Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 12 juin Aménagement du territoire. Elaboration du PAVE. Associations.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 12 juin 2012. Aménagement du territoire. Elaboration du PAVE. Associations."

Transcription

1 Compte rendu affiché le 16 juillet 2012 Mardi 10 juillet H30 Convocations adressées aux Conseillers Municipaux le Mercredi 04 juillet 2012 ORDRE DU JOUR - Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 12 juin Aménagement du territoire. Elaboration du PAVE. Associations. - Aide à l emploi d un animateur sportif. - Prime de licenciement d un animateur sportif. Enfance jeunesse. Petite enfance. LAEP et Espace jeu - bilan. Finances. Recettes des amendes de police - acceptation de la subvention. Intercommunalité. Rennes Métropole reconduction de la convention de mise à disposition du Service droits des sols. Ressources humaines. Délibération cadre - recrutement d agents contractuels sur des emplois non permanents. Urbanisme. Rétrocession et classement dans le domaine public des voies, réseaux, et espaces verts des lotissements «Douet Pérou» et «La Touche Jus». Questions diverses. Présents : M. NOUYOU Didier, Mme BOUTHEMY Catherine, Mme CHATELLIER Marie-Christine, Mme COUSIN Ingrid, M. CROCQ Alain, M. FOURAGE Jean-Michel, M. GALLO Jean-François, Mme GAUTIER Carole, Mme GENTRIC Annick, M. LAUNAY Didier, Mme LE CHÊNE Véronique, Mme LE MALET Brigitte, M. LERAY Patrick, M. NICOLAS Patrick, M. POULAUD Pierre, M. SORAIS Jean Paul. Absents : Absents excusés : Mme LECAPITAINE Maryline. Procurations de votes : Mme BLAVETTE Véronique à Mme BOUTHEMY Catherine, Mme LE MALET Brigitte à M. NOUYOU Didier, M. NICOLAS Patrick à M. POULAUD Pierre, Mme SEVEN Dominique à M. SORAIS Jean-Paul. Secrétaire de séance : M. DEVILLE Serge.

2 Compte-rendu du Conseil municipal. Approbation du compte-rendu du 12 juin Le compte rendu de la séance du 12 juin 2012 est adopté à l unanimité Aménagement du territoire. Elaboration du PAVE. Monsieur le maire expose au conseil municipal qu'aux termes de l'article 45 de la loi n du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, et de ses décrets d'application n et 1658 du 21 décembre 2006, il est fait obligation à la commune d'élaborer un plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE) en vue de les rendre plus accessibles à l'ensemble des personnes handicapées ou à mobilité réduite. Il est précisé, que, par application du décret, la commune doit porter sa décision d'élaborer un plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics à la connaissance du public par affichage en mairie pendant un mois. Les modalités de concertation sont les suivantes : - Mise en place d un comité consultatif, - Information dans le bulletin municipal. Un bureau d études sera recruté pour réaliser ce plan d accessibilité. Après en avoir délibéré, le conseil municipal, à l unanimité, décide : 1 - D'élaborer un plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics de la commune. 2 - Précise que cette décision est portée à la connaissance du public par affichage à la porte de la mairie pendant un mois Associations. Aide à l emploi d un animateur sportif. Par délibérations en date des 14 juin 2005, 12 décembre 2006, 9 octobre et 13 novembre 2007, le Conseil Municipal avait décidé d aider les associations sportives inscrites au championnat, qui emploient un animateur sportif pour encadrer les jeunes. Dans ce cadre, quatre associations sportives de la commune, les associations US Basketball, US Football, Tennis Club et l Amicale Laïque - Section Badminton ont bénéficié jusqu ici d une aide financière de la commune pour l emploi d un animateur sportif. La commune remboursait les charges patronales payées par chacune d elles, dans la limite d un plafond calculé par rapport au nombre d adhérents de catégories débutant à junior, soit 7.50 par adhérent. En 2011, année transitoire, les plafonds ont été revalorisés de 10% sans tenir compte des effectifs, soit : Plafond Basket 2011 : 479 Plafond Football 2011 : 858 Plafond Tennis 2011 : 314 Plafond Badminton 2011 : 347 Les conventions ayant expiré, la commission sport, après analyse de l évolution des charges salariales, propose de reconduire cette aide avec une participation de 8.40 par adhérent. Les présidents s engageant à inscrire leurs équipes jeunes en championnat. Le Conseil municipal est invité à :

3 - se prononcer sur la reconduction de cette aide et sur la durée des conventions. Les membres du Conseil Municipal, après en avoir délibéré et à l unanimité, - décident de reconduire l aide à l emploi d un animateur sportif sur la base de 8.40 par adhérent pour les catégories débutant à junior, de Bourgbarré, - autorisent le Maire à signer la convention avec les présidents des associations suivantes : associations US Basketball, US Football, Tennis Club et l Amicale Laïque - Section Badminton pour une période de 4 année ( ) Associations. Prime de licenciement d un animateur sportif. L association USB FOOTBALL a été amenée à licencier et indemniser un animateur sportif qui a du cesser ses fonctions pour raisons de santé et dont le reclassement n a pas été possible. Dans le cadre du partenariat entre la commune et l association sportive concernant l emploi d un animateur professionnel, il est proposé une participation de la commune, à hauteur de 50%, à l Association USB FOOTBALL de Bourgbarré qui a versé une indemnité de licenciement à l animateur. Vu le caractère exceptionnel, le Conseil municipal, à l unanimité, vote une subvention de correspondant à 50% de l indemnité de licenciement versée à l animateur par l association Enfance jeunesse. Petite enfance. LAEP et Espace jeu - bilan. Vu la délibération n en date du 13 décembre 2011, créant un lieu d accueil enfants-parents et à la mise en place d un professionnel à l espace jeux, Vu la délibération n en date du 15 mai 2012 relative à la création de postes au LAEP et Espace-jeu, Madame Carole GAUTIER, membre de la commission affaires sociales, informe les membres du Conseil municipal du bilan du LAEP et Espace jeu sur 1 mois et demi de fonctionnement. Au niveau de l Espace-jeu Le déroulement de la matinée est réalisé selon différents temps : Temps d'accueil en chansons Temps de regroupement avec une activité libre, semi-dirigée ou dirigée Temps libre et moment d'échanges Motricité ou éveil musical Regroupement autour de la lecture 3 missions : 1 ) auprès de l'enfant 2 ) auprès des parents 3 ) auprès des assistantes maternelles Les effectifs :

4 Pour le jeudi, 17 assistantes maternelles au total de l'association «pitchounes» sont venues soit environ 15 enfants présents sur chaque séance en moyenne. Pour le vendredi, 3 assistantes maternelles de l'association, 7 mamans et 1 grand-mère sont venues soit environ 9/10 enfants présents sur chaque séance en moyenne. Constats : les effectifs sont stables pour la séance du jeudi et en augmentation pour le vendredi seules les assistantes maternelles hors association ne sont pas représentées, une information complémentaire concernant l'espace-jeux serait nécessaire les assistantes maternelles de l'association commencent à venir le vendredi, ce qui apporte une dynamique positive au groupe les demandes concernant le développement de l'enfant et les informations sur l'agrément d'assistante maternelle sont en augmentation, l'espace-jeux devient un pôle ressource Rencontre du CDAS de Chartres de Bretagne concernant la structure et de l'animatrice RAM afin de se constituer un réseau Au niveau du Lieu d accueil enfant-parent (LAEP) Les effectifs : 6 familles concernées, ayant des enfants de 3 mois à 7 ans. Constats : Trois types de situations ont été constatés : - les demandes directes : les parents arrivent avec des problèmes particuliers et souhaitent qu'on les aide à les résoudre ou à les orienter vers d'autres professionnels si besoin. - La création d un réseau et d échanges autour de la parentalité, de la grossesse, du développement de l'enfant. - Le fait de vouloir s'offrir une parenthèse en dehors du domicile. Le mardi, il est reçu des mères avec un ou deux enfants âgés de moins de trois ans. Ce temps est propice à une écoute active des parents afin de les aider à exprimer leurs difficultés et à trouver des solutions face au comportement de leur enfant. Le mercredi, il est accueilli des fratries avec leur mère, ayant de 3 mois à 7 ans. L'ambiance y est conviviale et avec un travail autour des interactions enfants/parents par l'échange avec le parent et au travers de temps de jeu auprès de l'enfant. Ces jeux sont libres ayant comme médiation le jeu de société, le puzzle ou les activités manuelles (coloriage, dessin... ) ou parfois une activité dirigée (cadeau fête des mères, des pères...) Le Conseil municipal est invité à : - Donner son avis sur la continuité du pôle petite enfance (LAEP et Espace-jeu) à partir de septembre 2012, - Dire que le fonctionnement de ce pôle est inscrit au budget 2012.

5 A l unanimité et après en avoir délibéré, le Conseil municipal donne un avis favorable sur la continuité du pôle petite enfance et indique que le fonctionnement de ce pôle est inscrit au budget Finances. Recettes des amendes de police- Acceptation de la subvention. Le Conseil municipal a sollicité le 10 janvier 2012 une subvention pour l aménagement d un parking sécurisé à l école primaire publique rue Georges Brassens dans le cadre des recettes provenant des amendes de police relatives à la circulation routière (Répartition 2011). La commission permanente du Conseil Général a retenu la commune pour la réalisation de ces travaux et attribue la somme de Le Conseil municipal est invité à : - accepter la somme proposée et à s engager à réaliser les travaux. Le Conseil municipal, après en avoir délibéré et à l unanimité, - accepte la somme de pour la réalisation des travaux de sécurité décrits cidessus, - s engage à faire exécuter les travaux dans les plus brefs délais Intercommunalité. Rennes Métropole.Reconduction de la convention de mise à disposition du Service droits des sols. Vu le Code général des collectivités territoriales, en particulier son article L III et IV ; Vu le Code de l urbanisme ; Vu la loi de finances rectificative n du 29 décembre 2010 relative à la réforme de la fiscalité ; Vu la loi du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement ratifiant l ordonnance du 8 décembre 2005 relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme ; Vu le décret du 5 janvier 2007 pris pour l application de l ordonnance relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme ; Vu l arrêté préfectoral du 6 juillet 2007 modifié portant modification et mise à jour des statuts de la Communauté d Agglomération Rennes Métropole ; Vu la délibération n C du 19 janvier 2006 de Rennes Métropole et la délibération n C du 14 juin 2007 de Rennes Métropole relatives à l approbation de la conventiontype définissant les modalités d instruction des autorisations d occupation et d utilisation des sols et délégant au bureau l approbation des termes des conventions spécifiques à conclure avec chaque commune ; Vu la délibération n C du 17 février 2011 de Rennes Métropole portant sur la contractualisation du Programme Local de l Habitat à conclure entre Rennes Métropole et les communes, Vu la délibération n du 29 avril 2008 relative à la convention entre Rennes Métropole et la commune concernant l instruction des autorisations du droit du sol ; Rennes Métropole a constitué, en 2006, un service Droit Des Sols pour instruire les demandes d autorisation d occupation du sol des communes de la Communauté d agglomération qui le souhaitent. La mise en place de ce service est intervenue dans le contexte d application de la loi du 13 août 2004 qui a prévu, à compter du 1 er janvier 2006, l arrêt de l instruction, par les

6 services du Ministère de l'ecologie du Développement Durable des Transports et du Logement des dossiers notamment de permis de construire et de lotissements pour les communes de habitants et plus. Le service Droit Des Sols permet de répondre à l attente des communes de Rennes Métropole dans un contexte d accélération de la production de logements lié à la mise en œuvre du Programme Local de l Habitat qui entraîne une augmentation des dossiers à instruire. L intervention de Rennes Métropole se met en œuvre sur la base d une habilitation conventionnelle avec la commune concernée conformément à l article 6 des statuts de la Communauté d agglomération. Le service est organisé dans le double objectif d un échange renforcé avec les élus concernés, les services communaux et les pétitionnaires et dans le respect des délais d instruction des demandes d autorisation de construire. Les missions du service Droit Des Sols sont les suivantes : - instruction des demandes d autorisation d occupation des sols, - gestion administrative des autorisations d occupation des sols, - contrôle de la conformité des constructions avec les autorisations délivrées, - accueil, information et orientation des maîtres d ouvrage, des constructeurs et des pétitionnaires, - participation au suivi des documents d urbanisme et à l évolution de la réglementation. Les services des communes assurent notamment la réception des dossiers en mairie ainsi que les échanges avec les pétitionnaires en lien avec le service instructeur. Il revient ensuite au Maire, ou à l élu délégué, de prendre la décision sur la base du dossier d instruction. Ce dispositif présente également l intérêt de mutualiser les savoir-faire nécessaires qui comportent des aspects techniques et juridiques. 23 communes bénéficient à ce jour du service d'instruction du Droit Des Sols de Rennes Métropole : Acigné, Betton, Bourgbarré, Chantepie, La Chapelle des Fougeretz, Chartresde-Bretagne, Chevaigné, Cintré, Corps-Nuds, L'Hermitage, Montgermont, Nouvoitou, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Orgères, Pont-Péan, Le Rheu, Saint-Armel, Saint-Erblon, Saint- Jacques-de-la-Lande, Saint-Sulpice-la-Forêt, Thorigné-Fouillard, Vern-sur-Seiche, Vezin Le Coquet. L objet de la présente délibération est triple : 1 ) Il s agit de reconduire ce dispositif pour une durée de 2 ans, afin de le mettre en cohérence avec le calendrier de la mise en œuvre du Programme Local de l' Habitat : Par délibération n C du 17 février 2011, le Chapitre 1-2 du Programme Local de l'habitat relatif au rythme de livraisons a été modifié. L objectif quantitatif reste le même mais sa mise en œuvre est allongée de deux années. La dernière période triennale de mise en œuvre du contrat ( ) devient de ce fait une période quinquennale ( ). Il est proposé de reconduire la convention de mise à disposition du service Droit des Sols dans ces mêmes conditions. L'article 14 est modifié comme suit:

7 La phrase «La présente convention produira ses effets à compter de sa notification et jusqu au 30 septembre 2012» est remplacée par le paragraphe suivant : «La présente convention produira ses effets à compter de sa notification et jusqu au 31 décembre 2014». 2 ) Il s agit, par ailleurs, d adapter la convention-type afin que celle-ci soit conforme aux nouvelles dispositions du code de l urbanisme issues de l ordonnance n du 8 décembre 2005 et son décret d application n du 05 janvier 2007 (partie Chantier) et issues de la loi de finances rectificative n du 29 décembre 2010 pour la réforme de la fiscalité. Cette réforme des autorisations d'urbanisme a procédé à une réécriture du code de l urbanisme qui respecte mieux les normes constitutionnelles de répartition entre ce qui ressort du domaine de la loi et ce qui relève du décret. Les principales mesures sont les suivantes : - un regroupement des multiples régimes d autorisations existants, - une définition précise du champ d application de chaque procédure, - une amélioration de la sécurité juridique, des conditions d instruction des demandes et la garantie du respect des délais, - une simplification du contrôle de la conformité des travaux, - une meilleure prise en compte de la qualité de l urbanisme et de l architecture. Aussi est-il proposé d actualiser la partie concernant la conformité des travaux et de modifier celle pour la liquidation des taxes, comme suit. L'article 7 (titre, 1 er paragraphe, 5 ème alinéa) est modifié comme suit : - Le titre suivant : "Article 7 Contrôle Déclaration d ouverture de chantier Déclaration d achèvement de travaux Récolement Conformité" Est remplacé par: "Article 7 Contrôle Déclaration d ouverture de chantier Déclaration Attestant l'achèvement et la Conformité des travaux Récolement ". - La phrase «Le service instructeur propose le certificat de conformité et le transmet au Maire pour signature et notification au pétitionnaire (un exemplaire sera retourné au service instructeur de la Communauté d agglomération et un exemplaire au contrôle de légalité).» est remplacée par la phrase suivante : «Le service instructeur propose une attestation de non contestation et la transmet au Maire pour signature et notification au pétitionnaire (un exemplaire sera retourné au service instructeur de la Communauté d agglomération et un exemplaire au contrôle de légalité).» Article 9 Etablissement des taxes Pour toutes les demandes d'autorisations déposées à compter du 1 er mars 2012, l'etat reste compétent et procèdera à la liquidation de la Taxe d'aménagement. Les dispositions de l'article 9 sont actuellement les suivantes : "Le service instructeur de la Communauté d agglomération établit les documents nécessaires à la détermination de l assiette et à la liquidation des impositions dont le permis

8 de construire, le permis d aménager ou la déclaration préalable constituent le fait générateur. La Commune devra transmettre sans délai au service instructeur toutes délibérations créant ou modifiant les taxes ou participations applicables sur son territoire. Cette disposition ne prendra effet qu à compter de l entrée en vigueur de l arrêté du Préfet confiant au Maire la détermination de l assiette et la liquidation des impositions précitées, conformément à l article R du code de l urbanisme." Ces dispositions seront remplacées par les suivantes : "Pour les demandes d'autorisations du Droit des Sols déposées depuis le 1 er mars 2012, les services de l'etat chargés de l'urbanisme dans le département sont seuls compétents pour établir et liquider la taxe. La taxe d'aménagement et la pénalité dont elle peut être assortie en vertu de l'article L sont recouvrées par les comptables publics compétents comme des créances étrangères à l'impôt et au domaine. La Commune devra transmettre sans délai au service instructeur et à la Direction Départementale des Territoires (DDTM) toutes délibérations créant ou modifiant les taxes ou participations applicables sur son territoire. Les autorités compétentes pour délivrer les autorisations d'urbanisme fournissent aux services de l'etat mentionnés à l'article R , dans le délai d'un mois à compter de la date soit de la délivrance de l'autorisation de construire ou d'aménager ou du permis modificatif, soit du transfert de ces autorisations, soit de la naissance d'une autorisation tacite de construire ou d'aménager, soit de la décision de non-opposition à une déclaration préalable, soit du procès-verbal constatant l'infraction : 1 Un exemplaire du formulaire de déclaration ou de demande d'autorisation ; 2 Le formulaire de déclaration des éléments nécessaires au calcul des impositions, prévu par arrêté du ministre chargé de l'urbanisme, accompagné de ses pièces jointes ; 3 Selon les cas, une copie de la décision, la date à laquelle l'autorisation ou la décision de non-opposition à déclaration préalable est devenue tacite ou le procès-verbal constatant l'infraction ; 4 Le cas échéant, le certificat d'urbanisme applicable ; 5 La référence du secteur de la taxe d'aménagement déterminé en application de l'article L , dans lequel se situe le projet de construction ou d'aménagement ; 6 La référence du secteur du seuil minimal de densité déterminé en application de l'article L , dans lequel se situe le projet de construction Les autorités compétentes pour délivrer les autorisations d'urbanisme transmettent également aux services de l'etat mentionnés à l'article R , dans un format électronique fixé par arrêté du ministre chargé de l'urbanisme et dans le délai prévu à l'article R , les informations suivantes : 1 Le type et le numéro d'enregistrement du dossier ; 2 La date du dépôt du dossier en mairie ; 3 L'identité complète du ou des demandeurs ; 4 Les coordonnées du ou des demandeurs ;

9 5 L'adresse du ou des terrains et ses références cadastrales." 3 ) Il s agit, enfin, d apporter une précision sur les conditions d'assistance aux communes en matière de recours : L'article 10 (5 ème paragraphe) est modifié comme suit : La phrase «Toutefois, la Communauté d agglomération n est pas tenue de ces obligations lorsque la décision contestée est différente de la proposition faite par le service instructeur» est remplacée par la phrase suivante : «Toutefois, la Communauté d agglomération n est pas tenue de ces obligations lorsque la contestation de la décision porte sur des dispositions réglementaires non-conformes à la proposition faite par le service instructeur.» Afin d éviter la multiplication d avenants et de faciliter la lecture du dispositif conventionnel, il est proposé au Conseil Communautaire d adopter une nouvelle convention-type reprenant les modifications énoncées ci-dessus et s adaptant aux dispositions de la réforme des autorisations d'urbanisme de 2007 (décret n du 05 janvier 2007) et celle de la fiscalité en 2012 (Loi de finances rectificative n du 29 décembre 2010). La nouvelle convention-type est proposée aux 23 communes bénéficiant de l instruction des autorisations du droit des sols depuis mars 2006 soit : Acigné, Betton, Bourgbarré, Chantepie, La Chapelle des Fougeretz, Chartres-de-Bretagne, Chevaigné, Cintré, Corps- Nuds, L'Hermitage, Montgermont, Nouvoitou, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Orgères, Pont- Péan, Le Rheu, Saint-Armel, Saint-Erblon, Saint-Jacques-de-la-Lande, Saint-Sulpice-la-Forêt, Thorigné-Fouillard, Vern-sur-Seiche, Vezin Le Coquet. Après l'adoption de cette convention type, la conclusion des conventions avec chacune des 23 communes interviendra au cours des prochains mois après la délibération de chaque conseil municipal et l approbation en Bureau communautaire. Ces conventions produiront leurs effets à compter de leur notification à chaque commune et jusqu au 31 décembre La convention-type pourra, le cas échéant, être adaptée aux demandes spécifiques des communes, compte tenu du projet de mise en œuvre d'un accès extranet. Ces ajustements ne pourront en aucun cas avoir pour effet de modifier l'économie générale de la convention, notamment en termes de charges induites pour la Communauté d agglomération. Les adaptations pourront, entre autres, porter sur les modalités d'accueil technique, les réunions de travail périodiques à tenir dans chaque commune ou les récolements des constructions. Le Conseil municipal est invité à : - décider de reconduire le dispositif d instruction des autorisations d occupation et d utilisation des sols jusqu au 31 décembre 2014 ; - approuver les termes de la convention-type, annexée à la délibération, ayant pour objet de définir les nouvelles modalités selon lesquelles Rennes Métropole assurera l instruction des autorisations et actes relatifs à l occupation et l utilisation du sol de la commune. A l unanimité et après en avoir délibéré, le Conseil municipal décide de reconduire le dispositif d instruction des autorisations d occupation et d utilisation des sols jusqu au 31 décembre 2014 et approuve les termes de la convention-type.

10 Ressources humaines. Délibération cadre - recrutement d agents contractuels sur des emplois non permanents. Le Conseil municipal ; Vu la loi n du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ; Vu la loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale, notamment ses articles 3 1 et 3-2 ; Vu la délibération du Conseil municipal du 06 juin 2000 autorisant le maire à recruter ponctuellement du personnel auxiliaire pour faire face aux surcroits de travail, Considérant que les besoins des services peuvent justifier l urgence de recrutement d agents contractuels pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire ou saisonnier d activité ; Sur le rapport de Monsieur le Maire et après en avoir délibéré ; Le Conseil municipal, DECIDE - D autoriser Monsieur le Maire à recruter des agents contractuels pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d activité dans les conditions fixées par l article 3 1 de la loi n du 26 janvier 1984 précitée pour une période de 12 mois maximum pendant une même période de 18 mois. - D autoriser Monsieur le Maire à recruter des agents contractuels pour faire face à un besoin lié à un accroissement saisonnier d activité dans les conditions fixées par l article 3 2 de la loi n du 26 janvier 1984 précitée pour une période de 6 mois maximum pendant une même période de 12 mois. - Il sera chargé de la constatation des besoins concernés ainsi que de la détermination des niveaux de recrutement et de rémunération des candidats selon la nature des fonctions et de leur profil. La rémunération sera limitée à l indice terminal du grade de référence. - De prévoir à cette fin une enveloppe de crédits au budget Urbanisme. Rétrocession et classement dans le domaine public des voies, réseaux et espaces verts du lotissement «Douet Pérou». Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur le transfert de propriété des voies, réseaux, installations techniques et espaces verts du lotissement «Douet Pérou» à la commune, ainsi qu au classement des biens dans le domaine public ou privé de la commune. L Association Syndicale libre des propriétaires du lotissement «le Douet Pérou» dont le siège est à Bourgbarré, 3, rue du chardonneret, propriétaire des parties communes du lotissement autorisé le 25 juillet 2006, sollicite la rétrocession de ces biens à la commune de Bourgbarré.

11 Considérant que l exercice du contrôle des travaux pendant toute la durée du chantier a pu s exercer par les services techniques de la commune, Considérant que la Société ATARAXIA s est engagée à procéder aux derniers travaux d entretien, Le Conseil Municipal émet un avis favorable à la rétrocession des parcelles suivantes par l Association syndicale, dans le domaine public communal, Le Conseil municipal est invité à : - émettre un avis sur la rétrocession à la commune des parcelles désignées cidessous, à leur classement dans le domaine public ou privé et à autoriser le Maire à signer l acte de rétrocession. Il s agit des parcelles : ZI 685 pour 25 ca, transformateur, ZI 688 pour 18a 02ca, espaces verts ZI 689 pour 13a 86 ca, espaces verts, ZI 690 pour 4a 27ca, espaces verts ZI 712 pour 2ha 10a 43ca, espaces verts, ZI 713 pour 25ca, transformateur, ZI 724 pour 1ha 51a 37 ca, voirie. Après en avoir délibéré et à l unanimité, le Conseil municipal, - émet un avis favorable à la rétrocession, à titre gratuit des voies, réseaux et espaces verts cadastrés ZI 685, ZI 688, ZI 689, ZI 690, ZI 712, ZI 713 ET ZI 724 à la commune de Bourgbarré, - classe les parcelles concernées dans le domaine public de la commune, - dit que les frais relatifs à cette rétrocession seront à la charge des cédants - autorise le Maire à signer l acte notarié Urbanisme. Rétrocession et classement dans le domaine public des voies, réseaux et espaces verts du lotissement «La Touche Jus». Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur le transfert de propriété des voies, réseaux et espaces verts du lotissement «La Touche Jus», à la commune, ainsi qu au classement des biens dans le domaine public ou privé de la commune. Mr et Mme RACAPE domiciliés à Bourgbarré, 18, rue de la Touche Jus, ont été autorisés par arrêté en date du 28 novembre 2005 à créer un lotissement de 31 lots dénommé «Résidence la Touche Jus». Is sollicitent la rétrocession des espaces communs à la commune de Bourgbarré. Vu la convention de rétrocession en date du 11 octobre 2005 permettant l exercice du contrôle des travaux pendant la durée du chantier, Considérant que les travaux d entretien ont été réalisés et qu il reste un avaloir supplémentaire à poser au droit de la parcelle ZI 550 et la réserve incendie à contrôler, Le Conseil municipal est invité à :

12 - émettre un avis sur la rétrocession des parcelles récapitulées ci-dessous, par Mr et Mme RACAPE, dans le domaine public ou privé communal et à autoriser le Maire à signer l acte notarié. Il s agit des parcelles : ZI 535 pour 14a 07 ca, voirie, ZI 562 pour 80a 08ca, voirie, ZI 563 pour 3a 93 ca, espaces verts, ZI 728 pour 16 ca, voirie. Après en avoir délibéré et à l unanimité, le Conseil municipal, - émet un avis favorable à la rétrocession, à titre gratuit des voies, réseaux et espaces verts cadastrés ZI 535, ZI 562, ZI 563, et ZI 728 à la commune de Bourgbarré, - classe les parcelles concernées dans le domaine public de la commune, - dit que les frais relatifs à cette rétrocession seront à la charge du cédant, - autorise le Maire à signer l acte notarié Questions diverses. Dans le cadre de la délégation qui lui a été consentie, Monsieur le Maire informe qu il n a pas exercé le droit de préemption de la commune sur les ventes suivantes : Vente d un terrain dans la ZAC de la Grée, tranche 1, lot 1-7, Vente d une maison au 16, rue des Pommiers, Vente d une maison au 6, place des Marronniers, Vente d un terrain dans la ZAC de la Grée, tranche 1, lot 1-4. Monsieur NOUYOU informe les membres du Conseil d un projet agricole dans le secteur du Tertre de Monceau. Des terrains sous serres vont être libérés. Il serait intéressant d'en voir les conditions car ces terrains pourraient servir d'échange avec des terres situées près des Dômes de l'ise. Séance comprenant les délibérations du n au n et clôturée à 21 H 40.

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 10 janvier 2012. Administration générale.

Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 10 janvier 2012. Administration générale. Compte rendu affiché le 21 février 2012 Mardi 14 février 2012 20H30 Convocations adressées aux Conseillers Municipaux le Mardi 07 février 2012 ORDRE DU JOUR - Approbation du compte-rendu du Conseil municipal

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 L an deux mil quinze, le quatre juin à 20h00, le Conseil Municipal de BESSINES, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la Mairie, sous

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014.

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014. PROCÈS-VERBAL SÉANCE DU 23 DECEMBRE 2014 39-2014 Le mardi 23 décembre 2014, le Conseil Municipal de la Commune de ROYBON, dûment convoqué le 16 décembre 2014, s'est réuni en session ordinaire à 18h30 à

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE RELATIVE A LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT UNIVERSITAIRE DEUXIEME TRANCHE DU PÔLE TECHNOLOGIQUE UNIVERSITAIRE DE MANTES-EN-YVELINES ENTRE : L ETAT (Ministère de l Enseignement

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 NOMBRE DE CONSEILLERS En exercice : 15 Présents : 11 Votants : 15 Le 25 septembre 2014, à 20h00, le Conseil Municipal de la commune de ST JOSEPH

Plus en détail

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014 CONSEIL MUNICIPAL DE MARNAY SUR SEINE PROCES-VERBAL REUNION DU 14 NOVEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le 14 novembre à 19 heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Madame Fabienne PADOVANI, Adjointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

VILLE DE NÈGREPELISSE (82800)

VILLE DE NÈGREPELISSE (82800) DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE VILLE DE NÈGREPELISSE (82800) COMPTE RENDU DE LA SÉANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 29 JUIN 2015 Étaient présents : CORRECHER M., CALMETTES J., RICARD J., DELMAS M., CUSIN A., TOURREL

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 Sous la présidence de Frédéric CAPPE, maire, le Conseil municipal, convoqué le 15 octobre 2015, s est réuni en session

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE.

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. Entre : - Monsieur Claude LELOUP, Président du Centre de Gestion du CHER

Plus en détail

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 Présents : M. PIZY, Mme LEROUX, M. JOURDAIN, Mmes LE FUR, HOORELBEKE, BOULOUARD, Mrs de PESQUIDOUX - COLLET, GUERIN. Excusés : Pouvoir : Absent : Mrs DURIEUX de PESQUIDOUX

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Entre La communauté urbaine de Nantes, ci-après désignée Nantes Métropole, représentée par Monsieur Gilles RETIERE, président,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 5 FEVRIER 2013

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 5 FEVRIER 2013 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 5 FEVRIER 2013 Le Conseil municipal de Bohars s est réuni en mairie, lieu ordinaire de ses séances, le mardi 5 Février 2013, à 19 heures, sous la

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011 L an deux mille onze, le quatorze du mois de mars à dix-neuf heures, le Conseil Municipal, dûment convoqué par le Maire, s est réuni dans le lieu ordinaire des séances, sous la présidence de Monsieur Michel

Plus en détail

Les LOYERS PLS : Fixation et révision

Les LOYERS PLS : Fixation et révision Les LOYERS PLS : Fixation et révision Un prêt règlementé et un conventionnement locatif... Un particulier peut obtenir un PLS (Prêt Locatif Social) pour investir dans un ou plusieurs logements destinés

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE (Mode d emploi de la FPC) SOMMAIRE I La mise en place du comité technique paritaire p. 2 A Une instance paritaire pour

Plus en détail

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE ANNEXE 1 CONTRAT DE MANDAT PUBLIC DE REALISATION D UN POLE DE SANTE LIBERAL AMBULATOIRE À SAINT PIERRE SUR DIVES LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE OCTOBRE 2014 1/11 SOMMAIRE

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 MAI 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 MAI 2015 Département d ILLE ET VILAINE - Arrondissement de RENNES - Canton de LE RHEU Commune de CHAVAGNE 35310 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 MAI 2015 Date de la convocation : 28 avril 2015 Nombre de Conseillers

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

DCM n 56 /2014 EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE NEUVES-MAISONS DU VENDREDI 11 JUILLET 2014 à 18 H 00

DCM n 56 /2014 EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE NEUVES-MAISONS DU VENDREDI 11 JUILLET 2014 à 18 H 00 DCM n 56 /2014 DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SIGNATURE DE CONVENTION OPTIMISATION FISCALE (TAXE FONCIERE) Vu le projet de convention ci-annexé, prévoyant la mise en œuvre d une nouvelle prestation

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DE LA COMMISSION PERMANENTE. RÉUNION DU 26 avril 2013 ouverte à 11h10

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DE LA COMMISSION PERMANENTE. RÉUNION DU 26 avril 2013 ouverte à 11h10 Direction Générale des Services Service des Assemblées République Française DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DE LA COMMISSION PERMANENTE RÉUNION DU 26 avril 2013 ouverte à 11h10 Délibération n : CP_13_438

Plus en détail

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public :

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public : Aix-les-Bains, le 3 novembre 2015 : 04 79 35 79 00 ou 04 79 35 07 95 : 04 79 35 79 01 ou 04 79 35 79 02 e-mail : g.mocellin@aixlesbains.fr Affaire suivie par G. Mocellin, : 04 79 35 78 63 Enquête publique

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 7/02 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 7 Finances DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL N 7/02 OBJET : Convention

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

Projet Annexe ENTRE :

Projet Annexe ENTRE : Projet Annexe CONVENTION D ADHESION AUX SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES DEUX-SEVRES ENTRE : Monsieur

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 7 JUILLET 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 7 JUILLET 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 7 JUILLET 2014 L AN DEUX MIL QUATORZE, LUNDI 7 JUILLET A VINGT HEURES TRENTE MINUTES, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

3. Votre dossier concerne

3. Votre dossier concerne Cer f apourpl usi eur sét abl i ssement set / ou pr océdur esl ongues 3. Votre dossier concerne Un seul ERP et votre demande concerne deux périodes de 3 ans soit 6 ans maximum (sous conditions) 1 trois

Plus en détail

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION Volet territorial CPER 2015-2020 INTITULE DU PROJET (détaillé en annexe) : COÛT TOTAL DU PROJET : MONTANT DE SUBVENTION SOLLICITE : TOTAL DES AUTRES AIDES PUBLIQUES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 29 AVRIL 2015

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 29 AVRIL 2015 MAIRIE DE VARETZ COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 29 AVRIL 2015 Nombre de conseillers en exercice : En exercice : 19 Présents : 13 (Cf liste d émargement) - Monsieur Le Maire Nicolas

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 MAIRIE DE MONTMAIN Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 L an deux mil treize, le 30 août à 19 heures, le conseil municipal, légalement convoqué s est réuni, salle de la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Conventionnement. Madame, Monsieur,

Conventionnement. Madame, Monsieur, DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 12 808*05 Réservé à l Anah CONVENTION À LOYER SOCIAL OU TRÈS

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

La ville de Saint-Dié-des-Vosges, représentée par M. David VALENCE, Maire, dûment habilité par la délibération du 24 novembre 2015,

La ville de Saint-Dié-des-Vosges, représentée par M. David VALENCE, Maire, dûment habilité par la délibération du 24 novembre 2015, CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX DES VOSGES ENTRE : M. Michel BALLAND, Maire

Plus en détail

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique Le Premier ministre,

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015

Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 Conseil Municipal du 28 Juillet 2015 DCM N 2015/81 * Demande de subvention MOTO CLUB JUSSEY Le Maire donne connaissance aux Membres du Conseil Municipal d un courrier de l Association MOTO CLUB DE JUSSEY

Plus en détail

Inrap / Procédures réglementaires

Inrap / Procédures réglementaires Procédures réglementaires DIAGNOSTIC Étape 1 Prescription Sont présumés faire l objet de prescriptions archéologiques préalablement à leur réalisation tous les projets d aménagements affectant ou susceptibles

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

SEANCE DU 13 JUIN 2014

SEANCE DU 13 JUIN 2014 SEANCE DU 13 JUIN 2014 Le Conseil Municipal de Berneuil en Bray dûment convoqué le 03 juin 2014 s est réuni en séance ordinaire le vendredi 13 juin 2014 à vingt heures trente sous la Présidence de Monsieur

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ASSOCIATION SOCIO-CULTURELLE SPORTIVE

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ASSOCIATION SOCIO-CULTURELLE SPORTIVE Direction Culture Sport Vie Associative Dossier suivi par Gaëlle Leray Tél. 02 99 35 36 21 gaelle.leray@st-jacques.fr Cadre réservé à l administration Demande reçue le par CDL par OJS Transmis à la DCSVA

Plus en détail

PROCES VERBAL RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL : 21 MAI 2014

PROCES VERBAL RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL : 21 MAI 2014 PROCES VERBAL RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL : 21 MAI 2014 Le vingt et un mai deux mille quatorze, les membres du Conseil Municipal Michel BERIL, Serge ISCHARD, Serge DEZETTE, Elodie BROSSARD, Philippe MERCIER,

Plus en détail

Conseil Municipal du 30 Juin 2015. Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70.

Conseil Municipal du 30 Juin 2015. Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70. Conseil Municipal du 30 Juin 2015 DCM N 2015/64 * Marché de travaux : renouvellement du réseau AEP rue de Verdun Monsieur le Maire rappelle que la commune a adhéré à Ingénierie 70. Monsieur le Maire rappelle

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE N 12/ _

CONVENTION DE STAGE N 12/ _ CONVENTION DE STAGE obligatoire pour la préparation du Diplôme de Gestion et Comptabilité (DGC-Intec) ou du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) N 12/ _ RAPPEL : Les conventions de stages doivent

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES ACQUISITION D UN PROGICIEL POUR LA GESTION DEMATERIALISEE DES DELIBERATIONS ET DES ACTES ADMINISTRATIFS PREALABLEMENT, IL EST EXPOSE QUE : COMPTE TENU

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15/12/2004 N 297 RESSOURCES HUMAINES PERSONNEL REF : G04046

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15/12/2004 N 297 RESSOURCES HUMAINES PERSONNEL REF : G04046 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15/12/2004 N 297 RESSOURCES HUMAINES PERSONNEL REF : G04046 OBJET : PERSONNEL COMMUNAL : CENTRE MUNICIPAL DE SANTE : SERVICE DENTAIRE : APPROBATION D'UN CONTRAT PASSE A COMPTER

Plus en détail

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations DAHIR N 1-10-191 DU 7 MOHARREM 1432 (13 DECEMBRE 2010) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 41-10 FIXANT LES CONDITIONS ET

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

ENTRE. D une part, Et dénommée dans tout ce qui suit «la commune de Sceaux» Et d autre part,

ENTRE. D une part, Et dénommée dans tout ce qui suit «la commune de Sceaux» Et d autre part, CONVENTION DE MAITRISE D OUVRAGE UNIQUE ENTRE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DES HAUTS-DE-BIEVRE ET LA COMMUNE DE SCEAUX POUR LES TRAVAUX DE VOIRIE DE LA RUE MAURICE RAVEL ENTRE D une part, La commune de

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 3 décembre 2012 a été transmis aux conseillers municipaux le 26 novembre 2012, publié

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014 Siège social : Mairie de Taverny 2, place Charles de Gaulle 9555 TAVERNY CEDEX Bureaux : Zone industrielle Rue de Pierrelaye 95550 BESSANCOURT Tél. : 0 34 8 30 8 Fax : 0 34 8 30 0 DELIBERATIONS APPROUVEES

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Décret n o 2012-124 du 30 janvier 2012 relatif à la mise en œuvre

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Service Public D Assainissement Non Collectif

Service Public D Assainissement Non Collectif Service Public D Assainissement Non Collectif Communauté de Communes du Pays Neslois Dossier pour la réhabilitation d une installation d assainissement non collectif (éligible à la demande de subvention)

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUELLES SONT LES RÈGLES À SUIVRE POUR L'ÉLABORATION DE VOTRE PROJET

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 19 septembre 2012 OBJET : Convention de partenariat avec la DDFIP Rapporteur : Mme MERCIER Délibération

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre

Plus en détail