Dossier n 4 : questions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier n 4 : questions"

Transcription

1 Dossier n 4 : questions Dossier n 4 Énoncé Un homme de 65 ans, plombier à la retraite, est adressé aux urgences d un hôpital général, pour hémoptysie. Ses antécédents sont marques par un tabagisme estimé à 2 paquets/jour depuis 30 ans. Il décrit une dyspnée pour des efforts modérés depuis plusieurs mois. Il a d ailleurs réalisé une échographie cardiaque et une exploration fonctionnelle respiratoire il y a deux mois (jointe). Il se plaint d une toux sèche et d une douleur de l épaule droite irradiant parfois vers l avant-bras et le bord interne de la main, apparues il y a 3 semaines, suivies une semaine plus tard de crachats hémoptoïques. Les hémoptysies sont d abondance croissante ces derniers jours, rythmées par des efforts de toux, estimées à 1 verre/jour, faites d abord de sang marron foncé puis dans un 2 e temps de sang rouge clair. L examen clinique retrouve un murmure vésiculaire diminué et quelques ronchus, la fréquence respiratoire est à 25/mn, le rythme cardiaque régulier à 90/mn. Il existe un souffle systolique 3/6 au foyer aortique. La tension artérielle est de 130/80 mmhg. Il n y a pas de signe de choc. mécanique pulmonaire PRE-BRONCH. Mesure Théo. % Théo. CVF (L) 1,71 2,67 64 vems (L) 0,79 1,92 41 vems/cvf ( %) vems/cvl ( %) dep (L/sec) 2,81 6,32 44 dem 25 % (L/sec) 0,15 0,63 24 dem 50 % (L/sec) 0,29 3,08 9 dem 75 % (L/sec) 0,59 5,80 10 dem % (L/sec) 0,27 2,15 13 dem % (L/sec) 0,16 volumes pulmonaires CVL (L) 1,84 2,97 62 CI (L) 1,45 2,

2 Épreuves Classantes Nationales 2009 VRE (L) 0,39 0,68 57 plethysmographie crf (Pleth) (L) 4,57 3, VR (Pleth) (L) 4,17 2, cpt (Pleth) (L) 6,02 5, vr/cpt (Pleth) ( %) Raw (cmh20/l/s) 7,52 1, résistance Raw (cmh20/l/s) 7,52 1, Gaw (L/s/cmH20) 0,13 1,03 13 sgaw (s/cmh20*l^2) 0,03 0,20 14 Exploration fonctionnelle respiratoire. Question n 1 Cette hémoptysie est-elle grave? Justifiez votre réponse. Question n 2 Quelles sont les 3 causes respiratoires (et seulement trois) d hémoptysies abondantes les plus fréquentes? 24

3 Dossier n 4 : questions Question n 3 Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrivez-vous pour confirmer vos hypothèses diagnostiques? Quelles informations attendez-vous? Question n 4 Prescrivez-vous une transfusion sanguine en urgence chez ce patient et pourquoi? Question n 5 L hémoptysie récidive aux urgences (environ un demi verre). Quelle prise en charge thérapeutique et quelle surveillance envisagez-vous? Radiographie thoracique. 25

4 Épreuves Classantes Nationales 2009 Question n 6 En vous aidant de la radiographie jointe, à quoi correspond le tableau clinique présenté par le patient? Quels autres éléments clinique et d imagerie devez-vous rechercher? Question n 7 Quel est le diagnostic étiologique le plus probable? 26

5 Dossier n 4 : réponses Dossier n 4 Réponse n 1 Cette hémoptysie est-elle grave? Justifiez votre réponse. NON Car : hémoptysie vraie car sang émis lors d un effort de toux ; volume de l hémoptysie de moyenne abondance (1 verre par jour) ; aggravation progressive ; sur terrain respiratoire chronique : syndrome obstructif avec distension pulmonaire donc à surveiller : saturation et gazométrie sanguine ; tolérance correcte avec dyspnée d effort modérée et souffle systolique aortique probablement ancien. Non fonctionnel car supérieur à 2/6. Réponse n 2 Quelles sont les 3 causes respiratoires (et seulement 3) d hémoptysies abondantes les plus fréquentes? 3 causes respiratoires d hémoptysie abondante : cancer broncho-pulmonaire à un stade avancé ; DDB (dilatation des bronches) ; tuberculose pulmonaire (séquelle ou évolutive). Réponse n 3 Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrivez-vous pour confirmer vos hypothèses diagnostiques? Quelles informations attendez-vous? Les examens complémentaires à réaliser sont : Radiographie du thorax de face et de profil : peut retrouver la lésion responsable et donner des signes directs ou indirects de localisation, aspect de la silhouette cardiaque. TDM thoracique avec et sans injection de produit de contraste en fenêtres médiastinales et parenchymateuses : confirme et localise la lésion, guide le geste thérapeutique si nécessaire. 27

Dossier 1. 1) Décrivez les anomalies observées sur la figure a. 2) Quel diagnostic suspectez vous? Sur quels arguments?

