Pour une croissance efficace et continue Comment réussir le déploiement de stratégie dans votre entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour une croissance efficace et continue Comment réussir le déploiement de stratégie dans votre entreprise"

Transcription

1 livre blanc Déploiement de stratégie Pour une croissance efficace et continue Comment réussir le déploiement de stratégie dans votre entreprise Par TBM Strategy Practice C réer un plan stratégique pour votre entreprise revient à collaborer avec un architecte pour établir les plans de la maison de vos rêves. Le déploiement de stratégie est souvent comparé à une entreprise générale qui œuvre pour concrétiser votre vision en définissant des objectifs et en prenant des mesures correctives lorsque le plombier ne se présente pas. Cette analogie présente toutefois un défaut : à chaque maison en construction correspond un ensemble de plans et une entreprise plus ou moins générale, alors que chaque entreprise ne dispose pas forcément d un bon plan stratégique, et encore moins d une procédure structurée de mise en œuvre. «Un grand nombre de sociétés sont soumises à un plan d exploitation annuel prévoyant des niveaux progressifs d amélioration des performances, auquel sont rattachés des systèmes d incitations et de primes. Elles s en tirent bien pendant quelques années. Mais quand les difficultés surviennent, elles vont mettre en cause l économie, ou une modification des variables du marché, et non l incapacité de ce plan à répondre aux perturbations sur le marché.» Kohler ajoute : «les dirigeants visualisent où ils veulent aller, mais ils ne savent pas comment concrétiser cette vision, et ne comprennent pas les changements physiques nécessaires pour que l entreprise y parvienne.» «Vos résultats reflètent parfaitement l organisation de votre entreprise», affirme Mark Kohler, qui travaille sur des initiatives de lean manufacturing et de déploiement de stratégie depuis le début des années Jusque début 2008, Kohler était vice-président de la production chez Snap-on Inc. (Kenosha, Wisconsin). «Si les dirigeants souhaitent obtenir des résultats différents ou les améliorer, ils doivent avoir la volonté de changer l organisation de l entreprise pour y parvenir. Le déploiement de stratégie détermine quels processus doivent être modifiés et lesquels doivent être développés et améliorés pour vous permettre d atteindre vos objectifs.» Kohler divise les activités de gestion en deux catégories, «le travail dans l entreprise» et le «travail sur l entreprise». Le travail dans l entreprise désigne tout ce qui doit être accompli pour atteindre les objectifs hebdomadaires, mensuels et trimestriels. Il s agit d apporter des améliorations progressives et d accomplir toutes les tâches fondamentales dont les managers compétents savent qu elles amélioreront les performances de l entreprise. À l inverse, le travail sur l entreprise consiste à modifier le mode d exploitation de l entreprise et à transférer les compétences clés afin d apporter des améliorations décisives. Le déploiement de stratégie aide les dirigeants à élaborer un plan d action pour travailler sur l entreprise, afin d atteindre leurs objectifs stratégiques, et établit une procédure structurée pour concrétiser ce plan. «Vos résultats reflètent parfaitement l organisation de votre entreprise. Si les dirigeants souhaitent obtenir des résultats différents ou les améliorer, ils doivent avoir la volonté de changer l organisation de l entreprise pour y parvenir.» Définir des objectifs de percée concrets En tant que procédure structurée d exécution d un plan stratégique, le déploiement de stratégie suit le cycle Shewhart plan (planifier), do (faire), check (vérifier), act (agir) (PDCA) nommé d après Walter A. Shewhart et popularisé par W. Edwards Deming. La phase «plan» prévoit le développement d un plan stratégique et des indicateurs clés reflétant les objectifs de percée. La phase «do» correspond à la mise en œuvre du plan, lorsque les dirigeants affectent les ressources et les responsabilités, et mettent sur pied des équipes transversales afin de réaliser des percées opérationnelles ou commerciales. La phase «check» prévoit le suivi des progrès effectués, ainsi que des réunions de bilan mensuelles. Enfin, la phase «act» correspond aux mesures correctives nécessaires pour ne pas s éloigner des objectifs. «Lorsqu une entreprise est hors de contrôle, le premier objectif est de la remettre sur les rails,» explique Mike Heath. Heath a passé 14 ans chez Danaher Corp. Il fut président de Danaher Tool Group Asia et vice-président exécutif de Danaher Tool Group avant de lancer sa propre société de conseil en Spécialisée dans l amélioration des performances des entreprises publiques et privées, cette société a été rachetée par TBM Consulting Group en «Une fois l entreprise sur les rails, vous pouvez vous concentrer sur les différentes étapes d amélioration,» indique Heath.

2 pg.2 Les priorités varient, mais ont tendance à s articuler autour de la croissance bénéficiaire et du flux de trésorerie. Dans une économie en ralentissement, lorsque la plupart des entreprises sont très endettées, le flux de trésorerie devient souvent la première des priorités. Pour de nombreuses équipes dirigeantes, l un des plus grands défis n est pas l objectif en luimême, mais ce que l étape ou l objectif de percée implique concrètement. «Le processus de déploiement de stratégie permet de se rendre compte que la croissance du chiffre d affaires est un sujet trop important pour le confier uniquement à l équipe marketing et commerciale. Il faut également faire appel aux comptables, aux ingénieurs et aux responsables de la planification de la production qui ont des points de vue différents et moins d idées préconçues» «Il n est pas exceptionnel que les sociétés définissent leurs objectifs de vente en fonction de la croissance du marché. C est inacceptable. Il ne s agit en aucun cas d une étape d amélioration, s indigne Heath. Vous voulez doubler le taux du marché ou améliorer le flux de trésorerie en le faisant passer de 80% du résultat d exploitation à 120%. De véritables «stretch goals» néces-sitent que l équipe réévalue et visualise l entreprise sous un autre angle que celui des objectifs budgétaires.» Les objectifs de percée nécessitent que les managers arrêtent d agir comme ils l ont toujours fait, et innovent. Il faut qu ils osent prendre des risques, et c est bien là tout le problème. Reste que les objectifs de percée doivent être réalistes. Un exemple typique est l objectif de percée visionnaire mais réalisable du président américain John F. Kennedy, qui projetait d envoyer un homme sur la lune et de le ramener sain et sauf sur Terre, ce qui a été fait à la fin des années 60. «Une percée n est pas une activité comme les autres, elle nécessite une réaffectation des ressources, confirme Anand Sharma, PDG et co-fondateur de TBM.. Si vous êtes capable d élaborer immédiatement un plan pour atteindre un objectif, il ne s agit certainement pas d un objectif de percée.» Voici un cas example d une entreprise en activité depuis 60 ans. Chaque année, le montant des produits défectueux et des réclamations de garantie s établissait entre 1 et 2 millions de dollars. Les managers avaient fait quelques tentatives isolées pour remédier au problème, mais tout le monde estimait que cela faisait partie du cours normal des affaires. L un des projets de déploiement stratégique de l entreprise visait une réduction de ces coûts à zéro. En se concentrant sur cet objectif et en consacrant certaines ressources à ce problème, l équipe transversale a découvert que la plupart des réclamations étaient liées à des défaillances internes. En l espace de quelques mois, elle a élaboré un plan d attaque et a réalisé des progrès significatifs en éliminant ce type de coûts. «Lorsqu elles se concentrent sur leurs objectifs stratégiques, la plupart des entreprises tentent de travailler sur un trop grand nombre d initiatives à la fois,» souligne Sharma. Cela entraîne une dilution des ressources et détourne l attention de la direction. Le processus de «désélection» est un élément critique de la phase de planification initiale du déploiement de stratégie. Durant cette phase, l équipe dirigeante élimine rigoureusement tous les objectifs secondaires et tous les projets susceptibles de détourner l attention des quelques objectifs vitaux. Chaque projet doit être passé au peigne fin pour déterminer s il est compatible avec les objectifs de déploiement de stratégie. S il n est pas compatible et qu il n est pas impératif, ou qu il n est pas imposé par le Conseil d administration, il doit être éliminé pour libérer des ressources. Le succès est rarement au rendez-vous pour les entreprises qui accumulent les projets de déploiement de stratégie alors que d autres sont déjà en cours. La libération des ressources est critique car la réalisation de deux ou trois objectifs de percée nécessite généralement que les équipes passent outre le cloisonnement existant entre les différents départements. La plupart des entreprises ne savent pas travailler de manière transversale. Pour lutter contre cette tendance, les plans d action issus du processus de déploiement de stratégie devraient être entièrement passés en revue par les responsables des finances, de l ingénierie, des ressources humaines et de l informatique. En exprimant à voix haute leurs préoccupations et leurs problèmes, ils vont mettre en lumière l impact éventuel sur chaque département ainsi que sur l entreprise elle-même. Plus l équipe va passer du temps à débattre, plus elle va entrer dans les détails, et plus les chances de succès seront grandes. «Le processus de déploiement de stratégie permet de se rendre compte que la croissance du chiffre d affaires est un sujet trop important pour le confier uniquement à l équipe marketing et commerciale. Il faut également faire appel aux comptables, aux ingénieurs et aux responsables de la planifica-

3 DÉPLOIEMENT DE STRATÉGIE PHASE III DÉPLOIEMENT DE STRATÉGIE PHASE II DÉPLOIEMENT DE STRATÉGIE PHASE I STRATÉGIE, VISION et ENGAGEMENT (s ils ne sont pas déjà clairement définis.) pg.3 tion de la production. Pour pouvoir entrevoir toutes les possibilités, vous devez impliquer des personnes ayant des points de vue différents et moins d idées préconçues,» ajoute Sharma. Zoom sur les problèmes cruciaux : instaurer le déploiement de stratégie La stratégie de l entreprise constitue le point de départ du processus de déploiement. Voici le calendrier typique d une entreprise qui lance tout juste son déploiement : 1. Créer un cadre commun Passer en revue la qualité, la livraison, le service et la valeur tels qu ils sont perçus par le client. L équipe de direction doit analyser les performances actuelles de l entreprise en se concentrant sur les indicateurs opérationnels et financiers clés. Ces débats permettent de comprendre les points forts et les faiblesses des concurrents, les défis en termes de ressources humaines, les capacités de la chaîne d approvisionnement, et l impact potentiel de l évolution du marché. 2. Facteurs clés : forces, faiblesses, opportunités et menaces («Focused SWOT») commencer à identifier les quelques problèmes cruciaux que l entreprise doit maintenant traiter. Une méthode consiste à demander aux membres de l équipe de direction de se mettre dans la peau du président de l entreprise et de dresser la liste de leurs trois premières priorités. 3. Mettre en œuvre l alignement directionnel Aligner la vision de l entreprise sur les conclusions de l analyse SWOT. Déterminer la direction optimale à prendre en fonction des technologies et produits actuels, des marchés et des circuits de vente. La création d une matrice directionnelle peut révéler les produits et technologies que l entreprise pourrait mettre au point, les marchés sur lesquels elle pourrait s introduire et les circuits qu elle pourrait explorer. 4. Esquisser le plan stratégique L équipe de planification élabore un plan stratégique sur trois ans sur la base de l analyse SWOT et de la matrice directionnelle afin de fixer des objectifs concrets en termes de qualité/satisfaction client, productivité/réduction des coûts, livraison/réactivité, et morale/sécurité. Pour chaque entité commerciale, l équipe identifie des objectifs mesurables qui contribueront à atteindre les objectifs globaux. 5. Créer la matrice de déploiement de stratégie Les objectifs définis dans le plan stratégique doivent être transformés en objectifs spécifiques de croissance et d amélioration opérationnelle. La matrice X présente ces objectifs, les projets associés, l impact financier potentiel, et les personnes responsables, le tout sur une seule page. 6. Choisir les quelques points essentiels et désélectionner sans pitié Sélectionner les quelques initiatives de percée qui auront un impact majeur sur la réussite de l entreprise. Les initiatives de percée, qui vont bien au-delà des améliorations progressives, ont la capacité de générer une évolution progressive en termes de ventes, de part de marché ou de revenus. Les projets qui ne sont pas alignés sur les objectifs de l entreprise doivent être éliminés. 7. Suivi des performances Comme son nom l indique, le déploiement de stratégie vise à s assurer que chaque initiative est sur les rails et que des mesures soient prises pour atteindre les objectifs de l entreprise. Des réunions mensuelles de l équipe et des rapports mensuels de progression passent en revue les principaux objectifs et élaborent des contre-mesures pour parer à tout échec. Des contrôles visuels et des tableaux de performances permettent à chacun de suivre les progrès de l entreprise et de chaque équipe. Source : The Antidote: How to Transform Your Business for the Extreme Challenges of the 21 st Century, Anand Sharma et Gary Hourselt (Managing Times Press, 2006).

4 pg.4 Sortir la stratégie des sentiers battus La plupart des dirigeants d entreprise ont déjà été impliqués d une façon ou d une autre dans un processus de planification stratégique. Il en résulte souvent un document ou un rapport qui trône sur les étagères de chaque bureau jusqu à l arrivée du cycle de planification suivant, où les managers le ressortent alors pour voir ce qui a été accompli. «La gestion quotidienne prend toujours le pas sur la stratégie», explique Sheri Nemeth. En tant que directrice de Danaher Business System, Nemeth a dirigé une équipe de consultants internes dédiée à l intégration rapide des nouvelles acquisitions de Danaher (Washington D.C.). Elle a également travaillé dans l unité Controls, Medical Systems and Motors de General Electric, où elle a mis en œuvre les outils lean et Six Sigma pour améliorer le respect des délais de livraison, réduire les délais de fabrication et augmenter le taux de rotation des stocks. «Dans n importe quelle entreprise disposant de ressources limitées, ce qui est presque systématiquement le cas, les collaborateurs sont monopolisés par leurs activités quotidiennes,» ajoute-t-elle. Le déploiement de stratégie tente de remédier à ce problème en associant les chiffres mensuels à des mesures à plus long terme liées aux objectifs stratégiques. Les PDG apprécient cette démarche car elle permet à chacun de comprendre de quelle manière les ressources doivent être utilisées, et définit les responsabilités par le biais de plans d action. Les managers apprécient le déploiement de stratégie car c est une méthode moins gourmande en temps et plus économique pour déterminer l action de l entreprise et la justifier. Le déploiement de stratégie peut débuter par une réunion de planification ou une série de réunions. (Voir encadré, «Zoom sur les problèmes cruciaux : instaurer le déploiement de stratégie»). Mais il entre rapidement dans les mœurs lorsque les managers commencent à se réunir tous les mois pour passer en revue leurs progrès (ou l absence de progrès) par rapport à leurs plans d actions et leurs objectifs de performance. «Réunir toute l équipe de direction dans une seule pièce au même moment, parvenir à un consensus sur les thèmes qui vont être abordés et ceux qui vont être laissés de côté est une composante importante du processus de déploiement de stratégie, indique Nemeth. Chacun a sa propre perception de ce qu il est censé faire pour mettre en œuvre le plan stratégique.» Au cours d une session typique de déploiement de stratégie, on remplit la matrice X pour l exercice à venir. La matrice est un récapitulatif du plan de déploiement de stratégie, qui intègre notamment les objectifs de percée, les priorités d amélioration annuelles (AIP= Annual Improvement Priorities), les unités de mesures qui seront utilisées pour évaluer les AIP, et l équipe affectée à chaque AIP, le tout sur une seule page. L intérêt de la matrice X réside dans se simplicité et son élégance. Après avoir établi les objectifs de percée et les étapes d amélioration, les dirigeants de l entreprise commencent à comprendre de quelle manière ils peuvent contribuer directement à la croissance du chiffre d affaires, outre la gestion des aspects opérationnels et financiers de l entreprise. «Même les dirigeants des grandes entreprises dotées d un service marketing élaboré n ont généralement pas l impression de pouvoir agir sur le chiffre d affaires,» indique Sharma. Matrice X de déploiement de stratégie La matrice X de déploiement de stratégie constitue le point de jonction des quatre secteurs et établit une connexion visuelle entre les objectifs de percée de 3 à 5 ans, les objectifs annuels, les priorités d amélioration et les mesures de la performance. «L aspect le plus intéressant du déploiement de stratégie est qu après deux ou trois ans, les dirigeants prennent de plus en plus conscience qu ils exercent un certain contrôle sur la croissance, et on commence à voir surgir des idées très créatives pour atteindre les objectifs et coiffer les concurrents au poteau,» ajoute-t-il. Pour commencer, il faut qu un dirigeant trace les grandes lignes et clame haut et fort que les affaires telles qu elles étaient menées auparavant, c est de l histoire ancienne. Il faut

5 pg.5 que ce dirigeant soit convaincu que lorsque les managers commenceront à travailler sur les objectifs de percée et à s y consacrer vraiment, ils commenceront à entrevoir toute une palette de possibilités. «Dans toute entreprise ayant réussi son déploiement de stratégie, on trouve une équipe dirigeante enthousiaste à l idée de mener une véritable révolution à l opposé de tout ce qui a été fait auparavant,» explique Sharma. Cela exige plus qu un engagement financier pour le processus de déploiement de stratégie. Les cadres dirigeants doivent s impliquer et avoir une connaissance suffisante du processus de manière à pouvoir l enseigner, selon Heath. «Dans l esprit du déploiement de stratégie, soit on gagne en équipe, soit on perd en équipe. Quand la direction s investit, lorsque nous passons en revue les données, que nous répercutons les objectifs jusqu au point d impact et que nous élaborons les plans d actions, les idées fusent. C est vraiment stimulant.» Les cadres dirigeants doivent s impliquer directement dans le processus de désélection, affecter les ressources lorsque cela s avère nécessaire et participer aux réunions mensuelles. Outre le fait d avoir des attentes ambitieuses, les dirigeants doivent entretenir une culture non punitive, où l échec est admis tant qu un véritable effort a été fait. Sur la base de l expérience de Kohler, il peut se passer plusieurs années avant qu une entreprise développe une telle culture et arrête de distribuer les sanctions lorsque les objectifs ne sont pas atteints. N importe quel changement culturel prend du temps. La capacité à répondre aux changements et à prendre des contre-mesures, l un des facteurs de réussite clé du processus de déploiement de stratégie, implique souvent un changement culturel. Peu d entreprises sont suffisamment disciplinées pour s en tenir à leurs priorités stratégiques, trouver ce qui ne va pas lorsque les événements ne se déroulent pas conformément au plan, et changer de cap. «Chez Snap-on, une fois que nous avons intégré les plans d action, les équipes ont tenté d aborder les contre-mesures en revoyant le plan à la baisse, ou en essayant d accroître leurs activités, se rappelle Kohler. Mais si les activités que vous entreprenez aujourd hui ne sont pas efficaces, en quoi le fait de les accroître améliorera-t-il leur efficacité?» Dans la continuité d un processus structuré de résolution des problèmes, les managers ont commencé à établir des comptes rendus formels décrivant les problèmes et les mesures qu ils allaient prendre pour améliorer les performances. «C est l un des aspects les plus puissants du déploiement de stratégie, car c est là qu on apprend vraiment, indique Kohler. L équipe examine ce qui n a pas fonctionné, si c est le plan qui était mauvais, les hypothèses, ou si un paramètre qu elle n avait pas envisagé ou pris en compte est venu tout bouleverser. En identifiant et en lançant des contre-mesures, vous améliorez à la fois les compétences des individus et les performances de l entreprise.» La communication est un autre aspect important sur lequel repose la réussite ou l échec d une initiative de déploiement de stratégie. Les dirigeants doivent être capables de donner des arguments irréfutables en faveur des objectifs de percée. Chacun, jusqu aux ouvriers de l usine, doit comprendre ce que ces objectifs impliquent. En présentant à l ensemble de la maind œuvre ainsi qu au Conseil d administration les actions qu ils vont entreprendre, les cadres dirigeants engagent leur responsabilité. «On ne peut pas se contenter de dire, nous allons augmenter le chiffre d affaires de 50 pour cent cette année! Rah, rah, rah! précise Sharma. Mais plutôt, nous allons augmenter le chiffre d affaires de 50 pour cent cette année et nous avons mis sur pied une équipe transversale pour tenter des expériences jamais tentées auparavant. Si nous parvenons à atteindre cet objectif, nous allons créer beaucoup d opportunités pour notre entreprise et nos collaborateurs. Nous allons améliorer la participation.» Une discipline de fer À terme, les objectifs stratégiques vont être répercutés jusqu au niveau de l usine, le déploiement de stratégie fournissant un cadre strict pour se rapprocher des objectifs annuels et des objectifs de percée. Au jour le jour, cela prend la forme de matrices X, de plans d action et de tableaux de bord de suivi des performances. Les managers mettent du temps à comprendre ces documents et le fonctionnement du processus. Certains nouveaux logiciels de gestion du déploiement de stratégie peuvent accélérer l apprentissage et éliminer une grande partie des délais administratifs sans valeur ajoutée souvent associés aux premières initiatives de déploiement. Les équipes de projet n ont plus vraiment à se soucier de la mécanique du processus et peuvent se concentrer sur les contre-mesures. «Vous devez maintenir une cohésion autour du processus de déploiement de stratégie et organiser des réunions au moins une fois par mois sans faute pour passer en revue les plans d action individuels et les progrès accomplis en direction des objectifs de percée, indique Nemeth. Les entreprises doivent

6 pg.6 utiliser des outils technologiques et de communication pour surmonter la distance géographique et inciter les collaborateurs qui ont d autres priorités à participer aux sessions.» Cette discipline doit s accompagner d une volonté commune de réussir. «S il y a trop de conflits dans les emplois du temps, ce qui a tendance à être davantage le cas dans les grandes structures le déploiement de stratégie ne fonctionne pas,» précise Sharma. En outre, étant donné que les objectifs stratégiques prennent plus de temps, l entreprise ne peut pas perdre de vue ses principes fondamentaux, maintenant un équilibre entre travail dans l entreprise et travail sur l entreprise. Si les délais de livraison, la qualité ou les coûts sont disproportionnés, les meilleurs objectifs de percée stratégique du monde ne vous mèneront à rien. «Alors que vous construisez des bases solides autour des principes fondamentaux, votre culture commence à produire un effet légèrement différent. Elle commence à privilégier l action. Personne ne veut perdre. Personne ne veut manquer ses objectifs, conclut Kohler. Je crois qu il existe un grand potentiel inexploité. Se contenter d un processus de planification à long terme ou d un processus de planification stratégique, de débats et d un consensus autour de la direction de l entreprise ne vous mènera nulle part. La plupart des entreprises ne savent pas déployer leur stratégie et aligner leurs ressources. Lorsqu elles savent le faire, les résultats se reflètent immédiatement dans le cours des actions et les chiffres de la croissance.» TBM Consulting Group a lancé D ploy Strategy, une solution en ligne qui aide les entreprises à mettre en œuvre efficacement, accélérer et pérenniser le déploiement de stratégie. Pour en savoir plus, visitez Tableau de bord déploiement de stratégie Le logiciel peut alléger la charge administrative souvent associée au déploiement de stratégie et donner aux dirigeants de l entreprise un aperçu des responsables de projet, des plans d actions et de l état des contre-mesures.

7 pg.7 Les bonnes pratiques du déploiement de stratégie Il n y a pas de secret : pour que le déploiement de stratégie fonctionne, il faut se montrer suffisamment motivé et discipliné pour le mettre en œuvre. Cela nécessite un processus structuré et la volonté de responsabiliser les collaborateurs. Le déploiement de stratégie peut s appliquer à n importe quelle organisation, qu il s agisse d un fabricant, d une société d assurance ou d un hôpital. Vous ne pouvez pas travailler sur une stratégie avant de maîtriser les principes fondamentaux. Si l entreprise utilise des tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards), des indicateurs clés de performance (KPI) ou des tableaux de bord de performances (performance dashboards), les dirigeants doivent avoir une bonne compréhension du rythme quotidien, hebdomadaire et mensuel de l entreprise. Les objectifs de percée doivent aller au-delà des prévisions budgétaires, et ne pas être communiqués à l extérieur de la société. Les équipes doivent être capables de prendre des risques et pouvoir échouer sans être sanctionnées par les investisseurs si elles n atteignent pas les objectifs. Ne vous fixez pas trop d objectifs de percée à la fois. Les entreprises qui rencontrent le plus de succès avec le déploiement de stratégie se montrent raisonnables. Elles limitent à deux ou trois le nombre d initiatives de percée stratégiques à gérer sur une année donnée. Les projets qui vont à l encontre de ces objectifs doivent être abandonnés. La direction doit comprendre les «objectifs supérieurs» (stretch goals) et promouvoir la discipline. Certaines équipes de direction sont plus aptes à définir et articuler des objectifs de percée qui ne sont pas complètement irréalistes. De même, certaines autres sont plus aptes à instaurer une discipline et à rallier les collaborateurs autour du processus et des objectifs. La mécanique du déploiement de stratégie est simple. Il est beaucoup plus difficile de le mettre en œuvre efficacement. Le travail «dans l entreprise» inclut toutes les activités et mesures en cours au sein de l entreprise. Il existe une somme considérable de connaissances et d expertise. En mettant en place des mesures fondamentales de suivi de ce qui se passe dans l entreprise, l équipe de direction peut commencer à travailler «sur l entreprise». Cela implique de changer le mode de fonctionnement de l entreprise, ses processus et ses systèmes. Il s agit d une approche qui apporte un regard extérieur afin de déterminer ce qui doit être fait pour changer l orientation de l entreprise. Classer les initiatives d amélioration par ordre de priorité en fonction de l impact qu elles auront sur les rapports financiers de l entreprise. La réduction des temps de changement de série ou l amélioration de la qualité auront beau être spectaculaires, des initiatives lean trop nombreuses entraînent des améliorations progressives du processus sans rapport avec les objectifs stratégiques de l entreprise. Le déploiement tactique de la stratégie joue un rôle, mais il ne s agit pas de l application la plus puissante de cette méthodologie. Le processus de déploiement de stratégie est un cadre structuré qui permet aux entreprises d accomplir ce qu elles n ont pas été capables de faire. Certaines le trouvent utile pour classer par ordre de priorité les projets relatifs à la diminution des taux de rebuts, l amélioration de la qualité, l augmentation du taux de rotation des stocks et la diminution des coûts. De nombreuses entreprises commencent à utiliser le déploiement de stratégie pour des projets tactiques, puis passent à des objectifs plus stratégiques. Ne répercutez pas les objectifs trop bas dans la hiérarchie la première année. Maintenez les objectifs et projets initiaux aux deux premiers niveaux. Il est déjà suffisamment difficile de mettre en œuvre la discipline et les procédures nécessaires à un déploiement efficace de la politique à ces niveaux. Veillez à maîtriser la mécanique du déploiement de stratégie avant de le répercuter au niveau de l usine. Les contre-mesures constituent l une des principales «révolutions» liées au déploiement de stratégie. Standardisez les mécanismes de reporting par le biais d outils d automatisation ou de modèles, de manière que les réunions de bilan mettent davantage l accent sur ce qui peut être fait pour se remettre sur les rails et atteindre les objectifs plus rapidement et non sur ce qui s est passé. L activité transversale contribue à atteindre les objectifs de percée. Les entreprises ont beau savoir communiquer au sein des départements, elles ne savent pas fonctionner de manière transversale. La direction doit fournir les outils et établir des incitations financières qui encourageront une coopération transversale. Promouvoir une technologie facilitant le travail collectif. Un logiciel de déploiement de stratégie peut alléger la charge administrative et permettre aux managers de se concentrer sur les problèmes et les solutions. La vidéo conférence peut garantir la présence de tous les membres de l équipe aux réunions mensuelles lorsqu ils sont en déplacement ou qu ils travaillent sur des sites différents. Sources : Mike Heath, Directeur, Sheri Nemeth, Directrice, Mark Kohler, Global Client Manager et Anand Sharma, PDG de TBM Consulting Group.

8 pg.8 Pour plus d information sur le déploiement de stratégie Plan for Success through Policy Deployment, Managing Times, juillet/août 07 (www.tbmcg.com/news/newsletter.php). The Antidote: How to Transform Your Business for the Extreme Challenges of the 21st Century, Anand Sharma and Gary Hourselt, Managing Times Press (2006) Strategic Deployment: How To Think Like Toyota, IndustryWeek, novembre A Philosophical Approach to High Performance, interview de Larry Culp, PDG de Danaher Corp., Outlook Journal, janvier Strategic Planning with the Hoshin Process, Quality Digest, mai Mike Heath, Directeur au sein de TBM Consulting Group, a passé 11 ans chez Square D avant de rejoindre la société Danaher Corporation. Pendant cette période, il a beaucoup travaillé au Japon dans des entreprises mettant en œuvre le système de production de Toyota, avant d appliquer les outils et les processus à de nombreuses filiales de Danaher. Heath est finalement devenu président de Danaher Tool Group Asia et vice-président exécutif de Danaher Tool Group. Au bout de 14 ans il a quitté Danaher pour lancer Catalyst Business Systems, une société de conseil axée sur l amélioration rapide des performances au sein des entreprises publiques et privées. TBM Consulting Group a racheté la société en Mark H. Kohler, Global Client Manager, a plus de 28 ans d expérience dans la gestion des opérations et du lean manufacturing Il a passé sa carrière à transformer les opérations de fabrication, et notamment à développer et mettre en œuvre le déploiement de stratégie chez TRW Automotive, Rexnord Industries et plus récemment chez Snap-On Tools. Kohler est «six sigma black belt», leader certifié, et technicien Lean certifié. Lorsqu elle était directrice de Danher Business System, Sheri Nemeth, directrice au sein de TBM Consulting Group, a dirigé une équipe de consultants externes chargée de mettre en œuvre le Danaher Business System afin d intégrer rapidement les nouvelles acquisitions et générer un retour rapide sur investissement. Avant cela, Nemeth a occupé plusieurs postes opérationnels chez GE Controls, Medical Systems and Motors, appliquant à la fois les principes lean et Six Sigma pour améliorer la livraison, réduire les délais de fabrication et accélérer la rotation des stocks. En 2001, elle a fondé Catalyst Business Systems avec Mike Heath. Anand Sharma, PDG et cofondateur de TBM Consulting Group est un expert de renomée mondiale et spécialiste des techniques de Lean ainsi bien que du déploiement de stratégie depuis plus de 20 ans. Anand est l auteur de l ouvrage intitulé «The Perfect Engine: How to Win in the New Demand Economy by Building to Order With Fewer Resources» (Free Press, 2001) et de l ouvrage The Antidote How to transform Your Business for the Extreme Challenges fo the 21 st Century. Il tient également une rubrique mensuelle dans le magazine Manufacturing Today Europe, où il commente les tendances économiques et industrielles du moment. Il a été qualifié de héros de l'industrie manufacturière américaine en 2001 par le magazine Fortune.

9 pg.9 À propos de TBM Consulting Group Établi à Durham, en Caroline du Nord, TBM Consulting Group, Inc. est le premier fournisseur de services de conseil et de formation LeanSigma en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Asie et en Australie. La société a pour mission d aider les industriels et les entreprises de services à acquérir un avantage concurrentiel afin de générer une croissance rapide du chiffre d affaires et des revenus. TBM assure la direction stratégique et guide la transformation culturelle et organisationnelle. L institut TBM LeanSigma propose un large éventail d ateliers interactifs, de formations en ligne, de conférences utilisateurs et de solution de formation sur mesure afin de donner aux entreprises les outils nécessaires pour lancer leurs propres initiatives lean. L approche LeanSigma de TBM Consulting Group intègre les principes lean de responsabilité et l objectif qualité de Six Sigma. Plus d informations sur TBM Consulting Group et l Institut TBM LeanSigma sur le site TBM Strategy Practice aide les équipes de direction à mettre rapidement au point des solutions stratégiques concrètes et à atteindre pleinement leur potentiel lean. Nous éliminons tous les éléments inutiles des processus de planification stratégique habituels pour aider les clients à créer une stratégie proactive qui génère des idées solides, la structure nécessaire à leur réalisation et un véritable impact, en moitié moins de temps LeanSigma, TBM et le logo de TBM sont des marques déposées de TBM Consulting Group, Inc. TBM Consulting Group France 21, Avenue Georges Pompidou F Lyon Cedex

L excellence opérationnelle, pilier de la valeur et de la croissance stratégique.

L excellence opérationnelle, pilier de la valeur et de la croissance stratégique. L excellence opérationnelle, pilier de la valeur et de la croissance stratégique. TBM Consulting Group, Société internationale de conseil et de formation LeanSigma, offre aux directions industrielles et

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing»

Communiqué de presse. APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» APRISO dévoile la première suite MES de «Global Manufacturing» La nouvelle version de FlexNet intègre l expérience étendue et la forte expertise d Apriso en matière de synchronisation des productions multisites.

Plus en détail

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Introduction Lean Six Sigma Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Présentation Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée Compte plus de 12 années d expérience en amélioration continue; Black Belt spécialisée

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Planifier la trésorerie

Planifier la trésorerie Planifier la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Prévision de la trésorerie Gestion de la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Planifier les flux de trésorerie Situation L argent file et on se

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2 Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA

INTRODUCTION AU LEAN SIGMA INTRODUCTION AU LEAN SIGMA Présentation générale Gilles Panczer OBJECTIFS Sigma? Quelle approche pour ma société? Lean-Sigma, 15 ans déjà et après? Gilles Panczer 2 LEAN SIGMA: HISTORIQUE Six Sigma L approche

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

Déterminer quelle somme dépenser en matière de sécurité des TI

Déterminer quelle somme dépenser en matière de sécurité des TI Déterminer quelle somme dépenser en matière de sécurité des TI Un InfoDossier d IDC 2015 Introduction Les organisations peinent à déterminer quelle somme dépenser en matière de sécurité des TI, un investissement

Plus en détail

www.opex-management.com

www.opex-management.com Paris Luxembourg Bruxelles Casablanca PROGRAMME des formations certifiantes Lean Management et Lean Six Sigma De nouvelles compétences pour les collaborateurs De nouveaux leviers de compétitivité pour

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869

SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA INTRACOMMUNAUTAIRE : FR 804253391 ORGANISME DE FORMATION AGREE 82691349869 ECAM Expert SASU au capital de 150 000 euros 40, montée Saint Barthélemy, FR-69321 Lyon Cedex 05 Tél. : +33 (0)4 72 77 06 44 - Fax : +33 (0)4 72 77 06 11 www.ecam.fr SIRET : 804253391 00010 RCS LYON TVA

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Pour une innovation productive

Pour une innovation productive Pour une innovation productive Par Didier Givert, Directeur Associé de PRTM Et Jean-Marc Coudray, Directeur Général de PlanView France Mots clés : Gestion de Portefeuille, Gouvernance informatique, Pilotage

Plus en détail

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information 2 mai 2011 2 Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Introduction Sur un

Plus en détail

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing L automatisation du marketing est une technologie qui permet de fidéliser les prospects grâce à des campagnes automatisées. Étant donné que

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Matia Consulting Consultance en Formation Conseils & Formations sur mesure TPE - PME Développement des compétences Management de la Performance OFFRE DE FORMATIONS 2015 Contact Anne QUINTART +32 (0)472

Plus en détail

RSA ARCHER BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT AND OPERATIONS Présentation de solution

RSA ARCHER BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT AND OPERATIONS Présentation de solution RSA ARCHER BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT AND OPERATIONS Présentation de solution D UN COUP D ŒIL Tirez le meilleur parti d une solution intégrée 3 en 1 : analyse des risques et de l impact, planification

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Le Lean Management appliqué à la fonction finance

Le Lean Management appliqué à la fonction finance Le Lean Management appliqué à la fonction finance #LeanFinance Réunion mensuelle APDC 21 mai 2015 Tour de table 2 Programmes d amélioration continue dans la fonction Finance Quelques tendances 54% des

Plus en détail

Gérez vos coûts de projet intelligemment

Gérez vos coûts de projet intelligemment Gérez vos coûts de projet intelligemment À propos de De nos jours, les projets en immobilisation sont de plus en plus gros, de plus en plus complexes. Sans une analyse exhaustive de la valeur acquise,

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet

Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet 27 mars 2014 1 28/03/2014 itelligence Deux approches pour réussir votre projet S.I. de Supply Chain étendue

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Un outil de progrès pour les PME/PMI Lorraines

Un outil de progrès pour les PME/PMI Lorraines Un outil de progrès pour les PME/PMI Lorraines UN ACCéLéRATEUR DE CROISSANCE UN RÉSEAU DE PROGRÈS EN RÉGION PSL est né en 1997 à l initiative de 4 Grandes Entreprises lorraines soucieuses de contribuer

Plus en détail

Les effets positifs de la gestion de l information

Les effets positifs de la gestion de l information Une seule solution Les effets positifs de la gestion de l information Conseils pratiques pour savoir comment réduire vos couts, renforcer votre niveau de conformité et accroitre votre efficacité Les données

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt Nos programmes rammes réalisés Exemples de réalisation 1. «Enjeux de la Supply Chain : collaboration et création de valeurs» 2. La Supply Chain dans un environnement mass market 3. «Prise de conscience

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES

TRAVAILLER AVEC LES BANQUES TRAVAILLER AVEC LES BANQUES GUIDE PRATIQUE DE NÉGOCIATION AVEC LES BANQUES DANS LE CADRE DE PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Les bonnes pratiques d un PMO

Les bonnes pratiques d un PMO Livre Blanc Oracle Avril 2009 Les bonnes pratiques d un PMO Un plan évolutif pour construire et améliorer votre Bureau des Projets Une construction progressive La première étape consiste à déterminer les

Plus en détail

Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES

Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES Article technique Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES Gérer la communication pour satisfaire et fidéliser les clients Sommaire 1 La communication

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Livre Blanc Oracle Mars 2013 Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Introduction 1 Qu est-ce qu un PMO orienté business? 2 Les six facteurs clés de succès de l alignement

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence

CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL. Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence CaLP ARGENT CONTRE TRAVAIL Travailler avec les banques Guide pratique de négociation dans le cadre des transferts monétaires en situations d urgence 4 CaLP ARGENT TRAVAILLER CONTRE AVEC TRAVAIL LES BANQUES

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication

PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication Livre blanc PLM et ERP : leurs rôles respectifs dans la fabrication Introduction Deux technologies ont dominé l histoire récente de l informatique dans le domaine de la fabrication. La première est apparue

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE.

Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Guide pratique à l intention des décideurs avisés MIGRATION VERS WINDOWS 7 : UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT RAPIDE ET TANGIBLE. Windows 7 : mal nécessaire ou réel avantage? Au cours des 24 prochains mois,

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

creo elements/pro creo elements/direct creo elements/view

creo elements/pro creo elements/direct creo elements/view creo elements/pro SERVICES & SUPPORT PROCESSUS & INITIATIVES creo elements/direct creo elements/view SOLUTIONS MÉTIER creo elements/pro 5.0 PRODUITS LOGICIELS creo elements/direct 17.0 creo elements/view

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

5 à 7 du 24 février 2009

5 à 7 du 24 février 2009 Lean Six Sigma 5 à 7 du 24 février 2009 L ambition de la simplification Pour passer de A Utilisation de deux méthodes complémentaires : Lean et 6 Sigma, utilisées par des entreprises industrielles et de

Plus en détail

IBM Tivoli Service Desk

IBM Tivoli Service Desk Déployer des services de qualité tout en maîtrisant les coûts IBM Tivoli Service Desk Points forts Rationalise la gestion des problèmes et des incidents afin de permettre la restauration rapide et économique

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes 22095026 COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN ÉPREUVE 2 Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes Instructions destinées aux candidats N ouvrez pas cette épreuve avant d'y être autorisé(e). Section A

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet

STRATEGIES INTERNET INTRODUCTION AUX. Vers une approche globale de la présence sur Internet INTRODUCTION AUX STRATEGIES INTERNET Vers une approche globale de la présence sur Internet 2008 Philippe FLOC H Strategic Consulting Tous droits réservés Introduction aux Strategies Internet 22/02/2008

Plus en détail

Se hisser parmi les meilleures organisations

Se hisser parmi les meilleures organisations Se hisser parmi les meilleures organisations Retour sur les lauréats de 2008 Depuis dix ans, les Grands Prix québécois de la qualité soulignent, au terme d un processus rigoureux fondé sur un système de

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Présentation Pour Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Email: galais@barloworldscs.com Tel : + 33 1 73 03 04 10 / + 33 6 08 01 52

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/21/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER JUILLET 2013 Comité du programme et budget Vingt et unième session Genève, 9 13 septembre 2013 RAPPORT SUR L ÉTAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP)

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Le point sur Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Depuis le début des années 90 s est développé un nouveau type de logiciel de gestion : le PGI, ou Progiciel de Gestion Intégré, plus connu sous

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

Le Management selon Deming

Le Management selon Deming Le Management selon Deming Une démarche complète de management, basée sur les fondamentaux de la Qualité L Association Française Edwards Deming Votre attente Comprendre mieux ce qui est derrière le nom

Plus en détail

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile

Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile Conditions gagnantes pour démarrer sa transition Agile 1 4 Les De plus en plus d organisations voient l Agilité comme une piste de solution aux problèmes auxquels elles sont confrontées. Par ailleurs,

Plus en détail

La tendance au regroupement : comment réussir à naviguer dans un tel contexte

La tendance au regroupement : comment réussir à naviguer dans un tel contexte Étude technique La tendance au regroupement : comment réussir à naviguer dans un tel contexte Les technologies de l'information appliquées aux solutions d'affaires MC Totalité du contenu 2006 par le Groupe

Plus en détail

M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR

M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR M&A AGIR SUR LA CULTURE D ENTREPRISE POUR ACCÉLÉRER LA CRÉATION DE VALEUR Les approches gagnantes Nous avons récemment conduit une étude qualitative aux États-Unis auprès de «serial acquirers» américains.

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Question 1: Informations sur la personne ou entité interrogée

Question 1: Informations sur la personne ou entité interrogée Juin 2013 QUESTIONNAIRE REPONSE DES AUTORITES FRANCAISES CONSULTATION SUR LES RÉSULTATS DE L ÉTUDE SUR LA SITUATION ACTUELLE ET LES PERSPECTIVES DES SOCIÉTÉS MUTUELLES EN EUROPE Question 1: Informations

Plus en détail

La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples

La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples actifs Livre Blanc Oracle Octobre 2009 Livre Blanc Oracle

Plus en détail

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes.

MAPA SPONTEX. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. DynaSys offre une solution métier, éprouvée sur le marché et dans différents secteurs. Elle est conforme à nos attentes. Richard Crnjanski, Directeur Supply Chain Europe, MAPA SPONTEX CUSTOMER CASE STUDY

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

Le Lean IT au service de la performance des directions informatiques

Le Lean IT au service de la performance des directions informatiques Le Lean IT au service de la performance des directions informatiques *La haute performance. Réalisée. Les services informatiques subissent une pression croissante pour améliorer leur efficience, réduire

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail