RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI. Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI. Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SCOP VAL EMPLOI 1 Entreprise d insertion Bâtiment et Nettoyage

2 2

3 LA SCOP VAL EMPLOI Son histoire La première structure du Pôle Economie Solidaire est née en 1987, il s agissait d une association intermédiaire (AI) nommée «Association d aide aux personnes âgées» à Etrechy cette structure deviendra ensuite «Action Emploi», l AI du Pôle. La SCOP Val emploi a vu le jour en 1991, sous le nom de «Val Eco», il s agissait alors d un centre de tri de matériaux recyclables, de récupération, vente de vêtement et atelier de repassage, conventionné Entreprise d Insertion (EI) En 2004, le centre de tri ferme, mais la branche repasserie est préservée avec la création d une blanchisserie professionnelle. Le nom change : «Val emploi». De nouvelles activités intègrent Val emploi : la blanchisserie, le bâtiment, le nettoyage et une boutique solidaire. En 2005, Val emploi se transforme en SCOP (société coopérative de production) et change d identité : SCOP Val emploi. En 2005/2006, les structures Val emploi, Action Emploi, les Potagers du Télégraphe et Horizons se regroupent à Etampes, dans les locaux de l actuel «Pôle Economie Solidaire». L Association d Intérêts Collectifs (AIC) (qui deviendra Collectif en 2008 puis Pôle Economie Solidaire en 2014) est créée afin d apporter un appui au fonctionnement et au développement des structures (par le biais de la mutualisation notamment). En 2011, les activités de blanchisserie et la boutique solidaire sont extraites de la SCOP Val emploi et deviennent indépendantes sous la forme d un chantier d insertion : «Val emploi Services». La SCOP Val emploi préserve les activités de bâtiment et nettoyage, toujours sur le modèle EI. Depuis 2013, une réflexion est entamée quant à la structuration du Pôle Economie Solidaire en Groupe Economique Solidaire (GES) avec l élaboration d une gouvernance et d une stratégie commune. Il devrait voir le jour en

4 LA SCOP VAL EMPLOI Son statut Son Conventionnement Un statut : SCOP SARL La SCOP Val emploi a un statut privé (SARL), mais pas n importe lequel : Société Coopérative de Production (SCOP). Le principe : les salariés ont la possibilité d avoir des parts du capital social et ainsi devenir salariés-sociétaires. Ils sont d ailleurs associés majoritaires : ils détiennent au moins 51% du capital social et 65% des droits de vote. La SCOP repose sur une gouvernance démocratique et une répartition des résultats prioritaires affectée à la pérennité des emplois et du projet d entreprise. Un conventionnement : Entreprise d insertion La SCOP Val emploi est conventionnée par l Etat (UT91 de la DIRECCTE): Entreprise d Insertion. Ainsi, elle peut employer des personnes rencontrant des difficultés socioprofessionnelles dans le cadre de Contrats à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) pouvant aller jusqu à 24 mois. Ces salariés en CDDI (ré)intègrent ainsi le monde du travail et retrouvent une stabilité au quotidien. Ils sont formés sur les métiers du nettoyage ou du bâtiment dans le cadre de leur emploi, ou à l extérieur, et bénéficient d un accompagnement social et professionnel. 4

5 CONTEXTE 2013 Située au Pôle Economie Solidaire, à Etampes, la SCOP Val emploi est la seule entreprise d insertion du Sud Essonne. Son support d insertion est le bâtiment et le nettoyage. Cette activité permet à des hommes et des femmes, de tout âge, avec des problématiques différentes, de (ré)intégrer le marché du travail. L accompagnement de la SCOP Val emploi permet à ces personnes de regagner confiance en elles et travailler un projet professionnel durable. Ces dernières années, l entreprise a connu des difficultés. L activité bâtiment a été remise en question à de nombreuses reprises. En effet, ce secteur subit de plein fouet la crise et nécessite un effort soutenu en développement commercial. Néanmoins, les structures du Pôle Economie Solidaire ont fait le choix de préserver cette activité en la soutenant financièrement et en la relançant à travers divers chantiers dans les locaux du Pôle. Ainsi, ce soutien a permis de redonner une chance à une activité d insertion impliquée dans le développement du territoire du Sud Essonne. La SCOP Val emploi a opté pour le développement de sa filière bâtiment avec l embauche d un nouvel encadrant technique en janvier La SCOP a fait son choix: Xavier Gillard, plombier chauffagiste de métier, aux diverses expériences dans le bâtiment, qui souhaite s investir dans un projet alliant à la fois les aspects économiques et sociaux, lui permettant de transmettre son savoir faire. Les savoir-faire développés au sein de la SCOP Val emploi sont au service du territoire, à la fois pour répondre aux problématiques d emploi du territoire, et offrir un service au plus proche des besoins de la population et de nos partenaires. 5

6 LA STRUCTURE Organigramme au 31/12/2013 En janvier 2013, la SCOP a recruté un nouvel encadrant technique : 6 salariés permanents 3 salariés en CDD d insertion Xavier Gillard, pour le développement de Comité de Gérante Laetitia Cado Guiomar surveillance l activité bâtiment de la SCOP. La spécificité de Yolaine Casagrande Resp. Admi durant l abs de Mme Cado : notre nouvel encadrant : Jean Michel Brideron Céline Demoly il a de l expérience dans Eric Boniface le domaine de la Cédric Blondeau plomberie, ce qui ouvre un nouveau champ d activité pour la SCOP! Bâtiment Nettoyage Les 4 membres du comité de surveillance nous apportent leur 3 CDI soutien dans le Encadrant développement de la technique Moussa Traoré SCOP Val emploi. Xavier Gillard Jacqueline Cognat Des réunions mensuelles (départ en retraite en sont organisées avec le 2014) comité de surveillance 2014 : 1 CDI Assala Hamdaoui et les encadrants de la Ouvrier de SCOP (gérante et chantier encadrant technique). Projet 2014 : Embaucher un ouvrier de chantier en CDI afin d avoir une certaine flexibilité sur les chantier. Et embaucher 1 nouveau CDDI, afin que la SCOP puisse développer son offre d insertion au niveau de son chantier bâtiment (en Emploi tremplin) 1 CDD d insertion Alain Drege 2 CDD d insertion Hawa Sow Zaïna Adabache Diallo Traoré Céline Demoly remplace Laetitia Cado, la gérante, durant son congé maternité L occasion d aborder différents sujets : management, organisation de l entreprise optimisation des coûts. Un moyen d apprécier la progression de la SCOP. 6

7 BÂTIMENT - TRAVAUX 2013 Gros chantier au Pôle Economie Solidaire Les salariés de la SCOP Val emploi ont rénové une aile des bâtiments mis à disposition par l établissement public de santé Barthélémy Durand La SCOP Val emploi travaille à la fois avec des particuliers, associations, collectivités et entreprises pour divers travaux de rénovation et de réparation. Peinture, isolation, pose de sols, plomberie, chauffage, petite maçonnerie, Nous nous adaptons au mieux aux besoins de nos clients. Tous les ans, elle rénove des chambres pour des foyers d accueil NETTOYAGE Découvrez les travaux réalisés par la SCOP dans le : Book SCOP La SCOP Val emploi travaille avec des co-propriétés, bailleurs, entreprises ou associations, pour l entretien de locaux, d immeubles, ou le nettoyage de fin de chantier /entre deux locations. Le Collectif du Pôle Economie Solidaire confie le nettoyage de ses locaux à la SCOP Val emploi. 7

8 BILAN SOCIAL GLOBAL Nombre de salariés et type de contrats sur l'année 2013 Cette année, la SCOP Val emploi a compté au total 11 salariés (tout contrat compris), avec 73% de femmes contre 27% d hommes. Malgré une branche bâtiment, et un homme employé en tant qu agent d entretien, les femmes sont majoritaires à la SCOP Val emploi. Toutes les tranches d âge sont représentées, allant de 24 ans à 68 ans Plus de femmes que d'hommes à la SCOP CDI CDD CDDI 45% Âge des salariés 9% 46% Moins de 25 ans entre 25 et 45 ans 73% 27% Hommes Femmes Plus de 45 ans 8

9 Niveau d'étude 0% Niveau Vbis / VI (< au brevet des collèges) BILAN SOCIAL CDDI % Zone d'habitation 60% 40% Habitant ZUS/CUCS Habitant hors ZUS/CUCS niveau I, II, III, IV, V (> au brevet des collèges) Les salariés en CDDI accueillis par la SCOP cette année ont des âges variables, allant de 29 ans à 50 ans, il s agit d une majorité de femmes (plus de postes sont proposés sur des postes de nettoyage 3 contre 1 dans le bâtiment). Le niveau d étude est très faible, aucun ne dépasse le niveau Vbis, et la majorité est au chômage depuis plus de 2 ans. 40% des salariés en insertion habitent dans un quartier sensible (ZUS/CUS). Cette année, une salariée était bénéficiaire du RSA. Âge des salariés en CDDI 0% 40% 60% Moins de 25 ans entre 25 et 45 ans Plus de 45 ans Ancienneté en tant que demandeur d'emploi 80% 20% Sans emploi depuis moins de 24 mois Chômeur de longue durée (plus de 24 mois) Bénéficiares du RSA 80% 20% RSA hors RSA 9

10 BILAN SOCIAL CDDI 2013 Nous notons des problématiques récurrentes chez les salariés en insertion sur l activité nettoyage : la linguistique, la mobilité, la garde d enfants et le logement. Ces problématiques sont traitées durant les temps d accompagnement mis en place par la SCOP Val emploi. Problématiques rencontrées par les salariés de la SCOP Val'emploi Santé Logement Mobilité Linguistique Garde d'enfant 1 entrée et 1 sortie peu de mouvements cette année. Mme Traoré a intégré la SCOP en octobre 2013, en tant qu employée de nettoyage Un CDDI a pris fin après 24 mois à la SCOP Val emploi. Cette employée de nettoyage est toujours à la recherche d un emploi. Pôle Emploi prend le relais de l accompagnement effectué au sein de la SCOP. Elle a déjà pu réaliser un stage au sein du groupe Accor. Nous espérons qu elle retrouvera rapidement un emploi et que l expérience acquise au sein de la SCOP Val emploi lui sera utile. 10

11 LES OUTILS DE LA SCOP VAL EMPLOI : L ENCADREMENT, LA FORMATION ET L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL L encadrement technique L organisation de l entreprise d insertion se base sur l encadrement et l accompagnement à la prise de poste. - Xavier Gillard encadre l activité bâtiment, - Laetitia Cado encadre l activité nettoyage (Céline Demoly en son absence) L accompagnement socio-professionnel L accompagnement socioprofessionnel va de pair avec l encadrement technique/la mise en situation de travail. L objectif de cet encadrement technique est à la fois d organiser l activité, mais aussi faire gagner en autonomie les salariés en insertion sur leur poste. L encadrant technique transmet son savoir-faire, guide les salariés, leur permet de regagner confiance en eux et d acquérir des compétences. Le chargé d accompagnement travaille les freins à l emploi identifiés (logement, mobilité, garde d enfant, linguistique, santé ) en mobilisant les partenaires adéquates, et construit avec le salarié un projet professionnel durable À partir de 2014 : prise en charge de l accompagnement socioprofessionnel des salariés par le service accompagnement du Pôle (4 CDDI / 3ETP). Partenariat avec la Mobilité Solidaire La Formation La formation est un des outils mobilisables dans le cadre du parcours d insertion des salariés en insertion. Nous sommes en partenariat avec l organisme de formation du Pôle Economie Solidaire : Tous les salariés nettoyage ont suivi la formation entretien des collectivités dispensée par Horizons, et parfois d autres types de formation selon le profil et le projet professionnel du salarié. Durant le premier trimestre, nous avons aménagé les horaires de travail d une de nos salariés pour qu elle puisse suivre la formation remobilisation linguistique d Horizons. D autres sont orientés vers des associations locales, telles que l association Culture et Renaissance, qui propose des cours de français. La formation dans le bâtiment est réalisée surtout en interne, mais des modules en externe pourront être envisagés La mobilité est un des freins les plus récurrents à la SCOP. 4/5 sont touchés par cette problématique. La SCOP est en partenariat avec la Mobilité Solidaire pour le transport de salariés lorsqu il n y a pas de solution de transports en commun satisfaisantes. Il peut s agit de transports entre différents lieux de travail ou pour des rendez-vous (médicaux ou sociaux). Par ailleurs, certaines salariés avaient déjà pu bénéficier de la formation mobilité territoriale, permettant d appréhender les transports en communs et se déplacer sans crainte. 11

12 BILAN ÉCONOMIQUE LA SCOP SE RELÈVE Grâce au soutien du Pôle Economie Solidaire et de ses partenaires institutionnels, la SCOP Val emploi se relève. Le soutien du Conseil Régional et du Collectif a permis à la SCOP d apurer sa dette, à hauteur de ( du CR et du Collectif) Le Collectif a établi avec la SCOP un échéancier de : 866 /mois pendant 5ans, pour rembourser le reste de sa dette. La SCOP a également un échéancier avec France Active de : 1721 tous les 2 mois, dans le cadre de la réhabilitation des locaux. Pour favoriser le redémarrage de l activité bâtiment de la SCOP, le Pôle Economie Solidaire lui a confié les travaux dans les locaux du Pôle, ainsi que l ensemble des contrats nettoyage. Les conventions du Conseil Régional, Conseil Général et de l Etat (FDI) ont permis de financer le temps consacré à la réorganisation des activités, l établissement d une stratégie commerciale (suite au DLA) et au démarchage commercial. Aujourd hui, les activités du bâtiment et du nettoyage sont à l équilibre. La SCOP Val emploi doit maintenir ses efforts de développement car l équilibre reste fragile. 12

13 RAPPORT FINANCIER 2013 BILAN Total : Actif Immobilisations % Créances % Disponibilités % Passif Capitaux propres Dont: -Capital -Réserves -Report à nouveau -Résultat de l exercice -Subvention d investissement % +7% % 88% Dettes % Compte de Résultat Résultat d exploitation : (+152%) Bénéfice (report à nouveau) : (+157%) Produits Chiffre d affaires Subventions Autres produits d exploitation % +18% Produits financiers 7 +67% Produits exceptionnels % Charges Achats Services extérieurs Impôts et taxes Frais de personnel Dotations aux amortissement Autres charges % -5% -4% +12% -4% +99% Charges financières % Charges exceptionnelles % 13

14 PERSPECTIVES 2014 L Eco-construction un secteur d avenir? La SCOP est en lien avec le Parc National Régional (PNR) du Gâtinais français sur les questions d éco-construction, et plus particulièrement sur la filière chanvre. Suite à plusieurs rencontres, le PNR et la SCOP sont allés visiter l entreprise d insertion «Construir Eco» en Novembre Construir Eco a mis au point une unité de fabrication de briques de chanvre réalisées à partir d un mélange de chènevotte et de chaux naturelle. Un projet alliant plusieurs valeurs: une construction durable pour des bâtiments écologiques (ces briques peuvent être utilisées pour l isolation intérieure, extérieure, ), l utilisation de ressources locales pour le développement de la filière chanvre en région centre, et l emploi de personnes exclues du marché du travail. Pour en savoir + : Le projet : le PNR investirait dans une usine de défibrage pour que le chanvre puisse être utilisé en tant que matériel de construction. La SCOP Val emploi pourrait - sous le même modèle que «construir éco» - porter un atelier de fabrication de bloc de chanvre. Ainsi, la SCOP Val emploi s affirmerait en tant qu acteur de l éco-construction. 14

15 PERSPECTIVES 2014 Un projet d ateliers de sensibilisation aux métiers du bâtiment avec l association Prev Sud et enfin et surtout, continuer les efforts entrepris Embaucher une 3 ème personnes sur l activité bâtiment L association Prév Sud accompagne des jeunes de 8 à 25 ans avec une priorité envers les 12-21ans, en voie de marginalisation. Elle fait aujourd hui appel à la SCOP dans le cadre d un projet d ateliers sur les métiers du bâtiment destinés à des jeunes collégiens en décrochage scolaire. Investissement dans un nouveau véhicule pour l activité bâtiment (subvention d investissement de la fondation Aéroport de Paris et du Conseil Régional) Maintenir une démarche de développement commercial active et développer de nouveaux outils de communication. Ainsi, l encadrant technique de la SCOP Val emploi, Xavier Gillard, pourra partager son expérience et sa passion du métier avec ces jeunes. Quelques chantiers prévus en 2014 Un nouveau marché en vue pour le nettoyage Un gros chantier peinture, pose de lambris et installation de plomberiechauffage pour un éco-gite Rénovation de chambre pour des foyers Partenariat avec Barthélémy Durand 15

16 CRÉATION DU GES PÔLE ECONOMIE SOLIDAIRE Définition d un Groupe Economique Solidaire «désigne un ensemble de structures, à statut associatif ou commercial, aux personnalités morales différentes, entretenant des liens de collaboration à différents niveaux en fonction du degré d intégration» selon Coorace -Article L du code du travail loi du 1 er dec 2008 Objectifs : Rationaliser l organisation : clarifier les rôles et responsabilités, mutualiser les moyens, les démarches commerciales Renouveler la gouvernance du projet de développement local et son ancrage territorial Contexte et origine : Actuellement le pôle n a pas de statut juridique Demande des financeurs d une meilleure visibilité du fonctionnement du Pôle et de mutualisation Constat d un besoin d une gouvernance stratégique entre les différentes structures Etude et démarche construite avec les CA et les directeurs accompagnés du cabinet Oxalis Les GES du Pôle Economie Solidaire devrait voir le jour en 2014 MUTUALISATION DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL Le Collectif du Pôle Economie Solidaire veut aller audelà de la mutualisation de services communs (accueil, gestion administrative, comptabilité, frais généraux). Il proposera à partir de janvier 2014: un service d accompagnement socioprofessionnel mutualisé. Composé d une coordinatrice et de 3 chargés d accompagnement: - il prendra en charge l accompagnement des chantiers d insertion (Val emploi Services et les Potagers du Télégraphe) et de l entreprise d insertion (la SCOP) du Pôle, ainsi qu une partie de l accompagnement d Action Emploi, Horizons et Mobilité Solidaire - mais aussi celui de la Recyclerie du Gâtinais Le + : L équipe centralisera les disponibilités de chaque structure en temps réel (poste à pourvoir, formation, ateliers ). Elle travaille en collaboration avec les différents interlocuteurs (encadrants techniques, équipe de direction, formateurs ), et coordonne les parcours d insertion. Ce service développe aussi des passerelles entreprises: il oriente les bénéficiaires vers des secteurs d activité en tension sur le territoire. 16

RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF

RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF 1 RAPPORT D ACTIVITÉ LE COLLECTIF 2013 Edito «Personne n est inemployable», la devise du secteur de l Insertion par l Activité Economique. En faveur du développement durable, l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPES - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91.

Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPES - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91. Pôle Économie Solidaire - Chemin du Larris - 91150 ÉTAMPS - Tél 01 69 16 11 11 - Fax 01 69 16 11 10 - contact@pole91.fr - www.pole91.fr Des Services aux Particuliers, Collectivités, ntreprises par la réinsertion

Plus en détail

Rapport d activité 2014

Rapport d activité 2014 Rapport d activité 2014 Pôle Economie Solidaire Sud-Essonne Groupe Economique Solidaire 1 Edito L année 2014 a été riche au Pôle Economie Solidaire Sud-Essonne notamment par la création du Groupe Economique

Plus en détail

= INTERMED Association intermédiaire (AI)

= INTERMED Association intermédiaire (AI) GES INTERMED (groupe économique solidaire) = INTERMED Association intermédiaire (AI) Services de confort au domicile Tous types de tâches auprès des «Pros» Environ 17 ETP Environ 26 ETP LIMPIO + BDD (Besançon

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Qu est-ce qu une plateforme Mobilité Solidaire? Une plateforme Mobilité Solidaire poursuit plusieurs objectifs: Permettre au public en difficulté d insertion

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT COE- séance du 8 novembre 2011 L insertion par l activitl activité économique Bertrand MARTINOT 1 INTRODUCTION L Insertion par l activité économique est un secteur en évolution qui a fait l objet d un

Plus en détail

Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016. Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure :

Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016. Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure : Dossier unique d instruction Insertion par l activité économique (IAE) Année : 2016 Insertion par l activité économique (IAE) Nom de la Structure : ------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE N 23 - février 2011 THEMATIQUE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS 4 principaux secteurs d activité qui représentent plus de la moitié des

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques L insertion par l économique Un secteur fragilisé (Dossier réalisé par Sébastien Desitter, Expert-comptable, Commissaire aux comptes, In Extenso Rhône-Alpes) Né dans les

Plus en détail

ACTUALITES GENERALES. Du nouveaux aux Potagers du Télégraphe. Un nouveau chantier d insertion à Val Emploi Services

ACTUALITES GENERALES. Du nouveaux aux Potagers du Télégraphe. Un nouveau chantier d insertion à Val Emploi Services MAI 2014 N 1 Info-Pôle La mutualisation au cœur de l'economie Sociale et Solidaire «Partage», «échange», et «coopération» appartiennent aux valeurs de l Economie Sociale et Solidaire Les structures du

Plus en détail

Quelles évolutions pour les ACI?

Quelles évolutions pour les ACI? Réforme de l IAE Quelles évolutions pour les ACI? Document élaboré le 23 juin 2014 GARIE 28, avenue Gustave Eiffel 33600 PESSAC Tel : 05 57 89 01 10 Fax : 05 56 36 96 84 www.iae-aquitaine.org 23 Juin 2014

Plus en détail

RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement)

RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement) DOSSIER DE DEMANDE DE CONVENTIONNEMENT ATELIER ET CHANTIER D INSERTION (ACI) CDDI RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement) A compter du 1

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Reloref N/REF : DIEL/RELOREF/FM/FG/PEG/2010-406 Date : Décembre 2010 * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

Groupements d employeurs

Groupements d employeurs Groupements d employeurs Rapport d étude Sommaire Objectifs de l étude.. Page 3 Déroulement de l étude. Page 4 Les 3 groupements.. Page 5 Méthodologie.. Page 6 Caractéristiques des 3 groupements.. Page

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 11-830 ANNEXES A LA DELIBERATION @BCL@6C0E61A0 27/09/11 09:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 CP 11-830 1. Etat récapitulatif des subventions @BCL@6C0E61A0 27/09/11

Plus en détail

Les dispositifs d aide à l emploi

Les dispositifs d aide à l emploi Les dispositifs d aide à l emploi Le CUI-CAE L emploi d avenir L emploi-tremplin Le contrat de génération Le service civique Les postes FONJEP 2 Le contrat unique d insertion - contrat d accompagnement

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Présentation de l Insertion par (IAE)

Présentation de l Insertion par (IAE) Présentation de l Insertion par l Activité Economique (IAE) Sommaire I - Principes de l Insertion par l Activité Economique II - L IAE à la Réunion III - Rôle de l URSIAE I - Principes de l Insertion par

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

LORRAINE ACTIVE. Economie Sociale et Solidaire : anticiper la dégradation de situation économique et financière : les points de vigilance

LORRAINE ACTIVE. Economie Sociale et Solidaire : anticiper la dégradation de situation économique et financière : les points de vigilance LORRAINE ACTIVE Economie Sociale et Solidaire : anticiper la dégradation de situation économique et financière : les points de vigilance Tomblaine, le 22 octobre 2013 PRESENTATION DE LORRAINE ACTIVE QUI

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations

Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations Création d'activité individuelle, projets collectifs : des solutions adaptées en coopératives ou associations MIFE LOIRE SUD Dans le parcours de la création d entreprise, la MIFE Loire Sud se positionne

Plus en détail

Quelques informations préalables

Quelques informations préalables Quelques informations préalables * Votre structure est... Une association Une fondation Une SCOP Une SCIC Une société commerciale (autre que coopérative) Une mutuelle Pouvez-vous décrire en une phrase

Plus en détail

Bilan d activité. 2010 rsa

Bilan d activité. 2010 rsa Bilan d activité 2010 rsa Principales caractéristiques des bénéficiaires Les bénéficiaires au regard de l emploi / La contractualisation / Les principales thématiques d insertion en 2010 I. Introduction

Plus en détail

Le Groupement d Employeurs, ce n est pas :

Le Groupement d Employeurs, ce n est pas : Le Groupement d Employeurs, ce n est pas : - De l intérim ; - Du consulting ; - Une société de portage-salariale ; - Du multi salariat ; Alors le GE, c est quoi au juste? Alors le GE, c est quoi au juste?

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP

ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP ATELIER : LA COOPERATION DANS LE SECTEUR SAP Session 3 (14h30-15h15) - Parcours COOPERER MUTUALISER Découvrir Alain VILLEZ, directeur adjoint et responsable du secteur «Personnes âgées» de l Uriopss NPDC

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet Introduction Définitions L Economie Sociale Les familles Les principes communs L Economie Solidaire : filiation historique Le mouvement ouvrier

Plus en détail

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015 Initiatives 77 K. Crona - Ares Avril 2015 Stratégie pour l IAE en Ile-de-FrancE 2015-2017 Direccte d Ile-de-France Rejoué Imaj Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation,

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Rapport financier 2012 présenté à l AG du 19 avril 2013 Document supplémentaire joint : Récapitulatif des produits et charges 2012 et budget base 2013

Rapport financier 2012 présenté à l AG du 19 avril 2013 Document supplémentaire joint : Récapitulatif des produits et charges 2012 et budget base 2013 Rapport financier 2012 présenté à l AG du 19 avril 2013 Document supplémentaire joint : Récapitulatif des produits et charges 2012 et budget base 2013 Au-delà des aspects financiers, l activité de gestion

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE?

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? Une idée simple Parcours classique Créer sa propre entreprise Porteur de projet souhaitant vivre de son savoir-faire

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Présents : - Alain CENRAUD Service Accueil Spécialisé -

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012 Remontée des besoins des participants PLIE 18 septembre 2012 Contexte Economique Évolution du chômage (cat. ABC et A de juin 2011 à juin 2012) DEFM cat ABC juin 2012 Evolution sur un an DEFM cat A juin

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

Article 1 : Soutien aux Actions d Initiative Territoriale en faveur de l emploi

Article 1 : Soutien aux Actions d Initiative Territoriale en faveur de l emploi CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 12-740 VU La convention n 11022429 relative à une subvention de fonctionnement, conclue avec le groupement d employeurs «GE MPLOI PARIS» approuvée par la délibération

Plus en détail

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Nature du projet : Identification de l entreprise Nom du dirigeant : Nom de l'entreprise : Adresse : Dossier

Plus en détail

Associations, quels soutiens pour vous aider à créer et développer vos emplois?

Associations, quels soutiens pour vous aider à créer et développer vos emplois? Associations, quels soutiens pour vous aider à créer et développer vos emplois? Emplois-tremplin IAE La Région continue de cofinancer l insertion par l activité économique IAE destinés à un public plus

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA

CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA CONTRAT DE VILLE PROGRAMMATION 2016 DOSSIER CERFA Nom de la structure Intitulé de l action Action nouvelle ou action reconduite Nouvelle Reconduite L action peut-elle démarrer au 1 er Janvier 2016? Oui

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

CLAUSE D INSERTION ET BTP DOSSIER N 6 JUIN 2013

CLAUSE D INSERTION ET BTP DOSSIER N 6 JUIN 2013 CLAUSE D INSERTION ET BTP DOSSIER N 6 JUIN 2013 Qu est-ce que LA CLAUSE D INSERTION? DÉFINITION Deux constats ont favorisé la prise de conscience des pouvoirs publics quant à la création de la clause d

Plus en détail

DISPOSITIFS Accompagnement

DISPOSITIFS Accompagnement DISPOSITIFS Accompagnement JUILLET 2014 SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT FRANCE ACTIVE /fr/outils/sifa.php Type d'aide : Accompagnement ; Prêt Financement remboursable /// Nature : prêt participatif ou compte

Plus en détail

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2016 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports Service des Sports Bâtiment Pyrène 1,

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Animé par : Martin DELATTE. Animé par : Catherine GRIMOND

Animé par : Martin DELATTE. Animé par : Catherine GRIMOND Salariés, Accompagnement reprenez votre entreprise et aides pour financières assurer sa de pérennité Pôle Emploi Martin DELATTE Catherine GRIMOND Sommaire Introduction Qu est ce qu une Scop Les enjeux

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant ressources humaines

Licence professionnelle Assistant ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant ressources humaines Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

MEDICOOP INTERIM Une solution RH innovante pour gérer le personnel non permanent dans le secteur médico-social et médical

MEDICOOP INTERIM Une solution RH innovante pour gérer le personnel non permanent dans le secteur médico-social et médical MEDICOOP INTERIM Une solution RH innovante pour gérer le personnel non permanent dans le secteur médico-social et médical Réseau francophone 30-31/10/2014 Propos introductifs Le secteur médico social est

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en janvier 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs) 24

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE Ces formations gratuites sont dispensées par le Comité Départemental Olympique et Sportif du Rhône et le CENACLE, dans le cadre de leur mission de soutien au développement de la vie associative sportive

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015 DIECCTE DR Pôle emploi et Îles du Nord Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en février 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SOMMAIRE JUILLET 2015 N 13 P.1 Un reclassement sur deux à l issue d une formation financée par Pôle emploi P.3 L expérience professionnelle est déterminante pour le reclassement

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Dossier de demande de Subvention Opération sur une seule année civile

Dossier de demande de Subvention Opération sur une seule année civile Dossier de demande de Subvention Opération sur une seule année civile Le dossier est également à transmettre par courrier électronique. Intitulé de l opération Date de début de l opération Date de fin

Plus en détail

Atelier Chantier d Insertion 45 rue de l Essonne 91720 PRUNAY sur ESSONNE Tél. 01.64.99.38.22

Atelier Chantier d Insertion 45 rue de l Essonne 91720 PRUNAY sur ESSONNE Tél. 01.64.99.38.22 Atelier Chantier d Insertion 45 rue de l Essonne 91720 PRUNAY sur ESSONNE Tél. 01.64.99.38.22 Juin 2012 1 Historique 2009-2010 : Le SPL SIGAL propose de mettre à disposition d une structure d insertion

Plus en détail

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE 21/10/2014 Unité territoriale de Paris 21/10/2014 2 Qu est ce que le pacte de responsabilité et de solidarité? Un engagement réciproque de l Etat et des partenaires

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL L AGORA, autour

Plus en détail

Introduction : Les métiers du bâtiment

Introduction : Les métiers du bâtiment Introduction : Les métiers du bâtiment Le jeudi 13 Janvier 2011, nous avons visité le CFA d Agnetz plusieurs métiers nous ont été présentés : Carreleur, Peintre, Menuisier, Plaquiste, Maçon, Plombier,

Plus en détail

L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires

L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX L apport de l Insertion par l Activité Economique pour les territoires Exemples avec 3 structures de l IAE du Centre

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Hervé, électricien électronicien

Hervé, électricien électronicien Devenir électricien J ai la chance d exercer un métier qui offre désormais une grande diversité d interventions. En plus du câblage électrique, j installe de plus en plus de systèmes domotiques, je fais

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX

PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) PRESTATIONS D INSERTION PROFESSIONNELLE NETTOYAGE APRES TRAVAUX MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ESPLANADE

Plus en détail

Dossier de presse - Juillet 2014. Phase I (2016-2020) Principales caractéristiques de l emploi et du développement économique et social

Dossier de presse - Juillet 2014. Phase I (2016-2020) Principales caractéristiques de l emploi et du développement économique et social Dossier de presse - Juillet 2014 Phase I (2016-2020) Principales caractéristiques de l emploi et du développement économique et social Le développement économique et social au cœur du projet Villages Nature

Plus en détail

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI

Votre nom Session 2011. BTS Assistant de gestion de PME-PMI Votre nom Session 2011 BTS Assistant de gestion de PME-PMI Certificats de stage SOMMAIRE Présentation de l entreprise P 3 à 5 Les fiches de situation P 6 à 13 Gestion de la relation avec la clientèle Fiche

Plus en détail

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques Formes d emploi et de travail atypiques GLOSSAIRE document de travail A------------------------------------------------------------------------------------------------------ Auto-entrepreneur DEFINITION

Plus en détail