Simulation Investissement Immobilier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Simulation Investissement Immobilier"

Transcription

1 Simulation Investissement Immobilier Monsieur DUPONT Dénomination sociale : SCI Dupont Adresse : 25 rue des lilas Code postal : Ville : BORDEAUX Téléphone : Fax : - SCP Durand 1 place des quinconces BORDEAUX

2 Sommaire CARACTERISTIQUES INVESTISSEMENTS Emprunts 3 Immeubles 3 Associés 3 IR Calcul de la balance trésorerie nette 4 Analyse de la fiscalité sur la cession des immeubles 6 Flux de trésorerie 7 SYNTHÈSE IR 8 IS Calcul du résultat de la SCI 9 Calcul de la balance trésorerie nette 11 Analyse de la fiscalité sur la cession des immeubles 14 Flux de trésorerie 15 SYNTHÈSE IS 16 CONCLUSION 17

3 CARACTERISTIQUES INVESTISSEMENTS Montant Durée Nombre d'échéances Taux Mode paiement Emprunt année % Echéance constante Pour financer l'immeuble, l'associé réalise un apport en compte courant de euros. Prix Composants (durée amortissement) Date achat Date prévue vente Montant loyers Dispositif fiscal favorisant la location Immeuble 25 rue des lilas ans 22/3/ /3/ Aucune Marié? Nombre d'enfants % part SCI Revenus annexes SCI Associé Monsieur DUPONT Oui 1 enfants 07/05/ Associé Madame Martin Oui Les charges annuelles sont estimées représenter 20% la 1ère année. On considère que le montant des loyers évolue de 1.1% par an et que les charges évoluent de 0.5% par an. Pour le calcul des flux de trésorerie à l IS, on considère que les associés se distribuent 100% du résultat distribuable en dividende. Le taux d actualisation retenu pour cette simulation sera de 0%. Tous les montants, mis à part le TRI et l'indice de profitabilité, sont en euros. page 3/17

4 Calcul de la balance trésorerie nette à l'ir Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Déductions spécifiques Revenus SCI Prélévements sociaux IR lié à SCI Remboursement capital emprunt Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Déductions spécifiques Revenus SCI Prélévements sociaux IR lié à SCI Remboursement capital emprunt Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée page 4/17

5 Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Déductions spécifiques Revenus SCI Prélévements sociaux IR lié à SCI Remboursement capital emprunt Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée page 5/17

6 Analyse de la fiscalité sur la cession des immeubles 25 rue des lilas Cession de l'immeuble Prix achat Forfait prix acquisition Forfait travaux Prix vente immeuble Plus-value Brute Durée détention 30 Abattement détention Plus-value Nette Abattement exceptionnel Plus-Value nette imposable Impot Surtaxe Imposition totale 0.0 page 6/17

7 Flux de trésorerie Début 2016 Fin Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie lié à la vente immeuble Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie lié à la vente immeuble Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie lié à la vente immeuble Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé page 7/17

8 SYNTHÈSE IR Montant total imposition des bénéfices Effort de trésorerie nécessaire Valeur actuelle nette Taux de rendement interne (%) Indice de profitabilité page 8/17

9 Calcul du résultat de la SCI à l'is Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Plus-value Imputation déficit Revenus brut SCI Déficit reportable Déficit reportable cumulé IS Résultat net comptable Résultat trésorerie avant emprunt Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Plus-value Imputation déficit Revenus brut SCI Déficit reportable Déficit reportable cumulé IS Résultat net comptable Résultat trésorerie avant emprunt page 9/17

10 Loyers Charges Intérêts et assurance d'emprunt Amortissement Plus-value Imputation déficit Revenus brut SCI Déficit reportable Déficit reportable cumulé IS Résultat net comptable Résultat trésorerie avant emprunt page 10/17

11 Calcul de la balance trésorerie nette à l'is Remboursement capital emprunt Apport personnel pour investissement Apport monétaire Excédent trésorerie Balance compte courant Variation réserve Autofinancement Balance réserve Dividende brut distribuable Boni liquidation Prélèvements sociaux IR lié à SCI Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée page 11/17

12 Remboursement capital emprunt Apport personnel pour investissement Apport monétaire Excédent trésorerie Balance compte courant Variation réserve Autofinancement Balance réserve Dividende brut distribuable Boni liquidation Prélèvements sociaux IR lié à SCI Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée page 12/17

13 Apport personnel pour investissement Apport monétaire Excédent trésorerie Balance compte courant Variation réserve Autofinancement Balance réserve Dividende brut distribuable Boni liquidation Prélèvements sociaux IR lié à SCI Balance trésorerie nette Balance trésorerie nette cumulée page 13/17

14 Analyse de la fiscalité sur la cession des immeubles 25 rue des lilas Prix vente immeuble Amortissement VNC 0.0 Plus-Value Imposition page 14/17

15 Flux de trésorerie Début 2016 Fin Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé Apport personnel Balance trésorerie nette annuelle Flux de trésorerie total Flux de trésorerie actualisé page 15/17

16 SYNTHÈSE IS Montant total imposition des bénéfices Effort de trésorerie nécessaire Valeur actuelle nette Taux de rendement interne (%) Indice de profitabilité page 16/17

17 CONCLUSION Régime Montant total imposition des bénéfices Effort de trésorerie nécessaire Valeur actuelle nette Taux de rendement interne (%) Indice de profitabilité IR IS Cette simulation indique les points suivants : L imposition des bénéfices est supérieure de % à l IS par rapport à l IR. L IS permet de réduire l effort de décaissement d épargne personnelle de euros. En tenant compte d un taux d actualisation de 0 %, la VAN est de à l IR et de à l IS. D après ce critère, l IR est plus intéressant. Le taux de rendement interne du projet à l IR est de 6 et de 7.6 à l IS. D après ce critère, le régime IS est plus intéressant. En tenant compte d un taux d actualisation de 0 %, l indice de profitabilité est de à l IR et de à l IS. D après ce critère, l IR est plus intéressant. Nous restons à votre disposition pour vous accompagner dans le choix du régime le plus approprié. (cliquez ici pour ajouter vos commentaires.) page 17/17

OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE Audit Expertise comptable Conseil

OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE Audit Expertise comptable Conseil OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE 2016 Audit Expertise comptable Conseil OPTION A L IS POUR LES SCI Sommaire SOMMAIRE Champ d application de l option Modalités d exercice de l option Effet de l option

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation de l usufruit

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI Aspects fiscaux français et franco-américains JANVIER 2010 Charles SCHEER - Myrtille PUYAU Cabinet Charles SCHEER Avocats fiscalistes 12, rue Lalo 75116

Plus en détail

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais. CREATION D UNE SCI PAR UN RESIDENT FISCAL THAÏLANDAIS Situation de fait : Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

Déclaration 2013 des sociétés civiles immobilières non soumises à l impôt sur les sociétés

Déclaration 2013 des sociétés civiles immobilières non soumises à l impôt sur les sociétés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Déclaration à déposer avant le 1 er avril 2014 à la DIRECTION DES SERVICES FISCAUX FISCALITÉ DES PARTICULIERS 13, rue de la Somme BP D2-98848 NOUMEA CEDEX Tél. : 25.76.62 Cadre réservé

Plus en détail

Étudier le financement des investissements

Étudier le financement des investissements NATHAN/VUEF LA PHOTOCOPIE NON AUTORISÉE EST UN DÉLIT. 10 Exercice 1 Annexe 1 Étudier le financement des investissements Comparer différents modes de financement Vous travaillez dans la société Vélocity,

Plus en détail

Etude financière prévisionnelle sur 3 ans

Etude financière prévisionnelle sur 3 ans Informations Accompagnement Conseil Création d'entreprise www.wikicrea.fr Etude financière prévisionnelle sur 3 ans EURL (IS) 0600010101 m.rolland@hotmail.com ArgentatsurleRhin 08/12/2016 1 Investissements

Plus en détail

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES 1.Définition et caractéristiques Il s agit des bénéfices des professions libérales 1, des charges et offices dont le titulaires 2 n ont pas la qualité de

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI Aspects fiscaux français et franco-américains FEVRIER 2009 Charles SCHEER / Stéphanie PAILLARD Cabinet Charles SCHEER Avocats fiscalistes 12, rue

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

Pôle Les Missions de Demain. Les techniques du démembrement

Pôle Les Missions de Demain. Les techniques du démembrement Pôle Les Missions de Demain Les techniques du démembrement Intervenants Jean Marie Piera Expert comptable Félix Cicéron Directeur de l ingénierie patrimoniale Expert et Finance Martial Asnar Consultant

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006

CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006 CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006 QUESTIONNAIRE - Répondre par V (vrai) ou F (faux) O/N 1 Un père infirme peut être compté à charge pour ses enfants F 2 Un oncle invalide peut être compté

Plus en détail

UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée /2017

UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée /2017 UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée - 2016/2017 I - Aspects économiques et financiers opération permettant de disposer d'un bien en le prenant en LOCATION à une société de crédit-bail qui achète le bien

Plus en détail

PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS

PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS 25 ans de hausse des prélèvements sur les actions Ou comment la France, par son niveau de taxation, dissuade les particuliers

Plus en détail

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL La fiscalité des médecins: BNC et SELARL Publié le 30 novembre 2016 - Dernière mise à jour le 30 novembre 2016 FICHE PRATIQUE Les bénéfices non commerciaux Les médecins qui exercent leur activité dans

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003 CORRIGE. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003 CORRIGE. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

SCI : démembrement d un local existant

SCI : démembrement d un local existant SCI : démembrement d un local existant Monsieur et Madame CELAIR Etude réalisée le 20/09/2012, par Martial ASNAR FVI Tour Polygone 265, avenue des Etats du Languedoc 34000 MONTPELLIER Tél : 04.67.22.12.23

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

Le Loueur en Meublé non Professionnel (LMNP)

Le Loueur en Meublé non Professionnel (LMNP) Suite de la parution du 9 septembre 206 Page /6 La location meublée non professionnelle n'est pas définie par la loi, seule la location meublée professionnelle («LMP») l'est. Ainsi, un loueur en meublé

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

Economie et reprise officine. Bienvenue 19 février 2016

Economie et reprise officine. Bienvenue 19 février 2016 Economie et reprise officine Bienvenue 19 février 2016 1 Jean-Yves LEGROS Expert-comptable Fidulife-CFG Laurent Bonte Account Manager Professions libérales Banque J. Van Breda & C 2 Racheter une officine

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Analyse d un investissement François Longin 1 www.longin.fr Analyse d un investissement Modélisation de l investissement Résumé

Plus en détail

Dossier Prévisionnel. Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014. Monsieur Propre. Nettoyage

Dossier Prévisionnel. Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014. Monsieur Propre. Nettoyage Dossier Prévisionnel Sur 3 exercices De 01/ à 12/ Monsieur Propre Nettoyage PROPRE David 16 Rue de Toulouse BP 123 33000 BORDEAUX 05 01 01 01 01 05 01 01 01 02 contact@monsieur-propre.fr Édité le 28//

Plus en détail

TD n 10 Les plus ou moins values

TD n 10 Les plus ou moins values TD n 10 Les plus ou moins values I Notions générales Les plus values et moins values professionnelles sont les profits et les pertes de caractère exceptionnel réalisées par les entreprises à l occasion

Plus en détail

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue.

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue. LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES Introduction Lors de la cession d une immobilisation inscrite à l actif d une entreprise (vente, donation, destruction, mise au rebut, ), cette dernière

Plus en détail

Cas Muyne (Auteur du corrigé : Jean-François Gueugnon)

Cas Muyne (Auteur du corrigé : Jean-François Gueugnon) CARACTERISTIQUES DU PROJET D'INVESTISSEMENT MONTANT Dépense d'équipement 560 000,00 Durée de vie économique du projet d'investissement (en années) 5 Durée de vie fiscale du projet d'investissement (en

Plus en détail

DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER

DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER Déjeuner débat CFCIM 11/03/2016 DEFAILLANCES D ENTREPRISES : CONSTAT ET SOLUTIONS POUR LES EVITER OUADFEL MAHASSINE EXPERT COMPTABLE SOMMAIRE I-INTRODUCTION a. Aspects juridiques b. Les résolutions amiables

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN N 2048_SM- IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-UBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art. 150 U et 150 UC-I) Prélèvement

Plus en détail

SCPI RENOVALYS n 6. Les visuels donnés à titre d exemple ne constituent aucun engagement quant aux futures acquisitions de la SCPI.

SCPI RENOVALYS n 6. Les visuels donnés à titre d exemple ne constituent aucun engagement quant aux futures acquisitions de la SCPI. SCPI RENOVALYS n 6 Les visuels donnés à titre d exemple ne constituent aucun engagement quant aux futures acquisitions de la SCPI. AVERTISSEMENT FACTEURS DE RISQUES FACTEURS DE RISQUES Vous investissez

Plus en détail

DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CRÉATION D'ENTREPRISE SOCIETE :. Centre de remise en forme Business plan présenté par : SOMMAIRE 1. Vous... XX 2. Votre projet...xx 3. Votre produit et son marché... XX 4. Votre chiffre d'affaires...

Plus en détail

Rapport d'investissement locatif immobilier

Rapport d'investissement locatif immobilier Rapport d'investissement locatif immobilier Résumé Achat d'un appartement de 17m2, financé par un emprunt sur 3 ans (0 /mois), au prix FAI de 29 000 à Amiens loué en direct 300 par mois. Les revenus sont

Plus en détail

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE)

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2013 1 1. Impôt sur le revenu 2. Imposition des dividendes 3. Plus-values de cession de valeurs mobilières 4. Plus-values immobilières 5. Cession d usufruit temporaire 6. Impôt de Solidarité sur

Plus en détail

843 FC Gestion de trésorerie et Diagnostic Financier Approfondi - Travaux Dirigés Série 5 - Variation de Trésorerie : Tableau des Flux de Trésorerie

843 FC Gestion de trésorerie et Diagnostic Financier Approfondi - Travaux Dirigés Série 5 - Variation de Trésorerie : Tableau des Flux de Trésorerie 843 FC Gestion de trésorerie et Diagnostic Financier Approfondi - Travaux Dirigés Série 5 - Variation de Trésorerie : Tableau des Flux de Trésorerie TD 5.02 : Cas GOUJON Ce TD fait partie d un ensemble

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR»

IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR» IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR» 1. TEXTE Le Code Général des Impôts institué par l article 5 de la loi de finances n 43-06 pour l année budgétaire 2007, promulgué par le Dahir n 1-06- 232 du 31.12.2006

Plus en détail

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE Texte n DGI 2007/20 Note commune n 09/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 45 et 71 de la loi n 2006-85 du 25 décembre 2006 portant loi de finances pour l année 2007 relatives à la

Plus en détail

La fiscalité de la cession

La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession est un sujet en soi car elle varie fortement selon qu il s agit d une entreprise individuelle ou d une société, et suivant le régime fiscal adopté.

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/2014 À 12/2016

DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/2014 À 12/2016 De 01/ à 12/ DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 3 EXERCICES DE 01/ À 12/ PROPRE David 16 Rue de Toulouse BP 123 33000 BORDEAUX Tél : 05 01 01 01 01 Fax : 05 01 01 01 02 E-mail : contact@monsieur-propre.fr rue de

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Dossier Prévisionnel Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014

Dossier Prévisionnel Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014 Dossier Prévisionnel Sur 3 exercices De 01/2012 à 12/2014 Monsieur Propre Nettoyage Monsieur PROPRE David 16 Rue de Toulouse BP 123 33000 BORDEAUX Tél : 05 01 01 01 01 Fax : 05 01 01 01 02 contact@monsieur-propre.fr

Plus en détail

POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER

POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER LA SOLUTION IMMOBILIER HAUT RENDEMENT POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER COMMENT NE PLUS ÊTRE DÉPENDANT NI DE VOTRE TRAVAIL, NI DE VOTRE RETRAITE par INDEPENDANCE FINANCIERE.fr

Plus en détail

RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES

RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES Paramètres de la répartition Répartition du bénéfice ditribuable Incidence sur l I.R Revenu net immédiat Incidence sur la retraite Incidence sur la prévoyance Synthèse

Plus en détail

Rapport d'investissement locatif immobilier

Rapport d'investissement locatif immobilier Rapport d'investissement locatif immobilier Résumé Achat d'un appartement de 17m2, financé par un emprunt sur 15 ans (185 /mois), au prix FAI de 29 000 à Amiens loué en direct 300 par mois. Les revenus

Plus en détail

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Plan de l atelier Le cabinet Axyne Finance Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Les solutions d investissement immobilier : Panorama des dispositifs

Plus en détail

3.6 Données générales Identification - Consignes OGA (2011) DONNEES D IDENTIFICATION OG00

3.6 Données générales Identification - Consignes OGA (2011) DONNEES D IDENTIFICATION OG00 3.6 Données générales Identification - Consignes OGA Ce document permet de transmettre à un OGA les données d identification du dossier et les consignes à appliquer. La grande majorité de ces données peuvent

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

BILAN PATRIMONIAL. Situation au 11/01/2010. Mr et Mme EXEMPLE. Etude effectuée par HAPI CONSEIL. Edition du Bilan. AMC Capital Explorer

BILAN PATRIMONIAL. Situation au 11/01/2010. Mr et Mme EXEMPLE. Etude effectuée par HAPI CONSEIL. Edition du Bilan. AMC Capital Explorer BILAN PATRIMONIAL Situation au 11/01/2010 Etude effectuée par Edition du Bilan AMC Capital Explorer Disquette d'or de l'ordre des Experts-Comptables Conformément à la loi "Informatique et Libertés" n 78-17

Plus en détail

SOCIETE ALSACIENNE ET LORRAINE DE VALEURS, D'ENTREPRISES ET DE PARTICIPATIONS «SALVEPAR»

SOCIETE ALSACIENNE ET LORRAINE DE VALEURS, D'ENTREPRISES ET DE PARTICIPATIONS «SALVEPAR» SOCIETE ALSACIENNE ET LORRAINE DE VALEURS, D'ENTREPRISES ET DE PARTICIPATIONS «SALVEPAR» Société Anonyme au capital de 12 523 408 uros Siège social : Immeuble TOUR PACIFIC 11, Cours Valmy 92800 PUTEAUX

Plus en détail

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur)

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) BILAN EN DATE DU ACTIFS À COURT TERME Liquidités 11 552 $ -- $ Comptes clients 42 970 50 595

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2016

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2016 2044 spéciale N 10335 21 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2016 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2004/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 O B J E T : Relèvement du montant déductible

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012

Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Octobre 2009 à Septembre 2012 SCI LUCAS Tel : Fax : Email : SCI LUCAS Prévisionnel (Euro) Sommaire Présentation Description 2 Autres informations

Plus en détail

LES MONUMENTS HISTORIQUES. Défiscalisation 2015

LES MONUMENTS HISTORIQUES. Défiscalisation 2015 LES MONUMENTS HISTORIQUES Défiscalisation 2015 CONTRIBUABLES CONCERNES TYPE D AVANTAGE FISCAL ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION NECESSITE D UNE CONVENTION CONDITIONS A RESPECTER DISPOSITIF TROIS TYPES

Plus en détail

Comment assainir les capitaux propres de ma société?

Comment assainir les capitaux propres de ma société? 58. Comment assainir les capitaux propres de ma société? Si votre société subit des pertes récurrentes, sources de difficultés, vous aurez peutêtre à rechercher des moyens pour assainir la situation bilantielle

Plus en détail

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT SCPI Renovalys 2 AVERTISSEMENT FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal déficit foncier, qui permet au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit déficits fonciers. Le

Plus en détail

Finance d entreprise, 3 e éd.

Finance d entreprise, 3 e éd. Finance d entreprise, 3 e éd J Berk, P DeMarzo G Capelle-Blancard, N Couderc Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Corrigés des activités a Tous les flux sont sans risque Il est donc possible de les

Plus en détail

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU)

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une refonte de la fiscalité des revenus du capital mobilier et des plus-values mobilières qui consiste à les assujettir

Plus en détail

Dossier prévisionnel

Dossier prévisionnel Dossier prévisionnel Sur 3 exercices du 01/2014 au 12/2016 EURL EXEMPLE SOBEC ACTIVITE XXXX XXXXXX LIEU DIT "ZZZZZZZZZ" 69000 LYON Siège social : 11 Route nationale 6/ 69220 BELLEVILLE / Téléphone 04 74

Plus en détail

Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel

Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel 2015 Simulation Loueur en Meublé Non Professionnel XXXXX XXX SIX-FOURS LES PLAGES CMF CONSEIL & EXPERTISE 524 CHEMIN DU COLONEL PICOT 83160 LA VALETTE DU VAR Vos informations Questionnaire immobilier Nom

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours)

Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours) Un revenu catégoriel : les revenus fonciers (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Définition des revenus fonciers... 4 Les revenus imposables... 4 Les revenus exonérés...

Plus en détail

ZONE FRANCHE URBAINE IMPLANTATION ENTRE LE 01/01/2006 ET LE 31/12/2014 Exercice 2016

ZONE FRANCHE URBAINE IMPLANTATION ENTRE LE 01/01/2006 ET LE 31/12/2014 Exercice 2016 ANNEXE 4 ZONE FRANCHE URBAINE IMPLANTATION ENTRE LE 01/01/2006 ET LE 31/12/2014 Exercice 2016 N adhérent : A compléter obligatoirement si vous avez un cabinet implanté en zone franche urbaine. Vous devez

Plus en détail

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is?

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Publié le 23 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 25 février 2017 Les principes FICHE PRATIQUE Les revenus des particuliers sont soumis à l impôt sur le revenu. Les

Plus en détail

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE?

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière (SCI) peut être un excellent outil permettant

Plus en détail

Etude Patrimoniale & Fiscale Monsieur et Madame RANC/COUBARD. Réalisée par ANTOINE LE THOMAS

Etude Patrimoniale & Fiscale Monsieur et Madame RANC/COUBARD. Réalisée par ANTOINE LE THOMAS Etude Patrimoniale & Fiscale Monsieur et Madame RANC/COUBARD Réalisée par ANTOINE LE THOMAS Monsieur et Madame RANC/COUBARD 12 RUE DU VAL D'OSNE 9441-SAINT MAURICE Marié(e) 2, 71 129 71 129 3, % 1 61 1

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION :

OBJECTIFS DE LA FORMATION : Financement de l immobilier d entreprise Crédits, Crédit-bail / Optimisation financière et patrimoniale OBJECTIFS DE LA FORMATION : Acquérir une culture générale financière et fiscale afférente au domaine

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art.

Plus en détail

SCPI Renovalys 4. Editorial. SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 5 Mars 2014

SCPI Renovalys 4. Editorial. SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 5 Mars 2014 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 5 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013 Estimation de votre impôt sur les revenus 213 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 2 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes viagères

Plus en détail

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014 cerfa N 14968*02 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-TAB-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2011

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2011 2044 spéciale N 10335 16 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2011 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a :

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a : Note commune n 3/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à la redevance de compensation exigible

Plus en détail

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF)

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) 1 / 6 Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) Les indicateurs calculés à partir du compte de résultat (les soldes intermédiaires de gestion SIG et la capacité d autofinancement

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville N La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 16-06 en date du 17/06/16. Elle peut être obtenue gratuitement auprès de la

Plus en détail

ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE 31 décembre ACTIFS Trésorerie et équivalents de trésorerie 66 459 $ 34 761 $ Clients et autres débiteurs, montant net (note 8) 260 404 133 471 Charges payées

Plus en détail

TRES. LOMBEZ PUYLAUSIC - Valorisation du compte de gestion

TRES. LOMBEZ PUYLAUSIC - Valorisation du compte de gestion TRES. LOMBEZ PUYLAUSIC - Valorisation du compte de gestion 2015 Dépenses de fonctionnement Les dépenses de fonctionnement sont divisées en six catégories: 1. Les charges à caractère général (achat de petit

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

TRES. L'ISLE-SUR-LE-DOUBS COMMUNE D ACCOLANS - Valorisation du compte de gestion

TRES. L'ISLE-SUR-LE-DOUBS COMMUNE D ACCOLANS - Valorisation du compte de gestion TRES. L'ISLE-SUR-LE-DOUBS COMMUNE D ACCOLANS - Valorisation du compte de gestion 2016 Dépenses de fonctionnement Les dépenses de fonctionnement sont divisées en six catégories: 1. Les charges à caractère

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS ÉPREUVE E4 : Gestion des obligations comptables fiscales et sociales

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS ÉPREUVE E4 : Gestion des obligations comptables fiscales et sociales SESSION 2008 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS ÉPREUVE E4 : Gestion des obligations comptables fiscales et sociales CAS : LE CHAUDRON DES DÉLICES ÉLÉMENTS INDICATIFS

Plus en détail

ROCHE TRANSMISSION. 40 Rue du Président Herriot LYON

ROCHE TRANSMISSION. 40 Rue du Président Herriot LYON ROCHE TRANSMISSION CABINET ROCHE ET CIE 40 Rue du Président Herriot 04 78 27 43 06 69001 LYON braultmuriel@cabinet-roche.com Le coût d une vente / d une acquisition VALORISER JUSTEMENT L ENTREPRISE EVALUER

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

Transmission à titre gratuit d'une entreprise

Transmission à titre gratuit d'une entreprise Transmission à titre gratuit d'une entreprise Publié le 05 septembre 2016 FICHE PRATIQUE Les droits de mutation à titre gratuit Après avoir abordé les règles d'imposition aux droits de mutation à titre

Plus en détail

Novembre Jean-Pierre MASSON 1

Novembre Jean-Pierre MASSON 1 Pièces justificatives 2 - La mise en place d'une comptabilité. DEPENSE Date de la transaction Mode de paiement : Chèque, Prélèvement, Virement, Carte bancaire, TIP, Espèces, etc.. Fournisseur : Nom et

Plus en détail

ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER

ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER ANNEXE G MISSION D ÉVALUATION APPROFONDIE N 7 ÉVALUATION DES DÉPENSES FISCALES ET SOCIALES SPÉCIFIQUES A L OUTRE MER Encadré 1 : Contenu de l annexe concernant l évaluation approfondie «évaluation des

Plus en détail

Préparation de la retraite de vos clients

Préparation de la retraite de vos clients Préparation de la retraite de vos clients Constitution d un capital mobilier I Retraite individuelle A- PERP B- Assurance vie II Retraite financée au travers d une entreprise A- Article 83 B- Article 39

Plus en détail

2016 SAS SYNTHESE FINANCE

2016 SAS SYNTHESE FINANCE ACTUALITES FISCALES 2016 Sujets abordés : Actualités Impôt sur le revenu ; Actualités Réductions d impôt ; Actualités Valeurs mobilières ; Actualités Epargne salariale ; Actualités Cessions d entreprise.

Plus en détail

Cas pour le séminaire «Investissement immobilier» : «Analyse d un investissement immobilier»

Cas pour le séminaire «Investissement immobilier» : «Analyse d un investissement immobilier» Cas pour le séminaire «Investissement immobilier» : «Analyse d un investissement immobilier» Ce cas a pour objet d étudier de façon précise la rentabilité d un investissement immobilier. Sont pris en compte

Plus en détail

TRES. BAR-SUR-AUBE ASST - LONGCHAMP-SUR-AUJON. Valorisation du compte de gestion

TRES. BAR-SUR-AUBE ASST - LONGCHAMP-SUR-AUJON. Valorisation du compte de gestion TRES. BAR-SUR-AUBE ASST - LONGCHAMP-SUR-AUJON Valorisation du compte de gestion 2016 Dépenses de fonctionnement Les dépenses de fonctionnement sont divisées en six catégories: 1. Les charges à caractère

Plus en détail

Les non-résidents et la location meublée

Les non-résidents et la location meublée Les non-résidents et la location meublée 2 Principe général 3 PRINCIPE GENERAL Article 164 C CGI OBLIGATION FISCALE RESTREINTE Imposition en France des revenus de source française (même si le NR ne dispose

Plus en détail

Plan de formation Transmission d entreprise

Plan de formation Transmission d entreprise Plan de formation Transmission d entreprise Journée 1 : - Transmission de l entreprise individuelle ou du fonds de commerce - Conséquence du décès d un chef d entreprise individuelle - Comparatif entre

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail