Les principales nouveautés fiscales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principales nouveautés fiscales"

Transcription

1 Les principales nouveautés fiscales Prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital, impôt sur la fortune immobilière, aménagements concernant les systèmes de caisse... Voici les principales nouveautés fiscales applicables à compter de Emmanuel Macron vient de gagner une nouvelle manche. Ses réformes fiscales de début de quinquennat sont passées quasiment comme une lettre à la Poste. Le prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital, également appelé flat taxe, la création de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), destinée à remplacer l'isf, la nouvelle évolution du taux de l'is ou encore la transformation programmée du Cice en un allègement de cotisations sociales patronales... Toutes ces réformes ont obtenu, pour l'essentiel, l'aval du Parlement en tous cas celui de l'assemblée nationale, chambre qui a le dernier mot en cas de désaccord parlementaire. Elles ont également été validées dans les grandes lignes par le Conseil constitutionnel. Pourtant, ce dernier avait donné des sueurs froides au Président de la République. Les Sages de la rue Montpensier avaient censuré, au moment où démarrait le débat parlementaire sur le projet de loi de finances, la taxe de 3 % sur les dividendes obligeant ainsi le pouvoir exécutif à trouver rapidement d'importantes recettes pour que le déficit public soit sous la barre des 3 % de PIB. Emmanuel Macron va maintenant devoir attaquer une autre étape de ce chantier fiscal : prouver que ses réformes sont bénéfiques à l'intérêt général. Voici notre sélection des nouveautés les plus importantes issues de la, de la première et de la seconde rectificative pour Notre sélection de nouveautés fiscales Mesures Source Entrée en vigueur Evolution du barème de l'impôt sur le Article 2 de la Impôt sur le revenu dû au revenu titre de l'année 2017 et des années suivantes

2 Les limites des tranches de l'ir sont revalorisées. Les taux s'élèvent à : - 14 % pour la fraction supérieure à et inférieure ou égale à ; - 30 % pour la fraction supérieure à et inférieure ou égale à ; - 41 % pour la fraction supérieure à et inférieure ou égale à ; - 45 % pour la fraction supérieure à Modalités de calcul de la CVAE Pour le calcul de la CVAE, le chiffre d'affaires à retenir pour les sociétés membres d'un groupe doit être consolidé dans tous les cas dès lors que les sociétés remplissent les conditions de détention du capital pour faire partie d'un groupe fiscalement intégré (la consolidation du chiffre d'affaires n'est donc plus réservée aux seuls groupes fiscalement intégrés). Augmentation des seuils du régime de la micro-entreprise Les plafonds de chiffre d'affaires passent à euros HT pour les activités de vente et à euros HT pour les prestations de services. En revanche, la franchise en base de TVA ne change pas. Article 15 de la Article 22 de la A compter de la CVAE due au titre de 2018 Impôt sur le revenu dû au titre de l'année 2017 et des années suivantes ; cotisations dues à compter du 1er janvier 2018 pour le régime micro-social ; Mise en œuvre du prélèvement forfaitaire unique Il s'agit d'une refonte globale de l'imposition des revenus de l'épargne par la mise en place d un taux forfaitaire unique d imposition des revenus mobiliers de 30 % se décomposant en un taux forfaitaire d impôt sur le revenu (IR) de 12,8 %, auquel s ajoutent les prélèvements sociaux au taux global de 17,2 % à la suite de la hausse du taux de la contribution sociale généralisée. Il est toutefois possible d'opter pour une imposition au barème de l'ir. Création de l'impôt sur la fortune immobilière à la place de l'isf L'ISF est remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) dont l'assiette est, en principe, constitué par les biens immobiliers détenus. Comme pour l'isf, le seuil d'imposition est fixé à euros de patrimoine net. Le tarif de l'impôt est le suivant : Article 28 de la Article 31 de la Principe : revenus perçus à A compter du 1er janvier 2018

3 n'excédant pas : 0 ; supérieure à et inférieure ou égale à : 0,5 % ; supérieure à et inférieure ou égale à : 0,7 % ; supérieure à et inférieure ou égale à : 1 % ; supérieure à et inférieure ou égale à : 1,25 % ; supérieure à : 1,5 % Suppression de la taxe de 3 % sur les dividendes La contribution additionnelle à l impôt sur les sociétés (IS) de 3 % au titre des montants distribués, prévue à l article 235 ter ZCA du code général des impôts (CGI), est supprimée. Nouvelle évolution du taux normal de l'is Il a été adopté une nouvelle trajectoire d'évolution du taux normal de l'impôt sur les sociétés. L'objectif est d'atteindre progressivement, à l'horizon 2022, un taux de 25 %. Pour le détail de cette trajectoire, voir le tableau ci-dessous. Baisse du taux de Cice Pour les rémunérations éligibles versées à, le taux de Cice (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) baisse à 6 %, contre 7 % actuellement. Le Cice sera ensuite supprimé, le 1er janvier 2019, pour être remplacé par un allègement de cotisations sociales patronales. Suppression du CITS Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires (CITS) sera supprimé pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier Il s'agit du pendant au Cice destiné à l'économie sociale. Réduction de l'obligation de certification des systèmes de caisse L obligation pour les assujettis à la TVA concernés (c'est à dire en principe les assujettis qui vendent Article 37 de la Article 84 de la Article 86 de la Article 87 de la Article 105 de la Montants distribués mis en paiement à compter du 1er janvier 2018 Application progressive à partir des exercices ouverts à Rémunérations versées à Rémunérations versées à compter du 1er janvier er janvier 2018

4 à des particuliers) de mettre en place une caisse sécurisée au 1er janvier 2018 ne porte plus que sur les logiciels et systèmes de caisses. Par ailleurs, les assujettis bénéficiant d une franchise de TVA et ceux effectuant exclusivement des opérations ou des prestations exonérées de TVA sont dispensés de cette obligation. Obligations de vigilance L'administration fiscale dispose d'un nouveau droit de communication sur les informations que les experts-comptables et les commissaires aux comptes conservent dans le cadre de leurs obligations de vigilance en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme et la fraude fiscale. Ce dispositif est destiné à améliorer la coopération fiscale dans l'union européenne. Nouveau système de cotisations des commissaires aux comptes Un nouveau système de cotisations des commissaires aux comptes entre en vigueur, basé uniquement sur le montant des honoraires d'audit. Le montant est compris entre 0,5 % et 0,7 % (le taux doit être fixé par un décret) du total des honoraires facturés au cours de l année civile précédente aux entités auditées. Une cotisation supplémentaire est prévue en cas de missions d'audit auprès d'entités d'intérêt public (EIP), avec un taux compris entre 0,2 % et 0,3 % (à déterminer également). Aménagement du prélèvement à la source de l'ir Plusieurs modifications ont été adoptées tout en laissant intacts les grands principes de cette réforme qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019 : nouveau vecteur de prélèvement pour les gérants majoritaires et autres associés qui relèvent de l article 62 du CGI (acompte contemporain à la place d'une retenue à la source), diminution du montant minimal des majorations prévues en cas d insuffisances ou d omissions dans les retenues versées ou dans les déclarations effectuées (le montant passe de 500 euros à 250 euros par déclaration), etc. Contributions exceptionnelles d'is Les sociétés dont le chiffre d'affaires est supérieur à 1 milliard d'euros doivent s'acquitter d'une contribution exceptionnelle égale à 15% de l'is dû. Pour les sociétés dont le chiffre d'affaires est égal Article 109 de la Article 149 de la Article 11 de la rectificative pour 2017 (2) Article 1 de la rectificative pour 2017 (1) A compter du 1er janvier er janvier 2018 Revenus perçus ou réalisés à compter du 1er janvier 2019 Exercices clos entre le 31 décembre 2017 et le 30 décembre 2018

5 ou supérieur à 3 milliards d'euros, une contribution additionnelle s'y ajoute. Elle est égale à 15% de l'is dû. Le nouvel échéancier du taux d'is Exercices Taux d'is Résultat net (en euros) Chiffre d'affaires (en millions d'euros) % pas de condition 33 1/3 % > pas de condition % pas de condition 31 % > pas de condition % Autres situations Autres situations 26,5 % Autres situations Autres situations 25 % Autres situations Autres situations

Souscrire la déclaration d'échange de biens et la déclaration européenne des services Services des douanes

Souscrire la déclaration d'échange de biens et la déclaration européenne des services Services des douanes Le 12 au plus tard [Fiscal] Souscrire la déclaration d'échange de biens et la déclaration européenne des services Services des douanes Déclaration des opérations pour lesquelles la TVA est devenue exigible

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

TITRE 4 CALCUL DE L'IMPÔT [DB 7S4]

TITRE 4 CALCUL DE L'IMPÔT [DB 7S4] TITRE 4 CALCUL DE L'IMPÔT [DB 7S4] Références du document 7S4 7S41 Date du document 01/10/99 TITRE 4 CALCUL DE L'IMPÔT Le calcul de l'impôt consiste : - à appliquer le tarif prévu à l'article 885 U du

Plus en détail

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Sommaire Loi de finances pour 2017 et loi de finances rectificative pour 2016 Présentation... 5 Introduction... 15 Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Fiche 1 : Indexation du barème de l IR et revalorisation

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Relevé d'acompte impôt sur les sociétés et contributions assimilées Mars 2013

Relevé d'acompte impôt sur les sociétés et contributions assimilées Mars 2013 Relevé d'acompte impôt sur les sociétés et contributions assimilées Mars 2013 Relevé d'acompte - Impôt sur les sociétés et contributions assimilées 2 Acompte d'impôt sur les sociétés Imposition forfaitaire

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

Comment calculer la contribution économique territoriale?

Comment calculer la contribution économique territoriale? www.limousinentreprise.fr / Comment calculer la contribution économique territoriale? Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 09/04/2014 La Cotisation foncière des entreprises

Plus en détail

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances Manuel DCG 4, Droit fiscal Emmanuel Disle, Jacques Saraf Nathalie Gonthier-Besacier et Jean-Luc Rossignol Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES La taxe sur les salaires Introduction La taxe sur les salaires est due par les employeurs qui ne sont pas soumis à la TVA sur la totalité

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013.

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013. JURIDIQUE F O C U S INFORMATIONS LEGISLATIVES Imposition des plus-values des particuliers sur les transmissions OCTOBRE 2012 Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans

Plus en détail

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012

SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 SOCIAL: CE QUI CHANGE EN 2012 Voici, sous forme de «liste à la Prévert» les principales nouveautés à appréhender dès le début de l année. 1. Salaires, cotisations et contributions sociales Plafond de sécurité

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 Références Article 47 de la Loi n 92-147 du 31/12/92 de finances rectificative pour 1992 (J.O. du 5/01/1993)

Plus en détail

A. AMENAGEMENT DU BAREME.

A. AMENAGEMENT DU BAREME. G IR BOI 5 B-3-02 N 18 du 25 JANVIER 2002 IMPOT SUR LE. DISPOSITIONS GENERALES, LIQUIDATION DE L IMPOT. COMMENTAIRE DE L ARTICLE 2 DE LA LOI DE FINANCES POUR 2002 (LOI N 2001-1275 DU 28 DECEMBRE 2001,

Plus en détail

Le Budget et la Fiscalité

Le Budget et la Fiscalité Le Budget et la En 2016, les programmes des candidats à la primaire de la droite et du centre donnent la priorité aux allégements fiscaux et sociaux à effets immédiats. Une ambition commune : promouvoir

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012.

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Ce texte comporte notamment : - l abrogation de la TVA dite «sociale», - l instauration

Plus en détail

Le choix du statut juridique de l Entreprise. Groupe RECCI Ste Geneviève des Bois, Breuillet, Méréville, Bagnère de Bigorre 1

Le choix du statut juridique de l Entreprise. Groupe RECCI Ste Geneviève des Bois, Breuillet, Méréville, Bagnère de Bigorre 1 Le choix du statut juridique de l Entreprise Groupe RECCI Ste Geneviève des Bois, Breuillet, Méréville, Bagnère de Bigorre 1 Sommaire Le cabinet RECCI Historique et fonctionnement Nos métiers Sujets d

Plus en détail

1) Le plafond de Sécurité Sociale : 4) L exonération des titres restaurant :

1) Le plafond de Sécurité Sociale : 4) L exonération des titres restaurant : Note Sociale 16 janvier 2015 1) Le plafond de Sécurité Sociale : Pour les rémunérations versées à compter du 1 er plafond de la sécurité sociale sont les suivantes : janvier 2015, les valeurs du VALEURS

Plus en détail

L'imposition des bénéfices

L'imposition des bénéfices L'imposition des bénéfices A jour de juin 2016 I- L imposition des bénéfices réalisés par un professionnel exerçant son activité sous une forme sociétale Une société peut être soumise soit à l impôt sur

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 Réf : CDG INFOS 2012-1/ ME Date : le 12 Janvier 2012 LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 REFERENCES JURIDIQUES Arrêté du 30 décembre 2011 fixant le plafond de la Sécurité sociale Décret n 2011-1926

Plus en détail

Régime du bénéfice réel

Régime du bénéfice réel www.info-entrepriseslr.fr / Régime du bénéfice réel Source : Agence France Entrepreneur Date de mise à jour : 04/01/2017 Deux régimes d'imposition du bénéfice s'appliquent de plein droit si le chiffre

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Note d information du mois de Janvier 2013 BONNE ANNEE 2013 ET BONNE PROSPERITE! En ce début d année, l actualité est riche en modifications qui impactent lourdement aussi bien la fiscalité que le social.

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2004 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2003 (Seules les principales mesures ont été retenues) 1. PARTICULIERS 2.

LOI DE FINANCES 2004 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2003 (Seules les principales mesures ont été retenues) 1. PARTICULIERS 2. LOI DE FINANCES 2004 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2003 (Seules les principales mesures ont été retenues) 1. PARTICULIERS 2. ENTREPRISES 1. PARTICULIERS 1. AVOIR FISCAL 2. DEFICIT 3. DIVIDENDES 4. DONATIONS

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

Cas pratique : Famille CHAUDANSON

Cas pratique : Famille CHAUDANSON Cas pratique : Famille CHAUDANSON M. CHAUDANSON Philippe est chef d entreprise individuelle implantée à Teyran (Hérault). Marié, M. CHAUDANSON est père de trois enfants : Eric, dix-sept ans ; Marie, treize

Plus en détail

BOI-CF-INF , 6 mai 2014

BOI-CF-INF , 6 mai 2014 Infractions et pénalités particulières aux impôts directs et taxes assimilées - Sanctions relatives aux infractions constitutives de manquements graves L'Administration commente les nouvelles sanctions

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Date : 22/01/07 N : 04.07 LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS AU 1 ER JANVIER 2007 1) Plafond annuel de sécurité sociale Rappel : le

Plus en détail

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS Accueil IMPÔTS APPLICABLES? QUELLES EST LA BASE IMPOSABLE? QUELS SONT LES TAUX APPLICABLES? MODALITÉS D'IMPOSITION? MODALITÉS DE PAIEMENT? OBLIGATIONS INCOMBANT AUX ENTREPRISES ÉTRANGERS? RÉGIME FISCAL

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version.

Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. NOUVEAUTES COT TNS Version 8.11.0.0 Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

I. Fiscalité des entreprises

I. Fiscalité des entreprises NOTE D INFORMATION 2013/24 du 28 novembre 2013 FISCAL : Projets : Loi de finances rectificative pour 2013 Adopté en Conseil des ministres le 13 novembre, le projet de loi de finances rectificative pour

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

C'est un impôt direct qui s'applique aux catégories des revenus suivants : 2. L'IR sur salaire s'applique à la totalité des revenus salariaux :

C'est un impôt direct qui s'applique aux catégories des revenus suivants : 2. L'IR sur salaire s'applique à la totalité des revenus salariaux : I. IR (Impôt générale sur le revenu) : 1. Définition : C'est un impôt direct qui s'applique aux catégories des revenus suivants : Revenus professionnels. Revenus provenant des exploitations agricoles.

Plus en détail

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Direction des Affaires Fiscales 2 décembre 2011 PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Déductibilité des charges financières Les charges

Plus en détail

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 SOMMAIRE Revenus des ménages Le logement TVA et fiscalité verte Le patrimoine REVENUS DES MÉNAGES L avantage fiscal lié au quotient familial sera plafonné à 1.500 euros par

Plus en détail

MISE A JOUR 2014 DE L ETUDE SUR LA FISCALITE DU SECTEUR DU MEDICAMENT EN FRANCE ET EN EUROPE - SYNTHESE

MISE A JOUR 2014 DE L ETUDE SUR LA FISCALITE DU SECTEUR DU MEDICAMENT EN FRANCE ET EN EUROPE - SYNTHESE MISE A JOUR 2014 DE L ETUDE SUR LA FISCALITE DU SECTEUR DU MEDICAMENT EN FRANCE ET EN EUROPE - SYNTHESE Pour la troisième année consécutive, le cabinet Landwell, membre du réseau international PwC, a réalisé

Plus en détail

RESUME : Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %.

RESUME : Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %. ᄉᄉ Titre Objet Contribution sociale généralisée (CSG) Origine Direction des Affaires Juridiques INSD0174 RESUME Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %. La part de CSG correspondant

Plus en détail

GENERALITES : Définition de société étrangère. Notion d'établissement stable. 1) Au sens général (légal ) : 2) Au sens conventionnel : Précision :

GENERALITES : Définition de société étrangère. Notion d'établissement stable. 1) Au sens général (légal ) : 2) Au sens conventionnel : Précision : GENERALITES : Définition de société étrangère Est qualifiée de société étrangère toute entité économique à caractère industriel ou commercial, constituée dans des conditions de droit autres que celles

Plus en détail

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a :

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a : Note commune n 3/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à la redevance de compensation exigible

Plus en détail

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports D.S.N. Complémentaire santé obligatoire THEMES Vélos : réduction fiscale Augmentation SMIC Augmentation PMSS D.A.D.S. : pénibilité Bulletin de salaire

Plus en détail

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Juin 2012 Le Particulier n 1074, article complet François Hollande est devenu le nouveau président de la République.

Plus en détail

ebook ACConseils. Janvier Tous droits réservés 5 articles pour Un coup d avance!

ebook ACConseils. Janvier Tous droits réservés  5 articles pour Un coup d avance! 5 articles pour Un coup d avance! Sommaire 1. Travail à temps partiel : durée minimale obligatoire à compter de 2014 2. Montant de l'indemnité forfaitaire de conciliation 3. TVA : obligation de recourir

Plus en détail

RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE

RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE Source L impôt confiscatoire par Pierre Léonard Rouzaud DATE DE LA NUMÉRO DE LA ARTICLES DISPOSITIONS

Plus en détail

6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT

6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT 6-4 LES PRELEVEMENTS SUR LES REVENUS DE PATRIMOINE ET DE PLACEMENT Encadré 1 : Descriptif des prélèvements assis sur les revenus de patrimoine et placement Les prélèvements sociaux sur les revenus du capital,

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-40-20160406 DGFIP BIC - Réductions et crédits d'impôt -

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE RÉGIME FISCAL DES ASSOCIATIONS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE RÉGIME FISCAL DES ASSOCIATIONS LE RÉGIME FISCAL DES ASSOCIATIONS La fiscalité des associations Introduction L'association est : «un groupement permanent de personnes mettant en commun leurs connaissances ou leur activité dans un but

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

LA REFORME FISCALE 2015 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 24 février 2015 CGPME AIN

LA REFORME FISCALE 2015 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 24 février 2015 CGPME AIN LA REFORME FISCALE 2015 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES 24 février 2015 CGPME AIN 1 La réforme fiscale 2015 Application pratique 8 aux chefs d entreprises Jacques - Vincent PIROUX Expert -

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE MIEUX ADAPTÉ À VOTRE PROJET AU PROGRAMME Une entreprise c est une forme et un statut juridique Une entreprise c est un choix social Une entreprise c est

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2017

Le SMIC au 1 er janvier 2017 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 27.16 du 26/12/16 Le SMIC au 1 er janvier 2017 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

Poids des charges sociales des travailleurs indépendants

Poids des charges sociales des travailleurs indépendants Poids des charges sociales des travailleurs indépendants Comparaison des barèmes RSI RG de 2014 Evolution des barèmes RSI entre 2012 et 2015 par tranches de revenus Focus sur les dividendes déclarés en

Plus en détail

CHAPITRE 3 AVANTAGES FISCAUX ACCORDÉS À CERTAINS ADHÉRENTS DES CENTRES DE GESTION AGREES (CF. ÉGALEMENT 5 J) [DB 4F23]

CHAPITRE 3 AVANTAGES FISCAUX ACCORDÉS À CERTAINS ADHÉRENTS DES CENTRES DE GESTION AGREES (CF. ÉGALEMENT 5 J) [DB 4F23] CHAPITRE 3 AVANTAGES FISCAUX ACCORDÉS À CERTAINS ADHÉRENTS DES CENTRES DE GESTION AGREES (CF. ÉGALEMENT 5 J) [DB 4F23] Références du document 4F23 Date du document 07/07/98 CHAPITRE 3 AVANTAGES FISCAUX

Plus en détail

Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN cours du mois de mai

Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN cours du mois de mai Echéancier des obligations fiscales et sociales des employeurs JUIN 2008 Obligations sociales Jeudi 5 juin au plus tard ENTREPRISES D AU MOINS 50 SALARIES - au titre des salaires versés entre le 21 et

Plus en détail

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T LOIS DE FINANCES 2013 C N A D A 1 8 J A N V I E R 2 0 1 3 - F r é d é r i c P A R R A T 1 CONTEXTE Dette publique 1.800 M (90 % du PIB) Charge de la dette : 47 M en 2013 Croissance économique : 0 % en

Plus en détail

Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT,

Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT, PLF 2017 Projet de Loi de Finances 2017 Conférence de presse du 28 septembre 2016 présenté par MICHEL SAPIN, ministre de l Économie et des Finances CHRISTIAN ECKERT, secrétaire d État chargé du Budget

Plus en détail

La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art

La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art La loi de finance de 2014 Le point sur toutes les mesures qui concernent les antiquaires et galeries d'art par Marie-Jeanne Thizy et Hervé Hennequin Cabinet Primaudit le 23 janvier 2014 LES MODIFICATIONS

Plus en détail

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19

Sommaire. Présentation 5 Chapitre 1 La comptabilité générale et le droit comptable 19 Présentation Cet ouvrage de Comptabilité générale (également appelée Comptabilité financière) présente l ensemble des connaissances nécessaires à la compréhension des mécanismes comptables et financiers

Plus en détail

Lettre du 10 Janvier 2013

Lettre du 10 Janvier 2013 Lettre du 10 Janvier 2013 Le portail national des Urssaf vous informe 3957, le numéro unique pour joindre votre Urssaf Depuis le 2 janvier 2013, vous pouvez joindre votre Urssaf en composant le numéro

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes.

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes. FISCALITE F é v r i e r 2 0 1 3 LE CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVTE ET L EMPLOI (CICE) Depuis le 1 er janvier 2013, les entreprises qui emploient des salariés et sont imposées à l'impôt sur les sociétés

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers -

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers - OPTIMISATION FISCALE Aide-mémoire Fiscalité 2013 - Particuliers - Ce qu il faut retenir en matière de fiscalité de l impôt sur le revenu et de l impôt de solidarité sur la fortune. Abréviations utilisées

Plus en détail

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017

APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Références Code du travail APPRENTIS BASES DE COTISATIONS SOCIALES 2017 Loi n 92-675 du 17 juillet 2015 portant diverses dispositions relatives à l apprentissage et à la formation professionnelle Arrêté

Plus en détail

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011 Point de vue d experts LETTRE FISCALE JUILLET 2011 Nous vous commentons la loi de finances rectificative pour 2011 réformant la fiscalité du patrimoine, définitivement adoptée le 6 juillet 2011. Nouveautés

Plus en détail

Société à forme de EURL

Société à forme de EURL Société à forme de EURL Nos missions juridiques : prestations et tarifs Applicable au 10/06/2010 Mise à jour le 01/01/2015 Pour toute entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL ou SARL unipersonnelle),

Plus en détail

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours)

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les particularités d assiette de l impôt sur les sociétés...

Plus en détail

Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France».

Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France». FISCALITE DES RETRAITES FRANCAIS RESIDANT AU MAROC LES ADRESSES À RETENIR www.impots.gouv.fr Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France».

Plus en détail

RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014

RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014 N 62 - SOCIAL n 22 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 juin 2014 ISSN 1769-4000 RECOUVREMENT DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES : CIRCULAIRE ACOSS DU 9 MAI 2014 L essentiel Une lettre-circulaire

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011 LE PARTENAIRE INFORMATIQUE DU MAINTIEN A DOMICILE INFOLOGIS 10 rue Just Veillat 36000 Châteauroux tél. 02.54.08.70.80 fax 02.54.08.70.89 Email : infologis@orange.fr Date : 14 décembre 2010 EVOLUTIONS SOCIALES

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 MAI L-4-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 MAI L-4-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 27 MAI 2011 13 L-4-11 CONTROLE FISCAL. EXTENSION DU DELAI DE REPRISE EN MATIERE D IMPOTS DIRECTS LOCAUX DUS PAR LES PARTICULIERS (TAXE FONCIERE

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

La réforme des retraites : Point sur la situation à l'été 2010 OBJECTIF : Equilibre du système des retraites en 2018

La réforme des retraites : Point sur la situation à l'été 2010 OBJECTIF : Equilibre du système des retraites en 2018 La des retraites : Point sur la situation à l'été 2010 OBJECTIF : Equilibre du système des retraites en 2018 Juillet 2010 La des retraites : Point sur la situation à l'été 2010 2 Mesures sociales Mesures

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 Objet

Plus en détail

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions SOMMAIRE Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions Réforme fiscale : l'entreprise IFA Crédit d'impôt recherche Taxe professionnelle Dépréciation des titres

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2013

Loi de finances rectificative pour 2013 Loi de finances rectificative pour 2013 Sur l'article 30 relatif aux mesures de modernisation des impositions dont les recettes sont affectées au centre national du cinéma et de l image animée La taxe

Plus en détail

Personne chargée du dossier : Nora HADDAD. tél. : fax : mél. :

Personne chargée du dossier : Nora HADDAD. tél. : fax : mél. : Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

CORRECTION Remise et TVA

CORRECTION Remise et TVA CORRECTION Remise et TVA 1) vente marchandises : Quantité : 10 Prix unitaire : 20 euros HT Remise de 3% TVA à 20% Etablir la facture au client 2) vente marchandises : Quantité : 30 Prix unitaire : 17 euros

Plus en détail

Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (SARL unipersonnelle)

Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (SARL unipersonnelle) COMPARAISON DES DIFFERENTS STATUTS LES DIFFERENTS STATUTS D UNE ENTREPRISE RL S SU Entreprise Individuelle Entreprise Individuel à Responsabilité Limitée Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée

Plus en détail

Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013)

Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013) Le régime de TVA des expertises médicales (décembre 2013) Bruno DUPONCHELLE, expert près la cour d appel de Douai agréé par la Cour de cassation près la cour administrative d appel de Douai 1 Plan de l

Plus en détail

Audit des sociétés holdings

Audit des sociétés holdings Soirée CRCC Toulouse 20 septembre 2016 Audit des sociétés holdings 1 Sommaire Les différents types de holdings et enjeux Les relations holding/filiales : quels risques et points d attention du commissaire

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi

CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi INFORMATIONS LÉGALES Mars 2013 Adp Micromégas vous accompagne CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi 1 HR. Payroll. Benefits. Ce que dit la loi Qu est-ce que le crédit d impôt pour la

Plus en détail

Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites?

Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites? Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites? Anne Lemercier 24 septembre 2015 Benchmark 2015 sur les pratiques de l actionnariat salarié INTRODUCTION L article

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS Page 1 sur 7 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 H-4-02 N 175 du 11 OCTOBRE 2002 IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS. DISPOSITIONS PARTICULIÈRES. TAUX RÉDUIT D IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS APPLICABLE

Plus en détail

SAISIE & CESSION DES REMUNERATIONS I-SEUILS DES TRANCHES DE REMUNERATIONS

SAISIE & CESSION DES REMUNERATIONS I-SEUILS DES TRANCHES DE REMUNERATIONS SOCIAL SAISIE & CESSION DES REMUNERATIONS 2 8 j a n v i e r 2014 BAREME ANNUEL DE LA PART SAISISSABLE OU CESSIBLE DES SALAIRES APPLICABLE AU 1 ER JANVIER 2014 Relèvement des seuils des différentes tranches

Plus en détail

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES 2016 Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 Les nouvelles modalités de calcul de la réduction Fillon AU 01/01/2016 Un décret

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 er EXEMPLAIRE DESTINÉ A L ADMINISTRATION D.G.I. N 2033-A (2007)

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 er EXEMPLAIRE DESTINÉ A L ADMINISTRATION D.G.I. N 2033-A (2007) N 0956 09 Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) ➀ BILAN SIMPLIFIÉ D.G.I. N 0-A (00) Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Durée de l exercice

Plus en détail

N 2013 / 014 4/06/2013

N 2013 / 014 4/06/2013 N 2013 / 014 4/06/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département Réglementation des prestations A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables

Plus en détail