E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r. le logement. e n A l s a c e. L o g e m e n t H a b i t a t

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r. le logement. e n A l s a c e. L o g e m e n t H a b i t a t"

Transcription

1 E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s L e s s e n t i e l s u r L o g e m e n t H a b i t a t le logement e n A l s a c e

2 Le parc de logements Forte augmentation du parc résidentiel en 10 % de logements en plus pour une augmentation de 5 % de la population entre 1999 et 2006 Bas-Rhin Haut-Rhin 1999 Population Logements Un étalement urbain autour des villes du Rhin supérieur 2006 Population Logements Augmentation du nombre de logements par km 2 entre 1999 et 2006 de 1,3 à 2,5 de 2,5 à 5,0 de 5,0 à 7,5 de 7,5 à 18,9 Basse- Normandie Bretagne Pays de la Loire Huit logements de plus par km 2 dans la région Centre Nord-Pas-de-Calais Haute- Normandie Picardie Ile-de- Bourgogne Poitou- Charentes Limousin Rhône-Alpes Auvergne Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc- Roussillon Evolution annuelle Population Logements ,72 + 1, ,56 + 1, ,66 + 1, ,69 + 1,15 En 2006, l compte logements, soit de plus qu en Sur la période , le parc de logements a augmenté, en moyenne, de 1,3 % par an. La tendance observée durant les années 1990 se prolonge ainsi au début des années Au niveau de la métropolitaine, pour un gain de population un peu plus important, le parc de logements augmente un peu moins vite que dans la région. Franche- Comté Lorraine Champagne- Ardenne Provence-Alpes- Côte d'azur Corse Augmentation du nombre de logements entre 1999 et 2006 (en %) moins de 6 de 6 à 10 de 10 à 13 de 13 à 30 * = métropolitaine En 2006, l compte en moyenne 100 logements par km 2. Elle se situe au troisième rang des régions les plus denses en logements, derrière l Île-de- et le Nord Pas-de-Calais. En termes d évolution de logements par km 2 entre 1999 et 2006, la région est au deuxième rang, derrière l Île-de-. Source : INSEE IGN-INSEE

3 Les résidences principales Plus de logements pour répondre à la croissance démographique et aux évolutions sociales La baisse de la taille des ménages, premier facteur d augmentation du parc de logements Évolution du nombre de logements entre 1999 et 2006 Les raisons sont multiples : Baisse de la taille des ménages Augmentation de la population Hausse du nombre de logements vacants Baisse du nombre de résidences secondaires logements vacants résidences secondaires résidences principales résidences principales Trois résidences principales sur dix ont moins de 25 ans en 2006 Ancienneté des résidences principales Structure du parc (%) Avant ,1 30,3 De 1949 à ,7 29,7 De 1975 à ,5 12,9 De 1982 à ,4 9,8 De 1990 à ,4 9,3 Depuis ,9 7,9 Ensemble ,0 100,0 Entre 1999 et 2006, le nombre de résidences principales occupées a augmenté de dans la région. Cette hausse est due avant tout à la diminution de la taille moyenne des ménages (2,5 personnes en 1999 et 2,4 en 2006) qui a nécessité logements supplémentaires. A noter que sur la période , c est l accroissement de la population qui a le plus contribué à l augmentation du nombre de logements. La part des résidences principales construites depuis 1990 en est nettement supérieure à celle de l ensemble de la métropolitaine : respectivement 20,3 % et 17,2 %. Par ailleurs, près d une résidence principale sur trois a été construite entre 1949 et Par rapport à 2005, l compterait en 2030 près d un tiers de ménages en plus, ce qui nécessiterait une augmentation importante du nombre de logements. La population, quant à elle, ne devrait augmenter que de 14 %. 30 % de ménages supplémentaires en 2030 Projections à l horizon ménages - Population - ménages - Population - Source : INSEE

4 Taille et coût du logement Des logements de grande taille en Davantage de surface habitable et plus de pièces qu au niveau national Surface et nombre de pièces des résidences principales en 2006 Surface en m 2 (%) (%) Nombre de pièces (%) (%) En, entre 1999 et 2006, la proportion de logements de 100 m 2 ou plus (appartements ou maisons individuelles) est passée de 33 % à 38 %. Moins de à 40 Budget construction d'une maison individuelle 2 entière Budget total en 2008 dont : Prix de la maison Terrain viabilisé soit le prix de l are viabilisé /are /are De grandes maisons et des terrains plus petits Construction en 2008 sur terrain viabilisé ou non (166 m 2 )- Surface totale des planchers -(134 m 2 ) 40 à à à ou plus ,0 4,9 21,3 33,8 29,6 8,4 2,9 8,3 25,5 35,2 21,5 6,6 6 ou plus ,7 10,7 20,6 22,4 21,7 19,9 5,9 12,3 20,8 25,5 19,6 15,9 En, près des deux tiers des maisons ont 100 m² ou plus de surface habitable grenier surface habitable cave Part de maisons de 100 m 2 ou plus en 2006 (en %) de 35,3 à 40 de 40 à 45 de 45 à 50 de 50 à 60 de 60 à 63,9 Basse- Normandie Bretagne Pays de la Loire Centre Nord-Pas-de-Calais Haute- Normandie Picardie Ile-de- Bourgogne Poitou- Charentes Limousin Rhône-Alpes Auvergne Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc- Roussillon Franche- Comté Lorraine Champagne- Ardenne Provence-Alpes- Côte d'azur Corse En, sur 100 logements nouvellement construits, 57 sont des maisons individuelles ; en on n'en compte que 40. Dans la région, le budgetconstruction des maisons est élevé car les terrains sont plus chers et les maisons généralement plus spacieuses. L' occupe la première place dans le classement des régions pour le coût des maisons et la quatrième pour celui des terrains. 8,5 ares 12,4 ares Sources : INSEE- DREAL IGN INSEE

5 Mobilité résidentielle Âge et catégorie socio-professionnelle orientent le parcours résidentiel Les jeunes déménagent plus que les aînés Proportion de personnes ayant déménagé en entre 2001 et % âge en 2006 changement de logement changement de région 58 % des ménages alsaciens sont propriétaires Répartition des résidences principales par statut d occupation et âge de la personne de référence du ménage (en %) En 2006, les deux tiers des habitants âgés de cinq ans ou plus de la région résidaient en 2001 dans le même logement. Les jeunes changent beaucoup plus souvent de logement que leurs aînés : les études, l insertion professionnelle et les projets familiaux sont autant de facteurs qui expliquent les changements de résidence. C est autour de 30 ans, une période où l ensemble de ces facteurs jouent, que la mobilité est la plus forte : près de huit habitants sur dix ont déménagé entre 2001 et L appartenance socioprofessionnelle conditionne fortement le fait d être propriétaire ou pas de son logement. En 2006, trois ménages de retraités sur quatre sont propriétaires. Pour les actifs, moins de la moitié des ménages d employés ou d ouvriers sont propriétaires. Cette proportion en est plus élevée qu en. Moins de 25 ans Une plus faible proportion de propriétaires chez les employés et les ouvriers Part des propriétaires en 2006 (en %) à 39 ans 40 à 64 ans Agriculteurs Artisans, exploitants commerçants, chefs d'entreprise 65 ans ou plus Cadres et Professions intermédiaires Employés et ouvriers Ensemble Propriétaire 8,3 39,8 66,2 73,1 57,9 Locataire d'un logement 87,0 56,6 31,7 24,2 39,4 dont - vide parc privé 60,8 40,0 19,1 13,5 25,5 - vide parc HLM 10,1 14,2 11,7 10,2 11,9 - meublé 16,1 2,4 0,9 0,5 2,0 Logé gratuitement 4,7 3,6 2,1 2,7 2,7 Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Retraités Ensemble Source : INSEE

6 Parc locatif social Un peu plus de logements sociaux en Avec 57 logements sociaux pour habitants, l se situe en dessous de la moyenne nationale Nombre de logements sociaux pour 1000 hab. au 1 er janvier 2008 moins de 50 de 50 à 60 de 60 à 80 plus de 80 Moyenne nationale : 69 Basse- Normandie Bretagne Pays de la Loire Centre Nord-Pas-de-Calais Haute- Normandie Picardie Ile-de- Bourgogne Poitou- Charentes Limousin Rhône-Alpes Auvergne Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc- Roussillon Une répartition des logements sociaux plus équilibrée dans le Haut-Rhin Nombre de logements sociaux par zone d observation de l habitat en Franche- Comté Lorraine Champagne- Ardenne Provence-Alpes- Côte d'azur Corse Avec logements en 2008, le parc social représente 13,5 % des résidences principales en, contre 16,7 % au niveau entière. Le Haut-Rhin est mieux doté que le Bas-Rhin avec respectivement 61 et 53 logements pour habitants. En dix ans le parc social s est accru au rythme moyen de logements par an avec toutefois une accélération dans la période récente, malgré les démolitions dans les zones de rénovation urbaine. Ces dernières années, la moitié de l extension du parc s est faite par des acquisitionsréhabilitations qui contribuent à la dissémination spatiale des logements et favorisent la mixité sociale. Depuis 2006, l extension du parc s est accélérée Evolution du parc de logements sociaux en Les trois quarts des logements sociaux se situent dans les agglomérations de Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Dans le Haut-Rhin, la répartition est géographiquement équilibrée entre les pôles de Colmar, Rouffach- Guebwiller, Thann-Cernay, Mulhouse et Saint-Louis, tandis que dans le Bas-Rhin le parc reste très concentré sur l agglomération strasbourgeoise qui regroupe, à elle seule, 45 % du parc alsacien. Source : DREAL IGN-GEOFLA Source : INSEE-DRE

7 Caractéristiques du parc social Un parc social ancien dominé par les trois et quatre pièces A peine 20 % des logements sociaux ont moins de 20 ans. Les constructions d avant 1970 sont majoritairement situées dans les trois grandes agglomérations, souvent dans le périmètre des zones urbaines sensibles qui regroupent à elles seules un tiers du parc social alsacien. La plupart de ces logements ont fait l objet d une réhabilitation. Certains sont promis à la démolition dans le cadre des opérations de rénovation urbaine. Un parc social avec peu de grands logements Etat des lieux au 1 er janvier 2008 La moitié du parc locatif social a au moins 40 ans Répartition du parc locatif social par période de construction Nombre avant 1970 de 1970 à 1989 de 1990 à 1999 en 2000 et après Bas-Rhin Haut-Rhin Peu de logements sociaux vacants en Vacance au 1 er janvier 2008 Parc de logements sociaux Communes Taux de Total Taux de vacance (%) rotation (%) Strasbourg ,4 8,3 Mulhouse ,6 10,4 Colmar ,1 14,3 Bas-Rhin ,6 9,3 Haut-Rhin ,4 11, ,0 10,3 10,3% 5 pièces et + 30,3% 4 pièces 37,8% 3 pièces 17,0% 2 pièces 4,6% 1 pièce Chaque année environ 10 % des logements sociaux changent de locataires. 3 % des logements sont vacants, c est peu et cela traduit un déséquilibre persistant entre l offre et la demande. Dans certains secteurs, la situation est très tendue avec des taux de vacance voisins de 2 %. C est notamment le cas à Strasbourg et à Colmar. La vacance prolongée, de plus de trois mois, ne représente que 1 % des logements. En, les logements sociaux comptent en moyenne 3,2 pièces, soit une pièce de moins que l ensemble des résidences principales. Cette différence s explique en partie par le peu de maisons individuelles dans le parc social alsacien : moins de 5 % des logements contre 14 % dans le parc social national. Mais, même dans le collectif les grands logements sont rares et au final les cinq pièces et plus ne représentent que 10 % de l ensemble du parc. Rares sont aussi les petits logements d une ou de deux pièces. Source : DREAL

8 Synthèse Le parc de logements alsacien est composé pour moitié de logements collectifs et pour moitié de maisons individuelles, à la différence du parc national où l'habitat individuel est nettement majoritaire. Cette différence est en grande partie liée au caractère très urbain de la région, avec ses trois agglomérations Strasbourg, Mulhouse et Colmar et sa densité de population deux fois supérieure à la moyenne nationale. Si le nombre de résidences secondaires en reste très faible et tend même à diminuer, le parc de résidences principales, en revanche, s'étend d'année en année de quelque dix mille logements en moyenne. L'augmentation de la population et le phénomène de décohabitation, entre générations avec le départ des enfants du foyer parental, et de plus en plus au sein d'une même génération (séparation, femmes âgées seules, familles monoparentales), génèrent sans cesse de nouveaux besoins en logements. Avec le développement de l'accession à la propriété, la région compte aujourd'hui 58 % de propriétaires. Le parc locatif est avant tout privé et la part des logements sociaux dans les résidences principales est inférieure à la moyenne nationale. Le renchérissement du foncier aux abords immédiats des grandes villes et dans les espaces ruraux environnants favorise la péri-urbanisation qui touche des communes de plus en plus éloignées des grands centres, mais incite aussi à réduire la superficie des terrains à bâtir. L' figure dans le peloton de tête des régions françaises pour le prix des terrains et en queue de peloton pour leur surface. INSEE ALSACE Cité administrative Gaujot 14 rue du Maréchal Juin Strasbourg Cedex Tél Fax REGION ALSACE 1 place Adrien Zeller BP Strasbourg Cedex Tél Fax DREAL ALSACE 2, Route d Oberhausbergen BP 81005/F Strasbourg cedex Tél

P o p u l a t i o n D é m o g r a p h i e. E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r.

P o p u l a t i o n D é m o g r a p h i e. E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s. L e s s e n t i e l. s u r. E v o l u t i o n C h i f f r e s T e n d a n c e s P o p u l a t i o n D é m o g r a p h i e L e s s e n t i e l s u r la population e n A l s a c e Densité et Répar tition L, une région dense et très

Plus en détail

DAEI - Service Economique et Statistique AU 31 DÉCEMBRE 1999

DAEI - Service Economique et Statistique AU 31 DÉCEMBRE 1999 Ministère de l Équipement, des Transports et du Logement SES INFOS RAPIDES DAEI - Service Economique et Statistique LE PARC LOCATIF SOCIAL N 164 - AOÛT 2001 AU 31 DÉCEMBRE 1999 Au 31 décembre 1999, le

Plus en détail

La nouvelle région Normandie

La nouvelle région Normandie La nouvelle région Normandie Quelle place pour les jeunes? Présentation du 7 juillet 2016 pour la matinée jeunesse organisée par la Plateforme de coordination de l'observation médico-sociale, sociale et

Plus en détail

Progression du parc locatif social de 0,9% en 2011

Progression du parc locatif social de 0,9% en 2011 DREAL ChampagneArdenne OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres Février 2013 Premières répertoire du parc Le parc locatifdonnées social endu locatif au 1er janviersocial 2012 Au 1er janvier

Plus en détail

Le parc locatif social au 1 er janvier 2010

Le parc locatif social au 1 er janvier 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 184 Janvier 2011 Le parc locatif social au 1 er janvier 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2010, la France compte 4

Plus en détail

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 111 Mars 2010 Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2009, il y avait 4 450 000

Plus en détail

Densité des entreprises titulaires d appellations 2010 sur le territoire métropolitain

Densité des entreprises titulaires d appellations 2010 sur le territoire métropolitain Densité des entreprises titulaires d appellations 2010 sur le territoire métropolitain Etude élaborée à partir : - des données INSEE du 1 er janvier 2009 pour la densité démographique par Région, - des

Plus en détail

L essentiel. sur. l emploi. en Alsace

L essentiel. sur. l emploi. en Alsace Evolution Chiffres Tendances E m p l o i C h ô m a g e L essentiel sur l emploi en Population active La population active continue de croître grâce aux femmes La population active augmente 2 fois plus

Plus en détail

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie Présentation Insee à l occasion de l assemblée générale de l Union Régionale pour l Habitat de Picardie à Fresnes-les-Montauban Patrick LE SCOUËZEC Chef

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Les excursionnistes français venus à Paris Île-de-France Données 2013

Les excursionnistes français venus à Paris Île-de-France Données 2013 Les excursionnistes français venus à Paris Données 2013 Définition d un excursionniste Personne faisant un aller-retour dans la journée pour motif professionnel ou personnel C est un aller-retour de plus

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Les NEET : qui sont-ils?

Les NEET : qui sont-ils? Les NEET : qui sont-ils? En France en 2013, près de 1,6 million de jeunes entre 15 et 29 ans sont des NEET. Cette fiche présente les caractéristiques (situation familiale, origine sociale, etc.) de ces

Plus en détail

Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE

Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE Les logements vacants en Picardie en 2013 n 48 décembre 2015 Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE En Picardie, un logement sur douze est

Plus en détail

SES Infos rapides. Le parc locatif connaît une croissance en baisse mais une densité en hausse

SES Infos rapides. Le parc locatif connaît une croissance en baisse mais une densité en hausse N 228 - Juillet 2003 Le parc locatif social au 1 er janvier 2002 Au 1 er janvier 2002, le parc locatif social s élève à 4 179 500 logements, dont près de 4 077 900 en métropole et 101 600 pour l ensemble

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DU PARC HLM

CARACTÉRISTIQUES DU PARC HLM CARACTÉRISTIQUES DU PARC HLM FICHE THEMATIQUE Fin 2014, les organismes Hlm possédaient 4 410 000 logements locatifs familiaux et logeaient 14,5% des ménages français (1). Ce patrimoine constitue la majeure

Plus en détail

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 271 Décembre 2011 Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2011 le

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE 2002 DESTINEE AUX AGENCES REGIONALES DE L HOSPITALISATION

RESULTATS DE L ENQUETE 2002 DESTINEE AUX AGENCES REGIONALES DE L HOSPITALISATION RESULTATS DE L ENQUETE 00 DESTINEE AUX AGENCES REGIONALES DE L HOSPITALISATION DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Equipes mobiles de soins palliatifs (EMSP) Unités de soins palliatifs

Plus en détail

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2012

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2012 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 364 Novembre 2012 Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2012, le

Plus en détail

Statistiques de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais Picardie

Statistiques de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais Picardie Statistiques de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais Picardie Elisabeth VILAIN Chef adjoint du service des études et de la diffusion Insee Nord-Pas-de-Calais 20/05/15 Nord-Pas-de-Calais Picardie Portrait

Plus en détail

de 10 % en Bretagne (7,3 % en France métropolitaine)

de 10 % en Bretagne (7,3 % en France métropolitaine) INSEE BRETAGNE N 49 - Juin 2013 Octant Octant Analyse Conditions de vie Plus de population à loger et plus de logements vacants : un paradoxe breton? En 2010, la Bretagne compte 2,4 % de logements suroccupés

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les sites Internet www.insee.fr et www.ec.europa.eu/eurostat pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres essentiels et offrent également des données

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PARC LOCATIF SOCIAL EN AUVERGNE

ENQUÊTE SUR LE PARC LOCATIF SOCIAL EN AUVERGNE ENQUÊTE SUR LE PARC LOCATIF SOCIAL EN AUVERGNE 1 er janvier 25 SOMMAIRE Avertissement 1. Le parc locatif social national au 1 er janvier 25 page 1 2. Le parc locatif social en Auvergne page 4 3. Le parc

Plus en détail

LE PARC LOCATIF SOCIAL AU 1er JANVIER 1997

LE PARC LOCATIF SOCIAL AU 1er JANVIER 1997 Ministère de l Équipement, des Transports et du Logement SES INFOS RAPIDES DAEI - Service Economique et Statistique LE PARC LOCATIF SOCIAL AU 1er JANVIER 1997 N 47 - MAI 1998 Au 1 er janvier 1997, le patrimoine

Plus en détail

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000»

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 73 Octobre 2009 Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Le réseau Natura 2000 concerne un quart

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les sites Internet www.insee.fr et www.ec.europa.eu/eurostat pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres essentiels et offrent également des données

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 Les chiffres clés Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 Progression par rapport à l'année 2009 26,0% 43,6% Nombre de stagiaires financés 37 805 43

Plus en détail

Mesure et analyse de l étalement urbain en région Centre. Tranche conditionnelle 4

Mesure et analyse de l étalement urbain en région Centre. Tranche conditionnelle 4 Mesure et analyse de l étalement urbain en région Centre Tranche conditionnelle 4 Notion de l étalement urbain : L étalement urbain est l objet d une forte attention en raison de ses impacts, essentiellement

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES Direction Régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement AUVERGNE OBSERVATION ET STATISTIQUES EPTB 2012 Novembre 2014 Le prix à bâtir en région Auvergne en 2012 Superficie Surface d un terrain

Plus en détail

A. Les EPCI depuis la loi du 12 juillet 1999

A. Les EPCI depuis la loi du 12 juillet 1999 A. Les EPCI depuis la loi du 12 juillet 1999 Janvier 25 : 162 communautés d agglomération Au 1 er janvier 25, on comptait 162 communautés d agglomération regroupant 2 753 communes et 2,4 millions d habitants

Plus en détail

Un léger rajeunissement

Un léger rajeunissement CHAPITRE Démographie agricole Un léger rajeunissement La population agricole familiale compte 2 18 0 personnes en 17, soit % de l ensemble de la population française. Les femmes sont minoritaires, particulièrement

Plus en détail

Le parc locatif social

Le parc locatif social 0 Le parc locatif social en Rhône-Alpes SOMMAIRE Ce dossier présente les résultats de l Enquête "Parc Locatif Social" (EPLS) au 1 er janvier 2006. Les objectifs de l enquête sont de recenser de façon la

Plus en détail

Méthodes quantitatives en Sociologie

Méthodes quantitatives en Sociologie Méthodes quantitatives en Sociologie (Rappels) types de variables moyennes, écarts types, quantiles effectifs, fréquences histogramme table de fréquences cumulées densité loi des grands nombres 19/1/ 1/3

Plus en détail

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions TOUS METIERS CONFONDUS HEBERGEMENT - RESTAURATION Nombre de projets : 225 934 Part de projets difficiles : 37.9 % Part de saisonniers : 61.6 % Alsace 3837 40.4 % 41.1 % Aquitaine 16463 38.5 % 64.2 % Auvergne

Plus en détail

La construction de logements en 2015

La construction de logements en 2015 DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable La construction de logements en 2015 Un faible niveau de construction dans la région N o 12 septembre 2016 CONNAISSANCE

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique. Année Synthèse Aquitaine. Suivi de la Demande touristique 2015 Aquitaine Note de synthèse

Suivi de la Demande Touristique. Année Synthèse Aquitaine. Suivi de la Demande touristique 2015 Aquitaine Note de synthèse Suivi de la Demande Touristique Année 2015 Synthèse Note de synthèse 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 2 2 La région : les principaux enseignements 3 3 Tableaux de résultats 1.Profil sociodémographique

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2013 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2013 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2013 Les chiffres clés Année Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 42 785 44 526 Progression par rapport à l'année précédente 26,0% 14,0% -31,7% 4,1% Nombre

Plus en détail

Observation & statistiques

Observation & statistiques DREAL languedoc roussillon Décembre 2015 Observation & statistiques ENQUÊTE PRIX DES TERRAINS À BÂTIR Le prix à bâtir et des individuelles en 2014 L achat du terrain représente 40 % du coût d une maison

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales

La sur-occupation des résidences principales Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales par aire urbaine Dans l ensemble

Plus en détail

Le parc locatif social en Champagne-Ardenne

Le parc locatif social en Champagne-Ardenne DREAL Champagne- Ardenne Avril 2015 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres Au 1er janvier 2014, la Champagne-Ardenne compte 143 520 logements sociaux, en progression de 0,5 % sur un an, soit

Plus en détail

Les migrations inter-régionales sur la période INSEE ALSACE Mayette GREMILLET

Les migrations inter-régionales sur la période INSEE ALSACE Mayette GREMILLET Les migrations inter-régionales sur la période 2000-2005 INSEE ALSACE Mayette GREMILLET Les migrations résidentielles Repères méthodologiques Source - Enquêtes annuelles de recensement (EAR) de 2004 à

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi

Conseil d Orientation pour l Emploi DOCUMENT DE TRAVAIL CONFIDENTIEL Conseil d Orientation pour l Emploi 3 mars 2009 DSEP Ce document de travail est exclusivement réservé à Pôle emploi. Il ne peut être diffusé, cité ni reproduit, intégralement

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes)

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes) L Observatoire Agence de Développement Touristique de la Drôme LE TOURISME DES FRANÇAIS Année 2015 3.1 Les visiteurs et les contacts ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : le suivi de la demande touristique (SDT)

Plus en détail

Les voyages des Français en Normandie

Les voyages des Français en Normandie Les voyages des Français en 2013 Les résultats de l enquête «Suivi de la Demande Touristique» analysés par le CRT de 1 SOMMAIRE L essentiel p.3 L analyse détaillée p.4 La, 8 è destination régionale sur

Plus en détail

Régions françaises : La palme de la consommation Internet par habitant est décernée à l Alsace

Régions françaises : La palme de la consommation Internet par habitant est décernée à l Alsace Régions françaises : La palme de la consommation Internet par habitant est décernée à l Alsace Etude réalisée du 23 au 29 avril 2007 sur un périmètre de 88 187 sites web audités par XiTi. Cette étude compare

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales en 2006

La sur-occupation des résidences principales en 2006 Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales en 2006 par aire urbaine Dans

Plus en détail

Démographie et géographie des EPCI

Démographie et géographie des EPCI Annexe 6 Démographie et géographie des EPCI A. Les EPCI depuis la loi du 12 juillet 1999 Janvier 24 : 155 communautés d'agglomération Au 1 er janvier 24, on comptait 155 communautés d'agglomération regroupant

Plus en détail

Le logement en Île-de en Essonne

Le logement en Île-de en Essonne Le logement en Île-de de-france et en Essonne Diocèse d Evry 6 décembre 2007 Journée d information sur le logement Christine CORBILLÉ, Institut d aménagement et d urbanisme de la région d Île-de-France

Plus en détail

Les voyages des Français en Normandie

Les voyages des Français en Normandie Les voyages des Français en 2012 Les résultats de l enquête Suivi de la Demande Touristique, pour la 1 SOMMAIRE L essentiel p.3 L analyse détaillée p.4 La, 8 è destination régionale sur le marché domestique

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les sites Internet www.insee.fr et www.ec.europa.eu/eurostat pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres essentiels et offrent également des données

Plus en détail

Travaux Publics : quelles sont les perceptions, besoins et attentes des français?

Travaux Publics : quelles sont les perceptions, besoins et attentes des français? Travaux Publics : quelles sont les perceptions, besoins et attentes des français? Résultats nationaux Mars 2013 Contact BVA : Régis Olagne, regis.olagne@bva.fr Tel : 06 82 82 46 05 Contexte, objectifs

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales en 2009

La sur-occupation des résidences principales en 2009 Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales en 2009 par aire urbaine Dans

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique

Suivi de la Demande Touristique Suivi de la Demande Touristique Année 2013 Synthèse Aquitaine 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 3 2 L Aquitaine : les principaux enseignements 4 3 Synthèse 4 Tableaux de résultats 1.Profil sociodémographique

Plus en détail

Dépenses de fonctionnement

Dépenses de fonctionnement 1 Dépenses réelles de fonctionnement hors travaux en régie/population Total des dépenses de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. De ces dépenses, on retire les

Plus en détail

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes 1 - Recettes fiscales directes et indirectes (hors compensations de l'état) niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions propres directes (produit 3 taxes) indirectes

Plus en détail

Infos rapides. Légère baisse du nombre des voyages à longue distance de plus d une journée mais augmentation du kilométrage parcouru

Infos rapides. Légère baisse du nombre des voyages à longue distance de plus d une journée mais augmentation du kilométrage parcouru TRANSPORT SES Infos rapides N 143 - Février 2002 Les voyages à longue distance des Français en 2000 Les Français de quinze ans et plus ont effectué, en 2000, 113 millions de voyages à plus de cent kilomètres

Plus en détail

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 TABLE DES MATIERES EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 I. Méthodologie... 13 I.1. Périmètre de l Observatoire... 13 I.2. Démarche de recensement... 14 I.3. La Base de données... 14 I.4. Règles retenues pour estimer

Plus en détail

Les voyages des Français

Les voyages des Français ÉDITION 2016 Les voyages des Français EN NORMANDIE Traitement et réalisation - CRT D après les résultats de l enquête TNS-Sofrès - DGE ; Suivi de la Demande Touristique ; 2015 SOMMAIRE Méthodologie L

Plus en détail

Contexte sociodémographique

Contexte sociodémographique Contexte sociodémographique Fiche 1 la population et son évolution InDICATEuRs > Taux de variation de la population entre 2005 et 2030 upopulation en 2009 (en milliers). upart de la population régionale

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE (juillet ) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage au sens

Plus en détail

ANNEXE N 2 AU BILAN 2016

ANNEXE N 2 AU BILAN 2016 ANNEXE N 2 AU BILAN 2016 Soutien du FPSPP au dispositif «CSP Métropole et DOM» Données quantitatives et régionalisées OPCA SOMMAIRE Les données financières sont présentées en termes d engagements de formation

Plus en détail

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France La population 1.2 Le contexte Avec 57,8 millions d'habitants en 1994, la France se place au 3e rang des pays de l Union européenne pour sa population, derrière l'allemagne (81,3 millions) et le Royaume-Uni

Plus en détail

Régions Ligues Régionales Attribution BF 09/03. Total 47

Régions Ligues Régionales Attribution BF 09/03. Total 47 Bureau Fédéral du 30 mars 2018 Régions Ligues Régionales Attribution BF 09/03 Places demandées / rendues Alpes 2 AUVERGNE-RHONE-ALPES Auvergne 1 Lyonnais 3 + 1 Alsace 3 GRAND-EST Champagne Ardenne 1 Lorraine

Plus en détail

Données chiffrées en gynécologie obstétrique et gynécologie médicale

Données chiffrées en gynécologie obstétrique et gynécologie médicale Données chiffrées en gynécologie obstétrique et Effectifs totaux en gynécologie obstétrique et au 1er janvier 2014 Source : ASIP-Santé RPPS, Traitement DREES TOTAL France entière Libéraux exclusifs Mixtes

Plus en détail

Classement Coupe de France des Regions - Classements Filles

Classement Coupe de France des Regions - Classements Filles Clt Classement Minimes POINTS Classement Coupe de France des Regions - Classements Filles Clt Classement Cadettes POINTS Clt Classement Mixte filles POINTS 1 ILE-DE-FRANCE [1] 635 3 1 ILE-DE-FRANCE [1]

Plus en détail

Refonte du protocole CNAF USH relatif aux statistiques sur les bénéficiaires d aide à la personne

Refonte du protocole CNAF USH relatif aux statistiques sur les bénéficiaires d aide à la personne Direction des études économiques et financières Michel Amzallag Les bénéficiaires d aide à la personne dans le parc locatif HLM fin 2010. Refonte du protocole CNAF USH relatif aux statistiques sur les

Plus en détail

Schémas départementaux de coopération intercommunale Atlas national et régional des nouveaux périmètres. p. 3

Schémas départementaux de coopération intercommunale Atlas national et régional des nouveaux périmètres. p. 3 MAI 2016 Schémas départementaux de coopération intercommunale 2016 Atlas national et régional des nouveaux périmètres Dans le cadre des SDCI 2016, l AdCF a réalisé un ensemble de cartographies nationales

Plus en détail

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales 1 - Recettes fiscales directes et indirectes, compensations de l'état comprises: niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions totales directes indirectes millions 2001/2000

Plus en détail

Répertoire ( / /72)

Répertoire ( / /72) Commerce et Artisanat ; Direction du commerce intérieur ; Sousdirection de l'équipement commercial ; Bureau circuits de distribution, études, plan (1975-1976) - Bureau circuits de distribution (1977-1983)

Plus en détail

Les femmes et les hommes dans les collectivités locales

Les femmes et les hommes dans les collectivités locales 8 Les femmes et les hommes dans les collectivités locales Page 8.1 Les élus locaux 106 8.2 Les effectifs de la fonction publique territoriale au 01/01/2000 108 8.3 La place de la fonction publique territoriale

Plus en détail

La Bretagne, une région de plus en plus attractive

La Bretagne, une région de plus en plus attractive La Bretagne, une région de plus en plus attractive Entre 1999 et fin 2006, au jeu des migrations avec les autres régions métropolitaines, la Bretagne a gagné 14 000 personnes supplémentaires par an. C

Plus en détail

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total Direction du Tourisme Saison d été 2008 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Hôtellerie de plein air Résultats définitifs - Décembre 2008 Une bonne saison

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE (avril 2015) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage

Plus en détail

L intérim en Alsace de 1996 à 2006

L intérim en Alsace de 1996 à 2006 DRTEFP Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Alsace R epères : synthèses n o 6 octobre 007 L intérim en Alsace de 1996 à 006 Le travail intérimaire a connu une

Plus en détail

Les jeunes en Bourgogne : quelques repères

Les jeunes en Bourgogne : quelques repères Les jeunes en : quelques repères Christine CHARTON Insee Quatre parties La situation familiale des jeunes Bourguignons en 27 La situation professionnelle des jeunes Bourguignons en 27 La mobilité géographique

Plus en détail

Les femmes et les hommes des collectivités locales

Les femmes et les hommes des collectivités locales 8 Les femmes et les hommes des collectivités locales Page 8.1 - Les élus locaux 103 8.2 - Les effectifs des collectivités locales au 31/12/2005 8.3 - Les effectifs de la fonction publique de l'état territoriale

Plus en détail

Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse

Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse I N T E R S E C T E U R P A P I E R C A R T O N Production Transformation Distribution Données sociales Source Insee-Dads et Insee-Alisse OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS INTER-SECTEURS

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 2 ème trimestre 2014

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 2 ème trimestre 2014 Septembre 2014 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 2 ème trimestre 2014 1- Marché des logements neufs : nouveau ralentissement de l activité Enregistrant un nouveau recul de 12,1% par

Plus en détail

À l horizon 2030, le nombre de ménages augmenterait deux fois plus vite que la population

À l horizon 2030, le nombre de ménages augmenterait deux fois plus vite que la population N 280 - Avril 2008 POPULATION En 2030, quatre ménages sur dix seraient constitués d une personne seule Si les tendances récentes se poursuivent, la région Poitou-Charentes pourrait compter 908 000 ménages

Plus en détail

La région Centre, terre de migration

La région Centre, terre de migration La région Centre, terre de migration Le Centre est la région de France où les mouvements migratoires sont les plus nombreux au regard de la population. En cinq ans, 203 000 nouveaux habitants sont arrivés

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en Poitou-Charentes en 2012

Le prix des terrains à bâtir en Poitou-Charentes en 2012 DREAL Poitou-Charentes Chiffres et statistiques n 2014-06 Juin 2014 Le prix des terrains à bâtir en Poitou-Charentes en 2012 MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Une approche de la précarité énergétique des ménages. Insee Centre - Val de Loire

Une approche de la précarité énergétique des ménages. Insee Centre - Val de Loire Une approche de la précarité énergétique des ménages Insee Centre - Val de Loire 22 avril 2014 Contexte général - 2007 : RAPPEL (Réseau d Acteurs Précarité-Energie-Logement) mobilise pour la prise en compte

Plus en détail

Le rapport de l ONZUS Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville - Alsace 18 février 2014

Le rapport de l ONZUS Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville - Alsace 18 février 2014 Le rapport de l ONZUS 2013 Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville - Alsace 18 février 2014 Trois thèmes principaux 1- l emploi et les revenus : une forte sensibilité à la conjoncture économique

Plus en détail

La région Champagne-Ardenne c est :

La région Champagne-Ardenne c est : La région La région Champagne-Ardenne c est : 1 339 000 habitants 2,2 % de la population française Densité : 52 habitants au km² (France : 112) Population urbaine : 62,8 % Population rurale : 37,2 % Population

Plus en détail

Panorama du parc Hlm en 2012

Panorama du parc Hlm en 2012 Panorama du parc Hlm en 2012 Le nouveau répertoire du parc locatif des bailleurs sociaux offre une image détaillée du parc social et Hlm : une nette croissance hors de ses territoires d implantation historique,

Plus en détail

3. La formation professionnelle post-initiale des jeunes

3. La formation professionnelle post-initiale des jeunes 3. La formation professionnelle post-initiale des jeunes 3.0. Les indicateurs utilisés L objectif de ce chapitre est d observer les écarts entre régions en matière d accès des jeunes à la formation professionnelle

Plus en détail

Section A Pharmaciens titulaires d officine

Section A Pharmaciens titulaires d officine Pharmaciens titulaires d officine Répartition régionale 21 Conseils régionaux Ile-de-France 4 821 inscrits 2 133 2 688 4 185 officines Féminisation Poursuivie à un rythme soutenu (environ un demi-point

Plus en détail

Reporting de la Cellule nationale droit d option

Reporting de la Cellule nationale droit d option Direction GAP et Projets SIRH Josepha COSTA Directrice GAP et Projets SIRH Reporting de la Cellule nationale droit d option Situation au 31 janvier 2012 2 09/02/12 Indicateurs de la cellule Nombre d optants:

Plus en détail

l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions

l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions l évolution de l insertion professionnelle des jeunes dans les régions Contrairement aux jeunes arrivés sur le marché du travail en 1998, qui avaient largement bénéficié d une embellie économique, ceux

Plus en détail

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère LES BILANS DE L OBSERVATOIRE EDITION 2015 Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère Eté Isère Tourisme Palais du Parlement 4 place Saint André 38 000 Grenoble http://pro.isere-tourisme.com

Plus en détail

LA CLIENTÈLE SCANDINAVE EN 2012

LA CLIENTÈLE SCANDINAVE EN 2012 LA CLIENTÈLE SCANDINAVE EN 212 Danemark, Suède, Norvège, Finlande (Sources : INSEE - DGCIS, enquêtes de fréquentation hôtellerie et hôtellerie de plein air ; Gîtes de, services de réservation départementaux)

Plus en détail

4. La situation des jeunes sur le marché du travail

4. La situation des jeunes sur le marché du travail 4. La situation des jeunes sur le marché du travail 4.0. Les indicateurs utilisés L objectif de ce chapitre est d observer les disparités régionales concernant la situation des jeunes sur le marché du

Plus en détail

L intérim en Franche-Comté en mars 2012

L intérim en Franche-Comté en mars 2012 JUIN 2012 L intérim en Franche-Comté en mars 2012 L emploi intérimaire en baisse en mars 2012 Chiffres clés Le nombre d intérimaires diminue de 3,8% en un mois En mars 2012, le nombre d intérimaires s

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISES

LA CRÉATION D ENTREPRISES NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LA CRÉATION D ENTREPRISES La création d entreprises reste dynamique dans le secteur et est particulièrement accentuée, depuis 2009, par les créations

Plus en détail

Les infirmiers (hors spécialisations, hors psychiatrie)

Les infirmiers (hors spécialisations, hors psychiatrie) Les infirmiers (hors spécialisations, hors psychiatrie) Pour l analyse infrarégionale, nous avons choisi de retirer les infirmiers spécialisés et les infirmiers de psychiatrie aux tâches bien spécifiques

Plus en détail

L hôtellerie de plein air classée :

L hôtellerie de plein air classée : L hôtellerie de plein air classée : l offre en 2003 Marie-Anne LE GARREC Direction du Tourisme Bureau des études, des statistiques et des comptes économiques 1 Sommaire Introduction 3 L offre en 2003 4

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique

Suivi de la Demande Touristique Suivi de la Demande Touristique Année 2014 Synthèse Note de synthèse 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 3 2 La région : Les principaux enseignements 4 3 Synthèse 4 Tableaux de résultats 1.Profil

Plus en détail

Le parc locatif social au 1 er janvier Légère progression du parc social en 2014

Le parc locatif social au 1 er janvier Légère progression du parc social en 2014 DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Le parc locatif social au 1 er janvier 2015 La région est la 4 e en termes de parc social N o 4 avril 2016 CONNAISSANCE

Plus en détail

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de 131 826,27 503 068 306 R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, 75002 Paris Garantie Financière de 110 000 : AXA France IARD SA 26, rue Drouot

Plus en détail

La fréquentation dans l hôtellerie de plein air en Normandie

La fréquentation dans l hôtellerie de plein air en Normandie J.E. RUBIO EDITION 2015 La fréquentation dans l hôtellerie de plein air en Normandie Traitement et réalisation CRT Normandie D après les données INSEE DGE, enquête de fréquentation dans l hôtellerie de

Plus en détail