ESSEC Chaire Vente & Stratégie Marketing Journée de prospective - 7 Mai 2009 PRODUITS SERVICES ET CREATION DE VALEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESSEC Chaire Vente & Stratégie Marketing Journée de prospective - 7 Mai 2009 PRODUITS SERVICES ET CREATION DE VALEUR"

Transcription

1 ESSEC Chaire Vente & Stratégie Marketing Journée de prospective - 7 Mai 2009 PRODUITS SERVICES ET CREATION DE VALEUR 1

2 Sommaire Synthèse de la Journée du 7 Mai L influence des démarches produits services sur les stratégies de commercialisation...11 Branded houses...21 Ikea...28 La bataille Sephora/Marionnaud...36 La Fnac...42 Le marché du vin en France...49 Le relooking immobilier Home staging...58 Les avatars...62 Les franchises...66 Les nouveaux coiffeurs...71 Les smartphones...76 Nespresso ou le triomphe du marketing...84 Vu chez Colette

3 Synthèse de la Journée du 7 Mai 2009 Pour s adapter à des clients changeants et pour faire face à la concurrence, les entreprises développent aujourd hui des offres de solutions qui incluent des services associés aux produits. Mais comment évoluer face à ce nouveau paradigme? INTRODUCTION Ce document représente une synthèse de la réflexion menée par la promotion 22 de la chaire VSM sur les produits services et la création de valeur associée pour les entreprises. Dans de nombreuses industries, la standardisation des produits conduit les principaux fabricants à une guerre des prix. Si cette situation est dans l intérêt du consommateur/client, elle entraîne une destruction de valeur pour les entreprises et à terme peut être dommageable pour toute une industrie. En l absence d une innovation de rupture, un industriel peut difficilement se différencier de ses concurrents et préserver des marges conséquentes. Pour développer de nouveaux leviers de croissance, de nombreuses entreprises ont pris la décision de développer une offre de services associée à leurs produits. Cette démarche qui peut s avérer très profitable peut également faire perdre beaucoup d argent à l entreprise si elle n est pas menée avec méthode et intelligence. En effet, concevoir, développer et vendre une offre de services est un défi pour une entreprise dont le business model reposait avant tout sur la vente d un produit. 3

4 LE PRODUIT SERVICE, PAR OU COMMENCER? «Par où commencer?» C est la première question à se poser. Avant de commencer à partir dans des études de marché ou des études de consommateurs et de tenter de construire une offre de services complexes, une entreprise qui veut créer un service autour de son produit doit regarder si elle ne fait pas déjà du service. Reconnaître que l on fait du service, c est reconnaître la valeur du service pour le client. En effet, faire payer un service qui était gratuit à l origine ne peut fonctionner que si le client perçoit la valeur du service (Voir l encadré à droite). Cette démarche peut permettre de comprendre les implications d un service dans la durée et de répondre aux questions suivantes : Quelles structures dois je concevoir en interne pour suivre et honorer ce contrat de services? Est ce que je dispose des ressources et des compétences nécessaires en interne pour assurer ce service? Comment dois je fixer le prix de ce service? Comment mes clients vont ils réagir à une offre de service? Est ce que cela est rentable pour mon entreprise? La prise de risque pour l entreprise est minimale et peut constituer la première étape d une réflexion plus profonde et plus élaborée. On commence à sensibiliser les employés au service et à ce qu il peut représenter pour l entreprise en termes de chiffre d affaires. OU VAIS JE CHERCHER LA VALEUR? Concevoir une offre de services est un vrai défi pour une entreprise qui n a pas une culture de services à l origine. Néanmoins de nombreuses entreprises ont réussi cet exercice avec succès. Ces entreprises ont construit une offre de services en se basant sur la connaissance de leurs produits et l utilisation qu en faisaient leurs clients. En effet, le produit serviceévoqué dans les deux cas de l encadré s est révélé être un succès car le service a été développé autour du produit. Le service est venu améliorer l utilisation des produits par les clients. La proposition de valeur pour le client est évidente. L entreprise répond à un besoin en lui vendant un produit qui y répond et le service vient optimiser l utilisation du produit. On parle ici d «AssetOptimization». Les Laboratoires Merck font payer le transport de leurs médicaments Sur un de ses produits, la filiale française du groupe pharmaceutique ne facturait par les frais de transports à ses clients. Dans une industrie où l on raisonne sur des volumes faibles mais avec des marges élevées, l entreprise ne s était jamais posé la question de facturer le transport et les frais d assurance. En effet, ceux ci étaient marginaux par rapport au prix du produit en lui même. Les clients, quant à eux, ne reconnaissaient pas la valeur du service car ils ne savaient même pas que Merck ne leur facturait pas. Il y a quelques années, la filiale a décidé de remettre en cause ce modèle. 100 clients ont été sélectionnés. Le transport et les frais d assurance leurs ont été facturés. Sur les 100 clients, 95 d entre eux ont accepté de payer le transport et les frais d assurance. Merck a ensuite étendu ce mode de facturation à l ensemble des clients de ce produit et a ainsi augmenté sa profitabilité de manière significative. En 2005, l entreprise OTIS a réalisé un chiffre d affaires de 9,6 milliards de dollars. L entreprise n a vendu que ascenseurs et escalators mais elle a assuré l entretien de 1,5 millions d ascenseurs. * * * 50% du chiffre d affaires de Fenwick, fabricant d outils de manutention est généré par les services offerts par l entreprise. 4

5 Dans un contexte «B2C», l iphone repose également en partie sur ce principe. En effet, les services proposés sur l iphone sous forme d applications permettent d en optimiser l utilisation et de renouveler l expérience du client avec le produit. OU EST LE JUSTE MILIEU ENTRE PERSONNALISATION ET STANDARDISATION? Dans la conception d une offre de services, la tentation de vouloir satisfaire tous ses clients est grande. En voulant construire une offre de services trop personnalisée, il devient difficile de réaliser des économies d échelle et les coûts peuvent rapidement déraper. De plus, l offre de services doit être claire et précise aussi bien pour l entreprise que pour le client.l entreprise évitera ainsi des dérives, en personnalisant le service pour chaque client. En effet, si l entreprise doit traiter chaque client différemment, elle ne réalisera aucune économie d échelle et les marges réalisées sur la vente des produits services s éroderont. Pour le client, si l offre de services est trop vague, il ne percevra pas la valeur de ces services et la relation clientèle s en trouvera affectée. Il faut donc segmenter sa clientèle. Un bon élément de segmentation est l utilisation du produit. En comprenant comment son produit est utilisé, l entreprise peut définir une segmentation et bâtir une offre de services adaptée à ses grands types de clients. En procédant de la sorte, l entreprise pourra mettre en place des processus standardisés en interne et mieux contrôler ses coûts. COMMENT ARBITRER ENTRE VALEUR REELLE ET VALEUR PERÇUE? Une entreprise qui a basé son business model sur des produits se retrouvera rapidement confrontée à la problématique du chiffrage d un produit service. Chiffrer un produit est relativement simple sur le principe. Le prix de vente doit couvrir la structure de coûts du produit et assurer une marge confortable à l entreprise. Cette marge est définie en fonction de l univers concurrentiel de l entreprise et de la demande. Lorsqu il s agit d un service, le chiffrage ou «Price point» est un exercice beaucoup plus difficile. Le service étant un contrat entre l entreprise et le client, qui s étale dans le temps,le prix du service doit prendre en compte des éléments qui varieront dans le temps et qui sont donc susceptibles de rogner les marges. De plus, en fonction de la valeur perçue par le client, l entreprise peut proposer des prix élevés. Dans le cas d un simple produit, il est facile pour le client de juger un prix en se basant sur la structure de coût du produit ou en le comparant aux prix de la concurrence. Dans le cadre d un produit service, l entreprise doit évaluer la proposition de valeur ajoutée par le service. Le client est incapable de remonter la structure de coûts du produit service et il ne peut pas se baser sur les prix pratiqués par la concurrence. En effet, en associant un service à un produit, l entreprise peut échapper à la standardisation des produits de son industrie et échapper à une guerre des prix avec ses concurrents. Quand General Electric vend des moteurs d avion, elle garantit des heures de vol à li t Alstom a remporté un important contrat sur le métro de Londres en garantissant un niveau de performance 5

6 Toutefois, il est primordial que le client soit capable d estimer la valeur du service sinon il se sentira berné. Il est indispensable que le client perçoive la valeur ajoutée du service justifiant le prix. Le chiffrage se base donc sur une analyse quantitative et une analyse qualitative. Par exemple, dans le cadre d un contrat de maintenance, un industriel doit être capable,d une part, d anticiper les pannes de son matériel et, d autre part, d évaluer en euros la proposition de valeur pour son client. Si la proposition de valeur est forte, l entreprise peut s assurer des marges confortables en pratiquant des prix élevés sur la partie service. QUE FAIRE POUR PRESERVER LA VALEUR? Un élément que sous estiment certaines entreprises qui se lancent dans le service est la mise en place en interne de structures adaptées. Lorsqu un simple produit est vendu et livré, la relation entre le client et l entreprise se termine jusqu à la prochaine vente. On peut s inquiéter de la satisfaction du client mais le contrat est rempli. Dans le cadre d un produit service, c est différent. L entreprise prend un engagement envers son client lié à l utilisation et aux performances du produit. Offrir le service n est pas suffisant, il faut être capable de respecter les engagements liés à ce service afin de construire une relation pérenne avec son client. En particulier, si l entreprise facture son produit plus cher que ses concurrents à cause du service, elle ne peut pas se permettre qu un client puisse douter de la proposition de valeur du produit service. Michelin Fleet Solutions est une solution proposée par Michelin à ses clients routiers. Elle leur offre un service de gestion des pneus mis en avant par l excellente notoriété de sa marque. Ce changement d offre pourrait être néfaste pour Michelin qui avait tout bâti sur son produit. Si le constructeur pneumatique échoue en se lançant dans le service, son image de marque risque de souffrir alors que le produit n aura pas changé. Innovation : Dell oublie ses futurs clients Pendant de nombreuses années, l entreprise DELL est restée le leader des PC portables. Le business model de l entreprise était devenu un cas d école. DELL a séduit pendant de nombreuses années les particuliers et les professionnels avec ses ordinateurs et leurs services associés personnalisables. On pourra citer le service de dépannage à domicile qui garantissait l intervention d un technicien dans les 24h. A une époque où la fiabilité des ordinateurs portables était discutable, DELL a su séduire avec ses offres de services. DELL a mis en place un réseau de distribution et une logistique à la hauteur de la promesse de la marque. DELL reste un exemple où le produit service a permis de faire la différence avec la concurrence. Au fil des années, DELL a précisément perdu sa place de leader lorsque l'entreprise a voulu réduire ses coûts en allégeant cette offre de services. En faisant cela, son offre a perdu toute compétitivité par rapport à la concurrence, d autant que la fiabilité des produits de marques comme APPLE, SONY s était améliorée. Un produit service innovant, intelligent avec une proposition de valeur forte peut échouer à cause d une exécution qui n est pas à la hauteur. A court terme, les conséquences pour l entreprise seront d ordre économique. En effet, si l entreprise n a pas mis en place les structures nécessaires pour suivre et assurer le service, cela peut 6

7 rapidement engendrer un gouffre financier pour l entreprise. Les marges gagnées sur le service seront rapidement perdues en frais logistiques ou de main d œuvre. Sur le long terme, les conséquences pour l entreprise peuvent être plus graves. Si l entreprise manque à ses engagements, à sa promesse de service sur le contenu ou la qualité, la déception du client peut l aliéner définitivement et porter atteinte à la marque de l entreprise. Ceci impose aux entreprises d être prudentes dans la mise en place d une offre de services et d y mettre les moyens humains et matériels nécessaires. DOIS JE ARRETER D INNOVER AU PROFIT DU SERVICE? Le service peut clairement permettre de différencier son produit de la concurrence, de conserver ses prix et de préserver des marges confortables. Mais si l entreprise ne fait plus évoluer le produit, n investit plus en R&D et se concentre sur le service, quel est le risque pour cette entreprise? Un concurrent peut tout simplement proposer un meilleur produit, par exemple en introduisant une technologie de rupture. Si l entreprise n a pas investi de manière continue dans le produit pour le faire évoluer, il n est pas garanti que le service associé puisse permettre à l entreprise de rester compétitive. (Voir l encadré sur Dell ) En assurant l entretien et la maintenance des ascenseurs de ces concurrents, OTIS peut collecter des informations précieuses sur leurs produits et améliorer ainsi ses propres produits en conséquence. Fenwick a démarré dans le service en installant des émetteurs sur ses outils de manutention. Ces émetteurs étaient connectés à des capteurs sur les équipements et retransmettaient des informations à FENWICK. Ces informations ont permis à FENWICK de mieux comprendre l utilisation de ses produits par ses clients. L entreprise a pu ainsi proposer des services adaptés et faire évoluer ses produits. Le produit reste la réponse première au besoin du client et avoir le meilleur produit reste l un des meilleurs avantages que l on puisse avoir sur ses concurrents. COMMENT PUIS JE UTILISER LE SERVICE POUR MIEUX COMPRENDRE MES CLIENTS? Le service doit au contraire être une source d innovations pour le produit. Un service peut constituer une opportunité pour l entreprise de mieux comprendre ses clients et la manière dont ils utilisent son produit. En particulier, les outils mis en place autour d un service peuvent devenir des outils marketing pour faire évoluer son produit pour répondre plus efficacement à ses besoins et ses attentes. En effet, un service crée une relation entre l entreprise qui fournit le service et celle qui en bénéficie. Cette relation avec le client peut permettre de mieux cerner les attentes de celui ci par rapport au produit qui lui a été vendu mais également d obtenir des informations sur les produits concurrents couverts par l offre de service. DOIS JE RENDRE MES CLIENTS ACCROS? 7

8 En un mot : Oui.La fidélisation est une grande force du service car l intangibilité de l offre ajoute souvent une dimension émotionnelle à la consommation. Elle est devenue presque essentielle pour assurer la croissance et l avenir de l entreprise. Dans cette démarche, la communication axée autour de l offre devient essentielle car les clients doivent percevoir la valeur ajoutée du service par rapport au produit seul. En B2B, celle ci peut s axer souvent sur des études de Retour sur Investissement (ROI) pour justifier l apport supplémentaire du service. Michelin Fleet Solution (voir l encadré page 7) a pu offrir à ses clients un service de gestion intégrale des pneus qui représentaient auparavant un investissement monétaire et humain conséquent pour les entreprises routières. En s appropriant le savoir faire de ses clients, le fournisseurest devenu une partie intégrante de leurs métiers. Désormais, pour ces entreprises, changer de fournisseur serait onéreux, fastidieux et présenterait un potentiel d échec élevé. Il y a donc beaucoup de chance pour que Michelin Fleet Solution soit une offre conservée par nécessité si ce n est par choix. Ainsi, le client devient dépendant, mais puisqu il perçoit la valeur du service, il ne sent pas manipuléétant donné quel offre de solution lui facilite la vie et qu elle est dans son intérêt. C est une situation gagnant gagnant qu il faut instaurer avec les clients dans laquelle le fait de payer un service supplémentaire au produit amène une véritable valeur ajoutée à son utilisation. En B2B, on améliore la qualité de ses produits ou de ses process. En B2C, on améliore son quotidien (Voir l encadré sur Apple à Droite). Apple : Les applications fidélisent la clientèle de l iphone L iphone offre à tous ses utilisateurs de personnaliser leurs téléphones en y installant des applications qui facilitent le quotidien de tous. On en retrouve notamment pour la navigation (RATP, GPS, Météo, etc.) ou pour accéder à l information (Le Monde, L Equipe, etc.). Elles font vivre les clients dans l instantané et s imposent comme un élément incontournable de leur quotidien. Pour eux, changer de téléphone signifierait également changer de méthode de fonctionnement, créant un frein supplémentaire à l achat d un téléphone concurrent. + QUEL EST L IMPACT SUR MA FORCE DE VENTE? Plus l entreprise proposera une offre de solution et non plus une offre de produit simplement assortie d un service, construit autour de ce produit, plus il lui faudra changer de message de vente pour convaincre ses clients d y adhérer. Il lui faudra également entretenir la relation qui se crée avec son client pour pouvoir faire fructifier la rentabilité du service sur le long terme. Nous avons à cet effet identifié trois pratiques à mettre en place au niveau de la force de vente parallèlement au développement d une nouvelle offre : = 1. Structurer et former ma force de vente. Leur optimisation étant à la fois plus complexe et plus stratégique, les produits servicesrequièrent des cycles de vente 8

9 plus longs. Ils posent de nouvelles exigences pour la force de vente qui doit être capable de communiquer une valeur liée à l utilisation pérenne de la solution et non plus une simple valeur produit.le changement est si important que, d après la Harvard Business Review, le turn over nécessaire pour adapter sa force de vente peut atteindre les 80%. Il est capital que l entreprise reconnaisse à quel point la philosophie et les enjeux du produit service diffèrent d une traditionnelle problématique produit si elle ne veut pas risquer de gâcher son avantage concurrentiel (Voir encadré sur Heidelberg). Les produits servicesne font pas appel au même type de compétences humaines, c est pourquoi des entreprises comme GE Medical Services ont distingué deux sortes de vendeurs. Les «Hunters» sont dédiés à la conquête de nouveaux clients et doivent ramener des commandes d équipements. Les «Farmers» se concentrent sur le suivi de la clientèle dans la durée. Ce sont eux qui doivent construire une véritable relation entre l entreprise et ses clients afin de pouvoir leur proposer des services additionnels sur le long terme. Que l on distingue clairement les vendeurs produits des vendeurs services ou non, il importe de porter une attention particulière à la formation de sa force de vente. Aussi, des entreprises comme Sephora ont elles créé des universités dans lesquelles elles envoient leurs nouvelles recrues pour des stages de 3 semaines et plus ponctuellement leurs anciens vendeurs pour des «piqures de rappel». L offre d une solution incluant un service est en effet plus complexe et requiert d adapter ses arguments de vente. Le vendeur doit devenir un conseiller, un story teller. 2. Motiver ma force de vente Heidelberg : le produit service, un écueil culturel pour sa force de vente. Au début des années 2000, la compagnie a mis en place un système d impression à distance pour accompagner son offre de machine. Avec un prix très raisonnable, ce service permettait à ses clients de réaliser des économies de temps considérables et devait représenter un avantage concurrentiel indiscutable. Toutefois, ses vendeurs, habitués à discuter un coût par copie avec des secrétaires ou des personnes de la maintenance, ont été incapables de vendre une solution à des managers raisonnant en termes de coût total et d avantage global. Un second enjeu pour l entreprise réside dans la motivation de sa force de vente puisque les vendeursproduit sont souvent réfractaires au passage au produit service. Lorsqu Air Liquide a commencé à proposer des services, même les vendeurs grands comptes ont tenté de convaincre la direction de l inutilité de ce changement : leurs marges et leurs opportunités de croissance produit étaient bien suffisantes tandis que les services étaient trop consommateurs de temps et de ressources financières et risquaient par dessus le marché de nuire à la notoriété du produit luimême si l entreprise n assurait pas sa promesse service. Il s agit donc d instaurer des rémunérations financières capables de convaincre la force de vente de s adapter. Il importe enfin de coordonner les rémunérations de ventes produit et de ventes service ; surtout dans le cas d entreprise ayant des vendeurs «farmers» et «hunters» pouvant devenir rivaux. Pour réduire les conflits entre ces deux forces de vente, Air liquide a ainsi créer un double système de rémunération : pour chaque contrat signé (produit ou service) les deux forces de vente touchent la même commission. CONCLUSION Dans un contexte économique extrêmement difficile, les entreprises se doivent aujourd hui d adapter leurs offres à des clients dont les comportements d achat ont changé : ils recherchent des solutions qui leur permettront d optimiser leur consommation relativement à leurs besoins. 9

10 Dans cette perspective, les entreprises adoptent un rôle de conseiller à qui l on offre volontiers une place privilégiée tant qu un véritable apport supplémentaire est fourni, qu il soit financier ou non. Cette évolution a changé l équilibre préexistant entre la valeur offerte et la valeur perçue d une offre. C est pour maximiser cette dernière qu il faut aujourd hui se renouveler. Ce changement est loin d être insurmontable pour des entreprises qui sont déjà bien souvent, sans le savoir, prestataires de services. Il leur faut simplement mieux comprendre les besoins de leurs clients et adapter une offre qui permette de standardiser des processus tout en étant suffisamment personnalisée aux yeux des clients. Ceux ci sont d ailleurs devenus de plus en plus actifs dans leurs retours d attentes et de satisfaction. Ils sont, en communautés, devenus de véritables acteurs dans ce nouveau paradigme de la consommation rythmé par la technologie. Si l entreprisedevra réétudier sa structure de coûts, sa politique de pricing et la gestion de sa force de vente,il résulte presque automatiquement de ces changements une relation privilégiée avec le client. Celle ci instaure une pérennité humaine et financière pour les deux parties qui pourront alors se pencher ensemble sur l avenir. 10

11 L influence des démarches produits services sur les stratégies de commercialisation Xerox : après avoir failli disparaître au tournant des années 2000, Xerox a aujourd hui réussi à rebondir grâce à ses innovations produits mais aussi et surtout grâce aux produits services. Nespresso : Nespresso, filiale de Nestlé, est devenu en quelques années un acteur incontournable du café haut de gamme. Surfant sur la vague de l'expresso à domicile, le numéro un mondial du café a su créer une image de marque extrêmement forte en jouant la carte de l'expérience café, basée sur la fusion du produit et du service. Ciclocity exemple du Vélib : Cyclocity, filiale de JCDecaux, est en charge du développement et de l exploitation du système des offres de vélos en libre service, proposé aux municipalités normalement en parallèle à la gestion de l'affichage publicitaire urbain et du mobilier urbain. Le Vélib' a été mis en place à Paris le 15 juillet 2007 et depuis vélos dans stations ont vu le jour. Mais derrière le vélo, les services aussi bien individuels que collectifs sont multiples. Xerox : De la vente de machines à la vente de services intégrés L entreprise Xerox : Xerox est aujourd hui le «leader mondial en gestion du document, offrant la gamme de technologies, de services de conseil et de solutions la plus complète du marché». Le leadership de Xerox repose en premier lieu sur ses innovations produits et sa maîtrise des technologies nécessaires à l impression de documents. Le nom même de Xerox provient d une de ces technologies d impression appelée xérographie. Ainsi, Xerox est présent sur tous les segments du marché, de la simple imprimante de bureau en noir et blanc aux systèmes d impression de production en couleurs en passant par les copieurs et autres machines multifonctions. Cette présence est assurée via deux circuits de distribution : directe grâce à une force de vente propre et indirecte grâce à un réseau de concessionnaires et de distributeurs. La qualité des machines fabriquées par Xerox lui a jusqu à maintenant permis de les vendre à un prix environ 10% plus élevé que ceux pratiqués par les concurrents. Néanmoins, les caractéristiques techniques et la qualité des machines ne suffisent plus aujourd hui à faire la différence : la concurrence (HP, Lexmark, Canon ) propose en effet des machines aux performances quasiment identiques. Cette situation est dès lors dangereuse pour le business model de Xerox. En effet, si les performances et les caractéristiques techniques sont identiques, le client ne dispose plus alors que d un moyen de comparaison (et donc de pression) : le prix. Pour emporter la vente, il s agit donc de proposer le prix le plus bas mais à terme, cette stratégie de prix bas n est pas viable car elle conduit à la réduction des marges et à la destruction d une partie de la valeur créée. 11

12 Pour sortir du débat autour du prix, Xerox a donc pris la décision d investir sur la relation client et sur les services intégrés. Le virage des produits services et son impact sur les réseaux de commercialisation : La première composante de cette stratégie de produits services repose sur le Service Après Vente. Alors que la totalité des concurrents de Xerox a décidé de l externaliser, le SAV de Xerox est lui parfaitement internalisé. Ainsi, Xerox dispose de 700 techniciens répartis sur toute la France qui sont spécialisés par famille de produit, avec une échelle des compétences régionale, nationale et européenne. Le délai d intervention extrêmement rapide, la «signature Xerox» garantit une optimisation des interventions tant sur la mise à niveau technique que les pièces d origine. Cette garantie constructeur peut aller jusqu au remplacement d un équipement jugé défectueux. Les interventions font en outre l objet d un audit permanent pour valider le temps de réaction, le temps de résolution de la panne (moment entre l appel client et la remise en fonctionnement de la machine). Xerox a donc fait de son SAV une vraie composante de sa relation client facilement valorisable dans un argumentaire de vente. De plus, ce SAV internalisé permet à Xerox d avoir un contact direct, prolongé et pointu avec ses clients ce qui est une source d informations non négligeable sur la satisfaction et l évolution des besoins du client par exemple. La vente même de machines n étant plus une activité suffisante, Xerox propose aujourd hui des contrats de location de ses machines. Il s agit d un véritable service proposé aux entreprises qui peuvent ainsi ne plus inscrire ce poste à leur bilan puisqu il n y a plus investissement et immobilisation mais achat de services. Afin d assurer le suivi de ces contrats de location, Xerox a mis en place une force de vente sédentaire qui travaille par téléphone et dont le principal objectif est de s assurer que ces contrats de location sont renouvelés. Une fois installé chez le client, Xerox est donc à même de prévoir la date d échéance du contrat de location et de le renouveler avec quelques mois d anticipation, ne laissant ainsi aucune place aux concurrents. Par ailleurs, pour financer les locations, Xerox a créé une nouvelle filiale nommée Xerox Financial Services (XFS) qui bâtit les solutions de financement (mensualisation des paiements en fonction de la durée de la location etc.). Ce service est également accessible aux concessionnaires labélisés par Xerox qui peuvent le proposer directement à leurs clients. La dernière étape de cette stratégie qui en constitue aussi l aboutissement réside dans l autre filiale créée par Xerox nommée Xerox Global Services (XGS) et se base sur un constat simple : 90% des entreprises ne connaissent pas leurs dépenses documentaires globales (création, production, distribution, archivage, gâche ). En réalité, d après une étude, les entreprises dépensent jusqu à 3% de leurs CA en coûts documentaires. En tant que spécialiste de production documentaire, XGS se positionne donc comme l expert capable de conseiller les entreprises, de réduire les coûts, de rationaliser et d optimiser les processus de production, créant ainsi une relation client personnalisée voire même différenciante. L offre de services de XGS se décline autour de trois pôles : 12

13 La gestion externalisée des documents d entreprise (Services de création documentaire, Services de production de documents pré imprimés, Gestion des achats d impression externe). La gestion optimisée des processus métiers (Dématérialisation & archivage de documents, Gestion de processus administratifs et financiers, Gestion des processus & supports de la relation client, Gestion du cycle de vie des documentations produits). La gestion des processus et moyens d impression bureautique. Ainsi, un client peut choisir par exemple d externaliser tout ou partie de son centre de reprographie auprès de Xerox (Xerox prend alors en charge le centre qui fonctionne souvent grâce aux anciens employés de l entreprise dont le contrat a été transféré chez Xerox), ou de confier la rationalisation et la gestion de son parc d imprimantes à Xerox. Xerox s engage dans ce cas à facturer au client un prix «à la copie» qui inclut tous les coûts (entretien, papier, consommables, renouvellement des machines ). L expertise de Xerox permet ici de créer une véritable valeur ajoutée source de profit, et laisse Xerox gérer seul l obsolescence des machines (et pourquoi pas le refurbishing). En contrepartie, le client s engage à réaliser un minimum d impressions par mois, minimum défini contractuellement. Toutefois, le passage d une logique uniquement produit à cette logique de produits services n est pas sans conséquence sur l organisation commerciale et les circuits de distribution de Xerox. En effet, là où il s agissait auparavant de vendre un maximum de machines par ligne de produits (Office ou Production), il s agit désormais de proposer aux clients une solution de rationalisation et de réduction des coûts d impressions. Or, ces deux logiques coexistent encore actuellement au sein des différents circuits de distribution : certains vendeurs, concessionnaires ou distributeurs Xerox sont essentiellement orientés vers la vente de produits seuls et vont donc proposer à un client de renouveler son parc machines alors que Xerox Global Services va proposer à ce même client de rationaliser son parc en diminuant le nombre de machines. Pour résoudre ces tensions, Xerox a entamé la mise en place une nouvelle organisation, basée sur une segmentation marché entre les «Small & Medium Businesses» et les «Large Accounts». Grâce à cette nouvelle organisation des circuits de distribution, Xerox entend également éviter d entrer en concurrence avec ses concessionnaires / distributeurs qui commercialisent aussi parfois en propre des solutions intégrées de gestion documentaire. Néanmoins, l équilibre est périlleux et Xerox peut très bien être partenaire d un distributeur sur tel dossier et en concurrence frontale avec lui sur un autre dossier. Dernier défi auquel Xerox doit faire face : la taille de ses clients. En effet, dans plusieurs cas, les entreprises qui ont choisi d externaliser par exemple la gestion de leur parc machines sont en réalité des groupes de taille mondiale. Xerox doit alors répondre d une seule voix à des demandes qui concernent plusieurs pays à la fois. Plus question de laisser chaque vendeur / revendeur s organiser comme il 13

14 l entend : la commercialisation et le déploiement des produits services en direction des grands groupes sont désormais pilotés et coordonnés par un Global Account Manager. Xerox est aujourd hui le seul acteur du marché de l impression à offrir un éventail aussi ouvert de produits services. Néanmoins, Xerox a dû pour cela repenser ses circuits de distribution (SAV interne, force de vente sédentaire pour les services de location, consultants d affaires et account managers pour les solutions XGS, relations avec les distributeurs ) afin que le bon interlocuteur réponde à la demande du client. Nespresso : L expérience café par le produit service L histoire de Nespresso : L'idée à l'origine de la création de Nespresso dans les années 70 était d'offrir aux consommateurs toutes les qualités de l'espresso des bars italiens directement à leur domicile et sur leur lieu de travail. La recherche s orienta vers un système intégré : une machine recevant des dosettes encapsulées de café. En 1976, le système était techniquement au point mais Nestlé ne débuta la commercialisation qu en 1986 avec la création d une filiale «Nespresso» composée de cinq personnes basées à Vevey. Nespresso fut d abord lancé en visant le marché des professionnels, plus particulièrement celui des bureaux et des restaurants. Trois pays furent choisis pour démarrer : la Suisse, l Italie et le Japon. Une joint venture fut constituée avec un distributeur suisse (Sobal). La production de machines (qui n était pas le métier de Nestlé) fut confiée à Turmix, une société suisse, qui les vendait à la joint venture «Sobal Nespresso». Celle ci achetait les capsules de café à Nestlé, les commercialisait et entretenait les machines. Les ventes furent décevantes puisque 875 machines seulement se vendirent la première année. Elles ne décollèrent pas l année suivante et Nestlé dut s interroger sur l avenir de son innovation. L orientation vers le produit service : L arrivée d un nouveau directeur à la tête de Nespresso marqua le lancement du «Concept Nespresso» en 1989, à destination des particuliers à la recherche d une expérience café haut de gamme. L association de la machine et du café était déjà un premier service en soi, car le fait d associer les deux produits ne laissait plus le consommateur seul face au choix difficile, pour un non professionnel, d une machine qui conviendrait à son café. Acheter une machine Nespresso devint l assurance d obtenir un café de qualité, car les deux éléments étaient optimisés en laboratoire et conçus pour se marier à merveille. Mais la stratégie Nespresso ne s arrêta pas là. L idée était d associer la marque à un service et une qualité irréprochables, pour positionner Nespresso comme le spécialiste de l expérience café haut de gamme. Cinq constructeurs de machine soigneusement sélectionnés par Nespresso assurent une double fonction, celle de distribuer le produit dans des points de vente électroménager triés sur le volet et celle d assurer le service après vente auprès de la clientèle. Cependant toutes les machines sont produites par un seul producteur, selon les critères définis par Nespresso au sein de son service recherche & développement. 14

15 Les 16 variétés de capsules de café sont, quant à elles, distribuées par l intermédiaire du Club Nespresso et des boutiques Nespresso. Aboutissement d une démarche très sophistiquée de relation client, le Club et les boutiques Nespresso ont permis de donner corps au concept Nespresso et de fidéliser une clientèle exigeante, plus à la recherche d une expérience que d un simple café. Ce système permet à Nespresso de contrôler le mix marketing du produit depuis le design des machines en passant par la production et la distribution des cafés, jusqu'à la définition des axes de communication et des stratégies de merchandising. Le tout s'inscrit dans une démarche novatrice, à l'écoute du consommateur et de son style de vie. Cette stratégie fait qu'aujourd'hui Nespresso s'est imposé comme une référence sur le marché espresso haut de gamme. Le Club Nespresso, un service exclusif pour le client Nespresso : Le Club Nespresso fut l un des éléments moteurs de la réussite de Nespresso de part son entière intégration au marketing mix, au même titre que les activités promotionnelles sur les lieux de ventes, que les campagnes médias développant l image et la notoriété de Nespresso auprès du public cible, que les promotions événementielles proposant des démonstrations et des dégustations du produit. Le Club Nespresso a été créé pour offrir un service exclusif, se démarquant ainsi de la concurrence tout en étant en accord avec son positionnement haut de gamme. Canal exclusif de distribution du café Nespresso, le Club assure une fraîcheur du produit et un choix permanent des variétés Nespresso, afin de satisfaire au mieux la clientèle et ainsi générer un «bouche à oreille» positif. Il propose également un service personnalisé prenant en compte les préférences et habitudes de consommation de chaque client, des conseils sur les mélanges de café et la maintenance des machines. Par ailleurs, il assure également d autres fonctions. Il est non seulement réactif, c est à dire prenant les commandes des clients et traitant les réclamations, mais aussi proactif. En effet, l une des activités principales du Club est d effectuer des appels de contrôle de satisfactions. Une moyenne de 1600 appels est effectuée par mois dans le but d assurer un suivi clientèle dans divers cas, tels que la bienvenue aux nouveaux clients, la gestion des réclamations, le suivi des réparations, les demandes d informations ou encore les enquêtes lors d arrêts de consommation de la part de certains clients. Contrairement à ce que l on pourrait penser, ces appels sont vus d un œil très positif de la part des clients. En effet, ceux ci ont le sentiment d être reconnus et considérés par la marque. Les boutiques Nespresso, un «service de proximité» : Prenant conscience qu il existait un réel besoin de la part d une certaine clientèle d être plus proche de la marque, Nespresso a pris la décision d ouvrir des boutiques en accord avec les valeurs de la marque, c est à dire sous le signe de l esthétisme, de la perfection et de la simplicité. Ces boutiques ont deux fonctions distinctes : acquérir de nouveaux clients potentiels, ainsi que d apporter à la clientèle existante une notion plus concrète d image, de service et d accueil, permettant d établir avec celle ci une relation privilégiée. Le service en boutique s appuie sur le Club Nespresso et l exceptionnel CRM mis en place par la marque. Par exemple, un client peut demander dans n importe quelle boutique la même commande que celle passée 5 ans auparavant par Internet. On l appellera par son nom et en quelques minutes, son «pack» 15

16 estampillé «Nespresso» sera sur le comptoir. Il comprendra des capsules, mais aussi le pack de nettoyage adapté à son propre modèle de machine. Pendant ce temps, le client pourra déguster le nouveau cru Nespresso tout en écoutant l histoire extraordinaire qui a entériné le choix de cet arôme Nespresso se tourne désormais vers les produits services à destination des professionnels : La division Nespresso Business Coffee Solutions (NBCS) a été créée en L objectif était de proposer aux entreprises, mais aussi aux cafés, hôtels et restaurants (CHR), des machines aux systèmes fonctionnels et services adaptés. En 2006, malgré ses dix ans d existence, la division professionnelle ne rassemblait que 15 % de l ensemble des clients de la filiale, soit entreprises et CHR. «Durant les premières années, Nespresso a souhaité focaliser sa stratégie de croissance sur la vente de machines et de services aux particuliers. Mais aujourd hui, la branche professionnelle est considérée par le groupe comme un véritable relais de croissance à moyen terme», explique Régis Durand, directeur général de NBCS France. Pour mener à bien cette ambition, Nespresso encourage sa division professionnelle en investissant sur tous les fronts. La stratégie de communication et le mode opératoire ont été redéfinis. L objectif est clair : dynamiser les ventes et élargir l image «d expert de café» de Nespresso aux entreprises. Pour cela, il s agit de créer une ambiance cérémoniale autour de la «pause café» dans le cadre du travail. À titre d exemples, le «programme de bienvenue» à l attention des nouveaux clients, et le concept d «éditions limitées» de capsules seront proposés aux cibles professionnelles. Toujours dans l objectif de s inspirer du modèle classique, une ligne téléphonique vient d être ouverte : disponible six jours sur sept, elle gère les commandes, demandes de renseignement ou encore services de maintenance. La clientèle professionnelle dispose également d un site Internet dédié, aussi ergonomique que celui réservé aux particuliers. «Le client salarié et le client particulier ont les mêmes besoins qualitatifs», a rappelé Mark Leenders, directeur international de NBCS. La distinction entre les deux cibles maîtresses s opère essentiellement dans le domaine des services. Le pôle «business» dispose d un engagement dépannage sous 48 heures et d une offre spéciale, le Professional Coffee Service (PCF) moyennant une somme annuelle. Le PCF comprend deux dépannages de machines par an, le prêt de machines complémentaires pour des événements, une hotline dédiée, l envoi gratuit de filtres à eau sur demande et de kits de détartrage. Pour répondre aux objectifs de la division, l évolution stratégique énoncée serait incomplète sans le lancement d un nouveau produit. C est chose faite avec la gamme Gemini. Fabriquée par le partenaire historique de la filiale, Eugster (Suisse), celle ci s adapte à l approche segmentée du marché de Nespresso Business Coffee Solutions. Bureaux, hôtels (quatre et cinq étoiles), restaurants et cafés haut de gamme, compagnies aériennes (premières classes et classes affaires), traiteurs de prestige et boutiques de luxe constituent les cinq segments ciblés par NCBS. Pour réussir, Nespresso Business Coffee Solutions mise également sur le «plus produit», commun aux deux branches de Nespresso : la qualité du café. Au regard des derniers tests effectués par Nestlé auprès d un panel indépendant de consommateurs, plus de 60 % des personnes interrogées ont préféré le café Nespresso à une marque concurrente. Mais ce seront sans doute les services qui permettront d assurer l avenir de Nespresso face aux assauts des concurrents moins chers. Cyclocity : Un service de mobilité 16

17 Du premier système de vélos partagés au Vélib : La mise en place du premier système de vélos en libre service gratuit a été mis en service dans les années 1995 à Copenhague, des vélos sont empruntables dans la ville avec une simple pièce de monnaie. Le système a été développé dans d'autres villes du nord de l'europe où ce modeste système antivol suffit, la transposition n'étant pas évidente partout. Le développement d'une offre performante et sécurisée par des industriels (spécifiquement donc des annonceurs ayant l'habitude de gérer le mobilier urbain) a alors vu le jour Au début des années 2000, le géant du mobilier urbain, JCDecaux, se sait puissant mais menacé sur l'hexagone. Son rival mondial ClearChannel gagne du terrain, le cousin texan CBS Viacom arrive lui aussi sur le marché, enfin certaines collectivités du Grand Est songent à se tourner vers des professionnels régionaux de taille plus modeste. C'est ainsi que née l idée d un service de vélos partagés derrière le panneau publicitaire. JCDecaux propose au Grand Lyon " une offre qui ne se refuse pas" : exploiter ses panneaux quinze ans de plus et en contrepartie il donne des vélos Pour les élus communautaires, il s'agit d'une opération tout bénéfice : pas un centime déboursé, le projet est populaire et marque un volontarisme politique et écologique et l'offre est accessible à tous (la première demi heure de location est gratuite). Ni la collectivité ni l'usager ne financent le système mais la publicité. Le modèle lyonnais sert d exemple à la plupart des grandes villes de France, qui se lancent vers le même modèle économique. Marseille, Aix en Provence, Mulhouse, Besançon, Rouen et Paris aujourd hui, Nantes et Bordeaux demain. Un service simple, écologique et économique : Pour l usager, ce système de vélos partagés en location offre de nombreux services. Tout d abord, l usage de ce moyen de transport est pratique et simple. En effet, le système est composé de stations disséminées dans toute la commune. Chaque station est composée de plusieurs bornes d'attache de vélos et d'une borne informatique qui sert d'interface entre les utilisateurs et le système de gestion. Des vélos sont disponibles en nombre suffisant dans chaque station. Après enregistrement, un utilisateur peut emprunter un vélo dans une station au moyen d'une carte et d'un code. À la fin de l'utilisation, le vélo peut être rendu dans n'importe quelle autre station en le raccrochant à une borne d'attache. Ainsi, l usager peut se déplacer dans toute la ville, car il est certain de trouver une borne proche de sa destination. De plus, l'utilisateur n'a plus à sa charge le vélo dès qu'il a achevé son trajet avec celui ci : ce principe offre donc des avantages en termes de mobilité mais aussi des combinaisons multimodales inédites. Toujours au niveau de la mobilité, Le vélo est un mode de transport rapide et pratique en zone urbaine. Véhicule Vitesse moyenne Temps pour prendre son véhicule, le garer, puis pour se rendre à l'endroit désiré à pied Temps global hors déplacement Le vélo 14 km/h 2 3 minutes avant et après 5 minutes La voiture 20 km/h 5 à 10 minutes avant, et 10 à 15 minutes après 20 à 25 minutes 17

18 Quand on se déplace à vélo, on avance à 14 km/h en moyenne, soit près de trois fois plus vite qu un piéton lambda. A la différence d un usager des transports en commun, tributaire des horaires, on est totalement indépendant et on fait fi d éventuelles grèves. Contrairement à la voiture ou au passager en bus, on se moque des embouteillages, car on se faufile presque partout. De plus, avec un vélo, on ne perd pas de temps à chercher une place pour stationner : on se gare en un rien de temps. Ensuite, on retrouve tous les avantages que présente l utilisation d un vélo pour se déplacer. Se déplacer à vélo ne demande qu un effort physique modéré, accessible à la plupart d entre nous, et les bénéfices pour la santé sont importants. La question sur les conséquences de l usage du vélo pour la santé a été posée à des experts en santé publique. S agit il d une simple corrélation ou d une causalité? Toutes les études ne permettent pas d être affirmatif (selon la méthodologie employée), mais certaines études cliniques ont montré que l usage du vélo urbain accessible à plus de 90 % de la population contribue à améliorer l état de santé. En résumé : Réduction des risques cardio vasculaires. D après plusieurs études publiées par le British Medical Journal, 1/2 heure de vélo par jour permet de diminuer par 2 ce risque. Développement l endurance cardiaque, meilleure oxygénation des muscles des jambes avec en résultat une baisse significative du taux de cholestérol, de l hypertension artérielle et de la glycémie. Meilleur métabolisme. Comme tout exercice physique modéré et régulier, la pratique du vélo facilite la digestion, l irrigation du cerveau, le maintien musculaire. De ce fait, avec une pratique fréquente du vélo, la réduction du potentiel physique est inférieure à 5% par décennie après 30 ans, alors que pour un sédentaire elle est supérieure à 10%. Développement neurosensoriel. Grâce au contact avec l environnement, le cycliste développe son ouïe (spectre sonore varié), sa vue (champ visuel sans contraintes), son toucher (accélérations et décélérations non subies), son odorat (respiration soutenue). L activité physique améliore la tolérance au stress. Il est plus dangereux de ne pas circuler à vélo que d être cycliste. Une étude danoise a permis de montrer que se déplacer régulièrement à vélo fait plus gagner en espérance de vie que ce qu on risque de perdre du fait des accidents de la route. Il permet d inhaler moins de gaz toxiques qu avec un autre moyen de transport (à condition d éviter les pics de pollution). Ainsi, à vélo, on serait 6 fois moins exposé aux composés volatils qu en voiture et 3 fois moins qu en bus. Et, comme le cycliste avance beaucoup plus vite que le piéton et qu il est plus élevé par rapport à la route, il reste moins le nez dans les pots d échappement que ce dernier Enfin les gains économiques sont non négligeables : cela coûte 4 fois moins que l automobile et 2 fois moins que les transports collectifs (Source : Institut français de l environnement, En effet, un abonnement à l année au Vélib coûte 29 et il est même remboursé par certaines entreprises. De plus, les vélos partagés offrent des avantages pour la collectivité. Tout d abord, l usage du vélo plutôt permet de diminuer les émissions de carbone dans l air et ainsi de réduire les taux de pollution dans les villes. Ensuite, les bornes nécessitent relativement peu d espace, Au total, un cycliste consomme en moyenne 5 fois moins d'espace qu'un automobiliste (conducteur ou passager). De plus, cela permet d améliorer l accès aux villes tout en générant peu de coûts d infrastructure et en reflétant une image positive. L étude de satisfaction comme preuve des services rendus par le Vélib 18

19 D après l étude de satisfaction réalisée le 13 mai 2008 par l institut TNS Sofres auprès de 878 usagers Vélib pour la ville de Paris les utilisateurs du service Vélib se disent satisfaits du service à 94%. 97% des usagers conseilleraient même le service Vélib à un ami. Vélib, c est aujourd hui plus de 20 millions de locations et plus de abonnés. Le trajet moyen en Vélib est de 18 minutes! (source JCDecaux) 39% des utilisateurs du Vélib sont âgés de 26 à 35 ans. 33% des utilisateurs de Vélib viennent de banlieue. 58% des abonnés longue durée sont des hommes alors que 65% des abonnés courte durée sont des femmes. Vélib accroît la mobilité : 19% des usagers ont réalisé avec Vélib des déplacements qu ils n auraient pas effectués. Vélib est aussi un véritable moyen de transport pour les déplacements quotidiens : 61% des abonnés longue durée utilisent Vélib régulièrement pour aller au travail ou à l école. Pour 81% des utilisateurs, Vélib remplace un trajet effectué à l aide d un autre moyen de transport, la marche ou son propre vélo. 25% prennent le Vélib pour terminer un trajet commencé en métro ou en RER et 20% utilisent moins souvent leur voiture personnelle. Pour les utilisateurs de Vélib, les 3 principaux avantages du service sont (réponses spontanées) : un service simple d utilisation à 61% (pratique, rapide et disponible), un service source de liberté et de plaisir à 48% (bon pour la santé et agréable), une bonne alternative aux autres moyens de transports à 34%. Des efforts sont demandés à propos de la disponibilité des places pour déposer son vélo en station pour 67% des utilisateurs, de la disponibilité des vélos en station pour 57% et de leur état pour 44%. L image que les usagers ont du service : 96% des usagers pensent que Vélib donne une image positive de Paris. 94% estiment que Vélib rend Paris plus agréable. 89% pensent que Vélib' permet de circuler plus facilement dans Paris. 54% déclarent se déplacer davantage dans Paris depuis qu ils utilisent Vélib Vélib c est aussi : Bénéfique pour la santé : 88% Un bon moyen de lutter contre la pollution : 87% Une façon de réduire les coûts liés aux transports : 62% Il semble donc que les services attachés au Vélib soient perçues par les usagers. Et que les limites du Vélib sont dues à son succès. Cyclocity présente de nombreux atouts. Pour l'usager : rapidité, souplesse, économie, pas de problème d'embouteillages ou de stationnements, sain. Pour la collectivité : pas de pollution ni de bruit, faible consommation d'espace, des aménagements relativement peu coûteux, une bonne image. Cependant le monopole imposé par JCDecaux provoque certaines résistances. Ainsi, certaines villes comme Toulouse ou Orléans, ont choisi séparer mobilier urbain et vélo en permettant l accès à ce marché pour des acteurs locaux et PME. Enfin, ce système coûte très cher à son exploitant : 1500 Vélib sont réparés chaque jour pour de petites interventions liées à la forte utilisation mais aussi pour des opérations plus lourdes (cadres pliés, roues tordues, paniers écrasés,...) consécutives d'actes de malveillance, plus de 3000 Vélib ont été volés et 19

20 trois décès sont à déplorer. Cependant le chiffre du coût de la maintenance n'est pas rendu public. Comment lutter contre les vols et dégradations? Assurer la sécurité des cyclistes? Quelles sont les responsabilités de la Ville de Paris et de l'exploitant? Comment JC Decaux va t il rentabiliser son investissement? Quels sont les nouveaux développements envisagés? 20

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS NESPRESSO ÉTUDE DE CAS PROBLÉMATIQUE «Comment transformer un produit usuel, le café, en un produit haut de gamme?» PLAN Introduction I Nespresso, une filiale de NESTLÉ au concept novateur II NESPRESSO,

Plus en détail

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT 1 CONNAÎTRE VOTRE ENTREPRISE Sagemcom place ses partenaires commerciaux au centre de son programme. Nous sommes déterminés

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement.

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement. THÈME 1 L environnement de l entreprise EXERCICE 1 Environnement et marché Vous êtes un des leaders mondiaux sur le marché du café, vous avez su développer depuis des années de nouveaux produits pour vous

Plus en détail

Le rôle sociétal du café en entreprise

Le rôle sociétal du café en entreprise Le rôle sociétal du café en entreprise Fort de son expertise café, Nespresso Business Solutions a conduit avec l organisme IFOP une étude sur la place et le rôle du café en entreprise, et en dévoile les

Plus en détail

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts SOMMAIRE Avant Propos 3 Faites un bilan de votre situation actuelle 4 Quelle est la différence entre un logiciel de gestion de contacts et mon organisation

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK

GÉREZ VOTRE RELATION CLIENT SANS QUITTER MICRO SOFT OUTLOOK Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes des concurrents

Plus en détail

Le catalyseur de vos performances

Le catalyseur de vos performances MCRM Consulting, 43 Rue Tensift Agdal Rabat Maroc Tel: 212 (0) 5 37 77 77 41 Fax: 212 (0) 5 37 77 77 42 Email: Contact@mcrmconsulting.com Site: www.mcrmconsulting.com P e r f o r m a n c e c o m m e r

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

ViaMichelin et les services géolocalisés web 2.0, pour les entreprises et développeurs

ViaMichelin et les services géolocalisés web 2.0, pour les entreprises et développeurs Boulogne, le 8 novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ViaMichelin et les services géolocalisés web 2.0, pour les entreprises et développeurs «Maps & Drive API» Contacts presse 3d Communication Adélaïde Mulot

Plus en détail

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises.

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Relation client PME PMI attention danger! Résumé La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Nous essaierons de montrer, dans cet article, que la relation client

Plus en détail

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Ce que vous allez apprendre Définir le marketing et comprendre son rôle Comprendre les différentes évolutions du marketing Comprendre les nouveaux enjeux

Plus en détail

Pourquoi construire son PC?

Pourquoi construire son PC? Chapitre 1 Pourquoi construire son PC? De nombreuses marques proposent des ordinateurs tout faits, du très puissant au bon marché. Dès lors, pourquoi chercher à savoir ce qu il y a dans un ordinateur,

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique

Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique Avis et SNCF innovent et se lancent dans la mobilité 100 % électrique 17 novembre 2011 2 Sommaire Edito I La mobilité du troisième millénaire p.5 Le véhicule électrique : vecteur de la mobilité de demain

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition

Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition «Chez nous, s entraîner c est s amuser» Cardio Féminin Profil du franchiseur Issus d une belle région du Québec, la Beauce, reconnue pour son entreprenariat

Plus en détail

Dépenses d affranchissement

Dépenses d affranchissement Dépenses d affranchissement Bien les connaître, mieux les maîtriser Livre Blanc Machine à affranchir Livre blanc machine à affranchir : pourquoi et pour qui? Ce livre blanc a pour premier but d analyser,

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE

RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE 1 URGENT RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE Action de formation 4-2 «Dynamique de vente et performances commerciales pour les Technicocommerciaux des Industries Graphiques» (Lyon 2010) Organisée par l AFCAD

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales FORMATION CONTINUE 2015-2016 Accélérateur de compétences commerciales LA VENTE AU COEUR DE NOS FORMATIONS Sup de V, l école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France, est une école d excellence

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI. Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client.

MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI. Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client. MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client. CADEAU! Un logiciel professionnel pour créer vos mailings! ENVOI OPTIMISEZ L EFFICACITÉ DE VOS CAMPAGNES

Plus en détail

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE La rentabilité d un point de vente est très souvent lié à l implantation des rayons de ce magasin et de la gestion des produits dans

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

Réussir son affiliation

Réussir son affiliation David Sitbon Étienne Naël Réussir son affiliation Comment gagner de l argent avec Internet, 2012 ISBN : 978-2-212-55350-5 1 Comprendre que tout est marketing de rentrer dans le détail, il nous a semblé

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr ID NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0

MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 MICROSOFT DYNAMICS CRM 3.0 Face à l évolution rapide des marchés, les entreprises doivent continuellement reconsidérer leurs axes de développement et leurs stratégies commerciales. Les sollicitations permanentes

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

Ciel en quelques chiffres

Ciel en quelques chiffres DOSSIER DE PRESSE Septembre 2009 Ciel en quelques chiffres 1986 Création de Ciel 1992 Rachat par Sage 306 M CA Sage en France en 2008 300 Collaborateurs Ciel 1500 Points de vente GSA/GSS 3000 Revendeurs

Plus en détail

Le CRM au cœur des cabinets d avocats

Le CRM au cœur des cabinets d avocats Livre Blanc Le CRM au cœur des cabinets d avocats Entrez dans le futur de la relation clients Edito Le monde du conseil juridique est en pleine (r)évolution. Alors que le décret n 2014-1251 du 28 octobre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2010

DOSSIER DE PRESSE 2010 DOSSIER DE PRESSE 2010 CONTACT PRESSE Virginie DEBUISSON v.debuisson@valeurdimage.com 04.76.70.93.54 Caroline MARTIN c.martin@valeurdimage.com 06.76.81.20.21 www.mootwin.com SOMMAIRE 3. MOOTWIN, lance

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010

DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010 DÉCOUVREZ LES SERVICES PEUGEOT GD-Luxembourg Mars 2010 Ecole Peugeot de Maîtrise Automobile Les garanties, l Assistance Peugeot et Security Plus Optiway Peugeot Pack All-In Les financements Peugeot : Autofin

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail

L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE. Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail COMMISSION SUPPLY CHAIN AGILE L IMPACT DU E-COMMERCE SUR LA LOGISTIQUE Réunion du 25 Janvier 2011- Document de travail Présentation Commission Supply Chain Agile = adaptation permanente de la Supply Chain

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Analyse en temps réel du trafic des Internautes

Analyse en temps réel du trafic des Internautes Analyse en temps réel du trafic des Internautes Toute entreprise doit être en mesure d analyser le trafic de son site web et d obtenir une vue précise de son efficacité en temps réel SOMMAIRE Aperçu p.

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox.

Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox. Une solution personnalisée. Et économique. Guide d introduction aux solutions d informations variables proposées par Xerox. Pourquoi personnaliser vos documents? Pour augmenter vos bénéfices et votre taux

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM

CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM Conférence Big Data CONFERENCE TECHNOM AIDE IBM Le BIG DATA : le nouveau pétrole de la société. En présence de : Christophe MENICHETTI (spécialiste BIG DATA chez IBM) JN. SCHNEIDER et F. WEYGAND (professeurs

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction Chapitre I : Introduction 1.1) Problématique A partir des années soixante, l environnement des entreprises a connu une mutation capitale, sans précédant historique dans le climat des affaires. Ces changements

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

P 3 P 5. P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité P 7. La mobilité selon Rent A Car. Loueur de véhicules, un métier

P 3 P 5. P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité P 7. La mobilité selon Rent A Car. Loueur de véhicules, un métier 1 La mobilité selon Rent A Car Qualité, service, innovation P 3 Loueur de véhicules, un métier qui ne s improvise pas... P 5 Un réseau harmonieux P 6 Succursales et franchises, interactivité et efficacité

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014 La commandite Comment créer des conditions gagnantes 30 avril 2014 Qu est-ce que la commandite? Qu est-ce que la commandite? Une relation de partenariat dans laquelle le commanditaire investit pour accéder

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat le décideur l utilisateur l acheteur lacheteur le prescripteur

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats

Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats Tout s accélère! Impact des évolutions socio-économiques sur les méthodes de suivi commercial pour les cabinets d avocats Trois notions sont devenues incontournables dans les affaires et ne peuvent que

Plus en détail

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur www.club-coiffure-domicile.fr Réalisation : Optima & Co Illustrations : Emmanuel Simmonet Visuels : Fotolia Edito Vincent

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer

d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.620.5533 F.508.988.6761 www.idc-fi.com Créer de la valeur dans le secteur d e l a s s urance g r â ce a u «C u s t omer Analytics» L

Plus en détail

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE

La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE La citadine 100% électrique 250 KM D AUTONOMIE BIENVENUE DANS L UNIVERS La Bluecar est la citadine 100% électrique du Groupe Bolloré, développée en collaboration avec le célèbre constructeur italien Pininfarina.

Plus en détail