Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup"

Transcription

1 Rapport de sondage Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup Monika Adamczyk et Luc Lombarda - Fotolia.com SONDAGE EN LIGNE

2 Les parents sont des partenaires de premier plan en vue de la réussite de leur enfant. À ce titre, il importe qu ils soient bien informés. Pour être efficace, la communication doit se faire dans les deux sens et tout débute, bien entendu, par l écoute. Pour répondre adéquatement aux besoins des parents et offrir des services qui correspondent à leurs attentes, la commission scolaire a besoin de connaître leur point de vue. C est pourquoi elle a publié ce sondage en ligne. Il a été conçu pour mesurer le degré de satisfaction à l égard des services offerts par la commission scolaire de même que par ses établissements. Il permettra aussi à la commission scolaire d identifier les moyens par lesquels son personnel pourra joindre plus efficacement les parents. Le rapport qui en découle fait ressortir les faits saillants tout Sondage en ligne : les prémisses Liminaire Méthode de collecte de données Sondage en ligne accessible à partir de la lettre d information diffusée les 3 septembre, 7 octobre, 2 et 24 novembre Marché Territoire couvert par la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup. Parents internautes ayant un ou des enfants dans les écoles et centres. Sélection de l échantillon Aléatoire. Liste de diffusion Web de la commission scolaire qui contient abonnés. Cette liste est constituée principalement des adresses électroniques fournies par les parents sur les formulaires d inscription, lesquels sont remplis annuellement. Taille de l échantillon 75 répondants. Caractéristiques des répondants 75 % des répondants sont des femmes; 25 %, des hommes. 6 % des répondants ont entre 20 et 30 ans; 52 %, entre 31 et 40 ans; 42 %, entre 41 ans et plus. 55 % des répondants ont un ou des enfants au préscolaire et au primaire seulement, 29 % au secondaire seulement, 15 % au primaire et au secondaire et 1 % en formation professionnelle. 61 % des répondants ont un ou des enfants au primaire, 39 % au secondaire. 23 écoles et centres, et ce, sur une possibilité de 36 (soit un pourcentage de 64 %), étaient rejoints par le sondage. La répartition est la suivante : 17 écoles au primaire, 2 écoles au primaire + secondaire, 3 écoles au secondaire, 1 centre de formation professionnelle. Date de la collecte des données Du 3 septembre au 1 er décembre SONDAGE EN LIGNE 2

3 Femme Homme en fournissant des pistes d'intervention pour les gestionnaires. 75 % 25 % Le sondage, s'il est bien utilisé, est un instrument fiable de mesure pour développer des stratégies de communication efficaces, pour peaufiner celles qui sont déjà en place. 20 à 30 ans 31 à 40 ans 41 ans et plus Vous trouverez en annexe le questionnaire en ligne relié au sondage de même que la lettre l'accompagnant. 6 % 52 % 42 % Primaire Secondaire Primaire et secondaire Formation professionnelle 55 % 29 % Le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 15 % SONDAGE EN LIGNE 3

4 FAITS SAILLANTS 90 % des répondants ont une bonne, voire une excellente perception de la commission scolaire. 86 % des répondants ont une bonne, voire une excellente perception de l établissement que fréquente leur enfant. 88 % des répondants considèrent que leur enfant reçoit une bonne, voire une excellente formation. Une notoriété stable Perception envers la commission scolaire et ses établissements Avec un pourcentage de 90 % (bonne et excellente perception), la commission scolaire possède une excellente notoriété dans la communauté. Les perceptions sont excellentes. Soulignons que ce pourcentage est légèrement inférieur pour les établissements, soit 86 %. Cependant, pour les parents qui ont une perception positive, celleci est davantage excellente. Rappelons que l'image que projette notre organisation s'articule autour de ses différentes communications, qu'elles soient formelles ou informelles. Cette image est étroitement liée à la crédibilité. On pourrait définir cette dernière à partir des quatre «C» : capacité à communiquer, consistance du message, cohérence et congruence entre la parole et le geste. Les indices «mauvaise / + ou - bonne» peuvent s'expliquer en bonne partie par le vécu d'expériences négatives. Les commentaires accompagnant le questionnaire de sondage en ligne mettent en lumière différentes sources d'irritation et de déception. Autre chiffre intéressant, 88 % des parents considèrent que leur enfant reçoit une bonne, voire une excellente formation. Il est intéressant de comparer ces résultats avec un sondage postal mené auprès des parents en Ce sondage s articulait autour de 118 répondants. Première constatation, la perception n a pas tellement changé depuis Lors de cette lecture, 90 % des répondants avaient une bonne, voire une excellente perception de la commission scolaire et de ses établissements. Deuxième constatation, la satisfaction des parents en regard de la formation offerte a grimpé en trois ans de 3 %. Elle est passée de 85 à 88 %. SONDAGE EN LIGNE 4

5 QUESTION Quelle perception avez-vous de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du- Loup? Mauvaise : 1 % + ou - bonne : 9 % Bonne : 78 % Excellente : 12 % Mauvaise ou - bonne Bonne Excellente 0 SONDAGE EN LIGNE 5

6 QUESTION Quelle percection avez-vous de l établissement que fréquente votre enfant? Mauvaise : 3 % + ou - bonne : 11 % Bonne : 61 % Excellente : 25 % Mauvaise + ou - bonne Bonne Excellente SONDAGE EN LIGNE 6

7 QUESTION Selon vous, la formation que reçoit votre enfant est Pas du tout satisfaisante : 0 % Plus ou moins satisfaisante : 12 % Satisfaisante : 61 % Très satisfaisante : 27 % Pas du tout 13 + ou - 12 Satisfaisante Très satisfaisante SONDAGE EN LIGNE 7

8 FAITS SAILLANTS 29 % des répondants affirment avoir entendu parler du nouveau plan stratégique de la commission scolaire. 48 % des répondants se souviennent d avoir reçu en février dernier, dans le public-sac, le rapport annuel de la commission scolaire. De ce nombre, 66 % des répondants affirment l avoir lu en partie ou en totalité. 56 % des répondants affirment avoir entendu parler du projet éducatif de l établissement que fréquente leur enfant. De la planification à la reddition de compte Plan stratégique, projets éducatifs, plans de réussite et rapport annuel Comme le prévoit la Loi sur l instruction publique, la commission scolaire et ses établissements ont la responsabilité de rendre des comptes à la population en l informant sur les services rendus pour contribuer à la réussite éducative des élèves, jeunes et adultes. La reddition de compte prend notamment forme à travers les plans de réussite et le rapport annuel. Ce dernier constitue un outil privilégié pour informer annuellement les parents et la communauté des actions menées par la commission scolaire. Tout comme en 2006, le plan stratégique de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup demeure, de façon générale, méconnu des parents, et ce, même si un plus grand nombre de personnes semblent s y intéresser. Si en 2006, 19 % des répondants affirmaient avoir entendu parler du plan stratégique, ce nombre grimpe à 29 % en En ce qui concerne le projet éducatif, le pourcentage est légèrement en baisse par rapport à De fait, ce sont 56 % des répondants qui affirment avoir entendu parler du projet éducatif, soit 3 % de moins qu il y a trois ans. Il est compréhensible que les parents se souviennent davantage du projet éducatif de l établissement de leur enfant que du plan stratégique de la commission scolaire, d'autant plus qu'il s'agit d'un outil de gestion, un objet bien éloigné de la réalité quotidienne des parents. Selon le sondage en ligne, le pourcentage de répondants affirmant avoir reçu le rapport annuel dans le public-sac est légèrement en diminution : 48 % en 2009 comparativement à 51 % en Autrement dit, un parent sur deux affirme l'avoir reçu. De ce nombre, 66 % des répondants affirment l'avoir lu en partie ou en totalité. SONDAGE EN LIGNE 8

9 QUESTION Avez-vous entendu parler du nouveau plan stratégique de la commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup et de la vision qui en découle? 90 Oui : 29 % Non : 71 % Oui 29 Non SONDAGE EN LIGNE 9

10 QUESTION Avez-vous entendu parler du projet éducatif de l établissement que fréquente votre enfant? Oui : 56 % Non : 44 % Oui Non 0 SONDAGE EN LIGNE 10

11 QUESTIONS Vous souvenez-vous avoir reçu, en février dernier, dans le publi-sac, le rapport annuel de la commission scolaire? Oui 48 % Oui : 48 % Non : 52 % Non 52 % Si oui, l avez-vous lu? Oui 23 % Non 34 % Oui : 23 % En partie : 43 % Non : 34 % En partie 43 % SONDAGE EN LIGNE 11

12 FAITS SAILLANTS Les principales forces de l école sont : Relation enseignant/élève Encadrement Parcours offerts Climat dans l école Les éléments à améliorer sont : Encadrement Activités parascolaires Programmes (diversité) Projet éducatif Perceptions de l école Forces et éléments à améliorer Les résultats obtenus sont différents de la première lecture que nous avons effectuée en 2006 à partir d un sondage postal. À ce moment, l encadrement (32 %) était considéré comme la principale force de l école. Selon le sondage en ligne mené récemment, près d un parent sur deux (42 % des répondants) affirme que c est la relation enseignant/élève qui est la principale force de l école. En 2006, cet élément avait récolté près de 20 % de moins d occurrences. Suivent, par la suite, l encadrement (30 %), la disponibilité du personnel (23 %), les parcours offerts (28 %) et le climat dans l'école (18 %). Ces résultats mettent en lumière l importance du travail du personnel de la commission scolaire. La force de l école repose sur les personnes qui y donnent vie au quotidien. Quelques répondants ont proposé d autres éléments : approche orientante et aide aux devoirs. Ce ne sont pas tous les parents qui ont répondu à la deuxième question qui portait sur les dimensions à améliorer. Deux éléments émergent : l encadrement (38 %) et les activités parascolaires (30 %). Tout comme pour la question précédente, des répondants ont proposé d'autres éléments : nombre d élèves par classe, alimentation (trop de restrictions), curriculum (matières de base), bulletins (vrais résultats), enseignement de l anglais. Pour tout dire, l encadrement demeure un élément non seulement important mais sensible pour les parents. Pour certains répondants, il est l une des forces de l école. Pour d autres, il est la dimension à améliorer. SONDAGE EN LIGNE 12

13 Encadrement Disponibilité du personnel Relation enseignant/élève Activités parascolaires Parcours offerts Climat à l école Lieu physique QUESTIONS Quelle est, selon vous, la plus grande force de l école que fréquente votre enfant? Encadrement : 30 % Disponibilité du personnel : 23 % Relation enseignant/élève : 42 % Activités parascolaires : 8 % Parcours offerts : 28 % Climat à l école : 18 % Lieu physique : 8 % Selon vous, parmi les éléments ci-dessous, lequel serait le plus à améliorer dans l école que fréquente votre enfant? Encadrement Qualité de vie : 10 % Encadrement : 38 % Programmes : 21 % Qualité de vie 5 10 Programmes SONDAGE EN LIGNE 13

14 FAITS SAILLANTS Les principales préoccupations des parents sont les élèves en difficulté, la persévérance scolaire et la qualité du français. Selon la perception des parents, près de 4 enfants sur 5 sont heureux de se retrouver à l école. Seulement 4 % indiquent le contraire. Près de 9 parents sur 10 ont le sentiment que leur enfant est en sécurité à l école. Vie à l école Sujets de préoccupation, indice du bonheur et sécurité à l école Dans le sondage en ligne, la commission scolaire a tenté de connaître les principales préoccupations des parents en regard du secteur de l éducation. L aide aux élèves en difficulté apparaît en haut de lice (42 %). Suivent respectivement la persévérance scolaire (36 %) et la qualité du français (29 %). Fait à noter, la pandémie ne recueille que 4 %, et ce, même si ce sujet occupait cet automne une bonne partie de l espace médiatique. Des répondants ont proposé d autres sujets : adaptation à l aspect social de la vie scolaire, temps de partage de l enseignant dans une classe de première et de deuxième année, réforme, garderie scolaire, activité physique, enseignement des matières de base, intimidation. Autre mesure, l'indice du bonheur permet de mesurer, entre autres choses, le degré de motivation des élèves à l'égard de l'école. Dans le présent sondage, la lecture s'effectue à partir de la perception des parents. Les résultats sont à peu près similaires à ceux enregistrés en La répartition est légèrement différente. Soixante-seize pour cent (76 %) des répondants affirment que leur enfant est heureux d'aller à l'école. Vingt pour cent (20 %) disent qu'il l'est plus ou moins. Quatre pour cent (4 %) indiquent qu'il ne l'est pas. Cette mesure est importante vu qu elle est reliée à la persévérance scolaire. Plus un élève est heureux à l école, plus il a de chance de persévérer et de se rendre au terme de son projet de formation. Dernière mesure : le sentiment de sécurité. Quatre-vingt-sept pour cent (87 %) des répondants ont le sentiment que leur enfant est en sécurité à l école. Cinq pour cent (5 %) disent que non. Enfin, huit pour cent (8 %) ne le savent pas. SONDAGE EN LIGNE 14

15 QUESTION En matière d éducation, quel est le dossier qui vous préoccupe le plus en ce début d année scolaire? Persévérance scolaire Qualité du français Aide aux élèves en difficulté Passage primaire-secondaire Persévérance scolaire : 36 % Qualité du français : 29 % Aide aux élèves en difficulté : 42 % Passage primaire-secondaire : 11 % Pandémie : 4 % Pandémie 4 Persévérance scolaire Aide aux élèves en difficulté Pandémie Qualité du français Passage primaire-secondaire Résultats reportés sur 100 % 30 % 24 % 3 % 9 % 34 % SONDAGE EN LIGNE 15

16 QUESTIONS De façon générale, le matin, lorsque votre enfant quitte la maison, avez-vous l impression qu il est heureux d aller à l école? Oui Non Plus ou moins Oui : 76 % Non : 4 % Plus ou moins : 20 % 76 % 4 % 20 % De façon générale, avez-vous le sentiment que votre enfant est en sécurité à l école? Oui : 87 % Non : 5 % Je ne sais pas : 8 % Oui Non Je ne sais pas 87 % 5 % 8 % SONDAGE EN LIGNE 16

17 SONDAGE EN LIGNE 17

18 FAITS SAILLANTS Près de neuf parents sur dix se disent satisfaits, voire très satisfaits du transport scolaire. Haut degré de satisfaction Transport scolaire Quatre-vingt-neuf pour cent (89 %) des parents se disent satisfaits (54 %), voire très satisfaits (35 %) du transport scolaire. Il s agit d une baisse comparativement à 2006 où le pourcentage s élevait à 93 %. Des 75 répondants, quatre parents sur cinq (80 %) avaient un enfant qui utilise le transport scolaire. SONDAGE EN LIGNE 18

19 QUESTION Pas du tout satisfait 3 De façon générale, êtes-vous... de la qualité du service de transport scolaire? Pas du tout satisfait : 3 % Peu satisfait : 8 % Satisfait : 54 % Très satisfait : 35 % Peu satisfait 7 8 Satisfait Très satisfait Satisfait Non satisfait 89 % 11 % SONDAGE EN LIGNE 19

20 FAITS SAILLANTS Trois parents sur quatre sont satisfaits des échanges avec la commission scolaire. Ils se sentent bien informés. Les répondants font une lecture légèrement différente pour les établissements. Les pourcentages grimpent respectivement à 85 % en ce qui concerne les échanges et à 88 % pour ce qui a trait au sentiment d être bien informé. Trois répondants sur quatre affirment que la commission scolaire et les établissements diffusent suffisamment d information par le truchement des médias. Huit répondants sur dix affirment connaître le site Web de la commission scolaire. Près de neuf répondants sur dix trouvent pertinentes les informations diffusées à partir de la lettre d information Web acheminée mensuellement. Communications interpersonnelles et électroniques à l avantscène Communications en... questions Cette section se divise en plusieurs volets. Premier volet : Trois répondants sur quatre (76 %) affirment qu'ils sont satisfaits, voire très satisfaits des échanges qu'ils ont avec la commission scolaire. Ce pourcentage grimpe à 85 % pour les établissements. Dans le même ordre d'idées, 75 % des répondants se disent informés. Ce pourcentage atteint les 88 % pour les établissements. Fait à noter, ces résultats sont à peu près similaires à ceux enregistrés en Globalement, les résultats sont satisfaisants. De par sa proximité, il est normal que l'établissement ait des rapports plus étroits avec les parents. La première information qui intéresse le parent, c'est ce qui se passe avec son enfant : vécu, évolution dans ses apprentissages, comportement, réussite, etc. Deuxième volet : Trois répondants sur quatre (73 %) affirment que la commission scolaire et les établissements diffusent suffisamment d'information par le truchement des médias. Idem à Troisième volet : Quatre-vingt-un pour cent (81 %) connaissent le site Web de la commission scolaire. Ce pourcentage n était que de 42 % en Quatre-vingt-huit pour cent des répondants (88 %) trouvent pertinentes, voire très pertinentes les informations diffusées dans la lettre d information Web de la commission scolaire. En ce qui concerne les habitudes des répondants, cinquante-six pour cent (56 %) des répondants affirment naviguer sur Internet au moins une fois par jour. Près de 90 % des répondants disent le faire plus de 11 fois par mois. Les habitudes de communication continuent d évoluer. Au début des années 2000, peu nombreux étaient les parents qui utilisaient les nouvelles technologies de l'information et des communications. Un sondage en ligne aurait été impensable. S il faut en croire le sondage, non seulement les parents utilisent davantage les nouvelles technologies, ils leur consacrent plus de temps. Ils s attendent aussi à ce que la commission scolaire et ses établissements les utilisent davantage. Dans les moyens suggérés pour échanger de l information, les SONDAGE EN LIGNE 20

21 répondants accordent beaucoup d importance aux nouvelles technologies. En ce qui concerne la commission scolaire, les communications électroniques prises au sens large (courriel, site Web et lettre d information) figurent largement en tête de peloton (55 %), et ce, après répartition des occurrences sur 100 %. Suivent les moyens dits conventionnels (poste, téléphone, envoi par l enfant) avec 32 % et les médias avec 13 %. Pour ce qui est des établissements, les résultats sont les suivants : moyens dits conventionnels auxquels s ajoutent l agenda, les assemblées et la remise du bulletin (55 %), communications électroniques (42 %) et médias (3 %). À lui seul, le courriel a recueilli autour de 70 % des occurrences tant pour la commission scolaire que pour les établissements. Il est au coeur d Internet. Rappelons que lors du sondage de 2006, 44 % des répondants avaient indiqué qu'ils aimeraient être joints par messagerie électronique. Toujours en 2006, l'envoi de messages par les enfants et la poste constituaient les deux moyens privilégiés par les répondants du sondage (54 % pour la commission scolaire et 45 % pour les établissements). Vu que les établissements sont en lien direct avec les clients, les moyens de communication plus personnalisée ont davantage la cote, ce qui est tout à fait prévisible. En fonction de l intention de communication, les parents semblent privilégier, tantôt les communications interpersonnelles, tantôt les communications électroniques. Il est important de souligner que ces derniers chiffres ne fournissent qu un portrait partiel de la situation. De par sa nature, le sondage en ligne s adresse d emblée à des internautes. Toutefois, il importe de noter que les chiffres obtenus traduisent d importantes tendances qui se confirment à partir de d autres indicateurs. Depuis la mise en place du Web dynamique, le site de la commission scolaire a connu une croissance continue. D après les statistiques du serveur, la toile de la commission scolaire comptait visites pour le mois de mai En une trentaine de mois, ce nombre a été multiplié par six. De fait, on comptait, pour le mois de janvier 2010, visites. À ce jour, le site dépasse le demi-million de visites (La commission scolaire en chiffres). Il est intéressant de noter en terminant que ces statistiques ne prennent pas en compte les sites des établissements. Un répondant sur deux affirme que la commission scolaire devrait prioriser les communications électroniques pour les joindre. En 2006, on parlait d un parent sur cinq. La situation est différente pour les établissements. L agenda, les assemblées des parents et la remise du bulletin demeurent les moyens priorisés par les répondants (55 %). Toujours pour les établissements, les communications électroniques viennent au deuxième rang avec 42 %. Il s agit d un bond de 32 % par rapport au sondage mené en SONDAGE EN LIGNE 21

22 QUESTIONS Si vous aviez à évaluer les échanges que vous avez avec la commission scolaire, vous les qualifieriez de Peu satisfaisants : 6 % Plus ou moins satisfaisants : 18 % Satisfaisants : 71 % Très satisfaisants : 5 % Peu satisfaisants Plus ou moins satisfaisants Satisfaisants Très satisfaisants Si vous aviez à évaluer les échanges que vous avez avec les établissements, vous les qualifieriez de Peu satisfaisants : 3 % Plus ou moins satisfaisants : 12 % Satisfaisants : 64 % Très satisfaisants : 21 % Peu satisfaisants Plus ou moins satisfaisants Satisfaisants Très satisfaisants SONDAGE EN LIGNE 22

23 QUESTIONS Peu informé Informé, bien informé, très bien informé Par rapport à la commission scolaire, vous sentez-vous % Peu informé : 25 % Informé : 48 % Bien informé : 25 % Très bien informé : 2 % 75 % Peu informé Informé, bien informé, très bien informé Par rapport à l établissement que fréquente votre enfant, vous sentez-vous % Peu informé : 12 % Informé : 32 % Bien informé : 47 % Très bien informé : 9 % 88 % SONDAGE EN LIGNE 23

24 QUESTIONS De façon générale, trouvezvous que la commission scolaire et ses établissements diffusent suffisamment d information par le truchement des médias (stations radiophoniques, journaux, stations de télévision, etc.)? Oui : 73 % Non : 27 % Oui 73 Non Connaissez-vous le site Internet de la commission scolaire? Oui : 81 % Non : 19 % Oui Non SONDAGE EN LIGNE 24

25 QUESTIONS Peu pertinentes 12 % Pertinentes, voire très pertinentes 88 % Les informations que vous retrouvez dans la lettre d information de la commission scolaire sont... Peu pertinentes : 12 % Pertinentes : 75 % Très pertinentes : 13 % À quelle fréquence naviguezvous dans Internet? (Nombre de fois par mois) 10 fois et moins : 12 % 11 à 20 fois : 24 % 21 à 30 fois : 43 % 30 fois et plus : 21 % - de à à et plus 0 SONDAGE EN LIGNE 25

26 QUESTION Quels moyens devrait prioriser la commission scolaire pour vous informer? Envoi par la poste Envoi par la poste : 21 % Envoi par le biais des enfants : 42 % Appel téléphonique : 10 % Médias écrits : 9 % Médias électroniques - radio : 9 % Médias électroniques - télévision : 10 % Lettre d information : 28 % Courriel : 70 % Site Web : 29 % Envoi par le biais des enfants Appel téléphonique Médias écrits Médias électroniques - radio Médias électroniques - TV 10 Lettre d information Web 28 Courriel Site Web SONDAGE EN LIGNE 26

27 % 18 % 5 % 13 % 55 % Poste Enfants Téléphone Médias Communications électroniques % 28 % 8 % 18 % 20 % SONDAGE EN LIGNE 27

28 QUESTION Quels moyens devrait prioriser l établissement que fréquente votre enfant pour vous informer? Envoi par la poste Envoi par la poste : 10 % Assemblée en début d année : 9 % Lors de la remise du bulletin : 40 % Agenda de l élève : 28 % Envoi par le biais des enfants : 53 % Appel téléphonique : 20 % Médias écrits : 1 % Médias électroniques - radio : 2 % Médias électroniques - télévision : 2 % Lettre d information : 28 % Courriel : 68 % Site Web : 21 % Assemblée (début d année) Remise du bulletin Agenda de l élève Envoi par le biais des enfants Appel téléphonique Médias écrits Médias électroniques - Radio Médias électroniques - TV Lettre d information 28 Courriel Site Web SONDAGE EN LIGNE 28

29 % 17 % 7 % 3 % 27 % 42 % Poste Enfants Téléphone Médias Communications électroniques Autres % 29 % 23 % 9 % 10 % 13 % SONDAGE EN LIGNE 29

30 FAITS SAILLANTS Un parent sur quatre trouve important de considérer le port de l uniforme à l école que fréquente leur enfant. Divers Le port de l uniforme Vingt-trois pour cent (23 %) des répondants trouvent important de considérer le port de l uniforme. Deux personnes n ont pas répondu à cette question. SONDAGE EN LIGNE 30

31 QUESTION Oui 23 % Non À l école que fréquente votre enfant, trouvez-vous important de considérer le port de l uniforme? Oui : 23 % Non : 77 % 77 % 20 % 25 % 27 % 80 % 75 % 73 % Parents ayant un ou des enfants au primaire seulement Parents ayant un ou des enfants au secondaire seulement Parents ayant un ou des enfants au primaire et au secondaire SONDAGE EN LIGNE 31

32 De l analyse à l action Recommandations 1. Prendre de nouvelles mesures à partir de formulaires en ligne Il serait à propos de répéter l'exercice, autrement dit, de sonder à nouveau, non seulement pour mesurer l'évolution des perceptions et l'efficience des différents moyens de communication mis en place par notre organisation, mais aussi pour tâter le pouls des parents sur différentes questions concernant l éducation. Ces mesures devraient prendre deux formes. Afin de développer davantage une culture de consultation et de fidéliser les internautes à la toile de la commission scolaire, un court sondage en ligne avec une ou deux questions pourrait être diffusé par le truchement de la lettre d information (Par exemple : le port de l uniforme). À ce sondage publié à différents moments de l année pourrait se joindre un sondage en ligne, annuel ou biennal, plus exhaustif, permettant de comparer l évolution des perceptions dans le temps. Sans contredit, le sondage en ligne s est révélé des plus intéressants. Il est peu coûteux. La logistique est réduite au minimum. Il permet de recueillir rapidement de l information et la gestion des données est assurée par le plugiciel de l outil de publication dans Internet que nous utilisons déjà sur le serveur dynamique. 2. Donner une rétroaction au sondage, assurer un suivi des commentaires et des suggestions Le sondage comportait une vingtaine de questions. Les répondants devaient y consacrer au moins trois minutes. Un tel sondage produit toujours un effet sur les personnes qui acceptent de partager leurs perceptions. Par ailleurs, il peut susciter des attentes. Il importe de mettre en oeuvre un mécanisme de rétro-information, voire de rétroaction. Autrement dit, il serait fortement recommandé que les principaux résultats du sondage en ligne fassent l'objet d'une diffusion (rapport annuel, site Web de la commission scolaire, communiqués de presse mettant en lumière les lignes de force, etc). Un courriel devrait être aussi acheminé par la direction générale aux répondants pour les remercier de leur participation à cet exercice de consultation. Ce message électronique devrait contenir un hyperlien vers le rapport de sondage. Il serait important que ces gens soient les premiers parmi le grand public à consulter les résultats. Enfin, pour les services et les établissements, il conviendrait d assurer un suivi aux commentaires et suggestions formulés dans le sondage en ligne. 3. Rendre publics autrement les plans et projets, dans le temps Il serait impératif d'utiliser tous les canaux de communication pour sensibiliser les parents au plan stratégique, aux projets éducatifs, aux plans de réussite et au rapport annuel. La démarche de communication devrait se faire dans le temps et miser sur la répétition. Les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées par les parents, ce qui n était pas le cas en Un tel changement doit amener notre organisation à revoir ses façons de faire. Prenons le cas du rapport annuel qui doit être repensé, tant au niveau de sa présentation que du moyen pour le diffuser. Il serait intéressant d opter pour une approche mixte. Un document papier dégageant les grandes lignes du rapport annuel devrait être acheminé par le truchement d un média écrit à la population. Ce document serait appuyé par une section Web qui contiendrait l ensemble des informations (plan, rapports, études, statistiques, etc.). Cette section jouerait un rôle complémentaire pour les citoyens qui désirent en savoir davantage. SONDAGE EN LIGNE 32

33 Notons qu une telle approche aurait été impensable il y a trois ans. 4. Miser sur l opération «Fiers de nos gens» La relation enseignant/élève est très importante pour les parents. Elle est perçue comme la force de l'école. Le personnel joue un rôle déterminant et il est important de reconnaître son apport, de le souligner de manière tangible. Dans cette perspective, il importe de poursuivre le développement de l opération Fiers de nos gens qui s articule, rappelons-le, autour de différents volets dont l un visant à valoriser notre personnel. Ce développement devrait se faire entre autres choses à partir du programme de reconnaissance Synergie qui, rappelons-le, vise à mettre en valeur les réalisations, les contributions et les projets de personnes, de groupes de personnes et d équipes, qui permettent à la commission scolaire de grandir collectivement, d aller au-delà de ses objectifs stratégiques, de jouer pleinement son rôle dans la communauté. Soulignons que l opération Fiers de nos gens est en lien direct avec la deuxième orientation du plan stratégique de la commission scolaire 5. Poursuivre l'offensive Internet À la lumière des résultats, il importe que la commission scolaire tout comme ses établissements poursuivent leurs efforts pour déployer une toile dynamique où se retrouvent l'ensemble de l'information de même que les services dont les parents ont besoin (fermeture des écoles, inscription, etc.). Cette toile devrait proposer des services de consultation et de partage (portail interne, sondages en ligne). De plus, elle devrait prendre place dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter). Il serait aussi important de développer une version mobile de la toile de la commission scolaire (section information). À plus long terme, la toile devrait permettre aux internautes de traiter avec la commission scolaire et les établissements par voie électronique (services transactionnels). Enfin, il convient que la commission scolaire et ses établissements continuent d évaluer l efficacité des différentes solutions informatiques déployées, et ce, à partir de différents outils de surveillance et de mesure (monitoring). 6. Continuer de communiquer... tout en évitant la saturation Il importe que la commission scolaire et ses établissements maintiennent une présence active dans les médias. Les interventions doivent prendre en compte les politiques rédactionnelles, les contraintes des médias, leurs intérêts. Selon les circonstances, le communiqué peut être tout aussi efficace qu'une conférence de presse. Par conséquent, la commission scolaire et ses établissements doivent bien mesurer la portée de leurs interventions, mieux les structurer dans le temps, opter pour de nouveaux canaux, et ce, en fonction de l'information à diffuser. Le but ultime est d'avoir le meilleur rayonnement possible en vue de joindre efficacement les différents publicscibles. Jusqu'à maintenant, la commission scolaire et les établissements ont une bonne crédibilité. Il faut continuer d'agir de la sorte, et ce, en continuant de miser sur la transparence. SONDAGE EN LIGNE 33

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN»

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» CONSEIL DU MARCHE FINANCIER DEPARTEMENT DES ETUDES ET DES STATISTIQUES «LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» SONDAGE REALISE AUPRES DES SOUSCRIPTEURS A L OCCASION DE L OPV SOTRAPIL Etude menée par

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Sondage de fin d études secondaires 2010

Sondage de fin d études secondaires 2010 Sondage de fin d études secondaires 2010 Qu est-ce que t en penses? Secteur francophone Ministère de l Éducation Le Sondage de fin d études secondaires 2010 Qu est-ce que t en penses? se trouve sur le

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Méthodologie et déroulement Afin de faire évoluer et d améliorer la qualité de ses services, La société ABC Portage a mis en place une enquête de satisfaction

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ RÉSULTATS DE L ÉTÉ 2008 JUMELÉS À CEUX DE L HIVER 2008 RAPPORT VERSION FINALE Daniel

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction

Résultats de l enquête de satisfaction Résultats de l enquête de satisfaction (Novembre-Février 2012) 88 Questionnaires ont été rendus Nous vous en remercions! Votre situation Etes-vous abonné à la médiathèque de Scionzier? A propos des horaires

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 PRÉFET DE LA DRÔME ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 SOMMAIRE Introduction... 2 Modalités organisationnelles... 2 Représentativité

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

OBSERVATOIRE de la qualité du service

OBSERVATOIRE de la qualité du service OBSERVATOIRE de la qualité du service public de l eau Principaux enseignements 2013 Éditorial Pour être encore mieux à l écoute de ses quatre millions de consommateurs, le SEDIF a mis en place depuis 2002

Plus en détail

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST BILAN DU SONDAGE Sondage distribué du 1 er décembre 2012 au 28 mars 2013. Nombre de répondants : 72 PORTRAIT DES RÉPONDANTS Groupe d âge 24 ans et moins : 2,8 %

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH Rapport Final Conseil de recherches en sciences humaines du Canada 1 Réseau C i r c u m I n c. Conseil en gestion et en recherche 74, rue du Val-Perché Gatineau (Québec) J8Z 2A6 (819)770-2423, (819)770-5196

Plus en détail

L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada

L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada Mars 2002 icongo, Inc 740, rue St Maurice, bureau 602 Montréal, (Québec) Canada H3C 1L5 Tél. : 514-866-2664 Télécopieur : 514-866-8404

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final Comité Santé en français de Fredericton Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne Rapport de sondage-final Mai 2006 Table des matières 1.0 Sommaire. 1 2.0 Introduction..2 3.0

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP Étudiants et entreprises ANNÉE 2008 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Étudiants p. 3 A. Statistiques

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Sondage public 2012 sur les services policiers

Sondage public 2012 sur les services policiers Sondage public 2012 sur les services policiers 2 Sixième sondage public depuis 1995. Le sondage est conçu pour faire comprendre les perceptions des citoyens sur la criminalité i et la sécurité et mesurer

Plus en détail

Modèle de plan d action pour le sondage en ligne

Modèle de plan d action pour le sondage en ligne Projet : Sondage en ligne (Préciser le nom de votre projet) Date / période : Territoire visé : Description : Opération consistant à interroger un certain nombre d'individus au sein d'une population déterminée

Plus en détail

Établir des relations constructives avec les parents en services de garde à l enfance

Établir des relations constructives avec les parents en services de garde à l enfance Établir des relations constructives avec les parents en services de garde à l enfance Colloque QuébecStrasbourg Octobre 2008 Présenté par Gilles Cantin, Ph.D. Département d éducation et pédagogie UQAM

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC)

Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC) Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC) au Collège O Sullivan de Québec Décembre 2007 Introduction L évaluation

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs Sondage sur le climat scolaire Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs SONDAGE EN LIGNE Table des matières Introduction...2 Instructions étape par étape à l intention

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Comment les Québécois cherchent-ils sur le Web? Cette étude a été réalisée par Skooiz.com et Mastodonte Communication

Comment les Québécois cherchent-ils sur le Web? Cette étude a été réalisée par Skooiz.com et Mastodonte Communication Comment les Québécois cherchent-ils sur le Web? Cette étude a été réalisée par Skooiz.com et Mastodonte Communication Introduction Il se dit beaucoup de choses sur les habitudes de recherche des internautes

Plus en détail

Observatoire 2011 de l opinion sur l image des banques -Juin 2011 Présentation du 16 09 2011

Observatoire 2011 de l opinion sur l image des banques -Juin 2011 Présentation du 16 09 2011 FBF PRESENTATION DES RESULTATS N 23938 Marie Laurence GUENA Elodie VAN CUYCK Marion LAMBOLEY Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Observatoire 2011 de

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014

Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014 1 Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014 Senior Strategic AUDIO 2000 AUDIO 2000 Enseigne d audioprothèse créée en 1999, membre du Groupe Optic 2ooo 274 magasins en France au 1 er

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Comment les Québécois utilisent-ils et cherchent-ils sur Internet?

Comment les Québécois utilisent-ils et cherchent-ils sur Internet? Comment les Québécois utilisent-ils et cherchent-ils sur Internet? Étude réalisée par Skooiz.com en Mai 2009 Introduction Internet évoluant sans cesse, il est important de vérifier si ses utilisateurs

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves POLITIQUE DE L'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS POLITIQUE

Plus en détail

Etude sur Le service de restauration scolaire

Etude sur Le service de restauration scolaire Etude sur Le service de restauration scolaire En accord avec les objectifs de l Association des Parents d Elèves de Génération ECOLE, une enquête de satisfaction de la cantine scolaire a donné les résultats

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION 1 Sommaire Le contexte.. p.3 Pourquoi un diagnostic p.3 Rétroplanning.. p.3 Caractéristiques des répondants p.4 L adresse e-mail. P.5 La Google adresse.

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES Analyse et synthèse des résultats Etude organisée par le service Etudes du CIFODECOM 1. INTRODUCTION 2. OBJETIF DE L ETUDE

Plus en détail

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut Rapport 2006 du chef de la direction Michel Beauséjour, FCA «On ne peut pas gérer ce qu on ne peut pas mesurer» Sondage Multi Réso en 2006 Auprès des consommateurs Profil des acheteurs et des vendeurs

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS Service Education des Epargnants &Habilitation des Intervenants Sondage sur la culture financière d une population d internautes

Plus en détail

SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL

SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL SOMMAIRE DU RAPPORT ANNUEL 2013 DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL Avertissement : LE PRÉSENT DOCUMENT CONSTITUE UN CONDENSÉ DU RAPPORT ANNUEL DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL. VOUS ÊTES INVITÉ À CONSULTER LA VERSION INTÉGRALE

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE CLUB? Un outil indispensable pour évaluer les clubs

QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE CLUB? Un outil indispensable pour évaluer les clubs GUIDE ADMINISTRATIF QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE CLUB? Un outil indispensable pour évaluer les clubs QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE CLUB? Un outil indispensable pour évaluer les clubs - Guide administratif Vous

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Perception de l attachement des Français et des Eurois à leur département Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage national (ADF) Sondage effectué pour : L Assemblée des Départements

Plus en détail

Résumé des résultats du sondage sur l utilisation des médias sociaux dans l industrie des communications en 2011

Résumé des résultats du sondage sur l utilisation des médias sociaux dans l industrie des communications en 2011 Résumé des résultats du sondage sur l utilisation des médias sociaux d l industrie des communications en 2011 Bernard Motulsky, titulaire de la Chaire Pauline Breduillieard, associée de recherche Mai 2011

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Formation PME Etude de marché

Formation PME Etude de marché Formation PME Etude de marché Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les business-tools, aller sous www.banquecoop.ch/business L étude de marché ou étude marketing

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement

Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Direction générale des services de vérification interne Audit de l article 33 de la Loi sur la gestion des finances publiques Phase 1B Dépenses de fonctionnement Février 2014 Non Classifié SP-609-03-14F

Plus en détail

Comment les parents voient-ils l école?

Comment les parents voient-ils l école? Comment les parents voient-ils l école? Enquête du comité d école de Sandweiler Schoulen Chers parents, Le comité d école qui a été crée en 2009 sur base de la nouvelle loi scolaire, s occupe de l instauration

Plus en détail