Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup"

Transcription

1 Rapport de sondage Perception des parents ayant un ou des enfants dans les écoles et centres de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup Monika Adamczyk et Luc Lombarda - Fotolia.com SONDAGE EN LIGNE

2 Les parents sont des partenaires de premier plan en vue de la réussite de leur enfant. À ce titre, il importe qu ils soient bien informés. Pour être efficace, la communication doit se faire dans les deux sens et tout débute, bien entendu, par l écoute. Pour répondre adéquatement aux besoins des parents et offrir des services qui correspondent à leurs attentes, la commission scolaire a besoin de connaître leur point de vue. C est pourquoi elle a publié ce sondage en ligne. Il a été conçu pour mesurer le degré de satisfaction à l égard des services offerts par la commission scolaire de même que par ses établissements. Il permettra aussi à la commission scolaire d identifier les moyens par lesquels son personnel pourra joindre plus efficacement les parents. Le rapport qui en découle fait ressortir les faits saillants tout Sondage en ligne : les prémisses Liminaire Méthode de collecte de données Sondage en ligne accessible à partir de la lettre d information diffusée les 3 septembre, 7 octobre, 2 et 24 novembre Marché Territoire couvert par la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup. Parents internautes ayant un ou des enfants dans les écoles et centres. Sélection de l échantillon Aléatoire. Liste de diffusion Web de la commission scolaire qui contient abonnés. Cette liste est constituée principalement des adresses électroniques fournies par les parents sur les formulaires d inscription, lesquels sont remplis annuellement. Taille de l échantillon 75 répondants. Caractéristiques des répondants 75 % des répondants sont des femmes; 25 %, des hommes. 6 % des répondants ont entre 20 et 30 ans; 52 %, entre 31 et 40 ans; 42 %, entre 41 ans et plus. 55 % des répondants ont un ou des enfants au préscolaire et au primaire seulement, 29 % au secondaire seulement, 15 % au primaire et au secondaire et 1 % en formation professionnelle. 61 % des répondants ont un ou des enfants au primaire, 39 % au secondaire. 23 écoles et centres, et ce, sur une possibilité de 36 (soit un pourcentage de 64 %), étaient rejoints par le sondage. La répartition est la suivante : 17 écoles au primaire, 2 écoles au primaire + secondaire, 3 écoles au secondaire, 1 centre de formation professionnelle. Date de la collecte des données Du 3 septembre au 1 er décembre SONDAGE EN LIGNE 2

3 Femme Homme en fournissant des pistes d'intervention pour les gestionnaires. 75 % 25 % Le sondage, s'il est bien utilisé, est un instrument fiable de mesure pour développer des stratégies de communication efficaces, pour peaufiner celles qui sont déjà en place. 20 à 30 ans 31 à 40 ans 41 ans et plus Vous trouverez en annexe le questionnaire en ligne relié au sondage de même que la lettre l'accompagnant. 6 % 52 % 42 % Primaire Secondaire Primaire et secondaire Formation professionnelle 55 % 29 % Le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. 15 % SONDAGE EN LIGNE 3

4 FAITS SAILLANTS 90 % des répondants ont une bonne, voire une excellente perception de la commission scolaire. 86 % des répondants ont une bonne, voire une excellente perception de l établissement que fréquente leur enfant. 88 % des répondants considèrent que leur enfant reçoit une bonne, voire une excellente formation. Une notoriété stable Perception envers la commission scolaire et ses établissements Avec un pourcentage de 90 % (bonne et excellente perception), la commission scolaire possède une excellente notoriété dans la communauté. Les perceptions sont excellentes. Soulignons que ce pourcentage est légèrement inférieur pour les établissements, soit 86 %. Cependant, pour les parents qui ont une perception positive, celleci est davantage excellente. Rappelons que l'image que projette notre organisation s'articule autour de ses différentes communications, qu'elles soient formelles ou informelles. Cette image est étroitement liée à la crédibilité. On pourrait définir cette dernière à partir des quatre «C» : capacité à communiquer, consistance du message, cohérence et congruence entre la parole et le geste. Les indices «mauvaise / + ou - bonne» peuvent s'expliquer en bonne partie par le vécu d'expériences négatives. Les commentaires accompagnant le questionnaire de sondage en ligne mettent en lumière différentes sources d'irritation et de déception. Autre chiffre intéressant, 88 % des parents considèrent que leur enfant reçoit une bonne, voire une excellente formation. Il est intéressant de comparer ces résultats avec un sondage postal mené auprès des parents en Ce sondage s articulait autour de 118 répondants. Première constatation, la perception n a pas tellement changé depuis Lors de cette lecture, 90 % des répondants avaient une bonne, voire une excellente perception de la commission scolaire et de ses établissements. Deuxième constatation, la satisfaction des parents en regard de la formation offerte a grimpé en trois ans de 3 %. Elle est passée de 85 à 88 %. SONDAGE EN LIGNE 4

5 QUESTION Quelle perception avez-vous de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du- Loup? Mauvaise : 1 % + ou - bonne : 9 % Bonne : 78 % Excellente : 12 % Mauvaise ou - bonne Bonne Excellente 0 SONDAGE EN LIGNE 5

6 QUESTION Quelle percection avez-vous de l établissement que fréquente votre enfant? Mauvaise : 3 % + ou - bonne : 11 % Bonne : 61 % Excellente : 25 % Mauvaise + ou - bonne Bonne Excellente SONDAGE EN LIGNE 6

7 QUESTION Selon vous, la formation que reçoit votre enfant est Pas du tout satisfaisante : 0 % Plus ou moins satisfaisante : 12 % Satisfaisante : 61 % Très satisfaisante : 27 % Pas du tout 13 + ou - 12 Satisfaisante Très satisfaisante SONDAGE EN LIGNE 7

8 FAITS SAILLANTS 29 % des répondants affirment avoir entendu parler du nouveau plan stratégique de la commission scolaire. 48 % des répondants se souviennent d avoir reçu en février dernier, dans le public-sac, le rapport annuel de la commission scolaire. De ce nombre, 66 % des répondants affirment l avoir lu en partie ou en totalité. 56 % des répondants affirment avoir entendu parler du projet éducatif de l établissement que fréquente leur enfant. De la planification à la reddition de compte Plan stratégique, projets éducatifs, plans de réussite et rapport annuel Comme le prévoit la Loi sur l instruction publique, la commission scolaire et ses établissements ont la responsabilité de rendre des comptes à la population en l informant sur les services rendus pour contribuer à la réussite éducative des élèves, jeunes et adultes. La reddition de compte prend notamment forme à travers les plans de réussite et le rapport annuel. Ce dernier constitue un outil privilégié pour informer annuellement les parents et la communauté des actions menées par la commission scolaire. Tout comme en 2006, le plan stratégique de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup demeure, de façon générale, méconnu des parents, et ce, même si un plus grand nombre de personnes semblent s y intéresser. Si en 2006, 19 % des répondants affirmaient avoir entendu parler du plan stratégique, ce nombre grimpe à 29 % en En ce qui concerne le projet éducatif, le pourcentage est légèrement en baisse par rapport à De fait, ce sont 56 % des répondants qui affirment avoir entendu parler du projet éducatif, soit 3 % de moins qu il y a trois ans. Il est compréhensible que les parents se souviennent davantage du projet éducatif de l établissement de leur enfant que du plan stratégique de la commission scolaire, d'autant plus qu'il s'agit d'un outil de gestion, un objet bien éloigné de la réalité quotidienne des parents. Selon le sondage en ligne, le pourcentage de répondants affirmant avoir reçu le rapport annuel dans le public-sac est légèrement en diminution : 48 % en 2009 comparativement à 51 % en Autrement dit, un parent sur deux affirme l'avoir reçu. De ce nombre, 66 % des répondants affirment l'avoir lu en partie ou en totalité. SONDAGE EN LIGNE 8

9 QUESTION Avez-vous entendu parler du nouveau plan stratégique de la commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup et de la vision qui en découle? 90 Oui : 29 % Non : 71 % Oui 29 Non SONDAGE EN LIGNE 9

10 QUESTION Avez-vous entendu parler du projet éducatif de l établissement que fréquente votre enfant? Oui : 56 % Non : 44 % Oui Non 0 SONDAGE EN LIGNE 10

11 QUESTIONS Vous souvenez-vous avoir reçu, en février dernier, dans le publi-sac, le rapport annuel de la commission scolaire? Oui 48 % Oui : 48 % Non : 52 % Non 52 % Si oui, l avez-vous lu? Oui 23 % Non 34 % Oui : 23 % En partie : 43 % Non : 34 % En partie 43 % SONDAGE EN LIGNE 11

12 FAITS SAILLANTS Les principales forces de l école sont : Relation enseignant/élève Encadrement Parcours offerts Climat dans l école Les éléments à améliorer sont : Encadrement Activités parascolaires Programmes (diversité) Projet éducatif Perceptions de l école Forces et éléments à améliorer Les résultats obtenus sont différents de la première lecture que nous avons effectuée en 2006 à partir d un sondage postal. À ce moment, l encadrement (32 %) était considéré comme la principale force de l école. Selon le sondage en ligne mené récemment, près d un parent sur deux (42 % des répondants) affirme que c est la relation enseignant/élève qui est la principale force de l école. En 2006, cet élément avait récolté près de 20 % de moins d occurrences. Suivent, par la suite, l encadrement (30 %), la disponibilité du personnel (23 %), les parcours offerts (28 %) et le climat dans l'école (18 %). Ces résultats mettent en lumière l importance du travail du personnel de la commission scolaire. La force de l école repose sur les personnes qui y donnent vie au quotidien. Quelques répondants ont proposé d autres éléments : approche orientante et aide aux devoirs. Ce ne sont pas tous les parents qui ont répondu à la deuxième question qui portait sur les dimensions à améliorer. Deux éléments émergent : l encadrement (38 %) et les activités parascolaires (30 %). Tout comme pour la question précédente, des répondants ont proposé d'autres éléments : nombre d élèves par classe, alimentation (trop de restrictions), curriculum (matières de base), bulletins (vrais résultats), enseignement de l anglais. Pour tout dire, l encadrement demeure un élément non seulement important mais sensible pour les parents. Pour certains répondants, il est l une des forces de l école. Pour d autres, il est la dimension à améliorer. SONDAGE EN LIGNE 12

13 Encadrement Disponibilité du personnel Relation enseignant/élève Activités parascolaires Parcours offerts Climat à l école Lieu physique QUESTIONS Quelle est, selon vous, la plus grande force de l école que fréquente votre enfant? Encadrement : 30 % Disponibilité du personnel : 23 % Relation enseignant/élève : 42 % Activités parascolaires : 8 % Parcours offerts : 28 % Climat à l école : 18 % Lieu physique : 8 % Selon vous, parmi les éléments ci-dessous, lequel serait le plus à améliorer dans l école que fréquente votre enfant? Encadrement Qualité de vie : 10 % Encadrement : 38 % Programmes : 21 % Qualité de vie 5 10 Programmes SONDAGE EN LIGNE 13

14 FAITS SAILLANTS Les principales préoccupations des parents sont les élèves en difficulté, la persévérance scolaire et la qualité du français. Selon la perception des parents, près de 4 enfants sur 5 sont heureux de se retrouver à l école. Seulement 4 % indiquent le contraire. Près de 9 parents sur 10 ont le sentiment que leur enfant est en sécurité à l école. Vie à l école Sujets de préoccupation, indice du bonheur et sécurité à l école Dans le sondage en ligne, la commission scolaire a tenté de connaître les principales préoccupations des parents en regard du secteur de l éducation. L aide aux élèves en difficulté apparaît en haut de lice (42 %). Suivent respectivement la persévérance scolaire (36 %) et la qualité du français (29 %). Fait à noter, la pandémie ne recueille que 4 %, et ce, même si ce sujet occupait cet automne une bonne partie de l espace médiatique. Des répondants ont proposé d autres sujets : adaptation à l aspect social de la vie scolaire, temps de partage de l enseignant dans une classe de première et de deuxième année, réforme, garderie scolaire, activité physique, enseignement des matières de base, intimidation. Autre mesure, l'indice du bonheur permet de mesurer, entre autres choses, le degré de motivation des élèves à l'égard de l'école. Dans le présent sondage, la lecture s'effectue à partir de la perception des parents. Les résultats sont à peu près similaires à ceux enregistrés en La répartition est légèrement différente. Soixante-seize pour cent (76 %) des répondants affirment que leur enfant est heureux d'aller à l'école. Vingt pour cent (20 %) disent qu'il l'est plus ou moins. Quatre pour cent (4 %) indiquent qu'il ne l'est pas. Cette mesure est importante vu qu elle est reliée à la persévérance scolaire. Plus un élève est heureux à l école, plus il a de chance de persévérer et de se rendre au terme de son projet de formation. Dernière mesure : le sentiment de sécurité. Quatre-vingt-sept pour cent (87 %) des répondants ont le sentiment que leur enfant est en sécurité à l école. Cinq pour cent (5 %) disent que non. Enfin, huit pour cent (8 %) ne le savent pas. SONDAGE EN LIGNE 14

15 QUESTION En matière d éducation, quel est le dossier qui vous préoccupe le plus en ce début d année scolaire? Persévérance scolaire Qualité du français Aide aux élèves en difficulté Passage primaire-secondaire Persévérance scolaire : 36 % Qualité du français : 29 % Aide aux élèves en difficulté : 42 % Passage primaire-secondaire : 11 % Pandémie : 4 % Pandémie 4 Persévérance scolaire Aide aux élèves en difficulté Pandémie Qualité du français Passage primaire-secondaire Résultats reportés sur 100 % 30 % 24 % 3 % 9 % 34 % SONDAGE EN LIGNE 15

16 QUESTIONS De façon générale, le matin, lorsque votre enfant quitte la maison, avez-vous l impression qu il est heureux d aller à l école? Oui Non Plus ou moins Oui : 76 % Non : 4 % Plus ou moins : 20 % 76 % 4 % 20 % De façon générale, avez-vous le sentiment que votre enfant est en sécurité à l école? Oui : 87 % Non : 5 % Je ne sais pas : 8 % Oui Non Je ne sais pas 87 % 5 % 8 % SONDAGE EN LIGNE 16

17 SONDAGE EN LIGNE 17

18 FAITS SAILLANTS Près de neuf parents sur dix se disent satisfaits, voire très satisfaits du transport scolaire. Haut degré de satisfaction Transport scolaire Quatre-vingt-neuf pour cent (89 %) des parents se disent satisfaits (54 %), voire très satisfaits (35 %) du transport scolaire. Il s agit d une baisse comparativement à 2006 où le pourcentage s élevait à 93 %. Des 75 répondants, quatre parents sur cinq (80 %) avaient un enfant qui utilise le transport scolaire. SONDAGE EN LIGNE 18

19 QUESTION Pas du tout satisfait 3 De façon générale, êtes-vous... de la qualité du service de transport scolaire? Pas du tout satisfait : 3 % Peu satisfait : 8 % Satisfait : 54 % Très satisfait : 35 % Peu satisfait 7 8 Satisfait Très satisfait Satisfait Non satisfait 89 % 11 % SONDAGE EN LIGNE 19

20 FAITS SAILLANTS Trois parents sur quatre sont satisfaits des échanges avec la commission scolaire. Ils se sentent bien informés. Les répondants font une lecture légèrement différente pour les établissements. Les pourcentages grimpent respectivement à 85 % en ce qui concerne les échanges et à 88 % pour ce qui a trait au sentiment d être bien informé. Trois répondants sur quatre affirment que la commission scolaire et les établissements diffusent suffisamment d information par le truchement des médias. Huit répondants sur dix affirment connaître le site Web de la commission scolaire. Près de neuf répondants sur dix trouvent pertinentes les informations diffusées à partir de la lettre d information Web acheminée mensuellement. Communications interpersonnelles et électroniques à l avantscène Communications en... questions Cette section se divise en plusieurs volets. Premier volet : Trois répondants sur quatre (76 %) affirment qu'ils sont satisfaits, voire très satisfaits des échanges qu'ils ont avec la commission scolaire. Ce pourcentage grimpe à 85 % pour les établissements. Dans le même ordre d'idées, 75 % des répondants se disent informés. Ce pourcentage atteint les 88 % pour les établissements. Fait à noter, ces résultats sont à peu près similaires à ceux enregistrés en Globalement, les résultats sont satisfaisants. De par sa proximité, il est normal que l'établissement ait des rapports plus étroits avec les parents. La première information qui intéresse le parent, c'est ce qui se passe avec son enfant : vécu, évolution dans ses apprentissages, comportement, réussite, etc. Deuxième volet : Trois répondants sur quatre (73 %) affirment que la commission scolaire et les établissements diffusent suffisamment d'information par le truchement des médias. Idem à Troisième volet : Quatre-vingt-un pour cent (81 %) connaissent le site Web de la commission scolaire. Ce pourcentage n était que de 42 % en Quatre-vingt-huit pour cent des répondants (88 %) trouvent pertinentes, voire très pertinentes les informations diffusées dans la lettre d information Web de la commission scolaire. En ce qui concerne les habitudes des répondants, cinquante-six pour cent (56 %) des répondants affirment naviguer sur Internet au moins une fois par jour. Près de 90 % des répondants disent le faire plus de 11 fois par mois. Les habitudes de communication continuent d évoluer. Au début des années 2000, peu nombreux étaient les parents qui utilisaient les nouvelles technologies de l'information et des communications. Un sondage en ligne aurait été impensable. S il faut en croire le sondage, non seulement les parents utilisent davantage les nouvelles technologies, ils leur consacrent plus de temps. Ils s attendent aussi à ce que la commission scolaire et ses établissements les utilisent davantage. Dans les moyens suggérés pour échanger de l information, les SONDAGE EN LIGNE 20

21 répondants accordent beaucoup d importance aux nouvelles technologies. En ce qui concerne la commission scolaire, les communications électroniques prises au sens large (courriel, site Web et lettre d information) figurent largement en tête de peloton (55 %), et ce, après répartition des occurrences sur 100 %. Suivent les moyens dits conventionnels (poste, téléphone, envoi par l enfant) avec 32 % et les médias avec 13 %. Pour ce qui est des établissements, les résultats sont les suivants : moyens dits conventionnels auxquels s ajoutent l agenda, les assemblées et la remise du bulletin (55 %), communications électroniques (42 %) et médias (3 %). À lui seul, le courriel a recueilli autour de 70 % des occurrences tant pour la commission scolaire que pour les établissements. Il est au coeur d Internet. Rappelons que lors du sondage de 2006, 44 % des répondants avaient indiqué qu'ils aimeraient être joints par messagerie électronique. Toujours en 2006, l'envoi de messages par les enfants et la poste constituaient les deux moyens privilégiés par les répondants du sondage (54 % pour la commission scolaire et 45 % pour les établissements). Vu que les établissements sont en lien direct avec les clients, les moyens de communication plus personnalisée ont davantage la cote, ce qui est tout à fait prévisible. En fonction de l intention de communication, les parents semblent privilégier, tantôt les communications interpersonnelles, tantôt les communications électroniques. Il est important de souligner que ces derniers chiffres ne fournissent qu un portrait partiel de la situation. De par sa nature, le sondage en ligne s adresse d emblée à des internautes. Toutefois, il importe de noter que les chiffres obtenus traduisent d importantes tendances qui se confirment à partir de d autres indicateurs. Depuis la mise en place du Web dynamique, le site de la commission scolaire a connu une croissance continue. D après les statistiques du serveur, la toile de la commission scolaire comptait visites pour le mois de mai En une trentaine de mois, ce nombre a été multiplié par six. De fait, on comptait, pour le mois de janvier 2010, visites. À ce jour, le site dépasse le demi-million de visites (La commission scolaire en chiffres). Il est intéressant de noter en terminant que ces statistiques ne prennent pas en compte les sites des établissements. Un répondant sur deux affirme que la commission scolaire devrait prioriser les communications électroniques pour les joindre. En 2006, on parlait d un parent sur cinq. La situation est différente pour les établissements. L agenda, les assemblées des parents et la remise du bulletin demeurent les moyens priorisés par les répondants (55 %). Toujours pour les établissements, les communications électroniques viennent au deuxième rang avec 42 %. Il s agit d un bond de 32 % par rapport au sondage mené en SONDAGE EN LIGNE 21

22 QUESTIONS Si vous aviez à évaluer les échanges que vous avez avec la commission scolaire, vous les qualifieriez de Peu satisfaisants : 6 % Plus ou moins satisfaisants : 18 % Satisfaisants : 71 % Très satisfaisants : 5 % Peu satisfaisants Plus ou moins satisfaisants Satisfaisants Très satisfaisants Si vous aviez à évaluer les échanges que vous avez avec les établissements, vous les qualifieriez de Peu satisfaisants : 3 % Plus ou moins satisfaisants : 12 % Satisfaisants : 64 % Très satisfaisants : 21 % Peu satisfaisants Plus ou moins satisfaisants Satisfaisants Très satisfaisants SONDAGE EN LIGNE 22

23 QUESTIONS Peu informé Informé, bien informé, très bien informé Par rapport à la commission scolaire, vous sentez-vous % Peu informé : 25 % Informé : 48 % Bien informé : 25 % Très bien informé : 2 % 75 % Peu informé Informé, bien informé, très bien informé Par rapport à l établissement que fréquente votre enfant, vous sentez-vous % Peu informé : 12 % Informé : 32 % Bien informé : 47 % Très bien informé : 9 % 88 % SONDAGE EN LIGNE 23

24 QUESTIONS De façon générale, trouvezvous que la commission scolaire et ses établissements diffusent suffisamment d information par le truchement des médias (stations radiophoniques, journaux, stations de télévision, etc.)? Oui : 73 % Non : 27 % Oui 73 Non Connaissez-vous le site Internet de la commission scolaire? Oui : 81 % Non : 19 % Oui Non SONDAGE EN LIGNE 24

25 QUESTIONS Peu pertinentes 12 % Pertinentes, voire très pertinentes 88 % Les informations que vous retrouvez dans la lettre d information de la commission scolaire sont... Peu pertinentes : 12 % Pertinentes : 75 % Très pertinentes : 13 % À quelle fréquence naviguezvous dans Internet? (Nombre de fois par mois) 10 fois et moins : 12 % 11 à 20 fois : 24 % 21 à 30 fois : 43 % 30 fois et plus : 21 % - de à à et plus 0 SONDAGE EN LIGNE 25

26 QUESTION Quels moyens devrait prioriser la commission scolaire pour vous informer? Envoi par la poste Envoi par la poste : 21 % Envoi par le biais des enfants : 42 % Appel téléphonique : 10 % Médias écrits : 9 % Médias électroniques - radio : 9 % Médias électroniques - télévision : 10 % Lettre d information : 28 % Courriel : 70 % Site Web : 29 % Envoi par le biais des enfants Appel téléphonique Médias écrits Médias électroniques - radio Médias électroniques - TV 10 Lettre d information Web 28 Courriel Site Web SONDAGE EN LIGNE 26

27 % 18 % 5 % 13 % 55 % Poste Enfants Téléphone Médias Communications électroniques % 28 % 8 % 18 % 20 % SONDAGE EN LIGNE 27

28 QUESTION Quels moyens devrait prioriser l établissement que fréquente votre enfant pour vous informer? Envoi par la poste Envoi par la poste : 10 % Assemblée en début d année : 9 % Lors de la remise du bulletin : 40 % Agenda de l élève : 28 % Envoi par le biais des enfants : 53 % Appel téléphonique : 20 % Médias écrits : 1 % Médias électroniques - radio : 2 % Médias électroniques - télévision : 2 % Lettre d information : 28 % Courriel : 68 % Site Web : 21 % Assemblée (début d année) Remise du bulletin Agenda de l élève Envoi par le biais des enfants Appel téléphonique Médias écrits Médias électroniques - Radio Médias électroniques - TV Lettre d information 28 Courriel Site Web SONDAGE EN LIGNE 28

29 % 17 % 7 % 3 % 27 % 42 % Poste Enfants Téléphone Médias Communications électroniques Autres % 29 % 23 % 9 % 10 % 13 % SONDAGE EN LIGNE 29

30 FAITS SAILLANTS Un parent sur quatre trouve important de considérer le port de l uniforme à l école que fréquente leur enfant. Divers Le port de l uniforme Vingt-trois pour cent (23 %) des répondants trouvent important de considérer le port de l uniforme. Deux personnes n ont pas répondu à cette question. SONDAGE EN LIGNE 30

31 QUESTION Oui 23 % Non À l école que fréquente votre enfant, trouvez-vous important de considérer le port de l uniforme? Oui : 23 % Non : 77 % 77 % 20 % 25 % 27 % 80 % 75 % 73 % Parents ayant un ou des enfants au primaire seulement Parents ayant un ou des enfants au secondaire seulement Parents ayant un ou des enfants au primaire et au secondaire SONDAGE EN LIGNE 31

32 De l analyse à l action Recommandations 1. Prendre de nouvelles mesures à partir de formulaires en ligne Il serait à propos de répéter l'exercice, autrement dit, de sonder à nouveau, non seulement pour mesurer l'évolution des perceptions et l'efficience des différents moyens de communication mis en place par notre organisation, mais aussi pour tâter le pouls des parents sur différentes questions concernant l éducation. Ces mesures devraient prendre deux formes. Afin de développer davantage une culture de consultation et de fidéliser les internautes à la toile de la commission scolaire, un court sondage en ligne avec une ou deux questions pourrait être diffusé par le truchement de la lettre d information (Par exemple : le port de l uniforme). À ce sondage publié à différents moments de l année pourrait se joindre un sondage en ligne, annuel ou biennal, plus exhaustif, permettant de comparer l évolution des perceptions dans le temps. Sans contredit, le sondage en ligne s est révélé des plus intéressants. Il est peu coûteux. La logistique est réduite au minimum. Il permet de recueillir rapidement de l information et la gestion des données est assurée par le plugiciel de l outil de publication dans Internet que nous utilisons déjà sur le serveur dynamique. 2. Donner une rétroaction au sondage, assurer un suivi des commentaires et des suggestions Le sondage comportait une vingtaine de questions. Les répondants devaient y consacrer au moins trois minutes. Un tel sondage produit toujours un effet sur les personnes qui acceptent de partager leurs perceptions. Par ailleurs, il peut susciter des attentes. Il importe de mettre en oeuvre un mécanisme de rétro-information, voire de rétroaction. Autrement dit, il serait fortement recommandé que les principaux résultats du sondage en ligne fassent l'objet d'une diffusion (rapport annuel, site Web de la commission scolaire, communiqués de presse mettant en lumière les lignes de force, etc). Un courriel devrait être aussi acheminé par la direction générale aux répondants pour les remercier de leur participation à cet exercice de consultation. Ce message électronique devrait contenir un hyperlien vers le rapport de sondage. Il serait important que ces gens soient les premiers parmi le grand public à consulter les résultats. Enfin, pour les services et les établissements, il conviendrait d assurer un suivi aux commentaires et suggestions formulés dans le sondage en ligne. 3. Rendre publics autrement les plans et projets, dans le temps Il serait impératif d'utiliser tous les canaux de communication pour sensibiliser les parents au plan stratégique, aux projets éducatifs, aux plans de réussite et au rapport annuel. La démarche de communication devrait se faire dans le temps et miser sur la répétition. Les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées par les parents, ce qui n était pas le cas en Un tel changement doit amener notre organisation à revoir ses façons de faire. Prenons le cas du rapport annuel qui doit être repensé, tant au niveau de sa présentation que du moyen pour le diffuser. Il serait intéressant d opter pour une approche mixte. Un document papier dégageant les grandes lignes du rapport annuel devrait être acheminé par le truchement d un média écrit à la population. Ce document serait appuyé par une section Web qui contiendrait l ensemble des informations (plan, rapports, études, statistiques, etc.). Cette section jouerait un rôle complémentaire pour les citoyens qui désirent en savoir davantage. SONDAGE EN LIGNE 32

33 Notons qu une telle approche aurait été impensable il y a trois ans. 4. Miser sur l opération «Fiers de nos gens» La relation enseignant/élève est très importante pour les parents. Elle est perçue comme la force de l'école. Le personnel joue un rôle déterminant et il est important de reconnaître son apport, de le souligner de manière tangible. Dans cette perspective, il importe de poursuivre le développement de l opération Fiers de nos gens qui s articule, rappelons-le, autour de différents volets dont l un visant à valoriser notre personnel. Ce développement devrait se faire entre autres choses à partir du programme de reconnaissance Synergie qui, rappelons-le, vise à mettre en valeur les réalisations, les contributions et les projets de personnes, de groupes de personnes et d équipes, qui permettent à la commission scolaire de grandir collectivement, d aller au-delà de ses objectifs stratégiques, de jouer pleinement son rôle dans la communauté. Soulignons que l opération Fiers de nos gens est en lien direct avec la deuxième orientation du plan stratégique de la commission scolaire 5. Poursuivre l'offensive Internet À la lumière des résultats, il importe que la commission scolaire tout comme ses établissements poursuivent leurs efforts pour déployer une toile dynamique où se retrouvent l'ensemble de l'information de même que les services dont les parents ont besoin (fermeture des écoles, inscription, etc.). Cette toile devrait proposer des services de consultation et de partage (portail interne, sondages en ligne). De plus, elle devrait prendre place dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter). Il serait aussi important de développer une version mobile de la toile de la commission scolaire (section information). À plus long terme, la toile devrait permettre aux internautes de traiter avec la commission scolaire et les établissements par voie électronique (services transactionnels). Enfin, il convient que la commission scolaire et ses établissements continuent d évaluer l efficacité des différentes solutions informatiques déployées, et ce, à partir de différents outils de surveillance et de mesure (monitoring). 6. Continuer de communiquer... tout en évitant la saturation Il importe que la commission scolaire et ses établissements maintiennent une présence active dans les médias. Les interventions doivent prendre en compte les politiques rédactionnelles, les contraintes des médias, leurs intérêts. Selon les circonstances, le communiqué peut être tout aussi efficace qu'une conférence de presse. Par conséquent, la commission scolaire et ses établissements doivent bien mesurer la portée de leurs interventions, mieux les structurer dans le temps, opter pour de nouveaux canaux, et ce, en fonction de l'information à diffuser. Le but ultime est d'avoir le meilleur rayonnement possible en vue de joindre efficacement les différents publicscibles. Jusqu'à maintenant, la commission scolaire et les établissements ont une bonne crédibilité. Il faut continuer d'agir de la sorte, et ce, en continuant de miser sur la transparence. SONDAGE EN LIGNE 33

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

Résumé du rapport d étude de Léger Marketing. (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec)

Résumé du rapport d étude de Léger Marketing. (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec) Résumé du rapport d étude de Léger Marketing (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec) PRINCIPAUX CONSTATS sur le territoire du Québec et celui de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES À retourner à Pour le Direction générale Date : OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF DE CE SONDAGE Ce sondage a pour

Plus en détail

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Veuillez noter que l analyse des besoins vous permet de déterminer les lacunes dans les compétences particulières, les aspects à améliorer

Plus en détail

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Méthodologie et déroulement Afin de faire évoluer et d améliorer la qualité de ses services, La société ABC Portage a mis en place une enquête de satisfaction

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015

L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 L impact du programme de mentorat international sur les entrepreneurs Enablis Février 2015 Chers mentors, La Fondation Enablis est très fière de publier pour la première fois les résultats d une étude

Plus en détail

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD «Impacts de la pratique de la reconnaissance au travail sur la santé des salariés» Jean-Marie GOBBI La reconnaissance, une préoccupation actuelle Le contexte social Montée de l individualisme Effritement

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

ecrutement es bénévoles

ecrutement es bénévoles ecrutement es bénévoles Objectifs de l atelier Échanger sur les principaux constats de l étude en lien principalement avec les difficultés reliées au recrutement et la rétention des bénévoles. Réagir aux

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 1 RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 2 Le présent rapport constitue le rapport final des résultats provenant

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance. Répartition des répondants - de 1 à 10 (10 = le plus élevé)

Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance. Répartition des répondants - de 1 à 10 (10 = le plus élevé) Résumé des résultats du sondage sur la reconnaissance et le sentiment d appartenance Ce sondage n a pas la prétention d un sondage «scientifique». Il vise plutôt à faire ressortir les préoccupations des

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011 1. Généralités Dans le cadre du PRS, l (ADQS) a organisé, en mars 2011, une tournée nationale auprès des représentants de parents d élèves (RPE) afin de les éclairer sur leur rôle et leur implication dans

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST

SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST SONDAGE SUR LES COMMUNICATIONS À PRÉVOST BILAN DU SONDAGE Sondage distribué du 1 er décembre 2012 au 28 mars 2013. Nombre de répondants : 72 PORTRAIT DES RÉPONDANTS Groupe d âge 24 ans et moins : 2,8 %

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016)

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) 4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) Page 1 sur 8 RÉFÉRENCES LÉGALES SOUTENANT LES AJUSTEMENTS RÉGIME PÉDAGOGIQUE DE L'ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org

PROGRAMME DU CIO DE SUIVI DE CARRIÈRE DES ATHLÈTES Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez remplir le questionnaire ci-après et le renvoyer à ioc.acp@olympic.org Veuillez répondre aux questions de manière spontanée. Vos réponses nous permettront d établir les meilleures pratiques pour

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche

Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche février 2015 Preparé par : 1. Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE Dans le cadre du Projet de Port Granby, l Initiative dans la

Plus en détail

Date : Lieu : 9h00 à 16h30. Consultations régionales : le gouvernement en ligne Communautique

Date : Lieu : 9h00 à 16h30. Consultations régionales : le gouvernement en ligne Communautique Date : Lieu : 9h00 à 16h30 Carnet de travail Ce carnet est à la fois, POUR VOUS, un carnet de notes, de travail et de réflexion ; Pour, un moyen de recueillir de l information sur les enjeux du gouvernement

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

OBSERVATOIRE. public de l eau. de la qualité du service. de la Qualité du Service. public de l eau. Bilan 2014

OBSERVATOIRE. public de l eau. de la qualité du service. de la Qualité du Service. public de l eau. Bilan 2014 OBSERVATOIRE de la Qualité du Service public de l eau Bilan 2014 de la qualité du service public de l eau Éditorial Pour être encore mieux à l écoute de ses 4,4 millions d usagers, le SEDIF a mis en place

Plus en détail

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES Juin 2015 SOMMAIRE 1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées... 4 2. Statistiques 2015... 6 2.1. Discrimination

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Programme d assurance de la qualité

Programme d assurance de la qualité Programme d assurance de la qualité Section B Section B Programme d assurance de la qualité Aperçu du Programme d assurance de la qualité... -B-1- Introduction... Programme d assurance de la qualité...

Plus en détail

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Rapport final Réalisé par Marie-Claude Lapierre, agr. Centre de référence en agriculture et agroalimentaire

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PREMIÈRE ORIENTATION Plan d aide à la réussite Mettre en œuvre un plan en six objectifs stratégiques en vue

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Règles d encadrement pour une utilisation adéquate des MÉDIAS SOCIAUX

Règles d encadrement pour une utilisation adéquate des MÉDIAS SOCIAUX Règles d encadrement pour une utilisation adéquate des MÉDIAS SOCIAUX 1. POLITIQUE ÉDITORIALE Objectifs Les contenus des médias sociaux visent à : Faire connaître la Commission scolaire des Découvreurs,

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011 A1011-VPP-010 La mise à jour des normes et modalités Marie Rancourt 14 janvier 2011 μ Siège social : 320, rue St-Joseph Est, bureau 100, Québec (Québec) G1K 9E7 Tél. : (418) 649-8888 Téléc. : (418) 649-1914

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

Bourses du CRSH, FQRSC et FARE pour les étudiants des cycles supérieurs : Comment aider nos étudiants à obtenir des bourses d excellence!

Bourses du CRSH, FQRSC et FARE pour les étudiants des cycles supérieurs : Comment aider nos étudiants à obtenir des bourses d excellence! Bourses du CRSH, FQRSC et FARE pour les étudiants des cycles supérieurs : Comment aider nos étudiants à obtenir des bourses d excellence! Chaque rentrée scolaire, une nouvelle cohorte d étudiants est amenée

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS

GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS GUIDE D UTILISATION DE LA PLATEFORME D ENVOI DE COURRIELS Table des matières Présentation de la plateforme d envoi de courriels... 4 1- Gestion des contacts... 5 1.1. Base de données... 5 1.1.1- Création

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1 Mini formation en coaching familial Il existe présentement un engouement important face au coaching familial un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. En effet, les émissions de télé telles que

Plus en détail

Consultation publique du 12/07/10 au 12/09/10 : l ouverture des.fr à l Europe

Consultation publique du 12/07/10 au 12/09/10 : l ouverture des.fr à l Europe L AFNIC dispose de deux ans pour ouvrir le.fr aux personnes physiques dont l adresse est située hors de France, dans l Union européenne ainsi qu à l ensemble des personnes morales établies dans l Union

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on

Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on Etude de l Ins,tut CSA pour l ANRU Janvier 2013 Sommaire Fiche technique de l étude p 3 1 La sa*sfac*on à l égard de la vie

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration le 25 février 2014. 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. LES ÉNONCÉS DE LA POLITIQUE DES COMMUNICATIONS... 3 3. CHAMPS D APPLICATION...

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail