CONTRIBUTIONS DES MUTUELLES DE SANTE AUX ACTIVITES DE VACCINATION DE ROUTINE DANS LE DISTRICT DE TONE TOGO : ETUDE CAS TEMOIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRIBUTIONS DES MUTUELLES DE SANTE AUX ACTIVITES DE VACCINATION DE ROUTINE DANS LE DISTRICT DE TONE TOGO : ETUDE CAS TEMOIN"

Transcription

1 CONTRIBUTIONS DES MUTUELLES DE SANTE AUX ACTIVITES DE VACCINATION DE ROUTINE DANS LE DISTRICT DE TONE TOGO : ETUDE CAS TEMOIN Mémoire de recherche opérationnelle EPIVAC 2009 Présenté par Dr MAKAWA Makawa-Sy sous la direction du Prof Marcel DRACH 2 ème conférence scientifique EPIVAC

2 INTRODUCTION ET PROBLEMATIQUE Démarrage du PEV en 1980 au Togo: Période des troubles sociopolitiques 3ASC et LD: Mutuelles de santé en Rapports d activités des MUSA en 2008: Taux élevés d utilisation des services chez les affiliés Bonne utilisation des services de vaccination chez les mutualistes? Facteurs contributifs? 2

3 Objectif général OBJECTIFS Etudier la contribution des mutuelles de santé dans les activités de vaccination de routine. Objectifs spécifiques Les couvertures vaccinales (12 à 36 mois) Le niveau de connaissances des mères/tutrices Les pourcentages de recours aux soins Le degré d implication des mutuelles dans l offre des services de vaccination 3

4 CADRE DE L ETUDE BURKINA FASO Carte Sanitaire de Tône Année 2009 Boadé GHANA Tami Warkambou Nanergou Cinkassé Biankouri Lotougou Naki-Ouest Magou Tabi Timbou Nioukprouma TANDJOARE Nanergou Dalwak Nadjoundi Kourientré Dapiong Dapiong Dapaong Dapaong Panabagou Pana Katindi Katindi Sanfatoute Sanfatoute Bougou Bidjanga Korbongou Bougou KPENDJAL Légende Limites du district Limites des FS Centre Hospitalier Régional Hôpital de district FS publiques FS Communautaires FS Confessionnelles Aires sanitaires mutualistes BURKINA FASO GHANA BENIN 4

5 METHODE D ETUDE Type d étude: Cas témoin Sites de l étude: Méthode aléatoire simple o Cas: Korbongou Témoins: Naki-ouest. Population d étude o NRS âgés de 12 à 36 mois et leurs mères/tutrices Echantillonnage o Probabiliste Cas: enquête de couverture vaccinale type OMS (grappe à 2 degré OMS) o Non probabiliste Témoins: recensement exhaustif 5

6 METHODE D ETUDE Analyse des données Logiciels EPI-INFO, SPSS. Fréquences et moyennes des variables CI = 95% Analyse bivariée avec le test de khi2, «p» < 5%. Facteurs associés dans l analyse bivariée analyse multivariée (de la régression logistique) 6

7 RESULTATS (1/3) Statut vaccinal et adhésion à la mutuelle Adhésion et statut vaccinal complet (83,46% versus 80% témoins P 0,05). Pas de lien. Adhésion et statut vaccinal correct (66,15% et 53,07% témoins; p < 0,05). Lien significatif 7

8 RESULTATS (2/3) Connaissance des mères/tutrices sur le PEV et adhésion à la mutuelle Adhésion et connaissances (maladies cibles: 66,15% versus 57,5 témoins p <0,05. calendrier vaccinal: 82,7% versus 54,5% témoins p < 0,05) Lien significatif. Statut vaccinal et niveau de connaissances sur le PEV (maladies cibles du PEV et complet:15,06% versus 8% puis correct:15,82% et 9,64%) 8

9 RESULTATS (3/3 ) Adhésion et recours aux soins curatifs (74,55% versus 41,89% témoins, p< 0,05). Lien significatif. Recours aux soins et statut vaccinal (complet 78,39% versus 56,41% et correct 80% et 62,32% témoins, p < 0,05). Lien significatif. Niveau d implication et statut vaccinal complet (25,39% versus 9,30% témoins, p<0,05). Lien significatif. 9

10 DISCUSSION (1/4) Pas de lien significatif entre le statut vaccinal complet et adhésion. Lien significatif entre le statut vaccinal correct et adhésion Contrat mutuelles Philip J. aux USA en 2006 (52,6% contre 70,0% et 75,6%). Sensibilisation stratégie importante pour amener les mères à fréquenter les services de vaccination 10

11 DISCUSSION ( 2/4) Lien significatif entre le niveau d instruction et adhésion puis niveau de connaissances des mères sur la vaccination et l adhésion à la mutuelle d autre part. MUSANGO L. en 2005 (Rwanda) et NABA M. (Togo) en 2008 similaires. Mères instruites adhèrent facilement à la mutuelle, sont les plus instruites et leurs enfants sont correctement vaccinés. 11

12 DISCUSSION (3/4) Lien significatif entre le niveau de connaissance des mères sur le PEV et le statut vaccinal de l enfant. Résultats corroborés par AGBOBLI Y.(TOGO) 2004 Lien significatif entre adhésion et recours aux soins puis le recours aux soins et statut vaccinal. LYNNE M. au mali en 2008 (affiliés ont 1,7 et 3 fois) Différence significative entre la couverture en DTC3 chez les mois et chez les femmes enceintes. 12

13 DISCUSSION (4/4) Lien significatif entre le niveau d implication des mutuelles et statut vaccinal complet: NABA M. en 2007 et DJINADOU en 2003 ont trouvé des résultats similaires avec l implication des Coges, des ASC et le statut vaccinal complet de l enfant 13

14 CONCLUSIONS Les Mutuelles de santé contribuent: Couverture vaccinale correcte de l enfant Améliorent le niveau de connaissance des mères/tutrices contribuent au financement des coûts récurrents spécifiques via le financement communautaire. Perspective: Est-ce que les mutuelles sont la forme du financement communautaire appelée à se développer dans l avenir??? 14

15 REMERCIEMENTS Au Professeur Marcel DRACH Au Professeur Joseph AKA Au Docteur Aristide APLOGAN A l AAMP Au Ministère de la santé du Togo 15

16 16

MEMOIRE CONTRIBUTIONS DES MUTUELLES DE SANTE AUX ACTIVITES DE VACCINATION DE ROUTINE DANS LE DISTRICT DE TONE TOGO : ETUDE CAS TEMOIN

MEMOIRE CONTRIBUTIONS DES MUTUELLES DE SANTE AUX ACTIVITES DE VACCINATION DE ROUTINE DANS LE DISTRICT DE TONE TOGO : ETUDE CAS TEMOIN 1 2 République de Côte d Ivoire Union Discipline - Travail République Française Liberté - Egalité - Fraternité DEDICACES Je dédie ce mémoire à : Dieu pour son amour particulier pour ma modeste personne

Plus en détail

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE Kampala Uganda du 15-18 Novembre 2009 DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE ALE Franck, Assistant

Plus en détail

Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS, Brazzaville, Congo

Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS, Brazzaville, Congo COMMENT REDIGER UN PROJET DE RECHERCHE POUR UNE THESE DE MEDECINE OU UN MEMOIRE EN SCIENCES DE LA SANTE? Dr Donatien MOUKASSA Département des sciences biomédicales Anatomie et Cytologie Pathologiques FSS,

Plus en détail

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU 1 FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE Prof DIE-KAKOU 2 PLAN INTRODUCTION I- SITUATION II- FINANCEMENT IV- COUVERTURE MALADIE V- DEFIS CMU CONCLUSION 3 INTRODUCTION Services de santé offerts avec

Plus en détail

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 1 Programme Présentation du contexte dans lequel s insère le projet Présentation de la mutuelle

Plus en détail

L évolution du calendrier vaccinal Algérien: un modèle sur la réduction des maladies transmissibles infantiles.

L évolution du calendrier vaccinal Algérien: un modèle sur la réduction des maladies transmissibles infantiles. L évolution du calendrier vaccinal Algérien: un modèle sur la réduction des maladies transmissibles infantiles. M.TALEB ; S. BRADAI Faculté de Médecine de Sidi Bel Abbès (Algérie) Introduction la vaccination

Plus en détail

Quatre stratégies principales ont été définies pour maintenir une réduction de la mortalité liée à la rougeole

Quatre stratégies principales ont été définies pour maintenir une réduction de la mortalité liée à la rougeole Termes de Reference Recrutement d un bureau d étude ou une institution pour l Enquête de Couverture Vaccinale (ECV) post campagne Rougeole en Mauritanie 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Lors de l assemblée

Plus en détail

QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE

QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE INTRODUCTION Etre à jour de ses vaccins et en gérer le suivi de manière permanente, voici une exigence vitale pour l hygiène des populations et une préoccupation majeure de santé publique en côte d Ivoire

Plus en détail

EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010

EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010 EPIDEMIE DE ROUGEOLE DANS LA METROPOLE LILLOISE EN 2010 Bilan et perspectives Cellule de l Institut de Veille Sanitaire en REgion Nord (CIRE Nord) Cellule Régionale de Veille, d Alerte et de Gestion Sanitaires

Plus en détail

LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE DE LA POLIOMYÉLITE, EN 2010

LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE DE LA POLIOMYÉLITE, EN 2010 MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE République Démocratique du Congo Réunion du Conseil de Surveillance Indépendant pour l Eradication de la Polio Genève, 21-22 Décembre 2010 LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE

Plus en détail

Groupes techniques consultatifs nationaux pour la vaccination et recommandations vaccinales contre l hépatite B - exemple du CTV Tunisie

Groupes techniques consultatifs nationaux pour la vaccination et recommandations vaccinales contre l hépatite B - exemple du CTV Tunisie consultatifs nationaux vaccinales contre du CTV Tunisie Dr Bruna Alves de Rezende Chargée de Mission, Initiative SIVAC AMP, France Dr Mohamed Ben Ghorbal Membre du Comité Technique des Vaccinations de

Plus en détail

Analyse de la couverture de la. saisonnier dans le district sanitaire. Auteur: Dr Adama SANGARE coauteurs:

Analyse de la couverture de la. saisonnier dans le district sanitaire. Auteur: Dr Adama SANGARE coauteurs: Analyse de la couverture de la Chimio prévention du paludisme saisonnier dans le district sanitaire de Koutiala (juillet et octobre 2013) au Mali. Auteur: Dr Adama SANGARE coauteurs: Dr Youssouf Diam SIDIBE

Plus en détail

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Introduction 1. Historique de la base de données 2. Types de données collectées 3. Le système de collecte des données

Plus en détail

Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux

Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux Déclaration tardive de grossesse : Etude éco-épidémiologique des déterminants individuels et environnementaux Dr Anne-Lise BOLOT Chef de clinique en Médecine Générale Département de médecine Générale De

Plus en détail

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO Pour des centres de santé contractés pour le financement basé sur la performance District GASABO Nom du centre de Santé x. Population de rayonnement

Plus en détail

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

Groupe «Vaccination» Préparation de la campagne de vaccination. La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin

Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin Promotion de Mutuelles de Santé dans les départements du Sud Borgou des Collines au Bénin Programme initié et réalisé par le Centre International de Développement et de Recherche Financement : DDC Suisse

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

IRSP/OMS OUIDAH, Novembre 2006

IRSP/OMS OUIDAH, Novembre 2006 DEDICACES A mes parents in mémorium Année Académique 2005 2006 DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE (DIU) 3ème Cycle «Organisation et Management des Systèmes Publics de Prévention Vaccinale dans les Pays en Développement»

Plus en détail

Nombre de supervision/formatio n pratique en PF/CS Approvisionner les CS en produits contraceptifs District Stock out 0

Nombre de supervision/formatio n pratique en PF/CS Approvisionner les CS en produits contraceptifs District Stock out 0 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L'EST DISTRICT DE NYAGATARE HOPITAL DE NYAGATARE Pop: 346726 PLAN OPERATIONNEL DE L'HOPITAL DE NYAGATARE DE JUILLET 2010 A JUIN 2011 Objectifs Résultats atendus Activités

Plus en détail

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif CONTEXTE - EPIDEMIOLOGIQUE Pires paramètres épidémiologiques de l hémisphère occidental Mortalité infantile 0-5ans: 73 décès /1000 naissances vivantes

Plus en détail

Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis

Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis H.Kamoun, D.Abbes, A.Hammou Centre National de Radioprotection, Tunis, Tunisie. INTRODUCTION

Plus en détail

Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda

Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda H* D* P* asbl HEALTH, DEVELOPMENT & PERFORMANCE Stratégies pour la mise en place des tarifs dans les Fosas - Rwanda Habineza Christian HDP 14/02/2011 Plan Historique : PBF au Rwanda Organisation des fosas

Plus en détail

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale :

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Journée Régionale de Prévention et de Maitrise du Risque Infectieux en EHPAD Vendredi 25 Septembre 2014 Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Le projet 2015 de l ARLIN

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Compte rendu de l assemblée générale de la mutuelle de santé communautaire de Meskine (MuSaCoM) Maroua, Cameroun 27 mai

Plus en détail

Master 2 professionnel en formation continue

Master 2 professionnel en formation continue Master 2 professionnel en formation continue «Économie et Management de la Santé Publique dans les Pays en Développement» - Justification du Master Depuis quinze ans, la détérioration des systèmes de Santé

Plus en détail

Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en Algérie

Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en Algérie 10ème Édition du Colloque International Toxicomanies Hépatites Sida (THS) FORUM FRANCOPHONE AUTOUR DES HEPATITES, DU VIH-SIDA ET DES ADDICTIONS Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en

Plus en détail

Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france

Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france Le niveau de revenus des ménages est associé à la couverture vaccinale par le vaccin pneumocoque conjugué chez les enfants d'ile-de-france Jean-Paul Guthmann, Pierre Chauvin, Yann Le Strat, Marion Soler,

Plus en détail

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi 1 Cadre du travail Master 2 «Méthodes d Analyse des Systèmes

Plus en détail

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005 Objectif global : Appropriation et mise en œuvre de la stratégie d ARCHI 2010 au niveau national. Objectif du projet : Renforcement des activités de santé à base communautaire du CRM. Indicateurs Sources

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE en 2012 Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Centre Hospitalier de

Plus en détail

MEMOIRE. Pour l obtention du

MEMOIRE. Pour l obtention du République de Côte d Ivoire Union Discipline - Travail République Française Liberté - Egalité - Fraternité MEMOIRE Pour l obtention du Diplôme Universitaire de l Université de Cocody Abidjan, "Organisation

Plus en détail

Consultation de prévention en milieu étudiant

Consultation de prévention en milieu étudiant Consultation de prévention en milieu étudiant Pierre Faivre administrateur à l USEM, élu de la SMEREP Maison de la Mutualité Sommaire 1. Vie étudiante en Ile de France : Des mutuelles étudiantes régionales

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 751 CIDR Tous droits de reproduction réservés Guide d estimation de la capacité contributive des ménages au financement de l assurance

Plus en détail

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE M i n i s t è r e d e l a S a n t é CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE *-*-*-* Cotonou, Hotel du Lac le 11 novembre 2014 Discours

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997 6.4.1. Introduction L importance des programmes de vaccination a été largement démontrée. Les questions n ont été posée qu aux personnes âgées de 15 ans et plus parce que la couverture vaccinale chez les

Plus en détail

Séminaire de formation sur la viabilité des services de santé et des organisations mutualistes

Séminaire de formation sur la viabilité des services de santé et des organisations mutualistes Séminaire de formation sur la viabilité des services de santé et des organisations mutualistes Thème 1.2 : Les relations entre les services de santé, les organisations mutualistes et la population Stage

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES. BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice. La région du Centre-Ouest en chiffres

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES. BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice. La région du Centre-Ouest en chiffres MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice La région du Centre-Ouest en chiffres Edition 2011 GEOGRAPHIE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE Géographie 0rganisation administrative

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

Distribution continue de MIILDA Le modèle mixte du Ghana augmente la couverture des foyers

Distribution continue de MIILDA Le modèle mixte du Ghana augmente la couverture des foyers Distribution continue de MIILDA Le modèle mixte du Ghana augmente la couverture des foyers P A L U D I S M E Le Programme national intégré de lutte contre le paludisme (PNLP) du Ghana et ses partenaires

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

Nom et signature de l enquêteur : ---------------------------------------------------------------------------------------------

Nom et signature de l enquêteur : --------------------------------------------------------------------------------------------- MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE TOGOLAISE ------------------- Travail Liberté- Patrie DIVISION DE L IMMUNISATION EVALUATION DE LA CAMPAGNE ROUGEOLE/VITA/ALBENDAZOLE 2015 QUESTIONNAIRE DE REGION (DRS)

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE

PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE Pour l accès à la santé des populations en situation de précarité page 1 CONTEXTE ET ELABORATION Constat : Un état de santé très préoccupant des populations roms

Plus en détail

Performance des mutuelles communautaires au Sénégal : le rôle de l offre de soins

Performance des mutuelles communautaires au Sénégal : le rôle de l offre de soins CERDI 2 ème Colloque international «Financement de la santé dans les pays en développement» Clermont Ferrand, France, 1-2 décembre 2005 Performance des mutuelles communautaires au Sénégal : le rôle de

Plus en détail

un cumul d inégalités

un cumul d inégalités Absence de suivi gynécologique régulier en région parisienne : un cumul d inégalités individuelles et territoriales? F. GRILLO 1,2, E. CADOT 1,3, I. PARIZOT 1,4, P. CHAUVIN 1,2,5 1 INSERM, UMR-S 707, Équipe

Plus en détail

Impact de l introduction du vaccin hexavalent sur la couverture contre l hépatite B à Bruxelles et en Wallonie

Impact de l introduction du vaccin hexavalent sur la couverture contre l hépatite B à Bruxelles et en Wallonie Impact de l introduction du vaccin hexavalent sur la couverture contre l hépatite B à Bruxelles et en Wallonie Emmanuelle Robert (MPH) Béatrice Swennen (Dr, MPH) Politiques et systèmes de santé, santé

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

La place de la micro-assurance santé dans les dispositifs de couverture universelle en santé des PVD

La place de la micro-assurance santé dans les dispositifs de couverture universelle en santé des PVD La place de la micro-assurance santé dans les dispositifs de couverture universelle en santé des PVD SANOFI / AFD 29 Octobre 2015 www.cidr.org RETOUR DE 20 ANS D EXPÉRIENCES DU CIDR DANS 14 PAYS D AFRIQUE

Plus en détail

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda!"#$%&'()*"#+," &-).!!/&01&23425,)&6778 Données générales du pays Contexte historique des mutuelles

Plus en détail

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU).

COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). www.coopami.org COOPAMI? Rôle des mutuelles sociales dans les processus de mise en place de Couverture Maladie Universelle (CMU). Abidjan 15 juillet 2014 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Mutuelle

Plus en détail

Démontrer l impact de la communication : étude de cas «Madagascar»

Démontrer l impact de la communication : étude de cas «Madagascar» Annexe Démontrer l impact de la communication : étude de cas «Madagascar» Vue générale et contexte Le Service de Vaccination Madagascar (PEV) a travaillé avec ses partenaires du Comité de coordination

Plus en détail

MEMOIRE Pour l obtention du

MEMOIRE Pour l obtention du République de Côte d Ivoire République Française Union Discipline Travail Liberté Egalité - Fraternité REMERCIEMENTS Je tiens à remercier vivement tous ceux qui ont d une manière ou d une autre contribué

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EPIVAC DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE (DIU) 3 ème Cycle

PROGRAMME DE FORMATION EPIVAC DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE (DIU) 3 ème Cycle TABLE DES MATIERES PROGRAMME DE FORMATION EPIVAC DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE (DIU) 3 ème Cycle «Organisation et Management des systèmes Publics de Prévention Vaccinale dans les Pays en Développement» MEMOIRE

Plus en détail

Système logistique optimisé: Projet de mise à l échelle

Système logistique optimisé: Projet de mise à l échelle Système logistique optimisé: Projet de mise à l échelle Présentation du Projet aux Partenaires Cotonou, Bénin 26 Mars 2015 Plan de présentation Contexte Démarche et orientation stratégique Mise en œuvre

Plus en détail

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI 10eme Journée du REIVAC 10/04/2015 Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI Paul Loubet CIC Cochin Pasteur Plan AVNIR Littérature Discussion Conclusion Introduction MAI +

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie ----------- UNIVERSITE DE LOME UNITE DE RECHERCHE DEMOGRAPHIQUE

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie ----------- UNIVERSITE DE LOME UNITE DE RECHERCHE DEMOGRAPHIQUE REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA SANTE ----------- ----------- UNIVERSITE DE LOME UNITE DE RECHERCHE DEMOGRAPHIQUE DIRECTION

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

L AMÉLIORATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DE

L AMÉLIORATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DE Institut Multilatéral d Afrique Colloque organisé par INSTITUT DE LA BANQUE MONDIALE INSTITUT MULTILATÉRAL D AFRIQUE CES SEMINARIS 4 Avec l appui du MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES L AMÉLIORATION DE

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives

Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives République du Sénégal Un Peuple- Un But- Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Couverture Maladie Universelle au Sénégal : Etat de mise en oeuvre et perspectives Symposium sur la Protection

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

La conception et la rédaction d un article scientifique

La conception et la rédaction d un article scientifique La conception et la rédaction d un article scientifique François Larose, professeur Faculté d éducation Université de Sherbrooke CRIE CRIFPE Co-Rédacteur: Revue Canadienne de l éducation /Canadian Journal

Plus en détail

Dispositions prises par la Commission pour l allègement du dispositif fiscal, la promotion de la sécurité sociale et de l initiative privée

Dispositions prises par la Commission pour l allègement du dispositif fiscal, la promotion de la sécurité sociale et de l initiative privée COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST-AFRICAINE (UEMOA) -------- Dispositions prises par la Commission pour l allègement du dispositif fiscal, la promotion de la sécurité sociale et de l

Plus en détail

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Dr Rafenoharisoa Marie Brigitte Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique Stagiaire FETP - OI

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA SANTE AU BURKINA FASO EN 2005

TABLEAU DE BORD DE LA SANTE AU BURKINA FASO EN 2005 MINISTERE DE LA SANTE ---- SECRETARIAT GENERAL ------ DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION BURKINA FASO ------- Unité Progrès - Justice TABLEAU DE BORD DE LA SANTE AU BURKINA FASO EN 2005 Ouagadougou,

Plus en détail

SUIVI PAR LE MONITORING DE LA MISE EN ŒUVRE DE L INITIATIVE DE BAMAKO : L EXPERIENCE DU DISTRICT DE HOUNDE

SUIVI PAR LE MONITORING DE LA MISE EN ŒUVRE DE L INITIATIVE DE BAMAKO : L EXPERIENCE DU DISTRICT DE HOUNDE SUIVI PAR LE MONITORING DE LA MISE EN ŒUVRE DE L INITIATIVE DE BAMAKO : L EXPERIENCE DU DISTRICT DE HOUNDE NACOULMA D.*, PETITJEAN F.*, SANOU A.* RESUME Un monitoring semestriel a été réalisé dans les

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Introduction à l analyse quantitative

Introduction à l analyse quantitative Introduction à l analyse quantitative Vue d ensemble du webinaire Le webinaire sera enregistré. Les diapositives et tous les autres documents seront envoyés aux participants après la séance. La séance

Plus en détail

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles MINISTERE DE LA SANTE ------------------------- DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION Appui au Renforcement des Capacités Statistiques au Burkina Faso 8 ACP BK 40 Mission SANTE 3 Rapport final Appui

Plus en détail

Planification familiale et. Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM

Planification familiale et. Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM Planification familiale et assurance santé Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM - Situation sanitaire Plan de présentation -Description des régimes d assurance

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts.

1. Hospitalisation : analyse de la répartition des services offerts. Hospitalisation L information sur l offre en hospitalisation d un pays (nombre de lits par habitant, répartition géographique ou par spécialité médicale) est utile pour déterminer la différence entre l

Plus en détail

ENQUÊTE D ACCEPTABILITÉ DE LA VACCINATION ANTI-HPV

ENQUÊTE D ACCEPTABILITÉ DE LA VACCINATION ANTI-HPV ENQUÊTE D ACCEPTABILITÉ DE LA VACCINATION ANTI-HPV K 28 M. KOKOTEK, I. GENEVOIS, P. BOURDEAU, A. NIAKATE, S. QUELET La vaccination anti-hpv est recommandée en France pour les jeunes filles âgées de 14

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

La protection sociale en santé au Togo. BIGNANDI Palakimyém Directeur Général de la Protection Sociale Kpalimé, 07 mai 2014

La protection sociale en santé au Togo. BIGNANDI Palakimyém Directeur Général de la Protection Sociale Kpalimé, 07 mai 2014 La protection sociale en santé au Togo BIGNANDI Palakimyém Directeur Général de la Protection Sociale Kpalimé, 07 mai 2014 Plan Introduction Structures de gestion du risque maladie Mode d adhésion Cadre

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA)

la Stratégie nationale d extension de la couverture maladie du Mali Comment le Rwanda a informé Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 nd Conference of the African Health Economics and Policy Association (AfHEA) 2 eme Conférence de l Association Africaine d Economie et de Politique de la Santé (AfHEA) Comment le Rwanda a informé la

Plus en détail

PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU

PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU PLACE DE LA FORMATION DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L EAU Forum National de l Eau Ouagadougou - 12 au 14 février 2015 Dr. Lakhdar BOUKERROU Directeur Régional Florida International University USAID

Plus en détail

Evaluation de la qualité de la gestion des données du PEV dans les districts sanitaires d Adiaké et d Abidjan Sud 3 Côte d Ivoire

Evaluation de la qualité de la gestion des données du PEV dans les districts sanitaires d Adiaké et d Abidjan Sud 3 Côte d Ivoire DEDICACE DIEU J avais mis en l Eternel mon espérance ; Et il s est incliné vers moi, il a écouté mes cris. Psaume 40 : 1 Année Académique 2004 2005 DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE (DIU) 3 ème Cycle A mon pays

Plus en détail

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Dr HIM & AGK Niamey, avril 2014 P a g e 1 Introduction La Constitution nigérienne du 25 Novembre 2010 dispose, en son article

Plus en détail

Evaluation des besoins des enseignants en formation à la pédagogie

Evaluation des besoins des enseignants en formation à la pédagogie Evaluation des besoins des enseignants en formation à la pédagogie Groupe évaluation des besoins des enseignants Coordonné par Dr Thierry Pelaccia Membres : Dr Boris Aleil, Pr Yves Hansmann, Dr Nathalie

Plus en détail

Présentation de trois rapports sur l état de santé au Luxembourg. la santé périnatale la couverture vaccinale la mortalité

Présentation de trois rapports sur l état de santé au Luxembourg. la santé périnatale la couverture vaccinale la mortalité Présentation de trois rapports sur l état de santé au Luxembourg la santé périnatale la couverture vaccinale la mortalité Conférence de presse du 9 septembre 2010 Pourquoi évaluer l état de santé? Collecte

Plus en détail

- - - - - - - - - - - - Travail Liberté - Patrie DIRECTION GENERALE DE LA SANTE COLLOQUE SUR L ASSURANCE MALADIE PRESENTATION DE L EQUIPE DU TOGO

- - - - - - - - - - - - Travail Liberté - Patrie DIRECTION GENERALE DE LA SANTE COLLOQUE SUR L ASSURANCE MALADIE PRESENTATION DE L EQUIPE DU TOGO MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE TOGOLAISE - - - - - - - - - - - - Travail Liberté - Patrie DIRECTION GENERALE DE LA SANTE COLLOQUE SUR L ASSURANCE MALADIE PRESENTATION DE L EQUIPE DU TOGO Par Dr BAWE

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. DESCRIPTION GENERALE DU GIVRAGE SUR LES CABLES. = = -. 2

TABLE DES MATIERES. DESCRIPTION GENERALE DU GIVRAGE SUR LES CABLES. = = -. 2 TABLE DES MATIERES TITRE..- i RESUME i i REMERCIEMENTS vi TABLE DES MATIERES. vi i LISTE DES TABLES...,,, x LISTE DES FIGURES.. x i i INTRODUCTION. 1 DESCRIPTION GENERALE DU GIVRAGE SUR LES CABLES. = =

Plus en détail

Gestion de la Chaine d Approvisionnement et de Distribution des contraceptifs et des produits de la santé de la reproduction (SR)

Gestion de la Chaine d Approvisionnement et de Distribution des contraceptifs et des produits de la santé de la reproduction (SR) Conférence «Population, développement etplanification familiale en Afrique de l Ouest francophone : l urgence d agir», Ouagadougou 8-10 février 2011 Gestion de la Chaine d Approvisionnement et de Distribution

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques

Problématique de la qualité des données statistiques Revue du Schéma directeur de la Statistique du Mali Problématique de la qualité des données statistiques La qualité : «l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 12 mai 2012

Plus en détail

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 Colloque organisé conjointement par : l Institut National de

Plus en détail

LOUVAIN DEVELOPPEMENT FICHES TECHNIQUES POUR L IMPLANTATION D UNE MUTUELLE DE SANTE COMMUNAUTAIRE. Mars 2006.

LOUVAIN DEVELOPPEMENT FICHES TECHNIQUES POUR L IMPLANTATION D UNE MUTUELLE DE SANTE COMMUNAUTAIRE. Mars 2006. LOUVAIN DEVELOPPEMENT FICHES TECHNIQUES POUR L IMPLANTATION D UNE MUTUELLE DE SANTE COMMUNAUTAIRE Mars 2006. SOMMAIRE LEXIQUE LISTE DES PRINCIPALES ACTIVITES 1. Etude du contexte 2. Information sur la

Plus en détail

MALI MEDICAL. Couverture chez les femmes enceinte en vaccin antitétanique

MALI MEDICAL. Couverture chez les femmes enceinte en vaccin antitétanique FACTEURS ASSOCIES A LA FAIBLE COUVERTURE EN VACCIN ANTITETANIQUE CHEZ LES FEMMES ENCEINTES DANS LA ZONE SANITAIRE DE ZOGBODOMEY-BOHICON-ZAKPOTA AU BENIN. Factors associated with low coverage of tetanus-toxoid

Plus en détail

Rapport Final. 1 HealthBridge, Canada 2 CDC, Etats-Unis

Rapport Final. 1 HealthBridge, Canada 2 CDC, Etats-Unis Evaluation de l appropriation et l utilisation des moustiquaires imprégnées d insecticide à longue durée (MIDs) au Madagascar six mois après la campagne intégrée rougeole/paludisme d octobre 2007 Rapport

Plus en détail