Le Colosse de l Université Laval

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Colosse de l Université Laval"

Transcription

1 Le Colosse de l Université Laval

2 Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le camps. Colosse : capacité de 600 kw de servers La recherche d n endroit por le localiser commence et s en est sivi ne collaboration exemplaire entre différents domaines : génie physiqe, électriqe, informatiqe, mécaniqe, civil, strctre, architectre et le service des immebles de l Université. Choix d lie s arrête sr le silo où était logé l ancien accélérater de particles Van der Graaf dans les années 60. Un processs de design intégré a e lie entre le département de génie physiqe, les architectes, ingéniers en strctre, mécaniqe et efficacité énergétiqe.

3 Le Colosse

4 Le Colosse Ancien accélérater de particles constrit en Forme cylindriqe, de 11 mètres de diamètre, 20 mètres de hater avec des mrs de 0,6 mètre d épaisser. Bâtiment qi n était pls tilisé depis des années, qi nécessitait de l entretien (29 000$/année). Bâtiment patrimonial : sa forme et son architectre en font n point de repère sr le camps. Le département de génie physiqe, qi disposait de ce local, décide de l tiliser por y loger le spercalclater qi sera nommé le Colosse.

5 À l origine

6 Accélérater de particles Van der Graaf

7 À l origine

8 Pendant les travax

9 Analyse de faisabilité Afin de valider qe la forme d bâtiment se portait à l aménagement en salle de server, certaines analyses ont été entreprises : 1. À la phase concept, ne simlation assistée par ordinater a permis de démontrer l efficacité de la distribtion de la ventilation et de vérifier les températres à différents endroits d silo. 2. Des analyses de radioactivité ont été faites afin de s assrer de la sécrité d bâtiment : acne trace n a été relevée. La simlation a permis à rassrer n des fornissers des ordinaters sr la faisabilité de la conception de la ventilation car le concept est très éloigné de ce q on retrove traditionnellement dans les salles de servers.

10 Description d concept mécaniqe Servers Allée froide Allée chade Ventilaters Serpentins

11 Simlation de l écolement des flides Cabinets de servers Ventilaters Serpentins

12 Modélisation de la conversion en salle de servers Sorce : Calcl Qébec

13 Modélisation de la conversion en salle de servers Sorce : Calcl Qébec

14 Description d concept Concept de périmètre froid et de noya chad. Plaqes d obtration lorsq il n y a pas de servers dans les armoires por éviter les by-pass. Pas de condits de ventilation. 6 ventilaters axiax de PCM, 10 Hp, à vitesse variable, contrôlés par le différentiel de pression entre les allées chades et froides. Air alimenté ax servers à 66- F (19 C), retorné à 90 F (32 C). Grand différentiel de températre côté ea ax serpentins : 40- F (4 C) à 77- F (25 C). Refroidissement gratit en mi-saisons a moyen d n système 100% d air nef covrant 50% de la charge, chaffé si reqis par le rejet de chaler des servers. Refroidissement par des serpentins à l ea en hiver por rejeter la chaler des servers dans le résea d ea réfrigérée por être récpérée par les thermopompes installées dans les atres bâtiments. L efficacité globale de la centrale d ea réfrigérée est d environ 0.6 kw/t. L économie annelle est de l ordre de m 3 de gaz natrel, ce qi évite l émission de 245 tonnes de CO 2 éqivalent. Hmidification adiabatiqe en hiver por profiter d refroidissement généré.

15 Plan d camps Centrale de refroidissement Colosse Centrale thermiqe et de refroidissement

16 Serpentins

17 Ventilaters

18 Étage de servers

19 Fenêtre sr la technologie

20 Résltats d efficacité énergétiqe et économiqes Power Usage Effectiveness» de Cette donnée est le rapport de la consommation d énergie totale de la salle de server sr la consommation d énergie des servers. Pls cette valer est faible, pls la salle de servers est efficace. En 2010, selon Energy Star,la moyenne des PUE des salles de servers était de 1.91, et l intervalle était entre 1.25 (pls efficace) et 3.75 (la moins efficace). Les économies d énergie annelles générées par ce concept sont de l ordre de $. Économies de coûts de capital d environ $ par rapport à n concept traditionnel de salle de servers. La récpération d bâtiment et le concept mécaniqe simple et économiqe ont réslté en des coûts totax de 2,96$/W comparé à 7$/W por ne installation conventionnelle.

21 Développement drable Ce projet s intègre parfaitement dans le contexte de développement drable: il n y a rien de pls drable qe de rétiliser ce qi existe déjà por d atres fins o vocation. On a évité la démolition d bâtiment, de même qe la constrction d n novea bâtiment. On évite assi d entretenir ne infrastrctre intilisée o mal tilisée (entreposage, etc). Un bâtiment drable, c est assi celi qi demande pe de ressorces en entretien et opération. La simplicité des systèmes électromécaniqes s inscrit dans cette logiqe. La pérennité et le potentiel de dplication: le bâtiment a l espace et la capacité de ventilation sffisants por ajoter des servers notamment a troisième palier. Le concept vertical pet être exploité dans d atres installations qe ce soit a Qébec o à l international. Servers rapprochés, nécessitant moins de câblage. Consommation énergétiqe rédite et récpération de chaler.

22 Prix et mentions Pillier d Or de l'association des gestionnaires de parcs immobiliers instittionnels Laréat a Gala Énergia - Bâtiment existant secter instittionnel.

23 Opération

24 Opération

25 Opération

26 Qestions

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2)

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2) GENEAUX ATISTIQUES Chapitre 2 - règles de CalCl 3. erocode 2 3.1. Domaine d application L Erocode 2 s appliqe a calcl de Bâtiment et de Génie Civil en béton non armé, en béton armé et en béton précontraint.

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt.

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt. Lycée Ponts de Tyard 3/4 ECS Devoir srveillé n o nivea Mercredi 7 novembre de 3h à 7h La qalité de rédaction, de notation et de présentation prendra ne large part dans la note finale. Le sjet comporte

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion ÉTÉ 2011 VOLUME 26 NUMÉRO 2 Refroidisseurs et récupération d énergie : le projet du 1801 McGill Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion à la chaufferie de Technocell Installation d écrans

Plus en détail

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing.

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing. Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel Stéphan Gagnon, ing., CEM, LEED GA Plan de la présentation Genèse du projet Mode de réalisation Description

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE

Villa L Orée du Parc. MASSY n ESSONNE Villa L Orée d Parc n ESSONNE Villa l Orée d Parc Une résidence de standing Une attention particlière a été portée à l aménagement paysager par l Agence Française de Paysage avec la mise en place d ne

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

Chapitre 2-1-1. ml Canalisation vapeur et condensats DN 20. ml Canalisation vapeur et condensats DN 15

Chapitre 2-1-1. ml Canalisation vapeur et condensats DN 20. ml Canalisation vapeur et condensats DN 15 immeble 29, re d'lm 8, avene de Sologne Totax IMMEUBLE 29, re d'ulm DEVIS DE TRAVAUX DE RÉNOVATION DU POSTE CPCU 2,1 THERMIQUE 2-1-1 Travax de dépose : Dépose des installations conformément a CCTP Chapitre

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite Interventions sr des machines en imprimerie L tilisation de la vitesse rédite Plsiers tâches en imprimerie nécessitent des interventions avec des protecters overts, retirés o netralisés tot en ayant besoin

Plus en détail

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires L énergie dans les établissements scolaires Éteignez votre ordinateur

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE MAÎTRE DE L OUVRAGE - COMMUNE DE MARCEY LES GREVES 3, re des écoles 50300 MARCEY LES GREVES AMENAGEMENT ET AGRANDISSEMENT DU GROUPE SCOLAIRE Commne de MARCEY LES GREVES DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET

Plus en détail

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures NOS fenêtres EN PVC Designer pls et performance des lignes spérieres Martin Portes et Fenêtres Le confort en tote qiétde Critères de qalité Martin Conception de fenêtres en PVC hat de gamme Qalité de finition

Plus en détail

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin.

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin. Démarche citoyenne por les énergies renovelables GRESI 21 SAS Centrales villageoises d Grésivadan Webinaire Jedi 16 Jin Vincent Gay Sommaire Le projet L origine et la méthode Les valers La place des collectivités

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC.

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC. MARIN PORES E FENÊRES L. MARIN (984) INC. NOS PORES L AR DU raffinement 05, chemin Fraserville C.P. 46 Rivière-d-Lop, (Qébec / Canada) G5R 4L9 éléphone : (48) 867- Sans frais: -800-46-0 élécopier : (48)

Plus en détail

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment

Bâtiment. Fondations. Planchers et Dalles. La gamme. Voiles et Ossatures. Décor. Chapes et Maçonnerie. Unibéton. Bâtiment. Unibéton I Bâtiment La gamme Fondations Planchers et Dalles Voiles et Ossatres Décor Chapes et Maçonnerie Unibéton Unibéton I Fondations La gamme Fondations Préfond Béton de propreté Tradifond Les qalités de résistance des

Plus en détail

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

La salle Rousseau-Vermette

La salle Rousseau-Vermette page 1/8 Nombre maximal de personnes admises : 175 personnes assises, 300 personnes debot Matériel disponible Matériel en option Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions

Plus en détail

TRANSMISSION DE CHALEUR AVANCÉE GMC751 CONVECTION NATURELLE INTERNE. Professeur Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

TRANSMISSION DE CHALEUR AVANCÉE GMC751 CONVECTION NATURELLE INTERNE. Professeur Marcel Lacroix Université de Sherbrooke RANSMISSION DE CALEUR AVANCÉE GMC751 CONVECION NAURELLE INERNE Professer Marcel Lacroi Uniersité de Sherbrooke 1 CONVECION NAURELLE INERNE 1. CONVECION NAURELLE DANS UNE CAVIÉ RECANGULAIRE. EXEMPLE: OPIMISAION

Plus en détail

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil!

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil! le livret de soins avon Trover les indispensables de vos clientes en n clin d œil! Soins anti-âge hate Choisir la ligne de soins Anew Progression des signes de vieillissement 25+ 30+ Prévention Correction

Plus en détail

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK Mamado Lamine Dombia Ingénier de Recherche 6579 Re BRIAND Montréal (Qébec) CANADA, H4E 3L4 Abdolaye Traoré

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

Document d information communal sur les

Document d information communal sur les Docment d information commnal sr les risqes majers (DICRIM) LE POULIGUEN SIGNAL D ALERTE DECLENCHÉ PAR LES AUTORITES Coper le gaz, l électricité Ne pas aller chercher les enfants à l école (les professers

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique L évalation des risqes professionnels Gide d élaboration d docment niqe Évaler por prévenir La loi n 91-1414 d 31 décembre 1991, transposant la Directive Cadre Eropéenne d 12 jin 1989, a notamment introdit

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes

Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes 2 décembre 2014 Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes Par Kevin Mathieu, ing., PA LEED Directeur Associé Plan de la présentation Caractéristiques

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits SOLIDWORKS Simlation Réalisez des simlations virtelles avec des otils de test complets por améliorer vos prodits SOLUTIONS DE SIMULATION SOLIDWORKS Les soltions de simlation SOLIDWORKS permettent à tot

Plus en détail

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique

Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Réflexion et étude d une salle informatique à haute efficacité énergétique Client : Grand groupe bancaire Année : 2007 Surface : 750 m2 (x4) Puissance électrique Informatique : 1.5 MW Typologie : Salle

Plus en détail

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels Systèmes d'alarme incendie FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels www.boschsecrity.fr Fiabilité de détection élevée grâce

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail

Maximisation du débit des systèmes OFDM multicast dans un contexte de courant porteur en ligne

Maximisation du débit des systèmes OFDM multicast dans un contexte de courant porteur en ligne MajecSTIC 2009 Avignon, France, d 6 a 8 novembre 2009 Maximisation d débit des systèmes OFDM mlticast dans n contexte de corant porter en ligne Ali Maiga, Jean-Yves Badais et Jean-François Hélard Laboratoire

Plus en détail

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage ... BLUSCOP STL Covertre & Bardage Accessoires ôtre Ill Accessoires & Finitions Profilé de strctre Soltion métalliqe Assistance techniqe Fiche prodits Agir dans le respect de /'environnement est ajord'hi

Plus en détail

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One (Prix Energia 2013) (Méritas Technologique ASHRAE 2015) ASHRAE Stan Katz, LEED PA Directeur Général - Énergie, Tuyauterie

Plus en détail

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R. AQUIT AINE AQUITAINE Omnim Techniqe d'etdes de la Constrction et de l'eqipement en Aqitaine Siège social : 126, re des Qatre Castéra 33 130 BEGLES SAS a capital de 250 000 - RCS Bordeax B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K

Festival INTERCELTIQUE Lorient Découvrez le Club K Festival INTERCELTIQUE Lorient Décovrez le Clb K Retrovez nos prestations Le Clb K Espace VIP Viex gréments Nits Interceltiqes Séminaires, Incentives Formles sr mesre «K» comme «Ker», qi signifie en breton

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015 ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson 16 mars 2015 Plan de présentation Présentation générale du projet Par M. Jocelyn Leblanc, directeur de projets STM Lignes directrices conception

Plus en détail

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole,

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole, 16 février 2014 PGA / 8 ENTRETIEN Le monde porrait être entré dans ne période de pls grande stabilité des prix d pétrole, déclare a PGA Jean-Lois Schilansky, président de l UFIP Les marchés pétroliers

Plus en détail

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride BR_EU_SWISSFRENCH_13V3_Layot 1 11/1/01 13:41 Pae 1 AUTODATA ONLINE Les noveatés d'online 3 NOUVEAU: Corroies d`accessoires Post-traitement des az d`échappement diesel Déanchement et reanchement de la batterie

Plus en détail

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Présenté par : Sonia Veilleux, Ambioner 28 avril 2014 Introduction Le principe de base dans la gestion des matières 1. Réduire 2. Réutiliser

Plus en détail

Partie A L hydrogène, vecteur énergétique utilisé dans l automobile. M(H) = 1,00g.mol 1. P = 1,01 10 Pa = 1,01bar

Partie A L hydrogène, vecteur énergétique utilisé dans l automobile. M(H) = 1,00g.mol 1. P = 1,01 10 Pa = 1,01bar L indstrie atomobile est amenée à concevoir de novelles technologies afin de prendre en compte l épisement des ressorces natrelles pétrolières. es novelles technologies ont assi por objectif de rédire

Plus en détail

Une dynamique de naissances et morts multiples pour l optimisation de processus ponctuels marqués

Une dynamique de naissances et morts multiples pour l optimisation de processus ponctuels marqués Une dynamiqe de naissances et morts mltiples por l optimisation de processs ponctels marqés X. Descombes EPI Ariana GdR ISIS Mars 2008 1 Plan Les processs ponctels marqés por l analyse d image Les otils

Plus en détail

SGE EXIGENCES PARTICULIÈRES AU SITE ET SÉQUENCES DE FONCTIONNEMENT DES SYSTÈMES

SGE EXIGENCES PARTICULIÈRES AU SITE ET SÉQUENCES DE FONCTIONNEMENT DES SYSTÈMES Page 1 de 8 1. GÉNÉRALITÉS 1.1. SOMMAIRE 1.1.1. Contenu de la section Description narrative détaillée de la séquence de fonctionnement de chaque système, y compris les périodes d'étagement et les calendriers

Plus en détail

MAIRIE DE LESNEVEN --- Renouvellement des dispositifs de chauffage GROUPE SCOLAIRE JACQUES PREVERT EGLISE SAINT MICHEL à LESNEVEN

MAIRIE DE LESNEVEN --- Renouvellement des dispositifs de chauffage GROUPE SCOLAIRE JACQUES PREVERT EGLISE SAINT MICHEL à LESNEVEN MAIRIE DE LESNEVEN --- Renovellement des dispositifs de chaffage GROUPE SCOLAIRE JACQUES PREVERT EGLISE SAINT MICHEL à LESNEVEN MAITRE D OUVRAGE VILLE DE LESNEVEN Place d Châtea BP 90089 29260 LESNEVEN

Plus en détail

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location.

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location. LOCATION page 1/5 Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions particlières de location page 2/5 Tarifs de location Précisions concernant les horaires de location Type

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire

TABLE DES MATIÈRES RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS. À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action communautaire RCI ENVIRONNEMENT ET VOUS À PROPOS DE Profil Territoire Gestion responsable Sensibilisation et action commnataire DÉVELOPPEMENT INNOVATION SERVICES Service conseils Programmes et certificats Service constrction

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE - MAÎTRE DE L OVRAGE - COMMNE DE MARCEY LES GREVES 3, re des écoles 50300 MARCEY LES GREVES AMENAGEMENT ET AGRANDISSEMENT D GROPE SCOLAIRE Commne de MARCEY LES GREVES DECOMPOSITION D PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs. B01 Overtre de tranchée en terrains de totes natres Ce prix rémnère les terrassements en tranchée dans terrains de totes natres por pose de réseax secs. - l'implantation de la tranchée, - le décopage soigné

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

PRESTATIONS CONFORMES AU CCTP LOT N 18 - FORAGES - GEOTHERMIE. Désignation U Q PU PT

PRESTATIONS CONFORMES AU CCTP LOT N 18 - FORAGES - GEOTHERMIE. Désignation U Q PU PT Virginie CABANES SEGUIER Architecte / Brea d étdes TECHNISPHERE Novembre 2013 11-29/BM/ Constrction d n foyer por handicapés adltes à Castelna de Brassac Lot 18 - Forages et pompes à chaler géothermie

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE Leçon 11.. Assemblages sodés : Applications d calcl des sodres d'angle ichier : L11--.doc OBJECTI Utiliser les méthodes de calcl exposées

Plus en détail

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie 1/10 Le R22 a été interdit d utilisation pour la maintenance des installations de froid depuis

Plus en détail

sin d A sin d B sin d C d A + d B + d C = π , y B + y A

sin d A sin d B sin d C d A + d B + d C = π , y B + y A www.mathsenligne.com STI - 1G1 - CALCL VECTORIEL DANS LE PLAN CORS (1/6) PROGRAMMES Entretien d calcl ectoriel en liaison aec les disciplines indstrielles et la physiqe. Prodit scalaire ; expressions d

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles

L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Conférence Ferme du Futur L énergie dans les bâtiments de stockage des produits agricoles Foire agricole de Libramont, samedi 23 juillet 2011 Fabienne Rabier, Chargée de projets - Unité Machines et Infrastructures

Plus en détail

Année budgétaire 2012

Année budgétaire 2012 Année bdgétaire 2012 2 Avant d aller pls loin Portée sr les fonds baptismax il y a 5 ans, l Académie de la Mobilité, cellle de formation d Grope TEC, pose ajord hi n premier bilan. Strctre reconne a sein

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1

BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 BIS - Présentation et progiciel de base version - 4.1 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple FR Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.fr pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.fr Votre adresse por l orthodontie, les implants et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en ligne

Plus en détail

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet Systèmes d'alarme incendie FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet www.boschsecrity.fr Réglage d déclencher manel d'alarme après déclenchement

Plus en détail

Correction composition de mathématiques n 1

Correction composition de mathématiques n 1 Page Prénom :. Jedi 2 novembre 20 Correction composition de mathématiqes n Exercice On considère la fonction f définie sr R\{2} par : / Montrer qe por tot 2, f(x) = 2x 3 f(x) = 2 + 2 + 2() = + = 2x 4 +

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

www.hdgdev.com 1 2 1

www.hdgdev.com 1 2 1 www.hdgdev.com 1 2 1 Puits canadien - provençal Une solution géothermique naturelle 3 Principe de fonctionnement : Le puit canadien appelé aussi puit provençal est un système de ventilation conçu pour

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Programme d entrainement cycliste

Programme d entrainement cycliste Programme d entrainement cycliste Préparez-vos à avoir d plaisir! Préparé par Léo Gagné Rev et corrigé par Marie-Pier Richard, kinésiologe Introdction Le plan d entrainement a por bt de vos aider à acqérir

Plus en détail

ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a

ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a ENSEMBLE RÉSIDENTIEL jenbach a Des études internationales promettent à la construction en bois un brillant avenir. Jusqu à récemment, la composante écologique était prépondérante, désormais les arguments

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ

Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ Présenté par : Jean Rochette, ing. Directeur du projet Amphithéâtre multifonctionnel 6 mai 2015 Description du projet Superficie:

Plus en détail

DIVAR IP 6000 1U. Vidéo DIVAR IP 6000 1U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution d'enregistrement tout-en-un jusqu'à 128 voies

DIVAR IP 6000 1U. Vidéo DIVAR IP 6000 1U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution d'enregistrement tout-en-un jusqu'à 128 voies Vidéo DIVAR IP 6000 1U DIVAR IP 6000 1U www.boschsecrity.fr Configration RAID-5, soltion d'enregistrement tot-en-n jsq'à 128 voies Soltion de stockage IP préinstallée et préconfigrée, dotée d'ne capacité

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire Notre organisation (au 31 octobre 2012) 1 ère institution bancaire au Québec 19 920 employés 451 succursales au Canada 2,4 millions de clients particuliers

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

Unités d'extension de disques durs iscsi DSA E-Series

Unités d'extension de disques durs iscsi DSA E-Series Vidéo Unités d'extension de disqes drs iscsi DSA E-Series Unités d'extension de disqes drs iscsi DSA E-Series www.boschsecrity.fr Soltion de stockage résea extensible : contrôler doté de 12 disqes drs

Plus en détail

ECONOMIE d ENERGIE. SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI. juin-09 Siemens Transportation Systems Copyright notice

ECONOMIE d ENERGIE. SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI. juin-09 Siemens Transportation Systems Copyright notice METRO AUTOMATIQUE et ECONOMIE d ENERGIE SIFER 27 mai 2009 S. EL FASSI 1 Contexte t et enjeux Même si le transport ferroviaire, le métro sont des moyens de transport dont l efficacité énergétique n est

Plus en détail

GEOMETRIE ELEMENTAIRE PLANE : CORRIGES

GEOMETRIE ELEMENTAIRE PLANE : CORRIGES GEOMETRIE ELEMENTIRE PLNE : CORRIGES Exercice GEP : (N Enoncé Soient d et d dex droites d éqations respectives ax + by + c = et ax ' by ' c' ( a b ( ', ', + + = avec ( ab, (, a qelle condition ces dex

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013

produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013 produits de climatisation york Systèmes VRF Edition: Juin 2013 produits de climatisation york Un monde plus confortable, plus sûr et plus durable 2/3 Systèmes VRF yv2v r410a produits de climatisation york

Plus en détail

I. Expressions d une grandeur sinusoïdale 1.1. Généralités

I. Expressions d une grandeur sinusoïdale 1.1. Généralités Chap. 1 : REGIME MONOPHASÉ SINUSOIDAL I. Expressions d ne grander sinsoïdale 1.1. Généralités La tension est ne tension qi s écrit sos la forme Avec : Remarqe : por n corant i sinsoïdal, l'expression s'écrit

Plus en détail

Air neuf. Economie Ecologie

Air neuf. Economie Ecologie Hitachi 2010 174 Air neuf Economie Ecologie Pour tous les locaux nécessitant l apport d air neuf, pour assurer chauffage et rafraîchissement en assurant des économies d énergie. Confort Performances Qualité

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

PRESTATIONS CONFORMES AU CCTP Lot N 17 - Chauffage - Ventilation - Plomberie - Sanitaires

PRESTATIONS CONFORMES AU CCTP Lot N 17 - Chauffage - Ventilation - Plomberie - Sanitaires Virginie CABANES SEGUIER Architecte / Brea d étdes TECHNISPHERE novembre 2013 11-29/BM/ Constrction d n foyer por handicapés adltes à Castelna de Brassac Lot 17 - chaffage ventilation plomberie CDPGF DCE

Plus en détail