La facturation. 607 Achat de marchandises HT TVA déductible sur biens et services TVA 512 Banques (ou fournisseur) TTC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La facturation. 607 Achat de marchandises HT TVA déductible sur biens et services TVA 512 Banques (ou fournisseur) TTC"

Transcription

1 I Ls princips d bas d la facturation A / Généralités La facturation - La chaîn ds documnts commrciaux. Un factur st un documnt comptabl émis par l fournissur à dstination du clint. L dvis st un documnt établi par l fournissur qui détaill t stim ls travaux à ffctur. 1 / Dvis ou factur pro format 2 / Bon d command rmpli par l clint 3 / Factur émis par l fournissur Bon d livraison Bon d récption 4 / Enrgistrmnt comptabl ( chz l clint t chz l fournissur ) Du coté du clint : L clint put achtr : - ds immobilisations qui sont ds bins dstinés à rstr d façon durabl - ds bins t ds srvics ou dstinés à êtr transformés ou vndus qui sont ds chargs pour l ntrpris Ell sont nrgistrés dans la class Achat d matièrs prmièrs Achats stockés Achats non stockés Achats d marchandiss - 61 / 62 Autrs chargs xtrns Exmpls : 607 Achat d marchandiss HT TVA déductibl sur bins t srvics TVA 512 Banqus (ou fournissur) TTC L fournissur put vndr : - Ds marchandiss ( compt 707 vnts d marchandiss ) - Ds produits finis ( compt 701 vnts d produits finis ) - Ds srvics ( compt 706 prstation d srvics ) Du côté du fournissur : 512 Banqu ( ou clints ) TTC 70 Vnts HT B / Ls mntions obligatoirs. Tout opération commrcial ntr dux profssionnls doit fair l objt d un factur qui dois mntionnr : - l numéro d la factur - ls référncs (nom, adrss, ) du clint t clls du fournissur - la dat d la vnt ou d la prstation d srvic t cll du règlmnt

2 - ls réductions d prix consntis - l scompt applicabl n cas d paimnt anticipé - la désignation ds bins ( ou srvics ) achtés t ls quantités achtés - ls prix unitairs hors taxs - l total TTC La factur doit comportr dux xmplairs l un pour l vndur, l autr pour l achtur. La factur doit êtr consrvé 10 ans. C / La TVA La TVA figur sur tout factur. C st un impôt sur la consommation final, n dvant pas êtr supporté par ls ntrpriss. II / La factur d doit A / Définition La factur d DOIT constat l montant qui l clint doit au fournissur. C st la factur qui accompagn normalmnt l act d achat / vnt. B / Ls réductions sur factur d doit - ls différnts typs d réductions - ls réductions à caractèr commrcial : l rabais, la rmis, la ristourn - l nrgistrmnt ds réductions commrcials ( RRR) Dans l cas général ds facturs d doit, ls compts d achat ou d immobilisation nrgistrmnt l nt commrcial. Ls RRR n apparaissnt pas dans un compt spécifiqu. Un réduction à caractèr financir : L scompt ou scompt d règlmnt, l scompt st un réduction liés aux conditions d paimnt d la factur. Un scompt st accordé par l fournissur, à son clint, n cas d paimnt comptant par rapport aux conditions générals d paimnt. RRR Rabais, si ls bins présntnt un défaut ou son détériorés Rmis, n fonction ds quantités commandés ou d la qualité du clint La ristourn n fin d périod n fonction ds achats antériurs L nrgistrmnt d l scompt : Du côté du fournissur : L scompt accordé st un manqu à gagnr donc un charg financièr. 512 ou 411 Banqu ou clint TTC 665 Escompt accordé Escompt 70 Vnts Nt commrci al

3 L scompt obtnu st un produit ( un réduction d charg ) financièr. 60 Achat. Nt commrci al TVA déductibl sur autrs bins t srvics TVA 512 ou 401 Banqu ou fournissur TTC 765 Escompt obtnu Escompt III / La facturation A / Définition L fournissur qui a un dtt vis-à-vis du clint, t qui doit alors établir un factur d avoir. Cll-ci st établi TTC, ll fait apparaîtr la TVA, ainsi qu d évntulls réduction. La factur d avoir n st pas réglé mais vint n déduction d un prochain factur d DOIT. Il y a ds factur d avoir dans ls principaux cas suivants : rtour d marchandiss, réductions accordés a postriori ( cas d la ristourn ) déconsignation d mballag. B / L nrgistrmnt ds facturs d avoir. - CAS DU RETOUR DE MARCHANDISE La factur d avoir aura la mêm structur qu la factur d doit d origin, y comprit ls évntulls réductions. Dans c cas, la factur d avoir st «l invrs» d un factur d doit précédnt. Il faut donc annulr ( contrpassr ) partillmnt l écritur d doit initial. Ls RRR n apparaissnt pas dans l écritur comptabl. - CAS DE LA RISTOURNE Ls ristourn sont l plus souvnt accordés sur un factur d avoir spécifiqu, établi à la fin d un périod. - du côté du fournissur, la ristourn accordé constitu pour lui un manqu à gagné, comparabl à un charg, ou plus xactmnt un diminution ds produits. On utilisra l compt 709 qui fonctionn à l invrs d un compt d «produit» classiqu. Exmpl : Du côté du fournissur : 709 RRR accordés RRR HT 411 Clints RRR TTC La ristourn obtnu constitu pour lui un gain, comparabl à un produit, ou plus xactmnt un diminution ds chargs.

4 On utilisra l compt 609 qui fonctionn à l invrs d un compt d «charg» classiqu. 401 Fournissur RRR TTC 609 RRR obtnus sur achat RRR HT TVA déductibl TVA IV / Ls frais d transport t d mballag sur achats t sur vnts - Ls frais d transport : FRANCO d Port : l n st pas facturé au clint FORFAIT : l fournissur s charg d l xpédition moynnant un supplémnt d prix DEBOURS : l fournissur pai un transportur pour l compt du clint. L clint lui rmbours nsuit ss frais - Ls mballags consignés : Présntation : Ds mballags accompagnnt parfois ls livraisons d bins. Il n xist d dux typs : - Ls mballags non récupérabls sont considérés comm prdus. - Ls mballags récupérabls sont généralmnt consrvés par l clint un crtain tmps puis rndus au fournissur. Pour incitr ctt rstitution l fournissur factur un crtain somm, qu il s ngag à rmboursr lors du rtour d ss mballags. Ctt somm st applé consignation. La consignation st un opération d prêt, à c titr ll n st pas soumis à la TVA. La consignation n st pas un charg pour l clint, ni un produit pour l fournissur. Chz l fournissur : 411 Clint X 4196 Clint dtt pour mballags consignés X = dtt conditionnll Chz l Clint : 4096 Fournissurs créancs pour mballag à rndr X = créanc conditionnl l 401 Fournissurs X Enrgistrmnt n cas d non rstitution d mballags : n cas d non rstitution, l prêt s transform d fait n vnt d mballags. Chz l fournissur : 4196 Clints dtts mballags consignés Prix consignati on

5 7088 Cssion d approvisionnmnt HT Chz l clint : ( non rstitution d l mballag ) 6026 Achat d mballags HT TVA déductibl TVA 4096 Fournissur créancs pour mballags Prix consignati on V / L cas ds avancs Un avanc st un paimnt partil à valoir sur l achat d un bin. L avanc st nrgistré dans ds compts d tirs spécifiqus : 4191 ; clint avancs t acompts rçus sur command ; fournissur avancs t acompts vrsés sur command. Attntion, la TVA n st pas comptabilisé dès l vrsmnt d l avanc ; mais lors d la facturation. Exmpl : L 01/03, l clint André vous vrs un avanc d 1000 à valoir sur sa command livrabl l 15/05, d un valur total d 8000 HT. L 01/ Banqus Clint avancs t acompts rçus sur command 1000 L 15/ Clints avancs t acompts sur 1000 command 512 Banqus Vnts d Marchandiss Etat- TVA collcté 1568

ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT

ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT ANNEXE 2 :MODELE DE PLAN DE FINANCEMENT VARIATION DU FONDS DE ROULEMENT D'INVESTISSEMENT (FRI) R E S S O U R C E S Augmntation ds fonds proprs (associatifs ou apports) Résrvs ds plus-valus ntts (établissmnts

Plus en détail

LE PETIT COMPTA. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

LE PETIT COMPTA. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux LE PETIT 2016 COMPTA Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : AGO : ANC : CAR : CCA : CMP : CNC : CRC

Plus en détail

TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT. d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations.

TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT. d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations. TRAITEMENT COMPTABLE DES OPERATIONS D ACHAT Objectif(s) : être capable : o o d'analyser les factures de DOIT relatives aux opérations d'achat, d'enregistrer les opérations. Pré-requis : o o connaissance

Plus en détail

FASCICULE Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2

FASCICULE Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2 Unité 1 Thème 5 FASCICULE 5... 2 Comprendre et gérer l achat de biens ou de services... 2 SÉQUENCE 1... 3 Réaliser des opérations de facturation et les comptabiliser... 3 Thème 5 > Séquence 1 > Étape 1...

Plus en détail

B2 ALTERNANCE. Gestion-Finance

B2 ALTERNANCE. Gestion-Finance B2 ALTERNANCE Gestion-Finance MATIERE PLAN Les différents postes de gestion Maîtriser les opérations comptables rythmant la vie de l entreprise Réaliser les différents documents comptables Interpréter

Plus en détail

Vous achetez un vélo. Le prix de vente est de 200 et le commercial vous annonce qu il vous fait 20 de remise. Quel est le % de remise?

Vous achetez un vélo. Le prix de vente est de 200 et le commercial vous annonce qu il vous fait 20 de remise. Quel est le % de remise? Page 1 sur 6 1 LES DOCUMENTS COMMERCIAUX FACTURATION ET TVA Les factures de «doit», la T.V.A Les factures «d avoir» Les réductions commerciales : les RRR Les réductions financières : escomptes Le transport

Plus en détail

FICHES COMPTABLES : Premières Bac. Pro. SOMMAIRE

FICHES COMPTABLES : Premières Bac. Pro. SOMMAIRE FICHES COMPTABLES : Premières Bac. Pro. SOMMAIRE N 1 : L enregistrement comptable des ventes et avoirs/ventes o Le compte 70 o Les factures de doit et avoir émises vers la France o Les ventes hors de France

Plus en détail

FASCICULE Comprendre et gérer la vente de biens ou de services... 2

FASCICULE Comprendre et gérer la vente de biens ou de services... 2 Unité 1 Thème 4 FASCICULE 4... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services... 2 SÉQUENCE 1... 3 Réaliser des opérations de facturation et leur comptabilisation... 3 Thème 4 > Séquence 1 > Étape

Plus en détail

Chapitre III Les opérations commerciales. commerciales. Définition des opérations. La facture d avoir d. financières

Chapitre III Les opérations commerciales. commerciales. Définition des opérations. La facture d avoir d. financières Chapitre III Les opérations commerciales Définition des opérations commerciales Ce sont les opérations d achats, de ventes, de réductions, de majorations, de ristournes Etc. Ces opérations sont les plus

Plus en détail

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Rénovation ds CQP d la branch OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll Commrc d détail d l horlogri-bijoutri Appl à propositions du 26 novmbr 2014-1 - 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

Unité 1 Thème 5 FASCICULE 5. Comprendre et gérer les achats de biens ou de services. Cned Site de Lyon Page 1 / 7

Unité 1 Thème 5 FASCICULE 5. Comprendre et gérer les achats de biens ou de services. Cned Site de Lyon Page 1 / 7 FASCICULE 5 Comprendre et gérer les achats de biens ou de services Cned Site de Lyon Page 1 / 7 SÉQUENCE SYNTHÈSE Comprendre et gérer l achat de biens ou de services Les factures de «doit» et leur comptabilisation

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

SYNTHESE : Traitements comptables des activités courantes

SYNTHESE : Traitements comptables des activités courantes SYNTHESE : Traitements comptables des activités courantes Objectif(s) : Présenter de façon synthétique les traitements comptables liés aux opérations courantes de l entreprise. Pré-requis : o o Introduction

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES COMPTABILITÉ - CAS ANTOMALE EXERCICE DE SYNTHÈSE SUR LES ACHATS/VENTES, ACQUISITIONS D IMMOBILISATIONS, TVA, CHARGES DE PERSONNEL Adapté d un sujet de DCG 9 : Introduction à la comptabilité Vous effectuez

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Etud d opportunité t création d CQP OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll du Négoc t prstations d srvics dans ls domains médico-tchniqus Appl à propositions

Plus en détail

Je cède des DPB Quelles clauses choisir?

Je cède des DPB Quelles clauses choisir? Dirction Départmntal ds Trritoirs t d la Mr Finistèr J cèd Qulls clauss choisir? Mis à jour : Av r i l 0 à r s o ép t l d t à van n o a s s 9 0 us TM ai a l s c la DD m L Dirction Départmntal ds Trritoirs

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

communications écrites et d'enregistrements, de même que la compilation de données mathématiques ou statistiques;

communications écrites et d'enregistrements, de même que la compilation de données mathématiques ou statistiques; Class 35 Publicité; gstion ds affairs commrcials; administration commrcial; travaux d burau. Not xplicativ La class 35 comprnd ssntillmnt ls srvics rndus par ds prsonns ou par ds organisations dont l but

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES LES OPERATIONS COMMERCIALES.

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES LES OPERATIONS COMMERCIALES. FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES www.c2kformations.com SOMMAIRE.. 1. 2. 3.. Les réductions commerciales RRR La réduction financière escompte Les différents taux de TVA Les différents

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2.

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2. DEMANDE D EMPLOI Dat : _ 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffur scolair Chauffur d brlin Tmps plin Chauffur d vill Tmps partil Lavur Mécanicin Autr : 2. Idntification Nom : Prénom : _ Adrss : Dat d naissanc

Plus en détail

LA FACTURATION. Lorsque le client est un professionnel, un certain nombre de rubriques doit obligatoirement apparaître :

LA FACTURATION. Lorsque le client est un professionnel, un certain nombre de rubriques doit obligatoirement apparaître : LA FACTURATION La réalisation d une facture, acte simple pour les ventes aux particuliers, est beaucoup plus technique lorsque le client est un professionnel : elle nécessite de prendre en compte les conditions

Plus en détail

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective.

1. Présenter les trois types de réductions commerciales en indiquant leur modalité d enregistrement respective. DCG session 2012 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES A- Opérations liées aux achats et ventes 1. Présenter les trois types de réductions commerciales en

Plus en détail

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI

Les systèmes asservis linéaires. échantillonnés. Mohamed AKKARI Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Virtull d Tunis Ls systèms assrvis linéairs échantillonnés Echantillonnag instantané d un signal Mohamd AKKARI Attntion! C produit pédagogiqu

Plus en détail

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services MISSIN DE DEPLIEMENT DE L DEMTEILISTIN Mis à jour éférnc : T5 Domain : Transvrs Titr : Idntifiants cod établissmnt, INESS Juridiqu, INESS Géographiqu, cods srvics nnxs : N/ IDENTIINTS Cod établissmnt,

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande.

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande. Numérisation A. Définition La figur suivant illustr l princip d un systèm numériu d contrôl-command. Cluici, à gauch, st chargé d contrôlr crtains comportmnts, par xmpl la tmpératur, d un systèm physiu.

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2015

Taxe d apprentissage 2015 Tax d apprntissag 2015 Mass salarial 2014 Tous départmnts (SAUF 57, 67 ET 68) VERSEMENT AVANT LE 1 ER MARS 2015 BORDEREAU À RETOURNER accompagné d votr règlmnt libllé à l ordr d l OPCAIM, à l adrss suivant

Plus en détail

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX: . NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement:

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX:  . NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement: ANNEXE 1: CADRE NORMALISE DE PRESENTATION DU BUDGET PREVISIONNEL D'UN ETABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICOSOCIAL RELEVANT DU I DE L'ARTICLE L.3121 DU CODE DE L'ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES ETABLISSEMENT

Plus en détail

CORRIGÉ : L'ANALYSE DES CONDITIONS DE VENTE

CORRIGÉ : L'ANALYSE DES CONDITIONS DE VENTE MM95880 PCC L'analyse des conditions de vente CORRIGÉ : L'ANALYSE DES CONDITIONS DE VENTE Les conditions de vente sont définies par contrat. Le doit en prendre connaissance avant toute signature de commande.

Plus en détail

communications écrites et d'enregistrements, de même que la compilation de données mathématiques ou statistiques;

communications écrites et d'enregistrements, de même que la compilation de données mathématiques ou statistiques; Class 35 Publicité; gstion ds affairs commrcials; administration commrcial; travaux d burau. Not xplicativ La class 35 comprnd ssntillmnt ls srvics rndus par ds prsonns ou par ds organisations dont l but

Plus en détail

Loi exponentielle. Rappels sur le chapitre précédent :

Loi exponentielle. Rappels sur le chapitre précédent : TS Loi ponntill Rappls sur l chapitr précédnt : On st parti d la loi uniform sur l intrvall [ ; ] puis sur un intrvall [a ; b] qulconqu (formul donnant la probabilité d un intrvall [ ; ] inclus dans [a

Plus en détail

VII. La méthode ESPRIT

VII. La méthode ESPRIT Patrick VAUDON Introduction à la détction ds angls d arrivés d un ond élctromagnétiqu. Mastr Rchrch Tchniqus hyprfréquncs élctroniqus t optiqus 4 VII La méthod ESPRIT ESPRIT st un acronym formé à partir

Plus en détail

LA FACTURATION. (cours) 1) cas général :

LA FACTURATION. (cours) 1) cas général : LA FACTURATION (cours) 1) cas général : le 15/11, Georges achète 10 000 de marchandises à Pierre, payables le 22/11 (arrondir au franc le plus proche et toujours utiliser ici un taux de de 19,6 %)). c/e

Plus en détail

Opération courantes. omptabiliser au journal de l entreprise les opérations ci-dessous réalisées par cette dernière:

Opération courantes. omptabiliser au journal de l entreprise les opérations ci-dessous réalisées par cette dernière: Opération courantes omptabiliser au journal de l entreprise les opérations ci-dessous réalisées par cette dernière: 1. vente de marchandises au comptant par chèque à Mr X, 60000 dhs TTC, facture doit n

Plus en détail

1procédures collectives

1procédures collectives 12. Procédurs collctivs 12.1 L traitmnt amiabl ds difficultés ou l placmnt sous un régim d protction d un procédur collctiv 12.2 L ntrpris n périod 12.3 L créancir fac à l ntrpris n procédurs collctivs

Plus en détail

Chapitre 10. Les opérations de trésorerie. Thème : État de rapprochement simple. 1 - État de rapprochement. 2 - Écriture

Chapitre 10. Les opérations de trésorerie. Thème : État de rapprochement simple. 1 - État de rapprochement. 2 - Écriture Chapitre 10 Les opérations de trésorerie Exercice 10.1 Thème : État de rapprochement simple. Le relevé bancaire du mois de décembre donne un solde créditeur de 20 000. Le compte 512 Crédit Lyonnais tenu

Plus en détail

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF Participation ds mployurs au dévloppmnt d la FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2016 TAXE D APPRENTISSAGE 2016 Départmnts 57, 67 t 68 Mass salarial 2015 VERSEMENT AU PLUS TARD LE 29 FÉVRIER 2016 BORDEREAU

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE IYA Mohammd Sodcoton, Camroon 1 INTRODUCTION La smnc constitu un élémnt ssntil pour la réussit d la production cotonnièr

Plus en détail

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013 Mathématiqus Bac Blanc TES du judi 8 mars 03 (3 hurs) Ls calculatrics sont autorisés (mais aucun formulair prsonnl). La qualité d la rédaction, la clarté d la copi t la précision ds raisonnmnts ntrront

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

ASCA unité 2 Gestion comptable courante Thème 7 Exercices supplémentaires. THÈME Comprendre et gérer la TVA...3

ASCA unité 2 Gestion comptable courante Thème 7 Exercices supplémentaires. THÈME Comprendre et gérer la TVA...3 ASCA unité 2 Thème 7 THÈME 7...3 Comprendre et gérer la TVA...3 SÉQUENCE 1...4 Réaliser le calcul de la TVA à payer...4 Thème 7 > Séquence 1 > Exercice... 4 Calcul de la valeur ajoutée...4 Thème 7 > Séquence

Plus en détail

Fournisseur (vendeur) Référence. Mode et conditions de règlement. Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire)

Fournisseur (vendeur) Référence. Mode et conditions de règlement. Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire) La Facture la facturation La facture doit et facture avoir Fournisseur (vendeur) Référence Mode et conditions de règlement Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire)

Plus en détail

Corrigé du QCM. 1. Grille de correction

Corrigé du QCM. 1. Grille de correction Corrigé du QCM LECON : TESTONS VOS CONNAISSANCES COURS : CALCULS COMMERCIAUX I Réf. cours : 51100

Plus en détail

FORUM EDITION. à la salle de conférence de Ouaga Aujourd hui et demain, c est nous! International du Jeune Entrepreneur (FIJE) INDUSTRIES-NTIC

FORUM EDITION. à la salle de conférence de Ouaga Aujourd hui et demain, c est nous! International du Jeune Entrepreneur (FIJE) INDUSTRIES-NTIC 2 INDUSTRIES-NTIC INFORMATIQUE AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE BTP-ENERGIE DEVELOPPEMENT DURABLE SERVICES AUX ENTREPRISES STANDS DU COMMERCE BANQUE FINANCE IMMOBILIER TELECOM EDUCATION FORMATION TOURISME ARTISANAT

Plus en détail

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e

Cha h p a i p tr t e r e 2 Rep e r p é r s é en e t n a t t a i t on o n d e d s e f o f n o c n ti t on o s n log o i g qu q e u s e Chapitr 2 Rprésntation ds fonctions logiqus 26..9 Ch 2 : Rprésntation ds fonctions logiqus Réalisation avc ds intrrupturs : a b +5 V Intrruptur a ouvrt (inactif) : a Intrruptur b frmé (actif) : b a Intrruptur

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

Comptabiliser les factures émises. Facture de vente adressée à M. et Mme Maconis. Montant TVA 19,16 1,76

Comptabiliser les factures émises. Facture de vente adressée à M. et Mme Maconis. Montant TVA 19,16 1,76 4 Nous sommes le 24 novembre 200. Vous poursuivez votre période de formation dans l entreprise Pépinières de l Océan. Votre tutrice, Mme Lordant, responsable de la comptabilité clients, vous confie le

Plus en détail

TP HF Manipulation 6 CARACTERISATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE

TP HF Manipulation 6 CARACTERISATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE TP HF Manipulation 6 CARACTERIATION D UN AMPLIFICATEUR MICRO ONDE I. Introduction Ls amplificaturs micro onds sont aujourd hui utilisés dans ls chaîns d transmission ds systèms d télécommunications. Il

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS 1. Unité 2 (sujet) Asca - Unité 2 (UC2-UC2L) Barème

ÉTUDE DE CAS 1. Unité 2 (sujet) Asca - Unité 2 (UC2-UC2L) Barème Unité 2 (sujet) Asca - Unité 2 (UC2-UC2L) Barème Annexe A... 1 point Annexe B...7 points Annexe C...4 points Annexe D...5 points Annexe E... 1,5 point Annexe F... 1,5 point Cned-201721DSPA0113 1 Mise

Plus en détail

GUIDE DE LIQUIDATION ORDINAIRE D UNE COOPÉRATIVE

GUIDE DE LIQUIDATION ORDINAIRE D UNE COOPÉRATIVE GUIDE DE LIQUIDATION ORDINAIRE D UNE COOPÉRATIVE JUILLET 2016 Publication réalisé par la Dirction d l ntrprnuriat collctif t la Dirction ds communications du ministèr d l Économi, d la Scinc t d l Innovation.

Plus en détail

Témoignage d entreprise

Témoignage d entreprise 5 Témoignag d ntrpris Danil Ouaknin / APR2 APR2, ntrpris adapté* t spécialisé dans la gstion d fin d vi ds DEEE profssionnls, conjugu avc succès ls différnts factts du dévloppmnt durabl. Présntation d

Plus en détail

Atomic Absorption. Spectroscopy

Atomic Absorption. Spectroscopy Chimi Analytiqu Atomic Absorption Spctroscopy Crost Elliott - Frnandz Samul - Tissot Guillaum (Group 2) Univrsité d Gnèv, Scincs II 17 Janvir 29 Résumé L but du laboratoir consist dans un prmir tmps à

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 30 JUILLET 2008 DELIBERATION N CR-08/02.321 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Schéma régional pour la cultur t l patrimoin - Stratégi régional pour ls langus t culturs régionals - Programm régional

Plus en détail

INTRODUCTION A LA COMPTABILITE

INTRODUCTION A LA COMPTABILITE INTRODUCTION A LA COMPTABILITE Durée de l épreuve : 2 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information. Matériel autorisé

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Sommaire. Processus Mathématiques Économie-Droit Culture générale et expression Management Anglais...

Sommaire. Processus Mathématiques Économie-Droit Culture générale et expression Management Anglais... Sommaire Processus... 5 Descriptif de l épreuve... 6 Cours et exercices... 7 Corrigés des exercices... 121 Économie-Droit... 179 Descriptif de l épreuve... 180 Cours et exercices... 181 Corrigés des exercices...

Plus en détail

APPEL. 1 0,5 Combien de sonneries avez-vous comptées avant le décrochage? 0,5/0,25/0

APPEL. 1 0,5 Combien de sonneries avez-vous comptées avant le décrochage? 0,5/0,25/0 OC RP Dat d visit : Hur d début d visit : Hur d fin d visit : APPEL 1 0,5 Combin d sonnris avz-vous comptés avant l décrochag? 2 0,5 Combin d tntativs avz-vous dû ffctur pour avoir un intrlocutur au téléphon?

Plus en détail

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes.

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes. EXERIES 3 La duré T, n minuts, d un convrsation téléphoniqu suit un loi xponntill d moynn 4 minuts. ) alculr P(T>5) ) alculr P( < T < 8). Pour un variabl T, xprimé n minuts, qui rprésnt un duré d vi t

Plus en détail

TP 05 - CORRECTION EXERCICES 1 à 5

TP 05 - CORRECTION EXERCICES 1 à 5 TP 05 - CORRECTION EXERCICES 1 à 5 CORRECTION EXERCICE 1 - FACTURES VETOUT DE FIL EN AIGUILLES KIABI VETOUT Facture n 210 02/12/N Facture n 223 04/12/N Référence Désignation Quanité Prix unitaire HT Montant

Plus en détail

Les quatre mécanismes de certificats verts en Belgique

Les quatre mécanismes de certificats verts en Belgique Mohamd Ait Hassou Gnral Managr mohamd.aithassou@ibam.u +32 496 48 65 01 Ls quatr mécanisms d crtificats vrts n Blgiqu Symposium «D la bonn idé à la réalisation pratiqu» 28 novmbr, 2007 - ERM, Bruxlls Exprtis

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION

BULLETIN D INSCRIPTION BULLETIN D INSCRIPTION (Parti à découpr t à xpédir avant l23 Févrir 2017 accompagné d votr chèqu d règlmnt à l ordr d «MARIGNANE TRIATHLON» - Gymnas Saint Pirr BP80 093 13 721 Marignan Cdx) Participant

Plus en détail

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A.

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A. PHYSIQUE / Unité :2 TRNSFORMTIONS NUCLEIRES I- L noyau atomiqu - L noyau Un noyau st composé d nucléons, qui rassmblnt ls protons t ls nutrons. La rprésntation symboliqu du noyau d un atom st la suivant

Plus en détail

les réductions Commerciales (RRR) figurant sur la facture de vente n apparaissent pas en comptabilité.

les réductions Commerciales (RRR) figurant sur la facture de vente n apparaissent pas en comptabilité. Les réductions financières et commerciales Réductions commerciales : Rabais : lié à la marchandise (généralement sur facture); Remise : liée au client (généralement sur facture); Ristourne : liée à l importance

Plus en détail

Date : Communication technique. L isolement

Date : Communication technique. L isolement Kz5/z& Dat : Communication tchniqu Pag 2 L isolmnt. Problématiqu La prmièr msur d sécurité adopté pour la protction ds utilisaturs contr ls partis sous tnsion st l isolation ds partis activs. Toutfois,

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

dq dt Chapitre 7 : les courants électriques 7.1 Intensité et densité de courant

dq dt Chapitre 7 : les courants électriques 7.1 Intensité et densité de courant Chapitr 7 : ls courants élctriqus 7.1 Intnsité t dnsité d courant Ls courants élctriqus sont produits par l déplacmnt ds porturs d chargs. L courant élctriqu dans un fil st un msur d la quantité d charg

Plus en détail

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF

Masse salariale 2015 ACTIVITÉ PRINCIPALE CONTACT TÉL. FAX N SIRET CODE NAF Participation ds mployurs au dévloppmnt d la FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2016 TAXE D APPRENTISSAGE 2016 Tous départmnts (sauf 57, 67 t 68) Mass salarial 2015 VERSEMENT AU PLUS TARD LE 29 FÉVRIER

Plus en détail

Correction du baccalauréat S (obligatoire) Polynésie 10 juin 2011

Correction du baccalauréat S (obligatoire) Polynésie 10 juin 2011 Corrction du baccalauréat S (obligatoir Polynési 0 juin 0 Exrcic Commun à tous ls candidats points Méthod : L dssin suggèr d considérr la rotation d cntr A t d angl π Son écritur complx st : z z A = i

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2016

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2016 Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L1 Session de mai 2016 Épreuve de : système d information comptable Durée : 3 heures Documents

Plus en détail

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation Chapitre 5 d emballages Les frais accessoires La consignation d emballages Les frais accessoires sont des compléments de prix facturés au client qui font l objet d une vente ; ils sont soumis à TVA. L

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

Administration Réseau. Sébastien Dourlens IUT de Vélizy

Administration Réseau. Sébastien Dourlens IUT de Vélizy Administration Résau Sébastin Dourlns IUT d Vélizy Introduction z C cours va vous prmttr d comprndr ls srvics ou composants d votr architctur résau d un point d vu fonctionnl. 2 Ls srvics 2.1 2.2 2.3 2.4

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE 9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ - Session 2016 - Proposition de CORRIGÉ 2016 dcg- lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DROIT COMPTABLE - 2

Plus en détail

M2 DFCGA Cours de M. Didier KLODAWSKI

M2 DFCGA Cours de M. Didier KLODAWSKI M2 DFCGA Cours de M. Didier KLODAWSKI FISCALITÉ Chapitre : TVA Base imposable Cas n 1 : une entreprise fabrique des produits pour l alimentation du bétail. Elle doit expédier une commande à son revendeur

Plus en détail

AVANT PROPOS TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3

AVANT PROPOS TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3 COMPTABILITE GENERALE AHMED SADOU TABLE DES MATIERES SOMMAIRE III AVANT PROPOS IX TITRE 1- LES FONDEMENTS DE LA COMPTABILITE 1 CHAPITRE 1 - L'ENTREPRISE 3 I. Définition 3 II La classification des entreprises

Plus en détail

Correction du bac blanc de mathématiques

Correction du bac blanc de mathématiques Corrction du bac blanc d mathématiqus Exrcic (commun à tous ls candidats, point) Rstitution organisé d connaissancs :. Démontrr par récurrnc l inégalité d Brnoulli : pour tout x >, pour n N, (+x) n +nx.

Plus en détail

COMPTABILITE - CORRECTION DU TD N 5

COMPTABILITE - CORRECTION DU TD N 5 CORRECTION EXERCICE 1 - FACTURES COMPTABILITE - CORRECTION DU TD N 5 VETOUT DE FIL EN AIGUILLES KIABI VETOUT Facture n 210 02/12/N Facture n 223 04/12/N Référence Désignation Quanité Prix unitaire HT Montant

Plus en détail

ASCA unité 1 Mise à niveau Thème 6

ASCA unité 1 Mise à niveau Thème 6 ASCA unité 1 Mise à niveau Thème 6 THÈME 6... 2 Comprendre et gérer les moyens de paiement... 2 SÉQUENCE 1... 3 Distinguer les différents types de paiement... 3 Thème 6 > Séquence 1 > Exercice... 3 Nommez

Plus en détail

L économie, pourquoi?

L économie, pourquoi? L économi, c st quoi? Satisfair ds bsoins illimités Sous contrain d rssourcs limités Assurr l pouvoir d achat ds ménags n présrvant la compétitivité d l économi Acquérir ds bins t srvics Sous la contrain

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA

Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA Introduction à la gestion comptable Entreprise DORLIA Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES

CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES CINÉTIQUE FORMELLE DES RÉACTIONS COMPOSÉES I OBTENTION GÉNÉRALE DE L ÉQUATION DIFFÉRENTIELLE Dans un réactur, ont liu plusiurs réactions mttant n ju plusiurs spècs Soit A un spèc On va voir sur da un xmpl

Plus en détail

CH14- Le cycle d exploitation : achats, autres charges externes et ventes

CH14- Le cycle d exploitation : achats, autres charges externes et ventes CH14- Le cycle d exploitation : achats, autres charges externes et ventes I- Rappels : 1-la notion de cycle d exploitation Le cycle d'exploitation est constitué de l'ensemble des opérations réalisées depuis

Plus en détail

charte graphique ECOL2COM

charte graphique ECOL2COM collctif d'auturs - novmbr 2016 chart graphiqu ECOL2COM 2 / 7 COULEUR* chart graphiqu / col2com panton 201 C 0 + M 100 + J 63 + N 29 R 179 - V 8 - B 86 #B30838 panton roug 032 C 0 + M 90 + J 86 + N 0 R

Plus en détail

Université Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. Titre 2 : les opérations courantes que l'entreprise doit enregistrer pendant l'année

Université Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. Titre 2 : les opérations courantes que l'entreprise doit enregistrer pendant l'année Titre 2 : les opérations courantes que l'entreprise doit enregistrer pendant l'année CHAPITRE 3 : LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE Nous sommes toujours dans une entreprise assujettie à la TVA. I- le Principe

Plus en détail

Exercice 7. Description de l opération TRAVAIL A FAIRE

Exercice 7. Description de l opération TRAVAIL A FAIRE Exercice 7 L entreprise DELTARMOR, située en Bretagne a une activité industrielle de fabrication d interrupteur de haute technologie. Au cours du mois de décembre, elle a réalisé des opérations décrites

Plus en détail

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES

7.B ANNEXE: RÉGULATEURS ANALOGIQUES 7.B ANNEXE: ÉGULATEUS ANALOGIQUES 7.B. Généralités Pour réalisr un régulatur analogiqu, on adoptra un montag à amplificatur qui prmt d réalisr la fonction d transfrt souhaité dans un larg gamm d'utilisation.

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la chrch Scintifiqu t d la Tchnologi Univrsité Virtull d Tunis Physiqu - élctricité : T Ls condnsaturs oncptur du cours: Jilani Lamloumi t Monjia Bn Braik Attntion! produit

Plus en détail

Reproduction interdite. Comptabilité. Résumé des écritures dans les journaux. Cas d application complet. Alain HENRY

Reproduction interdite. Comptabilité. Résumé des écritures dans les journaux. Cas d application complet. Alain HENRY FORMATION AU METIER DE COMPTABLE Module 1 Initiation Reproduction interdite Comptabilité Résumé des écritures dans les journaux Cas d application complet Vidéo 13 Support Alain HENRY Présentation de cette

Plus en détail

FICHE FONCTIONNELLE GEN07 ESCOMPTE CONDITIONNEL CLIENT. Copyright WaveSoft Comptabilité & Gestion Commerciale 1/6

FICHE FONCTIONNELLE GEN07 ESCOMPTE CONDITIONNEL CLIENT. Copyright WaveSoft Comptabilité & Gestion Commerciale 1/6 Escompte conditionnel sur règlement client... 2 Paramétrage Préférences dossier... 2 Gestion de l escompte dans le module de règlement client... 3 Escompte conditionnel hors-taxes... 3 Escompte conditionnel

Plus en détail

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY Rodica Vilcu *, A. Dobrscu abstract: Ctt publication st consacré à l établissmnt d un modèl adéquat du domain oscillant d la réaction

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

Chapitre 6 : Comment sont comptabilisées les réductions sur facture?

Chapitre 6 : Comment sont comptabilisées les réductions sur facture? Chapitre 6 : Comment sont comptabilisées les réductions sur facture? I) Définition : A) Réduction commerciale : Remise : la réduction sur facture est liée à l importance des quantités achetées ou du montant

Plus en détail