Le Service d Observation Sea Surface Salinity (SO-SSS)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Service d Observation Sea Surface Salinity (SO-SSS)"

Transcription

1 Le Service d Observation Sea Surface Salinity (SO-SSS) T. Delcroix, G. Alory, S. Cravatte, E. Kestenare, R. Morrow et P. Téchiné LEGOS + US IMAGO IRD Brest et Nouméa (JSL, mars 2013)

2 POURQUOI DES SO? Prise de conscience récente que nous sommes acteurs de notre environnement: l anthropocène (Revkin, 1992) Besoin de développer des systèmes d observations pour évaluer et comprendre les changements en cours. Besoin d évaluer l impact naturel et anthropique sur les milieux (océan, atmosphère, continent, glace, écosystème..). => il est indispensable de disposer de données fiables (ou avec une erreur quantifiable), répétées régulièrement, sur le long terme (> 10 ans)

3 BREF HISTORIQUE DES SO : existence de quelques dispositifs pérennes (mesures météorologiques, astronomiques, marégraphiques, ) : mise en place de plusieurs réseaux d observations (financés sur des crédits recherche) 2001: mise en place des Observatoires de Recherche en Environnement (ORE), par le Ministère délégué à la Science : pour le suivi d information dans la durée pour apporter des réponses à des questions scientifiques ORE -> SO (INSU) -> SOERE (ALLENVI) -> SNO (INSU)

4 LE SO-SSS : MOTIVATIONS SCIENTIFIQUES Salinité = Essential Climate Variable Rôle sur la densité, circulation thermohaline, couches de mélange et barrière, échanges océan-atmosphère, prévisibilité, indicateur E-P-R,... Les observations de SSS permettent : 1. de mieux observer et comprendre la variabilité du climat et du cycle de l eau. Recherche: données temps différé, séries temporelles longues,.. 2. d alimenter les modèles numériques permettant la description de l océan en temps quasi réel et la prévision à court terme. Océanographie Opérationnelle: données temps réel, 3. d évaluer la qualité des mesures satellitaires SMOS & Aquarius et des simulations numériques (utiles aux points (1) et (2)). 4. d étalonner les estimations de paléo-salinités (carottes coralliennes, paléo-océanographie, temps passé).

5 LE SO-SSS : CONTEXTE ET MISSIONS Le SO SSS, s appuyant sur des réseaux existants depuis 1969, a été crée en Il est : Un des 4 SO du LEGOS Un des 38 SO de l OSU / OMP (20 en Astro, 4 Terre Solide, 14 OA) Partie du SOERE CTDO2 (Argo_France, Coriolis, PIRATA, MEMO, SSS) Collecter Contrôle qualité Mettre à disposition Valoriser Missions de service (poste CNAP) + Mesures de pco2

6 Collecter des mesures (1/3) A partir de navires marchands: à tonnes, m de long, 30 m de hauteur, 7-8 m de tirant d eau, noeuds

7 Collecter des mesures (2/3) 35 m Installation de thermosalinographe en salle machine et liaison avec PC/GPS/SdtC situés à la passerelle. Résolution = 15 s, médiane sur 5 mn

8 Collecter des mesures (3/3) Distribution spatiale, par navire, des données temps réel Janvier 1998 Décembre 20 N = observations N x pour le temps différé

9 Contrôle qualité (temps réel) Chaîne de transmission temps réel. Suivi du réseau par internet Trajectoires des TSG du 25/01/13 au 08/02/13

10 Contrôle qualité (temps différé) Soft TSG-QC pour données de qualité recherche Mesures externes (bouteilles journalières + colocalisation ARGO) pour correction des biais et estimation des erreurs

11 Mettre Distribution à disposition, des sans données restriction ftp LEGOS, CORIOLIS * ftp LEGOS, DB_Océano ftp LEGOS (grilles) (Données + metadonnées au format international GOSUD) * et base de données AMMA / SEDOO-OMP

12 Publications Valoriser rang A, publications de rang A connues (jan. 20 jan. 2013) 1. Alory G., C. Maes, T. Delcroix, N. Reul, and S. Illig, 20. Seasonal dynamics of sea surface salinity off Panama: The far Eastern Pacific Fresh Pool. J. Geophys. Res., 117:C04028, doi: /2011jc Chen J., R. Zhang, H. Wang, Y. An, P. Peng and W. Zhang, 20. Isolation of sea surface salinity maps on various timescales in the tropical Pacific Ocean. J. Oceanogr, 68: , doi /s Da-Allada, C. Y., G. Alory, Y. du Penhoat, E. Kestenare, F. Durand and N. Hounkonnou. Seasonal mixed-layer salinity balance in the tropical Atlantic Ocean: Mean state and seasonal cycle. J. Geophys. Res., doi: /20jc008357, in press. 4. Gorman M.; T. Quinn; F. Taylor; J. Partin; G. Cabioch; J. Austin; B. Pelletier; V. Ballu; C. Maes, and S. Saustrup. A coral-based reconstruction of sea surface salinity at Sabine Bank, Vanuatu from 1842 to 2007 CE. Paleoceanogr., Vol. 27, No. 3, PA3226, doi: /20pa Grodsky S. A., N. Reul, G. Lagerloef, G. Reverdin, J. A. Carton, B. Chapron, Y. Quilfen, V. N. Kudryavtsev, and H.-Y. Kao, 20. Haline hurricane wake in the Amazon/Orinoco plume: AQUARIUS/SACD and SMOS observations, Geophys. Res. Lett., 39, LXXXXX, doi: /20gl Hasson A., T. Delcroix, and R. Dussin, An assessement of the mixed layer salinity budget in the Tropical Pacific Ocean. Observations and Modelling ( ). Ocean Dynamics, 63: , doi: /s Hereid K., T. Quinn, and Y. Okumura, Assessing spatial variability in El Niño-Southern Oscillation event detection skill using coral geochemistry. Paleoceanography, Vol. 28, doi: /20pa Radenac M.H, F. Léger, A. Singh, and T. Delcroix, 20. Sea surface chlorophyll signature in the tropical Pacific during Eastern and Central Pacific ENSO events, J. Geophys. Res., 117, C04007, doi: /2011jc Signorini, S. R., S. Häkkinen, K. Gudmundsson, A. Olsen, A. M. Omar, J. Olafsson, G. Reverdin, S. A. Henson and C. R. McClain, 20. The role of phytoplankton dynamics in the seasonal variability of carbon in the subpolar North Atlantic - A modeling study. Geophysical Model Dev., gmd Terray, L., L. Corre, S. Cravatte, T. Delcroix, G. Reverdin, and A. Ribes, 20. Near-surface salinity as Nature s rain gauge to detect human inflence on the tropical water cycle. J. Climate, 25-3, , doi: /JCLI-D

13 Travaux Publications en cours / rang Problèmes A, / Perspectives Aspects techniques: Ré-ouverture des lignes dans les océans Indien et Atlantique Tropical Est Installation de débitmètres Interface web Maintenance et poursuite des mesures (financement & personnel US-IMAGO) (20) Aspects scientifiques: Cal/val SMOS Grilles Pacifique, Atlantique Cf. exposé Gaël vendredi TSG, Modèle, SMOS (Hasson et al., travail en cours)

14 EXTRA FIGURES

15 SOERE CTDO2 (Reverdin) + SOERE Gaz Réactifs (Ciais) SO SSS (Delcroix) + extension CO 2 (Lefèvre) OSU OMP (pour SSS) Pacifique Varillon, Cravatte, Perrier, Devaux, Dimatteo Indien Diverrés, Alory, Jacquin Atlantique Diverrés, Reverdin, Jacquin + extension CO 2 Lefèvre Austral Morrow, Kestenare, CSIRO (Au) SSS temps réel SSS temps différé CO 2 temps différé LEGOS (Téchiné) - Pré QC automatique - Télésurveillance instruments - Messages d alerte - Gestion du web IRD Nouméa & Brest (Varillon, Diverrès et al.) - Installation et suivi des instruments - Récupération et analyse des échantillons - Pré QC temps différé LEGOS (Alory, Cravatte, Delcroix, Kestenare) - QC final (Coloc. Argo, bouteilles) - Mise à disposition des données sur le web - Création produits dérivés (grilles) IRD Brest (Diverrès, Jacquin) Installation et suivi des systèmes CO 2. Récupération des données à bord LOCEAN (Lefèvre) Taitement et validation des données CO 2. Mises à disposition des données: SSS: LEGOS, CORIOLIS, LPO-ISAS, CATDS, GOSUD ; CO 2 : CDIAC, SOCAT

16 Trajectoire des données temps réel Détails: Cf. site Web, Onglets Monitoring System / Real Time Monitoring Navires marchands Inmarsat LEGOS Toulouse QC automatique (GOSUD tests 1,2,3,6; rien depuis 2-4 jours) QC visuel (web) Si Pb: CORIOLIS Site Ftp LEGOS Navires de recherche Messages d alertes aux gestionnaires

17 Trajectoire des données temps différé Navires marchands Escales: Contact équipages Maintenance TSG, Récupération données + prélèvements QC-Nouméa Analyses bouteilles Banque Nouméa QC-Brest Analyses bouteilles Banque Brest Banque US191 Collocalisation ARGO (LOCEAN) GOSUD LEGOS Produits Recherches Web LEGOS QC Final Banque Toulouse Soft TSG-QC

18 Évolution du contrôle qualité: choix de la climatologie Rappel Processing Code: PC=0 : mesures hors seuils (-> messages d alerte) seuils = lat(-90, 90), lon(-180, 180), S(1,50), T(-5,35) PC=1 : mesures dans les seuils PC=2 : mesures dans la climatologie S (S 10m_woa +/-3σ) ; T (T hebdo_reynolds +/-3σ) Calcul des écarts à WOA et Reynolds si PC=1 ou 2 WOA = année type (J,F, D), pas de variabilité > 1 an, +/-3σ OK? Autre grille? - régionale, type gridsss Pacifique, Atlantique (Indien, Austral?) - globale, type CORA, mais rien avant 2002 (et shift 2000 Pacifique)

19 Coût temps réel 20 Nombre de messages reçus versus facture ViaSpace (Euros) Série1 Série janv- févr- ma rs- avr- mai- juin- juil- août- sept- oct- nov- déc-

20 Bilan budget 20 (KE) IN: IRD: 19 OMP: 4.2 INSU: 20 (Soere) TOSCA: 18 OUT TOSCA Emission TR: 14 SeaBird: 3 Transport/douane: 1 OUT IRD Brest : 9.5 Nouméa: 9.5 OUT OMP Missions : 1.6 Licences: 1 Inox: 1.6 OUT INSU SeaBird: OSIL: 0.7 Inox: PC: 0.6 CGS: 1.2 Mini GPS: 0.4 RS: 0.8

21 Budget 2013 (KE) IN: IRD: 28 (+CO2) OMP: 4.2 INSU:? TOSCA:? OUT IRD Brest : 10 Nouméa: 10 OUT OMP OUT INSU OUT TOSCA

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Nicolas Reul Responsable scientifique CATDS à l IFREMER

Nicolas Reul Responsable scientifique CATDS à l IFREMER Nicolas Reul Responsable scientifique CATDS à l IFREMER Comité de Pilotage Scientifique: N. REUL (IFREMER), J. BOUTIN (LOCEAN) & T. DELCROIX (IRD/LEGOS) Physique et traitements de la Mesure SMOS Activités

Plus en détail

Coriolis: nouvelle organisation, résultats scientifiques, programme de travail 2015-2016

Coriolis: nouvelle organisation, résultats scientifiques, programme de travail 2015-2016 Coriolis: nouvelle organisation, résultats scientifiques, programme de travail 2015-2016 Réunion du GMMC 15 juin 2015 Nouvelle Convention 2014-2020 Coriolis 2014-2020 : Une infrastructure intégrée d observation

Plus en détail

AO INSU 2012 Section «Océan-Atmosphère» Dossier scientifique

AO INSU 2012 Section «Océan-Atmosphère» Dossier scientifique AO INSU 2012 Section «Océan-Atmosphère» Dossier scientifique Nom du porteur du projet : Gaillard, Fabienne Laboratoire de Physique des Océans, UMR 6523 : CNRS-IFREMER-IRD-UBO Téléphone : 02 98 22 42 88,

Plus en détail

WP1: Contribution à la

WP1: Contribution à la WP1: Contribution à la mission globale Argo Sylvie Pouliquen/Ifremer 3 eme meeting annuel NAOS, Brest, 16 Juin 2014 Contribution Française à Argo via Argo-France Rôle : coordonne dans la cadre de la TGIR

Plus en détail

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre Présentation du livre collectif du Bureau des longitudes (publié chez Hermann) Les observatoires: observer la Terre Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris,

Plus en détail

Thermosalinomètres des navires de recherche: procédures de validation temps différé

Thermosalinomètres des navires de recherche: procédures de validation temps différé Thermosalinomètres des navires de recherche: procédures de validation temps différé M. Krieger, D. Diverres, F. Gaillard, Y. Gouriou, J. Grelet Rapport LPO-12-03/US-IMAGO-12-01 1 Historique des modifications

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

PROJET EQUIPEX NAOS. Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo

PROJET EQUIPEX NAOS. Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo PROJET EQUIPEX NAOS Observations de l océan global pour l étude et la prévision de l océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d Argo 3 ème réunion annuelle 16 & 17 Juin 2014 Ifremer, Centre

Plus en détail

Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5

Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5 Variabilité interne et forcée aux échelles décennales: analyse des modèles CMIP5 Laurent Terray SUC, URA1875,CERFACS/CNRS Ateliers de Modélisation de l Atmosphère 23-26 Janvier 2012,Toulouse CNRSfr-grand.j...

Plus en détail

US 191 IMAGO. Laboratoire des Moyens Analytiques Centre de Brest. Rapport d activité 2014

US 191 IMAGO. Laboratoire des Moyens Analytiques Centre de Brest. Rapport d activité 2014 US 191 IMAGO Laboratoire des Moyens Analytiques Centre de Brest Rapport d activité 2014 1 Table des matières 1. Présentation... 3 2. Activité du laboratoire... 3 2.1. Clients du laboratoire... 3 2.1.1

Plus en détail

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Données FerryBox FerryBox: Système automatique d acquisition de mesures

Plus en détail

Conseil Supérieur de la Météorologie

Conseil Supérieur de la Météorologie Conseil Supérieur de la Météorologie Que peut-on dire du changement climatique proche dans le temps (25-30 ans)? La prévision décennale: Un défi pour les climatologues Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs)

Plus en détail

Utilisation de données satellites pour l étude des glaces marines. David Salas y Mélia Météo-France / CNRM-GAME

Utilisation de données satellites pour l étude des glaces marines. David Salas y Mélia Météo-France / CNRM-GAME Utilisation de données satellites pour l étude des glaces marines David Salas y Mélia Météo-France / CNRM-GAME Institut Aéronautique et Spatial Toulouse, 25 juin 2013 Quelques points abordés Quel type

Plus en détail

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada

Plus en détail

SMOS at a Glance ou. Les tribulations d un PrOjet. Yann CNES- Cesbio Et le SMOS team

SMOS at a Glance ou. Les tribulations d un PrOjet. Yann CNES- Cesbio Et le SMOS team SMOS at a Glance ou Les tribulations d un PrOjet Yann CNES- Cesbio Et le SMOS team Du Rêve aux données Pourquoi SMOS Comment SMOS Premiers résultats Premier Bilan Perspectives CATDS et conclusions Où en

Plus en détail

ARGO-FRANCE 14/05/2009. Les procédures QC sur les flotteurs Argo

ARGO-FRANCE 14/05/2009. Les procédures QC sur les flotteurs Argo Les procédures QC sur les flotteurs Argo http://www.coriolis.eu.org codac@ifremer.fr 1 Flux des données Argo du temps réel au temps différé Déploiement du flotteur CORIOLIS Feuille de mise à l eau du flotteur

Plus en détail

Introduction à la dynamique du climat

Introduction à la dynamique du climat Introduction à la dynamique du climat Didier Swingedouw didier.swingedouw@u-bordeaux1.fr http://dods.ipsl.jussieu.fr/dssce/public_html/gdpublic.html Qu est-ce que le climat? Définition du climat Larousse

Plus en détail

ATLAS CLIMATOLOGIQUE SATELLITE DES COURANTS, VENT, ELEVATION ET TEMPERATURE EN SURFACE DANS LA ZONE ECONOMIQUE EXCLUSIVE DE NOUVELLE-CALEDONIE

ATLAS CLIMATOLOGIQUE SATELLITE DES COURANTS, VENT, ELEVATION ET TEMPERATURE EN SURFACE DANS LA ZONE ECONOMIQUE EXCLUSIVE DE NOUVELLE-CALEDONIE ATLAS CLIMATOLOGIQUE SATELLITE DES COURANTS, VENT, ELEVATION ET TEMPERATURE EN SURFACE DANS LA ZONE ECONOMIQUE EXCLUSIVE DE NOUVELLE-CALEDONIE Elaboré par le Laboratoire d'etudes Géophysiques et d'océanographie

Plus en détail

«Expression de la demande scientifique» BIOGEOCHIMIE MARINE. T. Moutin, G. Sarthou, S. Blain et la communauté scientifique

«Expression de la demande scientifique» BIOGEOCHIMIE MARINE. T. Moutin, G. Sarthou, S. Blain et la communauté scientifique «Expression de la demande scientifique» BIOGEOCHIMIE MARINE T. Moutin, G. Sarthou, S. Blain et la communauté scientifique Techno Flotte 2015, 11-12 mai 2015, Paris 1. Le contexte scientifique La BIOGEOCHIMIE

Plus en détail

Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis

Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis VAHINE 1 : du 9 janvier au jeudi 8 février (31 jours) Chef de mission : Sophie BONNET (IRD) Thème : Suivre le devenir de l azote nouvellement fixé par les

Plus en détail

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris Le climat à travers les âges 1 Le climat à travers les âges 1. Reconstruire le climat passé et ses moteurs Reconstruire les moteurs du climat Reconstruire les données climatiques 2. Le climat passé Les

Plus en détail

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5 Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Le protocole expérimental de l AR5 Motivation Evaluer le réalisme des modèles

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 4 2 OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS... 6 3 MOYENS ET EFFECTIFS... 8 4 MOYENS A LA MER... 8

TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 4 2 OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS... 6 3 MOYENS ET EFFECTIFS... 8 4 MOYENS A LA MER... 8 2 TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 4 2 OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS... 6 3 MOYENS ET EFFECTIFS... 8 3.1 CREDITS D'INVESTISSEMENT ET DE FONCTIONNEMENT... 8 4 MOYENS A LA MER... 8 4.1 OBJECTIFS GENERAUX

Plus en détail

Ramonville, le 16 mai 2014

Ramonville, le 16 mai 2014 Ramonville, le 16 mai 2014 Nicolas Ferry, Ingénieur divisionnaire des travaux de Météo-France, océanographe à Mercator Océan est décédé lundi 5 mai 2014 après avoir lutté longtemps contre la maladie. Pour

Plus en détail

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Transposition de la Directive 1999/30/CE du 22 avril 1999 modifiant le décret n 98-360 du 06 mai 1998 Arrêté du 17 août 1998 Objectifs

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL D'OCEANOGRAPHIE PHYSIQUE EN AFRIQUE DE L'OUEST REGIONAL PROGRAM OF PHYSICAL OCEANOGRAPHY IN WEST AFRICA (PROPAO)

PROGRAMME REGIONAL D'OCEANOGRAPHIE PHYSIQUE EN AFRIQUE DE L'OUEST REGIONAL PROGRAM OF PHYSICAL OCEANOGRAPHY IN WEST AFRICA (PROPAO) PROGRAMME REGIONAL D'OCEANOGRAPHIE PHYSIQUE EN AFRIQUE DE L'OUEST REGIONAL PROGRAM OF PHYSICAL OCEANOGRAPHY IN WEST AFRICA (PROPAO) By Roger DJIMAN Partenaires Partners -BENIN: Roger DJIMAN (CRHOB), coordinateur

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...4 2. OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS...6 3. MOYENS ET EFFECTIFS...9 4. RESULTATS OBTENUS EN 2003 ET PLAN 2004...

TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...4 2. OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS...6 3. MOYENS ET EFFECTIFS...9 4. RESULTATS OBTENUS EN 2003 ET PLAN 2004... TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...4 2. OBJECTIFS ET FAITS MARQUANTS...6 2.1. LE PROJET ARGO... 6 2.2. ACQUISITION DE MESURES A PARTIR DES NAVIRES MARCHANDS ET DE RECHERCHE... 8 2.3. DONNEES DE BOUEES

Plus en détail

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Fatima Karbou CNRM / GAME En collaboration avec: P. Bauer, W.

Plus en détail

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Institut Français Mayence, le 5 mars 2015 Vincent Moron Aix-Marseille Université CEREGE, UM 34 CNRS moron@cerege.fr

Plus en détail

L UTILISATION D ENSEMBLES DE SIMULATIONS CLIMATIQUES SUR MODELES DE CIRCULATION GENERALE DE L ATMOSPHERE

L UTILISATION D ENSEMBLES DE SIMULATIONS CLIMATIQUES SUR MODELES DE CIRCULATION GENERALE DE L ATMOSPHERE L UTILISATION D ENSEMBLES DE SIMULATIONS CLIMATIQUES SUR MODELES DE CIRCULATION GENERALE DE L ATMOSPHERE CONCEPTS, METHODES ET APPLICATION A LA CLIMATOLOGIE DE L ESPACE SUD-AFRICAIN Fauchereau Nicolas

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ

Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ Variations de la circulation océanique dans l'atlantique Nord depuis 1955 : modèle global NEMO ORCA ½ avec rappel aux données in situ T. Huck, P. Bellec, R. Dussin, F. Gaillard, J.-M. Molines, A. M. Treguier

Plus en détail

Interreg IIIA Alcotra RiskYdrogeo. Le dispositif de gestion de la télésurveillance : GeSSRI

Interreg IIIA Alcotra RiskYdrogeo. Le dispositif de gestion de la télésurveillance : GeSSRI Interreg IIIA Alcotra RiskYdrogeo Le dispositif de gestion de la télésurveillance : GeSSRI Juin 2004 1. LE DISPOSITIF DE GESTION DE LA TELESURVEILLANCE : GeSSRI Les exigences spécifiques à la gestion du

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Altimétrie et icebergs. J. Tournadre, N. Bouhier, F. Girard-Ardhuin Lab. d Océanographie Spatiale, IFREMER F. Rémy LEGOS

Altimétrie et icebergs. J. Tournadre, N. Bouhier, F. Girard-Ardhuin Lab. d Océanographie Spatiale, IFREMER F. Rémy LEGOS Altimétrie et icebergs J. Tournadre, N. Bouhier, F. Girard-Ardhuin Lab. d Océanographie Spatiale, IFREMER F. Rémy LEGOS Sur la calotte la neige qui precipite et se transforme en glace finit par alimenter

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

développement d'un Micro- système de mesure

développement d'un Micro- système de mesure Qualité chimique des eaux Application de la DCE développement d'un Micro- système de mesure Ph. Namour, N. Jaffrezic Université de Lyon/Cemagref Micro-capteur Environnementaux Besoins métrologiques Dispositif

Plus en détail

Appel à projets interne SPIRALES 2012. Formulaire de demande DSI-SPIRALES. «Soutien aux Projets Informatiques dans les Equipes Scientifiques»

Appel à projets interne SPIRALES 2012. Formulaire de demande DSI-SPIRALES. «Soutien aux Projets Informatiques dans les Equipes Scientifiques» Direction du Système d'information Service Informatique scientifique et Appui aux Partenaire du Sud Appel à projets interne SPIRALES 2012 Formulaire de demande DSI-SPIRALES «Soutien aux Projets Informatiques

Plus en détail

Projet de création d un Laboratoire Mixte International (LMI) (SPLASH)

Projet de création d un Laboratoire Mixte International (LMI) (SPLASH) Projet de création d un Laboratoire Mixte International (LMI) (SPLASH) Systèmes Précipitants et Liens avec l Atmosphère, les Surfaces et l Hydrologie Entre La Chaire Internationale de Physiques Mathématiques

Plus en détail

VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE

VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE VARIABILITÉ DES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LES OUTRE-MER FRANÇAIS DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE Virginie DUVAT Professeure, université de la Rochelle, Membre du GIEC, auteure du chapitre «Small

Plus en détail

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Jean-Luc Attié, S. Pradier, M. Chong (Laboratoire d Aérologie) V. H. Peuch (Météo-France) J.F Lamarque, D.P Edwards, V. Yudin

Plus en détail

Global Monitoring Emergency Services

Global Monitoring Emergency Services Global Monitoring Emergency Services Christelle BOSC Olivier POCHARD 22/05/2012 Pôle Applications Satellitaires et Télécommunicaton CETE Sud-Ou LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security

Plus en détail

La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent

La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent La modélisation du climat dans les mers intérieures du Canada : baie d Hudson et golfe du Saint-Laurent Philippe Gachon et François J. Saucier PÊCHES ET OCÉANS CANADA Les modèles climatiques : du global

Plus en détail

Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion

Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion Stage au Centre de Météorologie Spatiale de Météo- France à Lannion ELEMENTS DE TELEDETECTION DEPUIS L ESPACE du 28 septembre au 2 octobre 2015 OBJECTIFS En relation avec les progrès scientifiques et technologiques,

Plus en détail

ChArMEx, HyMeX, MerMEx,... Autres projets : CORSICA, MEUST, MOOSE,...

ChArMEx, HyMeX, MerMEx,... Autres projets : CORSICA, MEUST, MOOSE,... Contexte du portail MISTRALS Gestion des programmes ChArMEx, HyMeX, MerMEx,... Autres projets : CORSICA, MEUST, MOOSE,... Centres de données impliqués Hébergement des données { SEDOO - OMP Développement,

Plus en détail

Présentation CPER MerSure. Source WMO

Présentation CPER MerSure. Source WMO Présentation CPER MerSure Source WMO L Océanographie opérationnelle au 25 mai 1971 : Le SHM devient Campagnes à la mer / altimétrie satellitaire 1993 : mise en service de la production SOAP pour la défense

Plus en détail

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Page 1 CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Bruno Picard (CLS), Estelle Obligis (CLS) Fatima Karbou

Plus en détail

janv-10 janv-11 oct-10 juil-11 juil-10 avr-11 avr-10

janv-10 janv-11 oct-10 juil-11 juil-10 avr-11 avr-10 13 Mars 2015 oct-07 janv-08 avr-08 juil-08 oct-08 janv-09 avr-09 juil-09 oct-09 janv-10 avr-10 juil-10 oct-10 janv-11 avr-11 juil-11 oct-11 janv-12 avr-12 juil-12 oct-12 janv-13 avr-13 juil-13 oct-13 janv-14

Plus en détail

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U U S Y S T E M E S E T R E S E A U T I C P L A N D E C O U R S R I M E S T R E D E P R I N T E M P S 2 0 1 3 A la fin de chaque trimestre, un contrôle de compétences est organisé sous la forme 26 mars 28

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2007 DE LA VILLE DE PARIS PROGRAMME DE RECHERCHE SUR PARIS. Projet EPICEA

APPEL A PROJETS 2007 DE LA VILLE DE PARIS PROGRAMME DE RECHERCHE SUR PARIS. Projet EPICEA APPEL A PROJETS 2007 DE LA VILLE DE PARIS PROGRAMME DE RECHERCHE SUR PARIS Projet EPICEA Etude Pluridisciplinaire des Impacts du Changement climatique à l Echelle de l Agglomération parisienne Rapport

Plus en détail

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2 Bachelor KEDGE - Euromed Bachelor Campus Marseille et Toulon Sept 14. Oct Nov Dec Janv 15 Févr Mars Avril Mai Juin juil. Août. 1e année 2 mois minimum 2e année Obligatoire 4 à 6 mois à partir janvier Stage

Plus en détail

LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26

LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26 SAISON 2012 LBPoker. Barrière BarrierePoker.fr est un site de poker en ligne agréé par l Arjel sous le numéro 0023-PO-2010-07-26 CASINO BARRIERE DE CASSIS PROGRAMME TOURNOIS RÉGULIERS TEXAS HOLD'EM POKER

Plus en détail

AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France

AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France AOI ECCOREV 2011 Common databases for field sites dedicated to experimental studies on climate change in Southern France Ilja REITER IR CNRS, FR ECCOREV How do ecosystems respond to climate change species

Plus en détail

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ infrastructure.eu/ 1 Quantifier les flux régionaux Un réseau de 100 stations Pérenne, haute précision, homogène, opérationnelle

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 30 septembre 2009 Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine Samia Mejdi DHI Eau Environnement

Plus en détail

VENT OCEANIQUE (WIND)

VENT OCEANIQUE (WIND) VENT OCEANIQUE (WIND) La connaissance des échanges à l interface air-mer est très importante pour les études climatique et météorologique. Le vent de surface océanique est un paramètre principal de ce

Plus en détail

Flotteurs profileurs avec capteur de Nitrates en Méditerranée Nord Occidentale. Fabrizio D Ortenzio

Flotteurs profileurs avec capteur de Nitrates en Méditerranée Nord Occidentale. Fabrizio D Ortenzio Flotteurs profileurs avec capteur de Nitrates en Méditerranée Nord Occidentale Fabrizio D Ortenzio Synopsis Les quatre premières mesures sélectionnées pour un futur réseau global de flotteurs biogéochimiques

Plus en détail

Le programme de carte achat de LMCU. Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU,

Le programme de carte achat de LMCU. Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU, Le programme de carte achat de LMCU Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU, PLAN 1 - Mise en place de la carte d achat à LMCU 2 - Les résultats 1 - Objectifs du projet A l origine du programme

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014 Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014 Taux de fourniture de gaz naturel Coûts Quantité unitaire Taux (PJ) ($/GJ) ( /m 3 ) Prix

Plus en détail

Géographie, climat et santé

Géographie, climat et santé Géographie, climat et santé Santé internationale et pathologie tropicale Hugo Pilkington Inserm Unité 149 Université de Paris 8 27 février 2007 Plan de l intervention Géographie et santé La science géographique

Plus en détail

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs

Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Gestion du risque industriel en 2013, dont bilan du sgs Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 2014 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités administratives

Plus en détail

Christelle BOSC Olivier POCHARD

Christelle BOSC Olivier POCHARD Christelle BOSC Olivier POCHARD LE PROGRAMME GMES Global Monitoring for Environment and Security Programme européen d observation de la Terre Initiative conjointe de l'esa et de l'union européenne Doter

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Maquette 3D Temps réel de la Baiedu Mont St Michel

Maquette 3D Temps réel de la Baiedu Mont St Michel Maquette 3D Temps réel de la Baiedu Mont St Michel Enjeux et bénéfices d une démarche au service du développement durable Auteurs : Hélène DURAND, Alisé géomatique & Jean Yves Brécin, DREAL Basse Normandie

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Remis à la Préfecture de région Provence- Alpes - Côte d Azur Décembre 2013 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Institut

Plus en détail

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH

Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH Evaluation de la mise en œuvre des formations CRM & FH 20 Décembre 2005 Evaluation de la mise en œuvre CRM & FH Objectif des travaux Evaluer la mise en œuvre de la formation de type CRM pour PNT, PNC,

Plus en détail

Afin de définir les axes d innovation liés à l observation de la Terre dans le domaine des risques naturels et de l agriculture, des «réservoirs d

Afin de définir les axes d innovation liés à l observation de la Terre dans le domaine des risques naturels et de l agriculture, des «réservoirs d 1 Afin de définir les axes d innovation liés à l observation de la Terre dans le domaine des risques naturels et de l agriculture, des «réservoirs d innovation» ont été définis. Ils correspondent à des

Plus en détail

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011

Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Indicateurs des marché de gros du gaz mars 2011 Cahiers des indicateurs gaz Evolution des prix du gaz Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux infrastructures 2 Prix Day-ahead en France

Plus en détail

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART,

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses

Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Methode de comparaison Proprietes nuageuses LMDZ Donnees AIRS Differentes

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

Présentation du projet SMOS et du CATDS

Présentation du projet SMOS et du CATDS Présentation du projet SMOS et du CATDS François Bermudo Chef de projet SMOS CNES pied de page 1/ 1 LE PROGRAMME SMOS La mission SMOS a été sélectionnée comme «Mission d Opportunité» du programme Earth

Plus en détail

Sextant. Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer. C. Satra-Le Bris, J.Meillon, E. Quimbert, M. Treguer

Sextant. Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer. C. Satra-Le Bris, J.Meillon, E. Quimbert, M. Treguer Sextant - Infrastructure de données géographiques marines et littorales Sextant Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer C. Satra-Le Bris, J.Meillon, E. Quimbert, M. Treguer IDM/SISMER

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L AACE

ASSEMBLEE GENERALE DE L AACE Guichet Unique National pour la facilitation des procédures du Commerce Extérieur ASSEMBLEE GENERALE DE L AACE PortNet, au service de l intégration et de la simplification des échanges logistiques et commerciaux

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Dossier de presse. Octobre 2015. Les tarifs réglementés du gaz naturel en France

Dossier de presse. Octobre 2015. Les tarifs réglementés du gaz naturel en France Dossier de presse Octobre 2015 Les tarifs réglementés du gaz naturel en France En France, les marchés de l électricité et du gaz naturel pour les particuliers sont ouverts à la concurrence depuis 2007.

Plus en détail

La circulation générale océanique

La circulation générale océanique La circulation générale océanique Auteur : Bruno VOITURIEZ Président du Club des Argonautes, Membre de l Académie de Marine Les causes À l origine des courants marins et de leur configuration, on trouve

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. relative à l'observation du niveau de la mer et à la gestion et la diffusion des données en résultant

PREMIER MINISTRE. relative à l'observation du niveau de la mer et à la gestion et la diffusion des données en résultant Liberté' Égalité' Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Mer Le Secrétaire général Paris, le 20 avril 2010 N 863/SGMER Instruction relative à l'observation du niveau

Plus en détail

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n L Observatoire global du Saint-Laurent I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n accès intégré aux données scientifiques en soutien à la conservation de l environnement, au développement économique

Plus en détail

CAMPAGNE ROMANCHE 3 Le Noroit

CAMPAGNE ROMANCHE 3 Le Noroit Laboratoire de Physique des Océans IFREMER / CNRS / UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE CAMPAGNE ROMANCHE 3 Le Noroit (27 octobre - 15 novembre 1994) Mouillages de courantométrie Données CTD Courantométrie

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER 2015 1 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente

Plus en détail

Point Fort #2 : Relation constructeur

Point Fort #2 : Relation constructeur ACSM: Aerosol Chemical Speciation Monitor: Instrument de suivi en temps réel des sources principales (locales et importées) de la pollution aux particules très fines Point Fort #1 : Achat anticipé Achat

Plus en détail

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France)

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France) L utilisation de la SPIR au service de l entretien l des parcours de golf : intérêts et limites L. Thuriès,, D. Bastianelli CIRAD, Montpellier (France) SPIR gazon : pour quoi faire? Suivi des sols : Teneur

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV

La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV http://omiv.unistra.fr La surveillance multi-technique des déformations de surface pour l Observatoire OMIV J.-P. Malet, P. Ulrich, F. Masson, A. Déprez, A. Stumpf, A. Mathieu T. Lebourg, M. Vidal G. Bièvre,

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET

INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET DOCUMENT 4.7. INSTRUMENTATIONS OCÉANOGRAPHIQUES MÉTÉOROLOGIQUES ET HYDROLOGIQUES DÉVELOPPÉES PAR LA SOCIÉTÉ SAFARE-CROUZET Jean-Jacques PESANDO Ingénieur Chef des Projets Océanographiques Société SAFARE-CROUZET

Plus en détail

Site web et diffusion des produits

Site web et diffusion des produits Site web et diffusion des produits Journée de restitution projet PREVIMER phase II Présentation par Jean-François Le Roux (Ifremer) Ifremer Brest 17 septembre 2013 Site web PREVIMER Site web grand public,

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS

GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS GESTION DU RISQUE INDUSTRIEL EN 2012, DONT BILAN DU SGS Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 15 octobre 2013 Xavier Mouterde Site Manager SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents Actualités

Plus en détail

Licence-Master Sciences de la planète Terre. Licence (L3) TD 3 - Traceurs passifs dans l océan: le carbone 14, le tritium et les CFCs

Licence-Master Sciences de la planète Terre. Licence (L3) TD 3 - Traceurs passifs dans l océan: le carbone 14, le tritium et les CFCs Licence-Master Sciences de la planète Terre Licence (L3) Océanographie générale TD 3 - Traceurs passifs dans l océan: le carbone 14, le tritium et les CFCs Riwal Plougonven et Emmanuel Vincent 27 novembre

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail