Le Centre Hospitalier au coeur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Centre Hospitalier au coeur"

Transcription

1 Le Centre Hospitalier au coeur du changement

2 Sommaire Présentation... 1 Signature du plan Hôpital La démarche projet Le schéma directeur Le scénario retenu Organisation des groupes de travail Le projet en chiffres... 4 Calendrier prévisionnel Construction Bâtiment administratif Construction Pôle médico-technique & logistique Réhabilitation des locaux Les projets retenus Bâtiment administratif Pôle médico-technique & logistique Réhabilitation Démarche environnementale Cibles HQE : Projet bâtiment administratif Cibles HQE : Projet pôle médico-technique & logistique Cibles HQE : Projet de réhabilitation

3 Présentation 1 Le Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse, établissement référent du territoire de santé, dessert une population de habitants. Il comprend trois sites : L Hôpital de Fleyriat (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) L Hôtel Dieu (Long séjour, Soins de suite et Réadaptation) La Résidence Emile Pélicand (Etablissement d hébergement de Personnes Agées Dépendantes) Ces trois sites sont là pour accueillir et apporter les meilleurs soins possibles aux patients, mais également pour contribuer à la formation des professionnels de santé grâce aux écoles (d infirmières et de sages femmes), à la prise en charge d internes médicaux et à un dispositif de formation continue. ACTIVITE (2010) Journées Consultations externes Admissions (entrées directes) Passages aux urgences Interventions chirurgicales Accouchements Actes de radiologie de scanner d I.R.M Actes de laboratoire Durée moyenne de séjour... 4,31 jours Budget d exploitation 2010 :

4 Signature du Plan Hôpital Le Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse a présenté, le 30 janvier 2008, auprès de l ARH son projet de modernisation du site de Fleyriat en repensant globalement les flux internes et externes dans l objectif de recentrer l activité de soins au cœur de l hôpital et d optimiser la restructuration des surfaces existantes. L ARH a positionné favorablement le Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse à l éligibilité du projet immobilier au titre du Plan Hôpital 2012 dès le printemps La commission nationale s est prononcée le 4 juillet et a retenu le CHB parmi les 7 établissements sélectionnés au niveau de la région Rhône-Alpes. La signature du contrat entre l Agence Régionale de l Hospitalisation Rhône-Alpes et le Centre Hospitalier a eu lieu le 20 juillet 2009 sur le site du futur bâtiment administratif du Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse en présence de : M. Dominique DUFOUR, Secrétaire Général de la Préfecture M. Jean-Louis BONNET, Directeur de l Agence Régionale de l Hospitalisation M. Jacques RABUT, Vice-président du Conseil Général M. Jean-François DEBAT, Président du Conseil d Administration et Maire de Bourg-en-Bresse M. Gilles NAMAN, Directeur du Centre Hospitalier Sur le plan national, parmi la liste des hôpitaux et des cliniques élus pour bénéficier d une aide, le Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse arrive en deuxième position en termes de montant de l aide accordée qui s élève à 59,3 M. Au vu de l importance du projet et afin de faciliter les interfaces entre acteurs internes et externes (personnels, utilisateurs, fournisseurs, institutions, entreprises et maîtres d œuvre), le Directeur a mis en place une Cellule 2012 en charge de coordonner la mise en œuvre du projet de modernisation de l hôpital. Cette cellule, constituée d une chargée de mission, d un ingénieur hospitalier, d un comptable, d un gestionnaire des risques et d une assistante, est rattachée au Directeur pour favoriser la réactivité dans la gestion de ce projet et travailler en concertation avec l ensemble des directions fonctionnelles de l établissement.

5 La démarche projet LE SCHEMA DIRECTEUR 3.1 Le projet s appuie sur un schéma directeur réactualisé en janvier 2008 sur la base des orientations stratégiques retenues par le projet d établissement telles que : Organisation d un pôle de cancérologie Organisation et développement de la filière gériatrique Développement des alternatives à l hospitalisation conventionnelle Gestion du non programmé Réorganisation des blocs opératoires Optimisation de l accès aux consultations Le Centre Hospitalier est confronté à des contraintes de mises aux normes, de réglementation et de vétusté auxquelles il se doit de répondre dans les meilleurs délais afin d assurer la meilleure prise en charge au bénéfice de la population. La mise en sécurité du site (travaux de désenfumage conformément aux recommandations de la sous-commission départementale de sécurité) est donc une priorité du projet. Certaines exigences ont été imposées dans l élaboration du projet : Regroupement par fonction et séparation / amélioration des circuits et flux logistique / patient / visiteurs / consultants / personnel Perte minimum d activité pendant la réalisation des travaux Mise en sécurité de la chaufferie et du bâtiment existant Evolutivité des bâtiments, notamment des constructions neuves pour permettre d adapter les locaux à de nouvelles activités Intégration de la structure dans son environnement

6 La démarche projet 3.2 LE SCENARIO RETENU Le scenario retenu s articule sur la décomposition entre restructuration et constructions neuves selon deux opérations distinctes : Construction neuve : Marché en conception réalisation Création des pôles logistique et administratif : - UCPA / Self du personnel - Magasins - Services techniques et biomédicaux - Service central d entretien (SCE) - Service logistique interne (SLI) - Salle de réunion et vestiaires communs - Plateau administratif Création d un pôle médico-technique : - Bloc opératoire et SSPI - Endoscopie - Urgences - SMUR - CESU - Hémodialyse en centre - Hospitalisation complète et ambulatoire néphrologie, diabétologie - Pharmacie - Hélistation en toiture Opérations techniques : voieries, stationnement, chaufferie Restructuration : Marché de maîtrise d œuvre en MOP Restructuration du bâtiment principal pour permettre : - Une offre plus large de chambres individuelles et équiper l ensemble des chambres de sanitaires et salles de bain - Une mise en conformité des activités de soins concernées - Une amélioration des conditions de prises en charge des patients - Une amélioration des conditions de travail du personnel - Mise en conformité du bâtiment aux normes de sécurité incendie (désenfumage, résistance des planchers au feu ), thermique et aux nouvelles technologies - Réfection / création de 400 places de stationnements - Désamiantage - Réorganisation des flux et accès - Optimisation de l hébergement médecine et chirurgie avec une amélioration de la capacité d accueil par une hausse du nombre de chambres individuelles qui s élèvera à 80 % des chambres totales - Clarification du circuit du patient dans l établissement par une optimisation du fonctionnement des consultations externes par une centralisation de celles-ci

7 La démarche projet ORGANISATION DES GROUPES DE TRAVAIL 3.3 Une démarche interne qui se veut participative Ainsi, pour l élaboration du programme technique détaillé, ce sont plus de 20 groupes de réflexion qui ont été mis en place et se sont réunis entre janvier et juillet 2008, sur la logistique et le soin (liste des thématiques en annexe) soit 163 personnes sollicitées au sein de l établissement avec la volonté d associer les représentants d usagers. Parallèlement à ces entretiens, un groupe de travail technique traitant des thématiques suivantes Installations techniques viabilisation du site Courant faible et système d information Hygiène et interface équipements, bâtiments, a été constitué afin de décliner les exigences techniques performantielles du futur bâtiment. Après la présentation du projet dans le cadre du Plan Hôpital 2012 et la réalisation du programme technique détaillé (outil nécessaire au lancement des marchés de travaux), la Cellule 2012 a lancé une réflexion interne en novembre 2008 associant tous les secteurs d activité afin de : Définir leurs attentes et leurs besoins en termes d organisation et d équipement Optimiser les conditions de travail et d accueil dans les nouveaux locaux mais également d accessibilité sur le site et au sein des bâtiments Un recours à des compétences techniques particulières Outre ces réflexions internes, le Centre Hospitalier s associe les compétences techniques de consultants pour définir nos stratégies sur certains secteurs d activité. Ainsi, un audit sur notre système d information nous permettra de définir une cartographie de notre réseau et d intégrer l impact des évolutions technologiques dans ce projet immobilier et pour l ensemble des activités du site.

8 Le projet en chiffres ELEMENTS FINANCIERS 4 Montant global du projet immobilier «Plan Hôpital 2012» Le montant global du projet architectural est estimé à ,00 M dont pour le projet ciblé au titre PH2012, financé à hauteur de Projet ciblé bénéficiant d une aide PH2012 : Réhabilitation Construction d un bâtiment administratif Construction d un pôle médico technique : - Plateau technique - Urgences - Bloc - Dialyse Montant des opérations en construction neuve et réhabilitation L opération de construction comporte la réalisation de plusieurs pôles : logistique, médico-technique, énergie et administratif ainsi que l hélistation et la voierie. Cette opération est estimée à : Bâtiment administratif - H.T. travaux... 3,50 M - TDC fin de travaux... 5,50 M Pôle médico-technique, logistique, énergie - H.T. travaux... 45,00 M - TDC fin de travaux... 70,00 M Réhabilitation - H.T. travaux... 45,00 M - TDC fin de travaux... 80,50 M L opération de réhabilitation comporte la mise en sécurité du bâtiment (incendie, thermique) et l extension des zones d hébergement pour augmenter le nombre de chambres à 1 lit. Surfaces Rénovés dans le bâtiment existant M² Construits M² Places de parkings M²

9 Calendrier prévisionnel CONSTRUCTION BATIMENT ADMINISTRATIF 5.1 Objectif : Rassembler l ensemble des équipes administratives de la Direction Générale et des Directions fonctionnelles du Centre Hospitalier

10 Calendrier prévisionnel 5.2 CONSTRUCTION D UN POLE MEDICO-TECHNIQUE & LOGISTIQUE Objectifs : Créer un plateau technique neuf et moderne et améliorer les liaisons fonctionnelles Consultations Livraison

11 Calendrier prévisionnel REHABILITATION DES LOCAUX Objectifs : Réorganiser les flux internes et assurer les liaisons fonctionnelles de toute nature entre les bâtiments Réorganiser les accès extérieurs et augmenter l offre de stationnement 5.3

12 Les projets retenus BATIMENT ADMINISTRATIF 6.1

13 6.2 Les projets retenus 01/02/11 POLE MEDICO-TECHNIQUE & LOGISTIQUE Néphrologie Bloc opératoire Urgences Dialyse Logistique hôtelière Pharmacie Endoscopie Self

14 Les projets retenus POLE MEDICO-TECHNIQUE & LOGISTIQUE Note de synthèse 6.2 La recherche d un équilibre avec le bâtiment principal Le projet s inscrit dans l esprit du site et en renforce la clarté d organisation. Une logique fonctionnalle indiscutable au terme des deux chantiers La conservation des axes du site et la séparation des flux Les axes de desserte extérieure du site sont conservés et prolongés. Le site est finement «maillé» par des circulations Est/Ouest et Nord/ Sud. Les flux s organisent suivant une logique fonctionnelle rigoureuse. Le parvis d accueil général est prolongé vers l Ouest, il est accompagné d un portique couvert. Il dessert, pour le projet, l entrée de l hémodialyse, l entrée des urgences légères et l entrée de la maison médicale. Une nouvelle voie est créée depuis le rond-point Ouest, elle dessert les urgences et la logistique. La création d un «fuseau» vital de communications entre le bâtiment principal et le nouveau pôle Les axes parallèles de circulations générales du bâtiment principal sont étirés vers l Ouest. Ils règlent l organisation spatiale du projet et le raccordent solidement au bâtiment d origine. Du Sud au Nord : - un axe extérieur couvert visiteurs et patients en façade Sud - un axe urgences/imagerie dédié du fait de la contigüité des services - un axe intérieur visiteurs et patients au rez-de-chaussée, reliant le hall général au monte personnes du projet (accès aux unités de soins néphrologie et diabétologie) - un axe logistique au rez-de-chaussée reliant la pharmacie, les magasins, le service entretien et l UCPA à tous les monte-charge de l établissement - des axes malades couchés au premier et deuxième étage, ils joignent bien sûr les monte malades. La possibilité de faire évoluer le bâtiment Un projet compact mais aéré et lumineux Le bâtiment médico-technique/logistique atteint l équilibre optimum entre d une part compacité, liaisons courtes, surfaces contrôlées et d autre part ouvertures sur le paysage et les jardins, respiration des espaces, éclairement naturel des lieux. L architecture intérieure La présence continuelle de lumière de jour, la vue sur les jardins intérieurs depuis toutes les circulations générales, la simplicité des circuits sont les garants principaux de la qualité des espaces. Les matériaux choisis ont été sélectionnés pour leurs qualités esthétiques, leurs qualités de contact, mais aussi pour leur résistance et facilité d entretien. L intimité des malades et la confidentialité sont respectées en tous points du projet. La polychromie accompagne délicatement la différenciation des espaces. Les coloris sont en harmonie avec les teintes changeantes des jardins. L architecture et paysage La façade Sud du pôle médico-technique est traitée comme la vitrine du projet. Une «première peau» en verre coloré confère l esprit du bâtiment : une image nouvelle de l hôpital exprime des technologies de pointe, du dynamisme, de l énergie, du rayonnement mais aussi une image de bien-être, d intimité, de respect et de vie sociale sereine. La polychromie est tonique, ensoleillée, avec une palette de couleurs éclatantes et fraiches.

15 Les projets retenus POLE MEDICO-TECHNIQUE & LOGISTIQUE Parti architectural et paysager 6.2 Implantation du programme et dessertes extérieures Le programme neuf est réparti dans trois bâtiments : Le bâtiment médico-technique/logistique Regroupe les activités majeures du programme. Ce bâtiment est construit dans la continuité du bâtiment principal existant. Il est conçu pour offrir un fonctionnement optimal du plateau technique autour du bloc opératoire et des urgences. En façade Sud, ce projet s aligne avec le bâtiment existant. Un portique court le long de cette façade, il accompagne les piétons, les protège de la pluie et du soleil. Le parvis est, lui aussi, étiré d Est en Ouest, il donne accès au hall d accueil général (bâtiment principal existant), à la dialyse et à l entrée des urgences légères (projet neuf). Depuis le rond-point à l Ouest, une nouvelle voie est créée qui dessert les urgences au Sud puis, en allant vers le Nord, la cour logistique. Ensuite, cette voie se raccorde au bouclage actuel du site. L hélistation est située en toiture du bâtiment médico-technique. Le bâtiment services techniques Les services techniques et les garages sont placés en dehors du pôle médico-technique/logistique afin de concentrer, au plus près des malades, les activités qui les concernent le plus et de ne pas utiliser des emplacements précieux pour des fonctions secondaires. La construction des services techniques/garages est projetée près de l entrée Nord et de la jardinerie actuelle. Ils sont desservis par la voie de bouclage du site. Le bâtiment énergie Proche du bâtiment cogénération existant au Sud du site, il est desservi par la voirie nouvelle créée depuis le rond-point Ouest. Les dessertes intérieures - Fuseau vital entre deux entités Les liaisons intérieures entre le bâtiment existant et le projet neuf sont les plus courtes et directes possible. Un nouvel axe de montées verticales est positionné à la rencontre des circulations générales des deux bâtiments, soit au centre de gravité des activités du projet neuf et de l existant restructuré. Il est composé de trois appareils élévateurs : - de même capacité pour pouvoir se secourir les uns les autres - deux d entre eux desservant l hélistation - en usage courant, chaque appareil est dédié à un flux particulier (malades couchés - personnel) - visiteurs et patients debout - logistique Les flux entre les deux bâtiments sont différenciés par niveau : - au rez-de-chaussée une circulation pour les patients et les visiteurs, une autre pour la logistique - au premier étage, une circulation pour le personnel et les malades couchés - au deuxième étage, une circulation pour les malades couchés La dialyse dispose d un accès extérieur distinct, un appareil élévateur dédié en assure la jonction avec le plateau d hébergement et de soins situé au deuxième étage. Cet ascenseur est accessible aux malades couchés. Modularité Le choix structurel réalisé par l équipe de Conception-Réalisation, garantit au maître d ouvrage une modularité et une flexibilité optimum du bâtiment médico-technique/logistique. Les façades porteuses en béton et la position des joints de dilatation et contreventements au droit des circulations générales permettent, en effet, de libérer les plateaux de tout voile de structure. Les poteaux sont implantés sur une trame de 7m, réputée «efficace» en hospitalier. La position des baies en façade est également favorable à une flexibilité des espaces intérieurs.

16 Les projets retenus REHABILITATION 6.3

17 Les projets retenus REHABILITATION Parti architectural et fonctionnel du nouvel ensemble 6.3 L hôpital actuel L arrivée du centre hospitalier de Bourg-en-Bresse, c est tout d abord la sensation d entrer dans un grand parc arboré au sein duquel se trouve le bâtiment principal. Depuis son hall d entrée timide, nous voilà ensuite dans les méandres d un bâtiment qui s est étendu, reconstruit sur lui-même, reconnecté. C est un concentré de l histoire de l évolution de l hôpital. Les grands axes de développement du projet architectural Un plan de masse compact pour une nouvelle image - Redéploiement du bâtiment Fleyriat mené par apport d une cohérence volumétrique globale (en plan, en élévation). Il s agit d un projet alliant de la démolition, une reconstruction partielle et d une création nouvelle de surface. - Création d une nouvelle relation entre le parking sud et le parking est - Le parking principal est étendu vers l entrée de site (200 places supplémentaires au total). - Les dépose-minute, taxi et bus s organisent devant le hall. Une architecture efficiente au service de l institution - L accès vers l hôpital est composé par un maillage végétalisé constituant la séquence d accompagnement des visiteurs et des patients depuis le parking au cœur du dispositif hospitalier. - Puis l entrée vitrée s interpose et accentue son signalement par un débordement de la façade. - Le hall d accueil se développe généreusement sous forme d une rue baignée de lumière par des doubles volumes sous verrière. - Les patients et visiteurs découvrent alors au-delà un monde de couleur et de chaleur. Ils seront immédiatement situés au cœur du dispositif hospitalier, l orientation sera aisée, simple, de compréhension immédiate. - Les cheminements, les circulations, les déplacements feront l objet d un soin particulier notamment en termes de repérage : la vue vers l extérieur permet de créer des identités situées. Le traitement différencié des patios, par des effets de couleur, sera mis en œuvre comme moyen de développement d une intériorité bienveillante pour l usager. - L emploi de la couleur à l intérieur, utilisée comme valeur picturale, attitude contemporaine, porteuse de sensations pour le patient, de référents sensoriels de repérage et d identification des espaces Cette couleur utilisée par façon de plan et de surfaces est aussi présence bienveillante, attention amicale à l égard du patient. - Le projet de greffe architecturale sur le bâtiment existant vise à fondre l ensemble du projet de manière à n en faire qu un. La polychromie de l ensemble différenciera les volumes verticaux des éléments horizontaux. Des éléments de ventelles (brises soleil orientables) et le traitement des ensembles menuisés par ajout de panneaux en aluminium visent à redonner de l horizontalité au bâtiment. - Le socle de l entrée est un élément majeur du parti pris architectural. Il donne la stature et traite la façade de l entrée. Des patios et des décalages de volumes seront les respirations du hall d entrée et de tout le dispositif de pénétration à l intérieur du projet. L accompagnement par la lumière du visiteur, du patient, du personnel, est présent à chaque séquence de déplacement vertical et horizontal. - Les toitures basses sont plantées afin d offrir un «paysage» aux vues plongeantes depuis les étages. - L habillage du pignon de l aile sud sera le support d un ensemble de capteurs solaires thermiques et le symbole d une nouvelle époque pour l hôpital. La lisibilité et la simplicité des liaisons - Organisation des cheminements selon des axes bien distincts entre public, malades couchés et logistique - Un hall nord-sud avec ses prolongements sur l extérieur - Un noyau vertical en articulation (monte-public) dans l axe du hall - Deux noyaux verticaux Est et Ouest comprenant les monte charges et monte-malades - Des circulations transversales reliant les noyaux verticaux qui se déclinent selon les niveaux en rue médicale, rue logistique, rue des urgences, rue publique - Prise en compte de la problématique particulière de chacun des flux Un ensemble cohérent pour une efficience des filières de soins Le projet s organise autour de cinq grandes entités spaciales : - RDC : le hall et toutes activités liées / centre externe consultations / imagerie / laboratoire et divers - R+1 : l étage chirurgical : hôpitaux de jours et hospitalisations complètes de chirurgie - R+2 : Pôle de soins critiques et filières cardiologie / neurologie - R+3 R+4 : Filière oncologique avec pneumologie

18 Les projets retenus REHABILITATION Parti architectural et fonctionnel du nouvel ensemble (suite) 6.3 Les entités majeures du parti fonctionnel Accès Accueil Admissions La vaste rue intérieure / hall regroupe l ensemble de l accueil et des grandes entités fonctionnelles : imagerie, bureau des admissions, consultations, centre de santé publique et circulation verticale vers les hospitalisations. A partir du hall d entrée, les visiteurs accèdent directement aux différentes unités des étages par l intermédiaire des points de montée centraux. Le pôle ambulatoire Centre externe Les activités externes de consultations et d explorations fonctionnelles sont regroupées dans une même zone avec accès unique depuis le hall. Elles sont accessibles sans pénétrer dans les secteurs de soins, au plus proche de la voirie extérieure d arrivée. Le grand nombre de consultations ainsi réunies a été en outre scindé en deux zones de deux sous-ensembles de pôles homogènes aptes à conférer à chacun d eux une taille et une organisation à l échelle «humaine». L imagerie médicale Elle s organise en deux secteurs distincts (la radiologie conventionnelle et l imagerie en coupe). Son accès consultants se fait directement depuis le hall, en face des consultations. Elle est à la fois au contact de la rue médicale qui mène aux urgences et des montes-malades pour l arrivée des malades couchés. L organisation des secteurs permet le double accès pour séparer l entrée des valides et celle des malades couchés. Une hospitalisation flexible et adaptable Centralisation des admissions en rez-de-chaussée. L organisation des espaces d hébergements permet une adaptabilité des capacités d accueil des soins. Création en majorité de chambres simples. Le dispositif d assemblage des unités d hébergement de chirurgie groupées autour de patios en R+1, selon un plan en forme de L, offre une variation et une adaptabilité des limites entre les unités. Les hôpitaux de jour Au niveau R+1 avec l ensemble de l activité de chirurgie. Proximité directe du bloc. Forte lisibilité et extension possible. L oncologie Une organisation optimisée avec toutes les composantes de l arsenal diagnostique et thérapeutique. Regroupement sur le même niveau de la consultation des hôpitaux de jour et de l hospitalisation ainsi que des soins de support. Liaison dédiée avec la radiothérapie. Un pôle de soins critiques (réanimation, USC, USIS, USINV) regroupé au 2 ème étage Proximité et liaison verticale très rapides avec l imagerie, le bloc opératoire et les urgences. Une démarche de qualité environnementale pour le futur Atelier 1 : Relations harmonieuses du bâtiment avec son environnement Atelier 2 : Choix techniques, procédés et matériaux de construction. Une enveloppe thermique du bâtiment totalement revue et remise aux dernières normes en vigueur. Atelier 3 : Approche énergétique. Une approche énergétique fait preuve de bon sens. Avant de chauffer ou rafraichir des locaux, il faut en diminuer leurs besoins. Atelier 4 : Gestion de l eau Atelier 5 : Gestion des déchets Atelier 6 : Confort et santé à l intérieur du bâtiment. Eclairage naturel : positionnement et localisation des locaux pour la majorité avec une vue directe sur l extérieur. Confort thermique d hiver et d été. Atelier 7 : Organisation et déroulement d un chantier à faibles nuisances. Des prescriptions spécifiques relatives à la déconstruction, réhabilitation en site occupé. Le phasage des travaux : quelques éléments clés Eléments stratégiques de fonctionnement : Maintien de l IRM en service durant toutes les phases et donc articulation du chantier autour Maintien des centres nerveux techniques et du poste d accueil existant et reconstruction sur lui-même Livraison de la partie médico-technique (imagerie, pôle de soins critiques) et hall dans un premier temps Transfert du bureau des entrées en une seule phase Maintien des circulations et liaisons lors des travaux Liaison vers le pôle mère-enfant maintenue Service actif des ascenseurs existants (tout type) durant les travaux Création des nouvelles gaines d ascenseurs au centre (monte public) par phase pour ouverture en fin de travaux Pas d opération tiroirs pour les services à technicité élevée tels que la réanimation, l imagerie, les laboratoires et transfert des services dans leurs emplacements définitifs après travaux (éviter les transferts temporaires) Phasage vertical des travaux pour les unités d hospitalisation

19 Démarche environnementale 7 Démarche de qualité environnementale du bâtiment Les 14 cibles du référentiel HQE ont été intégrées au projet dont 3 très performantes : Gestion de l énergie - Réduction de la demande énergétique par la conception architecturale - Réduction de la consommation d énergie primaire Gestion de l eau - Réduction des consommations d eau potable Gestion de l entretien et de la maintenance, par la performance des systèmes - Chauffage et rafraichissement - Ventilation - Eclairage - Gestion de l eau Ainsi, la qualité environnementale du projet mène entre autres à prendre en compte les risques de santé, le traitement intégré et cohérent de la lumière et du soleil dans les zones de travail, la maîtrise des consommations d énergie et d eau, le traitement des ruissellements d eau de pluie et l utilisation des énergies renouvelables, de même que la mise en place d un chantier à faibles nuisances. Le projet immobilier sur le site souhaite marquer son intérêt pour le développement durable par la construction d un bâtiment administratif de type passif. Création d une Commission Développement Durable Cette démarche innovante, pour être efficace, s accompagne d un engagement interne car le développement durable passe d abord par les changements de comportement. Une commission développement durable a ainsi été mise en place associant des représentants des instances délibérantes et consultatives de l établissement et des représentants de chacun des pôles ainsi que des personnalités internes comme le médecin du travail, le conseiller en ergonomie et conditions de travail. Cette commission a en charge de proposer des orientations éco-responsables dans nos choix d équipements, de consommation (papier, énergie, déchets, ).

20 Démarche environnementale CIBLES HQE PROJET BATIMENT ADMINISTRATIF 7.1

21 Démarche environnementale CIBLES HQE PROJET POLE MEDICO-TECHNIQUE 7.2

22 Démarche environnementale 7.3 CIBLES HQE PROJET DE REHABILITATION

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Dossier de Presse Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Edito Le Centre Hospitalier Le Vinatier, principal établissement public de santé mentale de la région

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS L EHPAD LA PINÈDE À L ESPACE PERRÉAL DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2011 CENTRE HOSPITALIER DE BÉZIERS

CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS L EHPAD LA PINÈDE À L ESPACE PERRÉAL DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2011 CENTRE HOSPITALIER DE BÉZIERS CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS L EHPAD LA PINÈDE À L ESPACE PERRÉAL DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2011 CENTRE HOSPITALIER DE BÉZIERS Le bassin de santé Ouest Hérault Biterrois se caractérise par une importante

Plus en détail

locaux d ERDF à Mont-de-Marsan à Mont-de-Marsan DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA 1ère PIERRE Le jeudi 23 octobre 2014

locaux d ERDF à Mont-de-Marsan à Mont-de-Marsan DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA 1ère PIERRE Le jeudi 23 octobre 2014 Réalisation Pose de la du 1ère Site pierre d exploitation des nouveaux ERDF locaux d ERDF à Mont-de-Marsan à Mont-de-Marsan DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA 1ère PIERRE Le jeudi 23 octobre 2014 invest Contact

Plus en détail

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 26 juin 2014 GENERALE

Plus en détail

Hôpital Civil Marie Curie

Hôpital Civil Marie Curie Hôpital Civil Marie Curie Hall d entrée L entrée côté chaussée de Bruxelles, uniquement réservée aux piétons et aux usagers du métro, et l entrée côté nord venant des parkings, qui sera l entrée la plus

Plus en détail

centre hospitalier de Modane

centre hospitalier de Modane centre hospitalier de Modane - cote 088 - parvis public - cote 08 - cour de service - cote 0 - enceinte technique croquis d insertion l hôpital dans son quartier centre hospitalier à Modane maître d ouvrage

Plus en détail

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique TERRITOIRE DE SANTÉ, 92 NORD UNE POPULATION, EN FORTE CROISSANCE, EN DEMANDE DE SOINS PUBLICS Territoire 92 Nord Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne Hôpital Max Fourestier Nanterre H Colombes Bois-Colombes

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 1. OU EN EST LE CENTRE HOSPITALIER DE LOURDES? En dépit du contexte difficile que connaît le milieu de la santé, le Centre Hospitalier de Lourdes poursuit sa progression.

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE

Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE 23 avril 2012 Contexte Le bâtiment de l Athénée de Luxembourg sur le campus Geesseknaeppchen datant de 1964, nécessite des travaux de rénovation

Plus en détail

Commune de Saint Antonin de Lacalm

Commune de Saint Antonin de Lacalm AMENAGEMENT D'UNE MAIRIE PROGRAMME Commune de Saint Antonin de Lacalm - Le Bourg - 81120 SAINT ANTONIN DE LACALM Tél : 05 63 55 55 78 - Fax : 05 63 55 69 47 - Courriel : mairie.stantonindelacalm@e-kiwi.fr

Plus en détail

Centre Hospitalier de Bastia

Centre Hospitalier de Bastia Le bilan des années 2010 2011 2012 2013 et 2014 est important tant dans le domaine de la gestion et du pilotage que de la stratégie, du management, de l équilibre des organisations et de la coopération

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Dossier de présentation. Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél.

Dossier de présentation. Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél. Contact : 03.22.26.39.31 Dossier de présentation Parc environnemental d activités de Gros Jacques 1 rue des Energies Nouvelles 80460 Oust-Marest - Tél. 03 22 26 39 39 Edition janvi er 2010 Situation géographique

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

A R C H I B O O ATELIER D'ARCHITECTURE OSPITALIERE

A R C H I B O O ATELIER D'ARCHITECTURE OSPITALIERE ATELIER D'ARCHITECTURE OSPITALIERE ALAIN JANIAUD A R C H I B O O Atelier d Architecture Hospitaliere Alain Janiaud 33, rue Pierre Joigneaux - 92600 Asnières/Seine Téléphone : 01 47 91 40 70 - Télécopie

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Commerces et locaux professionnels

Commerces et locaux professionnels Commerces et locaux professionnels Selection Avignon - Marsillargues - Montpellier - Castelnau-le-Lez - Juvignac - Perpignan - Aigues-Mortes - Sète Concepteur d immobilier professionnel commerces et locaux

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens

Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens Pôle de Santé du Comminges Saint-Gaudens dossier de presse www.groupe-6.com Directrice de projet Nathalie Pierre, architecte nathalie.pierre@groupe-6.com T + 33 4 38 21 03 19 98, cours de le Libération

Plus en détail

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire EDITO Conformément aux engagements du maire, les équipements de proximité sont au cœur de notre action municipale. Ainsi le conseil

Plus en détail

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP)

de Rosny-sous-Bois 3. ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3 P LU p r e s c r i t l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 0 P LU a r r ê t é l e 1 6 d é c e m b r e 2 0 1 4 PLU P l a n Ville L o c a l d U r b a n i s m e de Rosny-sous-Bois DÉPARTEMENT DE S E I N E - S A

Plus en détail

PROGRAMME TECHNIQUE DETAILLE DE LA CONSTRUCTION D UN BOULODROME AU TERRAIN DE LA GUERRIE.

PROGRAMME TECHNIQUE DETAILLE DE LA CONSTRUCTION D UN BOULODROME AU TERRAIN DE LA GUERRIE. Le 16 Février 2012 PROGRAMME TECHNIQUE DETAILLE DE LA CONSTRUCTION D UN BOULODROME AU TERRAIN DE LA GUERRIE. SOMMAIRE FASCICULE 1 CONCEPTION... 3 1.1 PRESENTATION DE L OPERATION... 3 1.1.1 OBJET DE L OPERATION...

Plus en détail

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs semaine de l architecture Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs Adresse : rue Paris, Coulaines Surface : 7 125 m2 Parti architectural : un équipement facteur de

Plus en détail

Le pôle de Saclay : projet de bâtiments

Le pôle de Saclay : projet de bâtiments Le pôle de Saclay : projet de bâtiments 1/13 SOMMAIRE 1. CARACTERISTIQUES GENERALES DU BATIMENT TYPE... 3 2. CIBLES HQE ET REALISATION BIOCLIMATIQUE... 4 3. LOCALISATION... 5 ANNEXE 1 : COUPE FAÇADE AVANT,

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL

Pouvoir adjudicateur. 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel 38510 MORESTEL DOSSIER DE PRESENTATION des TRAVAUX A REALISER MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA REHABILIATION DE

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

COTTAGE PÉVÈLE COTTAGE PÉVÈLE. Bouygues Immobilier, un savoir-faire reconnu depuis plus de 60 ans

COTTAGE PÉVÈLE COTTAGE PÉVÈLE. Bouygues Immobilier, un savoir-faire reconnu depuis plus de 60 ans Bouygues Immobilier, un savoir-faire reconnu depuis plus de 60 ans Opérateur engagé de la ville durable, Bouygues Immobilier développe depuis plus de 60 ans des projets immobiliers résidentiels, tertiaires

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES

MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES Communiqué de Presse juin 2011 MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES Signé par Ion Enescu du Cabinet A115 pour Bouygues Immobilier, Green

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet

Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet ZAC du Causse Appel à projets en vue de cession foncière SOMMAIRE Préambule...3 TITRE 1 - OBJET DE L APPEL A PROJETS...4 TITRE 2 - PHASE 1 : PRESENTATION DES

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Juillet 2014 1 FUTUR SIEGE DE LA BANQUE POPULAIRE DE L OUEST : DERNIERE LIGNE DROITE POUR

Plus en détail

VALIDEO Bulletin d attestation Date 10-09-2015

VALIDEO Bulletin d attestation Date 10-09-2015 TRNSLLINCE EUROPE S.. Z.I. Eurohub Sud LU-ettembourg VLIDEO ulletin d attestation Date 10-09-2015 U-00331-VL U-00331-VL TRNSLLINCE EUROPE S.. Table des matières Contexte du projet et mission de SECOLUX

Plus en détail

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION Préambule CHAPITRE 1 : CONTEXTE ET ENJEUX 1.1 - LES PROJETS D AMENAGEMENT DE LA COLLECTIVITE 1.2 - LES ENJEUX

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans une perspective de développement

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAUX

PROGRAMME DE TRAVAUX MOYEN GENERAUX Service Technique Intercommunal PROGRAMME DE TRAVAUX Construction d un centre de tri de textiles usagés SITE ZA - La Haie des Vignes 54170 ALLAIN 19 avril 2012 Tél. : 03.83.52.08.16 Fax

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

La NEF Logements & bureaux

La NEF Logements & bureaux 4 ème Forum International Bois Construction 2014 La NEF Logements & bureaux l J. P. Desgeorges 1 La NEF Logements & bureaux Jean Philippe Desgeorges BOILLE & Associés FR-Tours 2 La NEF Logements & bureaux

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE

LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE Cabinet d architecture «Atelier sur les quais» INAUGURATION LE 5 OCTOBRE 2012 À 11H - rue Mélina Mercouri à Meyzieu CONTACTS

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES DIRECTION DE LA COMMUNICATION ANCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé LUCIBEL Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Crédits photos : Gilles Framinet - Shutterstock Photos 1 ère

Plus en détail

INTEGRER LE MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES AGEES DANS L HABITAT AMBITIONS ET REALITES A COLLONGES AU MONT D OR

INTEGRER LE MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES AGEES DANS L HABITAT AMBITIONS ET REALITES A COLLONGES AU MONT D OR INTERVENTION AU CLUB DU DEVELOPPEMENT DURABLE DU GRAND LYON - 18 SEPTEMBRE 2012 - SAINT-PRIEST INTEGRER LE MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES AGEES DANS L HABITAT AMBITIONS ET REALITES A COLLONGES AU MONT

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE

5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE 5 LE P2P EN PROJET : CBA ARCHITECTURE Ecriture architecturale composition et volumes contemporains Pour l ensemble des bâtiments, nous avons puisé notre vocabulaire architectural dans un registre contemporain

Plus en détail

Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement

Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement DOSSIER DE PRESSE 31 juillet 2013 Historique Le projet vise à trouver un aménagement définitif pour le Lycée technique des Arts et Métiers

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

Commerces et locaux professionnels

Commerces et locaux professionnels Commerces et locaux professionnels Selection Avignon - Marsillargues - Montpellier - Castelnau-le-Lez - Juvignac - Perpignan Concepteur d immobilier professionnel commerces et locaux professionnels PragmA,

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Pose première pierre Immeuble de bureaux et commerces Les Villages d Or

Pose première pierre Immeuble de bureaux et commerces Les Villages d Or Pose première pierre Immeuble de bureaux et commerces Les Villages d Or M a r d i 1 er o c t o b r e 2 0 1 3 1 1 h e u r e s Sommaire Pose de la première pierre p 3 Le projet p 4 Situation p 5 Implantation,

Plus en détail

SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011

SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 SPECIALITE : INGENIERIE, GESTION TECNHIQUE ET ARCHITECTURE OPTION : CONSTRUCTION

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

La Duchère cherche hôtel

La Duchère cherche hôtel La Duchère cherche hôtel Programme Hôtelier à la Duchère Futur Hôtel ASYLUM Stratégie de développement hôtelier du Grand Lyon (SDHT) 2011-2015 L environnement hotelier de la Duchère Un projet recommandé

Plus en détail

Central Parc VILLEURBANNE

Central Parc VILLEURBANNE Central Parc VILLEURBANNE Adoptez le dynamisme d une ville en mouvement et vivez face à un parc! Au cœur du Grand Lyon, Villeurbanne offre le visage aux multiples facettes d une ville bien de son temps.

Plus en détail

Construction Ossature bois

Construction Ossature bois Construction Ossature bois Pourquoi une construction à ossature bois?: Arguments en faveur de la construction bois : Utilisation de matériaux renouvelables Optimisation des délais de construction Limitation

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Vos gares TER Bretagne se modernisent

Vos gares TER Bretagne se modernisent Vos gares TER Bretagne se modernisent Un programme indispensable au développement du TER Bretagne La Région Bretagne s engage dans un programme de modernisation de son réseau TER afin de favoriser résolument

Plus en détail

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT

2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT 2.4 LE SECTEUR BAC D ASNIERES/VALITON/PETIT Orientations d aménagement par secteur Dossier de PLU Décembre 2015 33 2.4.1 CONTEXTE, ENJEUX Situé en frange de ville, le secteur du Bac d Asnières/Valiton-Petit

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

AXE 4 : Collectivité éco-responsable

AXE 4 : Collectivité éco-responsable ACTION 61: Cibler une grille qualitative HQE concernant les critères visés dans le cadre de travaux Pièce(s) justificative(s) N : (Voir cahier des charges) Grille jointe Date de création : 20/03/2015 Date

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

efficacité ÉnergÉtique des bâtiments

efficacité ÉnergÉtique des bâtiments efficacité ÉnergÉtique des bâtiments La nécessité de maîtriser l énergie et de diminuer la consommation annuelle par quatre d ici 2050 a ouvert une nouvelle page de l histoire de l innovation dans le bâtiment.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

Construction du Collège de LACANAU

Construction du Collège de LACANAU DOSSIER DE PRESSE Construction du Collège de LACANAU Contact Presse : Attachées de presse : Séverine LAVERNY : 05 56 99 33 59 / 06 10 78 76 02 / s.laverny@cg33.fr Brigitte BOTTE : 05 56 99 51 31 / b.botte@yahoo.fr

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de l Hôtel de Ville. Ville de Cran-Gevrier. Rénovation de l hôtel de ville : il est temps!

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de l Hôtel de Ville. Ville de Cran-Gevrier. Rénovation de l hôtel de ville : il est temps! Le 03 Juillet 2014 Ville de Cran-Gevrier Service Communication Tél.04 50 88 67 04 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de l Hôtel de Ville Rénovation de l hôtel de ville : il est temps! Construit en 1969, le bâtiment

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville RAPPORTN 13.388 CP COMMUNEDE CHAVILLE - POLITIQUEDE CONTRACTUALISATION - APPROBATIONDU CONTRATDE DEVELOPPEMENTDEPARTEMENT- VILLE DE CHAVILLE ET ATTRIBUTIONSDE SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENTET DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

PLAN DE REHABILITATION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DES QUATRE COMMUNES

PLAN DE REHABILITATION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DES QUATRE COMMUNES 1 Point Presse mardi 4 octobre 2011 PLAN DE REHABILITATION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DES QUATRE COMMUNES Yves Foulon, Président de la COBAS, a engagé un vaste plan de réhabilitation des écoles

Plus en détail

Visite du pôle Enfance «Cap Ouest» - Ville de Saint Médard en Jalles (33160) Le mercredi 12 juin 2013

Visite du pôle Enfance «Cap Ouest» - Ville de Saint Médard en Jalles (33160) Le mercredi 12 juin 2013 Visite du pôle Enfance «Cap Ouest» - Ville de Saint Médard en Jalles (33160) Bâtiment labellisé BBC et BPOS (1) Le mercredi 12 juin 2013 La visite est assurée par l'architecte du projet, M. LOIRAT (HPL

Plus en détail

REGROUPEMENT DES EHPAD SUR SERRE CAVALIER

REGROUPEMENT DES EHPAD SUR SERRE CAVALIER 1 REGROUPEMENT DES EHPAD SUR SERRE CAVALIER 2 Table des matières 1 Le site (existant)... 3 1.1 Localisation... 3 1.2 Description du bâti existant... 4 1.3 Le plan cadastral... 5 1.4 PLU...5 1.5 Les accès

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Implantation immobilière de l'administration Titre centrale à La Défense

Implantation immobilière de l'administration Titre centrale à La Défense Implantation immobilière de l'administration Titre centrale à La Défense Présentation du projet Arche-Sequoia (ex Esplanade) Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Sommaire La

Plus en détail