 Manuel du kit ipsogen JAK2 MutaQuant 12 (référence 673522) 24 (référence 673523) Version 1 Diagnostics in vitro quantitatifs À utiliser sur des appareils Rotor-Gene Q, ABI PRISM 7900HT SDS, Applied

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

Techniques de biologie moléculaire utilisées dans un cadre diagnostique. A. CALENDER 7.11 couvrant l ensemble des techniques

Techniques de biologie moléculaire utilisées dans un cadre diagnostique. A. CALENDER 7.11 couvrant l ensemble des techniques Techniques de biologie moléculaire utilisées dans un cadre diagnostique A. CALENDER 7.11 couvrant l ensemble des techniques Introduction Diagnostic clinique Confirmation par l analyse génétique Traitement

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité HyDRIMZ DENITEXPRESS a Influence de faibles concentrations en nanoparticules de CuO sur l expression des gènes de la dénitrification

Plus en détail

MISE AU POINT D UNE TECHNIQUE DE QUANTIFICATION DES POPULATIONS BACTERIENNES ET ARCHAEA DE L ECOSYSTEME CAECAL DU LAPIN PAR PCR EN TEMPS REEL

MISE AU POINT D UNE TECHNIQUE DE QUANTIFICATION DES POPULATIONS BACTERIENNES ET ARCHAEA DE L ECOSYSTEME CAECAL DU LAPIN PAR PCR EN TEMPS REEL E C O L E N A T I O N A L E VETERINAIRE T O U L O U S E Master 2 Recherche «Elaboration de la Qualité et Sécurité Alimentaire» Directrice de stage : Mme Sylvie COMBES Mémoire bibliographique MISE AU POINT

Plus en détail

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine.

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. 30/04/12 Camille Garbarino Sémiologie Pr Barlier 6 pages SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Plan : A) Principales

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

Q PCR sur LC480 Roche

Q PCR sur LC480 Roche Q PCR sur LC480 Roche!! NE JAMAIS LAISSER DE PLAQUE DANS L APPAREIL!! Généralités : lampe xénon à arc : s éteint 30 min après chaque run durée d un run : plq 96p = 1h10 environ plq 384p = 40 50 min environ

Plus en détail

Guide sur le PCR en temps réel (qpcr)

Guide sur le PCR en temps réel (qpcr) Guide sur le PCR en temps réel (qpcr) Un service complet est offert par la plateforme de génomique de l IRIC pour le qpcr incluant l analyse de votre ARN, la préparation de vos cdna, le design des essais,

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Mars 2011

Le séquençage à haut débit Mars 2011 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Mars 2011 Stéphane Le Crom (lecrom@biologie.ens.fr) Institut de Biologie de l École normale supérieure (IBENS) de la Montagne

Plus en détail

Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire

Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire Méthodes diagnostiques en génétique moléculaire P. Latour Praticien Hospitalier Responsable UF 3427 Neurogénétique Moléculaire Laboratoire de Neurochimie Pr Renaud HCL Centre de Biologie Est DES Neurologie

Plus en détail

Approche pratique de la transgénèse :

Approche pratique de la transgénèse : Approche pratique de la transgénèse : Recherche et analyse fine d une modification génétique dans le génome murin octobre 2006 1) 2) 3) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) Plan / Introduction Extraction et Préparation

Plus en détail

10b : La PCR (locus PV92)

10b : La PCR (locus PV92) 10b : La PCR (locus PV92) Cette expérience a été mise en place afin de remplacer le protocole intitulé "PCR (locus D1S80)". L amplification est en effet meilleure et les résultats plus simples à interpréter.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) OZYA001-1000 - 1000 unités OZYA001-5000 - 5000 unités OZYA001-1000D - 1000 unités + dntp Premix - 4x10 mm Stockage et stabilité : Taq Ozyme : 2 ans à -20 C dntp Premix

Plus en détail

altona altona RealStar EBV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany

altona altona RealStar EBV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany altona DIAGNOSTICS altona DIAGNOSTICS RealStar EBV PCR Kit 1.0 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany phone +49 40 548 06 76-0 fax +49 40 548 06 76-10 e-mail info@altona-diagnostics.com

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie Véronique ZULIANI, Institut de la Filière Porcine Jean Christophe Augustin, ENVA, ASA Qu est ce qu un virus? Microorganisme de 15 à 40 nm Environ

Plus en détail

Etapes générales. Polonator. Protocole. Préparation des échantillons. Dover. Séquençage par hybridation/ligation de nonamères. Mise en service en 2009

Etapes générales. Polonator. Protocole. Préparation des échantillons. Dover. Séquençage par hybridation/ligation de nonamères. Mise en service en 2009 Next Generation DNA Sequencing Pourquoi? Séquençage par la méthode de Sanger est pour l instant le «gold standard» Besoins de séquencer toujours plus, plus vite et moins cher But: Séquencer 1 génome humain

Plus en détail

Applied Biosystems StepOne Système de PCR en temps réel. Guide des réactifs

Applied Biosystems StepOne Système de PCR en temps réel. Guide des réactifs Applied Biosystems StepOne Système de PCR en temps réel Guide des réactifs Applied Biosystems StepOne Système de PCR en temps réel Guide des réactifs Copyright 2006, 2010 Applied Biosystems. All rights

Plus en détail

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène TD Révision BIO57 Connaissance et Technique du gène Novembre 2007 Cécile BAUDOT cecile.baudot@medecine.univ-mrs.fr INSERM 910 «Génétique Médicale et Génomique Fonctionnelle» Maladies Neuromusculaires Le

Plus en détail

TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES :

TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES : TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES : PCR ( POLYMERASE CHAIN REACTION), RT-PCR (REVERSE TRANSCRIPTION-PCR) ET PCR TEMPS REEL DETECTION ET IDENTIFICATION DES ORGANISMES

Plus en détail

Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina)

Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina) Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina) avec automatisation sur robot Tecan EVO200 Préparation des librairies High Output - HiSeq 2000 ou 2500 Run : 11 jours -2 Flowcells, 8 lanes /

Plus en détail

Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble. Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio

Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble. Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio Chaque laboratoire est unique. C est pourquoi, vous méritez une plateforme de PCR qui correspond

Plus en détail

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter)

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter) MODE OPERATOIRE Code : SSG / 001 UMR 1229 MGS Microbiologie et Géochimie des Sols 17 rue Sully BP86510 21065 Dijon Cedex Rédigé par : D. Bru Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start

Plus en détail

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction "chercher une aiguille dans une meule de foin"? Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

Quoi faire avec des résultats de qpcr

Quoi faire avec des résultats de qpcr Quoi faire avec des résultats de qpcr Ct=22 Ct=24 Qu est-ce que le qpcr mesure? Si vous mesurez l expression d un gène, le qpcr vous dira combien il y a d un ARNm spécifique dans vos échantillons. Vous

Plus en détail

P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE

P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE P.C.R. POLYMERASE CHAIN REACTION ou AMPLIFICATION PAR POLYMERISATION EN CHAÎNE P.C.R.: Méthode rapide d'amplification d'une séquence déterminée d'a.d.n. à partir d'une matrice. Elle permet d'obtenir plusieurs

Plus en détail

Le séquençage haut-débit

Le séquençage haut-débit Nouveaux outils en biologie Le séquençage haut-débit DES d hématologie 16 janvier 2015 Paris Alice Marceau-Renaut Laboratoire d hématologie CHRU Lille NGS = Next-Generation Sequencing Whole-genome Whole-exome

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

ACTIVITE Extrait du rapport de Stage de Séverine ESCAICH

ACTIVITE Extrait du rapport de Stage de Séverine ESCAICH ACTIVITE Extrait du rapport de Stage de Séverine ESCAICH SOMMAIRE I. RÉACTION DE SÉQUENCE...2 I1. Principe de la méthode de SANGER...2 I2. Adaptation de la technique à la fluorescence...3 I3. Conditions

Plus en détail

L'hybridation fluorescente (FISH)

L'hybridation fluorescente (FISH) L'hybridation fluorescente (FISH) fluorescent in situ hybridization DR Thierry PALUKU THEY-THEY LABO GENETIQUE ET PATHO MOLECULAIRE JUIN 2007 Définition repérer la présence d'anomalies chromosomiques par

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

Oxoid sites around the world

Oxoid sites around the world Oxoid!!"# Oxoid sites around the world ' $ %& Oxoid s area of expertise )&' )' & ' ' & '' ' ( Oxoid Products Dehydrated Media Prepared Media Latex Agglutination Kits BAX System from DuPont Qualicon DuPont

Plus en détail

altona altona RealStar CMV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 04/2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany

altona altona RealStar CMV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 04/2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany altona DIAGNOSTICS altona DIAGNOSTICS RealStar CMV PCR Kit 1.0 04/2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany phone +49 40 548 06 76-0 fax +49 40 548 06 76-10 e-mail info@altona-diagnostics.com

Plus en détail

COLLOQUE DU SNBH 2005. Technologie og. Real-time PCR, real-time NASBA, microbiology, meningitidis.

COLLOQUE DU SNBH 2005. Technologie og. Real-time PCR, real-time NASBA, microbiology, meningitidis. Ian DORVAL 1, Françoise GEFFROY 1 Microbiologie, PCR en temps réel en routine : applications «maison» ou trousses? Technologie og RÉSUMÉ Trois offres industrielles de systèmes d amplification d acides

Plus en détail

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet Génotypage et Séquençage Pierre Mournet Plan Séquençage/Génotypage Classique (usat, Sanger) Séquençage NGS (Next Generation Sequencing) Séquenceur Préparation Pré-NGS Exemple 1 NGS Exemple 2 NGS Génotypage

Plus en détail

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011

TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 FACULTE de PHARMACIE TUTORAT UE spécifiques 2010-2011 Méthodes d étude et d analyse du génome Eric Badia, Bernard Carcy Séance préparée par Alexandre Leboucher (ATM²), Astrid Robert (ATP) QCM n 1: Synthèse

Plus en détail

Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II

Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II Input sample Genome DNA, Amplicons, cdna Input sample amounts according to the protocols (10ng-10µg) High Input sample quality (integrity and

Plus en détail

Taq Ozyme HS ADN polymérase thermostable rapide à démarrage à chaud («Hot Start»)

Taq Ozyme HS ADN polymérase thermostable rapide à démarrage à chaud («Hot Start») Taq Ozyme HS à démarrage à chaud («Hot Start») OZYA002-25 25 unités OZYA002-250 250 unités OZYA002-1250 5 x 250 unités Stockage et stabilité : un an à -20 C MANUEL D UTILISATION P.1 SOMMAIRE Descriptif...

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016

Techniques moléculaires non morphologiques. Dr S Poglio Année 2015-2016 Techniques moléculaires non morphologiques Dr S Poglio Année 2015-2016 Généralités Techniques d Analyse : -Au niveau Tissulaire : IHC, macroscopie -Au niveau Cellulaire : FISH, culture, microscopie, cytométrie

Plus en détail

Mycoplasma genitalium,, un agent émergent autres maladies sexuellement transmissibles

Mycoplasma genitalium,, un agent émergent autres maladies sexuellement transmissibles Mycoplasma genitalium,, un agent émergent responsable d urétrites et autres maladies sexuellement transmissibles Cécile M. Bébéar, B. de Barbeyrac, G. Carcenac, M. Clerc, S. Pereyre, et C. Bébéar Laboratoire

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix2

Taq'Ozyme Purple Mix2 Taq'Ozyme Purple Mix2 OZYA007-40 - 40 réactions OZYA007-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA007-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA007-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS II. Outils CONTEXTE CLINIQUE Jonction entre chromosomique et moléculaire Dr G. Lefort II. TECHNIQUE 1) Le caryotype conventionnel en bandes Nécessite

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Structure de l Opéron Tryptophane

Structure de l Opéron Tryptophane Régulation de la transcription (procaryote) Structure de l Opéron Tryptophane Opéron anabolique 5 gènes de structure nécessaires à la synthèse du tryptophane Trp Trp Trp Trp Trp 1 Régulation de la transcription

Plus en détail

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée ANNATUT [Année 2012-2013] Qcm issus des Tutorats Correction détaillée SOMMAIRE 1. QCM Mixtes... 3 Correction :... 6 Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente sont interdites. Page 2 sur 7 2011

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Introduction à la Génomique. 1. Les outils de base. 1. Les outils de base 2. Les techniques d hybridation

Introduction à la Génomique. 1. Les outils de base. 1. Les outils de base 2. Les techniques d hybridation Introduction à la Génomique 1. Les outils de base 2. Les techniques d hybridation Southern blot et dérivés, micro arrays 3. La PCR 4. Les marqueurs polymorphes 5. Le clonage positionnel 1. Les outils de

Plus en détail

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes Polytech UEF1 BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb Outils moléculaires pour l analyse des génomes Pourquoi la génétique moléculaire? La génétique formelle renseigne

Plus en détail

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes :

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes : La génomique Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes La structure Le fonctionnement L évolution Le polymorphisme, Plusieurs étapes : Nécessite des outils bioinformatiques 1 Chronologie sur le

Plus en détail

TRANSFERT DE L ENERGIE D EXCITATION

TRANSFERT DE L ENERGIE D EXCITATION Extinction de fluorescence par Transfert 1. Excitation de M 2. Couplage de type dipôle-dipôle, une partie des M* transmettent leur énergie, i.e. seule une partie des M* fluorescent normalement M* + Q M

Plus en détail

Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN

Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN Frédéric Devaux Laboratoire de génétique moléculaire Ecole Normale Supérieure Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription

Plus en détail

altona altona RealStar HSV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany

altona altona RealStar HSV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany altona DIAGNOSTICS altona DIAGNOSTICS RealStar HSV PCR Kit 1.0 11/2012 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany phone +49 40 548 06 76-0 fax +49 40 548 06 76-10 e-mail info@altona-diagnostics.com

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Obtention de données génétiques à grande échelle

Obtention de données génétiques à grande échelle Obtention de données génétiques à grande échelle Stéphanie FERREIRA Ph.D. Campus de l Institut Pasteur de Lille 1, rue du Professeur Calmette 59000 LILLE Tel : 03 20 87 71 53 Fax : 03 20 87 72 64 contact@genoscreen.fr

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL : anglais DATE : 21 octobre 2010 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE F DIRECTIVES CONCERNANT LES PROFILS D ADN : CHOIX DES MARQUEURS MOLECULAIRES ET CONSTRUCTION

Plus en détail

Mlle ImaneSmaili SVI4. Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI

Mlle ImaneSmaili SVI4. Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI Mlle ImaneSmaili SVI4 Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI PLAN 1. Introduction 2.Définition 3. Principe 4.Les applications de la PCR Introduction La PCR «Polymerase

Plus en détail

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Principes, aspects pratiques, applications cliniques François Ducray Neurologie Mazarin, Unité Inserm U711 Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Etude

Plus en détail

La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs:

La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs: LES JOURNÉES STEAKEXPERT DU 17-18 JUIN 2014 La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs: Patrick FACH Plateforme Nationale IdentyPath (Anses) Laboratoire

Plus en détail

Interprétation des résultats

Interprétation des résultats Plateforme de séquençage Cochin Interprétation des résultats Grace à la base de données vous avez un accès direct à vos séquences. Pour valider la qualité de ces séquences vous devez visualiser leur chromatogramme.

Plus en détail