Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens"

Transcription

1 Problématique des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) des établissements de santé ligériens Colloque biologie médicale - ARS Pays de la Loire Pays de la Loire Le 9 septembre 2011 D. JACQ PhISP DQE - DHOP

2 LBM : dispositif réglementaire et normatif Loi portant réforme de la biologie médicale (ordonnance du 13 janvier 2010) institue un cadre général commun à la ville et à l hôpital - Médicalisation de la biologie médicale - Accréditation (reconnaissance européenne et internationale de la qualité des examens) - Réorganisation territoriale de l offre de biologie médicale (LBM multisites) Accréditation confiée au COFRAC ( Section santé humaine) - EN ISO («exigences particulières concernant la qualité et la compétence») - EN ISO (biologie délocalisée) Guide de lecture : (Recueil des exigences spécifiques pour l accréditation des LBM, RES SH REF 02 applicable depuis le 01/01/2011- Exigences normatives et réglementaires opposables + notes et recommandations) GTA (Recommandations) 2

3 LBM des établissements de santé : des spécificités Ordonnance du 13 janvier 2010 Un seul LBM par établissement de santé Au sein d un même pôle d activité Au sein d un même pôle hospitalo-universitaire Un LBM peut être commun à plusieurs établissements de santé Un LBM d établissement de santé doit avoir la taille critique - pour offrir la compétence requise - Pour disposer d une organisation efficiente 3

4 LBM des établissements de santé publics et des centres de lutte contre le cancer des Pays de la Loire (PDL) 13 établissements de santé 2 - Loire Atlantique 4 - Maine et Loire 2 Mayenne 2 Sarthe 3 - Vendée 28 laboratoires de biologie médicale publics 9 Loire Atlantique (dont 1 LBM CLCC Gauducheau faisant partie de ICO) (49) 8 Maine et Loire 2 Mayenne 5 Sarthe 4 Vendée + LBM privés assurant des prestations pour les établissements de santé Données SAE ARS DOA - 12/01/2011 4

5 LBM des établissements de santé des Pays de la Loire : les coopérations Contexte : futur SROS Moyens : 2 outils juridiques envisageables CHT et GCS SROS (Guide méthodologique d élaboration du SROS) Des enjeux de transversalité et d articulation entre soins hospitaliers, soins de ville et secteur médico-social La biologie : un des leviers incontournables Une logique de mutualisation et d optimisation des ressources médicales : Pour les établissements de santé, 3 niveaux de recours Implique des LBM accessibles et un niveau d expertise en adéquation 5

6 LBM des établissements de santé des Pays de la Loire: les coopérations SROS (Guide méthodologique d élaboration du SROS) «Amélioration de l efficience : Dégager des marges d économie par le regroupement et/ou la mutualisation des plateaux techniques (( ), biologie hospitalière)» et améliorer la qualité des prestations de biologie «Inciter les établissements de santé à organiser si nécessaire le regroupement de leurs laboratoires» «Envisager des mutualisations de moyens pour : Favoriser l entrée dans le processus d accréditation Rationnaliser l organisation de la permanence des soins et éliminer les doublons d activité ou de moyens (en veillant à garantir la réponse à l urgence)» 6

7 LBM des établissements de santé des Pays de la Loire : les coopérations Coopérations : 2 outils juridiques envisageables CHT et GCS Groupement de coopération sanitaire (GCS ) Peut exploiter un LBM (L code de la santé publique) Procède aux formalités administratives Est le titulaire de l autorisation Les établissements membres céderont leurs autorisations Chaque établissement membre, privé ou public, peut être un site de biologie GCS = mise en commun de moyens : implique de bien identifier le circuit de facturation et les liens financiers entre les membres et le GCS exploitant le LBM Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) Réservé aux établissements publics de santé Gestion d un LBM multi-sites 7

8 Accréditation des LBM des établissements de santé des Pays de la Loire (PdL) S appuie sur des exigences réglementaires et normatives communes à tous les LBM EN ISO EN ISO (biologie délocalisée) Référentiel SH REF 02 (Recueil des exigences spécifiques pour l accréditation des LBM) Implique la prise en compte de problématiques spécifiques, précisées notamment par SH REF 02 Exigences relatives au management Exigences techniques 8

