Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable"

Transcription

1 Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable Melle Karima SEBBAGH Ingénieur Chef de Projet Direction de Distribution Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 1/21

2 Sommaire 1 2 Service de l eau Potable en quelques chiffres Bilan H24 et Eaux Non Facturées (ENF) Alger [ ] Plan d actions SEAAL atteinte du H24 sur Tipasa et diminution des ENF: Les 4 clés du H24 Stratégie d optimisation du plan d actions ENF Mise en place d outils d aide à la décision Conclusion Thèse de recherche USTHB/SEAAL: Identification et objectif de la thèse de recherche Techniques Evolutionnaires [AG] pour l optimisation des réseaux d eau Bilan de l outil Conclusion Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 2/21

3 LE SERVICE DE L EAU POTABLE EN QUELQUES CHIFFRES Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 3/21

4 Chiffres clés km de réseau (4 941 km pour Alger, km pour Tipasa) 109 étages de pressions sur Alger et 180 à Tipasa clients facturés fin 2013 ( Alger-Tipasa ) Moyenne de production actuelle : m 3 /j ( m 3 /j sur Alger et m 3 /j sur Tipasa) Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 4/21

5 Bilan H24 et Eaux Non Facturées Alger H 24 contractuel: 100% en avril 2010 Volumes facturés: + 62% en 7 ans Nombre de clients facturés: + 32% en 7 ans Consommation spécifique en m 3 /an/client: + 20% en 7 ans Volumes introduits: + 52% en 7 ans Ratio de facturation: + 9,6% en 7 ans soit +1,4 % en moyenne par an SEAAL a su concilier la montée du H24 tout en maîtrisant la performance globale du service AEP au regard des ENF et en satisfaisant l accroissement de la demande en eau Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 5/21

6 Le plan d actions SEAAL Les objectifs stratégiques et enjeux majeurs de SEAAL2 Maitriser la gestion intégrée de la ressource Sécuriser durablement le H24 à Alger Réduire les ENF sur Alger Limiter les prélèvements sur la ressource à l ouest d Alger et assurer l atteinte du H24 sur Tipasa Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 6/21

7 La Stratégie des «4 clés du H24» et le Plan d Actions de la Lutte contre les Eaux Non Facturées Maîtrise de l Usage de la Ressource Gestion Prudente et Durable de l eau Maîtrise des Volumes Transférés Sécurisation des Ouvrages de Stockage par des Travaux de Maintenance et des Investissements Structurants à cours et moyens termes Coordination étroite avec les autorités et la DRHEE.WA, Assurer et contrôle de la gestion des flux Maîtrise des Réseaux de Distribution Sécurisation et Renforcement de la Distribution Politique volontariste et réactive sur les réparations des fuites visibles et invisibles Elimination des débordements des réservoirs Réduction de la Pression dans les réseaux de Distribution Lutte contre le Gaspillage Mettre à niveau le parc compteur par du renouvellement de comptages Doter de compteurs la totalité des usagers Mener une politique de relève, de facturation et d encaissement avec rigueur et ténacité Sensibiliser les clients à un usage raisonné de l eau Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 7/21

8 Comment améliorer la Gestion de la Distribution de l eau Potable? L objectif premier de SEAAL 2 est de proposer une restructuration des réseaux pour : Mieux cibler l analyse des volumes, et des pertes du système AEP Mieux définir les actions de réduction des pertes selon les caractéristiques des zones Evaluer l impact de chaque action et de valider son efficacité. Résultat concret : Conception d une décomposition du système d alimentation en eau potable d Alger, en ligne avec la structure des réseaux de transport et de distribution permettant un équilibre adéquat et cohérent avec la taille des mailles du réseau d eau potable. Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 8/21

9 Stratégie d Optimisation du Plan d Actions ENF à long terme Sectorisation d Alger: Equilibrer les Macro Zones ENF au nombre de10 Garidi Stand 630 km Chaîne côtière 420 km Gué de Constantine 360 km Alger centre ouest 450 km Alger centre est 420 km Ain Taya Reghaia 550 km Chaîne des hauteurs 550 km Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable Ville Nouvelle 550 km 9/21 Baraki 550 km Bordj El Kiffan 400 km

10 Perspectives 2014 et au delà 4 niveaux de sectorisation Macro zone 350 à 600 km Sous système 100 à 300 km Etages 10 à 100 km Steps 2 à 10 km Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 10 /21

11 Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 11 /21

12 Outils d aide à la décision moderne pour la gestion optimisée des ENF (1) BDLT: outil de gestion quotidienne pour l amélioration du service Visualisation des Enregistrements de mesure sur le réseau et analyse des données. Suivi des Indicateurs de Performance [ILP, Débits nocturnes etc.] pour la diminution des pertes Physiques. Télé transmetteurs (pression, débit, niveau) BDLT Suivi des Capteurs de Pression pour la Priorisation des zone à réguler ou à Moduler SIG ( Système d Information Géographique):Descripteur du Patrimoine Réseau Sectorisation Des étages de Distribution (4niveaux) Priorisation des Campagnes de Recherche de Fuites Identification et Priorisation des Renouvellements [Canalisations et Branchements] 12 /21 Vanne Régulation Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable Carte des Pressions Telecontrol

13 Outils d aide à la décision modernes pour la gestion optimisée des ENF (2) SIC (X7):Outil de gestion des interventions La réactivité sur les réparations et la réduction des délais d intervention influent fortement sur la diminution des pertes physiques Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 13 /21

14 Conclusion Les plans d actions et la maîtrise du savoir faire SEAAL constituent les leviers de l amélioration de la gestion durable de l alimentation en eau potable de l ensemble des consommateurs d Alger et de Tipasa. Cette gestion a permis: de compenser la dégradation naturelle du système, l atteinte du H24 et l amélioration de la performance du réseau à travers l élaboration d un plan d actions ENF ambitieux à moyen, long terme. Un projet de recherche a été lancé dans le but d élaborer un outil d optimisation et de prédiction des pertes afin de cibler les actions stratégiques pour la diminution des ENF réseaux de distribution Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 14 /21

15 Présentation Projet de Recherche [Préparation Thèse Doctorat] Optimisation de la Démarche de la Réduction des pertes physiques par l utilisation de modèles hydrauliques, évolutionnaires et prédictifs Karima SEBBAGH Chef de Projet SEAAL Doctorant USTHB Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 15 /21

16 Introduction Les fuites représentent un pourcentage important des Eaux Non Facturées pour un système de distribution d eau, en particulier dans les pays émergents. Eau Produite Ratio de facturation Eau Facturée = Ventes d eau Pertes clientèle Pertes comptage Pertes physiques La maîtrise des pertes dans un réseau de distribution d eau potable est une tâche complexe et la gestion de fuites est un critère de performance pour les services de distribution d eau. Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 16 /21

17 2 objectifs: Objectifs de la thèse de recherche Elaborer un outil d aide à la décision qui permet de prélocaliser l emplacement des fuites dans un réseau de distribution par l utilisation de modèles hydrauliques couplés à des algorithmes d optimisation dits évolutionnaires. Créer le modèle de prédiction de casse qui permettra d orienter les différentes actions contribuant à réduire les ENF : plans de renouvellement des branchements et des réseaux, recherche de fuite, régulation de pression. Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 17 /21

18 Utilisation des AG pour la répartition spatio temporelle des fuites Algorithmes Génétiques? Les AG appartiennent à la famille des Algorithmes Evolutionnaires s inspirant de la Théorie de l évolution de Darwin [Biologie], Appliqués dans des domaines divers et variés, ils représentent une solution rapide et très performante pour le traitement des problèmes d'optimisation, lorsqu il n existe pas de méthodes exactes (ou que la solution soit inconnue) Faire évoluer un ensemble de solutions à problème donnés dans l optique de trouver les meilleures résultats. Le but de leur utilisation En ce qui nous concerne, ils permettent de trouver les paramètres de l équation de FAVAD afin de prélocaliser les fuites automatiquement dans les réseaux. Optimisation Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 18 /21

19 Présentation de la Structure de l outil à la fin de l étude Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 19 /21

20 Conclusion L élaboration de cet outil permettra d optimiser l espace de recherche donc un gain en coût et en temps sur: les interventions de la recherche de fuites d une part, l orientation et la priorisation du patrimoine à renouveler d autre part. Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 20 /21

21 MERCI DE VOTRE ATTENTION شكرا Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 21 /21

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Pour la gestion durable de l eau La réduction des volumes de pertes en eau sur le réseau représente, pour le sevice de l eau, un enjeu majeur qui

Plus en détail

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Réduction des pertes en eau Sectorisation et supervision 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Localisation du SMAEP des Eaux de Loire Région Pays de la Loire Département Maine et Loire

Plus en détail

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès

Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Amélioration du rendement du réseau d eau potable de la Ville de Fès Najib Lahlou- Mimi Directeur Général NRW reduction in urban water utilities Center for Mediteranean Integration Marseille January 22-23,

Plus en détail

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres

OPTIMISATION D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE. Ville de Thouars. Deux Sèvres OPTIMISATION DU RESEAU D ADDUCTION DDUCTION D EAU POTABLE Ville de Thouars Deux Sèvres La Régie R de l Eaul Crée e fin 2001 ( reprise en Régie R suite à fin d un d contrat d affermage d ) Petite structure

Plus en détail

A.R.P.E Midi-Pyrénées. lundi 27 avril 2009. 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées

A.R.P.E Midi-Pyrénées. lundi 27 avril 2009. 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées A.R.P.E Midi-Pyrénées lundi 27 avril 2009 1 - A.R.P.E Midi-Pyrénées Rendement de réseau - Détermination Ces 1.2 Mds m 3 perdus sont un défi pour le développement durable : V comptabilisé Le rendement +

Plus en détail

La gestion patrimoniale des réseaux d eau. Magali ROYER _ Lionel BERTIN

La gestion patrimoniale des réseaux d eau. Magali ROYER _ Lionel BERTIN La gestion patrimoniale des réseaux d eau Magali ROYER _ Lionel BERTIN Le contexte Le RESEAU en quelques chiffres 850 000 km = réseau EAU en France >85 milliards d = patrimoine enterré X 20 Constitution

Plus en détail

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E»

ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» ANR - Villes Durables Programme de recherche «Eau et 3E» Synthèse et analyse sur la gestion patrimoniale des services d eau des grandes agglomérations Intervenants : Guillem Canneva (AgroParisTech), Guillaume

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Exemple d un partenariat publicprivé

Exemple d un partenariat publicprivé SEAAL, Société des Eaux et de l Assainissement d Alger, Exemple d un partenariat publicprivé innovant Clarissa VITIELLO Contract Manager OCDE, Tunis, 8& SEAAL: un partenariat Public-Privé innovant SEAAL:

Plus en détail

REDUIRE LES FUITES D EAU POTABLE SUR LES RESEAUX EN MILIEUX RURAUX

REDUIRE LES FUITES D EAU POTABLE SUR LES RESEAUX EN MILIEUX RURAUX REDUIRE LES FUITES D EAU POTABLE SUR LES RESEAUX EN MILIEUX RURAUX S.I.A.E.P.A. de Pannecière - NIEVRE Clermont Ferrand - 24 septembre 2013 1 SITUATION Département de la Nièvre Parc du Morvan 10 Communes

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00 Date d ouverture de l appel à projet : 1er octobre 2015 Date limite d envoi des dossiers de candidatures : 31 janvier 2016 Pour toutes questions : Délégation du bassin Atlantique-Dordogne Unité territoriale

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP Département du Finistère Commune de Saint-Thois Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP CAHIER DES CHARGES 1 CONTEXTE La commune de Saint Thois exploite son service d eau potable en régie. Le

Plus en détail

ATELIER D INFORMATION DU SECTEUR PRIVE SUR DELEGATION DE LA MAINTENANCE ET DE LA PRODUCTION DES FORAGES RURAUX MOTORISES

ATELIER D INFORMATION DU SECTEUR PRIVE SUR DELEGATION DE LA MAINTENANCE ET DE LA PRODUCTION DES FORAGES RURAUX MOTORISES Ministère de l'hydraulique et de l Assainissement DIERCTION DE L EXPLOITATION ET DE LA MAINTENANCE ATELIER D INFORMATION DU SECTEUR PRIVE SUR DELEGATION DE LA MAINTENANCE ET DE LA PRODUCTION DES FORAGES

Plus en détail

MECANISME D INTERVENTION DU SECTEUR PRIVE DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI. Jean Claude SEROPIAN

MECANISME D INTERVENTION DU SECTEUR PRIVE DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI. Jean Claude SEROPIAN MECANISME D INTERVENTION DU SECTEUR PRIVE DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI Jean Claude SEROPIAN En 1993 premier audit réalisé par Lyonnaise des Eaux dans le cadre d un contrat d assistance technique

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes La lutte contre les pertes du réseau d eau potable Le point au 1 er juin 2010 1. La lutte contre les pertes, en enjeu d actualité Le thème des pertes des réseaux d eau potable est un sujet d actualité.

Plus en détail

Présentation de m2ocity

Présentation de m2ocity Présentation de m2ocity Télérelevé ouvert et interopérable : solutions et usages innovants pour la ville durable Septembre 2012 Le télérelevé des compteurs et capteurs intelligents peut aider à apporter

Plus en détail

eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable Les cahiers p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine évolution

eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable Les cahiers p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine évolution Les cahiers supplément technique du magazine eau service N 11 / NOvembre 2010 eau service Optimiser les performances des réseaux d eau potable p. 2 quel cadre réglementaire? une réglementation en pleine

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE

INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE ACCUEIL CLIENTÈLE «L EAU DE MA VILLE» DOSSIER DE PRESSE 24 NOVEMBRE 2014 INAUGURATION DE L ACCUEIL CLIENTÈLE D ORANGE «L EAU DE MA VILLE» CONTACT PRESSE LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI Yaëlle BEGNATBORDE

Plus en détail

Les infrastructures de communication adaptées aux réseaux d eau:

Les infrastructures de communication adaptées aux réseaux d eau: Les infrastructures de communication adaptées aux réseaux d eau: perspectives de développements et d évolutions technologiques pour rendre les réseaux intelligents et faire émerger de nouveaux services

Plus en détail

Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement. l dans les villes

Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement. l dans les villes Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement l dans les villes Jean-Lucien Seligmann Int l utilities GIS consultant jlseligmann@cegetel.net 115 Rue Brancas - 92310 Sevres France

Plus en détail

Service de l eau potable. Ville de Blanc Mesnil

Service de l eau potable. Ville de Blanc Mesnil 22 2 2012 Service de l eau potable Ville de Blanc Mesnil 2 Dans un souci constant d améliorer notre service et d apporter à nos clients une information claire et concise, nous nous sommes attachés à vous

Plus en détail

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau Service de distribution de l eau à Rennes Stratégie de renouvellement du réseau David Clausse Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais Rencontres de l'eau en Loire Bretagne Gestion

Plus en détail

Agence de l eau l Loire Bretagne

Agence de l eau l Loire Bretagne Les aides de l agencel de l eau l Loire-Bretagne 1 Les aides de l agencel Journée technique de l eau l Loire-Bretagne 1 IX è programme d intervention 2 Objectifs AEP du IX è programme 3 Aides à la lutte

Plus en détail

pour la Détection des fuites d eau sur réseaux d eau potable Des outils simples et efficaces au service des exploitants

pour la Détection des fuites d eau sur réseaux d eau potable Des outils simples et efficaces au service des exploitants Pour la Détection des fuites d eau sur Des outils simples et efficaces au service des exploitants réseaux pour la d eau surveillance permanente des fuites sur les réseaux d eau potable potable 29/01/2009

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

La Télégestion au service de la performance des infrastructures d eau

La Télégestion au service de la performance des infrastructures d eau La Télégestion au service de la performance des infrastructures d eau Carrefour des Gestions Locales de l Eau Nancy -19 Juin2012 Georges Saccani- Chargé de Clientèle georges.saccani@schneider-electric.com

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTES CADRES SUPERIEURS N 32-2013 - SDA-CS/I A L ATTENTION DES CADRES DE LA SOCIETE DE DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ D ALGER (SDA) Le présent

Plus en détail

Nous préservons l essentiel

Nous préservons l essentiel Nous préservons l essentiel Sommaire I. INTRODUCTION II. Les fondements de ISO 14001 III. La norme et son application dans la gestion du service d assainissement : cas de l office national de l assainissement

Plus en détail

le Petit Guide des d eau

le Petit Guide des d eau le Petit Guide des ECONOMIES d eau 1 J économise de 30 à 50% d eau potable/an facilement!!! 2 Pourquoi économiser l eau? En Bretagne, l eau utilisée pour la production d eau potable provient à 80% des

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

Les origines du SDAEP

Les origines du SDAEP Les origines du SDAEP Syndicat créé en 1983 avec 2 vocations : Eviter la disparité des prix de l eau Un prix unique de vente d eau aux abonnés pour toutes les collectivités adhérentes (collège distribution)

Plus en détail

Rapport annuel du délégataire. Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart

Rapport annuel du délégataire. Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart Rapport annuel du délégataire Services publics de l eau potable et de l assainissement de Sénart 2009 Services publics de l eau et de l assainissement Services confiés à Lyonnaise des Eaux, par contrat

Plus en détail

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Achat, distribution d eau potable, gestion clientele Note pour une mission d assistance à maîtrise d ouvrage pour l étude des modes de gestion du service

Plus en détail

Groupe d échanges n 2

Groupe d échanges n 2 Réseau régional des collectivités à compétence Eau Potable Groupe d échanges n 2 13 octobre 2015, Besançon 1 Déroulement de la rencontre 1. Accueil et tour de table 2. Réhabilitation des réseaux d alimentation

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE

UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE Présenté par: Marco Girouard, ing. CIDES 1 AVIS Les informations contenues dans ce document Les

Plus en détail

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Journée technique des distributeurs romands 26 janvier 2011 Linda Viguet Responsable des sources 1 Introduction de la L eau potable doit répondre à des

Plus en détail

Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents?

Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents? Quelles pistes pour rendre vos réseaux plus intelligents? Maeve de France (Direction Technique, chef de projet métier SIG) Simon Le Grand (Direction Technique régionale IDF, service SIG/gestion patrimoniale)

Plus en détail

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable présenté par Sébastien Coudert, G2C environnement G2C environnement Ingénierie et conseil aux collectivités Vision systémique et complémentaire

Plus en détail

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT Dénonciation du contrat de l eau : Le groupe des Verts a dénoncé à l époque les excès de profits réalisés par la Lyonnaise des eaux, et avait demandé d intégrer

Plus en détail

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau

Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic de réseau d eau Relever le défi L'augmentation de la demande globale en eau potable, une urbanisation accrue, un climat imprévisible et les risques

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement

Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement Gestion Durable des Services Publics d Eau et d Assainissement Xavier EUDES Directeur des Interventions et des Actions de Bassin Agence de l Eau Rhône Méditerranée & Corse Sommaire 1/ Contexte : Grands

Plus en détail

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE Eau France Le 17 mars 2015 À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE SUEZ environnement s engage pour gérer durablement la ressource Préserver la ressource en eau représente pour SUEZ environnement plus qu

Plus en détail

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE L usine de la Boissonnade assure la production d eau potable pour la Ville de Rodez. Créée dès 1938, elle a par la suite connu plusieurs modernisations

Plus en détail

1 Introduction. Ce service est composé de 7 agents.

1 Introduction. Ce service est composé de 7 agents. Service Informatique-SIG 1 Introduction Créé en 1997, le service Informatique/SIG a pour missions la Conception, la Vérification, la Mise en Production et l Exploitation des solutions informatiques déployées

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France programme de renouvellement Journée SIG Eau Sommaire Le Contexte Présentation générale du SEDIF Le SIG au SEDIF Renouvellement

Plus en détail

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité anticiper améliorer économiser maîtriser Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Lumière sur

Plus en détail

ANNEXE 1 MODALITES LOCALES LIEES AU CONTRAT DE CONCESSION

ANNEXE 1 MODALITES LOCALES LIEES AU CONTRAT DE CONCESSION ANNEXE 1 MODALITES LOCALES LIEES AU CONTRAT DE CONCESSION SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET ARTICLE 2 CARTOGRAPHIE ARTICLE 3 DISPOSITIF DE COMPTAGE ARTICLE 4 NATURE DU GAZ DISTRIBUE ARTICLE 5 CONTROLE DES CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

SYSTEMES DE TELERELEVE. Didier Renoird Jan 2014

SYSTEMES DE TELERELEVE. Didier Renoird Jan 2014 SYSTEMES DE TELERELEVE Didier Renoird Jan 2014 POURQUOI IMPLEMENTER LA TELERELEVE? POUR RÉPONDRE AUX ENJEUX Pour une gestion efficace du réseau Pour une distribution durable de l'eau Pour un réseau d'eau

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE

LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE 1 INAUGURATION DU PREMIER CENTRE VISIO SOMMAIRE 03 Lyonnaise des Eaux, engagée pour une nouvelle

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Programme Smart Cities Projet Ville de Demain Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Pour le grand CASABLANCA Enjeux, actions & opportunités Casablanca, le 23 Septembre 2014 CASABLANCA, SMART CITY 1. Enjeux

Plus en détail

Smart Analyzer. Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique

Smart Analyzer. Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique Smart Analyzer Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique SMART ANALYZER Présentation générale OPTIMISEZ VOTRE CONSOMMATION ÉLECTRIQUE GRÂCE À LA MESURE INTELLIGENTE Mesurer et

Plus en détail

La programmation budgétaire du renouvellement des réseaux d eau potable

La programmation budgétaire du renouvellement des réseaux d eau potable Présentation du travail de thèse Journées de la modélisation au Cemagref Clermont-Ferrand, 03-04 Octobre 2005 La programmation budgétaire du renouvellement des réseaux d eau potable Menée par: Amir NAFI

Plus en détail

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Sommaire 1. Consulter l industrie pour évaluer le potentiel

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement 24 juin 2014 Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement Le financement des services publics en Amérique Latine Maurice Bernard Mais pourquoi payer?

Plus en détail

Gestion patrimoniale des réseaux et redevance eau potable

Gestion patrimoniale des réseaux et redevance eau potable Gestion patrimoniale des réseaux et redevance eau potable Objectifs : Lutter contre le gaspillage d eau traitée Diminuer le surcoût d exploitation du service Limiter les prélèvements Les réseaux AEP :

Plus en détail

Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution

Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution 1- Les process Prélever l eau dans le milieu naturel Pompage en rivière Source Forage Traitement Adduction & Stockage Distribution Rendre

Plus en détail

environnement Observatoire de l eau État des lieux du patrimoine des réseaux d eau potable en Seine-et-Marne

environnement Observatoire de l eau État des lieux du patrimoine des réseaux d eau potable en Seine-et-Marne environnement Observatoire de l eau État des lieux du patrimoine des réseaux d eau potable en Seine-et-Marne 2012 Table des matières Préface... 1 Synthèse... 2 I. La gestion de l eau potable... 4 A. La

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Détail Quantitatif Estimatif

Détail Quantitatif Estimatif MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Commune de LOUVEMONT Mairie 4 Rue du Grand Puits 52130 LOUVEMONT ETUDE DIAGNOSTIQUE DU RESEAU D EAU POTABLE N de marché Détail Quantitatif Estimatif 1/5 Détail

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

U E N E BO B N O N N E N E GE G S E T S ION O N DE D E LA

U E N E BO B N O N N E N E GE G S E T S ION O N DE D E LA U P D E A 16 eme CONGRES NAIROBI 24-29 juin 2008 UNE BONNE GESTION DE LA CLIENTELE, CONDITION POUR UNE AMELIORATION DU TAUX D ACCES A L ELECTRICITE DES POPULATIONS L amélioration du taux d accès à l électricité

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU

DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE UNE NOUVELLE GAMME DE SERVICES GRATUITS ET INNOVANTS POUR OPTIMISER CONSOMMATIONS ET FACTURES D EAU DOSSIER DE PRESSE - LANCEMENT NOUVELLE GAMME DE SERVICES NOVEO 1/11 Paris, le 5 octobre

Plus en détail

Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon

Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon Franck Maruéjols franck.maruejols@brl.fr Gaëtan Deffontaines gaetan.deffontaines@brl.fr 1 Plan de la Présentation 1. BRL

Plus en détail

GMAO Alain Giuriani 1

GMAO Alain Giuriani 1 GMAO Alain Giuriani 1 Genève et l activité Eau Potable EP Genève c est: 1 canton 45 communes 470.000 habitants L activité EP, c est 130 collaborateurs 60 mio m3 d eau potable produits par année Un réseau

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central

Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives. SMA Service Sunny Central Exploitation et Maintenance Retour d expérience et perspectives SMA Service Sunny Central LUXEL Repères (1) Spécialiste des projets photovoltaïques de grande taille Consulting Réalisation d'études de faisabilité

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace Les cahiers

service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace Les cahiers Les cahiers Supplément technique du magazine eau service N 5 / novembre 2010 Eau service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace P. 2 Quels sont les enjeux d une

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

HORIZON Pop Suite Logicielle de P ilotage Opérationnel de la Performance Rendre vos processus compétitifs plus légers, plus réactifs, plus agiles et plus sûrs www.concept-pop.com Process Mapping Process

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Récolte de Miscanthus Décret n 95-636 du 6 mai 1995 Exercice 2013 SIAEP 2, rue de l école 68210 AMMERTZWILLER Tél 03 89 25 34

Plus en détail

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE Groupe de travail : Gestion patrimoniale Evènement : Web conférence Date : novembre 2014 www.astee.org Les maitres d œuvre

Plus en détail

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics

Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Diagnostic de la consommation d eau dans les bâtiments publics Solenn BRIANT Conseil général du Morbihan solenn.briant@cg56.fr 1 Quel intérêt d une démarche dans le Morbihan? Protéger une ressource en

Plus en détail

COMMENT CONCILIER QUALITE DE L AIR INTERIEUR ET BÂTIMENTS PERFORMANTS. Oscar Hernandez Ingénieur - Docteur en Qualité des environnements intérieurs

COMMENT CONCILIER QUALITE DE L AIR INTERIEUR ET BÂTIMENTS PERFORMANTS. Oscar Hernandez Ingénieur - Docteur en Qualité des environnements intérieurs COMMENT CONCILIER QUALITE DE L AIR INTERIEUR ET BÂTIMENTS PERFORMANTS Oscar Hernandez Ingénieur - Docteur en Qualité des environnements intérieurs 19 janvier 2016 50 40 Déc lenchement de la ventilation

Plus en détail

La gestion patrimoniale des réseaux d'alimentation en eau potable

La gestion patrimoniale des réseaux d'alimentation en eau potable La gestion patrimoniale des réseaux d'alimentation en eau potable Jean-Christophe de MASSIAC G2C environnement Cernons le problème Journée technique La dégradation du patrimoine des réseaux d eau potable,

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Commission n 6 23 mars 2015 Les présentations en commission sont des documents de travail, remis à l attention des élus. 1 Ordre du jour Point d étape

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail