Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation"

Transcription

1 Tableau 1. Principales caractéristiques des sondes de stimulation Caractéristiques Utilisation Commentaires Fixation extrémité distale Passive : à barbes ou barbillons 20% (+) myocarde non lésé (-) stabilité mauvaise Active : vis rétractables ou non 80% + Facilite positionnement septal et extraction de sonde Corps de sonde Sonde droite Sonde Sonde préformée Sonde A/V (+) ancrage facilité dans O Elution/diffusion de stéroïdes Dexaméthasone Effet anti-inflammatoire : CI : hypersensibilité à la dexaméthasone Longueur sonde OD Longueurs 52 ou 53 cm selon les marques VD 58 à 60 cm VG > 58 cm Isolant Polyuréthane (PUR) Grande souplesse, très lisse, bonne glisse Silicone Très bonne isolation et résistance mécanique Conducteur Alliage métallique multifilaire Faible résistance au passage du courant, à la fois souple et solide Polarité Unipolaire Un seul fil conducteur, une électrode en contact avec les tissus myocardiques Bipolaire Fil conducteur double, deux électrodes distales séparées de quelques cm sur la même sonde Connectique IS-1 Diamètre 3.2 mm au niveau du connecteur, 1,6 mm au niveau de la fiche terminale. Anneaux d étanchéité sur le connecteur de la sonde (+) : avantage (-) : inconvénient Choix manipulateur dépendant Utilisation combinée : Silicone recouvert de PUR, glisse améliorée (+) Sonde fine, (+) Visualisation facile des spikes (-) Risque d'écoute croisée (-) Détection de myopotentiels (-) Stimulation pectorale (+) Ecoute sélective (+) Stimulation localisée (-) Sonde plus grosse Grande majorité des sondes Norme internationale

2 Tableau 2 : Nomenclature des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques 1ère lettre 2ème lettre 3ème lettre 4ème lettre (facultative) Cavité(s) stimulée(s) Cavité(s) détectée(s) Mode de réponse Asservissement de la fréquence A Atrium (oreillette) A Atrium T triggering R fréquence asservie V Ventricule V Ventricule (déclenché) O aucun S Simple S Simple I Inhibition D Double (A+V) D Double (A+V) D Double (T+I) * O Aucun O Aucun ** 5ème lettre (facultative) Fonctions particulières A Atrium V Ventricule D Double (A+V) O aucun * mode synchrone respectant l activité spontanée cardiaque (écoute et stimulation si nécessaire) ** stimulation permanente quelque soit le rythme spontané du patient ; on ne prend rien en considération

3 Tableau 3. Type de stimulateurs cardiaques et indications Stimulation simple chambre VVI(R) 1 sonde VD : Inhibition de la stimulation en cas de d une activité spontanée VVI : BAV nécessitant une stimulation définitive en l'absence d'insuffisance chronotrope, si l'oreillette n'est pas stimulable ou non détectable de façon prédominante. VVIR : BAV du 2 ou du 3 degré avec insuffisance chronotrope, si l'oreillette AAI(R) 1 sonde OD : auriculaire Stimulation double chambre Inhibition de la stimulation en cas de d une activité atriale spontanée : Mode physiologique respectant la synchronisation AV DDD(R) 2 sondes VD/OD : et atriale Mode physiologique respectant la synchronisation AV VDD(R) 1 sonde VD/OD : Stimulation Ventriculaire Détection et atriale Stimulation déclenchée après ou stimulation de l O si pas de ventricule spontané En cas de d'activité atriale ou spontanée, la stimulation correspondante est inhibée Inhibition de la stimulation V en cas de d une activité V spontanée Stimulation déclenchée après de l O si pas de V spontané : mode «physiologique» (synchronisation AV) n'est pas stimulable ou non détectable de façon prédominante. AAI : dysfonction du noeud sinusal si la conduction AV est normale et la fonction chronotrope également AAIR : dysfonction du noeud sinusal avec insuffisance chronotrope, si la conduction AV est normale en l'absence de toute cardiopathie évolutive DDD : BAV du 2 ou du 3 degré nécessitant une stimulation permanente ou intermittente : lorsque la fonction sinusale est prédominante et normale et la atriale stable, et que la fonction chronotrope est normale à l'effort, et qu'une stimulation atriale est nécessaire aux fréquences basses (< 60 bpm). DDDR : - BAV du 2 ou du 3 degré nécessitant une stimulation permanente ou intermittente (si la conduction AV est préservée): chez le patient ayant une insuffisance chronotrope, lorsque le maintien d'une activité physique est possible et si l'oreillette est stimulable de façon prédominante. - Dysfonction du noeud sinusal avec insuffisance chronotrope associée soit à des anomalies de la conduction AV, soit à une maladie rythmique atriale. BAV symptomatique ne nécessitant qu'une stimulation permanente ou intermittente (si la conduction AV est préservée) : lorsque la fonction sinusale est normale et prédominante, et que la fonction chronotrope sinusale est normale, et qu'il n'y a pas de nécessité de stimuler l'oreillette, même à des fréquences < 60 bpm la nuit. Stimulateur triple chambre CRT (cardiac resynchronisation therapy) 3 sondes VD/OD/VG Resynchronisation cardiaque par stimulation atriobi en cas d insuffisance cardiaque sévère (classe III-IV de la NYHA), malgré un traitement médical optimal, chez des patients en rythme sinusal, avec complexes QRS > 120 ms sur l ECG, fraction d éjection gauche < 35 % et diamètre télédiastolique gauche > 27 mm/m² de surface corporelle

4 Tableau 4 : Codes LPPR des stimulateurs cardiaques, sondes et systèmes de télésurveillance Code Libellé LPPR Prix TTC Descriptif LES STIMULATEURS CARDIAQUES Stimulateur cardiaque simple chambre, type SSI (AAI et VVI) 1609, Stimulateur cardiaque simple chambre fréquence asservie, type SSIR 2660,47 (VVIR/AAIR) Stimulateur cardiaque simple chambre fréq. asservie Biotronik, Evia SR-T. (SSIR) 3160,47 Système de télétransmission "Télécardiologie" ou Stimulateur cardiaque double chambre monosonde, type VDD 2414, Stimulateur cardiaque double chambre monosonde à fréquence asservie, 2968,94 type VDDR Stimulateur cardiaque double chambre, type DDD 2683, Stimulateur cardiaque double chambre, type DDDR 3186, Stimulateur cardiaque double chambre fréq. asservie, Biotronik, Evia DR- T. (DDDR) 3686,19 Système de télétransmission "Télécardiologie" ou Stimulateur cardiaque double chambre fréq. Asservie, Biotronik, Philos II DR-T. (DDDR). 3686,19 Système de télétransmission "Télécardiologie" ou Stimulateur cardiaque triple chambre, Medtronic, Consulta CRT-P (modèle 4000,00 C3TR01) Stimulateur cardiaque triple chambre, St Jude, Anthem. 4000,00 (modèles PM3112 et RF PM3212) Stimulateur cardiaque triple chambre, Boston, Invive CRT-P (modèles 4000,00 W172,W173) LES SONDES Sondes épicardiques uni ou bipolaires, stim droite ou gauche 540,00 +/- stéroïde, à fixation par vis, crochet ou suture Sondes atrioventiculaires pour stimulation VDD(R) 540, Sondes stimulation atriale ou droite hors VDD, bipolaires Sondes stimulation droite hors VDD, unipolaires 540,00 540,00 A vis ou à barbillons non résorbables, +/- élution de stéroïde, aux normes européennes de connexion en vigueur Sondes transveineuses stimulation gauche, non filoguidées, 850,00 +/- élution de stéroïde, aux normes européennes de connexion en vigueur Sondes transveineuses stimulation gauche, non filoguidées, non 850,00 La prise en charge est limitée aux cas de remplacement de matériel Sondes transveineuses stimulation gauche, filoguidées, 850,00 +/- élution de stéroïde, aux normes européennes de connexion en vigueur Sondes transveineuses stimulation gauche, filoguidées, non 850,00 La prise en charge est limitée aux cas de remplacement de matériel Sonde pour défibrillation droite. 1500,00 Sonde transveineuse, à vis ou à barbillons, à une ou deux spire(s) de défibrillation LES SYSTEMES DE TELESURVEILLANCE pour DCI : défibrillateur cardiaque implantable Système de télésurveillance pour DCI simple chambre Biotronik, Home Monitoring (Lumax 540 VR-T) Système de télésurveillance pour DCI double chambre, Biotronik, Home Monitoring (Lumax 540 DR-T) Système de télésurveillance pour DCI triple chambre, Biotronik, Home Monitoring (Lumax 540 HF-T) Système de télésurveillance pour DCI simple chambre, Boston, Latitude : Teligen 100 VR (modèles F102 et F103), Incepta VR (modèles F160 et F161) Système de télésurveillance pour DCI double chambre, Boston, Latitude : Teligen 100 DR (modèles F110 et F111), Incepta DR (modèles F162 et F163) Système de télésurveillance pour DCI triple chambre, Boston, Latitude : Cognis 100-D (modèles : P106, P107 et P108), Incepta CRT-D (modèles P162 et P163) Système de télésurveillance pour DCI simple chambre, Medtronic, Carelink : Secura VR (modèle D234VRC), Protecta XT VR (modèles D354VRG et D354VRM) Système de télésurveillance pour DCI double chambre, Medtronic, Carelink : Secura DR (modèle D234DRG), Protecta XT DR (modèles D354DRG et D354DRM) Système de télésurveillance pour DCI triple chambre, Medtronic, Carelink : Consulta CRT-D (modèle : D234TRK), Protecta XT CRT-D (modèles D354TRG et D354TRM) ,00 972,00 Données diagnostiques et techniques transmises au praticien de façon programmée et automatique (fax, SMS, ou courrier électronique). Transfert des informations dans une base de données centrale, accessibles à tout moment aux utilisateurs autorisés sur un site Internet dédié. Données diagnostiques et techniques transmises au médecin de façon programmée et automatique (SMS ou courrier électronique).

5 Tableau 5. GHM de défibrillation cardiaque et leurs prix GHS GHM Libellé Public 2012 Historique C191 Poses d un défibrillateur cardiaque, niveau , , C192 Poses d un défibrillateur cardiaque, niveau , , C193 Poses d un défibrillateur cardiaque, niveau , , C194 Poses d un défibrillateur cardiaque, niveau , , C19T Poses d un défibrillateur cardiaque, très courte durée ,91 En moyenne le coût des défibrillateurs s élève de à

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Généralités sur la stimulation cardiaque SOMMAIRE 2 Historique Rappel anatomique Stimulateur cardiaque Composants et structure Nomenclature Fonctionnement

Plus en détail

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI

STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES. Dr Valérie MINETTI STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS 25/02/2016 OMEDIT PACA CORSE Dr Valérie MINETTI PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Cœur Droit Veineux Cœur Gauche Artériel PHYSIOLOGIE - PATHOLOGIE CŒUR Conduction cardiaque

Plus en détail

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0 N 1 QUIZ ECG Nancy N 2 Cadeau de Noël 2006 15 jours post-op Dysfonction sinusale «pure» Sorin Group Symphony DR sondes A bi et V uni «passives» N 3 Contrôle 15 jours post-op - AAIsafe R pour dysfonction

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

704815-704826 704830-704841 704852-704863

704815-704826 704830-704841 704852-704863 A = Prix (TVAc) - Prijs (incl. BTW) B = Remboursement Bén. ordin./prestataire conventionné - Remboursement V.I.P.O. / Prestataire avec ou sans convention Terugbetaling Gew. recht. / Verstr. met overeenkomst

Plus en détail

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste intra-ghs Version à jour au 30 mars 2016 N.B : Le présent

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

STIMULATEURS CARDIAQUES CONVENTIONNELS

STIMULATEURS CARDIAQUES CONVENTIONNELS STIMULATEURS CARDIAQUES CONVENTIONNELS Place respective des stimulateurs simple et double chambre REVISION DE LA NOMENCLATURE INSCRITE A LA LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES FEVRIER 2009

Plus en détail

C BERTRAND CMC PARLY 2 PARIS

C BERTRAND CMC PARLY 2 PARIS C BERTRAND CMC PARLY 2 PARIS Voies d abord veineuses CE QUE L ON NE POURRA PAS CHANGER: L ANATOMIE DU SINUS CORONAIRE l anatomie du sinus coronaire stimulation conventionnelle droite: types de sondes

Plus en détail

STIMULATEURS CARDIAQUES

STIMULATEURS CARDIAQUES REFERENTIEL POUR CONTRAT DE BON USAGE (DMI HORS GHS) Réalisé et validé par la Commission Technique EURO PHARMAT STIMULATEURS CARDIAQUES Codes ATIH : ST001, ST002, ST003, ST004, ST005, ST006 Codes LPP 3400792

Plus en détail

A Closer Look. DAI et CRT-D de Boston Scientific Indicateurs de remplacement de l'appareil RÉSUMÉ

A Closer Look. DAI et CRT-D de Boston Scientific Indicateurs de remplacement de l'appareil RÉSUMÉ A Closer Look RÉSUMÉ Les DAI et CRT-D de Boston Scientific PUNCTUA TM, ENERGEN TM, INCEPTA TM, COGNIS et TELIGEN utilisent la tension de, le temps de charge et la capacité consommée pour calculer l'état

Plus en détail

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013 TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI Le 29.01.2013 1 Préparation de l implantation Choix du site GAUCHE chez les droitiers : +++ Moins de fracture et moins de risque érosion seul inconvénient : VCS gauche

Plus en détail

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN

Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN Évaluation des signaux EGM fournis par les sondes avec les dispositifs COGNIS et TELIGEN RÉSUMÉ Il est possible d'utiliser des électrogrammes (EGM) en temps réel ou mémorisés pour contrôler l'état du patient,

Plus en détail

Les modes de stimulation bases de temps

Les modes de stimulation bases de temps Les modes de stimulation bases de temps Xavier Copie Centre Cardiologique du Nord Saint-Denis Les modes de stimulation bases de temps «Toute la compréhension de l électrocardiographie des stimulateurs

Plus en détail

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009)

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Chalon sur Saône: Cardiologie interventionnelle Coronarographie Angioplastie coronarienne Cardiologie interventionnelle pédiatrique Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Dr Christophe Girardot 15/01/2015

Plus en détail

LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES

LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES LES STIMULATEURS ET DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES IMPLANTABLES Charlotte Charroin (1), Emmanuelle Carré (2), Pr Chevalier (3) (1) interne en pharmacie, Hospices Civils de Lyon (2) pharmacienne, Hospices Civils

Plus en détail

Organisation de la Consultation et du Suivi

Organisation de la Consultation et du Suivi Organisation de la Consultation et du Suivi DIU de Stimulation Cardiaque 2006-2007 Dr Franck HALIMI C.M.C. de Parly II, Le Chesnay Franck HALIMI Fréquence des visites de suivi 1 à 3 mois après l implantation

Plus en détail

Dispositifs Rythmiques Implantables et Urgences

Dispositifs Rythmiques Implantables et Urgences Session Dispositifs Rythmiques Implantables et Nordine BENAMEUR Alain FACON SAMU du Nord, Pôle de l urgence du CHRU de Lille Diapositive 1 Dispositifs Rythmiques Implantables et N BENAMEUR A FACON SAMU

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents

Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents Journée d éducation thérapeutique des enfants implantés d un pacemaker (PM) et de leurs parents OMS 1998 Programme de la journée Table ronde «cérébrale» Qualité de vie Consentement ETP «PM-DAI» Médecin

Plus en détail

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie

Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Retour d expérience, Cas cliniques Téléc@rdiologie Assises du CNCH 23 novembre 2013 Dr R Fouché, centre hospitalier Belfort-Montbéliard La télécardiologie en France en 2012 : où en est-on? Premières prothèses

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés (DECI) :

Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés (DECI) : 1 Les dispositifs électroniques cardiaques implantés : une «injection de rappel». Christian Bauer Hôpital de la Croix-Rousse HCL Lyon Il existe 2 types de dispositifs électroniques cardiaques implantés

Plus en détail

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque?

Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? Comment interpréter un holter chez un patient porteur d un stimulateur cardiaque? How to read a Holter in patients implanted with pacemaker? V. Algalarrondo* * Unité Inserm U 769, signalisation et physiopathologie

Plus en détail

ECG des pacemakers Cas cliniques

ECG des pacemakers Cas cliniques ECG des pacemakers Cas cliniques Service de soins intensifs et rythmologie fir Assises de l AMCAR. Casablanca le Stimulation? Détection? Coordination? Code international 1 Cinq lettres permettent de définir

Plus en détail

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure

Plus en détail

POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS

POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS LA TÉLÉSURVEILLANCE POURQUOI? COMMENT? LES QUESTIONS POURQUOI LA TÉLÉSURVEILLANCE? COÛTS DE SANTE PUBLIQUE ALERTES INDIVIDUELLES ALERTES CONSTRUCTEURS / ANSM DEMOGRAPHIE MEDICALE LES CARDIOLOGUES: UNE

Plus en détail

Déclaration d intérêt obligatoire. je n ai aucune relation financière avec l industrie

Déclaration d intérêt obligatoire. je n ai aucune relation financière avec l industrie Déclaration d intérêt obligatoire je n ai aucune relation financière avec l industrie Comment utiliser un aimant aux urgences? Application à la stimulation cardiaque KérébelS. (1), KérébelD. (2), PauleP.

Plus en détail

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011

LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 LES PACE MAKERS Dr Patrick DASSIER HEGP 2011 INTRODUCTION Les stimulateurs cardiaques ou PM, ont pour fonction essentielle de prévenir les effets néfastes d une bradycardie, notamment lors de la survenue

Plus en détail

Les stimulateurs cardiaques

Les stimulateurs cardiaques Compétences à développer Les stimulateurs cardiaques Révisé par Wendy Camacho CSI Chantal Levesque CSI Mars 2012 Effectuer un court rappel physiologique Définir un stimulateur cardiaque Connaître les différents

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion

Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion Évaluation de l impact économique de l intégration des défibrillateurs automatiques implantables aux GHS. GASCON Audrey JEAN Claire LECA Marion UE Dispositifs médicaux Lundi 16 Février 2015 Plan Contexte

Plus en détail

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable

Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Anesthésie du patient porteur d un pace maker ou d un défibrillateur implantable Pr Julien Amour Université Pierre & Marie Curie Anesthésie-Réanimation CHU Pitié-Salpêtrière - Paris Pr Hervé Dupont Amiens

Plus en détail

Pacema acema er k e t USI t USI

Pacema acema er k e t USI t USI Pacemaker et USI Pour une bonne compréhension de la stimulation cardiaque SIZ nursing 10/08 Historique 1958 : Implantation du 1 er système de stimulation cardiaque. L Indication : Prévenir la mort subite

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION REPARTITION DES PATIENTS 2003 % 100 80 60 40 60,10% 39,90% 59,10% 40,90% 20 0 77,4 ans 80 ans 78,1 ans 80,6 ans primo-implantations

Plus en détail

VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ

VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ VIVA QUAD XT CRT-D DTBA2QQ Défibrillateur automatique implantable numérique avec thérapie de resynchronisation cardiaque (DDE-DDDR) Conception PhysioCurve, algorithme AdaptivCRT, optimisation CardioSync,

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE Dr DARONDEL / Dr SEBBAH Hôpital BICHAT STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION EVOLUTION DES GROUPES D AGE 1989-2004 % 50 40 30 20 10 0 < 50 50-64 65-74 75-84

Plus en détail

«Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque»

«Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque» «Recommandations dans le traitement électrique de l Insuffisance cardiaque» DR Renaud VIDAL Clinique Saint George - NICE Resynchronisation BIVentriculaire 1. Rappels physiopathologiques Resynchronization

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 CONCLUSIONS CARELINK, système de télésurveillance

Plus en détail

CARDIA DR D384DRG. Manuel médecin

CARDIA DR D384DRG. Manuel médecin Défibrillateur automatique implantable double chambre numérique (VVE-DDDR) Fonction PR Logic, ATP During Charging, mode MVP et fonction TherapyGuide Manuel médecin 0123 2011 Manuel médecin Guide de fonctionnement

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Démarche de modélisation

Démarche de modélisation Démarche de modélisation Décomposition système/sous-système Identification des composants logiciels et de leurs interfaces Identification des composants matériels et de leurs interfaces Description du

Plus en détail

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE Isabelle Magne 1, Martine Souques 2, Leena Korpinen 3 1 EDF

Plus en détail

Cours de Sciences de bases Pacemakers et Défibrillateurs en anesthésie

Cours de Sciences de bases Pacemakers et Défibrillateurs en anesthésie Cours de Sciences de bases Pacemakers et Défibrillateurs en anesthésie Christian Ayoub MD B.Pharm. Anesthésiologiste Professeur Adjoint de clinique Université de Montréal 1 MERCI Dr Bruno Benzaquen Cardiologue

Plus en détail

Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service

Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service Dr ElBelghiti PH attaché coronarographiste Dr C Braunstein PH rythmologue Chef de Service 2007 2008 2009 2010 2011 Coronarographies totales 315 982 1042 888 927 Angioplasties 87 (27,6%) 268 (27,3%) 252

Plus en détail

ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE

ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE ATELIER TÉLÉCARDIOLOGIE Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Introduction 2 Définition : La télécardiologie est une branche de la télémédecine. Elle permet de surveiller à distance le bon fonctionnement

Plus en détail

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir Rubén Casado Arroyo LA STIMULATION CARDIAQUE Qu est-ce qu un stimulateur cardiaque? Quelles sont les

Plus en détail

DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES

DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES site REFERENTIEL POUR CONTRAT DE BON USAGE (DMI HORS GHS) Réalisé et validé par la Commission Technique EURO PHARMAT DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES Codes ATIH : DF001, DF002, DF003, DF004 Codes LPP 3426739

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

Les anomalies de la conduction cardiaque. R. Grolleau (Montpellier)

Les anomalies de la conduction cardiaque. R. Grolleau (Montpellier) Les anomalies de la conduction cardiaque R. Grolleau (Montpellier) Le rythme cardiaque normal naît dans des cellules dites automatiques (spontanément dépolarisées) du noeud sinusal. Ces cellules sous l

Plus en détail

Quizz. Session paramédicale

Quizz. Session paramédicale Quizz Session paramédicale Cas 1 Patient 63 ans Antécédents : FA paroxystique Traitement : Flécaïne et Préviscan Admission SAU pour lipothymie intense et palpitation Question 1 Il s agit probablement:

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PLAN 1/LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE Historique Principe Classification Indications Dysfonctions 2/ LES

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

Anatomie des artères coronaires: Coronarographie versus TDM coronaire.

Anatomie des artères coronaires: Coronarographie versus TDM coronaire. Anatomie des artères coronaires: Coronarographie versus TDM coronaire. PLAN Rappels anatomiques. Incidences de coronarographie. Confrontation des incidences de coronarographie avec les données du scanner

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

Avis de la Commission 15 juin 2005

Avis de la Commission 15 juin 2005 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS HAUTE AUTORITE DE SANTE Avis de la Commission 15 juin 2005 SONDES de STIMULATION CARDIAQUE IMPLANTABLES Cet avis fait suite à l avis du ministre de la

Plus en détail

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR Généralités 63 000 à 69 000 nouveaux porteurs de pacemaker par an En 2010, 350 000 porteurs de pacemaker Plus de 10 000 nouveaux porteurs

Plus en détail

28. Comment ça marche déjà? Problèmes avec les pacemakers et pace-défibrillateurs. Leila Laroussi

28. Comment ça marche déjà? Problèmes avec les pacemakers et pace-défibrillateurs. Leila Laroussi 28. Comment ça marche déjà? Problèmes avec les pacemakers et pace-défibrillateurs Leila Laroussi PMP et ICD: Comment ça marche déjà? Dre Leila Laroussi, MD. FRCPC Charlevoix, 16 Nov 2012 Conflits d intérêts

Plus en détail

TD : modélisation AADL d un PACEMAKER

TD : modélisation AADL d un PACEMAKER TD : modélisation AADL d un PACEMAKER L objectif de ce TD est de se confronter à un problème de modélisation difficile, qui consiste à modéliser un système à partir d une spécification réelle. Le système

Plus en détail

Stimulateur cardiaque VITALIO EL

Stimulateur cardiaque VITALIO EL Le stimulateur cardiaque VITALIO EL de Boston Scientific est un dispositif à longévité étendue ImageReady * compatible IRM sous conditions. La fonction RightRate de ce stimulateur intègre la ventilation

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE DEPARTEMENT DE RYTHMOLOGIE ET STIMULATION CARDIAQUE CLINIQUE DU PONT DE CHAUME ANATOMIE DU COEUR Oreillette droite Oreillette gauche «frontière électrique» Ventricule

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 1. Description générale... 8 2. Indications... 8 3. Contre-indications... 8 3.1. Généralités... 8 3.2. Complications éventuelles... 9 4. Mise en garde du patient...10 4.1. Risques liés

Plus en détail

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs

IRM et stimulateurs ou défibrillateurs IRM et stimulateurs ou défibrillateurs S S Cas clinique S Recommandations actuelles S Problèmes théoriques S Procédure dans le service S Que faut-il retenir des constructeurs? S Recommandations actuelles

Plus en détail

REVUE DES DM UTILISÉS POUR LE TRAITEMENT DES TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE ELECTROPHYSIOLOGIE ET ABLATION STIMULATION ET DÉFIBRILLATION

REVUE DES DM UTILISÉS POUR LE TRAITEMENT DES TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE ELECTROPHYSIOLOGIE ET ABLATION STIMULATION ET DÉFIBRILLATION REVUE DES DM UTILISÉS POUR LE TRAITEMENT DES TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE ELECTROPHYSIOLOGIE ET ABLATION STIMULATION ET DÉFIBRILLATION Xavier Paulmier, Pharmacien Assistant Spécialiste, CHU de Bordeaux

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013

Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013 Pacemakers ou défibrillateurs que surveiller après son placement? Antoine de Meester Saint-Vaast, le 10-12-2013 Pacemaker (stimulateur cardiaque) Défibrillateur automatique interne Pacemaker (stimulateur

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS. AVIS DE LA COMMISSION 09 juin modifiant l avis du 12 décembre 2007

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS. AVIS DE LA COMMISSION 09 juin modifiant l avis du 12 décembre 2007 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 09 juin 2009 modifiant l avis du 12 décembre 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque

Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Anesthésie et Stimulateur Cardiaque Diapo 1 : Après de nombreuses recherches menées sur des stimulateurs externes au début du XXème siècle, c est en 1951 que fut inventé le premier stimulateur cardiaque

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique. Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy

Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique. Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy Fréquence cardiaque (FC) Facteur pronostique (marqueur de risque) Pathophysiologie Cible thérapeutique

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Dr Y Neuder Pôle cardiovasculaire et thoracique CHU de Grenoble 1 Définition de l insuffisance cardiaque syndrome clinique symptômes signes secondaires à des modifications circulatoires

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI

Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI Reliaty Appareil de mesure pour l'analyse des fonctions de la sonde durant l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un DAI Cardiac Rhythm Management Appareils externes Guide rapide Introduction À

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Fondation pour la stimulation cardiaque et électrophysiologie Fondazione per la stimolazione cardiaca ed elettrofisiologia

Fondation pour la stimulation cardiaque et électrophysiologie Fondazione per la stimolazione cardiaca ed elettrofisiologia STAT IST IQUE SUISSE DES ST IMULAT EURS CARDIAQUES 2013 Stiftung für Herzschrittmacher und Elektrophysiologie Fondation pour la stimulation cardiaque et électrophysiologie Fondazione per la stimolazione

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Les stimulateurs cardiaques et IRM que faire? Journée fribourgeoise de cardiologie 6 novembre 2014 Dr. V. Stolt Steiger

Les stimulateurs cardiaques et IRM que faire? Journée fribourgeoise de cardiologie 6 novembre 2014 Dr. V. Stolt Steiger Les stimulateurs cardiaques et IRM que faire? Journée fribourgeoise de cardiologie 6 novembre 2014 Dr. V. Stolt Steiger Quel est le problème? Les IRM étaient jusqu à récemment contre-indiquées chez les

Plus en détail

Publish date 1/14/2012 4:11 AM. Change date 1/14/2012 4:11 AM

Publish date 1/14/2012 4:11 AM. Change date 1/14/2012 4:11 AM Pacemaker Info Version 2 Url http://com.mercell.com/permalink/29531921.aspx External tender id 12683-2012 Tender type Contract Award Document type Contract award Procurement procedure Open procedure Contract

Plus en détail

L électrophysiologie cardiaque Évaluation des besoins en électrophysiologie cardiaque Tendances et projections

L électrophysiologie cardiaque Évaluation des besoins en électrophysiologie cardiaque Tendances et projections L électrophysiologie cardiaque Évaluation des besoins en électrophysiologie cardiaque Tendances et projections MISE À JOUR DU RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS EN ÉLECTROPHYSIOLOGIE DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DE CARDIOLOGIE

Plus en détail

ECG et Mémoires du DAI

ECG et Mémoires du DAI ECG et Mémoires du DAI DIU de Stimulation Janvier 2007 T. Lavergne HEGP DAI Fonction anti-tachycardique Cardioversion Stimulation anti-tachycardique Fonction anti-bradycardique Fonction de prévention des

Plus en détail

Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou.

Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou. Eric Abergel. Hôpital Européen Georges Pompidou. Désynchronisation ventriculaire: facteur d aggravation (causal?) de l insuffisance cardiaque Patients avec VG dilaté/dysfonction VG ont souvent des tr de

Plus en détail

Complications tardives (> 6 semaines)

Complications tardives (> 6 semaines) Complications tardives (> 6 semaines) Marseille Complications tardives (> 6 semaines) En rapport avec la (les) sonde(s) Thrombose veineuse Déplacement de sonde Infection Détérioration de sonde (isolant/conducteur)

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

Catalogue des besoins

Catalogue des besoins 09/2/204 Consultation DMIAO Campagne 205 Agrafage linéaire coupant et articulé chirurgie laparoscopique et coelioscopique Classe 8.30 Fermeture des plaies chirurgicales pour anastomose linéaire. Agrafeuses

Plus en détail

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME Plan du cours a) Acteurs dans l ECG - positionnement des electrodes - les 12 derivations b) Correspondance entre physique realite - derivation region

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Recommandations pour la gestion des patients. porteurs d une sonde Sprint Fidelis : Mise à jour Modèles 6949, 6948, 6931, 6930

Recommandations pour la gestion des patients. porteurs d une sonde Sprint Fidelis : Mise à jour Modèles 6949, 6948, 6931, 6930 Medtronic (Suisse) SA Talstrasse 9 Case postale 449 CH-3053 Münchenbuchsee Switzerland Tel. +41 31 868 01 00 Fax +41 31 868 01 99 swisscontact@medtronic.com www.medtronic.ch Recommandations pour la gestion

Plus en détail

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy

Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy Cardioversion, défibrillation détection automatique des tachycardies, N Sadoul, CHU de Nancy La défibrillation, la cardioversion Qu est ce qu il y a dans un DAI? Une source d'énergie : la (les) pile(s)

Plus en détail

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche?

DIU de rythmologie et stimulation cardiaque. Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? DIU de rythmologie et stimulation cardiaque Titre : Défibrillateur automatique implantable : comment ça marche? Orateur : Nicolas SADOUL Le 26 janvier 2012 Un défibrillateur: d Comment ça marche? N Sadoul,,

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Echographie transoesophagienne normale. DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau

Echographie transoesophagienne normale. DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau Echographie transoesophagienne normale DIU échocardiographie ouest 5 janvier 2012 Dr Frédéric Rouleau Indications Contre-indications Préparation du patient Procédure d introduction de la sonde Déroulement

Plus en détail

Evoquer une activité. thérapeutique. sportive, même de loisir,

Evoquer une activité. thérapeutique. sportive, même de loisir, Sport et pace-maker La pratique d une activité sportive augmente chez les patients porteurs d un pace-maker. Cependant, l implantation du boîtier doit tenir compte du type de sport pratiqué et des risques

Plus en détail

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir C Decoene Pôle d anesthésie-réanimation CardioThoracique CHRU Lille Pôle de Cardiologie Pr Lablanche, Pr Kacet, Pr Rey Stimulateurs et autres

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006. JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante

LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006. JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE EN 2006 JLPR 2006 Dr Alexis Durand-Dubief Clinique du Tonkin-Infirmerie Protestante Qu est ce qu un un défibrillateurd Fonctionnement d und défibriilateur Indication en 2006

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail