INTRODUCTION SCOT DE LOCHES DEVELOPPEMENT RAPPORT DE PRESENTATION - SEPTEMBRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION SCOT DE LOCHES DEVELOPPEMENT RAPPORT DE PRESENTATION - SEPTEMBRE"

Transcription

1

2 INTRODUCTION 1

3 La création du syndicat intercommunal de Loches Développement en 1987 constitue l acte fondateur de l intercommunalité dans ce secteur situé aux marges de l agglomération de Tours.C est la première étape d une démarche volontariste de développement et d aménagement du territoire. Un nouveau pas a été franchi avec la création de la communauté de communes de Loches Développement le 1/1/96.Elle comprend à l origine les 18 communes du canton de Loches et la commune de Saint Senoch (canton de Ligueil) auxquelles s est jointe très récemment la commune de Cormery (canton de Chambray lès Tours). L ensemble représente une population de l ordre de habitants ( au recensement INSEE de 99.) Très orientée à l origine sur le développement économique avec la mise en œuvre d actions foncières et immobilières en faveur de l accueil d activités, d accompagnement des entreprises et de formation, cette structure a élargi son champ d action au domaine de l aménagement de l espace et de la politique de l habitat. Cette évolution s est traduite par deux décisions importantes : l élaboration d un Schéma Directeur l élaboration d un PLH. Trois événements sont intervenus qui modifient les conditions de déroulement de la démarche engagée : L approbation de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain le 13 Décembre 2000 qui a profondément modifié les orientations et le cadre des politiques d aménagement de l espace. La loi SRU a notamment supprimé les Schémas Directeurs remplacés par les Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT). L état d avancement des études n ayant pas permis de parvenir à l arrêt du projet avant la date fixée par la loi, la démarche devait être poursuivie dans le cadre de la loi SRU. -La signature d un contrat de Pays le 5/1/2001 entre la Région Centre et Touraine Côté Sud qui regroupe 6 cantons : Descartes, Ligueil, Loches, Le Grand Pressigny, Preuilly sur Claise et Montrésor. -L intégration de la commune de Cormery dans la communauté de communes et par conséquent dans l aire du SCOT. 2

4 QU EST CE QU UN SCOT? Le Schéma de Cohérence Territoriale est un document de planification réglementaire qui fixe les grandes orientations de développement et d aménagement de l espace. Son objectif est de permettre aux élus de définir en commun les grandes évolutions de leur territoire. Le schéma de cohérence territoriale fixe les orientations générales de l organisation de l espace et de la restructuration des espaces urbanisés.il détermine les espaces et sites naturels à protéger, les mesures de protection des paysages et de mise en valeur des entrées de ville et de prévention des risques naturels. Il est élaboré sur la base d un diagnostic établi au regard des prévisions économiques et démographiques et des besoins répertoriés en matière de développement économique, d aménagement de l espace, d environnement, d équilibre social de l habitat, de transport, d équipements et de services. Le SCOT est établi sur la base d un document stratégique, le Projet d Aménagement et de Développement Durable qui fixe les objectifs des politiques publiques et sert de guide pour l action dans les domaines de l habitat, du développement économique, de l équipement commercial et artisanal, des loisirs, des déplacements et du stationnement. Il doit respecter trois principes fondamentaux définis par l article L du code de l urbanisme influencés par l objectif stratégique de développement durable 1 : un principe d équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé, le développement rural d une part et la préservation des espaces affectés aux activités agricoles et forestières, à la protection des espaces naturels et des paysages d autre part. un principe de diversité des fonctions urbaines et de mixité sociale dans l habitat urbain et rural en prévoyant des capacités de construction et de réhabilitation suffisantes pour satisfaire sans discrimination les besoins actuels et futurs, en veillant aux équilibres entre emploi et habitat. un principe de respect de l environnement et de gestion économe de l espace et des ressources. Les choix de développement doivent répondre à plusieurs exigences : préservation de la qualité des milieux et des ressources, des sites et des paysages, prévention des risques naturels ou technologiques, maîtrise des pollutions et des nuisances, maîtrise des besoins de déplacement, sauvegarde du patrimoine architectural et urbain. Le SCOT est un document juridique qui sert de cadre à l élaboration des Plans Locaux d Urbanisme (PLU) et d autres documents ( Programme Local d Habitat, Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur etc )Les orientations définies par les communes dans leur PLU doivent être compatibles avec les dispositions du SCOT. L élaboration du SCOT fait l objet d une large concertation prévue par la loi selon des dispositions arrêtées par la Communauté de Communes. Un débat doit être organisé au sein de l organe délibérant avant l arrêt du projet. Le projet est soumis à enquête publique avant approbation. Le SCOT doit faire l objet d une évaluation et le cas échéant être modifié au plus tous les 10 ans. 1 «Le développement durable permet de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins». La déclaration de la commission mondiale sur l environnement et le développement (Commission Brundland) dans son rapport de 1987 a été relayée par le Conseil Européen à Helsinski en décembre 1999 qui a invité la Commission Européenne à élaborer «une proposition de stratégie à long terme destinée à assurer la concordance des politiques ayant pour objet un développement durable du point de vue économique, social et environnemental». Ce qui apparaît comme un impératif mondial a fait l objet de nouvelles prises de décisions par les Conseils Européens de Lisbonne et de Stockholm. L objectif est «de faire aller de pair la croissance économique, la cohésion sociale et la protection de l environnement». La loi SRU a intégré naturellement cet objectif en définissant le cadre d élaboration des politiques urbaines et des documents de planification. 3

5 POURQUOI UN SCOT SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES? L aménagement de l espace est une des compétences de la communauté de communes. Celle-ci a décidé d élaborer un SCOT pour trois raisons : harmoniser les politiques communales en matière d aménagement de l espace définies dans le cadre des Plans Locaux d Urbanisme. Le SCOT permet de garantir le respect de dispositions communes en matière de protection des espaces naturels ou de prévisions d urbanisation. préserver et mettre en valeur les atouts de développement de leur territoire de façon solidaire. La mobilisation des énergies et des moyens impose l élaboration d un projet de développement cohérent à partir des potentialités et perspectives du territoire. garantir le maintien de la qualité des paysages et de l environnement qui constitue un des atouts majeurs du territoire. La démarche entreprise permet d améliorer la connaissance des valeurs et des sensibilités de ce bien commun.et d assurer sa préservation. LE PERIMETRE DU SCOT Le SCOT couvre le territoire de la communauté de communes dans sa nouvelle définition : toutes les communes du canton de Loches auxquelles se sont jointes la commune de St Senoch (canton de Ligueil) et plus récemment la commune de Cormery (canton de Chambray les Tours). Ainsi définie, la communauté de communes constitue une entité cohérente et pertinente sur le plan de l aménagement avec une expérience de plus de 15 ans d action solidaire. L intégration de la commune de Saint Senoch s explique par l attraction forte de Loches sur cette commune. L adhésion de Cormery est liée aux enjeux et perspectives de développement économique du secteur Nord, avec la montée en puissance du Node park de Tauxigny qui doit être étendu. Ce site d activités joue un rôle important dans le maintien d un équilibre emploi/habitat et dans la préservation d un tissu économique développé sur la CCLD. Ce lien étroit n est pas exclusif ; les deux collectivités ont d autres perspectives communes : Réalisation SYCOMORE Le développement touristique avec la mise en valeur de la vallée de l Indre et l existence à Cormery d un patrimoine architectural et urbain digne d intérêt. L harmonisation des politiques d accueil de populations nouvelles. L amélioration de l accessibilité de la communauté de communes avec la déviation de Cormery. Le maintien des pôles de commerces et de services de proximité. L élaboration d un cadre de cohérence sur la Communauté de Communes Loches Développement représente une avancée importante en matière d aménagement et de développement pour un territoire qui subit l influence de l agglomération tourangelle et qui joue un rôle majeur de structuration d un Pays fragilisé. 4

6 De ce point de vue l extension du périmètre de la communauté de communes et du SCOT à la commune de Cormery représente une condition indispensable pour assurer une cohérence du projet territorial de la communauté de communes. La définition de ce périmètre validée par le préfet a fait l objet d une observation de la commission d enquête qui regrette la non intégration de la commune de Courçay et souhaite qu une harmonisation puisse se faire entre les communautés de communes respectives. Par ailleurs, la mise en œuvre d un Contrat de Pays sur l arrondissement de Loches a permis d affermir des solidarités et de renforcer les cohérences de l action publique à une échelle territoriale pertinente. L élaboration engagée d un nouveau Contrat de Pays permettra de prolonger les acquis du premier contrat et de mener une réflexion sur l harmonisation des politiques d aménagement de l espace. 5

7 LE PAYS DE LA TOURAINE CÔTÉ SUD UN TERRITOIRE COHERENT ET IDENTIFIE La Communauté de Communes de Loches Développement appartient à une entité géographique cohérente correspondant pour l essentiel au plateau des Gâtines de Loches et Montrésor à l extrémité orientale du plateau de Sainte Maure. Cette entité est délimitée au Sud et à l Ouest par la vallée de la Creuse, au Nord par la vallée du Cher. Elle regroupe 67 communes. La population recensée au RGP de 99 s élevait à habitants soit 9 % de la population du département. Ce territoire présente une dominante rurale forte avec une présence importante de l agriculture. La SAU représente les 2/3 de la superficie du territoire et les actifs agricoles 17 % de la population active contre 6 % en Indre et Loire. Ce secteur agricole est un des plus importants du département, et correspond à une région agricole cohérente orientée vers la polyculture avec un secteur céréalier fort au Nord et à l Ouest. L industrie agroalimentaire représente une part significative des emplois industriels, avec 4 établissements de plus de 20 salariés et un établissement majeur, la coopérative laitière de la région lochoise (plus de 100 salariés). Sa densité de population est faible 27 Hab./Km² contre 86 Hab./Km² dans le département, avec des communes au-dessous du seuil de désertification 10 Hab./Km². La population rurale représente 70% de la population totale ; la population urbaine 30% dont 20% pour l unité urbaine de Loches. SITUATION DU PAYS TOURAINE COTE SUD (source IGN 1998 Ce Pays présente des éléments d identité communs tant sur le plan géographique que paysager et patrimonial (les vallées, les forêts, un patrimoine architectural et urbain varié). Son périmètre est en adéquation avec les différents découpages administratifs. Il correspond : à l arrondissement de Loches (6 cantons) au bassin d emploi de Loches dans sa totalité à l intégralité des 5 bassins de vie aux bassins d habitat de Loches et de Descartes. A la zone d échanges commerciaux de Loches définie par l observatoire départemental de l équipement commercial. REGIONS AGRICOLES EN INDRE ET LOIRE Source : Observatoire économique de l Indre 98 6

8 UN TERRITOIRE SOUMIS A DES INFLUENCES EXTERIEURES Ce Pays occupe une situation de confins en limite de 3 départements (Indre, Vienne, Loir et Cher) et de 2 régions (Centre, Poitou-Charentes). La communauté de communes de Loches subit une attraction forte de l agglomération de Tours qui concentre, avec l axe ligérien, une grande partie de la substance démographique et économique du département. Cette influence se fait particulièrement sentir au Nord avec un apport de population, un développement des migrations pendulaires et une attraction commerciale. Le taux de couverture emplois / actifs est inférieur à 1. Cette attraction se renforce au fil du temps. On compte plus de sorties du canton de Loches en direction de l agglomération de Tours. Le solde entrées sorties est déficitaire (-673). Le Sud et Descartes, deuxième ville du Pays, subissent l attraction de l agglomération de Châtellerault ( Hab.) et dans une moindre mesure de Poitiers. Le taux de couverture emplois /actifs est de 0,88. 7

9 UN TERRITOIRE QUI S ORGANISE ET SE MOBILISE Les compétences de Loches Développement Source Observatoire économique de Touraine L action intercommunale se développe depuis plusieurs années, mais son organisation demeure complexe. La création du Pays a constitué une avancée notable qui fédère plusieurs structures intercommunales. La communauté de communes de Loches Développement joue un rôle moteur. Créée le 01/01/96, elle a succédé au syndicat intercommunal de développement du canton de Loches mis en place en C est le seul Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Il regroupe les 18 communes du canton de Loches auxquelles se sont jointes les communes de Saint Senoch (canton de Ligueil) et très récemment Cormery (canton de Chambray les Tours). Sa population est de habitants au RGP Outre la communauté de communes de Loches Développement, le Pays comprend 3 autres E.P.C.I. : La communauté de communes de Montrésor La communauté de communes du Grand Ligueillois La communauté de communes de la «Touraine du Sud». A côté de ces 4 E.P.C.I. subsiste une multitude de structures intercommunales (SIVOM 2 ou SIVU 3 ) dont les compétences sont essentiellement techniques. Aménagement de l espace (SCOT-charte paysagère). Développement économique (industrie, commerce, agriculture, tourisme). Logement et cadre de vie (PLH 4, équipements) Vie sociale, formation et vie scolaire, action sociale, formation des jeunes Services incendie et secours Solidarité intercommunale Ordures ménagères Dès la création de Loches Développement, l action intercommunale est très orientée sur le développement économique (accompagnement des entreprises, construction d ateliers relais, mise en place d un schéma de zones d activités, définition de 5 zones communautaires avec taxe professionnelle communautaire, formation, etc ). Cette action a évolué avec des initiatives dans le domaine de l habitat et de l aménagement de l espace (PLH, OPAH 5, schéma d accueil des gens du voyage avec création d une aire principale en limite de Loches et Perrusson, mise en place d un LE NODE PARK A TAUXIGNY 2 Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple 3 Syndicat Intercommunal à Vocation Unique 4 Programme local d Habitat 5 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 8

10 SCOT). Par ailleurs la communauté de communes s est constituée en groupement d actions locales pour porter le programme européen leader II ouvert à tous les secteurs classés en objectif 5b. Une dynamique intercommunale s est instaurée dans la durée. Le Pays recouvre le périmètre de 3 anciens CRIL (Contrats Régionaux d Initiative) Locale. Gâtines Loches - Montrésor un des tout premiers en Touraine du Sud en 1992 Ligueil en 1992 Le Pays d accueil des Gâtines de Loches Montrésor qui regroupait 6 cantons a mené des actions de promotion touristique. L ORAC 6 de l arrondissement de Loches mise en œuvre entre janvier 1997 et juin 1999 a concerné 80 entreprises ; ce programme de 3,8 MF a reçu le concours de différents fonds d intervention départementaux, nationaux et européens (FISAC 7, FEDER 8,FDDR 9 ) 6 Opération de Restructuration de l Artisanat et du Commerce 7 Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce 8 Fonds européen de Développement Régional 9 Fonds Départemental pour le Développement Rural 9

11 UN TERRITOIRE FORTEMENT POLARISE PAR LOCHES Le département d Indre et Loire se caractérise par une répartition déséquilibrée des hommes, des équipements et des activités. L agglomération de Tours concentre les 3/5 de la population et 4/5 des emplois. Elle détermine les perspectives d évolution du Pays avec un clivage Nord-Sud. Le Nord du territoire et plus particulièrement la communauté de communes de Loches bénéficie de l influence de Tours du point de vue démographique Le Sud, plus rural, est menacé de dévitalisation La présence de petits pôles urbains structurés, Loches au Sud et Chinon à l Ouest, constitue un levier pour une politique de développement harmonieux des territoires qui composent l Indre et Loire. La consolidation de ces centres de vie représente un enjeu majeur. L unité urbaine de Loches, (4 communes Loches, Beaulieu les Loches, Ferrière, Perrusson) constitue une agglomération de plus de habitants soit un peu plus de 20% de la population du Pays et près de 1/3 de la communauté de communes. Loches est la principale ville avec habitants en L unité urbaine de Descartes est le second pôle secondaire d animation du Pays. Ligueil et Preuilly sur Claise sont des petits centres de proximité moins peuplés. La part de résidences principales de Loches représente 13,6% du parc total du Pays et 38,2% de celui de la communauté de communes. Loches concentre plus du tiers du parc locatif social du Pays et 70% de celui de la communauté de communes. Loches représente les 2/3 des logements construits sur la communauté de communes entre 89 et 96. REPARTITION DE LA POPULATION PAR COMMUNES (source Observatoire Economique de l Indre) La ville de Loches est le principal pôle d emplois du Pays : emplois (Recensement INSEE 99) et 30% des emplois salariés du Pays (source ASSEDIC) 50% des emplois salariés de la communauté de communes, le taux de couverture emplois/ actifs résidants important (1,7) montre l attractivité de ce pole d emplois. Loches exerce son attraction principalement sur les communes proches mais aussi sur les cantons de Ligueil, Montrésor et 10

12 Bléré. L unité urbaine et plus particulièrement la ville de Loches concentre l essentiel des zones d activités (8 sur 37 dont 5 sur Loches) représentant ¼ des superficies totales. Le Pays possède une densité de commerces de détail supérieure à la moyenne des cantons ruraux mais le commerce est très concentré sur le canton de Loches (40 % des commerces du Pays) et principalement sur la ville (37% des commerces du Pays près des 2/3 des commerces du canton). Le commerce se maintient difficilement sur le reste du territoire de la communauté de communes. Cette faiblesse est atténuée par le maintien de tournées dans toutes les communes. Concurrencée au Nord par la proximité des grands équipements commerciaux de l agglomération de Tours, la zone de chalandise de Loches s étend largement au Sud pour atteindre les confins du département. Chef lieu d arrondissement la ville de Loches joue un rôle vital de pôle d animation et de services grâce à un bon niveau de services publics et privés. TIVOLI 11

13 UN PAYS TOURISTIQUE EN DEVENIR Le Pays de la Touraine Côté Sud possède un réel potentiel basé sur un patrimoine riche et varié à partir duquel peut se développer une véritable économie touristique. 29 sites sont recensés sur le Pays par l observatoire économique de Touraine. Ce potentiel est constitué : D une grande variété de sites naturels (les forêts dont la «forêt royale» de Loches qui couvre une superficie de ha) 2 plans d eau, le Louroux et Chemillé les vallées (Vallée de l Indre, Vallée de l Indrois, Vallée de la Claise, etc ) les nombreux parc privés Un patrimoine architectural et urbain diversifié de grand intérêt avec des sites majeurs Citadelle de Loches Le Château et village de Montrésor Les sites archéologiques de la vallée de la Claise Le château du Grand Pressigny. Ce patrimoine est enrichi par un patrimoine rural méconnu et insuffisamment valorisé (moulins, fermes, cabanes de vignes, habitat troglodyte, puits, cadrans solaires, etc ). Le Pays bénéficie de la proximité de grands sites touristiques attractifs (Val de Loire, Futuroscope, parc naturel régional de Brenne Richelieu La Roche Posay), il s inscrit dans les circuits touristiques des parcs et jardins de Touraine et de la Route des Dames de Touraine. Il offre un hébergement diversifié ( lits sur le Pays) avec un poids prépondérant des résidences secondaires (17.360) et une faiblesse de l hébergement hôtelier. UN TERRITOIRE FRAGILISE AVEC DES DESEQUILIBRES NORD/SUD 12

14 Le Pays de la Touraine Côté Sud apparaît comme un espace de transition entre 2 grandes zones géographiques aux évolutions contrastées. Le grand bassin parisien dont le dynamisme se diffuse sur le Val de Loire et le massif Central en voie de dévitalisation. A ces grandes tendances territoriales s ajoutent les effets de la péri urbanisation liés à l agglomération de Tours qui affectent également Loches Le secteur Sud de l aire du Schéma Directeur de Tours a gagné 9 % de la population entre 1990 et 1999 avec pour effet un creusement des écarts démographiques entre le Nord et le Sud du territoire.. La population du Pays Touraine Côté Sud décroît depuis 1975 (-1800 habitants entre 1995 et 1990). Les projections établies par l INSEE sur la base des données de 1990 (sauf les mouvements migratoires) évaluent la population du Pays à habitants en Toutefois l évolution récente ( ) montre une tendance à la stabilisation, la population passe de à habitants (source Recensement INSEE 1990/1999). Ce léger déficit est dû à un solde naturel négatif (-1.260), compensé en grande partie par un apport de population nouvelle. Cet apport bénéficie essentiellement aux communes du Nord inscrites dans l aire d influence de l agglomération de Tours et plus particulièrement au canton et à la communauté de communes de Loches. La RN 143 joue un rôle important dans cette dynamique. La population de la communauté de communes de Loches Développement continue de croître (+ 493 habitants) pour atteindre près de habitants avec Cormery, mais le rythme de croissance baisse d un point (2.7 % contre 3.7 % entre 1982 et 1990). (source Observatoire Economique d Indre et Loire)

15 UNE DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT A L ECHELLE DU PAYS LE CONTRAT DE PAYS DE LA TOURAINE COTE SUD Un contrat de pays a été signé le 5/1/2001 entre la Région Centre et le Syndicat mixte du Pays de La Touraine Côté Sud. Ce contrat, établi pour la période , s organise autour de trois axes stratégiques définis par la charte de développement. Ce document met en exergue le rôle fondamental joué par Loches dans l organisation et le fonctionnement du territoire. Il préconise une action de renforcement de ce pôle en veillant à une bonne diffusion de la dynamique attendue et un accès facilité à ses services. Plusieurs actions concrètes dans différents domaines (services et équipements privés et publics, tourisme, déplacements, culture et animation locale) concernent la ville de Loches et son agglomération. Ce contrat met l accent sur la nécessité d inscrire l action dans une perspective de développement durable et de développer les solidarités entre les communes et leurs habitants : Pour un pays attractif et compétitif - Un Pays qui fonde son développement sur ses atouts et ses richesses Une priorité : restaurer une dynamique économique à l échelle du bassin d emploi par une politique d accueil et d accompagnement volontariste, la mise en place d outils performants, l aide à la modernisation et la transmission des activités traditionnelles. Valoriser et assurer la pérennité du cadre de vie authentique de la Touraine du Sud par une politique renforcée de réhabilitation du patrimoine bâti et l harmonisation des documents d urbanisme. Dynamiser la politique en faveur d un habitat de qualité pour attirer des populations nouvelles, fixer les populations résidantes, notamment les jeunes actifs. Pour concilier dynamisme et équilibre - Un Pays qui allie le progrès et la gestion responsable des ressources Assurer une gestion équilibrée de l espace et des ressources naturelles avec une politique environnementale renforcée dans les documents d urbanisme et les pratiques professionnelles. Garantir la qualité de l approvisionnement en eau et la gestion des déchets. Désenclaver la Touraine du Sud et améliorer la circulation interne du Pays par une politique globale de déplacements (amélioration du niveau de services des voies structurantes et des transports collectifs incluant notamment la réactivation de la desserte ferroviaire de Loches).Pour renforcer la cohésion et les solidarités - Un Pays qui construit son avenir sur l union de son territoire et de ses habitants. Soutenir la cohésion du territoire par une rationalisation de l organisation intercommunale. Renforcer l action sanitaire et sociale par une rationalisation de l organisation intercommunale pour compenser les difficultés de mobilité et prendre en compte le vieillissement de la population, avec deux volets, l aide à l insertion des publics en difficulté, l amélioration de l offre de services aux personnes âgées. Favoriser la pratique du sport et la diffusion de la culture au profit de l animation de la vie locale. Rechercher une synergie entre actions culturelles, animation locale et fréquentation touristique. Ce contrat fait actuellement l objet d une négociation pour une prorogation d un an. Parallèlement, une réflexion est engagée pour l élaboration d un nouveau contrat de Pays qui couvrira la période

16 PROJET LEADER + Le Groupe d Action Locale de «Touraine Côté Sud» a été retenu à la candidature Leader + autour du thème fédérateur de la valorisation des produits locaux. Ce programme est axé sur l animation et la promotion touristique du Pays. Il s agit dans un premier temps de repérer les éléments d identification du territoire pour construire une politique de promotion fondée sur des caractères authentiques. Ce travail permettra de consolider le sentiment d appartenance des habitants pour mieux les impliquer dans le développement touristique et contribuer à la valorisation de la culture et du patrimoine local. Le contrat de pays va permettre de financer les projets de développement des pôles touristiques et le programme Leader + va venir en complément de ces projets. Une priorité a été donnée au développement des équipements et pôles touristiques. Il s agit aujourd hui de consolider l offre touristique par le montage de produits transversaux. La création d événements de renommée régionale puis nationale est prévue pour favoriser l appropriation des lieux et fédérer les associations locales autour de projets mobilisateurs. Un autre axe de travail est l amélioration des conditions d accueil avec une professionnalisation des structures qui passe par des actions de formation et l association des jeunes à l accueil touristique. Une réflexion est engagée sur l impulsion d une dynamique d accueil et d accès aux handicapés. Le projet Leader + prévoit la mise en œuvre d une action de diversification des outils de promotion de l offre du Pays avec la mise en place d un site Internet, la mobilisation d une «diaspora mondiale» des Amis «Touraine Côté Sud», de ses résidents secondaires pour en faire les ambassadeurs du territoire. Une lettre trimestrielle est prévue. La mise en œuvre de ce programme nécessite des moyens d encadrement et d évaluation que programme le projet Leader +. 15

17 LE DIAGNOCTIC 16

18 DEMOGRAPHIE POINTS FORTS Une dynamique démographique liée à l influence de l agglomération de Tours La population de Loches Développement connaît une évolution positive avec près de 500 nouveaux habitants entre 90 et 99. Cette évolution est due pour une grande part à un solde migratoire positif qui bénéficie essentiellement aux communes du Nord à l exception de Chédigny. Elle trouve son origine dans le fait que le Sud de l agglomération de Tours (secteur de la vallée de l Indre) est en forte évolution et présente des perspectives d expansion démographique continue. L inscription de deux pôles de développement stratégique au schéma directeur, Sérigny-Montbazon et Esvres sur Indre, l arrivée de nouvelles infrastructures autoroutières (A 85) et ferroviaires à plus long terme conforteront cette dynamique démographique. POINTS FAIBLES Un déséquilibre nord-sud Source INSEE RGP 99 La croissance démographique est orientée principalement au Nord. On constate toutefois un élargissement de cette dynamique en direction du Sud, lié à la RN 143. Une ville centre dont la population décroît L unité urbaine de Loches voit sa population baisser de 169 habitants entre 1990 et 1999 après une forte croissance entre 1982 et Cette inversion de tendances est provoquée par une forte baisse de la population du cœur de l agglomération : Loches (-3.28 %) et Beaulieu (- 7.7 %), les deux autres communes de l agglomération poursuivant leur progression. La commune de Loches perd 215 habitants, une perte due à un déficit naturel (- 243) qui n est pas compensée par l apport de populations nouvelles. Les tendances récentes EVOLUTION constatées DE LA POPULATION sur Loches ET laissent TAUX DE penser VARIATION à une DES amélioration SOLDES NATUREL de la situation. ET MIGRATOIRE DE LOCHES Source INSEE RGP 99 Un vieillissement de la population accentuée 17

19 Le vieillissement de la population se poursuit. La catégorie des retraités est surreprésentée sur le Pays et ne cesse de croître de 1982 à 1999 sur le canton de Loches. Bien que plus favorable que sur le reste du Pays, l indice de vieillissement est supérieur à celui du département. Cette tendance est atténuée par les effets de la péri urbanisation avec l apport de nouveaux actifs issus de l agglomération. Une augmentation des migrations alternantes L attractivité de l agglomération de Tours qui concentre les 4/5 des emplois du Département tend à se renforcer. Il faut noter toutefois que la CCLD reste relativement autonome. MENACES Pression foncière renforcée sur le secteur Nord Renforcement des déséquilibres démographiques, d une part au sein de la CCLD, d autre part entre Loches et ses communes périphériques. ENJEUX Consolider la dynamique démographique en maîtrisant les effets induits par la péri urbanisation. Maintenir une répartition équilibrée de la population sur le territoire. Assurer un renouvellement et un rajeunissement de la population en attirant et en fixant les jeunes. Répondre aux besoins induits par le vieillissement. 18

20 POLITIQUE DE L HABITAT POINTS FORTS Une attractivité résidentielle forte concrétisée par une augmentation importante du nombre de résidences principales et secondaires entre 90 et 99. Les évolutions récentes montrent que le Nord de la CCLD exerce une attraction résidentielle forte grâce à plusieurs facteurs : La qualité et la tranquillité de l environnement. Une disponibilité de terrains à des prix modérés. Une bonne accessibilité Un bon niveau d équipements et de services de proximité Cette attractivité concerne également l unité urbaine de Loches sur les dix dernières années (un marché de vente actif, un glissement du parc des résidences secondaires vers les résidences principales, des tendances de retour au centre, une demande extérieure). Mais cette dynamique est contrainte par plusieurs facteurs : Une raréfaction de l offre et le manque de certains produits Des prix élevés et un différentiel de fiscalité. Une dynamique de réhabilitation L effet des politiques publiques conduites depuis 10 ans par le biais d OPAH 10 est sensible : plus de 500 logements ont été traités sur le canton de Loches dont 274 PAH 11 et 253 ANAH 12. Cet effort a permis de réduire le nombre de logements vacants de 39 entre 82 et 90, 130 entre 90 et 99, - 79 entre 1999 et 2002 (dont 53 % sur Loches). L OPAH menée de 98 à 2002 a permis de traiter 294 logements, un chiffre supérieur aux objectifs fixés : Prévisionnel Réalisé Logements locatifs propriétaires bailleurs dont 79 vacants (65 sur Loches) Logements propriétaires occupants (dont 112 retraités) Elle comportait des actions d accompagnement Fichier centralisé de la demande et de l offre 10 Opération programmée d Amélioration de l habitat 11 Prime à l Amélioration de l Habitat 12 Agence Nationale d Amélioration de l Habitat 19

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Communauté De Communes du Trièves

Communauté De Communes du Trièves Communauté De Communes du Trièves CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 26 novembre 2012 18h30- Saint Martin de Clelles Ordre du jour Secrétaire de séance- Désignation Approbation du compte rendu du conseil de communauté

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN

REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN REPUBLIQUE FRANCAISE ------------------- DEPARTEMENT DU BAS-RHIN STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE MOLSHEIM-MUTZIG - 11 ème édition - Délibération N 11-87 du 21 Décembre 2011 SOMMAIRE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE L évolution des effectifs intercommunaux NOTE TECHNIQUE Juillet 2012 1. Une augmentation des effectifs dans les collectivités locales La fonction publique territoriale

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

Rive Ardente Chasseneuil (36) Book Commercial LMNP. Résidence EHPAD. Classique. La plate-forme dédiée à l investissement immobilier.

Rive Ardente Chasseneuil (36) Book Commercial LMNP. Résidence EHPAD. Classique. La plate-forme dédiée à l investissement immobilier. Résidence EHPAD LMNP Classique Châteauroux Chasseneuil (6) Book Commercial Résidence EHPAD Rive Ardente Chasseneuil (6) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier La Résidence Un environnement

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

Rapport de présentation. Diagnostic du territoire

Rapport de présentation. Diagnostic du territoire Rapport de présentation Diagnostic du territoire > Approuvé par le Comité Syndical du SCOT du Pays de Gex le 12 juillet 2007 SOMMAIRE Introduction P 88 Chap 1 : Population, habitat et urbanisation P 89

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES Les inégalités sociales, creusées par les impacts de la crise économique, accentuent les écarts entre les territoires et compliquent le rôle

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail