Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO"

Transcription

1 Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO 1 Claire QUEVAL cadre de santé Monaco Age Oncologie 19/20 mars 2015 CALIPSSO - 3C Hôpital Henri Mondor

2 2 Des problèmes fréquents Fréquence des problèmes de santé identifiés grâce à l EGA chez des malades âgés atteints de cancer (29 études analysées). Autonomie : - PS 2 - ADL - IADL Mobilité et - troubles de la marche risque de chutes : - risque de chute État nutritionnel : 2 - perte de poids (3 à 6 derniers mois) - MNA - IMC - albuminémie 2-50% 10-61% 25-73% 34,5-47,9% 47,2-54,9% 7,7-70% 9-83% 10,7-46% 23,8-61% État cognitif : - MMSE 6-42,2% État thymique : - GDS (2, 4, 15 ou 30 items) 10,1-65,3% Comorbidités : - 3 comorbidités 24-81% Polymédication : - 5 médicaments /j 48-66,9% Environnement social : - seuls à domiciles - aides à domiciles 8,7-42% 15-39% 25 à 75% 35 à 55% 10 à 80% > 30% > 50% 25 à 80% > 50% 10 à 40% Caillet et al. Clinical Interventions in Aging, 2014 (9):

3 3 CALIPSSO Cellule pour l Accueil l Information et le Parcours de Soins de Support en Oncologie Objectifs Rassembler dans un lieu unique les soins de support pour en faciliter l accès aux patients ambulatoires Plateforme pluri-professionnelle Lien ville-hôpital

4 4 Missions de CALIPSSO Accueil Orientation Information Coordination Accompagnement

5 5 Prises en charge proposées IDE de coordination Soutien psychologique Stomathérapie Ateliers Socio esthétique Relaxation Sophrologie Qi Gong Diététique Patient sur CALIPSSO Accompagnement médico-social Douleur et soins palliatifs Onco-gériatrie Interface ville-hôpital - Suivi téléphonique - Médecin traitant (CR) - Réseaux - HAD 5

6 6 La collaboration CALIPSSO / UCOG Le soin Orientation ville / réseau PARTAGE 94, CLIC Suivi des patients / tél ou en entretien

7 7 Rôle IDE dans le soin Accueil et présentation du déroulement de la Cs Écoute Accompagnement / SSO Orientation Cs Onco-gériatrie Évaluation globale

8 8 Rôle de l infirmière lors de l EGA (évaluation gériatrique approfondie) Contacts, MT / spécialistes, personnes ressources Environnement social Autonomie (ADL, IADL) Mobilité / chutes (TGUG, appui unipodal) État nutritionnel (poids/taille, MNA) État cognitif (MMSE) Pression artérielle

9 9 Synthèse infirmière concernant le patient lors de l EGA Population qui ne demande pas ou peu d aide : Apprécie beaucoup ce temps d écoute La prise en charge globale par IDE & médecin Besoins les plus souvent identifiés : Sociaux : aides à domicile, travaux Diététiques : dénutrition, trouble du transit Psychologiques : écoute par un soignant non psychologue, dépression selon le proche

10 10 Synthèse IDE concernant les proches lors de l EGA Centrée sur la prise en charge médicale Traitement (quand, quoi, comment) Contenu de l information donnée à leur parent Troubles du transit «Déprime» Situations à risques : conditions de vie à domicile Repérage des besoins des aidants

11 À l issue de l EGA par l IDE et 11 le médecin Élaboration d un plan de soin personnalisé intégrant les SSO Pluridisciplinaire Gestion immédiate et suivi sur une plateforme dédiée

12 12 Année 2014 (1) 336 CS pour patients > 70 ans Age moyen : 80 ans Diagnostic principal 1 : T. Sein 27% 2 : T. Vessie 16 % 3 : T. Prostate 12 % 4 : T. colon 8 % 237 ont bénéficié d une EGA

13 13 Année 2014 (2) Soins de support déclenchés 1 : stomathérapie 15 % 2 : psychologue 15 % 3 : dermatologique 13 % 4 : sophrologie( 8%), socio esthétique( 7%), diététique(7%), QI GONG (6%) Nombre moyen de Cs en SSO : 1,2 10 % ont bénéficié d un suivi téléphonique, 17 % ont revu l IDE 5 % ont nécessité la coordination IDE CLIC,HAD et réseau PARTAGE 94

14 14 Lien ville-hôpital Information du patient et des proches sur le réseau Signalement du patient au réseau oncologique et gériatrique PARTAGE 94 Communication avec les CLIC Liens avec les professionnels de la ville

15 15 Suivi des patients Entretiens : Téléphoniques intérêt pour les patients âgés à l autonomie limitée En consultation Dépistage précoce des fragilités Ajustement du plan de soin personnalisé en temps réel Alerte des professionnels de santé concernés

16 Conclusion 16 Relation privilégiée équipe CALIPSSO / onco-gériatres / UCOG Prise en charge globale Équipe pluridisciplinaire Coordination Aide à l EGA Réactivité collaboration = meilleur moyen d optimiser la prise en charge des patients âgés atteints de cancer

17 17 Merci pour votre écoute

Pr Elena PAILLAUD Département de gériatrie Henri MONDOR, Créteil Unité de Coordination en Onco-Gériatrie Sud Val-de-Marne

Pr Elena PAILLAUD Département de gériatrie Henri MONDOR, Créteil Unité de Coordination en Onco-Gériatrie Sud Val-de-Marne Pr Elena PAILLAUD Département de gériatrie Henri MONDOR, Créteil Unité de Coordination en Onco-Gériatrie Sud Val-de-Marne 1 Nutrition et cancer chez la personne âgée 2 Dénutrition & cancer de la personne

Plus en détail

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 IDE en OncoGériatrie Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 1. Présentation 2. IDE en Consultation d OncoGériatrie 3. IDE

Plus en détail

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD Prise en charge oncogériatrique en EHPAD 20 juin 2008 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Espérance de vie à la naissance, espérance de vie globale : Sont-ils si âgés que cela? Espérance de

Plus en détail

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées Mai 2015 Dr SERAMY Nicolas, médecin coordinateur Mme TRISTANT

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Le vieillissement La fragilité Questionnaire G8 L évaluation gériatrique

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

L ONCOGERIATRIE POURQUOI? COMMENT?

L ONCOGERIATRIE POURQUOI? COMMENT? L ONCOGERIATRIE POURQUOI? COMMENT? Oncogériatrie ORGANISATION SOINS 2006 2011 FORMATION RECHERCHE GERICO/DIALOG SOFOG/FEDERATION + UCOG LES MISSIONS 1. AMELIORER LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS AGES ATTEINTS

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD Equipe Spécialisée Alzheimer à Domicile Wasquehal, Marcq en Baroeul, Croix, Mouvaux et Bondues E. Dooze Directrice SSIAD/ESAD Emilie Orer, ergothérapeute

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer

Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer Docteur Jean GODARD Vice président du réseau Onco-normand de Haute-Normandie et délégué de l URML de Normandie pour les questions de cancérologie

Plus en détail

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé. Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé. Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012 Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012 Introduction Cancer du sujet âgé Problématique de santé publique Augmentation incidence

Plus en détail

6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie

6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie Cliquez pour modifier le style du titre 6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013 1 Actualités régionales Cliquez pour modifier le style Programme du titre Mise en place d une évaluation gériatrique

Plus en détail

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique Trajectoire et profil patient pour le SSR à orientation oncogériatrique Francine AUBEN UCOG PACA-Est Pole de gérontologie-chu Nice Monaco Age Oncologie 19-20 mars 2015 L'ÉVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE Indiquée

Plus en détail

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé DU Oncogériatrie 17 avril 2014 Introduction Plan cancer 2009-2013 Mesure 23 : amélioration de la prise en charge des patients âgés atteints

Plus en détail

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie UCOG de Picardie 15 septembre 2013 Equipe de coordination Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie 2 ème plan

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE : 2-STRUCTURE : Généralités.

FICHE SIGNALETIQUE : 2-STRUCTURE : Généralités. FICHE SIGNALETIQUE : Pour remplir les champs libres : «double clic» puis remplir «Texte par défaut». Pour cocher une case : «double clic» puis «case activée». Il sera nécessaire de faire signer l autorisation

Plus en détail

Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone

Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone Définition du sujet âgé INCa : 75 ans Pratique : 75 ans Polypathologique

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

risque de perte d autonomie Projet pilote PAERPA Lorrain Dr Eliane ABRAHAM - Réseau Gérard Cuny NANCY 2 décembre 2014 groupe «réseaux» SFGG

risque de perte d autonomie Projet pilote PAERPA Lorrain Dr Eliane ABRAHAM - Réseau Gérard Cuny NANCY 2 décembre 2014 groupe «réseaux» SFGG Parcours de la personne âgée en risque de perte d autonomie Projet pilote PAERPA Lorrain Dr Eliane ABRAHAM - Réseau Gérard Cuny NANCY 2 décembre 2014 groupe «réseaux» SFGG Projet pilote PAERPA Lorrain

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins

Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins Equipe Médicale d Evaluation à Domicile : EMED Coopération entre la filière gériatrique et les CLIC 26 septembre 2013 Début 2011 Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins Parcours

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

Faisabilité des traitements anti-cancéreux chez les patients âgés

Faisabilité des traitements anti-cancéreux chez les patients âgés FÉDÉRER Séminaire LA oncogériatrie RECHERCHE ET : de L INNOVATION la recherche MÉDICALE à la pratique EN CANCÉROLOGIE Vendredi 19 juin 2015 Faisabilité des traitements anti-cancéreux chez les patients

Plus en détail

Optimisation de l outil de dépistage G8 chez les patients âgés atteints de cancer :

Optimisation de l outil de dépistage G8 chez les patients âgés atteints de cancer : Optimisation de l outil de dépistage G8 chez les patients âgés atteints de cancer : l étude de cohorte ELCAPA-07 Etienne Audureau Equipe CEpiA, EA4393, Université Paris Est Créteil Service de Santé Publique,

Plus en détail

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées Organisation et activité Historique Cliquez pour modifier Coordination le style de du projets titre Unité de Coordination en OncoGériatrie «Améliorer

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR LA FRONTIERE Limite d un territoire qui en détermine l étendue D où la nécessaire délimitation de l hôpital de jour SSR gériatrique pour en cerner les contours

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Pertinence des échelles d évaluation en HDJ. Dr Barbara MAAKAROUN Dr Jean-Marc MICHEL

Pertinence des échelles d évaluation en HDJ. Dr Barbara MAAKAROUN Dr Jean-Marc MICHEL Pertinence des échelles d évaluation en HDJ Dr Barbara MAAKAROUN Dr Jean-Marc MICHEL Pourquoi des échelles? Même outil pour tous Validée ( de préférence) Qui les réalise? Professionnel habilité à le faire

Plus en détail

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert Centre de Coordination en Cancérologie d Hématologie Région Limousin INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie une liaison entre la ville et l hôpital Katia Aubert ORGANISATION DE LA CANCEROLOGIE

Plus en détail

Prise en charge des personnes âgées

Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des personnes âgées Dr Michel Varroud-Vial Novembre 2016 Les hôpitaux de proximité contribuent à l amélioration du parcours du patient, notamment des personnes âgées Ils coopèrent pour

Plus en détail

DEMARCHE PARTICIPATIVE TERRAIN

DEMARCHE PARTICIPATIVE TERRAIN DEMARCHE PARTICIPATIVE TERRAIN AU SEIN DES ESPACES DE DECISIONS EN CANCEROLOGIE Florian Scotté Oncologie médicale HEGP AFSOS Congrès 2013, Paris Circulaire du 25 mars 2008 (DHOS/02/2008/99) relative à

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Inauguration DOSSIER. De la plateforme de coordination en cancérologie DE PRESSE. Locaux de la plateforme. du bâtiment médico-chirurgical.

Inauguration DOSSIER. De la plateforme de coordination en cancérologie DE PRESSE. Locaux de la plateforme. du bâtiment médico-chirurgical. DOSSIER DE PRESSE Vendredi 05 décembre 2014 Petit amphithéâtre IFSI 11h45 Inauguration De la plateforme de coordination en cancérologie Locaux de la plateforme Entrée A 1 er étage du bâtiment médico-chirurgical

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique. Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux

Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique. Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux 1 Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux 2 Vieillissement de la population et Cancer Espérance

Plus en détail

Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile

Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile Congrès national Vendredi 17 novembre 2017 Hôtel Mercure Bd Lascrosses, 8 Esplanade Compans Caffarelli - 31000 Toulouse Soins de support et cancer : De l hôpital vers le domicile Sous la Présidence des

Plus en détail

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre?

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? V e n d r e d i 1 8 o c to b r e 2013 Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? Dr Gilles Albrand Co-coordonnateur UCOG-IR Rhône-Auvergne-Guyane Groupement de la

Plus en détail

Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012

Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012 Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012 la PLATEFORME GERONTOLOGIQUE GRASSOISE (PF) Création en 2004 Association sur le même site d un CLIC

Plus en détail

L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer

L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer 4 décembre 2015 4 e Rencontre du Dispositif d Annonce et de Parcours en Cancérologie Nice Docteur B. Jacqueme L infirmière d annonce 10 ans après

Plus en détail

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins Ministère de la santé et des sports Sous-direction de l organisation du système de soins Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins 5 juin 2009 Prémices de l hôpital de jour gériatrique

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

L évaluation gérontologique standardisée

L évaluation gérontologique standardisée L évaluation gérontologique standardisée Le pivot de la démarche gérontologique Pr BELMIN La démarche médicale classique Symptômes Signes Ex. complémentaires Diagnostic Traitement L Evaluation Gérontologique

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat

LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat 1/ Les soins oncologiques de support 1-1 la définition Elle a été donnée dans la circulaire DHOS/SDO/201/101 du 22 février 2005 du plan Cancer 1 : «l ensemble des

Plus en détail

D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON

D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON D UN PARCOURS DE SOINS A UN PARCOURS PATIENT DANS LE CADRE DU CANCER DU COLON Carinne BALMONT, Cadre de Santé en Chirurgie HGE et Sylvie MARTY, Cadre Supérieur de Santé du Centre de Coordination en Cancérologie

Plus en détail

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Seine Saint Denis coordonner proximité collaborer accompagner mutualiser évaluer innover orienter ressource plate-forme associations

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Laurence Bot Hervé Léna

Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Laurence Bot Hervé Léna Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Laurence Bot Hervé Léna CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Projet rennais coordination et suivi du parcours du patient

Plus en détail

L hôpital, un acteur pour le bien être?

L hôpital, un acteur pour le bien être? L hôpital, un acteur pour le bien être? «en perte d autonomie» Louvain, 27/03/2014 Marie de Saint Hubert gériatre Dias et travail réalisés avec le soutien de l équipe interdisciplinaire de gériatrie :

Plus en détail

UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT

UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT UPSAV UNITE DE PREVENTION, DE SUIVI ET D ANALYSE DU VIEILLISSEMENT Les Acteurs Une équipe gérontologique : Un gériatre Une IDE coordonnatrice Une ergothérapeute Une psychomotricienne Une psychologue clinicienne

Plus en détail

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 1 4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 2 Le chemin clinique dans le cadre de l EPP : véritable outil de management

Plus en détail

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes,

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, Réseau Onc Oriant Réseau de Cancérologie Territoire de Santé n 3 Juin 25 Parcours du patient Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, spécialistes.) RCP Dispositif autour de l'annonce Traitement

Plus en détail

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Spécialité médicale concernée par les affections physiques, mentales, fonctionnelles

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon CHD site LRY 618 lits et places MCO 372 médecine, 169 chir, 77 gynécoobstétrique Mission de recours

Plus en détail

Plan de l'exposé : Introduction Présentation de l'activité en oncologie à la Clinique Saint-Luc de Bouge (SLBO)

Plan de l'exposé : Introduction Présentation de l'activité en oncologie à la Clinique Saint-Luc de Bouge (SLBO) 23/01/2014 SUPPORTIVE CARE : prise en charge du patient cancéreux. Le point de vue du diététicien Plan de l'exposé : Introduction Présentation de l'activité en oncologie à la Clinique Saint-Luc de Bouge

Plus en détail

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue Oncogériatrie en région r Centre. Activité et perspectives. AOG* * du Centre C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue * Antenne d Oncogériatrie cancer, âge

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

L infirmier(e) en oncogériatrie

L infirmier(e) en oncogériatrie L infirmier(e) en oncogériatrie Organisation du travail et inter professionnalité IFSI Rockfeller 25/09/2012 PLAN I-Age et cancer II-Prise en charge spécifique de la personne âgée atteinte de cancer III-

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées Organisation et activité 2006 2010 2011 UNITÉ PILOTE DE COORDINATION EN ONCOGÉRIATRIE «Structurer la filière de soins Oncogériatrique en Midi-Pyrénées»

Plus en détail

Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie. Pr. Laurent TEILLET

Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie. Pr. Laurent TEILLET Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie Pr. Laurent TEILLET Les problèmes que doit résoudre l oncogériatrie Absence de règle claire de prise en charge des patients âgés cancéreux, volontiers

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre

Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre Unité Pilote de Coordination Oncogériatrique en Midi-Pyrénées Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre Dr S Gérard, Dr L. Balardy 4ème Journée GRASSPHO AFSOS / Oncomip 27/11/2009 Soins

Plus en détail

CONSULTATION D ONCO-GERIATRIE au CHR d Orléans

CONSULTATION D ONCO-GERIATRIE au CHR d Orléans CONSULTATION D ONCO-GERIATRIE au CHR d Orléans Contribution de 2 ans d expérience 1 Brigitte MIGNOT, Nourddine BALLOUCHE Centre de Médecine Gériatrique CHR Orléans 24 Janvier 2012 Madame R. 83 ans consultation

Plus en détail

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique.

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Dr N. SAFFON Equipe Résonance CHU Toulouse Soins Oncologiques de Support DHOS, juin 2004 : «l ensemble des soins et soutiens nécessaires

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

Dispositif d'annonce - Oncoguyane

Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce: historique 1998: Etats généraux du cancer 2003: Plan cancer ( mesure n 40) 2004: Cahier des charges ( DHOS et LCC) Juin 2004 Mai 2005: expérimentation

Plus en détail

Cancer du côlon. 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien

Cancer du côlon. 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien Cancer du côlon 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien Patient de 76 ans, opéré d un cancer du colon (FOLFOX en adjuvant) en récidive avec métastases hépatiques

Plus en détail

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez EMPG Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez Qu est-ce que le PAERPA? Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie (Paerpa).

Plus en détail

Rôle de l infirmière dans le bilan cognitif en Hôpital de Jour Gériatrique

Rôle de l infirmière dans le bilan cognitif en Hôpital de Jour Gériatrique Rôle de l infirmière dans le bilan cognitif en Hôpital de Jour Gériatrique Éliane RIERA, Brigitte WEIDMANN (Infirmières) Audrey CHEVALIER (Neuropsychologue) Pierre ANTHONY (médecin) Réflexion sur le mode

Plus en détail

Personnes âgées de + 75 ans: parcours de santé et coordination en ville

Personnes âgées de + 75 ans: parcours de santé et coordination en ville Réseau gérontologique Amadis 04 77 25 84 29 11 av. Augustin Dupré 42000 St Etienne accueil.amadis@laposte.net Personnes âgées de + 75 ans: parcours de santé et coordination en ville Nécessité d un appui

Plus en détail

Goupe de travail et d échange pour les Aidants Familiers. Réseau de Santé Gérontologique Espace Chappe 1 rue Chappe LANNION Tel

Goupe de travail et d échange pour les Aidants Familiers. Réseau de Santé Gérontologique Espace Chappe 1 rue Chappe LANNION Tel Goupe de travail et d échange pour les Aidants Familiers Réseau de Santé Gérontologique Espace Chappe 1 rue Chappe 22300 LANNION Tel 02 96 46 22 10 Sommaire I. Présentation de la Plate Forme II. III. IV.

Plus en détail

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 Rappel du cadre légal Actions du Plan Cancer ( 2014-2019) afférentes au parcours de soins des patients sous

Plus en détail

Validation de 6 indices de comorbidités en onco-gériatrie pour prédire la mortalité à 1 an: l étude ELCAPA-04

Validation de 6 indices de comorbidités en onco-gériatrie pour prédire la mortalité à 1 an: l étude ELCAPA-04 Validation de 6 indices de comorbidités en onco-gériatrie pour prédire la mortalité à 1 an: l étude ELCAPA-04 F. Canoui-Poitrine, F About, C Tournigand, M Laurent, P Caillet, A Le Thuaut, E Audureau, E

Plus en détail

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE.

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. Dr Gilles ALBRAND - Chef de Service Unité d Evaluation Gériatrique Approfondie Hôpital Antoine Charial CHR-U U de Lyon 40 Avenue de la Table de Pierre 69340 Francheville.

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

Réseau pédiatrique RESILIAENCE

Réseau pédiatrique RESILIAENCE Réseau pédiatrique RESILIAENCE État des lieux depuis 2006 et perspectives Dr Anne Notz Médecin coordonnateur 8 ème journée régionale du RCA, 27 nov 2009 POPULATION CONCERNEE 95 nouveaux patients par an

Plus en détail

Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer

Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer CJP / Dr DURANDO, Dr BAHADOOR,

Plus en détail

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Contexte : Contexte national «élargir l approche du soin en accordant une place systématique aux

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée

Fragilité de la personne âgée Fragilité de la personne âgée Dr S AUFAURE Première journée de la filière gériatrique Date18/12/2014 Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény 77011 Melun Cedex 01 64 71 60 00 www.ch-melun.fr

Plus en détail

Qu est-ce que l oncogériatrie

Qu est-ce que l oncogériatrie Question 1 Qu est-ce que l oncogériatrie Une prise en charge adaptée des personnes âgées atteintes de cancer Une expertise gériatrique en complément de l expertise carcinologique Une approche pluridisciplinaire

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL Enquête et sensibilisation sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé des régions Bretagne et Pays de la Loire : focus sur les voies orales V. Bourcy

Plus en détail

Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS

Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie - PAERPA (Art 48 de la LFSS 2013) Estel QUERAL Chef de projet Paerpa - DSS 1 1 Les enjeux de la prise en charge de la personne âgée

Plus en détail