Dossier 1. 1) Décrivez les anomalies observées sur la figure a. 2) Quel diagnostic suspectez vous? Sur quels arguments? Dossier 1 Un patient de 32 ans, en état de précarité, est admis pour toux chronique dans un contexte de perte de poids récente. Son principal antécédent connu est une intoxication alcoolique. La radiographie

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Dossier Progressif. 201. Hémoptysie 203- Opacités et masses intra thoraciques chez l'enfant et l'adulte

Dossier Progressif. 201. Hémoptysie 203- Opacités et masses intra thoraciques chez l'enfant et l'adulte Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Dr SELMANI La Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue un problème de santé publique majeur par le nombre de personnes touchées, le handicap

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Le Groupe LOURMEL soutient la FFAAIR Depuis sa création en 1953, notre groupe assure la protection sociale du secteur des industries graphiques. En complément de nos

Plus en détail

pred mesuré % CVF 2,57 1,95 76 VEMS 2,16 1,69 78 VEMS/CV CPT 4,57 3,54 77 DLCO 21,7 16,5 76 KCO 4,47 3,54 79

pred mesuré % CVF 2,57 1,95 76 VEMS 2,16 1,69 78 VEMS/CV CPT 4,57 3,54 77 DLCO 21,7 16,5 76 KCO 4,47 3,54 79 Une jeune femme de 24 ans, infirmière depuis 6 mois, n ayant jamais quitté la métropole, est explorée devant la découverte fortuite d une anomalie radiographique thoracique (voir ci-dessous). Elle est

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

EFR et Asthme. Suspicion d asthme (symptômes compatibles ou toux chronique) Evaluation de la sévérité au moment du diagnostic d asthme

EFR et Asthme. Suspicion d asthme (symptômes compatibles ou toux chronique) Evaluation de la sévérité au moment du diagnostic d asthme EFR et Asthme Suspicion d asthme (symptômes compatibles ou toux chronique) EFR, réversibilité aux β2-mimétiques Test de provocation à la métacholine Evaluation de la sévérité au moment du diagnostic d

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

CHIRURGIE DE L EMPHYSL

CHIRURGIE DE L EMPHYSL CHIRURGIE DE L EMPHYSL EMPHYSÈMEME Bulle géante g sur «poumon sain» bullectomie Emphysème me bulleux compressif résection-capitonnagescapitonnages Emphysème me non bulleux distendu réduction de volume

Plus en détail

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Conduite

Plus en détail

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl Asthme du nourrisson Démarche diagnostique pratique André Labbé Unité de réanimation r et des maladies respiratoires de l enfantl Hôtel-Dieu Clermont-Ferrand Position du problème Fréquence pathologie sifflante

Plus en détail

UE Cardio-Vasculaire

UE Cardio-Vasculaire Année Universitaire 2012-2013 Sujet 1 Une patiente de 32 ans est hospitalisée pour une douleur thoracique. Initialement modérée, cette douleur est maintenant violente et inhibe la respiration. La patiente

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

LE SYNDROME D EMPHYSÈME ET FIBROSE PULMONAIRES COMBINÉS. Jean-François Cordier

LE SYNDROME D EMPHYSÈME ET FIBROSE PULMONAIRES COMBINÉS. Jean-François Cordier LE SYNDROME D EMPHYSÈME ET FIBROSE PULMONAIRES COMBINÉS Jean-François Cordier OBSERVATION Décembre 1987 : - patient de 59 ans, fumeur (66 paquets x années) - dyspnée depuis 2 ans - râles crépitants à l'auscultation

Plus en détail

EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1

EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1 ASPECTSENIMAGERIEDE EN L ATTEINTE THORACIQUE AU COURS DE LA GRIPPE A H1N1 Hantous-Zannad S., Trabelsi S., Ridène I., Zidi A, Baccouche I., Belkhouja K., Ben Romdhane K., Besbes M., Ghedira H., Ben Miled-M

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier ème année. Durée 30 mn. Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18

UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier ème année. Durée 30 mn. Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18 UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier 2015-2 ème année Durée 30 mn Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18 QCM : notées 0,5 pour une erreur, 0 au-delà d une erreur.

Plus en détail

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO)

Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Dr Brès 09 octobre 2013 jacques.bres@chi-eureseine.fr 1 Plan Définitions, épidémiologie Causes Obstruction bronchique Clinique Examens complémentaires

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010)

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) J.D. Dewitte, B. Loddé Université de Bretagne Occidentale Jeune Equipe «Ethique, Professionnalisme et

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL

LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL LA SPIROMETRIE EN MEDECINE DU TRAVAIL Dr Dominique Faucon Maître de conférences des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine du Travail Hôpital Nord CHU de Saint Etienne 42 055 Saint Etienne

Plus en détail

Hémoptysie Dr Djeghri. Y MODULE PNEUMOLOGIE. Hémoptysie. Dr Djeghri, Y Pneumologue

Hémoptysie Dr Djeghri. Y MODULE PNEUMOLOGIE. Hémoptysie. Dr Djeghri, Y Pneumologue MODULE PNEUMOLOGIE Hémoptysie Dr Djeghri, Y Pneumologue Plan Objectifs. Définition. Mécanismes. Étiologies. Diagnostic de Gravité. Diagnostic positif. Diagnostic différentiel. Les examens complémentaires.

Plus en détail

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010

Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Mr ZIAD AB 29 ans m a consulté le 28/10/2010 Depuis le jeune âge toux récidivantes.1a2 exacerbations par ans. Stabilisation 2006 1 ans exacerbation rapprochée avec dyspnée et sifflement.amélioration transitoire

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

Toux chronique de l enfant

Toux chronique de l enfant Toux chronique de l enfant «Les 10 questions indispensables» F.Amsallem Définition «Toux > 4 à 6 semaines ou Episodes de toux > 2 mois / an» En pratique toute toux > 3 semaines doit être explorée Principales

Plus en détail

MTEV Stratégie Diagnostique

MTEV Stratégie Diagnostique MTEV Stratégie Diagnostique Pr Anne LONG, Médecine Vasculaire Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux Hôpital Edouard Herriot Mars 2015 MTEV TVP et EP : les 2 manifestations aiguës

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

DOSSIER Le pneumothorax : symptômes, diagnostic, évolution, tolérance, formes cliniques et traitement

DOSSIER Le pneumothorax : symptômes, diagnostic, évolution, tolérance, formes cliniques et traitement Juin 2007 ; N 5 ACTUALITE DE RESPIR.COM Activités et chiffres clés DOSSIER Le pneumothorax : symptômes, diagnostic, évolution, tolérance, formes cliniques et traitement FICHE INFORMATIVE Le pneumothorax

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 3 ème Année de Médecine Session de juillet 2014 Question 1 (1 point) : Toute suspicion de brucellose doit être signalée au laboratoire réalisant

Plus en détail

M3554 Les examens biologiques-radiologiques et complémentaires. Mercredi 3 décembre 2014 F.Nowak /K.Lambiel

M3554 Les examens biologiques-radiologiques et complémentaires. Mercredi 3 décembre 2014 F.Nowak /K.Lambiel M3554 Les examens biologiques-radiologiques et complémentaires Mercredi 3 décembre 2014 F.Nowak /K.Lambiel Références Hennessey Iain A M. Japp Alan G. (2010). Gaz du sang facile. Elvesier http://www.infirmiers.com/etudiants-enifsi/cours/cours-pneumologie-aide-a-lalecture-dune-radiographie-de-thorax.html

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention www.ffaair.org www.chepe.fr 148, bld Yves Farge - 69190 Saint-Fons Tél.: (33) 4 78 70 92 86 - Fax: (33) 4 78 70 92 35 e-mail : chepe@chepe.fr 2013 - CHEPE / Carole production

Plus en détail

PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME

PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME Melle J.S 19 ans Observation ATCDS: Toux sèche paroxystique nocturne non explorée HDM: J-3, toux quinteuse, fièvre et dyspnée sifflante J0: douleur retro sternale,

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE C. HALLER - IFSI CHU DE NICE 08 07 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE identifier et différencier la plupart des signes fonctionnels et des signes physiques liés s aux pathologies respiratoires

Plus en détail

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie Septembre 2008 ; N 17 IMAGERIE THORACIQUE Principales causes des examens inutiles Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics Prescription d un examen d imagerie Grossesse et protection de l embryon

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Hémoptysie (317) Professeur Christophe PISON 1997 (Mise à jour Septembre 2004)

Hémoptysie (317) Professeur Christophe PISON 1997 (Mise à jour Septembre 2004) Hémoptysie (317) Professeur Christophe PISON 1997 (Mise à jour Septembre 2004) Pré-requis : anatomie : o circulation pulmonaire bronchique o vascularisation de la paroi thoracique séméiologie des hémoptysies

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

ASTHME ET SPORT. JP GRIGNET DENAIN avril 2005

ASTHME ET SPORT. JP GRIGNET DENAIN avril 2005 ASTHME ET SPORT JP GRIGNET DENAIN avril 2005 Qu est ce que l asthme? L asthme est une maladie inflammatoire chronique (durable) des bronches Les manifestations peuvent être: - La toux souvent sèche, quinteuse,

Plus en détail

Maladie thromboembolique veineuse MTEV. Sémiologie Cas cliniques

Maladie thromboembolique veineuse MTEV. Sémiologie Cas cliniques Maladie thromboembolique veineuse MTEV Sémiologie Cas cliniques Cas cliniques MTEV 1 Cas clinique 1 Une homme de 55 ans se plaint d'une dyspnée apparue sans raison depuis 48 heures. Il a été opéré d'une

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui?

BPCO: 2è partie. Etre sûr du diagnostic. Enseignement thérapeutique. Réhabilitation respiratoire: quand? comment? pour qui? BPCO: 2è partie Idées à discuter Etre sûr du diagnostic Prof. JP Janssens Service de Pneumologie, HUG Jean-Paul.Janssens@hcuge.ch J h Quelques cas cliniques Enseignement thérapeutique Réhabilitation respiratoire:

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Néphropaties Hypertension artérielle IEC Insuffisance cardiaque Prescriptions 2010 128 millions Mahmoudpour et al., 2013 Poole

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat Introduction: L incidence des DDB reste élevée au pays en développement. Se définie par une

Plus en détail

2. Sémiologie vasculaire périphérique

2. Sémiologie vasculaire périphérique 1. Sémiologie générale 1 Etablir le contact avec le patient 2 Connaître le plan général d une observation médicale 3 Identifier le motif d hospitalisation 4 Recueil des antécédents personnels 5 Recueil

Plus en détail

RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES. Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris

RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES. Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris RADIOGRAPHIE THORACIQUE LES GRANDS SYNDROMES Marie-Pierre Debray Hôpital Bichat, Paris Signe de la silhouette 2 structures accolées dans le même plan de même tonalité non séparables l une de l autre Utilisé

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, caractérisée par une obstruction bronchique variable dans le temps. Sous-diagnostiqué et insuffisamment pris en charge dans la population

Plus en détail

DIAGNOSTIC FONCTIONNEL DES MALADIES PULMONAIRES. Dr. SAMAH FARAH (AHU) Sce. Pneumologie HMG

DIAGNOSTIC FONCTIONNEL DES MALADIES PULMONAIRES. Dr. SAMAH FARAH (AHU) Sce. Pneumologie HMG DIAGNOSTIC FONCTIONNEL DES MALADIES PULMONAIRES Dr. SAMAH FARAH (AHU) Sce. Pneumologie HMG INTRODUCTION L utilisation de la terminologie et du diagnostic approprié en pneumologie est extrêmement importante.

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, mars 2015 Situation infirmière clinique

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

QCM. Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) :

QCM. Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) : QCM Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) : Question n 1 : Le débimètre de pointe permet : A. La mesure du volume expiratoire maximal au cours de la première seconde

Plus en détail

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence Radiographie - Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence - Intérêt diagnostique positif macro-sémiologie (OAP, pneumopathie,

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans

Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans Enoncé Une femme de 65 ans, obèse, vous consulte en urgence pour une douleur épigastrique irradiant dans l épaule droite apparue brutalement il y a 3 heures

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Rappel anatomique Les adénopathies médiastinales tuberculeuses sont : Parfois unilatérales (latéro-trachéales ) Le plus souvent bilatérales et asymétriques

Plus en détail

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière

Définitions IRC-IRA. Physiopathologie IRC. Définitions. Physiopathologie. Evolution. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Définitions IRC-IRA Capacité de gérontologie Cours du 6 fevrier 2007 E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Insuffisance respiratoire chronique(irc): incapacité du système respiratoire à assurer l oxygénation

Plus en détail

Coupler la spirométrie au TM6. Malade BPCO

Coupler la spirométrie au TM6. Malade BPCO Coupler la spirométrie au TM6 Malade BPCO BPCO Mécanismes - Obstruction bronchique - BPCO Exemple: Robinet - EAU - Tuyau Débit Eau Tuyau (limitation du débit) Obstruction bronchique intrinsèque

Plus en détail

PARCOURS PATIENTE PRESENTANT UN SYNDROME GRIPPAL

PARCOURS PATIENTE PRESENTANT UN SYNDROME GRIPPAL PARCOURS PATIENTE PRESENTANT UN SYNDROME GRIPPAL ACCUEIL URGENCE DE MATERNITE Si syndrome grippal : port d un masque obligatoire en salle d attente EXAMEN BOX 1 - Prélèvement ( cf protocole ) o Ecouvillon

Plus en détail

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente

Plus en détail

Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique.

Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique. Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique. M MAHI, T Salahaddine, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BENAMEUR. Service d Imagerie Médicale. Hôpital

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique.

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. 1 Femme de 50 ans Sans antécédent médico-chirurgical Pas d intoxication tabagique ATCD familiaux : fille décédée d une leucémie à l âge de 13 ans Sans emploi

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

Plan. Définition Evaluer la gravité

Plan. Définition Evaluer la gravité Interprétation du scanner multi-coupe devant une hémoptysie. Que doit savoir le radiologue? Plan Définition Evaluer la gravité Physiopathologie: - hémoptysie d origine artérielle bronchique - Hémoptysie

Plus en détail

CAS CLINIQUE

CAS CLINIQUE CAS CLINIQUE Un chauffard âgé de 21ans victime d un AVP a consulte aux urgences. L examen :victime en bon état de conscience. Pas d ATCD pathologique notable. Pas de prise médicamenteuse. Tension artérielle

Plus en détail

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE?

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? DR JÉRÔME CAUDRON IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL PRIVÉ DE L ESTUAIRE, LE HAVRE IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL CHARLES NICOLLE, ROUEN

Plus en détail

Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS

Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS Romain Kessler Groupe de transplantation thoracique HUS Vérifier la motivation du patient Vérifier l indication de greffe pulmonaire Rechercher les contre-indications éventuelles Évaluer leur impact sur

Plus en détail

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière.

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière. Ce document énonce une liste d éléments que l infirmière devrait connaître ou maîtriser avant le début de l orientation aux soins critiques. La liste n est pas exhaustive, il s agit d indicateurs pour

Plus en détail

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations)

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Vous voyez en consultation un patient de 71 ans en bon état général qui se plaint de dyspnée

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires aux ECN

Explorations Fonctionnelles Respiratoires aux ECN Explorations Fonctionnelles Respiratoires aux ECN Le cours Les EFR "tombables" Les auteurs suivants ont participé à l écriture et à la relecture de cet ouvrage : Pr François CHABOT (Nancy), Pr Bruno CRESTANI

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Interprétation des désordres acide-base à l ECN Questions sur 9 situations cliniques. Pr Charles-Hugo Marquette Dr Céline Sanfiorenzo

Interprétation des désordres acide-base à l ECN Questions sur 9 situations cliniques. Pr Charles-Hugo Marquette Dr Céline Sanfiorenzo Interprétation des désordres acide-base à l ECN Questions sur 9 situations cliniques Pr Charles-Hugo Marquette Dr Céline Sanfiorenzo EXERCICE 1 : Un enfant de 10 ans est amené par ses parents aux urgences

Plus en détail

1.1.1. Interrogatoire général - 20 1.1.2. Interrogatoire ciblé - 20

1.1.1. Interrogatoire général - 20 1.1.2. Interrogatoire ciblé - 20 TABLE DES MATIÈRES Le mot du doyen...................................................................... 5 Le mot du médecin généraliste...................................................... 7 Remerciements........................................................................

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR La Dyspnée L interrogatoire L examen Le bilan para clinique Imagerie EFR L interrogatoire Données Fondamentales = définir la dyspnée: Repos ou effort, facteur déclenchant Date et mode de survenue Inspiration?

Plus en détail

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette Les EFR pour l ECN Réponses aux 15 questions Pr Charles-Hugo Marquette Cas n 1 : Patiente au tabagisme cumulé à 40 paquets-années. Décrivez le trouble ventilatoire? Cas n 1 Compte tenu du contexte et des

Plus en détail

Extrait gratuit : testez-vous!

Extrait gratuit : testez-vous! Extrait gratuit : testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Masse abdominale découverte lors du bilan d une hypertension artérielle M. A, 53 ans, vous est adressé par son médecin traitant

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail