Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal. Lundi 23 septembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal. Lundi 23 septembre 2013"

Transcription

1 Conférence 1. Introduc0on au droit du commerce interna0onal Lundi 23 septembre 2013

2 Rappel : les normes du droit français Primauté des normes supérieures sur les normes inférieures (hiérarchie des normes) Résolu5on du conflit par un juge Traités interna5onaux UE CEDH Cons5tu5on Lois Règlements Jurisprudence Usages Contrats 4

3 La dis5nc5on du droit public et droit privé Fait Droit privé Droit Droit public Droit public : rapports entre l administra5on (Etat, CT) et les personnes privées Droit commercial Droit civil Cons5t. Droit privé : rapports entre personnes privées Droit du travail Administ. Droit commercial: ensemble des règles des rapports marchands entre personnes privées Marchés publics 5

4 Le Droit commercial Droit commercial : ensemble des règles rela5ves au commerce Sources principales : Code de commerce (1807) TFUE (Traité sur le Fonc5onnement de l UE TUE (Traité sur l UE) Sources secondaires : Les usages La jurisprudence o Le commerçant o Le fonds de commerce o La concurrence o Les contrats du commerce (distribu5on, franchise, bail commercial) Droit du travail Diversité des besoins des professionnels en entreprise : Marchés publics Droit fiscal 6

5 Du droit commercial au droit des affaires Fait Droit Droit privé Droit public Droit commercial : ensemble des règles rela5ves aux actes de commerce et aux commerçants Droit commercial Droit civil Cons5t. Droit du travail Propriété intellectuelle Administ. Droit des sociétés Droit pénal des affaires Marchés publics Droit fiscal Droit des affaires : ensemble des règles rela5ves à l entreprise et au monde économique (droit commercial, droit du travail, marchés publics, propriété intellectuelle, etc. 7

6 Droit interna0onal Sources du droit interna5onal Applica5on Traités interna5onaux UE Cons5tu5on Lois Règlements CEDH Jurisprudence Instruments interna5onaux Instruments na5onaux Traités : conven5on (accord) entre Etats souverains, qui produit effet en droit interne Droit interna5onal : Ensemble des règles applicables aux situa5ons présentant un élément d extranéité Domicile d une par5e Situa5on de la marchandise Na5onalité d une par5e Lieu de situa5on de l immeuble Etc. 8

7 Bien dis5nguer : situa5on interna5onale et droit interna5onal Le droit interna5onal est le droit des personnes (publiques ou privées) dans une situa5on interna5onale Interna5onalité Sources du droit Elément d extranéité Un droit na5onal peut s appliquer à une situa5on interna5onale Traités Intern. ONU, OMPI, etc. Droit français applicable Droit US applicable, etc. 9

8 Le Droit du commerce interna5onal : un droit économique Fait Droit privé Droit Droit public Droit économique : ensemble des règles rela5ves au commerce et à la régula5on du marché Droit commercial Droit civil Cons5t. Régula0on : ensemble des règles rela5ves au marché Droit du travail Droit des sociétés Marchés publics Droit fiscal Concurrence Telecom Autorisa5on administra5ves Bourse Médicaments Etc. Droit de la régula5on 10

9 Le commerce interna5onal : droit interna5onal, droit na5onal, droit comparé Commerce interna5onal : Droit interna5onal + Droit na5onal Conven5ons interna5onales Droit européen Lois Jurisprudence Droit comparé : technique de connaissance des droits par la comparaison. Ce n est pas une source de règles 11

10 Pourquoi un Droit du commerce interna0onal? Mondialisa5on et globalisa5on des échanges Interna5onalisa5on des acteurs du commerce Standardisa5on des produits et des services Paradoxe Objet du Droit du commerce interna5onal Besoin de standardisa5on des règles mais Souveraineté na5onale = diversité des règles Systèmes juridiques na5onaux Patrio5sme économique 12

11 La diversité des tradi5ons juridiques Droits de Common law UK, USA, Australie, Canada Droit con5nentaux (ou civil law) France, Allemagne, Italie, etc. Droit jurispruden5el Règle du précédent Droit codifié Supériorité de la Loi sur la jurisprudence Diversité des règles du commerce 13

12 En résumé : les caractères du droit du commerce interna5onal Diversité des règles du commerce interna5onal Absence de législateur interna5onal (souveraineté des Etats) Mais développement des règles d origine interna5onale Conven5ons interna5onales «Législateurs» privés (Ex. Unidroit) Régionales (UE, ALENA, etc.) Générales (OMC) Sectorielle (transport, télécom, PI, etc.) Jurisprudence arbitrage interna5onal Coutume interna5onale Contrat- type Complémentarité des règles na5onales et interna5onales 14

13 Plan de la conférence I. L objet du droit du commerce interna0onal II. Le contenu du droit du commerce interna0onal 15

14 I. L OBJET DU DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL 16

15 I. L objet du droit commerce interna0onal Pourquoi un corps de règles pour le commerce interna5onal? Pour répondre à 2 difficultés: Insécurité juridique Incohérence de la réglementa5on A. Créer la sécurité B. Unifier la réglementa0on

16 A. Le droit du commerce interna5onal pour favoriser la sécurité des échanges L objet du droit du commerce interna5onal est de créer la sécurité juridique : Le commerce a besoin de confiance : Confiance en ses partenaires commerciaux Confiance en la réglementa5on et dans le système judiciaire L exercice de la liberté du commerce n est pas l absence de réglementa5on, mais la bonne connaissance de la réglementa0on Montesquieu : «La liberté du commerce n est pas une faculté accordée aux négociants de faire ce qu ils veulent» 18

17 Le Droit commercial et la paix Développement du droit commercial interna5onal avec les périodes de paix «Le Code civil est la règle du jeu dans la paix bourgeoise» (A.- J. Arnaud) Droit romain : jus mercatorium Moyen- âge : lex mercatoria XIXe XXe : régula5on régionale et interna5onale 19

18 B. Le droit du commerce interna5onal pour unifier la réglementa5on Tension fondamentale du droit du commerce interna5onal Libre- échange Protec5onnisme Supprimer les barrières au commerce (droits de douane, réglementa5on sanitaire et sociale, etc.) Unifier la règlementa5on Souveraineté na5onale Entreprises na5onales (fiscalité), emplois (élec5on), etc. Santé Ex. Négocia5on Traité de libre- échange Europe / Etats Unis Excep5on culturelle (concurrence, aides de l Etat) Produits OGM 20

19 Variété des approches juridiques du commerce interna5onal Commerce interna5onal Droit interna0onal économique Droit du commerce interna0onal Rela5ons entre Etats Régula5on du marché Rela5ons commerciales Droit des sociétés Droit du travail Ensemble des règles de régula5on du marché à travers les Conven5ons interna5onales Ensemble des règles rela5ves aux personnes privées dans leurs rela5ons économiques 21

20 Variété des branches du droit des affaires Les branches du droit des affaires Les branches étudiées Droit des contrats Droit de la propriété intellectuelle Droit commercial (les sociétés) Droit social Droit de la concurrence Droit des contrats Droit commercial Droit des affaires Droit fiscal Droits des inves5ssements Droit de la Propriété intellectuelle Pourtant, la pra5que commerciale ne dis5ngue pas ces branches 22

21 Exemple de la vente d une usine Droit fiscal Droit du travail Licenciements Usine Modifica5ons des contrats en cours Droit des sociétés Créa5on de société Fusions / acquisi5ons Droit des contrats Cessions de contrat Nouveaux contrats 23

22 II. LE CONTENU DU DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL 24

23 Probléma5que Connaître le contenu du droit du commerce interna5onal signifie se poser deux ques5ons : Quand une situa5on est- elle interna5onale? Ques5on du champ du droit du commerce interna5onal Que doit prévoir une règle régissant le commerce interna5onal? Ques5on du contenu matériel du droit du commerce interna5onal 25

24 Quel champ d applica5on du droit du commerce interna5onal? Les acteurs économiques Les personnes physiques Les personnes morales Principe de fic5on : l existence de la personne morale nécessite un acte (enregistrement, dépôt) Les ac5vités économiques Opéra5ons de base : Créer une société (personne morale) Vente Transport Protéger ses inven5ons Régler les li5ges Ac5vités économiques interna5onales? 26

25 Défini5on de l interna5onalité Une évidence : une situa5on est interna5onale lorsqu elle dépasse les fron5ères d un Etat Mais que signifie «dépasser» les fron5ères d un Etat? Enjeux : quand appliquer le droit interna5onal? 2 approches de l interna5onalité Concep5on juridique Concep5on économique 27

26 Concep5on juridique de l interna5onalité Est interna5onale la situa5on présentant un élément d extranéité Extranéité : élément interna5onal d une situa5on juridique Situa5ons juridiques Elément d extranéité Contrat de vente Contrat de transport Etat des personnes Responsabilité Entreprise Conten5eux Lieu de situa5on de la marchandise Lieux du transport Na5onalité, domicile Lieu du fait dommageable Lieu d enregistrement Lieu du tribunal saisi 28

27 Concep5on économique de l interna5onalité Est interna5onale la situa5on : Critère du flux et du reflux Ou Supposant le passage d une fron5ère Doctrine Mater Metant en cause les intérêts d une économie étrangère Examen des conséquences économiques d une opéra5on 29

28 Concep5on de l interna5onalité retenue en droit posi5f Concep5on économique retenue par la Cour de cassa5on (arrêt Inserm, 2011) Une opéra5on est interna5onale lorsque : elle ne se dénoue pas économiquement dans un seul Etat et ce indépendamment de la qualité ou de la na5onalité des par5es, de la loi applicable ou du siège du tribunal Une opéra5on entre deux na5onaux, dans un même pays, est interna5onale si elle produit des conséquences sur l économie d un autre pays 30

29 Contenu matériel des règles du commerce interna5onal Une règle du droit du commerce interna5onal peut avoir deux fonc5ons : Règles de conflits de lois Règles matérielles La règle interna5onale se contente de désigner la loi na5onale applicable Logique du droit interna5onal privé Permet de connaître le droit na5onal applicable Déterminer le contenu des règles du commerce, indépendamment des droits na5onaux Une règle iden5que pour tous les acteurs du commerce, indépendamment des lois na5onales 31

L entreprise commerciale. Conférence 8. Les biens de l entreprise et la propriété intellectuelle

L entreprise commerciale. Conférence 8. Les biens de l entreprise et la propriété intellectuelle L entreprise commerciale Conférence 8. Les biens de l entreprise et la propriété intellectuelle Introduc3on. L intérêt à connaître la composi3on d une entreprise - Intérêt économique : bonne ges3on des

Plus en détail

HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO

HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO DROIT DES AFFAIRES HECTOR FARINA AVOCATS SELAS AU CAPITAL DE 20.000 EURO 23, rue Vernet 75008 Paris France Tél: + 33 (0)1 82 28 95 90 Fax: +33 (0)1 82 28 95 95 TABLE DES MATIERES Le Cabinet Pra5que du

Plus en détail

Conférence 2. La liberté de création

Conférence 2. La liberté de création Conférence 2. La liberté de création 32 Plan de la conférence I. La nature de la liberté de créa3on La liberté d expression Nature juridique : iden3fica3on des principales caractéris3ques d un objet juridique

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 21.5.2015 JOIN(2015) 24 final 2015/0110 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

Traçabilité extrêmement difficile. Dimension interna:onale

Traçabilité extrêmement difficile. Dimension interna:onale Rapidité Anonymat Traçabilité extrêmement difficile Dimension interna:onale La compétence juridic:onnelle CJUE 3 octobre 2013 Pinckney : en ma'ère d a,einte aux droits patrimoniaux d auteur, le li'ge peut

Plus en détail

CATALOGUE DES OFFRES 2014

CATALOGUE DES OFFRES 2014 CATALOGUE DES OFFRES 2014 GM_Oct 2014 Sommaire P9 DIAGNOSTIQUER Etat des lieux de l entreprise P3 REPRESENTER La défense des entrepreneurs P7 Sécurisaon des impayés P7 Projet à l international P7 Assistantes

Plus en détail

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Estelle BROSSET Maître de conférences HDR en en droit public

Plus en détail

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur L une des questions les plus importantes de l arbitrage commercial international

Plus en détail

I q Droit du commerce international et droits voisins

I q Droit du commerce international et droits voisins [ Introduction au droit du commerce international 1 La mondialisation de l économie, la multiplication et la libéralisation des échanges internationaux, la diversification des différents acteurs économiques

Plus en détail

CHAPITRE 9 De l internaconalisacon à la mondialisacon des produccons et des échanges

CHAPITRE 9 De l internaconalisacon à la mondialisacon des produccons et des échanges MODULE I LES GRANDES MUTATIONS DU MONDE AU XX e SIECLE (DE 1913 AU DEBUT DES ANNEES 1990) ECS1 - Cours de M.CHARRIER CHAPITRE 9 De l internaconalisacon à la mondialisacon des produccons et des échanges

Plus en détail

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE CANADIEN 17 avril 2013 Bologne Italie

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE CANADIEN 17 avril 2013 Bologne Italie ENVIRONNEMENT JURIDIQUE CANADIEN Italie 1 Un état fédéral - 10 provinces et 3 territoires - 1 parlement fédéral, 10 parlements provinciaux et 3 assemblées législatives des territoires - Les compétences

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Risques et enjeux du Web 2.0

Risques et enjeux du Web 2.0 Risques et enjeux du Web 2.0 AQUOPS 21 avril 2011 Les risques des configura9ons techniques des comportements et des diverses régula9ons qui coexistent sur le net h5p://www.droitsurinternet.net Risques

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

L objet du droit du commerce international

L objet du droit du commerce international L objet du droit du commerce international Fiche 1 Objectifs Identifier les situations juridiques objet du droit du commerce international. Prérequis Introduction au droit Droit de l entreprise Droit européen

Plus en détail

Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain

Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain Financer sa propriété intellectuelle : ou1ls d aujourd hui et de demain Présenta1on des ou1ls régionaux de financement de la PI Présenta1on des ou1ls de financement na1onaux de la PI Q&A Réflexion collabora1ve

Plus en détail

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS Négocia,on et Rela,on Cleint Le BTS NRC forme des vendeurs et des managers commerciaux capables de gérer la rela1on client dans

Plus en détail

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources...

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources... TABLE DES MATIÈRES Remerciements......................................................................... 7 Préface.................................................................................... 9

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie

Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie Fin des Tarifs Réglementés Ges3on opéra3onnelle des achats d énergie 18 juin 2015 Talence SMART GRID ENERGY - Ce document est la propriété de SMART GRID ENERGY. Toute communica3on, reproduc3on, publica3on,

Plus en détail

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière)

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière) X. DROIT EUROPEEN 0. Revues 1. Ouvrages généraux : traités, manuels encyclopédies, dictionnaires sur l Union européenne a. Recueils de textes de droit européen (primaire et dérivé) 2. Libertés de circulation

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION

MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION MASTER 2 ETUDES EUROPEENNES, SPECIALITE DROIT DE LA CONSTRUCTION EUROPENNE PRESENTATION Les étudiants entrant en M1 dans cette spécialité reçoivent au cours du 1er semestre un enseignement théorique sur

Plus en détail

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre DÉROULEMENT Mise en contexte Gouvernance des fonds d inves3ssement Ges3on de portefeuille Période

Plus en détail

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL Sous la direction de Jacques BÉGUIN Professeur émérite à l'ecole de droit de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Ancien recteur de l'académie de Strasbourg et Michel MENJUCQ Professeur à

Plus en détail

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles Fiche 1 La définition et les sources du droit commercial Les objectifs de la fiche Définir le champ d application du droit commercial Comprendre les particularités du droit commercial par rapport au droit

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

Introduction. Explication, p. 17. Gualino/Lextenso éditions

Introduction. Explication, p. 17. Gualino/Lextenso éditions 1 Introduction Explication, p. 17 Gualino/Lextenso éditions 1 La comptabilité est née d un besoin : a. de faire apparaître les bénéfices ou les pertes d une entreprise b. de valoriser et contrôler le patrimoine

Plus en détail

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT 1 Plan de l exposé No%ons Obliga%ons de l employeur Protec%on de la personnalité Résilia%on abusive Loi sur l égalité entre femmes et hommes Conclusion

Plus en détail

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Introduction 13 Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Titre 1 : Les sociétés à risque illimité Chapitre 1 : Les sociétés sans personnalité morale 21 Section 1 : La société en participation...

Plus en détail

Décisions Dif*iciles. Plan de ges*on de crise. Mary- Gaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun

Décisions Dif*iciles. Plan de ges*on de crise. Mary- Gaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun Décisions Dif*iciles Plan de ges*on de crise MaryGaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun Les parties prenantes Employés Gouverne ment Ac/onnaires PDG Syndicats Clients Fournisseurs Famille

Plus en détail

Réponse au Questionnaire sur la Médiation civile et commerciale en Europe

Réponse au Questionnaire sur la Médiation civile et commerciale en Europe 1 Réponse au Questionnaire sur la Médiation civile et commerciale en Europe 1. Survol historique de la médiation dans le pays En Hongrie deux processus sont connus dans le domaines de mode alternatifs

Plus en détail

Introduction historique au droit

Introduction historique au droit Introduction historique au droit Auteurs : Marie Bassano, Professeur agrégé d histoire du droit, Ecole de droit, Université d Auvergne. Florent Garnier, Professeur agrégé d Histoire du Droit à l Université

Plus en détail

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT DES AFFAIRES Spécialité : JURISTE D'AFFAIRES

Plus en détail

La rentabilité, la compé77vité et le rôle des différents acteurs

La rentabilité, la compé77vité et le rôle des différents acteurs La rentabilité, la compé77vité et le rôle des différents acteurs 27 novembre 2014 Colloque Économie fores7ère Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques OBJECTIFS Définir et dis5nguer

Plus en détail

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005 Mars 2013 BELGIQUE Mise à jour de la contribution de novembre 2005 1. Résumé de l arrêt Arrêt définitif de la Cour d appel de Bruxelles du 26 juin 2012 Etat belge (SPF AFFAIRES ETRANGERES) c/ INTERNATIONAL

Plus en détail

La formation des IOBSP

La formation des IOBSP Quelle formation pour quel IOBSP? Intervenant : Ravi CAUSSY, Président de la Commission Formation AFIB Convention du 31 mai 2012 - Paris Quelle formation pour quel IOBSP? Quelles catégories et activités

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

Aperçu sur le droit chinois actuel

Aperçu sur le droit chinois actuel Aperçu sur le droit chinois actuel De nos jours, le régime législatif chinois est basé sur une logique simple, le pouvoir législatif appartient au peuple chinois. L Assemblée Populaire Nationale (APN)

Plus en détail

Le Marché Intérieur de l UE

Le Marché Intérieur de l UE Le Marché Intérieur de l UE 2010, Montréal Dr. Nicola Notaro, Chef d Unité ajoint - Unité Eau, Commission européenne, DG Environnement European Commission: Environment Directorate General Slide: 1 Vous

Plus en détail

1. Définition : un droit de la contrainte en matière civile

1. Définition : un droit de la contrainte en matière civile Fiche 1 Définition et historique des procédures civiles d exécution Les objectifs de la fiche Connaître la définition des procédures civiles d exécution Savoir distinguer les procédures civiles d exécution

Plus en détail

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux

Enjeux de la commande publique durable. le cas des logements sociaux Enjeux de la commande publique durable le cas des logements sociaux Achat public durable : Défini

Plus en détail

Table des matières LA QUALIFICATION DES INTÉRÊTS 15

Table des matières LA QUALIFICATION DES INTÉRÊTS 15 Table des matières Remerciements V Bibliographie XIII Liste des abréviations XLVII Introduction 1 1. L arbitrage commercial international....................................... 6 2. Définition des intérêts..........................................................

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION " MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION 28 janvier - 15 février 2013 Professeurs : Annie Falan*n (annie.falan)n@reims- ms.fr) Diana Mangalagiu (diana.mangalagiu@reims- ms.fr) Dominique

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

La securite juridique du credit documentaire informatise

La securite juridique du credit documentaire informatise La securite juridique du credit documentaire informatise Marc Lacoursiere VVOn BLRI5 IOC. C.P. 180 Cowansville (Quebec) Canada Tel.: (514) 266-1086 FAX: (514) 263-9256 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 1

Plus en détail

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Les mé+ers du social et des Ressources Humaines Directeur des Ressources humaines, psychologues, éducateur spor7f, assistant familial, conseiller

Plus en détail

SUPÉRIEUR - MODIFICATION

SUPÉRIEUR - MODIFICATION BREVET DE TECHNICIEN Le B.O. 1 8 0 9 1 - Le cadre de la vie juridique 1.1 Notion de droit et divisions du droit Distinguer le droit objectif des droits subjectifs. 1.2 Les sources du droit objectif Caractériser

Plus en détail

L e partenariat entre l École nationale

L e partenariat entre l École nationale 2015 CATALOGUE DE FORMATION des JUGES CONSULAIRES département DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES SPecialisÉes L e partenariat entre l École nationale de la magistrature et la Conférence générale des juges

Plus en détail

Stage Ini*ateur Club Comité Départemental 54 Nancy 11 et 12 octobre 2014. Les responsabilités des encadrants

Stage Ini*ateur Club Comité Départemental 54 Nancy 11 et 12 octobre 2014. Les responsabilités des encadrants Stage Ini*ateur Club Comité Départemental 54 Nancy 11 et 12 octobre 2014 Les responsabilités des encadrants Introduc)on De par ses préroga*ves et ses fonc*ons, l ini*ateur a des responsabilités et des

Plus en détail

Attac05 - attac05@attac.org. Le Partenariat Transatlantique

Attac05 - attac05@attac.org. Le Partenariat Transatlantique Attac05 - attac05@attac.org http://local.attac.org/attac05/ Le Partenariat Transatlantique pour l investissement et le commerce (PTIC) : de quoi s agit-il? Les 3 grands objectifs du PTIC : 1. éliminer

Plus en détail

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015

Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Condi&ons générales de vente En vigueur à par&r du 25 novembre 2015 Les présentes condi&ons générales de vente régissent les achats réalisés par les internautes sur le site internet www.cteasy.com Ar#cle

Plus en détail

Note commune N 33/ 2010

Note commune N 33/ 2010 REPUBLIQUE TUNISIENNE BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2010/10/42 0.1.0.0.1.2 Documents Administratifs --------------------- ( IMPOTS ) Texte n DGI 2010/66 Note commune

Plus en détail

Introduction 1 LA DÉFINITION DU DROIT COMMERCIAL. A - Le domaine du droit commercial. 1) La double conception de la commercialité

Introduction 1 LA DÉFINITION DU DROIT COMMERCIAL. A - Le domaine du droit commercial. 1) La double conception de la commercialité Introduction Le droit commercial évoque simultanément les notions de droit économique, de droit relatif à l entreprise voire de droit des affaires. Il n existe pas de définition juridique de l entreprise,

Plus en détail

Faculté des Sciences Juridiques et Economiques de la Guadeloupe. Campus de Fouillole. Pour mieux vous aider A choisir vos matières

Faculté des Sciences Juridiques et Economiques de la Guadeloupe. Campus de Fouillole. Pour mieux vous aider A choisir vos matières Faculté des Sciences Juridiques et Economiques de la Guadeloupe Campus de Fouillole 9757 Pointe-à-Pitre Pitre Cédex Pour mieux vous aider A choisir vos matières SOMMAIRE Page Schéma des études 3 Maquette

Plus en détail

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN

MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN MASTER DROIT DES AFFAIRES - SPÉCIALITÉ : JURISTE D'AFFAIRES EUROPÉEN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT DES AFFAIRES Spécialité : JURISTE

Plus en détail

document établi par le Bureau Permanent * * *

document établi par le Bureau Permanent * * * AFFAIRES GENERALES ET POLITIQUE GENERAL AFFAIRS AND POLICY Doc. info. No 1 Info. Doc. No 1 mars / March 2011 APERÇU DES CONVENTIONS ET AUTRES INSTRUMENTS ÉTABLIS SOUS LES AUSPICES DE LA CNUDCI, D UNIDROIT

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe...

On vous doit de l argent en Europe... On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Centre Européen des Consommateurs France Réseau européen ECC-Net en coopération avec le Ministère de la Justice,

Plus en détail

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 1. Notion générale... 9 2.

Plus en détail

CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation

CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation CSI4139 / CEG4399 Concep1on de systèmes informa1ques sécurisés Assurance & Évaluation Préparé par Guy- Vincent Jourdan et Marc- André Paris- Clou9er, avec l aide des notes de Bishop pour Introduc9on to

Plus en détail

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE Problématique : Quelles sont, en Amérique, les différentes sphères d'influence des États- Unis? Comment les États-Unis parviennent-ils à organiser la mondialisation à leur profit? I - DE LA SUPERPUISSANCE

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L ENSEIGNEMENT DU DROIT INTERNATIONAL EN FRANCE

ENQUÊTE SUR L ENSEIGNEMENT DU DROIT INTERNATIONAL EN FRANCE ENQUÊTE SUR L ENSEIGNEMENT DU DROIT INTERNATIONAL EN FRANCE Classement des universités selon l ordre alphabétique établi par la conférence des doyens droit et science politique. MAJ : 19 mai 2014 Toutes

Plus en détail

La définition du droit du travail

La définition du droit du travail La définition du droit du travail Fiche 1 Objectifs Identifier l objet du droit du travail et les situations pour lesquelles le droit du travail doit s appliquer. Prérequis Introduction au droit. Mots-clefs

Plus en détail

Peut-on envisager un effet direct?

Peut-on envisager un effet direct? Les implications de la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées sur la législation de l UE concernant le handicap Peut-on envisager un effet direct? Peut-on envisager

Plus en détail

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires VI B. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL BELGE 0.- REVUES 1. SOURCES 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires 12. Traités internationaux 13. Commentaires, doctrine

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

IP4GROWTH-UNIVERSITÉ DE OUAGA II ---------- LES ASPECTS TRANSFRONTALIERS DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE : JURIDICTION ET LOI APPLICABLE

IP4GROWTH-UNIVERSITÉ DE OUAGA II ---------- LES ASPECTS TRANSFRONTALIERS DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE : JURIDICTION ET LOI APPLICABLE IP4GROWTH-UNIVERSITÉ DE OUAGA II ---------- LES ASPECTS TRANSFRONTALIERS DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE : JURIDICTION ET LOI APPLICABLE Présenté par : Mathieu HIEN Conseil en Propriété Industrielle Mandataire

Plus en détail

LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : qu est-ce que c est?

LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : qu est-ce que c est? LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE : qu est-ce que c est? ATELIER DE LECTURE sur l accord de Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l Investissement (TTIP) Parce que dans électeur, il y a lecteur!

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Questions de droit international. Sommaire :

Questions de droit international. Sommaire : Version 2 du 21/05/2013 Questions de droit international Sommaire : I- La juridiction compétente...2 A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national...3 1-Les règles de compétence

Plus en détail

FICHE. La présentation du système fiscal français 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT

FICHE. La présentation du système fiscal français 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT La présentation du système fiscal français FICHE 1 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT L impôt constitue un prélèvement pécuniaire obligatoire effectué par l État et les collectivités publiques

Plus en détail

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965 SOMMAIRE I. LÉGISLATION SPECIALE Loi modifiant le régime des sociétés en matière d impôts sur les revenus et instituant un système de décision anticipée en matière fiscale 24 décembre 2002 Arrêté royal

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main!

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Shutterstock Immobilier énergie Justice On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! brochure réalisée

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges Formation Droit et Réglementation M2S formation Les marchés publics Répondre au cahier des charges Répondre aux appels d offres des Marchés s Dématérialisation des marchés publics Le Droit Les bases pratiques

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Droit de l entreprise Objectifs de la formation Connaissances dispensées Les enseignements du master Droit de l entreprise portent sur les matières

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle. Commentaires. Fédération française de la franchise

Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle. Commentaires. Fédération française de la franchise Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle Commentaires Fédération française de la franchise 1 / 5 1. La Fédération française de la franchise a pour mission de promouvoir,

Plus en détail

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5 Année universitaire 2012-2013 MASTER Domaine Droit-Economie-Gestion Mention Droit de l entreprise Spécialité Droit des sociétés Parcours droit français et droit anglo-américain Finalité recherche Cadre

Plus en détail

Successions helvético-européennes: L influence du nouveau Règlement européen sur les successions internationales

Successions helvético-européennes: L influence du nouveau Règlement européen sur les successions internationales : L influence du nouveau Règlement européen sur les successions internationales Florence Guillaume Professeur de droit privé et de droit international privé Université de Neuchâtel Journée de formation

Plus en détail

Le Droit des Affaires. L environnement juridique des affaires

Le Droit des Affaires. L environnement juridique des affaires Le Droit des Affaires L environnement juridique des affaires LES NOTIONS FONDAMENTALES DU DROIT DES AFFAIRES Définition du droit des affaires Intérêt du droit des affaires Sources du droit des affaires

Plus en détail

Strasbourg, 5 mai 2008 CCJE-GT(2008)1REV3 GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL CONSULTATIF DE JUGES EUROPEENS (CCJE-GT)

Strasbourg, 5 mai 2008 CCJE-GT(2008)1REV3 GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL CONSULTATIF DE JUGES EUROPEENS (CCJE-GT) Strasbourg, 5 mai 2008 CCJE-GT(2008)1REV3 GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL CONSULTATIF DE JUGES EUROPEENS (CCJE-GT) 14ème réunion Lisbonne (Portugal), 22 24 avril 2008 AVIS N 11(2007) DU CONSEIL CONSULTATIF

Plus en détail

LES LOIS ANTI-CORRUPTION

LES LOIS ANTI-CORRUPTION LES LOIS ANTI-CORRUPTION UNE APPROCHE COMPARÉE EN DROIT FRANCAIS ET EN DROIT ANGLAIS 15 Janvier 2013 Dr. Nathalie Moreno Partner, Avocat et Solicitor Technology Laurie-Anne Ancenys Avocat et Solicitor,

Plus en détail

Contrats commerciaux en français et en anglais

Contrats commerciaux en français et en anglais Olivier d Auzon Contrats commerciaux en français et en anglais 40 modèles prêts à l emploi Troisième édition, 2002, 2007, 2010 ISBN : 978-2-212-54707-8 Sommaire Avant-propos... 1 Première partie Le régime

Plus en détail

INTRASTAT 2015. No ce explica ve Merkbla

INTRASTAT 2015. No ce explica ve Merkbla INTRASTAT 2015 Noce explicave Merkbla Rédacon en chef Alain Hoffmann Rédacon, coordinaon et concepon graphique Luc Kohnen STATEC Instut naonal de la stasque et des études économiques Centre Administraf

Plus en détail

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5

SEMESTRE 1 = 30 crédits Crédits Coefficients 1 ère session : nature et poids des épreuves (E, O ; CC, CT) 14 14 7 7 CT ; E ; 3,5 CC ; E ; 3,5 Année universitaire 2012-2013 MASTER Domaine Droit-Economie-Gestion Mention Droit de l entreprise Spécialité Juriste conseil entreprise Finalité professionnelle Cadre règlementaire : Arrêté du 25 avril

Plus en détail

Service de la scolarité D.E.G Albi

Service de la scolarité D.E.G Albi Service de la scolarité D.E.G Albi Diplôme d Etablissement DROIT SOCIAL INTERNATIONAL Responsable pédagogique : Philippe DELVIT, Professeur des Universités, Chargé de mission Afrique philippe.delvit@univ-jfc.fr

Plus en détail

La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapel e Cons UL tants Amy Laliberté Laval Dominic Chaîné

La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapel e Cons UL tants Amy Laliberté Laval Dominic Chaîné La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné ConsULtants Laval Mandat Vous présenter: Comment prioriser les ac5ons à

Plus en détail

LA RESPONSABILITÉ PÉNALE EN CAS D INFRACTION AU CODE DE LA ROUTE AVEC UN VÉHICULE D ENTREPRISE

LA RESPONSABILITÉ PÉNALE EN CAS D INFRACTION AU CODE DE LA ROUTE AVEC UN VÉHICULE D ENTREPRISE LA RESPONSABILITÉ PÉNALE EN CAS D INFRACTION AU CODE DE LA ROUTE AVEC UN VÉHICULE D ENTREPRISE Différence entre véhicule de foncdon et véhicule de service Véhicule de foncdon : mise à disposi,on personnelle

Plus en détail

DROIT : A quel moment est on dans le champs de la commercialité?

DROIT : A quel moment est on dans le champs de la commercialité? DROIT : Faire un cas pratique pour chaque séance. Article L 121-1 Le droit commercial : sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerces, une activité à titre professionnel, habituelle. A quel

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG. Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne. PLAN DE COURS (Non définitif)

Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG. Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne. PLAN DE COURS (Non définitif) Université de Bourgogne Droit fiscal 2 IPAG Par Romain Rambaud Maître de conférences à l Université de Bourgogne PLAN DE COURS (Non définitif) INTRODUCTION Le droit fiscal public I. Ce qui a été fait (rappels

Plus en détail

Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013

Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013 Personnes migrantes : Quel statut administra2f? Quelle protec2on sociale? Informa2on auprès IDE/AS service maladies infec2euses le 14/10/2013 MIGRANTS : situa2on administra2ve = Plusieurs statuts Migrants?

Plus en détail

Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010?

Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010? 14 Octobre 2008 TICPME2010 Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010? Eric VALION Directeur de marché ERP Middle Market Cegid Group Table ronde éditeurs Cegid Group

Plus en détail

LABOUR NEWS - TRAVAIL

LABOUR NEWS - TRAVAIL LABOUR NEWS - TRAVAIL Qu est-ce qu un faux indépendant : quelle est la limite entre le statut de salarié et le statut d indépendant? Une personne physique peut très bien se trouver, d un point de vue administratif,

Plus en détail

Bertrand Siffert LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle

Bertrand Siffert LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle Aperçu des questions liées au droit des marques au droit d'auteur et aux noms de domaine LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle 28 - Petit Déjeuner des PME et des Start-up

Plus en détail