Paris est magique! PROPERTY TIMES. Paris T Sommaire. Auteur. Contacts. 18 Juillet 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paris est magique! PROPERTY TIMES. Paris T Sommaire. Auteur. Contacts. 18 Juillet 2016"

Transcription

1 PROPERTY TIMES Paris est magique! Paris T Juillet 2016 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 10 Auteur Massinissa Fedala Senior Analyst +33 (0) Avec m² de bureaux commercialisés au 1 er semestre 2016, soit une progression de 25% en un an, Paris a su tirer son épingle du jeu pendant que les marchés de la Première et de la Deuxième Couronne ont vu leur activité se contracter. Paris Centre Ouest (QCA inclus) reste le centre de gravité du marché parisien avec m² placés ce semestre (+20% en un an), soit plus de la moitié de l activité de l ensemble de la capitale. Néanmoins, les arrondissements périphériques sont ceux qui auront enregistré la plus forte progression de leur activité avec des volumes de demande placée qui ont - au moins - doublé en un an. Ces secteurs ont bénéficié de la bonne santé du segment des transactions d envergure dont l activité, avec m² commercialisés, affiche une progression de 53% en un an. La transaction la plus importante du semestre aura été l acquisition par ALTICE, d un 1 er bâtiment de m² dans le programme «Qu4drans» situé dans le 15 ème arrondissement. Le volume d offre immédiatement disponible ne cesse de baisser, avec m² disponibles mi-2016 sur l ensemble de la capitale mi-2016 (-22% en un an), soit un taux de vacance de 3,8%. Ce niveau se situe bien en-deçà du seuil théorique de liquidité du marché. L offre neuve est aujourd hui une denrée rare dans la capitale et près de 80% des surfaces vacantes sont des bureaux de surfaces de 2 nde main. Encouragés par les déséquilibres entre une demande soutenue et une offre insuffisante et parfois inadaptée, les opérateurs ont lancé une vague de constructions de bureaux inédite sur la capitale. Plus de m² de bureaux sont aujourd hui en chantier, dont 60% sont encore disponibles. Graphique 1 Demande placée à Paris, en milliers de m² Contacts David Bourla Head of Research - France +33 (0) Magali Marton Head of EMEA Research +33 (0) cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 1

2 Contexte économique Une reprise installée L économie française s installe, trimestre après trimestre, dans une phase de reprise lente, graduelle, mais solide. L année 2016 a démarré sous les meilleurs auspices avec un PIB en hausse de 0,6%, venue confirmer le rebond de 2015 (+1,2% sur l ensemble de l exercice). Tous les ingrédients semblent réunis pour que cette phase de reprise se confirme dans les mois à venir. La consommation des ménages, moteur traditionnel de l économie française, revient frôler les 2% de croissance annuelle - le rythme de croisière qui était le sien avant la crise de soutenue par des gains de pouvoir d achat qui se confirment dans un contexte de faible inflation. Les enquêtes de conjoncture semblent corroborer cette embellie avec un indice de confiance des ménages qui reprend des couleurs ce semestre et se rapproche, mois après mois, de sa moyenne de longue période. Les entreprises font également montre d un optimisme inédit. L indice du climat des affaires repassant au-dessus de sa moyenne de longue période pour la première fois depuis 5 ans. L investissement des entreprises devrait être l un des principaux soutiens de l économie française dans les années à venir. Une politique monétaire accommodante, un accès facilité au crédit, un taux de marge qui se redresse, et la robustesse de la demande intérieure sont autant d incitations à investir pour les entreprises. La Banque de France anticipe une croissance soutenue des investissements privés, à hauteur de plus de 3% par an d ici à Si le taux de chômage reste à des niveaux historiques (10,2%), la bonne orientation de l économie a permis de stopper une hausse qui semblait inextinguible. Pour autant, la reprise économique n est pas encore assez soutenue pour inverser sensiblement la courbe du chômage à court terme. Le séisme du Brexit Paris aux aguets. Le résultat du référendum du 23 juin 2016 sur la sortie du Royaume-Uni de l Union Européenne va ouvrir un nouveau chapitre dans la compétition que se livrent les capitales européennes pour attirer les entreprises. Londres, centre névralgique de l Europe des start-ups, mais aussi et surtout de la finance, pourrait connaître une véritable saignée au sein de son tissu économique. Les entreprises les plus connectées à l international pourraient être tentées par un déménagement vers un pays de l Union afin de ne pas se couper d un marché de plusieurs centaines de millions de clients potentiels. Graphique 2 Croissance du PIB en France, % Source: INSEE Graphique 3 Enquêtes de conjoncture, indices Source: INSEE Graphique 4 Taux de chômage en France métropolitaine, en % Au lendemain du vote, les grandes banques de la City, JP MORGAN et HSBC en tête, annonçaient déjà envisager un déplacement de plusieurs milliers de postes vers d autres places européennes. Paris a longtemps fait figure de principale rivale à la place de Londres, avec des capacités d accueil et un réseau de transport de premier ordre; de nouveaux pôles pourraient tirer leur épingle du jeu en jouant sur d autres atouts : la fiscalité pour Dublin et Luxembourg, la qualité de vie pour Berlin et Amsterdam. Une nouvelle compétition s ouvre. Source: BIT cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 2

3 Synthèse Paris Paris en route vers une année record Le marché des bureaux parisiens ne fléchit pas et voit même son activité progresser de 25% en un an avec m² placés depuis le début de l année. Il s agit du meilleur 1 er semestre enregistré sur la capitale depuis Graphique 5 Demande placée à Paris, en milliers de m² A l exception de Paris 5/6/7 ème, l ensemble des sous-secteurs parisiens enregistre de fortes hausses d activité ce semestre. Le Quartier Central des Affaires (QCA) reste l épicentre du marché parisien avec plus de m² commercialisés au 1 er semestre, en hausse de 20% en un an. Les arrondissements périphériques (du 18 ème au 15 ème dans le sens des aiguilles d une montre) sont à l honneur avec un volume d activité au moins multiplié par deux en un an. L ensemble des tranches de surfaces a répondu présent ce semestre. Celles inférieures à m², socle de l activité transactionnelle, confirment leur bonne forme, en atteignant comme en 2015, la barre symbolique des m² transactés à mi- année. La plus forte progression est à rechercher du côté des transactions d envergure avec m² commercialisés au 1 er semestre, en progression de 53% en un an. Les 12 ème et 13 ème arrondissements s imposent comme les nouvelles terres d élection des entreprises à la recherche de grandes surfaces dans Paris. Cinq 5 transactions supérieures à m² ont d ores et déjà été recensées, pour un volume global de m² traités. C est néanmoins le 15 ème arrondissement qui aura accueilli la transaction la plus importante du semestre avec l acquisition par ALTICE d un 1 er bâtiment ( m²) de «Qu4drans», en bordure de périphérique dans le quartier de Balard. Des chantiers pour alimenter un marché asphyxié Le volume d offre immédiate se contracte inexorablement avec m² disponibles sur l ensemble de la capitale début juillet 2016 (-22% en un an), et un taux de vacance de 3,8%. La pénurie d offre touche tous les sous-secteurs parisiens sans aucune exception. Près de 80% des disponibilités sont concentrés sur des immeubles de seconde main. Seules 7 offres pourraient aujourd hui répondre à une demande pour une surface de première main supérieure à m² sur l ensemble de la capitale. Graphique 6 Taux de vacance à Paris Graphique 7 Cushman & Wakefield Evolution des valeurs locatives de 1ère main à Paris, /m²/an Encouragés par une demande soutenue et une offre insuffisante et parfois inadaptée, les opérateurs ont lancé une vague inédite de constructions ou restructurations de bureaux sur la capitale. Plus de m² de bureaux sont aujourd hui en chantier, dont 60% encore disponibles. Stabilité des valeurs locatives Les valeurs locatives sont restées relativement stables ce semestre. La valeur moyenne des transactions de bureaux de 1 ère main se maintient à 500 /m²/an, avec, néanmoins, certaines signatures conclues à des valeurs faciales flirtant avec la barre des 800 /m²/an sur le quartier de l Etoile. Celle de seconde main se stabilise également à 400 /m²/an, avec une fourchette allant 260 /m²/an dans les arrondissements du Nord-Est à 540 /m²/an dans le QCA. cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 3

4 Paris QCA 4 ème trimestre consécutif à plus de m² placés Le marché francilien des bureaux affiche une bonne santé avec une activité transactionnelle en hausse de 20% et 1,1 million de m² ayant accueilli un nouvel utilisateur au cours du 1 er semestre. Le marché du QCA parisien n est pas en reste avec m² placés au cours du 1 er semestre, soit une activité en hausse de 21% en un an. Avec m² commercialisés au 2 ème trimestre, Paris QCA conserve un rythme de croisière élevé avec un 4 ème trimestre consécutif à plus de m² de demande placée, une première depuis Les petites transactions celles inférieures à m² - restent le moteur principal du marché parisien, avec près de m² placés sur ce segment de surface, soit plus de la moitié de l activité. Les surfaces intermédiaires ont, quant à elles, enregistré la plus forte progression en un an ( m² commercialisés en six mois, + 55% en un an), avec notamment plusieurs transactions pour des surfaces comprises entre et m² sur le Centre. Alors que le secteur de l Etoile reste le centre de gravité incontesté du marché du QCA sur le segment des petites surfaces, en captant deux tiers de l activité, le secteur du Centre fait jeu égal lorsque l on monte dans les tranches de surface. Le mouvement initié par les acteurs de la Net économie, qui ont investi le centre de Paris depuis plusieurs années, a débordé les arrondissements du 2 ème et 9 ème du QCA, devenu la nouvelle terre d élection de nombreuses start-ups à la croissance exponentielle. Elles pourront s installer dans le «La Fayette», dont les m² ont été pris par WEWORK, spécialiste des espaces de travail partagés, signant ainsi la transaction la plus importante du semestre sur ce secteur. Valeurs locatives orientées à la hausse La valeur moyenne de première main, en progression constante depuis 2012, s établit à 660 /m²/an. Cette moyenne cache un large éventail de valeurs allant de 400 /m²/an sur des petites surfaces restructurées, à 800 /m²/an pour des bureaux de taille intermédiaire, proches de la prestigieuse place Vendôme. La valeur moyenne de seconde main suit une route parallèle, progressant lentement mais sûrement ; elle s établit à 540 /m²/an, avec, là encore, de disparités significatives selon la qualité des surfaces et leur localisation. La barre symbolique des 800 /m²/an a même été atteinte pour des surfaces modernes à l Etoile. Les valeurs locatives devraient poursuivre leur progression sur un marché où le déséquilibre entre demande et offre reste important. Les livraisons attendues de surface de première main, le plus souvent restructurées, devraient également participer à la hausse de la valeur locative moyenne sur le QCA. Graphique 5 Demande placée à Paris QCA, en milliers de m² Source: Tableau 1 Segmentation de la demande placée à Paris QCA par tranche de surface T1-T TRANCHE DE SURFACE M² PART EVOL SUR UN AN Moins de 1000 m² % 8% De à m² % 55% Plus de m² % 8% Surface totale % 21% Source: Graphique 6 Evolution des valeurs locatives à Paris QCA, /m²/an Loyer moyen de 2nde main Loyer prime T1 T2 T3 T4 Loyer moyen de 1ère main Source: - Cushman & Wakefield Les loyers s entendent HT et HC cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 4

5 Un marché freiné par le manque d offre La conjonction d une demande soutenue et d un manque structurelle de disponibilités agit mécaniquement sur un volume d offre immédiate qui ne cesse de se contracter. Ainsi, seuls m² sont disponibles à la fin du 1er semestre (-25% en un an), soit moins de trois trimestres de commercialisation au rythme moyen observé depuis une décennie sur le QCA. Le manque d offre se fait d autant plus ressentir à mesure que l on monte dans les segments de surfaces. Ainsi, si l offre reste stable depuis plusieurs années sur le segment des surfaces inférieures à m², elle a fondu comme neige au soleil sur celui des surfaces d envergure, pour lesquelles elle a été divisée par deux en seulement 18 mois. Seules deux offres aujourd hui disponibles pourraient contenter une demande immédiate pour m² ou plus sur l ensemble du secteur du QCA. Le portrait-robot de l offre immédiatement disponible sur le secteur du QCA serait celui d une surface de seconde main (trois quarts des surfaces disponibles), inférieure à m² (la moitié de l offre disponible), localisée sur le secteur de l Etoile (trois quarts de l offre disponible). Comme sur le reste de la capitale, le taux de vacance du QCA semble s installer durablement sous la barre des 5%, seuil théorique de liquidité du marché. Il s établit à 3,7% fin juin 2016, un niveau parmi les plus faibles de la région francilienne à 6,9%. Le manque d offre disponible est aujourd hui la menace la plus importante pesant sur le maintien de l activité transactionnelle du marché du QCA. Les m² de bureaux de première main vont inonder Paris Centre Ouest Les succès de commercialisation rencontrés par les immeubles de bureaux livrés en 2015 sur le secteur de Paris Centre Ouest ont décidé les opérateurs à investir massivement sur un marché du QCA en manque d offre, notamment sur le segment de grand gabarit d immeuble. Ainsi, m² de surfaces de bureaux sont aujourd hui en chantier sur un marché dont le rythme des livraisons avait chuté à m² par an entre 2009 et En incluant les surfaces disposant de leurs permis de construire, près de m² pourraient alimenter le marché de Paris QCA et Centre Ouest d ici à La généralisation des lancements en blanc est l un des marqueurs les plus évidents de la confiance des investisseurs dans le marché de Paris Centre Ouest. Sur les 20 chantiers aujourd hui en cours, seuls 6 sont pré commercialisés. Il s agira d une bouffée d oxygène bienvenue sur un marché dont le potentiel d activité était étouffé par un manque d offre chronique, et d un argument supplémentaire dans la lutte que devra livrer Paris pour se faire une place dans l Europe post- Brexit. Graphique 7 Offre immédiate à Paris QCA, en milliers de m² Source: Graphique 8 Taux de vacance 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% Source: - Cushman & Wakefield Graphique 9 Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables à Paris QCA et Centre Ouest, en milliers de m² Moins de m² De à m² Plus de m² Source: Cushman & Wakefield. Paris QCA Paris Ile-de-France T3-T Paris QCA Paris Centre-Ouest (Hors QCA) cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 5

6 Paris Nord-Est Un trimestre d avance Le marché des bureaux du Nord-Est parisien confirme sa bonne santé avec déjà m² commercialisés sur les 6 premiers mois de l année Le secteur est en avance d un trimestre sur ses temps de passage habituels et enregistre la progression la plus forte parmi les différents sous-secteurs parisiens avec une demande placée en hausse de 83% en un an. Le record de 2015 près de m² placés - est plus que jamais en ligne de mire. Les arrondissements périphériques ont été les plus dynamiques avec déjà m² commercialisés ce semestre, soit autant que le volume enregistré sur une année complète sur ce secteur. La signature de BNP PARIBAS sur m² au sein du «Parc du Millénaire» d ICADE à la porte d Aubervilliers aura boosté les résultats. La dynamique est tout aussi porteuse sur les surfaces inférieures à m², avec selon les tranches de surfaces des progressions de 16% et 65% d une année sur l autre. En effet, le segment des petites surfaces représente 41% de la demande placée, une part de marché quasiment deux fois plus importante qu au Sud de la capitale. Les 10 ème et 11 ème arrondissements attirent un nombre croissant d entreprises, le plus souvent des cabinets de conseil et les bureaux d études à la recherche de surfaces, souvent inférieures à 300 m², répondant au double impératif d une localisation centrale et de prix accessibles. Ces deux arrondissements ont enregistré le plus grand nombre de transactions (PEOPLE DOC, GALERIES LAFAYETTE ) ce semestre sur la capitale, en dehors du secteur de Paris QCA et Centre Ouest. Graphique 13 Demande placée à Paris Nord-Est, en milliers de m² Tableau 2 Segmentation de la demande placée par tranche de surface 1 er semestre 2016 TRANCHE DE SURFACE EN M² PART EVOL SUR UN AN Moins de 1000 m² % +16% De à m² % +65% Plus de m² % NS Surface totale % +83% Fléchissement des loyers en trompe-l œil Le recul de la valeur moyenne de première main, passée de 450 /m²/an en 2015 à 375 /m²/an au 1 er semestre 2016, est à relativiser par un faible nombre de transactions, et une concentration de ces dernières sur le 19 ème arrondissement, moins cher. Graphique 14 Evolution des valeurs locatives à Paris Nord-Est, /m²/an La valeur moyenne de transactions de bureaux de seconde main (305 /m²/an), masque un large éventail de valeurs, de 240 /m²/an sur des petites surfaces de seconde main localisées sur le parc des 11 ème et 19 ème arrondissements à 450 /m²/an sur des surfaces rénovées dans le 3 ème arrondissement, secteur boosté par la demande des entreprises. La part importante, ce semestre, des arrondissements périphériques, moins chers, dans le calcul de la valeur moyenne de seconde main, explique la baisse de cette dernière. Les valeurs sont, en réalité, stables sur l ensemble des arrondissements du secteur du Nord-Est. Cushman & Wakefield Les loyers s entendent HT et HC cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 6

7 Un marché en flux tendu Après avoir atteint un point haut tout relatif fin 2014 ( m² et un taux de vacance de 5,4%), l offre immédiatement disponible sur le secteur de Paris Nord-Est ne cesse de se résorber depuis 18 mois, s établissant à seulement m² mi Ce volume d offre paraît tout juste suffisant à satisfaire une demande qui représente un volume moyen de commercialisations de m² par an en moyenne sur la décennie écoulée. En ligne avec une demande essentiellement exprimée par des PME à la recherche du meilleur prix, les disponibilités de bureaux se concentrent essentiellement sur des surfaces de seconde main, le plus souvent inférieures à m². Ces disponibilités se ventilent équitablement entre arrondissements centraux et périphériques, avec une concentration plus importante dans les 10 ème et 19 ème arrondissements. Les entreprises accompagnent la gentrification de ces arrondissements populaires, traditionnellement résidentiels. Comme sur l ensemble de la capitale, le taux de vacance de Paris Nord-Est s inscrit sous le seuil théorique de fluidité du marché et s établit à 3,7% fin juin Les offres d envergure deviennent une denrée rare avec seulement possibilités d implantation sur des surfaces de plus de m², dont une seule de première main. Graphique 15 Offre immédiate à Paris Nord-Est, en milliers de m² Graphique 16 Taux de vacance Offre neuve attendue dès 2017 Sur un marché où l offre de première main est quasiment inexistante, les opérateurs ont relancé la construction de bureaux avec près de m² livrés en 2015, un volume record sur ce secteur. Le rythme des livraisons devrait rester soutenu dans les mois à venir avec m² actuellement en chantier. Ces volumes sont sans commune mesure avec ceux habituellement enregistrés ( m² livrés chaque année sur la décennie précédente). Le 19 ème arrondissement concentre, à lui seul, deux tiers des livraisons de bureaux à Paris Nord- Est au cours des cinq dernières années. Si la plupart des chantiers en cours se concentre en bordure de secteur, le long du périphérique de la Porte des Lilas à celle d Aubervilliers, les arrondissements centraux accueillent un nombre croissant de chantiers, avec notamment deux restructurations menées par ALTAREA COGEDIM, «Fhive» (5 700 m²) et «Cœur Marais» ( m²), toutes deux localisées dans le 3 ème arrondissement. Graphique 17 - Cushman & Wakefield Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables à Paris Nord-Est, en milliers de m² Les programmes en blanc, rares ces dernières années sur un secteur où les utilisateurs ont souvent dû se positionner en amont des projets, sont aujourd hui devenus la nouvelle norme. Ainsi, sur les cinq programmes aujourd hui en chantier à Paris Nord-Est, quatre sont encore totalement disponibles. Ainsi m² de bureaux de première main pourraient potentiellement alimenter le marché d ici à Cushman & Wakefield cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 7

8 Paris Sud Vague de grandes transactions au Sud Après une entrée en matière timide, le marché des bureaux du Sud parisien a donné sa pleine mesure avec un 2 ème trimestre à l intensité rarement vue depuis près de 4 ans. En effet, près de m² ont été commercialisés en seulement trois mois, portant le niveau de demande placée depuis le début de l année à m², en hausse de 14% en un an. Les 12 ème et 13 ème arrondissements ont enregistré des résultats record avec près de m² commercialisés, un volume équivalent à celui enregistré habituellement sur une année pleine. A l inverse, l activité est en chute libre sur les arrondissements centraux (5/6/7 ème ) avec moins de m² de bureaux placés en six mois. C est là un coup d arrêt brutal sur un marché qui avait enregistré une performance historique en 2015 ( m² placés). Paris Sud confirme sa position de centre d accueil privilégié des transactions d envergure sur la capitale avec déjà près de m² signés sur des surfaces de grand gabarit. Les transactions de surfaces de plus de m² ont été nombreuses sur ce marché que ce soit dans le 15 ème arrondissement (ALTICE, MMA) ou sur la ZAC Rive Gauche (LE MONDE, BPCE) ou encore dans le 12 ème (AG2R LA MONDIALE, EM LYON). En se portant acquéreur de m² sur le projet «Qu4drans», ALTICE a signé la transaction la plus importante du semestre sur la capitale. Les équipes de la division médiapresse du groupe, dont une bonne partie était déjà localisée dans le 15 ème arrondissement, vont ainsi rejoindre ce nouveau campus en bordure du périphérique. Les banques et les assurances ont été particulièrement actives sur le segment des transactions d envergure avec les signatures de MMA sur m² dans «Atlantique Montparnasse» et d AG2R LA MONDIALE sur m² sur «Vivacity». Des valeurs locatives stables La valeur locative moyenne de transaction de bureaux de 1 ère main tangente la barre des 500 /m²/an au 1 er semestre 2016 après un fléchissement en Cette valeur reste à relativiser du fait d un faible nombre de comparables. La valeur moyenne de seconde main reste stable depuis plusieurs années, évoluant autour des 400 /m²/an. Elle s établit à 410 /m²/an au 1 er semestre Le spectre des valeurs locatives est relativement large allant de moins de 250 /m²/an pour des petites surfaces de 2 nde main dans le 13 ème arrondissement à plus de 600 /m²/an pour des surfaces rénovées dans le 7 ème arrondissement. Néanmoins, l'essentiel des transactions s est conclu pour des valeurs comprises entre 300 et 450 /m²/an. Graphique 18 Demande placée à Paris Sud, en milliers de m² Tableau 3 Segmentation de la demande placée par tranche de surface T1-T TRANCHE DE SURFACE EN M² PART EVOL SUR UN AN Moins de 1000 m² % +8% De à m² % -18% Plus de m² % +25% Surface totale % +14% Graphique 19 Evolution des valeurs locatives à Paris Sud, /m²/an - Cushman & Wakefield Les loyers s entendent HT et HC cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 8

9 Le stock de grandes surfaces se contracte En progression régulière depuis 2013, le stock d offre immédiate s est contracté pour la première fois ce semestre avec m² disponibles mi L essentiel de la baisse de l offre est due aux nombreux mouvements d envergure enregistrés ce semestre. L offre vacante de grand gabarit a ainsi été divisée par deux en seulement 6 mois. Néanmoins, près de m² de bureaux sont encore disponibles sur cette tranche de surface faisant de Paris Sud, et plus particulièrement du 15 ème arrondissement, la principale poche de grandes offres sur un marché parisien, où elles se font globalement rares. Malgré une offre apparemment importante, le taux de vacance de Paris Sud est parmi les plus faibles de la région à 3,3% fin juin 2016, contre 6,9% enregistré pour l ensemble de l Ile-de- France. Les promoteurs enfoncent le clou Après une année 2015 de tous les records en termes de livraisons, avec m² de surfaces inaugurées, le sud parisien s apprête à accueillir une nouvelle vague de projets dans les années à venir. Près de m² de surfaces de bureaux y sont aujourd hui, soit davantage que sur tout le reste de la capitale, QCA inclus. Le 15 ème arrondissement demeure le principal pôle d animation du marché avec m² en chantier - notamment autour du quartier de Balard avec les nouvelles phases à venir du «Qu4drans» - mais voit son leadership être disputé par le 13 ème arrondissement et ses m² de surfaces actuellement en chantier. La ZAC Paris Rive-Gauche où cinq projets pour un volume total de m² de bureaux sont actuellement en cours de réalisation sera la nouvelle place forte du marché tertiaire parisien. La prise de pouvoir du 13 ème arrondissement paraît encore plus inéluctable avec d ores-etdéjà m² de surfaces additionnelles dotées d un permis de construire et pouvant potentiellement alimenter le marché dans les cinq ans à venir. Les opérateurs semblent avoir une confiance absolue dans un marché qui a déjà fait montre dans le passé de remarquables capacités d absorption de son offre neuve. Plus de m² de bureaux sont encore disponibles sur les m² aujourd hui en chantier sur la zone, soit un taux de disponibilité supérieur à 50%. Avec 7 chantiers de plus de m² aujourd hui disponibles, Paris Sud devrait rester le principal centre de gravité du marché des transactions d envergure intra-muros. Graphique 20 Offre immédiate à Paris Sud, en milliers de m² Graphique 21 Cushman & Wakefield Taux de vacance Graphique 22 - Cushman & Wakefield Disponibilités de première main (de plus de m²) certaines et probables à Paris Sud, en milliers de m² Cushman & Wakefield cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 9

10 Définitions Demande placée : Ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les précommercialisations, les clés en main et les opérations pour compte-propre, sous réserve de la levée des conditions suspensives. Offre immédiate : Ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à un instant T. Sont exclus les recherches de successeur et les congés de bail jusqu'à la sortie effective du locataire. Loyer moyen de 1 ère main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de première main (surfaces neuves ou restructurées). Loyer moyen de 2 nde main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de seconde main (hors surfaces neuves ou restructurées). Loyer prime : Le loyer prime correspond à la moyenne des valeurs de transaction les plus élevées observées sur des immeubles neufs ou restructurés, très bien localisés et loués avec une durée d engagement ferme longue. Production neuve de bureaux : Ensemble des surfaces neuves à construire et en chantier avec ou sans autorisations (PC et agréments) et non encore livrées. Production neuve certaine de bureaux : Ensemble des opérations mises en chantier à un instant T et non encore livrées. Production neuve probable de bureaux : Ensemble des opérations non encore mises en chantier à un instant T et ayant obtenu un agrément et/ou un permis de construire. Production neuve potentielle de bureaux : Ensemble des projets identifiés n'ayant pas encore obtenu d'agrément et/ou de permis de construire cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 10

11 EMEA John Forrester Chief Executive +44 (0) France Antoine Derville Président +33 (0) Olivier Gérard Chairman +33 (0) Ludovic Delaisse Head of Agency +33 (0) Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de Cushman & Wakefield ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de Cushman & Wakefield. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source Cushman&Wakefield, Inc. Tous droits réservés Accédez à l ensemble des publications de Cushman & Wakefield sur notre site internet : Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL USA phone fax Cushman & Wakefield France 21 rue Balzac Paris France Phone +33 (0) cushmanwakefield.com

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre immédiate 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho Chargée

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Le marché immobilier des surfaces de bureaux à Shanghai : état des lieux et tendances

Le marché immobilier des surfaces de bureaux à Shanghai : état des lieux et tendances Shanghai, le 12 octobre 2012 Le marché immobilier des surfaces de bureaux à Shanghai : état des lieux et tendances Rédacteur : L. Martin - Service économique de Shanghai Principaux quartiers d affaires

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

Le logement en Europe

Le logement en Europe Le logement en Europe DONNÉES 2014, TENDANCES 2015 Contact presse Galivel & Associés 01 41 05 02 02 galivel@galivel.com Leader de l immobilier en Europe, ERA publie sa nouvelle étude sur les marchés du

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget 1 Une reprise de l activité qu il faut conforter La reprise est en cours : +1,0%

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs.

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs. Property Times Région Lyonnaise T2 214 Les très grands mouvements manquent à l appel 28 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Bureaux 3 Locaux d activité 7 Logistique 1 Investissement 1 Définitions

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE FLASH ÉCO 94 N 40 MAI 205 La newsletter économique et territoriale du Val-de-Marne NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 204 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DES ENTREPRISES (OBIE 77)

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DES ENTREPRISES (OBIE 77) OBSERVATOIRE IMMOBILIER DES ENTREPRISES (OBIE 77) 214 Les transactions immobilières en Seine-et-Marne L essentiel des transactions par catégories La répartition par secteurs géographiques S eine-et-marne

Plus en détail

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France ilan 00 Janvier 009 Prochaine édition : Juillet 009 Valeurs locatives moyennes hautes Le secteur financier : champion de la consommation tertiaire Le

Plus en détail

Bilan 2012. Marché Immobilier d entreprise. www.agglo-evry.fr

Bilan 2012. Marché Immobilier d entreprise. www.agglo-evry.fr Marché Immobilier d entreprise Bilan 212 Crédits photos : Lionel Antoni, Christian Lauté, Gitka Olivier, APCL, GEMOFIS, DR ECE. Imprimerie : Le réveil de la Marne. Février 213. www.agglo-evry.fr édito

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

OFFRE A LA UNE. Disponibilité Immédiate NEWSLETTER AGENCE. Edito IMMOBILIER D ENTREPRISE

OFFRE A LA UNE. Disponibilité Immédiate NEWSLETTER AGENCE. Edito IMMOBILIER D ENTREPRISE SLETTER AGENCE Luxembourg - IMMOBILIER D ENTREPRISE OFFRE A LA UNE Edito Nous entamons à présent la dernière ligne droite de cette année 2010. Une année encore délicate aux vues du contexte économique

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

Le crédit bancaire au secteur privé

Le crédit bancaire au secteur privé Le crédit bancaire au secteur privé en Belgique M. Hradisky * Après des taux de croissance de plus de 1 p.c. en rythme annuel au cours de l année, la progression des crédits au secteur privé en Belgique

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Ile-de-France. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Ile-de-France On Point 1 er trimestre 2014 «Cœur Défense», la cession est finalisée! Après bon nombre d informations divergentes depuis quelques mois, l acquisition de la structure de

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Décembre 2012 Introduction Alors que, consciente des problèmes graves de logement et d hébergement auquel est confronté notre

Plus en détail

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014.

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 213 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh 3 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Ivry, le 30 juillet 2014 Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Stabilisation du chiffre d affaires du Groupe au 2 nd trimestre : -0,3% à magasins comparables,

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST 2012 T3

PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST 2012 T3 PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST PROPERTY REPORT - PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST - OCTOBRE 212 2 CONTACTS INTERNATIONAL INVESTMENT GROUP Peter Rösler

Plus en détail

CUBUS. ÀHowald 9000m² de bureaux encore disponibles À partir de 200m² NEWSLETTER AGENCE. www.mycubus.lu

CUBUS. ÀHowald 9000m² de bureaux encore disponibles À partir de 200m² NEWSLETTER AGENCE. www.mycubus.lu SLETTER AGENCE Luxembourg Hiver 2010-2011 IMMOBILIER D ENTREPRISE Edito Si nous devions établir un bilan pour 2010 nous retiendrions que cette année encore, la conjoncture a continué de peser fortement

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2012

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2012 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2012 n 17 juillet 2013 1 Sommaire 1. LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER EN 2012... 5 1.1 Le marché de l immobilier commercial en

Plus en détail

URBAN PRESTIGIMMO. SCPI Malraux. Présentation en. points clés

URBAN PRESTIGIMMO. SCPI Malraux. Présentation en. points clés at rim oi ne.c om Une selection Le Guide Du Patrimoine, Contact Laurent COHEN, Tel 06 50 79 29 79 ou Tel 09 51 70 15 49 ed up URBAN PRESTIGIMMO Présentation en w 2013 PIERRE PAPIER : 1ER PRIX GESTIONNAIRE

Plus en détail