Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable"

Transcription

1 Définition Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Angor chronique stable Angor = angine de poitrine = douleur constrictive rétro-sternal, irradiant souvent dans les épaules, avant bras et maxillaire inférieur Étiologie Réduction du calibre des artères coronaires Angor fonctionnel Athérome Spasme coronaire (angor de Prinzmetal) Tachycardie et bradycardie Insuffisance aortique Cardiomyopathie hypertrophique et rétrécissement aortique Choc hypovolémique Hypoxémie et anémie Diagnostique Interrogatoire Douleur d angine de poitrine déclenchée par l'effort Réversibilité complète des symptômes au repos ou après la prise de dérivés nitré Signes atypique : Douleur atypique (épigastrique par exemple) Blocpnée d effort et dyspnée Palpitations Examen clinique Il doit être complet, avec notamment la recherche des autres localisations athéromateuse (patient polyathéromateux). Examens complémentaires ECG de repos 15 dérivations En dehors de la crise : N ou signes de séquelle de cardiopathie ischémique Pendant la crise : modification du segment ST et de l onde T : Sous-décalage de ST (lésion sous-endocardique) ou sus-décalage du ST (lésion sous-épicardique) Onde T ample et pointue (ischémie sous-endocardique) ou négativation de l onde T (ischémie sous-épicardique) Le diagnostique doit être confirmé par des épreuves d'effort

2 Épreuves d effort ECG d effort : Technique : monitoring ECG, TA et FC pendant que le patient pédale. Matérielle de réa à disposition. Résultats : Négative : pas de signes clinique ni électrique après atteinte de la fréquence maximale théorique (FMT = âge) Positive : modification électrique ± signes clinique Non interprétable : pas de signe et FMT non atteinte CI : RA serré, cardiomyopathie hypertensive, IDM récent, trouble du rythme, insuffisance cardiaque sévère et d autres de bon sens Scintigraphie myocardique au thalium au cour de l effort : Zone fixante au 1 er temps et non fixante après : zones d ischémie d effort réversible Zone hypofixante au 2 temps : séquelles d IDM Echographie de stress à la dobutamine : recherche des troubles de la cinétique L ECG d effort est demander en 1 er intention, les 2 autres en cas de CI à l ECG d effort ou résultats non interprétables Coronarographie Indication large : angor instable, patient coronarien connu, Réalisé à distance Autres examens Imagerie : RP et ETT et doppler Bio : Bilan des FDRCV : bilan lipidique, glycémie à jeun et HbA1c Enzyme cardiaque (troponine) Bilan biologique standard : iono, urée, créat, NFS, plaquettes

3 Prise en charge Traitement de la crise Arrêt de l effort Dérivé nitré d action rapide (EI : céphalée et hypotension) Consulter en urgence en cas de persistance de la douleur Traitement de fond Anti-angineux : Dérivé nitré par voie sublingual en cas de crise Dérivé nitré d action prolongé Anti-ischémique : β-bloquant cardio-sélectif (aténolol) Protecteurs vasculaires : Antiagrégant plaquettaires : Aspirine à vie, Clopidogrel (systématique après la mise en place d un stent) Statine IEC Technique de revascularisation, à distance : angioplastie trans-luminal (ATL) avec stent ou pontage aorto-coronarien : Indication : sténose coronarienne responsable d une ischémie d effort prouvée par les épreuves d effort Si stent, prescription d aspirine + clopidogrel pendant 1 an Complication : dissection coronaire, embolie et hématome au point de ponction, re-occlusion, allergie à l iode Autres mesures Prise en charge des facteurs de risques cardiovasculaire Règles hygiéno-diététique : régime, sport Éducation du malade 100% Suivie Efficacité et tolérance du traitement Évaluer l observance Vérification du bon contrôle des FDR Examen complémentaire ECG de repos et épreuve d effort annuelle Créat et kaliémie pour les IEC CPK et transaminases pour les statines

4 Introduction sur les syndromes coronaires aiguës Syndrome coronaire aiguë (SCA) Correspond à toute douleur thoracique d allure angineuse survenant de novo, de manière prolongée ou d aggravation récente Il est lié à une brutale du débit sanguin coronaire On distingue : SCA sans sus décalage permanent du ST (SCA ST-) : douleur angineuse avec modification ECG mais sans sus décalage permanent du ST. Il est lié à une obstruction incomplète d une coronaire SCA avec sus décalage permanent du ST (SCA ST+) : douleur angineuse avec sus décalage permanent du ST à l ECG. Il est lié à une obstruction complète d une artère coronaire Infarctus du myocarde (IDM) Correspond à un SCA ST- ou ST+, associé à une nécrose myocardique, traduite par une des enzymes cardiaques (troponine Ic et CPK-MB) Le SCA ST- ne constitue en générale pas d onde Q on parleras alors d IDM sans ondes Q en cas d des enzymes cardiaques Étiologie " SCA à coronaire pathologique Athérome " SCA à coronaire saine (cause rare) Angor spastique (angor de Prinzmetal) : à évoquer chez le jeune Myocardite : souvent dans un contexte d infection virale récente Embolie coronaire : Thrombus auriculaire Embole septique Embolie paradoxale sur foramen ovale perméable En cas de coronarographie normale, il faudra réaliser une IRM cardiaque à viser étiologique

5 Enzyme cardiaque Si le 1 er dosage est N, il faut en réaliser un second plusieurs heures après l angor Troponines Cinétique lente (6 h), pic à 48 h : leurs augmentation est donc normale dans les 48 h faisant suite à la prise en charge d un IDM, et ne traduise donc pas forcement une récidive. D autre cause que le SCA peuvent être responsable d une nécrose myocardique et donc d une des troponines : EP OAP Choc Anémie Myocardite HTA maligne Traumatismes Dissection aortique Insuffisance rénale aiguë Autres CPK-MB Myoglobine : peu spécifique, mais les premières à monter SCA ST- ST+ Pas de nécrose myocardique IDM IDM ( troponines) Angor instable Infarctus sans onde Q IDM avec onde Q

6 Physiopathologie SCA sans sus décalage permanent du ST Rupture ou érosion d une plaque d athérome coronarienne, responsable de la formation d un thrombus non complètement occlusif : sténose coronarienne (symptomatique à partir de 70% d occlusion) Risque d évolution vers une occlusion totale et donc un SCA ST+ Clinique Douleurs thoraciques devant faire évoquer le diagnostique Douleur angineuse prolongée Douleur angineuse au repos Angor sévère (à l occasion d efforts minime) de novo Aggravation d un angor chronique stable Cette douleur est sensible aux dérivés nitrés Formes atypique (diabétique ++) : indolore, douleur épigastrique,... Examens complémentaires ECG de repos 18 dérivations Peut être normal Sous-ST, localisateur du territoire atteint Onde T ample ou négative Pas de sus-st Enzymes cardiaques Si : IDM sans onde Q Si N : angor instable Autres RP ETT Coronarographie à visée diagnostique et thérapeutique à distance Signes de gravité Instabilité hémodynamique Troubles du rythme OAP sévère Angor persistant Modification dynamique du ST

7 Prise en charge Urgence thérapeutique Mis en condition Appel du 15, SAMU Hospitalisation en USIC, en urgence Repos au lit, VVP Monitoring continue du segment ST, et autres constante Arrêt des ADO et mis sous insuline Médicaments administrés en urgence Traitement anticoagulant efficace : HBPM à dose curative Antiagrégant plaquettaire : Aspirine a vie et Clopidogrel Traitement anti-angineux : dérivé nitré IVSE Anti-ischémique : β-bloquant cardio-sélectif (aténolol) Statines IDM sans onde Q et/ou signes de gravité et/ou diabétique Traitement par antigpiibiiia Coronarographie en urgence Revascularisation coronarienne (ATL) des artères coronaires responsable de la symptomatologie (sténose > 70%). Les autres lésions pourront être traité à distance après réalisation d épreuve d efforts SCA ST- sans signes de gravité Coronarographie à distance précédé d épreuves d efforts Autres mesures Prise en charge des facteurs de risques cardiovasculaire Règles hygiéno-diététique : régime, sport Éducation du malade Ordonnance de sortie Antiagrégant plaquettaire : Aspirine 75mg et Clopidogrel 75mg Anti-ischémique : β-bloquants cardio-sélectif (bisoprolol), inhibiteur calcique si CI IEC (perindopril) Statines Dérivé nitré d action rapide en cas d angor (call SAMU en cas de douleur persistante) ± substitut nicotinique 100%, ALD30, AT

8 Physiopathologie SCA avec sus décalage permanent du ST, IDM Rupture ou érosion d une plaque d athérome coronarienne, responsable de la formation d un thrombus complètement occlusif Évolue vers l apparition d une nécrose myocardique et l apparition d une onde Q à l ECG Étiologie Athérome Artérite : Kawasaki, Takayashu Traumatisme Dissection aortique Diagnostique Signes fonctionnel Douleur angineuse (douleur thoracique constrictive), violente, irradiant dans les avants bras et la mâchoire. Elle diffère de la douleur angineuse du SCA ST- par les points suivant : Prolongé (> 30 min) Trinitro-résistante Survenue fréquente au repos La douleur peut être atypique (diabétique ++) : absente, épigastrique,... Signes d accompagnement : sueurs, nausées, vomissement, angoisse Complications Insuffisance ventriculaire G, voir choc Insuffisance ventriculaire D Troubles du rythme Complications mécaniques : IM, CIV suite a une rupture septale, anévrisme ventriculaire

9 Examens complémentaires Hormis l ECG qui permet de poser le diagnostique, aucun examens complémentaires ne doit retarder le geste de revascularisation ECG 18 dérivations Onde de Pardee : sus décalage ST, valeurs localisatrices. Peut persister Onde Q de nécrose : valeur localisatrice. Persiste à type de séquelles Image en miroir Territoire ECG : Septal : V1 V2 Antérieur : V3 V4 Latéral : V5 V6 Postérieur : V7 V8 V9 Inférieur : DII DIII avf Echographie doppler cardiaque Évalue l importance de l IDM : zone akinétique ou hypokinétique Évalue la fonction ventriculaire Recherche de complication : épanchement péricardique, anévrisme ventriculaire, IM, rupture septale Autres Coronarographie a visée diagnostique et thérapeutique RP : cardiomégalie, OAP,... Enzymes cardiaques : il ne faut pas attendre leur avant de traiter (cinétique lente) Recherche des autres FDRCV : bilan lipidique, glycémie Prise en charge Pré hospitalière Appel du 15, transport en SAMU vers un centre de cardiologie interventionnelle Mise en condition : 2 VVP Prise des constantes et monitoring cardio-tensionnel, surveillance continue A jeun pour la coronarographie Oxygénothérapie PEC d une éventuelle complication : choc cardiogénique, OAP,... Défibrillateur à proximité Acute anterior MI. ST-elevation in V1-V5, I and AVL. Reciprocal ST-depression in II, III and AVF. Acute infero-posterior MI. ST-elevation in II, III and AVF. Reciprocal ST-depression in I, AVL, V1-V5 Médicaments : Anticoagulation efficace : Héparine non fractionnée IV Antiagrégant plaquettaires : bolus (300mg) d aspirine et Clopidogrel Anti-GpIIbIIIa si angioplastie prévue dans l heure Antalgique adapter à l EVA (morphine en titration IV souvent) et anxiolytique βbloquant et dérivé nitré, CI en cas de choc

10 Revascularisation Toujours indiqué en urgence uniquement si début de la douleur < 12h + sus décalage permanent du ST ou BBG de novo. Après 12h, l IDM est constitué, it s too late bitch Revascularisation par angioplastie transluminal avec pose de stent : Traitement de 1 er intention Associé à un traitement par anti-gpiibiiia (prescrit dans l heure précédent le geste) Clopidogrel + aspirine pendant 1 ans après stent Pontage aorto-coronarien en cas de lésion non traitable en ATL Thrombolyse IV en l absence de CI : Doit bénéficier d une coronarographie à l arrivé à l'hôpital ± ATL de sauvetage en urgence en l absence de critères de reperfusion CI absolue : AVC hémorragique ou d étiologie indéterminée AVC ischémique < 6 mois Atteinte du SNC ou cancer du SNC Traumatisme sévère ou intervention chirurgicale récente < 1 moi Hémorragie digestive < 1 moi Syndrome hémorragique en cours Délai de la douleur Délai avant ATL < 3h 3 à 12h Hospitalier < 2h Angioplastie Angioplastie > 2h Thrombolyse Angioplastie Hospitalisation en USIC, en urgence Mise en conditions : repos strict, VVP et monitoring Bon contrôle de la glycémie ± insulinothérapie et arrêt des ADO Médicaments : Antiagrégant plaquettaire : Aspirine et Clopidogrel HNF : peuvent être arrêter 5j après une bonne revascularisation Anti-ischémique : β-bloquants cardio-sélectif (aténolol) IEC Statines ± dérivé nitré si OAP et diurétique si IVG ± anxiolytique Recherche et traitement des complications Surveillance : monitoring, diurèse, ECG, RP, enzymes cardiaques Infarctus du ventricule droit Complique un infarctus inférieur Se complique souvent d un état de choc nécessitant un remplissage et un traitement inotrope. Les β-bloquants sont contres indiqués dans cette situation Bilan complémentaire post IDM Holter ECG (TDR et de la conduction), ETT (évaluation de la fonction ventriculaire), épreuve d'effort à distance (ischémie résiduelle), bilan des FDRCV, recherche des autres localisation athéromateuse (doppler des TSA)

11 Ordonnance de sortie Antiagrégant plaquettaire : Aspirine 75 mg et Clopidogrel 75 mg Anti-ischémique : β-bloquants cardio-sélectif (bisoprolol), inhibiteur calcique si CI IEC (perindopril) Statines Dérivé nitré d action rapide en cas d angor (call SAMU en cas de douleur persistante) ± substitut nicotinique 100%, ALD30, AT Autres mesures Réadaptation cardiovasculaire Recherche et prise en charge des facteurs de risques cardiovasculaire Règles hygiéno-diététique : régime (consultation diététicienne), activité physique Éducation du malade ± reclassement professionnel si travail de force Suivie Bon contrôle des FDR, tolérance et observance thérapeutique Suivie par un cardiologue : clinique, ECG, RP, ETT

12 Complication de l IDM A la phase aiguë Mort subite Choc cardiogénique : Étiologie : complication mécanique, troubles du rythme ou de la conduction, dysfonction ventriculaire G Clinique : signes de choc et OAP Bilan : ETT en urgence (recherche de complications mécanique) Prise en charge : Traitement médical du choc : inotrope positif (dobutamine, puis adrénaline) et amine vasopressive. Pas de remplissage Coronarographie en urgence pour revascularisation myocardique par angioplastie, avec mise en place d un ballon de contre pulsion aortique Si échec, pontage aorto-coronarien voir assistance circulatoire externe et inscription sur la liste de greffe Complications mécaniques : Insuffisance ventriculaire droite par rupture septale, IVG, infarctus du VD, EP ou tamponnade Insuffisance mitrale par dilatation de l anneau ou rupture de pilier, responsable d un OAP brutal, souffle. Nécessite un remplacement valvulaire Rupture septale responsable d une CIV. Traitement chirurgical Anévrisme ventriculaire : risque de thrombose et embolie AVK au long cour Thrombose de l apex en cas d IDM antérieur : risque d embolie Troubles du rythme ventriculaire : Extra-systole Tachycardie ventriculaire choc électrique externe + amiodarone Fibrillation ventriculaire choc électrique externe + RCP + amiodarone Rythme idio-ventriculaire accéléré (QRS large bpm) pas de traitement, bénin TDR auriculaire : fibrillation auriculaire, flutter Troubles de la conduction : BAV atropine ± entrainement électro-systolique Bloque de branches Péricardite aiguë : Précoce AINS Secondaire (1 moi) : syndrome de Dressler AINS Récidive de SCA ST+ (thrombose intra-stent) coronarographie du contrôle Complications tardives Insuffisance cardiaque chronique Troubles du rythme ventriculaire β-bloquant et amiodarone + défibrillateur implantable Algoneurodystrophie : syndrome épaule-main

13 SCA ST+ avec début de la douleur > 12 h Ce n est pas une urgence, le myocarde est probablement déjà nécrosé On réaliseras une coronarographie sans urgence, à distance On feras des tests de viabilité myocardique (scintigraphie et ETT) pour rechercher une éventuelle indication à la revascularisation Revascularisation myocardique uniquement en cas de viabilité myocardique

14 Infarctus du myocarde ST + de moins de 12 heures d évolution (douleur angineuse > 20 min + sus-st > 1 mm dans 2 dérivations consécutives + résistance aux nitrés sublinguaux) L angioplastie primaire est réalisable dans les délais souhaitables? moins de 90 minutes en cas d infarctus étendu vu dans les 2 premières heures depuis le début des symptômes moins de 120 minutes dans tous les autres cas (infarctus limité, infarctus antérieur après 2 heures) OUI NON (mais contre-indication à la thrombolyse) NON (sans contre-indication à la thrombolyse) Angioplastie primaire Thrombolyse Instabilité hémodynamique ou échec de reperfusion Stabilité hémodynamique et succès de la reperfusion Coronarographie immédiate ± angioplastie de sauvetage Coronarographie dans les 24 heures TRAITEMENTS ASSOCIÉS À INITIER DÈS LA PRISE EN CHARGE Antalgiques morphine titrée selon échelle visuelle analogique (EVA) de la douleur : 1 mg IVD/5 min si EVA > 3 Oxygénothérapie par voie nasale uniquement si SaO 2 < 92 % Dérivés nitrés IV 1 à 3 mg/h au pousse-seringue uniquement si hypertension artérielle ou signes d insuffisance cardiaque gauche. Contre-indication si signes d insuffisance cardiaque droite et/ou pression artérielle systolique < 100 mmhg Si angioplastie primaire aspirine 250 mg IVD + clopidogrel 600 mg (ou prasugrel 60 mg) héparine IV : 60 UI /kg/h puis selon TCA ou bivalirudine Si thrombolyse intra-veineuse aspirine 250 mg IVD + clopidogrel 300 mg énoxaparine : UI IVD UI/kg sous-cutanée si contre-indication à l énoxaparine : héparine idem angioplastie ténectéplase (Métalyse) : bolus IVD adapté au poids 15 minutes après le début des douleurs 20 minutes après le début des douleurs 30 minutes après le début des douleurs 5 minutes après angioplastie primaire 30 minutes après angioplastie primaire 90 minutes après angioplastie primaire FIGURE 3 Évolution typique des troubles de la repolarisation dans un infarctus antérieur ST+ aigu ; depuis les premières minutes suivant la douleur (onde T géante, puis sus-décalage progressif du segment ST jusqu à l onde de Pardee) et après reperfusion par angioplastie coronaire (diminution puis disparition rapide du sus-st, négativation précoce des ondes T).

15 Q 132 Progression Inflammation Cicatrisation Stress pariétal Plaque vulnérable Plaque fracturée fissurée ou érodée Érosion Sténose fibro-calcaire Ischémie Mort subite ischémique Tachycardie ou fibrillation ventriculaire Athérothrombose Thrombus Angor stable Angor d effort Syndromes coronariens aigus SCA non ST+ SCA ST+ Conséquences myocardiques Nécrose Troponine Onde Q électrocardiographiques Séquelles ventriculaires Ischémie Embolisation Occlusion Angor instable Infarctus non ST+ Infarctus ST+ NON Normale NON NON Focales x NON NON (ou minimes) Segmentaire xxx OUI OUI FIGURE 1 Représentation schématique de la progression de la maladie athéromateuse coronaire et de ses conséquences physiopathologiques intra-artérielles en fonction des différentes formes anatomo-cliniques.

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique SCA Définition SCA - DL thoracique : Prolongée De novo D aggravation récente Constrictive Rétrosternale, irradiante à l épaule gauche et mâchoire Atypique : Epigastrique Blockpnée / palpitations d effort

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde Pauline BALAGNY S302PROCOBST07PB Plan Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement SCA ST- Autres causes de douleurs thoraciques Épidémiologie Première cause de mortalité

Plus en détail

Infarctus du myocarde Coronaropathie

Infarctus du myocarde Coronaropathie Infarctus du myocarde Coronaropathie Dr Julien Fabre Service de Cardiologie USIC CHU de Martinique ÉPIDÉMIOLOGIE 1 ère cause de mortalité en France (5000 pré-hospitalier, 7000 intra-hospitalier) Enjeu

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

Syndromes coronariens

Syndromes coronariens 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Définitions Syndromes coronariens Toute douleur thoracique aigüe est un syndrome coronarien jusqu à preuve du contraire! Les syndromes

Plus en détail

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique Université de Bordeaux Syndrome coronarien aigu = arrêt de perfusion

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Ré f.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

La Maladie coronaire

La Maladie coronaire La Maladie coronaire Causes : Athérosclérose Rarement spasme, radiation Conséquences : ischémie myocardique Angor stable Angor instable Infarctus du myocarde Maladie grave Epidémiologie de l IDM Pronostic

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Quel est votre diagnostic Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Quelle est

Plus en détail

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

Infarctus du Myocarde

Infarctus du Myocarde Infarctus du Myocarde Introduction Cellules ont besoin d'oxygène pour survivre Incluant les cellules cardiaques Sans oxygène métabolisme anaérobique acidose Sans oxygène blessure cellulaire nécrose (cellule

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Réf.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz

Syndromes coronariens aigus. epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz Syndromes coronariens aigus epu denain 08/03/2005 marianne sandlarz «douleur thoracique» ( non traumatique ) avec altération des fonctions vitales hémodynamiques ++ : IDM, EP, dissection aortique, tamponnade

Plus en détail

Angor stable Maladie coronaire stable

Angor stable Maladie coronaire stable Angor stable Maladie coronaire stable Introduc3on une maladie coronaire stable qui ne relève pas d un syndrome coronarien aigu. Elle signe une a=einte de type ischémie myocardique. Le bilan et la prise

Plus en détail

Angine de poitrine: Insuffisance coronaire. A Wajman

Angine de poitrine: Insuffisance coronaire. A Wajman Angine de poitrine: Insuffisance coronaire A Wajman Angine de poitrine : Angor stable 1. Généralités, définition. 2. Diagnostic positif : forme typique forme atypique 3. Examen clinique. 4. Examens complémentaires.

Plus en détail

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE:

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE: ACFA GENERALITES : - 5 % population âgée >65 ans (1-2% population générale) - 50 % des patients ayant une AC/FA ont une autre pathologie cardiaque (insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, valvulopathie

Plus en détail

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05

Femme 61 ans. 14h00 CHATEAUROUX 12 05 Femme 61 ans 14h00 ATCD: DNID, HTA 82 kg pour 1m53 Douleur rétro sternale constrictive medio thoracique irradiant entre les 2 omoplates + épaule et bras gauche Précédée d un malaise vagal Début à 13h30

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR L ANGOR Le myocarde consomme beaucoup de sang et d oxygène (extraction d oxygène maximale des veines pulmonaires). La seule adaptation est la vasodilatation coronaire et la perfusion se fait uniquement

Plus en détail

Prise en charge du syndrome coronaire aigu

Prise en charge du syndrome coronaire aigu Dr BENCHABI Cardiologie CHUC Prise en charge du syndrome coronaire aigu RECOMMANDATION ESC STEMI 2012 Pathogénèse Complication thrombotique de l athérosclérose coronaire. Rupture ou érosion de la plaque

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Syndrome Coronaire Aigu (SCA) ECG initial Diagnostic d entrée SCA avec élévation ST SCA sans élévation ST Elévation des troponines Troponine normale ECG final

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse...

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse... Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 Définition...10 Épidémiologie...10 Physiopathologie...10 Complication de la plaque...12 Le malade poly-athéromateux...12

Plus en détail

I INSUFFISANCE CORONARIENNE (ICor) A) Définition

I INSUFFISANCE CORONARIENNE (ICor) A) Définition BARRAT Julie Module Cardiologie 16/09/11 CORNET Lucie Madame MAUPOIL SEMIOLOGIE DE L ANGOR, DE L ANGINE DE POITRINE SEMIOLOGIE DE L INSUFFISANCE CORONARIENNE / CORONAIRE Petits rappels : - L artère pulmonaire

Plus en détail

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33

DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 DESCMU 2 E. TENTILLIER SAMU 33 La régulation médicale Toute méconnaissance de SCA fait courir un risque de mort subite, d insuffisance cardiaque et grève le pronostic du patient 10 831 appels pour douleur

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

Début de douleur à 7h30

Début de douleur à 7h30 Application sur le terrain Homme 32 ans 30 cigarettes par jour depuis l age de 15 ans Pas d ATCD familiaux Pas d autre facteur de risque Début de douleur à 7h30 ECG à la prise en charge SMUR 8h05 ECG à

Plus en détail

Insuffisance coronaire. Dr:Mosbah

Insuffisance coronaire. Dr:Mosbah Insuffisance coronaire Dr:Mosbah Rappel Anatomophysiologique Le coeur est une pompe volumétrique, dont la fonction est d éjecter le sang dans la petite et la grande circulation. La contraction cardiaque

Plus en détail

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Facteurs de risque Non modifiables Age Sexe Hérédité Modifiables Dyslipidémie Diabète HTA Tabac Obésité Sédentarité Plaque

Plus en détail

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy L angor est un diagnostic CLINIQUE Le reste de la démarche diagnostique risque d être particulièrement faussée par une mauvaise ou une non évaluation clinique

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Dr Philippe SARRABAY SAR II DES Anesthésie Réanimation Module Cardiovasculaire Evénements Coronaires Définitions: Mortalité globale Mortalité cardiaque Infarctus du myocarde

Plus en détail

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) Professeur Mohamed TEMMAR Ghardaïa Docteur Meriem CHARIFI CHU Douera EL MENIA Octobre 2009 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE

Plus en détail

Définition de l'infarctus du myocarde

Définition de l'infarctus du myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde : recommandations ESC 2012. traduites pour le site de la cardiologie francophone

Plus en détail

Coronaropathie Angor/Infarctus

Coronaropathie Angor/Infarctus Coronaropathie Angor/Infarctus EPIDEMIOLOGIE 1ere cause actuelle de mortalité dans les pays «riches» 1ere cause de mortalité en 2020 de par le monde EPIDEMIOLOGIE Avant 60 ans atteint l homme essentiellement

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS

SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS O.A.P Choc Cardiogénique Prise en charge préhospitalière SAMU 74 Dr Dominique SAVARY Dr Jean-Pierre PERFUS O.A.P cardiogénique Défaillance cardiaque qui se traduit par une détresse circulatoire O.A.P :Mécanismes

Plus en détail

Angor stable. SCA sans sus ST

Angor stable. SCA sans sus ST Angor stable Adel Rhouati CHU Benbadis Epidémiologie 1 ère manifestation de la maladie coronaire dans la moitié des cas USA: 50 milliards $ /an SCA sans sus ST SCA avec sus ST Mort subite Angor stable

Plus en détail

La maladie Coronaire

La maladie Coronaire La maladie Coronaire Les artères coronaires irriguent le muscle cardiaque La maladie athéromateuse Sténoses (rétrécissements) par des "plaques" composées de cholestérol et de plaquettes Toutes les artères

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES ISCHEMIE AIGUE DE MEMBRES Objectifs l Reconnaître et traiter précocement l ischémie l Mécanisme et cause de l obstruction l Revascularisation et sauvegarde du membre l Prévention

Plus en détail

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Scanner ou IRM? Indications, résultats. C Prost cardiologue 12-12-2013 Nouvelles images du cœur et des vaisseaux 1 / Imagerie cardiaque 2 / Imagerie vasculaire

Plus en détail

IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N.

IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N. IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N. Ben Abdallah Hôpital Militaire de Tunis Tunis - Tunisie La prise

Plus en détail

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH Préambule: Le syndrome coronarien aigu est une urgence vitale! Le patient nécessite une PEC rapide et globale en tenant compte des facteurs de risques cardio-vasculaire, grâce à une équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

VALVULOPATHIE GENERALITES (1)

VALVULOPATHIE GENERALITES (1) VALVULOPATHIE GENERALITES (1) Fonction d une valve : antireflux 4 valves : cœur gauche : valves mitrale et aortique cœur droit : valves tricuspide et pulmonaire Dysfonctions possibles : rétrécissement

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

Item 4 et 5 : Echographiedoppler

Item 4 et 5 : Echographiedoppler Item 4 et 5 : Echographiedoppler Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières 1 Introduction... 1 2 Principaux apports de l'échocardiographie-doppler

Plus en détail

Les examens en cardiologie

Les examens en cardiologie Les examens en cardiologie Dr C.Stin L ECG C est l examen de base en cardiologie L ECG retrace l activité électrique du cœur L ECG doit être bien réalisé (c est médicolégal). C est-à-dire il doit figurer

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

l échographie de stress Fiche technique

l échographie de stress Fiche technique l échographie de stress Fiche technique Définition L échographie de stress sous perfusion de Dobutamine (E.S.D.) est un examen qui permet une analyse simultanée de la contractilité du ventricule gauche,

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coranariens aigus sans sus-décalage du segment ST Infarctus avec sus-décalage du segment ST Etablir le Score page 2 Suivre les procédures page

Plus en détail

DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues

DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues DOSSIER 2 : insuffisances circulatoires aigues Monsieur Jacques V., âgé de 62 ans, consulte au service des urgences du CHU le 20 novembre à 14 heures car il ressent, depuis 9 heures du matin, une douleur

Plus en détail

Les objectifs: - une évaluation rapide du niveau de risque - une prise en charge immédiate des patients à haut risque.

Les objectifs: - une évaluation rapide du niveau de risque - une prise en charge immédiate des patients à haut risque. DOULEURS THORACIQUES NON TRAUMATIQUES : proposition de prise en charge au service d accueil des urgences ------------- Ph. Fromage, E. Desjoyaux ; novembre 2002 Préambule : Les douleurs thoraciques non

Plus en détail

ECG et SCA. Dr Deutsch Juliette

ECG et SCA. Dr Deutsch Juliette ECG et SCA Dr Deutsch Juliette Faire un ECG (R) pour right (couleur rouge): MSD (L) pour left (couleur jaune): MSG (F) pour foot (couleur verte): MIG "Terre", électrode neutre (couleur noire): MID 2 moyens

Plus en détail

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines 2012 Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Prise en charge urgente La prise en charge, y compris le diagnostic et

Plus en détail

Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte. Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier

Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte. Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier Objectifs Cas cliniques : mise en situation pratique du cours magistral physiopathologie

Plus en détail

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS Sommaire Définition Epidémiologie L arthéroslérose SCA : physio-pathologie SCA : les signes SCA : conduite à tenir et traitement Hémostase : rappels Angioplastie : déroulement

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Suivi de cardiopathie ischémique chronique

Suivi de cardiopathie ischémique chronique Suivi de cardiopathie ischémique chronique L ETT est indiquée lors du suivi d une ischémie myocardique chronique en cas d apparition de nouveaux signes (détérioration de l état clinique, anomalies ECG,

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale. Ph Mauriat DU RCCC

Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale. Ph Mauriat DU RCCC Anesthésie-Réanimation Maladie mitrale congénitale Ph Mauriat DU RCCC - 2015 Physiopathologie Sténose mitrale L augmentation progressive de l OG entraîne une hypertension pulmonaire veineuse et par réflexe

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio. ECG - Session 3 Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.org Blocs de branches : Généralités 1 Schéma anatomique (cf annexe)

Plus en détail

Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres.

Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres. Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres www.jlar.com Circulation pulmonaire = petite circulation Irrigue les poumons Permet l hématose du sang Basse pression dans les artères Circulation

Plus en détail

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne EPP SCA Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne POURQUOI? HAS Mars 2012: Indicateurs de pratique clinique IDM Nouveaux Antiagrégants plaquettaires ESC 2011: Recommandations sur le SCA ST+ ESC

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE L INDUSTRIE ASBL 6, rue Antoine de Saint-Exupéry B.P. 326 L-2013 Luxembourg Tel 260 061 Fax 260 067 77 sti.centre@sti.lu www.sti.lu Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde

Plus en détail

Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques?

Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques? Et si on ne dosait plus la troponine en dehors des douleurs thoraciques? Pr Sandrine Charpentier Printemps de la MU 2015 1 Conflit d intérêt Honoraires Lilly Daichii Sankyo, Astra Zeneca, Roche Diagnostics,

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

L infarctus du myocarde. Dr K.MEGHACHOU

L infarctus du myocarde. Dr K.MEGHACHOU L infarctus du myocarde Dr K.MEGHACHOU épidémiologie a partir de 1945 «épidémie» dans les pays industrialisés 1 ère étude international : KEYS «étude des 7 pays» relie les facteurs de risque a la survenue

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE Actualisation septembre 2010 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade

Plus en détail

Item 250 : Insuffisance cardiaque de l'adulte (Evaluations)

Item 250 : Insuffisance cardiaque de l'adulte (Evaluations) Item 250 : Insuffisance cardiaque de l'adulte (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Un homme de 70 ans vous est adressé au service d accueil des urgences par son

Plus en détail

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF Référence du Cas-Clinique- Progressif : Faculté Nom et prénom du rédacteur Nom et prénom du relecteur Spécialité du rédacteur

Plus en détail

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur Les tests d effort Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Introduction Chez patients atteints de diabète Risque de maladie coronarienne augmenté de

Plus en détail

Insuffisance cardiaque et OAP

Insuffisance cardiaque et OAP Insuffisance cardiaque et OAP Dr Ghislain Malapert Service de chirurgie cardio-vasculaire Anatomie insuffisance cardiaque Définition Incapacitédu cœur àassurer un débit suffisant pour couvrir les besoin

Plus en détail

Un angor réfractaire. Cas clinique. Corré Jérôme 3 Octobre 2015

Un angor réfractaire. Cas clinique. Corré Jérôme 3 Octobre 2015 Un angor réfractaire Cas clinique Corré Jérôme 3 Octobre 2015 Patient n 1 : J. J. Homme, 72 ans 73 kgs, 171 cm FDRCV : HTA dyslipidémie sédentaire Tabac = 0 LLC (2012) stade C (thrombopénie) chimiothérapie

Plus en détail

Les examens complémentaires (paracliniques) en cardiologie

Les examens complémentaires (paracliniques) en cardiologie Les examens complémentaires (paracliniques) en cardiologie Biologie ECG, Holter Electrophysiologie Tilt test Epreuve d effort Echocardiographie doppler Radiographie pulmonaire Scanner IRM Coronarographie

Plus en détail

PATHOLOGIE CORONAIRE PHYSIOPATHOLOGIE ANGOR STABLE ANGOR INSTABLE INFARCTUS DU MYOCARDE ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE

PATHOLOGIE CORONAIRE PHYSIOPATHOLOGIE ANGOR STABLE ANGOR INSTABLE INFARCTUS DU MYOCARDE ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE PATHOLOGIE CORONAIRE PHYSIOPATHOLOGIE ANGOR STABLE ANGOR INSTABLE INFARCTUS DU MYOCARDE ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE PHYSIOPATHOLOGIE Athérome coronarien L athérosclérose, plaques d athéromes qui rétrécissent

Plus en détail

CONFERENCE MEDAN. 1.a Antécédents médicaux: 1.b Antécédents Chirurgicaux:

CONFERENCE MEDAN. 1.a Antécédents médicaux: 1.b Antécédents Chirurgicaux: CONFERENCE MEDAN La consultation d'anesthésie préopératoire obligatoire légalement au moins 48h et au plus 30 jours avant une intervention chirurgicale à pour but de déterminer les risques anesthésiques

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, février 2015 1 Situation infirmière

Plus en détail

ème Réunion Nationale du GRCI, Tous droits réservés - Toute reproduction même est in

ème Réunion Nationale du GRCI, Tous droits réservés - Toute reproduction même est in CLP 1/ Session paramédicale du jeudi 11 décembre 2014 Le test au Méthergin dans l angor vasospastique oute rep 2ionale du Goute reproduction même est in Gilles Wilhelm Manipulateur radio Hôpital Albert

Plus en détail

DOULEUR THORACIQUE Réflexion concernant les appels téléphoniques La responsabilité du médecin commence dès l appel.

DOULEUR THORACIQUE Réflexion concernant les appels téléphoniques La responsabilité du médecin commence dès l appel. Réflexion concernant les appels téléphoniques La responsabilité du médecin commence dès l appel. La douleur est un symptôme et non un signe Le symptôme peut-être décrit au téléphone. C est souvent la raison

Plus en détail

Prise en charge de l œdème aigue du poumon

Prise en charge de l œdème aigue du poumon Service d Urgence Prise en charge de l œdème aigue du poumon Journées d échange entre les 2 rives Tissemsilt, Algérie, 26 Mai 2012 Dr Sihem OUAR CCA. SAU Henri Mondor. Créteil. Quelques chiffres 30 000

Plus en détail

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Aucun conflit d intérêt Événements cardiaques après chirurgie non

Plus en détail

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations)

Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations) Item 132 : Angine de poitrine et infarctus myocardique (Evaluations) Auteur(s) Date de création du document 2008-2009 Collège des Enseignants de Cardiologie QCM QUESTION 1/10 : Parmi les propositions suivantes

Plus en détail

Une dyspnée aux urgences

Une dyspnée aux urgences Une dyspnée aux urgences FMC du 21/06/2017 Dr Anne-Laure COUTURIER Consultation Cardiologique d Urgence/Unité 51 Hôpital Cardiologique Louis Pradel Urgences Médico Chirurgicales Hôpital Edouard Herriot

Plus en détail

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie Conférence de consensus 23 novembre 2006 Paris (faculté de médecine Paris

Plus en détail

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC ETATS DE CHOC Insuffisance aiguë de la perfusion cellulaire entraînant une ischémie et une hypoxie cellulaire. La cellule entre alors dans un métabolisme anaérobie avec production d acide lactique entraînant

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

E. Cardio-vasculaire. Recommandation [grade] Problème clinique. Commentaires

E. Cardio-vasculaire. Recommandation [grade] Problème clinique. Commentaires xamen Syndrome coronaire aigu : infarctus du myocarde avec sus décalage persistant de ST La radiographie thoracique au lit ne doit pas retarder la prise en charge dans un service spécialisé. lle permet

Plus en détail

Questions insuffisances circulatoires aigues

Questions insuffisances circulatoires aigues Questions insuffisances circulatoires aigues QCM 1 Au cours d'un œdème aigu du poumon cardiogénique, quelle est l'affirmation vraie? A l'électrocardiogramme (ECG) est inutile B une hypotension artérielle

Plus en détail

Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle

Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle Pr Gérard Finet 1 Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle Faculté de médecine Lyon EST Pr Gérard

Plus en détail

Dossier. Quel diagnostic évoquez-vous? Sur quels arguments? Quel(s) examen(s) sont nécessaires pour confirmer ce diagnostic?

Dossier. Quel diagnostic évoquez-vous? Sur quels arguments? Quel(s) examen(s) sont nécessaires pour confirmer ce diagnostic? Dossier 1 Un homme de 62 ans, tabagique actif, vous consulte pour des douleurs thoraciques. Amoureux fou du vélo du dimanche matin, il vous dit présenter depuis plusieurs mois des douleurs rétrosternales

Plus en détail

XXVIII réunion du COLMU

XXVIII réunion du COLMU XXVIII réunion du COLMU Dr LIBOT LOIC http://www.tuc2009.com Prise en charge d une douleur thoracique résolutive Douleur thoracique et mort subite Syndrome Coronarien Aigue et Sujet âgé Sujet diabétique

Plus en détail