AREVA Tricastin. Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AREVA Tricastin. Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013"

Transcription

1 AREVA Tricastin Frédéric DE AGOSTINI Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 8 février 2013

2 AREVA Tricastin Point d actualité AREVA Tricastin Point sur le suivi environnemental Focus sur le projet PRISME

3 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

4 La sécurité notre priorité Taux de Fréquence AREVA Tricastin Typologie des accidents Accidents de déplacement/chute de plain pied 2,34 2,56 2,42 3,54 Blessures à la main Problématiques de manutentions manuelles Renforcement du plan d action culture sécurité fin 2012 Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.4

5 Viser le plus haut niveau de sûreté : Détecter par nous même, tracer les évènements et les traiter en toute transparence dans les délais Evénements déclarés en 2012 Niveau Nombre Natures des évènements INES 1 INES 0 Evènements Hors échelle Evènement non nucléaire /08 : AREVA NC Pierrelatte - anomalie d entreposage de conteneurs -26/07 : COMURHEX : anomalie dans le processus de contrôle d un transport à l intérieur du site -05/07 : EURODIF - anomalie lors d un transfert de conteneur -11/05 : EURODIF - anomalie dans la procédure d identification d un conteneur -15/02 : AREVA NC Pierrelatte - anomalie dans un atelier à l arrêt Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.5

6 Sécurité au travail et Sûreté : exemples de plans d actions Plan d action Sécurité Renforcer la culture sécurité: causeries Sécurité mensuelles Généralisation de Visites Sécurité Installation (VSI) sur l ensemble des installations Tricastin Mise en place d une charte Sûreté/Sécurité/Environnement avec les Entreprises Extérieures Plan d action Sûreté Respect de nos engagements auprès des Autorités Harmonisation des pratiques de gestion des modifications (FEM DAM) Déploiement des actions de Retour d Expérience Nouvelle organisation masques et dosimètres Plan d action Transports internes Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.6

7 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

8 Bilan de l année écoulée : Points sur les opérations Chimie, Conversion, Enrichissement Conversion : COMURHEX tourne en pleine capacité en 2012 Préparation des campagnes de fabrication CLF3 avec 1ere campagne en décembre 2012 Enrichissement : Réussite de la montée en capacité GB II : Une capacité installée de plus de 2,5 MUTS Chimie : bonnes performances globales 2012, W, un nouveau pilotage des arrêts techniques Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.8

9 Bilan de l année écoulée : retour sur les activités services industriels et fabrication composants Tricastin / Services industriels Investissements dans les outils de traitement des effluents et d entreposage dans le cadre du projet PRISME Activité maintenance et utilités conformes au plan de charge Tricastin / Fabrication de composants mécaniques pour les assemblages de combustible Un plan de charge significatif en 2013 pour l activité «grilles» grilles pour le marché européen équivalents grilles pour le marché chinois Une bonne charge de fabrications de grappes de réglage :900 grappes Pour EDF Pour l export (Chine, Belgique, Afrique du Sud et Allemagne) Lancement des fabrications pour les EPR Taishan1 et OL3 pour les 2 types de composants Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.9

10 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

11 Objectifs TRICASTIN 2012 : vers un site intégré Mieux maîtriser nos risques Globaliser la sécurité du site Formaliser une politique de sûreté unique, déployée de manière adaptée Réduire encore plus notre empreinte environnementale Mieux partager nos enjeux avec nos parties prenantes Tenir nos engagements ECS Améliorer notre performance Déployer nos meilleures pratiques et nos standards sur l ensemble de nos activités pour atteindre l excellence opérationnelle Mieux coordonner nos activités sur le site Réduire nos coûts Réussir notre transformation Démarrer nos nouvelles activités (usines Georges Besse II, COMURHEX II, ) Préparer et débuter les activités de démantèlement Renforcer les services partagés Développer la mobilité sur le site et le développement de nos salariés Améliorer notre performance collective pour répondre aux attentes de nos parties prenantes (clients, élus, autorités ) Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.11

12 Objectifs TRICASTIN 2012 : vers un site intégré Tricastin 2012 : des projets de mutualisation des fonctions supports au service des unités de production 12 projets identifiés, regroupés dans 3 lots principaux : LOT 1 : les services fonctionnels regroupant finances, investissements site, ressources humaines LOT 2 : les services industriels regroupant effluents, déchets, maintenance des services industriels, logistique, laboratoire et utilités LOT 3 : Sûreté/Sécurité/Environnement et Protection Physique (FLS-UPP) Une simplification des organisations pour tendre vers un exploitant unique une démarche de concertation entre les représentants du personnel, les salariés et la direction du site du Tricastin 2012 : fusion de COMURHEX au sein d AREVA NC 2013 : projet de fusion de SOCATRI au sein d AREVA NC Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.12

13 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

14 Un nouveau laboratoire unique le projet ATLAS Une activité réalisée aujourd hui par 5 laboratoires implantés dans les entités du site Analyses industrielles Analyses au cours du procédé industriel et contrôles qualité des produits en fin de production Contrôles de la conformité des effluents vis-à-vis des autorisations réglementaires Analyses environnementales Analyses des échantillons prélevés dans l environnement à l intérieur et à l extérieur du site Des analyses effectuées sur 2 types de matières Des matières radioactives tétrafluorure d uranium (UF4), hexafluorure d uranium (UF6), oxydes d uranium, oxyfluorure d'uranium Des matières non radioactives acide fluorhydrique, solvants, huiles, eaux industrielles Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.14

15 ATLAS : un investissement de près de 15 millions d euros Un aménagement dans un bâtiment existant qui répond aux exigences de la réglementation INB (confinement, protection incendie, résistance aux séismes) Un pôle de compétences qui regroupe l ensemble des techniques d analyses équipé de postes de travail neufs et optimisés Un investissement qui permet de pérenniser l activité en offrant des perspectives d évolution aux salariés Une activité identique avec les mêmes compétences dans un bâtiment unique Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.15

16 Une enquête publique à venir L aménagement de la partie du laboratoire dédiée aux analyses industrielles nécessite la création d une nouvelle Installation Nucléaire de Base (INB) Les principales étapes avant l enquête publique Instruction du dossier de demande de création (DAC) par l autorité (ASN, IRSN) et par les services de l état Le Préfet de la Drôme soumet au public la demande d autorisation : arrêté préfectoral qui détermine la durée, le périmètre géographique de l enquête Nomination de la Commission d enquête par le Tribunal administratif En amont de l enquête publique le Préfet de la Drôme consulte les Conseils généraux, les conseils municipaux du périmètre de la future INB et la Commission Locale d Information (Art du décret du 2 novembre 2007) Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.16

17 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

18 AREVA Tricastin, point sur notre politique emploi AREVA Tricastin : 2,800 salariés en ETP Politique emploi : des recrutements externes principalement sur nos métiers techniques 60 recrutements externes en alternants en 2012 Engagements Diversité Politique d intégration et compagnonnage de personnes en situation de handicap Politique Achat pro-active vis-à-vis du secteur protégée Plus de heures de formation réalisées en 2012 Une prévision de heures de formation pour 2013 Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.18

19 Point d actualités du site AREVA Tricastin Sécurité au travail et Sûreté Exploitation TRICASTIN 2012 Focus ATLAS Engagements sociaux Actualité chantiers

20 La sécurité autour des grands chantiers Taux de Fréquence «chantiers» à fin 2012 COMURHEX II GB II TF = 9,7 TF = 4,7 Tous acteurs de notre sécurité : plus de 1200 personnes mobilisées autour d une journée sécurité sur les chantiers du Tricastin Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.20

21 Conversion : chantier COMURHEX II Tous les équipements sont livrés et installés sur bâtiment de stockage HF Poursuite des travaux de génie civil et début des travaux électriques pour la construction du reste de l usine Mise en place de l échangeur Air-Liquide dans bâtiment de stockage HF Poursuite des travaux du bâtiment électrolyse Poursuite assemblage et montage des Racks Travaux de finition en cours (balcons étanchéité, mise en place bardage,..) dans le bâtiment fluoration Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.21

22 Enrichissement : chantier Georges Besse II Enrichissement : unité Nord de l usine Georges Besse II Les hall cascades 1 à 2 sont prêts à être mis en production La première mise en actif devrait d ici la fin du 1 er trimestre Unité sud : 6 hall cascades sur 8 en fonctionnement Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.22

23 AREVA Tricastin Point d actualité AREVA Tricastin Point sur le suivi environnemental Focus sur PRISME

24 Suivi uranium dans la nappe alluviale de la plaine du Tricastin Rappel des faits Chronologie : Fin 2006, mise en évidence par AREVA de valeurs en Uranium atypiques sur un unique piézomètre à Bollène La Croisière (>15µg/l) Lancement en 2007 d une étude afin de caractériser les eaux de la nappe alluviale, avec les Agences Régionales de Santé de la Drôme, de Vaucluse et l IRNS Présentation des conclusions en CLIGEET le 17 septembre 2010 Mise en évidence de 2 zones présentant des teneurs en Uranium atypiques Une étude qui questionne sur l influence du site du Tricastin, notamment de part les isotopies mesurées Engagement pris le 17 septembre 2010 : - De poursuivre la surveillance des eaux de la nappe de la plaine - De présenter en CLIGEET les résultats de cette surveillance Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.24

25 Suivi uranium dans la nappe alluviale de la plaine du Tricastin Rappel étude 2010 : Moins de 1,5 % des points supérieurs à 15 µg/l (valeur guide OMS = 30 µg/l) 2 zones présentant des teneurs en uranium atypiques Zone 1 déjà mise en évidence en , avec quelques points dépassant les 15 µg/l en uranium Zone 2 au sud ouest du site dans laquelle aucun point ne dépasse 15 µg/l en uranium Une isotopie de l ordre de 0,76 % Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.25

26 Suivi uranium dans la nappe alluviale de la plaine du Tricastin Suivi mensuel au travers des piézomètre témoins ET316, ET271, ET321, ET322 et ET301 Des résultats stables confirmant l absence de lien avec les activités du site du Tricastin : Valeur guide de l'oms juil-09 sept-09 ET271 ET301 ET321 ET322 ET316 nov-09 janv-10 mars-10 mai-10 juil-10 sept-10 nov-10 janv-11 mars-11 mai-11 juil-11 sept-11 nov-11 janv-12 mars-12 mai-12 juil-12 sept-12 Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.26 nov-12 Zone 2 ET322 ET301 ET321 ET271 ET316 Zone 1

27 AREVA Tricastin Point d actualité AREVA Tricastin Point sur le suivi environnemental Focus du PRISME

28 Point d étape sur PRISME Rappel des enjeux (présentés en CLIGEET du 9 mars 2012) Réduire le niveau de radioactivité résiduelle des équipements en préparation du démantèlement Récupérer et valoriser le maximum d uranium présent dans les cascades de diffusion environ 300 tonnes Utiliser les mêmes compétences et savoir-faire d EURODIF Production Le calendrier : Le dossier est actuellement instruit par l ASN Prochaine étape La signature du décret d autorisation Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.28

29 Point d étape sur PRISME : actions réalisées depuis l arrêt d EURODIF Sur le plan technique Vidange et évacuation de tous les circuits d eaux de refroidissement Primaire et secondaire soit vers des filières agréées soit conformément à nos limites de rejets ; Extraction de tout l UF6 mobilisable Circuits mis à la Pression atmosphérique d azote (inertage). L ensemble de ces opérations se sont terminées vers début décembre. Mise en place de tous les équipements nécessaires à la réalisation PRISME colonne de lavage des évents et systèmes qui permettront de réaliser les macérations et les mises sous air La disponibilité de ces équipements devrait intervenir au cours du premier trimestre 2013 Sur le plan administratif Instruction de l ensemble des dossiers nécessaires à la réalisation de PRISME pour obtenir la révision du DAC et des décisions de rejets associés Démarrage des opérations PRISME attendu avant la fin du 1 er trimestre 2013 Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.29

30 Rappel sur les rejets gazeux dans le cadre des opérations PRISME Le traitement des rejets gazeux Les rejets gazeux issus des opérations PRISME sont dirigés vers deux exutoires Pour la macération des groupes, utilisation de la colonne de lavage existante de l Annexe (idem aujourd hui) Pour la mise sous air des groupes, utilisation d une nouvelle colonne de lavage située au Nord-est de l usine L étude d impact répond de manière précise à ces questions Des rejets gazeux radioactifs fois inférieur à la limite réglementaire (1 msv) Des rejets chimiques (chlorures, fluorures et potassium) en augmentation mais dont l impact est négligeable Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.30

31 Rappel sur la demande d augmentation des seuils de rejets de SOCATRI SOCATRI réalise déjà le traitement des effluents liquides de procédé d EURODIF Production Il s agit d une demande temporaire liée au traitement des effluents générés lors des opérations PRISME L uranium n est pas concerné par cette demande d augmentation des seuils de rejets Potassium Chlorures Valeur limite demandée dans le cadre du projet 20 g/l 15 g/l Concentration observée dans le canal Donzère-Mondragon (moyenne des 3 dernières années) 1,9 à 2,1 mg/l 21 à 26 mg/l Un impact extrêmement réduit. Par exemple pour les fluorures, l impact des rejets représentera 0,1 % des concentrations observées dans le canal Donzère-Mondragon Fluorures 0,05 g/l 0,096 à 0,0113 mg/l Point d actualités Tricastin F. De Agostini CLIGEET du 8 février 2013 p.31

Point d actualités du site AREVA Tricastin

Point d actualités du site AREVA Tricastin Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric De Agostini Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 21 juin 2012 Direction Tricastin Journée sécurité des chantiers du Tricastin Plus de 1200 participants

Plus en détail

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Page : 1/25 Sommaire 1 Objet du document...3 2 Références...4 3 Définitions...5 4 Rappel sur le procédé de traitement des effluents

Plus en détail

Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin. Édition 2013

Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin. Édition 2013 Rapport d information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin Édition 2013 Ce rapport est rédigé au titre des articles L. 125-15 et L. 125-16 du code de l environnement AREVA

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014

Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans. 6 juin 2014 Plan d amélioration pluri-annuel de la sûreté de FBFC Romans 6 juin 2014 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. L analyse des difficultés 3. Les dispositions déjà prises sur les 2 INB: Sûreté des installations

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l Ouest Association loi 1901 SIRET : 950 369 868 00027 APE : 743B 138 rue de l Eglise 14200 HEROUVILLE-SAINT-CLAIR Tél. : (+33) 2.31.94.35.34 Fax :

Plus en détail

Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin

Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin Les travaux de protection des inondations du site AREVA Tricastin Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 11 juin 2010 Direction Tricastin Protéger le site AREVA Tricastin contre les

Plus en détail

Surveillance du Tritium

Surveillance du Tritium Surveillance du Tritium Cligeet 13 décembre 2013 1 Sommaire Le tritium : définition et caractéristiques Les seuils et limites associées Le dispositif de surveillance et de mesures Les investigations immédiates

Plus en détail

AREVA NC Direction de la chimie de l uranium BP 29 26701 PIERRELATTE Cedex

AREVA NC Direction de la chimie de l uranium BP 29 26701 PIERRELATTE Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N Réf. : CODEP-LYO-2015-017016 Lyon, le 29 Avril 2015 AREVA NC Direction de la chimie de l uranium BP 29 26701 PIERRELATTE Cedex Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

L'Autorité de sûreté nucléaire,

L'Autorité de sûreté nucléaire, REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2013-DC-0331 de l'autorité de sûreté nucléaire du 31 janvier 2013 autorisant la Société d Enrichissement du Tricastin à mettre en service l'unité nord de l'installation

Plus en détail

et informations sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin

et informations sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin Données chiffrées et informations sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du site AREVA Tricastin Édition 212 AREVA NC Pierrelatte COMURHEX Pierrelatte EURODIF Production FBFC Pierrelatte SET SOCATRI

Plus en détail

Qui surveille la radioactivité dans l environnement?

Qui surveille la radioactivité dans l environnement? Qui surveille la radioactivité dans l environnement? AREVA et la surveillance réglementaire de la radioactivité de l'environnement autour de ses établissements du cycle du combustible nucléaire AREVA participe

Plus en détail

Suivi de l avancement des actions de remédiations

Suivi de l avancement des actions de remédiations Suivi de l avancement des actions de remédiations Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 11 juin 2010 Direction Tricastin Protection de la Gaffière Suivi de l avancement des actions

Plus en détail

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Actualités de la centrale EDF du Tricastin Cligeet 13 juin 2014 Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Sommaire Le renouvellement des compétences La production La troisième visite décennale de l unité de

Plus en détail

Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil

Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil Étude sur les flux de transport de substances radioactives à usage civil En 2012, l ASN a adressé un questionnaire à un grand nombre de détenteurs ou de transporteurs de substances radioactives. Le questionnaire

Plus en détail

EVALUATION DES IMPACTS

EVALUATION DES IMPACTS annexe n 8 EVALUATION DES IMPACTS liés aux rejets des établissements AREVA Tricastin CIGEET 19 décembre 2007 AREVA TRICASTIN Sommaire de la présentation Quels sont les fondements d une évaluation des impacts?

Plus en détail

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT)

CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation par oxydation hydrothermale (OHT) Fontenay-aux-Roses, le 29 mars 2013 Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire Avis IRSN n 2013-00120 Objet : CEA MARCOULE - ATALANTE (INB n 148) Installation DELOS Procédé de minéralisation

Plus en détail

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache 24 juin 2009 L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache Le commissariat à l énergie atomique (CEA)

Plus en détail

VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA

VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA VALORISATION DE MATÉRIAUX TFA PRÉSENTATION DU RAPPORT PNGMDR : «MODALITÉS DE RÉALISATION D UNE FILIÈRE DE VALORISATION DE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES» 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Introduction Etat des lieux (inventaire,

Plus en détail

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC CLI AREVA Romans 3 juin 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Présentation du Rapport SNR 2009 Sûreté et Radioprotection

Plus en détail

: Code de l environnement, notamment les articles L. 596-1 et suivants

: Code de l environnement, notamment les articles L. 596-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-062535. Lyon, le 15/11/2013 Monsieur le directeur Direction du site AREVA du Tricastin BP 16 26701 PIERRELATTE cedex Objet Réf. : Contrôle

Plus en détail

Les dispositions des ECS AREVA

Les dispositions des ECS AREVA Les dispositions des ECS AREVA Séminaire IRSN-ANCCLI Paris, le 10 décembre 2013 Pierre CHAMBRETTE Coordinateur ECS AREVA Sommaire Rappel du processus des évaluations complémentaires de sûreté des installations

Plus en détail

Déclaration conjointe sur l approfondissement de la coopération franco-chinoise sur l énergie nucléaire civile. Mardi 30 juin 2015

Déclaration conjointe sur l approfondissement de la coopération franco-chinoise sur l énergie nucléaire civile. Mardi 30 juin 2015 Déclaration conjointe sur l approfondissement de la coopération franco-chinoise sur l énergie nucléaire civile Mardi 30 juin 2015 1- La coopération franco-chinoise pour l utilisation pacifique de l énergie

Plus en détail

Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015

Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015 Mars 2015 Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015 Ce document est basé sur les informations rendues publiques sur la situation de la centrale de Fukushima Daiichi. I.

Plus en détail

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES «La conformité à la réglementation en vigueur, la prévention des pollutions ainsi que la recherche d amélioration continue de la

Plus en détail

La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires

La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires Journée CLIGEET du 22 octobre Catherine MERCAT Direction 3SE du Tricastin Les objectifs de la surveillance environnementale Vérifier que les

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE - 2010 Commission Locale d'information auprès des Grands Équipements Énergétiques du Tricastin (CLIGEET)

BILAN D ACTIVITE - 2010 Commission Locale d'information auprès des Grands Équipements Énergétiques du Tricastin (CLIGEET) BILAN D ACTIVITE - 2010 Commission Locale d'information auprès des Grands Équipements Énergétiques du Tricastin (CLIGEET) 1 SOMMAIRE I. L information du public A. La diffusion d une plaquette de présentation

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

Hérouville-Saint-Clair, le 26 juin 2014. Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2014-0219 du 3 juin 2014

Hérouville-Saint-Clair, le 26 juin 2014. Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2014-0219 du 3 juin 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 26 juin 2014 N/Réf. : CODEP-CAE-2014-029814 Monsieur le Directeur du CNPE de Flamanville BP 4 50 340 LES PIEUX OBJET : REF. : Contrôle des

Plus en détail

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV

Les Synergies d un Groupe. Principales 21/02/2012. Références Groupe FOSELEV Les Synergies d un Groupe Principales Références 21/02/2012 1 Maintenance Industrielle Division nucléaire 2 CONTRATS NATURE DU CONTRAT: Maintenance procédé CLIENT : MELOX NATURE DU CONTRAT: Ventilation

Plus en détail

9 décembre 2011. Commission Locale d Information

9 décembre 2011. Commission Locale d Information 9 décembre 2011 Commission Locale d Information Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) au sein du parc nucléaire EDF 2 1. Contexte et enjeux des Evaluations complémentaires de sûreté (ECS) Contexte

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté. et de la radioprotection au commissariat à l énergie atomique. et aux énergies alternatives (CEA)

L IRSN a expertisé le management de la sûreté. et de la radioprotection au commissariat à l énergie atomique. et aux énergies alternatives (CEA) 18 novembre 2010 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la au commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) Le commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

EVALOG: Utilisation chez SNOP

EVALOG: Utilisation chez SNOP Présentation de la société Historique Stratégie SMQ et les Projets d entreprise Stratégie logistique Organisation du projet «Maîtrise logistique» Axes Stratégiques Utilisation d EVALOG Avancement de la

Plus en détail

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Les avancées du plan d actions 2015/2017 de la filière céréalière Le 19 janvier 2016 à Beaune Rappels sur le plan stratégique Demande

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030. l uranium enrichi. le thorium

Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030. l uranium enrichi. le thorium Stocks des matières radioactives à fin 2010 et prévisions pour la période 2011-2030 Une matière radioactive est définie dans l article L. 542-1-1 du Code de l environnement modifié par la loi du 28 juin

Plus en détail

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 593-10, L. 593-18 et L. 593-19 ;

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 593-10, L. 593-18 et L. 593-19 ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n o 2016-DC-0554 de l Autorité de sûreté nucléaire du 3 mai 2016 relative au réexamen de la sûreté de l installation nucléaire de base n o 116 dénommée «usine UP3-A», exploitée

Plus en détail

MODULE 1 Intermédiaire

MODULE 1 Intermédiaire Bac Pro Environnement Nucléaire - Formation par modules - Expérimentation Lycée Paul Emile Victor Obernai Les objectifs visent les tâches au sein d activités dans le cadre d une fonction professionnelle.

Plus en détail

Le développement d un modèle biologique de détection de l uranium en temps réel dans l environnement

Le développement d un modèle biologique de détection de l uranium en temps réel dans l environnement Le développement d un modèle biologique de détection de l uranium en temps réel dans l environnement Catherine MERCAT (AREVA) & Gregory LEMKINE (WATCHFROG) Contexte industriel du site AREVA du Tricastin

Plus en détail

Code de l environnement (articles L.596-1 et suivants)

Code de l environnement (articles L.596-1 et suivants) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-055758 Lyon, le 4 octobre 2013XXXXXXX Monsieur le directeur général SOCATRI Route départementale 204-BP 101 84503 BOLLENE cedex Objet : Contrôle

Plus en détail

Synthèse du rapport de l IRSN sur l examen de la démarche de classement de sûreté du réacteur EPR de Flamanville

Synthèse du rapport de l IRSN sur l examen de la démarche de classement de sûreté du réacteur EPR de Flamanville 29 Avril 2014 Synthèse du rapport de l IRSN sur l examen de la démarche de classement de sûreté du réacteur EPR de Flamanville Contexte Le classement de sûreté constitue la démarche formalisée et structurée

Plus en détail

Objectifs principaux des ETE

Objectifs principaux des ETE Présentation de EGIS EAU (Groupe EGIS) Les études technico-économiques de réduction de substances dangereuses dans les rejets aqueux (ETE) La démarche 3RSDE Réunion d informations Le 11 mars 2011 Laurent

Plus en détail

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement CLI AREVA Romans 16 novembre 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Plan de surveillance environnementale AREVA Romans Questions

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne

Rencontre à Aït Baha du Wali de la région Souss Massa Draâ avec une délégation italienne Communiqué de presse ITALGEN PRÉVOIT D ATTEINDRE AU MAROC LA CIBLE DE 50 MW DE CAPACITÉ À PARTIR DES SOURCES RENOUVELABLES. CONFORMÉMENT AU PROJET NATIONAL, CIMENTS DU MAROC UTILISERA, D ICI 2020, DES

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé)

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé) Enquêtes publiques conjointes :I.C.P.E Autorisation de créer et exploiter une unité de production de PolyAcryloNitrile COMMUNE de LACQ-AUDEJOS CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait

Plus en détail

EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15

EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15 EDF Programme Grand Carénage HCTISN le 10/12/15 LE PROGRAMME INDUSTRIEL 2 LE PROGRAMME INDUSTRIEL DU PARC EXISTANT EN FRANCE Le Grand Carénage est le programme industriel du parc nucléaire existant en

Plus en détail

Face à un accident nucléaire

Face à un accident nucléaire Face à un accident nucléaire Collection Livrets des professionnels Sommaire Qu est-ce qu un accident nucléaire?... 2 Comment est géré un accident nucléaire en France?... 3 Quelles sont les missions de

Plus en détail

TRICASTIN RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DU CNPE EDF DU

TRICASTIN RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DU CNPE EDF DU RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DU CNPE EDF DU TRICASTIN 2011 CE RAPPORT EST RÉDIGÉ AU TITRE DES ARTICLES L. 125-15 ET L. 125-16 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Les transports nucléaires en France et en Europe

Les transports nucléaires en France et en Europe BU Logistique Présentation BU Logistique avril 2007 Les transports nucléaires en France et en Europe B. Monot Directeur Relations Extérieures AREVA B. U. Logistique 2BU Logistique Présentation BU Logistique

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

L échéance des 40 ans du parc nucléaire français

L échéance des 40 ans du parc nucléaire français L échéance des 40 ans du parc nucléaire français Processus de décision, options de renforcement et coûts associés à une éventuelle prolongation d exploitation au delà de 40 ans des réacteurs d EDF Yves

Plus en détail

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX)

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) LETTRE DE MISSION ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) 1. DESCRIPTION DE FONCTION ET PROFIL DE COMPETENCES A. DESCRIPTION DE FONCTION A.1. Missions

Plus en détail

Partie 2 Anciens sites d entreposage de déchets radioactifs

Partie 2 Anciens sites d entreposage de déchets radioactifs PrD-08/263 10/09/2008 Partie 2 Anciens sites d entreposage de déchets radioactifs Contexte réglementaire de la gestion des anciens sites d entreposage de déchets radioactifs L ensemble des sites où sont

Plus en détail

Présentation de la BU Assainissement. Mai 2008

Présentation de la BU Assainissement. Mai 2008 Présentation de la BU Assainissement Mai 2008 BU 2 Assainissement > Présentation Générale Mai 2008 2 La BU Assainissement d AREVA AMONT RÉACTEURS & SERVICES AVAL TRANSMISSION & DISTRIBUTION Mines Chimie

Plus en détail

ALARA à la conception de l EPR

ALARA à la conception de l EPR ALARA à la conception de l EPR Patrick Jolivet Ingénieur d études chimie des fluides et radioprotection Expert AREVA 5èmes Journées SFRP, Saint-Malo, 29 septembre 2010 Qu est-ce que l EPR? Réacteur nucléaire

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Fontenay-aux-Roses, le 20 décembre 2011. Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire

Fontenay-aux-Roses, le 20 décembre 2011. Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire Fontenay-aux-Roses, le 20 décembre 2011 Direction de la sûreté des usines, des laboratoires, des transports et des déchets Monsieur le Président de l Autorité de sûreté nucléaire Avis IRSN N 2011-515 Objet

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité BECQUEREL le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité partageons nos expertises mesures de radioactivité dosimétrie radioprotection modélisations & simulations études & expertises associées Savoir-faire

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

Environnement : quel impact de l évolution réglementaire sur les élevages? Claude AUBERT

Environnement : quel impact de l évolution réglementaire sur les élevages? Claude AUBERT Environnement : quel impact de l évolution réglementaire sur les élevages? Claude AUBERT Les aspects réglementaires ou administratifs Contraintes paysagères ICPE MTD Fertilisation Références CORPEN Directive

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO?

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? 4 INTRODUCTION Cigéo sera composé d installations de surface, où seront notamment réceptionnés, contrôlés et préparés les colis de déchets, d une installation souterraine dans

Plus en détail

Réglementation des installations classées et activités nucléaires

Réglementation des installations classées et activités nucléaires Réglementation des installations classées et activités nucléaires Direction Générale de la Prévention des Risques Mission Sûreté Nucléaire et Radioprotection Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012

CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 CRODA CHOCQUES SAS Réunion CLIC du 13 décembre 2012 Bilan annuel - Année 2011 Sommaire 1. Organisation QHSE Nos référentiels Nos certifications Nos engagements 2. Audits du SGS 3. Inspections DREAL 4.

Plus en détail

Résultats des recherches sur le stockage géologique profond ---

Résultats des recherches sur le stockage géologique profond --- Résultats des recherches sur le stockage géologique profond --- L organisation de la recherche Près de 100 laboratoires associés 3 groupements de recherche avec le CNRS Nombreuses coopérations internationales

Plus en détail

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Laurent DEPROIT, chef de la division de Marseille de l ASN Réunion plénière du 3 juin 2015 1 Sommaire 1. Les missions de l ASN 2. Les principales

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS R A P P O R T D E S Y N T H È S E 2 0 1 5 C H A P I T R E 5 - L E S D O S S I E R S T H É M AT I Q U E S - D O S S I E R 2 DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS INVENTAIRE NATIONAL DES MATIÈRES

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014

RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014 A adopter par la CLIGEET du 6 février 2015 RAPPORT D ACTIVITE ET BILAN FINANCIER 2014 de la Commission Locale d'information auprès des Grands Equipements Energétiques du Tricastin (CLIGEET) 1.L information

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Marcoule Exemple "site complexe" Le site et ses installations Situation géographique et économique Implanté à proximité du confluent du Rhône et de la Cèze, le site de Marcoule

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Marseille, le 25 février 2011. Contrôle des installations nucléaires de base. Inspection n PINS-MRS-2011-1309 des 7 et 8 février 2011 à Cadarache

Marseille, le 25 février 2011. Contrôle des installations nucléaires de base. Inspection n PINS-MRS-2011-1309 des 7 et 8 février 2011 à Cadarache RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE Marseille, le 25 février 2011 N/Réf. : CODEP-MRS-2011-007386 Monsieur le directeur du CEA CADARACHE 13108 SAINT PAUL LEZ DURANCE Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012

Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement. 3 décembre 2012 Rencontre thématique 2 Impacts appréhendés du projet de démonstration sur l environnement 3 décembre 2012 APPROBATION DU COMPTE RENDU 2 Objectifs de la rencontre Présenter les impacts du projet sur l environnement

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Promoteur AREVA Resources Canada Incorporated Objet Examen environnemental préalable du projet de production de sulfate de

Plus en détail

Chapitre 9 Conclusion

Chapitre 9 Conclusion Chapitre 9 Conclusion En raison des dispositions techniques et organisationnelles mises en place pour exploiter les réacteurs nucléaires de production d électricité, un «accident de fusion du cœur» ou

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES CNPE de Cattenom BILAN 2014 ET PERSPECTIVES Commission Locale d Information 19 mai 2015 BILAN 2014 Ce document est la propriété d EDF. Toute diffusion externe du présent document ou des informations qu

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE I - OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDÉE

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE I - OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDÉE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 92 11 89 0101 (1) FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien de la qualité I - OBJECTIF

Plus en détail

L approvisionnement en matériaux naturels. Gestion des flux de matières premières et de déchets de chantier Perspectives et scénarios

L approvisionnement en matériaux naturels. Gestion des flux de matières premières et de déchets de chantier Perspectives et scénarios L approvisionnement en matériaux naturels Gestion des flux de matières premières et de déchets de chantier Perspectives et scénarios Pascale MICHEL p.michel@brgm.fr Laurent ROUVREAU l.rouvreau@brgm.fr

Plus en détail

The Fukushima Daiichi Incident Dr. Matthias Braun - April 7, 2011 - p.1

The Fukushima Daiichi Incident Dr. Matthias Braun - April 7, 2011 - p.1 The Fukushima Daiichi Incident Dr. Matthias Braun - April 7, 2011 - p.1 L incident de Fukushima Daiichi 1. Conception de l installation 3. Rejets radioactifs 4. Piscines de désactivation 5. Sources d information

Plus en détail

Code de l environnement, notamment les articles L.596-1 et suivants

Code de l environnement, notamment les articles L.596-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. CODEP-LYO-2015-039393 Lyon, le 25 septembre 2015 Monsieur le Directeur général délégué EURODIF-Production Usine Georges Besse BP 175 26 702 - PIERRELATTE Cedex

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

Evaluations complémentaires mentaires de sûrets. reté des laboratoires, réacteursr. expérimentaux et réacteurs. à l arrêt

Evaluations complémentaires mentaires de sûrets. reté des laboratoires, réacteursr. expérimentaux et réacteurs. à l arrêt Evaluations complémentaires mentaires de sûrets reté des laboratoires, réacteursr expérimentaux et réacteurs à l arrêt Réunion ANCCLI Paris, 10 décembre 2013 Marc PULTIER Image EDF Exploitants, Installations

Plus en détail

Management intégré dans l enseignement supérieur

Management intégré dans l enseignement supérieur Management intégré dans l enseignement supérieur Septembre 2010 SOMMAIRE 1. Présentation de l intervenant 2. Le management intégré : définitions et principes 3. Mise en place d un système de management

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail