Koris International. Historique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Koris International. Historique"

Transcription

1

2 Koris International Historique Koris International est une société de conseil en investissements financiers spécialisée dans la conception et le développement de modèles d allocation d actifs. La société propose des solutions adaptées aux investisseurs institutionnels, aux sociétés de gestion, aux banques privées et aux family offices. Les techniques quantitatives mises en oeuvre sont conçues pour assurer un meilleur contrôle des risques et une optimisation des performances, tout en privilégiant des supports d investissement liquides et transparents tels que des ETF et des comptes gérés. Parmi les dernières solutions developpées, la société a mis au point un ensemble de stratégies novatrices répondant aux futures contraintes règlementaires auxquelles seront soumis les investisseurs institutionnels européens (ex. Solvabilité II), et permettant d atteindre des ratios de rendement sur capital requis attractifs. Basée sur la technopole de Sophia Antipolis, Koris International est entièrement détenue par ses fondateurs. Forte d une équipe de 14 professionnels issus de l industrie de la gestion d actifs et de la recherche académique, la société bénéficie des dernières avancées en ingénierie financière et d un savoir-faire éprouvé par la mise en application de ses modèles au travers de portefeuilles d investisseurs sophistiqués. Créée par quatre experts renommés en allocation d actifs, Koris International est le fruit de la fusion en 2011 de deux entités : Investment Research SAS : lancée en janvier 2002 et spécialisée dans la gestion des risques liés aux investissements alternatifs, cette société disposait alors du statut de Conseiller en Investissements Financiers dans le cadre règlementaire mis en place par l Autorité des Marchés Financiers (AMF) et travaillait principalement avec des sociétés de gestion et des family offices. AM International Consulting SAS : créée en juin 2007 et dédiée au développement et à la commercialisation de modèles d assurance de portefeuille proposant des profils de rendements asymétriques, cette société avait tissé des relations étroites avec de grands investisseurs institutionnels. Cette fusion avait pour but de mutualiser les moyens et compétences des deux structures, et de soutenir ainsi des objectifs de croissance ambitieux à l international, avec un niveau d exigence qualitative encore plus élevé. Koris International fournit actuellement ses prestations de conseil sur plus de dix portefeuilles institutionnels, comprenant des fonds ouverts et des mandats. Koris International est une société autofinancée et bénéficiaire, année après année, depuis sa création. 1

3 A propos de la gestion du risque La robustesse d une stratégie de gestion du risque repose sur un contrôle des «bons» indicateurs : se focaliser sur des mesures de risque telles que la tracking error ou la volatilité peut peser sur les performances. Sans volatilité, un investisseur ne peut espérer atteindre ses objectifs de rendements, et il n est donc pas forcément souhaitable d appliquer une contrainte de tracking error limitant de facto le potentiel de gain d une stratégie. La mesure de risque la plus intuitive de tout investissement est la perte de valeur, absolue ou relative. Nos stratégies contrôlent ce risque tout au long de la vie d un investissement : En tenant compte de l aversion au risque du client, En identifiant les facteurs de risque appropriés pour chaque type d investissement, En intégrant la gestion du risque au cœur du processus d investissement pour garantir un strict contrôle des pertes sans nuire à la réalisation des performances. En suivant cette approche, Koris International développe des solutions d allocation d actifs à la fois pragmatiques et sophistiquées, transparentes et rigoureuses, fondées sur une recherche académique de pointe. Les historiques de rendements obtenus ces dernières années démontrent clairement leur pertinence et leur fiabilité. Afin de créer un cadre d implémentation efficient pour l ensemble de ses solutions, Koris International a investi dans une infrastructure technologique d avant garde avec un back-up sur deux sites distincts. Notre objectif est de transférer les résultats de notre recherche dans des solutions opérationnelles, fiables et facilement implémentables, prenant en compte les vrais besoins de nos clients. Comprendre les besoins de l investisseur Comprendre et intégrer au modèle d investissement les objectifs et l aversion au risque de l investisseur conditionne la réussite de toute stratégie d investissement. Ces éléments caractéristiques de l investisseur comprennent : Contraintes de pertes maximales, déterminées en fonction de la tolérance aux pertes de l investisseur, Contraintes de passif, Objectif de rendement à long terme. 2

4 Etude de cas Une offre adaptée à chaque type d investisseur Koris International a développé une gamme de solutions à risque contrôlé adaptées aux particularités de chaque type d investisseur. La conception de nos solutions d allocation d actifs passe par l intégration de paramètres précis permettant de gérer les préférences, les objectifs et surtout les risques spécifiques propres à chaque investisseur. Koris International a donc conçu des solutions d investissement à risque contrôlé en vue de répondre à des thématiques d investissement variées, pouvant comprendre des objectifs de performance absolue et/ou relative, associés ou non à des contraintes de passif. Banque privée et gestion de fortune La gestion de fortune se doit de proposer des solutions adaptées au profil de chaque client. Dans cette optique, Koris International propose deux technologies innovantes : La première vise à préserver le capital acquis en respectant des contraintes de perte maximale ; La seconde s inspire des techniques de gestion actif-passif, et permet ainsi de tenir compte des contraintes court terme et des objectifs long terme du client. Assureurs et Fonds de pension Dans le contexte actuel de taux bas, il devient de plus en plus difficile pour les assureurs et les fonds de pension d obtenir des rendements réels compatibles avec leurs engagements de long terme (passif). Cette tâche est d autant moins aisée qu une réallocation progressive sur les actifs risqués (actions, dettes d entreprises, dettes émergentes, etc.) se heurte au durcissement à venir des contraintes règlementaires (ex. : capital requis dans le cadre de la Directive Solvabilité II). Pour remédier à ce problème, Koris propose une solution originale visant à générer des rendements asymétriques à partir de supports d investissement liquides. Construite à partir d une architecture core-satellite innovante, celle-ci permet de s exposer aux primes de risque lorsque l environnement s y prête tout en se fixant une limite de perte maximale définie ex ante, et diminue fortement le capital prudentiel requis. Le principal avantage de cette solution est de capturer les primes de risque lorsque les marchés sont orientés à la hausse tout en tronquant la queue gauche de la courbe de distribution des rendements (coefficient d asymétrie positif). Il en résulte à long terme une meilleure performance ajustée du risque que celles des classes d actifs sous-jacentes. 3

5 Banque privée Solution No.1 : Rendement Absolu Alors qu aujourd hui l offre proposée par les banques privées se concentre essentiellement sur des objectifs de long terme sans tenir compte de la tolérance aux pertes intermédiaires, Koris International intègre cette caractéristique lors de la conception de portefeuilles à allocation dynamique. Ainsi, pour les investisseurs à la recherche de rendement absolu, Koris International a développé une technologie de gestion du risque préservant progressivement le capital accumulé tout en respectant une contrainte de perte maximale à court terme. Cette approche est illustrée par l expérience suivante qui compare deux portefeuilles : Un portefeuille Koris de rendement absolu (Dynamic Risk-Controlled) intègrant un mécanisme de contrôle dynamique des pertes, Un portefeuille à allocation statique (Static Allocation) investi en proportions fixes sur les mêmes actifs que le portefeuille Koris. Les poids ont été déterminés ex post de façon à ce que la perte maximale cumulée sur un an glissant (9.11%) soit égale à celle du portefeuille dynamique. Annual Return 110% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% -10% -20% -30% -40% -50% -60% Annual and Cumulative Returns ( ) Dynamic Risk-Controlled Portfolio Static Allocation Portfolio Dynamic Risk-Controlled Porfolio Cumulative Return Static Allocation Cumulative Return Cumulative Return Remarque : tous les rendements sont annualisés et bruts de frais. Les portefeuilles sont constitués d indices actions marchés émergents et monétaire. 4

6 Banque privée Solution No.2 : Une approche innovante actif-passif de la gestion de fortune Présentation de l approche Appliquer l approche de gestion actif-passif à la gestion de fortune permet d intégrer les contraintes spécifiques du client (dépenses, objectif d accumulation de richesse, horizon d investissement et tolérance aux pertes) dans une stratégie d investissement adaptée. A cette fin, Koris International a développé une solution logicielle qui permet de concevoir des stratégies de gestion actif-passif incluant l ensemble des paramètres susmentionnés. Contraintes de consommation et de richesse Tenir compte des dépenses intermédiaires et objectifs d accumulation de richesse dans la construction des contraintes de gestion du risque ouvre la voie à l utilisation de techniques de gestion actif-passif pour des investisseurs «non-sophistiqués», techniques jusqu alors réservées aux seuls investisseurs institutionnels. Comprendre et intégrer ces contraintes en tant que paramètres de nos modèles constitue une étape importante dans la mise au point de stratégies de gestion du risque efficientes, adaptées aux besoins spécifiques de chaque investisseur. Horizon d investissement Alors que les stratégies myopes d optimisation de portefeuille n intègrent pas l horizon d investissement, les décisions d allocation optimales en présence d un ensemble d opportunités d investissement stochastiques sont elles fonction de l horizon de placement. Intégrer l horizon d investissement, en prenant en compte le caractère variable des facteurs qui lui sont associés, est une étape importante vers des stratégies d allocation d actifs efficientes. 5

7 Banque privée Solution No.2 : Une approche innovante actif-passif de la gestion de fortune Contrôle des pertes Le contrôle des pertes maximales cumulées est un objectif de gestion du risque sensé, en ligne avec l aversion aux pertes exprimée par les investisseurs particuliers. Koris International a adapté les techniques de contrôle systématique des pertes de manière à les intégrer, au sein d une approche actif-passif, à la gestion de fortune. Les techniques de pointe développées par Koris permettent de concilier à la fois les dépenses intermédiaires attendues et les objectifs d investissement à long terme avec l aversion au risque à court terme. Au lieu de procéder à des optimisations sur une seule période, Koris International permet aux investisseurs de bénéficier des effets de cycles et des opportunités se présentant dans le temps. Dans ce but, Koris construit des portefeuilles dont l allocation varie entre : Une composante de couverture du passif, ou actif de réserve, Une composante de performance diversifiée, ou actif risqué. 6

8 Banque privée Solution No.2 : Une approche innovante actif-passif de la gestion de fortune Illustration Un investisseur privé souhaite placer son capital sur un horizon de 20 ans avec pour objectif de transmettre au moins 100% de celui-ci, ajusté de l inflation, au terme de la période, tout en tenant compte de ses contraintes et dépenses intermédiaires (dépenses régulières et exceptionnelles, impôt sur le revenu, etc.). L approche innovante proposée par Koris International intègre tous ces éléments dans un cadre de gestion actif-passif, avec une allocation dynamique cherchant à protéger de façon efficace les objectifs de long terme tout en respectant les contraintes de court terme de l investisseur. Autrement dit, la stratégie d allocation garantit que le ratio de capitalisation (actif/passif actualisé) soit toujours supérieur à 100% jour après jour. A travers des simulations stochastiques de Monte-Carlo, nous comparons le résultat de cette approche d allocation dynamique avec celui obtenu au travers d une allocation statique entre les deux composants (LHP et PSP). L allocation statique (10% d exposition au PSP) est déterminée de telle façon que le portefeuille total respecte la même contrainte sur le ratio de capitalisation que celle imposée à l allocation dynamique, parmi tous les scenarii. Dynamic Allocation Funding Ratio Static Allocation FundingRatio Dans ce cadre, le passif de l investisseur est défini comme la valeur actualisée des dépenses et investissements non-liquides projetés et de la valeur minimale acceptable du portefeuille liquide à transmettre au terme de l horizon d investissement. Ce passif est couvert à travers la constitution d un portefeuille dit LHP (Liability Hedging Portfolio), qui constitue l actif de réserve des objectifs minimaux acceptables. La stratégie d allocation dynamique investit sur le LHP d une part, et dans un portefeuille de performance diversifié d autre part (Performance-Seeking Portfolio ou PSP), ce dernier cherchant à profiter de la hausse potentielle des actifs risqués. Months Months L allocation entre le LHP et le PSP est déterminée selon un ensemble de règles de type «assurance de portefeuille», qui ont pour but d assurer que la valeur totale du portefeuille soit à tout moment supérieure à la valeur actualisée du passif. Les graphiques ci-dessus présentent les ratios de capitalisation des portefeuilles à allocation dynamique et allocation statique sous chacun des scénarii. La stratégie dynamique affiche un potentiel de gain bien supérieur à celle statique. 7

9 Compagnies d assurance Solution No.3 : L allocation optimale sous Solvabilité II Dans le cadre de la future mise en œuvre de la Directive Solvabilité II, l augmentation du capital prudentiel imposé (Solvency Capital Requirement, SCR) pour toute exposition à des actifs risqués va obliger les assureurs à repenser leur façon de gérer le risque. Avec des taux de rendement historiquement bas sur les obligations d Etat, il devient plus complexe de respecter les contraintes de passif. Dès lors, une exposition aux actifs risqués est nécessaire mais son coût reste prohibitif au regard de Solvabilité II. Une solution simple pour réduire le capital requis consisterait à couvrir le risque de marché via une option. Mais cette couverture présente elle-même un coût substantiel qui obère fortement la performance desdits actifs. Pour remédier à ce problème, Koris propose une approche innovante et optimale qui fixe un niveau de risque ex ante (perte maximale garantie par son modèle d allocation d actifs dynamique) tout en offrant un transfert de risque efficient (couverture supplémentaire du risque de marché via un put). L investisseur institutionnel peut ainsi bénéficier des primes générées par les actifs risqués tout en supportant un capital requis fortement réduit, ce qui permet d afficher sur longue période un ratio rendement/scr du portefeuille meilleur que celui des classes d actifs sous-jacentes. Le graphique ci-contre compare la performance cumulée de notre solution (courbe PS, portefeuille avec une contrainte de perte maximale cumulée fixée à 13.5%) à celle de deux fonds appliquant une assurance de portefeuille de type CPPI (trend followers). Chaque portefeuille est simplement constitué de cash et d un indice actions marchés émergents : Cumulative Return Protected Dynamic Risk-Controlled Structure vs. CPPI Portfolios Cumulative Return CPPI Max CPPI M* Protected Risk-Controlled Portfolio (PS) Le CPPI M Max, multiplicateur maximal, cherche à maximiser l exposition à l actif risqué, ce qui conduit à une allocation aux actions marchés émergents non contrôlée avant l éclatement de la bulle internet. En conséquence, ce portefeuille touche rapidement son plancher et se cristallise en cash dès le début de l année Le CPPI M *, multiplicateur optimal, maximise quant à lui le taux de croissance à long terme. Le résultat est meilleur que pour le CPPI M Max, mais la perte maximale cumulée qu il subit durant la crise des subprimes est extrêmement élevée (au-delà de -50%). Remarque : tous les rendements sont annualisés et nets de frais. 8

10 Compagnies d assurance Solution No.3 : L allocation optimale sous Solvabilité II La comparaison entre la solution Solvabilité II que nous avons développée et les portefeuilles CPPI équivalents est frappante. Elle affiche non seulement des rendements supérieurs aux deux stratégies CPPI sur la période, mais elle bénéficie également d une meilleure résistance au risque extrême comme en témoigne sa perte maximale cumulée 4 à 5 fois moins élevée. Par ailleurs, il est intéressant de noter que les portefeuilles CPPI ne supportent pas les coûts de couverture de l option put. Leur capital requis est donc beaucoup plus élevé. En plus d un transfert de risque efficient, la solution proposée par Koris International permet de : Bénéficier de la prime de risque des actions (marchés émergents), Réduire de manière significative le coût en SCR imposé par Solvabilité II. Précisions Le cash forme l actif dit de «réserve» et les actions marchés émergents constituent l actif de rendement. PS (pour «structure protégée») correspond à la combinaison de la stratégie d allocation d actifs dynamique de Koris avec une option put émise par une banque d investissement. Les portefeuilles CPPI sont rebalancés à date fixe (fréquence de rebalancement mensuelle). Le rebalancement du portefeuille dans le cadre de la solution Koris est effectué de façon systématique en fonction des conditions de marché. Remarque : tous les rendements sont annualisés et nets de frais. 9

11 Equipe de Direction Conseillers Scientifiques Koris International est une Société par Actions Simplifiée, enregistrée comme CIF auprès de la CNCIF sous le numéro D Elle est présidée par Philippe Malaise, en charge de l administration, des finances et des partenariats. Jean-René Giraud, Directeur Général, a la haute main sur le marketing, les ventes, les opérations et la recherche. Koris International bénéficie de l expertise de deux conseillers scientifiques, Noël Amenc et Lionel Martellini, qui valident les projets de recherche et proposent de nouvelles idées de développement. Cette contribution permet à Koris International d avoir une offre de produits toujours en adéquation avec les besoins du marché. Jean-René Giraud Jean-René Giraud est co-fondateur et directeur général de Koris International. Lors de ses expériences passées, il a occupé le poste de directeur du développement et chercheur associé au sein de l Edhec-Risk Institute. Il a également travaillé pour le groupe de conseil de gestion Capco à Londres, Paris et Bruxelles, qu il avait rejoint depuis Barclays Capital à Londres. Avant cette expérience au Royaume Uni, Jean-René Giraud a été chef de département et chef du consulting pour SIP Software situé à Sophia Antipolis et Paris, où il était en charge de l implémentation de la solution SIP Institutional Portfolio Management. Il est titulaire d un Master d Ingénierie en système d information. Philippe Malaise Philippe Malaise est co-fondateur et président de Koris International. Il est également professeur à l EDHEC Business School. Le professeur Malaise a plus de vingt-cinq ans d expérience sur les marchés financiers et en gestion d actifs. Il a créé et dirigé trois entreprises de logiciels financiers et a occupé des postes de cadre dirigeant dans cinq autres entreprises européennes. A l EDHEC-Risk Institute, il a participé à de nombreux projets de recherche appliquée et a développé un outil de mesure à la pointe de la performance pour EuroPerformance (Groupe Telekurs). Philippe Malaise est titulaire de diplômes supérieurs en ingénierie, finance internationale et mathématiques financières. Noël Amenc Noël Amenc est professeur de finance, directeur du développement à l EDHEC Business School et directeur du centre de recherche EDHEC-Risk Institute. Il est également président de l EDHEC-Risk Indices & Benchmarks. Noël Amenc est titulaire d un Master en Economie et d un Doctorat en Finance, et a mené des travaux de recherche dans le champ de la gestion quantitative du capital, de l analyse de performance de portefeuilles, et de l allocation d actifs, aboutissant sur l écriture de nombreux livres et articles à destination d universitaires et de professionnels. Il est membre du comité éditorial du Journal of Portfolio Management, éditeur associé du Journal of Alternative Investments, membre du comité de conseil du Journal of Index Investing, ainsi que membre du comité de conseil scientifique de l AMF (Autorité des Marchés Financiers). Lionel Martellini Lionel Martellini, PhD, est professeur de finance à l EDHEC Business School, directeur scientifique de l EDHEC-Risk Institute et conseiller scientifique de l EDHEC-Risk Indices and Benchmarks. Il est titulaire de diplômes supérieurs en économie, statistiques et mathématiques, ainsi que d un doctorat en finance de l University of California à Berkeley. Lionel Martellini est membre du comité éditorial du Journal of Portfolio Management et du Journal of Alternative Investments. Expert en gestion d actifs quantitative et en évaluation de dérivés, il a publié dans de nombreux journaux académiques et professionnels, et a co-écrit des ouvrages de référence en stratégies d investissements alternatifs et sur les produits obligataires. 10

12

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE NOS ATOUTS UN PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ POUR VOTRE GESTION ASSURANTIELLE CANDRIAM

Plus en détail

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Sommaire Le sens de l Histoire Le Groupe UFG-LFP La déclinaison de la stratégie

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Solvabilité II un changement de paradigme

Solvabilité II un changement de paradigme Réglementation Solvabilité II un changement de paradigme En Europe, près de 7 700 milliards d euros d actifs sont gérés par des investisseurs institutionnels qui ont un horizon d investissement de long

Plus en détail

www.styleanalytics.com

www.styleanalytics.com www.styleanalytics.com Style Analytics EuroPerformance a le plaisir de vous présenter Style Analytics, outil de mesure des risques et de la performance des fonds d investissement. Style Analytics offre

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER

Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER Quels produits pour quels clients? Jean-Léon MEUNIER HEPTA CONSULT S.A. 5, ZAI de Bourmicht L-8070 BERTRANGE Introduction 1. Qu est ce qu un produit d assurance? Définition intrinsèque : ses caractéristiques.

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Alpha Turbo 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Alpha Turbo 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Top Protect Alpha Turbo 08/208 Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Alpha Turbo 08/208 Cette fiche d information financière Assurance-vie décrit

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Solutions d ingénierie de la performance et du risque

Solutions d ingénierie de la performance et du risque Solutions d ingénierie de la performance et du risque Une expertise de premier ordre au service des investisseurs institutionnels et de leurs gestionnaires COMPRENDRE et expliquer votre performance Vous

Plus en détail

COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF

COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF LE 20 NOVEMBRE 2014 Sébastien Naud, CFA, M.Sc. Conseiller principal L investissement guidé par le passif Conférenciers

Plus en détail

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif

Matinale recherche. Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Matinale recherche Gestion des risques comme source inexploitée de performance : impact sur la gestion d actifs et la gestion actif-passif Intervenante : Adina GRIGORIU, Directrice de recherche, AAAiC,

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation d obligations

Question 1: Analyse et évaluation d obligations Question 1: Analyse et évaluation d obligations (43 points) Vous êtes responsable des émissions obligataires pour une banque européenne. Il y a 10 ans cette banque a émis l obligation perpétuelle subordonnée

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque DOCUMENT RESERVE EXCLUSIVEMENT AUX CLIENTS PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en

Plus en détail

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE

Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE Membre du Groupe AG2R LA MONDIALE PIERRE DE LUNE PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Accéder à une gestion financière sur mesure Diversifier votre épargne

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

Amundi Oblig Internationales

Amundi Oblig Internationales Amundi Oblig Internationales Une gestion obligataire de convictions Janvier 2014 Document à usage strictement professionnel au sens de la Directive Européenne MIF Amundi Oblig Internationales Une approche

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif

Investir. Notre indépendance vous garantit un choix objectif Investir Notre indépendance vous garantit un choix objectif Contenu P 04 Une gamme complète de fonds P 07 Bien investir, une question de stratégie P 11 Produits structurés P 14 Types de risques Investir?

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION 1 2002 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? On prône souvent en faveur de la gestion de fortune passive en arguant que la plupart

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille P R O D U I T S Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS Spécialisée dans l assurance de portefeuille, Dynagest est considérée

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain

Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain PORTFOLIO RESEARCH AND CONSULTING GROUP Construire des portefeuilles durables dans un environnement incertain Tirer parti de l approche Durable Portfolio Construction * Nous pensons que les investisseurs

Plus en détail

L opération décrite ne constitue pas une offre au public de titres

L opération décrite ne constitue pas une offre au public de titres Cette présentation a été établie par Globalstone. L opération décrite ne constitue pas une offre au public de titres financiers. Par conséquent, l opération - et la présente présentation ne donne pas lieu

Plus en détail

Gestion discrétionnaire personnalisée

Gestion discrétionnaire personnalisée Gestion discrétionnaire personnalisée ING Private Banking m offre une gestion sur mesure de mon patrimoine ing.be/privatebanking Private Banking 1 J ai confiance en mon gestionnaire personnel pour la gestion

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

BCGE Synchrony Finest of TM. Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre.

BCGE Synchrony Finest of TM. Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre. BCGE Synchrony Finest of TM Gestion de portefeuilles institutionnels balancés globaux. Une approche originale et sûre. BCGE Asset Management Comment s assurer que la gestion des actifs correspond parfaitement

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

HELVETIA PLAN DE VERSEMENT PORTEFEUILLE DE PARTS GESTION INDIVIDUELLE

HELVETIA PLAN DE VERSEMENT PORTEFEUILLE DE PARTS GESTION INDIVIDUELLE PENSION SOLUTIONS 2013 HELVETIA PLAN DE VERSEMENT PORTEFEUILLE DE PARTS GESTION INDIVIDUELLE Les produits financiers dont il est question dans le présent document sont des produits financiers dérivés.

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Table des matières. l a r c i e r

Table des matières. l a r c i e r Chapitre 1 Introduction... 1 1.1. Objectifs et structure du livre.... 1 1.2. Qu est-ce que la gestion de portefeuille?.... 2 1.3. Qu est-ce que «investir»?.... 3 1.4. Canalisation des flux d épargne et

Plus en détail

Le conseil en investissement

Le conseil en investissement Le conseil en investissement Une formule qui me permet de garder le contrôle ing.be/privatebanking Et vous? Private Banking 1 Grâce à Home'Bank, je suis chaque jour les performances de mon portefeuille.

Plus en détail

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014 Comment s adapter aux modèles standards : de la recherche aux nouvelles offres de services et de produits Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Plus en détail

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE

LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE LES STRATEGIES DE REEQUILIBRAGE OU DE LAISSER-FAIRE Dr. Jean Benetti, Dr. Andreas Reichlin 13 FEVRIER 2002 La gestion du risque au niveau stratégique dans les caisses de pension Introduction Plusieurs

Plus en détail

Enjeux - Gestion de patrimoine CFA-Québec 4 février 2015. Denis Preston, CPA, CGA, FRM, Pl. fin.

Enjeux - Gestion de patrimoine CFA-Québec 4 février 2015. Denis Preston, CPA, CGA, FRM, Pl. fin. Enjeux - Gestion de patrimoine CFA-Québec 4 février 2015 Denis Preston, CPA, CGA, FRM, Pl. fin. 2 Enjeux - Gestion de patrimoine 1.La planification financière personnelle 2.Finance personnelle versus finance

Plus en détail

Optimiser sa prévoyance

Optimiser sa prévoyance Optimiser sa prévoyance Une solution individualisée dans le 2 e pilier Fribourg, le 12 février 2015 Sommaire Introduction: 1. La banque privée Notenstein Première partie: 1. Helvetia 2. Situation juridique

Plus en détail

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 5 D INVESTIR DANS RAISONS PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 1 LES PETITES

Plus en détail

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs P R O D U I T S Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS L environnement économique mondial actuel et ses modifications structurelles

Plus en détail

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise GESTION DES RETRAITES Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise Ces dernières années, la gestion du risque liée au poids des retraites a pris une place de plus en plus

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Secure Advantage Revenus Garantis

Secure Advantage Revenus Garantis GUIDE QUESTIONS / REPONSES DOCUMENT NON CONTRACTUEL RÉSERVÉ À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS FINANCIERS Avril 2015 Secure Advantage Revenus Garantis Pour envisager l avenir en toute sérénité, assurez-vous

Plus en détail

Investir Offre de produits pour particuliers

Investir Offre de produits pour particuliers Investir Investir 3 Votre capital mérite un rendement optimal Vous disposez d une certaine somme dont vous pouvez vous passer pendant quelques années? Invest: placements et produits de rente... 4 Bien

Plus en détail

Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite

Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite Où investir en 2014? Grand colloque sur la gestion des actifs des caisses de retraite Optimisation de la politique de placement : vers quelles classes d actifs se tourner? Stéphan Lazure Conseiller principal

Plus en détail

Conférence ActuariaCnam EFAB CNAM site : http://assurfinance2013.actuariacnam.net @AssurFinance13. Mardi 09 avril 2013 08h30-12h45

Conférence ActuariaCnam EFAB CNAM site : http://assurfinance2013.actuariacnam.net @AssurFinance13. Mardi 09 avril 2013 08h30-12h45 Conférence ActuariaCnam EFAB CNAM site : http://assurfinance2013.actuariacnam.net @AssurFinance13 Mardi 09 avril 2013 08h30-12h45 La banque de Financement et d Investissement est au cœur du modèle de banque

Plus en détail

Directives CHS PP D 05/2013. Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations de placement

Directives CHS PP D 05/2013. Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations de placement français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives CHS PP D 05/2013 Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Inform informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2006 Swisscanto le centre de compétence des Banques Cantonales

Plus en détail

SOLUTIONS DE PLACEMENT

SOLUTIONS DE PLACEMENT COMPRENDRE VOS BESOINS LA PIERRE ANGULAIRE D UNE GESTION PATRIMONIALE PÉRENNE RÉCONCILIER VOS OBJECTIFS ET VOTRE TOLÉRANCE AUX RISQUES Dans la vie, chaque individu possède une combinaison unique de besoins

Plus en détail

Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe

Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe Dossier d information - Septembre 2014 Certaines épargnes rapportent plus que d autres. En voici une nouvelle preuve.

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer Solutions PD Parez au risque Rente sans rachat des engagements (Assurente MC ) Transfert des risques pour régimes sous-provisionnés Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in»)

Plus en détail

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.»

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Helvetia Solutions de libre passage. Placer son avoir de prévoyance selon ses besoins. Votre assureur suisse. Le libre passage dans

Plus en détail

Les meilleurs talents en Europe BNP Paribas L1 Equity Best Selection Euro

Les meilleurs talents en Europe BNP Paribas L1 Equity Best Selection Euro Les meilleurs talents en Europe BNP Paribas L1 Equity Best Selection Euro 1 Nous pensons que c est le bon moment d investir dans les entreprises européennes : Les entreprises européennes sont solides :

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

Votre banque d affaires privées

Votre banque d affaires privées Votre banque d affaires privées SOMMAIRE editorial Une banque privée au service de ses clients 3 L accompagnement patrimonial L analyse patrimoniale 4 L offre patrimoniale 5/6 La gestion de portefeuille

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Relations Presse : Tel : +33(1) 77 13 51 72 Tel : +33(1) 75 54 77 94 Cell : +33(6)17 78 48 44 Cell : +33(6) 10 70 29 72

DOSSIER DE PRESSE. Relations Presse : Tel : +33(1) 77 13 51 72 Tel : +33(1) 75 54 77 94 Cell : +33(6)17 78 48 44 Cell : +33(6) 10 70 29 72 DOSSIER DE PRESSE FOURPOINTS Investment Managers 13-15 rue de La Baume 75008 Paris France Tél. + 33 (0) 1 40 28 16 50 Fax + 33 (0) 1 40 28 00 55 www.fourpointsim.com Relations Presse : Alexandra Origet

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 31 décembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions TABLE DES MATIERES... 1 INTRODUCTION... 2 1 FINANCEMENT ET FINANCEMENT MINIMUM... 3 1.1 FINANCEMENT... 3 1.2 FINANCEMENT DE PLAN... 3 1.3 FINANCEMENT MÉTHODE

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques Avec leurs rendements supérieurs aux actifs traditionnels et leur faible volatilité, les hedge funds attirent toujours de nombreux investisseurs. Néanmoins, ils restent risqués. Hedge funds: des faiblesses

Plus en détail

Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France

Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France Étude des résultats des investisseurs particuliers sur le trading de CFD et de Forex en France Le 13 octobre 2014 Autorité des marchés financiers 17, place de la Bourse 75082 Paris cedex 02 Tél. : 01 53

Plus en détail

HSBC Global Asset Management

HSBC Global Asset Management HSBC Global Asset Management Présentation destinée à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF. HSBC Global Asset Management combine présence mondiale et savoir-faire local

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Gestion de placement privée CI Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Un programme d investissement complet et sophistiqué, aussi unique que vous l êtes. Gestion de placement privée

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations Obligations Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire L environnement de la gestion obligataire a été compliqué par les politiques

Plus en détail

un environnement économique et politique

un environnement économique et politique Vision d un économiste sur le risque agricole et sa gestion un sol un climat un environnement économique et politique Jean Cordier Professeur Agrocampus Ouest Séminaire GIS GC HP2E Prise en compte du risque

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail