Les bactéries et leurs moyens de communication

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les bactéries et leurs moyens de communication"

Transcription

1 Les bactéries et leurs moyens de communication ULB Faculté de Médecine Département de Sciences Biomédicales Henrot Charlotte, Widomski Cyperian,Metz Candice, Nzemo Andy, Poncelet Antoine,Tchakounang Vanessa, Voufo Martial Les bactéries, des microorganismes unicellulaires, sont capables de coloniser chaque surface de notre planète. Comme mentionné dans le poster, elles sont aussi présentes sur notre peau, dans nos intestins Les bactéries vivant dans nos intestins sont généralement bénéfiques pour nous, on parle alors de mutualisme. Le mutualisme est l deux o spèces différentes, Le quorum sensing est un mode de communication qui permet aux bactéries de modifier leur comportement en fonction de leur nombre.. Dans un premier temps, quand la quantité de bactéries est faible, les auto diffusent hors de la bactérie et sont dilués dans Lorsque le nombre de bactéries augmente et atteint un certain seuil (quorum), la concentration des auto diffusent mettant à ces bactéries de mettre en place une réponse concertée. Par exemple, toutes les bactéries vont exprimer ensemble des facteurs de virulence permettant de détruire le tissu environnant et de coloniser leur hôte. xemple. elles forment un biofilm, une molécule signalant une trop grande quantité de bactéries va aussi permettre la rupture du La plupart des bactéries sont utiles et nécessaires. Néanmoins, certaines sont pathogènes et sont la cause «Les bactéries font de la résistance» L antibiotiques sont décrits dans le 2 e poster. ibiotiques. pour résister à ces Ce poster décrit aussi différents mécanism Les bactéries peuvent acquérir une résistance à un antibiotique de diverses manières : nouveau caractère (ex. résistance à un antibiotique suite à la modification de sa cible) qui sera transmis à la descendance de la bactérie (transfert vertical). Soit par transfert de matériel génétique entre bactéries (transfert horizontal). Dans ce poster nous détaillons les deux mécanismes permettant l -à-dire la conjugaison et la transduction. Soit par acquisition de matériel génétique étranger (transformation).

2 Ces différents mécanismes conduisent à antibiotiques. «ntibiorésistance : un problème majeur de santé publique» De nos jours, l antibiorésistance ou la résistance aux antibiotiques est un phénomène en expansion qui rend le traitement des infections bactériennes de plus en plus difficile par une utilisation non contrôlée et exagérée des antibiotiques. antibiotiques, les bactéries résistantes ont un avantage sélectif, elles se multiplient et colonisent leur habitat tandis que les bactéries sensibles meurent. es augmente le risque provoquées par ces souches résistantes. s de staphylococcus aureus résistantes à tous les antibiotiques de la famille de la pénicilline ( ) est décrit sur le poster. nosocomiales. sont utilisés pour traiter et prévenir des infections, ce qui peut entrainer es bactériennes résistantes s animaux. Ces bactéries peuvent se propager aliments contaminés, ou par contact direct homme-animal. L antibiotiques aux patients peut aussi entraine de bactéries résistantes dans leur intestin, celles-ci peuvent ensuite se propager entre individus. Quelques perspectives thérapeutiques dans la lutte contre les bactéries sont décrites dans ce 3 e poster : de nouveaux antibiotiques dont les caractéristiques diminueraient le risque d résistantes. n de souches Recours à la phagothérapie, La phagothérapie a été utilisée en Europe avant le développement des antibiotiques, elle est toujours utilisée dans. La possibilité d affecter le quorum sensing, est perturbée, celles- communication» entre bactéries

3 -ce? Les bactéries sont partout Quorum sensing Charlotte HENROT, Cyprien WIDOMSKI Une bactérie est un microorganisme unicellulaire. Son matériel génétique se trouve sur un chromosome circulaire. Elle peut contenir un ou plusieurs plasmides (petit ADN circulaire extra-chromosomique). Les gènes portés par les plasmides, en général, ne sont pas indispensable à la survie de la bactérie, mais peuvent apporter un avantage (ex: résistance aux antibiotiques). Le chromosome circulaire ainsi que les plasmides sont transmis aux cellules filles lors de la division cellulaire. Les bactéries sont capables de vivre dans des conditions extrêmes de pression, température et acidité. Elles sont présentes partout: le sol, les océans, les cours La plupart des bactéries sont utiles et nécessaires ex: assimilation des aliments dans Les bactéries, environ 10x plus petites que nos cellules, sont très nombreuses dans notre corps, nous en avons au moins autant que nos propres cellules. Le quorum sensing est un mode de communication qui permet aux bactéries de modifier leur comportement en fonction de leur nombre. Chaque bactérie produit des auto, de petites molécules capables de diffuser à travers la membrane si le milieu contient de nombreuses bactéries: dans le milieu Néanmoins, certaines sont pathogènes et ex: le bacille de Koch, responsable de la tuberculose. Les infections bactériennes peuvent être combattues par notre système immunitaire, Lorsque celle-ci ne suffit plus, nous faisons souvent appel aux antibiotiques pour lutter contre ces infections. Faible densité de bactéries Forte densité de bactéries Capsule Paroi cellulaire Membrane cellulaire Cytoplasme Ribosome Plasmide Pili Flagelle ADN chromosomique :// : bactérie : gène cible : récepteur : auto : transcription et expression du gène cible bactérie devient pathogène), production de biofilm(rendant les bactéries insensibles aux

4 Les bactéries font de la résistance Metz Candice, Nzemo Andy, Poncelet Antoine à une émergence inquiétante de bactéries de plus en plus résistantes. Les antibiotiques sont des agents antibactériens capables - en inhibant la synthèse des constituants de la paroi et de la membrane cytoplasmique - en modifiant la perméabilité de la membrane - en inhibant la synthèse protéique - en inhibant Paroi cellulaire ADN, ARN rifamycine de folates sulfonamides Cible des antibiotiques Membrane cellulaire daptomycine de protéines Résistance aux antibiotiques Inactivation enzymatique Q&A: Antibiotic resistance: where does it come from and what can we do about it? Gerard D Wright BMC Biology20108:123 DOI: / Mécanismes de résistance Efflux ex : beta-lactamase Modification de la cible des antibiotiques ex : modification des PLP (Protéines Liant les Pénicillines) cibles des bêta Diminution de la perméabilité de la membrane ex : mutation affectant les porines Efflux : pompe dans la membrane capable Protection ou esquive sulfonamide Modification de la cible pénicilline Comment les bactéries deviennent-elles résistantes? Le plus souvent par échange de matériel génétique entre bactéries (transfert horizontal), mais aussi par acquisition mutation. La conjugaison est un transfert de plasmide porteur antibiotiques par contact physique entre une bactérie donatrice (F+) et une bactérie réceptrice (F-), cytoplasmique. Chromosome bactérien Plasmide conjugatif Gène de résistance à un antibiotique Bactérie donatrice Bactérie réceptrice Pont cytoplasmique La transduction aux bactériophages, des virus capables les bactéries. 1) infection par un phage 2) incorporation fragmenté, par le phage lors de la phase 3) lyse de la bactérie 4) transducteur 5) phage ADN de ADN phage bactérien bactérie donatrice phage phage normal transducteur :// 80-transformation-conjugaison-et-transduction

5 antibiorésistance: un problème majeur de santé publique Vanessa Tchakounang, Martial Voufo Selon Charles Darwin, «Ce ne sont pas les espèces les plus fortes et intelligentes qui survivent,» La résistance aux antibiotiques est une réelle menace pour la santé publique avantage sélectif: elles survivent, se multiplient et colonisent leur habitat tandis que les bactéries sensibles meurent. Afin de lutter contre ces bactéries résistantes, la découverte de nouveaux antibiotiques est devenue indispensable. Dès 1943, la pénicilline fut utilisée massivement. Dès 1946, des souches résistantes à la pénicilline sont apparues (production enzyme «pénicillinase Production de nouveaux antibiotiques: dont la méticilline, une molécule de la même famille que la pénicilline, mais résistant aux pénicillinases. Apparition rapide de souches résistantes Émergence de souches de Staphylococcus aureus résistantes à tous les antibiotiques de la famille des. Perspectives thérapeutiques dans la lutte contre les bactéries de nouveaux antibiotiques En 2015, un nouvel antibiotique, la teixobactine a été isolé. La cible de cet antibiotique est indispensable à la survie de la bactérie les risques de souches résistantes devraient être faibles. Phagothérapie Utilisation de bactériophages spécifiquement certaines bactéries et de les détruire par lyse cellulaire. Cette technique, peu couteuse et rapide, Inhibition du quorum sensing la destruction des auto et son récepteur Utilisation des antibiotiques Apparition de souches résistantes «Year of first use and then clinical resistance for each Nature Chemical Biology, 2007; Clatworthy et al. de la production -inducteur La bactérie cible doit être identifiée avant la thérapie. Le phage se fixe à la bactérie : bactérie : gène cible Lyse de la bactérie Il y injecte son matériel génétique : récepteur : auto Assemblage des phages des protéines virales

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES

INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES RÉSUMÉ EN FRANÇAIS INACTIVATION PAR LE TRAITEMENT PHOTODYNAMIQUE DES AGENTS PATHOGENIQUES CONTENUS DANS LES PRODUITS SANGUINS CELLULAIRES INTRODUCTION : LES DONS SANGUINS ET LES AGENTS INFECTIEUX La production

Plus en détail

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments Les bactéries Apparues il y a 3,5 milliards d années, les bactéries sont les organismes vivants les plus diversifiés et les plus répandus sur Terre. Appartenant au monde des microbes, elles mesurent en

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Biofilm bactérien. Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr. CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est

Biofilm bactérien. Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr. CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est Biofilm bactérien Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est Deux modes de vie bactérienne Bactéries isolées Bactéries qui se développent en communauté

Plus en détail

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Mars 2009 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène CHU

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

LES BACTERIOPHAGES. Petit phage à ADN: Phage à ARN:

LES BACTERIOPHAGES. Petit phage à ADN: Phage à ARN: LES BACTERIOPHAGES. Par définition, ce sont les virus des Bactéries. Chaque Bactéries possèdent son propre phage. Ils sont facilement isolables car ils se développent parallèlement aux Bactéries. Ils se

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

MECANISMES D ACTION DES ATB BACTERIE

MECANISMES D ACTION DES ATB BACTERIE MECANISMES D ACTION DES ATB BACTERIE I CLASSIFICATION En fonction du mode d action des antibiotiques».inhibition de la synthèse de la paroi bactérienne».inhibition de la synthèse ou du fonctionnement des

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Met en évidence l adaptabilité des bactéries et leur capacité à évoluer très rapidement. Plusieurs routes d évolution des génomes bactériens

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides VRE-GRE Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides Dr.Véronique Erard, HFR Février 2012 Entérocoques Cocci gram positifs Chez l homme: présence Tractus gastro-intestinal

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION II. 1 Généralités II.2 Transmission des Virus II.3 Grandes étapes de Cycle de Multiplication Attachement Pénétration Réplication Libération II. 1 Généralités

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ Cours 5 Transmission et remaniement de l information génétique http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ 1 Plan Rappels sur la réplication de l ADN Le cycle cellulaire et ses contrôles La mitose Recombinaisons

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr Cursus: 1994: Bac D 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA Mars 2004: thèse Avril 2004 Septembre 2005: Post-Doc Octobre 2005:

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

Stérilisation-Décontamination

Stérilisation-Décontamination Objectifs : Etudier les performances de différentes sources plasmas vis-à-vis de la décontamination biologique, la cible pouvant être aussi bien des microorganismes pathogènes (à l état planctonique ou

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Contrôle des Connaissances. 2 ème session) (Durée : 1h30, tous documents autorisés, ordinateur interdit) Important

Plus en détail

Diversité génétique, variation antigénique, polymorphisme, échappement, enkystement au sein du monde bactérien

Diversité génétique, variation antigénique, polymorphisme, échappement, enkystement au sein du monde bactérien L2-L3- Enseignements intégrés UE de l agent infectieux à l hôte Diversité génétique, variation antigénique, polymorphisme, échappement, enkystement au sein du monde bactérien Dr Sylvain Godreuil Département

Plus en détail

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Une brochure à l intention du public intéressé Biosimilaires Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Les médicaments à l arc-en-ciel 1 Table des matières De la fabrication

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Les cellules. Observation, caractéristiques, division

Les cellules. Observation, caractéristiques, division Les cellules { Observation, caractéristiques, division Types de microscopes { Observation La Théorie Cellulaire 1) Tous les organismes vivants sont fait d au moins une cellule. 2) La cellule est l unité

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Les défenses de notre organisme

Les défenses de notre organisme Les défenses de notre organisme Intro : Si nos barrières naturelles ou nos moyens de prévention n'ont pas pu empêcher une contamination, notre corps dispose d'un «système» assurant la défense de notre

Plus en détail

Partiel de Microbiologie L2

Partiel de Microbiologie L2 Partiel de Microbiologie L2 mai 2013 Exercice 1. Comparer la composition chimique, la structure, et la fonction des pili et des flagelles chez les bactéries (2 pts) Structure Composition chimique Structure

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Les organismes ne peuvent survivre que si leur ADN est soigneusement répliqué et protégé des altérations chimiques et physiques qui pourraient changer

Plus en détail

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN

CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN CLONAGE D UN GÈNE DE MEDUSE BIOCHIMIE DE L ADN But de la manipulation Le but de cette manipulation est l introduction d un gène de méduse codant pour une protéine fluorescente dans des bactéries par l

Plus en détail

PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2

PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2 PAES 2010-2011 STAGE DE PRÉ RENTRÉE UE 2 Introduction Théorie cellulaire : toute cellule est issue d une cellule L information génétique est transmise aux 2 cellules filles à chaque division Le génome

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

Les virus de la grippe

Les virus de la grippe Données actuelles sur les Virus de la Grippe Classique et Aviaire Laurent Andréoletti (MCU-PH) Laboratoire de Virologie Médicale, EA-3798 CHU et Faculté de Médecine de Reims Les virus de la grippe Famille

Plus en détail

Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Lecture et Interprétation de l antibiogramme Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes 07.10.2005 Jocelyne Caillon Bactériologie Hôpital de Nantes Pourquoi tester la sensibilité aux antibiotiques? Indications de l antibiogramme (1) Aide

Plus en détail

Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution

Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution Généralités sur les virus Structure, Réplication, Évolution Les virus sont des microorganismes de très petite taille, 20 à 300 nanomètres, 100 fois plus petit qu une bactérie, non visibles en microscopie

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques Virus: Diversité génétique et variation antigénique Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques M. Segondy Virus: Diversité génétique Virus: Génome + Capside ± Enveloppe 1 Virus: Diversité génétique

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Exposé réalisé par: Melle KADIM Ahlam, Melle NEJMI Wafa Melle MEJJA Insaf, Mr. MOUNIR Oussmane. Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P.

Exposé réalisé par: Melle KADIM Ahlam, Melle NEJMI Wafa Melle MEJJA Insaf, Mr. MOUNIR Oussmane. Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément

Plus en détail

Vue générale de la régulation du cycle cellulaire par les complexes cyclines/cdk

Vue générale de la régulation du cycle cellulaire par les complexes cyclines/cdk Vue générale de la régulation du cycle cellulaire par les complexes cyclines/cdk actif Différentes Cdk peuvent s associer avec différentes Cyclines Cdk active: tyrosine et thréonine Kinase (phosphoryle

Plus en détail

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES Comme nous l avons vu, le programme de transcription n est pas fixe. La cellule sait adapter ce programme aux conditions extérieures, au mieux de son économie. Chez

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

-l exécution d un protocole de prélèvement et de transfert de salive sur témoin(s) et/ou suspect (s)

-l exécution d un protocole de prélèvement et de transfert de salive sur témoin(s) et/ou suspect (s) Cet atelier doit particulièrement s adapter aux connaissances et compétences des élèves de classe de seconde. Dans le cadre d une procédure de recherche de profil ADN, on peut concevoir: -l exécution d

Plus en détail

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique)

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6- Structure et organisation des génomes 6-1 Génomes eucaryotes Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6-1-1 Génomes nucléaires 6-1-1-1 Nombre d exemplaires

Plus en détail

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE

MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Sujet zéro BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BIOTECHNOLOGIES MICROBIOLOGIE ET GÉNIE FERMENTAIRE Durée de l'épreuve : 2 heures Coefficient : 1 Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8 L usage d un

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

Structure générale d'une particule virale de type herpès

Structure générale d'une particule virale de type herpès Virus de type herpès et coquillages 1 - Caractéristiques des virus de type herpès infectant les coquillages Des infections à virus de type herpès sont associées à des mortalités massives chez différentes

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 3 ème Chapitre 5 :

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Expérience de Griffith, Avery, Mac Leod,...

Expérience de Griffith, Avery, Mac Leod,... Expérience de Griffith, Avery, Mac Leod,... En 1928, un microbiologiste anglais, Fred Griffith, qui recherchait un vaccin contre la pneumonie, démontra que des pneumocoques tués par la chaleur pouvaient

Plus en détail

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Chapitre 5 Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Réplication de l ADN 1. La complémentarité des bases permet la réplication de l ADN 2. La synthèse de l ADN commence aux origines de réplication

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Présentation du Candida Albicans. - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1. - La grande famille des Candidas

Présentation du Candida Albicans. - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1. - La grande famille des Candidas Présentation du Candida Albicans - Pourquoi prolifère-t-il? - Qu'est-ce qu'une levure, à quoi sert-elle? CHAPITRE 1 - La grande famille des Candidas chapitre 1 Pourquoi prolifèrent-ils? Le candida n existait

Plus en détail

Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques

Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques J. Tourret Service de Néphrologie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière jerome.tourret@psl.aphp.fr Tour d horizon des mécanismes d action des antibiotiques

Plus en détail

Les objets de l évolution :

Les objets de l évolution : Les objets de l évolution : éléments de biologie cellulaire Table des matières Les 3 règnes et leurs spécificitéss Les cellules procaryotes Les cellules eucaryotes Les cellules végétales Les cellules de

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne A. BMR / BHR Introduction Depuis l utilisation des ATB=> émergence des résistance BMR : Résistance à plusieurs familles

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Risques infectieux et protection de l organisme.

Risques infectieux et protection de l organisme. Risques infectieux et protection de l organisme. L œil humain ne peut pas voir les objets dont la taille est inférieure à 0.1 mm Tous ces êtres vivants dont taille est inférieure à 0.1 mm sont appelés

Plus en détail

Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004

Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004 Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004 09/11/04 DSDS DE GUYANE 1 sommaire 1/ présentation de la légionelle et historique des épidémies de

Plus en détail

Les puces à ADN vont-elles révolutionner l identification des bactéries? Philippe Glaser

Les puces à ADN vont-elles révolutionner l identification des bactéries? Philippe Glaser MEDECINE/SCIENCES 2005 ; 21 : 539-44 > Les puces à ADN sont des multicapteurs permettant de caractériser et quantifier un acide nucléique dans un échantillon. Elles apportent une solution innovante au

Plus en détail

Infections nosocomiales : une lutte sur tous les fronts

Infections nosocomiales : une lutte sur tous les fronts 18 LA REVUE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE RECHERCHE & SANTÉ 2,50 - N 139-3 e trimestre 2014 - www.frm.org Infections nosocomiales, une lutte sur tous les fronts S ENGAGER POUR LA RECHERCHE

Plus en détail

Micro-organismes et voies de transmission. A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008

Micro-organismes et voies de transmission. A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008 Micro-organismes et voies de transmission A. Lasheras et D. Monnin Forcomed 2008 1 Microorganismes / microbes / agents infectieux? Ce sont : Des bactéries Des virus Des parasites Des champignons: filamenteux

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

Figure 3-4 Fonction du nucléole dans la synthèse des ribosomes.

Figure 3-4 Fonction du nucléole dans la synthèse des ribosomes. III.1.6 Le Nucléole Ce sont des structures fibrillaires sphériques denses du noyau interphasique et prophasique des organismes supérieurs. Les nucléoles qui sont le site de formation des ribosomes fixent

Plus en détail

LE GENIE GENETIQUE ET LE CLONAGE D'ADN

LE GENIE GENETIQUE ET LE CLONAGE D'ADN LE GENIE GENETIQUE ET LE CLONAGE D'ADN Le génie génétique est un ensemble de techniques de biologie moléculaire permettant d'isoler des gènes spécifiques, de les reconstruire puis de les réinsérer dans

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

Microbiologie générale

Microbiologie générale Par : EL ATYQY Mohamed, Ingénieur I.A.A www.azaquar.com Sommaire : 1. PRESENTATION...2 2. PROCARYOTES...2 2.1. Bactéries... 2 2.1.1. Structure cellulaire des bactéries... 2 2.1.2. Morphologie et association

Plus en détail

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Introduction: Le SIDA, ou syndrome immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l'immunodéficience humaine ou VIH (HIV: Human Immunodeficiency

Plus en détail

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION En même temps que leur modèle, Watson et Crick proposaient des implications fondamentales à la structure secondaire

Plus en détail

De quelle maladie souffre chaque patient?

De quelle maladie souffre chaque patient? De quelle maladie souffre chaque patient? FT1 : identifier des pathologies à partir d antibiogrammes VERSION ELEVES ( Tâche réalisée à partir d informations trouvées sur le site www.e-bug.eu) Contexte

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 4 Sous-thème : 4.1 Les propriétés informatives de l ADN sont liées à sa structure Présentation

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

Ch5 : Variation génétique et médecine

Ch5 : Variation génétique et médecine T3 : Corps humain et santé T3/U1 : Variation génétique et santé Ch5 : Variation génétique et médecine I. Les maladies génétiques germinales A. Rappel et définitions Une maladie est dite génétique germinale

Plus en détail

Sommaire de la séquence 7

Sommaire de la séquence 7 Sommaire de la séquence 7 De tout temps, l Homme a été frappé par des maladies mortelles qui décimaient des populations entières lors d épidémies connues comme la peste ou le choléra. Malgré ces fléaux,

Plus en détail

Pr Pierre DELLAMONICA CHU de NICE

Pr Pierre DELLAMONICA CHU de NICE L adhérence bactérienne Pr Pierre DELLAMONICA CHU de NICE Colloque Infections Nosocomiales et Orthopédie - Paris 19/10/12 1 LIENS D INTERETSD Pr Pierre DELLAMONICA 2 L adhérence bactérienne est le mécanisme

Plus en détail

Cécile M. Bébéar 04/12/2006 1 L ADN BACTERIEN. - Chromosome - Plasmides

Cécile M. Bébéar 04/12/2006 1 L ADN BACTERIEN. - Chromosome - Plasmides Cécile M. Bébéar 04/12/2006 1 L ADN BACTERIEN - Chromosome - Plasmides Cécile M. Bébéar 04/12/2006 2 1. Chromosome 1.1 Mise en évidence 1.1.1 Microscopie optique - Difficile (beaucoup d ARN) - Après RNAse

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015

Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015 Andrew Tolonen atolonen@genoscope.cns.fr Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015 A- Généralités I- La vie sur terre telle que nous la connaissons ne

Plus en détail

«Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant?

«Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant? «Les antibiotiques c est pas automatique», 12 ans après, quels sont les changements laissés par ce slogan percutant? Thèse présentée et soutenue publiquement Le 17 juin 2014 Pour obtenir le Diplôme d État

Plus en détail