La fibrillation auriculaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La fibrillation auriculaire"

Transcription

1 La fibrillation auriculaire Dr Elisabeth Somody 11/12/2012 Urgences

2 Démarrage de la FA : L extrasystole coupable

3 ESA dans l onde T Puis ESA en salves non conduites

4 Aberration de conduction Salves de FA non soutenues

5 Démarrage de FA sur un enregistrement Holter ECG

6 T r a ite m e n t d e la F A

7

8 FA et Wolf-Parkinson-White : complexes élargis et irréguliers, diagnostic difficile, RISQUE VITAL

9

10 Fréquence ventriculaire régulière en FA : FA+BAV

11 Le rythme auriculaire sous jacent est-il interprétable chez le patient stimulé? Activité auriculaire : regarder DII, DIII, V1+++

12

13 Les conséquences de la FA Risque thromboembolique (score CHA2DS2Vasc) Symptômes invalidants (Score EHRA I à IV) Apparition ou aggravation d une insuffisance cardiaque

14 Les troubles du rythme frontières FA <> TC atriale <> flutter auriculaire Même substrat. Mécanismes électrophysiologiques différents : activités focales, réentrées Causes, conséquences et traitement : idem Particularités du flutter : résistance aux antiarythmiques, ablation par RF++ +

15 OD OG FLUTTER AURICULAIRE

16

17 Flutter auriculaire

18 Conduction auriculo-ventriculaire variable, le plus souvent en 2 pour 1, avec une fréquence ventriculaire à 150/mn. Sous antiarythmique ou sous l effet des manœuvres vagales, la fréquence ventriculaire peut être plus lente, dégageant les ondes de flutter. PRISE en CHARGE =FA

19 Arrêt du flutter par l application du tir de RF

20

21 Flutter auriculaire et CIPRALAN

22 Tachycardie atriale à conduction 2/1. Fréquence lente (altération de la conduction nodale ou antiarythmique)

23 Les options du traitement Le traitement anticoagulant : la seule urgence, sauf si AVC déjà constitué 2 options au plan rythmique : * ralentir la fréquence ventriculaire : toujours si FA>120/mn au repos * ou réduire et prévenir les récidives : traitement antiarythmique. AFFIRM, RACE, PIAF, STAF : équivalence des 2 options thérapeutiques sur la mortalité, le risque embolique ou hémorragique et les symptômes chez les patients âgés ou à haut risque. Comparaison biaisée. Ralentir est une option thérapeutique acceptable en cas de FA persistante à haut risque embolique et chez les patients âgés. (objectif : FC<80/mn au repos, <110/mn à la marche).

24 Traitement anticoagulant Devant toute FA >24H Que la cardioversion soit chimique ou électrique HNF ou HBPM (étude ACE Circulation 2004) et relais précoce par anticoagulants à discuter HBPM : recommandations ESC 2006 classe IIA niveau de preuve C CI : clearance<30ml/mn, adapter la posologie chez le sujet âgé. Durée : à vie selon le risque embolique, à mettre en balance avec le risque hémorragique : ce sera la décision de l équipe cardiologique AVK? Si clearance<30ml/mn ou si FA valvulaire (RM+++) XARELTO? (15 à 20 mg) ou PRADAXA?110X2 ou 150X2

25 Traitement antiarythmique Ralentir? >>>> toujours >>>urgentiste Réduire? >>>> cela dépend >>>cardio Vite? Si FA mal tolérée : ETO +choc à moyen terme Si FA bien tolérée : imprégnation en CORDARONE et CEE après 1 mois d anticoagulation bien conduite si FA non réduite par Cordarone.

26 Patient admis pour FA FA chronique FA de novo? FA<24H Réduction spontanée Anticoagulation efficace? FA bien ralentie? (objectif fréquence ventriculaire <90/mn au repos) Sortie Facteur favorisant? Sortie possible Cs Cardio +ETT à moyen terme Hospitalisation Bio dont TSH, Créat Echocardiographie Risque embolique mis en balance avec le risque hémorragique AC? Réduire ou ralentir?

27 Les questions qu il faut se poser Facteurs déclenchants extracardiaques? * pathologie respiratoire? * embolie pulmonaire? * hyperthyroïdie? * cause métabolique (hypokaliémie, hypoxie, acidose)? Cardiopathie sous-jacente? Cause toxique? Quel est le niveau de la fonction rénale?

28 Réduire le trouble du rythme CORDARONE 30 mg/kg PO en 2 prises espacées de 15 mn. À ne pas effectuer en ambulatoire (risque de bradycardie ou de très rares torsades de pointes). Efficacité : près de 30 % dès la cinquième heure Prise prolongée de 600 mg/jour pendant 10 à 30 jours puis 200 mg par jour, permettant une réduction de plus de 70 % des patients traités. En cas d échec, préparation au choc électrique externe.

29 Les protocoles injectables Amiodarone : 5 mg/kg en 15 minutes, relayée par une dose de 900 à 1500 mg/24h au bout de 30 minutes. Risque de chute tensionnelle, risque de veinite. Ic IV ( FLECAINE 2 mg/kg en 10 mn ) : jamais en ambulatoire, jamais sans connaître la CP sous jacente. Pas en urgence. Les nouveaux antiarythmiques : Vernakalant

30 Vernakalant Effets secondaires principaux -Dysgueusie et nausée -Pas d effet pro-arythmique

31 Antiarythmiques à doses Prudentes Surtout chez le sujet âgé

32 ESC 2010 Vernakalant

33 Ralentir la fréquence cardiaque En urgence : digitaliques ou B Bloquants Au long cours : B bloquants, digitaliques, Vérapamil, Diltiazem

34 FA<24-48H de réduction spontanée FAP multirécidivante 1er épisode Echocardiographie HBPM puis AC au long cours si FDR embolique AAR en prévention des récidives CORDARONE si IC, CMH, CP ischémique Ic +/- B- si cœur sain Cardiopathie Contrôle ECG si Ic +/- Holter ECG AAR Cœur sain Pas de traitement

35 FA dont l ancienneté n est pas connue ou > 48H HOSPITALISATION Non compliquée Bien tolérée Insuffisance cardiaque Tolérance * AC (HNF et relais per os) AC (HBPM et relais PO) Ralentir la fréquence ventriculaire (B- ou Digoxine) * Ralentir si FA rapide (DGT) * CORDARONE en dose de ou CORDARONE en «imprégnation douce» charge orale ou IV Réduction secondaire Ou CEE à distance (1 mois)? Absence de réduction ETO et CEE si FA reste mal tolérée ou si FE altérée Réduction Réduction à distance (AC pt 4 à 6 SA)

36 Cas particuliers Grossesse : intérêt des bêtabloquants ( ts les AAR sont CI), ETT pour rechercher une CP, anticoagulation prolongée, réduction en post-partum, CEE si instabilité hémodynamique. Hyperthyroïdie: intérêt des bêtabloquants, traitement de l hyperthyroïdie. Syndrome de Wolff-Parkinson-White : digitaliques et Vérapamil contre-indiqués. Choc électrique en semi urgence. FA et AVC : risque de transformation hémorragique, anticoagulation efficace tardive (trois semaines), ralentir la fréquence ventriculaire. Réduction à distance après ETO.

37 Facteurs de risque thromboemboliques

38 Facteur de risque Score C : insuffisance cardiaque congestive / dysfonction ventriculaire gauche 1 H : hypertension artérielle 1 A : âge 75 ans 2 D : diabète 1 S : AVC / Accident ischémique transitoire / Thrombo-embolie 2 V : maladie vasculaire (ATCD d infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique) 1 A : âge ans 1 S : sexe (féminin) 1 Score CHA2DS2 -VASc Patients (n = 7329) Taux d AVC ajusté (%/an)* (d après 3) 0 1 0, , , , , , , , , ,2 Left table reproduced with permission: 2010 American College of Chest Physicians Risque d AVC et score CHA2DS2-VASc (1,2) * Taux théorique d AVC ou autre événement thrombo-embolique : en admettant que la warfarine réduit de 64 % le risque thrombo-embolique. 38

39 Risque de saignement majeur et score HAS-BLED Caractéristiques cliniques du score HAS-BLED H : hypertension A : dysfonction hépatique ou rénale (1 point pour chacune) Score 1 1 ou 2 S : AVC 1 B : saignement 1 L : INRs instables 1 E : sujet âgé (âge > 65 ans) 1 D : drogue ou alcool (1 point pour chacun) 1 ou 2 Risque de saignement majeur sur 1 an chez des patients ayant une fibrillation atriale (Euro Heart Survey) Score HASBLED N Nombre de saignements Saignement pour 100 patients-année* 1,13 1,02 1,88 3,74 8,70 12,5 0,0 39

40 Recommandations ESC 2012 sur le traitement antithrombotique dans la FA ESC 2012 Facteurs de risque Score CHA2DS2-VASc Risque élevé 2 Risque modéré 1 Traitement antithrombotique recommandé Anticoagulant oral Anticoagulant oral IA IIA Aucun facteur de risque <65 ans FA isolée (y compris sexe féminin) 0 Pas de traitement antithromotique 40

41 Indication des cardioversions guidées par ETO FA mal tolérée (insuffisance cardiaque, ischémie myocardique ). Risque embolique élevé (antécédents d AVC embolique, rétrécissement mitral, dilatation majeure de l oreillette gauche, antécédents de thrombus auriculaire, fraction d éjection inférieure à 40 %). Niveau de anticoagulation un certain ou mauvaise compliance aux AVK. Risque hémorragique élevé.

42

43

44 Evaluation du risque embolique

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE Révolution des indications? Drs MH CELLI CAMILLERI PRIAM - 11 juin 2009 PLAN DEFINITIONS DIAGNOSTIC DE GRAVITE OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE CAT DEVANT

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement. Population adulte < 50 ans 0.4% Population > 60 ans 4% Population > 75 ans 11 %

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement. Population adulte < 50 ans 0.4% Population > 60 ans 4% Population > 75 ans 11 % Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL Fibrillation auriculaire en médecine générale Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE Les entretiens de médecine générale du GHICL Samedi 7 novembre 2015 Prévalence (%) Cardiologie Prévalence de la FA avec l âge

Plus en détail

ACFA. Le Guide ALD HAS Juillet 07 La synthèse de Prescrire (IDF juin 07) AMMPPU / CAR Metz 22 nov 08 ACFA J.Birgé 1

ACFA. Le Guide ALD HAS Juillet 07 La synthèse de Prescrire (IDF juin 07) AMMPPU / CAR Metz 22 nov 08 ACFA J.Birgé 1 ACFA Le Guide ALD HAS Juillet 07 La synthèse de Prescrire (IDF juin 07) AMMPPU / CAR Metz 22 nov 08 ACFA J.Birgé 1 UN PEU DE METHODOLOGIE Un guide ALD Qui s appuie sur les reco récentes (2006) : ACC /AHA

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Épisodes et points clés

Épisodes et points clés SYNTHÈSE, GUIDE PARCOURS DE SOINS FIBRILLATION ATRIALE (FA) Épisodes et points clés Épisode 1 FA non compliquée : du diagnostic à la prescription du traitement initial Toute suspicion de FA doit être confirmée

Plus en détail

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE:

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE: ACFA GENERALITES : - 5 % population âgée >65 ans (1-2% population générale) - 50 % des patients ayant une AC/FA ont une autre pathologie cardiaque (insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, valvulopathie

Plus en détail

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING Les Troubles du rythme cardiaque Docteur MASSING Diagnostics des tachycardies surpraventriculaires a QRS FINS Plusieurs étapes : rythme régulier ou irrégulier. relation oreillette et ventricule:a>v fréquence

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) 10 points clés pour les troubles du rythme supra-ventriculaire 1 Critères ECG de la fibrillation auriculaire (FA). 2 QRS lents et réguliers sur fond

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010

FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010 FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010 Dr J Taieb Centre hospitalier d Aix en Provence European Heart Rhythm Association (EHRA); Endorsed by the European Association for Cardio-Thoracic Surgery

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE

CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE -Réseau cardiorance 2004 CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE I. PRÉAMBULE L objectif de ce protocole est de tenter une relative uniformisation de la prise en charge

Plus en détail

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Quiz ECG n 1 FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Cas clinique 1 - Contexte clinique : - Homme de 43 ans sans antécédent - Hospitalisation

Plus en détail

Fibrillation atriale et insuffisance cardiaque congestive : Gestion aux Urgences

Fibrillation atriale et insuffisance cardiaque congestive : Gestion aux Urgences Fibrillation atriale et insuffisance cardiaque congestive : Gestion aux Urgences Stéphane Manzo-Silberman Service de Cardiologie, Hôpital Lariboisière, Paris Université Paris VII, René Diderot 2ème Cours

Plus en détail

Fibrillation atriale

Fibrillation atriale Fibrillation atriale Dr A.KHELIFA mars 2009 1-Définition Trouble du rythme supra-ventriculaire caractérisé par une activité électrique anarchique, irrégulière et extrêmement rapide des oreillettes (300-600

Plus en détail

Séquence d activation cardiaque normale

Séquence d activation cardiaque normale Séquence d activation cardiaque normale OD haute OG OD basse / His / VD ECG : exploration tridimensionnelle du coeur FRONTALES PRECORDIALES Electrocardiogramme «normal» Bloc de branche droit Bloc de branche

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

Indications de l ablation en Arythmies supra-ventriculaires hors FA

Indications de l ablation en Arythmies supra-ventriculaires hors FA Indications de l ablation en 2011 - Arythmies supra-ventriculaires hors FA Département de rythmologie et de stimulation cardiaque s.boveda@clinique-pasteur.com 2003!!! www.escardio.org Le flutter auriculaire

Plus en détail

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Arythmies ventriculaires FV TV Mécanismes impliqués Anomalies électrophysiologiques des

Plus en détail

Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence. Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007

Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence. Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007 Conduite à tenir devant une fibrillation auriculaire en situation d urgence Dr A. L HUILLIER SAMU SMUR SAU COLMU le 11/12/2007 LES REFERENTIELS American journal of emergency medecine vol 19, n 1 janvier

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

Il y a à peine quelques semaines, l ACC, l AHA et l ESC

Il y a à peine quelques semaines, l ACC, l AHA et l ESC RECOMMANDATIONS Rythmologie M. GENEST Service de Cardiologie, Centre Hospitalier, PROVINS. ACC/AHA/ESC 2006 : Recommandations pour la prise en charge de la fibrillation auriculaire Il y a à peine quelques

Plus en détail

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES ATELIER ANTICOAGULANTS: Comment maîtriser les risques? Batistina CRUCHAUDET (Lyon) LES

Plus en détail

situation complexe en ambulatoire

situation complexe en ambulatoire Récit d une d situation complexe en ambulatoire Cas de Fibrillation Auriculaire Présent senté le 11 Décembre D 2008 Giovanni Audrey 1) INTRODUCTION Appel au domicile d une d patiente par son IDE à domicile

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE RIVAROXABAN (XARELTO) ET TELE ECG. Pr ADOUBI A

FIBRILLATION ATRIALE RIVAROXABAN (XARELTO) ET TELE ECG. Pr ADOUBI A FIBRILLATION ATRIALE RIVAROXABAN (XARELTO) ET TELE ECG Pr ADOUBI A Définitions La télémédecine regroupe les pratiques médicales permises ou facilitées par les télécommunications. C'est un exercice de la

Plus en détail

Dossier-Patient VISITE 1

Dossier-Patient VISITE 1 Dossier-Patient Adressographe Date: VISITE 1 Est-ce que le patient a (une option possible) Fibrillation auriculaire Flutter auriculaire Est-ce que le patient est Connu pour FA Paroxystique (restauration

Plus en détail

4 ÈME CONGRÈS NATIONAL DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE DE MÉDECINE VASCULAIRE 20 AU 22 MAI 2011 INSTITUT PASTEUR D'ALGÉRIE - DÉLY BRAHIM - ALGER

4 ÈME CONGRÈS NATIONAL DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE DE MÉDECINE VASCULAIRE 20 AU 22 MAI 2011 INSTITUT PASTEUR D'ALGÉRIE - DÉLY BRAHIM - ALGER 4 ÈME CONGRÈS NATIONAL DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE DE MÉDECINE VASCULAIRE 20 AU 22 MAI 2011 INSTITUT PASTEUR D'ALGÉRIE - DÉLY BRAHIM - ALGER APPORT DU NOUVEAU SCORE CHA2 DS2 VASC DANS L EVALUATION DU RISQUE

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 18 mars 2013 EPU CHALONS EN CHAMPAGNE 17 SEPTEMBRE 2013 ESC = European Society of

Plus en détail

Les troubles du rythme cardiaque. Cours IFSI

Les troubles du rythme cardiaque. Cours IFSI Les troubles du rythme cardiaque Cours IFSI 1 Rappel anatomique : le cœur : un organe à 2 «étages» L étage des oreillettes par lequel le sang revient dans le cœur. Ce n est pas l étage vitale du cœur.

Plus en détail

Recommandations ESC Prise en charge de la fibrillation auriculaire. Stratégies antithrombotiques dans la fibrillation auriculaire : cas général

Recommandations ESC Prise en charge de la fibrillation auriculaire. Stratégies antithrombotiques dans la fibrillation auriculaire : cas général Recommandations ESC Stratégies antithrombotiques dans la fibrillation auriculaire : cas général Les recommandations de 2010 de la Société Européenne de Cardiologie pour la prise en charge de la fibrillation

Plus en détail

Detection de la FA par le Reveal* Nicolas Lellouche Fédération de Cardiologie Hopital Henri Mondor Creteil

Detection de la FA par le Reveal* Nicolas Lellouche Fédération de Cardiologie Hopital Henri Mondor Creteil Detection de la FA par le Reveal* Nicolas Lellouche Fédération de Cardiologie Hopital Henri Mondor Creteil 1 La prévalence de la FA devrait 16 doubler d ici 2050 14 Estimation du nombre de personnes ayant

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Cas cliniques et interprétation de tracés «tachycardies supraventriculaires»

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Cas cliniques et interprétation de tracés «tachycardies supraventriculaires» DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Cas cliniques et interprétation de tracés «tachycardies supraventriculaires» Orateur : Béatrice BREMBILLA-PERROT Le 26 janvier 2012 Cas cliniques et

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Anthony Karabanow, MD

Anthony Karabanow, MD Anthony Karabanow, MD ECG QRS étroit Réponse ventriculaire irrégulière irrégulière Manque d'ondes P (remplacées par les ondes f) La terminologie la FA paroxystique récidivante: se terminant spontanément

Plus en détail

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé Ed. P. Assayag, J Belmin et coll. Flammarion, 2007

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé Ed. P. Assayag, J Belmin et coll. Flammarion, 2007 REFERENCES D.I.U. de Maladies Cardiovasculaires du sujet âgé Faculté de Médecine Paris-Sud (Paris 11) (Coordonnateurs: Pr P. Assayag, J. Belmin, O. Hanon et coll) Renseignements: secrétariat Pr Assayag

Plus en détail

Arythmies diagnostic anténatal. novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1

Arythmies diagnostic anténatal. novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1 Arythmies diagnostic anténatal Coupe 4 cavités tachycardie 2 oreillettes rythme normal novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1 arythmies 2% des grossesses novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne

Plus en détail

ACFA : ralentir mais comment?

ACFA : ralentir mais comment? Session ACFA : ralentir mais comment? Dominique. Lacroix, Lille Diapositive 1 ACFA : ralentir mais comment? D. Lacroix, Université de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Diapositive 2

Plus en détail

Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires. FMC DINAN 23 février 2016 Philippe DEUTSCH

Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires. FMC DINAN 23 février 2016 Philippe DEUTSCH Le traitement électrophysiologique des flutters auriculaires 1 Flutter auriculaire ou atrial Épidémiologie Dix fois moins fréquent que la fibrillation auriculaire. Intrication fa / Flutter. 0,05 % dans

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 24 janvier 2018 Date d examen par la Commission : 27 septembre 2017 L avis de la Commission de la Transparence adopté le 11 octobre 2017 a fait l objet d observations

Plus en détail

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé coordonnateurs P. Assayag, J Belmin et coll. Flammarion, 2007

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé coordonnateurs P. Assayag, J Belmin et coll. Flammarion, 2007 REFERENCES D.I.U. de Maladies Cardiovasculaires du sujet âgé Faculté de Médecine Paris-Sud (Paris 11) (Coordonnateurs: Pr P. Assayag, Pr J. Belmin et coll) Renseignements: secrétariat Pr Assayag 01 45

Plus en détail

REGISTRE COCHE SOUS L EGIDE DE LA COMETH

REGISTRE COCHE SOUS L EGIDE DE LA COMETH REGISTRE COCHE SOUS L EGIDE DE LA COMETH N de centre Observatoire de la prise en charge des épisodes coronariens aigus et de la prévention secondaire du risque cardiovasculaire par antithrombotiques chez

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Brocq F-X. 1, Capilla E.², Gomis J-P. 1 Gommeaux H. 1, Monteil M. 1 1- Centre d Expertise Médicale

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

VALEUR PRÉDICTIVE DES SCORES DE

VALEUR PRÉDICTIVE DES SCORES DE VALEUR PRÉDICTIVE DES SCORES DE SAIGNEMENT HAS-BLED ET ATRIA POUR LE RISQUE D'HÉMORRAGIE GRAVE DANS UN "MONDE RÉEL" DE LA POPULATION AVEC FIBRILLATION AURICULAIRE RECEVANT UNE ANTICOAGULOTHÉRAPIE Présenté

Plus en détail

Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09

Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09 Syncopes et Malaises Dol de Bretagne 30/09/09 www.has-sante.fr Syncopes Syncope Perte de connaissance à début brutal, de durée généralement brève, spontanément résolutive, s accompagnant d une perte du

Plus en détail

Troubles du rythme et de conduction en. réanimation pédiatrique

Troubles du rythme et de conduction en. réanimation pédiatrique Troubles du rythme et de conduction en réanimation pédiatrique Pierre Bordachar, Jean-Benoit Thambo Pessac, France Anatomie voies de conduction Anatomie voies de conduction Jonction atrio-ventriculaire

Plus en détail

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux.

Définition. Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Palpitations Définition Perception par le sujet des battements de son cœur, normaux ou anormaux. Interrogatoire Impossible de distinguer les palpitations fonctionnelles (effort, émotion) des palpitations

Plus en détail

Incident Stroke and Mortality Associated With New-Onset Atrial Fibrillation in Patients Hospitalized With Severe Sepsis

Incident Stroke and Mortality Associated With New-Onset Atrial Fibrillation in Patients Hospitalized With Severe Sepsis Incident Stroke and Mortality Associated With New-Onset Atrial Fibrillation in Patients Hospitalized With Severe Sepsis JAMA, Novembre 2011 Walkey AJ, Wiener RS, Ghobrial JM, Curtis LH, Benjamin EJ R.

Plus en détail

Rythmologie et stimulation : quoi de neuf?

Rythmologie et stimulation : quoi de neuf? Rythmologie et stimulation : quoi de neuf? L année 2010 a été dominée par la publication des recommandations européennes sur la fibrillation atriale (FA) et sur la resynchronisation cardiaque. Ces recommandations

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE DU SUJET AGE LES ANTIVITAMINES K

FIBRILLATION AURICULAIRE DU SUJET AGE LES ANTIVITAMINES K FIBRILLATION AURICULAIRE DU SUJET AGE LES ANTIVITAMINES K I. EPIDEMIOLOGIE (1) -Pathologie fréquente dont la prévalence augmente avec l âge : -0,5% entre 50 et 59 ans -4% entre 60 et 69 ans -> 9% après

Plus en détail

Quoi connaître sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la fibrillation auriculaire

Quoi connaître sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la fibrillation auriculaire Quoi connaître sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la fibrillation auriculaire Lyne Charbonneau Infirmière clinicienne en électrophysiologie 13 novembre 2015 Objectifs d apprentissage Connaître

Plus en détail

Troubles du rythme cardiaque

Troubles du rythme cardiaque 6 e année médecine Rotation 3 2017/2018 ISM Copy Module des Urgences Médico-Chirurgicales Troubles du rythme cardiaque Introduction Évaluation du patient et du tracé +++ On ne soigne pas un tracé ++, patient

Plus en détail

Fibrillation auriculaire : traitement antithrombotique

Fibrillation auriculaire : traitement antithrombotique La prévention des embolies en cas de fibrillation auriculaire repose avant tout sur un traitement antithrombotique (antivitamine K ou antiagrégant plaquettaire). (n 245, p. 849) Lire aussi les Idées-Forces

Plus en détail

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé Ed. P Assayag, J Belmin et coll. Lavoisier, 2007

REFERENCES. Traité de Médecine Cardiovasculaire du Sujet Agé Ed. P Assayag, J Belmin et coll. Lavoisier, 2007 REFERENCES D.I.U. de Maladies Cardiovasculaires du sujet âgé Faculté de Médecine Paris-Sud (Paris 11) (Coordonnateurs: Pr P. Assayag, J. Belmin, O. Hanon et coll) Renseignements: secrétariat Pr Assayag

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

Troubles du rythmes Ce qu il faut faire ou ne pas faire...

Troubles du rythmes Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Troubles du rythmes Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Dr Dubart, collège MU Franche Comté 2010 Analyse ECG 1 REGULIER RYTHME IRREGULIER QRS 2 SINUSAL NON SINUSAL SINUSAL NON SINUSAL FINS LARGES BAV

Plus en détail

Prise en charge de la FA aux urgences (Recommandations SFMU SFC)

Prise en charge de la FA aux urgences (Recommandations SFMU SFC) Prise en charge de la FA aux urgences (Recommandations SFMU SFC) Société Française de Médecine d Urgence (SFMU) Pierre Taboulet, CHU Saint-Louis, Paris Olivier Ganansia, Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph,

Plus en détail

Sixième forum de rythmologie

Sixième forum de rythmologie Sixième forum de rythmologie Le 6 e Forum de rythmologie, qui s est tenu récemment à l initiative du Collège des cardiologues d Ile-de-France, a permis de faire le point sur deux sujets controversés rencontrés

Plus en détail

Insuffisance cardiaque (IC)

Insuffisance cardiaque (IC) rt POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Insuffisance cardiaque (IC) Diagnostic et évaluation initiale de l insuffisance cardiaque (IC) Penser à l IC : même devant des signes non spécifiques chez la personne

Plus en détail

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON FA et Traitement Antithrombotique Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON Epidémiologie The Framingham Study. Arch Intern Med. 1987; 147(9): 1561 1564 Bénéfice

Plus en détail

Prise en charge des arythmies ventriculaires en urgence et en USIC Reconnaître - Traiter

Prise en charge des arythmies ventriculaires en urgence et en USIC Reconnaître - Traiter Prise en charge des arythmies ventriculaires en urgence et en USIC Reconnaître - Traiter Edouard GITENAY Rythmologue egitenay@hopital-saint-joseph.fr Pas de conflit d intérêt PLAN DIAGNOSTIQUE THERAPEUTIQUE

Plus en détail

Patients à très haut risque pour lesquels il vaut mieux ajourner l'intervention si possible

Patients à très haut risque pour lesquels il vaut mieux ajourner l'intervention si possible Risque thromboembolique en cas d interruption Risque thromboembolique faible Fibrillation auriculaire non valvulaire sans AVC, CHADS score 1-2 (tableau 2.) Thromboembolie veineuse > il y a 12 mois Embolie

Plus en détail

Le chuteur justifiant ou traité par anticoagulants : le challenge.

Le chuteur justifiant ou traité par anticoagulants : le challenge. Le chuteur justifiant ou traité par anticoagulants : le challenge. philippe.chassagne@chu-rouen.fr Femme 77 ans, FA depuis un an, démence légère, vit seule (Résidence Personne Agée). ATCD : AVC ischémique

Plus en détail

QUIZ ECG 1 et 2. Docteur NIRO Marjorie PH, service de cardiologie FMC MG, 04/10/2018

QUIZ ECG 1 et 2. Docteur NIRO Marjorie PH, service de cardiologie FMC MG, 04/10/2018 QUIZ ECG 1 et 2 Docteur NIRO Marjorie PH, service de cardiologie FMC MG, 04/10/2018 CAS 1 Contexte clinique : - Femme de 44 ans - Antécédents: - Syndrome anxio-depressif - 1 er bilan de malaises étiquetés

Plus en détail

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction Anatomie voies de conduction Troubles du rythme et de conduction en réanimation pédiatrique Pierre Bordachar, Jean-Benoit Thambo Pessac, France Anatomie voies de conduction Jonction atrio-ventriculaire

Plus en détail

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire

Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Je m'informe sur la fibrillation auriculaire Cabinet Médical du Golf Adresse du site : www.docvadis.fr/medecindugolf Validé par le Comité Scientifique Cardiologie Des battements du cœur, rapides et irréguliers,

Plus en détail

Item 105 : Surveillance des porteurs de valves et prothèses vasculaires (Evaluations)

Item 105 : Surveillance des porteurs de valves et prothèses vasculaires (Evaluations) Item 105 : Surveillance des porteurs de valves et prothèses vasculaires (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Une patiente de 72 ans a été opérée pour remplacement

Plus en détail

Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Chapitre 14 Item 230 UE 8 Fibrillation atriale I. Définition généralités II. Diagnostic III. Diagnostic étiologique IV. Différents tableaux cliniques V. Évaluation du risque thromboembolique VI. Traitement

Plus en détail

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Troubles du rythme asymptomatiques 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Introduction TDR supraventriculaires Definition: rythme normal et pathologique

Plus en détail

Quand. Comment anticoaguler une fibrillation atriale en réanimation? T. Boulain Orléans

Quand. Comment anticoaguler une fibrillation atriale en réanimation? T. Boulain Orléans Quand Comment anticoaguler une fibrillation atriale en réanimation? T. Boulain Orléans FA fréquente en réanimation Facteurs de risque thromboembolique souvent les mêmes que pour le risque hémorragique

Plus en détail

Infos Maladie Fibrillation atriale

Infos Maladie Fibrillation atriale Infos Maladie Fibrillation atriale Qu est-ce que la fibrillation atriale? La fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire (FA) est un trouble du rythme cardiaque ou arythmie. Le rythme cardiaque normal

Plus en détail

DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES :

DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES : PRISE EN CHARGE DES TROUBLES DU RYTHME AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES : Hôpital d Instruction des Armées Bégin UTILISATION RAISONNEE DES ANTIARYTHMIQUES P.HENO(1),F.TOPIN (2), (1) Service de cardiologie,

Plus en détail

Insuffisance cardiaque (IC)

Insuffisance cardiaque (IC) rt POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Insuffisance cardiaque (IC) Diagnostic et évaluation initiale de l insuffisance cardiaque (IC) Penser à l IC : même devant des signes non spécifiques chez la personne

Plus en détail

LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE. P. Assyag Nice

LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE. P. Assyag Nice LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE P. Assyag Nice 23.03.2013 Plan Insuffisance cardiaque à fraction d éjection altérée Antialdostérones Ivabradine Dispositifs électriques

Plus en détail

ABLATION par Radio-fr. fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE

ABLATION par Radio-fr. fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE ABLATION par Radio-fr fréquence de la FIBRILLATION AURICULLAIRE ROLE IDE Plateau technique Rythmologie Amélie Lesieu - Martine Fix - Agathe Delvart Laurence Dequeker - Johanne Degand CHRU LILLE 1 Définition

Plus en détail

Arrêt AVK et relais par héparine

Arrêt AVK et relais par héparine Arrêt AVK et relais par héparine Risque thrombo-embolique élevé Relais pré et postopératoire par héparine (HNF ou HBPM) à doses curatives Autres cas : en post-opératoire, relais par héparine à doses curatives

Plus en détail

Comment remettre en rythme un cœur qui déraille?

Comment remettre en rythme un cœur qui déraille? 12 e Congrès d Actualités Diagnostiques Ethiques et Thérapeutiques de l UOAD Comment remettre en rythme un cœur qui déraille? Prof. Dominique Blommaert CHU UCL Mont-Godinne 18/03/2017 - Achene Comment

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES TACHYCARDIES VENTRICULAIRES FIBRILATION VENTRICULAIRE TORSADES DE POINTE Définitions EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES Battement cardiaque prématuré.

Plus en détail

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 Julien Pineau Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 novembre) puis sotalol 80 matin et soir.

Plus en détail

DECLARATION OF CONFLICT OF INTEREST

DECLARATION OF CONFLICT OF INTEREST DECLARATION OF CONFLICT OF INTEREST Dr Dominique Richter Laboratoires : Astrazeneca Boehringer Ingelheim DaichiSankio Merck Sharp and Dohm Novartis NovoNordisk Pfizer Sanofi-Aventis Takeda Dr Eloi Marijon

Plus en détail

Une confiance fondée sur les preuves cliniques et l expérience en vie réelle auprès de patients atteints de FANV1-4

Une confiance fondée sur les preuves cliniques et l expérience en vie réelle auprès de patients atteints de FANV1-4 Une confiance fondée sur les preuves cliniques et l expérience en vie réelle auprès de patients atteints de FANV1-4 FANV, la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez les adultes atteints de

Plus en détail

Lignes directrices de la Société canadienne de cardiologie relatives à la fibrillation auriculaire. (2010).

Lignes directrices de la Société canadienne de cardiologie relatives à la fibrillation auriculaire. (2010). ulaire La fibrillation culaire La fibrillation auriculaire La fibri ulaire La fibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire La ibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire La fibrillation

Plus en détail

Troubles du rythme graves en réanimation DR CHARLES GUENANCIA, CARDIOLOGIE, CHU DIJON-BOURGOGNE

Troubles du rythme graves en réanimation DR CHARLES GUENANCIA, CARDIOLOGIE, CHU DIJON-BOURGOGNE Troubles du rythme graves en réanimation DR CHARLES GUENANCIA, CARDIOLOGIE, CHU DIJON-BOURGOGNE Cadence ventriculaire? Bradycardies Tachycardies Cas du patient porteur d un stimulateur cardiaque Bradycardies

Plus en détail

Antiarythmiques et Indications Rappels

Antiarythmiques et Indications Rappels Surveillance d un traitement antiarythmique Dr TASSIN Aude EA 3860 «Cardioprotection, Remodelage et Thrombose» & Service de Cardiologie, CHU d Angers, France Journée de Cardiologie FMC 12 juin 2014 Antiarythmiques

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

LA FIBRILLATION ATRIALE EN D après un exposé du Dr Véronique Dormagen (Chef de service de cardiologie au GHEM) Séance du 4 février 2016

LA FIBRILLATION ATRIALE EN D après un exposé du Dr Véronique Dormagen (Chef de service de cardiologie au GHEM) Séance du 4 février 2016 EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

Résumé des recommandations CHEST Antithrombotic Therapy for VTE Disease: CHEST Guideline

Résumé des recommandations CHEST Antithrombotic Therapy for VTE Disease: CHEST Guideline Résumé des recommandations CHEST 2016 Antithrombotic Therapy for VTE Disease: CHEST Guideline Kearon C, Akl EA, Ornelas J, Blaivas A, Jimenez D, Bounameaux H, Huisman M, King CS, Morris T, Sood N, Stevens

Plus en détail

Troubles du rythme cardiaque

Troubles du rythme cardiaque + Troubles du rythme cardiaque DFASP2 UE Dispensation Dr Yohan Audurier 28 octobre 2016 y-audurier@chu-montpellier.fr + Définitions 2 L arythmie correspond à un rythme cardiaque non sinusal. Un rythme

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE Résultats sur la prise en charge de 350 patients en télésurveillance DR DARY Cardiologue Bilan sur la prise en charge de 350 patients Hypertension: 170 Patients Arythmie par

Plus en détail

Particularités s du patient en fibrillation auriculaire

Particularités s du patient en fibrillation auriculaire Particularités s du patient en fibrillation auriculaire Alexandre OUATTARA Service d Anesthd Anesthésie sie Réanimation R II, Hôpital du Haut-Lévêque, Groupe Hospitalier Sud, CHU de BORDEAUX Avenue Magellan

Plus en détail

Quizz. Session paramédicale

Quizz. Session paramédicale Quizz Session paramédicale Cas 1 Patient 63 ans Antécédents : FA paroxystique Traitement : Flécaïne et Préviscan Admission SAU pour lipothymie intense et palpitation Question 1 Il s agit probablement:

Plus en détail

DESC Réanimation médicale. Mars 2010, Bordeaux

DESC Réanimation médicale. Mars 2010, Bordeaux DESC Réanimation médicale. Mars 2010, Bordeaux 1 1 2 2 0 0 2 3 3 4 4 Phase 0: Dépolarisation canaux Na+ - Phase 1: Repolarisation initiale - Phase 2: Plateau - Phase 3: Repolarisation complète - Phase

Plus en détail