IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées"

Transcription

1 IRM cardiaque dans les cardiopathies congénitales opérées { LAZGUET Y, MOUREAU D, MIDULLA M, ALGERI E, DEHAENE A, CASSAGNES L, GODART F, REMY-JARDIN M Service de Radiologie et d Imagerie Cardiaque et Vasculaire Service de Cardiologie Infantile Hôpital Cardiologique C.H.R.U. de Lille

2 Prévalence: 8 pour 1000 naissances. On distingue : 1/ Les cardiopathies cyanogènes (shunts droite-gauche) : -Tétralogie de Fallot -Transposition des gros vaisseaux (TGV) -Ventricule à double issue (VDDI) -Ventricule unique. 2/Les cardiopathies non cyanogènes: - Les shunts Gauche Droite : CIA, CIV et PCA - Les obstacles isolés: sténose aortique ou pulmonaire, rétrécissement mitral congénital, cœur tri atrial. - Autres anomalies: situs inversus, dextrocardie et dextroposition cardiaque. Classification des cardiopathies congénitales

3 Réparation anatomique ou cure complète: Ex1: fermeture d'une communication inter-auriculaire (CIA) par mise en place d'un patch. Ex2: cure d'une coarctation aortique par résection anastomose Ex3: section-suture d'un canal artériel Chirurgie palliative: parfois la cure complète de la cardiopathie n'est pas possible et on se contente d'un traitement palliatif dont le but est d'assurer la vie du patient par la perfusion "équilibrée" du lit pulmonaire et du réseau systémique. Ex1: réparation univentriculaire de type "Fontan") Ex2: anastomose de Blalock) Principes de traitement des cardiopathies congénitales

4 L IRM est la méthode de référence dans le suivi de ces cardiopathies. Imagerie

5 Parfaite sédation de l enfant, voire AG. Synchronisation cardiaque Epaisseur de coupe: 5 mm avec un intervalle inter coupe de 1 mm Séquences: Spin Echo rapide à sang noir «Black Blood» Echo de gradient avec compensation de flux SSFP, dans les différents plans cardiaques: petit axe, long axe, 4 cavités, para sternal gauche et voie d éjection du ventricule droit. Cartographie dynamique des flux avec calcul des débits systémique et pulmonaire. Protocole IRM

6 Séquence Spin Echo rapide à sang noir «Black Blood «: étude morphologique et de repérage. Séquence Echo de gradient avec compensation de flux SSFP :Cette séquence fournit des images à sang blanc statiques et dynamiques synchronisées à l ECG visualisées en mode ciné pour l étude de la contractilité cardiaque et des mouvements valvulaires. Cartographie dynamique des flux : permet l étude de la direction et de la vitesse du flux, l évaluation et la quantification des sténoses et régurgitations valvulaires; ainsi que la mesure du gradient de sténose trans-valvulaire par l application de la formule de Bernoulli (P = 4 Vmax²) Intérêt des différentes séquences

7 19 patients on été suivis dans notre service. 3 CIA, 7 TGV, 4 ventricules uniques dont un avec dextrocardie, 2 VDDI dont un avec dextrocardie, une tétralogie de Fallot, un cœur tri atrial et une double discordance. Etude de cas

8 { Les CIA réalisent un shunt des cavités gauches aux cavités droites Communication inter-auriculaire: CIA

9 4 types de CIA : Communication inter-auriculaire: CIA

10 Ostium primum 1/6 des cas anomalie du septum auriculo-ventriculaire, mais avec un shunt auriculaire exclusivement { Communication inter-auriculaire: CIA

11 Ostium secondum ¾ des cas siègent à l'emplacement de la fosse ovale et sont généralement centrale et isolées. { Communication inter-auriculaire: CIA

12 Sinus venosus 1/10 des cas Le plus souvent,formes hautes au pied de la VCS, avec RVPA quasi systématique. Formes basses sont très rares. Position très basse du défect et direction verticale du jet de shunt au dessus de l'abouchement de la veine cave inférieure, à distance de la fosse ovale { Communication inter-auriculaire: CIA

13 Sinus coronaire Anomalie la plus rare Fenestration du toit du sinus coronaire dans le plancher de l oreillette gauche { Communication inter-auriculaire: CIA

14 Correction chirurgicale entre 2 et 4 ans si Qp/Qs>1,5 Suture simple Patch de correction (patch de péricarde) Cathétérisme interventionnel et pose d ombrelles (pour certaines formes situées à la partie centrale du septum inter auriculaire) Traitement des CIA :

15 IRM : alternative à l écho FEVD et Volumes cavités droites : cinés Connections veineuses : cinés, BTFE axial Mesure taille CIA : cinés et cartographie de flux Quantification du shunt : Qp / Qs INTERET DE L IRM

16 Jet de shunt = zone { d hypersignal relatif { Cartographie de flux permettant les mensurations de la CIA Amplatzer possible si largeur des berges > 5 mm avec diamètre étiré du défect < 30 mm

17 Quantification du shunt significatif si Qp/Qs > 1,5

18 BTFE petit axe: CIA type ostium secundum. Notez l hypo signal de flux entre les oreillettes Epanchement péricardique circonférentiel associé.

19 BTFE 4 Cavités: CIA type ostium secundum Les berges sont assez larges pour pose d ombrelle

20 4 types de CIV CIV peri-membraneuse (80 %): proche valvule aortique CIV trabéculées ou musculaires (15-20%) CIV supracristale (5%): proche valvule pulmonaire CIV du septum d admission : proche des valvules AV CIV traitées dans l enfance ou fermeture spontanée fréquente. Communication inter ventriculaire

21 a c b { a : CIV supra cristale b : CIV péri membraneuse c : CIV trabéculées ou musculaires Communication inter ventriculaire

22 Les petites CIV (maladie de Roger) sont respectées Les CIV larges avec HTAP ou les CIV hautes (risque d insuffisance aortique) sont opérées avant l'âge de deux ans. L'intervention consiste à fermer la CIV par un patch. Les CIV péri-membraneuses ou celles situées dans le septum d'admission sont abordées par voie trans-atriale droite en soulevant le feuillet septal de la tricuspide. Les autres CIV sont abordées par ventriculotomie droite. les CIV multiples font l'objet d'un cerclage de l'artère pulmonaire Traitement des CIV :

23 IRM : alternative à l échographie cardiaque notamment Pour l évaluation des volumes ventriculaires : cinés Et pour la quantification des shunts : Qp/Qs Détection et quantification d une insuffisance aortique (Laubry et Pezzi) : cinés, flux Ao Anomalies associées : cinés, BTFE axial, coro IRM Intérêt de l IRM:

24 { Cardiopathie congénitale associant : Dextroposition aortique Sténose pulmonaire CIV Hypertrophie du VD Tétralogie de Fallot

25 Angio RM avec injection de Gado montrant un Blalock modifié droit. { Chirurgie de correction complète à partir de mois (2 ans) En cas de forme sévère (atrophie pulmonaire) et on ne peut attendre cet âge: anastomose de Blalock : anastomose entre l artère sous Clavière gauche et l artère pulmonaire Traitement (1)

26 La correction complète consiste à fermer la communication inter-ventriculaire et à lever l'obstacle pulmonaire, souvent par mise en place d'un patch d'élargissement Les résultats sont bons, souvent au prix d'une insuffisance valvulaire pulmonaire qui après plusieurs dizaines d'années pourra donner une dilatation du ventricule droit. Les atrésies pulmonaires avec CIV sont réparables quand les branches pulmonaires sont perméables, il faudra, dans ce cas, mettre un tube valvé entre le ventricule droit et la bifurcation des artères pulmonaires Traitement (2)

27 Régurgitation pulmonaire RVOTO résiduelle Dilatation et dysfonction du VD Anévrysme de la chambre de chasse VD CIV résiduelle Dilatation progressive de la racine aortique Dysfonction du VG Tachycardie ventriculaire et fibrillation ventriculaire Complications après cure complète

28 IRM : méthode de choix Fonction VD et VG ; dilatation VD : cinés Régurgitation pulmonaire : cinés PSD, flux AP Insuffisance tricuspide : cinés Sténose pulmonaire : AngioMR CIV résiduelle : Qp/Qs Dilatation aorte Rehaussement tardif : fibrose Intérêt de l IRM

29 Dilatation du VD chez un patient opéré pour tétralogie de Fallot.

30 Séquence BTFE sagittale oblique montrant un anévrysme de la chambre de chasse du VD (flèche)

31 { Discordance ventriculo artérielle avec: VG connecté à l AP VD connecté à l aorte. Transposition des gros vaisseaux

32 soit par redirection des retours veineux SWITCH ATRIAL : Mustard ou Senning: L'intervention de Senning consiste a rediriger le drainage veineux pulmonaire vers l'oreillette droite et à rediriger les retours caves supérieur et inférieur vers l'oreillette gauche par un patch péricardique. Il s'agit d'une variante de l'intervention de Mustard. Correction chirurgicale

33 soit - depuis par intervention de détransposition (switch artériel avec réimplantation des coronaires). Complications switch artériel: Obstruction de la chambre de chasse du VD ou d une branche de l AP. Sténose des coronaires après réimplantation. LE SWITCH ARTERIEL

34 Complications: Dysfonction VD systémique Insuffisance tricuspide Sténose ou shunt des chenaux caves ou veineux pulmonaires HTAP Dysfonction sinusale (PM) Arythmie

35 IRM: Cine : fonction VD, IT Flux : IT, shunt (Qp/Qs) Angio IRM : perméabilité des chenaux Rehaussement tardif

36 { Patient de 27 ans TGV + CIV opérée par Senning à l âge d 1an Dilatation importante du VD systémique avec compression du chenal veineux par le VD. Noter le Flow void d insuffisance tricuspide

37 Séquences Long axe et para sternal gauche: Patient suivi pour TGV traitée par correction type Senning

38 Souvent découverte chez l adulte jeune Transposition 'corrigée' des gros vaisseaux ou double discordance qui associe une inversion des raccords auriculo-ventriculaires et des jonctions ventriculoartérielles Dyspnée d effort Fibrillation auriculaire Fuite tricuspide (du VD systémique) BAV +++ Échocardiographie parfois trompeuse Situs inversus associé «coeur non compacté», HVG TGV Corrigée

39 BTFE 4 Cavités: double discordance avec CIV large

40 Fonction VD systémique Quantification fuite tricuspide Shunt : CIV+++ Fonction VG sous pulmonaire Sténose pulmonaire IRM

41 L aorte et l AP émergent du VD avec CIV associée. { les techniques de réparation sont ± complexes selon la proximité de l'aorte et de la communication interventriculaire allant de la simple fermeture d'une communication inter ventriculaire incluant l'aorte sur le versant gauche du patch à des techniques proches de celles de la transposition des gros vaisseaux Ventricule droit à double issue

42 Patient suivi pour VDDI avec dextrocardie

43 { présence d une seule cavité ventriculaire où se jettent les valves auriculo-ventriculaires et d où partent les gros vaisseaux le ventricule unique ; ici, le traitement sera effectué par une anastomose de type bicavobipulmonaire Ventricule unique

44 BTFE 4 cavités: ventricule unique

45 BTFE Petit axe: ventricule unique connecté à l aorte et à l AP avec VD hypoplasique

46 Cloison séparant en 2 chambres soit l OG ou l OD. Rare, atteinte plus fréquente de l OG par défaut de résorption de la veine pulmonaire primitive. le diagnostic est aujourd'hui facile et la résection chirurgicale du diaphragme intra-auriculaire gauche assure une guérison complète Cœur triatrial

47 BTFE 4cavités: membrane intra auriculaire gauche noter le flow void d insuffisance tricuspide et la dilatation de l OD

48 L IRM devient incontournable dans l étude morphologique et fonctionnelle des cardiopathies congénitales. Elle représente un outil de contrôle intéressant des cardiopathies congénitales opérées arrivées à l âge adulte grâce à son innocuité et sa reproductibilité. Conclusion

49 Masui T, Katayama M, Kobayashi S, et al. Gadolinium-enhanced MR angiography in the evaluation of congenital cardiovascular disease pre- and postoperative states in infants and children. J Magn Reson Imaging 2000; 12: Gatzoulis MA. Tetralogy of Fallot. In: Gatzoulis MA, Webb GD, Daubeney PEF, eds. Diagnosis and management of adult congenital heart disease. Edinburgh,Scotland: Churchill Livingstone, 2003: Judith L. Babar, MRCP, FRCR, Robert G Jones, MRCP, FRCR, Lucy Hudsmith, MRCP, Richard Steeds, MRCP, Peter Guest, MA, FRCP, FRCR. Application of MR Imaging in Assessment and Follow-up of Congenital Heart Disease in Adults. RadioGraphics 2010; e Ho VB, Kinney JB, Sahn DJ. Contributions of newer MR imaging strategies for congenital heart disease. Radiographics 1996;16: Norton KI, Tong C, Glass RB, Nielsen JC. Cardiac MR imaging assessment following tetralogy of Fallot repair. RadioGraphics 2006;26: Sampson C, Kilner PJ, Hirsch R, et al. Venoatrial pathways after the Mustard operation for transposition of the great arteries: anatomic and functional MR imaging. Radiology 1994;193: Kersting-Sommerhoff BA, Seelos KC, Hardy C, Kondo C, Higgins SS, Higgins CB. Evaluation of surgical procedures for cyanotic congenital heart disease by using MR imaging. Am J Roentgenol 1990;155: Wang ZJ, Reddy GP, Gotway MB,Yeh B, Higgins CB. Cardiovascular shunts: MR imaging evaluation. Radiographics 2003;23:S181-S194. bibliographie

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite

Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite Les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droite SERVICE DE DR IMEN TRABELSI SAHNOUN CARDIOLOGIE - EPS HÉDI CHAKER SFAX FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE: DCEM1 Table des matières Table des

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières

Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières Chapitre 10 : Développement de l'appareil circulatoire Table des matières 2014 Introduction 0 1. LA CIRCULATION EMBRYONNAIRE (4ème semaine du développement) 0 1.1. Formation des vaisseaux extra-embryonnaires

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Schéma du cœur avec CIA Aorte Artère pulmonaire Oreillette gauche CIA Appendice auriculaire gauche Oreillette droite

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires Dr André Pisapia Sce de Rythmologie et Stimulation Cardiaque Dr Patrice Bergeron Sce de

Plus en détail

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496

Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Le texte d origine : Guidelines on the management of valvular heart disease (version 2012) European Heart Journal (2012) 33, 2451 2496 Introduction par François Boustani : les recommandations de l ESC

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies congénitales complexes Prise en charge des patients ayant une tétralogie de Fallot, une atrésie pulmonaire à septum ouvert ou une agénésie des valves pulmonaires

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Juin 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

Les maladies valvulaires

Les maladies valvulaires CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient Les maladies valvulaires Maladies, diagnostic et traitements 1 Les maladies valvulaires ou valvulopathies Elles désignent l ensemble des maladies

Plus en détail

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave

Définitions. PrioritéVie Enfant MC. Assurance contre le risque de maladie grave Définitions PrioritéVie Enfant MC Assurance contre le risque de maladie grave Le présent document ne constitue qu un exemple de libellé et n a aucune force exécutoire. En cas de divergence entre les renseignements

Plus en détail

LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré

LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré A. LEGUERRIER Certificat de cardiologie M4 2007-2008 LA CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE Les enjeux, les possibilités chirurgicales, le suivi de l'opéré La chirurgie cardio-vasculaire s'est considérablement

Plus en détail

UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1

UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1 UE 2.2 C4 FONCTION CARDIAQUE : COURS 1 I. ANATOMIE DU CŒUR A. DIMENSIONS, SITUATION ET ORIENTATION Dimensions : ρ poids = 250 à 350 g. ρ longueur = 12 à 14 cm. Situé dans le médiastin (= cavité centrale

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Evaluation de la Fonction Diastolique Ventriculaire Gauche en IRM Cardiaque

Evaluation de la Fonction Diastolique Ventriculaire Gauche en IRM Cardiaque Evaluation de la Fonction Diastolique Ventriculaire Gauche en IRM Cardiaque Jérôme Caudron¹,, Hend Belhiba¹,, Jeannette Fares²,, David Bertrand¹, Fabrice Bauer² et Jean-Nicolas Dacher¹ 1- Service de Radiologie

Plus en détail

Le chemin d un prompt rétablissement

Le chemin d un prompt rétablissement Le chemin Un guide d information à l intention des patients cardiaques et de leur famille. www.fmcoeur.ca Le chemin Une raison motive Le chemin comme titre du présent guide. Vous venez tout juste de subir

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1)

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) (1) Pôle d Imagerie, service de Radiologie, CHU Caen (2) Pôle Cardio-thoracique, service de Chirurgie

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION REPARTITION DES PATIENTS 2003 % 100 80 60 40 60,10% 39,90% 59,10% 40,90% 20 0 77,4 ans 80 ans 78,1 ans 80,6 ans primo-implantations

Plus en détail

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada

Mesure du débit et volume sanguins. Cause des décès au Canada Mesure du débit et volume sanguins Damien Garcia Damien.Garcia@ircm.qc.ca Laboratoire de génie biomédical IRCM, Montréal Cause des décès au Canada Autres ( 16% ) Respiratoire ( 9% ) Diabète ( 3% ) Cancer

Plus en détail

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants.

Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. Résultat du traitement de la varicocèle chez l'adolescent par l'association coils-sclérosants. P. Fajadet, L. Carfagna, O. Loustau, J. Vial, J. Moscovici, J.J. Railhac, N. Sans. Radiologie Interventionnelle

Plus en détail

Le syndrome de Digeorge présentation actuelle de la maladie

Le syndrome de Digeorge présentation actuelle de la maladie Le syndrome de Digeorge présentation actuelle de la maladie Yves Alembik Pédiatre PH en génétique médicale au CHU de Strasbourg 24.09. 2005 Genève 1 Définitions de mots Syndrome de DiGeorge Syndrome vélocardiofacial

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE

LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE LES VARIANTES ANATOMIQUES DES SINUS DE LA FACE F BEN AMARA*, NTOUMI*, ASALEM*, NBOUGHANMI*, HRAJHI*, R HAMZA*, N MNIF* M MARRAKCHI**, H HAJRI**, M FERJAOUI** *: Service d Imagerie Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

Chirurgie cardiaque : quoi de neuf?

Chirurgie cardiaque : quoi de neuf? réalités Cardiologiques # 287_Mai/Juin 12 Chirurgie cardiaque : quoi de neuf? D. Loisance Académie nationale de Médecine, PARIS. 11 a apporté des éléments de réponse à différentes L année questions, comme

Plus en détail

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques T Smayra, L Menassa-Moussa, S Slaba, M Ghossain, N Aoun Hôtel-Dieu de France, Université

Plus en détail

Le compte rendu de scanner et d IRM du cœur. DIU Imagerie CV 2007

Le compte rendu de scanner et d IRM du cœur. DIU Imagerie CV 2007 Le compte rendu de scanner et d IRM du cœur DIU Imagerie CV 2007 Importance de la communication Interface entre secrétariats de radiologie et de cardiologie Adaptation du schéma proposé par l ESC (07/06)

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE FÉDÉRATION DE CARDIOLOGIE.

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE FÉDÉRATION DE CARDIOLOGIE. LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE FÉDÉRATION DE CARDIOLOGIE. PRÉSENTATION HÔPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE

LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE COLLÈGE NOTRE-DAME DE BON SECOURS RUE DE MERBES, 23/25 7130 BINCHE LE DÉFIBRILLATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE EST-IL LA SOLUTION POUR ÉVITER LA MORT SUBITE CARDIAQUE? PROMOTRICE : MME BEAUJEAN DEL COL MARIE

Plus en détail

ANGIOGRAPHIE INTERVENTIONNELLE BRONCHO SYSTEMIQUE ET PULMONAIRE. Partie 1

ANGIOGRAPHIE INTERVENTIONNELLE BRONCHO SYSTEMIQUE ET PULMONAIRE. Partie 1 ANGIOGRAPHIE INTERVENTIONNELLE BRONCHO SYSTEMIQUE ET PULMONAIRE Pascal Lacombe, Mostafa El Hajjam, Stephen Binsse, Jean-Pierre Pelage Partie 1 EMBRYOLOGIE Deux territoires vasculaires intriqués : - Pulmonaire

Plus en détail

Endocardites. Le candida albicans est parfois mis en cause, retrouvé sur culture en milieu de Sabouraud.

Endocardites. Le candida albicans est parfois mis en cause, retrouvé sur culture en milieu de Sabouraud. ~ Échocardiographie - Doppler ~ 1 Échocardiographie - Doppler S. Lafitte, M. Lafitte, P. Réant, R. Roudaut C.H.U. de Bordeaux ~ Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque Pessac ~ France Endocardites Sommaire

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

Prise en charge cardiologique

Prise en charge cardiologique Yves Roland / Fotolia.com AFM / L. Audinet Prise en charge cardiologique et maladies neuromusculaires SEPTEMBRE 2012 Le cœur est un muscle vital pour l organisme. Telle une pompe, il propulse le sang jusqu

Plus en détail

Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes. TTE Mobile. www.inventivemedical.com

Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes. TTE Mobile. www.inventivemedical.com Traduction de scénarios simulés... avec l'enseignement d'échographies réalistes TTE Mobile Flux d'image en temps réel et ininterrompu en parallèle avec le positionnement de la Une solution d'enseignement

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

CATALOGUE ÉLECTRONIQUE D INDICATEURS DE QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE INDICATEURS DE QUALITÉ POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE

CATALOGUE ÉLECTRONIQUE D INDICATEURS DE QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE INDICATEURS DE QUALITÉ POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE CATALOGUE ÉLECTRONIQUE D INDICATEURS DE QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE INDICATEURS DE QUALITÉ POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE UN DOCUMENT DE CONSENSUS DE LA SCC Historique des versions :

Plus en détail

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES?

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? ECNAS SAINT AUBAIN SAINTE ELISABETH Section Soins infirmiers Place Louise Godin, 15 5000 Namur www.saint-aubain.be LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? Travail

Plus en détail

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter?

Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Fibrillation atriale cause de l accident vasculaire cérébral: comment la détecter? Paul Milliez, MD, PhD Service de Cardiologie CHU Cote de Nacre, Caen Définition arythmie emboligène. Arythmie caractérisée

Plus en détail

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres COMPRENDRE LA SELECTION ET LA TARIFICATION DES RISQUES B1 Durée : 1 journée Niveau Retenir les principes et définitions de base Comprendre les raisons de la sélection et les principes de tarification Faciliter

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Note d'information base CCAM version 17. Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre procédure habituelle.

Note d'information base CCAM version 17. Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre procédure habituelle. CNAMTS / DDGOS 19 Septembre 2009 Note d'information base CCAM version 17 Objet : Diffusion de la version 17 de la base CCAM Les mises à jour de la base CCAM (version 17) peuvent être faites selon votre

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Refining Radiology Formation en Présentielle et Conférence Web

Refining Radiology Formation en Présentielle et Conférence Web Refining Radiology Formation en Présentielle et Conférence Web www.medical-professionals.com 1 IRM Essentiel 1900 $* Revoir les principes physiques de l IRM Apprendre les bases de fonctionnement Maîtriser

Plus en détail

DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DES BRECHES OSTEODURALES PRIMAIRES

DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DES BRECHES OSTEODURALES PRIMAIRES DIAGNOSTIC RADIOLOGIQUE DES BRECHES OSTEODURALES PRIMAIRES I. ELHAJJEM*, E. MENIF*, E. BEN YOUSSEF *, H. MIZOUNI *, O. AZAIZ*, M. BEN MASSOUD*, I. TURKI*, S. SAHTOUT**, GH. BESBES** * Service d Imagerie

Plus en détail

TEPZZ 6845_5A_T EP 2 684 515 A1 (19) (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006.

TEPZZ 6845_5A_T EP 2 684 515 A1 (19) (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006. (19) TEPZZ 6845_5A_T (11) EP 2 684 515 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 15.01.2014 Bulletin 2014/03 (51) Int Cl.: A61B 5/02 (2006.01) A61B 5/024 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE

IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE IMAGERIE TOMODENSITOMETRIQUE ET IRM DU PERICARDE E Bruguière, O Vignaux, C Burckel, H Gouya, S Silvera, P Legmann Groupe hospitalier Cochin Saint-Vincent de Paul Service de radiologie A Paris - France

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Le défibrillateur implantable

Le défibrillateur implantable Jean Marc DAVY - Maxime PONS Le défibrillateur implantable La moitié de nos patients porteurs d'une cardiopathie décèdent subitement à domicile ou dans des lieux publics. Cette mort subite a certes de

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MMES et MM les Directeurs 09/04/98 des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique S A l (1) G H (2) S S Aptel (1), G Hossu (2), S Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique innovation

Plus en détail

Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger

Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger Dr N. BOUCHAOUR,Dr L.STOF, Pr B.MANSOURI Service d Imagerie Médicale CHU Beb-el-Oued Alger *Malgré les progrès de dialyse, la transplantation rénale demeure le meilleur choix thérapeutique de l insuffisance

Plus en détail

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 Plan 1. Généralités 2. Définition et aspect électrocardiographique 2.1. La fibrillation auriculaire (FA) 2.2. Les ventriculogrammes 2.3. Arythmies associées

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

Voxar 3D TM. Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales

Voxar 3D TM. Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales Voxar 3D TM Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales FAMILLE DE PRODUITS VOXAR 3D TM Fonctions et caractéristiques VOXAR 3D TM (workstation) VOXAR 3D ENTERPRISE

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de l organisation du système de soins Dossier suivi par : Dr Dominique MARTIN Conseillère

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale PICCO2 PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012 1 PROTOCOLE PICCO2 DAR BICETRE DEPARTEMENT D ANESTHESIE REANIMATION

Plus en détail

INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65

INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65 INFORMATIONS destinées au patient SUBIR UNE OPÉRATION CARDIAQUE A650 02 477 77 65 1. PREFACE...5 2. LE FONCTIONNEMENT DU COEUR...6 3. LES AFFECTIONS DU COEUR...7 3.1. Constriction des artères coronaires...7

Plus en détail

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri.

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri. L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique http://www.e-mri.org D HOA, A MICHEAU, G GAHIDE, E LE BARS, C CYTEVAL, M ZANCA, P DUJOLS,

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

Traitement Percutané des Rétrécissements Aortiques : Evaluation TDM Avant et Après Procédure

Traitement Percutané des Rétrécissements Aortiques : Evaluation TDM Avant et Après Procédure Nathalie Pirot * Jérôme Caudron * Jeannette Fares * Hélène Eltchaninoff Alain Cribier Jean-Nicolas Dacher * Traitement Percutané des Rétrécissements Aortiques : Evaluation TDM Avant et Après Procédure

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES

TROUBLES DU RYTHME ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES TROUBLES DU RYTHME CHANGER LEUR ÉVOLUTION ARYTHMIES, TACHYCARDIES,FIBRILLATIONS, EXTRASYSTOLES, BRADYCARDIES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX Anatomie de la pyramide nasale Types morphologique du nez I/- INTRODUCTION : Les fosses nasales ou nez représentent le segment initial des voies respiratoires. Il

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

CHIRURGIE VALVULAIRE ET SURVEILLANCE DES PORTEURS DE VALVES

CHIRURGIE VALVULAIRE ET SURVEILLANCE DES PORTEURS DE VALVES 1 CHIRURGIE VALVULAIRE ET SURVEILLANCE DES PORTEURS DE VALVES I) INTRODUCTION La chirurgie valvulaire consiste à remplacer (prothèse) ou à réparer (plastie) une valve cardiaque endommagée par un processus

Plus en détail

Séquence : La circulation sanguine

Séquence : La circulation sanguine Séquence : La circulation sanguine Objectifs généraux : Amener l élève à Comprendre le rôle du cœur dans la circulation sanguine. Connaître le rôle du sang et ses composants. Connaître l anatomie du cœur.

Plus en détail

Guide des définitions des maladies graves

Guide des définitions des maladies graves Guide des définitions des maladies graves Assurance maladies graves Sun Life La vie est plus radieuse sous le soleil Guide des définitions des maladies graves Ce guide vous aidera à comprendre les maladies,

Plus en détail

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Folia veterinaria Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Les principaux traitements à instaurer chez le chien insuffisant cardiaque sont passés en revue en insistant sur les critères de

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Échocardiographie tridimensionnelle temps réel transœsophagienne (ETO 3D temps réel)

Échocardiographie tridimensionnelle temps réel transœsophagienne (ETO 3D temps réel) Échocardiographie tridimensionnelle temps réel transœsophagienne (ETO 3D temps réel) CHAPITRE 11 I ntroduction I ntérêts cliniques de l'eto 3D Techniques d échographie cardiaque 2013, Elsevier Masson SAS.

Plus en détail

Mounir. Je rends grâce à dieu de m avoir donné le courage et la volonté ainsi que la conscience d avoir pu terminer mes études.

Mounir. Je rends grâce à dieu de m avoir donné le courage et la volonté ainsi que la conscience d avoir pu terminer mes études. Je rends grâce à dieu de m avoir donné le courage et la volonté ainsi que la conscience d avoir pu terminer mes études. Je dédie ce modeste travail à : Ma très chère mère, et mon très cher père, à leur

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail