Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers"

Transcription

1 Quiz ECG n 1 FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers

2 Cas clinique 1 - Contexte clinique : - Homme de 43 ans sans antécédent - Hospitalisation pour palpitations et douleur thoracique - Pas de traitement au long cours - l ECG réalisé à son arrivée à son entrée est le suivant 2

3 ECG 3

4 Interprétation ECG - Tachycardie régulière à QRS fins - Activité atriale rapide à msec en 2/1 - Positive en V1, négative en DII - Hypothèses diagnostiques : - Flutter auriculaire isthmique - Flutter gauche - TA peu probable - Conduite à tenir : - Anticoagulation - Discussion de la stratégie de cardioversion (après réalisation d une ETO) - Exploration électrophysiologique et ablation à envisager si flutter isthmique 4

5 Cas clinique 2 - Contexte clinique : - Femme de 25 ans - Pas d antécédent médicochirurgical notable - Pas de traitement au long cours - Episodes de palpitations récurrents à début et fin brutal - L ECG en crise est le suivant 5

6 6

7 Interprétation ECG - Tachycardie régulière à QRS fins avec un RP court et une onde P négative en inférieure - Probable RIN typique - Adresser la patiente en consultation pour discussion : - Instauration d un traitement de crise ou de fond - Discussion exploration électrophysiologique +/- ablation si crises invalidantes malgré traitement 7

8 Cas clinique 3 - Contexte clinique : - Homme de 79 ans, hypertendu et diabétique - Hospitalisé en cardiologie pour un tableau d insuffisance cardiaque modéré - L ECG à son admission est le suivant 8

9 9

10 Interprétation ECG - Rythme sinusal - Salves d ESA conduites - Pas de la fibrillation atriale - Une anticoagulation a été débutée au SAU. Qu en pensez vous? 10

11 Cas clinique 4 - Contexte clinique : - Patient de 32 ans adressé pour palpitations associés à une sensation de lipothymie - Palpitations récurrentes depuis l adolescence - Pas de traitement - L ECG réalisé à son admission est le suivant 11

12 12

13 Interprétation ECG - Tachycardie irrégulière avec aspect en accordéon des QRS - Fibrillation atriale sous jacente - Aspect de Super-wolff : FA conduite sur une Voie accessoire - Risque de FV - Réduction par Flecaine, cardioversion externe sous AG si nécessaire - VA maligne : proposer ARF à votre patient 13

14 14

15 Quiz ECG n 2 FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers 15

16 Cas Clinique 1 - Contexte clinique : - Patient de 69 ans suivi pour une cardiopathie dilatée à coronaires saines avec altération de la FE à 25% - Hospitalisation pour douleur thoracique et palpitations - Bonne tolérance hémodynamique, pas de signe de choc, pas de signe d insuffisance cardiaque - L ECG réalisé à son arrivée est le suivant 16

17 17

18 18

19 Prise en charge - Réduction de la TV par amiodarone dans ce cas - Cardioversion si nécessaire sous AG - Bilan coronarographique dans les suites : normal - Discussion DAI en prévention secondaire 19

20 Cas Clinique 2 - Contexte clinique : - Patient de 87 ans adressé au SAU pour une hématurie macroscopique - Asymptomatique sur la plan cardiologique - Pas de traitement antihypertenseur ou bradycardisant - Bilan biologique satisfaisant (hormis une anémie modérée en lien avec l hématurie) - Le patient est transféré en cardiologie suite à la réalisation de l ECG suivant 20

21 21

22 Interprétation et conduite à tenir - Fibrillation atriale à conduction lente avec un aspect de BBD - A la visite du matin l infirmière vous demande : le PM, on lui met quand? - Quel bilan complémentaire faites vous? - Pas de stimulateur cardiaque en urgence, Complément par une épreuve d effort - Bonne accélération de la FC à l effort, pas de syncope, pas de dyspnée = PAS DE STIMULATEUR CARDIAQUE 22

23 Cas clinique 3 - Contexte clinique : - Patient de 38 ans admis pour syncope - Pas d antécédent personnel notable - Pas de traitement - Patient sportif - L ECG réalisé à son admission est le suivant 23

24 24

25 Interprétation ECG - Rythme sinusal - Ondes T négatives de V1 à V 3 sans BBD - ESV axe inférieure - Suspicion DAVD - Bilan par ETT, IRM - Discuter EEP avec SVP au vu de la syncope : DAI? 25

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING Les Troubles du rythme cardiaque Docteur MASSING Diagnostics des tachycardies surpraventriculaires a QRS FINS Plusieurs étapes : rythme régulier ou irrégulier. relation oreillette et ventricule:a>v fréquence

Plus en détail

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied Dr Guy Histoire clinique/ Examen 31 ans, tabagisme à 5 cigareees par jour, cer4ficat pour semi marathon Pas de symptômes

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE Révolution des indications? Drs MH CELLI CAMILLERI PRIAM - 11 juin 2009 PLAN DEFINITIONS DIAGNOSTIC DE GRAVITE OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE CAT DEVANT

Plus en détail

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL Fibrillation auriculaire en médecine générale Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE Les entretiens de médecine générale du GHICL Samedi 7 novembre 2015 Prévalence (%) Cardiologie Prévalence de la FA avec l âge

Plus en détail

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Paris; 2-3 Mars 2017 Aucun conflit d'intérêt Introduction Début

Plus en détail

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 La défibrillation en 2015 Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 Conflits d intérêts Aucun. Hostages, nov 2013 Lost 2013 Prérequis Connaître l anatomie du tissu nodal Connaître l ECG normal Connaître les principaux

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

Insuffisance cardiaque (IC)

Insuffisance cardiaque (IC) rt POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Insuffisance cardiaque (IC) Diagnostic et évaluation initiale de l insuffisance cardiaque (IC) Penser à l IC : même devant des signes non spécifiques chez la personne

Plus en détail

Épisodes et points clés

Épisodes et points clés SYNTHÈSE, GUIDE PARCOURS DE SOINS FIBRILLATION ATRIALE (FA) Épisodes et points clés Épisode 1 FA non compliquée : du diagnostic à la prescription du traitement initial Toute suspicion de FA doit être confirmée

Plus en détail

situation complexe en ambulatoire

situation complexe en ambulatoire Récit d une d situation complexe en ambulatoire Cas de Fibrillation Auriculaire Présent senté le 11 Décembre D 2008 Giovanni Audrey 1) INTRODUCTION Appel au domicile d une d patiente par son IDE à domicile

Plus en détail

Insuffisance cardiaque (IC)

Insuffisance cardiaque (IC) rt POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Insuffisance cardiaque (IC) Diagnostic et évaluation initiale de l insuffisance cardiaque (IC) Penser à l IC : même devant des signes non spécifiques chez la personne

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation

Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation DIU d électrophysiologie et de stimulation cardiaque G. Jauvert, Clinique Bizet, Paris Syndromes

Plus en détail

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR Généralités 63 000 à 69 000 nouveaux porteurs de pacemaker par an En 2010, 350 000 porteurs de pacemaker Plus de 10 000 nouveaux porteurs

Plus en détail

Documenter un trouble du Rythme

Documenter un trouble du Rythme Documenter un trouble du Rythme ECG, Holter, Enregistreurs d évènements, PM,DAI Olivier Piot Centre Cardiologique du Nord, Saint Denis Réunion de RYTHMOSUD, 09/11/10, Nice Méthodes d investigation et Indications

Plus en détail

Cas cliniques syncopes

Cas cliniques syncopes Cas cliniques syncopes Cas clinique 1 01/08/2007 Mr D 70 ans Syncopes depuis 7 mois (Déc 2006): En position allongée, PC de 20 secs, Retour rapide à état de conscience, Relâchement musculaire début malaise,

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan?

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Jérémie BARRAUD Unité Rythmologie et Stimulation Cardiaque Service de Cardiologie, CHU NORD Aix-Marseille Université Définition - Epidémiologie Syncope = Perte de

Plus en détail

Les examens en cardiologie

Les examens en cardiologie Les examens en cardiologie Dr C.Stin L ECG C est l examen de base en cardiologie L ECG retrace l activité électrique du cœur L ECG doit être bien réalisé (c est médicolégal). C est-à-dire il doit figurer

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) 10 points clés pour les troubles du rythme supra-ventriculaire 1 Critères ECG de la fibrillation auriculaire (FA). 2 QRS lents et réguliers sur fond

Plus en détail

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI

AMDTS AMDTS ECG. du sportif. Recommandations Françaises. Richard AMORETTI Recommandations Françaises ECG 2012 du sportif Richard AMORETTI D i r e c t e u r d E n s e i g n e m e n t d e C a r d i o l o g i e d u S p o r t ADMTS CHYPRE 2012 ECG Intérêt de l ECG de repos de repos

Plus en détail

Quelques électrocardiograme

Quelques électrocardiograme Quelques électrocardiograme d interprétation délicate E.Lindenmeyer J.Bernard Reymond P.Khanoyan F.d Houdain J. Billé COPACAMU vendredi 26 Mars 2010 PLAN Quelques règles simples: - les électrodes - la

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie. Troubles du rythme

4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie. Troubles du rythme 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Troubles du rythme Introduction Troubles Du Rythme (TDR) = Troubles de l excitabilité cardiaque, qui correspondent à des tachycardies

Plus en détail

Le Holter chez le Sportif

Le Holter chez le Sportif Le Holter chez le Sportif DIU Cardiologie du Sport Avril 2005 Dr Jérôme LACOTTE Unité de Rythmologie Institut de Cardiologie Groupe Pitié-Salpêtrière, Paris Mise en place Lecture Analyse Résultats Indications

Plus en détail

Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence. Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007

Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence. Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007 Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007 LES REFERENTIELS American journal of emergency medecine vol 19, n 1 janvier

Plus en détail

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Troubles du rythme asymptomatiques 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Introduction TDR supraventriculaires Definition: rythme normal et pathologique

Plus en détail

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses Chapitre 17 Item 235 UE 8 Palpitations I. Définition et diagnostic II. Diagnostic de gravité III. Diagnostic étiologique IV. Étiologies les plus fréquentes Objectifs pédagogiques Nationaux Chez un sujet

Plus en détail

Item 325 : Palpitations

Item 325 : Palpitations Item 325 : Palpitations Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition et diagnostic...

Plus en détail

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE Résultats sur la prise en charge de 350 patients en télésurveillance DR DARY Cardiologue Bilan sur la prise en charge de 350 patients Hypertension: 170 Patients Arythmie par

Plus en détail

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Arythmies ventriculaires FV TV Mécanismes impliqués Anomalies électrophysiologiques des

Plus en détail

Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie. Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis

Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie. Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis Exploration du système nerveux végétatif Épreuve d effort en rythmologie Dr Xavier Copie, CCN, Saint-Denis Le système nerveux végétatif Le rôle du système nerveux est reconnu comme élément pivot dans la

Plus en détail

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH Syncopes (malaises). Recommandations HAS 2008 Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH 2011-10 Définition Abandonner le terme peu spécifique de malaise (motif de recours) Pas de différence de gravité

Plus en détail

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Cas Clinique 1 Mme C, 78 ans, consulte aux urgences pour tableau de malaises récidivants,à l emporte pièce, sans prodromes, survenant en position assise

Plus en détail

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE: DEFINITION Perte de connaissance soudaine et transitoire

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE. Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE. Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE Intérêt dans le traitement de la mort subite d origine cardiaque EPIDEMIOLOGIE: Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en Belgique.

Plus en détail

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance 2 chiffres 10 % des admissions en médecine d urgence L interrogatoire, l examen clinique, des examens paracliniques simples donnent

Plus en détail

L ETUDE ELECTROPHYSIOLOGIQUE

L ETUDE ELECTROPHYSIOLOGIQUE L ETUDE ELECTROPHYSIOLOGIQUE DIPLÔME INTER UNIVERSITAIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE Paris le 22 Janvier 2008 Marc DELAY C.H.U. de TOULOUSE (delay.m@chu-toulouse.fr) DIU EEP 2008 1 DIU EEP 2008 2 L ETUDE ELECTROPHYSIOLOGIQUE

Plus en détail

Sixième forum de rythmologie

Sixième forum de rythmologie Sixième forum de rythmologie Le 6 e Forum de rythmologie, qui s est tenu récemment à l initiative du Collège des cardiologues d Ile-de-France, a permis de faire le point sur deux sujets controversés rencontrés

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Principes d exploration invasive de base en électrophysiologie Orateur : Xavier COPIE Le 23 janvier 2012 Exploration Électrophysiologique de Base Xavier

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Troubles du rythme et de la conduction 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Rappels anatomiques 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 2 - Arythmies atriales: Troubles du rythme. Tachycardie sinusale/extrasystoles

Plus en détail

Analyse rapide d un ECG

Analyse rapide d un ECG Analyse rapide d un ECG Guide de poche Pour médecins et paramédicaux (Réservé aux professionnels de santé) Introduction Chers Collègues, Ce guide a été conçu pour que vous ayez en poche l essentiel sur

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations)

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) Date de création du document : 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : L intervalle PR ou PQ : A - Est théoriquement isoélectrique B - Correspond à la dépolarisation

Plus en détail

L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard

L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard Pourquoi un ECG de repos dans la VNCI Expérience de la Vénétie Sportifs 12-35 ans 3.6/100000 Sédentaires 12-35 ans 0.4/100000

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu

Plus en détail

Particularités s du patient en fibrillation auriculaire

Particularités s du patient en fibrillation auriculaire Particularités s du patient en fibrillation auriculaire Alexandre OUATTARA Service d Anesthd Anesthésie sie Réanimation R II, Hôpital du Haut-Lévêque, Groupe Hospitalier Sud, CHU de BORDEAUX Avenue Magellan

Plus en détail

DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES :

DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES : PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES : Hôpital d Instruction des Armées Bégin UTILISATION RAISONNEE DES ANTIARYTHMIQUES P.HENO(1),F.TOPIN (2), (1) Service de cardiologie,

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire...

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Session Alain Eric Dubart Béthune Diapositive 1 Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Dr Dubart, Diapositive 2 INTRODUCTION Tachycardie & -

Plus en détail

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation Patrick ECOLLAN / François LECOMTE - SMUR PITIE DAR PITIE SALPETRIERE - URGENCES COCHIN HOTEL DIEU http://www.dailymotion.com/video/x78jpw

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES TACHYCARDIES VENTRICULAIRES FIBRILATION VENTRICULAIRE TORSADES DE POINTE Définitions EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES Battement cardiaque prématuré.

Plus en détail

Mr G. né le 25/07/1962

Mr G. né le 25/07/1962 Cas cliniques Mr G. né le 25/07/1962 Cardiopathie: Tétralogie de Fallot Antécédents cardiologiques: - 1989: diagnostic tardif sur EI avec abcès cérébral. Cure complète avec fermeture de la CIV et résection

Plus en détail

INSUFFISANCE TRICUSPIDIENNE TRAUMATIQUE. A propos de 4 cas cliniques

INSUFFISANCE TRICUSPIDIENNE TRAUMATIQUE. A propos de 4 cas cliniques INSUFFISANCE TRICUSPIDIENNE TRAUMATIQUE A propos de 4 cas cliniques RARE. FREQUENCE : 3% des valvulopathies traumatiques, valvulopathies aortiques (62%), mitrales (34%), et les atteintes pulmonaires (1%).

Plus en détail

Tachycardie en urgence

Tachycardie en urgence Tachycardie en urgence Définition Présence d'une fréquence cardiaque (ventriculaire) supérieure à 100 cycles par minute. Contexte Général Traiter non pas une tachycardie, mais un patient porteur d'une

Plus en détail

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive F Schnell Médecine du Sport CHU Pontchaillou Rennes Certificat de non contre indication à la pratique

Plus en détail

ABLATION par Radio-fr. fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE

ABLATION par Radio-fr. fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE ABLATION par Radio-fr fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE Plateau technique Rythmologie Amélie Lesieu - Martine Fix - Agathe Delvart Laurence Dequeker - Johanne Degand CHRU LILLE 1 Définition

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction Anatomie voies de conduction Troubles du rythme et de conduction en réanimation pédiatrique Pierre Bordachar, Jean-Benoit Thambo Pessac, France Anatomie voies de conduction Jonction atrio-ventriculaire

Plus en détail

Mort subite du sportif ces symptômes si souvent négligés!

Mort subite du sportif ces symptômes si souvent négligés! Mort subite du sportif ces symptômes si souvent négligés! JM GUY Saint Etienne Mise à jour février 2013 Mort subite du sportif 1 100 à 1500 /an en France autant d IDM non mortels Mécanismes étiologiques

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE Service de Cardiologie Htal St Michel Fiche remplie le 15.04.02. Page 1/6 I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE - Nom du Chef de service : BAUDOUY - Adresse : 33, rue Olivier de Serres 75015 PARIS - Institution

Plus en détail

Tachycardies à complexe large. S KNECHT CHU Brugmann

Tachycardies à complexe large. S KNECHT CHU Brugmann Tachycardies à complexe large S KNECHT CHU Brugmann GUIDELINES Circulation. 2005;112:IV-67-IV-77 GUIDELINES Circulation. 2005;112:IV-67-IV-77 Tachycardies à complexes larges Tachycardie ventriculaire TPSV/FA

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N Arythmies sinusales ARYTHMIE BRADYCARDIE SINUSALE SINUSALE ARYTHMIE SINUSALE BLOC SINO- PAUSE SINUSALE ENTRAÎNEUR VAGABOND Fréquence (/min) < 60 > 100 60-100 N ou < 60 Variable 400 à 600 Rythme Régulier

Plus en détail

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE Service de Beaujon Fiche remplie le 10 05 02 Page 1/6 I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE - Nom du Chef de service : Alain COHEN SOLAL - Adresse : 100 Bd du General Leclerc 92110 Clichy - Institution :

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM)

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM) Une curieuse perte de connaissance CAS CLINIQUE n 1 Monsieur F 65 ans est hospitalisé pour perte de connaissance. Aucun ATCD particulier, il ne prend aucun médicament. Le soir même alors qu il regardait

Plus en détail

FC >120, pouls présent. O 2 masque Monitoring ECG, pouls, TA, FR Poser une VVP. Etat fébrile/infection? Douleur? Hypovolémie/anémie?

FC >120, pouls présent. O 2 masque Monitoring ECG, pouls, TA, FR Poser une VVP. Etat fébrile/infection? Douleur? Hypovolémie/anémie? Tachycardie 5.4.1.1 FC >120, pouls présent O 2 masque Monitoring ECG, pouls, TA, FR Poser une VVP Etat fébrile/infection? Douleur? Hypovolémie/anémie? NaCl 0.9% 1000cc + tt spécifique Stable* et FC >120

Plus en détail

INDICATIONS DE MISE EN PLACE D UN DAI. C. Marquié CHRU Lille

INDICATIONS DE MISE EN PLACE D UN DAI. C. Marquié CHRU Lille INDICATIONS DE MISE EN PLACE D UN DAI C. Marquié CHRU Lille AVID NEJM 1997 CIDS Circulation 2000 CASH circulation 2000 Méta analyse de Connoly 27% mortalité 50% mortalité rythmique EHJ 2000;21:2071-8

Plus en détail

Les Troubles du Rythme Cardiaque. Plan. Le complexe de dépolarisation

Les Troubles du Rythme Cardiaque. Plan. Le complexe de dépolarisation Les Troubles du Rythme Cardiaque Jérome Lefevre USIC - Hôpital Libourne USIC - Haut-Levêque 07/01/2010 Pierre Ambrogiani, 1985, collection privée Plan Rythme normal Excitabilité atriale (ESA, TA, FA, flutter)

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré

Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré Service Explorations Fonctionnelles Unité Biologie et Médecine du Sport Hôpital Pontchaillou- Université Rennes 1 Rennes Athlète? Vous avez dit athlète? Entraînement

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Anomalie de conduction dans une population pédiatrique i de dystrophie myotonique de Steinert Mise en contexte Atteinte cardiaque Anomalies de conduct

Anomalie de conduction dans une population pédiatrique i de dystrophie myotonique de Steinert Mise en contexte Atteinte cardiaque Anomalies de conduct Anomalie de conduction dans une population pédiatrique de dystrophie myotonique de Steinert t Anne Fournier, md Cardiologue pédiatre Lucie Caron, inf Clinique des maladies neuro-musculaires Centre de réadpatation

Plus en détail

LES TROUBLES CARDIAQUES

LES TROUBLES CARDIAQUES AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES LES TROUBLES CARDIAQUES I - TROUBLES DU RYTHME Ce sont des emballements du cœur. A différencier des troubles de conduction. A - TROUBLES SUPRAVENTRICULAIRES 1) LES EXTRASYSTOLES

Plus en détail

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011 VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE Docteur H. BELHAKEM 2011 En sport, savourons Le plaisir de ne pas forcer quitte à rester derrière! VMA = JO 2012 QUE DANS L ESPRIT LA VMA POURQUOI FAIRE? 1/ PARCE QUE C EST

Plus en détail

Comment éliminer une Insuffisance Cardiaque chez le Sportif

Comment éliminer une Insuffisance Cardiaque chez le Sportif Comment éliminer une Insuffisance Cardiaque chez le Sportif Mise à jour février 2013 F. SCHNELL Service de Cardiologie Service de médecine du sport Hopital Ponchaillou - CHU RENNES CAS CLINIQUE Cycliste

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

Arythmie respiratoire

Arythmie respiratoire ECG normal Arythmie respiratoire Q positionnel Hypertrophie auriculaire gauche Hypertrophie auriculaire droite Test de Flack Aspects pouvant être d emblée attribués à un entraînement important surtout

Plus en détail

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar Pas de conflits d'intérêts pour la présentation donnée 0,04 sec 0,20 sec 1 sec 300 150 100 75

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON LA FA?

COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 22 COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON LA FA? VOS ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX SERONT EXAMINÉS ET VOUS DEVREZ PASSER UN EXAMEN (OU PLUSIEURS). LES EXAMENS LES PLUS COURANTS

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter

Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter Jean François ROUSSELOT Clinique du Clos des Camélias 92700 Colombes jfrousselot@wanadoo.fr L! examen «!Holter!» : objectif

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport DIU de Cardiologie du sport 11/2004 F. Hidden-Lucet, R. Frank Unité de Rythmologie Institut de Cardiologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Sport

Plus en détail

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST)

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) Salhia KRADAOUI Christelle LAGUILLIER Marie Paule DESENCLOS CH ARRAS 19 Novembre 2005 INTRODUCTION les syncopes neuro-cardiogéniques : motif fréquent d admission

Plus en détail

Traitement de la Fibrillation Atriale chez l athlète. Dr Sylvain GUERARD LYON

Traitement de la Fibrillation Atriale chez l athlète. Dr Sylvain GUERARD LYON Traitement de la Fibrillation Atriale chez l athlète Dr Sylvain GUERARD LYON Mise à jour juin 2013 Déclaration de Relations Professionnelles J'ai actuellement, ou j'ai eu au cours des deux dernières années,

Plus en détail