Les zones tampon au sein des bassins versants.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les zones tampon au sein des bassins versants."

Transcription

1 Les zones tampon au sein des bassins versants. Diversité, complémentarité et intégration optimale Guy LE HÉNAFF Pour l équipe Pollutions Diffuses IRSTEA de Lyon-Villeurbanne Co-animateur du GT Zones tampons

2 Journée Agence Rhin Meuse, 25 sept 2014 Diversité et typologie zones tampons (ZT) Complémentarité, diagnostics Intégration et implantation optimales des Zones Tampons à l'échelle du bassin versant Conclusions 2 2

3 Le bassin versant : un territoire modelé par le temps (géologie-climats) et par l homme (déforestation, occupation du sol, parcellaires, infrastructures, ) Une multitude d interactions physiques et biologiques Une diversité de perceptions, d intérêts, de jeux d acteurs Baudry, Florac

4 Qu est-ce qu une zone tampon? Toute surface interstitielle et dispositif paysager à couvert pérenne, herbacé ou ligneux, maintenu ou mis en place, susceptible d intercepter les ruissellements de surface concentrés ou diffus, voire de subsurface, et de réduire ainsi les pollutions diffuses d origine agricole. On y adjoint également les zones tampons humides de types plan d eau, généralement artificielles, le plus souvent végétalisées, efficaces vis à vis des écoulements concentrés (drainage, versants viticoles, ) 4

5 Diversité des zones tampons: typologie plus de 30 dispositifs : bande enherbée, fossés., ZTHumides Artificielles Statut hydrique et donc processus «sèches» / «humides» Formes Linéaires / surfaciques Couverture de la surface Interception des écoulements Végétation herbacée, ligneuse ou eau libre diffus: infiltration concentrés: dispersion-rétention 5

6 6 Diversité des zones tampons

7 7 Diversité des zones tampons

8 8 Diversité des zones tampons

9 Diversité des zones tampons - Et les lagunes en sortie de drainage 9

10 Pourquoi des zones tampons? comment épurent-elles les eaux chargées en pesticides? Processus principaux d'élimination : la biodégradation Les ZT "sèches" Ruissellement amont Sédimentation Adsorption et dégradation en surface Rôle prédominant de l'adsorption lors de l'infiltration Adsorption et dégradation dans le sol Infiltration Ruissellement aval Les ZT«humides» artificielles Rôle prédominant du temps de séjour et de la température 10 Activité biologique Profondeur et temps de séjour variable

11 Les zones tampons se raisonnent sur un territoire : le bassin versant agricole et rural Fonctionnement hydrologique (pédologie, géologie, topographie, climats, aménagements-drainage Pratiques culturales Cultures, travail du sol, CIPAN, couvert permanent, Zones tampons type, localisation, En devenir : le diagnostic global intégrant la biodiversité, 11 les paysages et aménagements paysagers(chartes, )

12 Parcelles, éléments du paysage et transferts densité du maillage : «openfield» ou bocage Parcelles : -pratiques -aménagements intra-parcellaires -drainage Versant : -aménagements inter-parcellaires Bassin versant : -aménagements liés au réseau hydrographique 12

13 Intérêt d un diagnostic diagnostic hydrologique local car grande diversité des territoires : Précipitations contraintes physiques activités humaines Diagnostic hydrologique Ruissellement de surface strict Surface du sol Ecoulement Hypodermique Rupture du niveau de perméabilité Infiltration diagnostic de zones tampons 13 En France avec la conditionnalité liée à lapac, gainage généralisé des cours d eau BCAE (bandes enherbées essentiellement ou bandes boisées) Présence (part du réseau hydrographique. non protégé) type, localisation, fonctionnalité Vulnérabilité intrinsèque Au Ruissellement Novembre à Mars ARPEGES (Irtea-ONEMA,2013)

14 Multiplicité des voies de transfert à l échelle du bassin versant, en lien avec les pédopaysages dérive atmosphérique Diagnostic hydrologique drainage D après M. Voltz, INRA 14

15 des Zones Tampons rivulaires et des compléments nécessaires en amont selon les circulations de l eau Diagnostic hydrologique Les chemins de l eau s organisent, se concentrent au niveaudes versants : pente, talweg, perméabilitédes sols, végétation, obstacles, aménagements, 15

16 Intégration des zones tampons dans un bassin versant Groupe Technique national Zones Tampons Etapes Quel guide? Boîte 3à outil spécifique zones tampons Guide Dimensionnement Bandes enherbées ou boisées (Irstea 2011) Guide ZTHA (OR2) Bassin d orage Aménagé (ENGEES LHYGES 2013) Guide ZT Humides Artificielles : lagunes (Irstea 2014) Ouvrages Dispersifs : Fascines (AREAS 2012) Méthodes de mise en œuvre des différentes zones tampons Haies talus (INRA, AREAS 2012) ET Actions agronomiques et intra-parcellaires préventives Des connaissances qui progressent et gagnent en opérationnalité 16

17 complémentarité des actions et des Zones Tampons, d amont du versant vers l aval Réduction d emploi des pesticides atténuation du ruissellement Agirsur les chemins de l eau Réduction du Ruissellement Travail du sol Couverture du sol Organisation spatiale Interception infiltration 17 Versant «nu» Réduire la concentration des écoulements Dispersion et/ou Rétention

18 Complémentarité des actions dans l espace Mosaïque de culture, pratiques culturales atténuation du ruissellement par infiltration Fragmentation du paysage ZT de versant Haie ZT rivulaire ou ZTHA* ripisylve 18 Versant «intégré» *Selon le contexte hydrologique : drainage, hydromorphie, nappe,..

19 Diagnostic visuel: Concentration du ruissellement, courts-circuits Coteaux gersois, Bretagne (22 et 35), Dombes Guide ZT rivulaires 19

20 choix des zones tampons adaptées et bonne valorisation de leur complémentarité arbre de décision pour l adaptation aux conditions locales cas des écoulements nettement concentrés. Guide intégration des ZT dans le BV 20 Bleu : différents critères de choix - vert : types de zones tampons préconisées, jaune : dispositifs correctifs - rouge : implantation de ZT inadaptée ou insuffisante.

21 Diagnostic des zones tampons Sites de test et résultats : AAC de Maquens (11) 1 2 Guide intégration des ZT dans le BV Légende Zone sans pression pesticides (prairies naturelles, bois, etc.) Zones tampons minimales présentes sans dysfonctionnement Zones tampons inférieures au minimum de 5 mètres sans dysfonctionnement Zones tampons nécessitant des aménagements correctifs ou complémentaires Zones tampons nécessaires mais absentes Zones tampons non diagnostiquées ou inaccessibles 21 Figure 6 : Application des guides de diagnostic des zones tampons sur une portion du bassin versant du Sou, affluent de l Aude (Irstea, 2012 : Source du fond de carte : Géoportail, 2012).

22 Méthode de dimensionnement des bandes enherbées ou boisées Dimensionnement Des bandes enherbées ou boisées pour l atténuation des transferts de pesticides par ruissellement 22

23 Abaques issus de la modélisationpour la situation la plus proche possible de la parcelle cadastrale N 63 d Anneyron 26 Critères retenus : parcelle cadastrale N 63 d Anneyron -Longueur parcelle: 200m et pente moy. de 5% (d après la carte IGN de Géoportail) - sol limono-argileux parcelle : type de sol USDAretenu : B zone tampon potentielle ( rivulaire de l Argentelle) Silt loam (pour le modèle VFSmod (texture USDA)) - nappe d accompagnement en été et hiver: 2.5m cultures blé tendre en hiver; maïsen été

24 L emploi durable des produits phytosanitaires passe par : L adaptation des produits phytos aux parcelles Cultures : efficacité technique et économique sélectivité prévention ou gestion des résistances Conditions climatiques locales Sols : efficacité : taux d argile et de MO, humidité, mottes Mais aussi l adaptation des parcelles aux phytos Ni trop grande, ni trop compactée, avec un travail du sol bien orienté, une bonne rugosité de surface. L emploi de molécules adaptées à la vulnérabilité locale, qui ne doivent donc pas quitter les champs ou sinon être interceptées par des dispositifs tampons. 24

25 Conclusions : les Zones Tampons sont des dispositifs rustiques et performants pour la gestion des pollutions diffuses Mais prendre en compte les zones tampons, c est aussi Intégrer les connaissances récentes vis à vis des pollutions diffuses agricoles Revisiter les territoires ruraux et leurs aménagements Tenir compte des milieux, et de la grande diversité des territoires 25

26 Merci de votre attention

guy.le-henaff@irstea.fr Irstea, Centre de Lyon-Villeurbanne; 5 rue de la Doua, CS 70077, 69626 VILLEURBANNE

guy.le-henaff@irstea.fr Irstea, Centre de Lyon-Villeurbanne; 5 rue de la Doua, CS 70077, 69626 VILLEURBANNE 45e congrès du Groupe Français des Pesticides, 27 29 mai 2015, Versailles Du diagnostic de bassin versant aux actions d atténuation: quelques retours d expériences visant à réduire les transferts hydriques

Plus en détail

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques Guide de terrain Introduction La réalisation d un diagnostic approfondi est indispensable pour proposer des solutions spécifiques

Plus en détail

CORPEN. LES ZONES TAMPONST un moyen de préserver les milieux aquatiques

CORPEN. LES ZONES TAMPONST un moyen de préserver les milieux aquatiques CORPEN LES ZONES TAMPONST un moyen de préserver les milieux aquatiques Cette plaquette présente les bases techniques de la mise en place d une zone tampon : mode d action, diagnostic préliminaire, localisation,

Plus en détail

CENTRE DE DE ZONES TAMPONS EXISTANTES DESTINÉES À LIMITER LES TRANSFERTS HYDRIQUES DE PESTICIDES

CENTRE DE DE ZONES TAMPONS EXISTANTES DESTINÉES À LIMITER LES TRANSFERTS HYDRIQUES DE PESTICIDES LYON UNITÉ DE RECHERCHE MILIEUX AQUATIQUES, ECOLOGIE ET POLLUTIONS CENTRE DE MISE EN PLACE DE ZONES TAMPONS ET EVALUATION DE L EFFICIENCE DE ZONES TAMPONS EXISTANTES DESTINÉES À LIMITER LES TRANSFERTS

Plus en détail

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation

> Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable. > Préservation des captages pour prévenir leur dégradation Directive Cadre Eau 2000/60/CE Objectifs : > Reconquête de la qualité de l eau destinée à l eau potable Réduction du degré de traitement des eaux brutes pour la production d eau potable > Préservation

Plus en détail

Bordures de champs. Définition

Bordures de champs. Définition Territ'Eau - Agro-Transfert Bretagne - version du 09/11/2009 Bordures de champs CréditsphotosCA56 Définition C. Grimaldi, J. Baudry et C. Gascuel 1- Définitiond'une"borduredechamp" Touteslesparcellessontentouréesdeborduresdechampquitraduisentleslimitesdemiseencultureetde

Plus en détail

Aménagements sur le bassin versant. JF Ouvry

Aménagements sur le bassin versant. JF Ouvry Aménagements sur le bassin versant. JF Ouvry GREENOTEC 6-01-2015 Partage d expériences Exemple du Pays de Caux : Aménagement de zones tampons en bordure des champs et sur le chemin de l eau. Niveau d actions

Plus en détail

Zones tampons et lutte contre les pollutions diffuses

Zones tampons et lutte contre les pollutions diffuses Zones tampons et lutte contre les pollutions diffuses Introduction à la démarche d implantation des zones tampons Guy LE HÉNAFF Ingénieur Chercheur / AgrEaunome Clotaire CATALOGNE Chargé de mission "Intégration

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE Projet ENRHY 15 novembre 2011 http:\enrhy.u-strasbg.fr. Compte rendu

COMITE DE PILOTAGE Projet ENRHY 15 novembre 2011 http:\enrhy.u-strasbg.fr. Compte rendu Compte rendu Le troisième comité de pilotage du projet ENRHY s est déroulé le 15 novembre 2011 dans les locaux de l ONEMA. Participants : Bruno Josnin (Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

Qu est-ce qu une étude BAC?

Qu est-ce qu une étude BAC? Qu est-ce qu une étude BAC? Réglementation Définition du BAC Objectifs de l étude Etapes de réalisation de l étude Leviers de réussite Arnaud HÉBERT Chargé d opérations «Collectivités et Industrie» Direction

Plus en détail

L érosion hydrique des sols Baptiste Algayer, Frédéric Darboux

L érosion hydrique des sols Baptiste Algayer, Frédéric Darboux L érosion hydrique des sols Baptiste Algayer, Frédéric Darboux Plan détaillé Introduction : le sol (p. 3-5) Partie 1 : l érosion hydrique des sols, facteurs et processus L érosion du sol : définition et

Plus en détail

Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole

Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole Les bandes tampons et la protection des cours d eau en milieu agricole Présentation dans le cadre du colloque du centre de la science et de la biodiversité du Québec 1 er mai 2014 Isabelle Breune, agr.

Plus en détail

Chapitre 2. Les questions pratiques

Chapitre 2. Les questions pratiques les questions pratiques Les questions pratiques L ensemble des connaissances, présentées d une manière synthétique au chapitre précédent et plus détaillée en annexe A1, permet d apporter des éléments pratiques

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides

Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides Optimisation du fonctionnement des zones humides artificielles pour réduire les flux de pesticides Mitigation of agricultural nonpoint-source pesticide pollution and phytoremediation in artificial wetland

Plus en détail

Guide de dimensionnement des zones tampons enherbées ou boisées pour réduire la contamination des cours d eau par les produits phytosanitaires

Guide de dimensionnement des zones tampons enherbées ou boisées pour réduire la contamination des cours d eau par les produits phytosanitaires Unité de recherche Milieux Aquatiques, Ecologie et Pollutions. Lyon Guide de dimensionnement des zones tampons enherbées ou boisées pour réduire la contamination des cours d eau par les produits phytosanitaires

Plus en détail

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Méthodes et outils de diagnostic du transfert et du devenir des produits phytosanitaires

Plus en détail

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou»

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Journée Arbres, Eau et Cours d eau 26 avril 2012 Aurin Avec le concours financier de Présentation de la zone d étude Superficie : 1555 km² Population : 250

Plus en détail

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2)

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Environnement = interactions présentation non exhaustive et redondante Du local au planétaire / du planétaire au local... problèmes présentés en deux

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Guy Le Hénaff Christine Gauroy Equipe pollutions diffuses

Guy Le Hénaff Christine Gauroy Equipe pollutions diffuses Conventions 2010 Cemagref MEEDDM DEB Cemagref MAAP DGPAAT Délimitation des aires d'alimentation de captages en eaux de surface et caractérisation de leur vulnérabilité vis à vis des pollutions agricoles

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

Drainage et aménagements hydro-agricoles

Drainage et aménagements hydro-agricoles Drainage et aménagements hydro-agricoles Améliorer nos rendements grâce à l égouttement des sols Rivière-du-Loup, 9 janvier 2013 Par Yves Bédard, ing. MAPAQ, Chaudière-Appalaches UNE PARCELLE CULTIVÉE

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

RENCONTRE DU RESEAU DES ANIMATTEURS AGRICOLES AMÉNAGEMENTS DE DISPOSITIFS ÉPURATOIRES EN

RENCONTRE DU RESEAU DES ANIMATTEURS AGRICOLES AMÉNAGEMENTS DE DISPOSITIFS ÉPURATOIRES EN RENCONTRE DU RESEAU DES ANIMATTEURS AGRICOLES AMÉNAGEMENTS DE DISPOSITIFS ÉPURATOIRES EN SORTIE DE DRAINAGE EN LORRAINE JEUDI 11 ET VENDREDI 12 AVRIL 2013 Contexte : Pour répondre aux enjeux concernant

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Maîtriser le ruissellement érosif par les pratiques agricoles à l échelle d un bassin versant.

Maîtriser le ruissellement érosif par les pratiques agricoles à l échelle d un bassin versant. Département SAD Maîtriser le ruissellement érosif par les pratiques agricoles à l échelle d un bassin versant. Complémentarité d une analyse des contraintes d organisation du travail au sein de l exploitation

Plus en détail

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Julien Fiquepron, Centre national de la propriété forestière Olivier Picard, CNPF - Eric Toppan, FPF - Aurélien

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Réunion d information Cahier des charges études A.A.C. Conseil Général de l Yonne, le 23 septembre 2013 SAtep Réunion de présentation Phase 2 à 4 de l étude De l étude de l occupation des sols à l évaluation

Plus en détail

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion RUISSELLEMENT/ÉROSION Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires par ruissellement et érosion GARDONS NOTRE EAU PROPRE TOPPS prowadis vise à réduire

Plus en détail

Ces données concernent tous les exploitants demandeurs d'aides soumises à la conditionnalité.

Ces données concernent tous les exploitants demandeurs d'aides soumises à la conditionnalité. FICHE RÈGLEMENTAIRE LES BANDES VÉGÉTALISÉES DANS L' EXPLOITATION AGRICOLE Ces données concernent tous les exploitants demandeurs d'aides soumises à la conditionnalité. La conditionnalité est un dispositif

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion RESTAURATION

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

«Gestion des pollutions diffuses agricoles et ressource en eau : méthodes et outils pour les maîtres d ouvrage» PollDiff Eau 2013

«Gestion des pollutions diffuses agricoles et ressource en eau : méthodes et outils pour les maîtres d ouvrage» PollDiff Eau 2013 «Gestion des pollutions diffuses agricoles et ressource en eau : méthodes et outils pour les maîtres d ouvrage» PollDiff Eau 2013 Séminaire 18 au 20 septembre 2013 Espace Saint-Martin, Paris C. De Lavergne

Plus en détail

Ralentir les ruissellements dans les champs pour favoriser l infiltration. Jean-François OUVRY AREAS

Ralentir les ruissellements dans les champs pour favoriser l infiltration. Jean-François OUVRY AREAS Ralentir les ruissellements dans les champs pour favoriser l infiltration Jean-François OUVRY AREAS Infiltrer les eaux pluviales en zone agricole, pour limiter les impacts. Constat : Sols agricoles HN

Plus en détail

Le plan de gestion du bocage

Le plan de gestion du bocage Le plan de gestion du bocage Problématique phosphore et matière organique Mission Bocage (Maine et Loire) Octobre 2007 Le plan de gestion du captage de Ribou Contexte 1 Le lac de Ribou = point de captage

Plus en détail

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0 Respecter les valeurs de la nature on nem tion envir a c fi ti r e C 1 ISO 140 0 entale L entreprise Klasmann-Deilmann est la plus performante des entreprises du domaine des supports de culture. Associant

Plus en détail

INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE

INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE INTERACTIONS VÉGÉTATION-ÉROSION ET GÉNIE ÉCOLOGIQUE POUR LA MAÎTRISE DE L ÉROSION EN MONTAGNE Freddy REY, Frédéric BERGER Introduction Contexte : prévention et lutte contre l érosion et le risque torrentiel

Plus en détail

5ème rencontre internationale de l AFCAS

5ème rencontre internationale de l AFCAS 5ème rencontre internationale de l AFCAS Ile de Réunion du 09 au 15 septembre 2012 B. Meka 16/05/12 www.cs12.re 1 16/05/12 www.cs12.re 2 Versants plus ou moins réguliers 22 000 ha cultivés Forme en croupe

Plus en détail

PARTIE 1 Les objectifs de l étude

PARTIE 1 Les objectifs de l étude Etat des lieux de l assainissement non collectif Commune d ORCINES 22/09/2015 PARTIE 1 Les objectifs de l étude Bref rappel du contexte réglementaire Objectifs de ce diagnostic CONTEXTE REGLEMENTAIRE Loi

Plus en détail

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016 C. Roux Surface du BV : 576 km² 33 communes 7 900 habitants 743 exploitations agricoles SAU : 36 000 ha 15 000 UGB Activités dominantes

Plus en détail

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE État d avancement Johann MOY Bureau des milieux aquatiques Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES :

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L inspection, le diagnostic et la classification d une installation septique dans le cadre d un relevé sanitaire (no 4) Agenda de présentation 1. Base de données

Plus en détail

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF Efficacité du semis direct à contrer l érosion hydrique en milieu agricole : mise en évidence à l'aide des techniques de radioéléments, de modélisation et de mesures aux champs (MAROC-CANADA) Présenté

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental Annexe : commune de Chazé Henry COMMUNE : CHAZE-HENRY ZSB098 7 D D6 ZSB077 D22 ZSB076 D82 D80 ZSB072 ZSB043 ZSB07 ZSB073 ZSB044 ZSB07

Plus en détail

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea.

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea. Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille Côme Durand, mars 2014. Irstea. 1 Sommaire 1) Présentation 2) Travaux déjà réalisés sur le projet 3) Influence des

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

CHAPITRE II Expérimentations 33

CHAPITRE II Expérimentations 33 PLAN Introduction générale 1 Introduction 1 1) Présentation de notre objet d étude : la parcelle agricole 1 2) Les différents processus du bilan hydrique 1 3) Cadrage du projet de thèse par rapport aux

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1

Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions. Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Comparaison des données SIG des SRCE PACA et Rhône-Alpes: Les conclusions Lucille BILLON - Ateliers Géothématiques CEREMA - 16/06/15 1 Rappels sur la TVB TVB: Réseau de continuités écologiques identifié

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole 1. Le sol, l eau, l air et la plante 2. Le drainage : Définition

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

Séminaire OPEN DATA de l AFIA et du RMT Modelia du 7 janvier 2015 Paris

Séminaire OPEN DATA de l AFIA et du RMT Modelia du 7 janvier 2015 Paris Diagnostic en santé végétale : Comment optimiser la collecte et le traitement de l information technique et scientifique? Action du Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» VEGDIAG Labellisé

Plus en détail

2.Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «MP_VA01_GC1»

2.Les conditions spécifiques d éligibilité à la mesure «MP_VA01_GC1» Direction départementale de l équipement et de l agriculture de l Ariège MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE TERRITOIRE «ZONE D ALIMENTATION DES CAPTAGES» MESURE TERRITORIALISEE «MP_VA01_GC1» CAMPAGNE

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ).

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ). Quelques précisions sur les règles relatives aux zones tampons lors de l application de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel en agriculture et en horticulture en Wallonie : Introduction

Plus en détail

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre 2010 1 Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre

Plus en détail

Fiche outils n 9 Management environnemental

Fiche outils n 9 Management environnemental Fiche outils n 9 Management environnemental Organisation du tableau de bord Évaluation Tableau de bord Le Tableau de Bord comporte : l Un volet relatif à la zone industrielle, l Un volet relatif aux entreprises

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

LES ETUDES D AMENAGEMENT FORESTIER EN TUNISIE

LES ETUDES D AMENAGEMENT FORESTIER EN TUNISIE Projet AGORA Atelier de concertation avec les parties prenantes Rabat-ENFI le 1 er et 2 juin 2010 LES ETUDES D AMENAGEMENT FORESTIER EN TUNISIE Présenté par : MOKHTAR Ameur Sous Directeur des Aménagements

Plus en détail

L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif

L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif Emmanuel PARENT Bureau d Etude MPE 64 Emmanuel PARENT

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris Exploitation et valorisation des données pédologiques pour l aménagement à l échelle régionale Christian THIBAULT, directeur de l environnement urbain et rural à l IAURIF Conférence d orientation du Gis

Plus en détail

Etude de valorisation paysagère et touristique des bassins versants de la Chalaronne

Etude de valorisation paysagère et touristique des bassins versants de la Chalaronne PRESERVATION DU BON USAGE DES BANDES ENHERBEES ETAT DES LIEUX La reforme de la Politique Agricole Commune prévoit la mise en place de couvert environnemental notamment sous la forme de bandes enherbées

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

5. Infiltration et écoulements

5. Infiltration et écoulements 5. Infiltration et écoulements 5.1. Définitions et paramètres descriptifs de l infiltration 5.2. Facteurs influençant l infiltration 5.3. Variation du taux d infiltration au cours d une averse 5.4. Modélisation

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Richard Fournier et coll.* Département de géomatique appliquée Université de

Plus en détail

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Un projet de programme de mesures coconstruit Concertation locale : RMC : 150 réunions (octobre

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014

Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014 Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014 Commune de Bourg-L Evêque Commune de Bouillé-Ménard 1 Liste des cartes Carte 1 : Carte 2 : Carte 3 : Carte 4 : Carte 5 : Carte 6 : Carte 7

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN) GEOSUD - DDT79

Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN) GEOSUD - DDT79 Cartographie des Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates CIPAN (Directive Nitrates) Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN)

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

ORGANISATION SPATIALE DES HAIES ET DES TALUS

ORGANISATION SPATIALE DES HAIES ET DES TALUS ORGANISATION SPATIALE DES HAIES ET DES TALUS DANS LE PAYSAGE : IMPACTS SUR L'EAU ET LES SOLS Les fonctions associées au maillage bocager sont très vastes. Cette fiche se focalise sur ses fonctions hydrologiques

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail