OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes. en Aquitaine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes. en Aquitaine"

Transcription

1 OBSERVATOIRE 2014 des investissements exogènes français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine 16 Mars Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

2 SOMMAIRE Introduction, p.3 L attractivité de la France : Bilan 2014 des investissements étrangers, p.4 L attractivité de l Aquitaine o Bilan 2014 des investissements étrangers, p.5 Analyse détaillée et évolution par : Type d investissement Nature du projet Secteur d activité Taille de projets Pays d origine des investisseurs Départements aquitains de destination Exemple de décisions d implantation, p.10 o Bilan 2014 des investissements exogènes français, p.11 Analyse détaillée et évolution Type d investissement Secteur d activité Taille de projets Région d origine des investissements Exemple de décisions d implantation, p.14 Méthodologie de recensement des investissements, p.15 Contact, p Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

3 INTRODUCTION Le recensement des investissements étrangers créateurs d emplois en France est consolidé chaque année par Business France (ex-afii), en partenariat avec les Agences régionales de développement et leurs réseaux territoriaux. C est le réseau Invest in Aquitaine, coordonné par Aquitaine Développement Innovation, correspondant de Business France, qui réalise le bilan pour l Aquitaine. Membres fondateurs du réseau : Cet exercice est réalisé sur la base de critères comparables d une année et d une région française à l autre (emplois annoncés à 3 ans par l entreprise pour des créations de site, extensions de sites existants, reprises de sites en difficulté, rachat d entreprise etc.). Il convient de noter que cette année, le périmètre des critères a été élargi pour être comparable aux autres pays européens (voir chapitre méthodologie). L attractivité est une mesure hautement relative au territoire auquel on se réfère. Si pour un pays, il s agit de comptabiliser les implantations d origine étrangère, l attractivité d une région se mesure quant à elle aux implantations réalisées par des entreprises dont le siège se situe hors de ses «frontières», à l étranger certes, mais également en France, dans d autres régions françaises. Parce qu il nous parait indispensable de mesurer l attractivité de l Aquitaine, quelle soit naturelle ou liée à nos efforts de prospection, nous avons également réalisé pour la deuxième année consécutive le bilan des investissements exogènes français créateurs d emplois, selon les mêmes critères que ceux utilisés par Business France. A ce jour, rares sont les territoires à disposer de cette évaluation globale de leur performance en termes d attractivité Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

4 L ATTRACTIVITE DE LA FRANCE OBSERVATOIRE 2014 Analyse des principaux résultats du bilan France (Extraits du dossier de presse Business France du 16/3/2015- et analyses personnelles) Bilan 2014 des investissements créateurs d emplois (dit physiques, hors flux purement financiers) > Après 3 années de stabilisation, le nombre de décisions d investissements en 2014 connait un sursaut, quand le nombre de créations d emplois baisse : décisions d investissement créateur d emploi (dit physiques) sont associées au maintien et à la création de emplois. En hausse de 8% par rapport à l année dernière, le nombre de décisions d investissements à périmètre constant pour 2014 atteint 740, contre 685 en 2013, 693 en 2012, et 698 en Le nombre d emplois créés est quant à lui en baisse de -16% ( en 2014 contre en 2013) ; Sur les emplois, seront générés dans les trois ans par des créations ou des extensions emplois ont été sauvegardés en 2014 par le rachat d entreprises en difficulté par des investisseurs étrangers; 2014, 2e meilleure année depuis 10 ans quant au nombre de projets > La France continue d attirer des investissements dans les fonctions dites stratégiques : production, recherche et quartiers généraux. Les entreprises étrangères investissent en 1er lieu dans les activités de production : elles concentrent 30% des investissements réalisés en France, soit 303 projets. Ces projets représentent un enjeu de emplois, soit 44% de l emploi total ; Les projets d investissement étranger dans les fonctions de R&D, ingénierie et design représentent 9% de l ensemble des investissements (92 projets contre 77 l année dernière). Les nouvelles décisions d investissement dans les quartiers généraux monde ou connaissent une progression : 16 QG Monde/Europe ont été recensées en 2014 (contre 5 en 2013, 12 en 2012 et 20 en 2011). > La diversité des pays d origine se confirme: les investisseurs proviennent d un grand nombre de pays : 47 pays en 2014 contre 44 en 2013 et 39 en 2012 ; les investissements européens représentent 61% de l ensemble des entreprises investisseuses, viennent ensuite l Amérique du Nord 22% et l Asie 12%. Les principaux investisseurs en France sont les entreprises américaines (19%), les entreprises allemandes (14%), britanniques (9%), l Italie (9%), le Japon (6%) Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

5 ATTRACTIVITE DE L AQUITAINE BILAN 2014 DES INVESTISSEMENTS ETRANGERS OBSERVATOIRE 2014 Avec 38 projets et 1000 emplois créés ou maintenus* par des sociétés étrangères en 2014 (+ 75% versus 2013), l'aquitaine confirme la reprise amorcée en 2013 et continue d'attirer des investissements étrangers, sans pour autant revenir au niveau de 2010 (1350 emplois créés). (* 1002 emplois dont 729 emplois nouveaux créés via des créations de sites ou des extensions - les autres emplois étant maintenus via des reprises) Cette inflexion favorable résulte essentiellement de reprises de sites industriels et d extensions (+52%) preuve de la confiance des groupes étrangers déjà présents en Aquitaine. Aquitaine- bilan Investissements étrangers * Evolutions 2014 / 2013 Nb projets ,2% Nb emplois créés ,8% dont création de site ,4% dont extension de site ,4% dont reprise, rachat de sites (et extensions liées) ,0% *ancien périmètre: 26 projets, 956 emplois créés et maintenus Si l Aquitaine avait subi la même évolution à la baisse que la France entre 2009 et 2012, elle repart à la hausse depuis 2012, non pas tant sur le nombre de projets comme en France mais bien sur le nombre d emplois créés ou maintenus (la France est en hausse sur le nombre de projets de +8% mais en baisse sur les emplois à -16%) En 2014, l Aquitaine progresse dans le classement des régions françaises : 7ème rang en nombre de projets (8eme en 2013) 10 ème rang en nombre d emplois créés et maintenus (14 eme en 2013) Et sur-performance par rapport à la moyenne sur les fonctions : de production : 5ème rang en nombre d emplois Et les fonctions liées à l innovation (R&D, Design, ingénierie) : 5ème rang en nombre de projets Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

6 Par type d investissement : une prédominance des reprises et extensions sur l emploi Les reprises de site pèsent en 2014 pour 33% des emplois créés contre 2% seulement en 2013 (et 24% au niveau national). Ces reprises consistent en seulement 2 projets de grande taille : la reprise de Rolpin dans les Landes par le japonais Nankai Plywood (120 emplois maintenus) le rachat de Villeneuve Pet Food en Lot-et-Garonne par l allemand Deuerer (143 emplois maintenus et une extensions créant 40 emplois) Les créations de nouveaux sites sont en retrait à -7% et pèsent pour 38% seulement en 2014 quand elles étaient majoritaires à 54% en Par nature de projet : l Aquitaine attire les fonctions stratégiques, notamment de production L Aquitaine accueille des emplois étrangers à 82% dans des fonctions stratégiques: fonction "production", la plus créatrice d'emplois avec 14 projets et 69% des emplois créés et maintenus; les industriels étrangers déjà présents en Aquitaine réinvestissent dans des outils de production compétitifs au niveau mondial, "centres de décision", avec 7 projets de sociétés nouvelles en France et 6% des emplois créés "R&D, ingénierie, Design" avec 8 projets et 7,5 % des emplois créés; Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

7 Par secteur d activité : 78% des emplois créés dans des secteurs industriels L industrie reste le premier secteur bénéficiaire des investissements étrangers avec 78% des emplois créés (60% en 2013). On assiste à une forte hausse de la contribution du secteur du conseil et de l ingénierie à 14% (2% en 2013), à forte valeur ajoutée, aux dépends de du commerce à 3% (21% en 2013) et de la logistique à 5% (18% en 2013). Les secteurs Aéronautique, Agro-alimentaire et Bois, papier, verre sont encore en 2014 les plus créateurs d'emplois (10 projets- 60% des emplois). Les projets concernant les secteurs de l informatique, logiciels, équipements ainsi que les services de conseil et ingénierie sont quant à eux pourvoyeurs d autant de projets mais naturellement de plus petites tailles (10 projets- 12% des emplois) Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

8 Par taille de projets : Un déficit de grands projets OBSERVATOIRE 2014 Comme les trois années précédentes, il existe un déficit marqué de projets de grande taille en 2014 en Aquitaine comme au global France: 45% des projets génèrent moins de 10 emplois. Hors reprises de site, seuls 3 investissements annoncent la création de 50 emplois ou plus: Alcore Brigantine (matériaux composites, Etats-Unis) avec 200 emplois, CGI France (conseil informatique, Canada) avec 80 emplois, Ventana Aerospace (mécanique de précision, Autriche) avec 50 créations d emplois, Par pays d origine des investissements : les USA de retour en tête du classement Si 18 nationalités ont investi en Aquitaine en 2014 (contre 12 en 2013), ce sont l'amérique du nord (10 projets, 39% des emplois) et l'allemagne (5 projets, 25% des emplois) qui tirent la croissance. Principal investisseur en 2013 en Aquitaine, l'espagne ne représente cette année que 2 projets et 1,3% des emplois. Les Etats-Unis reprennent ainsi leur place en tête du classement avec 27% des emplois créés (contre un score historiquement bas de 6% en 2013) Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

9 Par lieu géographique d implantation en Aquitaine : 34% pour les Pyrénées-Atlantiques Le département de la Gironde accueille 45% des projets en 2014 mais seulement 25% des emplois (plus de tertiaire et moins de production) ; Ce sont les Pyrénées-Atlantiques, en forte progression à +78% qui accueillent la plus grande part des emplois créés (34% des emplois pour 34% des projets). La Dordogne, Les Landes et le Lot-et-Garonne accueillent quant à eux respectivement 6 %, 15% et 20% des emplois étrangers. En moyenne sur les 5 dernières années, la Gironde et les Pyrénées Atlantiques ont concentré près de 70% des des emplois créés par des investissements étrangers en Aquitaine Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

10 EXEMPLES DE DECISIONS D ENTREPRISES ETRANGERES EN 2014 Rhythm (Australie), projet de création détecté et accompagné par le pôle implantation de la CCI Bayonne Pays Basque Rhythm est une marque australienne de textile et accessoires homme, femme, enfant influencée par l art, la musique et le surf qui sont ses racines. L'entreprise en plein développement a installée son siège européen à Biarritz (64), se rapprochant ainsi naturellement de cette capitale européenne du surf. 10 à 15 créations d emplois sont prévues pour les trois prochaines années. NKT Photonics (Danemark), projet de création détecté et accompagné par BGI Leader mondial sur la partie fibre optique microstructurée, NKT Photonics (150 collaborateurs) fournit des solutions lasers pour les marchés scientifique, industriel et plus récemment médical. Implantée en France depuis 3 ans, cette société danoise vient de transférer son bureau commercial à Bordeaux (33), faisant ainsi de la ville sa tête de pont pour le marché français. 3 emplois sont annoncés. Toray Carbon Fibers Europe (Japon), projet d extension industrielle, accompagné par ChemParc Leader mondial de fibres de carbone et acteur économique majeur du territoire de Lacq (64), le groupe Toray a de nouveau investi en En complément de l'ouverture de l'usine de production du PAN (Poli-Acrylonitrile), Toray a ouvert un centre technique de R&D visant des développements «new business» pour les matériaux composites dans l automobile, l éolien, le génie civil etc. Cela a entraîné la création de 10 emplois. SCE France (Canada), projet de partenariat technologique et de création accompagné par le Conseil Régional d Aquitaine, la communauté de communes Lacq- Orthez et Chemparc Le géant de l énergie Nord Américain a choisi de s'associer dans le cadre d'un contrat de partage d'intelligence avec la TPE AQUITAINE Energy Factories, pour transférer une de leurs innovations, dans le but de développer puis produire pour toute l'europe des batteries du futur à base de lithium fer phosphate (LFP) et utilisant des nanoparticules. Une société ad hoc, filiale à 100% d'hydro-québec, a été créée en novembre 2014 : baptisée SCE France, ce laboratoire est localisé dans les locaux de CHEMSTART UP à Lacq (64) et va entraîner la création de 15 postes d'ici 2 ans (5 postes mi 2015).A terme, le projet pourrait aboutir à l'industrialisation de la production et induire une forte création d'emplois. KSB (Allemagne), projet d extension industrielle, financé par le Conseil régional d Aquitaine et le Conseil général de la Dordogne Le spécialiste de pompes centrifuges et de la robinetterie a créé une nouvelle unité de production de robinets industriels pour le gaz liquéfié de 4000m² sur le site de La Roche-Chalais (24). L'investissement réalisé assure la pérennité de 94 emplois en lien avec l'activité "marine, oil and gas" et permet la création de 40 postes à plein-temps supplémentaires Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

11 ATTRACTIVITE DE L AQUITAINE : BILAN 2014 DES INVESTISSEMENTS EXOGENES FRANÇAIS OBSERVATOIRE 2014 Pour la deuxième année consécutive, nous nous sommes fixé pour objectif de réaliser, dans le cadre de la nouvelle feuille de route attractivité, le bilan des investissements exogènes français créateurs d emplois, selon les mêmes critères que ceux du bilan Business France hors reprises d entreprises. Cet exercice recense ainsi : les projets implantés grâce à l accompagnement des membres du réseau Invest in Aquitaine, les implantations ayant fait l objet d annonce dans la presse et auxquelles sont associées des créations d emplois chiffrées, indépendamment de tout accompagnement connu A défaut d une fiabilité et d une exhaustivité difficile à garantir, ces données n en donnent pas moins de grandes tendances, et a minima un panorama de l attractivité en Aquitaine plus complet et riche que les seuls investissements étrangers. Les investissements exogènes français et étrangers ont généré environ 2890 emplois en Aquitaine en 2014 (source : ADI- Invest in Aquitaine). Les investissements étrangers représenteraient 25% du total des investissements exogènes (en nombre d emplois créés, hors reprises) recensés en La part des projets exogènes français et étrangers accompagnés par les membres du réseau Invest in Aquitaine est estimée à environ 40% du total des projets implantés pour atteindre 49% des projets de création de nouveaux sites (en accord avec les missions des agences locales) Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

12 FOCUS sur les projets d origine française : 76 projets pour 2155 emplois Des projets dans l ensemble de typologie très différentes de celle des projets étrangers, ainsi : en majorité des projets de création de sites (63% des emplois créés), moins industriels : 48% des emplois créés seulement, avec un poids du commerce plus élevé des projets de plus grande taille : 33% seulement des projets sont inférieurs à 10 emplois et 13% ont plus de 50 emplois Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

13 Par région d origine des investissements : l Ile-de-France en tête du classement La région parisienne compte pour 72% des emplois créés (37% en 2013) quand les régions limitrophes de l Aquitaine : Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes, comptent ensemble pour 3% du total (15% en 2013) Par département aquitain : 84% des emplois concentrés en Gironde et Pyrénées-Atlantiques Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

14 EXEMPLES DE DECISIONS D ENTREPRISES FRANCAISES EN 2014 Electric Europe (Ile-de-France), projet de création détecté et accompagné par le pôle implantation de la CCI Bayonne Pays Basque Electric est une marque californienne spécialisée dans la fabrication d accessoires de glisse : lunettes et masques de snowboard à l origine et désormais casques de ski, montres, bagagerie et maroquinerie. Filiale du groupe Kering - leader mondial de l habillement et des accessoires avec des marques comme Gucci, Volcom, Boucheron, Puma l entreprise a installé son siège européen dans les bureaux de la pépinière Olatu Leku à Anglet (64), se rapprochant ainsi de son grand frère Volcom. 20 créations de postes sont prévues pour les trois prochaines années. M2I Développement (Ile-de-France), projet d extension industrielle accompagné par ChemParc dans ChemStartup La société de chimie fine spécialisée sur les phéromones pour la protection des cultures et appartenant au groupe en plein développement M2i Life Sciences s est installée dans 2 modules de 200 m² au sein de CHEMSTARTUP à Lacq (64), créant 9 emplois de chercheurs (s'ajoutant aux 9 salariés existants). Eneria (Ile-de-France), projet METHALANDES, soutenu par le Conseil Régional d Aquitaine et BPI France Lancé en mars 2014 à Hagetmau (40), le chantier Méthalandes - qui sera la plus grosse unité de méthanisation en France - est un projet d envergure pour le Groupe Monnoyeur et Eneria, sa filiale énergie. Méthalandes est appelé à devenir une référence voire un centre de formation. L'investissement est estimé à 25 millions d euros avec 16 emplois créés à la clé. LISI Creuzet (Franche-Comté), projet d extension industrielle Le sous-traitant aéronautique spécialisé dans la fourniture de pièces et sous ensembles (structures de fuselage et composants des moteurs) LISI CREUZET (565 personnes, en 2013, 95,8M de CA) va augmenter sa capacité de production. Pour cela, l'entreprise investit 24 millions d euros : il s agit d édifier deux nouveaux bâtiments dédiés à la construction de pièces pour Airbus et Boeing sur le site de Carpète (47) et sur le site de Beyssac (47). Une soixantaine d'emplois vont être créés sur la période Camping Huttopia (Rhônes-Alpes), projet de création accompagné par le Grand Périgueux et financé par le Conseil régional d Aquitaine, le Conseil général de la Dordogne et le Grand Périgueux. Le premier camp forestier pilote Huttopia en France a ouvert à l été 2013 dans la forêt de Lanmary en Dordogne (24). La plus grande innovation se niche déjà dans son implantation, en pleine forêt domaniale gérée par l'onf, partenaire du groupe. De plus, Huttopia innove et lance pour la première fois sur un site Smart Forest, un jeu d aventure et de découverte de la forêt guidé par outils numériques. L investissement total, de 4 millions d euros, s est terminé en 2014 avec la création d une dizaine d emplois Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

15 METHODOLOGIE DE RECENSEMENT DES INVESTISSEMENTS OBSERVATOIRE ETRANGER Les investissements retenus sont : Les créations qui correspondent à des emplois créés par des filiales appartenant à des groupes étrangers sur un nouveau site. Cette année, la comptabilisation s effectue dès le 1 er emploi créé. Les extensions qui correspondent à des emplois créés sur un site déjà occupé par l entreprise. Les reprises de sites en difficulté qui correspondent à des emplois maintenus suite à l acquisition d une société résidente en France en difficulté par un investisseur étranger. Les difficultés de l entreprise doivent être avérées : procédure, difficultés financières devant l administration fiscale et sociale ; perspectives de fermeture du site à court terme. Les rachats-extensions qui correspondent à des emplois créés à la suite de l acquisition par un investisseur étranger d une société résidente en France qui n est pas en difficulté. Le nombre d emplois créés ou maintenus (en équivalent temps plein) est : Celui annoncé par l investisseur pour les trois années à venir, cette durée correspondant approximativement à l horizon temporel de programmation des investissements par les entreprises. Hors emplois intérimaires et saisonniers, hors transfert d emplois en France, Au niveau régional, pour une firme et une activité donnée, les créations sont prises en compte dans la mesure où elles ne s accompagnent pas de destructions nettes d emplois. L investissement est réputé d origine étrangère s il émane d une société détenue à plus de 50 % par une entreprise à capitaux étrangers : Dans le cas contraire, la règle de nationalité du centre de décision s applique. Dans le cas de la création d une joint-venture franco-étrangère, la moitié des emplois est associé à l investisseur étranger. OBSERVATOIRE FRANCE Dans une logique de cohérence, nous avons appliqué les mêmes critères pour les investissements français lorsque ceux-ci peuvent s appliquer et avons travaillé avec les annonces presse, notamment de source Trendéo Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

16 CONTACT «INVEST IN AQUITAINE» OBSERVATOIRE 2014 Le recensement des investissements exogènes annuel est réalisé par les membres du réseau Invest in Aquitaine, le rapport de l observatoire est rédigé par Aquitaine Développement Innovation en tant qu animateur du réseau. Pour toute question, contacter : Agnès CHAMPALAUNE Responsable Attractivité, Aquitaine Développement Innovation Animatrice du réseau Invest In Aquitaine Tel : Mars Bilan 2014 Investissements Aquitaine

17 LES PARTENAIRES DU RÉSEAU Aquitaine Développement Innovation Bordeaux Gironde Investissement (33) Chemparc (64) Conseil Géneral des Landes (40) Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques (64) Conseil Général Lot-et-Garonne (47) Conseil Régional d Aquitaine Invest in Pau Pyrénées (64) Le Grand Périgueux (24) Périgord Développement (24) Pôle implantations Pays-Basque (64)

Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine

Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine 21 Mars 2014 2014/03/18-ACE-33-a SOMMAIRE Introduction, p.3 L attractivité de la France : Bilan 2013 des

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire

Dossier de presse SNR ROULEMENTS - 23/10/2007 Communiqué de presse SNR ROULEMENTS- 16/03/05gg. Sommaire Sommaire 1. Communiqué de Presse : SNR dans la lignée du Nobel de Physique 2007 2. Présentation de SNR ROULEMENTS 3. Les 3 générations de capteurs : le projet CAMEL 4. Un partenariat réussi entre l Université

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

LA LETTRE DE CHEMPARC

LA LETTRE DE CHEMPARC L ACTUALITE de CHEMPARC Mise en place du nouveau GIP Le Président Pierre NERGUARARIAN et l équipe de CHEMPARC travaillent activement à la mise en place du nouveau GIP qui fonctionnera à compter du 1 er

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Jiawei Ye Pramex International Université Paris-Dauphine - 1 - - 2 - Pramex International (cabinet

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Présentation de nos activités

Présentation de nos activités Présentation de nos activités Sommaire Notre métier SIRIS en chiffres Notre expertise Notre méthode Vos problématiques R&D Production Investissement Structure Fonds d investissement Nos références Contact

Plus en détail

Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011

Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011 Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011 Caractéristiques du télétravail: Un outil, 3 pratiques: A domicile ou dans un tiers lieu En tout lieu connecté à l internet. (hôtel, gare, etc., avec une

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. Diagnostic Santé Travail en Aquitaine dans le cadre du plan régional santé travail

DIRECCTE. Édito. Diagnostic Santé Travail en Aquitaine dans le cadre du plan régional santé travail DIRECCTE Janvier A Q U I T A I N E 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION Édito Pour la seconde

Plus en détail

FIP AUDACIA - APA. Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ

FIP AUDACIA - APA. Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP AUDACIA - APA A D O U R - P Y R É N É E S - A Q U I TA I N E FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale En partenariat avec la

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement Sommaire L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille La Zone Franche Urbaine de Belle-Beille Parc d activités ZFU - Plan de commercialisation - Chiffres clés Animation

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE V.I.E?

QU EST-CE QUE LE V.I.E? QU EST-CE QUE LE V.I.E? Le V.I.E. permet de confier à un jeune jusqu à ses 28 ans, une mission professionnelle à l étranger d une durée modulable de 6 à 24 mois. De statut public, le contrat V.I.E. est

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com

Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com Quel avenir pour le télétravail et les télécentres dans le Lot? CITICA - www.citica.com Introduction CITICA, cabinet conseil créé en 1996 sur l'accompagnement de projets liés aux TIC avec une spécialisation

Plus en détail

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Octobre 2014. 9 e ÉDITION RGP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Octobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 9 e ÉDITION RGP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET RGP 2. Date de création Société indépendante

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Présentation d Helix international

Présentation d Helix international 31 ème Congrès international de l Ordre des Experts Comptable de Tunisie En partenariat avec «Développement économique : modèle et gouvernance de la décentralisation» Sfax, les 17 et 18 septembre 2014

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Différents types d organisation et de centres de décision

Différents types d organisation et de centres de décision Les groupes régionaux occupent une place importante dans l emploi du Nord-Pas-de-Calais et contrôlent de nombreux salariés dans les autres régions françaises. Ce fort rayonnement se concentre essentiellement

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère

Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère des sites touristiques : un chantier à lancer Campings : inadéquation entre traduction et clientèle étrangère Sur les 537 sites d hôtellerie de plein air relevés, 4 ne proposent aucune traduction, soit

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE 1 PRESENTATION 3 2 - CIBLES 3 3 CONTEXTE 4 4 ENJEU 5 5 OBJECTIF 5 6 - CONTENU DE LA MISSION DE L AGENCE DE COMMUNICATION

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION. Réunion du 26 juin 2015. Rapport du Président CONSEIL RÉGIONAL N A.S.12

ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION. Réunion du 26 juin 2015. Rapport du Président CONSEIL RÉGIONAL N A.S.12 CONSEIL RÉGIONAL Réunion du 26 juin 2015 Rapport du Président N A.S.12 ACCOMPAGNEMENT DES PME DANS LEUR DÉMARCHE D'INNOVATION 15 rue de l'ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex Tél. 05-49-55-77-00

Plus en détail

Présentation du GROUPE IF COACHING

Présentation du GROUPE IF COACHING Présentation du GROUPE IF COACHING IF COACHING Siège social : 1, rue François Mitterrand 33160 Saint Médard en Jalles Tél : 05 56 95 64 11 contact@if-coaching.com - www.if-coaching.com SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois

Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois Observatoire des investisseurs étrangers Les décisions d investissements étrangers créateurs d emplois B i l a n B r e t a g n e 2 0 1 3 F é v r i e r 2 0 1 4 2 Le bilan national Les investissements étrangers

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense

DOSSIER DE PRESSE. DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense DOSSIER DE PRESSE DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense Forum Emploi Pôle Défense Mobilité Bordeaux Signature de convention avec le Pôle de compétitivité Aerospace

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Animé par: Malo BOUESSEL DU BOURG - PRODUIT EN BRETAGNE Christine LEGAUD - CCI RENNES Annie LAUNAY - AD MISSIONS Différentes solutions pour accueillir

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 Activité iié et Résultats annuels 2013 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 26 février 2014 SOMMAIRE ALTEN, leader européen sur le

Plus en détail

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES Projet COMELEC Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES VOTRE PROJET Créée en 1999, votre entreprise conçoit et assemble des

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

SCPI UFFI Performances Énergétiques

SCPI UFFI Performances Énergétiques GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI groupements forestiers SCPI UFFI Performances Énergétiques Date d ouverture de la souscription : 22 novembre 2011 Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM - UFFI

Plus en détail

Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015

Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015 Réunion Tourisme d Affaires décembre 2014 Bilan 2014 Projets 2015 3 décembre 2014. Contexte 2014 Un contexte économique toujours difficile Des espoirs Global Business Travel Association (mars 2014) : les

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne

CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale. Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne CADev : au service de la compétitivité et de l attractivité régionale Agence de développement économique de la région Champagne-Ardenne Une Région à la croisée des principaux bassins de consommation Population

Plus en détail

LE GROUPE DUQUEINE. Chiffre d'affaires Groupe M 26,8

LE GROUPE DUQUEINE. Chiffre d'affaires Groupe M 26,8 DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE DUQUEINE Le Groupe DUQUEINE est spécialisé dans la conception et la fabrication de pièces et sousensembles composites haute-performance, dans les secteurs de l'aéronautique,

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE DIRECTION REGIONALE DE L ALIMENTATION DE L AGRICULTURE & DE LA FORET Service Régional de la Forêt & du Bois Arrêté du 13 août 2009 conditions de financement par des aides

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering

Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Conseil stratégique et opérationnel Smart City Smart Building Smart Home Efficacité énergétique Smart Grids Smart metering Eric MOREL Mach&Team ( 06 08 71 99 48 email : eric.morel@machnteam.com, 54 ans

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ!

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ! F.A.Q. Qu est ce qu une pépinière d entreprise? «Une pépinière d'entreprises est un organisme de développement économique local généralement soutenue par un organisme public (communes, communautés d agglomération,

Plus en détail

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE Samedi 30 mai 2015 Photo : Jaymantir UNE DESTINATION, C EST QUOI? Juin 2015 Brigitte Bloch Le touriste, un oiseau migrateur Le touriste n a pas de frontière. Sa vision

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

La Composition du Bureau a été modifiée en 2010, pour une durée de 3 ans.

La Composition du Bureau a été modifiée en 2010, pour une durée de 3 ans. C OMITE PEFC A QUITAINE PEFC/10-21-7 COMPTE RENDU ANNUEL D'ACTIVITE DU COMITE PEFC AQUITAINE 2010 1 ) La Structure de l Entité Régionale Le Comité PEFC Aquitaine a renouvelé l ensemble de ses membres lors

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences Synthèse - Juin 2014 a bataille au sein de l écosystème numérique se L joue à l échelle mondiale au sein d une

Plus en détail

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013

CAHIER N 2 OCTOBRE 2013 CAHIER N 2 OCTOBRE 213 Le CIR, un dispositif dynamique au service de la croissance économique Les chiffres clés du Crédit d Impôt Recherche - Tous droits réservés Sommaire 1. Le CIR, un dispositif dynamique

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail