Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Groupe Form ation Em pl oi 05 «Travailde s m étaux, s tructure s m étal l iq ue s, fonde rie» O utilm is à l a dis pos ition du parte nariat, ce tte publ ication e s t cons truite afin de facil ite r l a réal is ation d un diagnos tic partagé. C e s t une am orce du travailq ue l e s acte urs régionaux pe uve nt e ngage r e n confrontant l e urs anal ys e s à ce l l e s ras s e m bl ée s dans ce docum e nt. Ce travail com pl ém e ntaire vie ndra e nrich ir l a connais s ance de s évol utions e n cours dans l 'e m pl oi e tl a form ation, e ts urtoutl a m e ttre e n pe rs pe ctive. Ce docum e nt e s t tél éch arge abl e de puis l e s ite de l ARFTLV (w w w.arftl v.org, Etude s e t s tat O REF). Toute util is ation de s inform ations doit porte r l a m e ntion «Extrait de Conve rge nce s, l a publ ication de l ARFTLV»e tcite r l e s s ource s de donnée s. Nos de rnière s publ ications : - Conve rge nce s n 11 à 27 : Contributions de l 'ARFTLVà l 'él aboration du CPRDFP, par GFE - Conve rge nce s n 10 : Portraitdu s e cte ur s anitaire e ts ociale n Poitou-Ch are nte s - Conve rge nce s n 9 : L'ins e rtion dans l 'e m pl oi de s je une s form és

2 ore arftl v.org

3 Prés e ntation du GFE

4 El ém e nts de conte xte

5

6 Chapitre I L offre de formation professionnelle en 2010 et son évolution sur 5 ans Les informations présentées dans ce chapitre proviennent d un assemblage de statistiques fournies par les services de la Région Poitou-Charentes, du Rectorat de Poitiers, de la DRAAF pour la formation professionnelle initiale et par la DIRECCTE, la Région Poitou-Charentes, l AFPA, Pôle emploi et l ASP (ex- CNASEA) pour la formation professionnelle continue. Les chiffres de la formation initiale portent sur les années s 2009/2010 et 2004/2005. Les données sur la formation professionnelle continue portent sur l année civile La formation professionnelle initiale Liste des formations par niveau et par établissement, avec leurs effectifs en dernière année de cycle (rentrée 2009) Niveau 3 CFA CIPECMA LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PAUL GUERIN CHATELAILLON- PLAGE NIORT 2BTS2 REALISATION D'OUVRAGES CHAUDRONNES 2BTS2 CONCEPTION & REALISATION DE CARROSSERIE 2BTS2 REALISATION D'OUVRAGES CHAUDRONNES LYCEE PROFESSIONNEL CARROSSERIE G BARRE NIORT FCIL3 FORM.A REPARAT.CARROSSERIES AUTO 10 Niveau 4 CFA CCI 16 CFA CIPECMA LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PAUL GUERIN LYCEE POLYVALENT EMILE COMBES LYCEE PROFESSIONNEL CARROSSERIE G BARRE L'ISLE-D'ESPAGNAC CHATELAILLON- PLAGE NIORT PONS NIORT 3BPR3 REAL.OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. 11 TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. 3BPR3 REAL.OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. 4 TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. TERM TECHNO STI GENIE MECANIQ: STRUCTURES METALL. TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. 3BPR3 REPARATION DES CARROSSERIES 19 TERPRO REPARATION DES CARROSSERIES 13 LYCEE PROFESSIONNEL EMILE COMBES PONS 3BPR3 TECH.CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE 2 LYCEE PROFESSIONNEL JEAN CAILLAUD LYCEE PROFESSIONNEL LEONARD DE VINCI LYCEE PROFESSIONNEL PAUL GUERIN LYCEE PROFESSIONNEL REAUMUR RUELLE-SUR- TOUVRE BRESSUIRE NIORT POITIERS TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. 3BPR3 TECH.CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE 10 TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL

7 Niveau 5 CDD - PERIGNY PERIGNY TERBEP CARROSSERIE 10 TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 12 CFA AFP-BTP SAINT-BENOIT 2CAP2 SERRURIER METALLIER 11 CFA CCI 16 CFA CM16 BARBEZIEUX CFA CM 17 CFA CM 86 CFA PARTHENAY L'ISLE-D'ESPAGNAC BARBEZIEUX-SAINT- HILAIRE LA ROCHELLE SAINT-BENOIT PARTHENAY 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION 14 2CAP2 PEINTURE EN CARROSSERIE 6 TERBEP CARROSSERIE 5 TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 4 2CAP2 SERRURIER METALLIER 11 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION 18 2CAP2 PEINTURE EN CARROSSERIE 17 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION 2 2CAP2 PEINTURE EN CARROSSERIE 9 2CAP2 CONSTRUCT. ENSEMBLES CHAUDRONNES 11 2CAP2 SERRURIER METALLIER 9 LYCEE POLYVALENT EMILE COMBES PONS TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 13 LYCEE PROFESSIONNEL CARROSSERIE G BARRE NIORT 1CAP1 PEINTURE EN CARROSSERIE 20 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION 25 TERBEP CARROSSERIE 14 LYCEE PROFESSIONNEL CHARLES A COULOMB ANGOULEME 2CAP2 CONDUIT.SYS.IND.OP.PR.TRANSF.METX 7 LYCEE PROFESSIONNEL CITE SCOLAIRE JEAN MOULIN THOUARS 2CAP2 SERRURIER METALLIER 7 LYCEE PROFESSIONNEL DE L'ATLANTIQUE ROYAN 2CAP2 SERRURIER METALLIER 6 LYCEE PROFESSIONNEL DU BATIMENT ANGOULEME 2CAP2 SERRURIER METALLIER 7 LYCEE PROFESSIONNEL JEAN CAILLAUD LYCEE PROFESSIONNEL LEONARD DE VINCI RUELLE-SUR- TOUVRE BRESSUIRE TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 7 MC SOUDAGE (MC5) 12 TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 14 LYCEE PROFESSIONNEL PAUL GUERIN NIORT TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 10 LYCEE PROFESSIONNEL REAUMUR LYCEE PROFESSIONNEL ROMPSAY POITIERS LA ROCHELLE 2CAP2 CONSTRUCT. ENSEMBLES CHAUDRONNES 9 MC SOUDAGE (MC5) 14 TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 15 2CAP2 SERRURIER METALLIER 11 TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL 16 Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2009 / 2010 En Poitou-Charentes, les 18 formations du GFE 05 vont du niveau V (CAP, BEP et Mention complémentaire) au niveau III (BTS et FCIL). Elles sont dispensées dans 21 établissements : 8 centres de formation pour apprentis et 13 lycées. 7

8 Effectifs d élèves et apprentis en dernière année de cycle de formation par spécialité et par département (rentrées 2009 et 2004) CAP EN 1 AN Spécialité, Diplôme, Niveau Effectifs d'élèves, d'apprentis et d'étudiants, (BTS, DUT, Licence Pro) Dernière année de cycle de formation, par spécialité et département CHARENTE CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES VIENNE POITOU-CHARENTES Total Scolaire Total Totaux Part des filles 1CAP1 PEINTURE EN CARROSSERIE CAP EN 2 ANS 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION % 2CAP2 CONSTRUCT. ENSEMBLES CHAUDRONNES CAP2 SERRURIER METALLIER % 2CAP2 PEINTURE EN CARROSSERIE % 2CAP2 CONDUIT.SYS.IND.OP.PR.TRANSF.METX BEP TERBEP CARROSSERIE TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL % MENT COMP NIV. 5 MC SOUDAGE (MC5) % BAC PRO TERPRO REPARATION DES CARROSSERIES TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL % BAC PRO EN 3 ANS 3BPR3 REAL.OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL BPR3 REPARATION DES CARROSSERIES BPR3 TECH.CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE BAC TECHNO TERM TECHNO STI GENIE MECANIQ: STRUCTURES METALL BTS EN 2 ANS 2BTS2 REALISATION D'OUVRAGES CHAUDRONNES 2BTS2 CONCEPTION & REALISATION DE CARROSSERIE FORM COMP NIV 3 FCIL3 FORM.A REPARAT.CARROSSERIES AUTO % % % Total CAP EN 1 AN Total CAP EN 2 ANS % Total BEP % Total MENT COMP NIV % Total BAC PRO % Total BAC PRO EN 3 ANS Total BAC TECHNO Total BTS EN 2 ANS % Total FORM COMP NIV % Total Formations niveau V % Total Formations niveau IV % Total Formations niveau III % Toutes Formations % Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2009 / 2010 A la rentrée 2009, 517 jeunes sont inscrits en dernière année de formation. Entre 2004 et 2009, la part de l apprentissage dans ces métiers s est beaucoup accrue, passant de 39,5 % à 55 %. Cette augmentation porte essentiellement sur des formations de niveau IV et III. Les formations de niveau V concentrent la majorité des effectifs (67 %), mais, compte tenu de la mise en place du Bac pro en 3 ans (fin des BEP), cette proportion va se réduire. 8

9 Il s agit d un GFE extrêmement masculin puisque la part des jeunes filles en formation n est que de 2,5 %. Seul le département des Deux-Sèvres propose la filière complète (du niveau V au niveau III) par voie. Par l apprentissage, cette filière peut-être suivie intégralement en Charente-Maritime. CAP EN 1 AN Spécialité, Diplôme, Niveau Effectifs d'élèves, d'apprentis et d'étudiants, (BTS, DUT, Licence Pro) Dernière année de cycle de formation, par spécialité et département CHARENTE CHARENTE- MARITIME DEUX-SEVRES VIENNE POITOU-CHARENTES Total Scolaire Total 1CAP1 CARROSSERIE REPARATION CAP1 SERRURIER METALLIER CAP1 PEINTURE EN CARROSSERIE CAP EN 2 ANS 2CAP2 CARROSSERIE REPARATION CAP2 CONSTRUCT. ENSEMBLES CHAUDRONNES Totaux CAP2 SERRURIER METALLIER CAP2 PEINTURE EN CARROSSERIE CAP2 CONDUIT.SYS.IND.OP.PR.TRANSF.METX BEP EN 1 AN Part des filles % 1BEP1 CARROSSERIE BEP TERBEP CARROSSERIE TERBEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.METAL MENT COMP NIV % MC SOUDAGE (MC5) BAC PRO TERPRO CARROSSERIE OPTION CONSTRUCTION TERPRO CARROSSERIE OPTION REPARATION TERPRO REAL. OUVR.CHAUDRON.STRUCT.METAL. BAC TECHNO TERM TECHNO STI GENIE MECANIQ: STRUCTURES METALL. BTS EN 2 ANS 2BTS2 REALISATION D'OUVRAGES CHAUDRONNES % % 2BTS2 CONSTRUCTIONS METALLIQUES BTS2 CONCEPTION & REALISATION DE CARROSSERIE FORM COMP NIV 3 FCIL3 FORM.A REPARAT.CARROSSERIES AUTO Total CAP EN 1 AN Total CAP EN 2 ANS % Total BEP EN 1 AN Total BEP % Total MENT COMP NIV Total BAC PRO % Total BAC TECHNO Total BTS EN 2 ANS % Total FORM COMP NIV Total Formations Niveau % Total Formations Niveau % Total Formations Niveau % Toutes Formations % Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2004 /

10 Evolution structurelle de l offre de formation professionnelle initiale (rentrées 2004 et 2009) Formation en 1 Formation en 2 ans Formation en 3 ans an 1ère année 1ère année 2ème année 1ère année 2ème année 3ème année CAP EN 1 AN CAP EN 2 ANS BEP MENT COMP NIV BAC PRO BAC PRO EN 3 ANS BAC TECHNO 3 3 BTS EN 2 ANS FORM COMP NIV Total formations de niveau Total formations de niveau Total formations de niveau Total GFE Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2009 / 2010 Total Formation en 1 an Formation en 2 ans 1ère année 1ère année 2ème année Total CAP EN 1 AN CAP EN 2 ANS BEP EN 1 AN 1 1 BEP MENT COMP NIV BAC PRO BAC TECHNO BTS EN 2 ANS FORM COMP NIV Total formations de niveau Total formations de niveau Total formations de niveau Total GFE Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2004 / 2005 La comparaison des deux tableaux permet d observer la mise en place du Bac pro en 3 ans et la fin du BEP. 10

11 Diplôme, Niveau Charente Charente-Maritime Deux-Sèvres Vienne Poitou-Charentes CAP EN 1 AN CAP EN 2 ANS BEP MENT COMP NIV BAC PRO BAC PRO EN 3 ANS BAC TECHNO BTS EN 2 ANS FORM COMP NIV Total Formations Niveau Total Formations Niveau Total Formations Niveau Toutes Formations Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2009 / 2010 Totaux Diplôme, Niveau Charente Charente-Maritime Deux-Sèvres Vienne Poitou-Charentes Totaux CAP EN 1 AN CAP EN 2 ANS BEP EN 1 AN BEP MENT COMP NIV BAC PRO BAC TECHNO BTS EN 2 ANS FORM COMP NIV Total Formations Niveau Total Formations Niveau Total Formations Niveau Toutes Formations Sources : DRAAF, Rectorat, Région Année 2004 / 2005 Tous les départements proposent des formations relevant du GFE 05. Cette offre s est étoffée en Charente, surtout du fait de l apprentissage, notamment sur des niveaux IV. Elle est restée stable en Charente-Maritime. Dans les Deux-Sèvres, les effectifs en formation par la voie ont enregistré une nette baisse (- 42 % entre 2004 et 2009) pour partie compensée par le développement de l apprentissage qui a enregistré une hausse de 61 %. Dans la Vienne, on observe une relative stabilité. 11

12 Réussite aux examens (session 2009) Les données présentées ci-dessous portent uniquement sur les examens des CAP, BEP, Bac pro, les mentions complémentaires et BTS. Sont pris en compte tous les candidats, quelle que soit leur voie de formation : statut, alternance, candidat libre ou formation continue. A titre de référence, les taux moyens de réussite aux examens, tous GFE confondus sont : CAP : 82% BEP : 81,5% Mention complémentaire niv V : 87,2% Bac pro : 90,1% BTS : 69,5% Réussite aux examens Diplôme Présents Reçus Taux de réussite BACPRO CARROSSERIE OPTION CONSTRUCTION % BACPRO CARROSSERIE OPTION REPARATION % BACPRO STRUCTURES METALLIQUES % BEP CARROSSERIE % BEP REALIS.OUV.CHAUDRON. STRUCT.META % BTS REALISAT.D'OUVRAGES CHAUDRONNES % BTS CONCEPT.& REALISAT.DE CARROSSERIE % CAP CONSTRUCTEUR OUV.BAT.ALU.VER.M.S % CAP CONSTRUCTION ENSEMBLES CHAUDONNES % CAP SERRURIER METALLIER % CAP PEINTURE EN CARROSSERIE % CAP REPARATION DES CARROSSERIES % MC5 SOUDAGE (MC5) % Source : Rectorat, session 2009 Le taux moyen de réussite aux examens est de 76 % (moyenne régionale tous GFE = 81 %). Ce sont les BEP qui enregistrent les taux les moins élevés, notamment le BEP carrosserie dont le taux n est que de 49 %. Capacité d accueil par formation sous statut et sélectivité des formations (rentrée 2009) Ces données portent sur les formations sous statut et dans les établissements publics. Sont également exclus les baccalauréats technologiques. Source : Rectorat de Poitiers. Effectifs à la rentrée Charente Charente-Maritime Deux-Sèvres Vienne Poitou-Charentes Capacité d'accueil Effectifs à la rentrée Capacité d'accueil Effectifs à la rentrée Capacité d'accueil Effectifs à la rentrée Capacité d'accueil Effectifs à la rentrée CAP2 REALISAT. EN CHAUDRONNERIE INDUS CAP2 REPARATION DES CARROSSERIES CAP2 SERRURIER METALLIER NDPRO REPARATION DES CARROSSERIES NDPRO TECH.CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE BTS2 CONCEPT.& REAL.CHAUDRONNERIE IND BTS2 CONCEPT.& REALISAT.DE CARROSSERIE Ensemble du GFE Source : Rectorat, pour la rentrée 2009 / 2010 Capacité d'accueil

13 La capacité d accueil des établissements qui proposent des formations par voie est en 2009 de 222 places. A la rentrée, le taux d occupation était de 88 %. C est en Charente que ces taux sont les plus bas (71 %) alors qu en Charente-Maritime et dans la Vienne, les effectifs sont au complet. Spécialité, diplôme,niveau Sélectivité des formations et préférences des élèves CHARENTE CHARENTE- MARITIME Séléctivité DEUX-SEVRES VIENNE POITOU- CHARENTES CAP EN 2 ANS 1CAP2 REALISAT. EN CHAUDRONNERIE INDUS ,5% 1CAP2 REPARATION DES CARROSSERIES ,5% 1CAP2 SERRURIER METALLIER ,0% BTS EN 2 ANS 1BTS2 CONCEPT.& REAL.CHAUDRONNERIE IND. 1BTS2 CONCEPT.& REALISAT.DE CARROSSERIE BAC PRO EN 3 ANS 2NDPRO REPARATION DES CARROSSERIES 2NDPRO TECH.CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE Enseignement public Préférences par niveau Niveau 5 Niveau 4 Niveau ,4% ,6% ,2% ,8% Total CAP EN 2 ANS ,0% Total BTS EN 2 ANS ,0% Total BAC PRO EN 3 ANS ,0% Total Niveau ,0% Total Niveau ,0% Total Niveau ,0% Total Toutes Formations Source : Rectorat, pour la rentrée 2009 / 2010 Globalement, les formations de ce GFE sont peu sélectives (en moyenne 113 demandes pour 100 places), excepté le CAP réparation des carrosseries où l on compte 43 demandes pour 10 places. En revanche, il semble plus difficile d attirer des jeunes en Charente où les formations ne sont remplies qu à 71 %. Cette situation est liée au déficit d image dont souffrent les métiers de ce GFE. Sélectivité = (nombre des premiers vœux / par la capacité d accueil) X 100 Préférence = répartition des premiers vœux selon la spécialité de formation 13

14 Insertion professionnelle des jeunes formés Ce paragraphe s appuie sur les résultats de : L enquête IVA (insertion dans la vie active), enquête pilotée par la Direction de l Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) du Ministère de l Education Nationale. Il s agit de connaitre, au 1er février de chaque année d enquête, la situation professionnelle des jeunes qui sont sortis de formation initiale à la fin de l année précédente. Sont interrogés tous les sortants de classes terminales technologiques et professionnelles : essentiellement CAP, BEP, mentions complémentaires (MC), Bac techno, Bac pro et BTS des lycées publics et privés sous contrat, hors agricoles. Dans l académie de Poitiers l enquête IVA bénéficie d un partenariat entre le Rectorat, le Conseil Régional, l Onisep Poitou-Charentes et le Gip-Agévif-Formation, du recueil des données jusqu à la diffusion des résultats. Ce partenariat permet une interrogation exhaustive ainsi qu un taux de réponse avoisinant 80 %. L exploitation par l OREF des résultats de l enquête Génération réalisée par le CEREQ en Poitou-Charentes. Les résultats ont fait l objet d un Convergences intitulé «Insertion des jeunes formés en Poitou-Charentes, Convergences n 9, 2010 téléchargeable à l adresse suivante : année 2010 moyenne Pêche - aquaculture - mer 66,7 44,7 Bâtiment gros œuvre, génie civil, extraction 62,6 68,3 Bâtiment : équipements et finitions 44,2 56,3 Structures métalliques, travail des métaux, fonderie 42,4 63,2 Mécanique, automatismes 49,3 65,5 Electricité, électrotechnique, électronique 46,9 58,8 Travail des matériaux, industries de process, laboratoire 32,4 58,2 Production alimentaire, cuisine 59,2 41,0 Textile, habillement, cuir 32,9 31,9 Travail du bois 39,2 46,9 Industries graphiques ns 48,3 Transports, conduite, manutention, magasinage 56,3 73,0 Tertiaire de bureau, tertiaire spécialisé 51,4 56,0 Commerce et distribution 51,8 54,4 Paramédical, travail social, soins personnels 60,2 55,3 Hôtellerie, restauration, tourisme, loisirs 56,9 59,4 Entretien, nettoyage, services, sécurité 39,5 33,7 Techniques de la communication, média 41,9 49,3 Arts appliqués, spectacles 54,3 58,3 Ensemble des GFE 51,2 57,1 Source : Rectorat enquête IVA L enquête conduite par le Rectorat pour mesurer l insertion professionnelle des jeunes sortis des formations s permet d identifier une situation particulière pour ce GFE. La moyenne qui atténue les effets conjoncturels de la crise fait apparaître que les formations de ce GFE présentent un taux d insertion plus favorable que l ensemble des GFE (+ 6,1 points). Néanmoins, pour l année 2010, si le taux pour l ensemble des GFE a enregistré une baisse de - 5,9 points, on observe que cette tendance baissière est beaucoup plus accusée pour le GFE 05 puisque les taux d insertion en sortie de formation sont en ,6 points en dessous de la moyenne On mesure ici l impact de la crise économique qui a lourdement touché le domaine industriel et gelé les embauches des jeunes. 14

15 La formation professionnelle continue Formation continue financée sur fonds publics Niveau Nombre de stagiaires en 2008 Femmes Hommes Moins de 25 ans Plus de 50 ans Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % I-II : Bac+3 ou bac % 2 100% III : Bac % IV : Bac-BTN-BT-BP % 19 90% 14 67% V : BEPC-BEP-CAP % % % 13 4% GFE % % % 13 4% Ensemble des GFE % % % % Sources : DIRECCTE, Région Poitou-Charentes, AFPA, Pôle emploi, ASP (ex-cnasea) En 2008, 93 % des 344 stagiaires de la formation continue financée sur fonds publics suivaient une formation de niveau V. 82 % étaient des hommes et 44 % avaient moins de 25 ans. La VAE Les statistiques présentées dans ce paragraphe proviennent des principaux certificateurs : SAFIRE, DIRECCTE, DRAAF, DAVA, CNAM, DRAM, DRJSCS Sport et DRJSCS SASO. Elles portent sur les passages en jury au cours de l année civile En 2009, aucun candidat ne s est présenté pour faire valider un diplôme relevant du GFE

16 Chapitre II La situation de l emploi en 2006 Les statistiques présentées dans ce paragraphe proviennent du traitement des chiffres du recensement de la population sortis en Le recensement de la population fait l'objet d'une rénovation en 2004 ce qui génère quelques règles de précaution. La notion d'actifs en emploi est plus large dans le nouveau recensement et les comparaisons avec 1999 semblent donc difficiles. D autres évolutions, telles que le recensement dans la population active des étudiants occupant un emploi précaire, conduisent à restreindre l'analyse aux ans, moins affectés par les changements de concept. Les actifs occupés Actifs occupés par profession 2006, part des femmes et par classe d âges Artisans Professions Actifs occupés en 2006 Part des femmes Part des moins de 25 ans Part des plus de 50 ans Artisans serruriers, métalliers % 2 % 43 % Artisans chaudronniers % Artisans tôliers-carrossiers d'automobiles % Contremaîtres, agents de maîtrise Agents de maîtrise en fabrication : métallurgie, matériaux lourds et autres industries de transformation Ouvriers qualifiés Chaudronniers-tôliers industriels, opérateurs qualifiés du travail en forge, conducteurs qualifiés d'équipement de formage, traceurs qualifiés % 1 % 25 % % 13 % 19 % Tuyauteurs industriels qualifiés % 16 % Soudeurs qualifiés sur métaux % 12 % 19 % Monteurs qualifiés en structures métalliques % 13 % Ouvriers qualifiés des traitements thermiques et de surface sur métaux % 7 % 25 % Carrossiers d'automobiles qualifiés % 24 % 16 % Métalliers, serruriers qualifiés % 13 % 17 % Ouvriers non qualifiés Ouvriers de production non qualifiés travaillant par formage de métal % 28 % 12 % Métalliers, serruriers, réparateurs en mécanique non qualifiés % 41 % 10 % Artisans % 1 % 39 % Contremaîtres, agents de maîtrise % 1 % 25 % Ouvriers qualifiés % 14 % 18 % Ouvriers non qualifiés % 39 % 10 % Total GFE % 24 % 16 % Ensemble des GFE % 11 % 25 % Source : INSEE RP 2006 En 2006, le GFE 05 comptait actifs occupés. Le poids des emplois d exécution est écrasant puisque 91 % des actifs sont des ouvriers. 5 % des actifs sont des artisans. Avec seulement 1,7 % de femmes en emploi, il s agit du GFE le plus masculin. C est également celui où la proportion de jeunes de moins de 25 ans est la plus forte et celle des plus de 50 la plus réduite. Néanmoins, cette situation varie d une profession à l autre. Si les métalliers, serruriers, réparateurs en mécanique non qualifiés sont généralement très jeunes, la situation s inverse pour les artisans ou contremaitres. Les carrières professionnelles semblent être moins longue ici que dans d autres GFE, notamment sur des emplois d ouvriers non qualifiés (10 à 12 % d actifs de 50 ans et plus). 16

17 Répartition des actifs par niveau de diplômes en 2006 Artisans Professions Actifs occupés en 2006 Part des niveaux I-II Part des niveaux III Part des niveaux IV Part des niveaux V Part des niveaux VBis et VI Artisans serruriers, métalliers % 4 % 13 % 65 % 14 % Artisans chaudronniers % 9 % 7 % 55 % 25 % Artisans tôliers-carrossiers d'automobiles % 3 % 66 % 28 % Contremaîtres, agents de maîtrise Agents de maîtrise en fabrication : métallurgie, matériaux lourds et autres industries de transformation Ouvriers qualifiés Chaudronniers-tôliers industriels, opérateurs qualifiés du travail en forge, conducteurs qualifiés d'équipement de formage, traceurs qualifiés % 10 % 21 % 51 % 18 % % 16 % 65 % 17 % Tuyauteurs industriels qualifiés % 15 % 69 % 15 % Soudeurs qualifiés sur métaux % 1 % 10 % 61 % 26 % Monteurs qualifiés en structures métalliques % 1 % 16 % 56 % 26 % Ouvriers qualifiés des traitements thermiques et de surface sur métaux % 1 % 8 % 60 % 29 % Carrossiers d'automobiles qualifiés % 1 % 9 % 66 % 24 % Métalliers, serruriers qualifiés % 1 % 10 % 71 % 17 % Ouvriers non qualifiés Ouvriers de production non qualifiés travaillant par formage de métal Métalliers, serruriers, réparateurs en mécanique non qualifiés % 1 % 11 % 55 % 32 % % 1 % 11 % 54 % 33 % Artisans % 4 % 9 % 63 % 20 % Contremaîtres, agents de maîtrise % 10 % 21 % 51 % 18 % Ouvriers qualifiés % 1 % 11 % 65 % 22 % Ouvriers non qualifiés % 1 % 11 % 54 % 33 % Total GFE % 2 % 12 % 59 % 26 % Ensemble des GFE % 14 % 19 % 34 % 23 % Source : Insee, RP 2006 Le GFE 05 est celui dans lequel la proportion d actifs de niveau V est la plus élevée (59 %). La part des actifs ayant un niveau IV ou supérieur est la plus élevée chez les contremaitres (31 %) et les artisans à l exception des artisans tôlier carrossiers d automobiles (6 %). 17

18 Répartition des actifs par catégorie socioprofessionnelle en 2006 Catégorie socioprofessionnelle Actifs occupés en 2006 % Artisans % Contremaîtres, agents de maîtrise % Ouvriers qualifiés % Ouvriers non qualifiés % Total GFE Source : INSEE RP 2006 Artisans 5% Contremaîtres, agents de maîtrise 4% Ouvriers non qualifiés 44% Ouvriers qualifiés 47% Source : INSEE RP % des professionnels de ce GFE sont des ouvriers. La profession de «métalliers, serruriers, réparateurs en mécanique non qualifiés» regroupe plus d un tiers des actifs du GFE. 18

19 Prévisions de départs à la retraite ( ) Ces statistiques sont extraites des travaux de l Insee, Décimal n 303, mars 2010 «Un actif sur trois partirait en retraite à l horizon 2020». Le taux de départ est calculé en rapportant le nombre de départs de fin d'activité au nombre d'actifs en emploi en 2005 le scénario spontané (scénario "haut"). Le scénario haut applique aux effectifs en emploi en 2005 les taux de départ réels observés dans l'enquête emploi de 1993 à Le scénario central repousse d'un an l'âge de fin de carrière. Le scénario bas repousse de deux ans l'âge de fin de carrière. FAP D00 : ONQ enlèvement ou formage de métal D10 : OQ travaillant par enlèvement de métal D20 : OQ travaillant par formage de métal Actifs en emploi au lieu de travail en 2005 Dont 50 ans et plus % de 50 ans et plus Scénario haut Scénario central Scénario bas Taux de départ en % Taux de départ en % Taux de départ en % , , , , , , , , , , , ,0 Total du GFE , , , ,3 Ensemble des GFE , , , ,2 Source : Insee - Enquêtes annuelles de recensement 2004 à 2007 Modèle prospectif «simulations de fins de carrière» Selon les scénarios définis par l'insee, plus d un tiers des actifs du GFE 05 de 2005 (36,7 %) seront partis à la retraite à l horizon de Ce taux est conforme à celui observé en région (36,9 %). 19

20 Les secteurs clés du GFE On entend par secteurs clés les secteurs d activité qui emploient le plus grand nombre de professionnels relevant de ce GFE. Il y a 4 secteurs clés sur ce GFE du fait qu ils emploient des métalliers, serruriers et réparateurs en mécanique non qualifiés, des soudeurs : le commerce et la réparation automobile (28 %), les industries des équipements mécaniques (21 %), la construction (8 %), la métallurgie et transformation des métaux (8 %). Caractéristiques socioprofessionnelles des secteurs Effectif salarié Part des femmes Part des salariés de - 26 ans Part des salariés de 50 ans et + Part des ouvriers et employés Part des salariés à temps partiel Activites_NES37 en 2007 Evol (TCAM) Poids dans l'emploi régional (2007) % en 2007 Evol (en pts) Industries des équipements mécaniques ,3% 2,2% 12% 0,98 13% -0,35 22% 1,24 70% -1,38 6% -1,34 Métallurgie et transformation des métaux ,9% 1,5% 16% 2,50 12% -0,37 20% 3,96 80% -1,48 8% -0,84 Construction ,9% 8,2% 9% 0,75 25% 4,53 17% -0,54 86% 0,00 7% -2,12 Commerce et réparation automobile ,2% 2,4% 20% 0,78 23% -0,70 17% 1,30 79% -0,03 10% -1,78 Ensemble des secteurs de Poitou-Charentes ,2% 100,0% 47% 1,40 14% 0,63 23% 2,24 70% 1,15 22% -0,88 % en 2007 Source : Insee DADS Entre 2002 et 2007, deux secteurs (industries des équipements mécaniques et du commerce et réparation automobile) montrent une stabilité alors que celui de la métallurgie et de la transformation des métaux ainsi que le secteur de la construction enregistrent une croissance supérieure à la moyenne régionale. La part des femmes est plus importante par cette entrée secteur que par l entrée GFE puisqu elle comptabilise ici les emplois administratifs souvent plus féminins. Evol (en pts) % en 2007 Evol (en pts) % en 2007 Evol (en pts) % en 2007 Evol (en pts) Nombre d établissements des secteurs clés par tranche d effectifs Nombre total établissements dans le secteur Part des établissements de 0 salarié Part des établissements de 1 à 9 salariés Part des établissements de 10 à 19 salariés Part des établissements de 20 à 49 salariés Part des établissements de 50 salariés et + Part des établissements à effectifs inconnus Industries des équipements mécaniques % 49% 10% 8% 4% 3% Métallurgie et transformation des métaux % 43% 15% 9% 4% 2% Construction % 50% 5% 3% 1% 4% Commerce et réparation automobile % 60% 7% 3% 1% 2% Ensemble des secteurs de Poitou-Charentes % 31% 3% 2% 1% 7% Source : INSEE - Sirène au 1er janvier 2007 Les établissements des principaux secteurs ont le plus souvent des salariés. Il s agit néanmoins de petites unités de moins de 20 salariés. 20

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Avril 2013 L'actualité documentaire des Groupes Formation Emploi

Avril 2013 L'actualité documentaire des Groupes Formation Emploi Avril 2013 L'actualité documentaire des Groupes Formation Emploi Document réalisé par le Service documentation de l'arftlv Les Groupes Formation Emploi GFE 01 : Production agricole et sylvicole Elevage

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 Fiche Synthèse - Métier 2004 Ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal ( FAP n 23) Points-clés : Les tensions et les demandes d emploi des personnes handicapées Le marché du travail L emploi

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

Chapitre I La population résidente et son évolution

Chapitre I La population résidente et son évolution Ce docum e nt e s t tél éch arge abl e de puis l e s ite de l ARFTLV (w w w.arftl v.org, e ntrée Etude s e t s tat O REF). Toute util is ation de s inform ations doit porte r l a m e ntion «Extrait de

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs»

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» N 3 N - Septembre 46 - Novembre2009 201 2 Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» Tableau de bord Emploi Formation Le Contrat d Objectifs Territorial «Métiers

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

METALLURGIE. Analyses sectorielles

METALLURGIE. Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II - 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent pour partie des : 3 ème CPC Métallurgie ; sous-commissions concernées : automobile, matériels agricoles

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension

La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension 9 Décembre 2014 La mention complémentaire tuyauterie industrielle Niveau IV Une réponse à un métier en tension Objet : Proposition du SNCT pour une création de mention complémentaire tuyauterie industrielle

Plus en détail

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006 PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 7-11 Zone d emploi de Tarbes AVRIL 6 Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi Fonds social européen Dernières tendances en

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Taux de réussite au BEP, CAP et BTS

Taux de réussite au BEP, CAP et BTS Note d information n 30 Juin 2014 au BEP, CAP et BTS EN BREF En Champagne-Ardenne, à la session 2013, 3 315 candidats se sont présentés à l examen du BEP, 4 991 au CAP et 3 070 candidats au BTS, hors examens

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

De la soudure à la carrosserie

De la soudure à la carrosserie De la soudure à la carrosserie Les métiers du travail des métaux et de la fonderie incluent la métallurgie et la fabrication de machines. Ils sont aussi pratiqués dans le commerce et la réparation automobile,

Plus en détail

Contrairement à une formation classique, le dispositif

Contrairement à une formation classique, le dispositif Repères HORS SERIE EMPLOI FORMATION n 21 - Juillet 2014 Les parcours VAE en Haute-Normandie Contrairement à une formation classique, le dispositif de la Validation des Acquis de l Expérience offre des

Plus en détail

Zoom. Réalisation Pôle OREF-Métiers Observatoire régional emploi, formation, métiers Mission Locale Toulouse. Rédaction Mission Locale Toulouse

Zoom. Réalisation Pôle OREF-Métiers Observatoire régional emploi, formation, métiers Mission Locale Toulouse. Rédaction Mission Locale Toulouse Zoom sur mai 2004 L industrie Aéronautique et ses métiers sur la région Midi-Pyrénées Réalisation Pôle OREF-Métiers Observatoire régional emploi, formation, métiers Mission Locale Toulouse Rédaction Mission

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Observatoire de la métallurgie Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Méthodologie adoptée et questionnaires récoltés Champ de l'enquête Commanditée par l'observatoire

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france Portrait de métiers Les métiers de la mécanique C E quipe de réalisation..rédaction : Franck

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

ARGOS. GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique. Pistes de réflexion. Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations

ARGOS. GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique. Pistes de réflexion. Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations Pistes de réflexion ARGOS Analyse régionale pour les grandes orientations du schéma des formations janvier 2006 GFE 07 Electricité Electrotechnique Electronique Réalisation CarifOref Midi-Pyrénées Pistes

Plus en détail

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE REPÈRES & ANALYSES AVRIL 215 PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO LORRAINE / 215 2 BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

Contrat d objectifs Services de l Automobile. Tableau de bord Economie - Emploi - Formation

Contrat d objectifs Services de l Automobile. Tableau de bord Economie - Emploi - Formation Contrat d objectifs Services de l Automobile Tableau de bord Economie Emploi Formation JUIN 211 Objectif Ce tableau de bord a pour objectif de proposer une information de base sur les entreprises, sur

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de la Vallée de l Arve 7053 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine

ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine ZOOM SUBANOR 2008-3 Situation des bacheliers professionnels 30 mois après le baccalauréat selon le domaine académie Rouen MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective

Les évolutions dans les services de l automobile. ) Éléments de cadrage et prospective Les évolutions dans les services de l automobile ) Éléments de cadrage et prospective des métiers dans les services de l automobile Socio-économiques Relais d'information et d'orientation Politiques de

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

Mise de jeu 2 La certification des formations

Mise de jeu 2 La certification des formations Mise de jeu 2 La certification des formations Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP Le plus souvent, les formations certifiantes ou qualifiantes sont celles qui mènent à «un

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Diagnostic régional emploi-formation

Diagnostic régional emploi-formation GREF Bretagne Diagnostic régional emploi-formation Contribution à l'élaboration du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles Mai 2011 Contrat de projets Etat-Région Sommaire

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE

CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE CONTRAT D OBJECTIFS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE Badias / Dumoulin / Région Alsace 2013-2018 la Région Alsace, partenaire d imaginalsace 3 Entre : D une part, L État, représenté par le Préfet de la région

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges Cadre achat de prestation du PLIE année 2015 Action préparatoire à une entrée en parcours qualifiant Cahier des charges INTRODUCTION... 2 CONTEXTE GENERAL... 2 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

Prévisions 2013 à 2015 des effectifs d élèves des 1 er et 2 nd degrés

Prévisions 2013 à 2015 des effectifs d élèves des 1 er et 2 nd degrés Note d information n 10 - juin 2013 Prévisions 2013 à 2015 des effectifs d élèves des 1 er et 2 nd degrés En bref En Champagne-Ardenne, le nombre d élèves scolarisés dans les écoles du 1 er degré public

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE

LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE LES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE Septembre 2011 Zoom sur les métiers exercés dans la Branche 1[ ENJEUX ET PISTES DE TRAVAIL Les enjeux identifiés par le Groupe Domaine «Secteurs Economiques

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Les métiers de la maintenance industrielle

Les métiers de la maintenance industrielle L A L E T T R E D E L o r e f Bulletin d information de l Observatoire Régional Emploi-Formation Décembre 2007 n 20 Les métiers de la maintenance industrielle La Région Réunion définit, au travers du Plan

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Aquitaine, Poitou-Charentes Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE 2014 2015 CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (AFPA, CCI, CMA, CNAM, DRAAF, GRETA et Universités) REGION ALSACE DIRECTION DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Service

Plus en détail

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves 3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves Réussir les épreuves du DNB (diplôme national du brevet) S orienter en seconde centrée en particulier sur la voie professionnelle

Plus en détail

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014

L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 L insertion des contrats de professionnalisation de la branche des services de l automobile en 2014 Résumé ) L ensemble des indicateurs (taux d emploi, taux de CDI, taux de maintien dans l entreprise formatrice

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE

Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE Contrat d objectifs MÉTIERS ARTISANAUX DE LA MÉTALLERIE ET DE LA MÉCANIQUE GÉNÉRALE Fédération des Métiers de la Métallerie et de la Mécanique générale d'alsace S O M M A I R E I -PRÉAMBULE...........P.4

Plus en détail

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif.

Métiers porteurs? Les niveaux de diplômes de l'education Nationale sont donnés à titre indicatif. Observatoire de l Emploi, des Qualifications, des Salaires et de la Formation LES MéTIERS PORTEURS OBSERVATOIRE édition 2014 Les «métiers porteurs» sont des métiers en manque de main-d œuvre en Nouvelle-Calédonie.

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois secteur de l industrie» Unité Territoriale

Plus en détail

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 Vous pouvez prendre connaissance du rapport de branche dans son intégralité sur le site internet de la FNH

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Bretagne, Pays-de-la-Loire Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse en partenariat avec Dossier de presse Les rencontres emploi du maritime bretagne 1 er salon du recrutement maritime en région - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Contact presse : Alexandra

Plus en détail

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ SEPTEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 759 électriciens en 20 012 soit 7% des salariéss de la production

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Tableau de bord de l emploi du Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Demandeurs d emploi Effectif au 30 sept. 2003 total jeunes longue durée (sup 1 an) femmes Commune Tonnay-Charente 324 89 108

Plus en détail

Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04

Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04 Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04 Date d extension : 27/01/2006 OPCA : AGEFAFORIA Convention collective : n 3247 Code NAF : 159N -

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE

L INSERTION PROFESSIONNELLE L INSERTION PROFESSIONNELLE DES PERSONNES ISSUES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION FINANCE PAR L ANFA. H O R S C QP INTERROGATION 2013 Ce dossier est édité par l Association Nationale pour la Formation

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques Dossier candidat Candidat Nom :... Prénom :... Demande du CQP : Parcours avec actions de formation pour tous les salariés (chimie et hors chimie) dont

Plus en détail

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Réunion du Service Public de l Emploi Départemental (SPED) Séminaire de travail thématique Préfecture de la région d Île-de-France Préfecture

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Le CFA de l académie de Reims. 9h45

Le CFA de l académie de Reims. 9h45 Le CFA de l académie de Reims 9h45 CONSEIL REGIONAL Convention quinquennale RECTORAT S.A.I.A. CFA de l Académie de Reims - Convention d adhésion au CFA Académique - Charte de fonctionnement EPLE support

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION G R E F TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION PAYS DE RENNES Contrat de Projets ÉDITION 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région G R E F A D émographie le plus peuplé de. A l inverse de la région, une

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

INDUSTRIE. Côte d'or. Industrie. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP)

INDUSTRIE. Côte d'or. Industrie. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) Côte d'or INDUSTRIE Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) AGENT DE FABRICATION D'ENSEMBLES METALLIQUES : PARCOURS SINGULIER Dates indicatives : voir organisme visé (735h maximum dont 70 en entreprise) (lire,

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Octobre 200 N 069 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES MÉTIERS EN 2009 seuls quelques métiers résistent à la dégradation du marché

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

Notice pour le contrat de professionnalisation

Notice pour le contrat de professionnalisation Notice pour le contrat de professionnalisation Avant de conclure un contrat de professionnalisation, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues

Plus en détail