Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE"

Transcription

1 Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Jean-Luc Attié, S. Pradier, M. Chong (Laboratoire d Aérologie) V. H. Peuch (Météo-France) J.F Lamarque, D.P Edwards, V. Yudin (NCAR)

2 Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE MOTIVATIONS Pourquoi étudier le C0? crée par les processus d oxydation ou de combustion incomplète générés en particulier par les feux de biomasse et la pollution anthropique temps de vie de l ordre du mois selon latitude : excellent traceur un précurseur de l O3 troposphérique. NO2 O3 hv, H2O OH STRATOSPHERE OH TROPOSPHERE NO HO2 CO, hydrocarbons, NOx HNO3 H2O2 Jacob et al., 2000 puits principal : oxydation par le radical OH OH agent nettoyant de la troposphère, réagit avec les polluants pour O2 produire des espèces O3 hv solubles qui sont éliminés par la pluie ou dépôt sec hv

3 MOCAGE Modèle de Chimie Atmosphèrique à Grande Echelle Chlorine, Bromine, and PSC heterogeneous chemistry [Lefèvre et al., 1998] Strat. Trop. 3D cloudiness and photolyses Multiscale advection using a semilagrangian scheme [Josse et al., submitted] Rain-out Transport / wash-out by convection [Bechtold et al., 2001], [Mari et al., 2000] Detailed Chemistry HOx, NOx, VOC [RACMOBUS] Vertical diffusion [Louis et al., 1979] Emissions (GEIA) Dry deposition [Michou et Peuch, 2002]

4 MOCAGE Modèle de Chimie Atmosphèrique à Grande Echelle configuration horizontale : globale (2 2 ) configuration verticale : 47 niveaux du sol à 5 hpa 7 niveaux dans la CL (40m) 16 niveaux dans la troposphère libre (variant) 24 niveaux dans la stratosphère (800m) coordonnées hybrides (, P) forçage dynamique (vent, température, humidité, pression) fourni par les analyses ARPEGE Schéma de chimie : RACMOBUS 118 esp. # 270 réactions pas de temps : 15 min processus chim. & phys. 60 min processus dyn.

5 MOPITT Measurements Of Pollution In The Troposphere Radiomètre canadien de mesure de la pollution dans la troposphère, embarqué sur le satellite NASA/EOS/ Terra, lancé en 1999 mesure du CH4, colonne totale, et du CO, colonne totale et profil sur 7 niveaux (surface, 850, 700, 500, 350, 250 et 150 hpa) depuis mars 2000 technique de corrélation en phase gazeuse (8 canaux dont 6 pour le CO) Résolution horizontale : 22 22km2 Fréquence de passage : ~ tous les 3 jours

6 MOPITT Measurements Of Pollution In The Troposphere Restitution du CO Données a priori Radiance MOPITT Paramètres observés (H2O, temp., ) Climatologie Profil test Modèle Transfert radiatif Méthode d inversion Conv.? oui Profil test accepté non o les propriétés statistiques de la variabilité du CO sont incorporées sous la forme d un profil vertical et d une matrice de covariance d erreurs de l apriori o le profil restitué x s exprime comme la combinaison linéaire du profil vrai x et du profil apriori xa X =A x + ( I A ) xa A (Averaging Kernel) ou fonctions de balayage montrent l influence des couches

7 MOPITT Measurements Of Pollution In The Troposphere Application de l Averaging Kernel

8 MOPITT Measurements Of Pollution In The Troposphere Mesures sur 1 jour Mesures sur 1 mois

9 Principe de l assimilation Application séquentielle d un filtre de Kalman-Bucy L équation centrale de l assimilation est donnée par l équation d interpolation optimale (Lorenc, 1986) xat = xt + K ( y H xt ) xat [CO] analysée xt [CO] modèle y [CO] mopitt H opérateur d interpolation des données du modèle aux points d observation et contenant l information AK K matrice gain de Kalman K = BtHT ( HBtHT + O + R ) -1 avec B matrice de covariance de l erreur du modèle O matrice de covariance de l erreur des observations et R matrice de covariance des erreurs associées aux processus d interpolation et de discrétisation. L évolution de la matrice de covariance de l erreur du modèle est donnée par Bat = Bt BtHT ( HBtHT + O + R ) 1 HBt (Lorenc, 1986)

10 Assimilation des données de CO de MOPITT dans MOCAGE Première implémentation dans MOCAGE construction de l interface dans le module d assimilation : définition de paramètres caractéristiques de MOCAGE longueurs de corrélation horizontale et verticale, erreurs (modèle, interp. /discrétisation, ), dérive du modèle [test du 2 (Ménard et Chang, 2002) ] nécessité d effectuer des simulations «tests» sur plusieurs semaines amélioration coût de calcul (L.A.) pour simuler 1 jour en mode traceur initialement ~ 9 h. CPU actuellement ~ 1 h. CPU avec la chimie ~ 2 h. CPU (RACMOBUS)

11 Assimilation Paramètres utilisés: Simulation sur 1 mois : mars 2001 clim. MOCAGE CO NCAR fenêtre d assimilation 1 heure long. corrélation horizontale 200 km long. de corrélation verticale de 0.5 à 1.5 km du sol vers atm. erreur du modèle init. 30% croissance de l err. du modèle 0.5% par heure erreurs dues aux proc. Interp. 0% Évolution écart moyen Évolution écart quadratique moyen sigma_omf sigma_oma bias_omf , , ,5 8 bias_oma 1 m N y N i 1 obs i yimodel N 1 yiobs yimod el N i 1 1, , mars 6-mars 9-mars 12-mars 15-mars 18-mars 21-mars 24-mars 3-mars 6-mars 9-mars 12-mars 15-mars 18-mars 21-mars 24-mars

12 Mars, 2001 CO moyen ppbv à 500 hpa MOPITT MOCAGE Sans assim. MOCAGE avec assim. distributions similaires valeurs de CO plus fortes pour MOCAGE sans assim surtout près de l équateur (source de feux de biomasse) l assimilation tend à réduire ces différences

13 Comparaison observations MOPITT / MOCAGE sans assimilation avec assimilation

14 sans assimilation Différence relative : (COMOCAGE COMOPITT )*100 COMOPITT surestimation ~ 30% de l Am du Sud à l Afrique, dans le Pacifique au large du Mexique (sur-estimation des émissions) avec assimilation sous estimation ~ 20%au centre de l océan Indien, sur l Indonésie et le Pacifique ouest dans l HS (sousestimation des émissions) 500 hpa l assimilation permet de s affranchir du fichier d émission utilisé et met en évidence ses faiblesses pour la période considérée.

15

16 March 30, 2001 Without assimilation With assimilation

17 Impact de l assimilation du CO sur OH et O3 CO -25%/35% O3 ~1% OH -18%/20% Différence relative entre modèle et modèle + assimilation

18 WITHOUT WITH

19 Comparaison MOPITT / MOCAGE / mesures avions données CMDL (Climate Monitoring and Diagnostics Laboratory Novelli et al., 1992, 1998) mesures recueillies lors de la campagne TRACE-P (Transport and Chemical Characterization and Evolution over Pacific Jacob et al., 2003) Cmdl Trace P

20 Comparaison MOPITT / MOCAGE / mesures avions sans assimilation avec assimilation R = 0.81 R = 0.86 Y = 0.77 * X Y = 0.89 * X

21 Résumé l implémentation du module d assimilation séquentielle type Kalman-Bucy est réussie dans MOCAGE, tant en terme de coût de calcul que dans l amélioration des champs du modèle l incertitude liée aux émissions de CO dans l atmosphère, en particulier par les feux de biomasse, est une des sources principales d erreur au niveau du modèle L assimilation des données MOPITT donne un excellent moyen de comparaison avec les données in-situ. Elle donne des fichiers d initialisation de chimie de meilleure qualité pour les modèles de plus petites échelles. Elle devrait permettre d améliorer les inventaires d émissions des modèles et devrait être un outil pour l étude du transport intercontinental des polluants dans la troposphère. étude Atlantique nord : ITOP - juillet 2004

Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale.

Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale. Simulation et prévision de la qualité de l air aux échelles continentale et régionale. Anne Dufour Directeur de thèse : V.-H. Peuch Centre National de Recherches Météorologiques GMGEC/CARMA Qualité de

Plus en détail

Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch

Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch Etude de l'évolution à long terme du méthane et de certains de ses dérivés au départ d'observations obtenues à la station scientifique du Jungfraujoch Whitney Bader - GIRPAS - 1 - Projets terminés - 2

Plus en détail

Ozone : pollution et climat. Maud Leriche

Ozone : pollution et climat. Maud Leriche Ozone : pollution et climat Maud Leriche Historique 1839 L ozone est découvert en 1840 par C. F. Schönbein qui étudie les décharges électriques, ozein = odeur 1850s Il est montré que l ozone est un constituant

Plus en détail

Ozone : pollution et climat

Ozone : pollution et climat Ozone : pollution et climat Maud Leriche 1839 1850s 1880 1913 1927 1930 1952 1985 1995 Historique L ozone est découvert en 1840 par C. F. Schönbein qui étudie les décharges électriques, ozein = odeur Il

Plus en détail

Assimilation de données de mésoéchelle pour la prévision des pluies intenses

Assimilation de données de mésoéchelle pour la prévision des pluies intenses Assimilation de données de mésoéchelle pour la prévision des pluies intenses V. Ducrocq, Caumont, O., Brenot, H., Jaubert, G., Walpersdorf, A. (CNRM, LGIT) Plan de la présentation Développement d un système

Plus en détail

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège Gaz à effet de serre indirect et qualité de l air aux latitudes moyennes de l hémisphère nord : tendances à long terme et variabilité déduites de télémesures au Jungfraujoch (Alpes suisses) B. Franco,

Plus en détail

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Fatima Karbou CNRM / GAME En collaboration avec: P. Bauer, W.

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Journées Physique de l'atmosphère et télédétection - 8 et 9 Octobre 2009 Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Laurent Menut (LMD) [menut@lmd.polytechnique.fr] IPSL/LMD/SIRTA:

Plus en détail

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5 Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Le protocole expérimental de l AR5 Motivation Evaluer le réalisme des modèles

Plus en détail

Impact of the deep chlorophyll maximum on the Mediterranean phytoplankton phenology and bioregions.

Impact of the deep chlorophyll maximum on the Mediterranean phytoplankton phenology and bioregions. AMA-2015 Impact of the deep chlorophyll maximum on the Mediterranean phytoplankton phenology and bioregions. Julien Palmiéri, Fabrizio D'Ortenzio, Jean-Claude Dutay, Laurent Bopp Contact : julien.palmieri@noc.soton.ac.uk

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE

Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE Le petit monde carboné de LMDZ & Co au LSCE Equipe INVSAT + invités dont : C. Aulagnier, P. Bousquet, C. Carouge, F. Chevallier, P. Ciais, F. Delage, A. Fortems, T. Lauvaux, P. Peylin, I. Pison, Z. Poussi,

Plus en détail

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale

Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale UMR 5564-INPG-UJF/CNRS/IRD Cartographie de l'humidité du sol en Afrique de l'ouest par télédétection spatiale Présenté par TRAN Xuan Truong Sous la direction de Thierry PELLARIN et Jean-Paul LAURENT 1

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1

Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1 Réactivité de OH mesurée par FAGE : potentiel et applications. Exemple : étude de la qualité de l air sur le campus de Lille 1 M. BLOCQUET, C. FITTSCHEN, S. DUSANTER, R. F. HANSEN, T. LEONARDIS, B. HANOUNE,

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique 1 Régions et caractéristiques de l atmosphère 2 Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar

Plus en détail

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B C. Rio, J.-Y. Grandpeix, F. Hourdin, F. Guichard, F. Couvreux, J.-P. Lafore, A. Fridlind, A. Mrowiec, S. Bony, N. Rochetin,

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

Chimie gazeuse dans la troposphère

Chimie gazeuse dans la troposphère Analyse et modélisation de la composition atmosphérique régionale Chimie gazeuse dans la troposphère Laurent MENUT IPSL/Laboratoire de Météorologie Dynamique Plan général du cours La pollution et le système

Plus en détail

Projet évaluation : précipitation et

Projet évaluation : précipitation et Projet évaluation : précipitation et nuages du Global-Meso Groupe Global-Meso Meso: Stéphane Bélair,, Michel Roch,, Anne- Marie Leduc, Paul Vaillancourt Objectifs du projet d évaluation Développer des

Plus en détail

C. Soci, E. Bazile, F. Besson, J.F. Mahfouf, Y. Durand, E. Martin, S. Morin, et J.M. Soubeyroux

C. Soci, E. Bazile, F. Besson, J.F. Mahfouf, Y. Durand, E. Martin, S. Morin, et J.M. Soubeyroux Description de l'analyse de précipitations MESCAN et premières évaluations sur la France: comparaison à SAFRAN et des débits à l'aide du modèle hydrologique ISBA- MODCOU C. Soci, E. Bazile, F. Besson,

Plus en détail

Habilitation à Diriger des Recherches

Habilitation à Diriger des Recherches Habilitation à Diriger des Recherches Contribution au développement d'une station d'observation de l'atmosphère à la Réunion et à l'étude de l'ozone troposphérique en région tropicale Jean-Luc BARAY 9

Plus en détail

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Cerea Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Université Paris-Est Le Cerea : une cinquantaine de chercheurs sur trois

Plus en détail

NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model. Lubos Spacek bureau 525 tél : 412-7273

NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model. Lubos Spacek bureau 525 tél : 412-7273 <Lubos.Spacek@ec.gc.ca> NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model Lubos Spacek bureau 5 tél : 412-727 1 Table des matières Le but du projet NARCM créer un modèle régional avec la chimie et microphysique

Plus en détail

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique

Introduction aux cycles biogéochimiques : un point de vue atmosphérique : un point de vue atmosphérique Laboratoire des Sciences du Climat et de l! environnement Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 1 Le système climatique Source : IPCC, 2007 2 Eléments chimiques

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

Calcul du zéro hydrographie via Bathyelli

Calcul du zéro hydrographie via Bathyelli Point de départ : Références verticales maritimes BATHYELLI = BATHYmétrie rapportée à l ELLIpsoïde 1. Mise en place de modèles (surfaces) de référence verticale en métropole 2. Outil permettant le changement

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX 99 100 1. Assistance aux réseaux pour l obtention de l accréditation 1.1. Programme ACQEN Le programme ACQEN a pour but de fournir des outils d assistance à l accréditation

Plus en détail

Programme GMES du Ministère du Développement Durable

Programme GMES du Ministère du Développement Durable Programme GMES du Ministère du Développement Durable Estimation des Sources et Puits de Gaz à effet de serre - CO 2, CH 4 et N 2 O - à l échelle Régionale par Assimilation de Données atmosphériques in-situ

Plus en détail

Whitney Bader - GIRPAS 1

Whitney Bader - GIRPAS 1 1 du Jungfraujoch 46.5 N, 8 E, 3580 m a.s.l. Alpes Suisses Deux spectromètres infrarouge haute résolution à transformée de Fourier Observations sous ciel clair 1991 : Network for the Detection of Atmospheric

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Page 1 CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Bruno Picard (CLS), Estelle Obligis (CLS) Fatima Karbou

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés

ENSEIRB-MATMECA PG-113 2014. TP6: Optimisation au sens des moindres carrés ENSEIRB-MATMECA PG-113 014 TP6: Optimisation au sens des moindres carrés Le but de ce TP est d implémenter une technique de recalage d images qui utilise une méthode vue en cours d analyse numérique :

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Motivations : Augmenter la confiance dans les prévision du changement climatique. 1. nécessite d'utiliser les modèles le plus "physiques"

Plus en détail

2. L ozone stratosphérique

2. L ozone stratosphérique 2. L ozone stratosphérique Introduction : Stratosphère v.s. Troposphère 1. La distribution de l ozone stratosphérique 2. Cycles de destruction de l ozone stratosphérique 3. L ozone polaire 4. Evolution

Plus en détail

Simulation de l impact de mesures. à court terme prises sur le trafic. lors de l épisode d ozone du 1 au 13 août 2003

Simulation de l impact de mesures. à court terme prises sur le trafic. lors de l épisode d ozone du 1 au 13 août 2003 CELLULE INTERREGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT (CELINE) Informing you on ambient air quality in the Belgian Regions Avenue des Arts 10-11, 1210 Bruxelles tel: 02/227.57.02 - fax: 02/227.56.99 Site internet

Plus en détail

Base de Données AMMA-SAT. K. Ramage (LMD/IPSL), S. Cloché (IPSL) L. Eymard (CETP/ISPL)

Base de Données AMMA-SAT. K. Ramage (LMD/IPSL), S. Cloché (IPSL) L. Eymard (CETP/ISPL) Base de Données AMMA-SAT K. Ramage (LMD/IPSL), S. Cloché (IPSL) L. Eymard (CETP/ISPL) BDD AMMA-SAT : Les objectifs Le principe : Réunir l ensemble des données satellites utiles à AMMA dans une même base.

Plus en détail

Fudaa-Mascaret 3.1.3

Fudaa-Mascaret 3.1.3 Fudaa-Mascaret 3.1.3 EDF-CETMEF Fabrice Zaoui EDF R&D - LNHE juin 2012 F. ZAOUI (EDF R&D) Club Modélisation Hydraulique juin 2012 1 / 18 Sommaire 1 Mise en open-source totale du logiciel FUDAA-MASCARET

Plus en détail

Quelle est la priorité? Ou même combat?

Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique (qualité de l'air) et changement climatique : quelles interactions? Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique et changement climatique : quelles interactions?

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps

Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps 1 Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps CNES - LMD Vincent GUIDARD Météo-France & CNRS / CNRM-GAME vincent.guidard@meteo.fr Florence Rabier, Nathalie Boullot

Plus en détail

La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés

La pensée cycle de vie au cœur des démarches d'éco-conception des procédés La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés LABORATOIRE DE GÉNIE CHIMIQUE Procédés et développement durable A. Léonard a.leonard@ulg.ac.be 1 Éco-conception conception?

Plus en détail

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ T. Huck, P. Bellec, R. Dussin, F. Gaillard, J.-M. Molines, A. M. Treguier

Plus en détail

Simulation numérique et assimilation de données variationnelle pour la dispersion atmosphérique de polluants

Simulation numérique et assimilation de données variationnelle pour la dispersion atmosphérique de polluants THESE DE DOCTORAT DE L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Spécialité Mathématiques et Informatique Présentée et soutenue publiquement par Denis Quélo pour obtenir le titre de Docteur de l École Nationale

Plus en détail

Météorologie et modelisation météorologique

Météorologie et modelisation météorologique Météorologie et modelisation météorologique Observation et stations météo disponibles Modèles de meso-echelle sur le cluster de calcul Grilles de calcul et données Chaine opérationnelle au M.I.O Application:

Plus en détail

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Meriem Chakroun Marjolaine Chiriaco (1) Sophie Bastin (1) Hélène Chepfer (2) Grégory Césana (2) Pascal Yiou (3) (1): LATMOS (2):

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations?

Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? Efficacité énergétique des villes Quels capteurs pour quelles informations? J.-B. Henry, V. Le Sant, R. Chasseigne, S. Pierrard, P. Ridoux 1 Qui sommes-nous? Laboratoire d'essais et expert technique Organisme

Plus en détail

ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008

ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008 ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008 Cette page présente un résumé des derniers développements effectués dans le logiciel ProSimPlus HNO3. Ceux-ci correspondent à de nouvelles

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

Le Système d Analyse Régionale Déterministe de Précipitations (CaPA-ARDP)

Le Système d Analyse Régionale Déterministe de Précipitations (CaPA-ARDP) Le Système d Analyse Régionale Déterministe de Précipitations (CaPA-ARDP) Guy Roy - LCMM Service météorologique du Canada Vincent Fortin - RPN-E Division de la recherche en météorologie CRAAQ CGAP Drummondville,

Plus en détail

Rapport final 2004/2071019 pour l'étude CIRENE 2004. Jérôme VIALARD jv@lodyc.jussieu.fr

Rapport final 2004/2071019 pour l'étude CIRENE 2004. Jérôme VIALARD jv@lodyc.jussieu.fr Rapport final 2004/2071019 pour l'étude CIRENE 2004. Jérôme VIALARD jv@lodyc.jussieu.fr Introduction Le projet Cirene a été conçu il y a plusieurs années et a considérablement évolué en cours de route.

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL)

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL) Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions Romain RUSCH (DREAL) Effet de serre et pollution atmosphérique Des problématiques à priori différentes... Effet de serre : phénomène

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA)

Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA) Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA) R. Roehrig 1,*, F. Couvreux 1, E. Poan 1, P. Peyrillé 1, J.-P. Lafore 1, O. Ndiaye 2, A. Diongue-Niang 2, F. Favot 1,

Plus en détail

Pourquoi le rayonnement en météorologie?

Pourquoi le rayonnement en météorologie? Rayonnement Atmosphérique: Equation du Transfert Radiatif: modèles simplifiés 1 Pourquoi le rayonnement en météorologie? C est la seule source d énergie du système Terre-Atmosphère L atmosphère ne consomme

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

Chimie atmosphérique 1. Concepts fondamentaux et ozone stratosphérique

Chimie atmosphérique 1. Concepts fondamentaux et ozone stratosphérique Chimie atmosphérique 1. Concepts fondamentaux et ozone stratosphérique Christian Seigneur Cerea Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Ce chapitre présente d abord les concepts fondamentaux

Plus en détail

DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS)

DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS) DORIS de la coopération CNES-IGN au service international DORIS (IDS) Gavdos, Crète Pascal Willis Syowa, Antarctique avec des contributions de Frank Lemoine, Xavier Collilieux, Plan Présentation du système

Plus en détail

Intégration des courants issus de l'océanographie opérationnelle (systèmes Mercator) dans le modèle de dérive Mothy (Météo France)

Intégration des courants issus de l'océanographie opérationnelle (systèmes Mercator) dans le modèle de dérive Mothy (Météo France) Intégration des courants issus de l'océanographie opérationnelle (systèmes Mercator) dans le modèle de dérive Mothy (Météo France) Stéphane Law Chune (1), Yann Drillet (1), Pierre Daniel (2) et Pierre

Plus en détail

Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5

Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5 Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5 Laurent Terray SUC, URA1875,CERFACS/CNRS Ateliers de Modélisation de l Atmosphère 23-26 Janvier 2012,Toulouse CNRSfr-grand.j...

Plus en détail

Marseille - rue de Rome

Marseille - rue de Rome Campagne de mesures temporaire - rue de Rome Du 22 septembre au 2 octobre 2000 Date de publication : janvier 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/ 09-1000.13 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l

Plus en détail

Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète?

Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète? U3A 2014 Le gaz carbonique (CO 2 ) Ami ou ennemi pour la planète? Eric P. Verrecchia Faculté Géosciences et Environnement Laboratoire Biogéosciences Pourquoi parle-t-on autant du gaz carbonique? Alors,

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème...

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème... TABLE DES MATIÈRES 5 Table des matières I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique................... 13 1.2 Le plan...................................

Plus en détail

Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées

Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées Rev. Energ. Ren.: ICPWE (2003)119-124 Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées H. Nedjari Daaou, S. Haddouche et N. Kasbadji Merzouk Laboratoire d Evaluation du Potentiel Energétique

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

ISAS-V4: ISAS-V5: Outil d'analyse des mesures in-situ. Application à la validation et à la synthèse temps réel des mesures Argo

ISAS-V4: ISAS-V5: Outil d'analyse des mesures in-situ. Application à la validation et à la synthèse temps réel des mesures Argo ISAS-V4: ISAS-V5: Outil d'analyse des mesures in-situ. Application à la validation et à la synthèse temps réel des mesures Argo F. Gaillard, E. Brion, R. Charraudeau, Laboratoire de Physique des Océan

Plus en détail

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2)

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Environnement = interactions présentation non exhaustive et redondante Du local au planétaire / du planétaire au local... problèmes présentés en deux

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay

Modélisation prédictive et incertitudes. P. Pernot. Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Modélisation prédictive et incertitudes P. Pernot Laboratoire de Chimie Physique, CNRS/U-PSUD, Orsay Plan 1 Incertitudes des modèles empiriques 2 Identification et caractérisation des paramètres incertains

Plus en détail

Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR. Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures

Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR. Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures Enjeux de l étalonnage en vol et validation Objectif : assurer la précision

Plus en détail

Echantillonnage Non uniforme

Echantillonnage Non uniforme Echantillonnage Non uniforme Marie CHABERT IRIT/INP-ENSEEIHT/ ENSEEIHT/TéSASA Patrice MICHEL et Bernard LACAZE TéSA 1 Plan Introduction Echantillonnage uniforme Echantillonnage irrégulier Comparaison Cas

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

6. Modélisation de la chimie atmosphérique

6. Modélisation de la chimie atmosphérique 6. Modélisation de la chimie atmosphérique 1. Les modèles de chimie 1.1 Les équations de base 1.2 Les processus chimiques 1.3 Le transport 1.3.1 Advection 1.3.2 Processus sous-maille 1.4 Les émissions

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Christian Seigneur Cerea Plan Dispersions lagrangienne et eulérienne Modèles gaussiens Modèles lagrangiens Modèles eulériens

Plus en détail

Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par

Plus en détail

Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM

Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM Isabelle Beau (CNRM/GMGEC/EAC) Avec les participants aux réunions GMGEC/EAC-GMAP/PROC: Jean-François Guérémy, Michel Déqué, Romain Roehrig

Plus en détail

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION &

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & MESURES D URGENCE» JEUDI 22 MAI 2014 Episode de pollution en France Laurence Rouïl, Frédérik Meleux, Laure Malherbe, Laurent Letinois, Olivier Favez, Bertrand Bessagnet,

Plus en détail

2. Responsable principal de l effet de serre : le dioxyde de carbone CO 2.

2. Responsable principal de l effet de serre : le dioxyde de carbone CO 2. Etude d une maladie Patient : climat mondial Diagnostic : réchauffement excessif de la planète Terre Cause principale : le gaz carbonique Remède : les énergies renouvelables Un cours d introduction au

Plus en détail

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout

Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Journée de rencontres ANSES - IGN - INA - Labex Bézout Présentation du LAMA Stéphane Sabourau 3 mars 2014 Présentation générale Le Laboratoire d Analyse et Mathématiques Appliquées (LAMA) est composé de

Plus en détail

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART,

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Thermographie aérienne

Laboratoire national de métrologie et d essais. Thermographie aérienne Laboratoire national de métrologie et d essais Thermographie aérienne 1 Présentation du LNE Surveillance des eaux de refroidissement de centrales EDF Conception et intégration des systèmes POLMAR de la

Plus en détail

Introduction à SURFEX

Introduction à SURFEX Introduction à SURFEX Programme du cours Attestation de stage? Cours SURFEX 9-/0/0 Documentation SURFEX : Disponible sur www.cnrm.meteo.fr/surfex/ Scientific documentation User s guide Documents du cours

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail