Inventaire départemental des cavités souterraines du Cher. Rapport d avancement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inventaire départemental des cavités souterraines du Cher. Rapport d avancement"

Transcription

1 Inventaire départemental des cavités souterraines du Cher Rapport d avancement BRGM/RP FR Août 2005 I

2 Inventaire départemental des cavités souterraines du Cher Rapport d avancement BRGM/RP FR Août 2005 Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM RISB04 Convention référencée MEDD n CV MEDD/DPPR-RM/BRGM N. Zornette et F. Moret Vérificateur : Nom : J.L Nedellec Date : Signature : (Ou Original signé par) Approbateur : Nom : J.P Leprêtre Date : Signature : (Ou Original signé par) Le système de management de la qualité du BRGM est certifié AFAQ ISO 9001:2000. I

3 Mots clés : inventaire, BD Cavité, vide souterrain, carrière souterraine, cavité souterraine, Cher, Centre. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : ZORNETTE N., MORET F. (2005) Inventaire départemental des cavités souterraines du Cher. Rapport d avancement. BRGM/RP FR. 19 pages, 4 illustrations, 1 tableau, 4 annexes. BRGM, 2005, ce document ne peut être reproduit en totalité ou en partie sans l autorisation expresse du BRGM.

4 Inventaire des cavités souterraines du Cher Sommaire 1. Introduction CADRE DU PROJET OBJECTIF ET METHODOLOGIE Etat d avancement du projet GENERALITES COLLECTE DE DONNEES Recherche bibliographique Recherches auprès d organismes, d association, d entreprises Organismes contactés ou sans archives Enquête auprès des communes Difficultés rencontrées TRAITEMENT DES DONNEES Données brutes Typologie provisoire VALIDATION DE TERRAIN SAISIE DANS L APPLICATIF DE LA BASE RESTE A FAIRE Conclusion...19 BRGM/RP FR Rapport d avancement 3

5 Inventaire des cavités souterraines du Cher Liste des illustrations Illustration 1 - Présentation du département du Cher... 5 Illustration 2 - Résultat de l enquête communale Illustration 3 - Carte de densité de cavités souterraines par communes Illustration 4 - Répartition des cavités souterraines du Cher Liste des tableaux Tableau 1- Typologie provisoire des cavités souterraines Liste des annexes Annexe 1 - Lettre du MATE Annexe 2 - Lettre du BRGM aux communes Annexe 3 - Tableau réponse et notice explicative Annexe 4 - Exemple de carte topographique envoyé aux communes BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

6 Inventaire des cavités souterraines du Cher 1. Introduction 1.1. CADRE DU PROJET A la demande du Ministère de l Ecologie et du Développement Durable (MEDD), le BRGM, dans le cadre de ses activités de service public, est chargé de réaliser un inventaire des cavités souterraines d origine anthropique ou naturelle sur l ensemble du territoire métropolitain. Ce programme, prévu sur une durée de six ans, comprend des inventaires départementaux réalisés suivant un cahier des charges général défini en accord avec le MEDD. L ensemble des informations collectées doit ensuite être intégré à une base de données nationale qui sera consultable sur Internet. Illustration 1 - Présentation du département du Cher Le Cher (Illustration 1), dont le territoire recèle de cavités souterraines, en particulier dans le Sancerrois et au centre du département, fait partie des départements BRGM/RP FR Rapport d avancement 5

7 Inventaire des cavités souterraines du Cher sélectionnés pour faire l objet d un inventaire spécifique (Convention MEDD-BRGM signé le 21 avril 2005 pour 18 mois) OBJECTIF ET METHODOLOGIE L inventaire départemental des cavités souterraines (hors mines) du Cher a donc pour objectif de recenser, localiser et caractériser les principales cavités souterraines présentes sur ce territoire, puis d intégrer l ensemble de ces informations dans la base de données nationale (BDCS : Base de Données sur les Cavités Souterraines). Les cavités souterraines concernées par cet inventaire sont d origine soit naturelle soit anthropique : - les cavités naturelles : karst calcaire, poches de dissolution ou d effondrement des évaporites, gouffres de quartzites précambriens, cavités volcaniques, grottes marines, ) ; - les cavités anthropiques : les carrières souterraines (exploitations de substances non concessibles) ; les champignonnières abandonnées (cavités à vocation d'utilisation agricole) ; les ouvrages civils abandonnés (parkings, tunnels, aqueducs, caves, ) ; les ouvrages militaires abandonnés (sapes, galeries, ) ; les galeries et les caves abandonnées de stockage de substances diverses (déchets, matériel, ) ; les habitations troglodytiques abandonnées. Pour réaliser cet inventaire, selon le canevas défini à l échelle nationale pour les inventaires départementaux, l'opération comporte les phases suivantes : 1. Collecte des données : - recherche bibliographique, - recherche d'archives, - questionnaire d'enquête auprès des communes, - recueil de données auprès des services techniques concernés. 2. Validation sur le terrain : - caractérisation des cavités recensées, - repérage fortuit de cavités non archivées. Certaines cavités en peuvent faire l objet d un repérage sur le terrain. 3. Valorisation des données et saisie : - géoréférencement des cavités (coordonnées X et Y en Lambert 5 étendu), - descriptif (fiches de saisie), 6 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

8 Inventaire des cavités souterraines du Cher - saisie dans la base locale «CAVISOUT», 4. Synthèse des données : - analyse critique de la représentativité des données recueillies, - réalisation d'une carte de synthèse, - typologie des cavités repérées, - rédaction d'un rapport de synthèse, - transfert des données saisies en local dans la base nationale «BDCavités». BRGM/RP FR Rapport d avancement 7

9

10 Inventaire des cavités souterraines du Cher 2. Etat d avancement du projet 2.1. GENERALITES L inventaire départemental des cavités souterraines du Cher a débuté, avec l accord de la Direction du Service Public du BRGM, le 5 avril 2005, pour une durée prévisionnelle de 18 mois. Le présent rapport a pour objet de présenter l état d avancement des travaux entrepris à fin août A ce jour, les tâches engagées concernent principalement : - Le traitement d archives : contact pris auprès des organismes et dépouillement. - L enquête communale : envoie des courriers, relance téléphonique et traitement. - Visites de terrain et traitement. - Archivage des fiches Cavisout avec les sources correspondantes COLLECTE DE DONNEES Dans le cadre du dépouillement d archives, nous avons eu affaire à différents types de documents et d organismes. Une liste des documents traités peut être élaborée en fonction du type d organisme. On note qu une très forte majorité des organismes qui étaient susceptibles de posséder des archives identifiant des cavités souterraines ne disposent pas de ces informations. Le Cher est un département qui possède, a priori, bien moins de cavités souterraines que d autres départements de la région, comme l Indre-et-Loire par exemple, ce qui explique le faible nombre d archives recensées Recherche bibliographique Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) : Seul un rapport BRGM identifie cinq cavités naturelles. Il s agit d une expertise géotechnique d un site présent sur la commune de Bourges, référencée R CEN 4S/93. Ce rapport nous a permis d identifier 5 grottes dans le «jardin de Lazenay». BRGM/RP FR Rapport d avancement 9

11 Inventaire des cavités souterraines du Cher Internet : Les recherches effectuées sur Internet nous ont permis d identifier les coordonnées des différents groupes de recherches spéléologiques du Cher, ainsi que plusieurs organismes contactés lors de la recherche bibliographique et des recherches d archives. Par ailleurs, deux sites nous donnent des indices quant à des cavités souterraines bien spécifiques : signale différentes cavités présentes sur le Cher, et donne parfois les descriptions. Ces dernières sont à recouper avec les réponses communales et autres sources d informations, comme cela est fait par exemple pour l Aven Popaul présent sur la commune de Veaugues. nous a permis d identifier les communes ayant fait l objet d exploitation de minerai de fer, de l époque gallo-romaine au XX ième siècle. Ces indices sont à prendre avec précautions, et doivent être comparés à d autres sources de données Recherches auprès d organismes, d association, d entreprises Muséum d Histoires Naturelles de Bourges : Nous avons rencontré deux spécialistes des chiroptères, Mme Lemaire et M. Arthur, qui travaille sur le département du Cher depuis plus de 20 ans. Leurs connaissances du terrain nous ont permis d identifier 13 carrières souterraines dans lesquelles hibernent les chauves-souris durant l hiver. Des documents extraits du groupe de recherche et d études spéléologiques de Bourges, ont permis de caractériser plusieurs de ces carrières souterraines. Les copies de ces documents sont conservées au SGR Centre d Orléans. La Société Française d Etudes des Souterrains : Les bulletins mensuels «Subterranea» recensent au niveau national les différents sites connus et découverts par les spéléologues. Cette société nous a fourni le listing complet des cavités souterraines (86 au total) dont elle a connaissance sur le département du Cher. Centre de Création Céramique de la Borne (CCCLB): L association de potiers de la Borne (CCCLB), par l intermédiaire de Mme Carrive- Girard, nous a renseigné sur différents «trous à terre» présents dans les alentours de Menetou-Salon. Ces exploitations de grès et d argile, 5 au total, sont effectivement abandonnées. Elles sont parfois visibles, et laissent dans tous les cas un terrain «chahuté», présentant de nombreux effondrements. 10 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

12 Inventaire des cavités souterraines du Cher Organismes contactés ou sans archives Plusieurs organismes ou associations ont été contactés et n ont pas répondu positivement quant à la présence d archives ou à la connaissance de cavités ; ce sont les organismes ou services suivants : Le bureau d étude ANTEA ne nous a communiqué aucun rapport susceptible de mettre en évidence des cavités souterraines sur le Cher. La Préfecture a été contactée pour récupérer les résultats de l inventaire de 1994, réalisé par le BRGM auprès des communes. Aucune cavité n a été répertoriée sur le département du Cher. Il semble que la préfecture du Cher, dans cet inventaire, n ait pas consulté les mairies. Le SIDPC (Service Interministériel de Défense et de Protection Civile) n a également eu aucune information à nous transmettre. La Direction Départementale de l Equipement (DDE) de Bourges, ainsi que quelques-unes unes de ses subdivisions ne possèdent aucune archives. Chacune nous renvoie soit sur la DDE de Bourges, soit sur les Archives Départementales. La DIREN ne possède également aucune archive. Elle attend cependant des nouvelles de son service «Nature». La DRIRE (Direction Régionale de l Industrie de la Recherche et de l Environnement) ne possède aucun document relatif à des cavités souterraines sur le Cher. Le Groupe de recherche et d'exploration Spéléologiques de Bourges n étant plus en activité actuellement, il a été difficile de contacter son ancien président, pour obtenir une liste des cavités faisant l objet de leur sortie spéléologique. M. Fernandez, son ancien président, nous renvoie sur le Groupe Spéléo d Aubigny. D autre part, les archives départementales et la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) n ont pas répondu à notre enquête. On portera un soin particulier à vérifier qu elles ne possèdent aucune archive Enquête auprès des communes La procédure d'enquête auprès des communes a été initiée le 14 avril 2005, par l envoi d un premier courrier à chaque mairie. Le courrier comportait une lettre expliquant les objectifs de l inventaire départemental (Annexe 2), un tableau réponse avec sa notice explicative (Annexe 3), une carte topographique de la commune (Annexe 4) et la lettre de mission du Ministère de BRGM/RP FR Rapport d avancement 11

13 Inventaire des cavités souterraines du Cher l Aménagement du Territoire et de l Environnement (Annexe 1). Le questionnaire a été adressé directement aux 290 communes le 14 avril 2005 par le BRGM. Sur les 290 communes du département du Cher, 159 communes avaient répondu à fin juin 2005 (soit près de 55%) avant une première relance par courrier. Un second envoie a été fait le 1 er juillet 2005 pour 131 communes. Une lettre de relance accompagnait le premier dossier, dans laquelle apparaissait plus distinctement l obligation de renvoyer un état «néant» si la mairie ne possédait aucune information. Suite à cette relance, 73 communes supplémentaires ont répondu, ce qui porte à 232 le nombre provisoire de réponse, soit 80% des communes à fin août Sur les 232 mairies qui ont répondu à l enquête, seulement 37 communes nous ont signalé la présence d une ou plusieurs cavités, soit près de 16% de réponses positives. Le résultat de l enquête communale est à considérer avec précaution : en effet, plusieurs communes ayant des cavités (d après d autres sources d informations) ont répondu négativement. Les communes (Illustration 2), notées en rouge ou vert ont répondu à l enquête, en renvoyant un courrier soit en mentionnant les cavités connues (vert), soit en mentionnant l absence de cavité connue sur son territoire (rouge), c est-à-dire que la mairie déclare ne pas avoir connaissance de cavités sur le territoire communal. Les communes notées en bleu n ont pas encore renvoyé le document Difficultés rencontrées a) La densité et la qualité des informations sur les cartes géologiques Les informations obtenues à partir des cartes géologiques à 1/ sont variables. En effet certaines mentionnent des mardelles 1, d autres ne mentionnent pas ce type d informations. Ainsi, la carte de Nérondes signale un grand nombre de mardelles alors que les cartes de St-Aman-de-Montrond et de Léré n en fait apparaître aucune. Ceci jouera bien évidemment sur la fiabilité de cette source de données. Par ailleurs seulement deux carrières souterraines sont identifiées sur les cartes géologiques pour l ensemble du département, alors que 29 carrières souterraines ont 1 Mardelle (Normandie, Picardie, Berry, Champagne, Lorraine, Vosges) : doline, dépression fermée circulaire ou elliptique, généralement moins profonde que large, variant du décamètre au kilomètre, et située à la surface des roches solubles, tel que le calcaire. 12 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

14 Inventaire des cavités souterraines du Cher été repérées et caractérisées d après d autres sources d informations (mairie, muséum d Histoire Naturelles de Bourges et des visites sur le terrain). Illustration 2 - Résultat de l enquête communale b) La qualité des réponses des mairies Les réponses des communes ne sont pas homogènes et sont très souvent incomplètes, toutes les informations n étant pas connues des mairies. BRGM/RP FR Rapport d avancement 13

15 Inventaire des cavités souterraines du Cher Certains problèmes de vocabulaire ont été relevés, notamment sur la différence entre carrière et cave. De plus, certaines communes ne transmettent pas les données sur les caves estimant le travail de recherche trop long ou trop complexe. c) Le caractère abandonné des cavités Il est également difficile de ne répertorier exclusivement que les cavités souterraines abandonnées, car il est souvent difficile de savoir si une cavité est réellement abandonnée. Des caves semblant en bon état peuvent être abandonnées, alors que d autres en mauvais état appartiennent à un propriétaire. Il n est pas aisé de vérifier si chaque cavité possède un propriétaire. Finalement, les caves qui ne sont pas abandonnées mais qui sont susceptibles à terme d amener un risque ont été répertoriées. Dans toutes les communes c est souvent la mémoire collective qui nous a permis de repérer des cavités abandonnées, d autres sont totalement oubliées et il est donc impossible de les répertorier. Elles ne sont souvent identifiées que lors d effondrements. Certaines cavités sont comblées ou murées, sans plus d informations sur leur extension ni leur état. d) Le problème des échelles des documents cartographiques utilisés Le problème des échelles utilisées est récurrent. Les mairies ou les différents organismes contactés renvoient des plans cadastraux (1/2 000, 1/5 000 ) ou des plans réalisés par des experts (géologues, spéléologues ). Il faut donc en tenir compte lors de la localisation des cavités sur les cartes IGN dont l échelle est le 1/ ème TRAITEMENT DES DONNEES Données brutes La carte de l Illustration 3 présente la synthèse des informations recueillies à fin août 2005 (enquête auprès des communes ayant répondues et d après les données d archives précédemment citées). C est pour cette raison qu une commune, malgré une réponse négative de la part de la mairie, peut avoir une densité non nulle de cavité. Sur cette carte (Illustration 3), nous constatons que la plus grande densité de cavités se trouve dans le Berry situé sur le centre du département. Cela résulte essentiellement du fait que les cartes géologiques couvrant ces secteurs sont très riches en données sur les mardelles. 14 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

16 Inventaire des cavités souterraines du Cher Illustration 3 - Carte de densité de cavités souterraines par communes BRGM/RP FR Rapport d avancement 15

17 Inventaire des cavités souterraines du Cher Typologie provisoire Typologie Nombre de cavités Pourcentage Effondrement, mardelle, bétoire % Carrière souterraine % Indéterminé % Ouvrage civil, tunnel, aqueduc % Cave % Souterrain % Grotte % Tableau 1- Typologie provisoire des cavités souterraines Souterrain 1% Cave 1% Ouvrage civil, tunnel, aqueduc 2% Grotte 1% Indéterminé 2% Carrière souterraine 20% Indéterminé Effondrement, mardelle, bétoire Souterrain Grotte Effondrement, mardelle, bétoire 73% Carrière souterraine Cave Ouvrage civil, tunnel, aqueduc Illustration 4 - Répartition des cavités souterraines du Cher 16 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

18 Inventaire des cavités souterraines du Cher A la fin août 2005, 333 fiches ont été saisies dans la base de données locale avec l applicatif «Cavisout». Chaque fiche corresponde à une cavité, soit 333 cavités recensées à ce jour VALIDATION DE TERRAIN La phase de validation a été initiée, une vingtaine de communes a été visitée durant deux passages sur le terrain en juillet et août. Les communes visitées sont celles pour lesquelles il apparaissait nécessaire de caractériser plus précisément les cavités répertoriées sur leur territoire. Cette phase a permis la validation de plus de 80 cavités. Les cavités validées font l objet d une description plus précise. Ainsi la plupart des cavités validées sont photographiées ; les photographies sont classées en fonction de leur numéro dans la base de données afin de créer une base de données photographique. Dans certain cas, surtout pour les données issues des cartes géologiques, les cavités n étaient plus visibles sur le terrain SAISIE DANS L APPLICATIF DE LA BASE La phase de saisie a débuté avec les premières recherches de cavités, en avril Les données sont traitées au fur et à mesure et directement intégrées dans la base de données locale avec l applicatif Cavisout. D une manière générale, les réponses des mairies sont traitées rapidement, celles données par les cartes sont entrées dans la base simultanément à leur recensement. Les informations d archives récoltées, au sein des locaux des divers organismes, ont été saisies immédiatement dans la base avec un PC portable. Des précautions ont bien entendu été prises pour éviter les doublons RESTE A FAIRE Le travail restant à accomplir sur l inventaire des cavités souterraines du Cher consistera à : Relancer un certain nombre d organisme, qui à ce jour, n ont pas donné suite à notre enquête. Il s agit de : - la DRAC, - le service nature de la DIREN, BRGM/RP FR Rapport d avancement 17

19 Inventaire des cavités souterraines du Cher - la direction de l urbanisme de la ville de Bourges (M. Effa), qui doit renvoyer par courrier les photocopies des plans de cavités. Ces cavités sont vraisemblablement déjà répertoriées, mais leur emprise et leur géométrie sont des renseignements complémentaires à récupérer, - le Groupe Spéléo de Vierzon (M. Christophe Fontaine) qui est resté jusque là injoignable, - Gazelec Spéléo-Club Belleville et son président M. Lescure qui n a pas répondu aux différents mèls que le BRGM lui a envoyé. On s attachera à entrer en contact avec lui, - les Archives Départementales n ont pas répondu à notre enquête. Contacter les quelques subdivisions de la DDE qui n ont pas encore été sollicitée. Récupérer le Bulletin du Groupe Spéléo d'aubigny (16, rue de la Sologne, AUBIGNY-SUR-NERE.)N 18,1998,60p.N 18(1998). Vérifier sur le terrain, la configuration des anciens fours à chaux, ainsi que celle des anciennes mines de fer, localisés sur les cartes IGN et pointées à l aide de Mapinfo. Traiter les réponses de la commune de Mehun-sur-Yèvre ainsi que celles des mairies de Villabon, de Saint-Saturnin et de Saint-Priest-La-Marche. Relancer les communes qui n ont pas encore répondu. Traiter les réponses à venir. Traiter le rapport BRGM, référencé R 3608 CEN 4s/93 permettant d identifier et de caractériser 5 grottes sur la commune de Bourges. Faire enfin un maximum de terrain pour valider les cavités entrées dans la base de données. La validation de terrain apportera vraisemblablement de nouvelles informations. 18 BRGM/RP-54063FR Rapport d avancement

20 Inventaire des cavités souterraines du Cher 3. Conclusion Depuis le 5 avril 2005, date de lancement du projet, 333 cavités ont été répertoriées et instruites dans la base locale du SGR/Centre, dont plus de 80 ont été validées sur le terrain. L intégralité des cartes géologiques au 1/50000 ième et des cartes IGN au 1/25000 ième couvrant le département du Cher ont été traitées. Il reste deux importantes sources de données à traiter : les réponses des communes n ayant pas encore retournées le questionnaire et les données d archives (archives départementales et rapports techniques). A ceci, on peut ajouter les différents bulletins issus des groupes de spéléologies, qui devraient pour la plupart valider les cavités déjà recensées. Les archives sur le département du Cher ont été jusque là difficiles à réunir. Le faible nombre de cavités auxquelles nous pouvons nous attendre, aux alentours de 500, explique en partie l absence d archives dans la plupart des organismes contactées. BRGM/RP FR Rapport d avancement 19

21

22 Annexe 1 - Lettre du MATE

23 Extraits de la lettre adressée par Madame le Ministre de l'aménagement du Territoire et de l'environnement au BRGM en date du 6 juin 2000 Monsieur le Président, La politique que le gouvernement entend mener concernant la prévention des risques naturels fait appel à plusieurs démarches de recensement et d évaluation des risques auxquelles le BRGM est associé. La mise en place d outils de référence destinés à garder une mémoire sur les phénomènes et les aléas naturels d origine géologique constitue une nécessité pour mener à bien toute politique de prévention : connaissance des aléas, information du citoyen, prise en compte des risques dans l aménagement du territoire, développement de mesures de réduction de la vulnérabilité, retour d expérience sur les événements passés. Votre établissement peut jouer un rôle essentiel en ce domaine et a déjà engagé, en relation avec mes services, plusieurs actions à cet effet. Je me réjouis que plusieurs réunions aient permis de dégager un accord entre toutes les parties prenantes et au premier chef avec votre établissement afin de compléter et de pérenniser les actions déjà engagées. Il s agit en particulier du recueil et de l analyse de données, de la gestion et de la diffusion des quatre bases de données nationales relatives aux aléas géologiques : la base de données nationale sur les mouvements de terrain, avec notamment les services de restauration des terrains en montagne, le laboratoire central des ponts et chaussées et le réseau scientifique et technique de l équipement ; la base de données nationale sur les cavités souterraines abandonnées, en liaison avec notamment l INERIS, les services d inspection des carrières, les DRIRE ; la base de données SIRENE sur les séismes historiques en liaison avec l IPSN et EDF ; la base de données NEPAL sur les indices néotectoniques et paléosismiques, en liaison notamment avec le CEA, EDF, l IPSN, et l IPGP. Fondées sur l examen d archives ou sur la collecte d informations tant privées que publiques, ces bases ont pour finalité première la diffusion des données vers les citoyens et les différents acteurs professionnels de la prévention des risques aménageurs, services déconcentrés en charge de la réalisation des plans de prévention des risques, bureaux d études, etc. Si vous en êtes d accord, il me semblerait utile que cette diffusion des données soit généralisée via Internet et qu elle soit gratuite. J ai bien noté que les données diffusées seront disponibles sous forme brute ou sous forme analysée, et qu une représentation cartographique conviviale permettra d y accéder facilement. Il m apparaîtrait par ailleurs souhaitable que le BRGM, dans le cadre de ses activités de service public et en coordination avec les partenaires concernés, puisse terminer les actions de modernisation et de mise à disposition en cours, et établir un programme à deux ans visant à assurer une couverture géographique ou thématique exhaustive pour le recueil et l intégration de l ensemble de l information existante. Je vous prie de croire, Monsieur le président, à l assurance de ma considération distinguée. Dominique VOYNET

24 Annexe 2 - Lettre du BRGM aux communes

25 A l'attention de Monsieur le Maire N/Réf. : SGR/CEN JPL Objet : Inventaire départemental des cavités souterraines (hors mines) Département du Cher - Opération SP 05RISB07 projet SP05CEN15 Dossier suivi par : Nicolas ZORNETTE Frédéric MORET Fax Orléans, le 13 mars 2005 Monsieur le Maire, A la demande du Ministère de l Ecologie et du Développement Durable (MEDD), le BRGM, dans le cadre de ses activités de service public, est chargé de réaliser un inventaire des cavités souterraines sur l ensemble du territoire métropolitain. Ce programme, prévu sur six ans, comprend des inventaires départementaux, suivant un cahier des charges général défini en accord avec le MEDD. L ensemble des phénomènes est ensuite intégré à une base de données nationale ( gérée par le BRGM en collaboration avec l INERIS, le LCPC, les services RTM Le département du Cher est inscrit à la programmation L objectif est de recenser, localiser et caractériser les cavités souterraines (hors mines) présentes dans le département du Cher. Cette démarche vise deux objectifs principaux : - à l échelle départementale, il s agit de conserver la mémoire des cavités souterraines afin de prévenir les accidents qui pourraient résulter d aménagements de sites sous-cavés et dont l historique n est plus connu ; - à l échelle nationale, il s agit d initier une démarche globale de recensement des cavités souterraines, d origine anthropique ou naturelle, pour rassembler les informations disponibles sous forme homogène dans une base unique et fédérative de données géoréférencées. L organisation de cette connaissance sous forme d une base de données informatique gérée par un organisme public permettra de mettre régulièrement à jour l acquisition de nouvelles données. L accès à cette base étant libre et gratuit, une large diffusion de cette connaissance sera possible, ce qui facilitera les politiques d information et de prévention du risque.

26 Les cavités souterraines concernées par cet inventaire départemental sont : - les carrières souterraines abandonnées, à savoir les exploitations en souterrain de substances non concessibles (pierre de taille, craie, gypse, ardoise, argile, ocre, etc ) et dont l exploitation est désormais arrêtée ; - les cavités naturelles ; - les ouvrages civils tels que tunnels, galeries, aqueducs et caves à usage industriel ; - les ouvrages militaires dans la mesure du possible. Chaque cavité répertoriée fait l objet d une fiche descriptive complète et ensuite d une visite de terrain. Afin d aboutir à un recensement le plus exhaustif et le mieux renseigné possible, nous sollicitons votre commune pour nous fournir le maximum d informations à votre connaissance. Si par contre, votre commune n est pas concernée par ce type de cavités souterraines, veuillez nous renvoyer un état néant de la situation. Par soucis d homogénéiser les informations recueillies, une fiche de recensement type est jointe à ce courrier, ainsi qu un descriptif sommaire des champs à renseigner. Les critères de base pour l identification retenus sont : - numérotation, nature de la cavité, type de l ouvrage, nombres de niveaux en profondeur et surface occupée ; - localisation de la cavité sur l extrait de la carte IGN ; - dommages, travaux et études engagées ; - source de l information fournie. Nous vous remercions donc pour le retour d informaion que vous nous fournirez. Les fiches et extraits de carte topographique renseignés sont à retourner au : BRGM - SGR/CEN A l attention de M. Frédéric MORET BP ORLEANS Cedex 02 Le renseignement complet des cavités ainsi identifiées sera réalisé ensuite par nos soins après visite de terrain avec l accord du propriétaire. Afin d optimiser les temps pour l évaluation de cet inventaire, nous souhaiterions recevoir ces informations au plus tard le 30 mai Nous restons bien entendu à votre entière disposition pour toute information complémentaire. En vous remerciant par avance, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, en l'expression de notre considération distinguée. J.P. LEPRÊTRE Directeur du Service Géologique Régional Centre P.J. : lettre du MEDD (anciennement MATE) extrait de carte IGN

27 fiche de renseignement et définition des critères retenus

28 Annexe 3 - Tableau réponse et notice explicative

29 Inventaire départemental des cavités souterraines Fiche de recensement Département du Cher (18) Identification / Localisation Description N Cavité Type de cavité Nature de la cavité Nom de la cavité Repérage Positionnement sur la carte Précision Sources de l'information Existence de plans Réf. biblio Nature du matériau / géologie Géométrie Surface Commune : N INSEE : Contact : Tel : Carrière Souterraine (abandonnée) Troglodyte Ouvrage civil (cave, aqueduc, tunnel ) cave tunnel routier tunnel ferroviaire aqueduc souterrain refuge Ouvrage militaire Cavité naturelle réseau ouvrage linéaire ouvrage surfacique ouvrage linéaire et surfacique réseau spéléologique autre Lieu-dit RN ou RD rue, n Une cavité est positionnée sur la carte par un point. Un ensemble de cavités (ex: troglodytes) est positionné sur la carte par une enveloppe globale. métrique, décamétrique, kilométrique, communale archives communales association de spéléologie archives départementales autre DDE, DRIRE Oui / Non n étude Base de données livre sable argile grès craie phosphatée meulière silex calcaire autre craie largeur (m) longueur hauteur profondeur < 1000m² 1000 à 10000m² > 10000m² Si la surface exacte est connue, la préciser Nombre de niveau pied de falaise talweg Contexte morphologique d'accès plaine vire plateau flanc de coteau Accessibilité possible libre réglementé impossible Confortement existant Oui / Non stockage autre Usage actuel champignonnière non utilisée Evènement en surface tourisme Oui / Non affaissement effondrement/fontis éboulement par accès effondré glissement par accès effondré culture/prairie autoroute ferme canalisations forêt chemin habitat dispersé chemin vicinal Occupation du sol hameau lignes électriques urbanisation dense lignes ferroviaires urbanisation diffuse route départementale zone artisanale route nationale zone commerciale voie communale zone industrielle autre Propriétaire Nom, tél Ces informations seront utilisées pour prendre contact avec les personnes. Elles ne seront pas dévoilées dans la base conformément à la loi "informatique et liberté" Commentaires

30 Annexe 4 - Exemple de carte topographique envoyé aux communes

31

32 Centre scientifique et technique Service SGR/CEN 3, avenue Claude-Guillemin BP Orléans Cedex 2 France Tél. :

Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines du Bas-Rhin. Rapport final

Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines du Bas-Rhin. Rapport final Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines du Bas-Rhin Rapport final BRGM/RP-60315-FR Septembre 2011 Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines du Bas-Rhin Rapport

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG

Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices. Plateforme Territoriale GUYANE SIG Charte d exploitation et de demande d accès aux Géoservices Plateforme Territoriale GUYANE SIG 25/02/2014 SOMMAIRE 1. LEXIQUE... 3 2. DEFINITION... 3 3. DOMAINE D APPLICATION... 3 A. Objet... 3 B. Bénéficiaires...

Plus en détail

Elaboration d une base de données des décharges non autorisées

Elaboration d une base de données des décharges non autorisées Elaboration d une base de données des décharges non autorisées Rapport intermédiaire BRGM/RP-53747-FR mars 2005 Elaboration d une base de données des décharges non autorisées Rapport intermédiaire BRGM/RP-53747-FR

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

Géophysique et sites pollués

Géophysique et sites pollués Géophysique et sites pollués A la recherche d objets enfouis Dans le cadre des diagnostics et de la réhabilitation des sites pollués, de nombreuses investigations sont nécessaires afin de localiser, entre

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques Département de la Sarthe Cartes de bruit stratégiques Grandes infrastructures de transports Réseau autoroutier COFIROUTE Résumé non technique Article R 572-5 du code de l environnement Vu pour être annexé

Plus en détail

Appui SIE :Développement de services web ADES/SIE

Appui SIE :Développement de services web ADES/SIE Appui SIE :Développement de services web ADES/SIE Rapport final BRGM/ RP-55128-FR Décembre 2006 Appui SIE : Développement de services web ADES/SIE Rapport final BRGM/ RP-55128-FR décembre 2006 Étude réalisée

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Détermination des enjeux exposés

Détermination des enjeux exposés RAPPORTS CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON Département Laboratoire de Clermont-Ferrand Affaire 19526 Détermination des enjeux exposés au risque inondation de l'oeil à Cosne d'allier novembre

Plus en détail

un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr Présentation

un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr Présentation un module de simulation des évolutions urbaines http://geopensim.ign.fr 12 mars 2009 Anne Ruas Annabelle Mas Julien Perret Présentation Plateforme open source d analyse et de simulation des évolutions

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R.

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R. DIRECTION RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE Arrêté instituant les servitudes d'utilité publique dans le périmètre des deux cents mètres autour de l'installation

Plus en détail

Mobilité du trait de côte et cartographie historique

Mobilité du trait de côte et cartographie historique Mobilité du trait de côte et cartographie historique 1 Frédéric POUGET Université de La Rochelle UMR 6250 LIENSS (Littoral Environnement et SociétéS) Colloque Les littoraux à l heure du changement climatique

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN

PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN Commission Animation territoriale CNIG 28/01/2014 Marie-Louise ZAMBON IGN (chef du service des programmes à la direction des programmes civils

Plus en détail

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments dont le permis de construire est déposé à partir du 1 er mai 2011 Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT

CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT ORGANISMES PUBLIQUES ET PRIVES SITES INTERNET (consultation informations/documentations et catalogues des ouvrages) ACCES MINITEL (catalogues

Plus en détail

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Phase diagnostic Par : P. Mordelet, Université Toulouse 3 C. Aschan-Leygonie, Université Lyon 2 F. Boussama, Université Montpellier 1 C. Mathieu,

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie»

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» «Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» Dr. Alexandru BADEA Directeur Applications Spatiales Agence Spatiale Roumaine Tél : +40(0)744506880 alexandru.badea@rosa.ro

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive Les étapes de l archéologie préventive LE DIAGNOSTIC Lorsque l on aménage un terrain à des fins publiques ou privées (pour construire une route ou un immeuble par exemple), le sol est remanié. Bien avant

Plus en détail

CPII DOM/ED 20/11/2014 LAGORA IMPORT RIU. Manuel utilisation

CPII DOM/ED 20/11/2014 LAGORA IMPORT RIU. Manuel utilisation CPII DOM/ED 20/11/2014 LAGORA IMPORT RIU Manuel utilisation Historique des versions du document Version Date Commentaire 1 20/11/2014 2 21/11/2014 Prise en compte des remarques DIRCE Affaire suivie par

Plus en détail

Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé

Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé Rapport final BRGM/RP-54376-FR décembre 2005 Base de données de la sismicité historique de

Plus en détail

LES METIERS DES ARCHIVES

LES METIERS DES ARCHIVES , Juillet 2011 LES METIERS DES ARCHIVES Un document réalisé par le SIOU Campus Croix-Rouge SIOU-BAIP - Rue Rilly-la-Montagne 51100 REIMS 03.26.91.87.55 mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr Sommaire

Plus en détail

En 6 Choisis ton thème

En 6 Choisis ton thème E. S. P. C. ST-JOSEPH Collèges - L.E.G.T.P. Lycée Professionnel - Enseignement Supérieur IFCA En 6 Choisis ton thème Choisis ton thème Choisis ton thème 23, avenue Georges Pompidou 24000 PERIGUEUX Tél

Plus en détail

Positionner le point de vente sur le marché

Positionner le point de vente sur le marché Dossier 2 C.4.1.2 - Positionner le point de vente sur le marché Positionner le point de vente sur le marché Objectifs généraux Repérer la zone de chalandise. Repérer la concurrence. Vous travaillez chez

Plus en détail

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Régionale Orléans Tours Visualiser cette sortie dans Google Earth Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Position géographique

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques GKR Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques Objets Organiser un ensemble d informations complexes et hétérogènes pour orienter l exploration minière aux échelles tactiques

Plus en détail

Ce document sera validé par le prochain conseil, il est donc susceptible de modification ou rectification

Ce document sera validé par le prochain conseil, il est donc susceptible de modification ou rectification Ce document sera validé par le prochain conseil, il est donc susceptible de modification ou rectification COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 26 septembre 2014 à 20h30 L'AN DEUX MIL QUATORZE,

Plus en détail

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles

Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Outil n 3 Tableau récapitulatif des informations réglementaires et autres informations utiles Check-list à l'attention des chargés d'étude réalisant le Porter à Connaissance Cocher les lignes si le territoire

Plus en détail

Plan séisme - Étude exploratoire en vue d'une base de données relative au bâti. Rapport final

Plan séisme - Étude exploratoire en vue d'une base de données relative au bâti. Rapport final Plan séisme - Étude exploratoire en vue d'une base de données relative au bâti Rapport final BRGM/RP-55423-FR mai 2007 Plan séisme - Étude exploratoire en vue d'une base de données relative au bâti Rapport

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

Service Intercommunal d Aide au Classement et à la Valorisation des Archives FICHE INFORMATIVE N 2 L A COMMU N IC AT I O N DES AR C HIVES

Service Intercommunal d Aide au Classement et à la Valorisation des Archives FICHE INFORMATIVE N 2 L A COMMU N IC AT I O N DES AR C HIVES Département des Alpes -de-haute-provence CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Rue de Font de Lagier - BP 9-04130 VOLX - Tél. 04 92 70 13 00 - Fax. 04 92 70 13 01 E-Mail : courrier@cdg04.fr

Plus en détail

Rapport d'étude - Version finale, mars 2012. (version modifiée à partir de la première version de juillet 2011)

Rapport d'étude - Version finale, mars 2012. (version modifiée à partir de la première version de juillet 2011) Agence de l'eau Rhin-Meuse (AERM) Centre d'etudes Géographiques de l'université de Lorraine - Site de Metz (CEGUM) Centre d'etudes et de Recherches sur les Paysages (CERPA - Université de Lorraine - Site

Plus en détail

Demande d Autorisation pour l ouverture d une Installation de Stockage de Déchets Inertes (ISDI)

Demande d Autorisation pour l ouverture d une Installation de Stockage de Déchets Inertes (ISDI) Demande d Autorisation pour l ouverture d une Installation de Stockage de Déchets Inertes (ISDI) Commune d Alixan - 26 Lieu-dit «Les Garennes» Rapport n R1307502 bis Décembre 2013 Demande d Autorisation

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 15 décembre

Compte rendu de la réunion du 15 décembre Compte rendu de la réunion du 15 décembre Nombre de présents : 23 personnes, dont : Correspondants régionaux 6 Présidents de CDTE 6 Permanents 4 Présidents de CRTE 3 Autres 3 Objectifs de la réunion: -

Plus en détail

1 - Préparation du suivi, de la prospection ou du contact. Suivi, prospection des clients ou contact avec les usagers

1 - Préparation du suivi, de la prospection ou du contact. Suivi, prospection des clients ou contact avec les usagers Dossier 2 Suivi, prospection des clients ou contact avec les usagers Dossier 3 Conduite d un entretien de vente Dossier 4 Optimisation des ventes et de la relation avec les usagers Dossier 1 Accueil d

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes

Document d Objectifs des sites Natura 2000 FR 9110108 et FR 9101435 «Basse Plaine de l Aude» Table des Annexes Table des Annexes Annexe I : Procédure de désignation des sites Natura 2000 (ZPS et SIC). Annexe II : Composition du comité de pilotage. Annexe III : Exemple de cahier de pâturage tournant Manade. Annexe

Plus en détail

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes FICHE ARCHIVES N 2 LE CLASSEMENT DES ARCHIVES COURANTES Archives courantes Conseils en matière de classement (principalement pour les communes) 1. Choisir le bon conditionnement 2. Quelques conseils de

Plus en détail

PROGRAMME SYSMIN, 8 ème FED, 2004-2009 Appui au secteur minier du Gabon «Financement et structuration du programme» Présenté par

PROGRAMME SYSMIN, 8 ème FED, 2004-2009 Appui au secteur minier du Gabon «Financement et structuration du programme» Présenté par PROGRAMME SYSMIN, 8 ème FED, 2004-2009 Appui au secteur minier du Gabon «Financement et structuration du programme» Présenté par Séverin EMANE MBA Directeur Général des Mines et de la Géologie Ministère

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 28/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques RAPPORTS CETE Normandie Centre LRB Laboratoire Régional de Blois Affaire 131550 Cartes de bruit stratégiques Réseau routier national de l'eure Résumé non technique Article 3 du décret du 24 mars 2006 Novembre

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

3-Résumé non technique

3-Résumé non technique PRÉFET DES BOUCHES-DU-RHÔNE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement des infrastructures de transports terrestres nationales (réseaux routier et ferroviaire) (1ère

Plus en détail

L image satellite : simple effet de mode ou. apport réel?

L image satellite : simple effet de mode ou. apport réel? Comment suivre les évolutions urbaines? L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? Pierre ALBERT Scot Pierre ALBERT L image satellite : simple effet de mode ou apport réel? 29/10/04 1 Plan

Plus en détail

Technologie Esthétique Services. Logiciel pour avocats sensibles aussi à... l esthétique. SECIB Le choix de l excellence

Technologie Esthétique Services. Logiciel pour avocats sensibles aussi à... l esthétique. SECIB Le choix de l excellence Technologie Esthétique Services Logiciel pour avocats sensibles aussi à... l esthétique SECIB Le choix de l excellence SECIB est le seul éditeur de logiciels à offrir à ses clients des prestations haut

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DEPARTEMENT COMMUNICATION INFORMATION ET DEBAT PUBLIC UNITE INFORMATION EDITION

Plus en détail

N du versement : 103 W

N du versement : 103 W N du versement : 103 W COLLECTIVITE DEPARTEMENTALE DE MAYOTTE BORDEREAU DE VERSEMENT AUX ARCHIVES DEPARTEMENTALES Tél. : 02.69.64.97.97 / Fax : 02.69.64.97.80 PERSONNE À JOINDRE : C.JOLLIVET. 02.69.64.97.83.

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1

Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1 Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1 Présents : Jean GODARD, Frédéric CHAPUIS, Ludovic BRENOT, Éric FAUCHON, Christophe GUICHARD, Marie PASCAL, Catherine JACHEZ, Alexandre ORMAUX, Stéphanie

Plus en détail

Préparer le fond de plan

Préparer le fond de plan Préparer le fond de plan Objectif et résultat attendu L opération d adressage doit être précédée d un travail préparatoire qui consiste à récupérer un maximum d informations urbaines et géographiques sur

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable Anticipare la gestione dei danni di un terremoto

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable Anticipare la gestione dei danni di un terremoto Atelier 1 groupe de travail sismique franco-italo-suisse du projet Interreg Alcotra RiskNET Atelier 1 gruppo di lavoro sismico franco-italo-svizzero del progetto Interreg Alcotra RiskNET Anticiper la gestion

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AU PSC1

DOSSIER D INSCRIPTION AU PSC1 1 Contact : Caroline BURNEL Route de la vallée 14510 HOULGATE 06.78.01.21.16-02.31.15.69.19 contact@craf2s.fr www.craf2s.fr NOM : - PRENOM : - DOSSIER D INSCRIPTION AU Du Lundi 14 au Mardi 15 Mai 2012

Plus en détail

Les bases de données Les systèmes d informations

Les bases de données Les systèmes d informations 2 Les bases de données Les systèmes d informations Surface annuelle moyenne brûlée (en ha) 250 000 200 000 150 000 100 000 50 000 0 Part de la surface forestière brûlée (en %) 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5

Plus en détail

Les versants sous-cavés

Les versants sous-cavés RAPPORT D ÉTUDE 15/01/2014 DRS-13-135675-12706A Les versants sous-cavés Contraintes réglementaires, caractérisation détaillée de site et validation de la méthodologie d évaluation de l aléa. Les versants

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP

Observatoires du Bruit. Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP Observatoires du Bruit Import des données du Classement sonore : Utilisation de l'outil VSMAP SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. INTÉRÊT DE L'UTILISATION DE L'OUTIL VSMAP POUR LA MISE EN FORME DES DONNÉES DE CLASSEMENT

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France)

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) MACIF le 12 mai 2013 1 Rôle de la réassurance fractionner les risques afin de

Plus en détail

LES RENCONTRES NUMÉRIQUES LAVAL TOURISME

LES RENCONTRES NUMÉRIQUES LAVAL TOURISME LES RENCONTRES NUMÉRIQUES DE LAVAL TOURISME 2014 «Découvrons ensemble les nouveaux enjeux du e-tourisme et développons efficacement votre stratégie numérique! EDITO Suite au diagnostic numérique entrepris

Plus en détail

Contrôle des installations nucléaires de base. Inspection n INSSN-CAE-2012-0634 du 15 février 2012.

Contrôle des installations nucléaires de base. Inspection n INSSN-CAE-2012-0634 du 15 février 2012. REPUBLIQUE FRANCAISE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 20 février 2012 N/Réf. : CODEP-CAE-2012-008140 Monsieur le Directeur de l Aménagement de Flamanville 3 BP 28 50340 FLAMANVILLE OBJET : Contrôle

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels WWW.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

Cycle de vie, processus de gestion

Cycle de vie, processus de gestion Les données scientifiques au CNES Cycle de vie, processus de gestion Danièle BOUCON Réunion PIN du 4 janvier 2013 Réunion PIN du 22 mars 2012 Outils CNES Contexte des données scientifiques au CNES SOMMAIRE

Plus en détail

Etat des Risques Naturels et Technologiques

Etat des Risques Naturels et Technologiques Etat des Risques Naturels et Technologiques Articles L 125-5 et R 125-26 du code de l environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par arrêté préfectoral

Plus en détail

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS

Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Fiche technique CONSTRUCTION D UNE LAVOGNE SUR LA COMMUNE DE COLLIAS Lavogne : abreuvoir pour les troupeaux établi sur une couche d'argile imperméable. Naturelles à l'origine, elles sont souvent empierrées

Plus en détail

Les Ateliers Info Tonic

Les Ateliers Info Tonic Les Ateliers Info Tonic La dématérialisation des processus documentaires Mardi 9 octobre 2012 8h30-10h30 Grand Salon La Gestion Electronique de l Information et des Documents d Entreprise Environnement

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT E1 RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE D IMPACT 28 E1 RESUME NON TECHNIQUE DE L ÉTUDE D IMPACT 28 1. - PRESENTATION DE L OPERATION 2. - APPRECIATION DES IMPACTS DU PROGRAMME 3. - AUTEURS DES ETUDES 4. - ETAT

Plus en détail

Le Système d Information Routier

Le Système d Information Routier Le Système d Information Routier CONTEXTE DU PROJET : 2004 INSTITUTIONNEL : ACTE II DE LA DECENTRALISATION La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et Responsabilités locales a prévu dans le domaine

Plus en détail

Site d étude. Résultats

Site d étude. Résultats Avec la collaboration de l Université de Bretagne Occidentale, (Institut Universitaire Européen de la Mer, Laboratoire d'ecophysiologie et de Biotechnologie des Halophytes et Algues Marines) Site d étude

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 29/01/99 Origine : AC Mmes et MM. les Directeurs Mmes et MM. les Agents Comptables. des Caisses

Plus en détail

POINT INFO LOGEMENT 37 - LAON PLATEAU

POINT INFO LOGEMENT 37 - LAON PLATEAU Notre sélection du samedi 25 juillet 2015 Sur le Web www.arianesas.com contact@arianesas.com Siège - Agence Commerciale 20 Boulevard Pierre Brossolette ( GARE) Tel : 03.23.23.40.27 - Fax 03.23.79.17.03

Plus en détail

commerciaux : comment s y

commerciaux : comment s y J o u r n é e d e s b a u x c o m m e r c i a u x 1 4 n o v e m b r e 2012 o r g a n i s é e p a r l e b u r e a u d e s d i p l ô m é s d u M a s t e r d e M a n a g e m e n t I m m o b i l i e r d e

Plus en détail

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles 25 Février 2014 Thierry Boch tboch@esrifrance.fr Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles FranceRaster Programme FranceRaster v4 Le produit "France Raster", coédition Esri France

Plus en détail

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES QLK5-CT-2002-30276 Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du Vème PCRD Version définitive 01/08/2003 INFORMATIONS STRATÉGIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ

Plus en détail