Communiqué de presse IMMOBILIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse IMMOBILIER"

Transcription

1 Notre étude sur les attentes des Belges francophones en matière d immobilier montre que la maison et particulièrement à la campagne est le type d habitat recherché en premier lieu. On recherche plutôt un logement neuf ou qui vient d être rénové. Rénover soit même attire moins les francophones. Le calme dans lequel se situe le logement est le critère principal pour choisir son habitation. Les services à proximité du logement ne sont pas des critères essentiels lors du choix pour le plus grand nombre. Les budgets estimés pour une location sont largement inférieurs aux budgets réels du marché, ce qui n est pas le cas pour un achat. Les agences immobilières n attirent pas le public francophone, elles sont loin d être systématiquement envisagées lors de l achat d un bien et leur valeur ajoutée n est pas identifiée. 1. Introduction L objectif de cette étude est d analyser le secteur de l immobilier auprès des francophones en Belgique, de voir quelles sont leurs attentes, quel est leur rêve de projet, quelle image ils ont des agents immobiliers. Cette étude a été réalisée entre le 12 et le 15 mai L échantillon est composé de 500 répondants, avec une marge d erreur maximum de 4.4%. 2. L habitation idéale La première partie de notre étude portait sur les rêves des francophones en matière d habitation. Nous leur avons demandé quel serait leur choix s ils devaient rechercher un nouveau logement aujourd hui. Envisageraient-ils un achat, un appartement en ville, une maison? 2.1. Type d habitation souhaité «Souhaiteriez-vous une maison ou un appartement?» Total < 35 ans ans > 55 ans Bruxelles Wallonie une maison 75% 80% 82% 66% 47% 82% un appartement 25% 20% 18% 34% 53% 18% Incidence 2015 Rue Arthur Hardy Limal 010/

2 La maison reste le rêve de la majorité des francophones (75% préfèrent une maison à un appartement) et particulièrement des wallons (82%). Les Bruxellois préfèrent, logiquement, envisager un appartement à une maison pour 53% d entre eux. Il est également intéressant de noter que l attrait pour l appartement augmente avec l âge. Les plus de 55 ans sont largement plus nombreux à envisager de déménager pour un appartement que les plus jeunes Emplacement du logement «Dans quel type de milieu serait situé ce logement?» Total < 35 ans ans > 55 ans Bruxelles Wallonie plutôt un logement à la campagne 48% 47% 50% 47% 20% 55% plutôt un logement en centre urbain 29% 36% 22% 28% 59% 21% plutôt un logement en banlieue 23% 17% 28% 25% 22% 23% La vie en campagne fait toujours rêver près de la moitié des francophones. Les plus jeunes témoignent malgré tout un intérêt pour le centre urbain. 60% des Bruxellois n envisagent pas de quitter le centre urbain de la capitale ; il est toutefois intéressant de noter qu un Bruxellois sur 5 préférerait un logement à la campagne Type d acquisition «S agirait-il d un achat ou d une location?» Total < 35 ans ans > 55 ans Bruxelles Wallonie un achat 72% 67% 81% 69% 66% 74% une location 28% 33% 19% 31% 34% 26% La brique dans le ventre des Belges se confirme encore une fois ici avec 72% des Belges qui, s ils devaient déménager aujourd hui, privilégieraient un achat. Ce souhait d achat se retrouve davantage chez les ans qui sont même 81% à envisager l achat. C est à Bruxelles que la tendance à la location est la plus marquée (34% envisageraient une location contre 26% des Wallons). Page 2 sur 8

3 Veulent acheter Veulent louer un logement qui vient d être rénové 40% 61% une construction neuve 43% 29% un logement que vous devez rénover 17% 10% L acquisition envisagée influence le type de logement que l on va rechercher : Les candidats acheteurs vont rechercher prioritairement une construction neuve (43%) ou un logement qui vient d être rénové (40%) Les candidats locataires recherchent un logement qui vient d être rénové avant tout (61%) et très peu sont prêts à rénover eux-mêmes un logement en location (10%) On l a vu, l achat est clairement dominant par rapport à la location (72% des répondants souhaitent faire un achat contre 28% pour la location). On observe par contre une grande différence selon le type de logement envisagé : Pour les maisons, 8 fois sur 10 on va préférer l achat Pour les appartements, on n envisage l achat que dans la moitié des cas On est donc clairement dans une logique différente dans la perception de son logement Les budgets «Quel serait le loyer maximum par mois (hors charges privatives) que vous seriez prêt à payer?» Total Recherchent un appartement Recherchent une maison Habitent Bruxelles Habitent en Wallonie Moins de % 2% 1% 0% 2% Entre 300 et % 30% 21% 23% 26% Entre 401 et % 25% 33% 17% 33% Entre 501 et % 16% 24% 23% 19% Entre 601 et % 14% 7% 7% 12% Entre 701 et % 7% 4% 17% 2% Plus de % 5% 4% 10% 3% NSP 2% 4% 3% 2% Que l on recherche à louer une maison ou un appartement, le budget est similaire, le loyer moyen recherché est de 530 euros et aucun répondant n envisage un loyer supérieur à Ce sont les Bruxellois qui envisagent le loyer le plus élevé (600.- contre pour les Wallons). Les montants annoncés sont clairement en-dessous de la réalité du marché. En effet, si on compare à la réalité des loyers moyens, seuls 4% des Belges pourraient envisager de louer une maison à plus de Page 3 sur 8

4 800.- (le loyer moyen pour une maison est de ) et 5% un appartement, nous sommes donc loin de la réalité des locations (840.- pour un appartement). Ce résultat témoignerait-il d un souhait de diminuer les coûts de la part des futurs locataires et présagerait-il d un maintien de la tendance à la baisse des loyers? Plus d un quart des Bruxellois sont prêts à envisager un loyer de plus de contre seulement 5% des Wallons qui recherchent plutôt des loyers de maximum. «Quel serait le prix maximum que vous seriez prêt à mettre pour l achat de ce bien (hors frais)» Total Recherchent un appartement Recherchent une maison Habitent Bruxelles Habitent en Wallonie Moins de % 7% 7% 7% 7% Entre et % 35% 24% 19% 27% Entre et % 24% 29% 18% 30% Entre et % 11% 16% 12% 16% Entre et % 6% 10% 14% 8% Entre et % 6% 6% 11% 5% Entre et % 6% 3% 11% 2% Plus de % 4% 1% 7% 0% NSP 4% 2% 5% 2% 5% Pour l achat, le budget moyen (hors frais d agence) serait de , il serait légèrement supérieur pour un appartement ( ) que pour une maison ( ). L acheteur potentiel est prêt à dépenser 17% de plus pour un logement dans un centre urbain qu un logement à la campagne (respectivement et ). La différence est également très marquée entre les Bruxellois et les Wallons : Les Bruxellois envisagent un achat à et les Wallons envisagent un budget de % des Bruxellois envisagent un logement à plus de , c est impensable pour les Wallons. 64% des Wallons n envisagent pas de dépasser pour leur logement, contre 44% des Bruxellois. Nous sommes ici par contre plus proches de la réalité. Si on compare aux chiffres officiels, le prix moyen d un achat de maison à Bruxelles et en Wallonie est de % des francophones envisagent de dépenser ce montant ou un montant supérieur. Pour un appartement, le prix moyen est de et 65% pourraient dépenser ce montant ou un montant supérieur. Page 4 sur 8

5 3. Les critères de choix d un nouveau logement Nous nous sommes ensuite intéressés aux éléments qui influencent la décision pour tel ou tel logement. Pour ce faire, nous avons calculé un indice basé sur l intérêt de différents critères lors du choix du logement. «Pourriez-vous indiquer si l élément suivant est important ou non dans le choix de votre futur logement?» Total Recherchent un appart. Recherchent une maison Souhaitent louer Souhaitent acheter Habitent Bruxelles Habitent en Wallonie Le calme du quartier 76% 66% 80% 66% 81% 67% 79% L emplacement 69% 66% 70% 52% 75% 72% 68% L'aménagement de l espace intérieur 63% 60% 64% 56% 67% 69% 62% L accessibilité 63% 66% 62% 60% 64% 67% 62% La superficie du logement 54% 49% 55% 34% 60% 58% 53% Les facilités de parking 53% 51% 54% 28% 63% 40% 56% La présence d un jardin 48% 0% 67% 28% 55% 27% 53% Le certificat PEB 47% 46% 47% 45% 49% 45% 48% Les commerces à proximité 47% 62% 42% 53% 44% 46% 47% La présence d une terrasse 43% 52% 41% 30% 48% 41% 44% Le nombre de chambres 38% 30% 40% 6% 50% 37% 38% Le caractère «clé sur porte»(pas de travaux nécessaires) Les services à proximité (école, santé, ) 37% 63% 29% 42% 35% 34% 38% 36% 38% 35% 30% 38% 28% 38% L esthétisme extérieur du logement 34% 27% 37% 20% 41% 23% 38% D une manière générale, le quartier du logement est le critère le plus important dans le choix du logement. Cette notion est reprise dans les critères suivants : o Calme du quartier o Emplacement du logement o Accessibilité Il est intéressant de noter que les services à proximité ou les commerces ne sont par contre pas les arguments les plus importants dans le choix d un nouveau logement. L aménagement de l espace intérieur est également le 3ème critère important dans la décision. Page 5 sur 8

6 On observe de grandes différences selon la méthode d acquisition envisagée. En effet, d une manière générale, les candidats locataires sont moins exigeants que les candidats acheteurs : L emplacement est significativement plus important lorsqu on recherche un achat plutôt qu une location Le parking est très important lors de l achat et peu lors d une location La superficie du logement est importante lors d un achat, moins lors d une location Les acheteurs potentiels seront sensibles au nombre de chambres, les locataires pas du tout L esthétisme extérieur du logement, comme la présence d une terrasse, intéresse le futur propriétaire et non le locataire. La présence d un jardin est très importante lorsque l on recherche une maison, ce ne l est absolument pas lorsqu un appartement est envisagé. Dans ce deuxième cas de figure on va se concentrer plutôt sur les commerces à proximité et le fait de ne pas devoir réaliser de travaux La grande différence entre la recherche d un Wallon et d un Bruxellois tient dans l importance accordée au parking. Si les facilités de parking sont essentielles pour les Wallons, elles sont moins importantes pour les Bruxellois. 4. Que penser des agents immobiliers Pour terminer ce tour d horizon du marché immobilier, nous nous sommes intéressés aux principaux acteurs de ce marché, à savoir les agents immobiliers. «Pourriez-vous indiquer si vous feriez appel à une agence immobilière?» Total très certainement 7% probablement 32% probablement pas 20% certainement pas 10% je ne sais pas 31% On peut résumer ce graphique en affirmant qu un tiers envisage de travailler avec une agence, un tiers non et un tiers n a pas fait de choix. Il n y a par contre pas de différence significative mesurée selon le type de logement, d acquisition ou de région envisagées. Page 6 sur 8

7 «Pour quelles raisons?» Plutôt agence Plutôt pas d'agence c'est plus simple 37% 1% coût final plus élevé (commission, surestimation...) 40% je préfère chercher moi-même 1% 22% plus grande offre 16% 1% c'est une garantie en plus 14% pas de valeur ajoutée 1% 18% mauvaise image des agences 1% 15% pour les conseils donnés 9% ce sont des professionnels 9% plus rapide 9% pré-sélection réalisée par l'agence 6% expérience antérieure 1% 4% exigences demandées trop strictes 4% pour négocier 1% 2% je ne sais pas 9% 13% On va travailler avec une agence immobilière car c est plus simple, il y a une plus grande offre (l idée étant que certains biens ne sont disponibles que par agence), on a le sentiment d avoir une garantie supplémentaire lors de l achat On ne va pas travailler avec une agence car le prix final va être plus cher (commission d agence, sentiment que les agents surestiment les biens pour augmenter leurs commissions ), il y a une volonté de réaliser les recherches soi-même, la valeur ajoutée des agences n est pas identifiée et la profession ne jouit pas nécessairement d une bonne image auprès de tous. Page 7 sur 8

8 7. Conclusions S il ne fallait retenir que quelques informations : 75% des francophones rêvent plus d une maison que d un appartement, forcément c est à Bruxelles que cette tendance est la moins marquée, Pour près de la moitié des francophones, le logement serait situé à la campagne, ici aussi les Bruxellois se distinguent en privilégiant le centre urbain, L achat est largement privilégié à la location : o particulièrement en Wallonie et chez les ans, o il y a de grosses différences selon le type de logement, l appartement est plutôt loué et la maison achetée. Les francophones sous-estiment clairement le marché de la vente et ne semblent pas prêts à dépenser les budgets actuels du marché. Le quartier et plus particulièrement le calme de celui-ci sont les principaux critères de choix d un nouveau logement. Les agents immobiliers ne parviennent pas à convaincre la majorité des francophones de leur réelle utilité et dès lors ne sont pas réellement envisagées comme une aide à la vente ou l acquisition par un tiers des francophones. Incidence en bref Incidence est un bureau d études de marché wallon qui analyse notamment l impact des médias et des événements sur la perception et le comportement des gens. Merci de référencer le bureau d études si vous deviez évoquer l un ou l autre de ces résultats à travers vos articles (notre logo se trouve également en pièce jointe de ce mail). Pour tout renseignement complémentaire sur cette étude ou d autres mesures qu Incidence pourrait réaliser pour vous, n hésitez pas à contacter Geoffroy Comhaire au 010/ ou au 0475/ Adresse mail : Page 8 sur 8

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

VADEMECUM POUR LE COURTIER. Non-contractual document. Elements of this presentation subject to revision.

VADEMECUM POUR LE COURTIER. Non-contractual document. Elements of this presentation subject to revision. VADEMECUM POUR LE COURTIER Cofinimmo en bref Cofinimmo est la première société immobilière belge cotée spécialisée en immobilier de location. Elle possède un portefeuille de plus de 3,3 milliards, représentant

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270

ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270 ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270 Etude du bien appartenant à Sis à Aix en Provence Estimation par comparaison 2 Estimation par rentabilité

Plus en détail

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Myflexy P ark dossier de presse 30 janvier 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL 10 à 15% du trafic automobile serait dû au manque endémique de parkings dans les centres urbains

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

Fiche synthétique. Caractéristiques du bien: Estimation de la rentabilité* : 18 rue du Puits Descazeaux 33000 Bordeaux. Rentabilité Année 1 Année 2

Fiche synthétique. Caractéristiques du bien: Estimation de la rentabilité* : 18 rue du Puits Descazeaux 33000 Bordeaux. Rentabilité Année 1 Année 2 Fiche synthétique T1 18 rue du Puits Descazeaux 33000 Bordeaux Caractéristiques du bien: Type de bien Neuf / Ancien T1 Ancien Date de construction 1900 Loué Date de fin de bail Non XXXXX Surface 27 m²

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 29 du Conseil supérieur du logement du 31 août 2011 sur l avantprojet d arrêté du Gouvernement wallon modifiant l arrêté du Gouvernement wallon du 6 septembre 2007

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 20 PROSPECTUS PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 Article 47 2 de la loi du 4 août 1992 relative aux Crédits Hypothécaires et l article 4 de l Arrêté royal du 5 février 1993 portant diverses

Plus en détail

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT

GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT GUIDE DU LOGEMENT ETUDIANT Juin 2015 Guide du logement étudiant Acteurs majeurs et incontournables pour trouver et louer votre logement en France Sommaire Préambule 1 Les résidences étudiantes 2 Choisir

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

L art de trouver le logement de ses rêves

L art de trouver le logement de ses rêves L art de trouver le logement de ses rêves Introduction Etudes obligent, il n est pas toujours aisé de trouver un logement décent à prix réduit d autant plus que les villes étudiantes sont des villes où

Plus en détail

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel 1. A QUOI CORRESPOND LA LETTRE (A,B G) SUR MON CERTIFICAT PEB? La lettre correspond à une consommation théorique qui se base sur les caractéristiques propres

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.5 Approche globale PRINTEMPS 2013 Stéphan Truong Gestionnaire de la formation pour le compte de Bruxelles Environnement TRAINING.IBGEBIM@ecorce.be

Plus en détail

IMMOBILIER DE BUREAUX EN BRABANT WALLON CARTE DU BRABANT WALLON EVOLUTION DU STOCK EVOLUTION DU TAKE UP EVOLUTION DU TAUX DE VACANCE ET DU LOYER

IMMOBILIER DE BUREAUX EN BRABANT WALLON CARTE DU BRABANT WALLON EVOLUTION DU STOCK EVOLUTION DU TAKE UP EVOLUTION DU TAUX DE VACANCE ET DU LOYER (3 LINES MAXIMUM) IMMOBILIER DE BUREAUX EN BRABANT WALLON CARTE DU BRABANT WALLON EVOLUTION DU STOCK EVOLUTION DU TAKE UP EVOLUTION DU TAUX DE VACANCE ET DU LOYER PRISE

Plus en détail

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

B A R E M E T T C H O N O R A I R E S C A P I IMMOBILIER TRADITIONNEL ANCIEN

B A R E M E T T C H O N O R A I R E S C A P I IMMOBILIER TRADITIONNEL ANCIEN APPLICABLE A COMPTER DU 01 OCTOBRE 2014 A L EXCLUSION DU NEUF (VEFA), COMMERCES, IMMOBILIER D ENTREPRISE Centre d Affaires des Professionnels de l Immobilier SAS CAPI au capital de 100 000 - L Aéroplane

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

Document non contractuel. Les avantages de la nue-propriété

Document non contractuel. Les avantages de la nue-propriété Les avantages de la nue-propriété Conjoncture & opportunités Avantages de la nue-propriété Profils clients Produits Conjoncture & opportunités CONJONCTURE FISCALE Une fiscalité de + en + forte - Nouvelles

Plus en détail

Investir dans l immobilier aux USA

Investir dans l immobilier aux USA Vous recherchez un investissement à haut rendement Vous n êtes pas satisfait par le rendement de votre assurance-vie Vous pensez que l immobilier en France ne rapporte pas assez Vous disposez de 45,000

Plus en détail

Diagrammes de classes et d objets

Diagrammes de classes et d objets Diagrammes de classes et d objets Exercice 1 : rédaction d un diagramme de classe Dessiner un diagramme de classe pour décrire les objets suivants: enregistreurs Exercice 1: solution possible Exercice

Plus en détail

Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse

Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse IMMO PRO 2007-22 février 2007 Enquête réalisée par : Créargie Maroc 1 Sommaire

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 106 Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 107 Le Groupe BESIX Développement Immobilier Développement Immobilier 108 BESIX RED développement en vitesse de croisière

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Services aux personnes dépendantes, un enjeu durable. Une collaboration transfrontalière 10 mai 2011

Services aux personnes dépendantes, un enjeu durable. Une collaboration transfrontalière 10 mai 2011 Services aux personnes dépendantes, un enjeu durable. Une collaboration transfrontalière 10 mai 2011 Sommaire L'agence d'urbanisme et de Développement Durable Lorraine Nord L'outil Loge'Adapt 54 Le projet

Plus en détail

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages Communiqué de presse Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages La voiture électrique demande une stratégie à long terme et le soutien des pouvoirs publics Les fausses idées

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo...

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo... Table des matières Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31 partie I Achat d un condo... 35 1. J amorce ma réflexion sur l achat d un condo,

Plus en détail

Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises

Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises Le monitoring de l offre scolaire Le Gouvernement régional a chargé l ADT, dans le cadre du projet de PRDD, d établir

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine REUNION DU MARDI 23 AVRIL 2002 Conseil de la Région de

Plus en détail

Les principales méthodes d évaluation

Les principales méthodes d évaluation Attention : Cette fiche n a pas pour objet de fixer administrativement la valeur des biens. Elle ne doit pas être assimilée à une instruction administrative. Elle propose les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire)

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Votre Partenaire Financier RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Etat Civil : Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à : Le : Co-Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à :

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

MEMENTO LOCATION RESIDENCE «LES PORTES D ORLEANS» 7 Rue Théophile Gautier 92120 MONTROUGE

MEMENTO LOCATION RESIDENCE «LES PORTES D ORLEANS» 7 Rue Théophile Gautier 92120 MONTROUGE MEMENTO LOCATION RESIDENCE «LES PORTES D ORLEANS» 7 Rue Théophile Gautier 92120 MONTROUGE RESIDENCE «LE CASSIOPEE» 4 allée Edgar Brandt 92320 Chatillon RESIDENCE «LE KLEBER» 44 Rue Raspail 94200 IVRY SUR

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

DOSSIER de CANDIDATURE «Habitat Participatif»

DOSSIER de CANDIDATURE «Habitat Participatif» Appel à manifestation d intérêt «Habitat participatif» 2014 Date limite de dépôt du dossier de candidature le 15 avril 2014 DOSSIER de CANDIDATURE «Habitat Participatif» Sommaire Comment répondre à l appel

Plus en détail

Sarl TAQUET. Des produits et services pour les acteurs de l immobilier.

Sarl TAQUET. Des produits et services pour les acteurs de l immobilier. VS-150113 Sarl TAQUET 11 rue Paul Vaillant Couturier - BP22 59198 HASPRES - France +33 (0)3 27 411 125 www.sarltaquet.fr - info@sarltaquet.fr Des produits et services pour les acteurs de l immobilier.

Plus en détail

Le logement en Europe

Le logement en Europe Le logement en Europe DONNÉES 2014, TENDANCES 2015 Contact presse Galivel & Associés 01 41 05 02 02 galivel@galivel.com Leader de l immobilier en Europe, ERA publie sa nouvelle étude sur les marchés du

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

LES 8 ESSENTIELLES POUR LES ARCHITECTES & LES CITOYENS MÉMORANDUM

LES 8 ESSENTIELLES POUR LES ARCHITECTES & LES CITOYENS MÉMORANDUM 8 ESSENTIELLES LES POUR LES ARCHITECTES & LES CITOYENS MÉMORANDUM ÉLECTIONS MAI 2014 ORDRE DES ARCHITECTES CONSEIL FRANCOPHONE ET GERMANOPHONE L Ordre des Architectes est une institution de droit public,

Plus en détail

Quel loyer indiquer sur la déclaration? Quel occupant indiquer sur la déclaration?

Quel loyer indiquer sur la déclaration? Quel occupant indiquer sur la déclaration? Quel loyer indiquer sur la déclaration? Quel occupant indiquer sur la déclaration? Quel loyer indiquer sur la déclaration? Extrait de la déclaration 6650-H-REV (Cadre 3 Occupation du local) Le loyer à

Plus en détail

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux 10 Cycle de vie des immeubles de bureaux Surfaces de bureaux et mutations structurelles Les immeubles de bureaux sont exposés à trois cycles distincts: premièrement, au cycle de vie de tout objet immobilier,

Plus en détail

LE PASS-GRL du 1 % Logement

LE PASS-GRL du 1 % Logement LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

L évaluation des immeubles bâtis

L évaluation des immeubles bâtis Attention : Cette fiche n a pas pour objet de fixer administrativement la valeur des biens. Elle ne doit pas être assimilée à une instruction administrative. Elle propose les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de location d un appartement du secteur privé fondé sur l âge (Recommandation/Rappel à la loi)

Plus en détail

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Demande de location 2015 Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Je soussigné (nom et prénom) :........ demeurant à :.................. Adresse e-mail :.......... souhaite obtenir en location

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013

Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013 Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013 1. Perspectives sombres pour le marché immobilier en 2014 selon les agents immobiliers

Plus en détail

Etude du marché immobilier d habitation Etude complémentaire Plan local d urbanisme de la commune de Figeac (46)

Etude du marché immobilier d habitation Etude complémentaire Plan local d urbanisme de la commune de Figeac (46) Etude du marché immobilier d habitation Etude complémentaire Plan local d urbanisme de la commune de Figeac (46) Janvier 2010 Sommaire Preambule 2 I. Contexte et méthodologie 3 II. Définitions 4 Partie

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe Foncia allie la proximité avec le client et la force d un grand groupe expérimenté et performant. Photo DR Foncia,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

L IMMOBILIER DE BUREAU EN BELGIQUE, UN RÉVÉLATEUR DES MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET URBAINES

L IMMOBILIER DE BUREAU EN BELGIQUE, UN RÉVÉLATEUR DES MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET URBAINES Bulletin de la Société géographique de Liège, 46, 2005, 81-98 L IMMOBILIER DE BUREAU EN BELGIQUE, UN RÉVÉLATEUR DES MUTATIONS ÉCONOMIQUES ET URBAINES Laurent BRÜCK, Jean-Marie HALLEUX, Nicolas MAIRY et

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

Les noms de domaine : un enjeu fondamental pour les administrations

Les noms de domaine : un enjeu fondamental pour les administrations Les noms de domaine : un enjeu fondamental pour les administrations Les noms de domaine : un enjeu fondamental pour les administrations Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie

Plus en détail

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Renseignements et orientation Objectifs

Plus en détail

Ce projet pourrait être

Ce projet pourrait être Ce projet pourrait être l histoire de Jean, Marilou, Paulette et Mario, et pourquoi pas vous? Jean et Marilou, 52 ans n ont plus d enfants à la maison. Leur maison est devenue trop grande et coûteuse à

Plus en détail

Investir dans une villa Un bon placement

Investir dans une villa Un bon placement Investir dans une villa Un bon placement Considérations générales sur la maison individuelle L'acquisition d'une villa repose en 1 er lieu sur des critères émotionnels La villa sert prioritairement à se

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

8 COUTS DES ENTREPRISES. 8.1 Coût du capital. 8.2 L immobilier non résidentiel à Genève. 8.3 L immobilier non résidentiel en Europe

8 COUTS DES ENTREPRISES. 8.1 Coût du capital. 8.2 L immobilier non résidentiel à Genève. 8.3 L immobilier non résidentiel en Europe 8 COUTS DES ENTREPRISES 8.1 Coût du capital 8.2 L immobilier non résidentiel à Genève 8.3 L immobilier non résidentiel en Europe 8.4 Tarifs hôteliers COMPARAISONS INTERNATIONALES 13 ème EDITION 8.1 COUT

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

Institut Bruxellois pour la Gestion de l'environnement. Localité/Ville: Bruxelles (Woluwe-Saint-Lambert) Code postal: 1200

Institut Bruxellois pour la Gestion de l'environnement. Localité/Ville: Bruxelles (Woluwe-Saint-Lambert) Code postal: 1200 1/ 14 BE001 28/5/2014 - Numéro BDA: 2014-511987 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE

RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE RUE DU PRÉ DE LA BICHETTE, 1 1202 GENÈVE À LOUER au NATIONS BUSINESS CENTRE IMMEUBLE ENTIÈREMENT RESTRUCTURÉ ET RÉNOVÉ 11 280 m2 divisibles par plateaux de 860 m2 Situation Excellente situation Bénéficiant

Plus en détail

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE

L ACCÈS AU LOGEMENT À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE À L USAGE DU PUBLIC GUIDE PRATIQUE Pôle sanitaire social Ce livret a été élaboré afin de vous guider dans les démarches liées au logement. Vous pouvez vous y référer lors de l intervention. Vous trouverez

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS

DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS DOCUMENTS : LES RAPPORTS LOCATIFS la fin du bail : renouveler le bail, quitter le logement le loyer : fixation, augmentation, paiement du loyer un bail écrit pour quoi faire? Un contrat écrit clarifie

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Introduction Les surfaces disponibles Les prix La tendance Les axes de développement INTRO CONSEIL EN IMMOBILIER D ENTREPRISE Surface

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages BIENVENUE DANS NOTRE PRESENTATION Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers Options et avantages Présenté par Paul Debastos Chasseur-Immo-Floride 8551 W Sunrise Blvd, Suite

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement -

ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement - ADIL 05 Agence Départementale d Information sur le logement - Observatoire des Loyers du Parc Privé des Communes de Briançon, Embrun et Gap Cette étude, à destination des professionnels de l immobilier,

Plus en détail

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Deux pôles d activités, cinq grands métiers : un groupe mondial diversifié Comptant plus de 113 300 collaborateurs

Plus en détail

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme

Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des droits de préemption prévus par le code de l urbanisme Ministère chargé de l urbanisme Déclaration d intention d aliéner un bien (1) Demande d acquisition d'un bien (1) Déclaration d intention d aliéner ou demande d acquisition d un bien soumis à l un des

Plus en détail

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers logiciel de gestion locative mais assez complêt Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers POUR PARTICULIERS BAILLEURS Gérer seul son bien est la solution la plus économique et Rentila.com

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

Déclaration électronique de votre système d alarme

Déclaration électronique de votre système d alarme Déclaration électronique de votre système d alarme La réglementation dans le secteur de la sécurité a été modifiée par l arrêté royal du 25 avril 2007 fixant les conditions d installation, d entretien

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

modifiant la loi générale sur le logement et la protection des locataires (LGL) (I 4 05) (Pour favoriser la réalisation de logements)

modifiant la loi générale sur le logement et la protection des locataires (LGL) (I 4 05) (Pour favoriser la réalisation de logements) Secrétariat du Grand Conseil PL 11400 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Cyril Aellen, Bénédicte Montant, Benoît Genecand, Lionel Halpérin, Pierre Weiss, Jacques Béné, Antoine Barde, Ivan Slatkine,

Plus en détail

Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau

Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau Concours «Mon entreprise» & la Bourse Péladeau Date limite pour le dépôt de candidature: le 11 décembre 2013 à midi Détails : www.entrepreneuriat.uqam.ca Programme «Mon Entreprise Sciences Techno» SCIENCES

Plus en détail

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil 4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil DOSSIER DE COMMERCIALISATION Vivre et investir ensemble Coloc & Vie RCS Nanterre 807 853 841 52, rue de Bezons 92400 Courbevoie À propos de Coloc & Vie Officiellement

Plus en détail

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques.

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques. LE PARC DE LOGEMENTS À PARIS Le parc existant La construction neuve Le marché immobilier Juillet 2007 Préfecture de Paris / DULE / Bureau de l habitat Section analyse et prospective habitat 1. INTRODUCTION

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCATION SAISONNIERE MEUBLEE

CONTRAT DE LOCATION LOCATION SAISONNIERE MEUBLEE CONTRAT DE LOCATION LOCATION SAISONNIERE MEUBLEE ENTRE LES SOUSSIGNES : LE RELAIS DE TIUCCIA 20111 CALCATOGGIO TEL 04 95 52 21 21 / FAX 04 95 52 29 13 Mail : lerelaisdetiucccia@orange.fr Ci-après dénommé

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015 Salon du crédit et de l assurance Braine-l Alleud 23 février 2015 Programme Elantis - Votre partenaire pour les années à venir - Financement des crédits hypothécaires - New business model Règles d acceptation

Plus en détail