Sélection des Médicaments pour la Prise en Charge des PVVIH/SIDA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sélection des Médicaments pour la Prise en Charge des PVVIH/SIDA"

Transcription

1 Sélection des Médicaments pour la Prise en Charge des PVVIH/SIDA Dr Vincent HABIYAMBERE, OMS/ Département du VIH/SIDA Dr Bianca Kamps, IDA HIV Group Dakar, Sénégal, Mars 2006

2 Plan de la Présentation Éléments fondamentaux du processus de sélection des médicaments. Rappel sur les principes du traitement du VIH/SIDA Éléments fondamentaux et les objectifs Traitement des infections par le VIH dans divers groupes de population. Traitement des infections opportunistes (IO).

3 Éléments de Base du Processus de Sélection Comité de sélection multidisciplinaire Choix des médicaments d après des critères préétablis. Sélection doit être basée sur les directives de prise en charge et de traitement Prise en considération des combinaisons d ARV pour optimiser l adhésion au traitement.

4 Toute PVVIH n'a pas besoin d'arvs: tout dépend de la progression de l'infection Prévention: ABC, UP, PEP, IST, IDU, curité transfusion, PTME, IEC, etc. ARVs Prevention & Treatment IOs (eg.tb) Appui Psycho - social Soins palliatifs Conseil, dépistage volontaire (CDV) Non-infect Asymptomat. HIV IO SIDA Progression du VIH Terminal

5 Produits Essentiels pour la prise en charge médicale et Traitement Antirétroviral (TAR) Matières et réactifs essentiels aux tests de VIH et autres examens de labo. Médicaments essentiels contre les infections opportunistes. Médicaments de la douleur, des soins palliatifs. ARVs.

6 Six objectifs thérapeutiques du traitement du VIH/SIDA 1. Réduction de la morbidité et de la mortalité liées au VIH. 2. Amélioration de la qualité de vie. 3. Rétablissement et préservation des fonctions immunologiques. 4. Suppression maximale et durable de la reproduction virale. 5. Réduction du besoin d intervention et d aide médicale. 6. Prévention et réduction des souches résistantes aux médicaments contre le VIH et les infections opportunistes.

7 Mesures d'accompagnement au Traitement Appui psycho - social adéquat Ravitaillement adéquat en nourriture. Formation du personnel et renforcement des structures (ex. jumelage ESTHER) Éducation appropriée du patient sur l adhésion au traitement et les effets secondaires Disponibilité d un plateau technique adéquat pour le suivi.

8 Traitement du VIH dans divers groupes de population Adultes et adolescents Femmes enceintes ou femmes en âge de procréer Enfants Personnes atteintes de co-infection: tuberculose et VIH. Travailleurs de la santé et des services d urgence (exposition accidentelle) Victimes d agression sexuelle.

9 Les recommandations de l'oms pour une approche de santé publique Traitement ARV standardisé pour le passage à l'échelle: Plus facile pour la formation du personnel Approvisionnement plus facile car limité à un nombre limité des produits Efficacité plus facilement évaluée Suivi des patients plus simple

10 L' approche de santé publique Quatre questions principales: 1. Quand commencer le traitement? 2. Quels produits utiliser? 3. Quand faut-il changer de traitement? 4. Comment faire le suivi du traitement?

11 1. Quand commencer le traitement Si test CD4 disponible: commencer TARV si: CD4 < 200 cellules/ml CD4 entre cell/ml, ARV à envisager avant que CD4<200 Stade III si CD4 <350 Stade IV quel que soit le niveau de CD4 Si test CD4 non disponible : Stade clinique III & IV Stade clinique II si TLC <1200 * TLC=total lymphocyte count

12 2. Quels médicaments utiliser? Le consensus a été atteint sur ce sujet: Il faut minimum 3 ARVs pour traiter le HIV 2 ARVs ne sont pas recommandés pour le traitement du VIH car inefficaces et il y a risque de résistance.

13 Traitement de première intention le principe 2 Inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (2 INTI) + 1 Inhibiteur non-nucléosidique de la transcriptase inverse (1 INNTI)

14 Liste des ARVs (liste de l'oms) Inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (2 INTI) abacavir (ABC) didanosine (ddi) lamivudine (3TC) stavudine (d4t) zidovudine (ZDV or AZT) Emtricitabine (FTC)

15 Inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI) efavirenz (EFV or EFZ) névirapine (NVP) Inhibiteurs de protéase (PI) indinavir (IDV) lopinavir+ritonavir (LPV/r) nelfinavir (NFV) saquinavir (SQV) ritonavir (booster pour IDV, LPV, SQV) Atazanavir (ATV) Fosamprenavir (APR)

16 Formes combinées d'arv disponibles en ARVs combinés d4t (30 mg) + 3TC (150 mg) + NVP (200 mg) d4t (40 mg) + 3TC (150 mg) + NVP (200 mg) ZDV (300 mg) + 3TC (150 mg) + NVP (200 mg) ZDV (300 mg) + 3TC (150 mg) + ABC (300 mg) 2 ARV combinés (à utiliser avec un troisième ARV ex. NVP, EFV, ABC) d4t (30 mg) + 3TC (150 mg) d4t (40 mg) + 3TC (150 mg) TDF/FTC ZDV (300 mg) + 3TC (150 mg).

17 Sélection des Anti-rétroviraux selon les Protocoles de Traitement Nationaux Traitement de première intention aux ARV Traitement de deuxième intention aux ARV PTME Traitement PPE (prophylaxie postexposition)

18 omparaison 1ère et 2ème ligne pour les adultes et adolescents version 2003 et version 2006 Directives OMS 1ère ligne 2ème ligne Version 2003 d4t NVP 3TC AZT EFV ABC TDF ddi SQV/r LPV/r 2006 Revision (Projet : ajout de TDF,ABC : & FTC dans 1ère ligne; ATV/r, APVr, Fos-APV/r. AZT or d4t NVP 3TC or FTC TDF or ABC EFV ddi or TDF ABC ATV/r or LPV/r or SQV/r AZT (± 3TC) EFV or NVP NFV, APV/r & Fos-APV/r sont des options possibles pour les IP. NFV n'a pas besoin de chaîne de froid. 3TC peut être maintenu dans le traitement de 2ème ligne. La nouvelle formulation LPV/r n'a pas besoin de chaîne de froid. Association TDF + ddi n'est plus recommandée, doit être utilisée avec beaucoup de précaution car toxicité élevée

19 Comparaison 1ère et 2ème ligne pour les enfants version 2003 et version 2006 WHO ART Guidelines 1 st Line Drug Formulary 2 nd Line Drug Formulary 2003 ARV Guidelines: ARV Drug Formularies d4t NVP 3TC ZDV EFV ABC ddi LPV/ or SQV/r or NFV 2006 Revision ARV Guidelines (Preliminary Proposal): Add TDF and ABC as part of 1 st line NRTI backbone or as a 3 rd drug in the regimen (triple nuke approach). ZDV or d4t NVP 3TC TDF or ABC EFV ddi ABC LPV/r or SQV/r or NFV ZDV (± 3TC) EFV or NVP APV/r and Fos-APV/r can be considered as alternatives of PI components. NFV doesn't need refrigeration. 3TC can be maintained in 2nd line to promote the reduction of viral fitness.

20 Critères de choix des ARVs de première intention Efficacité Sécurité Possibilités des options futures Facilité d'adhérence Disponibilités de formes combinées d'arvs Co-infection (TB) et risque de grossesse Autres médications Présence d'une souche résistante Coût et disponibilité Infrastructures disponibles Milieu rural

21 PTME: femmes enceintes sans indications de traitement ARV Différents régimes Mère ZDV à commencer à 28 semaines de grossesse et continuer durant le travail ZDV + 3TC à commencer à 36 semaines de grossesse et a continuer durant le travail Dose unique de NVP Enfant ZDV pendant une semaine ZDV + 3TC pendant une semaine Dose unique de NVP

22 emmes enceintes avec indication de traitement ARV Mère Suivre le schéma adulte mais éviter EFV (effets tératogènes) Traitement ARV de 1ère intention: ZDV + 3TC + NVP ou d4t + 3TC + NVP Infants Suivre les indications du tableau précédent

23 Prophylaxie en cas d'exposition accidentelle: Post-exposure prophylaxis (PEP) Commencer la PEP le plus tôt possible, de préférence dans les 72 heures pour une durée de 28 jours (4 semaines). PEP fréquemment utilisés: Bithérapie: AZT + 3 TC (Zidovudine, Lamivudine) (combivir) 300mg AZT+150mg 3TC 2 fois / jour pdt 28 jours Trithérapie: AZT + 3 TC + IDV 2 fois / jour Combivir and 2 fois / jour IDV 800mg ou un autre IP (NFV, LPV/r) Appui psychologique, prévention des IST et des grossesses involontaires Clinical Management of Rape Survivors, WHO & UNHCR, 2004: Revised Edition

24 Doses des ARVs pour le traitement des Adultes et des Adolescents ARVs/catégorie Dose INTI Abacavir (ABC) Didanosine (ddl) Lamivudine (3TC) Stavudine (d4t) 300 mg 2 fois / jour 400 mg 1 fois / jour (250 mg 1 fois / jour si poids <60 kg) (250 mg 1 fois / jour si donné avec TDF) 150 mg 2 fois / jour ou 300 mg 1 fois / jour 40 mg 2 fois / jour (30 mg 2 fois / jour si poids <60 kg) Zidovudine (ZDV) 300 mg 2 fois / jour Nucleotide RTI Tenofovir (TDF) 300 mg 1 fois / jour

25 Doses des ARVs pour le traitement des Adultes et des Adolescents ARVs/catégorie INNTI Dose Efavirenz (EFV) Nevirapine (NVP) 600 mg 1 fois / jour 200 mg 1 fois / jour pour 14 jours, puis 200 mg 2 fois / jour IP Indinavir/ritonavir (IDV/r) Lopinavir/ritonavir Nelfinavir (NFV) Saquinavir/ritonavir (SQV/r) 800 mg/100 mg 2 fois / jour 400 mg/100 mg 2 fois / jour 533 mg/133 mg 2 fois / jour si combiné avec EFV ou NVP 1250 mg 2 fois / jour 1000 mg/100 mg 2 fois / jour ou 1600 mg/200 mg 1 fois / jour

26 Infections Opportunistes Traiter rapidement, conformément aux protocoles nationaux, même si les ARV ne sont pas disponibles. La prophylaxis par cotrimoxazole a prouvé son efficacité L approvisionnement continu en médicaments contre les infections opportunistes est nécessaire.

27 Fréquence des IOs H (%) F (%) Pneumocystis carinii pneumonia Kaposi sarcoma Candidoses oesoph Wasting syndrome Mycobacterium avium complex TB pulmonaire Cryptococcose Encephalopathie virale Cytomegalovirus rétine Cytomegalovirus générale Toxoplasmose cérébrale Cryptosporidiose Pneumonie récurrente TB extrapulmonaire Herpes simplex chronique

28 Infections fongiques Ex. : Candidoses orales/oesophagiennes Cryptococcose meningée Médicaments essentiels: Ketoconazole (tabs) Clotrimazole (cream, vaginal tabs) Miconazole (oral tabs) Benzoic / salicylic acid (ointment) Amphotericine B (injection) * Fluconazole (caps), Itraconazole * (tabs) *) uniquement fabricant d'origine

29 Infections bactériennes et protozoaires Ex. : TB, PCP (pneumonia) and diarrhées chroniques, Toxoplasmose Médicaments essentiels: Azithromycine * (tabs), Clarithromycine * (tabs) Ceftriaxone (tabs, injection) Cefixime (tabs) Ciprofloxacin (tabs), Ofloxacin (tabs), Levofloxacin Co-trimoxazole, (CTX) prophylaxie quotidienne (tabs, inj) Clindamycine (caps) Gentamicine (amp) Tinidazole (caps), Metronidazole Loperamide contre les diarrhées SRO, Multivitamins *) uniquement fabricant d'origine

30 Infections virales Ex: Cytomegalovirus (CMV), Herpes Zoster, Hepatitis, Herpes Simplex, etc. Médicaments essentiels: Aciclovir (tabs, IV) Ganciclovir (caps, IV) * Valganciclovir (tabs) * Foscarnet *) uniquement fabricant d'origine

31 Les cancers Ex. : Sarcome de Kaposi, lymphomes, cancer cervical, etc. Médicaments utilisés Vincristine, Vinblastine Etoposide * Doxorubicine Bleomycine

32 Soins palliatifs Paine modérée Paracetamol (tab 500mg), Codeine (tab), Ibuprofen (tab) Diclofenac (tab), Multivitamins (tabs, syrup), Diazepam (tab 5mg, injection 10mg/2ml) Paine sévère Opioïdes: Morphine Paine psychologique: colère, anxiété, dépression, Haloperidol (tab 1-2 to 5mg, injection 5mg/ml) Amitriptyline (tab 25mg) (tendance suicidaire)

33 Références Améliorer l'accès aux traitements antiretroviraux dans les pays à ressources limitées: recommandations pour une approche de santé publique. OMS, Révision Accès aux médicaments. ONUSIDA, Octobre UNAIDS Technical Update Desirable services and guidelines for the treatment and palliative care of HIV disease patients with cancer in Africa: a WHO consultation Standard treatments and essential drugs for HIV related conditions, DAP,

34 Vivre avec le VIH: le VIH ne doit pas être une fatalité!

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil Prise en charge du nouveau-né de mère m HIV Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil GROSSESSE Chez une femme infecté par le VIH,la grossesse est a risque = prise en charge multidisciplinaire

Plus en détail

Guide national de traitement de l infection à VIH par les antirétroviraux Chez l adolescent et l adulte

Guide national de traitement de l infection à VIH par les antirétroviraux Chez l adolescent et l adulte REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Ministère de la Santé Programme National de Lutte contre le VIH/SIDA et les ISTs PNLS Guide national de traitement de l infection à VIH par les antirétroviraux Chez l adolescent

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Traitement ARV de l'infection à VIH chez l'adulte et l'adolescent

Traitement ARV de l'infection à VIH chez l'adulte et l'adolescent Notes Traitement ARV de l'infection à VIH chez l'adulte et l'adolescent Module 5 Contexte Les traitements ARV sont des médicaments destinés à bloquer la multiplication du VIH. Leur bonne utilisation chez

Plus en détail

HIV et Soins Intensifs. Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA

HIV et Soins Intensifs. Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA HIV et Soins Intensifs Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA HIV et Soins Intensifs: pourquoi? Interactions Effets secondaires Risques Suivi du traitement 2 Patients HIV en soins intensifs: causes

Plus en détail

Journées Nationales d Infectiologie. en 2007 pour un. 15 Juin 2007

Journées Nationales d Infectiologie. en 2007 pour un. 15 Juin 2007 Journées Nationales d Infectiologie Quelles exigences en 2007 pour un nouvel Inhibiteur de Protéase? 15 Juin 2007 Journées Nationales d Infectiologie Quelles exigences en 2007 pour un nouvel inhibiteur

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Nigeria: traitement du VIH/sida Renseignement

Nigeria: traitement du VIH/sida Renseignement Nigeria: traitement du VIH/sida Renseignement Alexandra Geiser Berne, le 26 mars 2014 Introduction Sur la base de la demande soumise à l analyse-pays de l OSAR, nous avons traité le sujet suivant: 1. Trouve-t-on

Plus en détail

Mise à jour VIH Revue des données récentes concernant les nouveaux traitements antiviraux

Mise à jour VIH Revue des données récentes concernant les nouveaux traitements antiviraux Mise à jour VIH Revue des données récentes concernant les nouveaux traitements antiviraux Soutenu par une bourse indépendante de formation de ViiV Healthcare. www.medscape.org/viewarticle/826417 Mise à

Plus en détail

Approches de Traitement du VIH. Franck V. TURENNE, MD Université Notre Dame d Haï> Programme Post- Gradue de Forma>on en Maladies Infec>euses

Approches de Traitement du VIH. Franck V. TURENNE, MD Université Notre Dame d Haï> Programme Post- Gradue de Forma>on en Maladies Infec>euses Approches de Traitement du VIH Franck V. TURENNE, MD Université Notre Dame d Haï> Programme Post- Gradue de Forma>on en Maladies Infec>euses Plan Contexte Stratégique et Historique pour les Nouvelles Recommanda>ons

Plus en détail

VIH & Interactions Médicamenteuses

VIH & Interactions Médicamenteuses VIH & Interactions Médicamenteuses L ABC en quizz K. De Heller & M.Cavassini MIN-IAL, le 21 avril 2005 Ce que je ne vais pas aborder Les interactions médicamenteuses entre les différents antirétroviraux!!!

Plus en détail

Traitement et questions connexes

Traitement et questions connexes Traitement et questions connexes L essentiel du congrès sur le sida AIDS 2012 (et des ateliers du congrès 14 th International Workshops on Comorbidities and Adverse Drug Reactions in HIV, juillet 2012)

Plus en détail

Contraception de la femme VIH positive

Contraception de la femme VIH positive Contraception de la femme VIH positive COREVIH Alsace Commission Qualité des soins Qualité de la vie Jeanine OHL Novembre 2012 Eléments à considérer: 1. l épidémiologie En 2007, 33% des nouveaux cas en

Plus en détail

L adhésion au traitement: les clés du succès

L adhésion au traitement: les clés du succès L adhésion au traitement: les clés du succès Dr Marie P. Schneider, pharmacienne Policlinique Médicale Universitaire Lausanne CHUV avril 005 Mme W.M. 970 Patiente d origine angolaise, en Suisse depuis

Plus en détail

Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique

Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique Clotilde Allavena NANTES Symposium JANSSEN JNI 2011, Toulouse Jusqu en 1996, la montée en puissance Bithérapie 2 NUCs Trithérapie 2 NUCs

Plus en détail

CHG Saint-Denis - Service de microbiologie 2, rue Pierre-Delafontaine 93205 Saint-Denis 2

CHG Saint-Denis - Service de microbiologie 2, rue Pierre-Delafontaine 93205 Saint-Denis 2 TECHNOLOGIE APPLIQUÉE Chantal CHAPLAIN 1, Alix GREDER BELAN 2 Suivi biologique de l infection VIH : intérêts du génotypage pour la résistance et du dosage des antirétroviraux RÉSUMÉ Le suivi biologique

Plus en détail

www.aidsmap.com Les effets secondaires Français Première édition 2009

www.aidsmap.com Les effets secondaires Français Première édition 2009 www.aidsmap.com Les effets secondaires Français Première édition 2009 Remerciements Ecrit par Michael Carter Première édition française 2009 Adaptée de la première édition anglaise 2009 Remerciements à

Plus en détail

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker-Enfants Malades EA MRT 3620 Paris 5 Réservoirs anatomiques du VIH:

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mai 2012. rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mai 2012. rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 9 mai 2012 EDURANT 25 mg, comprimés pelliculés Flacon/30 (CIP: 219 472-9) Laboratoire JANSSEN-CILAG rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

Aspects virologiques de l infection l. à VIH

Aspects virologiques de l infection l. à VIH CHU Saint Louis Paris Aspects virologiques de l infection l à VIH Constance Delaugerre SFLS Mars 2010 2008 Inhibiteur de corécepteur Inhibiteurs de TI INTI 1985 INNTI 1998 2008 Inhibiteurs d intégrase

Plus en détail

LA RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX DOCUMENT ANALYTIQUE

LA RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX DOCUMENT ANALYTIQUE LA RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX DOCUMENT ANALYTIQUE SURVEILLANCE DE LA RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX CHEZ LES ADULTES QUI COMMENCENT UN TRAITEMENT ANTIRÉTROVIRAL (RÉSISTANCE DU VIH AUX

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013

Avis 6 novembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 ISENTRESS, comprimé à croquer 25 mg Flacon de 60 comprimés (CIP : 3400926992408) ISENTRESS, comprimé à croquer sécable 100 mg Flacon de 60 comprimés (CIP

Plus en détail

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse 7 ième édition Chapitre 10 : La tuberculose et le virus de l immunodéficience humaine Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse, 7 ième édition

Plus en détail

VIH/SIDA 2009. Dr. Rémi De Champlain Omnipraticien 30 septembre 2009

VIH/SIDA 2009. Dr. Rémi De Champlain Omnipraticien 30 septembre 2009 VIH/SIDA 2009 Dr. Rémi De Champlain Omnipraticien 30 septembre 2009 1 2 Objectifs Revoir les principales lignes directrices du traitement du VIH/SIDA les plus récentes Réviser les nouveaux médicaments

Plus en détail

Août 2010. a thérapie. antirétrovirale. pour les adultes infectés par le VIH. Guide pour les professionnels de la santé du Québec

Août 2010. a thérapie. antirétrovirale. pour les adultes infectés par le VIH. Guide pour les professionnels de la santé du Québec Août 2010 a thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH Guide pour les professionnels de la santé du Québec Août 2010 a thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH

Plus en détail

MANAGEMENT OF PEOPLE LIVING WITH HIV/AIDS (PLWHA)

MANAGEMENT OF PEOPLE LIVING WITH HIV/AIDS (PLWHA) MANAGEMENT OF PEOPLE LIVING WITH HIV/AIDS (PLWHA) HIV & AIDS A = Acquired H = Human I = Immune D = Deficiency S = Syndrome I = Immunodeficiency V = Virus HIV STRUCTURE Envelope Envelope Proteins gp120

Plus en détail

Comment mesurer la résistance aux antiviraux???

Comment mesurer la résistance aux antiviraux??? Comment mesurer la résistance aux antiviraux??? Dr Marie-Laure Chaix Laboratoire de Virologie Hôpital Necker DIU de physiopathologie et thérapeutique des maladies infectieuses et tropicales (Module 1)

Plus en détail

SANTÉ DES FEMMES ET VIH DRE EMMANUELLE HUCHET MAI 2012

SANTÉ DES FEMMES ET VIH DRE EMMANUELLE HUCHET MAI 2012 SANTÉ DES FEMMES ET VIH DRE EMMANUELLE HUCHET MAI 2012 LES ÉTAPES DE LA VIE D UNE FEMME OBJECTIFS Les femmes et le VIH en 2012 Les défis rencontrés chez les femmes atteintes de VIH Les problèmes de santé

Plus en détail

Prise en charge des patients infectés par le VIH atteints de TB-MDR et de TB-XDR dans les contextes à ressources limitées

Prise en charge des patients infectés par le VIH atteints de TB-MDR et de TB-XDR dans les contextes à ressources limitées Int J Tuberc Lung Dis; 12(12): 1370-1375 The Union 2008 PROBLèMES NON RéSOLUS Prise en charge des patients infectés par le VIH atteints de TB-MDR et de TB-XDR dans les contextes à ressources limitées F.

Plus en détail

www.aidsmap.com Le VIH & la tuberculose Français Première édition 2009

www.aidsmap.com Le VIH & la tuberculose Français Première édition 2009 www.aidsmap.com Le VIH & la tuberculose Français Première édition 2009 Remerciements Ecrit par Michael Carter Première édition française 2009 Adaptée de la troisième édition anglaise 2008 Remerciements

Plus en détail

Guide clinique pour la prise en charge antirétrovirale des personnes déplacées Afrique du Sud

Guide clinique pour la prise en charge antirétrovirale des personnes déplacées Afrique du Sud Guide clinique pour la prise en charge antirétrovirale des personnes déplacées Afrique du Sud Southern African HIV Clinicians Society / UNHCR, 2007.Tous droits réserves. La reproduction et la distribution

Plus en détail

Les médicaments anti-vih

Les médicaments anti-vih Les médicaments anti-vih 2012 Deuxième édition In collaboration with: Remerciements Edité par Keith Alcorn, Selina Corkery et Greta Hughson Deuxième édition française: 2012 Adaptée de la onzième édition

Plus en détail

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Dr BABALEY Magali, Pharmacien Assistant technique PNUD/Togo Dakar, 6-9

Plus en détail

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse VIRAMUNE 200mg Névirapine, NVP INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Viramune (200 mg) doit être pris à raison

Plus en détail

TRAITEMENTS ANTI-VIRAUX

TRAITEMENTS ANTI-VIRAUX UE de l Agent Infectieux à l Hôte Mars 2012 TRAITEMENTS ANTI-VIRAUX Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr La lutte antivirale Mesures

Plus en détail

VIH en Asie. Réf. «HIV/AIDS in Asia» Ruxrungtham et al. Lancet 2004; 364:69-82

VIH en Asie. Réf. «HIV/AIDS in Asia» Ruxrungtham et al. Lancet 2004; 364:69-82 VIH en Asie Réf. «HIV/AIDS in Asia» Ruxrungtham et al. Lancet 2004; 364:69-82 1 2 3 OMS. 2004 Répartition géographique (prévalences) 4 VIH en Asie : données générales (2004) 7,4 millions d infectés / VIH

Plus en détail

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives?

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives? Lettre à l éditeur Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles perspectives? HIV Antiretroviral Drug Resistance: What s new in Mali? What is the future? Maiga AI 1,2, Sangare

Plus en détail

Prophylaxie infectieuse après exposition professionnelle

Prophylaxie infectieuse après exposition professionnelle 1 Prophylaxie infectieuse après exposition professionnelle Introduction Le personnel soignant est régulièrement confronté au risque de contamination par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) mais

Plus en détail

MALI MEDICAL. Echec virologique aux antirétroviraux

MALI MEDICAL. Echec virologique aux antirétroviraux ETUDE DE DEUX CAS D ECHEC VIROLOGIQUE AUX ANTIRETROVIRAUX A L INSTITUT D HYGIENE SOCIALE (IHS) DE DAKAR Study of two cases of virological failure of the antiretroviral in the Institute of Social Hygiene(ISH)

Plus en détail

Ézin Jocelyn Come Alex AK.AKPO

Ézin Jocelyn Come Alex AK.AKPO Ézin Jocelyn Come Alex AK.AKPO LES DETERMINANTS DE L'OBSERVANCE A LA TRITHERAPIE ANTIRÉTROVIRALE CHEZ LES PATIENTS INFECTÉS PAR LE VIH A COTONOU, BENIN Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures

Plus en détail

Résistance du VIH aux ARV : Nécessité de surveillance

Résistance du VIH aux ARV : Nécessité de surveillance Résistance du VIH aux ARV : Nécessité de surveillance Pr Ndeye Coumba Touré Kane Laboratoire de Bactériologie-Virologie CHNU A. Le Dantec-Dakar-Sénégal Introduction F VIH (Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL

TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL DES-C CMIT Janvier 25 Pr François RAFFI Maladies Infectieuses Nantes France INTRODUCTION L'efficacité des combinaisons antirétrovirales puissantes (trithérapies), disponibles

Plus en détail

Les médicaments anti-vih. Ce que je devrais savoir sur la thérapie 1

Les médicaments anti-vih. Ce que je devrais savoir sur la thérapie 1 Les médicaments anti-vih Ce que je devrais savoir sur la thérapie 1 LES MÉDICAMENTS ANTI-VIH Ce livret offre un premier aperçu pour tous ceux qui souhaitent s informer sur les traitements contre le VIH.

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano»

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Lésions bucco dentaires et qualité de vie chez La prise en charge précoce de les enfants infectés par le VIH en Afrique de l Ouest

Plus en détail

Master Professionnel «Santé Publique Internationale»

Master Professionnel «Santé Publique Internationale» Institut de Santé Publique, d Epidémiologie et de Développement Master Professionnel «Santé Publique Internationale» Projet de renforcement de la prise en charge pédiatrique du VIH dans quatre associations

Plus en détail

L infection par le Virus de l immunodéficience humaine (VIH) et son traitement au Mali

L infection par le Virus de l immunodéficience humaine (VIH) et son traitement au Mali L infection par le Virus de l immunodéficience humaine (VIH) et son traitement au Mali L infection à VIH est fréquente dans les pays en voie de développement dont le Mali : la séroprévalence du VIH y était

Plus en détail

Médicaments anti-vih. 2015 Troisième édition. In collaboration with:

Médicaments anti-vih. 2015 Troisième édition. In collaboration with: Médicaments anti-vih 2015 Troisième édition In collaboration with: Remerciements Edité par Greta Hughson Troisième édition française 2015 Adaptée de la 13ème édition anglaise 2015 Remerciements à Sylvie

Plus en détail

Prise en charge des VIH en zone tropicale

Prise en charge des VIH en zone tropicale DU Médecine Tropicale Santé dans le Monde 2012 Prise en charge des VIH en zone tropicale Dr Elise Klement e.klement@cm-bligny.com 1. Accès aux traitements du VIH dans les PED Historique de l accès au traitement

Plus en détail

L investigation chez la personne infectée par le VIH

L investigation chez la personne infectée par le VIH P O U R Q U O I P A R L E R D U V I H E N 2 0 0 4? 2 L investigation chez la personne infectée par le VIH quand et comment utiliser les différents tests de laboratoire? par Harold Dion Paul, un homme de

Plus en détail

Présentation du manuel

Présentation du manuel Présentation du manuel > COMMENT UTILISER LE MANUEL Le manuel est divisé en trois chapitres : Chapitre 1 : Introduction Le chapitre présente le SIS. Il indique l'objectif de la collecte de données, le

Plus en détail

Les infections et les cancers liés au VIH

Les infections et les cancers liés au VIH Les infections et les cancers liés au VIH Dans ce chapitre, nous parlons des nombreux cancers et infections qui peuvent toucher les personnes vivant avec le VIH. La plupart de ces maladies sont beaucoup

Plus en détail

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Il est prévu que les recommandations contenues dans ce document resteront valables jusqu

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Abdelfattah CHAKIB Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd 06 61 42 91 64 afchakib@gmail.com

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Pr Vincent Calvez. Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière

Pr Vincent Calvez. Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière Pr Vincent Calvez Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière IAS Résistance aux antirétroviraux ANRS AC11 Résistance aux antirétroviraux ANRS AC5 Essais Thérapeutiques Variabilité

Plus en détail

Anti-infectieux: 8. SIDA

Anti-infectieux: 8. SIDA Février 2013 SIDA 1 Anti-infectieux: 8. SIDA Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed. Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine dentaire Université

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

Infection par le VIH/Sida et tropiques Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 07/01/2015

Infection par le VIH/Sida et tropiques Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 07/01/2015 Infection par le VIH/Sida et tropiques Actualités 205 Professeur Pierre Aubry. Mise à jour le 07/0/205. Généralités Le sida a plus de 30 ans. Les premiers cas ont été décrits aux Etats-Unis d'amérique

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Infection à VIH et Sida à La Réunion

Infection à VIH et Sida à La Réunion Tableau de bord Tableau de bord Infection à VIH et Sida à La Réunion CIRE océan Indien Novembre 2011 Contexte Contexte national Le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité en 2009 est estimé

Plus en détail

«Résistance du VIH aux antirétroviraux : conséquences pour les pays à faibles revenus»

«Résistance du VIH aux antirétroviraux : conséquences pour les pays à faibles revenus» Article «Résistance du VIH aux antirétroviraux : conséquences pour les pays à faibles revenus» Florence Doualla-Bell, Dan Turner, Hugues Loemba, Marco Petrella, Bluma Brenner et Mark A. Wainberg M/S :

Plus en détail

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage, structures d accueil et sujets de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Pays Structure

Plus en détail

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis.

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Tarek Ben Othman Congrès de la STPI, 24 avril 2009 Plan Introduction

Plus en détail

ACTES DE LA CONFÉRENCE

ACTES DE LA CONFÉRENCE ACTES DE LA CONFÉRENCE SOMMAIRE SYNTHÈSE GLOBALE DE LA CONFÉRENCE 3 OUVERTURE DE LA CONFÉRENCE 7 P r Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, Institut Pasteur (message vidéo) ; M. David Gressly,

Plus en détail

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL MPP 2015 35 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VIH 28.6 millions devraient bénéficier d un traitement* Pourtant seuls 12.9 millions y ont aujourd hui accès * conformément aux directives

Plus en détail

Comprimé Comprimé ovale, sécable, blanc à blanc cassé, portant l inscriptions «TMC» gravée sur une face. Le comprimé peut être divisé en doses égales.

Comprimé Comprimé ovale, sécable, blanc à blanc cassé, portant l inscriptions «TMC» gravée sur une face. Le comprimé peut être divisé en doses égales. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT INTELENCE 25 mg comprimés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé contient 25 mg d. Excipient à effet notoire : chaque comprimé contient 40 mg de lactose.

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

Contribution des protéines régulatrices Vif et Vpr du VIH-1 dans la résistance aux antirétroviraux chez des patients en échec virologique

Contribution des protéines régulatrices Vif et Vpr du VIH-1 dans la résistance aux antirétroviraux chez des patients en échec virologique Contribution des protéines régulatrices Vif et Vpr du VIH-1 dans la résistance aux antirétroviraux chez des patients en échec virologique Slim Fourati To cite this version: Slim Fourati. Contribution des

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD Brazil Burkina Faso (Bobo Dioulasso) Cambodia (Phnom Penh) Cameroon (Yaounde) Côte d Ivoire (Abidjan) Senegal (Dakar) Vietnam (Ho Chi Minh City) South Africa,

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Politique du UNHCR en matière de traitement antirétroviral pour les réfugiés

Politique du UNHCR en matière de traitement antirétroviral pour les réfugiés Politique du UNHCR en matière de traitement antirétroviral pour les réfugiés Janvier 2007 UNHCR, 2007. Tous droits réserves. La reproduction et la distribution à toute fin éducationnelle et non commerciale

Plus en détail

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013 Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités Juin 2013 RÉSUMÉ Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde

Plus en détail

GUIDE DE L ANIMATEUR D UNE FORMATION AUX TROIS SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SUIVI DU PATIENT POUR LES SOINS VIH/TARV, SMI/PTME ET TB/VIH 2012 GENÈVE

GUIDE DE L ANIMATEUR D UNE FORMATION AUX TROIS SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SUIVI DU PATIENT POUR LES SOINS VIH/TARV, SMI/PTME ET TB/VIH 2012 GENÈVE Programme VIH/SIDA GUIDE DE L ANIMATEUR D UNE FORMATION AUX TROIS SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SUIVI DU PATIENT POUR LES SOINS VIH/TARV, SMI/PTME ET TB/VIH 3 SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SUIVI PATIENT 2012 GENÈVE Catalogage

Plus en détail

Chaque comprimé pelliculé contient du chlorhydrate de rilpivirine équivalent à 25 mg de rilpivirine.

Chaque comprimé pelliculé contient du chlorhydrate de rilpivirine équivalent à 25 mg de rilpivirine. Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable

Plus en détail

VIH : l année 2014 en revue

VIH : l année 2014 en revue nouveautés en médecine 2014 VIH : l année 2014 en revue Rev Med Suisse 2015 ; 11 : 148-52 D. Sculier A. Calmy Dr Delphine Sculier Pr Alexandra Calmy Service des maladies infectieuses HUG, 1211 Genève 14

Plus en détail

Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans. sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST

Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans. sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST Groupe de travail ONUSIDA/OMS sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans Catalogage à la source: Bibliothèque de l OMS:

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

MODULES DE FORMATION DES MAGASINIERS A LA GESTION DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES

MODULES DE FORMATION DES MAGASINIERS A LA GESTION DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES MODULES DE FORMATION DES MAGASINIERS A LA GESTION DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ELABORE AVEC L APPUI DE L OMS Mai 2007 MSP/DPM CENAME OMS LISTE DES AUTEURS Coordination : - Dr TAOUSSE Oussoumanou, Directeur

Plus en détail

18 Prise en charge des situations d exposition au risque viral

18 Prise en charge des situations d exposition au risque viral 18 Prise en charge des situations d exposition au risque viral La mise en œuvre des recommandations de traitement post-exposition (TPE) repose sur un dispositif hospitalier transversal, défini dans ses

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

Votre développement professionnel continu

Votre développement professionnel continu Les cahiers Vol. 10 Nº 4 10 mars 2010 Votre développement professionnel continu Sont représentés au conseil de rédaction de MedActuel DPC L Association des médecins de langue française du Canada La faculté

Plus en détail

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD)

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD) Perspectives en sciences sociales et santé publique Bernard Taverne (CRCF/IRD) Journée scientifique ANRS, Dakar 25 juin 2010 Le devenir des patients au delà d un processus de recherche clinique, Organisation

Plus en détail

2014 VIH ET ONCOLOGIE

2014 VIH ET ONCOLOGIE 2014 VIH ET ONCOLOGIE GUIDE THÉRAPEUTIQUE Interactions entre les antirétroviraux et les protocoles de chimiothérapie Alison Wong, B.pharm., M.Sc. Service des maladies virales chroniques Centre universitaire

Plus en détail

TUBERCULOSE Nouveautés 2009

TUBERCULOSE Nouveautés 2009 TUBERCULOSE Nouveautés 2009 Dr Grégoire Gex Rencontres Genevoises de Pneumologie Avril 2010 Introduction 6044 articles dans PubMed avec Tuberculose dans titre en 2009 Stratégie de recherche : Sélections

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

Vivre avec le VIH. Point de départ

Vivre avec le VIH. Point de départ Vivre avec le VIH Point de départ Vous venez d apprendre que vous avez le VIH et vous cherchez des repères? Nous pouvons vous aider. Voici quelques questions auxquelles vous trouverez réponse dans ce livret

Plus en détail

Item 127 : Transplantation d'organes

Item 127 : Transplantation d'organes Item 127 : Transplantation d'organes Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Allogreffe de moelle ou de cellules souches...1 2 Transplantation d'organes... 2 3 Diagnostic...3

Plus en détail

Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR

Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR Suivi de l emergence des résistances aux ARV et facteurs associés au Sénégal Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR HIV Drug Resistance Programme de TARV Résistance Transmise

Plus en détail

Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique

Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique Supported by an independent educational grant from WebMD Global, LLC This document is for educational purposes

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail