BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC"

Transcription

1 BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC

2 La stratégie Les actions menées Les perspectives

3 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME.

4 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. A la demande de la Direction Générale, un audit du système d archivage du Trésor Public a été effectué au cours du mois de juillet cette étude qui fait suite aux résolutions du séminaire atelier des et 28 Juillet 2001 à Yamoussoukro, traduit la volonté de la Direction Générale de mettre en place un système d archivage performant afin de maîtriser au mieux l information comptable, et partant, tous les documents qui de par leur nature, nécessitent un classement cohérent.

5 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. L audit a révélé, outre les difficultés de gestion quotidienne des documents, l accumulation anarchique des documents pendant plusieurs décennies, dans divers locaux et dans des conditions déplorables. Pour remédier à cette situation, il s est avéré nécessaire de déployer un plan d urgence, visant a assainir les documents stockés, à les traiter afin de systématiser la fonction archive dans les services du Trésor Public.

6 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. L exécution du plan d urgence a nécessité : la mise en place d une commission consultative des archives (Décision N 1264 /MEF/DGTCP du 23 avril 2004) ; la formation de l équipe préposée au traitement des documents ; le récolement de locaux, du mobilier et des documents ;

7 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. L exécution du plan d urgence a nécessité : l équipement, l aménagement voire la construction de nouvelles salles d archives ; le traitement proprement dit des documents ; la mise en place d une solution informatique appropriée.

8 CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. Les différentes activités ont été pilotées depuis juin 2004 par la Direction de la Formation, de la Documentation et de la Communication (DFDC). Deux ans après la mise en œuvre du plan d urgence, il y a lieu d évaluer ce qui a été fait, a l effet d apprécier les résultats.

9 OBJECTIFS STRATÉGIQUES

10 OBJECTIFS STRATÉGIQUES Maîtriser la problématique et son champ : (Récolement des documents pour en connaître la typologie, la nature, l état physique, les conditions de conservation, les activités qui conduisent à leur production ou à leur réception ) Impliquer tous les producteurs des archives dans le processus de la gestion efficace des documents. Mettre en place des outils normatifs de gestion des documents.

11 OBJECTIFS STRATÉGIQUES Apurer le passif archivistique Sécuriser la conservation et la gestion des documents.

12 LES ACTIONS MENÉES

13 Le récolement des documents ; L élaboration des outils de gestion des archives; La sensibilisation du personnel bonne gestion des documents ; Le suivi des aménagements des dépôts d archives et des unités de documentation ; L installation du mobilier de conservation des archives ;

14 Le traitement et l organisation méthodiques des documents ; Le transfert des documents aux Archives Centrales du Trésor Public ; L informatisation de la gestion des archives.

15 RÉCOLEMENT DES DOCUMENTS Il s agit d un état des lieux, d un inventaire qui a permis : de recenser tous les documents produits ou reçus par les services du Trésor Public dans l exercice de leurs activités ; d évaluer le volume du passif archivistique ; d apprécier l état physique des documents et des meubles destinés à leur conservation ;

16 RÉCOLEMENT DES DOCUMENTS Il s agit d un état des lieux, d un inventaire qui a permis : de vérifier l existence de dépôt d archives ou de local aménageable en dépôt ou encore la disponibilité d espace approprié pour la construction d un bâtiment d archives. Cet état des lieux a été fait dans 102 services du Trésor public dont 64 à l intérieur.

17 QUELQUES IMAGES DU RECOLEMENT

18 QUELQUES IMAGES DU RECOLEMENT

19 QUELQUES IMAGES DU RECOLEMENT

20 QUELQUES IMAGES DU RECOLEMENT

21 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Élaboration de plan de classement des documents produits ou reçus par les services du Trésor Public; Le plan de classement est l un des éléments de la maîtrise des documents( qualité ISO 9000). Il permet de créer des liens entre documents et de les situer dans leur contexte de production ;

22 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Élaboration de plan de classement des documents produits ou reçus par les services du Trésor Public; Reflet du champ d activité du service, il permet de connaître sa production documentaire et facilite l identification des dossier dès leur création ; Il est avant tout destiné aux utilisateurs qui accèdent ainsi facilement aux informations.

23 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Élaboration des tableaux de gestion des documents du Trésor Public ; Le tableau de gestion des archives est un outil de traçabilité et de maîtrise de l information interne (documents et enregistrement: cf qualité ISO ) au sein de l entreprise ;

24 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Élaboration des tableaux de gestion des documents du Trésor Public ; Cet outil détermine pour chaque service ( ou fonction) de l entreprise, et en concertation avec lui, le cycle de la vie des documents et/ou des dossiers produits ou reçus dans le cadre de ses missions et ses attributions, depuis leur production ou leur réception jusqu à leur élimination ou leur conservation définitive.

25 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Des plans de classement des documents de 23 services ont été élaborés. Des projets de tableaux de gestion de 14 services ont également été élaborés. Il faut attendre cependant l amendement et l adoption des tableaux de gestion par les services concernés puis leur validation par la Direction des archives Nationales.

26 ÉLABORATION DES OUTILS NORMATIFS DE GESTION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC Sur les quatorze (14) projets de tableaux de gestion élaborés, onze (11) ont déjà été amendés par les services producteurs de documents concernés et retournés à la Commission Consultative des Archives.

27 SENSIBILISATION DU PERSONNEL À LA BONNE GESTION DES DOCUMENTS Information sur la nécessité de la conservation des archives (responsabilité du fonctionnaire, utilité administrative des archives); Imprégnation du personnel des règles élémentaires de la bonne tenue des archives courantes dans les bureaux (début d de classement); Invitation des responsables des services à s impliquer dans le processus d archivage (désignation de correspondants archives dans huit (08) structures, aménagement des locaux pour l archivage ).

28 QUELQUES IMAGES DE LA SENSIBILISATION

29 QUELQUES IMAGES DE LA SENSIBILISATION

30 QUELQUES IMAGES DE LA SENSIBILISATION

31 TRAITEMENT DES DOCUMENTS TRAITEMENT MATÉRIEL DES DOCUMENTS Dépoussiérage, tri et élagage des brouillons des doubles, des débris illisibles)

32 TRAITEMENT DES DOCUMENTS TRAITEMENT ANALYTIQUE Regroupement des documents par séries et sousséries organiques; Constitution des articles ; Analyse et résumé des dossiers ; Cotation des dossiers et articles ; Création des Répertoires.

33 UNITÉS D ARCHIVES OUVERTES ET FONCTIONNELLES Direction Générale du Trésor (DG, DGA, Cellule d Études, DRHMG) ; Agence Judiciaire du Trésor ; Direction de l informatique ; Direction de la Comptabilité publique ; Paierie Générale du Trésor ; Inspection Générale du Trésor ;

34 UNITÉS D ARCHIVES OUVERTES ET FONCTIONNELLES Agence Comptable des Créances Contentieuses ; Agence Comptable Centrale des Dépôts ; Agence Comptable de la Dette Publique ; Recette Générale des Finances ; Trésorerie Générale Abidjan Sud ; Trésorerie Générale Abidjan Centre ;

35 UNITÉS D ARCHIVES OUVERTES ET FONCTIONNELLES Trésorerie Générale Daloa ; Trésorerie Générale Gagnoa ; Trésorerie Générale Yamoussoukro ; Trésorerie principale d Abobo ; Trésorerie principale de Treicheville ; Trésorerie d Anyama ; Trésorerie de Bonoua d Adjamé. et la Trésorerie

36 UNITÉS D ARCHIVES OUVERTES ET FONCTIONNELLES Les activités archivistiques ont été interrompues à la RGF et à l ACDP après le retrait des locaux affectés aux archives.

37 CONSERVATION SÉCURIS CURISÉE DES DOCUMENTS Aménagement des dépôts d archives suivant les normes de sécurité des bâtiments d archives Utilisation de matériel de conservation de qualité Centralisation des archives historiques Informatisation du système de gestion des unités d archives Suivi des aménagements ou des constructions de dépôts d archives Mise en place de matériel de qualité pour la conservation des archives traitées (rayonnages métalliques, boîtes d archives sécurisées) ; Conditionnement approprié des archives Rangement méthodique et codifié des articles sur les rayonnages. Transfert des archives historiques, des comptes de gestions et comptes financiers aux archives centrales du Trésor public; Gestion automatisée des unités d archives à partir des bases de données informatiques.

38 CONSERVATION SÉCURIS CURISÉE DES DOCUMENTS

39 CONSERVATION SÉCURIS CURISÉE DES DOCUMENTS

40 CONSERVATION SÉCURIS CURISÉE DES DOCUMENTS

41 CONSERVATION SÉCURIS CURISÉE DES DOCUMENTS

42 LES PERSPECTIVES

43 LES PERSPECTIVES Installer la fonction archives dans chaque circonscription financière ( Construction de bâtiment d archives et de Documentation dans les Trésoreries Régionales, affectation de spécialistes de documentation, formation des correspondants archives dans tous les postes rattachés ) Mettre en place un système de gestion électronique des archives du Trésor public (Numérisation des documents, mise en réseau des unités d archives du Trésor Public).

44 DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ ARCHIVISTIQUE DU TRÉSOR PUBLIC PAR CIRCONSCRIPTION FINANCIÈRE LEGENDE Zones à risque Structures en attente d ouverture Structures ouvertes et fonctionnelles

Vade-mecum de l archivage des documents papier

Vade-mecum de l archivage des documents papier Vade-mecum de l archivage des documents papier sous la direction d Isabelle Neuschwander puis d Agnès Magnien, directrice des Archives nationales Version mise à jour au 21 mars 2011 1 Définitions Il est

Plus en détail

Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée :

Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée : LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ATTRIBUTIONS ARTICLE 8 : Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou

Plus en détail

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE JOURNEE PORTES OUVETRES Jeudi 27 septembre 2012 DEMATERIALISATION DES ARCHIVES Pour un meilleur accès à l information 1 PLAN Archivage

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Point de la Présentation des bilans d activités par des Comptables généraux, des Directeurs centraux et des Trésoriers généraux

Point de la Présentation des bilans d activités par des Comptables généraux, des Directeurs centraux et des Trésoriers généraux MEMEF/DGTCP/DFDC/03 Compte rendu de la réunion du Comité de Direction élargi aux Trésoriers généraux Inspecteurs vérificateurs principaux, Trésoriers principaux, représentants des syndicats et associations

Plus en détail

Gagnez en compétences et en autonomie avec nos 15 modules de formation!

Gagnez en compétences et en autonomie avec nos 15 modules de formation! La transition vers le numérique est en marche! La dématérialisation, l archivage numérique et la gestion électronique sont plus que jamais d actualité, avec leurs enjeux d optimisation, de sécurisation

Plus en détail

Le profil professionnel des archivistes (Version du 4 septembre 2012)

Le profil professionnel des archivistes (Version du 4 septembre 2012) Les métiers des archives Le profil professionnel des archivistes (Version du 4 septembre 2012) Table des matières 1. 1. Le profil professionnel des archivistes... 3 2. 2. Records management et collecte...

Plus en détail

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT BELAC 3-02 Rev 4 2015 SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 ARRÊTÉ portant organisation de la direction générale de l office national des

Plus en détail

LES ARCHIVES ELECTRONIQUES

LES ARCHIVES ELECTRONIQUES Les Petits Déjeuners Thématiques LES ARCHIVES ELECTRONIQUES Lundi 25 avril 2016 QUELQUES DEFINITIONS ARCHIVES NUMERIQUES : Scan d un document original papier ARCHIVES ELECTRONIQUES : Document natif électronique,

Plus en détail

Qu est-ce que la commission de surendettement?

Qu est-ce que la commission de surendettement? Qu est-ce que la commission de surendettement? 24 FEVRIER 2015 Qu est-ce que le surendettement? o Une personne est en situation de surendettement si elle ne parvient plus : - à rembourser ses mensualités

Plus en détail

APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR UNE FORMATION SUR L ARCHIVAGE MODERNE (PHYSIQUE & NUMERIQUE) DESTINEE AUX CADRES DU PARLEMENT

APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR UNE FORMATION SUR L ARCHIVAGE MODERNE (PHYSIQUE & NUMERIQUE) DESTINEE AUX CADRES DU PARLEMENT Coopération Burundi Pays Bas Programme de Développement du Secteur de la Sécurité Direction du Programme 28, av. Ngendandumwe Ultimate Tower, 4ème Etage, Bujumbura APPEL D'OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D

Plus en détail

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION Vendredi 19 rabiaa II 1434 1 er mars 2013 156 ème année N 18 Sommaire Décrets et Arrêtés Présidence du Gouvernement Nomination du directeur général de l école nationale

Plus en détail

Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2 ème classe QUESTIONNAIRE DE 3 A 5 QUESTIONS DANS LA SPÉCIALITÉ

Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2 ème classe QUESTIONNAIRE DE 3 A 5 QUESTIONS DANS LA SPÉCIALITÉ 23/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale Assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2 ème classe Examen professionnel de

Plus en détail

II- COMPOSITION ET ATTRIBUTIONS DE LA COMMISSION SPECIALE : Cette commission spéciale comprend 10 membres qui sont :

II- COMPOSITION ET ATTRIBUTIONS DE LA COMMISSION SPECIALE : Cette commission spéciale comprend 10 membres qui sont : Concours du meilleur agent et du meilleur poste comptable en matière de recouvrement». I- CONTEXTE : Par note de service n 3075/MEMEF/DGTCP du 24 septembre 2004, la DGTCP a mis en place une Commission

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême,

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême, Décret n 91-662 du 9 octobre 1991, portant création d un établissement public à caractère administrative (EPA), dénommé «Centre Ivoirien Antipollution» (CIAPOL) et déterminant ses attributions, son organisation

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 35 au Conseil communal «Gestion des archives de la commune d Avenches» Approuvé en séance de Municipalité le 27 août 2012 1 Monsieur

Plus en détail

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Michel Morissette, ingénieur Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Avril

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants :

CATALOGUE DE FORMATIONS. AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants : CATALOGUE DE FORMATIONS AfCA NIGER à l honneur de vous présenter son catalogue dans les domaines suivants : DOMAINE 1 : Management de la qualité DOMAINE 2: Management des ressources humaines DOMAINE 3:

Plus en détail

LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE.

LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE. DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE. DIRECTION DE LA FORMATION DE LA DOCUMENTATION ET DE LA COMMUNICATION. LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE.

Plus en détail

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager]

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager] Page1 2009 Association des archivistes français Référentiel métiers [Archiviste manager] Vous trouverez dans ce document la liste des activités, savoirs, savoir-faire et savoir-etre correspondant au métier

Plus en détail

Recrutements en cours, prospective et création de postes

Recrutements en cours, prospective et création de postes Recrutements en cours, prospective et création de postes Rapporteur : M. Le Président 1/ Etat des lieux au 1 er novembre 2001 : A ce jour, la C.A.G.B. compte 20 agents, dont : - 12 de catégorie A - 2 de

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/04/AV.1185. Liège, le 13 septembre 2004 AVIS Réf. : CWEDD/04/AV.1185 Liège, le 13 septembre 2004 Objet : Etude d'incidences sur l'environnement relative à la demande de permis d environnement pour l exploitation du hall multifonctionnel «Mons

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail

SEANCE DU 7 OCTOBRE 2009 RECUEIL DES DELIBERATIONS

SEANCE DU 7 OCTOBRE 2009 RECUEIL DES DELIBERATIONS SEANCE DU 7 OCTOBRE 2009 RECUEIL DES DELIBERATIONS Conseil d administration du 7 octobre 2009 Membres en exercice : 18 + Présidente Membres présents : 9 Procuration(s) : 3 Suffrages exprimés : 12 2009/42

Plus en détail

ECE/ Nations. Unies. européenss. Résumé /CES/2015/12. 2 avril 2015 Françaiss. Modèle générique. statistiques (ECE/CES/2014/3). GE.

ECE/ Nations. Unies. européenss. Résumé /CES/2015/12. 2 avril 2015 Françaiss. Modèle générique. statistiques (ECE/CES/2014/3). GE. Nations Unies Conseil économique et social ECE/ Distr. générale 2 avril 2015 Françaiss Original: anglais /CES/2015/12 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européenss Soixante-troisième

Plus en détail

EL AMEN TRANSIT ET DÉMÉNAGEMENT

EL AMEN TRANSIT ET DÉMÉNAGEMENT EL AMEN TRANSIT ET DÉMÉNAGEMENT Gérant Mr. BEN AMMAR ARBI LE DÉMÉNAGEMENT EN TOUTE SÉRÉNITÉ POUR L ENTREPRISE OU LE PARTICULIER LA MOBILITÉ, C EST NOTRE MÉTIER El Amen Transit & Déménagement 1 El Amen

Plus en détail

Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne

Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne 54 Le contrôle Rapport du Président sur le gouvernement d entreprise et le contrôle interne Préambule Conformément aux dispositions de l article L. 235-37 du Code commerce et conformément à la loi du 3

Plus en détail

PRESENTATION DU SERVICE GESTIONNAIRE DE L IMPOT FONCIER : LA DIRECTION DU CADASTRE

PRESENTATION DU SERVICE GESTIONNAIRE DE L IMPOT FONCIER : LA DIRECTION DU CADASTRE PRESENTATION DU SERVICE GESTIONNAIRE DE L IMPOT FONCIER : LA DIRECTION DU CADASTRE I- MISSIONS ET ATTRIBUTIONS A- MISSIONS Aux termes du décret n 2011-222 du 07 Septembre 2011 portant organisation du Ministère

Plus en détail

5. Méthodologie d un projet d archivage électronique et de dématérialisation. 1. Gestion de l information 2. Gestion d un projet

5. Méthodologie d un projet d archivage électronique et de dématérialisation. 1. Gestion de l information 2. Gestion d un projet 5. Méthodologie d un projet d archivage électronique et de dématérialisation 1. Gestion de l information 2. Gestion d un projet 1 1. Méthodes de gestion de l information A. Plan de classement B. Règles

Plus en détail

Archivage des dossiers d aide pécuniaire

Archivage des dossiers d aide pécuniaire Direction des archives du Groupe Destinataires Assistants sociaux - conseillers techniques Direction des archives du Groupe Direction des ressources humaines et des relations sociales Centres de services

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi MINISTERE DE L'EDUCATION Direction de l Enseignement Elémentaire Le Collectif des Directeurs d Ecole CODEC Mai 2006 Le Sénégal est en train de mettre

Plus en détail

Demande d enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles

Demande d enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles Demande d enregistrement au répertoire national des certifications s Assistant comptable des services financiers Option «Comptabilité du matériel» Option «Gestion des matériels» Dossier n : Page 1 sur

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets Travaux Publics Enjeux des plans de gestion de déchets Nos propositions Instaurer un audit préalable des chantiers de Travaux publics et l obligation d un état des lieux environnemental La profession des

Plus en détail

Présentation du Service des Archives de l Assemblée nationale du Burkina Faso

Présentation du Service des Archives de l Assemblée nationale du Burkina Faso STAGE TECHNIQUE INTERNATIONAL DES ARCHIVES (STIA) -------------------- SESSION 2011 Présentation du Service des Archives de l Assemblée nationale du Burkina Faso Mme OUEDRAOGO/SEREME Djénéba Stagiaire

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

Liberté Egalité Fraternité

Liberté Egalité Fraternité Liberté Egalité Fraternité Le Ministre des solidarités, de la santé et de la famille Le Ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les directeurs d agences régionales d hospitalisation

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2016-016704 Nantes, le 29 Avril 2016 Service de médecine nucléaire Centre hospitalier de Saint Brieuc 22027 SAINT BRIEUC CEDEX 1 Objet : Inspection

Plus en détail

1 Introduction. Ce service est composé de 7 agents.

1 Introduction. Ce service est composé de 7 agents. Service Informatique-SIG 1 Introduction Créé en 1997, le service Informatique/SIG a pour missions la Conception, la Vérification, la Mise en Production et l Exploitation des solutions informatiques déployées

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...2 2. OBJET...2 3. TEXTES DE RÉFÉRENCE...2 4. RÈGLES GÉNÉRALES DE FONCTIONNEMENT...4 4.1. GÉNÉRALITÉS...4 4.2. RÉPARTITION DES RÔLES...4 4.3. IMPARTIALITÉ...4 5. POLITIQUE D AGRÉMENT...5

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE À LA CAPITALISATION D IMMOBILISATION

DIRECTIVE RELATIVE À LA CAPITALISATION D IMMOBILISATION 1. RÉFÉRENCES Manuel de comptabilité scolaire (MELS) Manuels de CPA Canada 2. ÉNONCÉ GÉNÉRAL 2.1 La directive a pour but de préciser les modalités pour la comptabilisation des immobilisations corporelles.

Plus en détail

Le contrôle interne dans le cadre de l audit des universités. Colloque Universités

Le contrôle interne dans le cadre de l audit des universités. Colloque Universités Le contrôle interne dans le cadre de l audit des universités Colloque Universités Ordre du jour Introduction Rappel des NEP Environnement du contrôle interne Process par cycle a) Achats b) Paie c) Suivi

Plus en détail

ADMINISTRATION GÉNÉRALE

ADMINISTRATION GÉNÉRALE Plan de classification des documents 01 ADMINISTRATION GÉNÉRALE 01.01 HISTOIRE ET CONSTITUTION 01.01.01 Histoire de la C.S. et de ses établissements 01.01.02 Constitution de la C.S. et de ses établissements

Plus en détail

Contrôle interne comptable : Cartographie des cycles et des processus comptables et financiers

Contrôle interne comptable : Cartographie des cycles et des processus comptables et financiers Contrôle interne comptable : Cartographie des cycles et des processus comptables et financiers Par circulaire du 1 er juin 2011, le ministre du budget, des comptes publics de la fonction publique et de

Plus en détail

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Résultats d'une étude lancée par la direction des Archives de France F. Banat-Berger Présentation Groupe PIN 20 octobre 2005 Plate-forme d'archivage électronique

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

I- Organisation administrative

I- Organisation administrative Créteil, le 17 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames les inspectrices et messieurs les inspecteurs

Plus en détail

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES 422 Finances publiques Le domaine fonctionnel Finances publiques regroupe les emplois relatifs à la gestion des finances publiques, en matière de ressources, de dépenses, d établissement et de vérification

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

ASSISTANT TERRITORIAL DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHÈQUES PRINCIPAL DE 2 e CLASSE

ASSISTANT TERRITORIAL DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHÈQUES PRINCIPAL DE 2 e CLASSE Cadrage actualisé 15/10/15 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale ASSISTANT TERRITORIAL

Plus en détail

2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.)

2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) RAPPORT D ACTIVITES 2012 Service Public d'assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) Communauté de Communes du Pays de LANDERNEAU DAOULAS 20/02/2014 Page 1 sur 14 SOMMAIRE 1 CARACTÉRISTIQUES DU SERVICE

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PLAN DE CONTROLE

PRÉSENTATION DU PLAN DE CONTROLE PRÉSENTATION DU PLAN DE CONTROLE HUILE D OLIVE TYOUT - CHIADMA Présenté à : Essaouira le 25 Décembre 2009 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. OBJET DU PLAN DE CONTRÔLE 2. CHAMP D APPLICATION DU PLAN DE CONTRÔLE

Plus en détail

CQPM 0183 Responsable d Equipe Autonome de Production

CQPM 0183 Responsable d Equipe Autonome de Production CQPM 0183 Responsable d Equipe Autonome de Production Public concerné Chefs d équipes, superviseurs, leaders manageant une équipe au quotidien. Objectifs du stage Etre capable de : Organiser l activité

Plus en détail

Expérience d un élagage de deux fonds à la bibliothèque du FARES. Baertsoen Lindsay

Expérience d un élagage de deux fonds à la bibliothèque du FARES. Baertsoen Lindsay Expérience d un élagage de deux fonds à la bibliothèque du FARES Baertsoen Lindsay Sommaire 1. Définition 2. Les besoins, la demande 3. La méthodologie 4. Les résultats 1 DÉFINITION 1. Définition de l

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

CONCOURS DE BIBLIOTHECAIRE TERRITORIAL - Filière Culturelle - - Catégorie A -

CONCOURS DE BIBLIOTHECAIRE TERRITORIAL - Filière Culturelle - - Catégorie A - JANVIER 2011 Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de la Réunion 5, allée de la Piscine B.P. 374-97455 SAINT-PIERRE Cedex Tél. : 0262-42-57-57 Fax : 0262-43-45-32 www.cdgreunion.fr CONCOURS

Plus en détail

DIRECTEUR GENERAL. Secrétariat. Conseillers Spéciaux. Conseillers Techniques. Chargés d Etudes. Direction. Opérations d Assiette.

DIRECTEUR GENERAL. Secrétariat. Conseillers Spéciaux. Conseillers Techniques. Chargés d Etudes. Direction. Opérations d Assiette. C DIRECTEUR GENERAL Inspecteur Général des Services Fiscaux DGA (Chargé de : Assiette, Recouvrement, Ressources Humaines, Conservation Foncière, et Cadastre) DGA (Chargé de : Enquêtes et Vérifications

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Cette fiche est consacrée au «Document Unique». Le Document Unique d évaluation des risques professionnels est : le premier outil de gestion des

Plus en détail

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008 ADRESSE : L1-B241 TECHNOPOLE EL GAZALA 2083 ARIANA TEL : 53310 555/ 92040373 TEL FIX : +216 31 40 32 84 FAX : +216 32 40 32 84 SITE WEB : WWW.OPENTIC-TN.COM E-MAIL : CONTACT@OPENTIC-TN.COM Dossier Technique

Plus en détail

DECRET D'ORGANISATION DGCPR

DECRET D'ORGANISATION DGCPR DECRET D'ORGANISATION DGCPR Texte d organisation de la direction générale de la comptabilité publique et du recouvrement de la Tunisie Décret n 2007-1198 du14 mai 2007, modifiant et complétant le décret

Plus en détail

Nicolas CORSI nicolas.corsi@administrateur-inet.org. Jean-Baptiste OLIVIER jeanbaptiste.olivier@administrateur-inet.org

Nicolas CORSI nicolas.corsi@administrateur-inet.org. Jean-Baptiste OLIVIER jeanbaptiste.olivier@administrateur-inet.org Nicolas CORSI nicolas.corsi@administrateur-inet.org Jean-Baptiste OLIVIER jeanbaptiste.olivier@administrateur-inet.org Nicolas SALVAGNO nicolas.salvagno@administrateur-inet.org 108 VILLE DE NÎMES RATIONALISER

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l'administration DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) 60, boulevard du Général Martial

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR). 2015-05 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de région Languedoc-Roussillon (CCIR LR). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE Dossiers des installations classées dangereuses ou insalubres, puis dossiers des installations classées pour la protection

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Dossier de presse Base élèves

Dossier de presse Base élèves Dossier de presse Base élèves Afin de répondre aux interrogations légitimes d une partie des parents d élèves aveyronnais qui nous sont relayées par les syndicats, nous vous transmettons un dossier de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/FOPDAC/N2002-2067 Date : 02 JUILLET 2002. Mesdames et Messieurs les Directeurs Régionaux de l'agriculture et de la Forêt

NOTE DE SERVICE DGER/FOPDAC/N2002-2067 Date : 02 JUILLET 2002. Mesdames et Messieurs les Directeurs Régionaux de l'agriculture et de la Forêt Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Adresse : 1 ter, avenue de Lowendal 75700 Paris 07 SP Suivi par : Denis UTARD Tél : 01.49.55.51.59 Fax : 01.49.55.46.36 Mél : denis.utard@educagri.fr

Plus en détail

Guide : document unique d évaluation des risques 1er degré

Guide : document unique d évaluation des risques 1er degré Guide : document unique d évaluation des risques 1er degré 1 PLAN Préambule Le mot de l ACMO académique Approche simplifiée du RISQUE Le document unique d évaluation des risques 1 2 3 L obligation réglementaire

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Ministère de la culture et de la communication

Ministère de la culture et de la communication Ministère de la culture et de la communication Examen professionnel pour l accès au grade d adjoint(e) technique d accueil, de surveillance et de magasinage de 1 ère classe Dominante : intégration sur

Plus en détail

Management intégré dans l enseignement supérieur

Management intégré dans l enseignement supérieur Management intégré dans l enseignement supérieur Septembre 2010 SOMMAIRE 1. Présentation de l intervenant 2. Le management intégré : définitions et principes 3. Mise en place d un système de management

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-6 du 4 janvier 2006 relatif à l hébergement de données de santé à caractère personnel et modifiant

Plus en détail

Centre d archives historiques de la SNCF

Centre d archives historiques de la SNCF Centre d archives historiques de la SNCF ARCHIVES DU BUREAU DU CLASSEMENT DU SERVICE CENTRAL DU PERSONNEL (202LM) 1937-1943 (0,2m.l.) RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DETAILLE dressé par Olivier GAUDRE Sous la direction

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 19 décembre 2014 modifiant les modalités de validation d une démarche qualité

Plus en détail

Acomptes sur dividendes

Acomptes sur dividendes Acomptes sur dividendes SECTION I : GENERALITES Intérêts et risques : Intérêts : Le mécanisme permet de faire bénéficier rapidement les actionnaires des résultats. La société peut disposer de trésorerie

Plus en détail

Décret travailleurs: Mise en perspectives avec les recommandations de l AIEA France, Cherbourg Novembre 2006

Décret travailleurs: Mise en perspectives avec les recommandations de l AIEA France, Cherbourg Novembre 2006 Décret travailleurs: Mise en perspectives avec les recommandations de l AIEA France, Cherbourg Novembre 2006 H. Mansoux Division of Radiation, Transport and Waste Safety Department of Nuclear Safety &

Plus en détail

Certificats d Économie d Énergie (CEE)

Certificats d Économie d Énergie (CEE) Certificats d Économie d Énergie (CEE) «Retour sur les opportunités du dispositif pour les collectivités» VILLE DE BESANCON DIRECTION MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Laurent LUPINELLI La politique environnementale

Plus en détail

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE 1- Des fonctions support organisées différemment selon les établissements Des fonctions support et/ou soutien existent dans chacun

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

ISO 9001:2000 Véritable outil de pilotage

ISO 9001:2000 Véritable outil de pilotage LLOYD'S REGISTER QUALITY ASSURANCE ISO 9001:2000 Véritable outil de pilotage Annecy le 2/10/2002 C:\SEMINAIRE\2002\annecy.ppt - Christophe GASQUET 2/10/2002 page 1 L évolution des référentiels Contrôle

Plus en détail

Direction des Archives départementales de la Creuse, version du 8 février 2015 MARCHES PUBLICS

Direction des Archives départementales de la Creuse, version du 8 février 2015 MARCHES PUBLICS MARCHES PUBLICS Un tableau de gestion a été réalisé pour chaque objet de marché public, c'est-à-dire marché de fournitures, marché de services et marché de travaux. Pour les consulter, cliquez sur l'onglet

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr A la lecture du blog www.a6pro.eu de Geneviève Texier, j ai découvert cet article écrit par Jean Paul Debeuret, Organisateur de la Caravane des Entrepreneurs et créateur de la Tv des entrepreneurs. Il

Plus en détail

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT Au cours des dernières décennies, les progrès en matière d intermédiation bancaire, de développement des institutions et d intensification

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT CULTURE Centre Dramatique National du Val-de-Marne Implantation du TQI/CDN du Val-de-Marne en préfiguration à la Manufacture des Œillets Plan de financement

Plus en détail

CLE Négoce. vraie. solution. Un seul logiciel pour tout gérer! Optimiser. Uniformiser. Centraliser. Partager. ComputerLinE

CLE Négoce. vraie. solution. Un seul logiciel pour tout gérer! Optimiser. Uniformiser. Centraliser. Partager. ComputerLinE C L E Votre Partenaire depuis 1987 CLE Négoce Un seul logiciel pour tout gérer! La Optimiser Uniformiser vraie Centraliser solution Partager ComputerLinE ComputerLine Sarl au capital de 45 734 - RCS Aix

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Juillet le 3 à 14h30 le 1 ou le 29 à 9h30 le 8 à 9h30. objectif : vous présenter ce statut, connaitre vos formalités d'inscription.

Juillet le 3 à 14h30 le 1 ou le 29 à 9h30 le 8 à 9h30. objectif : vous présenter ce statut, connaitre vos formalités d'inscription. les réunions créateur-repreneur objectif : connaître toutes les étapes pour mener à bien votre projet et en établir un 1 er diagnostic. Juillet le 3 à 14h30 le 1 ou le 29 à 9h30 le 8 à 9h30 Août le 7 à

Plus en détail