Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie"

Transcription

1 en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012

2 Contexte : plan Alzheimer Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche, la mobilisation de la société. Mise en œuvre et suivi par l ARS de mesures portant sur l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants : maintien à domicile : formules de répit, formation des aidants, équipes spécialisées à domicile, consultations spécialisées, unités d hospitalisation spécialisées à visée de réadaptation, établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD) : unités spécifiques adaptées, intégration des dispositifs : les maisons pour l autonomie et l intégration des malades Alzheimer (MAIA). 2

3 Développement et diversification des structures de répit Mesure 1 du plan Alzheimer

4 Mesure 1 : développement et diversification des structures de répit Objectif de la mesure 1 : offrir sur chaque territoire une palette diversifiée de structures de répit correspondant aux besoins des patients et aux attentes des aidants, en garantissant l accessibilité à ces structures. Définition du répit : prise en charge temporaire physique, émotionnelle et sociale d une personne dépendante dans le but de permettre un soulagement de son aidant principal et d éviter un épuisement, compromettant sa santé et le maintien à domicile de la personne malade. 1/ Dispositifs existants : accueils de jour (AJ) et hébergement temporaire (HT) Objectif France entière : création de places d AJ et places d HT sur la durée du plan, Haute-Normandie (30 novembre 2011) : places autorisées d accueil de jour, places autorisées d hébergement temporaire polyvalent. 4

5 En Haute-Normandie : 470 places 5

6 6

7 Plateforme d accompagnement et de répit 2/ Structures innovantes : offrir aux aidants des formules nouvelles, plus souples, adaptées à leurs besoins via la mise en place de plateforme d accompagnement et de répit. Public cible : les aidants s occupant d une personne âgée atteinte de la maladie d Alzheimer ou d une maladie apparentée ou en perte d autonomie fréquentant ou non, l accueil de jour. 4 en Haute-Normandie sélectionnées sur appel à candidatures lancé par l ARS en 2011, portées par les accueils de jour des : EHPAD de Bernay (ouverture fin 2012) EHPAD Michel Grand Pierre, St Etienne du Rouvray EHPAD La Pommeraie, Criquetot l Esneval EHPAD de Grugny Financement : par plateforme. Participation financière des familles pour les activités autres que l accueil de jour. 7

8 1 Missions des plateformes Répit à domicile : présence continue d un ou plusieurs professionnels, au domicile pendant des périodes d absence de l aidé dans le respect de la réglementation du travail. Prestations à la journée ou à la demi-journée. Ecoute et soutien des aidants : soutien individualisé de l aidant, réunions d information, «bistrot mémoire», groupes de pairs, organisation d évènements de sensibilisation, éducation pour la santé. Activités favorisant la poursuite de la vie sociale : activités communes pour le couple aidant-aidé. Communication auprès des partenaires. Pas de mission d évaluation des besoins des personnes malades ou de l aidant, ni d évaluation de l état de santé. Evaluation assurée par les partenaires (médecins traitants, CLIC, établissements de santé). 8

9 Sur un territoire donné ==> offre de répit organisée et coordonnée Répit à domicile (journée / demi-journée) Ecoute/ soutien Maintien du lien social pour le couple Communication AJ / HT Plateforme de répit porteur : AJ 10 places Baluchonnage Formation des aidants... ESA MAIA... Séjours vacances. Légende : Missions obligatoires exemples de prestations facultatives financées dans la cadre du plan Alzheimer exemples de prestations avec co-financement interlocuteurs priviliégiés 9

10 Formation des aidants familiaux Mesure 2 du plan Alzheimer

11 Formation des aidants familiaux Une action de formation aux aidants familiaux, c est 14 heures pour 10 aidants par session, ateliers d information - sensibilisation : - bloc connaissances (6h) : retentissement des troubles dans la vie quotidienne et sur l autonomie, - bloc savoir-faire (6h) : retentissement des troubles dans la vie quotidienne et sur l autonomie, - bloc savoir-être (2) : limites de l aidant et ressources mobilisables. Haute-Normandie : environ 100 actions financées en , - seulement 8 promoteurs en réponse aux appels à candidatures, - et 35 sessions réalisées ou programmées, - nouvel appel à candidatures. 11

12 Les équipes spécialisées Alzheimer en SSIAD Mesure 6 du plan Alzheimer Oissel - 21/09/2012

13 Les équipes spécialisées Alzheimer Objectif : renforcer le soutien à domicile par l' intervention de personnels spécialisés, des équipes «mobiles» à domicile, portées par des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), composées d un infirmier coordonnateur, d un ergothérapeute ou psychomotricien et d assistants de soins en gérontologie, prestations de réhabilitation sur prescription médicale des médecins généralistes (réadaptation, stimulation des capacité restantes et accompagnement) 10 à 15 séances d environ une heure, renouvelable 1 fois, une indication précise : personnes ayant un diagnostic de maladie d Alzheimer ou apparentée, à un stade précoce de la maladie, avec un début de répercussion sur la vie quotidienne, 12 équipes sélectionnées et autorisées pour mailler la Haute-Normandie. 13

14 Les équipes spécialisées Alzheimer 14

15 Pôles d activité et de soins adaptés Unités d hébergement renforcées Mesure 16 du plan Alzheimer

16 Pôles d activités et de soins adaptés (PASA) Unités d hébergement renforcées (UHR) PASA : espace de vie spécifique et aménagé proposant, pendant la journée, des activités sociales et thérapeutiques, pour 12 à 14 résidents de l EHPAD, atteints de maladie d Alzheimer et apparentées, et présentant des troubles du comportement modérés. Présence d un ergothérapeute ou psychomotricien, d assistants de soins de géron,tologie en sus de l équipe de l EHPAD. UHR : unité de vie spécifique, en EHPAD ou en unité de soins de longue durée, destinée à l accueil permanent et à la prise en charge de 12 à 20 résidents atteints de maladie d Alzheimer et apparentées, mobiles et présentant des troubles du comportement sévères. Présence d une équipe pluridisciplinaire formée. Objectif régional 2012 : 43 PASA pour 602 places, 9 UHR, 6 en USLD et 3 en EHPAD. Au 30 juin 2012 : 38 PASA autorisés pour 496 places, 6 UHR pour 98 places 16

17 Consultations mémoire Centre mémoire de ressource et de recherche (CMRR) Banque nationale Alzheimer Mesures 11 à14, mesure 34 du plan Alzheimer

18 Consultations mémoire et CMRR Objectif de maillage du territoire atteint (1 consultation mémoire pour PA de 75 ans et +) - 1 CMRR, centre de référence national malades jeunes (recherche) - 9 consultations mémoire sur 14 sites, - développement de consultations avancées : Pont-Audemer et Bourg- Achard, Fauville-en-Caux Activité 2011 : patients, environ 50 % de nouveaux patients, consultations médicales, uniques et multidisciplinaires, bilans neuropsychologiques seuls. Banque nationale Alzheimer : objectif épidémiologique, renseignée par les consultations mémoire. 18

19 Unités cognitivo-comportementales Mesure 17 du plan Alzheimer

20 Unités cognitivo-comportementales (UCC) Unités de 10 à 12 places en services de soins de suite et de réadaptation (SSR), dédiées à la prise en charge de malades atteints de la maladie d Alzheimer, en situation de crise et présentant des troubles du comportement productifs. Patients adressés par un médecin : traitant, hospitaliers ou d EHPAD. Objectif de réadaptation, proposition de programmes d activités structurés et adaptés. Personnels spécifiques et formés en renforcement de l équipe du SSR : médecin, psychologue, psychomotricien, ergothérapeute, paramédicaux, assistants de soins en gérontologie. Locaux adaptés et sécurisés, accès au plateau technique du SSR. Financement : pour le personnel, pour réaliser des travaux. 3 UCC programmées à échéance 2012 : - CHU de Rouen, site de Oissel, 10 places (2009), - Hôpital La Musse, 12 places identifiée (2011), - Prochaine UCC, identification en 2012 sur le territoire du Havre. 20

21 Les maisons pour l autonomie et l intégration des malades Alzheimer Mesure 4 du plan Alzheimer Oissel - 21/09/2012

22 Maisons pour l autonomie et l intégration des malades Alzheimer (MAIA) de la notion de coordination à la notion d intégration Objectifs de l intégration : - favoriser la coordination, la coopération puis la co-responsabilisation des acteurs pour que les personnes aient un vécu de continuité, de flexibilité et d adaptation aux changements de leurs besoins, - restructurer en incitant les acteurs à parler une même langue avec des outils qu ils se donnent à eux-mêmes pour mieux utiliser les ressources et compétences disponibles sur un territoire donné, - utiliser de nouveaux modes de gouvernance pour agir sur l efficience du système par des instances de concertation, - permettre au travers de la «gestion de cas» un accompagnement intensif et sur la durée de personnes en situation complexe, fragilisées par leur pathologie et une lourde perte d autonomie. 22

23 Finalité? 23

24 Maisons pour l autonomie et l intégration des malades Alzheimer (MAIA) 4 MAIA en Haute-Normandie au 31 décembre 2012 : - MAIA Seine et Mer, Fécamp - Bolbec-Lillebonne, Yvetot, depuis 2011, - MAIA du territoire de Dieppe, septembre 2012, - MAIA Evreux, territoire du CLIC d Evreux, septembre 2012, - Quatrième MAIA en novembre 2012, en cours de validation. 24

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Bilan Plan Alzheimer 2008-2012 Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Mesure 1a - Accueil de jour Offre de répit pour l aidant, à visée thérapeutique pour le malade, l accueil de jour à vocation à

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

LE PLAN ALZHEIMER EN REGION AUVERGNE

LE PLAN ALZHEIMER EN REGION AUVERGNE LE PLAN ALZHEIMER 2008-2012 EN REGION AUVERGNE Direction de l Offre Médico-Sociale et de l Autonomie 1 Quelques données épidémiologiques Actuellement en Auvergne : 9 808 personnes atteintes de la maladie

Plus en détail

Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer en Franche-Comté

Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer en Franche-Comté Mieux connaître les déclinaisons du Plan Alzheimer 2008-2012 en Franche-Comté Le Parcours des personnes malades d Alzheimer et de leurs proches aidants Quelques données! Malade Aidant Parcours personnalisé

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Servicios Sociales para personas con deterioro cognitivo en Francia Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra,

Plus en détail

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité

Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité Dans quels objectifs Accès à un diagnostic de qualité Anticiper et gérer les situations de crise Assurer la continuité des soins

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD Equipe Spécialisée Alzheimer à Domicile Wasquehal, Marcq en Baroeul, Croix, Mouvaux et Bondues E. Dooze Directrice SSIAD/ESAD Emilie Orer, ergothérapeute

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

MAIA de Saint-Quentin

MAIA de Saint-Quentin L accompagnement d une situation complexe MAIA de Saint-Quentin Assise régionale du sanitaire et du médico-sociale APF FEHAP : 2 ème édition : Quelle coordination des acteurs dans les parcours de vie?

Plus en détail

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés La Châtaigneraie Livret d accueil Le Lys Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés 1 HISTORIQUE Pour répondre à une demande locale de plus en plus importante,

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants

Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants Types de services Présentation Aspects réglementaires Tutelles Prises en charge Services réglementés pérennes La garde itinérante de

Plus en détail

Manuel Cerioli psychomotricien

Manuel Cerioli psychomotricien Manuel Cerioli psychomotricien Activités de réhabilitation et Techniques de soins psychomoteurs En UHR Manuel Cerioli Psychomotricien AFEPP - FFP Activités de réhabilitation et techniques de soins Manuel

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Priorité handicap vieillissement PRIAC. Programme interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie

Priorité handicap vieillissement PRIAC. Programme interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie & Priorité handicap vieillissement 2012-2016 PRIAC Programme interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie édito Préparé conjointement avec les Conseils généraux de la Seine-Maritime

Plus en détail

Les structures ressources

Les structures ressources 1 Les objectifs Accès à un diagnostic de qualité Anticiper et gérer les situations de crise Assurer la continuité des soins Éviter les hospitalisations dans des structures inadaptées qui favorisent les

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN

DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN LA MALADIE D ALZHEIMER UN DÉFI SOCIAL DES PLANS A LA RÉALITÉ DU TERRAIN Dr Nadir KADRI Neurogériatre Service de Gériatrie Aiguë, SSR, EHPAD-SLD, Consultation mémoire Hôpital Saint-Julien, CHU de Rouen

Plus en détail

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer Pr Florence PASQUIER CHU Lille Filière de Soins Alzheimer Hôpital de

Plus en détail

SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat

SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat Solution 1 du plan Alzheimer Evaluation des dispositifs existants : accueil

Plus en détail

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée MALADIE D ALZHEIMER Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire DDASS et Conseil général de Vendée 29 juin 2006 - LA ROCHE SUR YON Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES COLLOQUE PLURIPROFESSIONNEL COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES -DOSSIER DE PRESSE- ÉVÈNEMENT Colloque Pluriprofessionnel : «Coordination et travail en réseau autour des

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Communiqué de presse. Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013

Communiqué de presse. Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013 Communiqué de presse Paris, le 18 décembre 2014 Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013 La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS)

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités

I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I.1- Descriptif du service Le SSIAD a ouvert ses portes en 1992. La création du service découle d un projet gérontologique

Plus en détail

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

SROMS Personnes âgées

SROMS Personnes âgées SROMS Personnes âgées SchÉma RÉgional d organisation médico-sociale personnes agées SROMS Personnes âgées L aide aux aidants 4 Le lieu de vie 6 Les maladies neuro-dégénératives 9 La coordination gérontologique

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté

Plus en détail

POLE RESSOURCES REGIONAL MND

POLE RESSOURCES REGIONAL MND POLE RESSOURCES REGIONAL MND (Maladies Neuro-Dégénératives) Articulation Comité de pilotage Régional informations complémentaires Comité de suivi informations complémentaires Equipe Pôle MND informations

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Inauguration du Pôle de gérontologie - Hôpital de Vienne (Jeudi 7 avril 2016)

Inauguration du Pôle de gérontologie - Hôpital de Vienne (Jeudi 7 avril 2016) Inauguration du Pôle de gérontologie - Hôpital de Vienne (Jeudi 7 avril 2016) Seul le prononcé fait foi Monsieur le Préfet, Monsieur le président du conseil départemental, Monsieur le Député, Mesdames

Plus en détail

Présentation ViaTrajectoire médico-social

Présentation ViaTrajectoire médico-social Présentation ViaTrajectoire médico-social 1 ViaTrajectoire ViaTrajectoire est un service public gratuit et sécurisé, unique pour toute la France Déclaré à la CNIL Hébergé sur la plateforme des données

Plus en détail

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer

MAIA. Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA Maison pour l Autonomie et l Intégration des Malades Alzheimer MAIA, mécanismes de l intégration Guichet intégré : mode d organisation partagé entre tous les partenaires chargés de l information,

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA?

Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA? product Quand adresser un patient en EHPAD, en UHR ou PASA? Joël BELMIN Hôpital universitaire Charles Foix et Université UPMC Ivry-sur-Seine - Paris d évaluation et de prise en charge Alz Tproduction dite.

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis

La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo. Clic du Pays d'ancenis La maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer de Nantes agglo Clic du Pays d'ancenis 21 juin 2012 Un dispositif pour les professionnels MAIA Issue du plan Alzheimer 2008-2012 Objectif

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Livret d accueil. Equipe Spécialisée Alzheimer GER-DOC 19 - version 2 du 14/11/2013 / (21/08/2014)

Livret d accueil. Equipe Spécialisée Alzheimer GER-DOC 19 - version 2 du 14/11/2013 / (21/08/2014) Livret d accueil Equipe Spécialisée Alzheimer 02.43.08.28.42 esa@ch-mayenne.fr Page 1 sur 16 Madame, Monsieur, Dans le cadre du plan national Alzheimer 2008/2012, l Agence Régionale de Santé des Pays de

Plus en détail

Villa Saint Marc ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. Taluyers (69)

Villa Saint Marc ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. Taluyers (69) Villa Saint Marc Taluyers (69) ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE Pour personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et maladie Parkinson Un établissement du Groupe ACPPA Accueil &

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 2 : Développer l offre médico-sociale en établissements et en services de soins et de bien-être et d écoute adaptée Organiser le

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Mention spéciale pour les lieux de diagnostic mémoire

Mention spéciale pour les lieux de diagnostic mémoire COMMUNIQUÉ DE PRESSE 20/09/2012 Mention spéciale pour les lieux de diagnostic mémoire La Bourgogne bien équipée pour accompagner les malades d Alzheimer Avec une femme sur quatre et un homme sur cinq touchés

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Villa Lumière Lyon 3 ème (69) Accueil de jour THÉRAPEUTIQUE Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Un établissement du Groupe ACPPA Accueil & Confort pour

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I GESTIONNAIRE DE CAS - MAIA (Maison pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer) POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE Janvier 2014 Sommaire 1. Le territoire de La Mayenne retenu pour le prototype 2. Le schéma global du prototype «Parcours des aînés» 3. La coordination

Plus en détail

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 4. Vannes - Ploërmel - Malestroit

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 4. Vannes - Ploërmel - Malestroit L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE Diagnostic sur le territoire de santé n 4 Vannes - Ploërmel - Malestroit Juin 2012 SOMMAIRE 1. Données de contexte 3 La population

Plus en détail

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII)

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) P.MASSON - Centre Hospitalier de la Tour Blanche, BP 190, 36105 ISSOUDUN - 2007 Maison de la Mutualité Le Plan d Intervention Interdisciplinaire

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES NOM DE LA STRUCTURE ADRESSE TEL FAX NOM DU DIRECTEUR NOM DU PROFESSIONNEL REFERENT POUR L OUTIL : Fonction : E mail de liaison : I. LA PRISE EN SOINS

Plus en détail

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 2. Quimper - Douarnenez - Pont-l Abbé

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 2. Quimper - Douarnenez - Pont-l Abbé L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE Diagnostic sur le territoire de santé n 2 Quimper - Douarnenez - Pont-l Abbé Mai 2012 SOMMAIRE 1. Données de contexte 3 La population

Plus en détail

Le projet spécifique animation, vie sociale

Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet d animation de l EHPAD constitue un des volets du projet institutionnel de l établissement. Il précise les points forts et prioritaires arrêtés par

Plus en détail

VIIème Journée rouennaise addictions. Schéma régional d addictologie Haute Normandie

VIIème Journée rouennaise addictions. Schéma régional d addictologie Haute Normandie VIIème Journée rouennaise addictions Schéma régional d addictologie Haute Normandie 2009 2013 1 Eléments de contexte Contexte réglementaire Dispositifs médico sociaux loi janvier 2002 rénovant l action

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE

ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE DOCUMENT MEDICAL A remplir par le médecin traitant* A insérer dans l enveloppe confidentielle destinée au médecin de la Direction de l Autonomie * ou en

Plus en détail

Parcours de soins de la personne âgée

Parcours de soins de la personne âgée Parcours de soins de la personne âgée Filière Gérontologique Territoriale Vichy Dr Régine MOUSSIER- DUBOST Pôle Réadaptation & Gériatrie Centre Hospitalier Jacques LACARIN SGCA 31 mai 2013 Un territoire

Plus en détail

PLAN REGIONAL AUTISME

PLAN REGIONAL AUTISME Projet Régional de Santé Corse 2012-2016 Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) Corse 2012-2016 PLAN REGIONAL AUTISME 2013-2017 SYNTHESE 1 INTRODUCTION Dans le cadre de son projet régional

Plus en détail

Le Bistrot Mémoire et la plateforme de répit de Rennes Journée Nationale sur les plateformes d accompagnement et de répit DGCS 6 février 2012

Le Bistrot Mémoire et la plateforme de répit de Rennes Journée Nationale sur les plateformes d accompagnement et de répit DGCS 6 février 2012 Le Bistrot Mémoire et la plateforme de répit de Rennes Journée Nationale sur les plateformes d accompagnement et de répit DGCS 6 février 2012 Isabelle Donnio Psychologue, consultante, Chargée d enseignement

Plus en détail

DISCOURS DES VŒUX 2014

DISCOURS DES VŒUX 2014 DISCOURS DES VŒUX 2014 Mme La Sous-Préfète, Mr Le Maire et Président du Conseil de Surveillance Monsieur Le Délégué Territorial de l Agence Régionale de Santé Départementale, Mme BARNOLE et son équipe

Plus en détail

Déploiement medico-social

Déploiement medico-social Déploiement medico-social L existant dans le processus d admission en Ehpad Ehpa et USLD en Poitou-Charentes : 4 départements, 4 CG, 4 annuaires en ligne sur les sites des CG actualisés une fois / an,

Plus en détail

Cahier des charges : mise en place d un dispositif d annonce en néphrologie. Phase 1 La formation à l annonce. Docteur Thevenin-Lemoine

Cahier des charges : mise en place d un dispositif d annonce en néphrologie. Phase 1 La formation à l annonce. Docteur Thevenin-Lemoine Cahier des charges : mise en place d un dispositif d annonce en Phase 1 La formation à l annonce Docteur Thevenin-Lemoine Les réclamations à l ARS Île-de-France 1 (sommaire automatique) Sommaire Introduction...

Plus en détail

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 3. Lorient - Quimperlé.

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 3. Lorient - Quimperlé. L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE Diagnostic sur le territoire de santé n 3 Lorient - Quimperlé Juin 2012 SOMMAIRE 1. Données de contexte 3 La population âgée en Bretagne..

Plus en détail

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE LES RESSOURCES DU RESEAU GERONTOLOGIQUE FACILITATRICES DU MAINTIEN A DOMICILE H.A.D. Hospit. à Domicile Soins ponctuels (antibiothérapie, chimiothérapie, perfusions) Soins

Plus en détail

Promouvoir le projet de vie et l autonomie des personnes âgées à domicile en valorisant et s appuyant sur leur ancrage et leurs racines.

Promouvoir le projet de vie et l autonomie des personnes âgées à domicile en valorisant et s appuyant sur leur ancrage et leurs racines. Promouvoir le projet de vie et l autonomie des personnes âgées à domicile en valorisant et s appuyant sur leur ancrage et leurs racines. Prof. Marie-Christine Closon (UCL) et Prof. J.P. Bayens (KUL) Maintien

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Descriptif du projet PREAMBULE

Descriptif du projet PREAMBULE ANNEXE 1 : CAHIER DES CHARGES Appel à projets n 2015-PA-46-01 de la compétence conjointe ARS Midi-Pyrénées / Département du Lot Descriptif du projet NATURE PUBLIC TERRITOIRE CAPACITE Accueil de jour Personnes

Plus en détail

Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC. (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique)

Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC. (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique) Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique) Les CLIC en Deux-Sèvres Un numéro unique Départemental pour

Plus en détail

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste Le Centre Hospitalier Jacques LACARIN RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES 1 POSTE A 100% Pièce jointe : Fiches de Poste Renseignements

Plus en détail

~ 154 ~ SOINS DE LONGUE DUREE

~ 154 ~ SOINS DE LONGUE DUREE ~ 154 ~ SOINS DE LONGUE DUREE ~ 155 ~ 4.8 Soins de longue durée Les missions, les modalités de prise en charge, et les moyens de fonctionnement des unités de soins de longue durée (USLD) sont précisés

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

santé territoires médico-social hôpital soins dépendance Les chiffres-clés de la santé prévention territoires Midi-Pyrénées handicap

santé territoires médico-social hôpital soins dépendance Les chiffres-clés de la santé prévention territoires Midi-Pyrénées handicap santé territoires hôpital En savoir + sur médico-social qualité professionnels de santé alerte sanitaire parcours de santé patients Les chiffres-clés de la santé 2013 environnement dépendance territoires

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie

Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie François GRIMONPREZ Pierre BLAISE Avril 2012 Les enjeux de la prise en charge des personnes en risque de perte d autonomie Démographiques

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

Journée nationale des équipes spécialisées Alzheimer à domicile

Journée nationale des équipes spécialisées Alzheimer à domicile Journée nationale des équipes spécialisées Alzheimer à domicile Paris 18 juin 2012 Dr Jean-Philippe Flouzat Christel Mouisset Direction générale de la cohésion sociale Paris Parcours Alzheimer DIAGNOSTIQUER

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer :

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Dr Aquino Jean Pierre TABLE RONDE product 2014 Congrès National des Unités de soins d évaluation et de prise en charge Alz Tu 11 Décembre 2014 Dr Binot Ingrid

Plus en détail

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 5. Rennes - Fougères - Vitré - Redon

L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE. Diagnostic sur le territoire de santé n 5. Rennes - Fougères - Vitré - Redon L OFFRE MEDICO- SOCIALE ET SANITAIRE POUR PERSONNES AGEES EN BRETAGNE Diagnostic sur le territoire de santé n 5 Rennes - Fougères - Vitré - Redon Juin 2012 SOMMAIRE 1. Données de contexte 3 La population

Plus en détail