9 Accréditation des LBM des établissements de santé des PdL Exigences relatives au management : Direction «active dans le soutien à la politique de management de la qualité» - Nécessité d un soutien méthodologique Prise en compte «des éléments du management global qui sont examinés dans le cadre de la certification» «Mise en place d une relation contractuelle, interne à l établissement» avec les services supports Outils de pilotage de la biologie médicale adaptés : «programme global d amélioration continue de la qualité dans le cadre du SMQ» : - «Délai de rendu des résultats d examens de biologie demandés en urgence» - «Contribution, dans certains services cliniques, -à la diminution moyenne de séjour des patients, -à la diminution de certains effets indésirables des thérapeutiques, -à la diminution ciblée de coûts thérapeutiques» 9

10 Accréditation des LBM des établissements de santé des PdL Exigences techniques Ressources humaines Politique des ressources humaines du LBM («fonctions et responsabilités, formation et maintien des compétences, qualification et habilitation») Eléments internes au LBM Eléments relevant de la direction générale, ou de la DRH «le directeur de l établissement veille à l application de cette procédure d habilitation (aux prélèvements), notamment dans les services cliniques.» (article L du code de la santé publique) 10

11 Accréditation des LBM des établissements de santé des PdL Exigences techniques Ressources humaines Organisation «en services ou en unités fonctionnelles pour les laboratoires de taille importante» «Lorsqu il existe des sites qui n ont pas d activité analytique», maintien d une «compétence minimale ( ) par exemple, par une rotation effective entre les sites pré et post-analytiques et le ou les sites analytiques» Internes : «habilités pour communiquer, sous la responsabilité du biologiste-responsable et pendant les périodes de permanence de soins, les résultats des examens de biologie médicale» 11

12 Accréditation des LBM des établissements de santé des PdL Exigences techniques Phase pré-analytique Transport des échantillons biologique dans les établissements de santé : Privilégier les «systèmes de transport automatisés» Privilégier une «structure d accueil unique organisée pour toutes les activités du LBM» Disposer d un «circuit spécifique de prise en charge des échantillons biologiques urgents» Exigences techniques Qualité de la phase analytique Etalonnage par un service de métrologie interne à l établissement de santé, non intégré au LBM : «Le service de métrologie interne doit disposer d un SMQ appliqué, fondé sur la norme NF EN ISO/DEI

13 Accréditation des LBM des établissements de santé des PdL Exigences techniques Phase analytique et post-analytique : biologie délocalisée En cas d urgence, «La lecture du résultat nécessaire à la décision thérapeutique est alors assurée par le médecin. Le biologiste médical conserve toutefois la responsabilité de la validation des résultats obtenus.» «Les lieux de réalisation de l'examen et les procédures applicables, lorsque le laboratoire de biologie médicale relève de l'établissement de santé, sont déterminés par le biologisteresponsable. Le directeur de l'établissement veille à leur application» (article L du code de la santé publique) 13

14 Accréditation et certification Principe : prise en compte de l accréditation des laboratoires par la certification des établissements de santé Allègement de la certification quand le laboratoire est accrédité Regard de la certification alimenté par les résultats de l accréditation * Document HAS, Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé (mars 2011) 14

15 Accréditation et certification Mise en place d un dispositif d articulation et de complémentarité* entre : l accréditation des laboratoires de biologie médicale par le COFRAC la certification des établissements de santé par la HAS. Reformulation et révision des critères et des éléments d appréciation dans le cadre de la procédure V2010 : Interfaces entre services clinique et LBM (21.a Prescription d examens de laboratoire, prélèvements, conditions de transport et transmission des résultats). Démarche qualité au laboratoire (21.b Démarche qualité en laboratoire de biologie médicale). * HAS, Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé (mars 2011) 15

16 LBM des établissements de santé des Pays de la Loire Eléments de réflexion relatifs aux coopérations et aux indicateurs de suivi de l accréditation Suivi des dates butoirs réglementaires? Repérage des LBM qui ne peuvent pas entrer dans l accréditation? Place du secteur libéral? Cartographies par typologie d actes, besoins, zones à risques? Intérêt des coopérations inter-établissements dans le cadre de l accréditation? Constitution de plateaux techniques interrégionaux, régionaux ou infrarégionaux? Quelles analyses conserver sur site dans le cadre de regroupements? Quelles sont les conditions nécessaires au maintien d une permanence de l'offre de biologie médicale définie sur le territoire de santé infrarégional (L du code de la santé publique)? Quelles articulations développer avec les professionnels intervenant en médecine de ville et dans le secteur médico-social? Quelles modalités de partage et d échange d informations? 16

17 LBM des établissements de santé des Pays de la Loire La biologie doit rester l un des cœurs de métier des établissements de santé Par leur expertise et leur accessibilité les LBM des établissements de santé contribuent : à la qualité de l offre de soins et à l articulation des soins assurés dans les établissements de santé avec ceux prodigués en médecine de ville et dans le secteur médico-social 17

LES RENCONTRES DU CT2M. Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189?

LES RENCONTRES DU CT2M. Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189? LES RENCONTRES DU CT2M Le Recueil d Exigences Spécifiques SH REF 02 du COFRAC : Qu apporte-t-il par rapport à l ISO 15189? CT M CT M LesRecontresDuCT2M_v1 1 Tour de table Qu est-ce que le SH REF 02? Chapitre

Plus en détail

médicale et certification

médicale et certification Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Mars 2011 SOMMAIRE Contexte L examen de biologie médicale... 3 La procédure de certification des établissements de santé... 3

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie)

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie) LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO 22870 (HbA1c en consultation de diabétologie) 100 Véronique CHAPOY & Henri PORTUGAL 50 0 1er trim. LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie

Plus en détail

Organisation des soins

Organisation des soins p.1 Médico-Social Schéma régional Organisation des soins - ambulatoire - hospitalier Prévention 18 juillet 2011 Biologie médicale p.2 Introduction du volet biologie médicale p.3 60% environ des diagnostics

Plus en détail

Une expérience d accréditation des gaz du sang

Une expérience d accréditation des gaz du sang Une expérience d accréditation 22870 des gaz du sang Michel Vaubourdolle, B. Bénéteau Burnat, N. Mario, F. Gerrier, P. Pernet Pôle de Biologie Médicale et Pathologie Site Saint Antoine Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870

La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870 La biologie médicale délocalisée selon la norme ISO 22870 Alain Suiro Page 1 Définitions ISO 22870 : (ADBD) analyse réalisée à proximité du patient ou à l endroit où il se trouve, dont le résultat peut

Plus en détail

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine - 2015 Objectifs Renforcer la maîtrise du référentiel d accréditation des évaluateurs techniques, notamment dans le cadre

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Accréditation des laboratoires de biologie médicale hospitaliers en France : défis et stimulations

Accréditation des laboratoires de biologie médicale hospitaliers en France : défis et stimulations Accréditation des laboratoires de biologie médicale hospitaliers en France : défis et stimulations Accreditation of the medical labs in France : critical issues and the challenging experience M.H. Tournoys(France)

Plus en détail

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France Présent senté par Hélène H MEHAY, Responsable de la Section Santé Humaine Réforme de la biologie médicale 29 juin 2010 Page 1 Introduction

Plus en détail

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter

Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter 39 e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4-8 octobre 2010 Accréditation : par où commencer? Méthode, exemples et pièges à éviter Alain DAUNIZEAU, Service de Biochimie, C.H. «Dr Schaffner»,

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Démarche Qualité et Évaluation en Santé

Démarche Qualité et Évaluation en Santé Démarche Qualité et Évaluation en Santé Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr Faculté de Médecine Université de la

Plus en détail

Etude portant sur la définition d une stratégie régionale de coopération en biologie médicale

Etude portant sur la définition d une stratégie régionale de coopération en biologie médicale MARCHE PUBLIC DE SERVICES Agence Régionale de Santé d Auvergne 60 avenue de l Union Soviétique CS 90024 63057 CLERMONT FERRAND CEDEX 1 Tél : 04.73.74.49.00 Etude portant sur la définition d une stratégie

Plus en détail

Feuille de route 2011 de la DEOS MARS 2011

Feuille de route 2011 de la DEOS MARS 2011 Feuille de route 2011 de la DEOS MARS 2011 1 Champ d action de la Direction de l Efficience de l Offre de Soins les établissements de santé l activité libérale la performance et la qualité des établissements

Plus en détail

Présentation du Cofrac. Processus d accréditation des Laboratoires d essais et d analyses de Biologie Médicale

Présentation du Cofrac. Processus d accréditation des Laboratoires d essais et d analyses de Biologie Médicale Présentation du Cofrac Processus d accréditation des Laboratoires d essais et d analyses de Biologie Médicale COFRAC 37 rue de Lyon 75012 PARIS Page 1 L historique de l accréditation Le besoin de confiance

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI MODALITÉS DE CANDIDATURE À L'ACCRÉDITATION PAR LA SECTION SANTÉ HUMAINE DU COFRAC SH INF 20 Révision 02 Section Santé humaine SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT... 3 2. DEFINITIONS... 3 3. DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189 RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine 2014 - NF EN ISO 15189 Objectifs Renforcer la maîtrise du référentiel d accréditation des évaluateurs, notamment dans le cadre

Plus en détail

FORMATIONS Bio Qualité Formation 43 rue de Fleurus Paris

FORMATIONS Bio Qualité Formation 43 rue de Fleurus Paris Les FORMATIONS 2016 Organisme de formation n 11 75 40618 75 1 La Cellule Qualité Organisme de formation n 11 75 40618 75 3 LA CELLULE QUALITÉ PRÉVENTION DES RISQUES EN HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Assurer la

Plus en détail

Convention laboratoire- Préleveur externe

Convention laboratoire- Préleveur externe Entre les soussignés : Le laboratoire de biologie médicale (LBM) BIOMED62... Adresse :... Représenté par, Nom :... Qualité : D une part, Et le professionnel de santé Nom :... Adresse :...... D autre part,

Plus en détail

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Rémy COLLOMP Pharmacien gérant Hôpital Archet CHU Nice JNI 2010 - HPST & Pharmacien - R COLLOMP 1 Au nom de la Loi Renforcer l efficacité et l efficience du système

Plus en détail

SROS Biologie médicale et coopérations. Retour d expérience des Pays de Loire. rencontre Région Centre ARS/FHF

SROS Biologie médicale et coopérations. Retour d expérience des Pays de Loire. rencontre Région Centre ARS/FHF SROS Biologie médicale et coopérations Retour d expérience des Pays de Loire rencontre Région Centre ARS/FHF Yvon RICHIR Le contexte du projet Une CHT initiée fin 2012 (convention constitutive validée

Plus en détail

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Référentiel des tendances d évolution de la profession de technicien en radiologie médicale Instrument n 3 Xavier Realini Lausanne, le 15 juillet 2008 Profil professionnel

Plus en détail

Le cahier des charges régional de la permanence des soins ambulatoires

Le cahier des charges régional de la permanence des soins ambulatoires Le cahier des charges régional de la permanence des soins ambulatoires 2016-2016 L évaluation de son organisation et de son fonctionnement LES CHIFFRES CLES La permanence des soins ambulatoire consiste

Plus en détail

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS Hôpital de demain : quelles perspectives Venise, 3 décembre 2010 www.anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des

Plus en détail

Certification Has et labellisation des services d imagerie

Certification Has et labellisation des services d imagerie Certification Has et labellisation des services d imagerie Sommaire La certification des établissements de santé Certification des ES et imagerie Certification et labellisation 2 La certification Has des

Plus en détail

Prestations de service du département Qualité

Prestations de service du département Qualité Réf : LABCO-QUA-C-001-03 Prestations de service du département Qualité 60-62 rue d Hauteville 75010 Paris Quelle est notre mission? Le département Qualité, associé à un comité de Pilotage faisant le lien

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD.

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Strasbourg les 25 et 26 mai 2010. SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Pascal Barreau Préparateur en pharmacie hospitalière Technicien supérieur Hospitalier Hôpital des collines

Plus en détail

CONVENTION IDE SELARL BIO D OC

CONVENTION IDE SELARL BIO D OC CONVENTION IDE SELARL BIO D OC Entre les soussignés : La Société d'exercice libéral à responsabilité limitée de directeurs de laboratoires d'analyses de biologie médicale BIO D OC, au capital de 160 000

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 97 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 25 mars 2013 PROPOSITION DE LOI portant réforme de la biologie médicale,

Plus en détail

Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers

Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers Siemens Academy Day Bruxelles 21 avril 2016 Management multi-sites de la biologie délocalisée Retour d'expériences du CHU de Poitiers Florent RIBARDIERE 25/04/2016 1 La biologie délocalisée : pourquoi?

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS 2017

CALENDRIER DES FORMATIONS 2017 CALENDRIER DES FORMATIONS Vous trouverez ci-après le calendrier des formations proposées par l AFCBM Bragne Pays de Loire pour l année. Non exhaustif, il sera complété tout au long de l année. La mise

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques

Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques Le projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques 1 Introduction : de la démarche à l élaboration. Dans le contexte d une direction commune : le projet de soins en deux parties Une orientation

Plus en détail

2013/2017 EPSM DES FLANDRES

2013/2017 EPSM DES FLANDRES 2013/2017 EPSM DES FLANDRES L e projet d établissement est l acte politique majeur d un établissement de santé car il fixe ses axes de développement pour les 5 années à venir. Le nouveau projet d établissement

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences

La Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences La Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences Développement dans les établissements des Pays de la Loire 16 mai 2013 GPEC (=GPMC) Définition générale Conception, mise en œuvre et suivi de politiques

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle FICHE DE POSTE Cadre Supérieur de Pôle 1 MISSIONS GENERALES * Le cadre supérieur de santé, collaborateur du chef de pôle, participe avec ce dernier et le directeur référent de pôle : - à la mise en place

Plus en détail

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE.

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. URIOPSS PACA MARSEILLE 26/03/15 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Coordination, Clic, réseau, filière,

Plus en détail

Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières

Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières 29èmes Journées Nationales d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE 23 mai 2012 Organisation de la santé et mise en œuvre des réformes hospitalières BILAN 2 ANS PLUS TARD LOI HPST n 2009-879 du 21

Plus en détail

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Dr Pierre LAUROUA Laboratoire Immuno-hématologie clinique Etablissement Français du Sang Bordeaux L accréditation: qu est-ce que c est? Reconnaissance

Plus en détail

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF 1. GRADE, METIER, EMPLOI Grade Attaché d administration hospitalière (ou équivalent) Emploi Responsable de gestion administrative et financière du CRA Métier Responsable Administratif et Financier () %

Plus en détail

CONVENTION. ... d une part, Mme Mr : Numéro ADELI : exercant à :

CONVENTION. ... d une part, Mme Mr : Numéro ADELI : exercant à : CONVENTION Entre les soussignés : Le laboratoire de biologie médicale (LBM) Centre de Biologie Oise Picardie. 2 Rue Jacques Yves Cousteau. 60000 Beauvais Représenté par le biologiste :... d une part, Et

Plus en détail

Stérilisation et Pharmacie Hospitalière (PUI)

Stérilisation et Pharmacie Hospitalière (PUI) Stérilisation et Pharmacie Hospitalière (PUI) Actualités Réglementaires Eddine TEHHANI Pharmacien Hospitalier Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille 1 Sommaire BPPH : (LDP N 1. Préparation des DMS)

Plus en détail

Introduction. 1. Article L du Code de la santé publique.

Introduction. 1. Article L du Code de la santé publique. Introduction 1. Les rapports entre établissements sanitaires et sociaux, qu ils soient publics ou privés, n ont jamais été ceux d acteurs libres sur un marché concurrentiel, même si le système de santé

Plus en détail

Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire

Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire Déployer les équipements de biologie délocalisée : Synergie de compétence pluri-disciplinaire IHF Auxerre, le 7 juin 2012 Sylvie HEINZL Chef de produits biologie délocalisée www.siemens.fr/diagnostics

Plus en détail

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement Contexte des réformes Hôpital 2007 DHOS La qualité des soins (OMS) «Que chaque patient reçoive la combinaison d actes diagnostiques

Plus en détail

3 ième journée de l Infirmière Libérale A.I.L.B.A

3 ième journée de l Infirmière Libérale A.I.L.B.A 3 ième journée de l Infirmière Libérale A.I.L.B.A Collaboration Médecin / Infirmier Protocole de coopération art 51 1 ALES 10 décembre 2013 Monique MONTAGNON SOMMAIRE Première Partie La COLLABORATION MEDECIN

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES 534 Ressources humaines Le domaine fonctionnel Ressources humaines regroupe les emplois ayant pour objectif de gérer, mobiliser et développer les ressources humaines, valoriser l engagement des personnels

Plus en détail

ÉLABORATION DU PROJET RÉGIONAL DE SANTÉ BFC

ÉLABORATION DU PROJET RÉGIONAL DE SANTÉ BFC ÉLABORATION DU PROJET RÉGIONAL DE SANTÉ BFC 2018-2027 Ordre du jour 1. Le futur PRS BFC 2018-2027 2. Autres outils de programmation à articuler avec leprs2 3. Calendrier et méthodologie d élaboration 2

Plus en détail

Les modalités de mise en œuvre du

Les modalités de mise en œuvre du Les modalités de mise en œuvre du Fonds d Intervention Régional (FIR) Quelques rappels sur le FIR (1) FIR entre en vigueur le 1 er mars 2012 mais certaines dispositions applicables en 2013 Maintien des

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR Plan Cancer Circulaire d organisation des soins en cancérologie Place du réseau ONCOLOR Les principes d une d prise en charge de qualité! Un accès rapide au diagnostic! L information du patient et son

Plus en détail

Rapport de présentation des projets de décrets relatifs. aux activités de soins de médecine et de chirurgie

Rapport de présentation des projets de décrets relatifs. aux activités de soins de médecine et de chirurgie MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Paris, le Sous-direction de l Organisation du Système de Soins Rapport de présentation des projets de décrets

Plus en détail

Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes

Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes Objectifs Un cadre national «Donner à des établissements publics la possibilité de développer une stratégie territoriale commune avec d

Plus en détail

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD RESEAUX et FILIERES DE SOINS Promotion 2015.2018. UE 1.2.S2 DP /AVD 1 Organisation du système de soins Niveau national L Etat finance l offre de soins Réponse aux besoins de santé de la population Couverture

Plus en détail

Manuel Qualité. Notre système de management pour :

Manuel Qualité. Notre système de management pour : Notre système de management pour : L'étude, la conception et le développement du logiciel Valab La commercialisation du logiciel Valab L installation, la formation et le service aprèsvente du logiciel

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO : 2012

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO : 2012 QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION PRÉPARATION DE L EVALUATION SUR SITE SELON LA NORME NF EN ISO 15189 : 2012 SH FORM 03 Révision 02 Section Santé Humaine Préambule ϑ QUESTIONNAIRE D'AUTO-EVALUATION Ce questionnaire,

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne > Pôle Activités transversales Bienvenue au laboratoire Votre médecin vous a prescrit des examens suite à votre consultation. Vous allez vous rendre

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne > Pôle Activités transversales Bienvenue au laboratoire Votre médecin vous a prescrit des examens suite à votre consultation. Vous allez vous rendre

Plus en détail

LA GRANDE THIERACHE UNE COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE EN MARCHE

LA GRANDE THIERACHE UNE COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE EN MARCHE LA GRANDE THIERACHE UNE COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE EN MARCHE FHF Nord-Pas de Calais 5 Février 2010 Le CH de Fourmies en Grande Thiérache 72 km - 1h10 69 km - 60 min 37 km - 45 min 24 km - 30

Plus en détail

Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité

Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers Management de la qualité au CHU de Poitiers par le Compte Qualité Retour d expérience Céline BICHE Directeur, Direction Qualité, relations avec les Usagers

Plus en détail

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Congrès FEHAP 3 octobre 2013 Laurent SAUZE Directeur délégué aux politiques régionales de santé Contexte Cadre «règlementaire»

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFECTIONNEMENT AUX MISSIONS DE MÉDECIN COORDONNATEUR

CERTIFICAT DE PERFECTIONNEMENT AUX MISSIONS DE MÉDECIN COORDONNATEUR CERTIFICAT DE PERFECTIONNEMENT AUX MISSIONS DE MÉDECIN COORDONNATEUR ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR TECHNIQUE PRIVÉ Dans le cadre du développement de son activité de formation, MCOOR (Association

Plus en détail

DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM)

DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) DU Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Année 2016/2017 Responsable universitaire : Pr. J. IZOPET Responsables organisationnels

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril 2006 Schéma régional d organisation sanitaire SROS III Planification et SROS (suite) SROS III : 2006 2011 (SROS arrêté au plus tard le 31/03/06) Circulaire

Plus en détail

Place des usagers dans la certification des établissements de santé

Place des usagers dans la certification des établissements de santé Place des usagers dans la certification des établissements de santé Sommaire La Haute Autorité de Santé : rappel des missions La place des usagers dans la procédure de certification : de la «V1» à la V2010

Plus en détail

sanitaire exploitant de

sanitaire exploitant de Le Groupement de coopération sanitaire exploitant de laboratoire de biologie i médicale SNBH Colloque de LILLE 5 octobre 2010 Maître BARRE-HOUDART SELARL HOUDART et Associés, Paris 1 «La réponse est oui.

Plus en détail

La radiologie interventionnelle. Les évolutions réglementaires et les réflexions en cours

La radiologie interventionnelle. Les évolutions réglementaires et les réflexions en cours La radiologie interventionnelle Les évolutions réglementaires et les réflexions en cours Séminaire régional ASN Paris 13 mars 2014 Autorité de sûreté nucléaire Direction des rayonnements ionisants et de

Plus en détail

Quelle place pour les S.S.I.A.D dans les Projets Médicaux M Territoires?

Quelle place pour les S.S.I.A.D dans les Projets Médicaux M Territoires? Quelle place pour les S.S.I.A.D dans les Projets Médicaux M de Territoires? Cette réflexion r doit s inscrire s dans les perspectives de la nouvelle organisation du système de santé (avant projet de loi

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support DEFINITIONS et CONCEPTS PROPOSITIONS D ORGANISATION Novembre 2005 CA GRASSPHO NOV 05 1 DEFINITIONS CA GRASSPHO NOV 05 2 SOINS CURATIFS «Les soins curatifs cherchent à guérir

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE BEAUNE-LA-ROLANDE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HOPITAL LOCAL DE BEAUNE-LA-ROLANDE 14, RUE FREDERIC BAZILLE 45340 BEAUNE-LA-ROLANDE DECEMBRE 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI ACCREDITATION DES ORGANISMES PROCEDANT A LA VERIFICATION D INSTRUMENTS DE MESURE REGLEMENTES Document INS ML REF 01 Révision 01 Section INSPECTION Sommaire 1. OBJET DU DOCUMENT... 2 2. DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

L organisation des soins en oncologie en France. Stéphane JOUVESHOMME CHI Poissy St Germain

L organisation des soins en oncologie en France. Stéphane JOUVESHOMME CHI Poissy St Germain L organisation des soins en oncologie en France Stéphane JOUVESHOMME CHI Poissy St Germain 1. Les réseaux de cancérologie Plan Cancer 2007: tout patient, quel que soit son lieu de soins ( ) doit bénéficier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale NOR : SASX0927179R Le Président de la République,

Plus en détail

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER DEVENEZ ÉVALUATEUR POUR LE COFRAC

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER DEVENEZ ÉVALUATEUR POUR LE COFRAC BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER DEVENEZ ÉVALUATEUR POUR LE COFRAC Pourquoi devenir biologiste médical évaluateur? L accréditation est fondée sur une évaluation des pratiques des LBM par les pairs, c est-à-dire

Plus en détail

PLAN QUALITE DU LABORATOIRE DU CENTRE FRANÇAIS DES PORPHYRIES

PLAN QUALITE DU LABORATOIRE DU CENTRE FRANÇAIS DES PORPHYRIES I/ INTRODUCTION Le plan qualité du laboratoire du Centre Français des Porphyries (CFP) décrit de façon spécifique son mode de fonctionnement, les prestations proposées et sa politique en matière d assurance

Plus en détail

Cahier des charges de suivi de la Permanence des Soins en Etablissements de Santé (PDSES)

Cahier des charges de suivi de la Permanence des Soins en Etablissements de Santé (PDSES) Cahier des charges de suivi de la Permanence des Soins en Etablissements de Santé (PDSES) 1) Objet du cahier des charges : Ce cahier des charges a pour objet de définir les engagements auxquels souscriront

Plus en détail

Mireille Boisson INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE

Mireille Boisson INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES ET HABILITATION DU PERSONNEL EN BIOLOGIE DELOCALISEE Mireille Boisson Praticien Hospitalier Service de Biologie Clinque Hôpital FOCH, Suresnes, France Biologie d urgence et Gaz

Plus en détail

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires

sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires sgs et l unai créent un référentiel métier dédié aux associations intermédiaires Faites la différence avec la certification QUALICERT et votre référentiel «Services de Mise à Disposition de Personnel et

Plus en détail

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Plan Le cheminement de la médecine d urgence Des nécessités de réorganisation Place et rôle de la SFMU L approche universitaire Le passé : Des diplômes

Plus en détail

et d accès au dossier patient) Dr Gilles DESMAISON, DIM CH MONTPON, SG CDOM 24

et d accès au dossier patient) Dr Gilles DESMAISON, DIM CH MONTPON, SG CDOM 24 (On parle dans les établissements de santé d archivage et d accès au dossier patient) Tout d abord il faut que le dossier existe!(1) Pour répondre aux textes législatifs, les établissements de santé ont

Plus en détail

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 Mardi 3 novembre 2015 Journée interrégionale sur la qualité et la sécurité des soins en établissement de santé REQUA SRA Bourgogne L identification

Plus en détail

Manuel Qualité. Chambre de Commerce et d Industrie du Gers Centre Européen d Entreprise et d Innovation du Gers

Manuel Qualité. Chambre de Commerce et d Industrie du Gers Centre Européen d Entreprise et d Innovation du Gers Manuel Qualité Chambre de Commerce et d Industrie du Gers Centre Européen d Entreprise et d Innovation du Gers Place Jean David BP 181 32004 Auch Zone de l Hippodrome 6, rue Roger Salengro 32000 Auch Février

Plus en détail

Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH. Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH

Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH. Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH Rapport MORLAT Rôle et missions du COREVIH Françoise LEBRUN Coordinatrice du COREVIH «COREVIH» dans le rapport MORLAT des enjeux de taille Chapitre 3 PREVENTION Chapitre 7 CANCER Chapitre 9 Désir d enfant

Plus en détail

Biologie délocalisée. F.BOUZANA Copacamu 2012

Biologie délocalisée. F.BOUZANA Copacamu 2012 Biologie délocalisée F.BOUZANA Copacamu 2012 Définition! C est l ensemble des analyses biologiques réalisées à proximité du patient ou à l endroit où il se trouve, dont les résultats peuvent entrainer

Plus en détail

Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé

Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé Stéphane Carré Colloque «Les usagers d hier à aujourd hui» Arras, 9 juin 2017 «Whatever we measure, we tend to improve.»

Plus en détail

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015

C O R E P. L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne. Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 C O R E P L ETP : cadre national et déploiement en Champagne Ardenne Journée régionale ANFH - 25 juin 2015 Dr Annie Claude MARCHAND ARS Champagne Ardenne Christiane MAUVEZIN COREP Champagne Ardenne XX/XX/XX

Plus en détail

Mission GHT SOMMAIRE. 1. Eléments de contexte et présentation de la mission. 2. Rappel des dispositions de l article 27 du PLS

Mission GHT SOMMAIRE. 1. Eléments de contexte et présentation de la mission. 2. Rappel des dispositions de l article 27 du PLS Mission GHT MAJ : 20/01/2015 SOMMAIRE 1. Eléments de contexte et présentation de la mission 2. Rappel des dispositions de l article 27 du PLS 3. Eléments de discussion SOMMAIRE 1. Eléments de contexte

Plus en détail

INTITULE DU POSTE CHARGE-E- DE MISSION INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION PÔLE INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION DIRECTION DE LA SANTE PUBLIQUE

INTITULE DU POSTE CHARGE-E- DE MISSION INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION PÔLE INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION DIRECTION DE LA SANTE PUBLIQUE VACANCE DE POSTE INTITULE DU POSTE CHARGE-E- DE MISSION INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION PÔLE INSPECTION CONTRÔLE EVALUATION DIRECTION DE LA SANTE PUBLIQUE Date de prise de fonction souhaitée 01/07/2017

Plus en détail

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus

Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Agence relevant du ministère de la santé Certification des coordinations hospitalières de prélèvement d organes et de tissus Accompagner les équipes dans l évaluation et l amélioration de leurs pratiques

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP 17 rue de l Armor BP 10548 22205 GUINGAMP Avril 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

La nouvelle «gouvernance» en santé ARS, loi HPST, santé publique...

La nouvelle «gouvernance» en santé ARS, loi HPST, santé publique... La nouvelle «gouvernance» en santé ARS, loi HPST, santé publique... Colloque ASCOMED - Paris - 4 juin 2010 Pascal Chevit - ARS Rhône-Alpes Pouvoirs publics et santé (1) Protection du groupe Hygiène publique

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Apport du Système. d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189

Apport du Système. d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189 Apport du Système Add your company slogan d Information du Laboratoire à la mise en oeuvre de l accréditation ISO 15189 en microbiologie Christian ZUMBO C.H.de la Dracénie SNBH/C.Zumbo/Toulouse/28/09/2012

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l Offre de soins Sous-direction de la stratégie et des ressources Bureau SR2 : International, Europe et Outre-Mer Personne chargée du

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE > QUALITÉ ENVIRONNEMENT DÉVELOPPEMENT DURABLE > MANAGEMENT La norme ISO 9001, système de management de la qualité - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -page 86 Mettre en place un système

Plus en détail

Expression et évaluation des portées d'accréditation en Biologie Médicale

Expression et évaluation des portées d'accréditation en Biologie Médicale Expression et évaluation des portées d'accréditation en Biologie Médicale Portées flexibles Documents Cofrac LAB/SH REF 08 et LAB (SH) INF 50 (portées-types en Biologie médicale) 1 Pourquoi la portée flexible

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail