Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail :"

Transcription

1 Fiche d expérience CARTE D IDENTITE : Nom de la structure : CAISSE DES ECOLES DE REIMS Adresse : 52 rue Talleyrand CP : Ville : REIMS Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail : Secteur : Travail Santé Armée Enseignement Social Pénitentiaire Loisirs Commercial Autre : Administration : Restaurant ouvert à d autres établissements (RIE ou convention) : Non Non Type : Restaurant administratif ou inter-administratif Ecole primaire, maternelle, crèche Service aux personnes âgées Autre : Lycée Collège Centre de loisirs Mode de gestion Gestion confiée à une association d usagers: Gestion directe Gestion concédée à une société de restauration Non Laquelle : Nombre de repas / jour : 6500 Nombre de repas / an : Existence d une légumerie : Non Activité traiteur : Non INTRODUCTION DE PRODUITS BIOLOGIQUES Année d introduction des produits issus de l agriculture biologique : 2009 Quel a été l élément déclencheur de cette introduction? Volonté politique du Maire de Reims, pour suivre notamment les objectifs affichés du Grenelle de l Environnement. Celle-ci s est-elle faire dans le cadre d un projet (agenda 21, Plan climat, ), précisez? Loi Grenelle Environnement Celle-ci a-t-elle été initiée en partenariat avec d autres acteurs (internes ou externes), si oui, lesquels? la FRAB Champagne-Ardenne Pourcentage de produits bio introduits (précisez si en volume ou en coût) : env. 6% en valeur (année courante, d octobre 2009 à octobre 2010) Nombre de repas / an partiellement bio : Nombre de repas 100% bio : composantes bio tous les jours 1 (pendant la Semaine du Goût) Type et fréquence des repas comportant des produits biologiques (cochez ou précisez le type de produit) :

2 Vous avez mis en place : Menus entièrement bio Plats entièrement bio Un / des plats avec ingrédients bio Un / des produits bio dans le menu Tous les jours Pain bio T80 Au moins une fois par semaine Carottes (toutes les carottes sont bio tant que disponibilité locale) A l occasion Au moins une fois par d évènements Autre mois particuliers Semaine du Goût Poires Betteraves Céleri Lentillons Yaourts nature (toutes ces composantes sont toujours en bio tant que disponibilité locale) Quels ont été les premiers produits bio introduits? Repas 100% BIO dans le cadre de la Semaine du Goût 2009, puis fréquence de 1 composante bio régionale par semaine en diversifiant les types de produits (fruits, légumes, épicerie, viande, produits laitiers) Quelle est l évolution constatée depuis l introduction de produits bio? Augmentation du volume/nombre des produits biologiques utilisés : augmentation des fréquences d introduction avec un budget limité, donc ciblée sur les produits à moindre surcoût : fruits, légumes, pain, légumineuses. Maintien du volume/nombre des produits biologiques utilisés Baisse du volume/nombre des produits biologiques utilisés Les produits bio sont-ils cuisinés sur place? oui non en partie UTILISATION ACTUELLE DE PRODUITS BIO Produits bio utilisés : Fruits Légumes Pain, viennoiseries, pâtisseries Biscuits, chocolats Pâtes, riz Autres céréales, légumineuses, oléagineux Frais Surgelé 4 e ou 5 e gamme Autre Poires, pommes Carottes, céleri, pdt Betteraves rouges cuites en dés Pain bio Biscuits Pâtes Lentillons

3 Viandes (précisez) : Poissons Œufs ou ovoproduits Produits à base de soja Produits laitiers (précisez) : Plats cuisinés et traiteur Huiles Epices et aromates Thé, café Vins Autres boissons Autres (précisez) : Sauté de bœuf piécé SV Saucisses de porc Yaourts fermiers 125G Quels sont ceux qui sont le plus appréciés par les convives? Légumes, yaourts fermiers, poires. Mais la plupart des produits est très appréciée, si ce n est la pomme et le sauté de bœuf dont la différence gustative est moins flagrante 1. Origine des achats de produits bio (cochez la ou les cases et précisez le % de l approvisionnement total en volume si connu) : Type de fournisseurs Régionaux Hors région Hors France Producteurs Association Manger Bio Champagne-Ardenne (MBCA) Transformateurs Distributeurs, grossistes Importateurs Boulangerie des Bois, locale avec farine régionale Biscuiterie Joubard (Bretagne) Quel est votre principal fournisseur? Association Manger Bio Champagne-Ardenne Type : 100% bio mixte Etes-vous passé par un appel d offres? oui non : il ya certes une mise en concurrence des fournisseurs sur de l approvisionnement en produits bio locaux, mais le bio ne figure pas en tant que ligne particulière dans le prévisionnel annuel des achats alimentaires mis en ligne chaque année. Passez-vous vos appels d offre ou commandes : en direct par un groupement d achat Avez-vous contractualisé l approvisionnement avec vos principaux fournisseurs? oui non Si oui, dans quels objectifs? Même s il n y a pas de contractualisation, il existe une planification annuelle des intentions d achat, ce qui permet à la production régionale de s organiser pour répondre à la demande. La Ville de Reims constitue en effet la collectivité la plus importante de la région et la Cuisine Centrale de la Caisse des Ecoles fournit jusqu à 7000 couverts /jour dans ses écoles, ce qui nécessite une organisation particulière. 1 NDLR : la Caisse des Ecoles a déjà recours à un producteur local utilisant notamment des variétés anciennes pour ses approvisionnements en pommes conventionnelles.

4 COUTS ET PRISE EN CHARGE : Montant total des achats bio réalisés l année passée : HT (octobre à décembre 2009) Montant total des achats des denrées totales l année passée : HT (janvier à décembre 2009) Part des achats des achats bio/denrées totales l année passée : 2.3 % Montant moyen constaté du repas/plat* bio : Montant moyen constaté du repas/plat* conventionnel : *Rayer la mention inutile Coût matière consacré au repas/plat* bio : 2.00 HT Coût matière consacré au repas/plat* conventionnel : 1.40 HT *Rayer la mention inutile Surcoût moyen constaté en % (coût moyen repas/plat bio/coût moyen repas/plat non bio) : + 43% Parfois moins sur des composantes Actions entreprises pour limiter ce surcoût : Ce surcoût est-il affiché et pris en charge par le consommateur? oui non Bénéficiez-vous d une aide au surcoût (par une autre collectivité)? oui non La Caisse des Ecoles est indépendante de la Municipalité. La ville de Reims a accordé une enveloppe spécifique à la Caisse des Ecoles pour l introduction du bio. Bénéficiez-vous d autres types d aides? oui non Si oui, lesquelles : ACCOMPAGNEMENT : Des actions particulières ont-elles accompagné l introduction de produits biologiques? : animation des repas, appui pédagogique : une visite de ferme a été organisée à destination d un public de CLSH, grâce au Service Animation de la Caisse des Ecoles. Pas d actions dans les écoles pour le moment. supports de communication (plaquettes d information, affiches, sets de table ) : serviettes à l effigie de l association des producteurs bio MBCA accompagnement à la mise en œuvre, conseil à la rédaction d appels d offres : réflexion commune menée avec la FRAB sur les possibilités d approvisionnement existantes en région (produits, saisonnalité ). formation de cuisiniers et gestionnaires autres (précisez) : Si oui, par qui ont-elles été réalisées? le Service extrascolaire de la Caisse des Ecoles, la FRAB Champagne- Ardenne Avez-vous recours aux services d un diététicien? oui non Avez-vous rencontré des difficultés particulières? difficultés d approvisionnement : précisez qualité, gamme de produits non satisfaisante : difficultés financières liées au surcoût gestion et préparation des repas autres (précisez) : Pas de difficulté particulière. La Cuisine a l habitude de travailler des produits frais. De légers problèmes de conditionnement ont été solutionnés par le dialogue avec les producteurs via leur association. Les commandes bio demandent un peu plus d anticipation.

5 Aujourd hui, quel est le niveau de satisfaction des convives vis à vis de l introduction des produits biologiques? excellent bon moyen mauvais Peu de retours de la part des enfants, car pas d enquête. Les élus sont très satisfaits. Celui du personnel? excellent bon moyen mauvais Quand les produits sont réellement bons, les cuisiniers et le personnel apprécient de les travailler. Le seul bémol a été sur les pommes, dont la différence était peu marquée. Besoins particuliers à ce jour : recherche de fournisseurs (précisez) : recherche de produits bio particuliers (précisez) : recherche de conditionnements particuliers (précisez) : animation des repas, appui pédagogique supports de communication (précisez) : accompagnement à la mise en œuvre, conseil à la rédaction d appels d offres formation de cuisiniers et gestionnaires recettes, techniques culinaires, connaissance des spécificités des produits bio autres (précisez) : Tout va bien!

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude. Mars 2014 Étude n

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude. Mars 2014 Étude n Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude Mars 2014 Étude n 1301667 Sommaire INTRODUCTION 3 Contexte Objectifs de l étude Méthodologie Grille de lecture des résultats

Plus en détail

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self Collège Guillaume de Lorris Mise à jour le 3 juillet 2017 38 rue St Lazare 45260 Lorris Votre contact Pascal VEAULIN chef de cuisine 02 38 92 41 69 veaulin.pascal@neuf.fr Restaurant non ouvert à d'autres

Plus en détail

Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016)

Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016) Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016) Nous sommes plus de 40 producteurs biologiques sociétaires, organisés pour approvisionner la restauration

Plus en détail

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude. Mars 2015 Étude n

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude. Mars 2015 Étude n Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport d étude Mars 2015 Étude n 1401609 Sommaire INTRODUCTION 3 Contexte Objectifs de l étude Méthodologie Grille de lecture des résultats

Plus en détail

MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE

MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE Rapport d étude Avril 2016 Étude n 1501305 SOMMAIRE I INTRODUCTION Contexte Objectifs de l étude Méthodologie Grille de lecture des

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

OBSERVATOIRE Approvisionnement de proximité en Restauration Collective

OBSERVATOIRE Approvisionnement de proximité en Restauration Collective OBSERVATOIRE de proximité en Restauration Collective Pays de la Loire Département de la Loire-Atlantique POURQUOI L OBSERVATOIRE? Contexte Programme National pour l Alimentation - Mesurer, quantifier les

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE CHARTE D ENGAGEMENTS 2011-2014 POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE Entre : L établissement.. La Fédération Régionale des AgroBiologistes

Plus en détail

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence 1 La Restauration collective à Salon-de-Provence Une restauration en régie directe, en liaison froide, assurant des livraisons

Plus en détail

OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE

OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE OBSERVATOIRE 2017 DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION HORS DOMICILE L observatoire naonal des produits biologiques en restauraon collecve suit depuis 2009 l évoluon du marché et de la percepon des

Plus en détail

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective

Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport Avril 2013 - Etude n 1201931 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94

Plus en détail

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Introduction d'aliments issus de l'agriculture biologique en crèche S.MERLE, Diététicienne à la Direction des Familles et de la Petite

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires 2014-2015 et 2015-2016 Ecole Publique de l être - Rue Longuève St-George-de-Reintembault Objectif : Assurer

Plus en détail

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de

Dossier de presse. légumerie centralisée du Grand Cahors. Présentation du projet de Dossier de presse Présentation du projet de légumerie centralisée du Grand Cahors Lundi 12 septembre - 16h à l ancien site de production culinaire de Pradines SOMMAIRE Des fruits et légumes frais tous

Plus en détail

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA

Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Marchés publics et approvisionnement local Une expérience de l EPARCA Présentation effectuée dans le cadre de la Présentation de la boîte à outils LOCALIM Préfecture des Bouches-du-Rhône / Marseille /

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012 Plan La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration Conférence «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22/11/2012 Céline Lecoeur Présentation d A

Plus en détail

Formulaire de demande d attribution du label «Territoire BIO Engagé» Millésime 2016

Formulaire de demande d attribution du label «Territoire BIO Engagé» Millésime 2016 Informations administratives Nom de la commune : -------------------------------------------------------------------------------------------------------- Département : ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Lettre d infos Resto Co & Bio

Lettre d infos Resto Co & Bio Lettre d infos Resto Co & Bio Sommaire A la Une : Pia Sauterel, nouvelle dietéticienne à MBCA Retour sur l AG de MBCA p.1 et 2 Au niveau régional Le Printemps Bio 2016 riche en animations Retour sur la

Plus en détail

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Anne-Hélène Bunod Chambre Régionale d Agriculture Franche-Comté Enjeux Rendre accessible une

Plus en détail

Formulaire de demande d attribution du label «Territoire BIO Engagé» Millésime 2014

Formulaire de demande d attribution du label «Territoire BIO Engagé» Millésime 2014 Informations administratives Nom de la commune : Département :.. Si commune, précisez le Code commune : Coordonnées de la collectivité: Adresse : Code postal : Commune et cedex : Tel : Fax : Courriel :.@...

Plus en détail

Bienvenue. àla. cuisine de Rueil

Bienvenue. àla. cuisine de Rueil Bienvenue àla cuisine de Rueil pour la ville de Neuilly sur Seine Présentation de la cuisine de Rueil >> Concession depuis 2000 >> Nombre de couverts/jour actuel :12 000 repas jour >> Nombre de clients

Plus en détail

Légumes en Restauration Collective Retours de l expérience de

Légumes en Restauration Collective Retours de l expérience de Légumes en Restauration Collective Retours de l expérience de Manger Bio Champagne-Ardenne JOURNÉES TECHNIQUES NATIONALES FRUITS ET LEGUMES BIOLOGIQUES Forum Restauration Collective bio: planification

Plus en détail

L opération «Manger Bio Local au Lycée»

L opération «Manger Bio Local au Lycée» L opération «Manger Bio Local au Lycée» Comité Régional de l Alimentation MIN de Lomme, mardi 26 mai 2015 Déroulé de la présentation Objectifs et enjeux de l opération Les contours de l opération Point

Plus en détail

Alimentation bio et locale en restauration collective. Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté

Alimentation bio et locale en restauration collective. Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté Alimentation bio et locale en restauration collective Etat des lieux de la restauration collective sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté Introduction Au niveau national : Objectifs du Grenelle

Plus en détail

M sur u e de d l int n rod o u d c u tion o n de d s p od o u d i u ts bi b o o en n restaur u ation o col o lective Rapport Avril Etude n

M sur u e de d l int n rod o u d c u tion o n de d s p od o u d i u ts bi b o o en n restaur u ation o col o lective Rapport Avril Etude n Mesure de l introduction des produits bio en restauration collective Rapport Avril 2011 - Etude n 1001691 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94

Plus en détail

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Les deux options possibles CUISINE CONCEDEE

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

Enquête INCA Graphiques et tableaux

Enquête INCA Graphiques et tableaux Enquête INCA Graphiques et tableaux Avec qui se prend le repas? Le lieu des repas des adultes (hors non réponses) Les déjeuners pris hors domicile pour les adultes (base : 89 repas) Les dîners pris hors

Plus en détail

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Historique MAB 29 et RC 1999 : premières demandes de collectivités

Plus en détail

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009 La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires Saint Etienne, le 12 mai 2009 Les chiffres et le contexte de la restauration collective,

Plus en détail

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable

L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable L approvisionnement local de la Restauration Collective L achat responsable Nicole LE BRUN Chef de projet RHD régional Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle Exemple Evolution de l approvisionnement

Plus en détail

Restauration scolaire 2012

Restauration scolaire 2012 Restauration scolaire 2012 Préambule Fin du contrat actuel le 30 juin 2012 Audit sur la situation des restaurants scolaires Locaux et infrastructures vieillissantes Cadre peu agréable (bruit, décoration

Plus en détail

Dossier de presse Restauration collective Lancement du pain Bio dans les cantines niçoises Lundi 21 mars 2016

Dossier de presse Restauration collective Lancement du pain Bio dans les cantines niçoises Lundi 21 mars 2016 Dossier de presse Restauration collective Lancement du pain Bio dans les cantines niçoises Lundi 21 mars 2016 Contacts Presse Nice Côte d Azur : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org

Plus en détail

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013 LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER 14 février 2013 DE PLUS EN PLUS D OPÉRATEURS BIO, ET DE PRODUCTIONS BIO DE PROXIMITÉ 18 500 exploitants conventionnels ont déclaré être intéressés pour convertir

Plus en détail

CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE REPONSES ET DE DECOMPOSITION DES PRIX (à remplir obligatoirement et à joindre en annexe à l Acte d Engagement) OBJET DE LA CONSULTATION Fourniture de prestations de restauration pour les besoins

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 1 CR 23-14 DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 RENFORCER LE SERVICE PUBLIC DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DANS LES EPLE D ILE DE FRANCE : VERS UNE TARIFICATION PLUS JUSTE, UNE QUALITE NUTRITIONNELLE ET GUSTATIVE

Plus en détail

- Présentation des résultats de l étude -

- Présentation des résultats de l étude - Ludivine Tatieu-Bilhère La restauration collective : Une opportunité pour une agriculture et une alimentation durables? - Présentation des résultats de l étude - Table ronde - 21 septembre 2009 Le contexte

Plus en détail

Charte d Engagement Qualité de la caisse des écoles du V e

Charte d Engagement Qualité de la caisse des écoles du V e Charte d Engagement Qualité de la caisse du V e 1/5 Avant propos La restauration scolaire, au carrefour de deux missions essentielles de la République, la santé et l éducation, est l objet de la plus grande

Plus en détail

RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES

RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES RESTAURANT D ENFANTS MUNICIPAL APPROVISIONNEMENT EN DENREES ALIMENTAIRES Procédure adaptée en application de l article 27 du décret n 2016-360 du 25 mars 2016 Pouvoir adjudicateur Ville d Acigné Hôtel

Plus en détail

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux Pense global, choisis local! NOS ACTIONS Produits locaux «LE PLAISIR DE BIEN MANGER» UN SLOGAN QUI PARLE! «Nous pensons global, nous achetons local!» Restopolis est un service gouvernemental de la restauration

Plus en détail

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010 Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Quelles plus-values? Les menus sont à la croisée de la

Plus en détail

Questionnaire aux Producteurs, Artisans, Entrepreneurs : évaluation de l offre de produits à destination de la restauration collective en Lozère

Questionnaire aux Producteurs, Artisans, Entrepreneurs : évaluation de l offre de produits à destination de la restauration collective en Lozère Démarche AGRILOCAL Questionnaire aux Producteurs, Artisans, Entrepreneurs : évaluation de l offre de produits à destination de la restauration collective en Lozère Ce questionnaire s inscrit dans le cadre

Plus en détail

La composition des menus

La composition des menus La composition des menus Guide pratique de la restauration collective dans les lycées www.iledefrance.fr Sommaire La structure des repas 4 L élaboration des menus 8 Le contrôle 11 Ce guide pratique a été

Plus en détail

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Novembre 2016 Nicole MINATCHY 9 repères A chacun sa portion La restauration collective Les acteurs publics Repas/jour

Plus en détail

La consommation alimentaire des adultes de ans en France, en

La consommation alimentaire des adultes de ans en France, en La consommation alimentaire des adultes de 18-79 ans en France, en 2006-07 Carine DUBUISSON Sandrine LIORET, Ariane DUFOUR, Gloria CALAMASSI-TRAN, Lionel LAFAY Afssa / DERNS / PASER / Observatoire des

Plus en détail

Lycée agricole de Bergerac Domaine de La Brie Monbazillac

Lycée agricole de Bergerac Domaine de La Brie Monbazillac Lycée agricole de Bergerac Domaine de La Brie 24240 Monbazillac 05.53.74.42.42 Vers une alimentation diversifiée, bio et durable Novembre 2010 Vers une amélioration de la qualité en Restauration collective?

Plus en détail

Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège?

Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège? Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège? BILAN DES PESÉES DE RESTES ALIMENTAIRES (réalisées en novembre et juin 2016) Quantité de nourriture jetée : 49 kg/jour 22% de la quantité préparée

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT de L'ARIEGE MAIRIE DE LAROQUE D OLMES FOURNITURE ET LIVRAISON DE DENREES ET BARQUETTES ALIMENTAIRES - CUISINE CENTRALE - MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

L approvisionnement de proximité en restauration collective Une réalité en Pays de la Loire

L approvisionnement de proximité en restauration collective Une réalité en Pays de la Loire Dossier de presse L approvisionnement de proximité en restauration collective Une réalité en Pays de la Loire Comité Régional de l Alimentation du 5 décembre 2016 Contact presse : Préfecture de la Loire-Atlantique

Plus en détail

MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE

MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE MESURE DE L INTRODUCTION DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE Rapport d étude Mai 2017 Étude n 1601231 SOMMAIRE I INTRODUCTION Contexte Objectifs de l étude Méthodologie Grille de lecture des résultats

Plus en détail

France-Épernay: Produits alimentaires divers 2014/S Avis d attribution de marché. Fournitures

France-Épernay: Produits alimentaires divers 2014/S Avis d attribution de marché. Fournitures 1/9 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:354675-2014:text:fr:html France-Épernay: Produits alimentaires divers 2014/S 201-354675 Avis d attribution de marché Fournitures Directive

Plus en détail

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles

Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Retour d expérience du Département de la Vendée sur la démarche de mutualisation menée en matière d approvisionnement en denrées agricoles Par Mickaël TESSIER, juriste, et Xavier ELICES-DIEZ, conseiller

Plus en détail

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien LA DENSITE CALORIQUE LA DENSITE CALORIQUE 1. Diététique et équilibre alimentaire 2. Balance calorique et régulation pondérale 3. Manger plus pour contrôler son poids 4. La régulation de la prise alimentaire

Plus en détail

Nom: Gaspillage alimentaire

Nom: Gaspillage alimentaire Nom: En Suisse, quelque 300 kilos de denrées alimentaires en parfait état sont jetés à la poubelle par personne et par an. Pour l ensemble de la population, cela représente 2,3 millions de tonnes de nourriture.

Plus en détail

ANNEXE 1 BORDEREAU DES PRIX

ANNEXE 1 BORDEREAU DES PRIX ANNEXE 1 BORDEREAU DES PRIX SOLUTION DE BASE COUT EN PAR REPAS Midi COUT EN PAR REPAS Soir 1 2 3 4 5 Denrées alimentaires Frais de main d'oeuvre sur cuisine centrale Frais généraux Rémunération Prix unitaire

Plus en détail

COMMISSION MENUS Ville de Clichy

COMMISSION MENUS Ville de Clichy COMMISSION MENUS Ville de Clichy Mardi 10 janvier 2017 Etaient présents : Monsieur SOUCHET Frédéric Madame PIOVAN Clara Madame BOURGEOT Marie Claude Madame Christine LAUBEL Madame ZERROUK Fadila Madame

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

Avis d Appel Public à la Concurrence

Avis d Appel Public à la Concurrence Avis d Appel Public à la Concurrence Section I : Pouvoir adjudicateur : I.1 Nom, adresses et point de contact : Ville de CARQUEFOU - Mairie de Carquefou - Rue de l'hôtel de Ville - BP 60139-44471 Carquefou

Plus en détail

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 05 décembre 2016

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 05 décembre 2016 RENCONTRE RESTAURATION Réunion du 05 décembre 2016 Déroulé de la rencontre 2 Introduction tour de table I. La restauration collective pour les scolaires à Vanves L organisation du temps de midi Le principe

Plus en détail

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016

RESEAU LOCAL VENDEE Rencontre du Réseau LOCAL Vendée 15 juin 2016 RESEAU LOCAL VENDEE Atelier D- Marchés publics et achat de denrées Définition du besoin et critères associés Intervenants: Responsable d atelier: Mickaël Tessier, juriste au service marchés, CD 85 Animateur:

Plus en détail

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016

Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions. 4 février 2016 Plus de local dans la restauration collective : leviers et solutions 4 février 2016 Introduction professionnelle Jean Pierre Le Fur, AMF Laurent Kerlir, Chambre d agriculture du Morbihan FDSEA Ordre du

Plus en détail

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Journée nationale 21juin 2010 PARIS La diététicienne en restauration collective Actions éducatives et de sensibilisation les élus, les équipes

Plus en détail

4. Le respect de la commande publique

4. Le respect de la commande publique 4. Le respect de la commande publique En tant que collectivité publique, vos achats doivent respecter le code des marchés publics. Les produits bio, étant signes officiels de qualité, peuvent clairement

Plus en détail

Observatoire de la restauration collective : les résultats

Observatoire de la restauration collective : les résultats Observatoire de la restauration collective : les résultats Haut Conseil de la Commande Publique 10 février 2015 Plan I. Le marché de la restauration collective II.La méthodologie mise en œuvre III. Les

Plus en détail

A Coulaines, Les repas servis aux enfants et personnes âgées sont d origine France!

A Coulaines, Les repas servis aux enfants et personnes âgées sont d origine France! A Coulaines, Les repas servis aux enfants et personnes âgées sont d origine France! ORIGINE DES FOURNISSEURS RESTAURATION COLLECTIVE (écoles, maisons de retraite) VILLE DE COULAINES : BPA Saint Pavace

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

GRILLE DE REPONSES AUX QUESTIONS SUR LA RESTAURATION DURABLE DSP RESTAURATION DES ETUDIANTS D'AGROCAMPUS OUEST

GRILLE DE REPONSES AUX QUESTIONS SUR LA RESTAURATION DURABLE DSP RESTAURATION DES ETUDIANTS D'AGROCAMPUS OUEST GRILLE DE REPONSES AUX QUESTIONS SUR LA RESTAURATION DURABLE DSP 2015001 RESTAURATION DES ETUDIANTS D'AGROCAMPUS OUEST 29/05/2015 Page 1 Critères produits alimentaires (1/3) Taux minimum de fruits et légumes

Plus en détail

A/ INFORMATIONS GENERALES

A/ INFORMATIONS GENERALES Aide au questionnaire en ligne pour le prix "Zéro phyto 100% bio!" Ce document vous est utile pour rassembler les informations techniques dont vous avez besoin. Une fois complété, vous avez jusqu'au 31

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

P1: Préférences alimentaires actuelles

P1: Préférences alimentaires actuelles Questionnaire 10 préférences et habitudes alimentaires - Séance 2 Code sujet : Date: Heure : Enquêteur : P1: Préférences alimentaires actuelles P1_1Nous allons vous proposer un menu à choisir pour un déjeuner

Plus en détail

L assiette du Belge en chiffres

L assiette du Belge en chiffres Tournai, Maison de l Entreprise, le 23 octobre 2007 L assiette du Belge en chiffres Dr Brigitte Duquesne Observatoire de la Consommation Alimentaire L évolution de la consommation alimentaire en Belgique

Plus en détail

Crèches municipales sept 2017

Crèches municipales sept 2017 Crèches municipales sept 2017 LUNDI 2 oct MARDI 3 oct MERCREDI 4 oct JEUDI 5 oct VENDREDI 6 oct 18 à 36 Duo de céleri et carottes Asperges Tomates vinaigrette Lentilles vinaigrette Potage de betteraves

Plus en détail

Branche Produits nutritifs et stimulants Objectifs évaluateurs, connaissances spécifiques à la branche

Branche Produits nutritifs et stimulants Objectifs évaluateurs, connaissances spécifiques à la branche Gestionnaire du commerce de détail Assistante du commerce de détail/assistant du commerce de détail Branche Produits nutritifs et stimulants Objectifs évaluateurs, connaissances spécifiques à la branche

Plus en détail

Convention d adhésion à un groupement de commandes de denrées alimentaires (Article 28 alinéa 2 de l ordonnance du 23 juillet 2015)

Convention d adhésion à un groupement de commandes de denrées alimentaires (Article 28 alinéa 2 de l ordonnance du 23 juillet 2015) Convention d adhésion à un groupement de commandes de denrées alimentaires (Article 28 alinéa 2 de l ordonnance 2015-899 du 23 juillet 2015) Conformément à la convention cadre constitutive du groupement

Plus en détail

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017 EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE GUIMARAES 28 Juin 2017 Une ambition de service public Offrir aux dijonnais une restauration collective de qualité, saine et sûre, équilibrée, et respectueuse de

Plus en détail

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES

ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES COMPRENDRE DECOUVRIR APPRENDRE ECHANGER IMAGINER SE FORMER ATELIERS THEORIQUES ET PRATIQUES LA BIO, LA RESTAURATION COLLECTIVE, LES FILIERES REGIONALES A PRO BIO POLE DE RESSOURCES, DE PROMOTION ET DE

Plus en détail

Les Repères de consommation

Les Repères de consommation GEMRCN et NUTRITION Les Repères de consommation Lait et produits laitiers (fromages, yaourts) A chaque repas 3 à 4 fois par jour Les Produits sucrés Limiter la consommation Les Matières grasses Limiter

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. 41 27620 GASNY Tél : 02.32.77.54.50 PRÉPARATION ET LIVRAISON EN LIAISON FROIDE

Plus en détail

L ALIMENTATION 1. 1, D où viennent nos aliments?

L ALIMENTATION 1. 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 2 1, D où viennent nos aliments? Les aliments que nous mangeons sont soit d origine: -. : la viande, le poisson, les œufs, le lait. - :

Plus en détail

SOMMAIRE. Objectifs de la démarche. L enquête communale. - Les modes de gestion de la restauration scolaire. - L élaboration des menus

SOMMAIRE. Objectifs de la démarche. L enquête communale. - Les modes de gestion de la restauration scolaire. - L élaboration des menus SOMMAIRE Objectifs de la démarche L enquête communale - Les modes de gestion de la restauration scolaire - L élaboration des menus - Le nombre de repas préparés - Le coût des denrées et le prix des repas

Plus en détail

L ALIMENTATION 1, D où viennent nos aliments?

L ALIMENTATION 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1 1, D où viennent nos aliments? 1, D où viennent nos aliments? 2 Les aliments que nous mangeons sont soit d origine: -. : la viande, le poisson, les œufs, le lait. - :

Plus en détail

Fourchette verte. adulte Partie spécifique

Fourchette verte. adulte Partie spécifique Das Label der ausgewogenen Ernährung Le label de l alimentation équilibrée Il marchio dell alimentazione equilibrata Fourchette verte adulte Partie spécifique Table des matières 1 Qu est-ce que le label

Plus en détail

LE NOUVEAU PLAN ALIMENTAIRE

LE NOUVEAU PLAN ALIMENTAIRE LE NOUVEAU PLAN ALIMENTAIRE Dans un souci d améliorer notre prestation, Sarcel a engagé un processus de réflexion sur la qualité nutritionnelle des repas servis aux restaurants scolaires et aux centres

Plus en détail

Restauration collective durable. Sonia Curto

Restauration collective durable. Sonia Curto Restauration collective durable Sonia Curto Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux de l alimentation durable Alimentation écologique Pilier

Plus en détail

Narbonne, une ville en bonne santé

Narbonne, une ville en bonne santé Narbonne, une ville en bonne santé Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de

Plus en détail

fiche pratique gestion des déchets

fiche pratique gestion des déchets & RSE: L engage ment durable! fiche pratique gestion des déchets les biodéchets enjeux Les établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux sont de grands producteurs de bio-déchets. En

Plus en détail

Agglomération du Pays de l Or Crèches - Menu AOUT 2015

Agglomération du Pays de l Or Crèches - Menu AOUT 2015 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 3 août 2015 4 août 2015 5 août 2015 6 août 2015 7 août 2015 Radis beurre Taboulé Tomates mozzarella Salade verte et féta Salade de carottes Escalope de veau forestière

Plus en détail

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Les axes politiques Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est engagé dans : une politique

Plus en détail

dossier de presse Déjeuner produits locaux et bios au collège Le Pilat de

dossier de presse Déjeuner produits locaux et bios au collège Le Pilat de v e n d r e d i 1 8 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Déjeuner produits locaux et bios au collège Le Pilat de Bourg-Argental avec Bernard BONNE, Président du Conseil général de la Loire et Raymond

Plus en détail

AVIS D'ATTRIBUTION. Identification de l organisme qui passe les marchés. GROUPEMENT DE COMMANDES : VILLE d YZEURE --- VILLE D'AVERMES

AVIS D'ATTRIBUTION. Identification de l organisme qui passe les marchés. GROUPEMENT DE COMMANDES : VILLE d YZEURE --- VILLE D'AVERMES AVIS D'ATTRIBUTION Identification de l organisme qui passe les marchés GROUPEMENT DE COMMANDES : VILLE d YZEURE --- VILLE D'AVERMES Coordonnateur-Mandataire du Groupement de Commandes jusqu'à la notification

Plus en détail

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS Les clés d une bonne alimentation Pour mieux choisir son alimentation, il est rassurant de savoir qu aucun aliment, ni aucune famille d'aliments, ne réalise à

Plus en détail

Introduire des denrées bio en restauration collective : enjeux, méthodes et perspectives

Introduire des denrées bio en restauration collective : enjeux, méthodes et perspectives Fiche REPERES Introduire des denrées bio en restauration collective : enjeux, méthodes et perspectives Manger autrement Préambule : La Maison de la Bio est investie dans l accompagnement des collectivités

Plus en détail

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda THE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda JUS D ORANGE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda CAFE Boissons vin - thé

Plus en détail

Messages nutrition santé

Messages nutrition santé Fiche A1 Des éléments de connaissance Les avancées de la recherche précisent le rôle que joue tant l inadéquation des apports alimentaires que l insuffisance d activité physique et la sédentarité dans

Plus en détail

Taux minimum de fruits et légumes de saison.

Taux minimum de fruits et légumes de saison. Grille d'analyse des réponses DDRS - DSP 2015001 restauration Source = référentiel "Restauration durable Campus" - version 2012 Critères produits alimentaires (1/3) N 1 Origine des fruits et légumes N

Plus en détail

*** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics

*** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT ACTE D ENGAGEMENT CCP *** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics *** Objet de la consultation : Fourniture confection

Plus en détail