La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement?"

Transcription

1 Loueurs en meublés et chambres d hôtes Plougasnou le 13 novembre 2013

2 Ordre du jour La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement? Vos obligations légales. Actions de promotion de la Maison du tourisme, communication. Les nouveautés pour la visibilité de votre offre La marque qualité tourisme, ce que cela va apporter. Echange avec les participants et retour d expérience.

3 Le parc locatif depuis 2009 Petit rappel : en nombre En 2009 à la création de la MT 124 Inscriptions meublés Une vingtaine de chambres d hôtes Déperdition d un certain nombre de loueurs (10% à Morlaix, 40 % à Locquirec et entre 40 et 50 % à Plougasnou) Inquiétude des loueurs face à une nouvelle façon de travailler,

4 Progression En 2010 : 134 meublés et 44 chambres d hôtes En 2011 : Entrée de Carantec, avec environ 80 meublés supplémentaires, et quelques inquiétudes identiques à celles rencontrées en 2009 pour les autres communes (trouver sa place au sein d un large choix)

5 2010 / 2011 Nouveau dispositif de classement entre en vigueur Refonte du site Internet Refonte des catalogues avec répartition sur les secteurs de référence pour coller au mieux à la demande. Révision et harmonisation des tarifs

6 2012/2013 Travail sur les niches spécifiques Site de séjour version 2 Le «gain» d hébergements locatifs se poursuit

7 Répartition géographique 61 % des hébergements locatifs se trouvaient sur le littoral en 2009 Aujourd hui : Cela n a pas beaucoup changé : 64 % des chambres d hôtes et locations se répartissent sur le littoral.

8 Répartition Classés / non classés En 2009 Aujourd hui 37 % de meublés 69 % ont obtenu classés ou labellisés une qualification Pas de politique de qualification particulière 76, 5 % avec ceux qui sont entrés dans la démarche

9 Un important rôle d accompagnement Accompagnement aux porteurs de projets Visites conseils Accompagnement vers la qualification Valorisation et développement des services de la Maison du Tourisme auprès des hébergeurs Politique de qualification, de mise en avant de ces offres tout en les favorisant financièrement

10 conclusion Grâce à notre politique de qualification, le parc meublés se renouvelle, se qualifie, et les hébergeurs gagnent en crédibilité La destination voit sa visibilité augmenter: hébergements vitrines des stations Le lien de proximité est restauré : chacun peut trouver sa place.

11 Face à la concurrence des sites marchands l office de tourisme demeure une valeur sûre, développe son rôle d accompagnement, et de services tout en le faisant évoluer au travers de pratiques nouvelles

12 Du travail reste à faire Sensibiliser à nouveau les hébergeurs en cours de classement ou non classés Pour le classement des offices de tourisme en catégorie 1, 70 % de l offre doit être qualifiée

13

14 C est simple Vous choisissez parmi les propositions celle la plus adaptée : label Clévacances, classement meublé de tourisme, référentiel chambres d hôtes Bretagne... (d autres, plus confidentielles existent aussi) L office de tourisme vous accompagne dans votre démarche : pré visite, conseils, prise de rendez vous et suivi de votre dossier. L organisme visite votre hébergement (ou l Office dans le cas du référentiel) Votre dossier est suivi, nous connaissons les différentes qualifications et pouvons répondre à la clientèle.

15 C est rapide Une fois votre rendez vous pris l organisme vient rapidement visiter et statue sur le dossier, (commission, ou décision du cabinet) Votre hébergement est visible rapidement sur les supports de communication.

16 C est avantageux Les tarifs diffèrent selon les qualifications choisies et les organismes, mais Prix de départ : 160 pour le classement meublé de tourisme C est valable pendant 5 ans ou 3 ans pour le label Clévacances. Cela vous procure des avantages de visibilité, mais aussi, dans certains cas, des avantages fiscaux..

17 C est un argument de vente Cela rassure le client Parce que c est un gage de qualité Parce que ce sont des normes nationales, qui donnent des repères fiables aux clients Cela vous distingue sur les supports de communication (mise en avant de l offre) Et parce que cela vous permet de justifier du rapport qualité/prix

18 Le classement «meublé de tourisme» Référentiel «chambres d hôtes Bretagne» Charte de Qualité Ancien classement préfectoral Désormais organismes accrédités font la visite Valable 5 ans De 1 à 5 étoiles Possibilité d accepter les chèques vacances Avantage : clairement reconnaissable Abattement de 71 % Définie par la Région Bretagne, pallie à l absence de classement. Les offices de tourisme font la visite et constitue le dossier Une commission départementale l examine et statue, Avantages : appartenance à un réseau identifié Attention : nouveau logo : voir auprès de votre fédération

19 Le label Clévacances Label national Pour les meublés et les chambres d hôtes Gites de France Le réseau le plus ancien en France Définition de critères qualité exigeants Critères de qualité et adhésion à des valeurs Valable trois ans Attribution de 1 à 5 épis de 1 à 5 clés Avantages : reconnaissance au niveau national Avantages : visibilité au niveau national Conseils et accompagnement de la part des techniciens Clévacances, Appui juridique et fiscal Partenariats avec des réseaux reconnus (abritel,,,) Puissance du réseau Service de réservation

20

21 La déclaration en mairie Obligatoire pour tous les loueurs en meublés et chambres d hôtes Se fait à la mairie du lieu où est situé le meublé Au moyen du formulaire Cerfa n 14004*12 pour les loueurs en meublés Cerfa 13566*02 pour les chambres d hôtes

22 Impôts et taxes : 1 déclaration et abattement La plupart des loueurs sont des loueurs non professionnels, donc sans besoin de s inscrire au registre du commerce. Regime micro.bic la plupart du temps pour déclaration des recettes. selon qu il est classé ou non le meublé, a un seuil de revenus différent et un abattement fiscal passant de 50 % pour un non classé à 71 % pour un meublé classé.

23 Meublés de tourisme et meublés classés Clarification/ raisonnement Jusqu en juin 2012 : meublés classés «meublés de tourisme» : abattement 71%. Loi de mars 2012 : déclaration en mairie de tous les meublés de tourisme classés ou non. Décret d application 4 mai 2012 modifiant le code du tourisme : la notion de meublés de tourisme n est plus réservée aux seuls classés Code des impôts : renvoie à la notion de meublés de tourisme pour l abattement et l exonération de la CFE

24 CFE Contribution foncière sur les entreprises Délibération de Morlaix communauté pour son barème d application. Et moins 50 % pour les loueurs en meublés exerçant moins de 9 mois de l année. (donc la plupart ) Code des impôts : 1 : Le meublé est dans l habitation principale : exonération 2 : Le meublé est un meublé de tourisme : exonération actuellement comme pour l abattement à 71 % il concerne pour l administration fiscale de Morlaix les meublés classés.

25 Taxe de séjour Applicable sur Morlaix communauté depuis 2012 Au forfait pour les meublé de 15 juin au 15 septembre Au réel pour les chambres d hôtes Service de Morlaix communauté pour déclaration.

26 TVA applicable sur les insertions de la MT MT assujettie à la TVA (19, 6 %) Compte tenu de tous ces éléments, et du fait que la plupart des loueurs en meublés sont des loueurs non professionnels, le comité directeur du 23 octobre dernier s est prononcé sur un relèvement progressif des tarifs d insertion, en n appliquant qu un pourcentage de 10 % sur ces tarifs.

27 Vous trouverez toutes les informations utiles dans ce guide édité par l ADT Finistère et auquel nous avons collaboré Téléchargeable sur leur site finistère tourisme ainsi que sur l espace pro de notre site

28

29 Locenfrance Partenariat depuis 2011 Premier bilan en 2012 avec un retour très varié Locenfrance se déploie vers d autres régions Deuxième année : pas de bilan présenté, retour des propriétaires moins enthousiaste Réflexion à tenir pour l année prochaine

30 Autres actions de promotion De nombreuses autres actions en faveur de la visibilité de l offre et de la destination ont été réalisées. Pots d accueil en saison : documentation de la Maison du Tourisme distribuée à ces occasions. Accueil en gare de Morlaix les vendredis de été en fin d après midi Les «éductours»pour une meilleures connaissance de l offre de visites sont réalisés régulièrement par les équipes de la MT chez les hébergeurs.

31

32 Nouvelles propositions 2014 L achat de photos réalisées par un professionnel La visite virtuelle Google à prix négociés Et toujours : l accès aux ateliers numériques pour être acteur de votre communication Catalogues en libre service dans les 6 offices de tourisme Catalogues téléchargeables en ligne Votre page avec descriptif, photos, tarifs, disponibilités et visibles par tous les offices de tourisme de Bretagne

33

34 La marque qualité pourquoi faire? Signe de reconnaissance des établissements qui offrent des prestations de qualité Des engagements Un accueil personnalisé, une information claire et précise, personnel compétent et à l écoute, lieu confortable et propreté irréprochable, des informations adaptées à la demande Des garanties Suivre les engagements nationaux, analyse des enquêtes, prestations soumises aux contrôles, amélioration continue des services.

35 Quelques étapes Engagée dans la démarche depuis 2010 Actions mises en place progressivement Structuration consolidée en 2013 : Rédaction du manuel qualité pour notre structure (Pascale Quéré, référente qualité ) Définition des actions et engagements Application Contrôles et suivi Audit blanc réalisé le 23 octobre 2013

36 Professionnalisation des Offices de tourisme dans leurs missions d accueil, d information et de promotion, d animation et de commercialisation. La démarche replace l Office de tourisme en tant qu acteur légitime du développement local

37 Et pour vous Continuité du service Parfaite connaissance de l offre pour une information fiable Services aux propriétaires (accompagnement, journées thématiques ) Enquêtes : analyse et retour des indicateurs : bilan, chiffres clés Identification des problématiques et actions correctives Veille et ressources La marque améliore la visibilité de l offre touristique et constitue une garantie pour la clientèle

38 L obtention de la marque qualité tourisme et le classement de l office de tourisme en catégorie 1 seront donc nos priorités pour l année 2014 Merci de votre attention

Le régime fiscal des associations loi 1901

Le régime fiscal des associations loi 1901 Le régime fiscal des associations loi 1901 1 Sommaire I) Le principe de la fiscalité associative II) Comment déterminer son statut fiscal III) Les impôts IV) Les exonérations possibles V) Les factures

Plus en détail

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION

L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION 1 L AUTO-ENTREPRENEUR Par Jean FISCEL, avocat au Barreau de Cherbourg Le 11 mars 2011 INTRODUCTION Le statut de l auto-entrepreneur résulte de la loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août

Plus en détail

Classement des meublés de tourisme. Cela vous concerne!

Classement des meublés de tourisme. Cela vous concerne! Classement des meublés de tourisme Cliquez pour ajouter un texte Cela vous concerne! Noirmoutier en l île 16 février 2016 1) L enjeu pour la commune de NOIRMOUTIER EN L ÎLE La station est classée depuis

Plus en détail

Hébergement touristique qualifié OTV 13 oct Information aux Maires & Élus Maison des Communes

Hébergement touristique qualifié OTV 13 oct Information aux Maires & Élus Maison des Communes Hébergement nickel Vacances belles Hébergement pourri Destination bannie Code du Tourisme Article D324.1 «Les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios meublés, offerts en location

Plus en détail

AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE de Tarn-et-Garonne. La réforme du classement des meublés de Tourisme 20 février 2017

AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE de Tarn-et-Garonne. La réforme du classement des meublés de Tourisme 20 février 2017 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE de Tarn-et-Garonne La réforme du classement des meublés de Tourisme 20 février 2017 1 Sommaire 1) Défini)ons du code du tourisme - Rappel 2) Les grands principes du

Plus en détail

MANCHE TOURISME INFO HORS SÉRIE : LA TAXE DE SÉJOUR ET LA TAXE ADDITIONNELLE DÉPARTEMENTALE

MANCHE TOURISME INFO HORS SÉRIE : LA TAXE DE SÉJOUR ET LA TAXE ADDITIONNELLE DÉPARTEMENTALE MANCHE TOURISME INFO HORS SÉRIE : LA TAXE DE SÉJOUR ET LA TAXE ADDITIONNELLE DÉPARTEMENTALE Le tourisme constitue une activité essentielle dans l économie départementale de par la création de richesse

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

Mesdames et messieurs les maires du département du Gard RÉF. : DRLP/BEAG/JC/N 2 En communication à : AFFAIRE SUIVIE PAR : Mme CORTEZ 04 66 36 42 44

Mesdames et messieurs les maires du département du Gard RÉF. : DRLP/BEAG/JC/N 2 En communication à : AFFAIRE SUIVIE PAR : Mme CORTEZ 04 66 36 42 44 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES BUREAU DES ELECTIONS LE PREFET DU GARD à : ET DE L'ADMINISTRATION GENERALE Mesdames et messieurs les maires du département du Gard RÉF. : DRLP/BEAG/JC/N

Plus en détail

LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME GUIDE D'INFORMATION

LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME GUIDE D'INFORMATION LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME GUIDE D'INFORMATION Document à l'usage des propriétaires (ou mandataires) de meublés en Corrèze Présentation de l'adrt CORREZE L'Agence de Développement et de Réservation

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME EN DORDOGNE- PERIGORD

CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME EN DORDOGNE- PERIGORD CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME EN DORDOGNE- PERIGORD NOUVELLE PROCEDURE ISSUE DE LA LOI DU 22 JUILLET 2009 ET TEXTES D APPLICATION Comité Départemental du Tourisme de la Dordogne CDT/24-2016 1 Définition:

Plus en détail

Office de Tourisme Nord Bassin de Thau Maison de la Mer, Quai Baptiste Guitard, 34140 Mèze Tel : 04 67 43 93 08 Fax : 04 67 43 55 61

Office de Tourisme Nord Bassin de Thau Maison de la Mer, Quai Baptiste Guitard, 34140 Mèze Tel : 04 67 43 93 08 Fax : 04 67 43 55 61 Office de Tourisme Nord Bassin de Thau Maison de la Mer, Quai Baptiste Guitard, 34140 Mèze Tel : 04 67 43 93 08 Fax : 04 67 43 55 61 accueil@tourisme-nordbassindethau.fr http://www.tourisme-nordbassindethau.fr

Plus en détail

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous ADAPTER L OFFRE TOURISTIQUE AUX HANDICAPS Objectif de l étude Fournir aux acteurs touristiques

Plus en détail

BON DE COMMANDE Remplir un imprimé par Meublé de Tourisme

BON DE COMMANDE Remplir un imprimé par Meublé de Tourisme Date de la demande : BON DE COMMANDE Remplir un imprimé par Meublé de Tourisme IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Je soussigné (e) NOM et PRENOM :... Adresse :.. CP :..Commune :. Qualité (préciser) : Propriétaire

Plus en détail

Missions de formations individuelles Relation clientèle

Missions de formations individuelles Relation clientèle Missions de formations individuelles Relation clientèle Actions commerciales & téléphoniques qualitatives Année 2012 Sélénity 32 rue Frédéric Fabrèges 34 000 Montpellier T +33(0)4 99 53 87 36 www.selenity-grc.fr

Plus en détail

Conditions et procédure d'accès

Conditions et procédure d'accès Conditions et procédure d'accès Les conditions d attribution et de maintien du Label FSN sont définies dans le Manuel Général des Stations (MGS) Le label France Station Nautique est un label avec plusieurs

Plus en détail

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage

del Employeur e La formation supérieure optimisée par l'apprentissage % $ e $ % del Employeur e $ % e % 1 La formation supérieure optimisée par l'apprentissage Pourquoi embaucher un apprenti? Quels engagements pour l employeur? L apprentissage, un atout incontournable de

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

La ville de Gujan-Mestras a instauré cette taxe par délibération en date du 16 mars 1990.

La ville de Gujan-Mestras a instauré cette taxe par délibération en date du 16 mars 1990. INFORMATIONS PRATIQUES - TAXE DE SEJOUR 2016 I. INFORMATIONS GENERALES La taxe de séjour a été instaurée le 13 avril 1910. Depuis un siècle, cette taxe est destinée à promouvoir les actions de développement

Plus en détail

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping 1- Les 4 avantages effectifs pour les professionnels du tourisme 2- Les atouts de l Ecolabel 3- Les critères de certification

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 12 décembre 2013 DOSSIER N 2013 BP H 23 04

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 12 décembre 2013 DOSSIER N 2013 BP H 23 04 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 12 décembre 2013 DOSSIER N 2013 BP H 23 04 Politique : - Tourisme Programme(s) : - Hébergement touristique - Développement touristique local - Promotion

Plus en détail

Lettre de Consultation

Lettre de Consultation Diagnostic amiante et état parasitaire avant démolition du Village Médiéval de La HUME Lettre de Consultation Date et heure limites de réception des offres : 22 février 2010 à 12h00. N de marché 1. Organisme

Plus en détail

Conseil d Administration 2 février 2016

Conseil d Administration 2 février 2016 Office de Tourisme des Vallées d Ax Conseil d Administration 2 février 2016 02/02/2016 1 Ordre du jour Ordre du jour 1) Résumé Bilan du Plan d actions 2015 2) Les projets de développement touristique en

Plus en détail

Rejoignez-nous! Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet BESANCON : /

Rejoignez-nous! Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet BESANCON : / Rejoignez-nous! Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet 25 000 BESANCON : 03 39 25 01 33 / contact@gites-de-france-doubs.fr WWW.gites-de-france-doubs.fr Vous voulez aménager un bâtiment en gîte et vous souhaitez

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES DE RESTAURATION

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES DE RESTAURATION PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES DE RESTAURATION Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles

Plus en détail

HEBERGEMENTS CHEZ L HABITANT : LA LABELLISATION

HEBERGEMENTS CHEZ L HABITANT : LA LABELLISATION HEBERGEMENTS CHEZ L HABITANT : LA LABELLISATION PRINCIPES GENERAUX Définition de meublé de tourisme : Les meublés de tourisme sont des villas, appartements, ou studios meublés, à l'usage exclusif du locataire,

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 9 DECEMBRE 2013 1 1. OBJET DU DOCUMENT Cette procédure a pour but de décrire les conditions de

Plus en détail

Valoriser ET commercialiser votre hébergement

Valoriser ET commercialiser votre hébergement Valoriser ET commercialiser votre hébergement Qu est ce que Gîtes de France? Gîtes de France est une marque qui propose un Label & un service UNIQUE en France Le label est complémentaire du classement

Plus en détail

LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME

LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME LE CLASSEMENT EN MEUBLE DE TOURISME Document à l usage des propriétaires de Meublés en Creuse, ou de leurs mandataires. Agence de Développement et de Réservation Touristique Tourisme Creuse 9 avenue Fayolle

Plus en détail

MARQUE ACCUEIL PARC NATUREL

MARQUE ACCUEIL PARC NATUREL MARQUE ACCUEIL PARC NATUREL REGIONAL DU MORVAN Etape 1. La Marque Parc naturel régional, c est quoi? La marque «Parc naturel régional», créée depuis 1991 appartient au Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE

DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE 3 POURQUOI ADHÉRER A ATOUT FRANCE 5 LES STATUTS D ADHÉSION 6 COMMENT ADHÉRER? 7 VOS CONTACTS 8 AIDE MÉMOIRE ANNEXES : BULLETIN D ADHÉSION GRILLE TARIFAIRE CONDITIONS

Plus en détail

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite Article premier Objet de la convention L école de conduite est partenaire de l opération «permis à un euro par jour» mise en place

Plus en détail

Bulletin d inscription

Bulletin d inscription Bulletin d inscription FORMATIONS PROFESSIONNELLES INTER & INTRA AUDITS ET CONSEIL OPTIMISEZ VOS COMPETENCES! Informations complémentaires sur le site www.yzconsulting-formation.com BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

! " #$%%& Présentation du territoire

!  #$%%& Présentation du territoire ! " #$%%& Présentation du territoire Créé le 18 septembre 2000 le Pays Cœur Entre-deux-Mers est composé de 71 communes regroupées en 7 intercommunalités aux portes de Bordeaux sur la rive droite de la

Plus en détail

en France, qui peut en faire quoi?

en France, qui peut en faire quoi? Données de Santé : en France, qui peut en faire quoi? n 1 PLAN 1/ Les données de santé Qu est est-ce que c est c? 2/ Les autorités s et organismes compétents Qui fait quoi? 3/ L utilisation L des données

Plus en détail

Réunion des référents hébergements

Réunion des référents hébergements Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d Initiative de Haute-Savoie Réunion des référents hébergements Mardi 29 novembre 2016 Annecy Crédits photos: Chalets Makaau / André POLLET VILLARD,

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat aidé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001

Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 Recueil des circulaires fiscales de la loi de finances complémentaire pour 2001 CIRCULAIRE N 01 MF/DGI/DLF/LF/LFC 01 A Messieurs les Directeurs des Impôts de Wilaya En communication à: Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4)

Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4) Fiche d information, à conserver par le propriétaire (1/4) La mission de visite de contrôle pour le classement des meublés est assurée par le Pôle Observatoire/Ingénierie de CHARENTE-MARITIME TOURISME

Plus en détail

Un atout à valoriser

Un atout à valoriser Charte d engagement Un atout à valoriser Les sports de nature constituent un atout de taille pour la Corrèze. Au cœur des aspirations actuelles, ils ne peuvent que contribuer au bien-être des populations

Plus en détail

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes :

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : 2) Stratégie et bases du projet interfilières 2011 2013 Depuis

Plus en détail

Document d information Budget du Québec 2015-2016

Document d information Budget du Québec 2015-2016 Document d information Budget du Québec 2015-2016 27 mars 2015 LE BUDGET EN BREF 3 FORMATION ET ÉDUCATION Déclarations pertinentes Discours sur le budget 4 Explication des mesures 5 1- Adapter la formation

Plus en détail

Label TOURISME & HANDICAPS Intervention de Virginie NOUMI, CEMAFORRE

Label TOURISME & HANDICAPS Intervention de Virginie NOUMI, CEMAFORRE Label TOURISME & HANDICAPS Intervention de Virginie NOUMI, CEMAFORRE En direction des personnels de la DRJSCS du Centre et des Pays de Loire (stage de formation professionnelle continue) au Parc de Montsoreau,

Plus en détail

OBJET DU MARCHE : Installation d un Système de Sécurité Incendie de type 1 - Catégorie A Groupe Scolaire Arthur Thurin - 74230 Thônes

OBJET DU MARCHE : Installation d un Système de Sécurité Incendie de type 1 - Catégorie A Groupe Scolaire Arthur Thurin - 74230 Thônes DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE OBJET DU MARCHE : Installation d un Système de Sécurité Incendie de type 1 - Catégorie A Groupe Scolaire Arthur Thurin - 74230 Thônes MARCHE à PROCÉDURE ADAPTÉE (suivant

Plus en détail

vitaminez Partenariat 2017 votre communication! OFFICE DE TOURISME de Saintes et de la Saintonge Hôtels ou

vitaminez Partenariat 2017 votre communication! OFFICE DE TOURISME de Saintes et de la Saintonge Hôtels ou OFFICE DE TOURISME de Saintes et de la Saintonge Partenariat 2017 vitaminez votre communication! Contact : 05 46 74 23 82 ou accueil@saintes-tourisme.fr Hôtels moins de 10 chambres et autres hébergements

Plus en détail

TAXE DE SÉJOUR MODE D EMPLOI

TAXE DE SÉJOUR MODE D EMPLOI TAXE DE SÉJOUR MODE D EMPLOI Mars 2016 À quoi sert la taxe de séjour? Depuis le 1 er janvier 2007, la Communauté d'agglomération de Bastia a instauré une taxe de séjour forfaitaire sur l ensemble de son

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 E-4-01 N 45 du 5 MARS 2001 5 FP. / 34 E 64 INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 BENEFICES AGRICOLES. ELEVEURS ENTRAINEURS DE CHEVAUX DE COURSE (C.G.I.,

Plus en détail

Destination pour tous, pourquoi? Destination pour tous, pour qui? Destination pour tous, comment? En 2015, relance du label par la DGE

Destination pour tous, pourquoi? Destination pour tous, pour qui? Destination pour tous, comment? En 2015, relance du label par la DGE Destination pour tous, pourquoi? Destination pour tous, pour qui? Destination pour tous, comment? En 2015, relance du label par la DGE 2 Enjeux: droit au tourisme et marché stratégique Droit au tourisme

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE

ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE ANNEXE IX LE RECOUVREMENT ET LE CONTROLE SYNTHESE Le groupe de travail a examiné avec une particulière attention les options disponibles pour le recouvrement d une cotisation sur la valeur ajoutée ou de

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

CONVENTION de PARTENARIAT. Ville de Châlons-en-Champagne Office de Tourisme de Châlons-en-Champagne

CONVENTION de PARTENARIAT. Ville de Châlons-en-Champagne Office de Tourisme de Châlons-en-Champagne CONVENTION de PARTENARIAT Ville de Châlons-en-Champagne Office de Tourisme de Châlons-en-Champagne ENTRE : - La Ville de Châlons-en-Champagne représentée par son Député-Maire, Monsieur Bruno BOURG-BROC,

Plus en détail

L accession. à la propriété. dans un projet de rénovation urbaine. Règles ANRU et modalités de mise en œuvre

L accession. à la propriété. dans un projet de rénovation urbaine. Règles ANRU et modalités de mise en œuvre L accession à la propriété dans un projet de rénovation urbaine Règles ANRU et modalités de mise en œuvre L E DEVELOPPEMENT d une offre en accession à la propriété représente une opportunité pour diversifi

Plus en détail

Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel

Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel 2015 Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel XXXXX XXX SIX-FOURS LES PLAGES CMF CONSEIL & EXPERTISE 524 CHEMIN DU COLONEL PICOT 83160 LA VALETTE DU VAR Vos informations Questionnaire immobilier Nom

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités. Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015

DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités. Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015 DOING BUSINESS MADAGASCAR Challenges et opportunités Kampala OUGANDA 11 au 13 mai 2015 Madagascar, fragilisé par la crise politique de 2009. Avant la crise de 2009, 4 réformes réalisés en 2008/2009 =>

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME. Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME. Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS PRINCIPES DU

Plus en détail

1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances. 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme

1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances. 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme 1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme 3 > Vous avez votre place dans la marque leader et le label «référence»

Plus en détail

Le «tourisme social» fait depuis bien longtemps partie de notre paysage national, en matière de vacances et de loisirs.

Le «tourisme social» fait depuis bien longtemps partie de notre paysage national, en matière de vacances et de loisirs. Introduction Le «tourisme social» fait depuis bien longtemps partie de notre paysage national, en matière de vacances et de loisirs. Mais, bien souvent, on ne sait plus trop ce qu il recouvre ni quels

Plus en détail

Le Label Famille Plus Hauteville-sur-Mer. Les Rendez-vous destination Manche Jeudi 4 avril 2013 Condé-sur-Vire

Le Label Famille Plus Hauteville-sur-Mer. Les Rendez-vous destination Manche Jeudi 4 avril 2013 Condé-sur-Vire Le Label Famille Plus Hauteville-sur-Mer Les Rendez-vous destination Manche Jeudi 4 avril 2013 Condé-sur-Vire FAMILLE PLUS Créé en 2006, «Famille Plus» est un label national géré par trois associations

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMANDITES

POLITIQUE DE COMMANDITES POLITIQUE DE COMMANDITES Adoptée le 12 août 2015 Afin de simplifier le texte, l entité qui soumet la demande est identifiée dans ce document comme «demandeur», qu il s agisse d un organisme, d un événement

Plus en détail

Demande de visite Mai

Demande de visite Mai Demande de visite Mai 2014 1 Informations Coordonnées Merci de compléter et de retourner les documents demandés à : Julie LECERF, chargée de mission hébergements touristiques Par courrier : Pas-de-Calais

Plus en détail

«Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous»

«Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous» «Notre ADN : Le droit d entreprendre pour tous» Le régime micro-entreprise 2016 Franchise en base de TVA Plafonds de chiffre d affaires 82 200 pour la vente 32 900 pour les services Pour les artisans et

Plus en détail

Loi NOTRe & Offices de Tourisme Pour une stratégie de développement touristique partagée. Caen 14/03/2016

Loi NOTRe & Offices de Tourisme Pour une stratégie de développement touristique partagée. Caen 14/03/2016 Loi NOTRe & Offices de Tourisme Pour une stratégie de développement touristique partagée Caen 14/03/2016 www.ottnormandie.fr Propos introductifs Nathalie THIERRY Conseillère Régionale de Normandie Propos

Plus en détail

Devis. Etude & Devis. Refonte du totale du site symbolesdefrance.com. Julien Derachinois. 8bis rue deguerry 75011 Paris

Devis. Etude & Devis. Refonte du totale du site symbolesdefrance.com. Julien Derachinois. 8bis rue deguerry 75011 Paris valable jusqu au 25.03.2013 Etude & Refonte du totale du site symbolesdefrance.com n 50113 Page 1 / 9 Problématique Le site internet «symbolesdefrance.com» actuel présente les faiblesses suivantes : -

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle

Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Les certifications, normes, labels qualité en formation professionnelle Accessibles aux consultants-formateurs et aux organismes de formation 9 JUIN 2016 Objectifs Présenter le contexte actuel de la qualité

Plus en détail

Création d hébergements légers pour cyclistes itinérants en région Centre

Création d hébergements légers pour cyclistes itinérants en région Centre CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS Création d hébergements légers pour cyclistes itinérants en région Centre «ABRICYCLO» 1 Le contexte La région Centre-Val de Loire est la première région de tourisme à

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion PRÉFECTURE DE LA REUNION Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion Le 10 juillet 2014 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE À LA RÉUNION APPEL À PROJETS GESTION

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Régime micro-entreprise

Régime micro-entreprise 1 sur 5 22/11/2010 08:47 Régime micro-entreprise Ce document ne présente que les principes du régime fiscal de la micro-entreprise que peuvent choisir les entrepreneurs individuels. D'un point de vue social,

Plus en détail

Règlement d usage de la marque Tourisme & Handicap

Règlement d usage de la marque Tourisme & Handicap DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE, DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES DGCIS 1 - Le Bervil - 12 rue Villiot 75572 paris cedex 12 Règlement d usage de la marque Tourisme & Handicap Le Secrétariat d'état

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances. 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme chez l habitant.

1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances. 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme chez l habitant. 1 > La 4 ème marque française de séjoursvacances 2 > Vous bénéficiez de la puissance marketing du 1 er réseau mondial de tourisme chez l habitant. 3 > Vous avez votre place dans la marque leader et le

Plus en détail

REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME

REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME Article 1 : organisation Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud (NCTPS), immatriculé au RIDET sous le numéro 629618-001

Plus en détail

Dispositif d aides aux chambres d hôtes labellisées Gîtes de France et Clévacances

Dispositif d aides aux chambres d hôtes labellisées Gîtes de France et Clévacances Dispositif d aides aux chambres d hôtes labellisées Gîtes de France et Clévacances Définition d une chambre d hôtes : Les chambres d hôtes sont des chambres aménagées et équipées chez l habitant en vue

Plus en détail

I DEFINITION ET GENERALITES

I DEFINITION ET GENERALITES J28B I DEFINITION ET GENERALITES Le statut d auto-entrepreneur est un régime simplifié de déclaration qui a été institué par la loi de modernisation de l économie (dite «LME») du 04/08/2008. Il confère

Plus en détail

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable»

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Sommaire 1. Présentation du Label Lyon ville équitable et durable 2. Critériologie 2.1 Gouvernance 2.2 Environnement 2.3 Consommation responsable

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. Objet du Marché : Mission de maîtrise d œuvre pour la rénovation énergétique d un bâtiment public communal : Ancienne mairie école

ACTE D ENGAGEMENT. Objet du Marché : Mission de maîtrise d œuvre pour la rénovation énergétique d un bâtiment public communal : Ancienne mairie école ACTE D ENGAGEMENT Maître de l'ouvrage (1) : COMMUNE DE SÂLES Objet du Marché : Mission de maîtrise d œuvre pour la rénovation énergétique d un bâtiment public communal : Ancienne mairie école Date limite

Plus en détail

Taxe de séjour Guide du logeur Méjannes-le-Clap

Taxe de séjour Guide du logeur Méjannes-le-Clap Taxe de séjour 2016 Guide du logeur Méjannes-le-Clap Office de Tourisme Mairie 30430 Méjannes-le-Clap 0033 (0)4 66 24 42 41 otmejannesleclap@orange.fr www.tourisme-mejannes-le-clap.com Page 2 Taxe de séjour

Plus en détail

COmmUnAUTé DE COmmUnES DU PAyS ChâTillOnnAiS TAXE DE SéJOUR AUX hébergeurs DU TERRiTOiRE COmmUnAUTAiRE AvRil 2013

COmmUnAUTé DE COmmUnES DU PAyS ChâTillOnnAiS TAXE DE SéJOUR AUX hébergeurs DU TERRiTOiRE COmmUnAUTAiRE AvRil 2013 Communauté de Communes du Pays Châtillonnais TAXE DE SéJOUR aux hébergeurs du territoire communautaire Avril 2013 La taxe de séjour : notre action commune pour l aménagement, l animation et la valorisation

Plus en détail

Les conditions d accès au logement social

Les conditions d accès au logement social Les conditions d accès au logement social Quelles sont les particularités de la législation HLM? Par définition les logements sociaux sont destinés à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

Journées nationales des SCUIO Université Lille 3 1er et 2 décembre 2005

Journées nationales des SCUIO Université Lille 3 1er et 2 décembre 2005 1 Journées nationales des SCUIO Université Lille 3 1er et 2 décembre 2005 Exposé : Docteur Robert DELMAS Président Société Médical d Orientation Scolaire et Professionnelle Président de l'association Nationale

Plus en détail

Les rencontres touristiques loueurs et chambres d hôtes. Vendredi 27 novembre 2015 à Carantec

Les rencontres touristiques loueurs et chambres d hôtes. Vendredi 27 novembre 2015 à Carantec Les rencontres touristiques loueurs et chambres d hôtes Vendredi 27 novembre 2015 à Carantec Ordre du jour Le matin Accueillir les clientèles britanniques L hébergeur prescripteur de son territoire Pause

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Au sommaire

L auto-entrepreneur. Au sommaire L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

MISSION ET HISTORIQUE

MISSION ET HISTORIQUE MISSION ET HISTORIQUE En tant qu'organisme au service du milieu artistique de la métropole, le Conseil des arts de Montréal soutient et reconnaît l'excellence dans la création, la production et la diffusion

Plus en détail

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès )

Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Contrat d accès au réseau de distribution d électricité (dénommé ci-après Contrat d accès ) Référence du contrat : Entre : Code EAN-GLN : Siège social : Numéro d entreprise : Numéro de TVA : Représenté

Plus en détail

Direction des ressources humaines Document d information

Direction des ressources humaines Document d information Direction des ressources humaines Document d information Le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et professionnels sur fonds courant 19 janvier 2007 1. Rappel du projet de

Plus en détail

Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale

Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale Collège juridique janvier 2014 Projet de loi pour l Accès au logement et un urbanisme rénové Rapports entre bailleurs et locataires dans les logements meublés loués à titre de résidence principale Adopté

Plus en détail

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017)

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) VISION : UNE ADMINISTRATION FISCALE MODERNE. VALEURS FONDAMENTALES : Intégrité Honnêteté Équité Disponibilité Compétence Professionnalisme

Plus en détail

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal

1 Le salaire. Définition du salaire. Liberté de fixer le salaire. Interdiction de toute discrimination. À travail égal, salaire égal 1 Le salaire Définition du salaire Le salaire est la contrepartie de la prestation de travail qu effectue le salarié pour l employeur dans le cadre d un contrat de travail. La définition du salaire relève

Plus en détail

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Services financiers Courtier en prêt d argent N/Réf.

Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ Services financiers Courtier en prêt d argent N/Réf. Direction principale des lois sur les taxes et l administration fiscale et des affaires autochtones Québec, le 27 août 2014 ***** Objet : Interprétation relative à la TPS Interprétation relative à la TVQ

Plus en détail

par QUIMBAYA LATIN AMERICA KIT MEDIA 2016-2017

par QUIMBAYA LATIN AMERICA KIT MEDIA 2016-2017 par QUIMBAYA LATIN AMERICA KIT MEDIA 2016-2017 Faites vous connaitre des professionnels du tourisme de France et des pays francophones avec VISIT LATIN AMERICA! PRÉSENTATION L Amérique Latine s éveille

Plus en détail

Bilan de TN. Protection du consommateur dans le secteur de la réparation automobile

Bilan de TN. Protection du consommateur dans le secteur de la réparation automobile Bilan de TN Protection du consommateur dans le secteur de la Version 01 PR/1C/PNE/005 Date d application : 20/04/2015 Page 1/5 PNE 2014 N TN21GJ Bureau 6D N 3 trimestre 2014 Communicable au sens de la

Plus en détail