TD 3: Suites réelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD 3: Suites réelles"

Transcription

1 Université Pierre et Marie Curie Année 2011/2012 LM115 TD 3: Suites réelles MIME Convergence des suites : Par définition, une suite (u n ) converge vers un réel l si : Pour tout ɛ réel strictement positif, il existe un rang n 0 à partir duquel, u n l est plus petit que le réel ɛ. Avec les quantificateurs : ɛ > 0, n 0 N; n n 0, u n l ɛ Divergence vers + : C est un cas trés particulier de divergence! Une suite qui diverge peut a priori être bornée...(exemple?) Par définition, une suite (u n ) n 1 tend vers + si pour tout réel A > 0, il existe un rang à partir duquel, u n est supérieur à A. Avec les quantificateurs : 1 Convergence de suites A > 0, n 0 N; n n 0, u n A Exercice 1 Déterminer si les suites suivantes convergent (si possible préciser la limite) : ( 1) n, an avec a > 0, n!, ( 1 + n! n n 2 1)n, (2 1 n )n, (1 + 1 n )n, n ln(1 + 1 ), n sin( 1 ), ( 2n 1 n n k=n+1 ) k 2 n 1. Exercice 2 Montrer qu une suite convergente à valeurs dans N est stationnaire (i.e constante à partir d un certain rang). Exercice 3 Montrer qu une suite convergente est bornée. Exercice 4 Déterminer les limites (si elles existent) des suites suivantes : u (1) n = (1 1 ) ln( 1 ) n n u (2) n = (n + 1 n )2 n 2 u (3) n n = 3 +5n 5n 3 +cos(n)+ 1 n 2 u (4) n = 2n+( 1)n 5n+( 1) n+1 Exercice 5 Soit (u n ) n N une suite de nombres réels. Donner la signification de : l R, ε > 0, N N, n > N = u n l < ε. l R, ε > 0, N N, n > N = u n l < ε. l R, ε > 0, N N, n N, n > N = u n l < ε. ε > 0, l R, N N, n N, n > N = u n l < ε. l R, N N, ε > 0, n N, n > N = u n l < ε. 1

2 Exercice 6 Vrai ou faux? Justifier 1. Toute suite positive divergente tend vers Toute suite croissante divergente tend vers Toute suite divergente vers + est croissante à partir d un certain rang. 4. Toute suite positive décroissante est convergente de limite nulle. 5. Toute suite positive de limite 0 est décroissante à partir d un certain rang. 6. Toute suite convergente vers une limite l > 0 est positive à partir d un certain rang. 7. Toute suite bornée est convergente. 8. Toute suite bornée admet une sous-suite convergente. 9. Si (u n ) n 1 est une suite divergente alors toute sous-suite de (u n ) diverge 10. La somme de deux suites divergentes diverge. 11. La somme d une suite convergente et d une suite divergente diverge. Exercice 7 Construire une suite u de terme général u n = v n w n convergente et telle que l une des suites (v n ) n N ou (w n ) n N soit divergente. Même question avec u n = v n + w n. Exercice 8 Soit θ > 1, montrer par récurrence que (1+θ) n 1+nθ. Que peut on en déduire pour la limite de la suite (u n ) définie par u n = a n avec a > 1? Exercice 9 Soit (u n ) la suite définie par : u n = 1 n + 1 n n n + n Ecrire u n à l aide du signe 1 Montrer que pour tout 0 k n, n+ 1 n n+ 1. k n En déduire que la suite converge et déterminer sa limite. Exercice 10 Un développement de ln(1 + x) (*) : 1) Montrer par récurrence que pour tout réel positif x et pour tout entier naturel n : 2) En majorant 1 0 ln(1 + x) = x x 2 n 1 xn ( 1) n + ( 1)n t n, montrer que la suite de terme général : 1+t x 0 t n 1 + t dt. converge vers ln(2). u n = ( 1)n 1 n Exercice 11 Soit (u n ) n N C N telle que (u 2n ), (u 2n+1 ), (u 3n ) convergent. Montrer que (u n ) converge. 2

3 Exercice 12 Soit f une application bornée de R dans R. On pose : n N, M n := sup f(x) et M n := inf f(x) x [ 1 n, 1 n ] x [ 1 n, 1 n ] Prouver que ces deux suites sont monotones. Sont-elles convergentes? Donner un exemple où elles n ont pas même limite. Exercice 13 Soit la suite de nombres réels (u n ) définie pour n 1, par : u n+1 = u 2 n n, u 1 = 1 En remarquant que u 2 n u 2 1 = n 1 (u2 k+1 u2 k ), montrer que u2 n 2. En déduire la limite n de la suite (u n ) Exercice 14 Une suite issue d une annale : Soit (u n ) la suite définie par la donnée u 0 = 1 et : 1) Calculer u 1, u 2, u 3, u 4 2) Montrer par récurrence que : n N, u n+1 = 1 + (n + 2)u n 2(n + 1). n 2, u n 2. 3) Montrer que la suite décroit pour n 4. 4) En déduire que la suite (u n ) converge et déterminer sa limite. Exercice 15 Théorème de Césàro (**) 1) Soit (v n ) une suite convergente, on note l sa limite. Démontrer que 1 n n v k l. Indication : Etudier 1 n n v k l. 2) Soit (λ n ) une suite de réels positifs telle que n λ k Démontrer que : n v k n λ kv k n λ k l. n. 3) A t on l implication suivante : l = v n n l? n 4) Montrer que si v n, alors v k n 5) Si (u n ) est une suite de période p, montrer que 1 n n u k u u p. p 5 Montrer que si (u n ) (R +) N, et u n+1 u n l, alors (u 1/n n ) converge vers l. Exercice 16 Soit (u n ) et (v n ) deux suites convergentes vers l 1, l 2. Montrer que 1 n n k=0 u kv n k l 1 l 2. Exercice 17 Intégrale de Wallis (**) Posons pour n N, I n = π/2 0 3 sin n (t)dt.

4 1) Montrer que (I n ) n N est décroissante et convergente. 2) Montrer que pour tout n N tel que n 2, I n = n 1I n 2 n 2. 3) Calculer I 2n et I 2n+1. 4) Démontrer que I 2n I 2n+1 1. n 5) En déduire que (2n 1) [ ] 2 n n π, c est la formule de Wallis. 6) En remarquant que n = 2 n n!, montrer que n(2n)! 1 π, 2 2n (n!) 2 n retrouver ce résultat en utilisant la formule de Stirling. Exercice 18 Produits et sommes 1) On pose u n = n (1 + 1 k ), étudier (u n) n N. Qu en déduisez vous, pour la suite : v n = n ln(1 + 1 k )? 2) On pose u n = n (1 1 k ), étudier (u n) n N. Qu en déduisez vous, pour la suite : v n = n ln(1 1 k )? 3) Soit a R +, on définit P n (a) = (1 + a)(1 + a 2 )...(1 + a n ). Etudier selon les valeurs de a la convergence de (P n (a)) n N Exercice 19 Comparaison séries-intégrales : Soit f une fonction de [1, [ dans R +, décroissante et de limite nulle à l infini. On définit la suite (u n ) n 1 en posant : n u n = f(i). 1) Montrer que cette suite est croissante et vérifie : n+1 f(x)dx u 1 n f(1) + n f(x)dx 1 2) Montrer que si ( n f(x)dx) 1 n 1 converge alors (u n ) n 1 converge. 3) Démontrer que n 1 k n 4) Démontrer que ( n 1 ) k 2 n 1 converge. 5) Démontrer que ( n 1 ) n+k n 1 converge. i=1 Exercice 20 (**) On considère la suite définie par : et la donnée u 0. u n+1 (n + 1)u n = 2 n (n + 1)! 4

5 1) Montrer que les suites (v n ) n 0 vérifiant : v n+1 (n + 1)!v n = 0 sont de la forme v n = Cn! avec C = v 0. 2) Trouver une condition sur la suite (C(n)) n 0 pour que la suite définie par w n = C(n)n! vérifie : u n+1 (n + 1)u n = 2 n (n + 1)! En déduire le terme général de la suite (u n ) n 0 Exercice 21 Suite de Fibonacci Soit la suite (u n ) n 1 telle que : u n+2 = u n+1 + u n, avec n 1 et u 1 = u 2 = Quelle est la nature de (u n ) n 1? 2. Montrer que u u n = u n Démontrer la formule u u 2 n = u n u n+1 On va démontrer que u n = [(1 + 5)/2] n [(1 5)/2] n 5, en cherchant les suites satisfaisant à la relation suivante : (R) : v n+2 = v n+1 + v n pour n N et v n R. 4. Montrer que si la suite (v n ) satisfait (R) alors la suite (v n) n 1 définie par v n = cv n satisfait aussi à (R). 5. Montrer que si (v n ) et (w n ) satisfont à (R) alors la suite (z n ) définie par z n = v n + w n vérifie (R). 6. Trouver toutes les suites vérifiant (R) de terme général v n = q n 1, pour q R. En déduire qu il existe a et b tels que la suite de terme général c 1 a n 1 + c 2 b n 1 satisfait à (R) quels que soient les réels c 1, c Montrer que l on peut trouver c 1 et c 2 R tels que pour tout n, En déduire ce que l on cherche. u n = c 1 a n 1 + c 2 b n 1. Montrer que deux éléments successifs de la suite de Fibonacci sont premiers entre eux. On va démontrer que la suite de terme général w n = u n 1 /u n, n 2 tend vers une limite finie lorsque n tend vers +, limite que l on calculera. 5

6 8. Montrer que la suite (w 2k ) est décroissante, et que la suite (w 2k+1 ) est croissante, majorée par w 2. Justifier qu elles convergent. 9. Montrer que (w 2k w 2k+1 ) k 0. En déduire que lim w 2k = lim w 2k+1 Justifier que la suite (w n ) a une limite et calculer la. Exercice 22 On s intéresse au comportement des solutions positives de l équation (E n ) : n xk = a, a [0, 1], x R +. On définit la fonction P n : x n xk. 1. Montrer qu il existe un unique réel positif x n tel que : P n (x n ) = a et démontrer l équivalence P n (x) = a x n+1 (a + 1)x + a = 0. Indication : Pour l existence et l unicité de x n, penser au théorème des valeurs intermédiaires. 2. Montrer que la suite (x n ) n 1 est strictement décroissante. Justifier la convergence de (x n ) n 1. Indication : pour comparer x n+1 et x n, regarder P n+1 (x n ). 3. Montrer que x n x 2 < 1 pour n 2. En déduire la limite de (x n ) n Montrer l encadrement : n 2, Démontrer que a a a + 1 < x n < a n a ( a + 1 )k. k=2 n a ( a + 1 )k = a a2 a + 1 (1 ( a a + 1 )n 1 ). k=2 5. On pose y n = x n a a+1. Démontrer que (y n + a a+1 )n+1 = (a + 1)y n et donc que : (1 + a + 1 a y n) n+1 = (a + 1)n+2 a n+1 y n. 6. Montrer que (1 + a+1y a n) n+1 converge vers 1 quand n tend vers l infini. Indication : Passer au logarithme, utiliser l inégalité ln(1 + x) x (à justifier) et la majoration de la question Déduire de la question précédente que (a+1)n+2 a n+1 y n 1, comment l interprétez-vous? 6

7 2 Suites adjacentes Exercice 23 Soient (u n ) n 0 et (v n ) n 0 deux suites réelles définies par les relations de récurrence : u n+1 = 3un+vn 4 et v n+1 = 3vn+un 4. De plus, on suppose u 0 v 0. 1) Montrer par récurrence que n 1, u n u n+1 v n+1 v n. 2) Montrer que v n u n n 0. En conclure que les suites (u n ) et (v n ) sont adjacentes. 3) Montrer que n 0, u n + v n = u 0 + v 0. Justifier l existence des limites de (u n ) et (v n ) et déterminer les. Exercice 24 Soient (a n ) et (b n ) deux suites définies par : a 0 = a, b 0 = b et a n+1 = a n b n, b n+1 = an+bn 2 1) Montrer que b n+1 a n+1 = ( a n b n) 2. En déduire que n 1, b 2 n a n. 2) En déduire a n+1 a n et b n+1 b n. 3) Montrer que b n+1 a n+1 1 b 2 n a n. 4) Que dire des suites (a n ) n 1, (b n ) n 1? Exercice 25 Soit (a, b, c) R 3, on définit la suite (u n ) par u 0 = c, u n+1 = au n + b. Montrer, qu en dehors d un cas particulier à préciser, il existe un réel α tel que u n α soit une suite géométrique. Déterminer sa raison, et son premier terme, calculer ensuite u n explicitement (dans tous les cas). Exercice 26 Considérons deux suites (u n ) n N, et (v n ) n N définies par : u n = n v n = n 1 ln(n + 1) k 1) Montrer que (u n ) est décroissante et (v n ) croissante. Indication : utiliser ln( n+1) = n+1 n n 2) Montrer que (u n ) converge vers γ [1 ln(2), 1] 1 ln(n), k Exercice 27 Irrationalité de e : On pose a n = n 1 k=0 et b k! n = a n + 1. n.n! 1) Montrer que (a n ) converge (déjà montré précédemment), on admet que sa limite est e. 2) Montrer que (a n ) est croissante, (b n ) décroissante, et que a n b n 0. 3) Supposons par l absurde que e = p, avec p N, q q N. Montrer que a q < e < b q. Trouver une contradiction. 3 Suites récurrentes Exercice 28 Soit (u n ) la suite définie par : u 0 = 0, u n+1 = 1 + u n. Justifier que la suite est bien définie. 1 Montrer par récurrence que (u n ) est croissante. 2 Montrer par récurrence que (u n ) est majorée par Déterminer sa limite. On dit que l intervalle I est stable par f, si f(i) I. Que pensez vous de l intervalle I = [0, 1+ 5] pour la fonction f(x) = 1 + x. Montrer que si I 2 est stable pour une fonction f, alors la suite définie par u 0 I, et u n+1 = f(u n ) est telle que n Nu n I. Redémontrer les résultats de 1,2 directement (i.e sans récurrence). 7 dx x.

8 Exercice 29 Soit f la fonction définie sur R par f(x) = (x 2 2x + 1)(3x 1) + x. 1 Montrer qu on peut définir une suite en posant : u 0 [ 1, 1], et u 3 n+1 = f(u n ). 2 Montrer que cette suite est croissante majorée. Déterminer sa limite. 3 On suppose maintenant u 0 ], 1 ]. Monotonie? Convergence? Limite? 3 Exercice 30 Soit (u n ) n 1, définie par u 0 = 1 et u n+1 = u n + 1 u n. 1) Montrer que (u n ) est bien définie et est croissante. 2) Montrer que (u n ) tend vers l infini. Exercice 31 Soit (u n ) n 1, définie par u 0 [ 30, 6] et u n+1 = 6 u n. 1) Montrer que [ 30, 6] est stable par f : x 6 x. Montrer que (u n ) est bien définie. 2) Montrer que (u n ) tend vers 2. 3) Que dire des suites (u 2n ), (u 2n+1 )? Exercice 32 Soit (u n ) n 0, définie par u 0 = 1 et u n+1 = u n + 2 u n. 1) Justifier que u n n. 2) Soit (v n ) la suite définie par v n = u2 n 4. Montrer que pour tout n entier, v n+1 v n 1, en déduire que v n n. 3) Montrer que v n+1 v n k 1 dt montrer que v n k 1 t n v 2 + n ) En déduire que vn 1. n n u 2 n. En déduire, v n+1 v n n ln(n 1). Exercice 33 Soit la fonction f : x x x , et la suite (u n) définie par : u 0 = 0 et u n+1 = f(u n ) et en utilisant l inégalité Montrer que l équation x 3 3x + 1 = 0 possède une unique solution α ]0, 1/2[ Montrer que l équation f(x) = x est équivalente à l équation x 3 3x + 1 = 0 et en déduire que α est l unique solution de l équation f(x) = x dans [0, 1/2] Montrer que f(r + ) R + et que la fonction f est croissante sur R +. En déduire que la suite (u n ) est croissante. Montrer que f(1/2) < 1/2 et en déduire que 0 x n 1/2 pour tout n 0 Montrer que la suite (u n ) converge vers α. Exercice 34 Que dire des suites suivantes : 1 (u n ) n 0, vérifiant u n+1 = u 2 n + 1? 2 (u n ) n 0, vérifiant u 0 0, u n+1 = 2un+2 2+u n? 3 (u n ) n 0, vérifiant u 0 = 1, u n+1 = 3cos(u 4 n)? 4 (u n ) n 0, vérifiant u 0 0, u n+1 = u 2 n u n + 1? 5 (u n ) n 0, vérifiant u 0 1, u n = 1 + u n 1? Exercice 35 Soit f une fonction continue, soit a un point fixe de f. On suppose que f est dérivable en a que f (a) > 1. On définit (u n ) n 0, par u n+1 = f(u n ) et u 0 I. L objectif est de démontrer que dans ce cas la suite ne peut converger vers a que si elle est stationnaire : 1) Montrer que s il existe n 0 tel que u n0 = a, alors la suite (u n ) n n0 est constante. 8

9 2) Supposons que la suite n est pas stationnaire, montrer que : n N, u n a. 3) Supposons que (u n ) n 0 converge vers a : En utilisant l hypothèse sur f, montrer que la suite ( u n a ) n 0 est croissante à partir d un certain rang. Trouver une contradiction. Exercice 36 Soit A R et f une fonction définie sur R par f(x) = x 2 + A. On note (u n ) la suite récurrente définie par : u 0 = 0, u n+1 = f(u n ). 1) a) Donner le tableau de variation de f. b) Donner le tableau de signe de f Id en distinguant les cas A > 1 4, A = 1 4, A < 1 4. c) On dit que l intervalle est stable par f si f(i) I. Montrer que si I est stable par f, et u 0 I ; alors pour tout n N, u n I. 2) On suppose A 0. Montrer que (u n ) est croissante. a) Montrer que si A > 1 4, alors (u n) tend vers +. b) Montrer que si A [0, 1 4 [, alors (u n) est convergente et donner sa limite (utiliser un intervalle stable par f). 3) On suppose A ] 1, 0]. a) Montrer que [A, 0] est stable par f. b) Montrer que (u 2n ) est décroissante et converge vers un réel a tel que f f(a) = a. Montrer que (u 2n+1 ) est croissante et converge vers b tel que f f(b) = b. c) Montrer que pour tout x R, f f(x) x = (x 2 x + A)(x 2 + x + A + 1). d) Montrer que si A ] 3 4, 0[, alors (u 2n) et (u 2n+1 ) convergent vers la même limite. En déduire que (u n ) converge et donner sa limite. e) Montrer que si A ] 1, 3 4 [, alors (u n) diverge. Exercice 37 Suite récurrente d ordre 2 (**) Soit (a, b) C 2. On considère l ensemble des suites u verifiant la relation de récurrence suivante : pour tout n N, u n+2 = au n+1 + bu n. Ces suites sont à valeurs complexes. On notera U l ensemble de ces suites. D autre part, on notera R(a, b) l ensemble des solutions de l équation du second degré : r 2 ar b = Montrer que si (u, v) U, et u 0 = v 0, u 1 = v 1, alors u = v. 2. Montrer que si r R(a, b), alors la suite définie par u n = r n est un élément de U 3. Montrer que si u, v U, et α, β C, alors αu+βv U. (U, +,.) est un C-espace vectoriel, quelle est sa dimension? 4 Applications du théorème de Bolzano-Weierstrass : (**) Exercice 38 Soit x, un irrationnel. (Re)démontrer qu il existe une suite de rationnels r n = pn q n qui converge vers x. (Densité de Q dans R, voir feuille 2). Démontrer qu une suite qui ne tend pas vers l infini possède une sous-suite bornée. En déduire qu une suite qui ne tend pas vers l infini possède une sous-suite convergente. Démontrer, par l absurde, que q n et p n. Exercice 39 0) Rappeler la définition d une suite extraite, montrer par récurrence que si φ est strictement croissante sur N, alors φ(n) n. 9

10 1) Montrer qu une suite croissante qui admet une valeur d adhérence converge. 2) Montrer qu une suite convergente admet une unique valeur d adhérence. 3) Montrons qu une suite bornée qui admet une unique valeur d adhérence converge : On note a sa valeur d adhérence. Soit ɛ > 0 fixé. On pose N ɛ := {n; u n a > ɛ}. De deux choses l une, #N ɛ < ou #N ɛ =. Conclure en distinguant ces deux cas. 4) Enoncer l équivalence établie grâce aux questions 2 et 3. 5) Que pensez vous de la suite u n = n si n pair, u n = 1, si n impair? Ensemble des valeurs n d adhérence, convergence? Exercice 40 Une suite (s n ) est de Cauchy, si : ɛ > 0, n N; p, q n, s p s q ɛ. 1) Montrer que toute suite convergente est de Cauchy. 2) Montrer que toute suite réelle de Cauchy est bornée. 3) Montrer que toute suite réelle de Cauchy converge. 4) Enoncer les résultats des questions 1 et 3 sous forme d une équivalence. Exercice 41 Continuité de la fonction réciproque d une bijection continue. Soit I, J deux intervalles bornés de R. Soit f une fonction continue bijective de I dans J. Démontrer que f 1 : J I est continue (indication : utiliser le critère séquentiel de continuité, le théorème de Bolzano-Weierstrass et la question 4 de l exercice 7). 10

Cours d analyse - Résumé sur les suites 2015/2016

Cours d analyse - Résumé sur les suites 2015/2016 Cours d analyse - Résumé sur les suites 2015/2016 CPUS I. Les suites numériques I.1. Premières définitions. Définition. Une suite réelle est une fonction dont l ensemble de départ est une partie de N du

Plus en détail

Exercices 6. Suites numériques. Étude théorique et pratique des suites à valeurs dans R ou C.

Exercices 6. Suites numériques. Étude théorique et pratique des suites à valeurs dans R ou C. Exercices 6 Suites numériques Étude théorique et pratique des suites à valeurs dans R ou C. 6 Suites numériques...................................................................... 1 1 Aspects théoriques.................................................................

Plus en détail

Chapitre 1 Suites numériques, Fonctions numériques de la variable réelle

Chapitre 1 Suites numériques, Fonctions numériques de la variable réelle Chapitre 1 Suites numériques, Fonctions numériques de la variable réelle Notations. K désigne R ou C. S (K désigne l'ensemble des suites d'éléments de K et u, v des éléments de S (K. I, J désignent des

Plus en détail

UFR Mathématiques Année CAPES. Suites numériques

UFR Mathématiques Année CAPES. Suites numériques Université de Rennes 1 Ronan Quarez UFR Mathématiques Année 2008-2009 CAPES 1 Critère de Cauchy 1.1 QCM Suites numériques a) Toute suite de Cauchy, d entiers relatifs, converge dans Z? b) Toute suite de

Plus en détail

N K, n 0 < n 1 < n 2 <

N K, n 0 < n 1 < n 2 < Chapitre 1 Suites réelles et complexes Dans ce chapitre, K désigne le corps R des nombres réels, ou le corps C des nombres complexes. Pour x K, nous noterons x le module de x (égal à la valeur absolue

Plus en détail

Rappels de cours M1 Enseignement, Analyse M71. Rachid Regbaoui

Rappels de cours M1 Enseignement, Analyse M71. Rachid Regbaoui Rappels de cours M1 Enseignement, Analyse M71 Rachid Regbaoui 2 Chapitre 1 Rappels sur les suites et séries numériques 1.1 Suites numériques 1.1.1 Généralités Dans la suite K désignera le corps des réels

Plus en détail

SUITES NUMÉRIQUES. 1 Généralités. 1.1 Définition. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. Définition 1.1

SUITES NUMÉRIQUES. 1 Généralités. 1.1 Définition. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. Définition 1.1 SUITES NUMÉRIQUES 1 Généralités 1.1 Définition Définition 1.1 On appelle suite réelle toute famille d éléments de R indexée sur N ou, de manière équivalente, toute application de N dans R. L ensemble des

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre V : Suites numériques 1 Un peu de topologie de R On a vu dans le chapitre

Plus en détail

Convergence de suites. Suites récurrentes

Convergence de suites. Suites récurrentes Convergence de suites Les suites dont on donne ci-dessous le terme général sont-elles convergentes? cos n + 3n a) ln n + 2n g) sin n n b) 4n 2 + 5n + 6 2n c) en n h) 2 n ( 1) n n 2 d) sin n e n e) n 1

Plus en détail

LES SUITES. 1 Dénitions générales

LES SUITES. 1 Dénitions générales LES SUITES Objectifs Connaître les dénitions générales. Savoir calculer une limite. Connaître les théorèmes généraux de convergence. Connaître les notions de suites négligeables et de suites équivalentes.

Plus en détail

Une définition et des caractérisations des fonctions exponentielles à partir d une équation fonctionnelle

Une définition et des caractérisations des fonctions exponentielles à partir d une équation fonctionnelle DOCUMENT 36 Une définition et des caractérisations des fonctions exponentielles à partir d une équation fonctionnelle Une propriété importante des fonctions exponentielles est qu elles sont solutions de

Plus en détail

Résumé du cours sur les suites.

Résumé du cours sur les suites. Résumé du cours sur les suites. 1 Suites numériques réelles et principe de récurrence 1.1 Les deux façons de définir une suite numérique réelle Définition. On note n 0 un entier naturel (en général n 0

Plus en détail

Cours d Analyse I : les réels et les fonctions

Cours d Analyse I : les réels et les fonctions Introduction à R Suites numériques Cours d Analyse I : les réels et les fonctions Université Lyon 1 Institut Camille Jordan CNRS UMR 5208 FRANCE Automne 2014 - Licence L1 Introduction à R Suites numériques

Plus en détail

MPSI 2 : DL 03. pour le 12 décembre 2003

MPSI 2 : DL 03. pour le 12 décembre 2003 MPSI : DL 03 pour le décembre 003 Problème L objet du problème est de calculer eplicitement la limite de la suite des moyennes arithmétiques-géométriques pour certaines valeurs initiales. On considère

Plus en détail

Analyse I : suites, limites et continuité

Analyse I : suites, limites et continuité Analyse I : suites, limites et continuité Maxime Legrand ENS - 7 décembre 2013 http ://matholympia.blogspot.fr/ 1 Petits rappels sur les quantificateurs Définition 1. On introduit (ou rappelle) les quantificateurs

Plus en détail

Convergence des suites monotones et applications.

Convergence des suites monotones et applications. Université Paris Est Marne-la-Vallée L Sciences Physiques 20-202 Compléments en Analyse Convergence des suites monotones et applications.. Quelques définitions Ce chapitre est consacré à la convergence

Plus en détail

1 Introduction sur les suites numériques

1 Introduction sur les suites numériques ISEL - Année Mathématiques SUITES NUMERIQUES Introduction sur les suites numériques. Dénition Dénition On appelle suite réelle toute application U d'une partie A de IN dans IR. A IR U : avec A IN. L'image

Plus en détail

Parties majorées, minorées - borne supérieure, borne inférieure

Parties majorées, minorées - borne supérieure, borne inférieure Aix-Marseille Université 2012-2013 Analyse I PLANCHE 1 : LIMITES, CONTINUITÉ Parties majorées, minorées - borne supérieure, borne inférieure Exercice 1 Soit a, b R. Montrer les implications suivantes :

Plus en détail

Propriétés fondamentales de R et suites numériques réelles

Propriétés fondamentales de R et suites numériques réelles Propriétés fondamentales de R et suites numériques réelles Denis Vekemans Ordre total compatible En algèbre générale, un groupe ordonné est la donnée d une ensemble G, muni d une loi de composition interne

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE PARIS 8. Département de Mathématiques et Informatique. Cours d analyse

UNIVERSITÉ DE PARIS 8. Département de Mathématiques et Informatique. Cours d analyse UNIVERSITÉ DE PARIS 8 Département de Mathématiques et Informatique Cours d analyse Pierre-Louis CAYREL inspiré par les documents de : Guy Laffaille, Christian Pauly et Arnaud Bodin Cours Intensif 009-010

Plus en détail

Chapitre 2. Séries Numériques. Université Mohammed I Ecole Nationale des Sciences Appliquées Oujda

Chapitre 2. Séries Numériques. Université Mohammed I Ecole Nationale des Sciences Appliquées Oujda Université Mohammed I Ecole Nationale des Sciences Appliquées Oujda Année 2007-2008 ENSA - Analyse II Enseignant : I.Elmahi Chapitre 2 Séries Numériques Table des matières Généralités. Dénition d'une série...................................2

Plus en détail

Les Suites réelles. MPSI Prytanée National Militaire. Pascal Delahaye - D après le cours d Alain Soyeur 17 novembre 2015

Les Suites réelles. MPSI Prytanée National Militaire. Pascal Delahaye - D après le cours d Alain Soyeur 17 novembre 2015 Les Suites réelles MPSI Prytanée National Militaire Pascal Delahaye - D après le cours d Alain Soyeur 7 novembre 205 Premières définitions Définition : Suite Une suite réelle est une application u : N

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions 1 Les suites numériques (rappel de première)... 4 1.1 Généralités... 4 1.2 Plusieurs méthodes pour générer une suite... 4 2 Exemples d algorithmes

Plus en détail

CH V : Généralités sur les suites réelles

CH V : Généralités sur les suites réelles CH V : Généralités sur les suites réelles I. Notion de suite I.1. Définition générale Définition Une suite de nombre réels u est une application de N dans R i.e. une fonction de N dans R telle que tout

Plus en détail

Chapitre 7 Suites de nombres réels et complexes

Chapitre 7 Suites de nombres réels et complexes Chapitre 7 Suites de nombres réels et complexes I - Généralités sur les suites réelles I.1 - Dénition et Structure Définition 1 (Suite). Une suite réelle u est une application de N dans R. Pour tout n

Plus en détail

Chapitre 8 : Fonctions continues

Chapitre 8 : Fonctions continues Ce document est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons «Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International». https://melusine.eu.org/syracuse/immae/ Chapitre 8

Plus en détail

TD 3 Analyse (Bolzano-Weierstrass, fonctions numériques, point fixe, Newton)

TD 3 Analyse (Bolzano-Weierstrass, fonctions numériques, point fixe, Newton) Centre Condorcet 1 TD 3 Analyse (Bolzano-Weierstrass, fonctions numériques, point fixe, Newton) Divers exercice 1 Soit a ]0, 1[ fixé. Il s agit de trouver toutes les applications f : IR IR continues en

Plus en détail

valeurs dans un espace normé de dimension finie

valeurs dans un espace normé de dimension finie Séries numériques, ou séries à valeurs dans un espace normé de dimension finie Définitions. Dans ce chapitre K représente indifférement le corps des réels R, ou le corps des complexes C. Le symbole E représente

Plus en détail

Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites

Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R, x 0 R, f est une fonction définie sur son domaine de définition D f à valeurs réelles. C f désigne

Plus en détail

Suites numériques. Z, auctore. 4 octobre u n+1 = u n + r. (1) u n = u 0 + n r (2) u 0 + u 1 + u u n = (n + 1) u 0 + u n 2

Suites numériques. Z, auctore. 4 octobre u n+1 = u n + r. (1) u n = u 0 + n r (2) u 0 + u 1 + u u n = (n + 1) u 0 + u n 2 Suites numériques Z, auctore 4 octobre 005 1 Suites arithmétiques Définition. Une suite de nombres (u n ) n N est arithmétique lorsqu il existe un nombre r tel que pour tout entier n on ait Ce nombre r

Plus en détail

Devoir Surveillé /Evaluation

Devoir Surveillé /Evaluation Lycée Pierre-Gilles de Gennes BCPST Mathématiques 4-5 Devoir Surveillé /Evaluation Le 4 septembre 4 Documents écrits, électroniques, calculatrices et téléphones portables interdits La plus grande attention

Plus en détail

Limites et fonctions continues

Limites et fonctions continues Exercices 6 Limites et fonctions continues Extension de la notion de limite aux fonctions. Étude des propriétés locales et globales des fonctions continues sur un intervalle. 6 Limites et fonctions continues.........................................................

Plus en détail

Des démonstrations en analyse

Des démonstrations en analyse Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Nicole Bopp Strasbourg, novembre 007 Des démonstrations en analyse 1. Caractérisations équivalentes du fait que R est complet L une des trois propriétés ci-dessous est admise

Plus en détail

Suite récurrente définie par une fonction

Suite récurrente définie par une fonction Suite récurrente définie par une fonction Rédigé par un enseignant et un élève de l Ecole Polytechnique (Vincent Langlet). Niveau : Approfondir la Terminale S ou Première Année post bac Difficulté : Exercice

Plus en détail

Continuité, dérivabilité des fonctions d une variable réelle

Continuité, dérivabilité des fonctions d une variable réelle 7 Continuité, dérivabilité des fonctions d une variable réelle Pour ce chapitre I désigne un intervalle réel et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. 7. Continuité en un point,

Plus en détail

Limites de fonctions

Limites de fonctions Aix-Marseille Université 013-014 Analyse I PLANCHE : LIMITES, CONTINUITÉ Les exercices marqués du symbole sont les exercices qui seront traités prioritairement en TD. Le site internet EXO7 (http ://exo7.emath.fr)

Plus en détail

Limites à l infini d une fonction

Limites à l infini d une fonction 9 Limites à l infini d une fonction On garde les notations du chapitre précédent en supposant ici que a = ou a = + est adhérent à l ensemble I, ce qui signifie que : ou : m R, ], m[ I M R, ]M, + [ I ce

Plus en détail

Chapitre 3. Suites récurrentes

Chapitre 3. Suites récurrentes Chapitre 3 Suites récurrentes 3.1 Suites numériques Définition 3.1 On appelle suite de terme général u n et on note (u n ) n 0 ou plus simplement u la liste ordonnée des nombres u 0, u 1, u 2, u 3,....

Plus en détail

LEÇON N 60 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone.

LEÇON N 60 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone. LEÇON N 6 : Image d un intervalle par une fonction continue, cas d un segment. Cas d une fonction continue strictement monotone. Pré-requis : I est un intervalle si a,b I a b, [a,b] I ; Toute partie non

Plus en détail

Amphi 2: Suites - Compacité - Connexité

Amphi 2: Suites - Compacité - Connexité Amphi 2: Suites - Compacité - Connexité Département de Mathématiques École polytechnique Remise en forme mathématique 2013 Suites Soit (X, d) un espace métrique. Soit x X, et soit (x n ) n N une suite

Plus en détail

Notes de cours : Chapitre II : Limites. 1 Limite d une fonction en + ou. 1.1 Limite infinie en l infini

Notes de cours : Chapitre II : Limites. 1 Limite d une fonction en + ou. 1.1 Limite infinie en l infini 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2013-2014 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie Finance et Gestion L1-S1 : MATH101 : Pratique des Fonctions numériques Notes de cours : Chapitre II : Limites Notations

Plus en détail

Chapitre 1 : Correction des Travaux dirigés

Chapitre 1 : Correction des Travaux dirigés U.P.S. I.U.T. A, Département d Informatique Année 009-00 Chapitre : Correction des Travaux dirigés. Soit v n n i0 qi la somme des n premiers termes d une suite géométrique de raison q, et de premier terme.

Plus en détail

Fonction d une variable réelle

Fonction d une variable réelle Fonction d une variable réelle 1 Fonction d une variable réelle : généralités Définitions Fonctions et opérations Fonctions et ordre Propriétés particulières Monotonie Limites Limites et opérations Limites

Plus en détail

Exo7. Espaces complets. Théorème de Baire. Espaces métriques complets, espaces de Banach. Enoncés : M. Quéffelec, V. Mayer Corrections : A.

Exo7. Espaces complets. Théorème de Baire. Espaces métriques complets, espaces de Banach. Enoncés : M. Quéffelec, V. Mayer Corrections : A. Enoncés : M. Quéffelec, V. Mayer Corrections : A. Bodin Exo7 Espaces complets Théorème de Baire Exercice 1 À l aide du théorème de Baire, montrer qu un fermé dénombrable non vide X de R a au moins un point

Plus en détail

Corrigé du TD n o 11

Corrigé du TD n o 11 CPP 03/04 Fonctions réelles J. Gillibert Corrigé du TD n o Exercice Soient f et g deux fonctions continues R R. On suose que : x Q, f(x = g(x Montrer que f = g. Réonse : Raelons d abord le résultat suivant

Plus en détail

Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007

Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007 Préparation au CAPES (IUFM/ULP) Strasbourg, octobre 2007 Corrigé en janvier 2009 Rapidité de convergence d une suite réelle L objectif de ce texte est de se donner des outils pour «mesurer» la rapidité

Plus en détail

III Somme de deux séries entières, produit par un scalaire 5

III Somme de deux séries entières, produit par un scalaire 5 Séries entières I Généralités I.A Définition........................................... I.B Lemme d Abel........................................ 2 I.C Rayon de convergence d une série entière..........................

Plus en détail

LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application.

LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application. LEÇON N 54 : Suites divergentes. Cas des suites admettant une limite infinie : comparaison, opérations algébriques, composition par une application. Pré-requis : Suites : définition, bornées, convergentes,

Plus en détail

Exercice 5 Démontrer que pour tout entier naturel n, le nombre 3n² + 3n + 6 est un multiple de 6.

Exercice 5 Démontrer que pour tout entier naturel n, le nombre 3n² + 3n + 6 est un multiple de 6. Exercice 1 : Dire en justifiant si les suites (u n ) définies ci-dessous sont arithmétiques, géométriques ou ni l'un ni l'autre. Dans le cas où elles sont arithmétiques ou géométriques, préciser le premier

Plus en détail

Exercices type bac sur les suites.

Exercices type bac sur les suites. Exercices type bac sur les suites Corrigés NB : On ne donne dans ce document que des indices, la preuve complète reste à faire Exercice D après sujet du baccalauréat Centres étrangers, juin 003 On définit,

Plus en détail

Les suites. Introduction. 1. Définitions Définition d une suite

Les suites. Introduction. 1. Définitions Définition d une suite Les suites Vidéo partie Premières définitions Vidéo partie Limite Vidéo partie 3 Exemples remarquables Vidéo partie 4 Théorèmes de convergence Vidéo partie 5 Suites récurrentes Fiche d'exercices Suites

Plus en détail

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ).

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ). Exercice 75 p 55 exercices sur les suites Symbole Belin 0 On s intéresse aux suites définies sur V et vérifiant la relation de récurrence u n+ = + u n². Une telle suite sera déterminée par son premier

Plus en détail

2 Maximum, minimum, borne supérieure...

2 Maximum, minimum, borne supérieure... Bibliothèue d exercices Énoncés L Feuille n 9 Propriétés de R Les rationnels Q Exercice. Démontrer ue si r Q et x Q alors r + x Q et si r 0 r.x Q.. Montrer ue Q, 3. En déduire : entre nombres rationnels

Plus en détail

DÉRIVABILITÉ. 1 Dérivabilité en un point, fonction dérivée. 1.1 Définitions et premières propriétés. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

DÉRIVABILITÉ. 1 Dérivabilité en un point, fonction dérivée. 1.1 Définitions et premières propriétés. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot DÉRIVABILITÉ 1 Dérivabilité en un point, fonction dérivée 1.1 Définitions et premières propriétés Définition 1.1 Dérivabilité en un point Soient f : I R une application et a I. On dit que f est dérivable

Plus en détail

u n lim S n (2) n=0 u n = ± quand lim n S n = ±. u n, ou n N u n si n 0 = 1.

u n lim S n (2) n=0 u n = ± quand lim n S n = ±. u n, ou n N u n si n 0 = 1. Chapitre III Séries III.a. Introduction Définition 31 (série) Soit (u n ) une suite de N dans un K-espace vectoriel normé E. La somme partielle S n = u 0 + u 1 + u 2 + + u n (1) définit une nouvelle suite,

Plus en détail

SUITES - RECURRENCE - SOMMES

SUITES - RECURRENCE - SOMMES SUITES - RECURRENCE - SOMMES Chapitre 1 I Généralités sur les suites Définition I.1 Une suite réelle est une fonction d une partie A de N dans R. u : A R n u(n) := u n l intervalle de définition peut donc

Plus en détail

Suites, Limites et Continuité

Suites, Limites et Continuité Chapitre 2 Suites, Limites et Continuité Dans ce chapitre, nous introduisons un concept central d analyse, le processus de limite. Ce concept est motivé par le fait suivant : on ne peut pas calculer exactement

Plus en détail

Math I Analyse Feuille 4 : Fonctions, fonctions continues

Math I Analyse Feuille 4 : Fonctions, fonctions continues Math I Analyse Feuille 4 : Fonctions, fonctions continues 1 Quelques calculs élémentaires 11 Limites On rappelle les limites suivantes : lim ep = + et lim ep = 0 lim ln = + et lim ln = 0 Eercice 1 Soit

Plus en détail

Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Maths. Chapitre 3. Suites numériques

Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Maths. Chapitre 3. Suites numériques Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Maths Chapitre 3 Suites numériques p. 2 Remarque importante. Ce cours n est pas indépendant du cours de Mathématiques pour tous. Ce document

Plus en détail

(ln x) 3 + x. x+ 1 x. xe 1 x

(ln x) 3 + x. x+ 1 x. xe 1 x Calculs et entraînement. Eercice 1. [limites ] Calculer les limites suivantes : 1. lim + e + ln. lim + (ln ) 3 + sin 3. lim + 1 + + 4. lim + e 1 sin + cos 7. lim + + 1 1 10. lim + 1 13. lim 5. lim e 1

Plus en détail

Les fonctions réciproques

Les fonctions réciproques DOCUMENT 28 Les fonctions réciproques 1. Introduction et définition Pour tout ensemble E, il existe une loi de composition naturelle sur l ensemble des applications de E dans E qui est la composition des

Plus en détail

Les séries numériques

Les séries numériques Les séries numériques Généralités. Séries à termes réels ou complexes.. Notion de série numérique Étant donnée une suite (u n ) n n0 de nombres réels ou complexes, on appelle série des u n et on note u

Plus en détail

LEÇON N 46 : Suites de nombres réels définies par une relation de récurrence.

LEÇON N 46 : Suites de nombres réels définies par une relation de récurrence. LEÇON N 46 : Suites de nombres réels définies par une relation de récurrence. Pré-requis : Suites numériques : monotonie, convergence, divergence ; Théorème des valeurs intermédiaires ; R est complet :

Plus en détail

Mathématiques - ECS1. Dérivation. et accroissements finis. 30 avenue de Paris Versailles

Mathématiques - ECS1. Dérivation. et accroissements finis. 30 avenue de Paris Versailles Mathématiques - ECS 6 Dérivation et accroissements finis. Lycée La Bruyère 30 avenue de Paris 78000 Versailles c 06, Polycopié du cours de mathématiques de première année. 6 Dérivation et accroissements

Plus en détail

ETUDE des SUITES RECURRENTES. 1 Intervalle stable par f - Existence et encadrement des termes de (u n ) n N

ETUDE des SUITES RECURRENTES. 1 Intervalle stable par f - Existence et encadrement des termes de (u n ) n N Lycée Dominique Villars ECE COURS ETUDE des SUITES RECURRENTES On appelle suite récurrente toute suite (u n ) n N telle qu il existe une fonction réelle f : I R telle que : n N, u n+ = f(u n ) On va voir

Plus en détail

Exercices corrigés Théorème de Rolle, accroissements finis

Exercices corrigés Théorème de Rolle, accroissements finis Eercices corrigés Théorème de Rolle, accroissements finis Enoncés Eercice Démonstration du théorème des accroissements finis Soit f : [a, b] R, continue sur [a, b], dérivable sur ]a, b[ En appliquant le

Plus en détail

Dérivabilité, dérivée,

Dérivabilité, dérivée, Ai-Marseille Université 203-204 Analyse I PLANCHE 3 : DÉRIVATION Dérivabilité, dérivée, Eercice [Opérations sur les dérivées] Soit a < b, ]a, b[ et f, g deu applications de ]a, b[ dans R. On suppose que

Plus en détail

3.1. Le corps des nombres réels Borne supérieure, borne inférieure Généralités sur les suites

3.1. Le corps des nombres réels Borne supérieure, borne inférieure Généralités sur les suites 3. Nombres réels, suites numériques 3.1. Le corps des nombres réels 3.1.1. Le groupe (IR, +) 3.1.2. L anneau (IR, +, ) 3.1.3. Le corps (IR, +, ) 3.1.4. Nombres rationnels ou irrationnels 3.1.5. Relation

Plus en détail

Continuité des fonctions réelles

Continuité des fonctions réelles Chapitre 2 Continuité des fonctions réelles 2.1 Généralités Définition 2.1.1. Une fonction réelle f est une application d une partie D de R dans R. La partie D est appelée ensemble (ou domaine) de définition

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Les suites numériques chapitre 4 I Premier regard Définition : suite numérique Une suite numérique est une liste de nombres réels, numérotés généralement par des indices, entiers naturels consécutifs 0,

Plus en détail

Pour remettre un peu d ordre dans R

Pour remettre un peu d ordre dans R Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 016-017 1 1 Relation d ordre sur R 1.1 Vocabulaire Pour remettre un peu d ordre dans R Sur R, on dispose de la relation de comparaison. On dit que c est une

Plus en détail

Université Denis Diderot - Paris 7 Année L2 CPEI - Mathématiques Chapitre 1 Auteur : Mostafa Sabri. Suites numériques

Université Denis Diderot - Paris 7 Année L2 CPEI - Mathématiques Chapitre 1 Auteur : Mostafa Sabri. Suites numériques Université Denis Diderot - Paris 7 Année 2013-2014 L2 CPEI - Mathématiques Chapitre 1 Auteur : Mostafa Sabri Suites numériques 1. Limites de suites complexes Définition 1. Une suite complexe est une application

Plus en détail

Limites et Continuité

Limites et Continuité Voisinages, Points adhèrents Limites Fonctions continues Les grands théorèmes sur les fonctions continues Département de Mathématiques, Faculté des Sciences de Fès. Octobre 2013 Voisinages, Points adhèrents

Plus en détail

LEÇON N 56 : 56.1 Monotonie de la suite

LEÇON N 56 : 56.1 Monotonie de la suite LEÇON N 56 : Étude de suites de nombres réels définies par une relation de récurrence u n+1 = f(u n ) et une condition initiale. L exposé pourra être illustré par un ou des exemples faisant appel à l utilisation

Plus en détail

Chapitre 4. Applications

Chapitre 4. Applications Chapitre 4 Applications 1. Définitions et exemples Définition 4.1 Soient E et F deux ensembles. Une application f de E dans F est un procédé qui permet d associer à chaque élément x de E un unique élément

Plus en détail

Dérivation des fonctions numériques d une variable réelle

Dérivation des fonctions numériques d une variable réelle Maths PCSI Exercices Dérivation des fonctions numériques d une variable réelle 1 Aspects locaux 1 + x 1 x si x 0 Exercice 1 Etudier la dérivabilité en 0 de x x 1 sinon Exercice 2 Dériver x 1 + 2 + x. Recommencer,

Plus en détail

FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES

FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Lycée Thiers FX 24 - EQUATIONS DIFFÉRENTIELLES EDL - 1 Soit n N. Résoudre sur ], + [ l équation différentielle 2t + = t n. Résoudre sur R l équation différentielle ch (t) + sh (t) = 1 1 + t 2. Soit I un

Plus en détail

Limite d une fonction en un point de R. Fonctions continues.

Limite d une fonction en un point de R. Fonctions continues. DOCUMENT 23 Limite d une fonction en un point de R. Fonctions continues. 1. Introduction et notations Considérons la fonction f : x sin x définie sur R. La valeur 0 n appartient pas à x l ensemble de définition

Plus en détail

Espaces de Banach. 1 Normes sur un espace vectoriel. 2 Topologie des espaces vectoriels normés. 2.1 Rappels

Espaces de Banach. 1 Normes sur un espace vectoriel. 2 Topologie des espaces vectoriels normés. 2.1 Rappels 1 Normes sur un espace vectoriel Espaces de Banach Définition 1.1. (Norme) Soit V un R-espace vectoriel (abrégé R-ev dans la suite). Une norme est une application définie sur V à valeurs dans R +, notée

Plus en détail

Orsay IFIPS S2 Mathématiques (M160). Table des matières. 1. Suites numériques.

Orsay IFIPS S2 Mathématiques (M160). Table des matières. 1. Suites numériques. Orsay 2008-2009 IFIPS S2 Mathématiques (M60). COURS DE MATHÉMATIQUES : SUITES NUMÉRIQUES. Table des matières. Suites numériques... Définition..2. Opérations sur les suites. 3.3. Suites majorées, minorées,

Plus en détail

Suites. Chapitre 2. 1 Généralités sur les suites. Sommaire. 1.1 Définition d une suite. 1.2 Suites arithmétiques et suites géométriques

Suites. Chapitre 2. 1 Généralités sur les suites. Sommaire. 1.1 Définition d une suite. 1.2 Suites arithmétiques et suites géométriques Chapitre 2 Suites Sommaire 1 Généralités sur les suites....................................... 1.1 Définition d une suite...................................... 1.2 Suites arithmétiques et suites géométriques..........................

Plus en détail

Fiche de cours 2 - Suites de réels.

Fiche de cours 2 - Suites de réels. Licence de Sciences et Technologies EM1 - Analyse Fiche de cours - Suites de réels. Généralités sur les suites. Définition : Une suite est une fonction u : N R, définie à partir dun certain rang au moins.

Plus en détail

Limites et continuité des fonctions

Limites et continuité des fonctions (*) WWW.SEGBM.NET Portail des étudiants d'économie Limites et continuité des fonctions numériques 1 Généralités sur les fonctions numériques 1.1 Quelques définitions 1.1.1 fonction numérique Une fonction

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Enoncés 1 Ouverts et fermés Exercice 1 [ 113 ] [correction] Montrer que tout fermé peut s écrire comme intersection d une suite décroissante d ouverts.

Plus en détail

1 Inégalité des accroissements nis. Chantal Menini 18 mai Résultat.

1 Inégalité des accroissements nis. Chantal Menini 18 mai Résultat. Inégalité des accroissements nis. Exemples d'applications à l'étude de suites et de fonctions. L'exposé pourra être illustré par un ou des exemples faisant appel à l'utilisation d'une calculatrice. Chantal

Plus en détail

Limite et continuité de fonctions réelles

Limite et continuité de fonctions réelles Limite et continuité de fonctions réelles Denis Vekemans Introduction : on désigne par "fonction réelle" tout fonction d une variable réelle à valeurs réelles. 1 Limite finie 1.1 Définitions 1.1.1 Définition

Plus en détail

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut:

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut: Suites - Récurrence 1. Définitions - Rappels 1.1.Modes de définition d une suite La suite 0 =0 1 = =4 3 =6 peut être définiededeuxmanières: Définition explicite : ½ = Définition récurrente : 0 =0 +1 =

Plus en détail

Math 104 ANALYSE (première partie) Université Paris Sud Orsay

Math 104 ANALYSE (première partie) Université Paris Sud Orsay Math 104 ANALYSE (première partie) Université Paris Sud Orsay 2015 2016 Notes de cours de José Montesinos préparées à partir du précédent Polycopié de Math 104 de Thierry Ramond Table des matières 1 La

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Suites, séries et nombres complexes

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Suites, séries et nombres complexes Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie I: Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2016 Table des matières 1 Les suites infinies Les séries

Plus en détail

u k S n = u n Déterminer la nature d une série signifie qu il faut déterminer si la série est convergente ou divergente. u k =

u k S n = u n Déterminer la nature d une série signifie qu il faut déterminer si la série est convergente ou divergente. u k = Analyse : Chapitre 4 I Généralités sur les séries Définitions Séries numériques Définition Soit u une suite réelle. On appelle série de terme général u n, et on note u n, la suite (S n ) n N définie par

Plus en détail

Limites et continuité de fonctions

Limites et continuité de fonctions Chapitre 12 Limites et continuité de fonctions Mathématiques PTSI Lycée Déodat de Séverac Mathématiques PTSI (Lycée Déodat de Séverac) Limites et continuité de fonctions 1 / 53 Notations : On note, sauf

Plus en détail

Domaines de définition, variations

Domaines de définition, variations Licence MIASHS première année, UE Analyse S MI0A0X Cours : Marc Perret Feuille d exercices numéro du 04 octobre 202 Important : - les exercices sans astérisque doivent être maitrisés Ils sont du type de

Plus en détail

Nombres réels, bornes supérieures et inférieures

Nombres réels, bornes supérieures et inférieures Nombres réels, bornes supérieures et inférieures Exercice 1 : Si et sont des réels positifs ou nuls, montrer que Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 2 : Déterminer les ensembles suivants, mettre

Plus en détail

(Q) non vide et majorée, alors il existe dans R un plus petit majorant de A, appelé la borne CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES

(Q) non vide et majorée, alors il existe dans R un plus petit majorant de A, appelé la borne CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES 1.1. Propriétés de R On suppose connus N = {0, 1, 2, 3,...}, l anneau des entiers Z = {..., 2, 1, 0, 1, 2,...} et le corps des rationnels Q = { a a, b Z,

Plus en détail

Continuité sur un intervalle

Continuité sur un intervalle Continuité sur un intervalle Bcpst 1 27 février 2017 Notations du chapitre Dans tout ce chapitre, et sauf mention contraire : I est un intervalle de non vide et non réduite à un point ; est un domaine

Plus en détail

Hervé Hocquard. Université de Bordeaux, France. 18 septembre 2013

Hervé Hocquard. Université de Bordeaux, France. 18 septembre 2013 Intégrales généralisées Hervé Hocquard Université de Bordeaux, France 8 septembre 203 Introduction Notation On pose R=R {,+ }. Introduction Notation On pose R=R {,+ }. Motivation Considérons la fonction

Plus en détail

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompriscom Reconnaitre les formes indéterminées Dans chaque cas, on donne la ite de u n et v n Déterminer si possible,

Plus en détail

Limites, continuité, dérivabilité

Limites, continuité, dérivabilité Limites, continuité, dérivabilité (3) () Analyse 1 / 47 Plan 1 Un peu de vocabulaire 2 Limites 3 Opérations sur les limites 4 Relations de comparaison locale, notations de Landau 5 Continuité 6 Fonctions

Plus en détail

Concours Communs Polytechniques 2013 Épreuve de Mathématiques n 1 TSI

Concours Communs Polytechniques 2013 Épreuve de Mathématiques n 1 TSI ÉLÉMENTS DE CORRECTION CCP TSI MATHS Concours Communs Polytechniques Épreuve de Mathématiques n TSI. a) On a f ) + Eercice donc f ) + +. b) L application f est dérivable et même de classe C ) sur R comme

Plus en détail

3.1 Suites mal dénies 3.2 Exercices se ramenant au cas où f est croissante 1.3 Cas où f est décroissante. 1 Résultats principaux du cours

3.1 Suites mal dénies 3.2 Exercices se ramenant au cas où f est croissante 1.3 Cas où f est décroissante. 1 Résultats principaux du cours Application des critères de convergence des suites monotones à l'étude des suites récurrentes du type u n+1 = f(u n ) Plan de ce chapitre 1 Résultats principaux du cours 11 Conditions susantes assurant

Plus en détail