Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille"

Transcription

1 Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

2 Prototype de mailleur pour le Prétraitement des données urbaines Évènement de Septembre 2000 sur le BV Vieux-Port Marseille Injection de la pluie spatialisée (Partenariat LCPC F. Rodriguez) Application sur le BV du Vieux-Port avec Reflux2DH (partenariat CETMEF P. Sergent, B. Zhang) Perspectives Comparaison avec des données historiques (BMPM) Comparaison avec modèle RUBAR20 (CEMAGREF A. Paquier) 2 2

3 Prototype mailleur urbain Squeletisation rues sur les contours d'ilots. Association axes de rues - îlots Profils en travers dans les axes de rue. Maillage réglé des axes de rue Mailler réglé de manière semi-automatique certaines fins de rue Mailler réglé de manière semi-automatique les carrefours droits Mailler manuellement les carrefours plus complexes. 3 3

4 Prototype mailleur urbain Ilots schématiques => Profils en Travers auto => Diagramme de Voronoï => Maillage simple auto => Squelette des Rues Maillage manuel carrefours complexes 4 4

5 Évènement 20 Septembre 2000 Orage de forte intensité sur la ville de Marseille Succession de deux épisodes pluvieux intenses, d occurrence proche de la décennale et séparés d une durée de moins d une heure Cumul sur sa période principale 211 mm de pluie et (intensité maximale sur 6 minutes avoisine 180 mm/h). Les conséquences de cet événement ont été lourdes pour la ville de Marseille, le réseau déjà insuffisant pour la pluie décennale, n ayant pu se vidanger entre les pics de l épisode pluvieux ~1m d eau en bas de la Canebière 5 5

6 Évènement 20 Septembre

7 Injection de la pluie 2 méthodes CETE 1/ une méthode classique où les points du maillage sont pondérés par le rapport entre la superficie totale du bassin versant et la superficie du maillage 2/ une méthode locale où la pluie sur les ilots est distribuée sur les bords de ces ilots Méthodes LCPC basées sur SIG où la pluie sur les batiments est distribuée sur les bords des batiments 7 7

8 Application BV Vieux-Port Développements spécifiques Reflux 2DH Schéma Numérique, intégration de la pluie... Quelques Chiffres 1400 tronçons, 890 «carrefours» et 100 km linéaire développé => ~ nœuds calcul Limitations: Maillage ne prend pas en compte les micro-topographies (et les modifications du tramway) Le mobilier urbain Capacité du réseau négligée sur les évènements forts 8 8

9 Topographie Générale 9 9

10 Topographie locale 10 10

11 Hauteurs d'eau maximales méthode d'injection de pluie n

12 Hauteurs d'eau maximales 1.Les accumulations d'eau à certaines limites du modèle sont des artefacts numériques. Ces différentes branches sont physiquement des écoulements libres, c'est à dire que le ruissellement sort du bassin versant du vieux-port. Le bassin versant des rues est comme indiqué précédemment, plus délicat à analyser que le bassin versant naturel sans bâtiment. Sur ces limites, des sorties libres seront intégrées dans le modèle ultérieurement, 2.La hauteur d'eau en amont de la Bourse à Marseille atteint des valeurs de l'ordre de 1 à 1,5 mètres, lié à une dépression topographique, ce qui a été vérifié par des enquêtes lors de l'évènement de Septembre La hauteur d'eau sur le quai de la Fraternité en bas de la Canebière est de l'ordre de 0,5 à 1 mètre. 4.Les hauteurs d'eau modélisées sur la place Estienne d'orves atteignent 1 à 2 mètres, valeurs que nous ne pouvons pas confirmer mais qui expliquent le remplissage du parking souterrain sous la place. 5.L'injection de la pluie dans le modèle sur ce secteur est faible car l'urbanisation est moins dense et peut provoquer une diminution des apports dans les rues au sud du vieux-port

13 Débit linéique maximal méthode d'injection de pluie n

14 14 Débit linéique maximal 6.répartition à ce carrefour mérite d'être étudiée plus en détail car le passage par la voie au nord conduit à des écoulements forts au nord de la Canebière 7.Cette rue, de biais par rapport à la Canebière est simulée avec des hauteurs d'eau de l'ordre d'une trentaine de centimètres et des vitesses non négligeables. Des vidéos confirment ces résultats. 8.Le secteur entre la Canebière et le Centre Bourse (Nord de la Canebière) montre des forts écoulements constatés lors de l'évènement de Septembre Ces rues sont dans les simulations ont les plus forts débits linéiques car étroites et dans l'axe d'écoulement naturel. Nous n'avons pas actuellement les moyens de vérifier les passages particuliers de l'eau d'une rue plutôt que dans une autre. 10.Le maillage de certains lieux d'écoulement n'est pas totalement pris en compte et certaines places, ilots (comme ceux sur la quai de la Fraternité en bas du vieux port), ou zones de parking conduisent à modifier les écoulements par rapport à l'évènement. 14

15 Injection de la pluie Différences entre les méthodes 1 et

16 -Hydrogramme-Volume méthode d'injection de pluie n

17 Perspectives: BMPM Photographies Ponctuelles (Hauteur Charge Vitesse) 17 17

18 Perspectives: BMPM BDD Interventions Engins (Ronds rouges comparé au débit linéique) 18 18

19 19 Synthèses et perspectives Bonne adéquation qualitative et quantitative des résultats avec les premiers éléments historiques Perspectives techniques: Comparaison des simulations avec modèle RUBAR20 du CEMAGREF Améliorations de l'injection de la pluie et intérêt des différentes méthodes Validation sur un modèle prenant en compte plus d'éléments topographiques (places...) Applications PPRI Impacts Aménagements (Tramway...) Préparation Gestion de Crise 19

20 20 Informations utiles Présentation Patrick Ledoux CETE Méditerranée Département Risques Eau Construction Service Hydraulique Informations Frédéric Pons CETE Méditerranée Département Risques Eau Construction Service Hydraulique

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain :

Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain : GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES RISQUES D INONDATION Expérience de la commune d Antibes Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs des Alpes-Maritimes Mercredi 3 décembre 2014 1 PREAMBULE

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE

Plan de Prévention des Risques Inondation. Rhône et affluents. Présentation du projet. Commune de VALENCE Commune de VALENCE Plan de Prévention des Risques Inondation Rhône et affluents Présentation du projet Les éléments constitutifs du risque Nécessité d'un vocabulaire commun L'aléa Les enjeux Le risque

Plus en détail

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet SIAVB - Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Vallée de la Bièvre VEOLIA EAU

Plus en détail

Innovations Majeures de la Version 4

Innovations Majeures de la Version 4 Innovations Majeures de la Version 4 Un nouvel environnement SIG avec de puissants outils graphiques. De nouveaux moteurs hydrologiques et hydrauliques plus sûrs et plus performants. De nouveaux modes

Plus en détail

Département de l Ain. PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel CY00498

Département de l Ain. PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel CY00498 Département de l Ain PHASE 1B : Diagnostic de l Etat actuel Schéma Directeur des Eaux Pluviales CY00498 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES) Agence de Chambery :

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes

Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes Page 1 / 8 1. Présentation TECHNIQUES TOPO est investi depuis 2007 dans la technologie du SCANNER 3D. Nous avons formé plusieurs équipes spécifiques

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

L'ARMANCON A AISY-SUR-ARMANCON [AVAL]

L'ARMANCON A AISY-SUR-ARMANCON [AVAL] L'ARMANCON A AISY-SUR-ARMANCON [AVAL] Zone hydrographique : H2452020 Bassin versant : 1350 km² donnees hydrologiques de synthese (1989-2004) donnees calculees sur 15 ans Débits (m3/s) 26.10 # 25.10 # 16.20

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Eléments de réflexion sur les outils de calcul utilisés en hydrologie urbaine et leur variables d entrées Rémi WAGNER Page 2/X CONTEXTE Recours recommandé à l utilisation des modèles COMMENT EVITER? Rémi

Plus en détail

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement.

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Introduction Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Présentation Démonstration Introduction Objet : est un outil dédié au calcul capacitaire

Plus en détail

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6 Table des matières Livrable A - V0.1 / Résultats du modèle Partie 1: Préambule...4 Partie 2: Inventaire des données...6 1 Données contextuelles...7 2 Données hydrologiques...9 3 Données hydrauliques...12

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU

Département de l ISERE. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Commune de MOISSIEU Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de MOISSIEU Schéma de gestion des Eaux Pluviales Août 2007 Sommaire 1. Typologie des problèmes liés aux E.P. :... 1 1.1. Ruissellements...

Plus en détail

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations VENDARGUES 1 èè r ee rrév isi ion i valanl tt élabol rra tt ion i du PLU 6..7 Schéma diirectteur dʼʼassaiiniissementt plluviiall centtre viilllle Procédure Prescription Arrêt du projet Approbation Elaboration

Plus en détail

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014 Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France Introduction Cette matinée de formation est la 1 ère d une série de quatre thématiques liées

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux Thème : REX des incidents et des dysfonctionnements des barrages vannés EXPLOITATION DES BARRAGES VANNES RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LE CALCUL DE LA DÉBITANCE DES BARRAGES ÉTUDES SUR MODÈLES PHYSIQUES ET MODÈLES

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit Objectif : L objectif de ce TD est de caler un modèle pluie-débit évènementiel. C'est-à-dire, un modèle ou seulement quelques évènements bien

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

La fibre optique VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE

La fibre optique VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE La fibre optique arrive dans votre ville! VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE Valenciennes Métropole Un territoire numérique Valenciennes Métropole a fait le choix ambitieux de développer un pôle

Plus en détail

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Journée d'information et d'échanges sur les Systèmes de Transport Intelligents (STI) Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Nicolas DITCHI Réseau Scientifique et Technique

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données PLAN 1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données 3. La composition de la base de données 4. Les utilisations de la base de donnée 5. L exploitation et les évolutions à venir 1.

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

Plateforme nationale de gestion et traitement de données pour l'hydraulique et les inondations

Plateforme nationale de gestion et traitement de données pour l'hydraulique et les inondations Les données LIDAR : utilisation pour la prévention des risques d'inondation Plateforme nationale de gestion et traitement de données pour l'hydraulique et les inondations (Ex Plateforme Nationale pour

Plus en détail

Journée CFBR - élèves ingénieurs du 15 octobre 2011. Rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel Etudes hydro-sédimentaires

Journée CFBR - élèves ingénieurs du 15 octobre 2011. Rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel Etudes hydro-sédimentaires Journée CFBR - élèves ingénieurs du 15 octobre 2011 Rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel Etudes hydro-sédimentaires CONTEXTE GENERAL DES ETUDES Démarche d ensemble et réflexions sur

Plus en détail

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES Le 16 avril 2013 Présentation de l Atelier LD Urbanisme, Paysage, Ingénierie et Techniques Environnementales L atelier LD est reconnu pour son approche qui place

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

5. Infiltration et écoulements

5. Infiltration et écoulements 5. Infiltration et écoulements 5.1. Définitions et paramètres descriptifs de l infiltration 5.2. Facteurs influençant l infiltration 5.3. Variation du taux d infiltration au cours d une averse 5.4. Modélisation

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles

3 ETUDE HYDROLOGIQUE. 3.1 La pluviométrie. 3.1.1 Analyse critique des données disponibles 3 ETUDE HYDROLOGIQUE 3.1 La pluviométrie 3.1.1 Analyse critique des données disponibles A proximité du bassin versant existe une station d enregistrement de la pluviométrie (DIREN 59-62) située sur la

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Procédé de fusion des deux sources indépendantes de données Diminution des incertitudes sur les mesures de pluie Réduction du coût des campagnes

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

PHASE 4. Document synthétique à destination du Comité de Concertation (COCON) Reprise de l aléa de référence, Enjeux et objectifs de prévention

PHASE 4. Document synthétique à destination du Comité de Concertation (COCON) Reprise de l aléa de référence, Enjeux et objectifs de prévention Document synthétique à destination du Comité de Concertation (COCON) Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Reprise de l aléa de référence, Enjeux et objectifs de prévention Version

Plus en détail

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5.

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5. VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER d P L U lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES P.L.U. APPROUVE D.C.M. 19 juillet 2004 Modification n 1 D.C.M.

Plus en détail

Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA

Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA Bureau de la CLE du 28 avril 2015 : Avis bureau Dossier

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts :

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts : DOSSIER DE PRESSE Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent le 29 octobre 2014 Contacts : Ville de Besançon Direction eau-assainissement 03 81 61 52 01 Direction Grands Travaux 03 81 61 51 24 Contact

Plus en détail

PLU Les Loges-en-Josas

PLU Les Loges-en-Josas DEPARTEMENT DES YVELINES PLU Les Loges-en-Josas Dossier approuvé par délibération du Conseil Municipal du 16.12.2009 Mairie des Loges-en-Josas 2 Grande Rue 78350 LES LOGES-EN-JOSAS Tél. : 01.39.07.16.70

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES

ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES PREAMBULE : CONTEXTE & OBJECTIF -Territoire CAD -Problématique générale/objectif PARTIE 1 : ETUDE PREALABLE -Méthodologie et mesurage -Résultats

Plus en détail

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX

Micro Drainage. Micro Drainage. drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX Micro Drainage LOGICIEL DE CONCEPTION DE RÉSEAUX drainage Micro Drainage MicroDrainage permet aux ingénieurs, aux développeurs, aux chargées d étude et aux organismes d approbation de concevoir et de valider

Plus en détail

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau

Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Chaire de recherche du Canada sur la dynamique des contaminants microbiens dans les sources d'approvisionnement en eau Impacts et adaptations aux changements climatiques des infrastructures municipales

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES Commune de GEX 77 rue de l'horloge 01 110 GEX Tél : 04.50.42.63.00 Bureau d'études : HYDRETUDES 815 route de champs Farçon 74370 ARGONAY Tél : 04.50.27.17.26 PRISE EN COMPTE DES REJETS D'EAU PLUVIALES

Plus en détail

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives

Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Première réunion du Groupe de travail sur la révision des normes hydrologiques en Afrique de l Ouest et du Centre Historique des normes hydrologiques actuelles et perspectives Pierre Ribstein UMR 7619

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Comparaison des résultats de TELEMAC 2D et de REFLUX sur le modèle

Comparaison des résultats de TELEMAC 2D et de REFLUX sur le modèle Comparaison des résultats de TELEMAC 2D et de REFLUX sur le modèle Club Modélisation Hydraulique La défense 26 juin 2012 de L'oise entre Verberie et Creil Christophe LAROCHE - DREC / SRILH Mathieu ALQUIER

Plus en détail

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau Service de distribution de l eau à Rennes Stratégie de renouvellement du réseau David Clausse Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais Rencontres de l'eau en Loire Bretagne Gestion

Plus en détail

Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay

Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay Syndicat Mixte de l Yvette et de la Bièvre pour la restauration et la gestion des étangs et rigoles du Plateau de Saclay LE PROGRAMME DE RESTAURATION DES ETANGS ET RIGOLES VENDREDI 7 MAI 2010 1 HISTORIQUE

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

PHASE 2 : DÉFINITION DU

PHASE 2 : DÉFINITION DU 09MEN002_IndD Septembre 2011 Zonage du risque inondation sur la commune d Arpaillargues et Aureilhac PHASE 2 : DÉFINITION DU RISQUE STATISTIQUE SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH Il s agit d une zone de protection correspondant au centre historique de Beauvais (cathédrale, ancien palais épiscopal,

Plus en détail

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques Cartographie des karsts de contact Méthode Doline S.PINSON /D3E EVE 2 octobre 2014 Journées

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

PIECE E : CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES LES PLUS IMPORTANTS PIECE E CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES LES PLUS IMPORTANTS

PIECE E : CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES LES PLUS IMPORTANTS PIECE E CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES LES PLUS IMPORTANTS PIECE E CARACTERISTIQUES DES OUVRAGES LES PLUS IMPORTANTS SOMMAIRE 1. PLATE-FORME DU TRAMWAY ET ABORDS... 3 2. AMENAGEMENT DES STATIONS... 12 2.1 Station Saint-Julien Gare SNCF... 13 2.2 Saint-Julien Centre...

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE?

COMMENT CHOISIR UNE FILIERE? Plusieurs paramètres sont à considérer avant de choisir et dimensionner le dispositif d assainissement : L aptitude du sol : perméabilité, hauteur et nature de la couche rocheuse, niveau de remontée de

Plus en détail

Estimation des écoulements de surface. pour une crue extrême en milieu urbanisé

Estimation des écoulements de surface. pour une crue extrême en milieu urbanisé Ministère de l Ecologie et du Développement Durable Programme Risques d Inondation Projet Estimation des écoulements de surface pour une crue extrême en milieu urbanisé Rapport de synthèse Mars 2004 Cemagref,

Plus en détail

Logiciel de modélisation des processus hydrologiques et hydrauliques en milieu urbain

Logiciel de modélisation des processus hydrologiques et hydrauliques en milieu urbain Logiciel de modélisation des processus hydrologiques et hydrauliques en milieu urbain Présentation du logiciel hydratec 2014 P.1 SOMMAIRE 1. Présentation 2. Architecture du logiciel 3. Domaines de modélisation

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

Commune de Donceel. Aide à l exploitation du réseau d égouttage. Questions et analyses.

Commune de Donceel. Aide à l exploitation du réseau d égouttage. Questions et analyses. . Questions et analyses. Béatrice LEPORCQ (AIDE) Septième édition des Assises de l eau en Wallonie Mercredi 18 mars 2015 Contexte En 2013 : création d un nouveau département au sein de l AIDE «Services

Plus en détail

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Najib Lahlou- Mimi Directeur Général NRW reduction in urban water utilities Center for Mediteranean Integration Marseille January 22-23,

Plus en détail

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 Commune de CREYSSEILLES ASSAINISSEMENT COLLECTIF Schéma Général d Assainissement Phase 3 Page 1 sur 9 PHASE 3 : ASSAINISSEMENT COLLECTIF Version : Date : Etablie par : Vérifiée par : 1 02/2005 Y.B S.M 2 08/2005 Y.B S.M Schéma Général d Assainissement

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 PRESENTATION DE L ETUDE... 3 1.1 Objectifs/Méthodologie... 3 1.2 Contexte général... 4

SOMMAIRE. 1 PRESENTATION DE L ETUDE... 3 1.1 Objectifs/Méthodologie... 3 1.2 Contexte général... 4 Ville de Ploërmel Schéma Directeur de Gestion des Eaux Pluviales SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ETUDE... 3 1.1 Objectifs/Méthodologie... 3 1.2 Contexte général... 4 2 PHASE DIAGNOSTIC (Rappel)... 6 2.1 Phase

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés Evénements et territoires : le coût des inondations en France Analyses spatio-temporelles des dommages assurés David BOURGUIGNON Conférence-débat Vers une connaissance partagée des événements naturels

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur

Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur PAPI d intention du BV du Viaur Programme d Actions de Prévention des Inondations d intention sur le bassin du Viaur 15/11/2012 Contexte Juin 2007 : Crue exceptionnelle de l Hunargues à Cassagnes- Bégonhès

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République -

Plus en détail

Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques

Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT CONFRONTÉES AU RISQUE HYDRAULIQUE Jeudi Journée technique sous l égide de la CoTITA Premiers réflexes Consulter

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude Cette étude est effectuée sur l ensemble du linéaire du Rhône, de l aval du lac Léman à la mer Méditerranée (Annexe 1). Afin d assurer

Plus en détail

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques

La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques La gestion des écoulements dans les Wateringues du Nord - Pas de Calais Incidence prévisible des changements climatiques Par Philippe PARENT Institution des Wateringues Par Philippe PARENT Institution

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail