BILAN D ACTIVITÉ 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN D ACTIVITÉ 2011"

Transcription

1 BILAN D ACTIVITÉ 211

2 SOMMAIRE PRESENTATION DU PROJET ROR-IF PAGES 5 À 6 1. L origine du projet 2. Les objectifs Le financement UNE NOUVELLE DIMENSION : L INTERREGIONALITE PAGES 7 À 8 1. Objectif : développer la mutualisation de l outil avec d autres régions 2. Association Pléiade 2.1. Membres de l Association Pléiade 2.2. La comitologie : le pilotage de l accord cadre 2.3. Les statuts et règlement intérieur 3. Objectifs attendus 4. Rencontres avec d autres régions CHANGEMENT MAITRISE D ŒUVRE (MOE) PAGES 9 À Les évolutions techniques 2. Protocole de résiliation amiable 3. Nouvelle consultation 4. Phase de transfert de connaissance 4.1. Réunion de pré-lancement : 13/1 / GCS D-SISIF / Paris 4.2. Réunion de travail avec la cellule gestionnaire : 17/1 / Av Victoria / Paris 4.3. Réunion de travail sur l infrastructure du ROR-IF : 24/1 / Téléconférence ATOS-ATI-Cellule ROR-IF 4.4. Réunion de travail sur l infrastructure du ROR Lorraine : 23/11 / GCS TéléSanté Lorraine / Nancy 4.5. Réunion de travail avec WYNIWYG (1) : 7/11/ GCS D-SISIF / Paris 4.6. Réunion de travail avec WYNIWYG (2) : 16/11 / GCS D-SISIF / Paris 4.7. Réunion de travail : questions réponses avec WYNIWYG (3) : 28/11 / Téléconférence 5. Réunion de lancement : 21/11 / GCS D-SISIF / Paris 6. Phase de transition 7. Livrables : livraison le 6/12 8. Serveur de recette 9. Gouvernance 9.1. Le comité de pilotage ROR-IF 9.2. Le comité de pilotage Pléiade : COPIL Pléiade 9.3. Comité de projet : COPROJ 9.4. Réunion de travail 1. Communication 11. Modalités de facturation 12. Hébergement ATI

3 4 5 6 DEPLOIEMENT DU PROJET ROR-IF PAGES 13 À Objectif : finaliser le déploiement 2. Méthodologie de déploiement 3. Résultats 3.1. Suivi global du projet 3.2. Cartographie des établissements publiés 3.3. Délai de peuplement 3.4. Formation 3.5. Accompagnement sur sites 3.6. Autres constats 3.7. Evaluation du déploiement COLLOQUE DE LANCEMENT DU ROR-IF PAGE 15 À Objectifs 2. Organisation 3. Programme de la journée 4. Bilan du colloque 5. Autres actions de communication 5.1. Communication orale 5.2. Newsletter 5.3. Support de communication 5.4. Bilan d activité Actions de communication CHANTIERS EN COURS PAGES 17 À Amélioration de la description de l offre de soins 1.1. Chantier sur les nomenclatures «Spécialités» / «Types d UO» 1.2. Chantier sur les «Aptitudes» 2. Evolutions fonctionnelles «outil» 2.1. Chantier sur le registre des refus 2.2. Chantier sur l interface utilisateurs 2.3. Chantier CERVEAU «disponibilité des lits» 2.4. Page d accueil du ROR-IF (CMS) 2.5. Requêteur 2.6. Cartographie 2.7. Intégration au portail 3. Intégration nouveaux champs de l offre de soins 3.1. Chantier psychiatrie 3.2. Chantier «SSR Trajectoire» 3.3. Chantier «Médecine ambulatoire» 3.4. Chantier «Maladies rares» 4. Qualité des données 4.1. Chantier «Offre de soins AP-HP» 4.2. Chantier «Outil de gestion des écarts ROR-ARHGOS» 4.3. Taux de complétude 4.4. Echantillonnage 4.5. Signalements d anomalie 4.6. Mise à jour annuelle

4 FORMATION UTILISATEURS PAGE Objectif 2. Formation utilisateurs 3. Indicateur : nombre de connexion mensuelle CELLULE GESTIONNAIRE ROR-IF PAGES 37 À Missions de la cellule gestionnaire 2. Organisation : modalités de fonctionnement de la cellule gestionnaire 2.1. Composition de la cellule gestionnaire 2.2. Synthèse hebdomadaire 2.3. Horaire d ouverture 3. Hébergement 3.1. Hébergement Siège de l AP-HP 3.2. Hébergement GCS D-SISIF 4. Ligne téléphonique et adresse mail 5. Modalités de recrutement 6. Effectif. 7. Mouvement du personnel 7.1. Mises à disposition 7.2. Recrutement par le GCS D-SISIF 8. Formation continue 9. Participation aux réunions du GCS D-SISIF 1. Participation aux groupes de travail PRESENTATION DES OBJECTIFS - PRIORITES POUR 212 PAGES 4 À Consolider les processus de validation annuelle et de fiabilisation des données 2. Mettre en place le registre des refus et les outils d évaluation de la PDSES 3. Finaliser la nouvelle interface de consultation 4. Intensifier les formations utilisateurs 5. Améliorer la description de l offre de soins 6. Réaliser les interfaces prioritaires 7. Intégrer les nouveaux champs de l offre de soins 8. Enrichir le plan de communication 9. Piloter et accompagner le changement du ROR 1. Installer l équipe du ROR-IF au sein du GCS ANNEXES PAGES 42 À Annexe 1 : Programme colloque de lancement du ROR-IF 1.2. Annexe 2 : Newsletter Les Infos du ROR-IF n 3 juin Annexe 2 : Procédure de mise à jour 1.4. Annexe 4 : Organigramme cellule gestionnaire

5 PARTIE I PRESENTATION DU PROJET ROR-IF 1 L ORIGINE DU PROJET La mise en œuvre d un Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) est rendue obligatoire dans le cadre de la mise en place des réseaux de prise en charge des urgences, conformément aux décrets 576 et 577 de mai 26 relatifs à la médecine d urgence et à la circulaire DHOS/1/27/65 de février 27 : Le décret n du 22 mai 26 relatif à la médecine d urgence et modifiant le code de la santé publique ; Le décret n du 22 mai 26 relatif aux conditions techniques de fonctionnement applicables aux structures de médecine d urgence et modifiant le code de la santé publique ; La circulaire DHOS/O1/27/65 du 13 février 27 relative à la prise en charge des urgences. Elle est réalisée sous la responsabilité de l ARS. Le ROR a pour but de faciliter l orientation des patients vers l établissement le plus adapté à leur prise en charge au travers d une connaissance optimisée de l offre de soins et de son partage au niveau régional. Ses objectifs opérationnels sont les suivants : Améliorer l orientation et l accueil des patients en urgence ; Faciliter l accès aux soins spécialisés en urgence ; Diminuer les délais d attente d orientation ; Favoriser la logique de réseau ou de filière dans la prise en charge des patients ; Economiser du temps médical et paramédical pour la recherche de service d accueil. les urgences (CERVEAU) et l AP-HP. Il est géré par la cellule gestionnaire du ROR-IF et est intégré au Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement des Systèmes d Information de Santé partagés en Ile-de-France (GCS D-SISIF) dont l objet est d améliorer les conditions d activité de ses membres en facilitant l interopérabilité et la mutualisation au sein des systèmes d information de santé d Île-de-France par le portage financier et la maîtrise d ouvrage déléguée de plusieurs projets dont le ROR-IF. 2 LES OBJECTIFS 211 Les objectifs et les priorités pour l année 211 étaient de : Développer la mutualisation de l outil avec d autres régions ; Finaliser le déploiement ; Préparer le colloque de lancement du ROR-IF programmé le 2 février à Evry ; Poursuivre le développement de l application ; Développer les interfaces et les échanges d informations avec les autres projets ; Mettre en place les processus de la qualité des données avec l offre de soins de l ARSIF ; Elaborer les processus de mises à jour annuelles ; Mettre en place des formations utilisateurs. Pour réaliser ces différentes tâches, une nouvelle consultation de maîtrise d oeuvre a été programmée cette année avec les autres régions ayant fait le choix du ROR-IF. La région Ile-de-France a démarré un projet ROR en 26. Dotée d un noyau dur de fonctionnalités permettant son peuplement et l utilisation de la fonction «Orientation», l application ROR Ile-de- France est aujourd hui en phase de déploiement auprès des établissements de santé franciliens : 88% des établissements ont leurs données publiées dans le ROR-IF et l objectif de fin déploiement est fixé pour février 212. Dans le cadre du dispositif régional d alerte et de veille sanitaire, le ROR Ile-de-France collabore avec le Centre régional de veille et d action sur BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 5

6 PARTIE I 3 LE FINANCEMENT Depuis 29, le projet bénéfice d un quadruple financement : marge de manœuvre régionale, fonds pour la modernisation des établissements de santé publics et privés (FMESPP), Conseil Régional et plan Hôpital 212. Le tableau récapitulatif ci-dessous reprend l historique des recettes et dépenses depuis le démarrage du projet en 27. Ce bilan a fait l objet d une réunion entre l ARS, le GCS D-SISIF et la cellule gestionnaire du ROR-IF le 16/12/11. RECETTES TOTAL CH4V / DM2 14, 37 55, CH4V / BP 6, CHSF / BP , 6, CHSF / DM1 7, CHSF / DM ,44 CHSF / Conseil Régional 257 4, CHSF / FMESPP 13, RECAPITULATIF SUIVI FINANCIER BP 2, 264, 15, DM 1 15, 78, 22, MM 48, Transfert Plateforme 32, FMESPP Circulaire /11/28 4, FMESPP Circulaire /7/29 25, FMESPP Circulaire 14/12/ , H212 Circulaire /9/21 126, H212 Circulaire /12/21 378, TOTAL , ,44 1, 548, , ,44 DEPENSES TOTAL AMOA , , , ,39 MOE , , , ,4 ETP , , ,5 Fonctionnement 7 932, , ,12 TOTAL , , , , , ,49 BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 6

7 PARTIE II UNE NOUVELLE DIMENSION : L INTERREGIONALITE 1 OBJECTIF : DÉVELOPPER LA MUTUALISATION DE L OUTIL AVEC D AUTRES RÉGIONS La région Lorraine a fait le choix du ROR Ile-de- France car les fonctions présentes actuellement et la vision de la cible correspondent à ses attentes. Tout comme en Ile-de-France, le plan de déploiement en Lorraine se focalise dans un premier temps sur les établissements de type MCO (une cinquantaine d établissements en Lorraine). Le plan de déploiement s étend de septembre 211 à septembre 212. Si la solution technique du ROR-IF est à ce jour partagée par deux régions, d autres régions pourront, si elles sont intéressées, acquérir le ROR. C est dans ce contexte, que l association PLEIADE a été créée. 2 ASSOCIATION PLÉIADE Le GCS D-SISIF a fait l acquisition en 21 1 d un Répertoire Opérationnel des Ressources qu il met à disposition des établissements de soins franciliens : le ROR-IF. Afin de valoriser ses outils par la coopération interrégionale et de promouvoir le développement rationnel et efficient des systèmes d informations de santé, le GCS D-SISIF a mis à disposition son Répertoire Opérationnel des Ressources à la région Lorraine, via le GCS Télésanté Lorraine. Une convention de coopération a été signée entre les deux structures le 4 novembre 21. Ce partenariat avait vocation à prendre la forme d une collaboration structurelle intégrant de nouveaux partenaires. C est ainsi que le GCS D-SISIF a décidé de créer l Association Pléiade. Elle a été créée le 31 mai 211 et est déclarée en Préfecture de PARIS. Cette association a pour objet de créer et d entretenir un cadre collaboratif ayant vocation à mutualiser en inter régions les projets de conception/développement de systèmes d information portés par le GCS D-SISIF. Pour ce faire, le GCS D-SISIF a donc transféré la propriété du logiciel ROR-IF à l Association Pléiade : contrat d apport des droits de propriété intellectuelle afférents au logiciel ROR signé le 15/9/211. Ce logiciel est rebaptisé ROR-IR (Répertoire Opérationnel des Ressources Inter-Régional). 2-1 Membres de l Association Pléiade Les membres fondateurs sont : Le Centre Médico-chirurgical de l Europe, représenté par son Président Directeur Général ; Le GCS D-SISIF, représenté par son administrateur ; L Association régionale pour le développement des outils communicants (ARDOC). Les membres adhérents bénéficiaires sont : Des Groupements de Coopération Sanitaire ; Une structure désignée par les ARS pour porter les Espaces Numériques Régionaux de Santé (ENRS). 2-2 La comitologie : le pilotage de l accord cadre Afin de garantir l impératif d unicité de l application ROR-IR, une structure de pilotage de l accord cadre est mise en place pendant la durée du marché. Il a pour rôle de : Assurer la cohésion inter régionale ; Qualifier les demandes d évolutions ; Assurer le maintien du code source identique quelles que soient les régions et la base de données ; Suivre globalement l avancement des prestations et le respect des engagements du titulaire ; Contrôler et valider la production intermédiaire ; Vérifier la planification des travaux ; Traiter les difficultés, problèmes ou alertes relevées lors de l exécution de la prestation ; Présenter le programme des prestations pour le trimestre à venir Le pilotage de l accord cadre pour l association PLEIADE est sous la responsabilité du directeur de projet ROR-IR, qui s assure du bon fonctionnement et de la coordination interrégionale. Le directeur de projet a assisté à trois réunions de l association les 1, 16 et 2/6/211 dont le thème principal était la gouvernance de PLÉIADE. 1 Contrat de cession des droits de propriété intellectuelle afférents au logiciel ROR signé le 4 octobre 21 entre la société Wyniwyg et le GCS D-SISIF. BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 7

8 PARTIE II 2-3 Les statuts et règlement intérieur Le règlement intérieur, écrit en septembre 211, a pour objet de compléter et de préciser les statuts de l association Pléiade rédigés en octobre OBJECTIFS ATTENDUS Outre la dimension interrégionale, évoquée cidessus, le ROR-IR doit continuer à évoluer : En tant que référentiel de l offre de soins, le ROR- IR doit : 5 Etendre son périmètre d offre de soins et permettre aux établissements de faire une description qui soit opérationnelle et fidèle à la réalité terrain. Pour cela il convient : - d élargir le périmètre MCO afin d intégrer les activités SSR, la psychiatrie, les SLD ; - de faire évoluer la nomenclature de l offre de soins de telle sorte que les établissements puissent affiner leur description et afficher leur activité de biologie, les consultations, l hôpital de jour ou préciser pour chaque spécialité les aptitudes associées ; - d intégrer la médecine ambulatoire de ville. 5 Garantir des données de qualité, fiables et actualisées ; 5 Continuer son développement en poursuivant sa politique de construction basée sur les nomenclatures et référentiels métiers existants et reconnus : SAE, CCAM, PMSI ; 5 Veiller à respecter les normes existantes d interopérabilité des SI de santé ; 5 Etre acteur de la démarche d urbanisation des référentiels d identification et de structure des établissements de santé qui est en cours. 5 Permettre aux établissements de saisir leur participation opérationnelle à la Permanence des soins hospitalière ; 5 Intégrer les enjeux liés au pilotage de l offre de soins ; 5 A la cible, communiquer avec d autres régions. 4 RENCONTRES AVEC D AUTRES RÉGIONS Le directeur de projet a fait plusieurs présentations du ROR-IR dans d autres régions : Déplacement en Bourgogne : 8/4 ; Déplacement en Alsace : 13/4 ; Déplacement en Picardie : 6/6 ; Conférence téléphonique avec la Guyane : 14/11 En tant qu outil d optimisation de la prise en charge des patients en qualité et en délai, le ROR-IR doit : 5 Trouver une synergie avec les dispositifs régionaux de veille, d alerte et d action sur les urgences pour mutualiser et partager des outils décisionnels ou afficher la disponibilité des lits. 5 S intégrer aux applications métiers existantes : SAMU, Urgences pour un usage opérationnel optimisé ; BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 8

9 PARTIE III CHANGEMENT MAITRISE D ŒUVRE (MOE) 1 LES ÉVOLUTIONS TECHNIQUES La livraison de la version 4, initialement programmée en 21, a été repoussée à cette année suite à un certain nombre d anomalies détectées lors de la phase de recette. La mise en production de la version V 4.4.9, dont les principaux avantages concernent l optimisation du temps de réponse et l amélioration de la gestion et du suivi des dossiers collaboratifs, a eu lieu le 21 septembre 211. Les certificats de sécurité ont été renouvelés en mai 211 pour les 2 serveurs pour une durée de 1 an. 2 PROTOCOLE DE RÉSILIATION AMIABLE En février 211, le contexte a amené la société Wyniwyg et le GCS D-SISIF à se rapprocher pour convenir des modalités de résiliation anticipée du contrat en cours. En effet, une réorganisation interne de la société Wyniwyg et un rachat de la société ont provoqué un changement dans l équipe de développement/ réalisation affectée à la mission, occasionnant de fait, depuis décembre 21, des difficultés dans la reprise et le suivi de la mission. De son côté, le 4 novembre 21, le GCS D-SISIF a signé avec le GCS télésanté Lorraine une convention de coopération afin d envisager un partenariat et un développement commun de l outil. Cette nouvelle orientation du projet ROR, notamment au travers d un partenariat avec d autres régions, amène le GCS D-SISIF à rechercher des modalités de coopérations structurelles ou conventionnelles avec d autres régions intéressées par l outil, et plus généralement à ouvrir le ROR-IF sur le territoire national et d accueillir d autres porteurs ENRS souhaitant développer le même outil. Après la livraison des codes sources le 27 juin 211, un protocole de résiliation amiable a donc été signé entre la société Wyniwyg et le GCS D-SISIF le 1 er juillet 211 anticipant la fin du marché avec un terme au 1er octobre NOUVELLE CONSULTATION Le nouveau marché de consultation est porté par l association Pléiade, qui a pour objet de faire office de centrale d achat. Le cahier des charges a été publié le 6 juillet 211. Au 2 août, date de remise des candidatures, trois sociétés ont répondu : ATOS OPENDEV et le groupement ASSYSTEM SWORD. Le choix du prestataire a fait l objet d une commission de choix le 9 septembre 211 auquel participaient Dr François Dolveck, Dr Nouredine Bensalah, Dr Guy Jacquiau, Dr Françoise Boutot, Dr Christophe Leroy, Vianney Noël, Pascale Evans (observateurs : Marie Vélon, Pascale Cani). L accord cadre relatif à réalisation des évolutions du répertoire opérationnel des ressources a pour objet de déterminer les conditions de passation et d exécution des marchés subséquents de Tierce Maintenance Applicative pour l application ROR- IR. Il s inscrit dans le projet présenté en préambule du CCAP. Les besoins à satisfaire sont décrit dans le cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Par convention notifiée en date du 26 octobre 211, l Association PLÉIADE a conclu avec la société ATOS un accord cadre mono attributaire ayant pour objet la réalisation des corrections et des évolutions du Répertoire Opérationnel des Ressources. Ce contrat cadre démarre du 7/11/211, date de réception de la notification, pour une durée de 2 ans (renouvelable 2 fois 1 an). 4 PHASE DE TRANSFERT DE CONNAISSANCE Des réunions ont été organisées avec le prestataire sortant, l ATI et les équipes projets ROR-IF et ROR Lorraine. Les objectifs de ces réunions sont la prise de connaissance : Du projet ; De l environnement technique de développement ; De l architecture de l application ; De l environnement de tests incluant l industrialisation de l application. BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 9

10 PARTIE III 4-1 Réunion de pré-lancement : 13/1 / GCS D-SISIF / Paris Rencontre des différents intervenants ; Présentation du projet. 4.2 Réunion de travail avec la cellule gestionnaire : 17/1 / Av Victoria / Paris Formation à l utilisation du ROR ; Réunion de travail sur les évolutions du ROR ; Participation à la réunion de travail sur le registre des refus. 4-3 Réunion de travail sur l infrastructure du ROR-IF : 24/1 / Téléconférence ATOS-ATI-Cellule ROR-IF Présentation de l infrastructure de la région IDF ; Stratégie de sauvegarde. 4-4 Réunion de travail sur l infrastructure du ROR Lorraine : 23/11 / GCS TéléSanté Lorraine / Nancy Présentation de l infrastructure de la région Lorraine ; Configuration de l outil de gestion des demandes du projet. 4-5 Réunion de travail avec WYNIWYG (1) : 7/11/ GCS D-SISIF / Paris Architecture de l application : Données, Contrôleurs, Vues ; Présentation de la base de données ; Présentation de la stratégie de tests ; Parcours de l ensemble des classes de l application. 4-6 Réunion de travail avec WYNIWYG (2) : 16/11 / GCS D-SISIF / Paris Analyse des sources ; Analyse des tests et des principes d industrialisation ; Précisions sur le poste développeur (utilisation des plugins etc ) ; Précisions sur le fonctionnement de l application ; Etude des anomalies en cours ; Scripts de la base de données. 4-7 Réunion de travail : questions réponses avec WYNIWYG (3) : 28/11 / Téléconférence La notification a été signée le 26/1/211 et reçue le 7/11/211. Le contrat cadre démarre donc du 7/11/211 pour une durée de 2 ans (renouvelable 2 fois 1 an). 5 RÉUNION DE LANCEMENT : 21/11 / GCS D-SISIF / PARIS La réunion de lancement a permis de formaliser le démarrage du projet. Présentation du projet : Présentation des équipes ; Modalité de pilotage ; Qualité : PAQ / indicateurs / risques ; Aspects contractuels ; Phase de transition ; Planning ; Evolutions. 6 PHASE DE TRANSITION La phase de transition comprend : Cadrage organisationnel ; Montée en compétence ; Installation environnements ; Mise en place des outils ; Rédaction des livrables ; Maintenance sous contrôle. Les tests de la phase de maintenance sous contrôle sont en cours et seront finalisés le 5 Janvier 212. La fin de la phase de transition sera matérialisée par : Transfert de responsabilité prévu le : 19/1/212 Commandes (évolutif et correctif) La version correspond à la livraison de fin de maintenance sous contrôle, dans le cadre de la phase de transition : elle est programmée le 1/1/ LIVRABLES : LIVRAISON LE 6/12 Plan Qualité Projet (PAQ) : ATOS_R-EST_TmaROR- IR_PQP-211-6_PAQ-V1.2.docx. Plan de gestion de configuration : ATOS_R- EST_PLEIADE_ROR-IR_GUI211-6_Plan_Gestion_ Configuration c1..doc. BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 1

11 PARTIE III Livret d accueil : ATOS_R-EST_PLEIADE_ROR-IR_ GUI211-7_Livret_Accueil_V1..doc. Organisation des développements : ATOS_R- EST_PLEIADE_ROR-IR_GUI211-22_Organisation_ des_developpement_v1..doc. Plan de formation : ATOS_R-EST_PLEIADE_ROR- IR_FOR211-26_Plan_de_Formation_v1..doc. Le plan de formation a pour objet de définir de manière détaillée d une part l organisation et les moyens fournis par Atos et l association PLEIADE, d autre part les actions et le planning des tâches à accomplir pour assurer l ensemble des activités de la phase de transfert et son suivi. Bilan d inventaire : ATOS_R-EST_PLEIADE_ROR- IR_FOR211-26_Bilan_d_inventaire_v1..doc. Ce document fait l inventaire des moyens existants mis en place (outils, documentation, code source) autour des applications prises en maintenance par Atos dans le cadre de la TMA ROR-IR. L analyse de l inventaire contient les questions et remarques soulevées. Livraison de la maintenance sous contrôle : ATOS_R-EST_PLEIADE_ROR-IR_BLI211-29_ ROR_4.4.1.docx. 8 SERVEUR DE RECETTE Le serveur de recette (machine virtuelle OS ready) de la région Ile-de-France a été installé semaine 52. Le serveur est opérationnel, l administration de cet environnement de recette est confiée à ATOS. Une demande d accès VPN client, connexion unidirectionnelle vers des machines de l AP-HP, a été obtenue en décembre 211 auprès de l ATI. 9 GOUVERNANCE 9-1 Le comité de pilotage ROR-IF Le comité de pilotage, animé par le directeur de projet, assure le suivi et le pilotage du projet sur l ensemble de ses phases. Il se réunit une fois par trimestre et est composé de représentant de l AP- HP, de l ARSIF, des SAMU franciliens, de la directrice de projet de CERVEAU refonte. En 211, il s est réuni 4 fois : 12/4 31/5 2/9 14/ Le comité de pilotage Pléiade : COPIL Pléiade Le COPIL Pléiade se réunit tous les 3 mois. Il a pour rôle de : Informer Pléiade de l avancement contractuel et opérationnel du projet ; Prendre les décisions contractuelles relatives au projet et assurer la cohésion interrégionale ; Respecter les engagements contractuels (livraisons, délais, moyens mis en œuvre) ; Suivre la facturation et les risques ; Résoudre les problèmes et décider du plan d action ; Décider ou proposer des arbitrages en cas de modification du périmètre contractuel. En 211, le COPIL Pléiade s est réuni une fois le 14 décembre 211 au GCS D-SISIF à Paris. 9-3 Comité de projet : COPROJ Le COPROJ se réunit une fois par mois. Il a pour rôle : Le suivi opérationnel ; La discussion des problèmes éventuels ; La prise en compte d options fonctionnelles, techniques ou organisationnelles particulières ; La qualification des demandes d évolution. Il n y a pas eu de COPROJ programmé en 211. Mais avant le changement de MOE, il y a eu des comités de suivi du projet, instance qui permettait le suivi du projet, la remontée d alertes ou les demandes d arbitrages. En 211, ce comité de suivi s est réuni cinq fois : 18/1 15/3 4/5 27/6 19/ Réunion de travail Les réunions de travail se font à la demande, en téléconférence ou sur site. Deux réunions de travail ont été réalisées : Réunion de travail : point téléphonique sur le plan qualité le 25/11/211 à 9h ; Réunion de travail : point avancement (point sur la phase d initialisation / registre des refus / refonte IHM)* le 7 novembre 211 au GCS. Une réunion de travail sur le bilan d inventaire est programmée le 4 janvier 212 au GCS. * IHM (Interface Homme Machine) BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 11

12 PARTIE III 1 COMMUNICATION Le site projet Livelink sera la référence pour les documents du projet ; Mantis sera l outil de saisie de toutes les demandes (correction et évolution). 11 MODALITÉS DE FACTURATION Voir tableau ci-contre. 12 HÉBERGEMENT ATI L AP-HP héberge l application web ROR-IF depuis 28. Le contrat de prestations de services subsidiaires entre l Agence Technique Informatique de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et le GCS D-SISIF a été élaboré en 21. Il a pour objet de déterminer les prestations assurées par l AP-HP, ainsi que les engagements de qualité afférents, au profit du GCS D-SISIF, dans le cadre de la mise en œuvre du Répertoire Opérationnel des Ressources. Les prestations assurées par l AP-HP au profit du GCS D-SISIF recouvrent : Le maintien en conditions opérationnelles du ROR-IF et les prestations associées ; La gestion des incidents techniques (support téléphonique Utilisateur du ROR-IF) ; Le passage en qualification ou en production des évolutions applicatives du ROR-IF ; Les prestations de métrologie du ROR-IF. Les 7 réunions de travail (1/1-24/1-28/2-28/3-11/4-9/5-23/5) pour finaliser le contrat ont mis en évidence la problématique suivante : Des contraintes juridiques rendent impossibles la rémunération par le GCS de ces services d hébergement ; Par ailleurs, le GCS mène une réflexion sur les modalités d hébergement de ses applications qui est une problématique commune à toutes les applications ; le ROR-IF intégrera le dispositif cible identifié. Une réunion, regroupant le GCS D-SISIF, l ARSIF, l ATI et la direction de l AP-HP a été organisée le 27 avril 211 pour balayer les solutions possibles et a permis d identifier une solution transitoire. Dans l attente de la solution cible, il est décidé que l ATI continue d héberger le ROR-IF jusqu au 31/12/212. Le financement de cet hébergement sera assuré par un fléchage des montants «AC» (Aide à la Contractualisation des MIGAC). Correctif Evolutif Avec développement Sans développement Facturation trimestrielle à terme échu Commande MOM 3 % 2 % Commande 4 % VA positive 1 % Admission 6 % VSR positive 3 % BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 12

13 PARTIE IV III DEPLOIEMENT DU PROJET ROR-IF 1 OBJECTIF : FINALISER LE DÉPLOIEMENT L objectif fixé était de DPT peupler 93 dans le ROR-IF 9% des établissements MCO de la région IDF en MÉTHODOLOGIE DE DÉPLOIEMENT DPT 77 La cellule gestionnaire a poursuivi la généralisation du déploiement, DPT 75 débuté en 21, par les territoires de santé et Paris Est. 3 RÉSULTATS 3-1 Suivi global du projet Avancement du déploiement total du projet Au 31 décembre 211 Terminé : Terminé 219 établissements En cours sont terminés : 88% En cours 24 établissements Non sont débuté en cours : 1% établissements n ont pas débutés : 2% Non débuté % 1% Délai prévisionnel 1er RDV-validation Délai effectif 1er RDV-validation Avancement du déploiement au niveau des Territoires de santé (en nb d'établissement) ne 81 Avancement du déploiement 88 au niveau des Territoires de santé (en nb d établissement) ile ile 3 16 DPT % 18 9% 1% 3 e, DPT 94 DPT 95 DPT 94 DPT 92 DPT 91 DPT 78 Avancement du déploiement au niveau des Territoires de santé (en nb d'établissement) Avanceme Avancement du projet Avancement du projet Avancement du déploiement total du projet Cartographie des établissements publiés 3 En 29 et 21, 89 sites ont été peuplés 7 dont 44% 1 DPT 94 d établissements publics (39 sites) et 7 56% d établissements privés (5 sites). DPT En 211, 13 sites ont été renseignés dans l appli- DPT 91 cation dont 25 : 29% d établissements publics (38 sites) DPT 78 : 31 CH ; 2 7 AP-HP et HIA ; DPT 77 71% 56 d établissements privés (92 sites) : 18 7 ESPIC, 2 DPT 75 3 PNL et 71 PL. Nous pouvons noter une augmentation des établissements peuplés de 46% en 211 avec une augmentation du peuplement des établissements privés lucratifs (71 sites PL contre 34 en 21). % 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 1% % 1% 2 Terminé En Cours Non débuté T Avancement du déploiement total du projet Délai prévisionnel 14/5/12 DPT 931er RDV-validation Délai 15 effectif 1er RDV-validation 7 ne /5/12 ile 1 63 DPT ile DPT 91 e, DPT DPT 77 2 DPT Terminé En cours7 Non 2 débuté % 1% 2% 3% 4% 5% 6% 211 7% 219 8% 9% 24 1% 4 Terminé En Cours Non débuté DPT 95 DPT 92 Non débuté Terminé 4 71 En cours Non débuté En cours Terminé % 9% 1% /5/12 BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 13

14 PARTIE IV III 3-3 Délai de peuplement En 21, le délai de peuplement médian était de 3 mois avec un écart entre le délai prévisionnel et le délai effectif de 7 jours. En 211, le délai de peuplement s est allongé avec une médiane de 4 mois. Nous pouvons noter par ailleurs, un allongement de l écart de 24 jours entre le délai prévisionnel et le délai effectif. 211 Délai prévisionnel 1 er RDVvalidation Médiane Quartile 1 Quartile 3 Centile,9 3.4 Formation En 21, 17 formations sur site ont été assurées par la cellule gestionnaire pour 89 sites. En 211, 133 formations sur site ont été assurées par la cellule gestionnaire pour 13 sites : 121 formations référents ; 12 formations correspondants. Nous pouvons noter une augmentation des formations de 24% en 211 mais 2 fois moins importante que le pourcentage d établissements peuplés (46%). 3.5 Accompagnement sur sites Délai effectif 1 er RDVvalidation 127 En 21, 53 sites ont bénéficié d un ou de plusieurs accompagnements sur site soit 6%. Le nombre d accompagnements sur site par les gestionnaires était de Le nombre d accompagnements sur site par les gestionnaires est passé de 4 à 6. Nous pouvons noter une diminution de 5% du nombre d établissements bénéficiant d un accompagnement sur site. 3.6 Autres constats Nous relevons par ailleurs deux éléments qui pourraient expliquer l allongement de la médiane et de l écart entre le délai prévisionnel et le délai effectif de la validation : Dans 52% des cas, le référent médical n a pas été identifié (contre 19% en 21) ; Dans 35% des cas, le calendrier prévisionnel n a pas été fixé le jour de la présentation du projet. 3.7 Evaluation du déploiement Dans le cadre de l amélioration de la qualité, un questionnaire d évaluation de la méthodologie de déploiement, élaboré en 21, est envoyé systématiquement en ligne après chaque validation aux acteurs impliqués dans le peuplement initial. En 211, sur 36 questionnaires envoyés en ligne, nous avons reçu 13 réponses, soit un taux de participation de 42% contre 55% en % des acteurs sont satisfaits de l application informatique contre 91% en 21. Les points forts mis en évidence sont : l ergonomie, l exhaustivité, la rapidité d accès à l information, la facilité de prise en main de l application, la centralisation de l information, une information structurée et normalisée, la visibilité globale de l offre de soins régionale, la clarté de l information, une vision structurée de l offre de soins. Les points à améliorer cités le plus souvent sont : la liste d aptitudes, l interconnexion avec CAPRI et Trajectoire, l aide à la saisie car redondance dans les informations à saisir, la convivialité, la lenteur de réponse informatique, la saisie des plannings, pouvoir dupliquer une fiche. 77% des acteurs pensent que la description de l offre de soins dans le ROR-IF correspond à la réalité contre 66% en 21. En 211, 4 sites ont bénéficié d un ou de plusieurs accompagnements sur site soit 3%. Etablissements publics : 12 sites soit 3% ; Etablissements privés : 28 sites soit 7% ; BILAN D ACTIVITE 211 Cellule gestionnaire ROR-IF PAGE 14

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008 Dr F. Dolveck 1 Premiers éléments de réflexion Des expériences localisés non concertés (92-91) : Mauvaise connaissance de l offre de

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007.

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Bilan d activité du GCS SISCA 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Mise en place opérationnelle du GCS SISCA - Equipement en mobilier, matériels informatique, téléphonie et réseau informatique.

Plus en détail

H2012 : Cahier des charges

H2012 : Cahier des charges H2012 : Cahier des charges Présentation COPIL régional 28/10/2010 ES 1 Rappel de la démarche ES 1 ES 3 Cartographie du SI ES 37 Définition du contexte de mise en œuvre dans chaque ES ES 1 ES 1 ES 3 ES

Plus en détail

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15 Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 Déploiement dans les SAMU-Centre 15 Mission de préfiguration ASIP 9, rue Georges Pitard 75 015 Paris Tél 01 58 45 32 50 Fax 01 58 45 33

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Le Projet MIRC PACS Archivage Echange & Partage Processus d amélioration

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTIONS DU LOGICIEL FINANCIER CORIOLIS

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS OUTIL DE GESTION DE PROJET EXPRESSION DES BESOINS Date : 18/11/2015 MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJET: Expression des besoins Page : 1/8 SOMMAIRE I. Contexte... 3 II. Rappels de l'existant...

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

TABLEAU DES FONCTIONNALITES

TABLEAU DES FONCTIONNALITES Procédure adaptée en application des articles 26 à 29, 40, 53, 55 et 56 du Code des Marchés Publics TABLEAU DES FONCTIONNALITES Cahier des fonctionnalités MPPA-01-052014 1 Liste des fonctionnalités recensées

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON

Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Cadre de réponse Acquisition et mise en œuvre du Logiciel d Administration et de Gestion du Service Militaire Adapté : LAGON Projet «LAGON» 1 Sommaire 1 Objet du document 4 2 Compréhension du contexte

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Chargé(e) de prestations comptables

Chargé(e) de prestations comptables Code fiche BUD001 Chargé(e) de prestations comptables Définition synthétique de l emploi-type Assure la gestion opérationnelle des actes d exécution de la dépense, des recettes non fiscales et de gestion

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7 Communiqué de Pré-Lancement Sage CRM.com Version 5.7 Nouvelle offre produit Présent sur le marché de la Gestion de la Relation Client (CRM) depuis 3 ans en France, Sage compte environ 7000 clients qui

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011 TéléSanté Aquitaine Formalisation d'une PSSI et d'une Charte de sécurité informatique Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Marché passé selon une

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

ACCORD-CADRE 2008-2011

ACCORD-CADRE 2008-2011 ACCORD-CADRE 2008-2011 ENTRE : L INSTITUT NATIONAL DE PREVENTION ET D EDUCATION POUR LA SANTE (INPES), Etablissement public administratif, situé 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis cedex,

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production Francis Chapelier Infogérance Sélective de Production 2 Programme Qu est ce que l infogérance sélective? Présentation de l Infogérance Sélective de Production (ISP) Quelques références Questions / réponses

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Cahier des charges d une mission de chargé de communication

Cahier des charges d une mission de chargé de communication PROGRAMME INNOVATION PME Saison 1 Cahier des charges d une mission de chargé de communication Appel à consultation 4 octobre 2011 1 Préambule THESAME, centre européen d entreprise et d innovation de la

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Appel d offre «Refonte du CRM du pôle de compétitivité TRIMATEC» Cahier des charges

Appel d offre «Refonte du CRM du pôle de compétitivité TRIMATEC» Cahier des charges Appel d offre «Refonte du CRM du pôle de compétitivité TRIMATEC» Cahier des charges Présentation générale de TRIMATEC... 2 Contexte de la demande... 3 Objectifs... 3 Besoins... 3 Annexes... 5 Annexes à

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 6 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Au Service de la Performance IT

Au Service de la Performance IT Présentation APRIM du 11 Mars 2010 Agenda : Introduction, contexte et historique Christian BROCHES / DEODIS Objectifs poursuivis par la DGFIP / Présentation détaillée des processus - Damien BONNEFOUX &

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENTS DES PROJETS TIC SANTÉ Patrick OLIVIER Directeur de la Stratégie ARS Ile de France XX/XX/XX Sommaire Les Agences régionales de santé Contexte

Plus en détail

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client

Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Processus «Gérer les réclamations clients» De la réclamation au suivi de la satisfaction client Historique Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 12/10/2011 www.allaboutbpm.com / Bonitasoft Crédit

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail