RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI. Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI. Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI 1 Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage

2 2

3 LA SCOP VAL EMPLOI Son histoire La première structure du Pôle Economie Solidaire est née en 1987, il s agissait d une association intermédiaire (AI) nommée «Association d aide aux personnes âgées» à Etrechy cette structure deviendra ensuite «Action Emploi», l AI du Pôle. La SCOP Val emploi a vu le jour en 1991, sous le nom de «Val Eco», il s agissait alors d un centre de tri de matériaux recyclables, de récupération, vente de vêtement et atelier de repassage, conventionné Entreprise d Insertion (EI) En 2004, le centre de tri ferme, mais la branche repasserie est préservée avec la création d une blanchisserie professionnelle. Le nom change : «Val emploi». De nouvelles activités intègrent Val emploi : la blanchisserie, le bâtiment, le nettoyage et une boutique solidaire. En 2005, Val emploi se transforme en SCOP (société coopérative de production) et change d identité : SCOP Val emploi. En 2005/2006, les structures Val emploi, Action Emploi, les Potagers du Télégraphe et Horizons se regroupent à Etampes, dans les locaux de l actuel «Pôle Economie Solidaire». L Association d Intérêts Collectifs (AIC) (qui deviendra Collectif en 2008 puis Pôle Economie Solidaire en 2014) est créée afin d apporter un appui au fonctionnement et au développement des structures (par le biais de la mutualisation notamment). En 2011, les activités de blanchisserie et la boutique solidaire sont extraites de la SCOP Val emploi et deviennent indépendantes sous la forme d un chantier d insertion : «Val emploi Services». La SCOP Val emploi préserve les activités de bâtiment et nettoyage, toujours sur le modèle EI. Depuis 2013, une réflexion est entamée quant à la structuration du Pôle Economie Solidaire en Groupe Economique Solidaire (GES) avec l élaboration d une gouvernance et d une stratégie commune. Il devrait voir le jour en

4 LA SCOP VAL EMPLOI Son statut Son Conventionnement Un statut : SCOP SARL La SCOP Val emploi a un statut privé (SARL), mais pas n importe lequel : Société Coopérative de Production (SCOP). Le principe : les salariés ont la possibilité d avoir des parts du capital social et ainsi devenir salariés-sociétaires. Ils sont d ailleurs associés majoritaires : ils détiennent au moins 51% du capital social et 65% des droits de vote. La SCOP repose sur une gouvernance démocratique et une répartition des résultats prioritaires affectée à la pérennité des emplois et du projet d entreprise. Un conventionnement : Entreprise d insertion La SCOP Val emploi est conventionnée par l Etat (UT91 de la DIRECCTE): Entreprise d Insertion. Ainsi, elle peut employer des personnes rencontrant des difficultés socioprofessionnelles dans le cadre de Contrats à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) pouvant aller jusqu à 24 mois. Ces salariés en CDDI (ré)intègrent ainsi le monde du travail et retrouvent une stabilité au quotidien. Ils sont formés sur les métiers du nettoyage ou du bâtiment dans le cadre de leur emploi, ou à l extérieur, et bénéficient d un accompagnement social et professionnel. 4

5 CONTEXTE 2013 Située au Pôle Economie Solidaire, à Etampes, la SCOP Val emploi est la seule entreprise d insertion du Sud Essonne. Son support d insertion est le bâtiment et le nettoyage. Cette activité permet à des hommes et des femmes, de tout âge, avec des problématiques différentes, de (ré)intégrer le marché du travail. L accompagnement de la SCOP Val emploi permet à ces personnes de regagner confiance en elles et travailler un projet professionnel durable. Ces dernières années, l entreprise a connu des difficultés. L activité bâtiment a été remise en question à de nombreuses reprises. En effet, ce secteur subit de plein fouet la crise et nécessite un effort soutenu en développement commercial. Néanmoins, les structures du Pôle Economie Solidaire ont fait le choix de préserver cette activité en la soutenant financièrement et en la relançant à travers divers chantiers dans les locaux du Pôle. Ainsi, ce soutien a permis de redonner une chance à une activité d insertion impliquée dans le développement du territoire du Sud Essonne. La SCOP Val emploi a opté pour le développement de sa filière bâtiment avec l embauche d un nouvel encadrant technique en janvier La SCOP a fait son choix: Xavier Gillard, plombier chauffagiste de métier, aux diverses expériences dans le bâtiment, qui souhaite s investir dans un projet alliant à la fois les aspects économiques et sociaux, lui permettant de transmettre son savoir faire. Les savoir-faire développés au sein de la SCOP Val emploi sont au service du territoire, à la fois pour répondre aux problématiques d emploi du territoire, et offrir un service au plus proche des besoins de la population et de nos partenaires. 5

6 LA STRUCTURE Organigramme au 31/12/2013 En janvier 2013, la SCOP a recruté un nouvel encadrant technique : 6 salariés permanents 3 salariés en CDD d insertion Xavier Gillard, pour le développement de Comité de Gérante Laetitia Cado Guiomar surveillance l activité bâtiment de la SCOP. La spécificité de Yolaine Casagrande Resp. Admi durant l abs de Mme Cado : notre nouvel encadrant : Jean Michel Brideron Céline Demoly il a de l expérience dans Eric Boniface le domaine de la Cédric Blondeau plomberie, ce qui ouvre un nouveau champ d activité pour la SCOP! Bâtiment Nettoyage Les 4 membres du comité de surveillance nous apportent leur 3 CDI soutien dans le Encadrant développement de la technique Moussa Traoré SCOP Val emploi. Xavier Gillard Jacqueline Cognat Des réunions mensuelles (départ en retraite en sont organisées avec le 2014) comité de surveillance 2014 : 1 CDI Assala Hamdaoui et les encadrants de la Ouvrier de SCOP (gérante et chantier encadrant technique). Projet 2014 : Embaucher un ouvrier de chantier en CDI afin d avoir une certaine flexibilité sur les chantier. Et embaucher 1 nouveau CDDI, afin que la SCOP puisse développer son offre d insertion au niveau de son chantier bâtiment (en Emploi tremplin) 1 CDD d insertion Alain Drege 2 CDD d insertion Hawa Sow Zaïna Adabache Diallo Traoré Céline Demoly remplace Laetitia Cado, la gérante, durant son congé maternité L occasion d aborder différents sujets : management, organisation de l entreprise optimisation des coûts. Un moyen d apprécier la progression de la SCOP. 6

7 BÂTIMENT - TRAVAUX 2013 Gros chantier au Pôle Economie Solidaire Les salariés de la SCOP Val emploi ont rénové une aile des bâtiments mis à disposition par l établissement public de santé Barthélémy Durand La SCOP Val emploi travaille à la fois avec des particuliers, associations, collectivités et entreprises pour divers travaux de rénovation et de réparation. Peinture, isolation, pose de sols, plomberie, chauffage, petite maçonnerie, Nous nous adaptons au mieux aux besoins de nos clients. Tous les ans, elle rénove des chambres pour des foyers d accueil NETTOYAGE Découvrez les travaux réalisés par la SCOP dans le : Book SCOP La SCOP Val emploi travaille avec des co-propriétés, bailleurs, entreprises ou associations, pour l entretien de locaux, d immeubles, ou le nettoyage de fin de chantier /entre deux locations. Le Collectif du Pôle Economie Solidaire confie le nettoyage de ses locaux à la SCOP Val emploi. 7

8 BILAN SOCIAL GLOBAL Nombre de salariés et type de contrats sur l'année 2013 Cette année, la SCOP Val emploi a compté au total 11 salariés (tout contrat compris), avec 73% de femmes contre 27% d hommes. Malgré une branche bâtiment, et un homme employé en tant qu agent d entretien, les femmes sont majoritaires à la SCOP Val emploi. Toutes les tranches d âge sont représentées, allant de 24 ans à 68 ans Plus de femmes que d'hommes à la SCOP CDI CDD CDDI 45% Âge des salariés 9% 46% Moins de 25 ans entre 25 et 45 ans 73% 27% Hommes Femmes Plus de 45 ans 8

9 Niveau d'étude 0% Niveau Vbis / VI (< au brevet des collèges) BILAN SOCIAL CDDI % Zone d'habitation 60% 40% Habitant ZUS/CUCS Habitant hors ZUS/CUCS niveau I, II, III, IV, V (> au brevet des collèges) Les salariés en CDDI accueillis par la SCOP cette année ont des âges variables, allant de 29 ans à 50 ans, il s agit d une majorité de femmes (plus de postes sont proposés sur des postes de nettoyage 3 contre 1 dans le bâtiment). Le niveau d étude est très faible, aucun ne dépasse le niveau Vbis, et la majorité est au chômage depuis plus de 2 ans. 40% des salariés en insertion habitent dans un quartier sensible (ZUS/CUS). Cette année, une salariée était bénéficiaire du RSA. Âge des salariés en CDDI 0% 40% 60% Moins de 25 ans entre 25 et 45 ans Plus de 45 ans Ancienneté en tant que demandeur d'emploi 80% 20% Sans emploi depuis moins de 24 mois Chômeur de longue durée (plus de 24 mois) Bénéficiares du RSA 80% 20% RSA hors RSA 9

10 BILAN SOCIAL CDDI 2013 Nous notons des problématiques récurrentes chez les salariés en insertion sur l activité nettoyage : la linguistique, la mobilité, la garde d enfants et le logement. Ces problématiques sont traitées durant les temps d accompagnement mis en place par la SCOP Val emploi. Problématiques rencontrées par les salariés de la SCOP Val'emploi Santé Logement Mobilité Linguistique Garde d'enfant 1 entrée et 1 sortie peu de mouvements cette année. Mme Traoré a intégré la SCOP en octobre 2013, en tant qu employée de nettoyage Un CDDI a pris fin après 24 mois à la SCOP Val emploi. Cette employée de nettoyage est toujours à la recherche d un emploi. Pôle Emploi prend le relais de l accompagnement effectué au sein de la SCOP. Elle a déjà pu réaliser un stage au sein du groupe Accor. Nous espérons qu elle retrouvera rapidement un emploi et que l expérience acquise au sein de la SCOP Val emploi lui sera utile. 10

11 LES OUTILS DE LA SCOP VAL EMPLOI : L ENCADREMENT, LA FORMATION ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL L encadrement technique L organisation de l entreprise d insertion se base sur l encadrement et l accompagnement à la prise de poste. - Xavier Gillard encadre l activité bâtiment, - Laetitia Cado encadre l activité nettoyage (Céline Demoly en son absence) L accompagnement socio-professionnel L accompagnement socioprofessionnel va de pair avec l encadrement technique/la mise en situation de travail. L objectif de cet encadrement technique est à la fois d organiser l activité, mais aussi faire gagner en autonomie les salariés en insertion sur leur poste. L encadrant technique transmet son savoir-faire, guide les salariés, leur permet de regagner confiance en eux et d acquérir des compétences. Le chargé d accompagnement travaille les freins à l emploi identifiés (logement, mobilité, garde d enfant, linguistique, santé ) en mobilisant les partenaires adéquates, et construit avec le salarié un projet professionnel durable À partir de 2014 : prise en charge de l accompagnement socioprofessionnel des salariés par le service accompagnement du Pôle (4 CDDI / 3ETP). Partenariat avec la Mobilité Solidaire La Formation La formation est un des outils mobilisables dans le cadre du parcours d insertion des salariés en insertion. Nous sommes en partenariat avec l organisme de formation du Pôle Economie Solidaire : Tous les salariés nettoyage ont suivi la formation entretien des collectivités dispensée par Horizons, et parfois d autres types de formation selon le profil et le projet professionnel du salarié. Durant le premier trimestre, nous avons aménagé les horaires de travail d une de nos salariés pour qu elle puisse suivre la formation remobilisation linguistique d Horizons. D autres sont orientés vers des associations locales, telles que l association Culture et Renaissance, qui propose des cours de français. La formation dans le bâtiment est réalisée surtout en interne, mais des modules en externe pourront être envisagés La mobilité est un des freins les plus récurrents à la SCOP. 4/5 sont touchés par cette problématique. La SCOP est en partenariat avec la Mobilité Solidaire pour le transport de salariés lorsqu il n y a pas de solution de transports en commun satisfaisantes. Il peut s agit de transports entre différents lieux de travail ou pour des rendez-vous (médicaux ou sociaux). Par ailleurs, certaines salariés avaient déjà pu bénéficier de la formation mobilité territoriale, permettant d appréhender les transports en communs et se déplacer sans crainte. 11

12 BILAN ÉCONOMIQUE LA SCOP SE RELÈVE Grâce au soutien du Pôle Economie Solidaire et de ses partenaires institutionnels, la SCOP Val emploi se relève. Le soutien du Conseil Régional et du Collectif a permis à la SCOP d apurer sa dette, à hauteur de ( du CR et du Collectif) Le Collectif a établi avec la SCOP un échéancier de : 866 /mois pendant 5ans, pour rembourser le reste de sa dette. La SCOP a également un échéancier avec France Active de : 1721 tous les 2 mois, dans le cadre de la réhabilitation des locaux. Pour favoriser le redémarrage de l activité bâtiment de la SCOP, le Pôle Economie Solidaire lui a confié les travaux dans les locaux du Pôle, ainsi que l ensemble des contrats nettoyage. Les conventions du Conseil Régional, Conseil Général et de l Etat (FDI) ont permis de financer le temps consacré à la réorganisation des activités, l établissement d une stratégie commerciale (suite au DLA) et au démarchage commercial. Aujourd hui, les activités du bâtiment et du nettoyage sont à l équilibre. La SCOP Val emploi doit maintenir ses efforts de développement car l équilibre reste fragile. 12

13 RAPPORT FINANCIER 2013 BILAN Total : Actif Immobilisations % Créances % Disponibilités % Passif Capitaux propres Dont: -Capital -Réserves -Report à nouveau -Résultat de l exercice -Subvention d investissement % +7% % 88% Dettes % Compte de Résultat Résultat d exploitation : (+152%) Bénéfice (report à nouveau) : (+157%) Produits Chiffre d affaires Subventions Autres produits d exploitation % +18% Produits financiers 7 +67% Produits exceptionnels % Charges Achats Services extérieurs Impôts et taxes Frais de personnel Dotations aux amortissement Autres charges % -5% -4% +12% -4% +99% Charges financières % Charges exceptionnelles % 13

14 PERSPECTIVES 2014 L Eco-construction un secteur d avenir? La SCOP est en lien avec le Parc National Régional (PNR) du Gâtinais français sur les questions d éco-construction, et plus particulièrement sur la filière chanvre. Suite à plusieurs rencontres, le PNR et la SCOP sont allés visiter l entreprise d insertion «Construir Eco» en Novembre Construir Eco a mis au point une unité de fabrication de briques de chanvre réalisées à partir d un mélange de chènevotte et de chaux naturelle. Un projet alliant plusieurs valeurs: une construction durable pour des bâtiments écologiques (ces briques peuvent être utilisées pour l isolation intérieure, extérieure, ), l utilisation de ressources locales pour le développement de la filière chanvre en région centre, et l emploi de personnes exclues du marché du travail. Pour en savoir + : Le projet : le PNR investirait dans une usine de défibrage pour que le chanvre puisse être utilisé en tant que matériel de construction. La SCOP Val emploi pourrait - sous le même modèle que «construir éco» - porter un atelier de fabrication de bloc de chanvre. Ainsi, la SCOP Val emploi s affirmerait en tant qu acteur de l éco-construction. 14

15 PERSPECTIVES 2014 Un projet d ateliers de sensibilisation aux métiers du bâtiment avec l association Prev Sud et enfin et surtout, continuer les efforts entrepris Embaucher une 3 ème personnes sur l activité bâtiment L association Prév Sud accompagne des jeunes de 8 à 25 ans avec une priorité envers les 12-21ans, en voie de marginalisation. Elle fait aujourd hui appel à la SCOP dans le cadre d un projet d ateliers sur les métiers du bâtiment destinés à des jeunes collégiens en décrochage scolaire. Investissement dans un nouveau véhicule pour l activité bâtiment (subvention d investissement de la fondation Aéroport de Paris et du Conseil Régional) Maintenir une démarche de développement commercial active et développer de nouveaux outils de communication. Ainsi, l encadrant technique de la SCOP Val emploi, Xavier Gillard, pourra partager son expérience et sa passion du métier avec ces jeunes. Quelques chantiers prévus en 2014 Un nouveau marché en vue pour le nettoyage Un gros chantier peinture, pose de lambris et installation de plomberiechauffage pour un éco-gite Rénovation de chambre pour des foyers Partenariat avec Barthélémy Durand 15

16 CRÉATION DU GES PÔLE ECONOMIE SOLIDAIRE Définition d un Groupe Economique Solidaire «désigne un ensemble de structures, à statut associatif ou commercial, aux personnalités morales différentes, entretenant des liens de collaboration à différents niveaux en fonction du degré d intégration» selon Coorace -Article L du code du travail loi du 1 er dec 2008 Objectifs : Rationaliser l organisation : clarifier les rôles et responsabilités, mutualiser les moyens, les démarches commerciales Renouveler la gouvernance du projet de développement local et son ancrage territorial Contexte et origine : Actuellement le pôle n a pas de statut juridique Demande des financeurs d une meilleure visibilité du fonctionnement du Pôle et de mutualisation Constat d un besoin d une gouvernance stratégique entre les différentes structures Etude et démarche construite avec les CA et les directeurs accompagnés du cabinet Oxalis Les GES du Pôle Economie Solidaire devrait voir le jour en 2014 MUTUALISATION DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL Le Collectif du Pôle Economie Solidaire veut aller audelà de la mutualisation de services communs (accueil, gestion administrative, comptabilité, frais généraux). Il proposera à partir de janvier 2014: un service d accompagnement socioprofessionnel mutualisé. Composé d une coordinatrice et de 3 chargés d accompagnement: - il prendra en charge l accompagnement des chantiers d insertion (Val emploi Services et les Potagers du Télégraphe) et de l entreprise d insertion (la SCOP) du Pôle, ainsi qu une partie de l accompagnement d Action Emploi, Horizons et Mobilité Solidaire - mais aussi celui de la Recyclerie du Gâtinais Le + : L équipe centralisera les disponibilités de chaque structure en temps réel (poste à pourvoir, formation, ateliers ). Elle travaille en collaboration avec les différents interlocuteurs (encadrants techniques, équipe de direction, formateurs ), et coordonne les parcours d insertion. Ce service développe aussi des passerelles entreprises: il oriente les bénéficiaires vers des secteurs d activité en tension sur le territoire. 16

Entreprise d insertion Bâtiment, Nettoyage Entretien d espaces verts

Entreprise d insertion Bâtiment, Nettoyage Entretien d espaces verts Rapport d activité 2014 Scop Val Emploi 1 Entreprise d insertion Bâtiment, Nettoyage Entretien d espaces verts 2 Sommaire 1. Historique et présentation de la SCOP Val Emploi 2. Edito 3. Bilan 2014 1. Contexte

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF

RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF 1 RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF 2013 Edito «Personne n est inemployable», la devise du secteur de l Insertion par l Activité Economique. En faveur du développement durable, l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPES - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91.

Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPES - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91. Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPS - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91.fr Des Services aux Particuliers, Collectivités, ntreprises par la réinsertion

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE?

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? Une idée simple Parcours classique Créer sa propre entreprise Porteur de projet souhaitant vivre de son savoir-faire

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Présentation de l Insertion par (IAE)

Présentation de l Insertion par (IAE) Présentation de l Insertion par l Activité Economique (IAE) Sommaire I - Principes de l Insertion par l Activité Economique II - L IAE à la Réunion III - Rôle de l URSIAE I - Principes de l Insertion par

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Rapport d activité 2014

Rapport d activité 2014 Rapport d activité 2014 Pôle Economie Solidaire Sud-Essonne Groupe Economique Solidaire 1 Edito L année 2014 a été riche au Pôle Economie Solidaire Sud-Essonne notamment par la création du Groupe Economique

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Les emplois d avenir DOSSIER DOSSIER DE PRESSE 6 février 2013 Les objectifs du dispositif s objectifs du dispositif Les emplois d Avenir ont pour ambition : - de fournir aux jeunes

Plus en détail

Bilan d activité. 2010 rsa

Bilan d activité. 2010 rsa Bilan d activité 2010 rsa Principales caractéristiques des bénéficiaires Les bénéficiaires au regard de l emploi / La contractualisation / Les principales thématiques d insertion en 2010 I. Introduction

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP Session 3 (14h30-15h15) - Parcours COOPERER MUTUALISER Découvrir Alain VILLEZ, directeur adjoint et responsable du secteur «Personnes âgées» de l Uriopss NPDC

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Qu est-ce qu une plateforme Mobilité Solidaire? Une plateforme Mobilité Solidaire poursuit plusieurs objectifs: Permettre au public en difficulté d insertion

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

= INTERMED Association intermédiaire (AI)

= INTERMED Association intermédiaire (AI) GES INTERMED (groupe économique solidaire) = INTERMED Association intermédiaire (AI) Services de confort au domicile Tous types de tâches auprès des «Pros» Environ 17 ETP Environ 26 ETP LIMPIO + BDD (Besançon

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Rapport d activités LE MAILLON NORMAND LE MAILLON NORMAND

Rapport d activités LE MAILLON NORMAND LE MAILLON NORMAND Rapport d activités 2014 LE MAILLON NORMAND LE MAILLON NORMAND LE MAILLON NORMAND Fondé par la Croix-Rouge française, Croix-Rouge insertion s enracine dans le même socle de références. L humanité est ainsi

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Créer une dynamique locale autour de l'insertion

Créer une dynamique locale autour de l'insertion détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Créer une dynamique locale autour de l'insertion Le secteur de l'insertion, administrativement très encadré, court aujourd hui le risque d oublier la personne au milieu

Plus en détail

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Reloref N/REF : DIEL/RELOREF/FM/FG/PEG/2010-406 Date : Décembre 2010 * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Découvrez EDDENS! Une exposition de technologies durables. Un dispositif d accompagnement des expatriés

Découvrez EDDENS! Une exposition de technologies durables. Un dispositif d accompagnement des expatriés Une exposition de technologies durables Un dispositif d accompagnement des expatriés Découvrez EDDENS! Un programme porté par : l Association au Service de l Action Humanitaire EDDENS CONTEXTE En France,

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

AIDES AU FONCTIONNEMENT DES SIAE

AIDES AU FONCTIONNEMENT DES SIAE DES AU FONCTIONNEMENT DES URSIEA - 68 avenue des Vosges 67000 STRASBOURG Tél : 03.90.22.12.72 ; Fax : 03.90.22.12.73 ; e-mail : accueil@ursiea.org site internet : www.ursiea.org Les aides au fonctionnement

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Face aux solutions recherchées par le gouvernement au regard des milliards de dettes sociales et fiscales accumulées dans les DOM

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 COS CRPF ACTIONS DE DROIT COMMUN

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 COS CRPF ACTIONS DE DROIT COMMUN RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 COS CRPF ACTIONS DE DROIT COMMUN PUBLIC ACCUEILLI Âge des bénéficiaires L âge moyen des bénéficiaires varie considérablement selon les actions. Le public de formation étant en moyenne

Plus en détail

ACTUALITES GENERALES. Du nouveaux aux Potagers du Télégraphe. Un nouveau chantier d insertion à Val Emploi Services

ACTUALITES GENERALES. Du nouveaux aux Potagers du Télégraphe. Un nouveau chantier d insertion à Val Emploi Services MAI 2014 N 1 Info-Pôle La mutualisation au cœur de l'economie Sociale et Solidaire «Partage», «échange», et «coopération» appartiennent aux valeurs de l Economie Sociale et Solidaire Les structures du

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-752 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION @BCL@500B741C.doc 17/08/10 16:08:00 4 Etat récapitulatif des subventions proposées au vote

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE 21/10/2014 Unité territoriale de Paris 21/10/2014 2 Qu est ce que le pacte de responsabilité et de solidarité? Un engagement réciproque de l Etat et des partenaires

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

MEIFE ZB- COMMUNICATION MEIFE- 17/07/13. www.meife-93.com. Aulnay-sous-Bois

MEIFE ZB- COMMUNICATION MEIFE- 17/07/13. www.meife-93.com. Aulnay-sous-Bois MEIFE Aulnay-sous-Bois www.meife-93.com PRÉAMBULE La ville -sous-bois, son service municipal du Développement Economique, commercial, et de et la Maison de de de la formation et de (Meife) sont fortement

Plus en détail

ULISSE Groupe Economique Solidaire

ULISSE Groupe Economique Solidaire www.ulisse38.com 1 rue Hauquelin 38 000 GRENOBLE tél. 04 76 44 35 88 fax 04 76 01 03 51 accueil@ulisse38.com 03.09.2014 1 U L I S S E Offre de services coordonnée Communication globalisée Gouvernance unifiée

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

ACTION POLYVALENTE CLARIFIER SON PROJET PROFESSIONNEL. 6 juillet au 4 décembre 2015

ACTION POLYVALENTE CLARIFIER SON PROJET PROFESSIONNEL. 6 juillet au 4 décembre 2015 Association pour la Formation Continue Route de la Pointe Blanche BP 4308 Saint-Pierre 41-02-10 / 41-50-19 afc.spm975@gmail.com www.afc-spm.com ACTION POLYVALENTE CLARIFIER SON PROJET PROFESSIONNEL 6 juillet

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

- Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS

- Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS - Rapport d activité Fondation FFB - Association Vienne et Moulière Solidarité VMS - JANVIER 2014 - Le chantier d insertion GEMECO de l Association Vienne et Moulière Solidarité / VMS a ouvert le 15 avril

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI Votre nom Session 2011 BTS Assistant de gestion de PME-PMI Certificats de stage SOMMAIRE Présentation de l entreprise P 3 à 5 Les fiches de situation P 6 à 13 Gestion de la relation avec la clientèle Fiche

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

L accueil à l Opération «Jeunes Prêts à Bosser»

L accueil à l Opération «Jeunes Prêts à Bosser» Fiche technique n 1 Accusé de réception Ministère de l intérieur L accueil à l Opération «Jeunes Prêts à Bosser» Public : les 500 jeunes et bénéficiaires du RSA Le coaching préparatoire avant la formation

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014)

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 2015 CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 63% % Efficacité économique, finalité sociale EI moyenne 61% d intensité d insertion* > 26 ETP en moyenne dont 16 ETP d insertion > 1 033 K

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail